• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nos forces de l’ordre au service des derniers privilèges (...)

Nos forces de l’ordre au service des derniers privilèges ancestraux

Marre des flics, de l’actualité, de guerre, chasse et dérégulation, de l’Union Militaire Police Dominante, de toutes ces unités armées qui sifflent sur nos têtes...mes amis, sortons et ce soir, jusqu’au bout de la nuit, buvons avec modération, rions et jouons nous de tous ces pions !

Pour rejoindre le Karaoké, à vingt kilomètres, il nous faut traverser la forêt de Tronçais.
Regardez sur google, c’est pas très compliqué c’est cette tâche sombre pile au centre de la France.

douze mille hectares de chênes, plantés par Colbert , il y a deux cent ans, et maintenant si grands, que quand le grand cerf brame, du fond de la vallée, pendant six longues secondes, le son est amplifié, et toi...pétrifié, ou sinon terrifié, voire même, en cette période d’angoisse, terre-horrifié ! Pardonnez moi, mais tous ces flics armés, publics ou privés, ça me monte à la tête. Et pour un peu oublier cette actualité, ce soir mes quatre amis, nous partons à la fête.

Il est un endroit, nous irons au retour, dans cette forêt majeure, où l’écho se disperse, des secondes durant, le paravent vivant, des arbres centenaires, forme un mur la nuit, que seul l’écho trahit. Ce soir là, mes amis, venus de l’étranger, chacun poussant son cri, furent impressionnés, mais pas tant que celui, non loin d’ici posté, qui travaillait la nuit, pour la maréchaussée...

____

trouvez vous, à Paris, un bar au centre de nulle part, qui vous sert un steak frite à deux heures du mat ? Hé venez donc chez moi, dans mon pays perdu, ce hameau de Segogne qui compte dix fois moins d’âmes que n’en contient le restaurant les soirs de chant, ce dernier lieu vivant, qui se remplit d’espoir, d’amour et de hasard, de joie et d’applaudis, toute la nuit, venez y, à deux heures de Paris.

La vraie histoire commence, au retour de la fête, quand sur notre lancée, je décide et m’engage, à l’endroit précité. Une aire de casse croute, au bord d’un rond point, Et du fond de laquelle je m’engage en plein bois, sur une centaine de mètres, fais demi tour et puis m’arrête, et éteint tout.

Après nous être un peu accoutumé à l’immense obscurité, nous descendons tous un par un, nous tenant par la main et nous disposons face au néant, en écoutant silencieusement. Le vide de sensations est impressionnant en l’absence de tout repère, mais ne dure pas longtemps. En effet, la moindre feuille qui chute suite à cette chaude journée d’été, ressemble au pas de n’importe quel petit faon, d’autant plus s’il en tombe quatre d’affilée. Et là, après nous être assuré que plus rien ne nous empêchait, complètement assimilé à l’environnement, et tendu dans cet élément, indicible et affolant, nous poussâmes sec, tous les cinq ensembles, le cri de la bête, le cri qui tue...

Quelle ne fut pas notre berlue ! Les échos distordus, arrivent en cascade, chacun répercutés, par la haie de piliers. Ce puissant mais soudain, appel au hurle vent, nous revient terrifiant, rendu par un géant. Chaque seconde franchie, par le son dégagé, au bout de la troisième, a couvert une lieue, et revient déformé, arrive de tous cotés, complètement disgracieux, nous laissant là, affreux !

Ce fut je pense le sommet de la soirée chant sans micro ni ampli, vibrant avec la plus haute et belle futaie d’Europe, de tous nos cris de joie, de nos chères vies en liberté. Paix et gratuité, le panaché le plus utile à faire oublier l’actualité...mais le soufflé est bien vite retombé.

____

Evidemment, nous n’avions pas prévu que ce soir là, l’armée était en manoeuvre d’écoute, pour dépister les braconniers, et à deux pas de là. Pour ce faire, le technicien utilise un micro Sennheiser, qui écoute une conversation à trois kilomètres et une porte qui claque à cinq. Son antenne directionnelle réduit le champs à dix degrés voire moins, et son casque sur les oreilles, il piste le moindre bruit...Je n’ose imaginer comment l’on fit sauter les vu-mètres de son Tascam et ses tympans plombés.

Mais alors, comment l’a-t-on su ?

Après trois minutes à nous égosiller puis nous laisser impressionner, et atteint la complète, le bouquet final explosé, l’arbre du Ténéré... nous retournant pour repartir, nous installions dans la voiture quand j’aperçus des phares au loin fondre dans notre direction,. s’engager dans l’aire de repos, nous situer dans l’axe des phares puis nous rejoindre sans crier gare, et se garer en face de nous. Quatre hommes sortirent lampes à la main, nous intimèrent l’ordre de sortir, dévisagés, identité, l’air énervé, papiers siouplé. J’étais hilare en bonne conscience, n’ayant rien fait de répréhensible, mais ils semblaient bien autrement et sévèrement menaçants.

Quelques instants de bras de fer, entre le rire et la colère, aucun des deux n’a entrainé l’autre sur son terrain miné, et nous nous sommes séparés, sans avoir à nous justifier, ni nous être déculottés.

Ils étaient en mission de dépistage, en manoeuvre d’écoute, prêts à fondre sur les indisciplinés et démasquer les illégaux qui chassent la nuit dans la forêt. Nous n’étions pour eux que des empêcheurs de travailler tranquille. Ils n’avaient qu’une envie, nous fouiller jusqu’au slip, nous faire cracher nos joints, faire souffler leurs ballons, nous souffler dans les bronches, et nous péter la tronche, nous qui n’avions qu’envie... de rigoler.

Notre maréchaussée au service de la veuve et l’orphelin, pensez vous, des usagés de la route en cette nuit de fête animée, point du tout : au service de la protection du cheptel de cervidés à l’usage de l’élite française qui chasse encore à courre dans l’un des derniers territoires domaniaux à l’usage de chasse guerre et dérégülation pour l’Union Militaro Politique Dominante, c’est à dire, l’avant garde rapprochée de l’élite au pouvoir. En un mot, tout ce que mon beau pays compte de plus armé...Nos forces de l’ordre au service du maintien des privilèges de snobinards friqués !

Nous n’avons poussé ce soir là que de brèves interjections de tous nos poumons sans autre intention, mais la prochaine fois, je n’y manquerai pas d’y ajouter toute ma pensée pour les tympans des hommes du rang, et pour qu’ainsi la grande muette devienne sourde à ma trompette.


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 17 juillet 2009 11:21

    L’expérience de l’ambiance sonore nocturne d’une forêt possède une immense vertu régénératrice. Y trouver les soldats à Sarko relève du pire non-sens.

    L’argent du contribuable investi dans de la haute technologie destinée à traquer un piégeur de lapin, nul doute, non seulement nous sommes en régime facho, mais nous sommes bien en guerre.

    Un régime qui cible les plus précaires, outre la petitesse de son envergure, n’a de toute façon aucun avenir, il n’est pas de cas de l’histoire qui ne se soit pas fini par des têtes sur les pics, des guillotines ou des déchaînements populaires. L’éternel retour est une réalité, nous avons chuté dans le temps linéaire, là où l’histoire se répète indéfiniment.


    • italiasempre 17 juillet 2009 11:40

      Et voilà jusqu’où peut-on aller pour idéologie.
      Jusqu’à excuser des braconniers, ces gentilshommes victimes du régime fasciste...


    • John Lloyds John Lloyds 17 juillet 2009 12:02

      C’est sûr que toute la clique bourgeoise avec ses complices banquiers, qui n’ont quand même rien de moins sur la conscience qu’une civilisation en route vers les abysses, vont venir donner des leçons de morale sur une pratique très marginale à destination alimentaire. Pourquoi limiter le pistage avec du matos digne de la CIA, qu’on fasse venir également les snippers, des fois qu’un de ces enfoirés de braconniers s’échappe. Merci pour cette intervention hautement moralisatrice, on voit où sont les complices du régime.


    • italiasempre 17 juillet 2009 12:17

      Le braconnage à destination alimentaire ?

      Mais vous vivez en quel siècle, John Lloyds ?

    • Massaliote 17 juillet 2009 12:20

      Pratique marginale, faut pas pousser. Dans mon quartier dans les collines ces connards tendent des collets comme des morts de faim pour prendre des lapins et la plupart du temps étranglent les chats des voisins, ou piègent à la glue les passereaux et autres pour vendre les chardonnerets au Marché aux Puces !


    • John Lloyds John Lloyds 17 juillet 2009 12:35

      @Italia

      Je vis à l’époque du monopole et de l’entente cordiale de la grande distribution, où le kilo de barbaque de qualité l’a propulsé au rang de produit de luxe. A l’époque où des millions de foyers jouent cette épreuve très spéciale des jeux olympiques, qui consiste à boucler le mois avec 600€, loyer compris.


      @Massa

      Vous trouverez dans toutes les corporations un important taux de crétins. Chez les chasseurs, ceux qui tirent le sanglier avec du 222, bestiole qu’ils ne sauront même pas pister blessée, et qui agonisera durant des jours. Mais cet eternel taux de crétins ne doit pas cacher ceux qui bossent proprement. Avec de tels raisonnements, il faudrait interdir la voiture à tout le monde.


    • italiasempre 17 juillet 2009 12:48

      Ne jouez pas au misérabilisme ici, ce ne sont certainement pas les gens qui bouclent leur budget mensuel avec 600 euros qui dérangent Lisa Sion dans ses amusement nocturnes.

      Reinsegnez-vous plutôt sur le matériel saisi, c’est édifiant...
      .

      Vous ne faites que de la récuperation, comme notre auteur, et c’est vraiment lamentable.



    • John Lloyds John Lloyds 17 juillet 2009 12:59

      La misère existe et se propage à vitesse exponentielle, bien que de votre bulle de velours vous refusiez de la voir. Ne jouez pas les dénis de réalité, quand les chiffres de la délinquance exploseront dans quelques années à cause de gens comme vous qui auront refusé de descendre de leur petit nuage rose, il sera trop tard pour venir pleurer.


    • italiasempre 17 juillet 2009 13:08

      Je sais, Lloyds, je sais.

      La fin du monde est pour après-demain, à tout casser pour la semaine prochaine, vous nous l’avez suffisemment annoncé...

      ps : dans votre précipitation vous avez aujourd’hui oublié le couplet sur la presse-ces officines de propagande aux ordres d’etc etc, en y réfléchissant bien, je suis sûre que vous pouvez le caser quelque part.

    • italiasempre 17 juillet 2009 13:31

      Demain il sera déjà trop tard, Sampiero.

      J’ai un million de choses à faire avant l’apocalypse.
      Aujourd’hui c’est trop juste ? ;)


    • Traroth Traroth 17 juillet 2009 16:02

      « Le braconnage à destination alimentaire ? » A quelle autre destination, alors ?


    • Deneb Deneb 18 juillet 2009 07:51

      Italia : Ti ringrazio per la tua argumentazione contro John Lloyds, ma non vale troppo la pena, perche lui a un sistema di votazione multipla e sarà sempre un voto sopra di te. Se lui vuole far crederci che i suo discorso piace a tanti, non ci riesce, nessuno e cosi naivo.


    • italiasempre 18 juillet 2009 10:47

      Ciao Daneb,


      Grazie mille per l’informazione. 
      Benissimo, che si voti pure fino ad averne i crampi, l’importante pero’ è che ora se ne stà ben zitto nel suo angolino. :)




    • Deneb Deneb 18 juillet 2009 14:47

      Non e propio segreto, l’ho gia scrito in francese, tante volte. Ma questo troll non capisce le lingue civilisate, e meglio cosi. Communque, pecato per Agoravox di permettere la frode e truffare i lettori.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 juillet 2009 01:58

      @litalia
      « Vous ne faites que de la récupération, comme notre auteur, et c’est vraiment lamentable. »
      Ne prenez donc pas la peine de développer, chère Italiasempre...et passez moi dessus, muscade !


      @u trio d’impolis,
      " Italia : Ti ringrazio per la tua argumentazione contro John Lloyds, ma non vale troppo la pena, perche lui a un sistema di votazione multipla e sarà sempre un voto sopra di te. Se lui vuole far crederci che i suo discorso piace a tanti, non ci riesce, nessuno e cosi naivo.

      Italie : Je te remercie pour ton argumentation contre John Lloyds, mais cela ne vaut pas trop le coup, parce qu’il à un système de vote multiple et ce sera toujours un vote au-dessus de toi. S’il veut nous faire croire que son discours plaît à tant de personnes, il n’y arrive pas, personne n’est ainsi naïf.

      Ciao Daneb, Grazie mille per l’informazione. Benissimo, che si voti pure fino ad averne i crampi, l’importante pero’ è che ora se ne stà ben zitto nel suo angolino. :)

      Salut Daneb, Mille merci pour le renseignement. Très bien, qu’ils votent même jusqu’à en avoir les crampes, mais l’important est que maintenant il reste bien silencieux dans son coin. :)

      Sampiero chi sono questi messagi in lingua strana che non capisco ? Certamenti segretti ? tanti saluti.

      Qui sont ces messages en langue étrange que je ne comprends pas ? Certainement secrets ? beaucoup de saluts.

      Deneb non epropio segreto, l’ho gia scrito in francese, tante volte. Ma questo troll non capisce le lingue civilisate, e meglio cosi. Communque, pecato per Agoravox di permettere la frode e truffare i lettori.

      Pas à proprement parler secret, je l’ai déjà écrit en français, beaucoup de fois. Mais ce troll ne comprend pas les langues civilisées, et c’est mieux ainsi. Quoi qu’il en soit, c’est dommage qu’Agoravox permette la fraude et escroquer les lecteurs.

      Sampiero Era soltanto una burla per giocare un pezetto perchè Italia a detto che il monde deve finire oggi. E mi dispiace che siamo cosi occupati senza potere prendere il tempo di une scontro, prima che tutto sia sdrutto à mezzanotte. Caro Deneb, trova qui un smiley ridicolo, posto che un sono piu possibile. distinti saluti alle due amici

      C’était seulement une plaisanterie pour jouer un petit peu parce qu’Italie a dit que le monde doit finir aujourd’hui . Et je regrette que nous sommes si occupés sans pouvoir prendre le temps d’un affrontement, avant que tout soit détruit à minuit. Cher Deneb trouve ici un smiley ridicule, je sais qu’ils sont plus possibles. 

      salutations distinguées aux deux amis. "

      Juste un peu de pédagogie sans aucune démagogie. L.S.

      traduction : L.L.


    • Shaytan666 Shaytan666 17 juillet 2009 12:29

      une pratique très marginale à destination alimentaire.

      Il faut habiter en plein centre ville pour encore croire une pareille.
      C’est terminé le temps des « Rabolliots » et ces braconniers sympathiques qui piégeait un lièvre pour nourrir leur famille et faire ch*** le seigneur.
      A l’heure actuelle, les braconniers sont sur équipés, 4X4, carabines à répétition, lunettes de visée nocturne, scanner pour écouter les conversations des gardes-chasse et des fonctionnaires des eaux et forêts. Ce sont devenu des « viandeux » comme on dit chez nous, qui massacrent, n’importe où et n’importe quand, tout animal qui peut leur rapporter de l’argent, bien entendu les premiers coupables sont les gens qui leur achètent leur « butin ».
      Que l’Etat mette tout en oeuvre pour pister et mettre hors d’état de nuire ces assassins est une très bonne chose.
      Je lisais ici même quantité de gens qui s’élevaient, et à raison, contre la pratique de la corida, les même devraient également s’élever contre ces massacres d’animaux.


      • Dzan 18 juillet 2009 19:49

        Y compris Môssieur Dassault, qui fournit cmme explication, qu’il n’avait pas le temps le jour !!!!!!!

        Quant à l’article, je ne vois pas où est le mal, de la part des garde-chasse, de vérifier à qui ils ont à faire.

        On est en Sarkozie, mais sous n’importe quel gouvernement, il en aurait été de même.

        Comme le dit Shaytan, il faut dénoncer le comportement des « viandards » comme on les appelle chez moi.

        Il y a bien longtemps que j’ai remisé le fusil à cause de ces gens-là, y compris ceux qui de jour, massacrent tout ce qui bouge- y compris un de mes amis d’enfance , tué par un de ces porte-flingue , en règle luiu.

        Si je pouvais vous plussez, Shaytan plusieurs fois je le ferais.


      • John Lloyds John Lloyds 17 juillet 2009 12:51

        « A l’heure actuelle, les braconniers sont sur équipés, 4X4, carabines à répétition, lunettes de visée nocturne, scanner pour écouter les conversations des gardes-chasse et des fonctionnaires des eaux et forêts »

        MDR

        Vous avez oublié la liaison satellite pour éviter l’opérateur télécom. La CIA se lance dans le braconnage. Ben les mecs faut qu’ils en abattent, des hordes de gibiers, avant d’amortir le matos, en vendant sous le manteau. Pour info, les lunettes de visée nocturnes sont interdites, à la vente comme à l’achat. Mais il est vrai qu’on peut se les procurer dans les services secrets.


        • Shaytan666 Shaytan666 17 juillet 2009 18:15

          « On braconne plus et pas nécessairement pour se nourrir. Il y a du braconnage à très grande échelle. » Utilisant des moyens de plus en plus sophistiqués, tant au niveau des armes que des équipements. Visée laser et vision nocturne, les perquisitions réservent des surprises. « On peut acheter du matériel de visée nocturne, de l’ancienne armée de l’Est, impayable chez nous mais qui se vend trois fois rien sous le paletot, en Pologne. Et aussi des carabines de qualité. »
          http://www.actu24.be/MBO_Article/62706.aspx

          « Avant c’était surtout pour se nourrir. Essentiellement du petit gibier, des lapins, des lièvres et des faisans. Maintenant, ils tirent le gros gibier et ils le revendent aux boucheries et aux restaurants. Quand vous pensez qu’un cerf représente en moyenne 150 kg de viande et que le kilo se négocie en noir autour des 4 €, faites le compte ».
          http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/82639/des-criminels-organises.html

          Si cela se passe ainsi en Wallonie, je ne vois pas pourquoi cela serait différent en France.


        • Shaytan666 Shaytan666 17 juillet 2009 18:23

          Où ai-je fais la promotion de la chasse. Ayant moi même chassé dans mon jeune temps, je suis comme les anciens-fumeurs, un acharné partisan anti-chasse et oui, il faut l’avoir pratiqué pour en connaître tous les excès.
          Mais défendre les braconniers au nom d’une idéologie anarchiste ou extrême-gauchiste est tout aussi insupportable que de défendre les chasse soit disant « traditionnelles » ou la chasse à coure.
          Si les GR sont des plaies, uniquement à cause de promeneurs « dégoutants » que dire alors de ces fameux amateurs de motos « vertes » fallait oser, qui polluent avec leur engins de mort nos bois et nos campagnes.


        • Vilain petit canard Vilain petit canard 17 juillet 2009 15:22

          Je tiens à rappeler quand même que coincer les braconniers, c’est avant tout et surtout protéger les animaux en-dehors des périodes de chasse, et donc de protéger l’écosystème et non pas les distractions des riches (l’impact de la chasse à courre sur la faune, laissez-moi rire, c’est que dalle). Et surtout en période de reproduction, ou quand les petits sont trop faibles. +

          Vous réagissez un peu comme si en forêt, il ’y avait que vous des gentils fêtards, et d’autre part des salauds de riches épaulés par la maréchaussée. Mais non, il y a aussi des tas d’animaux et de braconniers (le terme fait rire, mais je vous jure que c’est un problème réel, qui cause des graves dégâts à la faune sauvage).

          Par ailleurs, êtes-vous sûr qu’il s’agissait de l’armée ? Normalement, ce sont les gardes-champêtres ou éventuellement les gendarmes. Avec un tel déploiement de force, ils devaient avoir la certitude qu’il y avait du monde à coincer. Ils cherchaient le flag, vous avez dû tomber dans une souricière.... mais c’est rigolo quand même !


          • Gazi BORAT 17 juillet 2009 17:40

            @ ROUXEL

            Les CRS en question étaient bien en discothèque.. mais pas à Dijon. Par contre, ils relevaient d’une compagnie de cette ville (la CRS 40 ?).

            http://lesdessousdelapolicenationale.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/07/16 /six-crs-de-dijon-agressent-des-jeunes-a-la-sortie-d-une-disc.html

            gAZi bORAt


          • Gazi BORAT 17 juillet 2009 17:41

            Le plus amusant, c’est que les agissements (violences envers des personnes, vandalisme sur véhicule) iront grossir les statistiques des « violences urbaines ».

            gAZi bORAt


          • Shaytan666 Shaytan666 17 juillet 2009 18:25

            La Seine rouge de sang, c’était à qu’elle époque, pendant la ST Bathélemey ou en mai 68 !


          • Shaytan666 Shaytan666 17 juillet 2009 19:45

            Merci pour le lien, je ne connaissais pas cette épisode mais avec un préfet comme Maurice Papon , cela n’a rien d’étonnant.


          • Gazi BORAT 17 juillet 2009 17:36

            Braconnage à destination alimentaire ?

            On peut trouver ce type de pratique dans nos centre-villes..

            A Lyon, sur un quai du Rhône, à proximité de la place Bellecour, un individu pêche régulièrement, avec une technique de piégeage rudimentaire, quelques poissons qui constitueront son repas.

            C’est à locataire d’une chambre dans un hotel décrépi du quartier de la Guillotière, dont le statut ne permet même pas l’ouverture de droits au « rSa »..

            gAZi bORAt


            • Shaytan666 Shaytan666 17 juillet 2009 17:45

              Toujours le mot pour rire hein Gazi ! Comparer le malheureux qui pêche 2 ou 3 poissons, réservé à son usage personnel et de véritables commandos qui tirent en forêt sur tout ce qui bouge.
              C’est comme comparer un « pickpocket » avec un gang de braqueurs.


            • Gazi BORAT 17 juillet 2009 17:56

              @S666

              C’était juste un exemple de « braconnage à destination alimentaire » au niveau artisanal..

              Trés nettement différent de l’abattage industriel de gibier au projecteur et à l’arme automatique.

              Le personnage en question est russe, c’est un ancien militaire, très ingénieux dans sa pratique et il lui arrive aussi, dans un parc de la ville, d’attraper au collet quelques lapins. Il consomme tout ce qu’il attrape.

              Dans un style plus folklorique.. un vietnamien, avec une petite camionnette Renault frigorifique, spécialiste d’une technique de pêche au filet lancé extrèmement rapide.

              Il descend en Camargue à l’aube, remplit son frigo, remonte à Lyon par l’autoroute.. mais revend sa pêche à ses connaissances et à quelques restaurateurs.

              gAZi bORAt

              gAZi bORAt


            • Shaytan666 Shaytan666 17 juillet 2009 18:31

              Qu’il vende sa pêche à des amis et connaissances et même à des particulier j’ai rien contre mais pas à des restaurateurs, qui vendront l’assiette de poisson au prix normal et se feront un maximum de blé sur le dos de ce vietnamien.


            • Radix Radix 17 juillet 2009 19:00

              Bonjour Lisa

              Il y a quelques années, en escale à Groix au mois de juillet, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec le maire de Sauzon qui m’a raconté avoir donné l’autorisation à un groupe d’adolescents belges de camper à l’intérieur d’un fort situé sur la côte.

              Ce qu’il ne savait pas c’est que la marine nationale avait choisit ce fort comme objectif à ses commandos marines pour un exercice nocturne !

              Je pense que les vacanciers belges vont se souvenir longtemps de la nuit qu’il ont passée à Groix !

              Heureusement les commandos marines sont nettements moins agressifs que le flic de base !

              Radix


              • pierrix 17 juillet 2009 19:55

                Sauzon, c’est à Belle-Ile et pas à Groix.


              • Radix Radix 17 juillet 2009 21:27

                Bonjour Pierrix

                Touché !

                Tu as raison c’était le maire de port Tudy !

                J’ai encore tapé trop vite !

                Radix


              • fredleborgne fredleborgne 17 juillet 2009 19:56

                Bon, à part que les condès ne sont pas tombés sur la bonne cible, que veux cet article ?

                - Défendre de « pauvres » braconniers ?

                Perso, je serais chasseur de sanglier obligé de payer une redevance pour chaque sanglier abattu (cette redevance sert à indemniser les paysans) avec un certain nombre annuel à abattre (mais insuffisant pour en éviter la prolifération) et une redevance qui augmente d’année en année, alors oui, j’irai en flinguer la nuit, quitte à abandonner les carcasses.

                Car cette prolifération fait l’affaire de quelques propriétaires terriens qui organisent des chasses payantes pour gros richards au détriment de la sécurité routière et des chasseurs normaux.

                Je ne suis pas chasseur.

                Je ne défends pas non plus des gens qui croient que pour survivre, on peut aujourd’hui piller la nature en abattant n’importe quoi. Et i y a des viandards sur-équipésqui ne paient pas comme les gros richards, mais qui investissent beaucoups pour se faire du black. Qui doit s’occuper de ceux-là ?

                - Casser du sucre sur le dos des flics et de la maréchaussée ?

                Sûr que si il n’y avait pas un pourcentage élevé parmi eux d’arrivistes qui joue le jeu du système de promo, ils pourraient comme il y a quelques années, faire la grève du zèle et arrêter les automobilistes sans mettre de contravention pour ne pas être de vulgaires « radars » humains embusqués en bord de route (Jeune, mignonne ou grosse et sans pitié d’ailleurs, celles qui veulent faire leur place... histoire de faire oublier leur infériorité physique quand il s’agit de passer à l’action. La fascisation de nos forces de l’ordre s’appuie sur les moins méritants et les plus serviles envers les chefs rentiers. Ne démolissons pas toute la police et la gendarmerie françaises, qui ont en leur sein des éléments d’une rare valeur humaine, et une majorité de gens respectables contraints par le système. Pas pour rien non plus que notre président s’entoure de femmes. Elles sont pires que les mecs pour faire valoir une revanche en matière d’autorité. Enfin, pas toutes heureusement.

                Critiquer nos actuels politiciens ?

                Tout est bon, mais cet article n’est pas si évident à cerner, même si il est amusant à lire. A mon avis, un PS expliquant que les forces de l’ordre ont été un peu caricaturée pour le plaisir, mais qu’on aimerait mieux les voir à l’oeuvre pour une vraie justice, car il ne peut y avoir de vrai sentiment de sécurité sans confiance envers ceux qui en sont chargés aurait été préférable. Les politiciens ne seraient pas si pourris que notre police et gendarmerie changeraient leur fusil d’épaule et soigneraient mieux leur recrutement et leur façon de procéder.


                • Radix Radix 17 juillet 2009 21:46

                  Bonjour

                  Il n’est pas question de « cracher » sur les pandores tout azimut !

                  A Nantes il y a une quinzaine de jours il y a eut de très gros orages sur l’ouest de la ville. Comme c’est le chemin que j’emprunte pour rentrer chez moi je me suis retrouvé dans un bouchon !

                  Ce bouchon avait été provoqué par une « vague » qui a dévalée un boulevard et est arrivée en bas sur un rond-point noyant tous les moteurs des véhicules présents !

                  Le temps que les dépanneuses arrivent pour dégager la voie plusieures voitures de police sont arrivées pour réguler la circulation et surprise ! Que des femmes en uniforme !

                  Sous les trombes d’eau elles ont réglé la circulation en nous déviant vers un parking qui permettait d’éviter les véhicules en panne. Je n’ai entendu aucun coup de klaxon, ni vu aucun signe d’énervement !

                  Elles étaient totalement trempées et j’ose espérer que c’est par empathie que personne ne s’est énnervé quoique... L’efficacité de leur action devait y être pour beaucoup !

                  Radix


                • fredleborgne fredleborgne 18 juillet 2009 23:47

                  Alors, si dans les prisons de Nantes, il y a d’autres charmes que ceux de la fille du geolier... Mais je ne crois pas. Alors je préfère m’abstenir d’une garde à vue pour constater.
                  Ces demoiselles ont fait du bon boulot sous l’eau ? Grâces leur soient rendues. Comme quoi, quand on ne leur file pas de carnet à souche, on peut les trouver efficaces et même...nécessaires


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 juillet 2009 20:25

                  Le braconnage pour manger... je pense qu’il faut le ramener aux pourcentage de vols de nourriture dans les magasins, ... en sachant que la nourriture est très loin dans la liste des articles volés !


                  « Pour ce faire, le technicien utilise un micro Sennheiser, qui écoute une conversation à trois kilomètres et une porte qui claque à cinq. Son antenne directionnelle réduit le champs à dix degrés voire moins, et son casque sur les oreilles, il piste le moindre bruit »


                  Bon les pandorres avec leur matos dernier cri.. doivent de temps en temps bien se marrer en écoutant écouter qu ’elles extases de dames !!


                  @+ P@py


                  • Phenix 17 juillet 2009 20:27

                    J’ai du mal à saisir les raisons objectives de ce véritable racisme anti-police qu’on retrouve majoritairement sur agoravox. J’aurais tendance à l’assimiler au racisme classique, les mécanismes mentaux étant similaires. On part d’une bonne envie de haïr, ensuite il ne reste plus qu’à choisir sa cible. immigrés et fonctionnaires de police, même combat !!!


                    • tvargentine.com lerma 17 juillet 2009 22:35

                      La police est républicaine et elle est chargée d’appliquer les lois républicaines votées par les députés de l’assemblée nationale,elue par le peuple !

                      Je comprend pas cette dérive sectaire et anti-flic et donc anti-républicaine des articles
                      diffusées comme cela

                      Comment se fait-il que mon article sur le Maire PS de Colombes soit censuré ????

                      Il autorise le port de la BURGA et il interdit l’alcool !!!

                      VOTER DEMOCRATIQUEMENT pour la diffusion de mon article

                      http://www.tvargentine.com/malargue.html


                      • Iren-Nao 18 juillet 2009 03:39

                        @ Lisa

                        Privileges ancestraux dites vous, en tout cas je comprends que vos merveilleux arbres vous les devez a ce fumier de Colbert qui avait un grand sens des dits privileges, sans parler de son portefeuille, mais avait au moins le sens du temps historique et plantait pour les generations a venir.
                        Et vous, et nous, a part la jouissance immediate ?

                        Bien a vous

                        Iren-nao


                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 18 juillet 2009 07:13

                          Bonjour Iren-nao, dans ma cour, un tilleul plus que centenaire, je remercie tous les jours mes arrières grands parents. J’ai planté une allée de cent mètres en travers de la prairie que je franchis tous les jours pour leur dire merci.

                          Bonjour Radix, merci pour la défense des femmes policières et pour l’humour de cher Sauzon.

                          Aux autres, vous êtes une bonne armée de tous bords et je vous remercie de ne pas m’avoir tiré dessus à tout va, et pour vos liens enrichissants, et que la détente soit avec vous la meilleure arme pour désamorcer la tension générée par l’Etat policier.

                          Bonnes vacances, Lisa SION.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires