• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Onfray, Islam(isme) - la pensée asymétrique

Onfray, Islam(isme) - la pensée asymétrique

Après la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012, j'avais décidé de ne plus écrire ici, ce que je croyais devoir faire l'ayant été. Dans ce contrat, j'ai donné un premier coup de canif, puisque Nicolas Sarkozy jurant qu'il arrêterait la politique fut parjure me déliant au moins partiellement de ma propre promesse, j'ai écrit une nouvelle fois. S'il est à nouveau candidat, j'écrirais sans doute encore deux autres articles et ce sera tout.

Depuis je reçois encore de temps en temps des articles, des messages, des extraits de livre etc.

Cette fois-ci, on peut dire que les événements tragiques des divers attentats très meurtriers en France - en parallèle la fameuse polémique des burkinis - et les propos de certains tenus sur ces événements font qu'il me paraît être temps de prends la plume (le clavier) une fois encore (et seule fois) pour parler d'un livre sans doute peu connu car la parole n'est quasi jamais donnée à ceux qui ne sont pas du Barnum philosophico-médiatique. Ils sont les sans-voix, les pendants des fameux sans-dents, quand bien même ce qu'ils auraient à dire ne pâliraient pas à côté des fines déclarations des princes médiatiques. J'ai donc décidé de parler de ce livre - qui en dérange plus d'un je suppose - pour qu'au moins quelqu'un donne la parole à un obscur, s'appelant lui-même l'Inconnu Soldat.

Ce livre, sorti je crois en avril, a pour titre exact :

Propos d'Onfray

Occident et Islam(isme)

la pensée asymétrique

par l'Inconnu Soldat aux éditions des Sans-voix

L'auteur explique son pseudonyme par le fait qu'il est en quelque sorte le miroir du soldat inconnu qui représente tous les soldats morts au champ de bataille, lui étant l'un des sans voix, un inconnu représentant tous ces inconnus sans droit à la parole, qui répond à tous les hypermédiatiques dont Onfray est le porte drapeau. Il veut (ou voudrait) démontrer par là qu'il existe d'autres personnes, sans aucune notoriété, qui ont une capacité à la réflexion qui n'a rien à envier à ceux qui se disent philosophes et même penseurs de métier. Comme s'ils étaient les seuls au monde à penser. Ce serait pour lui comme une sorte de balance qui mettrait dans ses plateaux d'un côté la vedette et de l'autre l'osbcur qui restera obscur. De ce fait ce ne seront que ses arguments à lui, l'Inconnu, qui compteront. Le second terme, celui de soldat, outre de faire écho au soldat inconnu, est la reprise d'un terme qu'a utilisé Onfray pour désigner les terroristes qui sont pour lui des soldats avec tout ce que cela peut dire et sous-entendre.

Onfray, pour l'auteur, n'est là qu'en tant que symbole d'une part (les BHL etc.) et d'autre part en tant que le représentant physique et médiatique de propos et d'arguments développés par nombre de personnalités en vue.

L'objet final de ce livre serait (ou est) de répondre aux propos d'Onfray, aux arguments sans se soucier directement de celui qui les a prononcés. Finalement c'est la notoriété d'Onfray qui donne du poids à ses propos - à lui Onfray - et autorise une diffusion extrêmement large de ceux-ci. De fait, pour l'auteur, Onfray n'est qu'un porte-parole. Ce n'est pas qu'il ne compte pas en tant que personne - il ne peut être dissocié de ses paroles - mais le plus important est le contenu néfaste - tout au long de cet article je rapporte les propos de l'auteur, du moins tel que je les ai compris - de ses déclarations. Onfray lui-même est adulé ou haï, souvent à tort ou pour de mauvaises raisons. Ce livre se refuse à être une attaque ad hominem qui ne peut que nuire au débat. L'auteur pense que c'est à d'autres de juger Onfray pour ses propos mensongers et dangereux - ceux concernant l''Occident, le terrorisme islamique - et l'Histoire, un jour, si nécessaire.

Ce livre démontre comment la pensée, appelée ici asymétrique, déforme la vérité et ne tient compte d'aucune réalité des faits. La pensée asymétrique vient du dogmatisme, du sentiment de supériorité dans le monde de la générosité et des « valeurs ». Le texte ici présenté a pour objet de rétablir certaines vérités basiques et découvre à ceux qui le lisent effarés comment un fait et une vérité si évidents peuvent être annihilés par le discours des hommes en vue et l'écrasement des pensées des autres sous le rouleau compresseur des divers pas d'amalgame, racisme etc. qui bloquent tout débat par une accusation définitive et sans possibilité de réponse.

Je ne peux ici développer tous les arguments et citer tous les faits qui tentent à conforter le discours de l'auteur. Les faits développés, pour toute personne honnête sont incontournables et démentent avec vigueur les propos d'Onfray et de ses coreligionnaires.

Il faut savoir aussi que ce livre écrit il y a quelques mois faisaient certaines prédictions tirées des faits, et que toutes ces prédictions se sont avérées, tristement pour certaines, plus optimistes pour d'autres. Ceci prouvant que l'on n'a pas besoin d'être un « penseur » de métier ni être célèbre pour réfléchir juste à partir des données connues.

En résumé Onfray accuse l'Occident de tous les maux de la terre et de l'entière et intégrale responsabilité des atrocités terroristes. Onfray donne le titre de soldats à des terroristes (voir plus haut pour le pseudonyme de l'auteur), conférant à des assassins, un titre glorieux, quand ce ne sont que justement que des terroristes.

Ce livre prend une position délicate dans le monde où la vérité n'est jamais bonne à dire quand une noria de personnalités se sentant d'une telle supériorité que tout argument qui les défie amène immédiatement un jugement délétère considérant leurs opposants comme des fils spirituels des tenants de l'Apartheid, des défenseurs patentés du colonialisme, des racistes et autres gentillesses.

Ce livre démontre en fait comment des dogmatiques peuvent sans sourciller une seconde tout en attaquant une religion car eux sont laïcs, accepter tout d'une autre sous le seul prétexte que leurs pratiquants ont été un jour colonisés, de ce simple fait ils autorisent tout à une religion mortifère. Les hérauts du padamalgame, ne se gênent jamais dans leur argumentation se croyant symétrique, d'accuser l'intégralité de la chrétienté d'être d'abominables bourreaux, faisant - eux ayant ce droit divin - l'amalgame de tous les chrétiens avec les seuls qui ont agi contre, en fait, l'essence des textes qu'ils disent défendre. Ainsi ceux-ci ont-ils le droit d'amalgamer tous les chrétiens en un seul peuple de salopards, mais refusent absolument que tous les musulmans soient amalgamés aux terroristes - et à juste titre, ce qui est condamnable c'est de ne pas appliquer la même règle ni à l'Occident ni aux Chrétiens du passé. Ceci est un des exemples de cette pensée asymétrique destructrice. On retrouve le même phénomène chez les féministes qui incendient les Catholiques, mais défendent la burqa. Il est effarant de constater que des anticolonialistes farrouches et laïcs défendent - sous un prétexte d'anciens martyrs de l'Occident - une religion expansionniste et colonisatrice.

Tout le monde connaît le fameux conte du roi est nu. Dans ce texte on découvre une vérité stupéfiante, que pourtant tout le monde a devant les yeux. Il s'agit du colonialisme, une des explications et des excuses utilisées par les pourfendeurs pasdamalgame. Le terrorisme est le fruit de notre abominable colonialisme. Et voilà que si vous regardez le monde tel qu'il est vous découvrez cette vérité décapante qu'à ce jour il y a 58 pays - dans leur totalité juridique - qui sont des états islamiques avec la charia comme règle de conduite. Toute l'histoire, toutes les coutumes ancestrales, tout le passé de ces pays anté-islamiques disparaissent dans l'obligation de se conformer à l'Islam. Il s'agit tout bonnement de ce que l'on peut appeler sans erreur le colonialisme religieux. Comment d'un bédouin, bandit de grand chemin, tout seul dans la péninsule arabique, peut-on arriver de nos jours à un milliard sept cents millions de musulmans ? C'est ahurissant. La seule réponse est le colonialisme. Les pays aussi éloignés que le sont entre eux l'Indonésie et le Pakistan, ont donc vu leur histoire effacée, leurs anciennes religions, leur mode de vie, bouleversés pour obéir à des lois religieuses qui leur ont été imposées par la force et la contrainte. Ainsi nos beaux penseurs, selon ce livre, défendent-ils bec et ongles des colonialistes absolus sous prétexte que l'Occident - ici l'amalgame est roi, ce sont tous les Occidentaux qui sont coupables, y compris ceux qui se sont battus contre - a été colonisateur. Les anti-colonialistes prennent fait et cause pour des colonisateurs agressifs qui veulent l'Ouma, le califat mondial. Comment peut-on gérer en soi une telle contradiction ? C'est un mystère. Si c'était le colonialisme, comment se fait-il que les Indiens (d'Inde) ne massacrent pas chaque jour les Grands-Bretons, les Vietnamiens, les Américains et les anciens Indochinois, les Français ?

Ce livre rappelle par exemple qu'il y a 200 millions de femmes excisées par le monde. Cela est le fait de l'Islam. Cette mutilation du corps et de l'esprit est une tragédie et une tragédie à une échelle gigantesque. Que les féministes qui défendent l'Islam se frottent à cette réalité. Une horreur. Il rappelle que des pays comme le Pakistan, la Jordanie, acceptent que se perpétuent les crimes d'honneur qui font que les frères, les pères, ou parfois même les mères ou les sœurs tuent de jeunes femmes parce qu'elles ne se plient pas à leur volonté ou le comble de l'horreur les massacrent quand elles sont violées, parfois par des membres de leur famille parce qu'elles sont devenues impures. En Jordanie, une jeune femme violée par son oncle a été enterrée vivante. Au Pakistan plusieurs centaines de jeunes filles meurent par an.

Ce livre parle également de trois textes très importants qu'il faut lire. Ce sont les trois textes des droits de l'homme des pays islamiques dont l'intégralité est donnée en fin de livre. C'est à tomber à la renverse, là aussi. Toute l'humanité de ces textes est annihilée par tout au long de ceux-ci un double rappel à Allah initiateur de tout chose et à la Charia qui, en dernier ressort, dirige tout. Ainsi en est-il que le droit de prendre la vie n'existe pas sauf si la Charia l'autorise (La Charria est l'unique référence pour l'explication ou l'interprétation de l'un quelconque des articles contenus dans la présente Déclaration. ). Hallucinant. Ces trois textes de beaux discours avec pleins d'articles se résument à une phrase : obéir à la Charia car il faut obéir à Allah maître de tout. On ne peut opposer à ces textes contemporains et signés par 58 états islamiques, dans leur fondment d'état, le contexte historique. Ils n'ont pas été écrits par un bédouin du désert d'il y a 14 siècles, mais par des savants modernes.

L'auteur prend aussi fait et cause pour les dizaines de milliers de martyrs dans les pays islamiques massacrés par leurs coreligionnaires. Des Chi'ites égorgent de Sunnites, des Sunnites se font exploser dans des mosquée Chi'ites. Un extrait de ce livre :

La ville de Maiduguri a subi en 2015 des attentats les 10 janvier (19 morts et 20 blessés), 7 mars (2 attentats, 58 morts 139 blessés), 30 mai (26 morts, 28 blessés), 2 juin (13 morts, 24 blessés), 23 juin, (40 morts nombre de blessés inconnu), 28 juin (5 morts et 15 blessés), 11 juillet (4 morts et 1 blessé), 31 juillet (8 morts et 11 blessés), 20 septembre (147 morts et 97 blessés), le 15 octobre (42 morts, 59 blessés), 23 octobre (28 morts et 10 blessés), le 23 novembre (8 morts et 7 blessés) et le di- manche 27 décembre faisant 21 morts et 91 blessés. Cette ville martyr a subi 13 (13 !) fois dans l’année des attaques pour 399 morts et au moins 481 blessés.

Le monde est venu en France après l'attentat contre Charlie Hebdo. Personne ne s'est déplacé pour les 132 enfants massacrés à Peshawar le 16 décembre 2014. Personne ne s'est déplacé pour le massacre de l'université de Garissa au Kenya le 2 avril 2015 faisant plus de 150 morts. Ces deux tragédies encadrent tristement l'attentat de Charlie Hebdo. Aucune de ces deux tragédies n'a ému le monde comme la mort des journalistes. Décidément la vie ne vaut pas la même chose ici ou là.

Pour cet auteur, l'islamophobie est un terme inadapté pour ce que l'on veut lui faire dire. Par glissement sémantique on lui attribue le sens de raciste quand bien même 80 % des Musulmans dans le monde ne sont pas arabes, à cause du colonialisme passé en Afrique du nord. L'islamophobie veut dire peur de l'Islam. Lorsque l'on lit certaines sourates citées par le texte, on peut effectivement prendre peur. Et c'est là que je termine ce résumé, c'est qu'un des arguments forts pour défendre ce Coran serait que ce n'est qu'un texte qui dépend du contexte historique. Mais ceci ne peut tenir la route, comme l'explique l'auteur, pour la double raison suivante :

- le Coran est incréé et la parole d'Allah. De ce fait Allah est l'infini. Il n'y a pas de temps. Ce texte est tout à la fois du passé, du présent et de l'avenir. Le Coran est la parole divine sans intervention de l'homme.

- si en revanche ce texte dépend du contexte historique alors il est forcément la parole de l'homme par son interprétation et sa condition humaine d'il y a 14 siècles et de ce fait n'est plus le Coran car ce n'est plus la parole pure d'Allah.

Ceci est incontournable. Le Coran est irréformable car s'il était modifié, il ne serait plus la parole d'Allah et ne serait plus le Coran.

Le point délicat de cet ouvrage que comprendront les modérés et les honnêtes, est qu'il faut éviter la confusion entre l'homme qui pratique une religion et cette religion elle-même. Il serait stupide et illogique de dire qu'il n'y a aucun lien entre l'un et l'autre, puisque le premier croit ce que propose la seconde. Cependant, vous pouvez avoir un texte en partie néfaste dont ne lui retiennent des hommes bons que les aspects lumineux et humanistes. Cependant la partie néfaste servira de prétexte et d'excuse aux avides de pouvoir et de massacres.

Pour l'auteur la Charia est un danger absolu pour l'humanité, il n'y a qu'une solution qui prendra un temps très long. Voici ce qu'il propose :

Il reste une action à long terme. Beaucoup de Musulmans se disent que la voie à suivre est de réformer le Coran, de le cantonner dans la sphère religieuse et privée, de l’expurger de ses versets sataniques (non pris dans le sens de Satan, quoique, mais de tous ceux qui n’ont que pour résultat horreur et malheur). Avec les postulats que nous avons vus, il me semble que la voie qui puisse permettre aux Musulmans de conserver une religion ayant Allah pour dieu, parce que cela correspond à leurs racines, à leur besoin ou nécessité de croyance, il faudra un jour, comme c’est le mouvement de l’histoire qu’un homme ou une femme, ou un groupe forme une nouvelle entité religieuse abandonnant non seulement tous les versets destructeurs, mais aussi le nom d’Islam, et prenant, pourquoi pas, celui de Rahma, Miséricorde (رحمة), à la place d’Islam, Soumission, de bâtir des rites adaptés à la modernité de la vie, se séparer des lois civiles, ne plus se préoccuper de la vie politique, se rabattre sur le privé et l’intime et attirer à eux la plus grande part des Musulmans, réunifiant ainsi Sunnites et Chi’ites, tous ceux qui veulent la paix et la concorde, tous ceux qui veulent un avatar de leur ancien Islam.

 

Propos d'Onfray

Occident et Islam(isme)

la pensée asymétrique

par l'Inconnu Soldat aux éditions des Sans-voix

On peut le trouver sur les trois plate-formes d'Amazon, d'iTunes et de la FNAC (Kobo) en version numérique mais aussi papier au moins sur Amazon, le reste je suppose sur commande chez votre libraire. Environ 6 € version numérique et 14 € version papier.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • fred.foyn 3 septembre 2016 09:58

    « les soldats morts au champ de bataille » sont des zhéros disparus pour les idées des autres qui fabriquent cette chair à canon...


    • gimo 3 septembre 2016 10:12

       c’est ça cette societe de merde de con 
       des pourris inconscients qui exploitent ..des sans cervelles inconscients
      putain ........ une si belle planete occupée par des abrutis chroniques


      • non667 3 septembre 2016 10:47

        @gimo
        oui ,les ord... qui nous gouvernent ne sont pas seuls en cause ! il y a aussi ceux qui les élisent !
        faut dire que ces derniers ont quelques excuses depuis leurs plus tendre enfance on leur a fait croire au père noël,une majorité électorale y croit encore,cela se vérifiera en 2017 malgré les attentats ,le chômage ,la précarité qui s’aggrave ......

        ils ne se sont pas aperçut que le diable s’habille en prada !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 septembre 2016 11:03

        Oui, oui, mais le problème avec Onfray comme chez tous les grands médiacrates, c’est qu’il y a à boire et à manger dans ses prises de paroles ; pas plus tard qu’hier, il a dit le contraire de ce livre écrit il y a quelques mois smiley


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 septembre 2016 12:19

          @Imhotep


          En effet vous auriez du ne pas écrire un article... Ou fallait-il simplement choisir un vrai sujet.

          Ceci : «  »« Onfray, Islam(isme) - la pensée asymétrique »" Égal juste zéro et il n y a là-dedans ni réflexion, ni pensée ni bavardage utile ! 

          La France et l’Occident (mais il faut dire surtout la France) s’embourbent dans une fausse culture qu’ils avaient eux-mêmes crée et imposée aux zzzzarabes idiots ! 

          Ni les zzzzarabes imbéciles, ni la France perfide et ni personne n’a gagné quoi que ce soit et la Religion musulmane est restée intacte et utile seulement à ceux qui ont un peu d’intelligence et beaucoup d’honnêteté ! 

          Vous pensez que ce que raconte cette merde de livre, ce que vous racontez vous-mêmes ou ce que racontent toutes les paperasses depuis des siècles ont un quelconque rapport avec la religion ? 


          • Imhotep Imhotep 3 septembre 2016 12:41

            @Mohammed MADJOUR
            Tout ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.


            Excusez-moi, mais je n’ai rien compris à votre commentaire, si c’est qu’il me paraît insultant, ce qui, de plus, ne doit pas servir beaucoup votre argumentation.

            Pour votre culture personnelle, l’Occident tel qu’il est n’existait pas il y a quatorze siècles, cela n’a pas empêché dès la première génération le clan d’Omar de massacrer le clan d’Ali et le clan d’Ali de massacrer le clan d’Omar, sans aucune intervention extérieure, les deux clans au nom du même Allah et du même Coran. De la même religion.

            Je suis prêt prendre un cours de religion auprès de vous, mais un professeur qui commence par insulter son élève et qui a des jugements autoritaire et péremptoires à propos d’un livre qu’il n’a même pas lu fait douter de sa compétence et de son intégrité intellectuelle.

            Et si vous avez des problèmes existentiels, il faut consulter.

          • Taverne Taverne 3 septembre 2016 13:19

            J’aurais envie de dire aux croyants : « croyez en dieu et ce sera la concorde ! » Mais supprimez tous ces prophètes, ce sont eux qui sont la cause des tueries !


            • chantecler chantecler 3 septembre 2016 13:32

              @Taverne
              Salut !
              Sans prophète il n’y a pas de dieu .
              Tu pense que dieu est inscrit dans nos gènes ?


            • Pascal L 3 septembre 2016 15:44

              @chantecler
              Le sujet me semble un peu plus complexe. Le problème ne vient pas des personnes qui ont une sensibilité particulière sur Dieu, mais plutôt aux religions qui reposent sur un messianisme. Elles annoncent un royaume terrestre consacré à Dieu qu’il faut auparavant purifier en convertissant ou massacrant les personnes impures. Dieu n’est même pas nécessaire pour cela, le communisme ou le maoïsme et bien d’autre « ismes » annoncent également des temps meilleurs qu’il faut préparer par une forme de purification qui porte sur des ennemis désignés (capitalistes...) qui empêchent la réalisation d’un monde meilleur. Il s’agit bien des mêmes mécanismes de construction d’une idéologie. 

              L’Islam est né de sectes juives qui n’ont pas accepté que Jésus refuse de prendre le pouvoir pour virer les Romains.

            • chantecler chantecler 3 septembre 2016 18:44

              @clone sampiero
              Te lire est un enchantement .
              Bisous .


            • philouie 3 septembre 2016 13:41

              Signalons l’excellent article :Terrorisme : l’avertissement de Jean Jaurès publié par E&R
               
              Pour ceux qui ne veulent pas comprendre.
               
              Et ils continuent leur crimes
              et voila que notre auteur les défend....


              • philouie 3 septembre 2016 13:44

                Les soldats de la guerre de 14 sont morts pour les banques et les industriels.
                 
                ceux qui aujourd’hui encore viennent assassiner les français dans les rues de France et entraine le monde dans une guerre plus meurtrière encore.

                Honte à celui qui prend le nom de « soldat inconnu » pour défendre des criminels.


                • philouie 3 septembre 2016 13:46

                  Rappelons également que les millions de morts de la guerre de 14, ont été assassiné grâce à la propagande de l’état français voulant faire de l’Allemand le diable en personne.

                  Honte à ceux qui n’ont pas mémoire et qui propagent la propagande de l’état criminel.


                  • Pascal L 3 septembre 2016 15:20

                    Très bel article.


                    « prenant, pourquoi pas, celui de Rahma, Miséricorde (رحمة), à la place d’Islam »
                    Il faudrait alors rendre à Miséricorde, le sens qu’il avait à l’origine. Il ne faut pas confondre la miséricorde des Evangiles avec la miséricorde du Coran. Pour les Chrétiens, le pardon de Dieu est total et sans conditions. Le salut est offert à tous, Chrétiens ou non, et il revient à chacun de l’accepter. Dans l’Islam, le mot Miséricorde marque le fait que Dieu n’est pas rationnel et offre son salut à qui il veut, sans se justifier.

                    « si en revanche ce texte dépend du contexte historique » Le contexte historique est maintenant bien connu par le travail des quelques chercheurs (lire par exemple « le Messie et son prophète » d’Edouard-Marie Gallez). On connait maintenant une bonne partie du contexte qui a abouti au Coran que nous connaissons. Si une importante partie du texte date bien de l’époque de Muḥammad, les transformations faite par les premiers califes apparaît aujourd’hui très clairement et touchent l’ensemble du texte pour en faire disparaître l’origine Judéonazaréenne.
                    La vérité scientifique sera le moteur principal de la transformation de l’Islam.

                    • Oceane 3 septembre 2016 17:07

                      « Il y a près de 2000 ans, naissait en Galilée un fondateur de secte qui finira crucifié 30 ans plus tard. Ses avant-derniers mots sur la croix furent » Donnez-moi à boire « . Et pourtant ! La secte qu’il avait fondée deviendra ensuite la plus grande de tous les temps. Elle prendra le pouvoir politique dans l’empire romain, abolira la liberté de religion, puis amoncellera des montagnes de cadavres : ses membres massacreront des millions d ’ » infidèles « ,  » hérétiques « ,  » sorcieres " et autres, puis se massacreront entre eux en donnant à l’Europe les guerres les plus féroces qu’elle ait connu.

                      Une telle histoire pour inciter à la modestie, mais les chrétiens revendiquent, au contraire, un monopole de l’éthique. Ils proclament qu’ils adorent le seul Dieu, dieu qui est « amour », et se considèrent meilleurs que le reste de l’humanité, qu’ils condamnent comme étant un ramassis d’adorateurs de faux dieux. Seule idéologie à pouvoir partager avec le communisme et le nazisme le podium dédié aux idéologies les plus meurtrières de l’histoire humaine, le christianisme reste une idéologie dominante dans nombre de pays occidentaux, dont le gendarme du monde.les USA.

                      Il est temps d’ouvrir le « Livre noir du Christianisme : 2000 ans de terreur, persécutions, répression ».

                      Commençons modestement, par cette Page Noire du Christianisme, qui résume quelques unes des pires atrocités commises au nom de idéologie qui prétend promouvoir l’amour du prochain. "

                      L’auteur ne semble pas le savoir, mais le christianisme est lui aussi une « religion expansionniste et colonisatrice. »

                      Je regardais ce matin un épisode de « Géog 360▪ » sur Arte. L’expansion du christianisme continue. Et si aujourd’hui - depuis sa domination totale - il n’use plus de la violence, il se livre à la corruption des esprits.


                      • Oceane 3 septembre 2016 17:10

                        Islam, Christianisme : bonnet blanc/blanc bonnet.


                        • zak5 zak5 3 septembre 2016 17:25

                          @Oceane
                          tout a fait, Niqab ni Maître

                          https://pbs.twimg.com/media/CqNA7gYUAAAVVlL.jpg


                        • Imhotep Imhotep 3 septembre 2016 17:41

                          @Oceane
                          Vous devez mal connaître les Evangiles et confondre les hommes de religion qui ont soif de pouvoir et un texte qui dit par exemple :

                          que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre quand dans la pratique de la lapidation islamique on demande de choisir des pierres ni trop petites car elle ne feraient pas assez mal, ni trop grosses car elles pourraient tuer rapidement.
                          Dans le Christianisme il est écrit 
                          rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, ce qui veut dire séparation des pouvoirs, dans l’Islam la Charia dicte tout, la vie publique, la vie privée, les lois, les règles, le mode de vie
                          Pour devenir chrétien il faut suivre tout un processus au-delà du baptême, dans l’Islam une seule phrase suffit à être un converti. Dans le Christianisme il n’y a aucune distinction entre les hommes et les femmes, dans le Coran, la femme est mineure, son témoignage est moindre que celui de l’homme, et après devoir obéissance à son père elle doit obéissance à son mari. Vous confondez la pratique imposée par des hommes du goupillon qui se sont éloignés des textes et un texte où il faut convertir à coups de cimeterre.
                          Enfin citez moi au 21é siècle un propos du pape qui lancerait une fatwa pour demander la mort de qui que ce soit. Du côté des mollahs ce sont des centaines de fatwas. Citez-moi un homme d’eglise qui soit juge et qui ait demandé la mort par lapidation d’une seule femme, la mort pour blasphème, la mort pour apostasie. Citez-moi un seul cas au monde où un prêtre catholique ait tenu un tribunal religieux et donné une sentence de mort. Citez-moi depuis dix ans le nombre de personnes massacrées par des hommes se référant (non de la Chrétienté ou de la culture occidentale) à Jésus et ayant tué en son nom.
                          Le terme chrétien veut dire témoin, le terme Islam veut dire soumission (à Allah). Les Chrétiens primitifs étaient des pasteurs et pacifiques, non violents et martyrs, alors si des hommes d’Eglise ont commandé des massacres ce n’est certainement pas en référence ni aux Evangiles ni aux premiers Chrétiens. Les premiers descendants de Mahomet ont eux massacré et se sont massacrés entre eux. Si vous ne voyez pas de différence c’est que soit vous ne connaissez rien à l’histoire soit que vous êtes de mauvaise foi.

                        • DACH 3 septembre 2016 17:45

                          @Oceane
                          Les meilleurs démentis suivent, et encouragements au travail de Imhotep.

                          Le burkini, nouvel outil de l’offensive islamiste ? (2/2) Comment contrer ce projet de conquête

                          Jean-Claude Allard

                          est Général de division (2° S).

                          Publié le 02 septembre 2016 / Politique Religion

                          Mots-clés : Burkini, Daech, École, Islam, Terrorisme

                          Le Conseil d’Etat nous a fait perdre la première bataille du burkini. Mais la guerre n’est pas encore pliée. Pour peu que nous renouions avec nos valeurs émancipatrices, notamment à l’école, nous avons les moyens de vaincre les formes conquérantes de l’islam.

                          Nice. Sipa. Feature Reference : 00764691_000052.

                          Que faire pour contrer l’offensive islamiste dont le burkini n’est que l’outil vestimentaire ?

                          Reconquérir les cœurs perdus de la République

                          Cesser de consommer nos armées, nos forces de sécurité et notre justice pour faire appliquer des lois inapplicables et défendre tout et rien. Pour elles, l’urgence absolue est dans la reconquête des « territoires perdues de la République », dans le strict respect de « la ligne rouge des droits de l’homme » (Manuel Valls). Reconquête qui conduira de facto à la reconquête des « cœurs et des esprits » des personnes qui les habitent, trop longtemps laissées sous la domination des bandes de trafiquants, des « grands frères » et désormais des « frères musulmans » et affidés. Plus que du recul de l’État islamique en Irak/Syrie, c’est de l’avancée des idées islamistes en France qu’il faut se préoccuper. La « ligne rouge des droits de l’homme » doit être tracée autour de ceux qui les bafouent par les tueries, par les contraintes religieuses intégristes (contraintes qui s’exercent en premier et fort logiquement sur les musulmans ainsi canalisés dans leur pratique) et offrir à tous, la protection de la République : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne  » (Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, article 3).

                           Le respect, ça s’inculque

                          Cesser de remanier au gré des changements de ministre (trois en quatre ans) organisations et méthodes de l’Education nationale pour se concentrer sur la transmission de savoirs et de savoirs-être. Avant d’être une question de religion, nous faisons face à un problème de multiplication et de normalisation des comportements agressifs à l’égard d’une République qui ne sait plus se faire respecter, y compris par des enfants et adolescents, pourtant simplement en recherche de repères. Ce vieux pays a pourtant un patrimoine immense dans lequel des millions d’immigrés s’étaient jusqu’à fondus et qu’ils ont contribué à valoriser. Pourquoi prétendre que les nouveaux arrivants ne pourraient pas s’y retrouver aussi et vouloir les raccrocher à leur passé alors qu’ils sont venus trouver un nouvel avenir en France ? Notre pays mérite-t-il tant de haine et les immigrants méritent-ils tant de mépris que l’on ne veuille pas partager avec eux notre fierté d’être Français et l’histoire qui a fait la grandeur de notre pays ?

                          Redonner vie à la liberté d’expression et à la pensée critique telles que nous les ont enseignées les penseurs des Lumières. Un corset législatif et moralisateur sclérose toute réflexion sur les problématiques actuelles. Il empêchera tout travail constructif sur l’islam de France voulu par le gouvernement, comme il empêche déjà toute appréciation de situation stratégique et la désignation claire de l’ennemi. Alors que nos armées se battent au Mali, en Syrie/Irak, sont déployées en armes sur le territoire national, que des Français meurent au cœur de notre capitale, ou le jour de notre fête nationale, un haut fonctionnaire n’a-t-il pas récemment dit craindre une « guerre civile ». Ne serions donc pas déjà en guerre pour défendre notre liberté ?

                          Sauve qui peut l’Etat

                          Faire évoluer les règles du droit international et du droit national pour prendre en compte les nouveaux acteurs perturbateurs. Élaborées après 1945, ces règles ne tiennent compte que de deux acteurs : les États et leurs citoyens et présupposent que les premiers sont des oppresseurs potentiels des seconds. Elles tétanisent donc les gouvernements dans leurs combats contre les entités transnationales (grand banditisme comme islamisme). Or, aujourd’hui, les citoyens se retournent vers les États pour demander une protection que ceux-ci ne savent, ne peuvent, voire ne veulent plus leur donner. Là est le grand malaise de l’Union européenne et de chacun de ses États membres. Et ce ne sont pas les projets de relance de l’UE par de nouvelles structures de Défense qui y changeront quelque chose. La maladie de l’UE, et de la plupart de ses États membres, est d’abord la vacuité politique dans les fonctions régaliennes.
                          En conclusion, la priorité et l’urgence pour les pouvoirs publics n’est pas de légiférer sur les tenues vestimentaires. Qu’ils laissent les associations de défense des droits et les libres penseurs assumer leurs responsabilités morales et se préoccuper de ce qui n’est, pour l’instant, que discriminations manifestement visibles qu’imposent normes religieuses ou sociétales.
                          La responsabilité des pouvoirs publics est dans l’exercice de la souveraineté de l’État, et donc du peuple en son entier : « La France est une République indivisible » et non d’une communauté qui se créerait à l’instigation d’idéologues extrémistes : « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. 1 La priorité et l’urgence est de faire respecter la Constitution sur tout le territoire national. Ne détournons pas les yeux : il est gravissime d’avoir les représentants de l’État voire les citoyens interdits d’accès ici ou là, il est anecdotique d’avoir des femmes en burkini sur la plage.

                          1. Constitution de la République française, articles 1 et 3.

                        • blablablietblabla blablablietblabla 3 septembre 2016 17:46

                          @Oceane
                          Arretez un peu vos conneries , on s’explose pas en criant « jésus est grand » ou boudha est grand .Dans l’islam il y a exactement 296 versets qui incitent aux meurtres , allah est un dieu de crainte y a pas le mot amour dans l’islam , je lui donne 10 ans à l’islam avant qu’il s’écroule, déjà la science du coran contrairement à ce que croient tous les musulmans à été démontré, à savoir que la médecine venait de Galien Claude, Hippocrate, et Aristote et c’est des musulmans anglais qui ont démontré la copie dans le coran et mème les erreurs qu’il a faite Galien !


                        • chantecler chantecler 3 septembre 2016 17:53

                          Je ne m’étais jamais intéressé au problème de la lapidation :
                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Lapidation


                        • philouie 3 septembre 2016 18:10

                          @Imhotep
                          Enfin citez moi au 21é siècle un propos du pape qui lancerait une fatwa pour demander la mort de qui que ce soit.
                           
                          Et bien moi je peux vous citer des pays très chrétiens qui détruisent des pays entiers à coup de bombes et de rafales au nom des droit de l’homme, de la démocratie, de la liberté et de l’égalité des femmes.
                          ça vous fait pas vomir ? moi si.


                        • JBL1960 JBL1960 3 septembre 2016 18:11

                          @blablablietblabla Si on ne s’explose pas au nom de « Jésus est Grand » en son nom des hommes de foi et d’églises ont fait bien pire depuis des siècles et des siècles = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/17/octobre-1492-des-crucifix-et-des-echafauds/
                          “Plus jamais de simples mortels ne pourront espérer revivre l’exaltation, l’émerveillement et la satisfaction de ces jours d’Octobre 1492, lorsque le nouveau monde donna gracieusement sa virginité aux conquérants castillans.” Samuel Morisson
                          Les Églises au nom de Dieu ont organisé, jour après jour l’extermination des Natifs, la stérilisation des femmes Indigènes, leurs viols, leurs meurtres, la torture et les meurtres dans les fameux pensionnats pour Indiens et dont les preuves, couvertes encore aujourd’hui par l’État Canadien, sont consignés dans le détail ici = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/25/meurtre-par-decret/

                          La genèse d’un crime contre l’humanité par le génocide du monde non-chrétien

                          « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… »

                          Voilà la force de Loi de la Doctrine Chrétienne de la Découverte qui prévaut encore aujourd’hui et cela aussi est à combattre pour le moins et à mon humble avis.


                        • hunter hunter 3 septembre 2016 19:27

                          @philouie

                          Allez médaille d’or de la mauvaise foi comme d’habitude !

                          La France n’est plus un pays chrétien, vous le savez la première religion en termes de pratiquants, c’est la votre, celle des égorgeurs de moutons et des ceintures explosives !

                          Vous le dites vous-même, c’est au nom des droits de l’homme et de la démocratie...j’ai jamais lu ces termes dans un texte chrétien d’avant Vatican 2 !

                          Ne confondez pas d’anciennes valeurs avec les actuelles, dont le seul dieu est le pognon, le pouvoir et le consumérisme, qu’il faut effectivement combattre !

                          Nous pourrions le faire ensemble et être plus efficace, si seulement vos préceptes d’un autre âge n’aveuglaient vos facultés cognitives !

                          Adishatz

                          H/


                        • zak5 zak5 3 septembre 2016 20:22

                          @Imhotep
                          vous avez bien garder l’AT pour livre saint non ? or l’AT est tout aussi violent sinon plus que le Coran (cependant il est vrai que le Coran ce n’est pas l’antiquité, c’est le milieu du 7e siècle).

                          Les évangiles c’est sans violence mais c’est utopique et les chrétiens étaient bien contents d’avoir a coté l’AT pour contrebalancer cette utopie

                          Il est trop facile de se référer aux évangiles quand on est dans le confort, mais très vite, en cas de problème sérieux, on se rappelle qu’il y a aussi l’AT


                        • philouie 4 septembre 2016 10:53

                          @hunter
                          L’humanisme athée, le protestantisme, le libéralisme sont le pur produit du christianisme en général et du catholicisme en particulier qui conduit à la mort de Dieu par la déification de l’homme.


                        • jmdest62 jmdest62 4 septembre 2016 12:23

                          @hunter

                          salut hunter

                          " La France n’est plus un pays chrétien, vous le savez la première religion en termes de pratiquants, c’est la votre, ...."
                          Je crois que vous vous trompez : 3.2 millions de pratiquants pour les cathos 2 millions pour les musulmans..
                          Il est vrai que la religion catholique recule sensiblement dans le paysage de notre pays (environ -40% de baptême depuis 1990) ...la faute à qui d’après vous ?

                          @+


                        • Imhotep Imhotep 4 septembre 2016 12:51

                          @zak5
                          L’Ancien Testamen est un livre effroyable. Yahvé tout puissant négocie comme un marchand de tapis quand il va décider de noyer tout le monde, il demande à Abraham de sacrifier son fils, il est le dieu de colère (dies irae) qui décide de tuer tous les premiers nés égyptiens pour les punir de ne pas avoir compris les fils d’Israël. C’est aussi Josué qui massacre tout sur son passage, il jette l’anathème sur chaque ville conquise et demande d’arrêter le soleil afin de pouvoir continuer son massacre. Mais il y aussi les tables de la Loi, ces lois mosaïques qui donnent un peu de morale au monde. Cependant, ce sont les hommes de pouvoir religieux qui ont décidé d’user de ce texte pour justifier leur volonté de domination spirituelle et terrestre. En rien les Evangiles ne sont des avatars de l’Ancien Testament. C’est même au contraire un détachement puisque Jésus est mort sur la croix en rémission des péchés et donc du péché originel. Ce simple symbole est une preuve de l’incompatibilité entre l’Ancien Testament et les Evangiles (transformées en Nouveau Testament par les religieux pour pouvoir se servir de l’Ancien).


                        • San-antonio San-antonio 5 septembre 2016 09:20

                          @Imhotep
                          « Enfin citez moi au 21é siècle un propos du pape qui lancerait une fatwa pour demander la mort de qui que ce soit. Du côté des mollahs ce sont des centaines de fatwas. Citez-moi un homme d’eglise qui soit juge et qui ait demandé la mort par lapidation d’une seule femme, la mort pour blasphème, la mort pour apostasie. Citez-moi un seul cas au monde où un prêtre catholique ait tenu un tribunal religieux et donné une sentence de mort. Citez-moi depuis dix ans le nombre de personnes massacrées par des hommes se référant (non de la Chrétienté ou de la culture occidentale) à Jésus et ayant tué en son nom. »


                          Sur les milliers d’annees de l’histoire humaine, Monsieur, vous n’en retenez que 16 pour appuyer votre démonstration. Ca c’est de l’honneteté... 

                        • Imhotep Imhotep 5 septembre 2016 16:16

                          @San-antonio

                          Prenons au hasard, le siècle du poète Omar Khayyan où a existé un certain Hassan, détruisant toutes les bibliothèques sur son passage et ayant le meurtre à l’échelle industrielle au service d’Allah. sa secte s’appelait les assassins (disciples d’Hassan). Son repère était Alamut.
                          Des Chrétiens au pouvoir au nom du pouvoir ont fait des exactions, mais cela n’était en aucun rapport ni avec les Evangiles, ni avec les premiers Chrétiens. Le Coran lui, demande de massacrer les infidèles. Vous n’y voyez pas une légère différence ?
                          Depuis 14 siècles des religieux musulmans lancent des fatwas contre les infidèles (y compris musulmans quand il s’agit des affidés d’Omar pour eux d’Ali et vice versa), les apostats, les blasphémateurs selon le Coran, les religieux chrétiens qui ont fait de même c’est au nom du pouvoir, mais certainement pas à partir des Evangiles.

                          D’un côté les Evangiles qui disent : Aimez-vous les uns les autres (2 000 ans)
                          de l’autre le Coran (1 400 ans qu’il sévit) ceci 
                          Sourate IV verset 56 :  Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage !
                           
                           et ces autres gentillesses :

                          Sourate III verset 10  Ceux qui ne croient pas, ni leur biens ni leurs enfants ne les mettront aucunement à l’abri de la punition d’Allah. Ils seront du combustible pour le Feu, : 


                        • covadonga*722 covadonga*722 5 septembre 2016 16:35

                          @Imhotep
                          bonjour , d’aucun prétendent qu’ils s’appelaient les ashashins car ils étaient gavés de haschih le captagon de l’époque .Pour meurtre a grande échelle vous êtes sur ? j’avais lu qu’au contraire leur meurtres étaient très ciblés et sur commande un peu dans le genre des ninja amida tong. 


                        • Imhotep Imhotep 5 septembre 2016 16:46

                          @covadonga*722
                          Cette théorie du haschich a semble-t-il été démontée au profit d’Hassan. Du reste l’étymologie va dans ce sens.

                          Hassan avait une horde d’assassins sous ses ordres pour effectivement répondre à des commanditaires, mais à côté de cela c’était un religieux fanatique qui vouait à la mort tous les mécréants et assurait autour de lui que personne ne déviait. Disons que les assassinats de commande était la conséquence de son efficacité de masse.

                        • agent ananas agent ananas 6 septembre 2016 01:06

                          @covadonga*722
                          Remarque pertinente. Vous avez sans doute lu « Samarcande » d’Amin Mallouf...
                          Donc, ce n’est pas parce que les djihadistes de l’ISIS commettent leurs atrocités au nom de l’Islam, que les musulmans sont donc intrinsèquement de violents barbares.
                          Ceux qui ont une interprétation violente, archaïque et intolérante de l’Islam sont heureusement une minorité, Dieu merci.


                        • MATAMOR (---.---.7.46) 6 septembre 2016 11:05

                          @blablablietblabla La vérité est que l’islam n’est pas une religion comme les autres mais une idéologie religieuse totalitaire barbare et obscurantiste utilisée par un bédouin analphabète et obsédé sexuel pour dominer la Péninsule Arabique, légitimant le pillage des biens d’autrui pour en faire sa source personnelle de profit ainsi qu’un moyen de recruter des complices attirés par l’appât du gain et l’exploitation sexuelle des captives puisque l’islam justifie l’esclavage : « Les hommes qui limitent leurs relations à leurs femmes et à leurs esclaves femelles ne sont pas blâmables. » « L’épouse n’a aucun droit d’interdire à son mari de posséder des captives et d’avoir des relations avec elles » Comme le dit justement l’historien Hichem Djaït Professeur émérite à l’ Université de Tunis dans son Livre « La Grande Discorde »(Religion et Politique dans l’islam des origines) : « La cause primordiale de la conquête musulmane est donc l’existence d’une Machine de Guerre fondée par le Prophète, perfectionnée par ses successeurs et qui avait vocation à l’expansion indéfinie. Inversement cette machine de guerre n’a pu se créer et s’étendre qu’en se fondant sur l’appétit de Butin de cercles de plus en plus élargis d Arabes. » C’est peu après son installation à Médine que le prophète de l’islam va ordonner d’attaquer les « riches caravanes » marchandes de La Mecque pour les piller et d’expulser les juifs de leurs oasis, tribu après tribu pour les dépouiller de leurs biens, massacrant celle des Banù Qurayza dont tous les hommes « en âge de se raser » furent décapités, y compris les vieillards, les femmes et les enfants étant réduits en esclavage et leurs biens confisqués au profit des musulmans. C’est uniquement grâce au pillage que le prophète de l’islam va pouvoir constituer une armée de 30000 hommes destinée aux conquêtes. Va s’en suivre une période de Guerre ininterrompue qui opposera les musulmans entre eux pour le Pouvoir et l’Argent allant jusqu’au massacre des petits fils du prophète.


                        • philouie 6 septembre 2016 11:10

                          @MATAMOR
                          A ceci près que ceux qui sont en train de détruire le monde et qui n’ont donc aucun avenir, c’est l’occident.


                        • Oceane 8 septembre 2016 10:26

                          @Imhotep Pour ce qui est de la mauvaise foi ou même de la méconnaissance de l’histoire et particulièrement desl’intolérance du christianisme, il faudra repasser.

                          Que de pauvres hères ignorants ou des enfants puissent etre convaincus de l’existence d’un « Dieu unique » ou que leur idéologie est la meilleure , cela se comprend aisément. Mais qu’un « grand Monsieur » étale ici sa subjectivité en guise de « Vérité » et insiste pour ignorer l’intolérance d’une idéologie - la sienne - face à sa concurrente, voilà qui démontre qu’il ne suffit pas de posséder des connaissances pour être objectif. Imothep, ces idéologies très humaines se sont répandues à travers le monde par la violence. Que cela te plaise ou non, c’est la pure vérité. L’islam est aussi violent que ses devanciers le judaïsme et le christianisme. Les humains étant naturellement conservateurs, il aura fallu user de violences pour imposer des idéologies qui se prétendent « universalistes » alors qu’elles sont totalitaires puisqu’une subjectivité particulière entend s’imposer aux autres. Non, Imothep, tu n’as pas « la plus grosse » comme tu veux le croire, celle de l’autre est de même taille.


                        • DACH 3 septembre 2016 17:50

                          Suite de ma réponse :

                          Anne-Marie Delcambre, spécialiste de l’islam : « L’islam des islamistes, c’est tout simplement l’islam juridique qui colle à la norme »

                          Déborah01/09/2016

                          Share


                          Il faut regarder la réalité en face : l’islam est en France, il y est bien installé, et durablement. Il concerne déjà 10 % de la population, et par la simple évolution démographique, son importance ne peut que croître.

                          Le moment est donc venu de parler de l’islam en abandonnant les clichés bien-pensants dont on nous abreuve depuis des décennies : religion du livre, religion de tolérance, de paix et d’amour…

                          – L’islam est un système politique totalitaire : il régit tous les aspects de la vie privée et de la vie publique, en détail et sans dérogation possible.

                          – L’islam est une religion dominatrice : les Chrétiens et les Juifs ne sont tolérés que comme dhimmis (protégés), se reconnaissant inférieurs aux musulmans et leur payant tribut.

                          – L’islam est une religion con­quérante : son ambition est d’instaurer un califat mondial. Pour un musulman, le monde se divise en : terres d’islam où la loi coranique doit s’appliquer  ; terres de conquête, appelées à devenir terres d’islam par le djihad. Cer­taines de nos cités sont déjà terres d’islam. La France et l’Europe sont terres de conquête.

                          – L’islam est réfractaire à toute évolution. La Bible a été inspirée par Dieu et transcrite par des hommes qui ont pu être faillibles. D’où les nombreuses exégèses, chrétiennes ou juives. Au contraire, le Coran a été dicté par Allah à Mahomet. Son texte est intangible et éternel, à tel point que seule la version en langue arabe fait foi.

                          – L’islam est incompatible avec la démocratie : pour les musulmans, les lois d’Allah sont supérieures à toutes les lois édictées par les hommes.

                          On invoque parfois la règle de nulle contrainte en religion pour faire croire que l’islam est en faveur de la liberté de conscience. Or, cette règle dit simplement qu’il n’y a nulle contrainte pour un individu à entrer dans l’islam. En revanche, le musulman qui abjure sa religion est passible de la peine de mort.

                          Anne-Marie Delcambre, spécialiste de l’islam, écrit dans « L’Is­lam des interdits » (2003) :

                          « Au risque de choquer, il faut avoir le courage de dire que l’intégrisme n’est pas la maladie de l’islam. Il est l’intégralité de l’islam. Il est la lecture intégrale des textes fondateurs. L’islam des islamistes, c’est tout simplement l’islam juridique qui colle à la norme. »

                          Mais le discours officiel persiste à s’appuyer sur le « pas d’amalgame », et fait référence à « l’islam modéré de la majorité de nos compatriotes »…

                          Source


                          • astus astus 3 septembre 2016 17:56

                            Merci Imhotep pour cet excellent article qui met les pendules de la raison à l’heure. 

                            Le plus curieux au sujet du colonialisme, que je ne défends pas du tout dans son principe, c’est de constater qu’un grand nombre d’anciens colonisés cherche à émigrer surtout dans les pays colonisateurs et non dans ceux qui appliquent la charia, en dépit de nombreuses affinités culturelles. Il faudra que l’on m’explique ce paradoxe : pourquoi se réfugient-ils chez leurs bourreaux et pas ailleurs, en Arabie saoudite par exemple ? 
                            Il faut aussi remarquer que la version actuelle de l’islamisme qui se réfère à la charia, ce système totalitaire dont se réclame Daech, s’origine dans un wahhabisme qui date du milieu du 18 ème siècle ce qui est très antérieur au colonialisme « moderne ». Et c’est cette même idéologie totalitaire qui a permis la destruction massive de tous les monuments pré-islamiques en Arabie, dans le silence assourdissant de la communauté internationale.
                            Et vous avez bien raison de souligner que parallèlement aux attaques terroristes en occident il existe un autre terrorisme dont on parle beaucoup moins, qui n’est pas à la gloire de cette religion, celui du conflit millénaire qui commence avec la guerre succession de Mahomet pour opposer les sunnites aux chiites et faire des centaines de victimes innocentes chaque mois. On nous aurait caché que l’Islam était (comme d’autres religions) une religion de paix ?
                            Mais on nous dit partout qu’il ne faut pas faire d’« amalgame » qui est un mot d’origine arabe, comme il en existe heureusement beaucoup en français, dont le sens originel réfère à une relation sexuelle.
                            Relisons donc les « Mille et une Nuits » !

                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 3 septembre 2016 18:03

                              C’est peu de dire que j’ai apprécié les articles passés d’Imhotep.
                              Vous pouvez donc imaginer ma déception.
                               
                              Comment des personnes intelligentes et réinformées (il y en a sur ce fil) peuvent-elles manquer le fait que le grand danger qui nous guette vient de l’Empire étasunien qui attaque sur tous les fronts et manipule aussi bien l’Europe que les populations musulmanes afin de semer une zizanie dont il sera le premier bénéficiaire.
                               
                              Je ne nie pas du tout qu’il puisse exister des difficultés inhérentes à une politique d’immigration incontrôlée depuis 40 ans mais, justement, il ne s’agit pas de se tromper de cibles. Cette politique ce ne sont pas les musulmans qui l’ont instaurée, n’est-ce pas ? Pour le moment, le lobby musulman confine au néant.
                               
                              Donc, qui est derrière cela ? Quels hommes politiques et quels médias se sont mis au service de cette politique insensée ? Disons à peu près toute la classe politique et tous les médias, à l’exception de ceux mis au ban de la société.
                              Voilà les responsables de la situation actuelle. Enfin, disons les pions, les marionnettes de service.
                              Alors question : pourquoi n’en parle-t-on pas ? Ceux sont eux les responsables sinon les coupables.
                               
                              Qui ne voit que les populations musulmanes font ici office de bouc émissaire, et doublement, (comme le rite originel d’ailleurs qui est basé sur deux moutons) puisqu’elles sont les premières exposées depuis des décennies à la violence des manoeuvres de l’Empire et qu’elles sont néanmoins jugées responsables de ce qui arrivent alors que, comme nous, pauvres couillons d’européens, elles en sont le jouet.
                               
                              Bref, il est temps d’ouvrir les yeux avant que de sombrer dans la guerre civile. Nous avons un besoin urgent de nous réconcilier, nous les Français de toutes confessions pour pouvoir affronter l’Empire qui nous manipule.


                              • Imhotep Imhotep 3 septembre 2016 18:15

                                @Luc-Laurent Salvador
                                Juste cinq phrases. L’Amérique a été « découverte » au XVé siècle, soit il y a 7 siècles, il y a 14 siècles les affidés d’Ali tuaient les affidés d’Omar et les affidés d’Omar tuaient les affidés d’Ali. Où était la responsabilité des USA ? Enfin le livre (et donc mon texte) ne parle pas des Musulmans intrinsèquement mais de l’Islam et de la Charia. Vous vous trompez d’article.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès