Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Pamela Anderson, le foie gras, et les oies de l’assemblée nationale (...)

Pamela Anderson, le foie gras, et les oies de l’assemblée nationale !

JPEG

"Alerte à l'assemblée nationale !"... En venant parler de la cause animale, Pamela a levé un lapin : La bêtise, l’arrogance, et le sexisme des députés… Un combat particulier l'amenait ce jour là devant l'hémicycle :  Elle répondait à l'invitation d'une députée EELV, Laurence Abeille, soutenant l'interdiction du gavage des oies et des canards, inscrite dans une proposition de loi. Les piliers de l'assemblée ont peiné à se rappeler d'une telle affluence parmi les députés. Mais il semble que le talent de rassembleuse de Pamela, et le phénomène de curiosité suscité, n'ait rien eu à voir avec le sujet qu'elle défendait, qui lui a rencontré une hostilité complète. Il y a là une dichotomie étonnante, révélant un esprit assez méprisable chez certains, fait de voyeurisme et autant de mépris, bien peu compatible avec l'éthique minimum. Mais parlons plutôt de morale élémentaire, celle qu'on tente d'enseigner aux enfants ! On peut ne pas être d'accord avec ce projet de loi, et la femme qui le défend, reste qu'il y a une façon de se tenir, et de freiner certains propos de cours de caserne, volontairement blessants envers elle, tout autant qu'envers la personne morale qui soutient ce combat. Tout cela s'apparente à une forme de curée. 

JPEG

 http://bit.ly/201nS7L Le gavage des oies : Une pratique barbare, qui impose la torture à répétition d’un animal, avant sa mise à mort. Chaque année, de nouveaux pays l' interdisent. La France en aura peut-être bien demain la triste exclusivité, comme le Japon, continuant seul à pratiquer la pêche à la baleine, sous le couvert obscène de prétendus "prélèvements scientifiques". On peut faire comme si nous n'étions pas concernés, dire qu'on aime ça et qu'on s'en fout !... Entre autre attitude méprisante, on peut choisir aussi celle du silence, la politique de l'autruche au pays des oies gavées. Notre président, sous son casque de scooter lui composant un personnage de Dark Vador impassible, ne fait pas autre chose quand on l'exorte à s'exprimer, par exemple sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes ! ... Quid des promesses qu'il avait faites aux opposants : Tous les recours devront être épuisés, avant de pouvoir envisager les procédures d' expulsions ! 

      Le gavage des oies et des canards, n’a rien à voir me direz-vous avec celui des électeurs, et faudrait pas prendre les enfants du bon dieu, pour des oies domestiques ! Encore que !… Car tout se tient, et les lois de l'économie sont les justifications à toutes les horreurs, à toutes les oppressions, à tous les mensonges.

     En d’autres termes, révoltez-vous contre une injustice, une barbarie, vous irez mieux !  La cause animale n'est pas un gadget, elle est significative de notre rapport au monde !

      Je ne sais pas si Hollande a parlé de ça, dans son discours, mais la préservation des espèces, le respect de la vie sous toutes ses formes, ça me semble furieusement COP 21 ! « Ainsi vous avez osé le faire ! »Disait Hollande, pour conclure pompeusement, dans un effet de manche, qu’un pigeon malicieux n'a cette fois-ci pasJPEG marqué de sa fiente.

      Les pin-up et les starlettes, qu’elles restent donc à leur place, avec des oreilles de lapin sur la tête, pour les rendre plus sexy, le cerveau gavé par le silicone et les millions de dollars.

     Voilà à peu près la pensée de la plupart des dindons et de coqs en tous genres assis sur les bancs de l’assemblée. Composition de la classe : Trois quart d’hommes, 60 ans de moyenne d’âge

 -« On atteint le degré zéro de la politique. Si on voulait chercher le comble de la JPEGmédiocrité hé bien là on l'a » (Christian Jacob) ;

-« Pas de silicone dans mon foie gras » (Patrick Ollier) ;

-« On est à l'Assemblée, on n'est pas là pour voir des pitres et des prothèses » (Jean-Paul Bacquet) 

-"Pamela Anderson ? Je m'en fiche", a ainsi rétorqué le député LR Hervé Mariton. "Qu'on fasse appel à l'imagination et à l'ardeur des parlementaires, c'est une bonne chose. Après, chacun a l'imagination et les fantasmes qu'il souhaite !

      Pour sa part, Laurence Abeille s'est dite « extrêmement choquée » par les propos de certains de ses collègues, ajoutant que, d'après elle, un homme n'aurait pas subi le même traitement.  

      Il y a longtemps pourtant que cette assemblée de gallinacés, pourvue d’un perchoir, se croyant au dessus du lot, a fait entrer dans son vocabulaire moult moqueries et invectives.

      C’est pourtant notre représentation nationale, nos élus ! Des gens supposés, calmes, sérieux, responsables, maîtres de leurs émotions, ne dépendant d’aucun lobby, travaillant à l’intérêt général ; des sages censés écouter de façon attentive tous ceux et celles qui viennent parler de leur expérience, surtout quand ils sont invités par l'un des leurs, au sein d’un monument national où se sont exprimés les plus grandes voix, de Jean Jaurès à Victor Hugo.      

 JPEGCes outrances sont préocupantes, car signifiantes d'une pensée simpliste, clivante, rejetant ce qui la dérange ou l'irrite. Orwell qui était théoricien du langage, et en analysait les évolutions, en ferait sûrement un constat attristé ; les propos simplistes et injurieux, venus des élites étaient pour lui le corollaire des états autoritaires, et inauguraient le déclin d'une société. Ce joyeux lynchage en bande organisée correspondait-il à une sorte de retour du refoulé, à un passage à l'acte tribal chez des députés qui n'ont plus guère les moyens de s'exprimer que dans deux postures : Celle de la sieste, et l'autre du garde-à-vous ? Sous le règne de l'état d'urgence les minutes de silence remplissent le vide !

      Pamela leur a offert sans doute une petite distraction, une occasion de montrer qu'ils existaient ! Un anthropologue y verrait peut-être une manifestation de défense de grands mâles dominants, protégeant ce qu'ils estiment être leur territoire et leurs privilèges. Dans ce grand exorcisme rituel, Pamela est arrivée à point pour cumuler les fonctions de leurre, et de bouc-émissaire. Ce n’est pas la première fois qu’on est choqué de découvrir la vraie nature de cette assemblée, outrancière, infantile, sexiste, et très peu démocratique.

    « Messieurs, messieurs !… »

 JPEG En Juillet 2012, la ministre du logement Cecile Duflot, s’était indignée, d’avoir été sifflée, par les députés UMP, au motif qu’elle portait une robe… http://bit.ly/1OIf91X « J’ai été étonnée de ce niveau… Ca fait maintenant des années et des années, j’ai travaillé justement dans le secteur du bâtiment et de la construction, je n’avais jamais vu ça ! »

      Partir en voyage scolaire de fin d'année en car, avec toute cette assemblée, ça doit pas être terrible !... Déjà, en 2011, la ministre Chantal Jouano s’était attirée les foudres d’une partie des politiques, quand elle avait dit entendre des remarques salaces, dés qu'elle portait une jupe à l’assemblée…. On en vient à penser que cet excellent film, qu’est «  La journée de la jupe », ayant pour décor un lycée de banlieue, aurait pu tout autant être réalisé dans l’hémicycle, avec Pamela jouant le rôle de prof que tenait Isabelle Adjani, au milieu des « lascars ». http://bit.ly/1nt1XW0

      Pourtant, elle en a vu des requins, à Malibu, Pamela. J’ai même vérifié, il y a un JPEGépisode qui s’appelle : « Les requins tueurs ! »… Mais pas d’épisode de Pamela avec les requins-marteaux, les requins-dormeurs, ou les requins à brioche, ou encore à lunettes…Non, je confonds cette fois-ci avec les serpents du même nom !

      Pamela est sortie de son rôle de secouriste virtuelle pour en faire une mission, se donnant les moyens de son ambition, passant d’un capitale à une autre ! Pas un coup de passion passagère ! Mais pourquoi pas ne reste t'elle pas à bronzer à Beverly Hills, diront certains ?.... Elle était déjà membre actif du mouvement « PETA » http://bit.ly/1lIzk5w , avant qu’elle ne connaisse la célébrité. Maintenant elle se sert de celle-ci pour attirer l’attention des médias sur plusieurs scandales : Tests sur les animaux, tortures, mise à mort pour s’emparer de leur fourrure, exploitation dans le domaine du divertissement, non respect de leur originalité…. etc…

      Après son petit succès à l’assemblée, Pamela est passée sur le plateau de « On n’est pas couché ! » http://bit.ly/1VjbMjT

      Elle était accompagnée de Paul Watson.. Paul Watson, c’est ce type qui ose défendre JPEGles baleines, un des fondateurs du mouvement Greenpeace. Un type qui a de la bouteille, des arguments. Un vrai loup de mer, à la Jack London, qui n’a pas rêvé chaque matin en se rasant, du jour où il deviendrait enfin président ! Un type qui n’a pas roulé les autres dans la farine en leur racontant des histoires : « Mon ennemi, c’est le monde de la finance ! » !

      Watson a roulé sa bosse sur toutes les mers du globe, n’hésitant pas riquer sa vie, se mettant en travers des navires usines japonais. http://bit.ly/23mtxo4&nbsp ;JPEG Des images terribles ! On n’a pas à défendre des gens pareils, juste à s’incliner. Ce sont les héros des bandes dessinées de notre enfance, des gens à qui on rêvait plus tard de ressembler. Ils ne sont pas beaucoup, mais ils font figure d’exemple, nous montrent qu’une cause n’est perdue que quand on renonce à la défendre et à se soumettre.

      Bref, ils dérangent tout de même assez pour que certains tentent de les décrédibiliserJPEG Ainsi ce papier dans « l’obs plus », anecdotique mais révélateur de l'air du temps,et des pensées des pirhanas en tous genres. On se demande quel intérêt dirige son rédacteur, quand il lance ces petit pics rageurs et misérables. http://bit.ly/1PwfySq

      Extrait :« Tout cela devant une Pamela Anderson aussi pertinente qu’un chien en plastique hochant la tête à l’arrière d’une voiture. Elle était en accord total avec son mentor et a secoué la tête de haut en bas durant presque 40 minutes. C’est dommage, car les chroniqueurs ont tenté de la faire parler mais son discours était aussi creux et répétitif que celui de Paul Watson, même s’il paraissait moins dangereux. »….

      On voit là que la différence de point de vue entre ce jeune homme, et les députés entendus, est aussi épaisse qu’une feuille de cigarette issue d’un paquet de sans pub. Orwell et La Fontaine pratiquaient eux aussi la métaphore animalière, mais avec un autre talent ! Et s'il n'y a pas d'âge pour être indigné, on constate que nous ne le sommes pas de la même manière. Mais, enfin, n’est pas Zola qui veut, ou qui peut ! L'indignation de certains correspond ainsi à des relents réactionnaires. JPEG Sans doute l’économie de marché trouve t'elle sans problème des défenseurs, du coté des cyniques, ceux qui ne voient pas plus loin que leur assiette du jour de l'an et son foie gras. Les actionnaires ont la même logique ! On justifie toujours les pires pratiques, par la tradition, la culture, et l’économie ! Il faut sauver les producteurs de foie gras, quitte à s’étrangler et s'étouffer d’indignation surjouée. Un truc que les politiciens connaissent à fond !

      Que chacun se fasse une idée en regardant le post cast, mais pour ma part j’ai trouvé les deux invités sincères, authentiques, et assurant la réplique avec intelligence et à propos ! Pas facile à tenir, quand certains protagonistes du plateau tentent, avec leurs sophismes et leurs non-sens, de vous ridiculiser ou de vous énerver…. 

     « Si on m’arrache un bras, quelle est l’empathie de la guêpe ! »

     « Vous pouvez pas empêcher les gens d’avoir des enfants pour protéger les poissons ! »

      Questions si ineptes qu’elles s’apparentent soi à des provocations gratuites, soit à des tentatives de déstabilisation ! Autant d’incitations au passage à l’acte, en direct sur plateau télé. Peut-être bien le but recherché, après tout ? On imagine alors sans peine comment ils auraient pu conclure : « Et vous vous prétendez pacifiste, et défendre la cause animale, alors que vous réagissez comme un grand fauve évadé d’un zoo ! »

      Nous dirons que c'est un jeu auquel il faut se soumettre, et qui permet après tout de tester l'équilibre des invités. Mais Pamela et Paul sont restés zen sur le banc de récifs, cools comme s’ils bronzaient sur une plage californienne.

      Ils doivent avoir l'habitude, être gavés... Entre les faux requins, les vieilles JPEGbadernes, et les vraies baleines, ils savent garder leur cap avec clairvoyance en milieu hostile. Capt’ain Paul Watson est tout de même recherché par interpool, comme un vulgaire terroriste passé par la Syrie ! Alors c’est pas un p’tit zef de rien du tout qui va le décoiffer !http://bit.ly/20p03DO. Il sait pourquoi il est là, avec son équipage ! 

     JPEG C’est pas toujours qu’on a Zorro sur un plateau, et sans masque ! Sans doute que plus d’un téléspectateur a dû les trouver de plus en plus sympathiques, au fil de leur prestation. Les gens qui mènent un combat juste offrent souvent ce visage tranquille et assuré !.

      Regardez Jeanne d’arc, confrontée à la perfidie de l’évêque Cauchon, lors de ce fameux procès pour sorcellerie à Rouen. Celui-ci lui reprocha, entre autre affaire grave, d’avoir abandonné sa robe, pour mettre un pantalon d’homme…. JPEG

      Une autre journée de la jupe, finalement ! Et combien de quolibets ont du subir plus tard les suffragettes, avant de faire tache d’huile, d’arriver à imposer leur vision d’un autre monde possible ?

JPEG La cause animale, je ne vais pas vous faire l’historique. Mais je remarque juste que la sensibilité des gens a beaucoup évolué depuis ces dernières années. C’est un peu comme pour les gosses. Dans le temps, on les considérait comme des créatures du diable ! Il fallait les rosser, pour leur apprendre la vie et les bonnes manières. Tout juste si on leur accordait une âme, chose précieuse qu’on avait tout de même fini par concéder aux femmes, du bout des lèvres, après dix siècles d’état d’urgence  !.

       Les animaux là dedans ???…..Mais mon bon monsieur vous n’y pensez pas ! Descartes, notre grand penseur, a été très clair à ce sujet  : "Il est plus probable, écrit-il, de considérer que se meuvent comme des machines les vers de terre, les moucherons les chenilles et le reste des animaux que de leur donner une âme immortelle.http://bit.ly/1Sf4nme

      Malebranche, un disciple de Descartes, prenait cette vérité pleine et entière. Rendant visite à Fontenelle, celui-ci raconte : «  Une grosse chienne de la maison, et qui était pleine, entra dans la salle où ils se promenaient, vint caresser Malebranche et se rouler à ses pieds. Après quelques mouvements inutiles pour la chasser, le philosophe lui donna un coup de pied, qui fit jeter à la chienne un cri de douleur et à Monsieur de Fontenelle un cri de compassion.

      Eh ! Quoi, lui dit froidement le Père Malebranche, ne savez-vous pas que cela ne sent point  ? »PNG 

      Tout cela n’est-il pas admirablement logique ? Beaucoup de chiens de garde hantent les médias, passant d’un plateau télé à un autre, ressortant les mêmes analyses formatées par leur maître : L’économie de marché ! Cette logique exclut le vivant et les intérêts de la nature, alors qu’elle devrait être au centre de nos préoccupations, ne serait-ce que par pur instinct de conservation.

       C’est vrai qu’il est plus facile de rester insensible, et de continuer à compter ses sous en toute quiétude, quand vous avez trouvé le kit de pensée assez astucieux pour vous absoudre de toute responsabilité.

      Le mieux, c’est de se mettre dans la main de dieu, bénéficiant du haut statut d’invulnérabilité qu’il vous garantit, vous permettant n’importe quelle exaction. C’est comme ça qu’on balance vers le mal, et qu’on se retrouve en Syrie. On en arriverait à parler de Daesh, finalement, de son marché aux esclaves aux femmes et aux enfants, soi-disant religieusement compatible. 

       A chaque jour sa tâche, comme on dit. Néanmoins, en apportant sa petite contribution, même anodine, chacun travaille à sauver le monde de la barbarie. C’est le thème de la parabole de Pierre Rabhi : La métaphore du colibri.  http://bit.ly/1Qo0wRTJPEG

      Pamela, moi je la connais pas plus que ça. Je n’avais jamais suivi ses aventures sur Gala. Je sais qu’elle a fait sa pelote grâce à son « corps de rêve », comme disent les pigeons de l’Elysée.

      Les belles filles, je suis comme les autres, ça me laisse pas insensible de les voir passer dans la rue. Wolinski attablé à la terrasse d’un café, aurait croqué Pamela en deux ou trois coups de crayon !

      Pamela, comme Brigitte ou Gina, à une autre époque, c’est « la fille d’Ipanema », cet éternel féminin, qui a inspiré une standard de samba à deux Brésiliens, Tom Jobim et le poète Vinicius de Moraes , qui dérivaient sur la plage de Rio. http://bit.ly/1PxxWKJ

      Un morceau fait sur une fille entrevue un jour sur une plage. Pas une vedette, mais la plus belle fille du monde, celle qu’on peut rencontrer dans chaque quartier, de chaque ville du monde. Le sel de la vie !

    JPEG  J’ai dû passer une fois ou deux devant un téléviseur en rendant visite à la maison de retraite, et j’ai vu la belle dans « Alerte à Malibu » qui passait sur la télé, dans la salle, devant un parterre de vieux endormis, la tête ailleurs....Assez pour me rendre compte que cette jolie nageuse avait sans doute bien du mal à faire la planche quand elle se baignait dans les eaux du pacifique,..

       Au jeu de la roulette, on est parfois gâté par la nature. Pour les gars, ça leur permettra de faire une carrière à la Unselt Bolt ou à la Teddy Riner. Les filles pourront faire carrière d’actrice. Je dis ça sans vouloir rentrer dans la polémique « du genre », sachant qu’il existe aussi des carrières de sportives, et qu'un gars avec un physique à la Delon peut avoir sa chance auprès du box-office.

       Tout cela ne fait pas forcément rêver, même avec des millions au bout. Ce qu’on nomme « être un canon », n’offre sûrement pas que des avantages. Car avoir un look d’enfer, peut vous propulser au pays des malentendus et des malentendants, tout droit dans l’abîme !

         De tout ça, Marylin pourrait en parler, et Pamela aussi. Ajoutez Billie Hollyday « Lady sings the blues ! » …..Des enfances de misère, à faire pleurer dans les chaumières. Pamela Anderson eut le courage il y a quelques années de révéler ce passé « difficile », les viols dont elle fut victime, toute gamine, sur fond de détresse sociale … http://bit.ly/1SHdjlK

       Truman Capote, le grand écrivain américain, fut le copain de Marylin Monroe, son confident, son boy friend, version platonique. Un grand frère soucieux de sa petite sœur. Voilà quelques lignes du portrait qu’il fit de Marilyn, loin des clichés glamour habituels.

       « Le personnage qu’elle joue, silhouette de petite abandonnée à la gaminerie pathétique, est d’une santé et d’un charme convaincants, faciles à comprendre, en raison du très faible écart entre son image cinématographique et l’impression qu’elle donne en privé. Or l’une et l’autre de ces personnalités tirent leur séduction d’une même circonstance : sa nature d’orpheline, en effet ; tant en esprit qu’à la lettre. Elle a reçu la souillure et aussi l’illumination, les stigmates de la mentalité orpheline : ne se fiant à personne, ou si peu, elle trime comme une paysanne pour plaire à tous… »

       Nous agissons tous déterminés par des ressorts inconscients, en plus de notre libre arbitre. Des expériences passées, même destructurantes, peuvent parfois nous grandir, et nous donner donner des capacités d'humanité et de coeur étonnantes. C'est ce qu'on appelle, la résilience, qui débouche sur l'empathie, l'engagement, et la lutte. 

      Truman Capote lui même eut une enfance malheureuse. «  De sang froid  », ce livre qu’il rédigea sur un meurtre gratuit, exécuté par deux marginaux, n’arriva pas par hasard dans son existence. http://bit.ly/23oekTB

 JPEGCet écrivain avait le sentiment qu’à un moment lui aussi aurait pu basculer. C’est la raison pour laquelle « De sang froid » ce livre d’immersion totale, dans la genèse du crime, reste si actuel et troublant. Truman Capote remonte à l’enfance des protagonistes, étudie leur parcours et leur déviance, faisant œuvre de sociologue et de clinicien. Il tâche de réunir dans une longue enquête empathique, qui le ruinera psychologiquement, les éléments d’analyse et de compréhension. La meilleure façon de désamorcer des bombes futures est bien d’en comprendre les mécanismes.

       On est loin des déclarations lénifiantes de Manuel Walls à propos du terrorisme : « Il ne peut y avoir aucune explication qu vaille. Expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser ! »

  JPEG  Garde à vous ! Coups de menton virils dans la cour de la caserne ! A quoi bon, faire les grandes écoles, quand un grade d’adjudant suffit à assurer ce genre de sortie ! On est dans la posture, dans le langage fascisant. Celui qui exclut la pensée, suspecte, assimilée à une faiblesse, préférant l’action, le raccourci, la séduction des foules beuglantes et envoutées !

       En opposition totale avec Pamela, qui tente de nous convaincre de la pertinence de son combat. C’est pourtant d’elle dont on se moque…Allez comprendre les mœurs de la basse cour et de la chambre !

       Elle a réagi vertement en direct, quand après avoir vu les images et entendu les paroles des députés après son allocution : "Pourquoi est-ce qu’on considère que c’est une plaisanterie quand je dis quelque chose, alors que je voyage dans le monde entier ? Je me suis exprimée au Kremlin, je parle aux gouvernements du monde entier pour lutter contre la cruauté animale. Je trouve que c’est pathétique, c’est sexiste. Alors, évidemment, il y a cette image de moi, mais cela ne veut pas dire que je n’ai pas de cœur ou pas de cerveau. Je suis venue m’exprimer pour quelque chose de très important  !".

 JPEG Son image ? Elle est consciente que grâce à elle, elle peut maintenant donner un sacré coup de mains aux militants d’une cause qui lui est chère. Un coup de pot tout de même ! ...« Le conte de fée », comme on dit a commencé le jour où elle assiste à un match de football canadien. Alors que son visage, cerné par un caméraman, apparaît sur l’écran géant du stade, toutes les télés vont prendre le relais, tant elle fait sensation. 

       Vous pouvez tenter votre chance à la roue de la fortune demain, vous aussi… Mais Pamela sait d’où elle vient, ne semble pas être dupe des miroirs et des faux sourires ! Elle connaît les réalités les plus sombres de l’existence. Une bonne personne, honorable et fière, qui mérite le respect ! Sans faire d’études statistiques, je ne pense pas en voyant le panel de bons bourgeois la traitant de moins que rien, assis sur les bancs de l’hémicycle, que beaucoup d’entre eux ont eu une expérience de vie les ayant amener à réfléchir sur la souffrance du monde, comme elle l’a fait !

  JPEG  Ne leur parlez pas du sort des animaux ! Ils vous citeront Descartes !…. D’où viennent-ils ? Enormément de hauts fonctionnaires, n’ayant jamais bossé dans le privé. En fait, beaucoup n'ont toujours été que des politiciens professionnels, tout juste sensibles à leur gauche et à leur droite. Une chose juste utile pour traverser la route, retourner leur veste, ou éviter les fientes de pigeons.

        Ils possèdent les codes, les pratiques, et les éléments de langage de la communication, ainsi que le parfait petit carnet d’adresses indispensable au salut.

        Au parti socialiste, un député sur deux est un ancien collaborateur de parlementaire. http://bit.ly/1Tk40HX

     . « Mais ne faisons surtout pas d’amalgame  ! » Comme on dit toujours.

   JPEG   Tout de même, cela laisse songeur sur la fameuse diversité, dont on nous décline la formulation ethnique, de temps à autre, pour ne jamais parler de la plus importante, qui est sociale, et même de caste, renouant ainsi avec l'ancien régime. Une chose qui vous donnne "des éléments d’analyse et de compréhension du problème, comme on dit, aussi, dans cette novlangue parlementaire !

       Pamela, ce jour là, a juste fait office de révélateur, mais ne vous attendez pas qu’ils soient différents demain. A ce niveau, il est urgent de ne rien faire, de ne rien changer. On laisse les choses en l’état… Il n'y a pas urgence !

       Cette affaire est à la rencontre du militantisme, de sexisme, mais aussi de l’affairisme et de la ploutocratie. Comme pour l’écosystème, où l’on s’aperçoit que tout se tient en interdépendance.

  JPEG Il serait temps donc que le pays s’interroge sur sa représentation politique, cette dalle de ciment : Des gens rebondissant mollement, de mandat en mandat, cumulant honneurs et représentations, en dépit de l’âge, pour donner une image détestable, mais oh combien révélatrice de leurs pratiques et de leurs soucis.

       Bien loin, si loin, de ceux de la Cop 21, de ses déclaration ronflantes, et de nos intérêts vitaux, sur fond d’un état d’urgence reconduit « ad vitam aeternam », situation qui interroge maintenant le parlement européen.

    Au delà de Malibu, Pamela au pays des libertés et des droits de l’homme ? 

C’est comme si on essayait de mettre « The girl from Ipanema » au garde à vous ! http://bit.ly/1nipSH3        

                           JPEG

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 27 janvier 14:33

    Quel pensum ce gloubi-boulga indigeste ...


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 27 janvier 15:03

      J’ai l’impression quand même qu’on a les représentants qu’on mérite !

      Pourquoi voter pour eux ?
      Si aucun candidat ne vous plait, ne votez pas ou présentez-vous.
      L’assemblée nationale est comme n’importe quel bistrot, sauf qu’il faut être membre pour participer aux brèves de comptoir !

      • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 15:26

        @M de Sourcessure

        Surtout pas d’amalgame, comme on dit souvent en ces temps dissociés !

        La critique est un élément incontournable de la démocratie, prenant appui soit sur le ressenti, soit sur des éléments d’analyse, et à ce titre, prendre connaissance des liens, montrant que cette « élite », n’est absolument pas représentative des divers courants de la nation, doit tout de même faire réfléchir. 
        Conséquence, cette armée de hauts fonctionnaires est animée d’un esprit de corps, où le mépris et la suffisance sont les marques courantes. 
        Elle est ainsi bien plus imbue d’elle même, et autant manœuvrable par le pouvoir qui n’a qu’à flatter ses courants et ses penchants naturels.
        Effet négatif, elle est totalement coupée des problèmes sociaux, ne les ayant d’ailleurs jamais connu à son échelle.
        On est loin de l’esprit républicain, mais plutôt dans une sorte de ploutocratie, aux mains des lobbies, soucieux simplement de leur carrière, comme tant de faits et d’analyses pertinentes le montrent. 
        Les clivages gauche droite comme chacun s’en aperçoit sont ainsi de plus en plus illusoires, un euphémisme, et aboutissent à voter la prolongation de cette loi d’urgence imbécile et totalitaire, par exemple, sans débat réel. Le conseil européen lui même s’interroge sur ces faits, qui sont simplement des conséquences. 
        Les rapports de causalité travaillent toute la société, et partant d’une affaire qui m’a indigné, c’est à dire l’accueil fait à cette militante, tout à fait obscène, et digne des pires régimes totalitaires, j’en suis venu à tirer des bords, naturellement. 

      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 27 janvier 17:09

        @bakerstreet

        «  cette armée de hauts fonctionnaires  »

        Si c’est du second degré, prévenez !
        A ma connaissance, les élus ne sont pas des fonctionnaires...
        heureusement !

        Les préfets, oui.


      • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 17:39

        @M de Sourcessure


        Les fonctionnaires-parlementaires suspendent alors leur carrière dans la fonction publique (droit à la retraite et avancement), une exception qui ne concerne toutefois pas les professeurs du supérieur (ni les ministres du culte dans les départements d’Alsace/Moselle).http://bit.ly/1TnTWO5
         70% des députés viennent bien de la niche des fonctionnaires :  http://bit.ly/1PxxWKJ


      • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 18:00


        @M de Sourcessure


        70% des députés viennent bien de la niche des fonctionnaires ; le lien en fait est celui-ci

      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 27 janvier 18:13

        @bakerstreet

        merci pour l’info, mais le tableau obtenu grâce à votre lien donne 40% de fonctionnaires dont 18.5% d’enseignants...

        mais peu importe, je voulais dire simplement que les députés ne sont pas inamovibles.
        Ils ne sont pas là en tant que fonctionnaires.

      • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 23:06

        @bakerstreet 


        C’est un fait, j’ai surevalué le nombre de fonctionnaires en congé de leur poste, mais néanmoins il faut reconnaître que ce corps ne recouvre pas un échantillonnage de la nation, car quatre grandes professions sont hyper représentées : Enseignants, médecins, avocats, chefs d’entreprise et agriculteurs....On comprend les orientations et les pudeurs...Parmi les agriculteurs, je doute qu’il y ait un apiculteur..

      • Aristide 27 janvier 16:45
        « J’ai dû passer une fois ou deux devant un téléviseur en rendant visite à la maison de retraite, et j’ai vu la belle dans «  »Alerte à Malibu » qui passait sur la télé ..."

        C’est comme cela que naissent les grands amours.



        • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 16:58

          @Aristide
          C’est un demi mensonge : J’ai travaillé en maison de retraite, et souvent les résidents regardaient Dallas, et son univers impitoyable, tout à fait assoupis. Mais « Alerte à Malibu » car c’est en tant qu’infirmier à l’hôpital, secourisme à ma manière, que j’ai pu voir la belle sur les écrans. 

          Une grande dichotomie de voir les beaux corps, et le soleil et les vagues du pacifique, « sea sex and sun », dans un univers totalement à l’opposé. 

           Où est la vraie vie ? ....
          En dehors du mensonge et des images trop bien léchées, assurément ! 
          C’est à dire bien loin de Malibu et de L’Elysée. 
          Dans le combat pour ce qu’on pense juste assurément.

        • alainmarc 27 janvier 17:00

          « La belle », histoire de gouts et de couleurs mais Borat aussi en était amoureux, voilà une référence smiley


          • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 17:54

            @alainmarc
             La belle ?.... En synonyme, c’est parvenir aussi à se faire la malle, à pouvoir échapper à son destin. Pamela, elle a utilisé les armes qu’elle avait. On peut faire un parallèle avec pas mal de femmes et d’hommes qui ont profité ensuite de leur image, pour la défense d’un combat honorable. Bardot n’était pas la première. Il y eut auparavant Josephine Baker. Une femme trop généreuse sans doute, et victimes des aigrefins : Multi adoptions d’enfants des quatre coins du monde, élevés dans le domaine des Milandes, d’où elle sera expropriée, dans les années 60, en dépit d’une campagne d’aide, développée entre autre par Brigitte Bardot, qui s’était émue de voir cette femme qui avait été l’honneur de la France dans les années 40, puisqu’elle fut une agent de premier plan du contre espionnage, traitée comme une moins que rien. http://bit.ly/1NAS8dd

            A mon avis, J.Baker devrait rentrer au panthéon. Le domaine des Milandes, dans le Périgord offre une visite intéressante, en rapport avec son histoire. De plus le parc est superbe. Je ne fais pas de la pub, mais je parle de ce qui me tient au cœur. 
            Josephine Baker était une belle aussi, mais sous la ceinture de banane, il y avait un cœur, un courage, et une intelligence remarquable http://bit.ly/1NAS8dd&nbsp ;


          • MAIBORODA MAIBORODA 27 janvier 17:57

            Je n’ai jamais vu « Alerte à Malibu » , mais j’ai pu découvrir - télévisuellement - la « douceur » du gavage.

            Le combat de l’ex-belle est, en tout état de cause, plus respectable que les inepties, les grivoiseries, les goujateries et les gauloiseries de nos parlementaires.

            • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 18:34

              @MAIBORODA
              Je n’ai pas voulu mettre en photo d’images trop gores du gavage, ni de videos, cela me semblant trop obscène, et finalement détournant les gens. Et puis il est facile de les trouver soi même si on les cherche...J’espère en tout cas pour certains que la roue de la réincarnation indienne n’est qu’une ineptie, et qu’ils ne se retrouveront pas dans une autre vie, en tant qu’oie, gavé par une mandibule mécanique, coincée dans un corset. 

              Ce n’est par les images qu’on peut réussir à convaincre au mieux, mais par des arguments. Je sais qu’en ces temps de Daesh, de déchéance, et de déchoir de ses promesses, cela n’est pas très porteur. 
              Pamela à l’habitude du cri des pingouins, nous dit-elle. C’est sûr que dans ce genre de combat, les mêmes propos lamentables surgissent, sur fond de gauloiserie stupide. D’un certain coté, on sait comme ça à qui l’on a affaire, une sorte de révélateur. 
              Le « test crash »qu’elle a fait passé à l’assemblé est tout à fait probant.

            • Gasty Gasty 27 janvier 18:02

              Je suppose que Pamela Anderson (américaine) avant de venir défendre les oies, a su à se mobiliser contre la mal bouffe internationale qui vient des USA et notamment avec "Mac do". Ce n’est pas du gavage certes, mais une incitation à l’obésité de plus en plus inquiétante pour certaines catégorie de population, notamment les enfants très sollicités. Et j’espère que Laurence Abeille, députée Europe Écologie a su se mobiliser contre TAFTA.


              • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 18:22

                @Gasty, bonsoir

                Je brasse pas mal de choses dans ce billet, mais je suis persuadé que bien que cela reste très théorique, certains me reprocheront de ne pas cerner un sujet précis. Mais il est bien difficile de ne pas voir que comme pour tout l’éco système, tout se tient. 
                Militer, sur le terrain, c’est évidemment choisir un objet de lutte, et s’y tenir, car à trop vouloir brasser, on finit par ne rien saisir. Pierre Rhabi lutte pour une agriculture naturelle, sans OGM. D’autres militants sont investis dans une lutte spécifique. Mais au final, tout se tient, car elles ont pour points communs de s’opposer au monde de l’économie de marché et d’un point de vue qui exclue le vivant, la diversité, le respect des espèces naturelles. Le comble étant de se voir taxer de rêveur quand on ose s’opposer au diktat. Alors je ne sais pas si Pamela Anderson est une sainte, mais c’est sûr que dés qu’on se lance dans un combat, il y a plein de gens qui vont tenter de vous trouver des terrains d’incohérence dans votre lutte, d’oublis d’autres aberrations, jusqu’à faire de vous une personne suspecte. Une démarche qu’on appliquera jamais aux acteurs du marché, et à leurs décisions iniques. Bref on cherche des poux sur la tête à certains, et pas à d’autres, à qui ont pardonne toutes leurs incohérences, et c’est pour cela qu’ils mettent les pieds sur la table de la planète, ou dorment à l’assemblée nationale....J’ignore si Laurence Abeille s’est mobilisée sur le TAFTA, bien que je le souhaite, mais cette invitation me semblait tout à fait pertinente. En tout cas, au delà de la cause, elle fait fonction de révélateur.

              • Gasty Gasty 28 janvier 08:45

                @bakerstreet, bonjour

                Vous avez raison, on ne peut pas s’occuper de toutes les misères du monde et pour cela chacun peut apporter son aide dans des luttes qui se rejoignent ou se complètent.

                Mais j’ai toujours des doutes sur l’engagement des stars qui s’affichent publiquement et quel-qu’en soit les raisons.

                Bonne journée smiley


              • bakerstreet bakerstreet 28 janvier 11:02

                @Gasty

                Bonjour
                Ce billet développe certaines rallonges, ce que certains me reprochent. J’ai abordé ainsi ce coté « grand cœur », de certaines vedettes, dont Brigitte Bardot et Josephine Baker furent des sortes d’égéries, à des degrés autres, et en ayant eu des histoires différentes. Parfois j’ai tendance à vouloir voir davantage ce qui nous uni, que ce qui nous diffère, et préférer considérer le mieux de ce que les gens offrent. Si l’on parle de Bardot, certains verront le coté sombre, moi je me contente de voir ce qu’elle a fait pour les animaux, et qui n’est pas négligeable, loin de là. 
                Souvent, comme chez Pamela Anderson, qui fut victime de viols étant jeune, toute jeune puis plus tard en réunion, et n’eut pas vraiment la jeunesse rêvée, on peut reconnaître une résilience à cette entreprise, et une vraie authenticité dans une démarche courageuse, ne changeant rien à sa réussite et à sa notoriété, fortune faite. 
                Comprendre comment les croches pieds de la vie peuvent vous améliorer, et faire de vous quelqu’un de meilleur, cherchant du moins à comprendre les mécanismes du crime, un truc pas très à la mode, c’est ce que j’ai développé un peu, à propos de Truman Capote et de son livre « de sang froid », et des allusions à Marylin. Un livre que peut être vous avez lu, et qu’on ne peut que recommander, tout comme « outside valentine », de Lizza ward, en 10.18, histoire vécue elle aussi et qui est un vrai chef d’oeuvre.
                Le foie gras, la fierté nationale, une américaine qui fait la morale, starlette en plus...voilà tous les ingrédients pour ne pas être compris, si l’on ne se dilate pas un peu la pupille, si on ne fait pas un plan large. Je savais un peu que j’aillais au casse pipe avec cet article, mais je suis tout de même content de l’avoir écrit, même avec les risques de mauvaise interprétation que cela comporte. 

              • bakerstreet bakerstreet 28 janvier 11:11

                @bakerstreet
                 

                Un p’tit extrait de Bardot montant à l’assaut de Deneuve dans « Pure people », ça vaut le déplacemet, c’est brut de décoffrage et de parole vraie
                Abordant sa lutte contre l’abattage rituel des animaux (« Je veux bien qu’on fasse ami-ami avec les musulmans, mais il faut que les musulmans acceptent les lois françaises d’abattage des animaux. »), Brigitte Bardot va ensuite s’attaquer à une autre cible : Catherine Deneuve. Elle s’insurge contre les actrices qui portent de la fourrure et parmi elle, l’icône française, héroïne duDernier Métro, estimant qu’il n’y a rien à faire pour la dissuader de porter ce type d’habits : « Qu’est-ce que vous voulez discuter avec Catherine Deneuve et ses fourrures ? Il n’y a rien à faire (...) Leur fourrure ça ne les rend pas plus belles, au contraire ça les rend encore plus moches. C’est vrai, souvent, elles sont vieilles, et elles se disent que ça les rendra plus jeunes, au contraire ça les rend plus vieilles et plus méchantes. » Caricaturée par Charlie Hebdo durant le Festival de Cannes, Catherine Deneuve fait rêver mais n’évite pas pour autant les attaques. 

                En en 2011, Bardot avait déjà visé Deneuve dans un entretien pour Télé Star : « C’est vraiment décourageant de voir que les jeunes portent aujourd’hui de la fourrure alors que la génération précédente, celle des années 80/90, ne l’aurait pas fait. Et je trouve pitoyable qu’une femme comme Deneuve, qui représente l’élégance française à travers le monde, soit couverte de cadavres. C’est monstrueux et grotesque. »http://bit.ly/1Tpl1jY

              • juluch juluch 27 janvier 18:14

                Bof ....une dinde parmi les dindons....


                je suis sur que meme gavé, le foi de cette volaille Malibusienne ne serait pas bon.... smiley

                Au lieu de nous casser les roupettes avec notre terroir reconnu et apprécié, cette oie siliconée devrait s’occuper de la mal bouffe endémique et épidémique de son cher pays.......... smiley

                • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 18:24

                  @juluch
                  Tristement banal comme commentaire, et totalement aseptisé et normatif. 


                • juluch juluch 27 janvier 19:30

                  @bakerstreet
                  Ben quoi ??


                  J’ai bien écrit, j’ai fait des jeux de mots et des sous entendus physiques et alimentaires faciles à vérifier............. smiley

                  Je suis mal aimé...... smiley

                • Abou Antoun Abou Antoun 27 janvier 18:16

                  Cela se passe mieux pour la Belle en Russie.
                  Il faut dire que là-bas comme partout ’pamplemousse’ se dit ’pomelo’, et que le o non accentué en russe se prononce ’a’. Voilà pourquoi tout le monde se marre.


                  • legrind legrind 27 janvier 21:48

                    J’imagine Lorie ou Clara Morgane au Congrès des États-Unis pour critiquer les habitudes alimentaires du peuple américain...oui j’aime la SF. 

                    Je trouve intéressant alors que nos paysans sont en train de crever que la préoccupation des EELV soit de lutter contre le foie-gras. 

                    • eugene eugene 27 janvier 22:06

                      @legrind
                      Comme précisé si vous aviez lu, au lieu d’imaginer, cette Canadienne ne s’est pas imposé, mais a répondu à l’invitation d’une député française, Laurence Abeille...

                      La planète est les soucis environnementaux n’ont pas de frontières, et les murs d’un parlement ne sont pas inadaptés pour parler du problème de la maltraitance animale. 
                      Ce n’est pas la première fois qu’un citoyen vient témoigner de sa lutte ; Raoni par exemple a été reçu en guest star . Quand aux paysans, apparemment, ils n’ont pas besoin d’être invité pour s’imposer en bloquant les routes, exigeant des aides, mais jamais capables de remettre en question un modèle de développement qui va droit dans le mur depuis 20 ans, qui tue, et pollue.
                      Le chef indien Raoni en guest star à l’Assemblée nationale ...

                    • legrind legrind 28 janvier 20:36

                      @eugene
                      Oui , j’ai lu qu’elle était invitée par une député eelv, le mépris que vous affichez pour nos agriculteurs - qui s’éclatent en effet à bloquer les routes avant de se suicider  - est cohérent avec votre édito.


                    • sls0 sls0 27 janvier 22:18

                      Quel mélange des genres et causes.
                      Si j’ai bien compris, si je suis contre le sexisme, l’extermination des baleines je doit être contre le foie gras, c’est ça ?

                      La dernière fois que j’ai mangé du foie gras ça remonte à 5 ans, je ne fais pas partie des ardents consommateurs et défenseurs du foie gras.
                      Pour les baleines, je suis contre mais je n’ai aucune influence.
                      Résidant dans un pays sexiste j’essaie de d’aider à l’indépendance des femmes via les études.

                      Je n’aime pas trop l’élevage industriel, j’ai déjà vu du gavage artisanal, pas trop de stress et un canard qui remue la queue c’est parce qu’il est content, sur cette vidéo d’une production de foie gras au Maroc ou il ne doivent pas trop faire attention à l’image ’’protection animale’’, les conditions sont meilleures que pour la production ’’à chair’’ en France.
                       
                      Pour résumer : On a des gros cons parmi nos députés.


                      • bakerstreet bakerstreet 27 janvier 23:29

                        @sls0
                        Je crois qu’on a tous une influence sur n’importe quel sujet, pourvu qu’on le désire. C’est la parabole du colibri de Pierre Rabhi. 

                        J’aurais pu sans doute faire trois articles à la découpe dans ce que j’ai écrit, mais seulement, je pense que tout se tient, les genres et les causes, et que la volonté de trop classifier tend à faire disparaître cette combinaison du tout dans un, et de diluer les responsabilités. 
                        Je sais qu’il est facile de se moquer de cette égérie, et elle même ne se fait pas trop d’illusions la-dessus. Mais tout de même elle sait que son image et sa voix porte, et pour ça, moi je trouve qu’elle a du courage, car personne ne l’oblige à venir se mettre en pièces, et à supporter les même âneries de café du commerce, qu’on connait déjà avant de les entendre. 
                        Dés que vous vous lancez dans un combat, quel qu’il soit, vous rencontrerez toujours les mêmes remarques, les mêmes tentatives de vous mettre hors jeu, pour vous décourager, que ce soit lors de la lutte des noirs aux states, à l’anticolonialisme en France ou en Angleterre, de la lutte contre l’agriculture intensive, les ogm, : On cherchera à vous ridiculiser, à vous salir, à faire de vous quelqu’un de rêveur, hors réalité, un ou une hystérique, en vous disant que feriez mieux de vous battre pour quelque chose d’autre, en tentant de montrer vos contradictions, en fouillant dans votre passé pour vous diaboliser !
                         Des trucs que Jeanne d’arc, Gandhi ou Mandela ont du supporter, pour ne parler qu’eux . C’est tout de même avec les emmerdeurs que la société a évolué, qu’on a accordé des droits à ce qui n’en avaient pas : Les femmes, les enfants...Pour la terre et les animaux, c’est pas encore au point, on le voit. Malheureusement, on est assis sur cette branche fragile, et on sauvant ces éléments, c’est nous mêmes que nous sauvons. Cela, bien peu en ont encore conscience. Et il se fait tard.


                      • sls0 sls0 28 janvier 15:59

                        @bakerstreet
                        Pamela Anderson, j’ai peu connaissances sur elle à part le fait qu’elle soit connue, alerte à Malibu c’était pas ma tasse de thé.
                        Si elle est connue c’est qu’elle a bossé pour, que ça demande un minimum de courage et d’intelligence, si elle profite de sa notoriété pour faire passer des messages elle en a tout à fait le droit d’autant que c’est pour une défense d’êtres qui ne savent pas se défendre.

                        Il faut des gens qui remettent en question qu’ils aient tord ou raison au moins ils font réfléchir au problème c’est déjà cela.

                        Il y a des gros cons aussi, les beaufs à Cabu, eux ne réfléchissent et ne cherchent pas à résoudre les problèmes.

                        Je vais chercher l’info, je ne la subis pas, je n’étais même pas au courant de cette histoire.
                        J’essaie d’avoir un esprit critique (déjà vis à vis de moi) 2-3 informations c’est déjà beaucoup à traiter vu que les journalistes ne font plus leur boulot en contrôlant leurs sources.
                        Et même sur internet, vu que l’information est passé de ceux qui pouvaient écrire comme les journalistes, scientifiques, ect.. à monsieur tout le monde, il faut faire attention.
                        Dans monsieur tout le monde ils y a des croyants, des gens qui connaissent, des gens qui ne trouvent pas nécessaire de la ramener et des crédules.
                        Comme le croyant veut à tout prix partager ses croyances et qu’il y a beaucoup de crédules, une recherche sur google sur certains sujets dans les trente premières réponses, c’est souvent du croyant, ils sont très motivés, les scientifiques ou ceux qui connaissent n’ont pas en pas envient de perdre du temps pour leur répondre et les indécis ou crédules parfois y adhèrent.
                        C’est très visible sur agoravox au point que dire qu’agoravox devient plus une plateforme de propagande qu’une plateforme d’information alternative,
                        La modération devrait se former à la zététique.
                         Gérald Bronner en parle mieux de cette dérive.

                        Avec cette histoire je me suis aperçu que le foie gras que je mange rarement ne représente que 5% de la production, la grande distribution est passé par là. Ma vision ’’idyllique’’ du canard content d’avoir eu sa dose de grains doit être franchement dépassée.


                      • COVADONGA722 COVADONGA722 28 janvier 07:32

                        yep j’aimes le foie gras j’aimes les jolies filles fusent elles actrices de soaps.

                        nonobstant je ne doutes pas un instant de la connerie monumentale régnant sur les bancs de nos assemblées 


                        • bakerstreet bakerstreet 28 janvier 09:34

                          @COVADONGA722
                          La foi les fois et le foie se dégradent parfois de bien des bien des façons. 

                          Certains fabriquent des bancs, d’autres les portent
                          Et les élus pour finir s’assoient dessus

                          Les requins les plus méchants ne tournent pas dans la baie de Malibu.
                          Passe les jours et les semaines
                          A la chambre des dépités
                          Le partie de la connerie restant de toute façon trop souvent celui de la majorité

                          Souvent, mais aussi j’ai rêvé de me tirer, comme Taubira, sur mon petit vélo jaune.
                          Faisant un pied de nez aux pingouins sur leur île
                          Peut être au fond ce qu’on retiendra d’elle. 
                          Il y en a qui réussissent encore mieux leur départ que leur arrivée !

                        • tf1Groupie 28 janvier 10:42

                          Cette démarche de Miss Anderson est très représentative de l’hypocrisie nord-américaine.

                          Quand on sait la monstruosité des élevages intensifs américains, que ce soit pour le boeuf ou le poulet, ces sorties médiatiques sur la souffrance des canards me fait bien pouffer de rire.

                          Tous comme les amerlocks nous vendent la démocratie et la compassion en continuant à bombarder de ci de-là.
                          De la com hollywoodienne.


                          • bakerstreet bakerstreet 28 janvier 11:05

                            @tf1Groupie
                            Bref : Restez chez vous et les oies seront bien gardées. 

                            De la com franchouillarde !

                          • tf1Groupie 28 janvier 12:29

                            @bakerstreet

                            En réponse à une com americanouillarde : je dénonce les indélicatesses des autres pays plutôt que dénoncer les horreurs dans mon propre pays.

                            Du courage d’accord, mais pas trop quand même.
                            Je ne vais quand même pas dénoncer McDO ou autres lobby industriels, je préfére m’attaquer au petit producteur landais smiley


                          • ZenZoe ZenZoe 28 janvier 12:08

                            Commentaires à côté de la plaque.
                            Le traitement des animaux en France est une honte, et c’est une Française qui vous le dit. Maintenant, qu’une Canadienne le dise aussi ne me gêne pas plus que ça.
                            Si vous voulez à tout prix garder toutes les traditions rétrogrades et cruelles, c’est votre choix, mais au moins n’utilisez pas le prétexte qu’elle n’est pas de chez nous pour la discréditer.
                            BB en son temps était allée protester au Canada contre le massacre des bébés phoques. Elle avait raison ou tort ?


                            • tf1Groupie 28 janvier 12:37

                              @ZenZoe

                              Quand on sait que BB respecte moins certains humains que son chien-chien, ce n’est pas pour moi un modèle d’humanité.

                              Quand au « pretexte », c’est une histoire de paille et de poutre : une people qui vient nous dire que c’est sale chez nous alors alors qu’elle n’est pas capable de dénoncer la merde qu’il y a chez elle ça ne m’emoustille pas autrement.

                              Pourtant des videos sur les elevages américains ça ne manque pas sur le Net ; faites un effort, surfez un peu.


                            • bakerstreet bakerstreet 28 janvier 13:17

                              @tf1Groupie
                              Votre logique est pernicieuse, car elle dénie le droit à une personne de se lancer dans une lutte qui lui tient à cœur, au prétexte qu’elle ne se lance pas dans les autres. Mais qui trop embrasse n’atteint rien ! 

                              Le fait qu’elle soit étrangère ne change rien à l’affaire ; ce combat pour le respect des animaux, comme pour l’humain, et le reste de la planète, ne connait pas plus de frontières, que le nuage de Tchernobyl ne les respectait. 
                              Bardot n’est pas une sainte, et ne le prétend pas, mais son combat est tout à fait louable. Dommage pour vous sans doute qu’elle ne soit pas américaine, vous auriez pu lui dire d’allez se faire pendre ailleurs.

                            • tf1Groupie 28 janvier 14:08

                              @bakerstreet

                              Vous renversez totalement les choses : je ne dénie rien à Anderson c’est vous qui déniez aux autres le droit de se moquer de la démarche de Madame.

                              Car il faut remettre les choses en perspective : en quoi connait-on cette « militante » en France ?
                              On ne connait d’elle que la plantureuse blonde vêtue d’un maillot moulant courant bêtement sur une plage.
                              Anderson fera la pub d’une bière, d’une lessive ou d’un combat écolo de la même manière.
                              Si vous ne voyez pas l’erreur de communication monstrueuse, je comprends que vous soyez surpris qu’elle reçoive des quolibets.
                              Quand on défend un combat éthique il est plus avisé de prendre comme ambassadeur quelqu’un qui évoque clairement des valeurs morales.
                              Et en parlant de sexisme je ne pense pas que Anderson représente la plus belle image de la femme. (Quand je dis image je ne parle pas que du tour de poitrine)

                              Bref je différencie le sujet, sérieux, de la souffrance animale et la manière plus ou moins caricaturale avec laquelle on l’aborde.
                              J’ai découvert que Anderson boycotte KFC pour sa façon d’élever les volailles, c’est plutôt bien, pour ce qui est du canard cette personne débarque comme un cheveu sur la soupe.

                              Et de même le sujet du gavage des oies/canards est très différent de la problématique de la pêche à la baleine.


                            • bakerstreet bakerstreet 28 janvier 17:55

                              @tf1Groupie
                              No problemo, vous pouvez vous tapez sur les cuisses en regardant Pamela, j’y vois aucun inconvénient. Regardez nos députés, est ce qu’ils se gênent ?

                              Cette nana a été appelé par Hollywood. D’accord c’est pas les voix du seigneur ! Je concède le fait que Pamela c’est pas Bernadette Soubirou. Et je comprends qu’elle a accepté un contrat de tournage, payée des millions de dollars. Rien d’infamant à tourner cette série pleine de bimbos. Faut voir d’où elle vient Pamela, un papa alcoolique une maman serveuse, qui l’aimaient sans doute bien quand même, mais tout de même, le jour où on l’a repéré par hasard, parmi les spectateurs d’un match, et qu’une caméra télé s’est arrêté sur elle, je comprend que ça été la chance de sa vie. 
                               Les téléfilms de Pamela, ça me fait pas tourner de l’œil ni me donne la nausée ! Mais chacun ses opinions la aussi. 
                              C’est pas les videos de Daesh, et même carrément révolutionnaire maintenant de montrer son corps à la face des barbus. 
                              Cette fille a été violée toute gamine. Pas une expérience terrible. D’un gros traumatisme certains ne se relèvent pas ; d’autres en deviennent parfois plus humains, et font profit en termes de résilience et d’empathie, pour tenter d’aider les autres après. Ceci explique en partie cela. Pour moi, c’est une femme honorable. Et les canards, les baleines et les oies, sauvages, et surtout domestiques seront je crois d’accord avec moi.


                            • bakerstreet bakerstreet 28 janvier 17:56

                              @bakerstreet

                              On n’en finit pas de découvrir que les animaux ont des perceptions extraordinaires. Aux dernières nouvelles, les rats sont capables d’empathie ; des expériences ont prouvé que placés dans une situation de stress, ils préféraient risquer leur vie pour sauver un congénère en danger, plutôt qu’aller vers leur gamelle. 

                              Bon, les députés peuvent prendre de la graine !
                              Résultats de recherche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès