• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Paris : Hidalgo s’en prend au patrimoine !

Paris : Hidalgo s’en prend au patrimoine !

JPEG

Depuis quelques semaines, une pétition a été mise en ligne sur le site Change.org pour contrer un projet validé par Anne Hidalgo, l’actuelle maire de Paris. La dernière trouvaille en date de l’élue parisienne menace en effet l’un des attributs emblématiques de la capitale : les kiosques à journaux haussmanniens. Une initiative choquante qui mobilise les Parisiens et les amoureux du patrimoine de la capitale...

La ville de Paris compte 409 kiosques à journaux. Conçus en 1857 par l’architecte Gabriel Davioud, ces édicules – aussi emblématiques de la capitale que les colonnes Morris ou les fontaines Wallace – devront, pour 360 d’entre eux, avoir laissé la place en juin 2019 à des kiosques à journaux « modernes », seuls 49 étant conservés dans leur état d’origine s’il n’est pas mis un coup d’arrêt à l’agression contre le patrimoine que constitue le projet de l’exploitant Mediakiosk validé par Anne Hidalgo. Une maire de Paris qui, en l’occurrence, semble n’avoir, comme son prédécesseur Bertrand Delanoë, rien à refuser à la tentaculaire société JCDecaux, propriétaire à 95 % de Mediakiosk depuis octobre 2011.

Dans une dépêche de l'AFP datée du mois de mai, Olivia Polski, adjointe à la mairie de Paris en charge du Commerce et de l’Artisanat, prétendait, par le biais de ce remplacement massif du mobilier haussmannien, « soutenir le secteur de la presse écrite en attirant un nouveau public dans les kiosques, notamment les jeunes ». Un argument bien peu crédible : les jeunes veulent avant toute chose avoir accès aux publications qui les intéressent, et peu leur chaut qu’elles soient présentées d’une manière ou d’une autre. Et ce n’est pas l’introduction de gadgets interactifs qui changera les données et augmentera de manière significative la fréquentation des kiosques. Sacrifier, sur des critères de modernité et de jeunisme, des kiosques historiques participant à la symbolique romantique de Paris aux yeux des amoureux de la capitale a d’autant moins de sens que rien n’empêche le renouvellement des édicules dans le respect de leur aspect d’origine avec la frise et le dôme haussmanniens si caractéristiques.

Dans la même dépêche, Olivia Polski avançait un autre argument : «  améliorer les conditions de travail des kiosquiers ». Et le fait est que les kiosquiers sont demandeurs d’un meilleur confort, notamment en matière de chauffage ou de ventilation, les édicules étant sur ce point mal adaptés aux variations climatiques saisonnières. Mais ces mêmes kiosquiers se montrent également très attachés au look des édicules existants dont l’ossature de fer forgé est si prisée. Et cela non seulement des touristes, mais aussi des Parisiens eux-mêmes. La question posée n’en est pas moins pertinente, et c’est pourquoi les promoteurs de la pétition en ligne se sont attachés, non pas à exiger le maintien en l’état de tous les kiosques haussmanniens, mais leur remplacement par des édicules modernisés respectant les caractéristiques décoratives de l’architecture de Davioud.

Le 7 juillet, Olivia Polski a reçu Juliette Larousse et les personnes qui portent la pétition mise en ligne. Les 40 000 premières signatures* ont été remises à l’adjointe d’Anne Hidalgo. Malheureusement, il n’est rien sorti de positif de cette réunion : la mairie de Paris et Mediakiosk campent sur leur position. Et cela malgré la montée en puissance des oppositions au nouveau projet d’édicule dont l’aspect est, aux dires des détracteurs, « sans âme », « totalement impersonnel », allant même jusqu’à s’apparenter, selon Juliette Larousse, à « une grosse benne à ordures verte », ce que l’illustration de la pétition confirme de manière évidente. Des avis largement partagés par ceux qui ont eu accès aux travaux de Matali Crasset, la « designeuse » industrielle en charge d’élaborer le nouvel édicule « moderne ».

Olivia Polski semble de surcroit n’avoir aucune conscience de la perte d’identité qu’occasionnerait la disparition de la grande majorité des kiosques historiques. À cet égard, cette élue ferait bien de tourner son regard vers la ville de Rome où le renouvellement des kiosques a également été entrepris dans un but de modernisation du service. À cet important détail près que, dans la capitale italienne, le renouvellement de ces édicules se fait, par la volonté des élus, dans le strict respect des caractéristiques identitaires historiques du mobilier ancien. Pourquoi ce qui est possible à Rome ne pourrait pas l’être à Paris ? Être élu(e) de la capitale française ne devrait pourtant pas dispenser de faire preuve de sensibilité et d’intelligence !

En conséquence, j’invite toutes les personnes qui, même sans résider à Paris**, se sentent concernées par la sauvegarde du patrimoine haussmannien de la capitale, à signer la pétition en ligne sur le site Change.org : Non aux nouveaux kiosques à journaux Parisiens : gardons l'esprit du Paris d'antan !

Le nombre de signataires approche désormais les 50 000

** La mobilisation s’étend hors de nos frontières, comme le montrent notamment des articles dans la presse japonaise et une récente interview sur Radio-Canada

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.63/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • invino invino 12 juillet 2016 11:49

    Deuxième article aujourd’hui sur le sujet. Haussmann 2 — Hidalgo 0.


    • Fergus Fergus 12 juillet 2016 11:56

      Bonjour, invino

      La concomitance des initiatives est liée à l’actualité.

      « Haussmann 2 — Hidalgo 0 »

      Puisse le score évoluer encore ! smiley

      Non sous la forme d’articles, mais dans le cadre de la lutte engagée pour sauvegarder un élément de patrimoine qui est constitutif de l’identité de la ville de Paris.


    • Alren Alren 12 juillet 2016 16:05

      @Fergus

      un élément de patrimoine qui est constitutif de l’identité de la ville de Paris.

      Les étrangers qui arrivent du bout du monde pour visiter Paris ne viennent pas voir Dubaï ou Djakarta !

      Le charme incomparable de la capitale française vient de son passé contre lequel nulle modernité ne peut lutter. C’est vrai pour beaucoup d’autres sites comme le Taj Mahal, Machu Pichu, Angkor Vat, les grandes Pyramides, le Mont Saint-Michel etc.

      Il est vrai que les immeubles haussmanniens, les colonnes Morris, les fontaines Wallace ... et les kiosques à journaux, sans oublier les bouquinistes sur les quais de Seine, contribuent puissamment à lui donner cette personnalité unique qui plaît tant à tout le monde (Je n’ai jamais rencontré une personne à qui cette ville ne plaisait pas fondamentalement).

      Je n’habite pas un immeuble haussmannien mais j’imagine que l’intérieur à été bien modifié dans le sens du confort depuis le XIXe siècle ! Mais les façades sont restées inchangées car s’il y a eu des restaurations, elles ont été réalisées à l’identique de l’original.

      C’est ce qu’il faut faire avec les kiosques à journaux : les remplacer par des modèles plus grands pour un confort élémentaire du kiosquier ou de la kiosquière, mais lui donner la même apparence extérieure que le modèle traditionnel.

      Bien sûr au lieu de plastique, il faut utiliser un matériau moderne, inoxydable et léger : l’aluminium fondu dans un moule pour une reproduction en série assez peu coûteuse, puis laqué en vert.


    • Fergus Fergus 12 juillet 2016 17:13

      Bonjour, Alren

      Un grand merci pour ce commentaire qui pose parfaitement les données du problème et confirme que la solution envisagée par les promoteurs de la pétition - et jusque-là écartée par la mairie de Paris - est la bonne.

      Non seulement aux yeux des visiteurs venus chercher là une ambiance et un style particuliers, mais aussi de très nombreux Parisiens, tout particulièrement attachés à ces emblèmes de l’identité de leur ville.


    • HELIOS HELIOS 12 juillet 2016 23:59

      @invino

      Hidalgo.... encore une qui, au nom de la modernité, continue de deraciner les français de leur histoire, leur culture, leur art etc.... pour le plus grand bien du portemonnaie de JCDecaux !

    • ZenZoe ZenZoe 13 juillet 2016 09:54

      @HELIOS
      C’est exactement de ça dont il s’agit ! Couper le peuple de ses racines.
      J’espère bien que le peuple va faire reculer Hidalgo, ses bouffées délirantes et son inculture crasse.


    • Sarah 13 juillet 2016 12:36

      @invino
       

      J’ai remarqué que les Français n’aimaient pas le changement.

       

      Vous ne voulez pas changer ces kiosques de style XIXe siècle parce que vous y êtes habitués. Que préféreriez-vous si vous étiez le marchand ?

       

      À l’époque d’Haussmann, je suis sûre qu’il y avait des gens trouvant cela affreux et qui auraient préféré des kiosques de style Louis XVI.

       

      Toilettes : ils pourraient y mettre des toilettes sèches style XXIe siècle (pas de style vespasien !).


    • mmbbb 17 juillet 2016 16:50

      @Fergus les bo bo parisiens n ont pas de gout de surcroît Le modèle proposé ressemble a un abri de jardin en volume plus grand, vendus par les grandes surfaces Ils ont l air de s’ennuyer a paris .


    • Fergus Fergus 17 juillet 2016 20:04

      Bonsoir, mmbbb

      Ce n’est pas le goût des bobos parisiens qui est en cause - certains sont d’ailleurs très pointus en matière d’art - mais celui des élus de la mairie. Et encore ne s’agit-il sans doute pas d’une affaire de goût mais de rentabilisation au mieux des intérêts de JCDecaux.


    • Fergus Fergus 17 juillet 2016 20:09

      Bonsoir, igorencore

      Le fait est que cette « chose » plantée au milieu d’un lieu si harmonieux que la place Vendôme relevait d’une monstrueuse faute de goût. Ou d’une non moins choquante volonté de provocation.


    • mmbbb 17 juillet 2016 20:18

      @Fergus Je dis ceci à dessein puisque désormais cette ville est peuplée par les « Bo Bo » En revanche je croyais Hidalgo beaucoup plus intelligente c’est à dire avoir le sens de la culture urbaine et le kiosque en est un . Il est vrai que le nouveau modele est d’une banalite outrancière . Je parie que le concepteur a fait une ecole de « Design » , parce qu ’a l instar de l art contemporain, il faut faire des etudes pour offrir a la vue des passants des constructions sans personnalité.


    • Fergus Fergus 17 juillet 2016 21:17

      @ mmbbb

      Pour info, la designeuse Matali Crasset est diplômée de l’ENSCI : Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle. Comme quoi les diplômes mènent à tout, au meilleur comme au pire !

      Bonne soirée.


    • mmbbb 17 juillet 2016 21:35

      @Fergus donc j’ai gagné J’espère simplement qu’elle ne sait pas faite une embolie cerebrale, je réitère mon propos « banalité outrancière » Ce milieu je le connais un peu Le moins que l’on puisse dire ce n’est pas la modestie qui étouffe ces « créatifs » salutation


    • robert 12 juillet 2016 11:52

      quel beau combat !


      • Fergus Fergus 12 juillet 2016 11:59

        Bonjour, robert

        Il n’est pas de grand et de petit « combat », mais des combats justifiés ou non. Or, la sauvegarde du patrimoine parisien est une cause digne d’intérêt, d’où la mobilisation qui se met en place, non seulement à Paris, mais aussi en province et à l’étranger.


      • robert 12 juillet 2016 12:02

        @Fergus
        Bonjour Fergus, je ne suis pas d’accord, il y a des combats essentiels et d’autres plus anodins.
        Cependant je me demande si cela n’a pas à voir avec agenda21 ?


      • Fergus Fergus 12 juillet 2016 12:59

        @ robert

        Bien sûr qu’il y a des « combats essentiels », mais il ne faut pas négliger pour autant les « petites causes » , surtout lorsqu’elles touchent au cadre de vie ou à la sauvegarde du patrimoine.

        Dans le cas de Paris, ne pas se mobiliser pour les kiosques, c’est prendre le risque de voir l’équipe municipale supprimer dans l’avenir les colonnes Morris ou les fontaines Wallace !

        J’aimerais avoir l’opinion de Woody Allen sur cette question, lui qui est amoureux de ces attributs qui de Paris ce qu’elle est dans le cœur des étrangers. smiley


      • alinea alinea 12 juillet 2016 12:06

        Eh bien moi je suis d’accord ! on peut supposer que le fabriquant de ces horreurs est un pote à elle, qui lui a promis la lune, ce n’est pas possible autrement !
        L’enlaidissement du monde n’a pas l’air de gêner grand monde, pourtant, l’harmonie, la beauté mais aussi l’attachement à une histoire contribuent à notre identité et à notre quiétude.
        La laideur, c’est ce qui n’a pas d’âme, la disharmonie c’est la rupture avec le sacré ( pour les ignorants, le sens du sacré n’est pas que religieux, c’est une manière d’être au monde).
        Qu’en est-il de Rouen ? Tu as nouvelle des suites ?


        • Xenozoid 12 juillet 2016 12:17

          @alinea



          La laideur, c’est ce qui n’a pas d’âme,

          c’est pour ca qu’il y a un dicton...
          la laideur a quelque chose de plus que la beauté ,elle perdure

        • philouie 12 juillet 2016 12:37

          @Xenozoid
          la laideur a quelque chose de plus que la beauté ,elle perdure
           
          Ce qui est platement faux. La nature est naturellement belle, c’est lorsque la main de l’homme inetrvient que surgit la laideur.
          Il suffit donc de laisser l’être, être naturel pour qu’il soit beau.


        • Taverne Taverne 12 juillet 2016 12:49

          @philouie

          Certes. Par exemple, on déduit souvent la laideur d’une chose de la répulsion qu’elle provoque : une araignée est ainsi jugée laide. Mais la répulsion, c’est de la peur, ce n’est pas un critère de jugement esthétique.


        • Fergus Fergus 12 juillet 2016 13:05

          Bonjour, alinea

          Merci pour ton soutien.

          Il va de soi que je partage totalement les arguments que tu viens d’énoncer. Ne rien faire, c’est laisser la place aux marchands du temple, aux tenants d’un prétendue modernité, en réalité désincarnée.

          Non, je n’ai pas de nouvelles de l’Aître Saint-Maclou, mais j’envisage d’en prendre dans les jours qui viennent. 


        • Aristide Aristide 12 juillet 2016 13:29

          @alinea


          Un vrai article qui remet à sa place la fable du kiosque d’aujourd’hui qui serait de l’époque haussmannienne alors qu’il a été revisité en plastique et verre dans les années 70-80.

          Le kiosque était une simple colonne comme le montre la photo, c’est cela l’oeuvre originale et pas ces imitations grossières d’un style haussmannien, rajoutant des décors en plastique pour faire plus mieux d’époque Les journaux au quatre vents et les kiosquiers aussi.

          Les conditions de travail de ces kiosquiers me semble devoir l’emporter sur cette prétendue protection d’un patrimoine disparu qui n’existe pas.


        • Ratatouille 2 le retour Ratatouille 12 juillet 2016 14:10

          @Fergus 
          la petite auberge juste à coté à été vendu,c’est maintenant
          un resto classique pour touriste ,menu classique,fini la t^te
          de veau ravigote et toutes les recettes d’escargot,les huitres
          la poularde,le confis de canard ,les plateaux de fruit de mer.
          snif snif...


        • Ratatouille 2 le retour Ratatouille 12 juillet 2016 14:23

          @alinea
          -
          le fabriquant de ces horreurs est un pote à elle
          -
          elle à surement couchée tu veux dire..
           smiley


        • alinea alinea 12 juillet 2016 14:49

          @Taverne
          Sauf que ces kiosques sont sortis de la tête d’un gus qui n’a pas beaucoup de créativité !
          Il suffit de voir l’habitat aujourd’hui pour se rendre compte que les matériaux anciens s’harmonisent naturellement avec l’environnement ; le plastique, c’est de la merde,( et le ciment et le goudron aussi) aucun rapport avec la phobie des araignées, qui elles, sont belles. Et ce n’est pas parce que l’on fait tout béton rectiligne aujourd’hui que c’est beau.


        • Taverne Taverne 12 juillet 2016 15:13

          @alinea

          Le laid d’aujourd’hui, c’est le beau de demain.
          De toutes façon, quand les journaux auront disparu, il n’y aura plus besoin de kiosques.


        • Fergus Fergus 12 juillet 2016 15:24

          @ Aristide

          Merci pour l’article. Ce qu’il ne dit pas, c’est que le kiosque initial a évolué de la colonne d’origine flanquée d’un point de vente vers l’édicule que l’on connaît et qui, dans ses versions d’origine, était en fer forgé et verre surmonté de la frise et du dôme rappelant celui de la colonne originelle.

          « Les conditions de travail de ces kiosquiers me semble devoir l’emporter... »

          Ne faites pas semblant de n’avoir pas compris : encore une fois, les initiateurs de la pétition reconnaissent la nécessité de prendre en compte l’amélioration de ces conditions de travail, mais dans un projet respectueux des caractéristiques esthétiques des édicules anciens. C’est cela que la mairie de Paris refuse en l’état.


        • alinea alinea 12 juillet 2016 16:17

          @Taverne
          Non Taverne, le beau existe, ce n’est pas une question de mode ou de goût ; mais c’est vrai, on peu avoir la nostalgie du laid parce qu’il était décor de notre enfance ou d’une belle période de notre vie, mais ça ne le rend pas beau !


        • Xenozoid 12 juillet 2016 16:36

          @philouie



          Ce qui est platement faux

          bien sur que c’est faux,le contexte est faux en fait c’est une vue d’esprit,comme la morale on peut la mettre a toute les sauces

        • Fergus Fergus 12 juillet 2016 17:18

          @ Ratatouille

          Bah ! il reste encore des restaurants à l’ancienne à Paris. A condition de les chercher hors des quartiers touristiques.


        • Sozenz 12 juillet 2016 23:21

          @Taverne
          je ne sais pas si en design kiosque on puisse faire plus laid ... alors si :

          « Le laid d’aujourd’hui, c’est le beau de demain. »

          je ne veux pas voir ça ^^


        • Jean Keim Jean Keim 13 juillet 2016 08:11

          @Taverne
          Ils n’ont jamais observé une épeire diadème très courante dans les haies et parfaitement inoffensive.


        • Fergus Fergus 13 juillet 2016 11:33

          Bonjour, Jean Keim

          Inoffensive, mais pas très séduisante relativement à d’autres araignées. En revanche, ses toiles sont superbes, de la vraie dentelle !



        • Osis Oxi gene. 17 juillet 2016 13:15

          @alinea 
           
          "Eh bien moi je suis d’accord ! on peut supposer que le fabriquant de ces horreurs est un pote à elle, qui lui a promis la lune, ce n’est pas possible autrement !" 
           
          Pourquoi donc voir le mal partout ?

          Elle a peut être tout simplement et probablement des gouts de chiotte...
          Ce qui expliquerait ses fréquentations passées et actuelles ainsi que son rapide parcourt.

           
           


        • Fergus Fergus 17 juillet 2016 13:39

          Bonjour, Oxi gene.

          Les rapports de la Ville de Paris avec le groupe JCDecaux onty toujours été quelque opaques. %Moins toutefois que ceux qu’elle entretient avec le forain Marcel Campion


        • mmbbb 17 juillet 2016 16:56

          @Taverne en reference je prendrais plutot les canons de Vitruve


        • sarcastelle 12 juillet 2016 12:11

          @ Fergus

          .
          Allons, allons... Ne nous emballons pas et restons en harmonie avec les sanisettes. 
          .
          Madame Hidalgo, débarrassez-nous aussi des bouches de métro de style nouille ! Du moderne ! Du moderne !!

          • Fergus Fergus 12 juillet 2016 13:09

            Bonjour, sarcastelle

            « débarrassez-nous aussi des bouches de métro de style nouille » 

            En effet, au diable les entourages Guimard !

            Merci pour ce commentaire... sarcastique. Dans cette affaire, la ville de Paris ne mérite pas mieux.


          • Ratatouille 2 le retour Ratatouille 12 juillet 2016 14:20

            @Fergus
            le style nouille j’adore (et les vitraux ) (le vase il est beau aussi)
            en plus il n’y à pas eu d’énorme production en autre
            pour les lampes ,c’est vachement recherché en brocante)


          • Fergus Fergus 12 juillet 2016 15:28

            Bonjour, Ratatouille

            L’Art nouveau a produit de formidables œuvres. C’est pourquoi le musée Mucha de Vienne est un passage obligé pour tout visiteur de la capitale autrichienne.


          • Daniel Roux Daniel Roux 12 juillet 2016 12:16

            Le sujet mérite qu’on s’y arrête.

            L’architecture est un marqueur de l’état d’une civilisation.

            Les années 70, époque de l’industrialisation Pompidolienne, le prince avait des goûts excentriques, plutôt mauvais si l’on en juge les résultats. C’était un pragmatique et s’il appréciait la poésie, paraît-il, il était loin d’être visionnaire.

            Devra t-on supporter ses choix à l’esthétique controversée, pendant des siècles, sous prétexte que c’est de l’ancien et parfois même, du classé au catalogue matuvue.

            C’est du patrimoine bien de chez nous, ça monsieur, alors pas touche ! Les modernes n’ont qu’à aller à Dubaï ou au Qatar.

            Rénovons à grand frais les immeubles Haussmanniens en conservant des façades si modernes à l’époque du second Empire, mais si ringardes aujourd’hui.

            La France transformée en parc à thème pour touristes ? Certains en rêve. Reste à espérer que les Français aiment les cacahouètes.


            • sarcastelle 12 juillet 2016 12:50

              @Daniel Roux

              .
              J’aurais voulu vivre entre les deux guerres pour soutenir le Corbusier dans son projet de raser la moitié de Paris pour la reconstruire dans son esprit moderne. 

            • Fergus Fergus 12 juillet 2016 13:17

              Bonjour, Daniel Roux

              « La France transformée en parc à thème pour touristes ? »

              Il ne s’agit pas de cela. La présence de la modernité dans l’univers urbain n’est pas en cause, et si l’on peut comprendre qu’il n’y ait pas de sens à installer des édicules haussmanniens dans les quartier d’affaires contemporains, pourquoi en supprimer dans les quartiers où ils sont parfaitement intégrés à l’environnement architectural ?

              Vous oubliez également le fait que ce ne sont pas des touristes qui ont initié la pétition, mais des Parisiens, et que les signataires résidant dans la capitale sont évidemment très nombreux.

              Enfin, il suffit de comparer l’esthétique de l’ancien kiosque avec celle du nouveau - en l’état connu du projet - pour être consterné !


            • Daniel Roux Daniel Roux 12 juillet 2016 15:18

              Bonjour, Fergus

              Il est vrai que l’esthétique des nouveaux kiosques est assez banale. Il s’agit de faire simple et pas cher, pour en tirer le maximum de profit. C’est le prix à payer lorsque l’on délègue au privé des responsabilité publique, en l’occurrence, le mobilier urbain.

              Ce sont les mêmes qui pleurent quand le patrimoine public est remplacé par le privé, qui sont contre les services publics, les fonctionnaires et les impôts.

              Quant aux pétitionnaires, ce ne sont que des pétitionnaires, opposants sincères ou opportunistes, à Hidalgo, aux PS, à Decaux...

              Rien ne vaut un référendum pour connaitre l’avis des citoyens.


            • Aristide Aristide 12 juillet 2016 12:26

              Ouahh après la disparition des vespasiennes haussmanniennes remplacées par les sanisettes, du metro en bois modernisé dans les années 1980, ... voilà donc que la modernité s’attaque au kiosques à journaux. 


              De nouvelles ZAD en perspective, on se moque que les kiosquiers soient au froid l’hiver et dans une étuve l’été, que les conditions d’affichage soient d’un autre temps, que le libre service soit impossible, ... ON s’assoit un peu sur l’avis de ces kiosquiers, plus on propose même de rajouter ces ornements haussmanniens sur les nouveaux, ... J’adore l’argument du japonais photographe et du canadien en vadrouille à Parsi, cela fera moins « vintage ».

              Voilà donc les nostalgiques de tout poil en effervescence ... C’était bien mieux avant. 

              • Fergus Fergus 12 juillet 2016 13:38

                Bonjour, Aristide

                Il ne s’agit pas de préserver tout et n’importe quoi.

                L’exemple du métro n’est à cet égard pas pertinent relativement aux kiosques, les rames modernes ne pouvant être dans la continuité du matériel Sprague pour de nombreuses raisons de confort, de traction et de sécurité, Et si les stations de métro récentes ont un look moderne, les stations anciennes sont bel et bien préservées par la RATP.

                « on se moque que les kiosquiers soient au froid l’hiver et dans une étuve l’été »

                Manifestement, vous n’avez pas lu l’article, car vous sauriez que la demande des promoteurs de la pétition n’est pas le maintien en l’état des kiosques, mais leur modernisation - chauffage et climatisation compris - dans un look fidèle à l’habillage haussmannien. Qui plus est, si vous aviez discuté de cette question avec des kiosquiers (ou entendu celui qui s’est exprimé ce matin sur France-Inter), vous sauriez que cette option - absente actuellement du cahier des charges de la mairie - leur convient parfaitement.

                « C’était bien mieux avant »

                La belle caricature que voilà ! Mis à part quelques vieux ronchons, personne n’est entièrement fidèle au passé et ennemi de la modernité.

                Personnellement, j’ai regretté la construction de Beaubourg parce qu’elle s’est faite sur des quartiers anciens qui, rénovés, ressembleraient aujourd’hui comme deux gouttes d’eau à ceux de l’actuel 5e arrondissement. En revanche, je suis un inconditionnel du Palais Omnisports de Bercy (hideusement rebaptisé Accord Arena) et des nouveaux quartiers qui ont remplacé les installations industrielles de l’usine Say dans le 13e arrondissement. Pour ne parler que de ces sites-là.


              • Aristide Aristide 12 juillet 2016 14:21

                @Fergus


                Quel folle idée de vouloir rajouter des fioritures « haussmanniennes » à de nouveaux kiosques. A vous entendre aucun artiste ou designer actuel n’est capable de concurrencer les anciens, à leur époque ce style a été aussi critiqué que Beaubourg. Bel exemple de réussite esthétique à mon humble avis, comme la pyramide du Louvre et autres créations contemporaines. 

                Après chacun peut trouver l’Opéra Bastille aussi réussi que le palais des Festivals de Cannes, douter devant la Bibliothèque François Mitterrand, .... A chacun sa vison esthétique, mais vouloir enfermer un créateur dans des conditions assez ... conservatrice d’un style qui n’a pas existé, me semble une erreur. 

                Maintenant, les vespasiennes ont disparues, leur style étaient remarquable mais leur usage obsolète, dans ce cas il s’agit plus surement de préserver un métier qui est en péril. 



              • Fergus Fergus 12 juillet 2016 17:35

                @ Aristide

                Il ne s’agit pas d’ajouter « des fioritures « haussmanniennes » à de nouveaux kiosques », mais de construire ces derniers dans le même esprit décoratif.

                « A vous entendre aucun artiste ou designer actuel n’est capable de concurrencer les anciens »

                Bien sûr que si, des designers contemporains sont parfaitement capables d’imaginer des kiosques intéressants sur le plan esthétique. Mais ce n’est pas ce qui se profile si l’on en croit ceux qui ont eu accès aux projets en possession de Mediakiosk, à l’image de celui qui figure sur l’illustration et qui, il faut bien le reconnaître, ressemble à s’y méprendre à une poubelle géante, calquée sur un modèle courant de la voirie parisienne.

                Sur les créations architecturales de Paris, je suis assez partagé :

                - à Beaubourg, j’aime beaucoup le côté parvis, mais je déteste le côté rue du Renard, celui qu’on a comparé à une raffinerie ;

                - comme indiqué ailleurs, j’aime beaucoup le POPB, mais j’ai toujours été opposé à la pyramide du Louvre, non pour son esthétique, mais parce qu’elle casse la perspective entre l’entrée de la Cour carrée et l’Arc de triomphe du Carrousel : j’aurais préféré un bassin de verre pour garder l’idée du puits de lumière ;

                - quant à l’Opéra Bastille, il est difficile de faire plus hideux de l’extérieur, mais la salle est fabuleuse et fait oublier cette faute de goût.

                Enfin, si les vespasiennes présentaient un intérêt en terme de design désuet, leur disparition n’a choqué personne tant les odeurs étaient immondes à leur abord, et certaines pratiques à éradiquer de la voie publique (les soupeurs). 


              • Anthrax 12 juillet 2016 12:57

                L’esthétique des kiosques à journaux parisiens actuels m’échappe un peu... Surtout quand ils sont accolés à du mobilier urbain de première laideur, des débauches d’enseignes de toutes formes et de toutes tailles... 


                • Fergus Fergus 12 juillet 2016 13:40

                  Bonjour, Anthrax

                  Tous les kiosques ne sont pas de style haussmannien. Il en existe de nombreux qui ont un aspect moderne ; Et qui ne sont pas forcément mieux intégrés lorsque l’environnement est en effet hétéroclite.


                • Anthrax 12 juillet 2016 15:23

                  @Fergus

                  Sans doute, et pour tout te dire, je ne m’étais pas aperçu du style hausmanien des kiosques, mais ce que je voulais souligner c’est que Paris qui se veut la capitale de l’Art, de la Culture, de l’Histoire à tel point que bientôt ce sera un musée, ne fait aucun effort pour limiter les agressions visuelles des pubs flashantes, des vitrines clignotantes, des enseignes multicolores qui gâchent beaucoup plus la vue que ces projets de kiosques à journaux somme toute assez discrets.

                • Fergus Fergus 12 juillet 2016 17:42

                  @ Anthrax

                  Paris « ne fait aucun effort pour limiter les agressions visuelles des pubs flashantes, des vitrines clignotantes, des enseignes multicolores »

                  On peut en effet regretter cette prolifération. Mais il faut reconnaître que c’est pire à Londres ou Berlin, ces deux capitales étant elles-mêmes largement battues sur ce plan par les villes américaines ou asiatiques.

                  Cela dit, limiter les « agressions visuelles » à Paris serait une bonne chose, en effet. Je ne suis malheureusement pas sûr que l’on aille dans cette direction.


                • tf1Groupie 12 juillet 2016 13:01

                  Le mieux serait que la France reste bloquée en 1857 ...


                  • Fergus Fergus 12 juillet 2016 13:50

                    Bonjour, tf1Groupie

                    Certainement pas ! (Voir plus haut ma réponse à Aristide). Mais autant le look des nouveaux édicules destinés aux quartiers neufs doit être repensé, autant celui des quartiers anciens n’a pas à être remis en cause. Surtout si l’on considère l’esthétique du projet de la designeuse ! smiley


                  • invino invino 12 juillet 2016 13:50

                    Bien sûr qu’il y a lieu de se soucier du charme de la ville et donc de refuser une certaine modernisation à la Decaux. En l’occurrence il s’agit moins de défendre mordicus du faux ancien que de rejeter une certaine hideur algorithmique (voire algodystrophique).


                    • popov 12 juillet 2016 14:29
                      @Fergus
                       
                      Bonjour
                       
                      Vous n’êtes pas le seul à reprocher certaines choses à Anne Hidalgo.
                       
                      Je dirais même que vous êtes en bonne compagnie.

                      https://youtu.be/VSHe55noQxo?t=579

                      • Fergus Fergus 12 juillet 2016 16:48

                        Bonjour, popov

                        Merci pour le lien. Ce n’est toutefois pas de même nature.

                        Plus proche des reproches faits à Hidalgo, les incroyables cadeaux faits à Marcel Campion à propos de la grande roue de la Concorde, maintenue cette année en place en toute illégalité alors qu’elle devait être démontée en... février après sa période d’exploitation durant les fêtes de fin d’année.


                      • Auxi 12 juillet 2016 15:46

                        …les kiosquiers sont demandeurs d’un meilleur confort, notamment en matière de chauffage ou de ventilation


                        DES SANITAIRES !!! Étant jeune, j’ai bossé dans des kiosques : on reste sept heures de rang à la caisse…

                        • Fergus Fergus 12 juillet 2016 17:05

                          Bonjour, Auxi

                          C’est vrai ! En général, les kiosquiers ont un accord avec un bistrot voisin pour gérer ce genre de besoin.


                        • Fergus Fergus 12 juillet 2016 17:49

                          Bonjour, Robert Lavigue

                          Des kiosquiers, il se trouve que j’en ai connu plusieurs durant le demi-siècle que j’ai passé à Paris, et notamment un chez qui j’achetais mon Canard Enchaîné chaque semaine.

                          Et s’il est vrai que le recours à la bouteille est une réalité, cela ne répond pas à tous les besoins (inutile de vous faire un dessin).

                          Je confirme l’existence d’accords avec un bistrot voisin ou un commerce proche dont la patron ou un employé assure la surveillance du kiosque durant quelques minutes, gratuitement ou en échange d’un accès gratuit à un ou plusieurs magazines remis ensuite en vente.


                        • Fergus Fergus 12 juillet 2016 19:02

                          @ Robert Lavigue

                          Je n’ai jamais eu de kiosquiers « dans mes relations ». Mais ayant habité ou travaillé en 6 lieux différents de la capitale, j’ai effectivement eu affaire, durant les décennies passées à Paris, à plusieurs kiosquiers avec qui il n’est arrivé de discuter.

                          Notamment avec l’un d’entre d’eux avec qui il m’est arrivé d’évoquer cette question sanitaire ; je me souviens très bien du parallèle qu’il avait fait avec les commerçants qui font les marchés et se trouvent, eux aussi, confrontés au même type de problème.


                        • gruni gruni 12 juillet 2016 16:56

                          Bonjour Fergus


                          Mme Hidalgo ne veut plus d’une ville musée. Après les voitures anciennes des moins riches, voilà qu’elle s’ attaque aux kiosques, et ensuite...
                          Personnellement je crois que la modernité peut faire un mariage harmonieux avec l’ancien. 

                          • Fergus Fergus 12 juillet 2016 17:09

                            Bonjour, gruni

                            « Personnellement je crois que la modernité peut faire un mariage harmonieux avec l’ancien. »

                            Oui, mais il importe d’être vigilants quand se pointe une possible connivence entre des élus et un opérateur comme JCDecaux dont la priorité semble être nettement plus les profits que l’intégration réussie dans l’environnement urbain.


                          • Anthrax 13 juillet 2016 08:50

                            @gruni

                            La gentrification de Paris est commencée depuis longtemps, le Marais aux bobos, les 19 et 18 eme en passe de devenir un quartier bourgeois, le bas de Montreuil et même des quartiers du 93 et du 94 repoussant ainsi toujours plus loin les prolos. Ce qui s’est fait à Londres est en train de se reproduire et je fais le pari que comme le maire de Londres (vous savez, le courageux qui a appelé à voter brexit), le maire de Paris profitera des JO pour casser ce qui reste du Paris populaire. 
                            Non aux JO à Paris ! Il est temps de se mobiliser.

                          • Fergus Fergus 13 juillet 2016 09:14

                            Bonjour, Anthrax

                            La « gentrification » pose un réel problème dans les capitales et les métropoles régionales.

                            Un problème complexe qui ne peut toutefois être mis totalement sur le compte d’une volonté délibérée des élus de renvoyer hors les murs les classes populaires.

                            Certes, cette volonté existe ici et là. Mais les villes se heurtent également à des limites budgétaires qui les empêchent de préempter à des fins sociales les habitats sans confort, voire insalubres, où vivent les plus modestes.

                            Rénover ou détruire pour reconstruire coûte en effet des fortunes, et c’est pourquoi cette rénovation ou cette reconstruction sont trop souvent laissées, par la force des choses, à des initiatives privées. Avec pour conséquence le départ des habitants appartenant aux classes populaires et incapables de payer les nouveaux loyers ou a fortiori d’acheter dans leur quartier.

                            C’est ce qui se passe effectivement dans certains quartiers du nord et de l’est de Paris, comme cela s’est passé à Marseille dans le Panier ou à Lyon dans les quartiers Saint-Jean et Saint-Paul, de même qu’à la Croix-Rousse.

                            Bref, pas si simple !

                            Entièrement d’accord : non aux JO qui seront, une fois de plus, un terrible piège pour les contribuables.


                          • Germicane Germicane 12 juillet 2016 18:09

                            La face sombre d’Agoravox.


                            • Fergus Fergus 12 juillet 2016 19:03

                              Bonsoir, Germicane

                               ????


                            • Pie 3,14 12 juillet 2016 18:47

                              Le kiosque actuel est un pastiche des années 1970 qui mime le XIXème.

                              Celui qui est proposé est une simple esquisse qui insiste surtout sur l’espace intérieur, plus grand (on y entre) et plus confortable.

                              Le code couleur est respecté, il y a toujours un toit gris et des baies vitrées.

                              Il peut être amélioré mais je ne vois pas l’intérêt de faire un nouveau pastiche en plastique.

                              Les kiosques actuels n’ont rien de patrimoniaux et on est capable de créer du mobilier urbain de qualité aujourd’hui sans fabriquer des décors de théâtre.

                              • Fergus Fergus 12 juillet 2016 19:12

                                Bonsoir, Pie 3,14

                                « je ne vois pas l’intérêt de faire un nouveau pastiche en plastique. »

                                En effet, pas du plastique, mais du fer forgé.

                                « on est capable de créer du mobilier urbain de qualité »

                                Absolument ! Mais il semble que ce ne soit pas la direction prise.


                              • Pie 3,14 12 juillet 2016 19:31

                                @Fergus

                                Là où ne vous suis pas, c’est lorsque vous parlez d’atteinte au patrimoine.

                                Ces kiosques ne sont pas patrimoniaux car ils ne reflètent pas l’architecture ou le design d’une époque.
                                Ce sont de simples pastiches sans imagination qui font du Haussmann cent ans plus tard. 

                                Une ville est faite de strates et de mélanges. L’harmonie ne vient pas de l’uniformité mais de mélanges heureux. Paris, ce n’est pas seulement Haussmann et la fin du XIXème.

                                Le principal reproche que je ferais à cette esquisse c’est de manquer d’audace, pas de ne pas ressembler au Grand Palais en miniature.

                              • Fergus Fergus 12 juillet 2016 20:37

                                @ Pie 3,14 & Robert Lavigue

                                Connaissez-vous Michel Carmona  ? Il s’agit d’un urbaniste doublé d’un historien tout particulièrement spécialisé sur le Paris haussmannien. Auteur d’un ouvrage très détaillé sur Haussmann et de nombreux autres travaux consacrés, entre autres, au mobilier urbain, sa parole est respectée par tous ceux qui s’intéressent, de près ou de loin, à la question de l’urbanisme parisien.

                                Or, que dit Michel Carmona ? « Il y a un paysage typique parisien, qui doit beaucoup à Haussmann et qui est l’un des fonds de commerce de Paris : c’est dommage de le démanteler. Paris a refait à l’identique ces kiosques, il y a près de quarante ans, parce qu’il fallait préserver le paysage urbain. Dire que c’est du plagiat est absurde. C’est comme si on disait la même chose de Notre-Dame de Paris parce que 80 % de ses pierres ne sont plus d’origine. Les fontaines Wallace ou les colonnes Morris sont aussi des répliques. »

                                Ce n’est ni moi, ni Juliette Larousse qui s’exprime ainsi, mais un expert qui, depuis des décennies, est immergé dans la problématique posée par l’affaire des kiosques.



                              • Pie 3,14 12 juillet 2016 21:21

                                @Fergus

                                Il a peut-être raison mais j’aimerais savoir de quand date ce modèle de kiosque car il ne me semble pas avoir existé à l’époque du Paris d’Haussmann ?

                              • Fergus Fergus 12 juillet 2016 22:47

                                @ Pie 3,14

                                J’ai cherché sur le net, mais je n’ai pas trouvé. Impossible donc de trouver la date de l’évolution de la colonne d’origine à l’édicule que nous connaissons. Je continue de chercher...


                              • Pie 3,14 13 juillet 2016 09:17

                                @Fergus

                                J’ai cherché aussi et je n’ai pas trouvé. On voit sur de vieux clichés des cabanes sans formes couvertes de journaux qui semblent appartenir au début du siècle ou à l’entre-deux-guerres. Il est possible que les kiosques actuels soient contemporains de l’après 45.

                              • Anthrax 13 juillet 2016 10:10

                                @Pie 3,14

                                C’est normal, au milieu du XIX eme siècle il y avait tout au plus une vingtaine de journaux qui étaient vendus à la crié ou lus dans les cafés. Je pense que ces kiosques « hausmaniens » sont arrivés beaucoup plus tard, peut-être vers 1900.

                              • Surya Surya 12 juillet 2016 20:23

                                Entièrement d’accord avec votre article, Fergus. Ces nouveaux kiosques sont moches, en comparaison aux anciens, mais cependant, cela ne me dérangerait pas du tout de les voir dans des quartiers comme Beaugrenelle, Olympiades ou La Défense, où leur look moderne serait parfaitement adapté (je n’ai pas encore eu l’occasion de voir le tout premier kiosque de La Def, installé apparemment en avril dernier, mais il est encore plus moche que le nouveau présenté par A.Hidalgo, franchement j’aurais préféré qu’ils mettent le tout nouveau) par contre dans les quartiers du Paris historique, ça ne colle pas. 



                                Pourquoi n’avoir pas, en effet, conservé le design d’origine ?? En l’adaptant aux nouvelles conditions de travail des kiosquiers qui en effet ne devaient pas être faciles à supporter l’hiver ou durant les canicules ?

                                Donc oui à ces kiosques dans certains quartiers, pourquoi pas, mais pas partout, là c’est une erreur, et en effet, c’est le patrimoine qui est mis en danger.

                                PS : j’ai remarqué que les nouveaux abris de bus à Paris ne protègent pas aussi bien du vent et de la pluie que les anciens. Les anciens avaient certes commis le crime d’être anciens, et certes les nouveaux ne sont pas laids, loin de là, mais changer juste pour dire qu’on a « modernisé », je vois pas l’intérêt.

                                • Surya Surya 12 juillet 2016 20:27

                                  En fait, c’est aussi leur couleur que j’aime pas, c’est un vert trop criard. Un vert plus « bouteille » aurait été mieux, plus élégant.


                                • Fergus Fergus 12 juillet 2016 20:51

                                  Bonsoir, Surya

                                  Il y a déjà des kiosques modernes dans certains quartiers dominés par l’architecture contemporaine. C’est le remplacement des kiosques existants dans d’autres quartiers qui pose problème.

                                  Le fait est que le kiosque de La Défense est particulièrement laid. Or, je crains que ce ne soit vers un « objet de ce genre » que l’on aille à Paris - mais peint en vert -, surtout lorsque l’on prend conscience que le kiosque de La Défense est dû au groupe... JCDecaux !

                                  « Pourquoi n’avoir pas, en effet, conservé le design d’origine ?? En l’adaptant aux nouvelles conditions de travail des kiosquiers qui en effet ne devaient pas être faciles à supporter l’hiver ou durant les canicules ? »

                                  C’est très exactement ce que demandent les opposants. Merci de votre soutien.

                                  Pour ce qui est des abribus parisiens, le tollé est général, et pour avoir accepté le design inepte de l’incontournable JCDecaux, la ville de Paris a été obligé d’engager pour 150 000 euros de modification de ces édicules.

                                  Un précédent qui démontre qu’il est impératif de tenir à l’œil les élus parisiens dont l’opaque complicité avec JCDecaux peut conduire - on le voit avec cette affaire d’abribus - à des aberrations.


                                • Surya Surya 12 juillet 2016 21:40

                                  « Il y a déjà des kiosques modernes dans certains quartiers dominés par l’architecture contemporaine. »


                                  Ah ok, je savais pas ça. Je suis donc encore plus d’accord avec vous. 


                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 12 juillet 2016 20:23

                                  Normal... Fergus !


                                  Restent-ils encore des Parisiens ? Quand les hommes changent ou disparaissent, l’environnement change aussi et se métamorphose !

                                  Les décisions d’Hidalgo sont dans l’air du temps, dans le palmarès des faux socialistes, dans les fausses réformes ... 

                                  «  »« soutenir le secteur de la presse écrite en attirant un nouveau public dans les kiosques, notamment les jeunes ».«  » ... C’est une blague !

                                  Une blague de même nature que la réforme de la Loi Travail qui ne donnera pas l’emploi ! 

                                  La presse écrite est dépassée par la bousculades des événements scientifiques et technologiques, de même que le travail est dévalué par la modernisation et l’automatisation criminel des industries au détriment de l’humain ! 

                                  Les humains ne suivent plus l’infernal  développement qu’ils avaient initié mais qui les marginalise de jour en jour ! 

                                  • Fergus Fergus 12 juillet 2016 22:53

                                    Bonsoir, Mohammed MADJOUR

                                    Le fait est que l’évolution des technologies pose un vrai problème existentiel à une humanité mal préparée à des changements aussi rapides. Un problème qu’il faudra résoudre, et cela passera forcément par une approche différente de la place de l’homme dans la société.


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 13 juillet 2016 00:47

                                    "Un problème qu’il faudra résoudre, et cela passera forcément par une approche différente de la place de l’homme dans la société.« 

                                    @Fergus

                                    Je suis résolument non pas transhumaniste, mais POST-humaniste, et vous me permettrez de rigoler un peu de la »place de l’homme" dans l’avenir. Il est à craindre - ou à espérer !- qu’il ne parvienne, avant même la fin de ce siècle, au terme de son obsolescence.


                                  • Fergus Fergus 13 juillet 2016 09:37

                                    Bonjour, Christian Labrune

                                    Pourquoi cela ? Une fois digérée par le monde politique l’évidence du remplacement de l’homme par des automates et des systèmes informatiques au détriment de l’emploi tel que nous le connaissons, les capacités de l’homme pourront être mises au service de l’action bénévole, de la création artistique, mais aussi des loisirs en s’appuyant sur un revenu universel complété par un salaire de travail à temps partiel.

                                    Mais cela demandera du temps, beaucoup de temps ! smiley


                                  • cétacose2 12 juillet 2016 20:46

                                    Paris,Paris , toujours Paris .Et pourtant si la France était un animal ,Paris en serait le trou du « Q ».....


                                    • Fergus Fergus 12 juillet 2016 23:00

                                      Bonsoir, cétacose2

                                      Il est exact que Paris exerce un véritable tropisme dans la société française. Mais cela vaut également pour de nombreuses autres capitales.

                                      Et il n’est pas exact d’affirmer « toujours Paris ». Fort heureusement, les autres villes et les régions font également parler d’elles. Mais dans un pays jacobin comme le nôtre, force est de reconnaître qu’à l’image de l’action politique, les médias sont principalement centrés sur ce qui se passe dans la capitale.


                                    • Christian Labrune Christian Labrune 13 juillet 2016 00:40

                                      @cétacose2
                                      Il paraît -on m’a dit ça- qu’il existerait encore quelque chose au-delà du périphérique : des rues, des routes, et même des villages et des forêts. J’avais lu avec beaucoup d’intérêt, il y a très longtemps le très beau texte de Jacques Réda : « Voyage aux sources de la Seine ». Quelle expédition ! Pour être sûr que tout cela existe vraiment, il faudrait que je me décide un jour à franchir le périphérique, mais je craindrais trop de me trouver assez vite dans la même angoisse que les compagnons de Christophe Colomb confrontés à l’infini des mers, c’est-à-dire au néant.


                                    • demissionaire bonalors 12 juillet 2016 21:41

                                      Putain j espere bien que Hidalgo va vous en mettre jusqu au toit de taxes et de confiscation de biens vous avez vote communiste (entendre socialiste, fonctionnaires retraites) alors bordel prenez vous en plein le cul de taxes et confiscations, bien fait pour votre gueule, vous en voulez en voila bordel et c est que le debut ah ah ah non seulement les socialistes fonctionnaires vont vous enculer mais leurs copains la finance va vous tartiner le cul


                                      • Fergus Fergus 12 juillet 2016 23:01

                                        Bonsoir, bonalors

                                        A qui s’adresse cet élégant commentaire ?


                                      • le_tocard (---.---.196.50) 12 juillet 2016 22:17

                                        la gauche et ses gouts de chiottes ok,on le constate depuis mythe errant mais aussi toujours cette volonté de faire table rase d’un passé jugé réactionnaire . hidalgo secondée ne l’oublions pas un coco(brossat) qui raserait bien le sacré coeur pour construire un « espace dédié a la solidarité »..
                                        le mobilier urbain fait partie de l’ame d’une ville madame hidalgo , arretez de tout vouloir aseptiser , de detruire des squares du XIX ème pour les remplacer par vos places dignes d ex republiques de l’est . paris c est haussman, vous tuez haussman vous tuez paris .


                                        • Fergus Fergus 12 juillet 2016 23:07

                                          Bonsoir, le_tocard

                                          Hidalgo n’est quand même pas Attila. Mais le fait est qu’il convient d’être attentifs à l’action d’élus de cette espèce. Surtout lorsqu’ils s’agit de modifier l’existant en matière de mobilier urbain avec une boîte comme JCDecaux, nullement préoccupée des habitants, mais avant tout de son propre intérêt comme l’a montré la déplorable histoire des abribus qui, payés très chers par la mairie, n’abritaient ni du vent ni de la pluie. Au point d’obliger la mairie à sortir le carnet de chèque pour remédier aux carences d’un design inepte !


                                        • le_tocard (---.---.196.50) 12 juillet 2016 22:20

                                          tout ce qui marche ils le détruisent, tout ce qui disfonctionne ils n’y pretent pas attention . ce pays est desesperant, ces putins d elites haissent la France, son histoire , son ame, ses habitants , ce sont des salopards stipendiés


                                          • exocet exocet 12 juillet 2016 22:29

                                            peut-être que Madame Hidalgo n’aime pas les vieilles choses : vieilles voitures interdites et anciens kiosques à démolir.
                                            Elle préfère peut-être le neuf, tout inox et plastique : quel bon goût !


                                            • Fergus Fergus 12 juillet 2016 23:10

                                              Bonsoir, exocet

                                              Je ne sais pas ce qu’aime Mme Hidalgo, mais ce n’est sûrement pas l’immonde projet immobilier Triangle appelé à défigurer la Porte de Versailles qui peut nous rassurer sur le goût de cette dame.


                                            • Montagnais Montagnais 12 juillet 2016 22:33

                                              Hidalgo ?


                                              Confit de dinde de Paris sur canapé

                                              • Fergus Fergus 12 juillet 2016 23:13

                                                Bonsoir, Montagnais

                                                Ce n’est pas très gentil pour cette dame. Nous lui devons le respect, non ? Enfin, à chacun de voir...


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 13 juillet 2016 00:28

                                                Fergus,
                                                Merci de nous avoir signalé cette pétition, que je viens de signer. J’ignorais ce projet particulièrement stupide.
                                                D’autres erreurs du même type ont déjà été commises par des édiles incultes et irresponsables. Songeons par exemple aux entrée du métro dessinées par Guimard. Beaucoup auront été détruites à une époque où l’Art nouveau paraissait passé de mode et même ridicule pour beaucoup d’imbéciles. Pour voir aujourd’hui une de ces plus belles réalisations, il faut aller jusqu’à la place Dauphine. Il y en avait de plus grandes à l’Etoile et à la Bastille, dont on n’a plus malheureusement que des photos.
                                                On me demanderait de décrire une entrée de métro à l’Etoile ou à la Bastille, j’en serais incapable, mais si je vais à Dauphine, je sors toujours par l’édicule Guimard, pour le simple plaisir de le revoir et de le photographier sous une lumière nouvelle, et même si cela m’impose un assez long détour.
                                                A cette page, on trouvera quelques photos de ces stations disparues :
                                                https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89dicule_Guimard

                                                A propos des imbéciles, encore : Le Corbusier avait conçu le projet de raser le Grand Palais, ce chef d’oeuvre de l’art éclectique, pour construire à la place un musée de l’architecture dans le style « clapier » qui le caractérise. Cela n’a pas abouti, fort heureusement.
                                                En revanche, on ne peut plus aller au Louvre sans passer par l’espèce de répugnant hall de gare ou d’aéroport que constitue la pyramide de Pei voulue par l’homme à la francisque - encore un vandale socialeux -et qu’il faudra bien détruire un jour, ou transporter ailleurs pour couvrir par exemple une piscine, une patinoire ou, mieux encore, un centre commercial.


                                                • Fergus Fergus 13 juillet 2016 09:51

                                                  @ Christian Labrune

                                                  Vous parlez des entrées de métro Guimard, mais on peut également regretter, parmi les disparitions majeures, celle des pavillons Baltard dont au moins un aurait dû être conservé. Sans la mairie de Nogent, qui a récupéré l’un d’entre eux, nous n’en aurions plus que des photos. Par chance, il a été conservé différents bâtiments des anciens abattoirs généraux de La Villette dont la Grande Halle, l’ancien marché aux bovins (cf. Paris : au temps des abattoirs).

                                                  Le Corbusier avait un énorme défaut : il était par trop imbu de lui-même et de son « génie ». Par chance, il n’a pas été suivi dans tous ses délires.

                                                  D’accord avec vous sur la pyramide de Pei. Comme je l’ai exprimé sur ce fil dans un autre commentaire, je ne la trouve pas inélégante, loin de là, mais pas à sa place car elle casse la perspective entre la cour Carrée et l’arc de triomphe du Carrousel ; j’aurais plutôt vu là un bassin de verre afin de garder le concept du puits de lumière, et si possible des massifs d’arbustes fleuris tout autour.



                                                • troletbuse troletbuse 13 juillet 2016 01:17

                                                  Fergus
                                                  N’avez vous pas remarqué que tout doit être repris par les grands groupes ? Il faut faire disparaître tous les petits commercants, tous les petits artisans à grand coup de normes européennes afin que tout tombe dans l’escarcelle des copains de nos politicards.


                                                  • Fergus Fergus 13 juillet 2016 09:55

                                                    Bonjour, troletbuse

                                                    C’est trop souvent vrai, mais les « normes européennes » ne sont pour rien dans les choix de la mairie de Paris en termes de mobilier urbain.


                                                  • fr75 13 juillet 2016 10:34

                                                    le kiosque soit disant haussmanienn a été crée par une filiale de presstalis, auparavant nmpp, à la fin des années 1990.

                                                    on ferait mieux de s’occuper des conditions de vie et de rémunérations des kiosquiers.

                                                    Il y a de moins en moins de diffuseurs à Paris, kiosquiers ou marchans de journaux, c’est ça le vrai problème.


                                                    • Fergus Fergus 13 juillet 2016 11:53

                                                      Bonjour, fr75

                                                      J’ai recherché des éléments que j’avais lu dans le dictionnaire historique des rue de Paris de Hilairet sans pouvoir remettre le doigt dessus. Par chance, je viens de retrouver un extrait paru dans Citazine en 2013 :

                                                      « C’est en 1857 que le premier édicule de presse est aperçu dans Paris, sur les Grands Boulevards. Le petit pavillon fait immédiatement fureur. Il éclaire la ville à la nuit tombée et l’anime au petit matin. D’abord privés, les kiosques deviennent concession de la ville de Paris dès 1874. Ils portent déjà fièrement leur dôme surplombé d’une flèche. Très vite, la guérite octogonale prend Paris pour atteindre le chiffre de 340 dans les années 1880. »

                                                      Pour des raisons pratiques et la recheche d’un espace plus grand, les édicules de type haussmannien que nous connaissons ont pris le relais de leurs aînés en gardant les caractéristiques décoratives d’origine. Ce parti-pris correspondait à une volonté de ne pas dénaturer l’identité de la ville en matière de mobilier urbain.

                                                      Dans la proposition des promoteurs de la pétition, les « conditions de vie » des kiosquiers sont prises en compte.

                                                      Quant à leur rémunération, elle est dépendante des distributeurs de presse, et plus ou moins affectée par le loyer demandé par la mairie de Paris. Mais c’est un autre problème.


                                                    • glenco01 13 juillet 2016 10:41

                                                      Cet article confirme les analyses de l’Union Populaire Républicaine :
                                                      Petit à petit, les références traditionnelles à la France disparaissent.

                                                       

                                                      • Fergus Fergus 13 juillet 2016 12:00

                                                        Bonjour, glenco01

                                                        Ce n’est pas systématique, et cela dépend des élus en place dans les différentes villes.

                                                        On peut d’ailleurs observer cette tendance dans d’autres pays sur la planète. Ici, dans le cadre de l’éternelle querelle des « anciens » et des « modernes » ; là, en conséquence de la collusion entre les élus et les opérateurs privés qui bénéficient de concessions d’exploitation.


                                                      • glenco01 13 juillet 2016 15:12

                                                        @Fergusoui tout à fait, disons que ça fait d’une pierre deux coups
                                                        Merci pour l’article en tout cas. Les PPP sont un nid à corruption.


                                                      • Fergus Fergus 13 juillet 2016 16:31

                                                        @ glenco01

                                                        Les « PPP » (rappelons qu’il s’agit des partenariats public-privé) peuvent être en effet des « nids à corruption ». Et cela d’autant plus qu’ils sont toujours « bétonnés » par contrat au profit du privé, jamais au profit des contribuables.


                                                      • canard 54 canard 54 13 juillet 2016 12:29

                                                        Les parisiens récoltent les conneries de celle qu’ils ont élu, alors maintenant qu’ils se demerdent avec......


                                                        • Fergus Fergus 13 juillet 2016 12:57

                                                          Bonjour, canard 54

                                                          Rien ne dit que la ville eût été mieux gérée par Kosciusko-Morizet.

                                                          Qui plus est, s’en prendre à ceux qui ont élu telle ou telle candidate à la mairie (avec une marge étroite au total des votes d’arrondissement pour Hidalgo), c’est ne pas tenir compte de tous les autres. Or, gagnants et perdants sont de facto solidaires des actes positifs comme des actes négatifs de l’exécutif municipal.


                                                        • canard 54 canard 54 14 juillet 2016 17:57

                                                          @Fergus
                                                          Bonjour Fergus ;

                                                          Faut arrêter aussi de voter pour ces candidats style Morizet, qui ont participé à des gouvernements
                                                          Qui sont là juste pour leurs carrières et le tiroir caisse de l’état, il faut maintenant essayer d’autres listes lors d’élections.Celà ne pourra être pire que les clampins élus qui sont en place, mais les électeurs sont tellement c.. Rien dans le citron.

                                                        • Fergus Fergus 14 juillet 2016 18:44

                                                          Bonjour, canard 54

                                                          « il faut maintenant essayer d’autres listes lors d’élections »

                                                          C’est aussi mon avis. Tant au plan national qu’au plan local, il est urgent de donner un grand coup de pied dans la fourmilière (ou plutôt dans le panier de crabes !).


                                                        • Christian Labrune Christian Labrune 13 juillet 2016 12:46

                                                          Fergus,
                                                          Puisque vous vous intéressez à l’architecture parisienne, je serais curieux de savoir ce que vous pensez de la reconstruction des Halles. Il était difficile que ce fût pire que ce qui avait succédé aux pavillons de Baltard : au moins, la chose paraît énorme, aux dimensions d’une capitale, mais l’ensemble est tout de même assez ridicule : c’est comme une grande méduse qui se serait échouée là, ou comme une bouse de vache tombée du ciel. Le plus stupéfiant, c’est encore le « trou ». C’est à l’art d’intégrer harmonieusement les escaliers qu’on mesure le talent d’un architecte, mais là, rien n’est intégré, c’est un simple bricolage fonctionnel d’apprenti maçon, et cela n’a rien à voir avec l’art des architectes.


                                                          • Fergus Fergus 13 juillet 2016 13:13

                                                            @ Christian Labrune

                                                            Très franchement, il ne me semblait pas urgent de reconstruire les Halles. Cela dit, je n’étais pas en mesure d’évaluer les différents types de problèmes posés par l’ancien centre commercial.

                                                            Cela étant, le moins que je puisse dire est que le résultat de la reconstruction est consternant, au moins au niveau de la « canopée », d’une couleur hideuse et qui va très vite devenir un terrible casse-tête en termes de nettoyage comme cela a d’ores et déjà été souligné par des experts. Cela dit sans compter les problèmes de réverbération sur les immeubles alentour.

                                                            Sur le « trou » (l’atrium), je ne me prononce pas car je n’ai pas encore eu la curiosité d’aller voir de plus près ce qu’il en est. Ce sera fait dans les prochaines semaines. Pour ce qui est de l’art d’intégrer les escaliers, j’aime bien ce qui a été fait à Beaubourg.


                                                          • Christian Labrune Christian Labrune 13 juillet 2016 18:21

                                                            @Fergus
                                                            Il n’y a rien de plus génial que les escaliers de Beaubourg. Ils étaient tellement agréables que, désormais, on a fait en sorte qu’ils soient le moins possible fréquentés, en particulier par les utilisateurs de la bibliothèque. Or, c’était un des plaisirs de toute visite à Beaubourg, ce grand tuyau spectaculaire.
                                                            Ceux des Halles vous étonneront : ils ressemblent à ceux qu’un particulier ferait installer, à moindres frais, pour descendre dans une cave. Du béton coulé dans un coffrage, supporté par de maigres « colonnes » parallélépipédiques de pur béton !
                                                            La seule chose amusante, c’est quand il pleut. La « canopée » - quel nom ridicule pour une pareille chose ! étant concave à la différence de la plupart des couvertures d’édifices, l’eau se retrouve au centre et tombe verticalement au terme de sa course, du côté de St Eustache, en une énorme gerbe d’une dizaine de mètres de hauteur, dans une fosse protégée par un treillis destiné à empêcher les éclaboussures. C’est plutôt surprenant et, la première fois, j’avais cru qu’il ne s’agissait que d’un bricolage palliatif dans l’attente de la fin des travaux. Mais non, c’est destiné à perdurer.
                                                            Je n’aime pas toujours ce que fait Jean Nouvel, mais je trouve que vous êtes sévère avec la Philarmonie. Je n’ai pas encore vu l’intérieur, mais le bâtiment est surprenant, ne rappelle rien de connu en architecture : on croirait voir quelque chose qui serait tombé d’une autre planète, et au crépuscule, probablement à cause des revêtements de surface de l’édifice qui ont été particulièrement étudiés, c’est quelquefois magnifique.


                                                          • cétacose2 13 juillet 2016 13:35

                                                            Si vous recherchez un exemple de construction mégallosocialiste aussi laide qu’inutile ,rendez vous dans ce monumental étron d’inox et de verre qu’est le musée des confluences à Lyon ,surnommé par les gens du coin :musée des Conflatulences.......


                                                            • Fergus Fergus 13 juillet 2016 16:25

                                                              Bonjour, cétacose2

                                                              Dans un genre proche, la Fondation Pinault du Bois de Boulogne n’est pas mal non plus. Ou la Philharmonie de Paris ; mais la salle est géniale, une cousine de celle de Berlin.


                                                            • Anthrax 13 juillet 2016 20:17

                                                              @cétacose2

                                                              Puisque le concours de la plus grosse bouse est ouvert, je propose l’Hôtel de Ville de Montpellier http://www.montpellier.fr/570-hotel-de-ville.htm
                                                              Et pour être certain de gagner j’abats mon atout : devis 132 M€ ( à peu près 5 lycées...). Devis final 180 patates. Eh oui mon bon monsieur, c’est une mairie PS, elle a ses pauvres... 

                                                            • Ruut Ruut 14 juillet 2016 16:33

                                                              Cool des kiosques qui vont passer de beaux et solides a boites de conserves made in China.......


                                                              • Fergus Fergus 14 juillet 2016 17:39

                                                                Bonjour, Ruut

                                                                Et, circonstance aggravante, d’une grande laideur !


                                                              • CHALOT CHALOT 20 juillet 2016 18:03

                                                                Bonjour
                                                                Fergus

                                                                Puis-je mettre cet article avec ta signature sur notre blog associatif« familles laïques » de Vaux le Pénil ?
                                                                Bien cordialement
                                                                JF

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès