Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Nos « exilés fiscaux » (sportifs, show-business, etc..) par le choix (...)

Nos « exilés fiscaux » (sportifs, show-business, etc..) par le choix qu’ils ont fait, sont-ils de « mauvais » citoyens ?

Lorsque j'ai écrit mon titre j'ai hésité un instant pour placer l'adjectif qualificatif « mauvais », mais après mûre réflexion (même si ce dernier est un peu fort pour certains), j'ai pensé que celui-ci était néanmoins fort bien adapté au sujet de l'article.

Au dernier tournoi de tennis de Wimbledon, c'est la prestation d'un tennisman français qui m'a donné l'idée de cet article.

Pendant ce tournoi nos différents médias nationaux s'extasiaient sur ses exploits (comme je ne suis absolument pas un fan de tennis, je m’éternise pas là dessus !),.. par contre dans ma petite tête il m'est venu l'idée (peut-être saugrenue pour certains d'entre vous) que celui qui était présenté comme un sportif français qui réalisait de brillantes prestations et un formidable exploit sportif, était néanmoins pour moi ( et peut-être pour d'autres ) un individu faisant partie de ce groupe de français résidant à l'étranger que l'on nomme « les exilés fiscaux ». Ce groupe qui comprend beaucoup d'autres sportifs, d'artistes du show-business, et également des capitaines d'industries, ces membres résident en général dans des pays qui pour les attirer leur proposent certains avantages fiscaux. Ces pays sont pour la plupart limitrophes au nôtre, la Suisse est l'un des pays qui est le plus prisé, mais d'autres états comme la Belgique, le Luxembourg, les USA, ou l'île de Jersey accueillent eux aussi quelques « exilés fiscaux » français.

L'exil fiscal ou l'expatriation fiscale !

L'exil fiscal ou l'expatriation fiscale est fort bien décrite dans l'article que Wikipédia lui consacre, plusieurs paragraphes très intéressants y sont décrits : Histoire, Utilisation, Conséquence, Célébrités françaises, etc. l'article de wikipédia.

Jeunes nos « exilés fiscaux », ont tous bénéficié des structures et de l'argent public !

En effet avant qu'il soient « exilés » à l'étranger, ces derniers lorsqu'ils étaient plus jeunes, ont tous profité de l'enseignement dispensé dans les structures publiques, que ces dernières soient éducatives (écoles, collèges, lycées, facs) ou sportives ( clubs sportifs, centres d’entraînements ou de formation),

Nos écoles, nos collèges, nos lycées, nos facs fonctionnent tous grâce aux deniers publics, (pour info les structures privées sont subventionnées elles aussi par de l'argent public), donc toutes ces structures fonctionnent grâce aux impôts que verse chaque contribuable,et nous savons également que la plupart de nos structures sportives fonctionnent principalement grâce au dévouement d'un très grand nombre de bénévoles.

Nos « exilés fiscaux » semblent ignorer « la reconnaissance du ventre » !

La reconnaissance du ventre est une vieille expression qui signifie faire preuve de gratitude et de reconnaissance envers la personne qui vous nourrit ou vous a nourri, de ce fait il est logique de penser que tous nos « exilés fiscaux » ,... devraient avoir de la reconnaissance envers tous nos dispositifs nationaux qui leur ont permis d'atteindre un haut niveau chacun dans leur branche respective : sportive, culturelle, financière, ou industrielle. Ainsi la logique voudrait que ces derniers se souviennent que leur notoriété est principalement due à la participation (surtout financière) de leurs compatriotes payant leurs impôts en France, et aussi grâce à l'immense travail ( à titre gracieux ) de tous les bénévoles qu'ils ont côtoyés et accompagnés. C'est pour ces raisons que venant d'eux un juste « retour sur l’investissement » serait moralement attendu !

Dans notre monde moderne l'altruisme et une valeur dépassée et d'un autre temps, nos exilés eux cultivent plus l'égoïsme que la générosité, pour eux accepter maintenant que leur art leur permet de gagner pas mal d'argent et faire en faveur de la collectivité un juste retour sur l'investissement n'entre pas dans leur philosophie,...autrement dit avoir la reconnaissance du ventre ne leur effleure pas l'esprit, ... car à l'instar de l'enfant qui lorsque l'on lui tend les deux mains, avec l'une un seul bonbon et dans l'autre plusieurs ,...et lorsque qu'on lui demande de choisir, ... opte toujours pour le choix multiple, ainsi pour « nos exilés », et engranger le plus de pognon est leur leitmotiv final. Se conduire en citoyen responsable n'est pas leur affaire, finalement pour eux ça serait plutôt une devise chère aux guignols de l'info,.. le principal étant de prendre le max de patates et de pépettes,.. et basta ,... peu importe ce que peut penser le petit peuple, puisque certains d'entre eux véritables moutons de Panurge versent sans contrainte et généreusement leurs oboles qui enrichit de plus en plus « nos exilés milliardaires ». La fable des moutons de Panurge est une dénonciation de la bêtise caractérisant parfois l'instinct grégaire des espèces. Elle sert aussi à mettre en évidence l'effet de mode ou la pensée de groupe .source wikipédia.

Et si les sportifs français qui résident en Suisse ne pouvaient plus être sélectionnables ?

C'est l'idée qu'a soulevé il y a une dizaine de mois environ le député UMP Jacques Myard, l'idée qui fait polémique est ici.,.. et vous qu'en pensez-vous ?

Conclusion !

Nos sportifs « exilés fiscaux » ont par le passé largement utilisé la solidarité nationale, eux et les les vedettes du show-business ont profité et profitent toujours de l’appui du média public qu'est france télévision ( bien utile pour leur promo ), en s’exilant volontairement pour échapper au fisc français, leur comportement n'est pas celui du citoyen modèle qui participe à l'effort de la nation, mais plutôt celui d'un citoyen égoïste, voire égocentrique, en fait un citoyen peu recommandable donc un « mauvais citoyen ». Et vous qu'en pensez-vous ?

Gilbert Spagnolo dit P@py



Sur le même thème

Anatomie du pouvoir politique - partie 1
Théorie Grand Unifiée de la SuperConspiration
Gabriel Garcia Marquez s'en est allé : La « solitude » des bonnes causes
De la table à la tablette
De l’indécence ordinaire des puissants


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires