Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Notre-Dame-des-Landes : à qui profite le crime ?

Notre-Dame-des-Landes : à qui profite le crime ?

Crime, mort d’homme, il n’y en a pas encore eu, contrairement au barrage de Sivens. Il n’empêche que, droit dans ses bottes, le préfet a « sollicité les forces de l’ordre » pour évacuer les tracteurs et les vélos des « fauteurs de troubles », c’est-à-dire » les gens du commun, la vulgaire populace qui ne comprend évidemment rien aux grands problèmes économiques et prétend entraver le glorieux projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (qui, contrairement à son nom, n’est pas dans les Landes, mais quelque part en Bretagne).

 Seulement les pékins du coin, les bouseux comme les sans-dents sont remontés comme des pendules ! Ouarf ! Putaing ! Ça nous rajeunit ! Comme aux temps flamboyants du Larzac ! Allez les jeunes ! Notre génération a fait reculer l’Armée ! La glorieuse armée françouaise ! Alors les partisans douteux d’un minable aéroport de province… Tè ! Fume !

Car est-il vraiment indispensable cet aéroport ? Ce type de grands travaux, traumatisant pour la région et extrêmement coûteux est-il vraiment utile à la collectivité, capable de générer de l’emploi et de dynamiser l’économie de la région qui va l’accueillir et…le subir ? Á qui va-t-il servir ? Qui, dans la région prend l’avion ? Les dizaines de milliers de « Français d’en bas » qui vont subir les conséquences, être expulsés de leurs terres ? Non. Quelques centaines, allez, quelques milliers de privilégiés. Ce type d’aéroport attire, comme la merde appâte les mouches, les compagnies « low cost », parasites de la profession, qui font payer aux collectivités locales leur activité sur ces plateformes.

Notre-Dame-des-Landes n’est-il pas plutôt l’expression de la mégalomanie de quelques satrapes locaux voulant péter plus haut que leur cul ? On peut leur conseiller d’aller faire un petit voyage d’étude en Espagne où ils pourront visiter l’aéroport fantôme de Ciudad Real, l’aéroport « piétonnier » de Castellón-Costa Azahar ou encore celui de Huesca. Tous fruits empoisonnés de la folie des grandeurs de « décideurs » stupides et pour certains magouillant sans vergogne avec quelques grandes compagnies de travaux publics…

L’affaire est un serpent de mer qui dure depuis 40 ans. Il provient de la folie des grandeurs d’une centaine de chefs d’entreprises acoquinée à la bourgeoisie locale pour décider les « décideurs » locaux. Pourtant, comme l’écrivait déjà le Monde à cette époque : « L'aviation commerciale mobilise d'énormes capitaux pour le bénéfice d'un petit nombre. Cette activité ne subsiste que grâce à l'aide des pouvoirs publics. Elle fonctionne comme un important appareil de redistribution à l'envers où le pauvre paie pour plus riche que lui. Elle mobilise des ressources qui seraient socialement mieux utilisées ailleurs. » Tout est dit. (Il est vrai que le Monde, en 1976, était encore un vrai journal, LE journal de référence en France. Ce temps est bien révolu…)

Oui mais, qu’ils disent les bétonneurs, l’aéroport actuel est saturé, perturbe la vie des riverains. Faux. Archi faux ! Il pourrait, avec un aménagement de l’aérogare, décupler son trafic, ce qui ne sera jamais le cas. (L’aéroport de Gatwick, à une quarantaine de km de Londres, traite 34 millions de passagers par an, contre 3,5 à Nantes, dix fois plus, et 242.000 mouvements d’avion, avec une piste plus courte, sans être saturé pour autant !) Qui peut penser qu’on prendra un jour l’avion à Nantes pour un vol direct vers New-York, Shanghai, Rio de Janeiro ou Moscou ?

Aujourd'hui, l'aéroport existant Nantes-Atlantique est à 10 km de Nantes. Il est géré par les CCI de Nantes et de Saint-Nazaire et par AGO, aéroports du Grand Ouest, associée à Vinci, omniprésente en France, et TPO, société de travaux publics raflant les gros marchés de la région. Vinci ! Hou ! La la ! Le transfert de l’aéroport libèrerait des dizaines d’hectares convoités avec gourmandise par les promoteurs immobiliers et autres aménageurs ! Au nombre desquels l’inévitable…Vinci. Notez que la piste (3800 mètres contre 3200 à Notre-Dame-des-Landes) resterait en place puisqu’elle la condition sine qua non du maintien de l’usine Airbus !!!

Bon. N’en jetez plus. Cet aéroport est une énorme konnerie assortie de juteuses magouilles.

Cette stupidité mégalo a été la tombe politique de Ayrault. Et toi, président Normalou, il risque d’être ton Larzac !

 Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Alentejano 11 janvier 12:55

    NON à l aeroport. Il n’y a même pas à tergiverser, si il veulent un aéroport qu ils le fassent sur des terres non cultivable. Et comme Di plus haut il en existe déjà un et avrai dire il n est que très rarement plein. Au vu du prix de certain billet au départ de Nantes certain parte de Paris qu il continue à le faire et c tous.


    • sarcastelle 11 janvier 14:45

      Chaque nouvel aéroport me gêne parce que les immenses zones réglementées qui l’entourent empoisonnent l’activité de l’aviation légère, tagazous d’aéro-club et ULM. Non à l’aviation marchande ! Oui à l’aviation des poètes de l’air ! 


      • Martha 11 janvier 15:07


         Il fallait s’attendre à ce que cette affaire soit une des premières a être mise sur le tapis après ces élections régionales minables* qui ont mis pour six ans l’ex-UMP, relooké « PR », à la tête du conseil régional des « pays de la Loire ».

         Tous les gens sensés disent que ce projet est dépassé, inutile, déraisonnable, que c’est du fric (des contribuables) mal utilisé, pour un résultat qui n’apportera rien de plus, au contraire (distance du centre Nantes prés du double**) et bien non ! Vous allez voir ce que vous allez voir, NOUS, on va vous le montrer, vous allez voir ce qu’est la vrai démocratie, on va faire respecter ses lois !

         Manifester sur le pont de Chéviré, il faut quand même le faire ! ***
         Surtout par le temps qu’il fait actuellement et les journées encore très courtes.

         Vive les ZADistes : ils ont montré là la force de la cause qu’ils défendent.

         * Oui, minables. Délibérément escamotées. Ce qui est bien dommage quand on connaît l’importance des enjeux. C’est d’ailleurs ce qui fait le côté homérique de ce bras de fer. Le PR ne voudra pas lâcher prise au risque de se ridiculiser.

         ** Se serait quand même plus simple de continuer une ligne de tramway (gare —> aéroport) jusqu’à l’entrée de ce service public. (actuellement « navette », 7,50 Euros par personne, pour quatre 30,00E => autant prendre un taxi).

         *** Ceux qui connaissent le pont de Chéviré ont apprécié l’exploit !


        • bakerstreet bakerstreet 13 janvier 00:48

          @Martha
          Ces imbéciles en plus en rajoutent, montrent les dents, interpellent l’état pour qu’il hâte la manœuvre, tous auréolés de leurs ailes toutes neuves...

          Même pas la peine de sortir les arguments contre l’aéroport de la trousse à outils, ils sont accablants, seul l’affairisme de zigotos alliés au pouvoir a réussi à remettre ce vieux projet, encore plus vieux que celui du Larzac sur les rails..
          C’est consternant, accablant, démentiel, les mots me manquent. 
          Hollande baisse le nez comme un gros porteur sur la piste, les yeux fixés pour l’éternité sur les plaques commémoratives. 



        • Trelawney Trelawney 11 janvier 16:24

          En complément, je viens de lire l’article sur le monde.fr et surtout les commentaires qui suivent. Ils sont en grande majorité pour l’aéroport NDDL et pour la fermeture de l’ancien aéroport. Les commentaires son assez édifiants ils souhaitent la construction de cette aéroports car :

          1 Ils en ont marre du survol d’une zone pavillonnaire et d’un lac

          2 Ils pourront aller à New York sans prendre le TGV pour Roissy ou Orly

          3 Ca va faire de l’emploi

          4 Les bretons auront enfin leur aéroport international.

          Je ne suis qu’à moitié étonné, car cet été quand j’ai discuté de cela avec les nantais, je pensais qu’ils étaient en grande majorité contre la construction de cet aéroport tout aussi couteux qu’il est inutile. C’est tout le contraire. Ils sont en grande majorité pour sa construction, car on touche au coté irrationnel des nantais et par delà des bretons à savoir : « Il nous faut ce joli aéroport, car nous ne sommes pas des ploucs qui habitons en ploukie occidentale. Nous sommes des bretons qui habitons dans une région avec un aéroport qui va nous emmener dans le monde entier et que même le Concorde va y atterrir vu qu’il est construit pour cela »

          Comme la connerie est majoritaire dans ce pays démocratique, c’est eux qui on raison et les zadistes qui ont tort. Ainsi va le monde


          • Gasty Gasty 11 janvier 17:45

            @Trelawney

            Comme vous dites ! « Ils sont en grande majorité pour l’aéroport NDDL et pour la fermeture de l’ancien aéroport. »

            Pensiez-vous que c’était les Nantais qui manifestaient ? Et bien non, tous ces gens viennent d’ailleurs.

            Étonnant non !

            Pour le point 1, c’est la ville de Nantes qui est survolé à basse altitude.


          • Ouallonsnous ? 11 janvier 18:37

            @Trelawney

            Pauvre de toi, tu attend de lire la vérité dans le Monde.fr, c’est du même tonneau que le besoin d’aller à New York sans prendre le TGV, pour quoi aller chez les yankees dégénerés, tu crois que c’est mobilisateur ?


          • Martha 11 janvier 18:42

            @Trelawney

             L’idée de faire décoller le Concorde de N-D-d-L était lié au fait que cela réduisait la longueur du trajet France-New-york. Il y avait un problème de réserve de carburant : cela faisait 400 km de moins et un vol en mode sub-sonique moins long. Mais venir en train à Nantes pour prendre le Concorde rendait ce projet incohérent.


          • Martha 12 janvier 14:31

            @Gasty,

             Avez-vous remarqué la présence des tracteurs et des vélos partis de N-D-d-L et de ses environs ?

             Les Nantais sont concernés, bien évidemment, mais les habitants des environs le sont aussi, en particulier ceux de Vigneux et ceux de Notre-Dame-des-Landes. Pour les agriculteurs il me semble que c’est avant tout une question de principe et de solidarité.

             Il faudra bien qu’un jour on cesse ce saccage sauvage du bocage et de ces zones agricole calmes et magnifiques qui entourent Nantes. C’est pour cela que ça bouge : il y a un moment où il faut savoir dire STOP !

             Quel intérêt ont les Nantais à détruire leur environnement proche et à gâcher ce qui est leur bien commun, pour des intérêts qui, manifestement, ne sont pas les leurs.

             VINCI  ne l’ont-ils pas encore assez vu ?


          • Gasty Gasty 11 janvier 16:31

            Vous dites que l’aéroport de Nantes château bougon pourrait décuplé son trafic par un aménagement de l’aérogare. Certes ! Mais est-ce raisonnable ?
            L’erreur de départ ( et ça remonte à loin ) a été de construire l’aéroport à Château bougon. Pourquoi ? Mais parce qu’il y a juste à côté une zone encore plus sensible que notre dame des landes dont semble-t-il les écologistes paraissent ignorer, c’est le site protégé du lac de grand lieu.
            Mais si à l’époque on se souciait peu d’écologie , je n’ai pas l’impression que ça a changé aujourd’hui. Lorsque des écologistes viennent pour protéger la zone de Notre dame des landes, ils oublient que celle-ci n’aurait jamais été ce qu’elle est devenue, grâce à l’inactivité agricole suite au rachat des terrains elle a pu redevenir une zone naturelle depuis plus de quarante ans de préparation du projet.


            • JMBerniolles 11 janvier 18:18
              C’est incroyable de constater à chaque fois combien les gens qui parlent de cette affaire ne connaissent pas le problème.

              Aux deux bouts de la piste de l’actuel aéroport, il y a des agglomérations à l’habitat dense.
              D’où un danger réel. Le développement de l’agglomération nantaise a englobé cet aéroport qui n’est plus adapté.

              Nantes occupe une place privilégiée à la frontière de la Bretagne, de la Vendée et des Pays de Loire. Le secteur universitaire est de très haut niveau, écoles d’ingénieurs, médecine, architecture... et dans la foulée il y a de la recherche, des bureaux d’ingénierie et d’archi, une activité tertiaire importante. Le tourisme n’est pas encore au niveau où il devrait être... 
              La nécessité d’un aéroport ne fait aucun doute. Il n’est pas illégitime de questionner sa taille et son emplacement, mais ce n’est pas le propos du mouvement NDDL qui recouvre beaucoup de composantes. Y compris des agitateurs professionnels manipulés qui vont faire des dégâts à Nantes notamment.

              Je ne doute pas qu’il y ait parmi les manifestants des gens sincères. Mais qu’ils s’imaginent combattre le capitalisme de manière cruciale à NDDL ou Sivens est d’une naïveté profonde.

              Les problèmes essentiels de la Bretagne, et de la Région, ne sont pas là.
              Après avoir liquidé la Pêche, l’agriculture est bien amoindrie également, le système, dont les mesures sont mises en œuvre par ceux pour qui les bretons votent régulièrement, (en particulier la réélection de ce criminel de guerre de Le Drian, porte valise de l’armement français, valet de l’Arabie saoudite-, s’en prend à l’agro-alimentaire breton.

              Les Chantiers navals de Saint Nazaire, au top niveau mondial, appartiennent à des coréens qui fermeront le site une fois les technologies assimilées. Les raffineries à Donges, comme partout en France sont menacées de fermetures parce que les compagnies ont décidé de les construire au plus prêt des sites de pompage, au Qatar.... (peut-être hésitent-ils avec la guerre au MO)

              Les opportunistes politiques de tout poil, Mélenchon, EELv... se montrent régulièrement à NDDL, tout en étant dans les coulisses du pouvoir. Cela fait aussi parti du fond de commerce politique du NPA...

              • jaja jaja 11 janvier 18:46

                @JMBerniolles

                C’est la classe politique nantaise qui vous paye et qui est votre fonds de commerce à vous ? Les socialos et la droite réunis peut-être casquent aussi ? Même le FN, à l’origine favorable au projet, ne veut plus d’aéroports pour ne pas contrarier ses électeurs tellement ce projet devient peu populaire partout en France...
                Valls le va-t-en-guerre, le boute-feu, comptait bien étouffer la contestation grâce à l’état d’urgence... Les opposants à l’aéroport qui ont manifesté en masse ce week-end, malgré les provocations policières, ont remis les pendules à l’heure...

                L’aéroport ne se fera pas... Comme à Sivens l’État devra reculer !


              • Trelawney Trelawney 11 janvier 20:19

                @JMBerniolles
                Aux deux bouts de la piste de l’actuel aéroport, il y a des agglomérations à l’habitat dense .D’où un danger réel. Le développement de l’agglomération nantaise a englobé cet aéroport qui n’est plus adapté

                Combien de villes ont leurs aéroport à la bordures des agglomérations ? Genève, Londres, Ou même New York la Guardia avec ces 25 millions de passagers (8 fois plus qu’à Nantes) et en plein centre du Queens. ca ne dérange personne bien au contraire, puisque cela vous permet d’être plus rapidement en centre ville.

                Si vous voulez faire un aéroport en pleine cambrousse, c’est l’échec assuré et quand la région Bretagne ne pourra plus payer cette dépense inutile, qui s’y collera d’après vous ?


              • JMBerniolles 11 janvier 21:00
                @jaja

                Mon pauvre, vous voyez chaque problème à travers vos yeux d’idéologue... Et vous avez besoin de mettre les personnes qui ne sont pas de votre avis dans des cases, ce qui vous permet de ne pas vous poser de questions et de donner perpétuellement des leçons.
                Vous avez le profil type du militant NPA.... Je ne prends même pas ce que vous dites pour une insulte parce que je connais en détail ce parti issu de la LCR. La LCR avec un autre nom. La LCR n’a jamais été un parti mais un rassemblement de tendances, sans appui théorique. C’est à dire un parti fondamentalement opportuniste.


                Quel que soit le régime il faut nourrir les gens, produire un certain nombre de choses, communiquer, circuler.... mais aussi éduquer.

                Et évidemment il ne vous a pas effleuré que la question de fond est de savoir s’il faut un autre aéroport ou non. Vous vous réclamez évidemment de la démocratie, mais en l’occurrence comme à Sivens d’ailleurs, il s’agit d’imposer l’opinion d’une minorité, contre le désir d’une majorité de nantais.

                Je déplore plus que vous la mort de ce jeune à Sivens. Notamment parce que les jeunes cristallisent tous les problèmes de notre société ultralibérale.

                Non seulement on l’a envoyé prendre des risques dans des actions dangereuses qui nuisent aux démonstrations pacifiques, mais on a exploité sa mort de la manière la plus honteuse... Le même procédé qu’emploient Hollande et Valls finalement ;

              • sarcastelle 11 janvier 21:46

                @Trelawney


                Nos zamis zallemands ont récemment fermé l’aéroport chargé d’histoire de Tempelhof parce qu’il était incrusté en plein Berlin et qu’un jour ou l’autre...

              • JMBerniolles 11 janvier 22:22
                @Trelawney

                Il y a un aéroport à Brest qui est dans la nature....
                J’ai compris que vous aviez constaté vous même que les nantais, en majorité, voulait un nouvel aéroport plus loin.

                Si vous pensez qu’un aéroport n’est pas utile pour le tourisme, les bureaux d’études, les universités... un certain type d’activités .... mais je ne crois pas.

                Dans ma région des imbéciles ont refusé une bretelle d’autoroute de 30 kms pour desservir une ville dans un cul de sac. Le chef lieu en l’occurrence. D’où des morts sur la vieille route bordée de platanes, dangereuse particulièrement en Hiver, et le déclin irréversible de cette ville qui ne cesse de perdre des habitants et des activités. Et les gens continuent à voter pour ces crétins.

                Parallèlement il y a des projets d’éoliennes offshore dans les prestigieuses baies bretonnes, pour des milliards d’euros, inutiles si ce n’est pour alimenter la bulle financière des EnR éolien et PV ;

                Dans le plus grand silence.. Cela oblige à installer une chaudière à gaz à Landivisiau. Là il y a des protestations... Les gens sont soigneusement désinformés sur les problèmes énergétiques comme sur la politique extérieure, sur les problèmes économiques comme la sortie de l’Euro.
                Une des conséquences de tout cela est que les votes ne signifient plus rien. Notre système démocratique est bloqué... Et nous allons vers le chaos.

              • jaja jaja 11 janvier 22:28

                @JMBerniolles « Mon pauvre, vous voyez chaque problème à travers vos yeux d’idéologue... »

                Tandis que vous vous n’êtes pas un idéologue mais un fin analyste politique ...j’ai bon : « La LCR n’a jamais été un parti mais un rassemblement de tendances, sans appui théorique. C’est à dire un parti fondamentalement opportuniste. »... smiley
                Sachez que les tendances existent partout dans le monde des vivants... Au sein d’un parti, comme dans la vie, il y a obligatoirement des nuances. On ne peut être d’accord sur tout ! Soit on les respecte (si on veut conserver un caractère démocratique à l’organisation) soit on les écrase et alors on a affaire à une secte et non plus à un parti politique....
                L’opportunisme ce serait de changer de position en fonction de l’air du temps... Ce n’est sûrement pas un reproche que l’on peut nous faire... sauf si on s’appelle JMBerniolles évidemment smiley

                 Je passe sur votre petit roman sur la mort de Rémi Fraisse que bien entendu vous « déplorez plus que moi » tout en insinuant honteusement qu’il aurait été envoyé prendre des risques (par qui ?).... alors qu’à chaque manif Sivens ce sont des centaines de personnes, de militants, (jeunes et moins jeunes) qui prennent ces risques face à la gendarmerie et à ses grenades ou face aux fachos de la FNSEA, auteurs de nombreuses attaques (et blessés) contre les zadistes, comme j’ai pu le constater de visu....
                Vous feriez mieux de vous en prendre aux vrais responsables des violences... La police et les milices de la FNSEA plutôt que construire un petit roman, bien loin des réalités sur le terrain à Sivens.......


              • Trelawney Trelawney 12 janvier 07:45

                @JMBerniolles
                Il y a la décision politique et la réalité économique. Et les deux ne sont jamais compatibles.

                Pour qu’un aéroport soit rentable, c’est à dire qu’il ne coute aucun argent à la collectivité, il faut qu’il draine 10 millions de passagers par an. Ca c’est la réalité économique ! Le cout de cet aéroport est officiellement 556 millions d’euro et il ne tient pas compte des constructions routières et ferroviaires. En fait il n’y aura rien pour desservir cette installation, car une fois payé la somme de départ plus les surcouts travaux (spécialité française) il ne restera plus rien à la région et cet aéroport ne sera desservie que par des départementales agrandies (bonjour les bouchons).

                Nantes et le bretons auront un aéroport loin de tout, mal desservie et, comme les compagnies aériennes sont un poil plus intelligentes que nos politiques, elle se feront une joie d’offrir des réductions TGV pour drainer la clientèle nantaise vers Orly ou Roissy, voir même de créer des lignes subventionner à Angers Macé ou Rennes pour emmener ce petit monde vers Londres.

                A Notre dame des landes, vous pouvez vous attendre à un trafic deux fois moins importants qu’à Nantes Atlantique. C’est aussi cela la réalité économique.

                PS : Ce n’est pas parce que l’on construit un aéroport que pour autant des avions y atterriront ou y décolleront. L’un n’entraine pas l’autre et il suffit d’aller à Angers Macé, Champagne, Lorraine Airpot etc pour s’en rendre compte


              • Gasty Gasty 12 janvier 09:05

                @Trelawney
                Vous faite erreur sur la desserte du nouvel aéroport. Regardez bien ou se trouve notre dame des landes. Il est situé entre la quatre voie qui relie toutes la région sud de la Bretagne ( Lorient quimper Brest) et celle qui relie Nantes à Rennes.Ces deux axes rejoignent le périphérique et les grands axes qui vont vers Angers/Le Mans/Cholet/Poitiers/Bordeaux.Tout ceci se trouve au Nord de la Loire, je parle de « au nord de la Loire » parce qu’actuellement l’aéroport se situe au sud de la Loire et pour accéder à celui-ci il faut nécessairement empreinter des ponts comme celui de cheviré ou via le centre ville de Nantes. Traverser un fleuve a toujours été un problème, voir un étranglement à l’approche de l’agglomération.
                Pour ce qui est des dessertes ferroviaires, la ligne de Nantes/Redon/Rennes existe et peut être utiliser pour desservir le nouvel aéroport avec la gare de Nantes en créant une bifurcation au bon endroit. Idem pour les deux axes routiers.L’infrastructure à mettre en œuvre est de quelques kms.


              • Gasty Gasty 12 janvier 09:12

                Pour démonter un projet tout y passe et ça me rend suspicieux.


              • sarcastelle 12 janvier 09:31

                @JMBerniolles


                d’où des morts sur la vieille route bordée de platanes

                Vous ne sauriez croire combien était belle la route qui voici vingt ans encore gagnait La Courtine depuis Aubusson. Bordée de châtaigniers tors, sinueuse à souhait, entre collines et vallées boisées. On était véritablement dans une autre France. 
                Il reste de cette route quelques courts délaissés, desservant quelques maisons. Une voie rapide a été percée à la place, rectiligne, dégagée, impersonnelle au possible. C’est comme passer de la vielle pierre inégale et moussue au HLM blanc et géométrique. 
                Je regrette infiniment que les mini-caméras embarquées n’aient pas existé à l’époque, car l’enregistrement du trajet eût constitué une sauvegarde précieuse. 
                Il va de soi que les habitants de l’endroit sont maintenant bien contents l’hiver. 


              • sarcastelle 12 janvier 09:38

                @Trelawney


                Pour qu’un aéroport soit rentable, c’est-à-dire pour qu’il ne coûte aucun argent à la collectivité

                Etes-vous certain de cette définition ? Limitez-vous l’auto-financement de l’aéroport à ses propres rentrées d’argent ? 

                Quid de ce qu’il en coûte de manque à gagner, global et diffus, à ne pas avoir d’aéroport ? 

              • Trelawney Trelawney 12 janvier 10:17

                @Gasty
                Pour ce qui est des dessertes ferroviaires, la ligne de Nantes/Redon/Rennes existe et peut être utiliser pour desservir le nouvel aéroport avec la gare de Nantes en créant une bifurcation au bon endroit. Idem pour les deux axes routiers.L’infrastructure à mettre en œuvre est de quelques kms.

                J’ai estimé 7 km pour relier cet aéroport avec l’autoroute qui va à Lorient et 5 km pour celle de Rennes. ce qui fait environ 12km d’autoroute à 6.2 millions d’euro le km soit 74.4 millions d’euro. A cela il faut rajouter 2 bretelles d’accès et le dévoiement vers les parkings soit 5 x3 = 15 millions d’euro. Ca vous fait un budget de 90 millions d’euro pour le raccordement aux autoroutes gratuites qui ne sera pas financé par les autoroutes privées sauf si on décide de rendre payantes ces deux autoroutes.

                Pour ce qui est de la voie ferrée que j’ai du mal à situer sur la carte, il ne faut pas s’attendre à un budget moins que 20 millions d’euro qui lui pourra être financé par RFF mais que demandera des contre parties à la région (gratuité des transports etc).

                Pour le tramway, autant oublier

                Je ne suis pas écolo et me contre fiche des zones humides. et comme je n’habite pas cette région, que cet aéroport soit construit ou pas n’est pas mon problème. Mais, amis nantais et bretons, attendez vous à devoir payer des impôts qui rendra forcément votre région moins attractive pour un « jouer » qui ne servira pas.

                On a déjà connu cela avec des installation portuaires (au havre) hors norme et inutiles, des autoroutes tout aussi inutile, des installations éoliennes alors que le pétrole est au plus bas etc etc etc. l’histoire ne fait que ce répéter.

                PS : le second aéroport de Madrid qui a couté aux espagnols la bagatelle de 200 millions d’euro (on est loin de 565 de départ pour NDDL) vient d’être revendu aux chinois pour 40000 euro soit un résultat net de - (moins) 5000 %


              • Trelawney Trelawney 12 janvier 10:29

                @sarcastelle
                Quid de ce qu’il en coûte de manque à gagner, global et diffus, à ne pas avoir d’aéroport ? 

                En Europe, il y a Anvers, Hambourg, Munich, Cologne, Birmingham, Naples, Marseille, Lyon, Gênes, Dortmund, Essen, Rotterdam, Breme, Sheffield, Duisbourg, La haye, Leeds, Liverpool, Valence, pour ne citer qu’elles, qui n’ont pas de grands aéroports internationaux Est-ce que cela les gêne en manque à gagner ? Est-ce que cela limite leur développement économique ? Est-ce qu’en taille est importance, elles se situent devant ou derrière Nantes ?


              • Martha 12 janvier 10:36

                @Gasty

                 Pour l’accès à l’aéroport, il va être très difficile de faire mieux que ce qui est actuellement en place à Bouguenais : les Nantais peuvent utiliser des « navettes », ou des tramways + bus publics, ou des taxis, ce qui leur permet de profiter des voies prioritaires. Cela sur un trajet assez court : 16km actuellement (vue la boucle parcourue : ce trajet peut être optimisé en partant de « Commerce » et en allant droit, (pour ceux qui connaissent Nantes).
                 
                De la gare de Nantes à Notre Dame des Landes il y a 29 km.

                 Ceux qui connaissent Nantes savent ce que cela signifie de traverser cette Ville à certaines heures, hors 4 voies (et parfois, sur celles-ci, c’est pire encore quand on y est pris et que tout est bloqué). Donc galère annoncée : Les pilotes qui doivent sans doute représenter le personnel navigant l’ont bien compris : la grande majorité, si ce n’est tous, ne veulent pas que l’aéroport actuel soit délocalisé à N-D-d-L. Quand on a un aéroport si bien situé par rapport à sa ville, avec un décollage au dessus d’une zone si peu habitée (Lac de Grand-Lieu et ses marais), il ne faut surtout pas y toucher et ne penser qu’a améliorer son accès pour les sans voitures, chargés de bagages.

                 Ce qui est facilement faisable : tous ceux qui connaissent Nantes le savent bien. Le problème est très mal résolu actuellement, sous prétexte que cet aéroport allait, sous-peu, être abandonné ! C’est d’une imbécilité !

                 

                 Pour la sécurité et le bruit, liés au survol de la ville : 1° les avions sont en vol d’approche, ralentissent, font peu de bruit et sont au dessus de la Loire qui leur sert de repère. 2° ce problème (si cela en est un) est moins mis en avant depuis que le va et vient incessant des Hélicoptères-ambulances qui desservent le CHU situé au centre de la ville va crescendo (en tout bien tout honneur, on ne peut que féliciter ceux qui gèrent ce service).

                 


              • Gasty Gasty 12 janvier 11:26

                @Martha

                Si vous considérez l’aéroport comme utilisé principalement par les habitants de la ville de Nantes,c’est effectivement des avantages non négligeable mais des avantages égoïstes. Après tout, la gare ferroviaire de Nantes est elle aussi plutôt bien situé pour ceux qui résident à Nantes.

                Le périphérique de Nantes ( comme la plupart de périphérique) est à saturation le matin et le soir.Je crois savoir que cette saturation s’amplifie depuis qu’il y a un déplacement de la population vers la périphérie sud de Nantes, d’où une augmentation supplémentaire du trafic le matin et le soir.

                Le bruit n’est pas la cause principale. C’est surtout une inquiétude grandissante du passage à basse altitude au dessus de la ville d’avions à la maintenance plus que douteuse.
                Le trafic aérien n’est pas seulement « passagers » mais aussi « fret ».


              • JMBerniolles 12 janvier 11:45
                @Trelawney

                Mais je suis d’accord sur le fait que l’on peut discuter l’ampleur du projet et l’emplacement

                Par rapport au budget que vous citez, plus d’un milliard d’euros sont partis en fumée (on a donné ces navires à l’Egypte pour limiter le scandale) avec les Mistrals, le budget du PSG doit avoisiner les 600 millions d’euros.... 

                Nantes a été une ville dynamique, mais les problèmes spécifiques et régionaux commencent à plomber les activités économiques....

                Pour être capable d’avoir une politique sociale, une dynamique de l’emploi et des salaires corrects, il faut aussi une importante activité industrielle et économique...








              • Le421 Le421 12 janvier 12:11

                @JMBerniolles
                Notez au passage que Nantes ne fait justement pas partie de la région « Bretagne ».
                Je trouve cela assez savoureux, l’argumentation.
                Remarquez, nous, entre Mérignac et Blagnac, on est assez bien équipés.
                Pour aller au Maroc, on monte à... Paris !! mdr


              • Martha 12 janvier 12:35

                @Gasty,

                 Si vous êtes à pied avec des bagages et pas Nantais, vous irez à l’aéroport de Bouguenais par la gare de Nantes.

                 L’approche de la piste d’atterrissage de Bouguenais telle qu’elle est actuellement est la plus directe et la plus économique et demande le moins de virages sur l’aile, pour les avions qui viennent du Sud-Loire ; cette approche peut être modifiée pour contourner Nantes et cela ne rallongera pas le parcours par rapport à celui qui sera retenu pour N-D-d-L.

                 Pour le moment le trajet utilisé, correspond au plus simple, la Loire le sécurise et s’il y a qque chose à redire sur celui-ci, n’est-ce pas un moyen de pression fait sur les Nantais pour les faire céder ?


              • JMBerniolles 12 janvier 13:29
                @jaja

                La première chose que je voudrais dire est que je respecte les gens qui croient et les militants, indépendamment de ce que je pense de leur organisation ou religion... Je dirai aussi que je suis particulièrement préoccupé par la question des jeunes qui cristallisent aujourd’hui tous les problèmes générés par le système : non emploi, sous éducation, salaires de misères et précarité, problèmes de couverture sociale et de logement... Je ne pense pas que la priorité pour eux soit d’aller s’occuper d’un marécage au fin fond de la France, dans une région qui survit difficilement
                Et qui ne saurait passer pour le symbole de l’agriculture intensive.

                Là vous enfoncez des portes ouvertes, évidemment un parti ne peut exactement coller aux opinions de tous ses adhérents, sans répondre aux questions de fond que je soulève.

                La réalité du NPA est que c’est un groupuscule avec n+1 tendances, qui n’a aucune ligne cohérente, ni solution pour changer le système.

                Il fût un temps ou il y avait une vraie vénération à la LCR pour quelqu’un qui réfléchissait, plutôt bien même si ce n’était pas à la pointe de la réflexion sur les manœuvres du système au niveau des institutions européennes par exemple, Bensaïd. Il a été regretté mais non remplacé. Ainsi on a eu droit aux affiches du NPA sur les « révolutions arabes ». Qui sont un exemple quasi académique de manipulation et d’exploitation de révoltes populaires. Malheureusement parce qu’il y a de vrais problèmes derrière : explosions démographiques en Tunisie et Egypte, régimes autoritaires et répressifs,... 

                Sivens : quand je pense aux paysans, ce qui me vient immédiatement à l’esprit ce sont leur utilité pour notre vie de tout les jours.
                Par ailleurs le Fascisme a une définition historique bien claire. L’histoire montre aussi qu’il n’est pas réservé à l’extrême droite. Traiter les organisations et les gens de fascistes à tort et à travers est contre productif. A Sivens les agriculteurs ont estimé qu’il était utile de faire une retenue d’eau à partir d’un marécage. Leurs conditions de vie sont difficiles, la rentabilité des exploitations de plus en plus précaire... Faire de cette régiion un symbole de l’agriculuture intensive est juste une farce. Et des gens de l’extérieur, avec des groupes incontrôlés de casseurs, viennent leur donner des leçons. D’ailleurs l’utilité de ce barrage n’est pas remise en cause, seulement son envergure.

                Le résultat de cette affaire est que l’on oppose des producteurs à des gens pour la plupart sincères qui croient naïvement se battre contre le système mais que l’on envoie dans une impasse.















              • JMBerniolles 12 janvier 13:39
                @421

                Rire, c’est une bonne chose à notre époque, vous fait oublier de lire ce que j’écris.

                Vous n’êtes sûrement pas breton sinon vous sauriez que l’appartenance de Nantes à la Bretagne y est un débat continuel. On y choisit d’aller faire ses études à Nantes plutôt qu’à Rennes sans renier ses racines bretonnes.

                Mais j’écrivais que Nantes est à la frontières de plusieurs régions dans une situation privilégiée....
                D’ailleurs le déclin actuel de Nantes est lié aux plongeons de la Bretagne, de la Vendée, des pays de Loire...



              • JMBerniolles 12 janvier 13:45
                @sarcastelle

                Merci, je connais la région d’Aubusson pour y avoir passé des parties de vacances... J’étais sensible au charme un peu figé de ce coin.

                J’ai aussi pratiqué le parcours Montluçon Guéret, bordé de pancartes rappelant les morts par accidents, avant les 2X2 voies qui étaient justement réclamées. 

              • Martha 12 janvier 14:45


                 PS : Le lac de Grand-lieu et son environnement proche sont très protégé et difficile d’accès : c’est une zone préservée et c’est très bien comme cela : qu’il soit dans l’axe de la piste de décollage est pour lui une assurance pour que rien ne change de ce côté là.


              • Gasty Gasty 12 janvier 18:58

                @Martha

                Ce serait dramatique si l’un d’entre eux allait finir son décollage dans la zone bien assurée. Et espérons que la Loire puisse accueillir un avion en détresse à l’approche de la piste.
                Je ne voudrais pas paraitre alarmiste sur ce qui semble toujours un coup du destin, la faute à pas de chance, mais vu comment la sécurité est partout devenu un aspect secondaire dans l’exploitation des matériels, les compagnies sont prioritairement plus attentif à leurs profits et à la concurrence.


              • Martha 12 janvier 21:33


                 @sarcastelle,

                 L’aéroport de Nantes est fait depuis longtemps, la ville s’est organisée autour, il est facile d’accès, sa proximité est un plus, il est amorti, il appartient déjà en grande partie à VINCI, il fonctionne très bien et est bien loin d’être « saturé ».

                 Quelle est cette idée saugrenue de vouloir en faire un tout neuf, bien plus loin, en détruisant des terres agricoles et un réservoir d’eau ?
                 Si ce n’est pour que les affairistes de VINCI fassent une fois de plus marcher la machine à fric dans une affaire pour eux royale.

                 « l’aéroport de Notre Dame-des-Landes sera construit par le groupe VINCI dans le cadre d’un partenariat »public-privé« , avec une subvention exceptionnelle des pouvoirs publics + de séreuses garanties = système qui consiste à privatiser les profits et socialiser les pertes ».

                 C’est gros comme une maison, c’est scandaleux et malgré tout çela, nos élus le feront quand même ! Contre vents et marées, contre toutes les évidences, parce qu’ils se sont laisser prendre au piège (espérons que ce ne soit pas pour d’autres raisons moins avouables) et qu’ils ont dit oui, on le fera !
                 Et maintenant ils croient ne pas pouvoir revenir en arrière, obnubilés qu’ils sont par l’idée obsessionnelle que « mollir, c’est périr » !


              • sarcastelle 14 janvier 21:29

                @Trelawney


                Et où avez-vous vu qu’un aéroport n’irrigue économiquement que la ville voisine dont il porte le nom ??



              • Homme de Boutx Homme de Boutx 11 janvier 19:07


                Etonnant que personne ne parle de la capacité du béton et du goudron à recycler tout ce CO2 dans l’air, à assurer l’infiltration de l’eau pour maintenir les nappes phréatiques,.... et même à accumuler la chaleur solaire dans le sol, vu qu’il fait pas assez chaud !

                L’autre intérêt, c’est qu’il faut bien un moyen pour faire arriver toutes ces denrées périssable de chine, car le super porte-conteneur inauguré récemment par le chef n’est pas assez rapide (et même pas fabriqué en france).

                Je parle en égoïste, car pas réellement concerné, sauf lorsque j’essaye de voir les étoiles entre les traces des avions, lorsqu’elles ne sont pas trop rapprochées...


                • A. Nonyme A. Nonyme 11 janvier 22:35

                  Mouais, des avions qui survolent de grandes agglomérations, y’en a plein la planète. Dans certains coins de Lisbonne on peut même faire coucou au pilote !
                   smiley
                  En fait c’est souvent les agglomérations qui ont rattrapé la périphérie des aéroports.
                  Non, ce truc est définitivement une arnaque. Vinci a déjà prévu que si l’exploitation de son aéroport était déficitaire, c’est l’argent public, le con-tribuable donc, qui paierait la note...


                  • jaja jaja 11 janvier 22:45

                    @A. Nonyme

                     C’est déja une majorité qui finance ce gouffre financier qu’est le transport aérien pratiqué régulièrement par une minorité....
                    De l’argent dépensé pour rien comme à ND des Landes on peut faire de grandes réalisations au service de tous... et non un aéroport de prestige destiné à une minorité aisée... Il y a déjà un aéroport à Nantes qui est bien suffisant...


                  • Old Dan Old Dan 12 janvier 00:35

                    Bof !
                    Après les engrais, les élevages industriels, la désertification,
                    la cirrhose, les algues vertes, la FNSEA et la pluie,
                    les bretons courageux peuvent bien supporter un aéroport de m...

                    [ ... et les politicards qui vont avec ! ]

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès