• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nous voulons la Démocratie maintenant !

Nous voulons la Démocratie maintenant !

Nous allons prendre notre droit à décider par nous-mêmes et pour nous-mêmes !

Depuis des décennies, notre "démocratie" nous fait voter de temps en temps pour des gens qui, ensuite, font ce qu'ils veulent !

Nous devons nous lever pacifiquement et réclamer la rétrocession au Peuple du droit de décider. Nous devons reprendre notre droit à la parole publique ! Car regardons la vérité en face : que reste-t-il de parole publique dans un régime ou l'essentiel de l'espace de parole publique est stérilisé puis instrumentalisé par deux formations partisanes en opposition de façade ?

Nous vivons, aujourd’hui dans un pays où il n’y a pas eu de guerre depuis des dizaines d’années. L’efficacité des moyens de production s’est multipliée de façon considérable. Il y a une accumulation de travail humain fantastique dans les usines, les bâtiments, les inventions de toutes sortes et nous vivons une grave crise économique ! Aujourd’hui, en France plus de 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté ! Comment est-ce possible ? En fait, l’essentiel de nos problèmes sociaux et environnementaux viennent de cette calamité pour l’humanité qu’est l’argent-dette. Aussi longtemps que les banques privées, au lieu des gouvernements, contrôleront la création de l’argent, l’humanité sera condamnée. Et aucun parti politique ne dit mot sur cette colossale mystification. 

Nous ne voulons plus de la droite (UMP) ou du centre (Confédération des centres, Modem), nous ne voulons pas d’un retour de la gauche plurielle et nous ne croyons pas non plus que le FN puisse apporter des véritables solutions à la crise. Les dirigeants des Verts (EE-LV) et du PCF (Front de Gauche) tiennent un discours plus ou moins dissident à la social-démocratie pour mieux rabattre les électeurs sur les candidats du PS au deuxième tour en échange de postes dans une future gauche plurielle bis. Nous ne nous ferons pas avoir une deuxième fois.

Où sont les vraies propositions politique ? Où sont les annonces de réformes ? Quel débat est ouvert à la parole publique ? Celui sur les moyens et la manière de sortir de la crise financière ? Celui sur la réorganisation "durable" de notre économie ? Ce ne sont pourtant pas les sujets qui manquent en ce moment. Mais qui nous laisse la parole alors que nous avons tous tant à dire ? Personne ! Aussi ressentons-nous frustration et colère devant ces quelques-uns qui occultent notre horizon.

Alors, avec les militants espagnols du Mouvement du 15 Mai, nous disons : "Vous ne nous représentez plus !"

Mais pour autant, exigeons-nous que tel prenne la place de l'autre ? Qu'un parti accède au pouvoir en lieu et place de l'autre ? Que le PS prenne la place de l’UMP ? Non ! Ce que nous voulons, c'est reprendre NOTRE droit à la parole publique, NOTRE droit à décider par nous-mêmes et pour nous-mêmes. NOTRE droit à proposer, débattre, consentir à toutes les décisions qui nous concernent. Notre droit d'exprimer et d'entendre TOUS les avis qui voudront se faire connaître à propos de chaque décision politique.

Construisons un Grand Rassemblement autour de l’idée de mettre fin au régime oligarchique en place pour instaurer une véritable Démocratie par une Assemblée Constituante Nationale et Populaire (ACNP).

Pour aller vers une ACNP il faut une majorité d’élus (+ de 289) à l’Assemblée Nationale et pour cela il faut la création d’un mouvement populaire et décentralisé qui présente des candidats aux élections législatives de juin 2012. Un nouveau parti qui regroupe notamment les citoyens conscients et créateurs de France qui ont bien compris que Droite / Gauche, c’est blanc bonnet, bonnet blanc avec un projet de société alternatif garantissant la Liberté, le Respect et la Dignité à chacun, une réforme monétaire radicale, une réforme constitutionnelle, une organisation qui prévoit des primaires aux élections présidentielles et législatives et une indépendance des groupes locaux. Rassemblons les Français et réformons la société en profondeur pour : ● décentraliser les pouvoirs ● partager équitablement les richesses ● mettre à égalité de droit tous les citoyens ● donner un logement à tous ● limiter la pression fiscale qui écrase tous les citoyens ● protéger l’environnement ● développer toutes les initiatives dignes d’intérêts dans tous les domaines ● réglementer les profits, les salaires insensés ● etc.

Que ceux qui pensent "qu'un autre monde est possible" se rassemblent en CCLs (Comité, collectif ou cercle Citoyen Local) rattachés au territoire des circonscriptions afin de présenter aux prochaines élections législatives des candidats dans toutes les circonscriptions. Les citoyens se responsabilisent et décident par eux mêmes qui seront leurs représentants aux élections souveraines de ce pays et si plusieurs candidats ont le courage de se déclarer sur la même circonscription, le CCL de la dite circonscription sera souverain pour désigner son candidat.

Par la création de votre CCL, nous vous invitons à venir partager vos intentions avec vos concitoyens dans votre localité, débattre, participer aux actions collectives et aux réunions qui soulignent notre désir à tous de voir les choses changer. Il y a 577 CCL à créer et à animer. La seule chose "imposée" c’est le format : CCL numéro du département – numéro de circonscription. Sinon, comment si retrouver ? Exemples : CCL 75-5 : 10e arrondissement de PARIS. (Voir : http://www.assemblee-nationale.fr/12/qui/circonscriptions/ ). Nous n’avons pas besoin de professionnels ni de « stars » de la politique, ni de direction nationale, ni de luttes d’appareil, ni de ligne officielle du parti, ni de motions d’orientations, simplement, quelques grandes lignes programmatiques.

Les grandes lignes programmatiques que nous proposons pour le moment :

♦ Redéfinition et renégociation de la dette publique.

♦ Redonner le pouvoir à la Banque de France de (re)Battre monnaie. (ce qui va entraîner la sortie de l’Euro ; l’euro sera conservé comme monnaie d’échange internationale).

♦ Sortir de l'Union Européenne dirigée par la Commission illégitime en place, comme le permet le Traité de Rome établissant une Constitution pour l’Europe (art. 49-A), traité que le Peuple français a rejeté lors du référendum du 29 mai 2005, et qui a quand même été instauré en 2009 sous le nom de "traité de Lisbonne".

♦ Revenu d’Existence à chaque citoyen. L’être humain est naturellement motivé et seule la générosité est rentable.

♦ Un logement décent pour chacun (création de la BEL, Banque Ethique du Logement).

♦ Sortie programmée du nucléaire militaire et civil.

♦ Interdiction des OGM. Développement de « Comptoir-Paysan » pour consommer des produits sains.

♦ Sécurité Sociale Universelle et Solidaire.

♦ Liberté de choix de thérapie et liberté de vaccination.

♦ Liberté de l’information, de l’enseignement, de la recherche ; Etats généraux de l’éducation garantie par des services publics transparents.

♦ Remise à plat totale de la fiscalité pour l’adapter à la création monétaire par l’Etat.

♦ Refonte du code du travail en collaboration étroite avec les partenaires sociaux.

♦ Une institution judiciaire indépendante et intègre. Pénalisation aggravée des faits de corruption, détournement de biens publics et trafic d'influence pour les Représentants du Peuple, les Magistrats et les Hauts Fonctionnaires. La République se doit d'être intègre et irréprochable si elle veut donner l'exemple et protéger les libertés publiques.

En attendant de trouver un nom pour ce nouveau parti – il sera choisi par les CCLs ultérieurement, nous proposons simplement une Coordination Nationale des CCL qui n’est qu’un organe d’organisation temporaire. C’est un collectif non-officiel et donc non-enregistré en loi de 1901. Le CNCCL rassemble les propositions des différentes associations et personnes dans un "pot commun" des connaissances, réflexions, tentatives, entreprises, etc, qui cherchent à dépasser le capitalisme. Bien évidemment, les personnes et les associations rejoignent et quittent librement le CNCCL. Les associations, "think tanks" et personnes « partenaires » font des propositions programmatiques, développent des alternatives concrètes, dénoncent des impostures et exposent des vérités sur la vie politique et citoyenne mais n’ont, évidemment, aucune « autorité » sur la ligne programmatique et politique du Mouvement puisque seul les personnes qui seront mandatés par les CCLs feront des propositions de lois (par définition, s’ils sont élus !) et auront surtout pour mission, s’ils réussissent à être majoritaire à l’AN ou à convaincre une majorité de députés, de lancer le processus de l’ACNP. Finalement, c'est ceux qui auront réussi à convaincre le plus de citoyens de leur circonscription qui seront candidat et qui auront une chance d'être élus face à des candidats des 3 ou 4 autres forces politiques de ce pays (FN, UMP, Fédération des centres - Modem, PS et apparentés). Le CNCCL fournira toute l’expertise fiscale et légale (code électoral) pour faciliter la présentation de candidat non professionnel.

Une fois la Démocratie instituée, et parallèlement aux travaux de l'Assemblée Constituante, chacun reprendra sa liberté de parole et tous les sujets, toutes les idées seront ouverts au débat public, tant pour alimenter les travaux de l'Assemblée Constituante que pour préparer la future législature. Nous en avons assez du petit groupe d'élus professionnels qui monopolisent la parole publique et des ces institutions nationales et européennes, voire mondiales, qui nous ôtent jusqu'au droit de proposer nos solutions aux difficultés de notre quotidien. Nous avons assez subi l'oligarchie politico-financière et son régime politique mièvre, qui déresponsabilise et infantilise les Peuples par devant, tout en les dépouillant par derrière. L'élection à échéances fixes de politiciens professionnels est une mascarade qui ne permet que l'entretien à grands frais d'un statu quo désormais intenable. Il y a urgence sociale, environnementale, économique, sanitaire, éducative, judiciaire, énergétique, …. Notre maison brûle, et ils nous ordonnent de regarder ailleurs ! Les besoins du Peuple seront bien servis par les décisions du Peuple ! Nous sommes assez forts et assez responsables pour gérer nous-mêmes notre vie !

 Contact : http://cnccl.canalblog.com / cnccl@gmx.fr / pages facebook (tapez cnccl ou ccl)

Le code électoral est ainsi fait qu’il faut rassembler le plus largement possible. Militants du NPA, du PCF, gaullistes de gauche, écologistes et tous les citoyens qui ne croient plus aux vertus du tout marché (puisque le PS l’a adopté !) n’ont pas d’autre choix que de travailler ensemble s’ils veulent avoir une chance d’amener des candidats au deuxième tour (+ de 12,5 % des électeurs inscrits).

Nous sommes des millions de citoyens à faire ce constat, devenons des millions de « (r)Evolutionnaires ». Plus d’un million a lu « INDIGNEZ-VOUS » ! S’indigner c’est bien, (ré)Agir c’est mieux. Alors, pour qu’enfin la France gagne ! Lisez, Analysez, Décidez, Positivez et … Participez ! Sur Internet, les lecteurs ont le pouvoir ! Ils décident quelle information fera le tour de France et du globe. Si chaque électeur envoie un e-mail à 10 personnes, il suffit de 7 ou 8 renvois successifs (10x10x10x10x10x10x10=10millions) pour atteindre des dizaines de millions de citoyens. Vous voulez le voir se produire ? Utilisez votre pouvoir ! Toi qui t’appelle Anne ou Xavier, Sylene ou Sébastien, Yohan ou Déborah, Ahmed ou Salima, rejoins nous, aide-toi, et viens pour changer le Monde, non pas en versant une cotisation, mais en apportant ton savoir-faire et tes convictions. Ne perdons plus de temps. Assemblons, Mobilisons, Osons, Unifions, Réalisons et

Participons à l’Eveil de la France pour chasser les incompétents qui nous gouvernent et qui nous méprisent !

« Quand on cherche l’Eveil, tout l’Univers participe et nous y conduit »


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • filendrick 27 mai 2011 10:57

    Tellement vrai, tellement clair, reste un soucis diffusé l’info. A nos claviers ! Ce ne sont pas les médias dans leur forme actuel qui vont nous aider.



    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 mai 2011 17:54

      Ouais, enfin, s’il suffisait d’imprimer des billets de banque pour faire tourner un pays en lieu et place des impôts et des emprunts ça se saurait !

      Parce que in fine, c’est de ça qu’il s’agit : au lieu de rembourser les emprunts par des impôts ou des économies dans les budgets sociaux d’AUCUNS pensent qu’il suffit d’imprimer du pognon et le tour est joué !

      Dans ces conditions, autant abolir les impôts, qui font chier ceux qui les payent et imprimer plus de billets, comme ça tout le monde sera content.

      Yes we can !


    • keiser keiser 27 mai 2011 22:07

      alors là ! ...
      Monsieur Alois Frankenberger

      Activiste notoire des idées FN nous parle exactement de ce qu’ils préconisent .
      MORT DE RIRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 mai 2011 22:22

      @ L’Auteur.


      Les idées ne manquent pas . Voyez ICI. Vous pouvez commencer a organiser ça démocratiquement et vous en avez pour 10 ans avant qu’on ne s’aperçoive que vous existez… et alors on vous détruira. Quand on est plus de 4 on n’est pas nécessairement « une bande de cons » comme disait Brassens, mais on compte déjà normalement dans le groupe une taupe, un agent provocateur… et les autres tirent a hue et a dia, terminant corrompus un à un s’Ils ont la moindre influence. 

      Aune organisation contestataire ne triomphera du Systeme qui est la plus forte des organisations. Seule en viendra a bout une action individuelle anarchique qui naitra spontanément. et qui fera de chacun un saboteur conscient - mais discret- du système. Les mouvements comme de celui de la Puerta del Sol ne visent pas à devenir des groupes nombreux, comme les foules ramassées par la CIA en Egypte, mais sont des occasions de formation à la résistance dont les participants partiront chez eux avec la volonté ferme d’abattre ce systeme en le contrecarrant sans arrêt. Le Systeme est sans défense contre cette contestation individuelle, silencieuse mais féroce qui se développe dans ses propres cellule comme une maladie mortelle.


      Pierre JC Allard






    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 mai 2011 22:57

      @ Actias. Mais justement, on le sait. C’est ce que font les USA depuis des décennies, mais ca devient un peu trop évident… Les autres ne peuvent pas le faire, , car ce qu’ils impriment n’est pas vraiment de l’argent, juste des assignants remboursables en dollars US : l’argent, hors de Chine, c’est du dollar US. Point. barre. Ceux qui prétendent changer cette situation ont des tas d’ennuis…



      Pierre JC Allard

    • AgeNu 27 mai 2011 23:46
      Soyons connectés !
      Le site principal des indignés français http://www.french-revolution.fr/

      Le forum principal des indignés français http://reelledemocratie.forumactif.fr/

      La révolution n’est pas télévisée, mais elle est sur internet en direct http://www.ustream.tv/channel/democracia-real-paris

      Carte de la nouvelle révolution française http://www.rue89.com/2011/05/25/la-french-revolution-a-travers-le-pays-carte-des-indignes-205879

      Une émission radio de Daniel Mermet sur les indignés espagnols http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2189

      Un raid de la police en Espagne http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Geg_6Xoy04s

      Dimanche les manifestations commencent dans toute la France... à suivre !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 mai 2011 23:55

      @ AgeNu


       Merci. Là, ce devient intéressant.

      PJCA

    • Alpo47 Alpo47 27 mai 2011 11:03

      Je pense que vous avez une analyse juste, il faut reprendre notre Pouvoir à ceux qui nous l’ont confisqué. En fait, oui, nous sommes des millions, très largement majoritaires à penser ainsi, il suffit d’en prendre conscience.

      « Nous sommes le peuple, nous sommes le Droit ».

      D’ailleurs, il est très probable que notre avenir et celui de nos enfants dépende de l’évolution de cet embryon de mouvement de la « Puerta del Sol ». Soit dit en passant, belle symbolique, la « porte du Soleil », symbole de Vie, de chaleur, d’évolution ...

      Si ce mouvement s’étend et persévère, devient à l’origine d’une autre société, c’est possible, alors l’avenir de nos enfants pourrait bien s’améliorer, sinon ...

      Félicitations à l’auteur.
      Continuez, diffusez, débattez ... Un mur se construit pierre par pierre.


      • Alpo47 Alpo47 27 mai 2011 17:25

        Etes vous certain qu’ils feraient plus mal que ceux qui sont en place ?

        Par contre, ce que j’ai compris ... c’est que vous n’avez rien compris à ce qui est en train de se passer.


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 mai 2011 17:44

        qu’est-ce qui ce passe ? un rassemblement d’utopistes mal rasés et de nanas qui sentent sous le bras, incapables de subvenir à leurs besoins élémentaires ?
        ou une révolution de gosses de riches tétanisés par la réalité ?
        allez demander à un birman ce qu’il pense de ces mouvements de foule ! ces gens se plaignent d’aise oui


      • RedOldGeek RedOldGeek 27 mai 2011 18:52

        > Pour Rienafoutiste :

        Ah, les méchants utopistes mal rasés et les vilaines filles babacool qui sentent sous les bras : ils ne devraient pas réfléchir, ni poser de question, ni même chercher à agir...
        D’ailleurs, terminez donc votre raisonnement : sont-ce des humains ? Ne faudrait-ils pas carrément les gazer ?

        J’hallucine du nombre de blaireaux dans votre genre qui trainent sur Agoravox depuis 2 ans environ... C’est quoi le but pour vous ? Venir se faire un petit frisson en lisant la prose des gôchistes comme vous ne manquez certainement pas de les appeler dans votre sphère privée ?

        Monsieur, permettez moi de vous dire que votre commentaire révèle de vous que vous êtes un gros, un énorme, un gigantesque pequenot. Et pourtant, si un jour tous ces utopistes réunis font changer les choses, ils vous accepterons dans leur nouvelle société...

        Ah, la bassesse humaine des droitistes est décidément sans limite.


      • Radix Radix 27 mai 2011 20:52

        Bonsoir Gélone

        « Privation de dessert ? Rééducation ? Goulag ? Caves de la Loubianka ? »

        Ben pour une partie de la population, qui ne cesse de grossir, c’est déjà la cas !

        Va falloir sortir plus souvent de chez toi !

        Radix


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 mai 2011 22:19

        le bonheur obligatoire... et si t’es allergique ?


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 mai 2011 22:29

        @ Gelone. Tut…. tut, votre tentative de semer la zizanie vient trop vite : regardez vos votes négatifs. Vous serez désavoué par vos commanditaires. Vous êtes généralement plus habile. A moins que vous ne soyez là aujourd’hui que pour faire « sortir » les contestataires, mais nous ne prendrez ainsi que le menu fretin et, si vos en mettez trop, il faudra renoncer à cet identifiant… 


         PJCA

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 mai 2011 22:49

        @ Rienafoutiste


        Au contraire de Gelone, à qui vous donnez ici la réplique, vous apportez une saine originalité. L’avatar, en particulier, est bien choisi. On est plus proche de la rue, avec les nerfs du cou saillants et le bon angle. Ca fait viril à la Yves Montand. Même objectif apparent, bien sûr, de discréditer le messager… mais il faudra suivre un peu plus pour comprendre tout le scénario et le vrai rôle de chacun et en particulier celui de l’auteur Un plaidoyer pour la résignation ? Aiguillonner les protestataire, juste une manoeuvre pour faire montrer le tirage de Avox sans toucher a des sujets délicats ? Passionnant. 


        PJCA

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 mai 2011 23:52

        @ Waldganger : 


        Si vous mettez « Pierre JC Allard » sur un moteur de recherche comme BING vous obtenez 11 400 000 références. Je les avertis illico de mettre 11 408 000. Mais cette soudaine croissance ne me donnera pas une bouffée d’orgeuil démésuré… smiley Je suis sur que Ophelia fait beaucoup mieux.

         PJCA

      • dom y loulou dom y loulou 28 mai 2011 00:49

        ce n’est pas le bonheur qui amène tous ces gens dans les rues d’Espagne

        merci bien auteur pour ce bel appel


      • RedOldGeek RedOldGeek 29 mai 2011 23:25

        > A Marc Gélone :

        « Et si nous, nous n’acceptons pas leur nouvelles société, il se passera quoi ? Privation de dessert ? Rééducation ? Goulag ? Caves de la Loubianka ? »

        Mais que voulez-vous donc qu’il se passe dans une République intégrant une démocratie plus démocratique encore que ce que nous avons aujourd’hui ?

        Point de Goulag ni de camps de concentration / regroupement : Vous serez classiquement des partisans d’une opposition normale, parfaitement intégrée et légitime... Vous donnerez donc votre point de vue, militerez dans des associations de droite, fonderait le syndicat des riches mécontents ou que sais-je encore...

        Vous voyez, même vous, dans ce système de doux utopistes, vous trouverez largement de quoi vous occuper !

        Que d’inquiétudes et de vieilles peurs enfouies vous nous faites remontez là par votre commentaire : la guerre froide est finie, les goulags et autres joyeusetés dans ce genre n’ont pas de place chez les utopistes de tous poils qui se rassemblent en Espagne. Sinon, à quoi bon changer les choses ?


      • BABAYAYA BABAYAYA 27 mai 2011 11:34

        bonjour, 


        « Militants du NPA, du PCF, gaullistes de gauche, écologistes et tous les citoyens qui ne croient plus aux vertus du tout marché (puisque le PS l’a adopté !) n’ont pas d’autre choix que de travailler ensemble s’ils veulent avoir une chance d’amener des candidats au deuxième tour (+ de 12,5 % des électeurs inscrits) »

        donc moi qui ne suis pas dans ces catégories je n’ai pas le droit de participer alors ?

         smiley.....



        • BABAYAYA BABAYAYA 27 mai 2011 11:36

          oups je n’avais pas fait attention à un petit détail dans cette phrase... 

          donc si j’ai le droit...

          cela dit dans votre programme, que j’aurais tendance à soutenir à 100% voire plus, il manque aussi un petit truc, 
          bon ok on balaye devant notre porte on règle ce problème, ensuite on fait quoi ? parce que on aura fermé toutes nos portes à l’extérieur...
          en résumé, quid du regard versl e monde, « quid de la diplomatie ».

          bonne journée à tous

        • sonearlia sonearlia 27 mai 2011 12:41

          Quel extérieur ?
          Les pays non démocratique ?


        • BABAYAYA BABAYAYA 27 mai 2011 14:03

          non le reste du monde tout simplement, parce que même si nous arrivons à cette réelle démocratie, tout lemonde ne sera pas dans ce cas, ou n’aura pas cette vision qui nous convient à nous mais pas forcément aux autres...

          et dans ce cas comment allons nous nous comporter diplomatiquement ?
          fermer les portes ? juger ? ne pas s’en préocuper parce qu’ils sont différents ? ou inversement, tendre la main et essayer de conseiller, aider, etc...

        • gaijin gaijin 27 mai 2011 15:07

          babayaya
          il y déjà eut ce cas dans l’histoire
          la françe peut et doit retrouver son rôle historique de leader de la démocratie


        • snake 27 mai 2011 16:12

          L’éxtérieur ? 


          Certains prétendent que si nous tentions de créer un monde meilleur, celui-ci s’éffondrerait pour la simple raisons que ceux qu’ils nomment les « élites » s’en iraient à l’étranger...

          Je vous demande une chose : en 1789, les Français ce sont-ils demandé s’ils ne devraient pas ne rien faire sous prétexte qu’il y avait un roi en Angleterre où dans d’autres pays ?
          Trouvez vous que la fuite d’un si grand nombre de nobles vers l’étranger ont eut un contrecoup négatif pour le pays ?

          Moi je ne pense pas. Et je pense qu’il faut parfois savoir tourner le dos aux autres pays afin de leur montrer la voie. Ne nous targuons pas, d’ailleurs, d’être les premiers... Car les Grecs et Espagnols se montrent déjà plus courageux que nous. 

          Je crois qu’ils ont déjà oublié que, par le passé, nous leur avions tranché la tête. 
          Etes vous prêts à le leur rappeler ?

        • Marc JUTIER Marc JUTIER 27 mai 2011 18:09
          Les « élites » peuvent s’en aller ! bon débarras...
          ils peuvent aussi rester car aujourd’hui personne ne leur coupera la tête !

          La voie légaliste est la seule solution ...
          Personne, aujourd’hui, ne souhaite de guerre civile, moi le premier.
          « sans effusion de sang » c’est un impératif !
          mais elle peut être couplée avec des grèves générales et surtout 
          une grève de la consommation !

          Quant à savoir s’il faut fermer les portes et s’isoler ??
          c’est une question importante ... mais les Français ont-il demandé la permission aux autres pays européens pour faire la révolution en 1789 ?

        • ffi ffi 27 mai 2011 21:21

          Vous êtes vraiment infestés par la mythologie Révolutionnaire...

          Or la Révolution est largement organisée en sous-main par l’Angleterre (franc-maçonnerie), le peuple étant à peu près la dernière roue du carrosse.

          Le processus révolutionnaire met en place la République « démocratique », c’est-à-dire une sorte de machination légalisée (ou un système constitutionnel), dont l’unique intérêt est de servir les oligarchies : les règles constitutionnelles assurent que les oligarques ont les coudées franches at vitam aeternam, pour se guerroyer librement entre elles pour obtenir le pouvoir suprême. C’est le retour aux guerres privées des grands féodaux.

          Mais je disais donc que vous êtes vraiment infestés par la mythologie Révolutionnaire, parce que vous croyez qu’une révolte populaire peut aboutir, par magie, à renverser un régime aussi puissant que la France, sans qu’il n’y ait un puissant pouvoir qui s’active en coulisse...

          En l’occurrence, pour la Révolution « française », le puissant pouvoir est l’Angleterre (déjà alliée aux oligarchie depuis sa révolution), ses relais sont la Franc-maçonnerie (qui avait noyauté l’armée, les académies, la famille dynastique), et les banques.

          Par conséquent la suite de l’histoire est logique : montée en puissance du capitaliste (ou, féodalité capitalistique), renaissance du servage (ou, en terme moderne, salariat) et guerres de droit privé (ou concurrence économique libérale / concurrence des partis à l’élection).

          Aujourd’hui, les membres de l’oligarchie ne souhaitent guère changer la donne en occident (ce qui n’était le cas dans le monde musulman). Pour preuve, les mouvements en Espagne et en Grèce sont facilement réprimés. La machinerie des états possède les moyens pour mater les réfractaires. Comme les Etat Européens sont déjà entièrement noyauté par la Franc-Maçonnerie et que la Franc-maçonnerie a fondé ce système de la manière qui lui convient, il n’y a pas de révolution à attendre.


        • vinvin 28 mai 2011 03:42

          (@SNAKE).



          ( Certain prétendent que si nous tentions de créer un monde meilleur, celui-ci s’ effondreraient pour la simple raison que ceux qu’ ils nomment « élites » s’ en iraient a l’ étranger...). Fin de citation.


          Bien sur que les « élites » foutent le camps a l’ étranger pour payer moins d’ impôts, ( et il ont raison,) car a leur place je ferais pareil !


          On peut citer parmi les « élites » la cas de JOHNNY HALLYDAY, qui lui il c’ est barré a Los-Angelès, et il bien fait !

          (Enfin, bref, je vais pouvoir le revoir sur scène pour sa tournée de 2012 !).




          VINVIN.


        • Nanar M Nanar M 28 mai 2011 07:59

          @vinvin

          Jauni haliday s’il pouvait rester ou il est celui-la.
          Si c’est ça vos élites, y’a pas de soucis, elles peuvent toutes se barrer, on respirera mieux.


        • vinvin 28 mai 2011 16:20

          Merci NANAR pour votre réaction, (meme si je ne la partage pas,) mais bon, comme on dit, chacun ses goûts....


          (Donc je suppose que vous ne serez pas au Stade de France, le 15 juin 2012, c’ est ça ?...)


          Bien moi, ( si je suis pas mort d’ ici là, ) j’ y serais !


          En 2012 je fait du tourisme, ( j’ ai déjà réservé, ) !


          Montpellier :
          Stade de France :
          Lyon :
          Nantes :
          Nice :
          Nancy :
          Bordeaux :
          Genève :
          Bruxelles :


          Bon week-end a vous !


          Cordialement.



          VINVIN.

        • PhilVite PhilVite 27 mai 2011 13:23

          Autant je suis d’accord avec le constat que vous faites de la situation et avec les grandes lignes de votre programme, autant le chemin légaliste que vous voulez emprunter - création ex-nihilo d’un nouveau parti réussissant dans la foulée à gagner 289 sièges pour imposer une ACNP (!) - ne me paraît pas réaliste du tout. Par ce chemin-là, il faudra un siècle pour arriver à quelque chose. Les maîtres du monde peuvent continuer à bronzer tranquillou les doigts de pied en éventail !

          Je crois qu’au stade où nous en sommes, il va falloir emprunter quelques raccourcis et faire quelques entorses à la règle. Sans cela, le nouveau monde dont vous parlez sera - éventuellement - pour nos lointains descendants. Or, en toute franchise, j’aimerai bien en profiter moi-même. J’envisagerai donc avec un grand intérêt les propositions de chemins plus directs !


          • Joshua sao Joshua sao 28 mai 2011 09:50

            Je suis entièrement d’accord avec toi sur le fond. Les raisons qui demandent le changement sont là. On a jamais autant été spolié et globalement été maltraité par nos gouvernants que de nos jours et en se sens au-delà de la faim qui a poussé à la 1e révolution française, nous avons tous les ingrédients réunis pour que la cocotte minute du peuple ne fasse sauter son couvercle.

            Conscient de cette éventualité en Europe et ailleurs nos grands dirigeants dont le dernier des Napoléons français nous réunit en urgence les grands e-acteurs de ce monde pour proposer et montrer comment museler le peuple d’occident afin qu’il ne bouleverse pas l’ordre établi qui pourrait in fine nuire aux intérêts économiques de ces mêmes grands groupes.

            Donc oui aux propositions de l’après changement non à l’action remise au lendemain.

            Vive la révolution mondiale ici et maintenant.


          • ketto 4 juillet 2011 15:46

            Bien d’accord il faut quelque chose d’un peu plus direct


          • bernard29 bernard29 27 mai 2011 13:42

            Si j’ai bien compris, vous souhaitez que l’assemblée nationale élue aprés les législatives 2012 décide l’installation d’une constituante.
            Pour ce faire, vous voulez créer un parti qui permettra d’avoir des députés acquis à cette cause. Il n’y a pas déjà des partis qui veulent une constituante ? parce qu’en fait vous souhaitez donc instaurer une VI éme République.


            A mon avis , si c’est cela votre objectif , il faut rester sur cette question institutionnelle seulement. Parce qu’en multipliant les objectifs économiques, sociaux, culturels, financiers, vos propres députés diront comme actuellement que la question institutionnelle n’est pas prioritaire, il y a tant de choses à faire. ( les banques, les fianances, la dette, l’école, la sécurité sociale, les libertés etc..) . Et donc, la question intituitionnelle ( organisation de la vie publique et participation des citoyens) sera reportée aux calendes grecques comme d’habitude depuis 1958.
            Un exemple fameux ; Mittérand avait tiré un boulet « le coup d’état permanent » sur la constitution de 1958, et celle ci est toujours en place , alors qu’il a été 14 ans au pouvoir.

            Donc, je vous souhaite bon courage. mais pour ma part je préfére me cantonner dans une reflexion sur la meilleure organisation institutionnelle possible pour donner le pouvoir au citoyen.
             voir ;
            Le Pacte Démocratique 2012.
            http://changerlarepublique.over-blog.com/pages/le-pacte-democratique-2012-5142000.html 

            http://changerlarepublique.over-blog.com/



            • ja.poirier 27 mai 2011 13:43

              nationalisation de banques ! ne pas oublier
              effectivement cela doit être un état avec des représentants (diplomatie,étc..)
              mais des élus qui restent légitimes ( autrement droit de destitution !)


              • criticaldistance 27 mai 2011 13:47

                Le choix est non réduit aux faux socialistes, néo-conservateurs, et faux anti-système : extrême-gauche discréditée sur la question migratoire (l’immigration de masse non démocratique est une forme de colonisation, la gauche authentiquement progressiste est contre la colonisation), EELV divisés sur la question démographique, le PS attentif aux intérêts de l’oligarchie (Aubry soutient la candidature de Lagarde au FMI, Hollande nie la loi de 1973), Bayrou allié au néo-conservateur traitor Clegg, Borloo discrédité dans l’affaire du schiste, Villepin en soldes avec un RU infinançable, les néo-conservateurs servant les nantis, le FN fausse alternative .

                Asselineau et Dupont-Aignan défendent l’intérêt national .

                La Constitution de la Ve République étant une illusion de choix déterminant, en l’absence d’individualité brillante et charismatique, les élections législatives seront une opportunité de défier faux socialistes et néo-conservateurs, si l’élection présidentielle est décevante .



                • bobbygre bobbygre 27 mai 2011 15:40

                  Il ne me semble pas que « Jutier » ait décidé quoi que ce soit. M. Jutier a repris les grandes revendications communes à tous les mécontents. Il ne les a pas inventés ni décidés, il les a compilés. Ce sont juste des évidences et quel que soit ton parti ou ton ideologie, si tu n’es pas un bisounours ou un privilégié du système actuel, tu devrais facilement adhérer.

                  Ceci dit, je regrette que de partout, fuse ce genre d’initiatives alors qu’un premier réflexe devrait être de vérifier ce qui existe déjà et si cela ne pourrait convenir.
                  Il faut faire converger les initiatives et stopper les appels tout azimuts pour un bon gros appel à la mobilisation générale. A l’heure où j’écris ces lignes, la mobilisation espagnole subit un tournant et la suite des prochaines semaines va probablement en être dépendant mais ça donne l’impression de bouillonner en ce moment, dans toutes les couches de la société et dans toute l’europe.


                  Le mouvement en France le plus avancé me semble celui-là : http://reelledemocratie.com/ ; des rassemblements sont maintenant organisés tous les jours dans toutes les villes de France et il faut massivement relayer cet appel (mails, facebook, twitter) pour que cela prenne de l’ampleur. Une grande journée européenne est prévue le 29 mai au soir également.
                  J’invite l’auteur de l’article à se rapprocher de ce mouvement et à unir ses forces.


                • Radix Radix 27 mai 2011 22:43

                  Bonsoir

                  Et si on se contentait de faire appliquer les lois qui existes ?

                  Il me semble que le fond du problème vient surtout de là, il y a beaucoup trop de gens qui échappent à la « rigueur » de la loi ?

                  Cela ne viendrait-il pas d’une représentation parlementaire un tantinet oublieuse de ses électeurs ?

                  Radix


                • Mor Aucon Moraucon 27 mai 2011 15:27

                  Vous prônez la sortie de l’euro. Même modérée par « l’euro sera conservé comme monnaie d’échange internationale », ne croyez-vous pas qu’une telle mesure s’apparente à de la très haute voltige sans filet ? N’est-il pas infiniment plus simple de défendre la démocratie sociale en renforçant, justement, cet euro qui n’est, pour l’instant, soutenu par aucun trésor, ni aucune politique fiscale commune ?


                  • sisyphe sisyphe 27 mai 2011 15:46

                    Par kronfi (xxx.xxx.xxx.119) 27 mai 15:31



                    Ou est la page Immigration dans ce programme ?
                    ou est la preference nationale ?.....

                    DTC !! 
                     smiley 

                  • snake 27 mai 2011 16:17

                    Je crois que vous vous trompez de cible.


                    Regardez les étranger miséreux. 
                    Regardez le système financier. 

                    Où es l’argent ? 
                    Vous y trouverez l’ennemi. 

                    Le Front National prend une tournure intéressante. Il y a quelques années, LePen (père) prônait le libéralisme (d’où le fait qu’ils étaient placés à droite). Aujourd’hui, la fille brouille les pistes afin de récolter des voix. Dommage que tant de gens préfèrent croire que le danger viens des immigrants alors que le mal est déjà bien parmi nous... et il est BLANC. 

                  • Assurancetourix Assurancetourix 27 mai 2011 15:34

                    Pourquoi Marc JUTIER oublie-t-il dans cet article de nous informer qu’il est lui-même candidat aux élections présidentielles de 2012 ?  smiley


                    • snake 27 mai 2011 16:29

                      Bien vu ! 


                      Je suis déçu. Je pensais voir en cet article une tentative d’unification des forces contestataire. Il ne s’agit de toute évidence que d’une nouvelle scission

                      Marc JUTIER dit sur son blog : « mais je ne trouve pas de candidat qui défende une politique véritablement alternative au capitalisme. »
                      Alors qu’il n’y a jamais eut autant de partis répondant à ce besoin ? Mélanchon, Chevènement, Europe Eco., NPA... (passons Debout la rep et le FN que je ne soutiens pas... ). 

                      Oui oui, c’est de toute évidence très difficile de trouver chaussure à son pied. Je vais d’ailleurs aller fonder un parti. 

                    • Marc JUTIER Marc JUTIER 27 mai 2011 18:27

                      j’ai, en effet, déclaré il y a déjà plus de 10 ans être disponible pour être candidat aux élections présidentielles. Ce n’est donc pas un scoop !



                      mais le propos de cet article est bien de se mobiliser pour les élections législatives !

                      je défend, depuis 2006, l’idée d’une primaire à gauche du PS pour les présidentielles ...
                      mais tout le monde s’en fout et en particulier le PCF qui aurait pu l’organiser !

                      Cela dit, je vous rappelle que même si l’exécutif est très puissant dans la constitution de la 5 ième, il faut tout de même une majorité pour gouverner ! cohabitation ... alors peut importe le président ...

                    • snake 27 mai 2011 18:36

                      « je défend, depuis 2006, l’idée d’une primaire à gauche du PS pour les présidentielles ...
                      mais tout le monde s’en fout et en particulier le PCF qui aurait pu l’organiser ! »

                      Ha ! Très bien ! Je n’avais pas pris le temps d’étudier vos opinions (j’aurais dût apparemment). Il est triste de constater que trop nombreux sont les hommes politiques qui prônent le rassemblement tout en défendant leur propre candidature... 
                      Les militants sont le plus souvent désintéresses. Mais c’est moins souvent le cas des hommes politique. 

                      Ce n’est peut-être pas votre cas et mes accusations étaient peut-être hâtives vous concernant. 

                      Elles restent cependant fondées pour bien d’autres hommes politiques. Il est en effet triste de voir une extrême gauche si divisée... 

                    • Assurancetourix Assurancetourix 27 mai 2011 20:19

                      Et bien voilà, tout est beaucoup plus clair maintenant.  smiley


                    • sisyphe sisyphe 27 mai 2011 15:54

                      Globalement d’accord avec votre analyse et vos propositions ; sauf en ce qui concerne l’€uro. 


                      Récupérer le pouvoir de création monétaire ; oui, mille fois oui, mais au niveau européen, justement, en renforçant l’€uro, en abandonnant le dollar comme monnaie-étalon, en étalonnant les monnaies sur une valeur stable (or), en consolidant une autre Europe, réellement démocratique, pesant de tout son poids sur les autres blocs de l’économie mondiale (USA, Chine, essentiellement). 

                      Un pays seul n’aurait, face aux « poids lourds » de la finance et de l’économie internationale, aucune chance de s’en sortir. 

                      Il faut initier la vitale réforme monétaire, au niveau européen, par l’intermédiaire de son Parlement, avec des élus qui s’y engagent. 

                      Pour le reste, oui ; entièrement d’accord pour que les citoyens se réapproprient le processus démocratique ; et ça, ça peut être fait à l’échelle de la seule France, en exemple à toutes les autres pseudo-démocraties du monde. 

                      Je suivrai de près l’évolution de vos propositions ; merci de vous y investir. 

                      • Dark1 27 mai 2011 15:55

                        Vous croyez vraiment que les ploutocrates qui nous gouvernent vont laisser la place,gentiment ,au bruit des casseroles qu’on pourrait faire tinter sous leurs fenêtres ? Regardez le mouvement en Espagne par exemple.Au lieu de faire pareil ,la moitié des français (qui ont encore à bouffer et se croient à l’abri) se foutent de leur gueule en les traitants de flemmards.En France les gens continuent de croire que les socialistes se battent pour l’égalité sociale ou que la droite est l’héritière du gaullisme .Les ploutocrates eux ,regardent tout ça en se marrant et ils ont bien raison .


                        • Aldous Aldous 27 mai 2011 15:55

                          D’accord avec cet article dans analyses et ses objectifs.
                          Mais il faut redescendre sur terre.

                          On ne crée par une constituante ex nihilo.

                          Il faut d’abord reprendre pied politiquement c’est à dire comme ce qui se passe en Grèce et en Espagne où des milliers de gens se mobilisent pour manifester leur mécontentement.

                          Une constituant ne peut exister que dans une situation revolutionnaire (au sens initial).


                          • ottomatic 27 mai 2011 16:06

                            C’est pas si difficile que ça : il suffit de quelques centaines de milliers de français qui pousse les porte de l’Elysée et du parlement au lieu d’aller manifester comme des cons en tournant autour de 3 place parisienne dirigé par des syndicaliste vendus...


                            Les gens ont oublié ce que c’est que manifester !!!

                          • ottomatic 27 mai 2011 16:04

                            D’accord à 100% sur ce programme.


                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 mai 2011 18:06

                              Le contraire eut été étonnant !

                              Le moins qu’on en puisse dire c’est que vous n’êtes pas un prix nobel d’économie !

                              Parce que fabriquer des billets pour payer ses dettes et croire(?) qu’il n’y aura pas d’effets collatéraux ...


                            • sisyphe sisyphe 27 mai 2011 19:34

                              Par Alois Frankenberger (xxx.xxx.xxx.172) 27 mai 18:0


                              Le moins qu’on en puisse dire c’est que vous n’êtes pas un prix nobel d’économie !

                              Parce que fabriquer des billets pour payer ses dettes et croire(?) qu’il n’y aura pas d’effets collatéraux ...

                              Ah bon ! 

                              Allez le dire aux USA ! 

                               smiley 


                            • papi 28 mai 2011 10:41

                              sisiphe

                              La dette n’est qu’un jeu d’écriture, qui enrichie une minorité de possédants, la dette est illégale..


                            • sisyphe sisyphe 28 mai 2011 14:22

                              papi 


                              pour une fois, nous voilà entièrement d’accord.

                            • Mor Aucon Moraucon 27 mai 2011 16:05

                              J’aurais une autre remarque - du même genre que celle déjà faite au sujet de la sortie de l’euro - à propos du traité de Lisbonne, cette fois. Je suis, bien évidemment, d’accord pour considérer que cette constitution n’a aucune légitimité puisque les constituants furent ceux-là même de qui toute constitution est censée limiter la tendance à l’abus de pouvoir. Mais, est-il intelligent de nier la nécessité d’une réelle - et légitime - Constitution Européenne ? La question n’est pas de transformer l’Europe en un nouvel État national mais, plutôt, d’établir un cadre cohérent qui permette le développement de la démocratie sociale. Cela ne pourra être mis en marche, à mon avis, sans un transfert de compétences des états nationaux d’une part vers une structure supérieure - une Europe légitimement constituée - et d’autre part vers les régions historiques pour conserver la cohésion naturelle des groupes humains, sans que ces états nationaux disparaissent pour autant. Voilà l’acrobatie qu’il faut faire, je crois, sous peine d’assister à l’explosion de tout le système.


                              • dussardier 27 mai 2011 16:28

                                Dans la même perspective des 577 comités, il me semble qu’il existe un moyen plus simple et qui peut fédérer plus largement : il faut répandre la demande de l’anticipation des législatives(à peu près 2 mois avant la présidentielle). Si ces comités arrivent à prendre corps nous pourrions déjà avoir une Assemblée Nationale non partisane, et un président qui repasse au second plan.
                                Pourquoi pas une Constituante alors, mais la première étape de la transition peut se faire en restant dans le cadre constitutionnel actuel( l’esprit en serait immédiatement modifié ).


                                • sisyphe sisyphe 27 mai 2011 17:24

                                  pauvre neuneu 


                                  t’as jamais rien lu avant Sainte Narine ? 

                                  Et tu viens essayer de nous faire croire qu’elle a inventé la poudre, alors que des milliers d’économistes, de politiques, de sociologues, ont déjà dit tout ça bien avant elle ; elle qui ne fait qu’essayer de récupérer tout ça, sans aucune compétence, juste en y ajoutant le couplet du nationalisme asterixien, et l’éternel refrain anti-immigré...

                                  Tu crois que tous les Français sont aussi cons que toi ? 

                                • sisyphe sisyphe 27 mai 2011 19:05

                                  Par kronfi (xxx.xxx.xxx.119) 27 mai 17:32

                                  cites moi un homme politique qui a dit de sortir de l’euro avant MLP ?


                                  Le problème, c’est que sortir de l’€uro serait une énorme connerie. 

                                  Il ne s’agit pas de sortir de l’€uro, mais, au contraire, d’instaurer, au niveau européen, une politique de défense de l’€uro. 

                                  L’arnaque, c’est le dollar. 

                                  Et tout se décide entre le dollar et le yuan. 

                                  Le dollar qui a sorti la planche à billets, et le yuan, entièrement sous les contrôle de l’état chinois. 

                                  Face à ce problème, la seule solution est un €uro fort, soutenu par toute l’Europe, dans un système de création monétaire à l’image de celle du yuan et du dollar ; sous le contrôle des états (banque centrale), et non des marchés et banques privées. 

                                  Réforme monétaire, oui, déjà à l’échelle européenne, et soutien de l’€uro, par les états européens, dans une politique monétaire et économique unique. 

                                  Que ferait la France seule face à la puissance des autres blocs ? 

                                  Tu te crois chez Asterix ? 


                                • globulos nilasse 27 mai 2011 19:45

                                  sortir de l’euro,voila bien le style de forfaiture signé boudin blond alias le pen. primo le pen dit que pour sortir l’euro,il faut une concertation avec tous les pays de la zone euro et que tout le monde soit d’accord pour en sortir en meme temps. donc on ne sortira pas de l’euro. et meme si la france faisait le forcing en solo,cela ruinerait des centaines de milliers de gens car imaginons un type aillant acheté une maison ou un commerce 100 milles euros ,il se retrouverait avec un bien a 100 milles francs, si l’on observe la parité comme indiqué dans le programme des bas du front. sauf que si 1 mois plus tard 1 euros vaut 3 francs,les biens des personnes concernés vaudraient 3 fois moins. le problème n’est pas l’euro,mais sa gestion calamiteuse par la banque centrale européenne. c’est une monnaie que l’on maintient en l’état pour les rentiers (genre madame lepen qui est multimillionnaire) et les financiers. ce genre de promesse fantaisiste n’engagent que les abrutis qui veulent y croire.


                                • fwed fwed 27 mai 2011 20:23

                                  de gaulle ?


                                • pastori 27 mai 2011 20:56

                                  « cites moi un homme politique qui a dit de sortir de l’euro avant MLP  ? »


                                  personne !! évidemment, à part cette irresponsable. smiley

                                   en effet qui pourrait envisager de voir tous nos prix augmenter d’un coup de 25% et les salaires baisser en même temps ? à part le pen en effet ! elle seule espère la guerre civile smiley !

                                  kronfi mon ami tu est roumain, tu vit en roumaine, alors laisse nous nous occuper de nous et va voir labàs si nous y sommes smiley

                                • papi 28 mai 2011 10:52

                                  sisiphe

                                  de gros cons vous vouliez dire, et bien oui il y a en france au moins 1/4 de la population qui appartient à cette catégorie.et ce n’est pas fini !!
                                  Attendez que l’Europe s’écroule par le biais de l’euro, et l’ appellation de gros cons changera de camps..


                                • papi 28 mai 2011 10:57

                                  @ pastori

                                  Ce n’est pas parce que Kronfi est roumain qu’il faut être xénophobe dans les commentaires !!
                                  DEHORS !! le racisme et la xénophobie !


                                • mimusops 27 mai 2011 16:37

                                  Il n’est plus question de refermer cette métamorphose sur des nations ou des peuples. 

                                  Penser la biosphère et agir entre amis.
                                  Ce mouvement est mondial, la volonté d’entraide et de partage gagne du terrain. 
                                  Organisons-nous ! 

                                  • kalon 27 mai 2011 16:50

                                    Constitution de l’an I ( 24 Juin 1793 )
                                    Article 35 :
                                     Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.


                                    • Fergus Fergus 27 mai 2011 16:53

                                      Bonjour à tous.

                                      La première bâche bleue d’indignés bretons et la première urne de suggestions citoyennes ont pris place aujourd’hui sur le parvis de l’hôte-de-ville de Rennes. Un mouvement qui devrait faire tache d’huile...


                                      • iciailleurs 27 mai 2011 17:35

                                        Parce que vous croyez qu’ils vont laisser faire ?


                                        • iciailleurs 27 mai 2011 17:50

                                          Le pouvoir au peuple, je rigole !
                                          Le peule n’a jamais eu le pouvoir, ce sont toujours des nomenklaturas qui ont gouvernées.
                                          On fait croire « au peuple » qu’il a le pouvoir, on se fait élire, et, après cela dérive.
                                          Mais, enfin un semblant de démocratie, c’est mieux que pas de démocratie du tout.
                                          Il y aurait une solution, peut être, c’est le mandat renouvelé une fois, et pas plus de 5 ans pour tout ce petit monde politique.
                                          Quant aux hauts fonctionnaires, il est nécessaire de trouver un moyen de les contrôler efficacement.
                                          Mais, le problème ce sont les castes, les lobbies. Observez le pouvoir des associations de ceci ou de cela, pourtant, elles ne sont pas élus. Mais les associations, il interdit d’y toucher.


                                          • Cicéror 27 mai 2011 17:57

                                            Même si j’ai voté positif, car je suis tout à fait d’accord sur le principe...j’ai une autre approche : il ne faut pas demander la Sécurité Sociale Universelle, la sortie des OGM, de l’Euro, etc...Pour moi, si on veut changer la situation il ne faut demander qu’une seule chose....LE POUVOIR !!, après on fera les changements souhaités.
                                            Il faut se concentrer sur un seul point, pour que tout le monde puisse cromprendre et adhérer à la proposition de base. Une seule demande, un seul slogan...et rien qu’un seul. Si on commence à s’éparpiller...on risque d’e n’avoir que des bricoles, mais pas de changements significatifs. Il faut éviter le débat sur des points multiples. Un seul point !

                                            La question fondamentale est de définir quel pouvoir nous voulons, pourquoi faire, dans quelles occasions, etc..donc, il faut établir le mécanisme de l’exercice du pouvoir par le peuple, donc...je veux dire le droit permanent à un Referendum par Initiative Populaire avec effet légistalif.

                                            Personnellement je pense que le plus important est que personne ne puisse avoir le monopole du pouvoir (direct ou indirectement) comme actuellement....rien que parce qu’un parti politique a eu la majorité absolue il peut décider de tout....et tout à fait légalement, sans le moindre contre-pouvoir pendant 4 ou 5 années !

                                            Je pense qu’on pourrait imaginer un R.I.P. à géométrie variable...
                                            1) les députés
                                             2) les élus de la nation (maires, élus régionaux, etc) 
                                            3) le peuple 

                                            et toujours par vote secret ! ...et pas à main lévée. Il faudrait instaurer une structure, au niveau national, pour exercer ce pouvoir de façon regulière, sans devoir à chaque fois mettre en route des gros et chers moyens. 


                                            • Marc JUTIER Marc JUTIER 27 mai 2011 18:10
                                              Les « élites » peuvent s’en aller ! bon débarras...
                                              ils peuvent aussi rester car aujourd’hui personne ne leur coupera la tête !

                                              La voie légaliste est la seule solution ...
                                              Personne, aujourd’hui, ne souhaite de guerre civile, moi le premier.
                                              « sans effusion de sang » c’est un impératif !
                                              mais elle peut être couplée avec des grèves générales et surtout 
                                              une grève de la consommation !

                                              Quant à savoir s’il faut fermer les portes et s’isoler ??
                                              c’est une question importante ... mais les Français ont-il demandé la permission aux autres pays européens pour faire la révolution en 1789 ?

                                              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 mai 2011 23:34

                                                @ Marc Jutier


                                                Sans toucher au fond de votre article, dont j’évaluerai la pertinence à ses résultats, j’en note néanmoins une phrase qui mérite une analyse à part : « Les Français ont-il demandé la permission aux autres pays européens pour faire la révolution en 1789 ? » Ce qui me turlupine, c’est : l’ont-ils faite, cette révolution ? Je me souviens d’un article sur ce site, de Forest Ent, je crois, qui montrait le profil du pouvoir et les liens entre les grandes fortunes de France aujourd’hui et où on retrouvait une proportion énorme de noms à particules… Un vieux copains de fac qui n’était pas riche, mais dont le nom n’avait pas été « raccourci » m’avait dit jadis - en badinant, bien sûr - « On brasse, ça brasse, mais la crème remonte à la surface »… Je ne veux pas émettre d’opinion sur ce commentaire ni de commentaires sur cette opinion.

                                                Quant à la voie légaliste….


                                                PJCA



                                              • Erik Gruchet 27 mai 2011 18:37

                                                Il ne me parait pas raisonnable de vouloir reprendre son pouvoir d’expression et de vote en le confiant à nouveau à un collectif plus ou moins éclairé ( plustôt plus que moins me semble t’il en comparaison avec la majorité des acteurs politiques professionnels !). Si nous faisons une révolution citoyenne pour établir une vrai démocratie participative, les citoyens ne doivent plus déléguer à quelque élu que ce soit son vote mais voter directement via internet avec des codes de sécurité personnels pour des lois et des projets sociaux pour tous et servant le bien commun. Tout le monde peut et doit réfléchir puis s’exprimer en âme et conscience. Le référendum existe il faut le moderniser et refonder la constitution pour le rendre obligatoire pour les choix de société ou financiers. Le revenu minimum est effectivement une bonne idée mais doit être soumis au devoir de vote citoyen.
                                                L’accès à internet et l’informatique associé doit être garanti à tous pour debattre et voter des textes.

                                                Pour l’action immédiate et compte tenu de l’échéance électorale présidentielle française il faut obtenir d’un candidat l’organisation dès son élection d’une assemblée constituante pour refonder institutionellement notredémocratie et la rendre directement participative via internet.


                                                • flesh flesh 28 mai 2011 12:16

                                                  Bon commentaire Alchimie comme souvent... Dommage que tu bosses pour le coté obscur de la force 


                                                • fwed fwed 27 mai 2011 20:32

                                                  Quoi ! y’a une bactérie mortelle dans les burgers au munster ?


                                                • Prometheus Jeremy971 27 mai 2011 19:59

                                                  Je ne suis pas d’accord avec cette idée de la création d’un comité de coordination nationale. Il faut un mouvement spontané, et non strucutré. L’idée de ce comité est de rentrer dans une logique politique. On vous classera dans la gauche, de la gauche, et on vous oubliera à coté de Besancenot, et du PCF.

                                                  Il est illogique que nous soyons obligés d’obtenir 289 places à l’assemblée pour demander une révision de la constitution !

                                                  Imaginez le temps, et l’argent qu’il faudra pour obtenir ces sièges. Vos idéaux et votre conviction se sera dissous dans des intérets politiques.

                                                  Tournons nous vers notre histoire, l’assemblée constituante de 1789 ne s’est pas créée car elle avait respecté les règles que lui imposaient le clergé, la noblesse, ou le Roi. Ils ont considéré qu’ils possédaient de par le simple fait de représenter 96% de la population, le droit de remettre à plat la constitution.

                                                  Aujourd’hui l’ensemble du corps politique ne doit même pas représenté 1% de la population, les élus et les non élus ! Sans compter les différentes institutions européennes qui ne sont pas nécessairement constitués de représentants élus. Ou même au niveau national, les sénateurs qui sont élus par suffrage censitaire.

                                                  Après effectivement on peut encore voter, mais on vote pour des candidats qui font des campagnes de pub pour se faire élire, et qui une fois au pouvoir mentent, et font passer des réformes injustes.

                                                  La technologie permettrait à n’importe quel citoyen de voter pour des lois, n’importe quel citoyen pourrait proposer des lois, nous avons la possibilité aujourd’hui d’exercer la démocratie de chez nous. La télévision pourrait nous aider en ce sens, en nous informant justement sur les évènements majeurs. Et si les français votent non au traité de Lisbonne, ils voteront non. Si ils disent non à la retraite à 65ans, ils voteront non. Le choix doit être donné à chaque citoyen, sans que des représentants élus ne les prennent à notre place. Cela pouvait s’expliquer au 18° siècle, mais dans un monde d’informations comme le notre, c’est inutile. Car aujourd’hui on nous impose des décisions par la peur ! Non à l’europe ce serait la catastrophe ! Pas de réforme de retraite ce serait la banqueroute ! Pas d’aides de milliards aux banques financières, ce serait la fin du monde !

                                                  Comment pouvons nous faire la différence entre une bonne ou une mauvaise décision si on ne décide jamais de rien.


                                                  • lauraneb 28 mai 2011 09:06

                                                    et qui controle le messager...vous voyez en internet le moyen pour tous de voter ou de proposer des lois du fond de son canapé....super....
                                                    c’est sur que demander une loi de chez soi on ne risque pas d’avoir de contestation...tout le monde est d’accord avec moi meme....
                                                    qui controle les votes ou les propositions et comment

                                                    juste a titre indicatif : la vitesse du debit sur les grandes villes françaises est 5 fois plus rapide qu’en province. elle a évolué 3 fois, pourtant la province qui représente 90% des payeurs a payer autant que les 10% des grandes villes....deja si vous etiez solidaire a ce point, vous demanderiez un reequilibrage.

                                                    au vue des differences technologiques, les villes sauront plus a meme de voter que les provinces car un acces plus rapide, moins de decrochage....donc les votes pris en compte seront ceux des villes et aux prix des loyers, ceux sont les gens riches qui feront voter des lois... faut il que je continue....il n’y a rien de plus facile que de trafiquer un vote informatique....sinon de ne rien faire du tout....


                                                  • Prometheus Jeremy971 28 mai 2011 22:02

                                                    N’importe quoi, j’habitais aux antilles et pourtant huit milles kilomètres pouvait me séparer de la métropole, et pourtant j’avais accès à l’intégralité du net. Et même quand il n’y avait que le 56K. Et le vote dans un salon peut être généraliser à d’autres formes. Pourquoi nos salons ne pourraient pas devenir des espaces politiques ? Ils sont déjà une vitrine à la consommation, et à l’information ? Expliquez moi.


                                                  • lauraneb 29 mai 2011 12:27

                                                    parce que le temps que tu affiches la page de vote avec ton 56k, les metropoles ont deja voté 5 fois parce qu’elles sont cablées à 100mo....


                                                  • Mor Aucon Moraucon 27 mai 2011 20:01

                                                    Tout de même, il y a comme un relent de reprise manipulatrice de ce qui se passe en Espagne, dans cet article. Déjà, tout cela - los indignados - part moins d’une illumination venue depuis l’autre rive de la Méditerranée, que de France. Eh oui, en Espagne le manifeste des économistes atterrés a eu un impact énorme et est à la base de cette révolte générale contre les recettes néolibérales mises en place pour soigner la crise. Alors, allez expliquer aux espagnols que ce qu’ils veulent, en réalité, est sortir de l’euro. Bon courage, ils vont vous recevoir, les bras grand ouverts.



                                                    • Kevorkian 27 mai 2011 20:07

                                                      Beaucoup de ce que vous préconisez ressemble au pré-programme de l’UPR, parti qui propose ni plus ni moins de rendre sa souveraineté au peuple français. Le point-clé pour ça est bien entendu la sortie de l’UE. Point intéressant, l’UPR propose de disparaître une fois élue pour laisser les français décider de leurs politiques.

                                                      www.u-p-r.fr

                                                      Et arrêtons avec cette idée de fermer les frontières = repli sur soi comme on peut le lire dans certains commentaires.


                                                      • diogene95 27 mai 2011 20:54

                                                        je ne partage pas du tout votre avis utopiste, qui n’engage que vous et ceux qui y croient.

                                                        La démocratie représentative n’en a jamais été, c’est simplement des élites qui font tout pour manipuler une majorité dans leur sens. Comme si ça allait changer.

                                                        Les humains sont comme ça, un point c’est tout. Et des dirigeants ( ce mot est tout le contraire de ce qu’ils sont censés être, nos EMPLOYES et rien d’autre ) qui pensent à leur pays et à leur citoyens avant tout, y en a un tout les 100 ans.

                                                        Pensez plutôt à cet article qui donne le droit, et le devoir à l’insurrection. Là est le garde fou dont on a besoin. Faire payer les mauvais représentants, pour insuffler un peu de décence aux suivants, qu’ils sachent qu’ils auront des comptes à rendre s’ils ne nous représentent plus. Les traites doivent être jugés comme tel, et recevoir la sanction qui en découle, point barre.

                                                        Et ça ne suffira probablement pas, mais comparé aux blablas, ça a plus de chance de faire quelque chose. On a besoin d’élites compétentes, on doit confier les clefs de la boutique à des gens comme ça, mais pour qu’ils fassent les bonnes choses.

                                                        C’est comme nos journalistes, ils sont très bien formés, ils pourraient être compétents s’ils le voulaient, si on leur en donnait une raison, comme sauver leur tête.

                                                        Ce qui se passe en Espagne ne me fait ni chaud ni froid, quand ils crameront leur parlement avec tout le monde dedans, là je commencerai à m’y intéresser, d’ici là, leur cession camping m’intéresse autant qu’un certain film de Dubosc.


                                                        • Prometheus Jeremy971 27 mai 2011 21:10

                                                          Pourquoi remplacer des dirigeants par d’autres ? Il faut revenir à la nature des institutions. Nos députés étaient élus au départ pour que les électeurs locaux des provinces puissent avoir un poids politique au sein d’un même lieu qui se trouvait à Paris. Aujourd’hui nous n’en avons plus besoin.

                                                          De plus la concentration du pouvoir dans les mains de quelques personnes pose le problème du lobbyisme. Si l’éxecutif reposait dans les mains de 60 millions de personnes, comment les labos, l’industrie des armes et du tabac pourraient avoir l’argent pour tous nous corrompre ?

                                                          On a les moyens de nous passer de nos politiciens, à la limite gardons un pouvoir législatif, des spécialistes capable de comprendre l’univers juridique, économique, ou que sais je encore pour formaliser les projets citoyens. Mais à quoi sert un Président de la République aujourd’hui ?


                                                        • pastori 27 mai 2011 21:08

                                                          en fait en lisant tout ça, la conclusion est simple : ce qu’on veut, c’est un roi. un héron. en général, les peuples perdus et en errance se jette à la tête du premier venu. Boulanger ? poujade ? ça ne vous dit rien ?


                                                          appelons kronfi, tiens ! il est roumain et il vit la bas. de la bas, il pourra nous guider smiley

                                                          moi, jouer la grenouille, très peu ! pour la bonne raison que les français ne savent pas ce qu’ils veulent. ils espèrent donc qu’un être supérieur , comme lepen par exemple, va tout régler.
                                                          les italiens ont berlusconi smiley

                                                          l’histoire du monde regorge d’exemples de ce type, toujours résorbés dans le sang d’ailleurs..
                                                          tous les hérons ont un long bec emmenché d’un long cou !

                                                          • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 27 mai 2011 21:31


                                                            He he he !

                                                            Y’a du bon la dedans...


                                                            • Le péripate Le péripate 27 mai 2011 21:33

                                                              La démocratie n’est qu’une forme moderne de l’esclavage.


                                                              • Paolini Paolini 27 mai 2011 21:33

                                                                Ce que propose l’UPR me semble vraiment très intéressant ; et ça tient la route, non ?

                                                                De plus Asselineau a l’expérience, l’intelligence et certainement la carrure nécessaire pour porter ce genre de projet.
                                                                Ma visite du site www.u-p-r.fr a éte très enrichissante.

                                                                • PhilVite PhilVite 27 mai 2011 22:47

                                                                  Comme vous, Orion, je pense que le RU - le vrai, celui que vous décrivez - est la seule solution, mais c’est tellement révolutionnaire que certains, nombreux, sont incapables de l’envisager parce que ça heurte leur conception du monde qui se résume grosso modo à : on est là pour en chier, c’est comme ça et c’est pas autrement !
                                                                  Des siècles de conditionnement à démolir...


                                                                • Paolini Paolini 28 mai 2011 12:53

                                                                  @Calmos :

                                                                  bravo pour votre patience et votre courtoisie : votre pseudo est bien choisi.

                                                                • drlapiano 27 mai 2011 21:45

                                                                  Rassemblons les Français et réformons la société en profondeur pour : ● décentraliser les pouvoirs ● partager équitablement les richesses ● mettre à égalité de droit tous les citoyens ● donner un logement à tous ● limiter la pression fiscale qui écrase tous les citoyens ● protéger l’environnement ● développer toutes les initiatives dignes d’intérêts dans tous les domaines ● réglementer les profits, les salaires insensés ● etc ...

                                                                  Moi surtout j’aime ce : etc ...

                                                                  Je pense à mon grand-père qui n’aurrait pas manqué d’ajouter « et pas de travail entre les repas et la paye du mois tous les quinze jour »

                                                                  ... heureux souvenir


                                                                  • Gargantua 27 mai 2011 21:46

                                                                    @ Marc JUTIER tous votre analyse est juste, néanmoins il ne faut pas partie avec un bouquet de marguerite et dire je m’es abat l’oligarchique. Et par ailleurs la lutte armée montre aussi c’est limite, car à près sa victoire, il y a d’autre dérive de vouloir s’accaparer pour soi. Tant que les gens non pas de conscience de prendre le taureau par les cornes, toute ses palabres ne son en réalité que du vent. . 


                                                                    • AgeNu 27 mai 2011 22:06
                                                                      Après la Tunisie, l’Egypte, le Yemen, la Syrie, la Grèce, l’Islande, l’Espagne... la France !

                                                                      Le site principal des indignés français http://www.french-revolution.fr/

                                                                      Le forum principal des indignés français http://reelledemocratie.forumactif.fr/

                                                                      La révolution n’est pas télévisée, mais elle est sur internet en direct http://www.ustream.tv/channel/democracia-real-paris

                                                                      Carte de la nouvelle révolution française http://www.rue89.com/2011/05/25/la-french-revolution-a-travers-le-pays-carte-des-indignes-205879

                                                                      Une émission radio de Daniel Mermet sur les indignés espagnols http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2189

                                                                      Un raid de la police en Espagne http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Geg_6Xoy04s

                                                                      Dimanche les manifestations commencent dans toute la France... à suivre !


                                                                      • AgeNu 27 mai 2011 22:19

                                                                        un dernier lien (pour l’instant)

                                                                        la révolution en direct en espagne...
                                                                        http://www.ustream.tv/channel/enlace33

                                                                        Quand est-ce qu’on campe nous ?


                                                                      • bd-blogeur 28 mai 2011 10:50

                                                                        En fait, vous ne cherchez que le chaos et vous allez l’avoir au-delà de vos espérances...


                                                                      • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 27 mai 2011 22:08

                                                                        Décidément, il m’est de plus en plus difficile de descendre dans les marécages de la pensée basse et vulgaire, tant le dégoût et la pitié envahissent mon coeur trop sensible...


                                                                        La démocratie égalitaire est une infamie, détruisant nos individualités, rabaissant et culpabilisant les meilleurs, en portant au pinacle les médiocres et les faibles, comme en témoigne ce fumeux article. 



                                                                        • lauraneb 28 mai 2011 09:28

                                                                          et tu peux me dire ce que fait le systeme actuel, sinon tres exactement la meme chose ?
                                                                          ils vous font croire qu’il faut etre professionnels pour faire de la politique, qu’ils vous faut des gens pour reflechir a notre place parce que nous sommes trop cons pour comprendre ? professionnels de quoi ? la solution fillon : importer la merde capitaliste qui a mis le monde a sac pour arreter l’immigration en france... des idees comme ça j’en ai tous les matins quand je vais aux toilettes et je la ferme car je sais que c’est une connerie.
                                                                          un representant « du » peuple, elu « par » le peuple, « pour » le peuple... c’est ce qu’ont oublié les elus (et non les elites) en france ; ils sont devenus des représentants du parti a la place du peuple ce qui n’est plus une democratie... vous voulez participer ? il faut payer votre cotisation...donc montrer que vous avez « bonne fortune ».....ou alors faire partie de cette elite comme prince jean.... il faut preter allégeance a tel ou tel chef de tel ou tel mouvance qui vient me dire ce que je suis et ce que je dois etre.... et quand au final, il s’avere qu’ils se sont tromper, je dois payer la note seul....ce systeme dois disparaitre d’une maniere ou d’une autre....au fait il est interessant de voir que tous nos hommes politiques sont des « notables » de riches bourgeois qui voulurent etre princes a la place des « nobles »....et ou on en est ? exactement aux memes abus...


                                                                        • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 28 mai 2011 22:09

                                                                          Je dénonce le système actuel et celui qui est défendu dans l’article, qui est peu ou prou le même.


                                                                        • lauraneb 27 mai 2011 22:27

                                                                          creer un mouvement solidaire en s’excluant de l’europe, en s’excluant de la solidarité europenne...les citoyens des autres pays europeens sont dans le meme merde que nous... Ce mouvement ne marchera que si c’est tout le monde, ou alors se sera personne. .La france la monnaie française n’est pas la solution, le repli sur soi n’est pas la solution... la seule vraie solution c’est une gouvernance mondiale non plus basé sur la concurrence mais sur la solidarité et cooperation, c’est des democraties ou les peuples investissent et participent a toutes les activités du systeme sans aucune distinction, pour eviter l’oligarchie....c’est des democraties ou les peuples ne donnent plus leur pouvoirs politiques a des délégués....


                                                                          • PhilVite PhilVite 27 mai 2011 23:25

                                                                            J’aime bien votre vision idyllique, mais il suffit d’ouvrir les yeux sur le monde pour se rendre compte que l’oligarchie adore les grands ensembles et s’y trouve comme un poisson dans l’eau. Si vous pensez récupérer le pouvoir au niveau européen alors que vous l’avez déjà perdu au niveau de la nation, vous rêvez. Actuellement, la démocratie, ou quelque chose qui y ressemble beaucoup, n’existe que dans les petits pays, par exemple Suisse et certains pays d’Europe du nord.
                                                                            Le retour à la nation n’est pas à voir comme un repli ou une défiance vis à vis de nos partenaires. Il s’agit d’abord de reprendre le contrôle - au niveau national - qui a échappé au peuple au profit de l’oligarchie, avant de reconstruire sur cette base des relations et coopérations internationales aussi poussées que possible.
                                                                            La gouvernance mondiale que vous appelez de vos voeux, si elle devait voir le jour aujourd’hui, ne pourrait être qu’une dictature autoritaire au service de l’oligarchie, en aucun cas d’une démocratie.


                                                                          • lauraneb 28 mai 2011 09:39

                                                                            la france n’est rien dans ce vaste village qu’est le monde... et c’est bien parce que le pouvoir n’est plus en france mais en europe qu’il faut aller le chercher la ou il est... Le blason français, le siecle ou la france était adoré... est une heresie historique et propagande politique... le peuple français n’a jamais reellement existé... c’est un territoire ou se rencontre les cultures du sud et les cultures du nord, ça a toujours été le cas, et ça le sera toujours ne vous en déplaise... a vous comme a moi d’ailleurs... et c’est bien le probleme français : la culture anglo-saxonne ou la culture latine.... depuis 1000 ans nous passons notre temps a oscillé entre les deux...


                                                                          • PhilVite PhilVite 28 mai 2011 11:25

                                                                            La grandeur de la France et sa belle Histoire, dans le contexte de notre discussion, je m’en tamponne totalement.
                                                                            Vos considérations sur la nature du peuple français me paraissent spécieuses et hors sujet.

                                                                            C’est juste une question de conception du monde. Dans la mienne, le pouvoir appartient au peuple - quelle que soit sa nature - par définition, et la « structure » qui est la plus adaptée à l’exercice du pouvoir par le peuple, c’est la nation pour une simple raison de cohérence de population. L’Europe ne le permet pas.

                                                                            [ Nation : Groupe humain, généralement assez vaste, dont les membres sont liés par des affinités tenant à un ensemble d’éléments communs ethniques, sociaux (langue, religion, etc.) et subjectifs (traditions historiques, culturelles, etc.) dont la cohérence repose sur une aspiration à former ou à maintenir une communauté.
                                                                            Déf. CNTRL ]

                                                                            Si comme vous le dites, il faut maintenant aller chercher le pouvoir là où il est, c’est-à-dire en Europe (ou ailleurs), c’est justement parce que la destruction de la démocratie est un travail auquel nos élites ont mis beaucoup d’ardeur. Il est donc temps de corriger le tir.

                                                                            Et s’il s’avère effectivement pertinent de faire partie d’un ensemble continental, c’est en pleine possession de nos pouvoirs, pas comme sujets asservis d’une techno-structure à la solde de l’oligarchie.


                                                                          • lauraneb 29 mai 2011 12:12

                                                                            et c’est tres exactement ce que je dis
                                                                            se replier sur une nation France ou une monnaie france est une betise : parce que cette nation n’est rien d’autre qu’un truc construit politiquement et qui n’a pas de realité. et que la monnaie qu’elle soit euro ou franc ce n’est que de la monnaie. que ce n’est pas l’europe qui est le probleme mais les mecanismes institutionnels mis en place par les oligarchies pour controler cette europe celles des peuples : n’as tu pas remarqué que les capitaux et les marchandises se balladent comme ils veulent dans toute l’europe mais par contre les peuples ont besoin un passport biometrique pour bouger...
                                                                            l’allemand ou le roumain veut la meme chose que toi, vivre tranquillement en bonne entente avec ses voisins... mais ce n’est pas possible semble t’il pourquoi ? ton roumain n’a pas plus de pouvoir que toi et il est soumis aussi à une derégulation decidé par ses oligarques...sauf qu’il s’appauvrit plus vite que toi... alors il cherche un moyen de survivre, de la meme façon que tu le ferais si tu etais a sa place...donc si on ne regle pas le probleme du roumain, on ne reglera pas le probleme de la france...


                                                                          • lauraneb 29 mai 2011 12:22

                                                                            et admettons que nous refaisons la france tu vas dire quoi à la chine (1,4 milliards de personnes) avec tes 63 millions de pequins ? On veut plus de vos produits ? ils vont te rire au nez et te dire OK, pas de produits français en chine alors...t’as les moyens de te passer de boulots toi...et l’inde ?
                                                                            tu vas dire quoi a l’amerique du nord, tu vas dire quoi à l’amerique du sud 40 fois la taille de la france
                                                                            si l’europe se fait (et pour ça il faut virer la mafia oligarque) on est le premier marché du monde, on représente UN Solde financier Numero 01....ce que ne veut surtout pas la chine ni les usa


                                                                          • PhilVite PhilVite 29 mai 2011 15:01

                                                                            Pour reprendre votre exemple roumain, le Roumain ne s’appauvrit pas plus vite que moi. Il est plus pauvre que moi au départ. C’est moche mais c’est la réalité. Résultat de l’histoire, dirons-nous.

                                                                            Si nous nous retrouvons en concurrence frontale dans un système ouvert, sans règles, notre richesse s’équilibre par les simples lois de la physique, si j’ose dire. Lui s’enrichit et moi je m’appauvris. ça ne peut pas être autrement. Si pour un même travail il est payé 4 ou 5 fois moins que moi, qui aura le travail à votre avis ? (voir dans ce cas précis, le comportement de Renault qui en est l’illustration typique.) Les 8 millions d’exclus du système recensés en France en témoignent.
                                                                            Si on souhaite qu’il y gagne sans que j’y perde, il faut s’organiser intelligemment, et c’est tout l’inverse qui se passe depuis trente ans (chez nous) sous la houlette des maîtres du monde qui ne regardent que l’augmentation de leur propre profit.
                                                                            Et ne croyez pas que l’augmentation du niveau de vie des Roumains m’indiffère. Au contraire. Mais elle ne doit pas passer par ma ruine. Ce raisonnement est exactement applicable au cas de la Chine dans la mondialisation ultra libérale que nous vivons.
                                                                            Que les capitaux et les marchandises circulent librement dans un monde aux conditions et niveaux de vie aussi différents, c’est ça l’erreur absolue. L’aboutissement de ce processus est évident, à terme, nous aurons effectivement tous le même niveau de vie. Misérable. A l’exception des quelques régions et populations que la finance mondialisée voudra bien laisser se développer, mais dans son propre intérêt à elle uniquement.
                                                                            La nation c’est justement cet espace limité où la richesse collective peut augmenter pour profiter à tous (si le système qui l’organise n’est pas totalement pourri, évidemment). C’est rêver que de croire que ce « miracle » puisse se produire au niveau de la Terre entière dans les conditions qui sont celles de l’humanité aujourd’hui.
                                                                            Le principe devrait être de faire en sorte que les ilots de prospérité se rejoignent, plutôt que d’aligner tout le monde sur le plus petit dénominateur commun, la misère.

                                                                            Quant à cette perversion de l’esprit qui voudrait que le poids des populations soit prépondérant, elle ne laisse de me surprendre. Pour rappel la Chine compte environ 1 400 millions d’habitants, les USA 308 millions. Je ne crois pas que les chinois méprisent les USA. La France en compte 65 et la Suisse 7,8. La Suisse n’existe-t-elle pas pour la France ?

                                                                            Et pour ce qui est des échanges bilatéraux France/Chine, en 2009 le solde est de 22 milliards d’euros en faveur de la Chine, vous avez raison, on a tout à perdre à un rééquilibrage !!


                                                                          • Yvan 27 mai 2011 23:55

                                                                            les grandes lignes programmatiques sont une vraie drague à électeurs en mal d’amour ainsi qu’un appel insistant aux peuples du monde entier. A ce sujet, je ne vois rien concernant l’immigration, le code de la nationalité...parce qu’avec un tel programme nul doute que la France sera non une mère ou une maitresse mais une proie pour beaucoup.  smiley


                                                                            • Black_Heart 28 mai 2011 08:12

                                                                              En toute modestie, félicitations pour la pertinence de votre regard sur notre société. Même si certaines de vos propositions méritent une réflexion technique, elles ont le privilège de raviver l’espoir d’une issue crédible et durable face à cette situation chaotique (entretenue par nos « politiques » de tous bords, via des médias aveuglés).
                                                                              Pendant ce temps, la misère progresse. Nous sommes tous concernés.

                                                                              Ce qui se passe en Europe, et également à travers le Nord de l’Afrique depuis plus de deux mois, est un évènement considérable pour l’humanité tout entière. Le rejet et le refus général des pouvoirs minoritaires corrompus traduit un changement de mentalité profond et une évolution des consciences.
                                                                              Reste à créer ce nouvel équilibre, plus sain, plus juste, plus équitable et plus démocratique...
                                                                              Il semble bien que que les ingrédients de ce changement sociétale échappent totalement aux classes politiques qui resteront impuissant ( Pas seulement au travers des discours).

                                                                              Regroupons nous, partageons ces idées nouvelles et donnons leur une forme.
                                                                              L’indignation va nous montrer que nous sommes nombreux à partager les mêmes valeurs. Ce n’est qu’une étape, construisons et organisons nous rapidement avant que le mouvement ne soit détourné.

                                                                              Depuis le « printemps de Jasmin » , un monde ancien s’en est allé.


                                                                              • Le péripate Le péripate 28 mai 2011 09:42

                                                                                Ce n’est pourtant pas encore Noël.

                                                                                Bon, les cadeaux je veux bien, le logement gratuit, le revenu qui fait la vie cool, la fin des impôts et la carte orange, tout ça c’est génial.

                                                                                Mais pour les réunions, je ne pourrai pas.

                                                                                J’ai piscine.


                                                                                • ratapignata pascbert 28 mai 2011 10:00

                                                                                  Bonjour à tous,

                                                                                  Oui, et surtout n’oublions pas d’alerter la multitude de retraités (principal fond de commerce des politiciens professionnels ,avec leur livret d’épargne ainsi que leur assurance-vie)qui ont peur de leur ombre , et que l’utilité d’internet n’est pas prèt d’effleurer , oui ,ceux-là mème que toute considération de changement (mème dans leur intérèt ) indiffère , ceux que l’on caresse dans le sens du poil à chaque élection , et que le moindre désagrément en terme d’atteinte à leur petit confort personnel pourrait facher tout rouge !
                                                                                  N’oublions pas d’alerter , l’ensemble des professions qui entreprennent (entreprises et commerces ) qui ne vont pas oublier de remercier Mr Sarkosy pour tout les bienfaits qu’ils ont retiré de la politique menée ces dernières années !!
                                                                                  N’oublions pas également les grandes familles ,les gens du Show-biz qui participent en étroite collaboration avec le pouvoir en place à l’évolution de la culture dans ce pays ,
                                                                                  ainsi que les gens des médias , ainsi que tous ceux qui ont une bonne place dans une entreprise ,bien calés dans leur 11 mois de travail avec leur mois de vacance incontournable ,leurs acquis sociaux (mème s’ils ont pris un coup de vieux ces temps-ci) etc,etc ;; ;

                                                                                  Et bien évidemment , ;tous ces gens honnètes , prèts à vous écouter et vous suivre ,pour changer de constitution comme ça à la volée , comme on part en vacance par exemple , soyons surs qu’il va y avoir du monde , pour vous suivre jusqu’à l’insurection ,la prise de l’élysée et le tuttiquanti !



                                                                                  Alors qu’en fait, La question qui nous est posée est plus subtile :
                                                                                  entre plus d’état , ou disons revenir à un état de fait possible dans les années 50 à 80 et plus d’état du tout ,ou tout est privatisé ,tout se mérite et tout se gagne jusqu’à l’écoeurement de consommation ,de possession et de crédit de toute sorte ! 


                                                                                  • papi 28 mai 2011 11:23

                                                                                    pascher

                                                                                    Rassure-toi les retraités aussi sont sur internet, et font leur choix, !!


                                                                                  • ratapignata pascbert 28 mai 2011 13:17

                                                                                    @papi ,rassures toi ,j’ai 55ans !


                                                                                  • antonio 28 mai 2011 10:12

                                                                                    Il faut être lucide : les choses ne changeront pas pacifiquement...


                                                                                    • kaamil 28 mai 2011 10:40

                                                                                      Tous ce que vous dites est juste, mais à quoi bon créer un nouveau parti lorsqu’il existe déjà, en effet le parti de Jacques Cheminade qui se nomme « Solidarité et Progrès » a dénoncé durant les élections de 1995 tous ce système financier ainsi que la loi de 73 dite Pompidou Giscard. Résultat des courses ses comptes de campagne ont été invalidés afin de le disqualifier. Des aveux même de Roland Dumas qui était à l’époque chargé de cette besogne, lorsque des journalistes lui ont posé la question pourquoi Cheminade ? Alors que Balladur dont les comptes étaient irrecevable ont été quand même acceptés après l’avoir prié de revoir sa copie ; Dumas répondit parce que Cheminade à été sans doute le plus maladroit !!! Il a en effet commis la maladresse de dénoncer le premier un système dont l’ensemble de la classe politique sont complices puisque la loi de73 a depuis été sanctifié dans les accords de Maastricht. Si vous souhaitez voter utile en 2012 aller sur le site « www.solidariteetprogres.org »


                                                                                      • bd-blogeur 28 mai 2011 10:46

                                                                                        Ce dont vous parlez existe depuis des siècles, cela s’appelle le Thing scandinave, le parlement de lîle de Man, la république de Novgorod avant l’an mille ou la votation suisse !

                                                                                        Et il n’y a pas besoin d’un énième parti pour cela, qui plus est fortement connoté à gauche et même à l’extrême gauche avec toute les dérives totalitaires que cela impliquent !

                                                                                        Et si je veux récupérer mon pouvoir de décision chez moi, ce n’est pas pour en faire un outil unniversel qui donne le droit à toute la planète de venir chez moi voter à ma place !

                                                                                        Je pense que cette république nous a suffisamment volé la France et qu’ il est grand temps de nous la rendre !


                                                                                        • bd-blogeur 29 mai 2011 16:20

                                                                                          Réponse à M. Gélone :

                                                                                          Et c’est une très bonne chose, perso j’adore la neige, et si les participants ne sont pas d’accord, bataille générale de boules de neige !


                                                                                        • BA 28 mai 2011 11:08
                                                                                          La révolte de gamins.

                                                                                          Le couvercle du ras-le-bol a sauté en Espagne. Ce bouillonnement est tout proche de nous, audible dans ses slogans, partagé dans son exaspération. Jusqu’à nous faire imaginer que vérité au-delà des Pyrénées puisse devenir réalité en deçà. Instruits de la puissance des printemps arabes, les jeunesses inquiètes peuvent twitter l’Europe en une agora contestataire qui ferait siennes les revendications espagnoles. 

                                                                                          Seul manque une étincelle pour que la contagion de ce mal d’espoir se propage de la Puerta del Sol à la place de la Bastille, du Campo di fiori de Rome au Rossio de Lisbonne, ou au Temple Bar de Dublin, transformant notre fin de mai en une version revisitée de la lutte des places.

                                                                                          Car l’ibèrespace n’est pas clos et, à la vitesse de la colère électronique, le malaise circule, s’enfle, balaye d’un revers de dédain les élections espagnoles et nos indulgences machistes. La révolte madrilène n’a pas l’odeur du jasmin. Elle a le goût amer du chômage, de la richesse injustement partagée et de l’avenir bouché entre intérim et CDD. 

                                                                                          Les jeunesses d’Europe ne craignent ni les dictatures ni la mondialisation, elles craignent la précarité de leur avenir professionnel illisible et l’angoisse du premier logement inaccessible.

                                                                                          Entre dette et austérité, les jeunes ont épuisé leurs capacités d’espérance et ne veulent plus voir que les ségrégations dans la solidarité. La réforme des retraites ou la loi sur la dépendance ne font qu’accroître le fossé avec les générations aînées et prospérer le populisme sur les faiblesses d’une démocratie qui ne répond plus à leurs attentes. 

                                                                                          En Espagne plus vite qu’ailleurs, l’explosion de la bulle immobilière a exacerbé le malaise de la jeunesse, mais la comparaison des indicateurs montre que les autres pays des rives de la Méditerranée ne sont guère mieux lotis.

                                                                                          Dans une Europe qui impose la rigueur pour sauver les banques, la jeunesse ne se suffira pas longtemps d’être assistée. Ce n’est pas un hasard si son avenir apparaît déjà comme une priorité de la prochaine campagne présidentielle. Les candidats seraient inspirés d’être concrets, de convaincre les jeunes et leurs parents, et de tenir ensuite leurs promesses s’ils veulent contenir une dangereuse révolte de gamins.

                                                                                          DANIEL RUIZ.


                                                                                          • papi 28 mai 2011 11:09

                                                                                            La révolution ne se fera que dans les urnes.. mais il faudra choisir, soit une révolution des idées
                                                                                             soit le changement dans la continuité en votant pour le parti unique ..caviar, fouquet’s


                                                                                            • ubotugy ubotugy 28 mai 2011 12:01

                                                                                              C’est le même problème partout en Europe, mêmes causes, mêmes effets :

                                                                                              http://www.dailymotion.com/video/xiybqc_l-oligarchie-ca-suffit-vive-la-democratie-audio_webcam

                                                                                              Éveil ? U.E. = E.U. smiley


                                                                                              • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 28 mai 2011 12:19

                                                                                                Hahaha Marc Jutier ! J’avais déjà bien ri en lisant l’article élogieux que vous avez pris soin d’éditer sur Wikipédia. Les critiques étant pas mal non plus !
                                                                                                Je vous cite : "Après quelques années à militer pour la cause tibétaine et constatant qu’un simple citoyen ne peut pas faire « grand chose », il se lance en politique aux élections législatives de 1997 pour le Mouvement écologiste indépendant (MEI)« ......... C’est sur qu’un simple citoyen qui »ne peut pas faire grand chose" fera de la très bonne chair à canon ! Hein ?
                                                                                                Indignez-vous qu’ils disaient ! Tous à nos portables et twittons la démocratie !


                                                                                                • Marc JUTIER Marc JUTIER 28 mai 2011 12:56
                                                                                                  Ah la monnaie, l’argent, le pognon, le fric … !

                                                                                                  Mais ça n’existe pas !

                                                                                                  c’est une supercherie inventée par quelques-uns pour manipuler la multitude !

                                                                                                  C’est la grande invention du capitalisme !

                                                                                                  La monnaie marchandise (métaux rares – or et argent) n’existe plus,

                                                                                                  mais a laissé une empreinte très profonde dans l’inconscient des gens comme quoi la monnaie est quelque chose de rare.

                                                                                                  Depuis l’émergence de la monnaie fiduciaire au 17ième siècle, les professionnels de la monnaie (les financiers) nous abusent,

                                                                                                  nous trompent avec ce secret bien gardé depuis lors, mais qui est aujourd’hui un secret de polichinelle.

                                                                                                  Lorsque les états se mettent à émettre trop de monnaie, pour des raisons politiques, nous connaissons l’hyper-inflation (République de Weimar).

                                                                                                  Alors, depuis, ces professionnels en complicité avec les politiques dont ils payent les campagnes qui les permettent d’être élus, nous disent :

                                                                                                  on ne peut pas laisser l’émission monétaire aux politiques (ordolibéralisme) sinon ils vont émettre beaucoup trop de monnaie afin de se faire réélire !

                                                                                                  En fait, ni la monnaie ni l’impôt n’existe réellement, seul les richesses naturelles, les bâtiments, les machines-outils, et

                                                                                                  l’énergie humaine, le travail, le génie humain existe.

                                                                                                  Donc il s’agit, d’informer nos concitoyens que la monnaie n’est qu’un instrument de manipulation des dominants (l’oligarchie financière) sur les dominés (toute l’humanité) et de faire comprendre que seules des institutions publiques sont légitimes pour être garantes de la balance de crédit/débit (achat/vente - service rendu/reçu) entre les êtres humains et que l’argent, n’est en fin de compte, que cela.

                                                                                                  Bref, il est assez facile de comprendre qu’avec les technologies que nous avons développées mais débarrassé du paradigme imposé par les banquiers

                                                                                                  c’est à dire du profit obligatoire pour pouvoir payer les intérêts et donc de toujours être obligé de vendre plus (marketing, publicité, obsolescence programmé), nous pourrions vivre de façon beaucoup plus confortable, en se tressant moins, en n’étant plus en compétition avec le voisin ou le plombier polonais…et que par conséquent on consommerait moins, on polluerait moins en travaillant moins !

                                                                                                  Et que ce n’est pas en votant pour l’UMP, le PS ou même le FN que nous changerons quoi que se soit !

                                                                                                  C’est pourquoi, entre autre, j’ai écrit cet article !

                                                                                                  Marc Jutier : http://marcjutier.over-blog.fr/pages/onepagemarcjutier-5169648.html .


                                                                                                  • ratapignata pascbert 28 mai 2011 13:13

                                                                                                    @jendors mes sons qui dit :

                                                                                                    « C’est sur qu’un simple citoyen qui »ne peut pas faire grand chose« fera de la très bonne chair à canon ! Hein ? »

                                                                                                    Il est à noter ,qu’au vu de la vidéo sur la réaction policière en Espagne ,

                                                                                                    http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/la-sauvagerie-des-policiers-30400

                                                                                                    nous pourrions nous poser des questions....
                                                                                                    mais, est-ce que précisément la garde républicaine ,les CRS , et toute la mitraille possible au service de l’état en France sarkosienne ,marcherait dans le coup du fait des multiples mécontentements développés au sein de ces corporation (y compris la justice) par celui qui justement entend faire régner l’ordre dans notre pays ? 
                                                                                                    Rien est moins sur ,car , ces mémes corporations dites corporatistes sont devenues capables de penser par elles-mèmes depuis pas mal de temps ! alors ??? 


                                                                                                    • le journal de personne le journal de personne 29 mai 2011 17:07

                                                                                                      Indignés, unissez-vous !

                                                                                                      Sais-tu ce que c’est qu’une force réactionnaire ?
                                                                                                      Non ! - C’est la force du faible…
                                                                                                      Sais-tu ce que c’est qu’une force révolutionnaire ?
                                                                                                      Non ! - C’est la force du fort…
                                                                                                      Et il me cite Carthage, Le Caire, Barcelone et Athènes…
                                                                                                      Tous ces jeunes résolus qui sont à la rue
                                                                                                      Pour manifester qu’il y a dans la force
                                                                                                      Quelque chose qui ne meurt jamais :
                                                                                                      LA LUMIERE …
                                                                                                      J’ai fini par l’épouser
                                                                                                      Et je ne l’ai jamais regretté
                                                                                                      Comment il s’appelle mon doux rêveur ?

                                                                                                      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/indignes-unissez-vous/


                                                                                                      • Brieuc Le Fèvre Brieuc Le Fèvre 30 mai 2011 21:34

                                                                                                        Je suis un des auteurs du texte de Marc Jutier, qui a entrelardé un texte de sa propre mouture avec ma prose (et avec mon autorisation : je n’ai rien inventé de si transcendant que je doive m’en sentir propriétaire exclusif).

                                                                                                        Le changement de société est en cours. Il pourra suivre la voie sur laquelle Marc appelle à s’engager, ou une autre, ou de multiples voies en même temps. Mais il avancera jusqu’à ce qu’il s’arrête (merci Monsieur de Lapalice !) Personne, pas plus Marc, les oligarques, moi-même ou aucun des trolls qui infestent ce site, n’a les commandes d’une évolution qui fait partie intégrante de notre devenir d’humains depuis la nuit des temps : évoluer vers plus de conscience. Nous en sommes à la fin de l’organisation en Nations, et passons à l’étape planétaire : « tous les Hommes sont frères », disait Gandhi. Il avait raison, et nous sommes en train d’en prendre conscience. Bien sûr, quelques uns qui n’ont pas intérêt à cela, mais au maintien d’une opposition pour eux juteuse, mais désormais artificielle, entre les Peuples, vont s’y opposer. Mais personne n’a jamais arrêté la marée qui monte.

                                                                                                        Pour moi, et d’autres de plus en plus nombreux, un Humain est un Humain, qu’il soit né ici ou là, qu’il soit vieux ou jeune, beau ou moche. Opposition droite/gauche, communistes et frontistes font parti d’un passé qui a apporté du bien et du mal, mais qui, aujourd’hui, est simplement terminé. On ne passe pas sa vie dans son berceau. La société qui émerge est une société de dialogue, de compréhension, de coopération et de solidarité (l’article de Marc Jutier en est un parfait exemple, qui prend chez moi ce qui exprime ce qu’il pense lui, en ajoutant sa propre part ; personne n’est lésé, personnen ne pleure, personne n’a honte). Vouloir jauger cette société différente et la décrire avec les mots et les concepts du XXème siècle est aussi inadapté que d’essayer de construire une navette spatiale avec pour seul vocabulaire le dictionnaire de la dentelle au crochet. Aussi, dire que les gens qui sortent sur les places en Europe sont des « jeunes favorisés gauchistes » est totalement anachronique. C’est comme d’affirmer que Louis XIV était de droite, ou Saint-Martin trotskiste pour avoir partagé son manteau avec un pauvre. C’est inapproprié aux réalités de l’époque.

                                                                                                        Ce que certains ici semblent n’avoir pas compris, c’est que tout le monde est partie intégrante de ce changement. Alors, autant dire tout de suite ce que l’on veut, on a au moins une chance d’être entendu.

                                                                                                        Sinon, je trouve que AgoraVox est de plus en plus pourri par ses trolls professionnels qui, jour après jour, accumulent des messages creux, et noient les commentaires constructifs sous un fatras de niaiseries redoutables. Lire le fil des commentaires à un article est dès lors fastidieux. Alors, vous tous les planqués sous pseudos, sachez que devenir citoyen c’est-à-dire participer à la vie politique de la Cité, n’est pas une obligation ferme, mais un devoir à effectuer en conscience. Aussi, tant que vous n’avez finalement rien à dire, préférez donc retourner à la liste des activités proposées ci-dessus par Marc Gelone, et lâchez-nous la grappe, en attendant de grandir un peu. Merci.

                                                                                                        Brieuc Le Fèvre


                                                                                                        • ketto 4 juillet 2011 15:45

                                                                                                          Bien raison

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès