• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Passer ses vacances en Tunisie est un acte militant ?

Passer ses vacances en Tunisie est un acte militant ?

Le régime algérien a ressenti les révolutions de la Tunisie et de la Libye comme une menace mortelle pour sa propre pérénité. Pris de vitesse par la fulgurante révolution de jasmin, il n'a pas eu le temps de la contrarier. Mais il s'est largement rattrappé depuis. D'abord en apportant une aide massive à son compère Kadhafi. C'est uniquement à cause de l'appui sans faille du régime algérien que Kadhafi n'est pas tombé. Mais les puissances occidentales, qui le savent pertinement, et qui ont deux fers au feu, tentent de convaincre doucement cette association de malfaiteurs qu'est le régime algérien de lâcher le despote. C'est en cours de règlement, et le voyage récent du Ministre français des Affaires étrangères est principalement axé sur ce problème. Il faut ménager, n'est-ce pas, ce partenaire ombrageux qui agite une poire de gros contrats qui dépassent les 300 milliards de dollars.

Mais il y a aussi la Tunisie, que le régime algérien veut neutraliser, et domestiquer, au point où il dicte au gouvernement transitoire tunisien des désiratas complètement farfelus. Parce qu'il sait qu'il dispose de moyens de coertition particulièrement assassins.

Cela ne fait plus aucun doute. Le régime algérien a mis en branle une vaste campagne de déstabilisation de la Tunisie, en même temps qu’il déploie des montagnes de subversion pour aider le criminel Kadhafi à se maintenir au pouvoir.

Cette attitude n’est pas étonnante. Elle est même d’une logique incontournable. Le régime d’Alger, fondé sur la prédation économique, la repression des libertés publiques, et la subversion systémique, érigée en mode de gouvernance, ne pouvait pas s’accomoder d’un peuple libéré à ses frontières. Encore moins de deux peuples libérés, après tant de despotisme.

Le Président tunisien, qui a officiellement appelé les dirigeants algériens à « comprendre les changements démocratiques » qui ont cours dans son pays, s’est exprimé, en vérité, de façon très diplomatique. Parce qu’il ne peut se permettre raisonnablement de dénoncer les agissements chafouins et particulièrement dévastateurs de son puissant voisin, qui use de toutes sortes d’opérations de déstabilisation, pour tuer la révolution tunisienne, et provoquer le chaos dans ce pays. Il cherche, par tous les moyens, à faire regretter le régime policier de Benali. 

Le jour où les langues se délieront, et où les journalistes occidentaux feront un vrai travail d’information, le monde entier sera choqué de ce que le régime algérien a perpétré contre les peuples tunisien et libyen. Ce jour viendra. Et bien plus tôt que ne le croient les officines algériennes de la subversion, et de la contre-révolution.

Le régime algérien n’a pas encore compris que le train de la démocratie s’est réellement ébranlé en Tunisie, qu'ilest bel et bien parti, et qu'il il ne s’arrêtera qu’en gare. Une gare nommée Liberté.

Ce régime honteux, ce ramassis de crapules malfaisantes fait tout pour gêner une heureuse transition dans ce pays frère, parce qu’il perçoit la libération du peuple tunisien comme une menace pour sa propre pérennité.

Sachant que le tourisme est une ressource vitale, vraiment vitale, pour la Tunisie, et que les touristes algériens représentent une part très importante de cette manne (la deuxième après les Allemands), il a déployé sa machine de guerre subversive, en faisant courir des rumeurs d’insécurité en Tunisie. Il a réussi à installer une véritable psychose, au sein des populations algériennes qui passaient régulièrement leurs vacances en Tunisie, depuis des années.

Nul doute qu’il fera tout pour décourager les Algériens de se rendre en Tunisie cet été, quitte à agir directement au niveau des frontières, comme il sait si bien le faire.

Mais ces manipulations criminelles n’arrêteront pas la roue de l’histoire. Le peuple tunisien finira ce qu’il a commencé, parce que sa volonté est inébranlable, parce qu’il est sobre, parce qu’il est heureux d’avoir recouvré sa dignité humaine, parce que ses espoirs sont immenses, que son civisme est à la hauteur de ses rêves, et qu’il parviendra à surmonter tous les obstacles qui sont dressés sur son chemin, par le régime criminel d’Alger, et autres groupes occultes qui espèrent inverser le cours de l’histoire.

Mais nous, Algériens et Algériennes, devons contrer cette volonté assassine du régime qui nous opprime, et qui cherche à punir les Tunisiens, pour avoir chassé ceux qui les broyaient. Nous devons dénoncer la campagne insidieuse du régime algérien. Nous devons la démentir. Pour que tous les Algériens apprennent que la Tunisie est non seulement un pays sûr, mais qu’elle est devenue un pays libre.

Que tous les Algériens qui ont l’habitude de passer leurs vacances en Tunisie ne se laissent pas dissuader de continuer à le faire. Et que ceux parmi eux qui ne connaissent pas ce beau pays fassent oeuvre utile en s’y rendant. Ils découvriront un pays merveilleux, un peuple apaisé et souriant et un accueil fraternel.

Passer ses vacances en Tunisie est devenu un acte militant. Chaque famille algérienne qui passera ses vacances en Tunisie, en plus du plaisir qu’elle y trouvera, apportera une pierre pour la construction de la nouvelle Tunisie. Dans un nouveau Maghreb.

En plus d’éviter à l’économie tunisienne de graves manque-à-gagner, nous agirons contre notre propre régime, puisque ce qui le dérange est forcément dans l’intérêt de nos peuples.

Ces souffrances inutiles que le régime algérien inflige aux Tunisiens sont vouées à l’échec. Parce que le peuple tunisien ne se laissera pas voler son immense victoire, par de vils charognards.

Et que de partout, de tous les pays du monde, du sein même des milieux populaires qui croient en l'Homme, et en sa volonté farouche de recouvrer sa dignité, naisse le désir ardent d'aller à la rencontre d'une vraie révolution, pour aller y passer des jours de bonheur, où le soleil tutoie la mer, où les rires des enfants sont des éclats de cristal. Aller passer ses vacances en Tunisie est un acte militant. Que s'y rencontrent tous les hommes et les femmes de bonne volonté, et que la volonté des peuples soit faite.

L’hymne de la Tunisie ne contient-il pas cette belle sentence ? : « Si un peuple aspire un jour à la Vie, force au joug de se briser, et au destin de se soumettre ! »

Le peuple tunisien vivra.

Sa belle révolution soufflera sur toute la région, et balaiera les miasmes de l’oppression. Et qui sait ? Peut-être parlerons nous, un jour, de vacances qui ont boosté une révolution. 

Le jour n’est pas loin où nos peuples affirmeront leur pleine volonté. Vive la Tunisie ! Vive le Grand Maghreb des Peuples. Vivent tous les peuples de la terre.

 

D.Benchenouf


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 21 juin 2011 11:26

    Hélas ... j’ai de plus en plus l’impression que la « Révolution Tunisienne », idem pour l’Egypte, a consisté à se débarrasser du despote et de ses proches et ... à s’arrêter là.
    Il y a toujours une classe ultra minoritaire qui tient les leviers du pouvoir, des généraux qui reprennent les commandes ... le même système prédateur toujours en place.

    Pour faire une vraie révolution, il fallait aller bien plus loin, en déposant les députés, créant des assemblées populaires, re-nationalisant les banques et autres industries indispensables...

    Les Grecs et les Espagnols montrent le chemin. Ils n’en sont pas encore au bout, mais c’est la bonne direction.


    • pseudo_name 21 juin 2011 11:57

      Je pense qu’on ne pourra tirer des conclusions qu’après au moins deux ans il est encore trop tôt.

      Pour ce qui est de Grecs je me demande d’où vous tenez vos informations ? Ils sont entrain de TOUT vendre, je ne vois guère de re-nationalisation de banques !


    • Alpo47 Alpo47 21 juin 2011 17:11

      Lorsque je parle des exemples Grecs ou Espagnols, je parle des mouvements populaires actuels qui montrent la voie d’un soulèvement des peuples pour changer le système.
      Nationalisations et autres ... c’est ce que les peuples vont devoir obtenir des dirigeants, d’une manière ... ou d’une autre.


    • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 21 juin 2011 13:16

      Je souhaite que l’administration du site retire le point d’interrogation du titre. C’est plutôt un point d’exclamation qui conviendrait. Merci.


      • papi 21 juin 2011 17:47

        @ l auteur

        La situation en Tunisie est loin d’être redevenue claire et sans danger !! Des quartiers sont encore livrés à des individus non recommandables,certes des profiteurs mais que je ne souhaite pas du tout rencontrer .. Je n’irai certainement pas faire prendre le moindre risque à ma famille, Désolé mais l’acte militant sans moi ..
        Maintenant si d’autres se sentent des âmes de héros, je leur cède volontiers la place..


        • Pinkette234 Pinkette234 21 juin 2011 19:03

          Je reviens de Tunisie ou tout à l’air normal.
          Quelques uns s’en tirent mieux que d’autres !
          Mais les personnes avec qui j’ai parlé,font attention...Pas de barbus !!!
          Moi non plus,je ne sais pas ce qu’il va advenir de la Tunisie....mais j’ai bon espoir.
          J’y retourne au mois de mars ou avril 2012


          • Henri François 21 juin 2011 19:30

            à Pinkette,
            Merci pour votre témoignage dont devrait s’inspirer Papi. Mais pourquoi attendre mars ou avril prochains pour y revenir ?. Je vous invite à y retourner bien avant. Vous y seriez notrre invitée, à Kélibia, qui demeure un véritable paradis. 


          • Henri François 21 juin 2011 19:40

            A vous tous,
            La Tunisie n’a pas besoin des seuls « touristes » algériens mais aussi de tous les autres français, allemands ou italiens.
            Pour y vivre depuis une quinzaine d’annés je puis vous assurer que la sécurité - assurée en grande partie par une armée exemplaire - y est certaine malgré quelques faits divers que le citoyen ne connaissait pas jusque là car non informé par une presse cadenassée.
            Certes le peuple, surtout rural, aura de sérieux efforts à faire pour découvruir la démocratie, mais il le fera sans trop de heurts en u mettant du temps.
            Que ceux qui doutent encore viennent se rendre compte sur place de la maturité et de l’accueil du tunisien.


            • OMAR 21 juin 2011 21:31

              Omar 33

              Benchenouf : "D’abord en apportant une aide massive à son compère Kadhafi...

              Donnez des preuves réelles, palpables, tangibles, et nous nous ferons un plaisir à les divulguer au peuple algérien...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès