Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On se revoit pour une petite bouffe ??

On se revoit pour une petite bouffe ??

Les mesures phares concernant la réforme du code du travail, vont permettre au patronat d’appliquer ces changements par la signature d’accords d’entreprise avec seulement un ou des syndicats ayant obtenu 50% des suffrages exprimés !

 _ Assouplissement du licenciement pour raison économique. Les raisons invoquées par le patron pourront être justifiées par la cessation d’activité de l’entreprise, la mutation technologique ou réorganisation de l’entreprise pour assurer la compétitivité

_ Le plafonnement des indemnités prud’homales en cas de licenciement abusifs. Ainsi le patronat pourra sans inquiétudes licencier sans causes réelle et sérieuses

_ Modification de la durée du travail. Tout en préservant les 35h il sera possible dans certains cas de monter jusqu'à 60 heures hebdomadaires sans autorisation de la direction du travail.

 Pour les entreprises de moins de 50 salariés plus besoin d’un accord collectif pour le passage au forfait jour d’un salarié.

Le temps d’astreinte d’un travailleur hors entreprise mais qui doit rester disponible si son employeur l’appelle, sera considéré comme un temps de repos et non comme un temps de travail effectif.

Comme on peu le constater la réforme du code du travail vise à renforcer les droits du patron dans son entreprise au détriment des droits du salarié.

 La connivence du gouvernement (élus du PS) avec le patronat n’est plus à démontrer, sourire, poignée de main amicale entre la ministre du travail et le patron des patrons représentants du MEDEF, ils s’entendent comme larrons en foire. 

Quelle déception pour ceux qui avaient voté PS, c’est une trahison. Ce dire de gauche en pratiquant une politique de droite relève de la forfaiture. C’est de l’abus de confiance !! Mentir pour gagner des élections dénote combien il est nécessaire de changer toutes ces institutions. Il est urgent de sanctionner ces politiciens magouilleurs, menteurs, vénaux, et parjures.            


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 09:50

    Prud’hommes : C’est une justice d’exception contre les salariés.

    Nous savons tous comme la justice ordinaire est lente, certains, que c’est une justice de classe, et qu’une partie des juges sont vraiment incompétents mais que tous, quoiqu’ils soient et quoiqu’il fassent, sont rarement sanctionnés.

    Les prud’hommes, c’est encore pire. C’est un lieu d’affrontement et de pouvoirs des syndicats salariés et patronaux. Les juges sont des amateurs souvent partiaux en fonction de la nature et de l’importance des entreprises, se contentant souvent de simples affirmations sans preuves. Ces tribunaux ne fonctionnent pas correctement. Il arrive que faute d’entente entre personnes sur la composition du tribunal, les plaignants soient purement et simplement renvoyés. Je parle d’expériences.

    Limiter les condamnations sans considérer l’ampleur du préjudice, ni l’arbitraire, ni le but réel, ni le biais utilisé, du licenciement c’est rabaisser le salarié au rang de laquais de l’ancien régime.

    Les tribunaux d’exception doivent disparaître. Le droit et la justice sont établis et rendus au nom du peuple français et tous les français, quelque soit leur status social, devraient être, devant la justice, sur le même pied d’égalité.

    Ce n’est pas le cas aujourd’hui.


    • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 10:14

      Assouplissement des licenciements économiques :

      Comprenons qu’une entreprise n’embauche qu’en cas de besoin et qu’elle débauche qu’en cas de nécessité. Cette gestion du personnel suit une logique et des règles économiques propre au monde dans lequel évolue l’entreprise, celui de la concurrence et de l’adaptation au marché.

      Il existe au moins deux sortes de licenciement économiques, celui qui est réel et sérieux et celui de pur profit.

      Les licenciements pour délocalisation, pour augmenter les profits et les avantages offerts par les paradis fiscaux, doivent-ils être encouragés ou pénalisés ?

      Les entreprises ont-elles des responsabilités autres que réglementaires vis à vis de leurs salariés et de la nation ?

      Peut-on retenir et estimer, le préjudice vis à vis du salarié et de la nation ?

      Ces trois questions montrent bien qu’il s’agit, en réalité, d’un choix de société.

      Les Français sont en majorité, jusqu’à preuve du contraire par référendum, pour rester dans l’UE. L’UE, c’est officiellement, la libre concurrence et le libre-échange, officieusement, le bras politique des multinationales.

      Rester dans l’UE, c’est accepter les normes européennes, la liberté de gestion des entreprises de décider où elles produisent et où elle réalisent leurs bénéfices, l’optimisation fiscale et l’usage des paradis fiscaux.

      Il faut savoir ce que l’on veut et dans quel monde on vit.

       


      • rocla+ rocla+ 20 février 10:20

         Modification de la durée du travail. Tout en préservant les 35h il sera possible dans certains cas de monter jusqu’à 60 heures hebdomadaires sans autorisation de la direction du travail.


        tu mets  un panneau dans le jardin avec ce qui est écrit plus haut
        il y a plus aucun oiseau qui s’ approche de peur de voler plus que 35 heures . 

        Un épouvantail en quelque sorte 

        • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 10:25

          Modification des horaires de travail :

          Les 35 heures sont-elles un obstacle à l’emploi ?

          35 heures par semaine est la durée légale du travail, et non pas la durée obligatoire. Si une entreprise souhaite faire travailler son personnel 40 heures, elle devrai payer des heures supplémentaires ou compenser par des RTT.

          Les 35 heures ne sont donc pas la cause du chômage. Par contre, l’augmentation de la pauvreté en Europe par les méfaits de la mondialisation, du libre échange et de la libre circulation des capitaux, sont des causes avérées des délocalisations d’emplois et donc, du chômage.

          Mais cette question est taboue et rarement débattue. Les élites économiques françaises, ce n’est pas une surprise, sont pour la liberté d’exploiter les distorsions de concurrence.

          Le problème vient principalement des hommes politiques et de leur double langage. Ils mentent pour se faire élire.

          Les électeurs ne sont pas innocents non plus. Pourquoi votent-ils contre leurs intérêts ? L’ignorance est-elle une explication ? Les manipulations et la désinformation systématique sont-elles si efficaces ? C’est ce que je crois.


          • juluch juluch 20 février 11:35

            De mieux en mieux et de pire en pire !


            Sarkozy en rêvait, Hollande l’a fait !

            • sampiero 20 février 14:36

              Le gouvernement de droite va faire passer sa « réforme » du code du travail.


               Bien entendu le médef est ravi, Coppé aussi , ainsi que devraient être ravis les Spartacus, rocla et autres adorateurs et idolâtres des requins de la finance qui circulent sur AV. 

              Allez les droitistes, tous en coeur : « vive le gouvernement de droite d’Hollande !! Hollande président ! Sarko premier ministre., lepen à l’intérieur .. »

              mais oui messieurs la droite c’est ça, c’est ce que fait le gouvernement en accord avec coppé .

              Ils croyaient que c’était quoi la politique de droite appelée de leurs voeux, dans leurs rêves... ? 

              La politique de droite, c’est ça ! ils l’ont !alors, Heureux  ?

              Réjouissons nous, militants de droite, d’extrême droite.......« on a gagné, on a gagné....nous sommes tous des bolloré....on a gagné...... »

              Nous à gauche (la vraie, solidaire et généreuse) tellement on est bêtes, on continuera à dire que ce pays est richissime , grâce au travail des salariés, et qu’ils faut qu’ils en aient leur part.

              Et comme du fait de leur immense masochisme béat, les grincheux de droite d’AV sont bien entendu ravis de la politique favorable au plus riches, donc qui engendre le chômage

              ,nous, de vraie gauche généreuse et solidaire, nous répéterons à l’infini que ce pays est richissime grâce au travail des salariés et qu’il faut absolument qu’ils en aient leur part.

              Les grincheux qui viendront moinsser sont invités à réfléchir sur leur sort et à se demander si les intérêts de Bolloré et consort qu’ils défendent avec hargne sont bien identiques aux leurs.

              • Shawford Shawford 20 février 14:41

                @sampiero

                T’aimes les pitits bébés phoques et les pitis dauphins ?

                Fais une prière pour eux et pour Alain, morue !


              • Libertad14 Libertad14 21 février 10:06

                @sampiero 

                bien vu et j’ajouterai avec Hollande président, Sarkozy premier ministre, Le Pen à l’intérieur, Le patronat (MEDEF) à l’économie !!

              • Spartacus Spartacus 20 février 14:47

                 « la réforme du code du travail »


                En tout cas les bolchéviques qui s’opposent aux réformes du code, ne réclament pas du haut de leurs statuts de fonctionnaires à l’adopter pour eux....

                C’est beau les « nobles » privilégiés avoir des idées sur les contraintes bureaucratiques des autres....

                Réformer un machin qui n’existe dans aucun pays moderne.....
                La France le dernier pays des communiste du monde. A se poser des questions absurdes sur des codes obsolètes...

                La religion syndicaliste a son Coran, le code du travail....

                Et ses religieux, les socialos-communistes.....

                Et le plus hypocrites, ils sont majoritairement des obligés de l’état, et comme statutaires, ils ne dépendent pas du code du travail....

                Pas de code du travail en Alemagne, Angleterrre, Suède.....
                Un livret de rien du tout en Suisse...

                • sampiero 20 février 16:52

                  Les grincheux fauchés mais de droite sont invités à réfléchir sur leur sort et à se demander si les intérêts de Bolloré et consort qu’ils défendent avec hargne sont bien identiques aux leurs. smiley


                • Gauche Normale Gauche Normale 20 février 23:14

                  @sampiero
                  Le Code du Travail n’a pas été écrit par un improbable prophète mais par des générations de travailleurs en lutte bien réels sur notre bonne vieille Terre.


                  Au fait, c’est pas Maggie qui avait la Bible néo-libérale en guise de livre de chevet ?

                • juluch juluch 21 février 11:47

                  Le Code du Travail est certes indigeste comme tous les Codes de France et il y en a des dizaines smiley....mais il garanti des droits fondamentaux pour les salariés y compris les cadres.


                  Déjà que les accords d’entreprises ont fait en sorte de réduire les avantages, si ces textes passent avec le 49.3..........on va etre assez mal.

                  • Gauche Normale Gauche Normale 21 février 17:13

                    @juluch
                    Votre commentaire est assez sage (bien que le terme « indigeste » me semble exagéré). On peut ajouter que le Code du Travail, c’est 3300 pages de commentaires et seulement 675 pages de lois.


                    Les conventions collectives du patronat, elles, sont beaucoup plus lourdes : il faudrait 4 armoires pour les contenir !

                  • juluch juluch 21 février 21:05

                    @Gauche Normale

                    J’ai dis indigeste vu que je fus DP et secrétaire CE ......alors les lois, les décrets et toutim......au secours !  smiley

                  • Gauche Normale Gauche Normale 4 mars 00:04

                    @juluch
                    Eeeh oui mais que voulez-vous, dans une démocratie, il est normal qu’il y ait des lois, des codes, etc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès