• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ovnis - Ufos - Extraterrestes : I want to believe !

Ovnis - Ufos - Extraterrestes : I want to believe !

Extra-terrestres et autres OVNIS
Je connais et m’intéresse au phénomène OVNI - et d’autres annexes mais principalement celui-ci - depuis maintenant 35 ans ( j’en ai 50 ). Avec des périodes de rémission dues, par exemple, a la désillusion de voir des gens sensés mélanger vessies et lanternes.
J’ai vécu - entre autres exemples - ce cas impressionnant et désolant ou un vieil ami, sympa et équilibré, vie réglée et sans histoire, a vu un jour, au dessus de sa tête, une rentrée atmosphérique – c’est-à-dire le retour sur terre d’un satellite. Cette fois là donc, j’ai vu la même chose que lui, d’un autre endroit à quelques kilomètres. Aucun doute, c’était une rentrée atmosphérique. Mon pote, au contraire, a cru percevoir je ne sais quelle soucoupe volante et, tenez vous bien, n’en dormi plus pendant quelques jours, limite choqué. Plus moyen de le raisonner réellement sur le moment.
 
Ce cas, absolument banal est assez capital il me semble car, comme pour beaucoup d’autres, il nous fait entrevoir le mécanisme qui le sous-tend. Mécanisme qui est le même que celui qui me fait revenir sans désemparer au phénomènes ufologiques. Ainsi mes crises de foi dans les OVNIS ne durent pas. Très certainement parce que, comme l’a expliqué Jung, c’est un ressort religieux. Nous avons besoin de méta-machins, de prospectives, de visibilité... bref, de rêver. Et il faut bien convenir que primo notre réalité pure et dure n’est pas toujours la plus riante, que deusio tout enfant un peu éveillé sait d’instinct que notre avenir est dans les étoiles même si c’est pour dans longtemps et que tertio les perspectives scientifiques et autres romans de SF nous ont bien aidés et poussés dans cette direction. Tiens !, prenez cette très astucieuse idée dans la série TV « au-delà du réel », ce leitmotiv " I want to believe…" ça marche à tous les coups pour ce qui concerne les gens ouverts…. qui ont envie de planer un peu.
 
J’ai aussi eu plusieurs de ces crises de foi en constatant l’usage commercial complètement effrayant qu’on fait de ces phénomènes, l’exploitation systématique de la crédulité des masses. Ce qu’on pourrait appeler « retour vers le concret », bien fait pour ma gueule d’ailleurs. Il suffit d’ailleurs de mesurer la masse de bla bla développée en regard des infos réelles sur les cas intéressants de l’ufologie. Bon Dieu d’audimat ; chaque parution, diffusion, rediff, article, reportage, film, interview, journal, info, rétrospective.. documentaire sur le sujet, boum, ça marche.. et je ne parle pas d’Internet ou c’est multiplié par beaucoup.
Bien sûr, des cas il y en a, et pas que quelques-uns, certains très impressionnants (mes préférés sont, au passage, la vague Belge et Mexico ) et je suis donc très fervent supporter d’une réalité du phénomène. Mais. Mais aussi fervent défenseur des gens qui veulent du concret et autres débunkers, pour autant qu’ils soient intelligents et nourrissent le débat bien entendu. Profitons en d’ailleurs, tant que nos sociétés de loisirs nous en donnent le temps. Ceux qui, comme Barthes, qualifient le soucoupisme de mythologie petite bourgeoise sont hélas souvent dans le vrai. La prospérité permet le développement de ce genre de hobbies inutiles. Inutiles pour l’instant en tout cas.
Tout ceci ne m’empêche pas de trouver cette affaire là passionnante même si, concrètement, on a pas grand chose, pauvres simples quidams que nous sommes, à se mettre sous la pupille.
 
 
Un peu d’humilité please
Ce que je regrette surtout c’est cet anthropomorphisme qui veut faire croire que nous autres, primates ex-quadrumanes, sommes en train de faire de la reverse technology à partir du crash de Roswell. Un peu comme si on écrasait un hélicoptère dernier cri près d’une tribu autonome d’Amazonie et que celle ci en tirait un biplan du style des frères Wright dix ans plus tard. Je ne comprend pas qu’on puisse envisager traiter pareil phénomène extra-terrestre avec si peu de modestie. Si c’est une réalité nous sommes les moins et c’est un rapport du moins au plus. Et ce rapport,les judéo-chrétiens blancs dominants de l’hémisphère nord ( dont je suis ) n’en n’ont pas l’expérience. En tout cas pas le souvenir. Par contre les indiens d’Amérique….
 
J’ai heureusement l’optimisme de penser qu’une ethnie capable de maîtriser le voyage ( au travers des années lumières, du temps, des dimensions, on s’en fout… ) et de nous monter de pareilles entourloupettes insaisissables et multiformes, a su développer une sagesse en rapport. Simple question de survie cosmique il me semble. On peut aussi entrevoir qu’en termes d’évolution biologique et de développement de conscience de telles civilisations ont toutes les chances de se trouver à un niveau très difficile à concevoir pour nous. Transversalement mais dans le même ordre d’idée je suis porté à croire qu’il y a une loi de non communication, de non ingérence planétaire, dictée par je ne sais quelle sagesse ou organisme galactique ( ah ! la SF ). Ainsi : que nos exotiques peut-être futurs amis répugnent à contacter une sous-race semble quasiment évident. Sous-race impliquant peut-être simplement son l’incapacité à un self-contrôle planétaire. A ce jour, il n’y a en effet pas d’exemple de grande société humaine autorégulée par simple conscience collective ou autocontrôle personnel de chacun de ses membres. Il y a toujours fallu un facteur extérieur indispensable : pays agresseur, catastrophe, phénomène naturel… pour faire réagir un système.
 
Spéculons encore : nous mêmes sommes infoutus de communiquer - au sens ou nous entendons ce terme - avec les dauphins ou les orques. Eh bien !… nos visiteurs extra-terrestres non plus, voilà. Qu’un de mes frère primate puisse penser avoir une réelle prise sur ces choses me paraît complètement gonflé. Délirant.
 
Bref au milieu de toute cette passion il me semble de loin préférable de privilégier les spéculations lucides et humbles aux affirmations péremptoires qui s’appuient sur les toujours répétés arguments massue virtuels. Je répète, l’humilité fait défaut. Qu’on comprenne bien. Je veux bien croire - à l’extrême limite - que les américains ont la preuve matérielle de la réalité d’extra-terrestres suite à un crash mais je ne vois pas comment cela pourrait aller beaucoup plus loin. Je pousse le bateau plus avant : imaginons un magnifique triangle extraterrestre ( et pacifique SVP ) se posant sur le toit des Nations Unies avec une délégation qui en débarquerait munies de verroteries ad hoc pour nous autres autochtones. Bon, et alors. Ce serait certes un scoop gigantesque, une tempête médiatique en regard de laquelle le 11 septembre ferait figure de minuscule blague. On peut imaginer ensuite plein de trucs, les deux principaux étant sans aucun doute la peur et la vague d’espoir fou que ceci soulèverai. Bien. Ceci étant admis, quel sombre crétin pourrait concevoir une seconde qu’on nous aide en nous transmettant des technologies inimaginables alors que nous sommes encore en situation de nous brûler les doigts à chaque instant avec nos vulgaires bombes atomiques. Allons donc.
 
 
Du positif quant même
Reste un point, assez transcendant je trouve, qui s’est magnifiquement vérifié ces derniers cinquante ans. c’est l’arrivée et l’acceptation progressive de l’idée que nous ne sommes pas seul dans l’Univers - encore cette arrogance mais bref - et que nous serions l’objet de visites externes. Pensez : ce qui paraît de simple bon sens aujourd’hui n’était pas même discuté il y a quarante ans. De nos jours certains scientifiques, mêmes du sérail, acceptent de parler d’OVNIS, à l’instar de certains militaires ou certains pilotes de lignes qui risquent moins de se faire éjecter de leur poste qu’à l’époque. Je trouve ce changement assez impressionnant. Il va dans le sens de ce que Jacques Bergier disait grosso modo « Les OVNIS sont des phénomènes, peut-être seulement mentaux, destinés à accoutumer progressivement la race humaine à un contact extra-terrestre « . Pour quand ?.. On verra. Patience.
 
Quelques remarques
Je ne vais pas ici re épiloguer sur les détails des cas qui paraissent les plus impressionnants. Une montagne de livres, de sites web et d’articles en parlent en long et en large, je citerai par exemple et avec plaisir, pourquoi ne pas faire un peu ce promo ici et citer noms et bouquins tels que le "Rapport du Sobeps" sur la vague belge, "OVNIS en URSS" de Boris Chourinov, les travaux de Gildas Bourdais, Jean Pierre Petit, Jacques Vallée, Hynek, Kehoyee et beaucoup d’autres qui donneront un aperçu du large spectre que couvre la problématique OVNI. Juste ces quelques remarques.
Primo. A Roswell il s’est passé quelque chose de curieux, difficile de le nier aujourd’hui après les atermoiements de l’armée américaine ( quatre versions différentes successives ) et surtout, à cause du fait que les documents officiels sur le cas ont disparu. Je ne parle pas du nombre de témoins, avec de pareils témoignages on ferait condamner n’importe qui. Deusio. La vague belge, plus importantes connue à ce jour est difficilement réductible… lisez le rapport de la Sobeps. Tertio. Sur un autre continent, les OVNIS, filmés à Mexico par six caméras différentes en même temps et vu par de milliers de personnes sont indubitables. Je vous sors ici la grosse artillerie en quelque sorte et pourrai vous évoquer tous les cas ou les observations visuelles ont été confirmées par radar, les témoignages de pilotes, etc.. Quarto. Je vais y aller de mon petit bémol ici. Je voudrai dire mon étonnement quand on donne tant d’importance à ces épisodes ou le témoin est seul comme pour l’affaire de l’Amarante, Trans en Provence ou Maurice Masse, pour donner des exemples concrets. Pour moi, prendre en compte ces histoires, même si des expertises scientifiques singulières - mais faciles à remettre en question - ont été faites, me semble plutôt discréditer les ufologues. Que le rapport Cometa se fasse l’écho de tels témoignages n’est pas à porter à son crédit.
 
 
Une nouvelle explication
Allez hop, j’aime bien aussi faire mon petit créatif. Donc voilà. Les ovnis peuvent avoir de multiples origines toutes vraies une fois ou l’autre : hallucinations, extra-terrestres de plein d’origines différentes, engins terrestres mal-interprétés, mondes parallèles, habitants de l’intérieur de la terre, phénomènes naturels encore peu connus, voyageurs temporels, erreurs d’appréciations de témoins impressionnables, montages frauduleux - souvent à fin lucratives-, expérimentations militaires avancées, intra-terrestres, hologrammes, manipulations mentales de pleins d’origines différentes…. tout ce que vous voulez mes amis. .
Il y a une explication/théorie qui n’a jamais été avancée à ma connaissance, c’est celle qui prendrait en compte la formation en cours de la ruche terrienne, ruche supposée être - in fine - un super organisme mettant toutes les consciences humaines en ligne pour des objectifs qui nous dépassent. Cette mise en batterie des ressources mentales terrestres - qui est en route - pourrait s’accompagner d’effets/manifestions beaucoup plus puissants que les apparitions avec lesquelles nous sommes confrontés aujourd’hui. Effets en regard desquels une aurore boréale pourrait être ce qu’un pétard de foire pour gamin de talus est à une bombe H. Pourquoi ne serions nous donc pas en train d’assister à certains des effets collatéraux de la formation d’une structure issue de nous mais qui nous échappe individuellement. Un être planétaire avec ses propriétés particulières.
 
Les Ufologues
Je pense que les ufologues ne se rendent pas bien compte de l’hilarité qu’ils déclenchent encore dans les milieux scientifiques et - un peu moins souvent j’espère - médiatiques.
Pas toujours avec raison mais ils donnent tellement souvent le fouet pour se faire battre…. par leur attitude passionnée et souvent grotesque qu’une vraie réflexion devrait se faire en leur sein. Rien qu’à à voir le nombre d’individus complètement chabraques qui s’attribuent le titre d’ufologue je comprends qu’on parte en courant dès que quelqu’un se l’attribuant se pointe. Comme ils sont de surcroît très fort pour se taper dessus à la moindre occasion… qu’ils n’ont aucun esprit de corps et qu’il est patent que l’aspect commercial de l’ufologie les mène, je ne vois pas comment ils vont s’en sortir. On a souvent l’impression de contempler un parti politique qui se déchirerai après une sévère défaite électorale. C’est vrai que les défaites ils connaissent.
 
De l’autre côté je suis pas mal agacé par le confort serein dans lequel se vautrent les scientifiques reconnus et médiatiques. Ils dealent avec le concret et ont la tâche assez facile.
 
Concernant les spécialistes en OVNIS ceux que j’estime sont en général ceux qui ont pignon sur rue depuis longtemps et qui en ont fait un métier. Ils sont devenus prudents. Stanton Friedmann a une belle énergie, Vallée à beaucoup d’expérience, il prend très peu de risques en se réfugiant dans une explication plus psychique des choses. Chourinov a apporté un peu d’air frais de l’est.. on en avait besoin. Bourdais est très factuel et organisé, s’appuyant sur la cohérence. Tous ces gars et beaucoup d’autres méritent quelques part de l’intérêt. Ne serait-ce que parce qu’il leur aura fallu un certain courage. Celui de passer pour de doux dingues.
 
Jean-Pierre Petit
J’aime bien Jean-Pierre Petit, il est fou, complètement. Un cinglé joyeux et impertinent qui n’a pas peur de grand chose. Un de mes ami astrophysicien pense que c’est un génie, pourquoi pas. Il y a en tout cas une qualité qui frappe assez vite chez lui c’est son ouverture, qualité qui nourrit son défaut principal : il est absolument touche à tout, rien ni personne ne le lui empêchera jamais, mélangeant dans la joie et la bonne humeur la chansonnette et les mathématique, le deltaplane et une méthode pour arrêter de fumer, la critique politique et la drague, l’écriture et le dessin, j’en passe et pas mal d’autres. Tout ceci apporte du combustible a beaucoup de ses détracteurs qui eux, en général, ont fait carrière, suivi une ligne. Comment dissimuler sa méfiance devant pareil agité. En Suisse on appelle cela des grimpions. Lui est un chercheur, au pied de la lettre, métaphysique. Quand en plus il publie des travaux scientifiques ou il annonce exploiter des écrits extraterrestres on imagine bien la stupéfaction des experts installés. Lui est beaucoup plus ambitieux que cela, ce qui me plait pas mal. Je ne serai pas étonné qu’il espère secrètement - et c’est bien naturel - laisser son nom dans l’histoire scientifique. Il a ses chances. Avec le MHD ou peut-être les univers gémellaire, voire la logique tétravalente. En tout cas quelques personnages du landernau scientifique que j’ai approché pour avoir leur avis sur JPP m’ont répondu des trucs du genre « vous appelez cela de la science « . Ils se reconnaîtront. M’amuserait bien qu’ils s’en mordent les doigts un jour. 
Je lui ai parlé deux ou trois fois par téléphone, au milieu des années quatre-vingt dix, période difficile pour lui il m’a semblé, alors qu’il cherchait à mettre certains de ses travaux en ligne sur le web. Nous avons aussi échangé une correspondance sur trois ou quatre ans ou il m’a étonné par sa disponibilité. Son livre « Les enfants du diable » est un magnifique exemple de vulgarisation scientifique et historique, je le conseille à chacun, absolument.
Maintenant JPP a plein de défauts, surtout désagréables pour les fonctionnaires plan-plan de la science balisée et en pantoufles, et aussi pour le quidam lambda pondéré. Il peut-être extrêmement méprisant et agressif. Il traitera volontiers certains interlocuteurs de nuls, de scientifiques de sous-sol, de cons, de chercheurs de merde, etc… Probablement par simple frustration de ne pas avoir droit à la parole dans certains milieux, mon avis en tout cas. Il allume aussi le plus menu fretin, certains d’ufologues connus par exemple mais c’est un peu la règle dans ce milieu. Et puis… quand on a une telle attitude il vaut mieux savoir se défendre, non ?.
Ce qui m’agace le plus chez JPP, de plus en plus d’ailleurs, je prends de l’âge peut-être, allez savoir, c’est son manque de réserve dans beaucoup d’affaires-rumeurs… et Dieu sait si il y en a sur Internet. Petit part au quart de tour… avec tout ce qui bouge.
Qu’il ait des certitudes pour Roswell je comprends encore, qu’il affirme qu’il y ait black out et pas mal d’autres choses aussi. Mais quand on fait le décompte de ses affirmations aujourd’hui, ça fait quand même beaucoup d’affaires qu’il soulève. Trop pour un seul homme je dirai. Dans le désordre : la comète fragmentée Shoemaker-Lévy était un test de bombes antimatières US, le B2 est un avion utilisant de la technologie MHD, voir de la reverse technology issue de Roswell, on ne va plus sur la lune parce qu’il y a des extra-terrestres, les USA sont gouvernés par un cabinet occulte, les crop circles sont des essais secrets à base d’ondes pulsées, réalisés dans les champs de blé parce qu’il n’y a pas d’animaux de grande taille qui pourraient en souffrir, la désinformation est généralisée, etc… 
Je ne nie pas la possibilité qu’il y ait du vrai là dedans mais lui fonce tête baissée, affirme, avec un minimum de réserve quand il y en a - réserve qui devrait rester une qualité, il me semble. Lui même, j’en suis certain, le reconnaîtra. Mais il est si bavard, une pie. Et il aime tant foutre le binz.
Enfin, c’est sa nature, on ne peut pas tout avoir. Il ne peut pas mettre depuis quinze ans la pagaille dans le milieu scientifique avec des idées qui tiennent la route, dérangeantes et novatrices et être en plus diplomate, agréable et pondéré. Qu’il reste comme il est. Notre monde a besoin de type comme lui.
 
Les négateurs
Il y a une catégorie d’individus que je ne comprends pas. Ce sont ceux qui balayent le phénomène du revers de la main. J’ai vu un jour à la TV l’astronome Michel Mayor, scientifique Suisse mondialement reconnu, maintenant presque jalousé parce qu’il a été le premier avec un collègue à démontrer l’existence d’exo planètes*, écraser le sujet en 8 secondes « Je n’y crois pas, ça n’existe pas », suite à une question prudente de l’animateur sur les Ovnis . 
Je comprends qu’on puisse être déçu et même dégoûté par toute la passion imbécile qui entoure le sujet, par tous les cinglés qui s’en occupent, par l’exploitation de la crédulité des gens simples, etc. Me paraît aussi normal que ce thème soit intellectuellement inconfortable pour des gens qui veulent pouvoir répéter les expériences, être dans le concret. Je saisis qu’on ait pas le temps… et ainsi de suite.
Mais qu’on nie l’existence du phénomène me paraît encore plus incroyable que le phénomène lui-même. Les astronomes ont dans leur terminologie, un terme, PAE - phénomène à expliquer - qui mériterait quand même un peu plus d’attention.
 
Un autre ferme détracteur est l’astronome André Brahic, mais lui entre en matière, ce qui est déjà mieux, intelligemment, avec des arguments recevables tels que l’utilisation commerciale du phénomène et l’exploitation éhontée de la naïveté du public. D’un autre côté lui même avoue son inquiétude devant une potentielle vie extra-terrestre évoluée en évoquant l’impérialisme humain. Toujours cet anthropomorphisme. Vivra verra.
 
*( planètes orbitant autour d’un autre soleil que le nôtre )
 
La peur de la rencontre
L’attitude psychologique de l’être humain face à la rencontre d’une civilisation extérieure est probablement le point central de cette problématique. Point de normalité possible en ce domaine, point de références. Reste l’interprétation. Eh oui, personne n‘a jamais vu jouer cette scène d’une rencontre prévue et pré écrite dans les esprits pour la simple raison que nous ne pouvons pas décemment avoir cette outrecuidance de penser que nous sommes les seuls êtres pensants de la galaxie. Nous ne pouvons pas être imbéciles au point que notre grande intelligence décrète, grosso merdo : « il n’est pas possible qu’une telle rencontre puisse se faire puisque nous sommes incapables de comprendre le modus operandi qui le permettrait ». 
 
Donc nous spéculons, ou, mieux, essayons de transcender nos spéculations. C‘est maigre, je sais, mais reste qu’il n’y a pas, pour nous, plus profonde notion d’inconnu. Quelle est notre expérience en ce domaine ?… rien. A à l’exception de ces cuisantes et souvent lamentables références colonisatrices humaines. 
 
L’angoisse de cet inconnu est, a mon humble avis, un phénomène beaucoup trop occulté dans la réflexion de mes contemporains. Il est absolument clair que réaction normale d’un mammifère dans notre genre – soi-disant supérieur – est généralement la peur devant l’incompréhensible, le non préhensible. Quand ce n’est pas la terreur. Prenons ceci en compte et alors, pourra-t-on, peut-être, commencer à entrevoir certaines explications quand à la réaction des militaires, des scientifiques.. ou des organismes comme les médias et les états.
 
J’ai vécu moi même un épisode assez révélateur. Lors d’un canular de la TV Suisse organisé à Genève autour des années 68, je me rappelle très bien ( j’avais environ 10 ans ) avoir vu un type, visiblement déstabilisé, sortir de la foule, franchir le cordon de sécurité et se ruer sur la pseudo entité sortant de la pseudo soucoupe pour se mettre à la frapper. Mezigues, jeune môme, n’ait ressenti que la peur de l’agresseur.
 
De même, dans une grande partie des rapports on parle de la peur des témoins. On sent aussi, parfois, entre les lignes, certains enquêteurs( Ruppelt, Hynek ), supposément froids et impersonnels, laisser percevoir, au travers de leur style rédactionnel, une légère interrogation inquiète.
 
Et quand un scientifique reconnu comme Brahic dit, à peu près : « Quand on voit le comportement impérialiste et prédateur des humains on a du souci à se faire avec d’éventuels étrangers », il ne fait que formuler cette réaction instinctive de crainte. Je ne dis pas qu’elle est bonne ou mauvaise, je dis simplement qu’il faut la reconnaître parce qu’elle diminue notre lucidité. 
 
Ou encore, ce commentaire d’un belge, parlant de la vague de 1990.
 Certaines personnes étaient curieuses, d’autres s’en foutaient ; mais il y avait bien des gens qui avaient manifestement peur. Il se jetaient sur le moindre article de journal qui dédramatisait l’affaire pour pouvoir enfin rire des gogos qui croyaient aux "petits hommes verts." Ces gens avaient vraiment la trouille et agressaient verbalement tout ceux qui se posaient des questions. Les debunkers étaient nombreux, ce n’était pas l’armée belge ni la CIA, c’était monsieur tout le monde. Je me rappelle que des scouts avaient fait un feu d’artifice et s’étaient déguisés en martiens, un journal en avait fait un article, quel soulagement, tout était expliqué. Il est difficile de dresser un portrait type de ce genre de paniqueurs ; mais s’ils ont une formation scientifique, ils se croient automatiquement obligés de protéger la pensée humaine de toute dérive inquiétante.
 
Personnellement je n’ai pas honte d’annoncer qu’une telle situation de rencontre m’inquiéterait certainement. Je serai donc très fier d’être capable de garder calme maîtrise et pondération.
 
Mais il m’est impossible de préjuger de mon attitude.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.34/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • bakounine 22 mars 2010 10:59

    Vous allez sur un terrain tres risqué. mais vous le faites bien.
    Le plus drole c’est que des croyants (catho juif musulman.......) vont venir sur ce file vous traiter de soucoupiste donc, de fada, de dégénéré etc......
    Une seule chose pour calmer leurs ardeurs : " il existe beaucoup plus de preuve d’une existence, d’une vie extra terrestre q’un pretendu dieu !!
    Alors quitte a croire en quelque chose autant que cela soit pour le plus credible possible : les E.T, et laisser de coté ce qui est plus une croyance d’asservissement, de manipulation à nos adorables mais non moins dangereux monotheistes :) .


    • samir 22 mars 2010 12:15

      Ouah quelle originalité dans le texte

      « les religions c’est caca »

      Ah oui au fait En Islam Allah est le seigneur « des » Univers et le Coran n’interdit a aucun moment des existences extraterrestres au contraire...


    • Triodus Triodus 22 mars 2010 14:31

      MDR.. les petits hommes verts !!


    • Lezour 22 mars 2010 19:43

      MDR ? Mais encore ? Serais-tu capable de développer STP ?


    • Lezour 22 mars 2010 21:08

      En réponse à ce Pascal Vincent que le sujet des ovnis et des ET n’intéresse pas :

      Vous avez pourtant lu l’article, à priori entièrement et vous avez pourtant prit la peine d’y répondre.

      Alors de deux chose l’une :
      - Vous vous mentez à vous même et cherchez à vous et nous convaincre pour je ne sais quelles raisons !
      - Le sujet ne vous intéresse vraiment pas. A ce moment là pourquoi ? :
      1.Etes vous à ce point déconnecté que les implications et conséquences que cela pourrait avoir vous échappent ?
      2.Etes-vous à ce point ignorant pour ne pas comprendre justement que l’accès à des énergies inépuisables et à des connaissances médicales extraordinairement en avance sur les nôtres aurait des conséquences inimaginables (en positif et/ou négatif : démographie) sur la faim et la mortalité dans le monde ?
      3.Vous arrive-t’il simplement parfois de vous poser des questions ou ne faites vous toujours que sortir des arguments-prétextes pour vous éviter de vous en poser ?


    • Triodus Triodus 23 mars 2010 08:48

      @Lezour,

      Pas besoin de développer.. Juste un jeu de mot inspiré du post ci-dessus.

      Cdt,
      T.


    • John Lloyds John Lloyds 22 mars 2010 11:05

      Il y a quelques temps, un auteur nous avait sorti un très mauvais article sur le sujet, disant en substance que sous prétexte qu’il ne pouvait pas imaginer des moyens de voyager à très grande distance, ceux-ci ne pouvaient pas exister. Le présent article est beaucoup mieux pensé, car essentiellement fondé sur l’interrogation.

      Les récentes découvertes sur la structure de l’univers, même si elles ne sont que d’ordre mathématique, nous renvoient à notre humilité et notre taille nanométrique, en terme de connaissances. AU XX° siècle, Einstein avait déjà découvert que le temps, intrinsèquement lié à l’espace, avait une forme.

      Aujourd’hui, Hawking s’interroge sur le voyage dans le temps et reste sans réponse. Il faudrait disposer d’une énergie négative, dit-il. Au voisinage de 2 cordes cosmiques se croisant à une vitesse proche de la lumière, un voyageur pourrait arriver chez lui avant d’être parti. Certaines hypothèses assez inattendues apparaissent comme corollaire à la théorie des boucles temporelles, relativement aux particules : « Ce serait comme dans le film Un jour sans fin où un journaliste est contraint de revivre sans cesse la même journée ».

      Personne ne sait ce que seront nos connaissances dans 100.000 ans, si on existe toujours. Donc oui, il n’est pas impossible que des civilisations très avancées viennent jeter un coup d’oeil sur Terre. D’un autre côté, avez-vous déjà essayé de parler à un insecte ? Moi non. Du coup, je ne suis pas sûr que d’éventuels E.T. aient grand chose à nous dire. Peut-être même sommes-nous pour eux ce que les rats sont pour le CNRS. Il faut savoir humilité garder, l’univers n’est pas anthropo-centrique. Merci à l’auteur pour ce bon article.


      • thomthom 22 mars 2010 14:38

        Effectivement, ce long article traite ce sujet passionnant sous un angle qui est très proche de mes convictions sur le sujet et ma façon de l’aborder.

        Tout en rigueur et en mesure, mais avec toute l’ouverture d’esprits nécessaire pour traiter sérieusement de ce sujet o combien difficile.

        Juste une remarque sur le commentaire ci-dessus : ce n’est pas parce que nous avons jusqu’à présent été incapable de communiquer avec des formes de vie que nous jugeons inférieure que ca sera le cas pour toujours... et quand bien même... même si nous sommes primitifs comparés à une éventuelle civilisation extra terrestre suffisamment avancée pour venir nous rendre visite, peut être sommes nous quand même suffisamment avancé pour qu’ils envisagent de dialoguer/échanger avec nous.


      • ProPeace 22 mars 2010 17:20

        2 réactions à vos commentaires :

        D’une, nous avons été plus que capables de communiquer avec des espèces animales jugées « inférieures » d’un point de vue « intelligence » : grands singes notamment.
        Ca démontre que, contrairement à ce que vous semblez proposer, en tant qu’espèce plus évoluée, nous cherchons à communiquer avec les autres espèces, qu’elles soient plus ou moins évoluées que nous.

        Deuxièmement, l’article est loin,
        TRES LOIN,
        d’être équilibré :

        En fait, ce texte est très habile, car,

        tout en ne faisant jamais le déni de l’hypothèse extra-terrestre pour les OVNI,

        il cherche à assoir un statut quo, qui voudrait qu’on ne sache rien qui permette d’avancer sur le sujet, au-delà des considérations métaphysiques...

        Il ignore allègrement les innombrables rencontres irréductibles d’OVNI au sens populaire du terme, dont l’origine ne peut être humaine pour des raisons chronologiques, et/ou de par les performances aéronautiques.

        Bien entendu, dans les millions de témoignages recnsés depuis des décennies, il y a une grande partie de cas inintéressants, comme, d’après la classification du GEIPAN (CNES) :
        - Les PAN A (origine conventionnelle qui a pu être déterminée)
        - Les PAN B (origine sûrement conventionnelle)
        - Les PAN C (origine inconnue de par le manque d’informations de qualité suffisante)
        (PAN = Phénomène Astmosphérique Non-identifié)

        Les cas qui nous intéressent, ce sont les PAN D (origine inconnue malgré des informations en quantité et qualité suffisantes).

        Ces PAN D, ils représentent environ 25% des observations terrestres d’après le GEIPAN (et entre 10 et 30% suivant les études internationales).

        Si nous nous concentrons sur les cas aéronautiques,

        alors le GEIPAN nous dit que les 25% de PAN D sont partagés entre :
        - 50% de lumières
        - 50% d’objets

        Ce sont ces derniers 50% qui sont intéressants... ;O)

        Car si OVNI (au sens populaire du terme) il doit y avoir, c’est dans cette catégorie là que nous devrions les trouver.

        Et c’est là où l’auteur est malhonnête... [smiley très faché]

        Car des cas aéronautiques officiels, souvent en contextes militaires, nous en avons connaissance de tout un tas.

        Pour illustrer, voici le témoignage de Jacques Krin :
        ---------------------------------------------------------------------------------------------

        Le 23 Septembre 1975 à 23 h, lors d’une mission d’entraînement nocturne dans la région de Cambrai, Krine fait une observation :

         

        J’étais à l’époque capitaine, chef de patrouille instructeur confirmé à l’escadron de chasse « Seine ». Vers 22 h 30, nous décollons de Creil à 2 chasseurs pour une mission d’entraînement-rassemblement radar appelée « Plastron Mimosa ». Un exercice relativement délicat, simulant l’interception de nuit d’un avion sans identification. Je vole sur un Dassault Mirage 3-C et monte à 12000 m d’altitude vers le secteur nord, dans une zone de travail comprenant Cambrai, Reims et la Belgique. La nuit est très noire mais avec une voûte étoilée extraordinaire. J’arrive à une vitesse subsonique à 28 km à l’arrière de l’autre Mirage, quand soudain, je vois passer entre lui et moi un truc très lumineux ! Ca pourrait être un autocar ou le fuselage d’un avion de ligne d’une quinzaine de m de long, de forme allongée avec de gros hublots bien éclairés de l’intérieur. Je demande à mon ailier : « Tu vois quelque chose ? » Il me répond non. Je signale au contrôleur radar : « Vous avez quelque chose entre nous ? » « Non, négatif, on n’a rien... » Au moment où j’approche de la chose, elle file et disparaît instantanément. Nous nous éloignons sur 9 km pour un autre virage relatif. Et pouf ! Ca réapparaît... J’ai alors annoncé au pilote de l’autre Mirage : « Tu as un truc dans tes 2 h ! Tu le vois ? » L’autre capitaine répond : « Ouais... Je le vois... C’est drôle, c’est curieux ! On va dessus... » Et hop, ça disparaît encore... On a fait ainsi 4 présentations, et pratiquement à chaque fois, ce truc se trimbale entre nous et dégage. Après 30 mn de vol, nous sommes rentrés en patrouille serrée à Creil sans rien dire. En tous cas, ça ne ressemblait à rien de ce que je pouvais identifier.
        ----------------------------------------------------------------------------------------------
        Version vidéo :
        http://www.rhedae-magazine.com/Video-interview-du-pilote-Jack-Krine-OVNI-vs-Mirages-III-C_a386.html

        Un témoignage parmis tant d’autres...

        Car on pourrait aussi parler de :

        - La base militaire de Rendlesham
        http://www.ovnis-usa.com/2010/03/18/laffaire-de-rendlesham/
        Le 26 décembre 1980, aux alentours de 3h du matin, des soldats en patrouille aperçurent des lumières inhabituelles dans les bois, et demandèrent à leur hiérarchie l’autorisation de se rendre sur place. Les militaires rapportèrent avoir observé dans une clairière un objet à l’aspect métallique, de forme triangulaire, d’une longueur horizontale approximative de deux à trois mètres, et d’une hauteur de deux mètres. L’objet illuminait entièrement la forêt d’une vive lumière blanche, et ils distinguèrent une lumière rouge clignotante à son sommet, ainsi qu’une nuée de lumières bleues au-dessous. Les militaires s’en approchèrent jusqu’à quelques mètres, l’inspectèrent sans trouver d’ouverture, et remarquèrent différents symboles apposés sur celui-ci. Puis l’engin s’éloigna vers les bois pour enfin disparaître dans le ciel à une vitesse vertigineuse.

        - La bataille de Los Angeles (1942)
        http://www.ovnis-usa.com/la-bataille-de-los-angeles/
        ... ce qui attira notre attention était « une bestiole »argentée« en forme de losange, comme ma mère l’a décrit plus tard, clairement visible dans la lumière des projecteurs qui la localisaient. C’était une nuit très claire, cependant on ne pouvait distinguer aucun autre détail à part que l’objet se tenait sans bouger presque au-dessus de nos têtes. Son altitude est difficile à estimer, surtout après tant d’années mais je dirais entre 1200 et 2400 mètres.
        Ça pourrait expliquer pourquoi nous n’avons pas vu la phosphorescence orange rapportée par plusieurs témoins à Santa Monica et à Culver City où l’objet était beaucoup plus bas (un témoin a suggéré que cette lueur pouvait être la réflection d’éclats d’obus contre le corps argenté de l’objet) ».
        De toutes façons des obus anti-aériens explosaient tout autour du vaisseau mystérieux. Le bruit était assourdissant. A chaque fois qu’un nouvel éclair rouge survenait, l’odeur âcre de la cordite était plus prononcée.
        Des éclats d’obus tombaient sur la plage et nous devions reculer jusqu’à la maison pour les éviter (le lendemain, nous les gosses avons tout ramassé sur le sable pour les échanger pour quelques pièces). Malgré les tirs, le vaisseau n’émit aucun son, et n’agit pas de façon aggressive.
        Alors que nous regardions l’objet, la bouche grande ouverte, celui-ci pas le moins du monde dérangé par la pléthore de tirs dirigés contre lui, commença à se déplacer lentement vers le sud-est, descendant vers Redundo Beach où il disparut.
        Soit nos tireurs n’étaient pas doués malgré tout l’entrainement de ces dernières semaines, soit il était invulnérable. Des années plus tard, j’ai lu qu’il y avait eu plus de 1400 tirs ce soir là. Le rapport de l’armée en cite 1430 mais c’est certainement beaucoup plus.
        L’objet réapparut au dessus de San Pedro et de Long beach avant de disparaitre finalement au dessus de l’océan quelque part entre les comtés d’Orange et de San Diego.

        Ces événements, qui se sont déroulés en contextes militaires, sont corroborés par les documents déclassifiés, et les témoignages de personnes présentes à ces moments là.

        Il ne s’agit pas de littérature ufomaniaque, ni de délires parapsychiques ou je ne sais quoi...

        Non, les OVNI sont une problématique bien concrète.
        Avec des enjeux internationaux sans commune mesure...

        Pour ceux qui m’auraient lu jusqu’à la fin,

        je vous conseille de vous diriger vers le livre rédigé sous la direction d’Yves Sillard (un des principaux papa d’Ariane), du COPEIPAN (Comité de pilotage du GEIPAN, du CNES), avec des chapîtres à thèmes, rédigés par les plus à même de traiter chaque sujet : bilan de plusieurs décennies de recherche officielle, irréductibilité d’un panel de cas aéronautiques et militaires, désinformation, rôle de la psychologie, etc...
        http://www.amazon.fr/Ph%C3%A9nom%C3%A8nes-a%C3%A9rospatiaux-identifi%C3%A9s-d%C3%A9fi-Science/dp/2749108926

        Pour ceux qui n’auraient pas de sous pour acheter un livre de référence,
        ou pour ceux qui en ont déjà eu assez de me lire,

        je vous propos deux émissions/documentairesfrançais, que je juge parmis les meilleurs :

        OVNI - Quand l’armée enquête
        Un documentaire de Canal+.
        http://www.ovnis-usa.com/quand-larmee-enquete/

        Les OVNI de la guerre froide
        Un docu d’Arté diffusé dans les Mercredi de l’Histoire.
        http://www.dailymotion.com/video/x58cgi_les-ovnis-de-la-guerre-froide-1-3-l_news

        La grande soirée Spécial OVNI
        Un débat sur Direct8.
        http://www.veoh.com/browse/videos/category/technology_and_gaming/watch/v193 75534cQ4eSEkj#

        Bref, je vous invite à regarder ce sujet avec un oeil curieux si vous le découvrez, ou avec un oeil nouveau si vous vous êtes laissé désinformer jusque là...

        Bye.


      • clostra 22 mars 2010 17:27

        Eh ! oui ! élémentaire mon cher Watson !

        Ce sont des êtres humains du futur qui reviennent de leur tournée et ne retrouvent pas leur base là où elle devrait être !

        AAAAAAAAffreux ! pensez à passer le mot de génération en génération pour que ça ne se reproduise pas !


      • ProPeace 22 mars 2010 17:41

        Clostra, ils n’ont pas un forum sur le site de TF1 ??? Pour les trolls ?


      • benjamin 22 mars 2010 18:56

        D’où la réponse à cette question qui revient souvent :


        Pourquoi n’y a t-il pas eu de contact ?

        On entend bien souvent que si des extraterrestres réalisaient de longs voyages interstellaires jusqu’à notre planète, ils ne passeraient pas leur temps à se cacher et à poser leur astronef dans des lieux isolés mais prendraient contact avec nous. Quelles peuvent être les raisons de ce non contact ? Serait-il réellement bénéfique ou au contraire catastrophique pour l’humanité ?


      • ProPeace 22 mars 2010 19:17

        C’est un grand débat, benjamin...

        Il me semble qu’un contact entre deux civilisations de niveaux d’évolution différents,

        est dangereux pour la civilisation la moins évoluée,

        SI (et seulement si) la civilisation la plus évoluée prend contact sans volonté de préserver l’intégriter du paradigme de la société visitée,

        sous-entendu, si elle prend contact sans les précautions qui permettraient de ne pas déstabiliser la civilisation visitée...
        C’est ce que nous avons déjà pu faire par le passé, avec toutes les conséquences que nous savons : destruction par l’imparialisme, ou par la pollution du contexte et des principes de vie fondant la société visitée.

        Nous concernant, force est de constater qu’une apparition ET franche et indiscutable, aurait des répercussions dans tous les domaines, et j’ignore s’il est possible d’appréhender tout ce qui pourrait se passer, ou ne serait-ce que la voie populaire que nous déciderions de suivre, qui dépendrait d’ailleurs de la façon dont nous serions visités (Independence Day, ça le ferait pas trop...), et de la réaction de nos institutions...

        C’est un large débat, très ouvert. Et très intéressant.

        Une question qu’on pourrait se poser, aussi : à la place d’un ET, en découvrant la Terre dans ma petite soucoupe volante, aurais-je envie :
        - d’entrer en contact avec des humains
        - de me montrer à tous les humains

         ?

        Pour la première, je répondrais oui, pourquoi pas... Plusieurs but peuvent amener à désirer un contact avec des « échantillons »... D’ailleurs, il y a des tas de témoignages de rencontres rapprochées, mais bien sûr tous sujets à caution, un témoignage n’étant pas un fait.

        Pour la deuxième, non. Sans façons... Merci. Une autre fois...
        Mais après réflexion, peut-on trouver un intérêt à entrer en contact avec cette humanité ???

        Je pense que c’est là, la question à laquelle nous devrions répondre, avant d’imaginer d’éventuels ET venir nous faire un petit coucou.

         ;o)


      • benjamin 22 mars 2010 20:20

        « Je voudrai dire mon étonnement quand on donne tant d’importance à ces épisodes ou le témoin est seul comme pour l’affaire de l’Amarante, Trans en Provence ou Maurice Masse, pour donner des exemples concrets. Pour moi, prendre en compte ces histoires, même si des expertises scientifiques singulières - mais faciles à remettre en question - ont été faites, me semble plutôt discréditer les ufologues. Que le rapport Cometa se fasse l’écho de tels témoignages n’est pas à porter à son crédit. »


        Qui êtes vous pour Juger Maurice Masse ?

        Son récit est on ne peut plus sincère

      • franchamont franchamont 22 mars 2010 21:16

        @ProPeace

        Dites-moi, pourquoi les PAN D constitués de lumière seraient moins intéressants que les « objets ». Tout d’abord on parle d’O-VNI, c’est-à-dire ce sont tous des objets selon nos termes. Certains sont très lumineux, d’autre moins. Cela me parait être un choix arbitraire et anthropomorphique, de faire cette classification d’intérêt.

        Ces objets très lumineux sont probablement faits d’une enveloppe de plasma. Raison de plus de s’y intéresser, parce que très exotique, que tout ce qui ressemble à un autocar ou un avion delta.


      • Bélial Bélial 23 mars 2010 00:27

        @ John :

        « Donc oui, il n’est pas impossible que des civilisations très avancées viennent jeter un coup d’oeil sur Terre. D’un autre côté, avez-vous déjà essayé de parler à un insecte ? Moi non. Du coup, je ne suis pas sûr que d’éventuels E.T. aient grand chose à nous dire. Peut-être même sommes-nous pour eux ce que les rats sont pour le CNRS. Il faut savoir humilité garder, l’univers n’est pas anthropo-centrique. »

        Les humains ? Ces fourmis avec leur société mi-pyramidale, mi-anomique, quasi incapables de sentiments et de se servir de leur intelligence, qui se foutent sur la gueule pour un oui ou pour un nom de l’échelle individuelle à l’échelle planétaire avec des moyens toujours plus pervers pour des raisons futiles. Allons mon petit Charles ne t’approche pas trop près, remonte dans la soucoupe. 


      • lesdiguières lesdiguières 23 mars 2010 09:40

        Je doute effectivement qu’un être humain saint de corps et d’esprit puisse essayer de communiquer avec J. Lloyds, c’est peine perdu, puis à quoi bon avec cet ExtragoraVox !


      • ProPeace 23 mars 2010 18:06

        @ Franchamont

        « Dites-moi, pourquoi les PAN D constitués de lumière seraient moins intéressants que les »objets« . »

        > Car lorsque la caractéristique « objet » n’a pas été définie, ça n’est pas définissable comme un OVNI, ça ne reste « qu’un » PAN, qu’il soit de catégorie D ou pas. Or, ce sont plus particulièrement les OVNI, qui nous intéressent.

        > Car lorsque la caractéristique « objet » a été définie, nous sommes alors en mesure d’émettre des hypothèses utiles : un objet massif, ça tombe, ou au pire, ça plane. Ca ne vole pas, sauf si c’est vivant, ou technologique. Tu ne trouveras pas d’alternative, sauf à aller voir du côté des objets légers emportés par l’atmosphère, qui ne comptent pas : pour être classé PAN D, il faut suffisamment d’informations, notament suffisamment pour exclure les hypothèses conventionnelles (ballons, lanternes, nuages, ect).
         
        « Tout d’abord on parle d’O-VNI, c’est-à-dire ce sont tous des objets selon nos termes. Certains sont très lumineux, d’autre moins. Cela me parait être un choix arbitraire et anthropomorphique, de faire cette classification d’intérêt. »

        > Vas relire ta phrase, nous (je) parlions de PAN A/B/C/D, des phénomènes atmosphériques.

        > La classification n’a un intérêt non pas pour différencier les objets plus ou moins lumineux (tu m’as mal lu), mais pour différencier les PAN exclusivement lumineux d’un côté (intérêt limité) et les PAN objets (équipés de lumières ou pas).

        « Ces objets très lumineux sont probablement faits d’une enveloppe de plasma. Raison de plus de s’y intéresser, parce que très exotique, que tout ce qui ressemble à un autocar ou un avion delta. »

        > Très exotique... Ou très naturel... Ou très conséquence de notre technologie... Etc...
        Tu peux difficilement écarter l’hypothèse que derrière un PAN exclusivement lumineux (50% des PAN D aéronautiques), il puisse ne se cacher aucun objet...
        Au moins, avec les autres 50% de PAN D aéronautiques, les PAN D « objets », nous savons que nous sommes face à des OVNI, dont l’origine reste à définir...


      • franchamont franchamont 24 mars 2010 11:59

        @ProPeace

        Merci pour la réponse. Je ne te situe toujours pas. Tu sembles avoir bien étudié sur la question. Bon, mais je ne trouve aucun sens à faire des impasses sur les tentatives d’interprétation.

        Nous nous intéressons évidemment aux cas PAN D (origine inconnue malgré des informations en quantité et qualité suffisantes). C’est le cas de ce qu’a vu P@py en 1979/80 et aussi de ce que j’ai vu en 1978 (voir plus haut). La différence entre ces deux cas PAN D est évidente.

        L’objet de P@py semble plus proche de notre civilisation (forme triangulaire, lumières, projecteurs, voire hublots, bruit perçu). Je suppose que c’est ce que tu caractérises de « aéronautique » (quoiqu’il est vraisemblable que l’air ne soit pas utilisé pour la sustentation, bref).

        Dans mon cas les boules de lumière intense n’ont ni forme particulière, ni hublots, etc. Pourtant elles se déplacent de façon apparemment intelligente et accélèrent régulièrement d’une manière déterminée et non naturelle (pas un phénomène atmosphérique). Je caractérise cela d’ « exotique ».

        Je ne vois pas pourquoi l’aéronautique serait plus susceptible de nous intéresser que l’exotique. Pour moi, ça se vaut. Les origines de chaque phénomène sont probablement complètement étrangères. Il serait utile de savoir comme chacun de ces deux types d’OVNI répondent aux radars. Dans celui des Seychelles, le groupe d’objets avait stationné assez près des antennes de la station US et des employés avaient remarqué leur présence (je vais essayer de commander des copies d’archives des journaux de l’époque). Je me doute bien qu’ils auront noté toute observation étrange dans leur rapports de routine, certainement classé secret à l’époque.

        Le cas de P@py est tout aussi intéressant. Quel mode de propulsion et de sustentation ? C’est plus proche du bombardier "B-2 Advanced Technology Bomber« doté d’un »highly secret electrogravitic field propulsion system" qui était à l’étude à cette époque. Cf « Secrets of Antigravity Propulsion » par Paul A. LaViolette :

        http://www.etheric.com/LaVioletteBooks/Book-ES.html

        http://www.etheric.com/LaViolette/LaViolette.html

        Quand au mien c’est plus proche des expériences de John Searl que j’ai citées plus haut :

        http://www.magnetosynergie.com/Pages-Fr/Precurseurs/FR-Precurseurs-04.htm

        Le fait qu’un objet ressemble à une boule de plasma ne signifie pas qu’il n’y ait aucune technologie derrière, tout au contraire : elle est très avancée, ce qui veut dire aussi très simple (quand on la comprend). Le système à effet électrogravitique qu’il a étudié est très vraisemblable et accessible à nos moyens technologiques, mais il a été « supprimé » et maintenu secret parce qu’estimé trop dangereux ou, par sa simplicité, trop concurrent des technologies aéronautiques actuelles qui font vivre toute une industrie.

        Je pense que la recherche sur les OVNI ne devrait pas trop nous faire monter la tête dans les étoiles tant qu’on n’a pas investigué avant tout sur les possibilités d’une origine humaine secrète, ce qui est tout aussi vraisemblable qu’une origine extra-terrestre, ou d’un monde parallèle. L’intérêt de ceux qui veulent maintenir le secret est de nous laisser croire que ces phénomènes viennent d’ailleurs que sur Terre.


      • ProPeace 22 mars 2010 17:35

        Un article qui ignore surtout allègrement le fond bel et bien concret du dossier...

        Ca permet d’assoir un statut quo qui dirait qu’on ne sait rien des OVNI, au delà de considérations métaphysiques.

        C’est une pure escroquerie...

        Voir mon commentaire un peu plus haut, où je récapitule les bases du sujet.


      • ProPeace 22 mars 2010 17:39

        Le meilleur moyen de ne pas être obligé de provoquer des recherches publiques à la mesure des implications de ce sujet,

        c’est de nier les OVNI, de façon à ne pas admettre une reconnaissance de la problématique...

        « Nooon... Les OVNI ne sont paaas des soucoupes volantes... Nooon... »

        En attendant, ceux qui disent ça, ne parlent que des cas de loupiotes loin dans le ciel nocturne, jamais des cas sérieux où les OVNI ont pu, ou presque, être touchés du doigt par les témoins...


      • Julien Julien 22 mars 2010 18:59

        @ProPeace.


        Je suis tout à fait d’accord. Quand on voit le témoignage de Daniel Michau, il n’y a même pas à se poser de questions, il faut tout de suite faire l’hypothèse que nous sommes visités :

        (prendre à 10:40)

        Yves Sillard, mais aussi beaucoup d’autres sont convaincus que nous sommes visités. Aimé Michel s’était vu confier que l’armée française savait à quoi elle avait affaire dès le début des années 50.
        Les gens du GEPAN, du GEPA, etc. ont réfléchi vers 1980 à la manière dont un tel engin pourrait fonctionner. Et il y avait des bons ! Mais ils ont tous échoué. Les gens du GEPAN ont lancé des études sur la MHD à l’époque. JPP, Auguste Meessen se sont également lancés dans la MHD.
        Or, de manière presque sûre, ce n’est pas de la MHD ! Déjà, cela ne fonctionne pas dans l’espace. Alors pour se justifier, ils parlent d’un mode de propulsion pour l’espace (vaisseau-mère), et un mode de propulsion pour l’atmosphère des planètes. Je n’y crois pas du tout. Comme le pense Claude Poher, les petits engins doivent être capables de voyages interstellaires, et utilisent le même mode de propulsion.

        Conséquence presque immédiate : l’énergie n’est pas embarquée à bord de ces astronefs, comme l’explique très bien Claude Poher.

      • Pyrathome pyralene 22 mars 2010 11:12

        Excellente analyse  ! Il y a trois positions au regard de ces phénomènes dont les deux premières sont absurdes :

        - Croire tout ce qui se dit..

        - Réfuter systématiquement..

        - Etudier , raisonner , et séparer le bon grain de l’ivraie....et admettre cette possibilité avec toutes les conséquences philosophiques que cela suppose....


        • appoline appoline 22 mars 2010 17:49

          Il reste beaucoup de place pour le reste. Saviez-vous que l’humain maîtrise l’énergie anti-gravitationnelle, il est possible qu’une partie de ce que nous appelons OVNI fassent juste un galop d’essai pour sortir de la poussière des hangars. Bizarrement la zone 51 a encore repoussé ses frontières, on peut se demander pourquoi s’il n’y avait rien à planquer, ou alors les américains sont encore plus cons qu’on ne l’imaginait (ce n’est pas à exclure). Il y a tellement de choses que l’homme ignore, il est tant imbu de lui-même avec ses certitudes qu’il oublie de regarder plus haut que son nombril, quelle tristesse. L’univers avec seul habitant que le terrien serait d’une parfaite inutilité. Einstein apercevait la quatrième dimension mais les physiciens et leur échelle de corde pensent qu’il en existerait douze, alors, ça laisse de la marge tout ça.


        • Pyrathome pyralene 22 mars 2010 11:44

          On te rassure , Marcel Vincent , personnellement , j’ai d’autres centres d’intérêt.....mais je suis toujours passionné par cette question .....
          Je te plains sincérement d’être capable , d’un revers de main , de balayer une tel sujet d’une telle importance.....
          Des millions de témoignages , selon l’ONU , et en admettant qu’une infime partie soit dans le juste , cela représente suffisamment d’éléments , pour qu’on s’y attarde un tant soi-peu....


        • thomthom 22 mars 2010 14:13

          Il y a deux façons de « balayer un sujet de la main » :

          1- on peut simplement sans désintéresser, comme cela semble être votre cas... personnellement, je comprend tout à fait : tout le monde ne peut pas s’intéresser à tout

          2- il y a aussi le déni : « tout cela c’est des conneries, ça n’existe pas », sans plus d’argumentation ou alors agrémenté seulement de quelques arguments réducteurs voire puérils. Je pense que c’était plutôt cette catégorie de personne qui était visée par l’auteur


        • jmcn 22 mars 2010 14:53

          Pourquoi donc avoir lu l’article ?


        • appoline appoline 22 mars 2010 17:57

          @ Pascal marcel vincent,


          Votre intervention est tout bonnement ridicule. Je vais poursuivre sur le même ton.
          - cela ne vous intéresse pas mais vous mettez votre gain de sel au risque de passer pour un tocard.
          - si vous voyez un petit homme vert frapper à votre porte, bottez le cul à titre préventif.
          - votre femme est une aliène et vous cherchez à vous défouler de peur qu’elle vous croque.
          - vous avez des petits mutants à la maison et ça vous reste en travers de la gorge, vous doutez de votre paternité.
          Enfin, buvez un bon coup, vous verrez des éléphants roses, ça n’a rien d’extra-terrestre, pourtant ils existent bien, comme quoi vous feriez mieux d’élargir votre culture générale.

        • robin 22 mars 2010 18:40

          Ca sert à quoi des commen


        • jmcn 22 mars 2010 18:45

          Vous savez, avec la connaissance vient la sagesse. Hormis les histoires de lumières, le sujet est intéressant pour les débats qu’il pose. C’est un bon moyen de prendre du recul pour nous regarder en face.

          La question n’est pas de savoir quand s’établira un contact, la question est : si c’étais aujourd’hui serions-nous psychologiquement prêts ? Sommes-nous, la société humaine, prêts ?

           Imaginons un instant qu’une délégation souhaite établir un contact. Vraisemblablement un tel évènement implique toute l’humanité. Quelle organisation représente aujourd’hui toute l’humanité ? (Le premier qui dit l’ONU je lui lance mes chaussures). Comment s’adresser à toute l’humanité alors que celle-ci est divisée et que des psychopathes sont aux commandes ?

          Quelqu’un disait que notre avenir est dans les étoiles, nous serons un jour confronté comme cette délégation à se poser une telle question. Prendre ce point de vue amène évidemment à se dire que l’Afrique n’est pas l’unique problème, vraisemblablement vous parlez des effets, alors que cette question OVNI m’a amené à regarder des causes profondes. En regardant le ciel on finit par voir à l’intérieur de soi, à l’intérieur des autres.

          Notre civilisation fait sa crise d’adolescence, cette problématique OVNI quand on y réfléchit amène à le réaliser.


        • Pyrathome pyralene 22 mars 2010 11:49

          Commentaire totalement inepte.....
          Le respect et la tolérance, c’est une vraie philosophie , il est tellement plus facile de traiter ceux qui s’intéressent à ce sujet de fous , l’inquisition est encore bien présente , quoiqu’on en dise...


        • BisonHeureux BisonHeureux 22 mars 2010 11:55

          L’athéisme est la religion de l’égo !!!!


        • Pyrathome pyralene 22 mars 2010 12:05

          Oh oui  ! pour moi , l’athéisme est une religion intégriste au même titre que les autres.....
          autrement dit , c’est un extrémisme pur et simple !!


        • Darius 22 mars 2010 14:38

          @ agora-intox
          oui c’est vrai, vous en êtes (de l’intox)
          et en plus sans doute un fake, apparu à l’occasion
          de règlements de comptes violents sur de vieux thèmes
          à défaut d’apporter un élément quelconque de connaissance
          vous venez ici répandre votre hargne sous un faux-nez
          c’est ce qui s’appelle faire oeuvre de destruction...


        • friedrich 22 mars 2010 22:07
          @pyralene 

          L’ athéisme, enfin le mien, rejette les anciens dieux qui sont pour lui des inventions humaines, mais accepte très bien l’ hypothèse d’ une sorte d’ horloger. Dernièrement a été émise l’ idée que le monde pourrait très bien être une simulation informatique, dans laquelle se serait déroulé notre évolution. Nous serions observés par des dieux de l’ informatique. Hypothèse acceptable. Parcontre je nie farouchement l’ existence d’ un dieu moral qui se soucie de mes actes, ce pourquoi je ne suis pas agnostique. Suis-je un extrémiste pour autant ?

          @ agora-intox

          Tu salis l’ athéisme. Va donc faire tes devoirs, imbécile heureux :



        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 2010 12:03

          Salut Girard 444,

          Je vais vous narrer une histoire incroyable et surprenante qui m’est arrivée ! Les OVNI, je n’y crois pas enfin...,.. mais je vais vous narrer une histoire perso !

          Ca c’est passé une nuit de début décembre 79/ 80 , ce que je suis sur c’était une nuit de pleine lune, rien à voir avec David Vincent et les envahisseurs, car c’était sur mon trajet normal pour revenir de mon service de nuit quand j’étais flicard à Roanne ( 42 )

          J’avais quitté mon service de nuit vers les 4h 50, avec ma G.S Citroën,je rentrais chez moi ou je demeurais au lieu dit « le fouet bas » sur la commune de Saint-Rirand situé à 820 m d’altitude en montagne Bourbonnaise ( c’est une commune qui est limitrophe avec le département de l’Allier.)

          Je vous l’ai déjà dit, c’était une nuit de pleine lune, avec un ciel immaculé, si la route était dégagée,la nature était recouverte par 20 cm de neige, cela donnait à cette nuit de pleine lune une luminosité exceptionnelle, je crois qu’il était possible de lire un journal !

          Donc vers les 4 h50 alors que j’étais sur la D. 9 dans la portion de la ligne droite, ( elle mesure 300 m environ ), et à une centaine de mètres avant d’arriver à la Croix du Sud,(qui est également un petit col de 764 m ) mon, attention a été attirée sur ma gauche par un objet très brillant assez haut dans le ciel, j’avais situé ce dernier au loin de l’autre coté de la vallée, à une vingtaine de kms à vol d’oiseaux, sur les hauteur du col de la Croix Trevingt qui est également un autre petit col de ces moyennes montagne ( 1000m maxi ) que sont les monts du Roannais et qui sont à une vingtaine de kms au Nord Est de Roanne.

          Pour moi,sur le coup, je n’y ai pas prêté une attention particulière,car il ne pouvait s’agir que d’un avion comme j’ai au vu des centaines la nuit.

          Arrivé au hameau, je vire à gauche à angle droit, je demeurais à 2 kms du hameau, pour prendre la D.39 en direction de Saint Nicolas des Biefs qui est dans le département de l’Allier 03. D’abord,ce qui m’a intrigué en premier , c’est la vitesse de déplacement de ce point en effet vous vous rappeler je l’ai vu la première fois lorsque j’étais 100 n avant que j’arrive au hameau,le temps que je en vire à gauche à angle droit, et juste après avoir dépassé les 3 maisons qui compose le hameau sur la D.39, j’aperçois déjà au loin ce point que je situe dans le secteur que je nome « la partie déboisée » Cette partie se trouve à 500 m environ après le hameau, à droite de la route c’est une pente montante, et à cette époque, comme la zone est découverte ( coupe des arbres ) il y ’avait une visibilité sur la pente d’au moins 300 à 400m. ( j’espère que vous suivez !)

          Je parcoure donc ces 500m, et.. là stupeur ( le mot est faible ) j’aperçois un engin envol stationnaire,200 à 300 m au dessus du sol et qui avait la forme d’une grosse aile delta ! Je stoppe ma voiture ( en me demandant si je ne rêve pas) téméraire, je ne crois pas aux OVNI,je descends pour voir, et là je suis glacé, l’engin fait du sur place juste avec une petit sifflement, dessous 4 à 5 hublots phares sont allumés, à un moment cet engin dans un bruit étrange,effectue un demi tour en pivotant sur place, ses hublots phares balaient le terrain, même qu’a un moment , j’ai l’impression que leurs faisceaux cherchent à aller dans ma direction ! et là une histoire abracadantesque me reviens l’esprit, c’est ce fait divers ou 4 à 5 jeune gens qui avaient « disparus » durant une quinzaine de jours avaient déclarés qu’il avaient été enlevés par des extra-terrestres ! ( faudrait retrouver les journaux de l’époque ) ces jeunes avaient disparus un certain temps, puis déclarés qu’il avaient été enlevés par des extra-terrestres,... pour se rétracter par la suite !

          Immédiatement dans mon esprit , cette histoire à resurgie , et bien que je pense ne pas être un dégonflé, ( Algérie et 8 ans en CRS), ben je l’avoue humblement, , j’ai eu peur , a ben cette nuit je me suis bien dégonflé,.. courageux, mais pas téméraire et j’ai comme on dit ,... pris mes jambes à mon coup,... pour remonte dare dare dans ma voiture !

          Quand je suis arrivé chez moi peu de temps après, je demeurais à 1 kms, ‘ c’est le petit chemin sur la gauche plus loin voir la vue aérienne que je vais vous indiquer plus bas En arrivant, je trouve mon épouse en émoi, qui me dit qu’elle vient d’être réveillée par bruit bizarre, et une puissante la lumière blanche à illuminée la fenêtre de notre chambre, et que ce bruit pas celui d’un avion , ni un hélicoptère s’était éloigné en direction de la Jacquotte, c’est à dire dans la zone ou 5 mm auparavant j’avais vu « mon engin » ! Je précise qu’également pour moi que ce n’était pas un avion, ni un hélicoptère, car je sais à quoi ressemble ces derniers car en tant qu CRS, j’étais de service au Salon, aéronautique du Bourget l’année ou le leader le la patrouille italienne s’est écrasé à la fin de sa représentation ( ce dernier en volant trop bas avait accroché un véhicule sur un parking réservé au salon , dans cette voiture , il y a eu 4 à 5 mort, un couple et ses enfants qui avaient décidé de quitter le salon avant la fin.

          A ce salon, j’ai vu les avions en vol de très près, car nous étions sur le terrain,( je me demande si à l’heure actuelle les services de police occupent toujours cet emplacement !) les engins nous passés à ras le moustaches, même que l’on prenaient sur la tronche les gaz des réacteurs de patrouilles militaires ! Bon, je reviens à mon histoire, le lendemain matin , je suis allé voir la ferme qui se trouve était à 300 m derrière chez moi, et la famille de paysans un couple et leur fils(la trentaine ) avaient eux aussi écoutés ce bruit bizarre, et que leurs deux chiens qui couchaient dans la cuisine avaient montrés en aboyant fortement des grands signes d’excitation !

          Toujours le lendemain , je ne suis rendu chez ma fille et mon gendre qui étaient gardiens d’une colonie appartenant à la ville de Vichy. , cette colonie était mplantée sur la plateau de la Verrerie ( 1000 m d’altitude ) situé en limite la commune de Saint Rirand ( Loire ) avec celle Saint Nicolas de Biefs ( Allier )et se trouve à 6 kms de mon domicile.

          Eux, idem, m’on dit avoir entendu dans leurs sommeil un bruit étrange, que leurs deux chiens ( un boxer mâle et une chienne Dog allemand ) qui dormaient eux aussi dans la cuisine avaient été infernaux , qui aboyaient très énervées en direction de la porte et mon genre avait décidé de les lâcher sur le plateau , et que les deux bêtes étaient parties très excitées en aboyant « comme des malades » !

          Autre chose étrange le lendemain matin qui a suivi même nuit, du coté de Noirétable, des gens ont trouvés encore prostrés à l’intérieur de leur voiture un couple d’amoureux âgé d’une vingtaine d’années, ils étaient là peureux et abattus, ils avaient vu une chose bizarre cette nuit, cette nouvelle à l’époque avait parue dans le journal La montagne, faudrait que je fasse une recherche un de ces jours, ou si un lecteurs d’Agorzvox demeure dans le coin !

          Ouf, j’espère avoir été assez clair et explicite, car ce n’est pas facile de raconter ce genre d’anecdote.

          Pour info j’ai parlé à mes potes gendarmes du canton, ces derniers sont venus chez moi,et je leur ai raconter mon histoire en leur offrant le café !

          C’est la première fois que je parle si longuement a part ma famille et quelques amis de cette « mésaventure »

          Es-ce que je crois aux OVNI, ben je suis dubitatif , parfois oui,... parfois non, c’est assez étrange comme situation, mais cela ne m’empêche pas de dormir, et quand je dors mal , ce n’est pas à cause de cela !

          Une astuce pour retrouver la localité de La croix du Sud en vue aérienne Voir le site le pages jaunes : http://www.pagesjaunes.fr/pb.cgi ?

          Taper portier, choisir celui qui se prénomme Jean ( c’est l’un des deux cafés ) commune Saint-Rirand département 42, et cliquez sur vue aérienne , et le hameau de la Croix du Sud va apparaître. Pour situer la route qui vient de Roanne, par rapport au rond-point que forme la cible sur la carte, c’est la route qui est à 5 heures,est qui a la plus longue ligne droite. virer à gauche à angle droit, après la partie claire ( des prairies) vous remarquerez à droite après le virage à gauche une tache plus sombre , c’est la fameuse partie déboisée qui à été replantée depuis, après les 4 virages, à gauche, il y a un petit chemin, qui mène et un petit hameau c’est là que je demeurais à l’époque !

          Merci de m’avoir lu.

          @+ P@py



          • Julien Julien 22 mars 2010 13:23

            Bonjour P@py,


            Ce que vous avez vu était vraisemblablement un « engin » d’origine extraterrestre.
            Des témoignages convaincants, il y en a des tonnes.

            Mon préféré : le témoignage de Daniel Michau. Observation à deux témoins depuis un hélicoptère, en plein jour, OVNI énorme pris au radar :

            (prendre la vidéo à 10:40)


            Travaillant dans les milieux ingénieur/recherche, je suis toujours désespéré de voir à quel point les gens ont du mal à s’intéresser à ce sujet.
            Certes, ce n’est pas le sujet numéro 1 (qui est à mon avis le problème de la création monétaire par les BANKSTERs, sujet encore moins connu), mais c’est un problème scientifique important, car l’existence d’engins d’origine extraterrestre nous visitant permet de faire des hypothèses scientifiques tout à fait intéressantes (en allant bien plus loin qu’un Jean-Pierre Petit, qui s’est cantonné à la MHD, alors que cela ne fonctionne pas dans l’espace !).

            Les gens, même scientifiques, ne savent pas faire d’hypothèses de travail, et n’ont pas compris que tout était croyance, qu’ils baignaient dans un univers de croyance.

            Julien

          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 2010 13:57

            Salut Julien,


            Ma philosophie est que si les extraterrestres nous observent...sur qu’ils n’ont pas envie de nous contacter, car je pense que nous sommes vraiment trop cons pour eux !!!


            @+P@py



          • Julien Julien 22 mars 2010 14:16

            @P@py,


            A mon humble avis, le contact serait une révolution même pas imaginable. On n’a sûrement aucune idée de la façon dont pourraient vivre des êtres ayant éventuellement des millions d’années d’avance sur nous. Pour moi, le fait que certains extraterrestres présumés bénéficient de la vie éternelle (ou quasi-éternelle) ne fait aucun doute. Si les humains étaient au courant de ceci, les choses changeraient du tout à tout (car la mort est bien ce qui obsède en premier lieu les humains, quoi qu’on en dise).

            C’est pour éviter un choc trop brutal que le contact est prohibé. Il faut que cela vienne de nous.

            Tout ceci n’est qu’hypothèse, bien entendu...

            Encore merci pour votre témoignage.

            Julien

          • thomthom 22 mars 2010 14:25

            L’engin que vous décrivez ressemble fichtrement à celui qui a été observé par des centaines de personnes à plusieurs reprise lors de la vague belge.

            Vous vous demandez si vous croyez aux OVNIS.... soyons rigoureux...

            Ce que vous avez vu, de manière indiscutable était un OVNI (un Objet Volant NON Identifié)... dont à moins de considérer que vous êtes fou, vous ne pouvez que croire aux OVNI.

            Quant à l’interprétation, c’est une autre histoire... l’engin que vous avez vu est-il d’origine extra-terrestre, ou terrestres (mais pas forcément de notre « temps »).

            Juste une piste de réponse (mais en aucun cas une réponse) : l’engin que vous décrivez semble être un bon candidat pour un aéronef propulsé via technologie MHD (cf entre autres les travaux de Jean Pierre Petit évoqués dans l’article)... sauf que, en l’état actuelle des connaissances scientifiques « publiques », la MHD reste très théorique et sauf projet ultra secret d’un labo extraordinairement avancé, les humains d’aujourd’hui sont loin d’avoir la capacité à produire un tel engin.... après, chacun imagine ce qu’il veut....

            Vous pouvez donc très bien croire aux OVNIS (vous seriez mal placés pour ne pas y croire), sans pour autant croire à la présence d’extra terrestres sur terre (ou en tout cas sans avoir de conviction à ce sujet)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès