• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Paul-Eric Blanrue franchit la ligne brune

Paul-Eric Blanrue franchit la ligne brune

Ah, en voilà un qui vient de franchir le Rubicon. Souvenez-vous, c’était ici-même sur Agoravox, en décembre dernier, avec l’annonce par l’auteur lui-même de la sortie du livre « Israël et les juifs ». Repris avec applaudissements par d’autres. L’auteur venant même au passage crier au « scandale » du retard de sortie de son ouvrage en France alors sorti en Belgique depuis six mois, et quelques autres reproches fait à des confrères journalistes, dont un très beau « on est allé jusqu’à me reprocher de m’être rendu au procès de l’humoriste Dieudonné, contre qui a été requis un an de prison avec sursis dans l’affaire du Zénith » sur lequel nous allons revenir. L’homme s’emballant assez vite vers une dénonciation de l’absence de liberté d’expression en France. Aujourd’hui, le même auteur, au nom de cette même liberté, y compris celle de dire des âneries, vient défendre sur son site un négationniste notoire, emprisonné pour cela en ce moment en Belgique après l’avoir été en France : en ce sens, comme Dieudonné venu jouer sur scène la farce Faurisson, Paul-Eric Blanrue vient de franchir la ligne brune, en cherchant à défendre l’indéfendable, en oubliant que celui qu’il encense est un admirateur de l’hitlérisme, quelqu’un qui a été exclu de l’Education Nationale par (François Bayrou) pour avoir tenté de refaire l’histoire à sa façon, notamment avec le massacre d’Oradour sur Glane et avoir nié l’holocauste. Blanrue exprimant de façon sidérante un axiome mille fois déjà entendu chez tous les négationnistes, comme quoi ce ne sont pas les idées de Reynouard qu’il soutient, mais le fait que ce dernier ne puisse pas les exprimer, ce qui est assez croquignolet comme argument. Eternel débat du « tout laisser dire », y compris la négation des chambres à gaz et celui de l’holocauste, ce qu’empêche justement de faire la loi Gayssot, que l’auteur demande bien sûr d’abroger. Blanrue, en tenant ce genre de propos vient de franchir le pas en se faisant le héraut d’une cause perdue et d’un individu qui n’en vaut vraiment pas la peine : c’est bien d’un nazi, même pas « néo », dont il s’agit et de rien d’autre : Reynouard l’a écrit, s’en vante depuis des années, il suffit de s’en rappeler. Ce que Blanrue vient visiblement d’oublier, ou feint d’ignorer.

 
La phrase de Blanrue "me reprocher de m’être rendu au procès de l’humoriste Dieudonné, " est à décrypter en effet en détail, car il a effectivement été photographié ce jour là avec toute une clique de négatonnistes de haute volée, le gratin de ceux qui nient l’existence des chambres à gaz, venus eux aussi défendre en effet l’indéfendable Dieudonné. "Une cour des miracles négationniste" titrait ce jour là à juste raison Reflex(es), qui parlait même de la "dream-team de Faurisson". A savoir : "Michelle Renouf (puisqu’elle se présente ainsi) est une révisionniste anglo-australienne. Ou plutôt une espèce de porte-parole de la mouvance, voire d’icône. Très proche de l’anglais David Irving" (l’auteur anglais qui nie l’existence de l’holocauste), qui "participa à la conférence de Téhéran en décembre 2006". Son dernier exploit à consisté à venir défendre l’évêque Richard Williamson, unanimement critiqué pour ses déclarations scandaleuses sur l’holocauste. Mais aussi Peter Rushton, créateur avec Eddy Morrison et Kevin Watmough du "White Nationalist Party", une émanation du BNP jugé trop "mou" ! Sur un cliché, notamment, celui qui ouvre ce texte, on reconnait, un verre à la main, de gauche à droite : Faurisson, Renouf, Blanrue et Dieudonné. Belle brochette en effet !
 
Blanrue, dans sa lettre, évite soigneusement de citer plusieurs choses au sujet de Reynouard : comme il semble tant tenir à la liberté d’expression, on va se faire un plaisir de lui rappeler : en particulier l’appartenance de Reynouard au PNFE, parti de Claude Cornilleau qui se réclamait « catholique, national-socialiste et révisionniste ». Oui, vous avez bien lu : "national-socialiste", à savoir... clairement nazi, écrit noir sur blanc, comme le précise l’Express du 8 juillet 1996."Après quelques tergiversations, Claude Cornilleau - qui, entre-temps, a réussi à être élu conseiller municipal RPR à Chelles ! - fonde, en 1987, le PNFE, un groupuscule ouvertement néonazi. Défilés paramilitaires au château du Corvier, (une propriété achetée par le gérant de la librairie néo-nazie Ogmios) uniforme brun frappé d’un brassard rouge rappelant celui des SA, publications, comme Le Flambeau, ouvertement antisémites : le PNFE regroupe entre 50 et 200 militants, souvent très jeunes. « C’est le seul parti à avoir été capable d’intégrer durablement des skinheads », explique Jean-Yves Camus. Le parti de Cornilleau vient par ailleurs de recevoir le renfort des troupes de Mark Fredriksen, ancien candidat du Front national aux législatives de 1978 et fondateur de la Fane, un groupuscule néonazi dissous au début des années 80."
 
On peut aussi ajouter "raciste, antisémite et xénophobe", car le PNFE l’était aussi. Un parti qui ne faisait pas que des beaux discours : "Les membres du PNFE ont commis des profanations de sépultures, des agressions et des incendies contre des foyers d’immigrés et des locaux du PCF entre 1986 et1989, dans le sud de la France. En décembre 1988, l’explosion d’une bombe artisanale dans un foyer Sonacotra à Cagnes-sur-Mer fit un mort et 12 blessés, mais l’enquête se termina par deux non-lieux. Le 24 avril 1997, le principal inculpé pour la profanation du cimetière juif de Carpentras dans la nuit du 8 au 9 mai 1990 était un ancien membre du PNFE". L’actualité récente est là pour nous rappeler que d’encenser aujourd’hui ce genre de personnage auteur de ce genre de choses est excessivement dangereux. Or Reynouard en est issu !
 
Reynouard, ou le négationnisme viscéral  : "Reynouard, âgé de 38 ans, avait écrit, imprimé et diffusé un fascicule de 16 pages intitulé "L’Holocauste, ce que l’on vous cache", auprès de musées, de syndicats d’initiative et de mairies d’Alsace. Il avait déjà été condamné en 1996 à trois mois de prison avec sursis et 15 000 francs d’amende, alors qu’il enseignait à Honfleur (Calvados). L’année suivante, il avait été révoqué de l’Education nationale pour avoir stocké sur l’ordinateur du lycée professionnel de Honfleur où il exerçait, des textes remettant en cause le massacre d’Oradour-sur-Glane par la division SS Das Reich. Il avait également proposé à ses élèves un exercice sur les statistiques de mortalité dans le camp d’Auschwitz en se basant sur une publication révisionniste". Non, vous ne rêvez pas : enseignant, il avait osé aller jusque là, en 1997 déjà, et s’était vu immédiatement débarqué par son ministère de tutelle pour manquement grave à l’éthique professorale. Condamné dans la foulée pour négationnisme, il avait fui en Belgique avant de se faire attraper par un lieutenant de police de la brigade criminelle, plutôt adroit, en 14 novembre 2006, dans le train de Bruxelles-Paris, en se rendant à une conférence de néo-nazis parisiens ! Réfugié en Belgique chez son ami Siegfried Verbeke, ancien du VMO, les néo-nazis flamands (arrêté en Hollande le 5 août 2005 et condamné à 10 ans de privations de droits civils et politique), puis en Suisse... en Belgique, où il ressortira ses cassettes... en flamand ! Verbeke, continuant sa croisade négativiste à Courtrai... avec son frère Herbert, lui aussi négationniste (lui, il doute du journal d’Anne Frank !).
 
En ce sens, sur son appartenance au nazisme, les écrits de Reynouard ne laissent en effet planer aucun doute. Voici comment il s’est décrit lui-même il y a quelques années : "Vers quatorze ans, j’ai pu contempler les photos du IIIème Reich. J’ai rapidement compris que le vrai socialisme, celui auquel j’aspirais, avait été réalisé par Adolf Hitler. Ce fait m’apparaissait comme une évidence. Lorsque je m’en ouvrais aux adultes, ils répondaient en invoquant les “atrocités nazies”. Pendant longtemps, j’y ai cru. Mais j’admirais tout de même Hitler pour ses réalisations sociales et je disais : “Il faudra refaire un État national-socialiste sans les camps.” On me répondait que c’était impossible car le national-socialisme menait naturellement aux camps de la mort. Dans ma tête pourtant, je n’arrivais pas à comprendre comment un tel régime, si bon pour son peuple, avait pu mener à de telles atrocités. La franche dichotomie me troublait et m’amenait à douter parfois. Mais tout le monde me le disait… Alors je restais seul, un peu honteux, avec mon “national-socialisme”. Dans ces aveux, il y a toute l’ambiguité savamment entretenue par les négationnistes à la Faurisson : la réhabilitation du nazisme, mais sans mettre en avant la personnalité sulfureuse d’Hitler, ce qui représente une belle prouesse de pensée. Pour ceux qui en douteraient encore, il y a une photo pour leur rappeler : celle d’un Reynouard plutôt jeune effectuant en réunion le salut nazi. Aucun doute possible sur son admiration et son penchant pour le nazisme ! Un Reynouard qui a édité depuis des dizaines de brochures encensant Hitler, dont visible ici en bas du texte ce "Hitler, l’homme de la providence".
 
D’autres prennent le problème dans l’autre sens, en tentant de lustrer tant que faire se peut la personnalité même du Furher ou des dignitaires nazis "bons pères de famille" (Tel sans doute Goebbels qui empoisonnera toute sa progéniture au cyanure ainsi que sa compagne Magda avant de se suicider lui-même !). En ce moment, sur Cent Papiers, un autre auteur, Gilles Bonafi, fait dans le genre, en proposant des photos d’Hitler sortant d’une église ou du mariage de Goebbels, laissant entendre que jamais l’église n’aurait laissé entrer de tels monstres. L’auteur tient la même argumentation que les négationnistes, à savoir une tentative de réhabiliter Hitler, son credo de base étant que ce qu’on a appris sur lui à l’école est "faux" : exactement l’argumentaire faurissonien ! S’en rend-t-il compte, au moins ? Dans un site néo-nazi découvert l’hiver 2009 à Méteren, dans le Nord par mes confrères de la Voix du Nord, il y avait des milliers de lignes présentant la même argumentation foireuse. Sous la photo d’Hitler en compagnie de ses bergers allemands, l’auteur du site avait posté comme légende "un gars qui aime les animaux ne peut pas être méchant". Chez Reynouard, c’est le "national socialisme si bon pour le peuple" : un peuple allemand qui a vite eu un aperçu de cette fabuleuse "bonté", dès 1933, avec la création des premiers camps d’internement ! Blanrue, comme Reynouard, ont sans doute oublié la phrase de 1934 du premier commandant de Dachau, Theodor Eicke : "Ne jamais "faire acte de charité à l’égard des ennemis de l’Etat... Tout sentiment de pitié... serait indigne d’un SS". A Orianenbourg, les premiers arrivés sont des allemands, des démocrates ou des communistes en grande partie, et non pas des juifs. Reynouard a une étrange vision du bonheur des peuples... à croire qu’une photo d’Hitler prenant dans ses mains une petite fille l’absous de tous ses crimes. Dans le camp de "papa Eicke", on en retrouvera aussi, des visages de jeunes filles. Mortes, jetées au milieu d’autres corps décharnés. Ceux qui sortaient des chambres qui "n’existent pas", sans doute. Dans les camps, "on gazait des poux", il est vrai, dira l’ignoble Darquier de Bellepoix. Le commissaire général aux Questions juives de Vichy, de 1942 à 1944.
 
Comme Blanrue et lui ont une étrange vision de l’holocauste : "ll fait partie de ces chercheurs se proclamant « révisionnistes » et qualifiés de « négationnistes » car ils ne croient pas à l’existence des chambres à gaz homicides dans les camps de concentration allemands" nous dit-il pour nous le présenter ; voilà bien le pont franchi, celui du négationnisme. Selon Blanrue, il n’y avait donc pas de chambres à gaz dans les camps : c’est bien du Faurisson ! On lui conseille la lecture de quelques ouvrages, comme celui de Philip Mûller "Trois ans dans un chambre à gaz d’auschwitz", relatant l’histoire effroyable des "Sondergbehandlung" (ou le témoignage de Dow Paisikovic). L’actualité est là pour lui rappeler les faits. Les ignorer sciemment est une horreur de plus. La France peut-elle laisser écrire ce genre de choses ? Personnellement, je dis : NON. Non à un Reynouard hantant les sites néo-nazis de ces "lettre à Jean-Marie le Pen" jugé trop conciliant , et vantant toujours... les vertus du nazisme, qu’il ne peut désormais faire "avaler" par l’opinion qu’en niant l’holocauste : "de sorte qu’il est vain de prétendre s’opposer à la décadence en se désolidarisant du fascisme. Il n’est qu’une façon de faire valoir les idées vraies de restauration nationale et européenne, c’est d’œuvrer sans voile et sans concession à la dédiabolisation du fascisme et du national-socialisme. Or, on y parviendra qu’en dévoilant la vérité historique, toute la vérité historique, notamment celle sur le prétendu « Holocauste ». Tel est le point de départ de la reconquête véritable" (dans le forum de "Aime et Sers", site néo-nazi dénoncé aujourd’hui par la LICRA).On comprend alors l’incroyable ’acharnement des négationnistes à vouloir à tout prix nier l’existence de l’extermination : c’est la seule façon pour eux de nous fabriquer un Hitler présentable, et ainsi de réhabiliter le nazisme. "Hitler, sans les camps" nous dit candidement Reynouard ! C’est du Faurisson pure souche, qui osera un jour un "Hitler n’a jamais ordonné ni admis que quiconque fût tué en raison de sa race et de sa religion. Je ne cherche à outrager ni à réhabiliter personne." Hitler ayant lui-même dit le contraire (avec ses généraux) c’est bien d’une tentative de réhabilitation qu’il s’agit, et pas qu’un seul problème de chambres à gaz !
 
Paul-Eric Blanrue évite aussi de parler de lui-même, et de son parcours qui le plombe sérieusement..."il fut ainsi le directeur de publication du Bulletin Légitimiste, feuille d’information royaliste de la région Lorraine dont le rédacteur en chef adjoint était Thierry Gourlot (cadre du Front National, aujourd’hui responsable du Groupe FN au Conseil Régional de Lorraine, et accessoirement membre de la police ferroviaire de la SNCF, la SUGE), et l’un des principaux collaborateurs Jean-Marie Cuny. Nous vous laissons découvrir le comité de parrainage, il est des plus explicites. On sait aussi que PE Blanrue fit un passage au FN en Moselle durant ces mêmes années (collaborant même à la feuille locale du FN intitulée La Flamme). Disparaissant durant quelques années des milieux activistes, il fonde dans les années 1990 le Cercle Zététique qu’il dirige jusqu’en 2004, un an avant sa disparition. Son successeur à la présidence du cercle, Patrick Berger, créera dans la foulée la Radio Vraiment Libre (RVL), radio qui dès le début ouvrira son antenne à des gens comme Alain Soral ou Alain de Benoist". Et bien d’autres choses encore que je vous laisse découvrir (en liens).
 
"Au procès de Faurisson, "Egalité & Réconciliation" était en effet représenté par Marc Georges et Julien Limes", note encore Reflex(es). Aux "Conférences" du groupe de Soral, on a pu admirer des gens comme Jean Robin, chantre de la "Judéomanie" (l’homme qui a un avis sur tout, même de se fâcher avec Soral...), Jean-Marie LePen, mais aussi Serge Ayoub, plus connu sous le nom de "Batskin", tant admiré par Christine Tasin, de Riposte Laïque  : cette dernière preuve vivante que la "gauche brune" existe bel et bien ! Mais aussi "Thomas Werlet du Parti Solidaire Français (l’homme qui est nostalgique du 6 février 1934 !) et Charles Alban Scheppens" note encore le site. Scheppens, le président de l’association Fraternité franco-serbe (dont la marraine est... Jany Le Pen), ancien du Renouveau Français, "souvent accompagné de ses hooligans du PSG". Scheppens, lui aussi au CV très chargé... "Présent systématiquement à toutes les « sorties » du RF dans la rue, le plus souvent au côté de son grand ami Thibaud de Chassey, Charles Alban est un sacré personnage : ce catholique traditionnaliste était l’animateur du « Groupe Nationaliste Bourgogne » à la fin des années 1990, dont le logo faisait alors clairement référence au rexisme de Léon Degrelle. Il fut ensuite secrétaire départemental puis régional du FNJ Bourgogne. Charles Alban sera encore candidat FN en Saône-et-Loire aux élections régionales de mars 2004. FNJ Bourgogne Fréquentant la tribune Boulogne du Parc des Princes (où il vend des écharpes pour financer la FFS et recruter ses hommes de main), il ne rechignait pas à faire la protection rapprochée de Soral, en compagnie de deux anciens leaders du GUD et apporter un soutien actif à Kémi Séba lors de ses nombreux procès et conférences de presse." 
 
Pour en revenir à Reynouard, "il se présente volontiers comme catholique traditionaliste" nous dit simplement Blanrue. Pas très catholique, en fait : c’est en fait un sédévacantiste. Une drôle d’espèce dans l’arbre généalogique complexe du sectarisme catholique. Qui se résume à un joli groupe de fêlés, dont la croyance repose sur le fait que depuis 1958 (et la mort de Pie XII) les papes qui ont suivi ne sont que des usurpateurs, ayant laissé "passer" les réformes de Vatican II de JeanXXIII ! Sa femme, elle, étant plutôt partisane de la "Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X" (FSSPX), où il se cachera... des divergences de vue qui n’ont pas empêché l’apparition de 8 enfants, dont Blanrue fait un argument pour reprocher à l’état belge l’emprisonnement actuel de son nouvel héros. La pauvre ; vous pensez, donc, huit enfants : Reynouard n’est pas "traditionaliste" pour rien.  Ou l’est, mais à une capote près.
 
Reynouard, oublie également Blanrue, est ouvertement antisémite : il a édité, entre autres, la brochure "le complot judéo-maçonnique" (visible aussi ici en bas du texte) qui constitue "l’éternelle obsession des antisémites", la vieille panacée hitlérienne d’un vieil habitué des rencontres négationnistes. En décembre 2002, on le retrouvait par exemple à la ’’Third International Historical Revisionism Conference’’, un rassemblement négationniste organisé à Trieste (en Italie) par "Nuovo ordine europeo", une organisation néonazie. Un antisémite en "fuite" qui, en décembre 2009, venait tranquillement faire son exposé au XIII eme Forum de la Nation auquel assistaient Bruno Gollnisch, Pierre Vial et quelques degellistes, et Pierre Sidos ! Sans oublier "Georges Theil, négationniste condamné en 2006 à six mois de prison ferme pour avoir qualifié les chambres à gaz de “bobard” ! 
 
Plus inquiétant encore, le texte de Blanrue a été briévement mis en ligne sur Bellaciao preuve que l’entrisme des groupes de l’extrême droite auprès de l’extrême gauche fonctionne : à gauche, c’est Riposte Laïque le meilleur exemple. Bellacaio, dévoré de l’intérieur par Jean Bricmont., partisan de la notion de "déclin de l’occident"... Celui qui écrit aussi "comment ne pas voir que le discours sur l’holocauste est instrumentalisé pour soutenir Israël et pour faire taire les critiques"...ce qui laisse cours à toutes les interprétations possibles. Les sites antifacistes, plus vigilants, ne s’y sont pas laissés prendre, en dénonçant aussitôt la présence d’un texte faisant la part aussi belle au négationnisme. Au demeurant, il convient donc de rester vigilant, et de dénoncer aujourd’hui et au plus vite l’attitude d’un auteur qui a fini par montrer sa vrai nature : à force de détester les juifs, en mélangeant judaisme et politique israélienne, surtout, il en arrive aujourd’hui à refuser l’existence même des chambres à gaz !
 
Un historien nous avait pourtant prévenu : en démocratie, il convient de faire attention à cette droite qui verse extrême et qui nous ressort ces vieux plats froids. C’est Zeev Sternhell, bien entendu :"On peut penser que la démocratie d’aujourd’hui est plus forte que celle du passé en raison d’une certaine expérience. Mais est-ce une garantie suffisante pour nous assurer que les institutions démocratiques ne s’écrouleront pas une deuxième fois ? De plus, l’économie libérale ne garantit pas l’existence de la démocratie : le fascisme italien était porté par une économie libérale et les Nazis n’ont jamais nationalisé le système économique. Bien que l’Europe ne connaisse pas aujourd’hui les conditions économiques et sociales de l’entre-deux-guerres, le problème de l’émergence de partis d’extrême droite est réel. Je pense que la droite libérale détient la clef du problème. L’expérience nous a appris que la droite libérale a permis à Mussolini d’arriver au pouvoir et qu’elle n’a pas non plus empêché d’y accéder. Si elle ne refuse pas catégoriquement toute forme de collaboration avec les droites extrêmes, nous risquons d’être confrontés à d’énormes difficultés". Or, en ce moment, la droite libérale... elle fait dans la récidive de 2005
 
 
L’appel à la vigilance du 13 juillet 1993 du Monde, cité un peu plus loin, est donc toujours d’actualité. Encore davantage avec les propos actuels de ministre ou même du chef de l’Etat. Le danger principal étant la convergence des extrêmes, de gauche et de droite, sur des notions chères aux mouvements nazifiants. L’heure n’est surtout pas à nous faire un paquet-cadeau antisémitisme-islamophobie, auquel on vient d’ajouter une vieille peur ancestrale, celle du gitan. Nous n’avons pas à préparer de nouveaux triangles colorés, que ce soit clair, et Paul-Eric Blanrue n’a pas à venir jeter son huile sur le feu en faisant d’un pro-nazi avéré un martyr de la république ! 
 
"Que des idéologues d’extrême-droite déploient une activité d’auteurs et d’éditeurs au sein de réseaux antidémocrates et néonazis n’est pas un fait nouveau", nous disait donc le Monde il y a 17 ans déjà. "Mais cette activité ne se cantonne plus désormais dans une sorte de clandestinité. Sa visibilité nouvelle la rend donc aisément vérifiable à qui veut bien prendre la peine de se renseigner. Or les mêmes gens ont entrepris depuis un certain temps de faire croire qu’ils avaient changé. Ils mènent pour cela une large opération de séduction visant des personnalités démocrates et des intellectuels, dont certains connus pour être de gauche. Mal informés de cette activité et de ces réseaux, ou les ignorant tout à fait, ceux-ci ont accepté de signer des articles dans des revues dirigées par ces idéologues. Une fois piégées, ces signatures accréditent évidemment l’idée que le prétendu changement est une réalité."
 
 
Restait encore à vérifier qui allait oser encore répandre l’idée de cet appel : pas de surprise, on tombe bien sur les sites d’extrême droite ou antisémites :
 
 http://www.mecanopolis.org/?tag=vincent-reynouard
"Mecanopolis, site suisse "altermondialiste" , animé par une "brillante équipe". Une brillante équipe en effet nous dit "appelauxsansvoix" : 
 -Faouzi Elmir est un habitué de tout les sites dextréme droite français en particulier des site la banlieue sexprime ou alterinfo proche de la mouvance soral-Dieudonné 

- Agata Kovacs ecrit et contribue régulièrement a des textes que lon retrouve sur un site d’extrême droite français nommé "toutsaufsakozy" fondé par un membre du front national français et issu d’une mouvance proche dun certain Herve Ryssen un négationniste particulièrement violent 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Herv% (...) 

- Antoine Decaen est lui animateur dun blog ouvertement d’extrême droite au graphisme emprunt de tout les clichés et les iconographies les plus abominables du fascisme du nom de cercle futur ou il ne cache même pas son appartenance au site mecanopolis bien au contraire 
cercle-futur.blogspot.com/2010/04/presen tation-de-mecanopolis.html 

- Un Antoine Decaen qui recommande sur son site de lire tout les auteurs de l’extrême droite française comme Brasillach de fascistes comme Evola, Franco ou Mussolini, un Antoine Decaen qui nhésite pas non plus a pleurer et commémorer sur sont site la mort dEugène Terreblanche le leader neo nazi blanc sud Africain qui fut un des plus violents supporter de l"apartheid qui sévissait en Afrique du sud. 
cercle-futur.blogspot.com/2010/04/funera illes-de-terreblanche-vendredi.html 

- quand aux amis de Antoine Decaen présents sur son site ils sont carrément fascistes et neos, nazis puisquon y trouve sur son blog des liens vers les sites suivants :
Alexandre Junod ASKESIS Association des amis de Robert Brasillach Azione TradizionaleBADABING Blog de Jean Borella Blog des amis de Robert Brasillach C.E.P.E Casapound Dominique Venner Egalité & Réconciliation Europe Maxima Folk Advance (site en anglais) Forum VIVAMAFARKA Genève Non Conforme Graphisme Identitaire Institut néo socratique, Julius Evola, Le chemin sous les buis,Le Projet Juif Les Amis d’Alain de Benoist Les Intransigeants Lutetia Dandy Club Mecanopolis Meridien Zero (RBN France) Mister ArkadinMouvement d’Action Sociale Mouvement des damnés de l’impérialisme NoReporter Oswalds Spengler Parti Anti Sioniste Polémia Radio Bandiera Nera en direct (Flash player) Radio Courtoisie Scriptoblog Terre et Peuple Vertus et Combat VoxnR Yanndrac citations ZENTROPA" 
 
Mais aussi sur un des sites les plus antisémites existants :
http://guionnet.wordpress.com/
Fait par un monsieur qui visiblement m’adore personnellement : l’"Aigle Noir", associé visiblement à une égérie qui m’apprécie tout autant :
http://guionnet.wordpress.com/2010/06/23/momo-en-chaleuri/
être détesté par eux est un régal !
Ou encore sur"La Quenelle" qui va rappeler à certains ici pourquoi ce mot revient chez les mêmes :
http://pensetouseul.unblog.fr/2010/08/06/vincent-reynouard-un-an-de-prison-pour-des-recherches-historiques/
 
Pour s’en soigner radicalement, on peut lire impérativement :
http://www.phdn.org/
http://reflexes.samizdat.net/
http://www.licra.org/
à contacter ici :
http://www.licra.org/contacter-la-licra
 
 
 
 

Documents joints à cet article

Paul-Eric Blanrue franchit la ligne brune Paul-Eric Blanrue franchit la ligne brune Paul-Eric Blanrue franchit la ligne brune Paul-Eric Blanrue franchit la ligne brune Paul-Eric Blanrue franchit la ligne brune

Moyenne des avis sur cet article :  2.02/5   (145 votes)




Réagissez à l'article

289 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 11 août 2010 11:14

    Contrepoint bienvenu. Bravo pour la célérité


    • Lapa Lapa 11 août 2010 11:15

      célérité de ce rappel. (message bouffé)


    • Traroth Traroth 11 août 2010 17:18

      J’ai vu ce livre (au Virgin Megastore près de chez moi, hein...), mais un livre qui prétend parler d’Israël et dont le titre contient « les Juifs », ça ne peut pas m’intéresser. Le fait que les Israéliens soient juifs, je m’en fous.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 11 août 2010 17:21

      Argument :

      J’ai bien entendu le propos de VR dans cette vidéo, il déclare en substance que les organisateurs, financiers, et livreurs d’acier vers l’Allemagne en vue d’une guerre en Europe ont également programmé le procès qui suivit, à Nuremberg, au cours duquel l’absence de preuves ne faisait pas foi. Ce complot leur permit de balancer deux bombes atomiques sur le Japon sans que personne ne viennent à leur reprocher et ainsi, ils sortaient vierges et vainqueurs des opérations focalisant l’ensemble des parties sur l’horrrible shoah.

      Si complot il y a bien eu, il apparait donc que le but était de faire disparaitre de la carte mondiale les descendants de Judas, les juifs, traitres à Jésus, par tous les moyens. et il apparait donc probable et pas impossible qu’ils aient disparus des cotes allemandes et polonaises par la mer. A part les difformes handicapés, homos, et autres tarés fruits de leurs mélanges déconnant, nombre d’entre eux pourraient encore exister aujourd’hui, la partie pure de la race. Seuls les Mormons pourraient le prouver.

      C’est, ce me semble, la question qu’il est désormais interdit de poser, et cela prouve donc bien que les comploteurs sont dans les murs de nos institutions françaises, habilités à faire les lois actuelles d’obligation à croire leur mensonges et à accepter de tirer un trait sur notre liberté de parole. Malheureusement pour ces législateurs, le net véhicule plus vite qu’il ne le souhaitent les débats et conclusions que chacun peut tirer. Parmi ces acteurs ici présent, il en est encore beaucoup qui déclarent ouvertement leur soumission à la loi et donc, affichent une notion étroite de dialogue digne des pires périodes de l’histoire, inquisition comprise.

      Autre question : Pourquoi les alliés qui n’étaient donc pas au courant de la solution finale, n’ont ils pas quand même bombardés les voies de communication routières et de chemin de fer vers ces camps ?

      Argument discutable.


    • frugeky 11 août 2010 11:31

      Comment peut-on se réclamer du fascisme ?
      Le bien-être des peuples ?
      La grandeur d’une nation ?
      Ou plus simplement le fait de pouvoir s’en prendre à plus faible que soi tout en laissant faire l’« élite » qui vous tond ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 août 2010 11:22

      Eh bien, il va pleuvoir des poules dentées, je plussoye ce papier de Morice, non sans vous rappeler, Momo, que ça fait plaisir à voir que vous compreniez enfin les accointances x-droite/x-gauche.


      • ZEN ZEN 11 août 2010 11:49

        NON ! CD plussoye Morice smiley
        Je plussoye CD qui plussoye Morice smiley
        Si on veut être honnête et si on fait le tour des archives, Morice a produit de bons articles
        Une remarque pour les antimoriciens viscéraux...
        Mais j’ai loupé tant d’épisodes !...


      • sisyphe sisyphe 11 août 2010 14:11

        Excellent papier de Morice, particulièrement documenté, et qui démontre parfaitement l’accointance des « révisionnistes » ou « négationnistes » avec les mouvements néo-nazis. 


        Maintenant, que ce personnage peu ragoutant de Raynouard soit en taule, me semble, personnellement, exagéré ; il existe, légalement un tas d’autres moyens pour empêcher la diffusion d’idées fascistes et nazies ; interdictions de publications, amendes, déchéance des droits de vote, etc..... 
        La liberté d’expression doit s’arrêter à l’injure, la calomnie, la désinformation, le mensonge, l’apologie de criminels...

        p.s. : je plussoie l’article, mais certainement pas CD ; pour qui la condamnation de l’antisémitisme se confond avec l’apologie forcenée du régime guerrier de l’Israël des grands démocrates Netanyahou et Liebermann, et la propagande systématique anti-musulman, qui est, pour moi, tout aussi haïssable que l’antisémitisme. 

      • Hermetique 11 août 2010 16:38

        Franck2012

        « Effectivement morice est régulièrement la cible de CD... »

        ...et inversement !


      • Lapa Lapa 11 août 2010 17:14

        « p.s. : je plussoie l’article, mais certainement pas CD  »

        intérêt de se gargariser d’une telle attitude ? je crois que ça indiffère totalement les lecteurs ici.


      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 août 2010 11:26

        Cela dit, c’est quand même à gros traits que vous fustigez un Jean Robin et que vous évacuez la réflexion des historiens sur la loi Gayssot. Mais je sens que je vais me faire traiter de fasciste.


        • frugeky 11 août 2010 11:27

          Salvateur ! Bravo.


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 août 2010 11:29

            Sinon Morice, que pensez-vous du fulgurant succès citoyen de ce papier de Blanrue et des soutiens qu’il a reçus ? Parce que vous avez lu les commentaires, sans aucun doute.


            • sisyphe sisyphe 11 août 2010 14:12

              Ni nazisme, ni sionisme ! 


               smiley

            • heliogabale boug14 11 août 2010 11:41

              Papier intéressant, mais...en le lisant, j’ai la bonne impression que de partout ça suinte....

              Cosmic Dancer parle des accointances extrême-gauche extrême droite mais ça va sûrement plus loin que ça : la droite libérale a elle-même des accointances avec l’extrême-droite...et une partie de la gauche a des accointances avec la droite libérale. Enfin une autre partie de la gauche a des accointances avec l’extrême-gauche, qui a des accointances avec les islamistes qui auraient eux -même des accointances avec l’extrême-droite....
              Cette époque pousse au nihilisme le plus extrême...l’idéologie n’est que vulgarité...tout n’est que posture...l’aventure humaine est morte ou bien elle subsiste sous des formes embryonnaire (un jour peut-être, l’éclosion aura lieu).
              Le vrai problème, au delà de ce qui est propagé, c’est cette impression que les élites sont à bout de souffle, deviennent de plus en plus illégitimes pour porter une idée, pour être l’exemple. C’est cette impression que l’on ne peut plus trouver du nouveau

              • LE CHAT LE CHAT 11 août 2010 11:46

                @boug14

                tout le monde couche avec tout le monde ! c’est un monde !

                merci au grand Morice de continuer à traquer imperturbablement la bête immonde !
                c’est le Don quichotte du 21eme siècle !


              • DESPERADO 11 août 2010 13:25

                Boug14

                et les accointances du sionisme avec le nazisme, ca ne te gêne pas ?

              • heliogabale boug14 11 août 2010 15:08

                @ desperado

                Pour ce qui concerne les accointances entre sionistes et nazis,ce sont des accointances entre extrême-droite...je ne les ignore pas mais ce n’était pas mon sujet...en fait c’est toujours plus compliqué que ça...en y pensant, Cioran disait :

                On doit se ranger du côté des opprimés en toute circonstance, même quand ils ont tort, sans pourtant perdre de vue qu’ils sont pétris de la même boue que leurs oppresseurs.

                Il y a même des accointances entre sionistes et antisionistes...en effet, pour certains, ils ont beaucoup de points communs excepté la cause qu’ils défendent.


              • DESPERADO 11 août 2010 19:01

                Pierpaolo

                Les nazis ce sont vos ancêtres à vous khazars, pas aux musulmans !
                Vous voudriez transférer sur les musulmans la mauvaise conscience qui vous a permis de manipuler les européens pendant 70 ans, mais ça ne marchera pas.
                Saloperie va !



              • DESPERADO 11 août 2010 13:07

                Le sionisme, c’est le nouveau nazisme, avec les mêmes des pays de l’est aux commandes

                saloperie !

              • amipb amipb 11 août 2010 13:19

                Vous parlez d’anti-sionisme ou d’anti-sémitisme ? Car il s’agit pour l’une d’une idéologie, parfaitement critiquable, de l’autre d’une ethnie, dont la critique serait immédiatement, et à juste titre, prise pour du racisme.

                Attention donc aux amalgames.


              • sisyphe sisyphe 11 août 2010 14:16

                Vous pensez bien que chez un sioniste forcené comme le papoose débile aux mille pseudos l’amalgame est tout à fait volontaire ! 


                Il participe de la propagande et de l’endoctrinement sioniste à plein temps. 

                Effectivement, il serait temps que le République se donne les moyens d’agit contre ces idéologies ; et interdise de publication ; tant la littérature pronazie que toute littérature pro-sioniste. 
                Interdire la peste ET le choléra. 

              • Traroth Traroth 11 août 2010 17:20

                Comme ça, on pourra organiser des autodafés.


              • DESPERADO 11 août 2010 19:03

                SIONISME =RACISME !

                Même à l’Onu , c’était écrit noir sur blanc.
                Ce n’est que la fausse promesse des israeliens de donner leurs droits aux palestiniens, qui a fait effacer cette juste phrase.
                Fuck sionism !


              • René-Louis BERCLAZ 11 août 2010 12:05

                Merci, Monsieur le Vénéré chef de la police de la pensée, de bien vouloir prendre la peine de nous expliquer pourquoi ce Blanrue est un abominable individu et ce Reynouard pire encore.

                Nous autres, misérables créatures, savons maintenant ce qu’il convient de penser de cette misérable engeance.

                Nous ne vous serons jamais assez reconnaissants, Monsieur le Vénéré chef de la police de la pensée, pour votre inlassable dévouement au service de notre propre bien. Dans notre insondable ignorance, nous devons avouer que nous sommes bien incapables de penser par nous-mêmes et que, grâce à votre immense tolérance, nous sommes enfin sur le bon chemin, celui des lendemains qui chantent et des matins radieux.


                • Reymo Reymo 11 août 2010 20:58

                  M.Morice c’est trop un négationniste suisse s’invite !!



                  Originaire de Mollens (canton du Valais). Etude de sciences politiques à l’Université de Lausanne. En 1995, René-Louis Berclaz s’installe dans la localité de Châtel-Saint-Denis, dans le canton de Fribourg. Cette localité devient également l’adresse de l’association révisionniste Vérité & Justice, dont il est le secrétaire général, et éditrice de la revue « Vérité et Justice » dont il est le rédacteur.

                  L’association Vérité & Justice est dissoute par les autorités en 2001. Un an plus tard, René-Louis Berclaz est condamné à huit mois de prison pour discrimination raciale et calomnie par le Tribunal de la Veveyse. Une nouvelle enquête est diligentée à son encontre pour publication révisionniste en 2003. René-Louis Berclaz quitte alors la Suisse. Forte d’un mandat d’arrêt international, la justice le retrouve en Serbie, où il continue à publier un périodique. Il se met à la disposition des autorités en se rendant à l’ambassade de Suisse à Budapest, puis purge sa peine de prison. Il est libéré conditionnellement en 2005.
                  En septembre 2006, René-Louis Berclaz est arrêté en Roumanie où il fait l’objet d’une enquête.


                  et là (on voit sa photo !)

                  dangerosité du mec :

                  Dans une villa roumaine
                  Or, voilà que René-Louis Berclaz refait parler de lui. Cette fois dans une affaire qui montre qu’un palier supplémentaire aurait été franchi en matière de gravité des infractions au Code pénal. Relayée par la radio RTL, à Paris, l’information a fait, mercredi, les gros titres, sur une double page, du Courrier picard. 
                  Ce journal français s’intéressait prioritairement à un ressortissant de sa région : Dominique Caron, 34 ans. L’été dernier, cet homme avait défrayé la chronique en réussissant à prendre la fuite après avoir tenté d’assassiner son ex-compagne d’une balle dans la tête.
                  Et Berclaz, là-dedans ? Après des mois d’une enquête minutieuse, conduite en collaboration avec leurs collègues roumains, via Interpol, et un officier français de liaison sur place en vertu d’accords internationaux, les policiers française sont parvenus à localiser Caron en Roumanie, dans le comté de Bihor, à Pietrosa. A la mi-septembre 2006, Dominique Caron était arrêté. Mardi soir dernier, il a été extradé en France, où il a été mis en examen et écroué à Amiens.

                  Figures néo-nazi
                  Mais Caron n’était pas seul dans « cette curieuse villa située en haut d’une colline et discrètement décorée d’une croix gammée », comme décrit par le journaliste Georges Charrière. Ont également été arrêtées « deux figures du mouvement néo-nazi international » : le Franco-roumain George Piscosi Danesco, propriétaire de la maison et idéologue des mouvements niant l’existence de l’holocauste. Ainsi que… René-Louis Berclaz, le secrétaire de la défunte association châteloise Justice & Vérité, décrétée interdite en 2002 par la Tribunal civil de la Veveyse.
                  Dans la chambre de Berclaz, les enquêteurs auraient trouvé « un fusil, 130 cartouches et un pistolet Deringer, et des milliers de brochures, livres et CD qui ont pour objet principal le négationnisme ». Berclaz a été mis en examen par la justice roumaine pour contrebande d’armes et constitution d’une organisation fasciste. Comme Danesco, Berclaz est aussi suspecté de « recel de malfaiteur ». L’enquête des policiers français donne en effet un coup de projecteur sur l’existence d’un réseau néo-nazi qui aurait aidé Caron dans sa fuite. Sinon, comment cet homme, réputé dangereux, aurait-il pu traverser une partie de l’Europe et trouver refuge dans une villa roumaine occupée par des adeptes de cette idéologie ?





                • Furax Furax 11 août 2010 12:11

                  Blanrue, c’est le « Cercle Zélétique » non ? J’avais prévenu, il fallait s’en méfier. Quand un de ces gars là crie : « Fermez le cercle ! » y’a intérêt à surveiller ses arrières


                  • birdy 11 août 2010 12:11

                    Pourquoi Morice oublie de préciser que Paul Eric Blanrue est membre du Parti Communiste Français ?


                    C’est donc de ligne rouge qu’il convient de parler.

                    • Lapa Lapa 11 août 2010 17:15

                      précisemment !


                    • zototo 11 août 2010 12:15

                      Ca fait peu de temps que je lit Agora mais plus le temps passe, plus il est facile de voir qui défend quels intérêts...


                      Vous ne vous rendez pas compte qu’a force de traiter tout le monde « d’antisémite », vous allez finalement arriver à l’inverse de l’effet voulu...

                      Enfin, un prof d’histoire qui ne connaît pas le sens du mot sémite...
                      Il y a des juifs sémites, il y a des juifs non-sémites, il y a des sémites non juifs...

                      « sémite = juif » c’est un court-circuit intellectuel...

                      M’enfin rien d’étonnant quand poser des questions sur le 911 revient à être antisémite...

                      • Gonzague Gonzague 11 août 2010 12:44

                        Fatigant d’être obligé de répéter 137 fois les mêmes choses. Le terme « antisémite », certes étymologiquement faux, ne s’applique qu’aux Juifs pour la simple et bonne raison que la première personne à l’avoir officiellement et largement utilisé le fit à leur égard. Il s’agissait de Wilhelm Marr

                        Qu’il ait ou non choisi le bon terme ne change rien au fait que ce dernier ne s’est appliqué dès son apparition qu’aux Juifs. 

                      • DESPERADO 11 août 2010 12:32

                        Morice

                        Vous êtes inculte sur le sujet.
                        La stratégie qui consiste à se faire un public sur le dos de dieudonné.
                        J’ai vérifié vos infos, et elles sont fausses. !!!!
                        Vous faites n’importe quoi sur ce sujet
                        Vous pouvez effacer ce message, je le remettrai
                        Menteur !!!!!

                        • DG. DG. 11 août 2010 12:40

                          il est de toute façon inadmissible que l’opinion puisse mener a la prison.


                          • King Al Batar King Al Batar 11 août 2010 13:13

                            Bonjour DG c’est tout a fait vrai !

                            San Antonio a dit :

                            « Différer une emmerde, c’est lui donner le temps de croître. »

                            Etouffer la connerie c’est pareil !

                            Mieux vaut la laisser s’exprimer et la combatttre avec des arguments, plutot que l’interdire.


                          • Le Gros Caillou Le Gros Caillou 11 août 2010 12:45

                            La grande soupe multi-vitaminée avec de l’Israel, du Faurisson, du Blanrue, de l’antisémitisme, Gayssot, néo-nazi etc....coupés en fines rondelles... Tout y passe, pas de répit...Hitler, Vichy, Licra, Le Pen, Berger allemand, Dieudonné, Téhéran, l’éducation nationale, Sonacotra, altermondialiste, apartheid ....

                            Je crois qu’il manque pas grand chose + Maizena antisémite, à feu doux...

                            Et c’est parti !

                            Une mixture épaisse dans laquelle votre égo s’ébroue avec délice...

                            Vous êtes aussi fanatique et obsessionnel que tous ces pantins que vous dénoncez en fait...

                            C’est vous qui contribuez à faire renaître ces monstres de l’histoire, qui entretenez le lien en rabâchant continuellement les mêmes histoires !

                            Foutez nous la paix avec toutes vos chimères, nous ne sommes pas vos container à poubelles.... Trier vos déchets et prenez du recul !


                            • ROSSEL 11 août 2010 12:48

                              Une pensée honteuse me traverse l’esprit. J’en rougis. J’hésite ... Peut-être après tout ne suis pas seul à avoir l’esprit hanté par une pareille insanité . Allez ,je me lance :

                              Et si Mrs Blanrue ,Robin (juif !) ,Dieudonné (erreur biologique ?) étaient tout simplement des hommes libres ? qui ne denient à personne et surtout pas à leurs adversaires le droit d’émettre les opinions les plus iconoclastes

                              Aï ! ouille ! pas sur la tête ! visez au coeur !


                              • pastori 11 août 2010 13:30

                                allez rossel, lance toi, n’hésite plus, tu en meurs d’envie mais tu est mort de trouille. dis le clairement, tu l’a sur la pointe de la langue

                                tu verra, c’est juste un mauvais moment à passer.

                                « Peut-être après tout ne suis pas seul à avoir l’esprit hanté par une pareille insanité
                                 ».
                                en effet tu est loin d’être le seul, et « insanité », le mot est très faible !

                                car au train où ça va sur AV, très bientôt les pires sentiments d’une indignité extrême se diront sans contrainte, ce sera même de bon ton, comme à à grande époque.

                                et il va falloir encore une fois se mettre en colère.


                              • ROSSEL 11 août 2010 13:48

                                @ Pastori
                                Vive le net libre ! à condition de ne pas sortir des clous n’est-ce pas ? Des sites comme Agora Vox qui laissent s’exprimer d’abominables crapules devraient rendre gorge financièrement et pénalement. Heureusement ,les paladins de la liberté ,résistants du mois de septembre ,épurateurs médaillés et tondeurs de p...s à boches après avoir été dénonciateurs de juifs (être systématiquement bon côté du manche n’exclue pas la bonne conscience) ,vont bientôt mettre bon ordre à cette chienlit.


                              • Traroth Traroth 11 août 2010 17:27

                                Le fait de revendiquer le droit d’émettre des idées ne va pas sans l’acceptation que les autres les contredisent et même les combattent.

                                Si vous avez le droit d’exposer vos idées, j’ai le droit de dire que je ne suis pas d’accord, que je les trouve ignobles et pourquoi.


                              • Traroth Traroth 11 août 2010 17:28

                                Ce sont ceux qui ne veulent pas être contredit, qui veulent exposer leurs idées dans un silence de cathédrales, qui sont les censeurs !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès