• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pendant les manifs le très bon régime de retraite des Députés (...)

Pendant les manifs le très bon régime de retraite des Députés continue...

 

Un amendement REJETE par la majorité et personne ne vous en a parlé dans les médias, c’était le 3 septembre dernier !

Le 3 septembre dernier, au tout début des travaux à l’Assemblée Nationale pour l’examen du projet de réforme des retraites, les députés Verts, de Rugy, Mamère, Cochet et Poursinoff ont déposé un amendement visant à harmoniser le régime de retraite des parlementaires et des membres du gouvernement sur le régime général. Cet amendement exposait la motivation suivante :

"Nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l’idée selon laquelle leurs élus et représentants bénéficieraient, dans leurs rémunérations comme dans la gestion de leurs droits sociaux, de dispositions dérogatoires du droit commun. Les différents systèmes mis en place pour sécuriser l’exercice de responsabilités politiques demandent à être harmonisés, afin que l’ambition légitime de permettre à chacune et chacun de s’investir dans les affaires publiques ne soit plus perçue comme une tentative de créer ou laisser perdurer des privilèges indus."

 

Nouvelle image


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • BEBE 18 octobre 2010 10:18

    Les élus devraient donner l’exemple.
    c’est pour quand la réforme de l’état ?
    Quand on voit le rapport qualité-prix...on se dit que le plus vite sera le mieux. 


    • FreeManu 18 octobre 2010 10:25

      Vous auriez dû ajouter dans votre article la réponse faite par l’UMP à cette demande :


      Réponse du rapporteur de la commission des affaires sociales, le député UMP de la Moselle Denis Jacquat :

      « S’agissant du point qui vient d’être évoqué, je rappelle que, sous la présidence de Bernard Accoyer, une réflexion est menée par le bureau de l’Assemblée nationale.

      Le sujet qui vient d’être soulevé entre, je le pense, dans les attributions de ce dernier, qui établira des règles. Attendons ses conclusions.

      Nous sommes, comme je l’ai dit tout à l’heure, pour l’exemplarité. Nous n’avons rien à cacher à ce propos. Je suis, par conséquent, défavorable à cet amendement. »

      Savourez bien sa dernière phrase...

      • Papybom Papybom 18 octobre 2010 10:30

        Bonjour l’auteur,

        Pour compléter votre article lu en modération, la délibération  :

         

        M. le président. Je suis saisi d’un amendement n° 249 rectifié.

        La parole est à M. François de Rugy.

        M. François de Rugy. Notre amendement porte sur les indemnités de retraite versées aux parlementaires et aux membres du Gouvernement et sur le cumul des différentes indemnités. Ce n’est pas le même amendement que ceux précédemment présentés par des collègues qui ont fait un amalgame, s’agissant des régimes spéciaux. Je ne méconnais évidemment pas la séparation des pouvoirs. Il ne s’agit donc pas de demander au Gouvernement de se prononcer sur un amendement traitant du régime des parlementaires. Je reconnais aussi que l’enjeu financier est évidemment très faible par rapport à celui des retraites. Toutefois, le symbole est important.

        Les Français ont été extrêmement choqués par ce qu’ils ont appris. En effet, on leur a caché la pratique en vogue au Gouvernement depuis 2007. Un certain nombre de ministres cumulaient alors leur indemnité de ministre – fortement revalorisée, rappelons-le, au cours de la précédente législature puisque, si j’ai bonne mémoire, elle s’élevait aux alentours de 10 000 euros au minimum par mois pour un secrétaire d’État –, avec une retraite de parlementaire, de député ou de sénateur. De surcroît, la loi ayant été modifiée, un ministre élu en début de législature député ou sénateur, peut de nouveau siéger à l’Assemblée nationale ou au Sénat s’il vient à quitter le Gouvernement. Nous mesurons à quel point certains ont pu profiter des failles de la législation, ce qui est insupportable.

        J’espère que l’Assemblée nationale saura prendre ses responsabilités. Le bureau de l’Assemblée, d’ailleurs sous la pression d’un certain nombre de débats externes, a pris les siennes. Je souhaite que ses conclusions aillent dans le sens d’un alignement sur le régime général. Nous plaiderons en tout cas, pour notre part, dans ce sens. Demeure toutefois la question des membres du Gouvernement. Je pense qu’en la matière, le principe numéro un est la transparence qui, nous le voyons bien, n’existe pas spontanément. Principe numéro deux  : de nouvelles règles doivent être établies. Le plus simple serait bien évidemment l’alignement sur les conditions du régime général et l’interdiction par la loi de tout cumul des indemnités de ministre avec une retraite venant d’un autre mandat. Il en va également d’autres mandats d’élu local.

        Nous sommes contraints de nous limiter à demander la présentation d’un rapport, sous peine de voir notre amendement tomber sous le couperet de l’article 40. Je vous demande donc de bien vouloir adopter cet amendement, ce qui prouverait que le Parlement veut avancer dans la voie de la transparence et de la réforme.

        M. le président. Quel est l’avis de la commission  ?

        M. Denis Jacquat, rapporteur. J’ai parlé, voilà quelques instants, des retraites des parlementaires. Dans un premier temps, notre collègue a évoqué certains us et coutumes qui n’existent plus, puisqu’il y a eu la régularisation de certains versements occultes. Cela a été fait dans la plus grande clarté. Si j’ai bonne mémoire, c’est Lionel Jospin qui a, en son temps, mis de l’ordre à ce niveau et nous étions alors totalement d’accord.

        S’agissant du point qui vient d’être évoqué, je rappelle que, sous la présidence de Bernard Accoyer, une réflexion est menée par le bureau de l’Assemblée nationale. Le sujet qui vient d’être soulevé entre, je le pense, dans les attributions de ce dernier, qui établira des règles. Attendons ses conclusions. Nous sommes, comme je l’ai dit tout à l’heure, pour l’exemplarité. Nous n’avons rien à cacher à ce propos.

        Je suis, par conséquent, défavorable à cet amendement.

        M. le président. La parole est à M. Nicolas Perruchot.

        M. Nicolas Perruchot. L’idée de M. de Rugy est intéressante, mais pourquoi limiter le cumul aux membres du Gouvernement  ? Si ce rapport est accepté par notre assemblée, les présidents de conseils régionaux doivent être également concernés. Ce sont de gros exécutifs, des ministres régionaux en quelque sorte. Je crois qu’il serait utile qu’on puisse aussi faire la transparence…

        M. Roland Muzeau. Parlez-en à Maurice Leroy  !

        M. Nicolas Perruchot. Pourquoi vous agacez-vous, monsieur Muzeau  ? Nous devons pouvoir faire la transparence au niveau des présidents de conseils régionaux et généraux, qui cumulent parfois un exécutif très important avec d’autres fonctions et parfois même des activités liées à la fonction publique. Il conviendrait, dans ce cadre, de sous-amender cet amendement, mon cher collègue.

        M. Roland Muzeau. Et les bonus  ? Et les retraites-chapeaux  ?

        M. le président. Quel est l’avis du Gouvernement  ?

        M. Éric Woerth, ministre du travail. C’est un sujet important que j’ai mis sur la table dès le mois d’avril ou mai. Concernant les membres du Gouvernement, le Premier ministre a demandé que les ministres, anciens parlementaires, ne cotisent plus à la caisse de retraite des parlementaires, comme c’était la tradition depuis bien longtemps, mais uniquement à l’IRCANTEC dont ils relèvent. Ils se mettent évidemment en règle avec cette demande du Premier ministre. Le régime des parlementaires relève, quant à lui, du bureau de l’Assemblée et de ses règles de fonctionnement. Je pense aussi qu’il convient d’évoluer en la matière. J’ai demandé à plusieurs reprises aux parlementaires de s’en saisir et de modifier leur régime de retraite.

        (L’amendement n° 249 rectifié n’est pas adopté.)


        Compte rendu intégral de la séance.
        http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2009-2010-extra2/20102006.asp#P6286_9457

        Cordialement.


        • emile wolf 18 octobre 2010 17:53

          Merci Papy pour cet édifiant extrait de l’Assemblée nationale.


        • PascalR 18 octobre 2010 10:34

          Députés, et bénéficiaires des régimes spéciaux défendant leurs privilèges à coup de blocages et autres atteintes à la liberté élémentaire, même sac !!


          • liberta 18 octobre 2010 10:34


            Il est plus que temps de mettre à bas le système de la Ve république complètement dévoyé et que les citoyens reprennent en main l’avenir du pays

            Ne pas oublier que tous les privilèges que les élus s’approprient le sont sur le dos des travailleurs 

            http://www.sauvegarde-retraites.org/article-retraite.php?n=411


            • tomatoketchup 18 octobre 2010 18:13

              bien dit
               liberta
              que les citoyens reprennent le pouvoir


            • jmcn 19 octobre 2010 01:32

              Absolument, la Vème république doit mourir, vive la 6ème république qui devra être une démocratie beaucoup plus directe avec inclusion de la réalité technologique du moment.


            • Taverne Taverne 18 octobre 2010 11:00

              Ah mais c’est ici que j’aurais dû poster ma chansonnette. Donc la revoici !

              Le tohu-bohu des bahuts

              octobre 18th, 2010

              L’entends-tu dans la rue,
              Ce tohu-bohu de tous les bahuts ?
              Entends-tu dans la rue
              Tous ces jeunes qui font du chahut ?

              Les jeunes frais émoulus
              Ne veulent pas finir moulus.
              Alors c’est tout vu,
              Ils font du raffut.
              Frais émoulus,
              Ils font du raffut.

              Tous ils se jettent dans la cohue
              Sur leur seule planche de salut.
              Alors c’est tout vu,
              Ce n’est qu’un début.
              La lutte continue,
              Ils font du raffut.

              Ils céderont pas comme Esaü,
              Woerth, tu t’écries : ”on les a eus !”
              Ils te crient dessus,
              T’as pas la berlue.
              Ils te crient dessus,
              Ils font du raffut.

              L’entends-tu dans la rue,
              Ce tohu-bohu de tous les bahuts ?
              Entends-tu dans la rue
              Tous ces jeunes qui font du chahut ?

              Et même avec les flics au cul,
              Sans rien céder ils continuent.
              Si c’est confus,
              Parfois sans but
              Ils font de plus
              En plus d’recrues.

              Si le message n’est pas reçu
              Par les élus, par ces sangsues
              Aux retraites cossues,
              Alors déçus,
              Alors cocus
              Ils voteront plus.

              Si les députés ces faux-culs
              Ne touchent pas à leur statut,
              Bourré d’abus,
              Ils taperont dessus
              A coups de massue,
              Ils passeront plus.

              L’entends-tu dans la rue,
              Ce tohu-bohu de tous les bahuts ?
              Entends-tu dans la rue
              Tous ces jeunes qui font du chahut ?

              Cela qu’un simple aperçu…


              • emile wolf 18 octobre 2010 17:57

                Pitié le Barde ! Les ministres ne vont plus pouvoir manger tranquilles.


              • jef88 jef88 18 octobre 2010 11:05

                Il faut en finir, une bonne fois pour toutes, avec les modèles de retraites dérogatoires.
                Tout le monde doit être considéré de la même manière.
                LIBERTE EGALITE FRATERNITE


                • piroliat 18 octobre 2010 11:19

                  ils se foutent de notre gueule évidemment  !


                  • clostra 18 octobre 2010 11:32

                    Il ne manquerait plus que les députés et autres zélus soient dans (à) la rue sous une bannière commune pour défendre leurs retraites !
                    Banier bannière bananière

                    Yé Yé les copains
                    C’est demain qu’on défile
                    Yé Yé les copains
                    C’est demain qu’on les décile

                    A bas les prédicateurs
                    Et les enfants de choeurs
                    Qui nous promette, c’est chouette
                    Tout plein de cacahouettes

                    Yé Yé les copains !


                    • Mougeon Mougeon 18 octobre 2010 11:44

                      Il faut ajouter à cette petite largesse, une autre et pas des moindre :

                      Allocation de chômage dorée pour les députés français

                      Le bureau de l’Assemblée nationale a adopté en 2003 dans la plus grande discrétion une modification majeure du mécanisme d’indemnisation des députés sortants battus dans une élection. Officiellement destinée à susciter la vocation politique de personnes issues du secteur privé, la réforme offre aux députés désavoués par le suffrage universel la possibilité de percevoir pendant cinq ans une indemnité dégressive mais non négligeable.

                      On appelle ça un petit arrangement entre amis. Sans débat public, le Bureau de l’Assemblée présidé par Jean-Louis Debré, depuis président du Conseil constitutionnel, a pris soin des siens qui, exposés aux aléas des élections, n’ont pas la chance d’appartenir à la fonction publique et de bénéficier d’une réintégration de droit dans l’administration. La technique retenue est, elle, bien celle du privé : offrir un parachute doré, au cas où.

                       

                      Jusqu’en 2003 les députés sortants qui n’avaient toujours pas retrouvé d’emploi continuaient à percevoir pendant six mois suivant l’élection une indemnité de base de 5400,32 euros pendant les 6 premiers mois. Le nouveau dispositif adopté s’étend désormais sur 60 mois, de façon progressive. 70 % de cette indemnité de base pendant le second semestre, 60 % pendant le troisième, 50 % pendant le quatrième semestre. Ensuite, pendant six semestres, le niveau baisse de 5% tous les semestres jusqu’à 20% de l’indemnité de base, soit 1080 euros brut. Le financement du système, repose sur une cotisation de 0,5% prélevée sur l’indemnité de base spécifiquement.

                       

                      Outre le fait qu’une telle mesure ne peut que renforcer le peu de crédit accordé par les citoyens à leurs élus, le silence organisé qui l’a entourée laisse perplexe. Au départ révélée par “Le Canard Enchaîné” du 7 février 2007, puis reprise et précisée par le Midi Libre le 1er mars 2007, il faudra attendre que la rumeur enfle singulièrement sur internet pour que les autres médias osent enfin l’aborder. Le flou qui entoure encore à ce jour les quelques éléments présents sur le site officiel de l’Assemblée générale renforce la perplexité générale.

                       

                      On comprend le silence gêné qui entoure le système. Le dispositif réglementaire mis en place, contrairement à celui applicable au citoyen ordinaire est totalement inconditionnel. L’heureux bénéficiaire ne sera tenu à aucun engagement quelconque ou même une simple justification de recherche d’un nouvel emploi. Du pain béni pour les tenants du vote extrême, comme s’ils en avaient besoin...

                      http://www.agoravox.fr/article_tous_commentaires.php3?id_article=21820


                      • LE CHAT LE CHAT 18 octobre 2010 11:51

                        après s’être voté une augmentation des allocations chômage monstrueuse , rien de m’étonne des ces pourris droite et gauche confondus !  smiley


                        • foufouille foufouille 18 octobre 2010 11:57

                          normal
                          vont pas diminuer leurs nombreux avantages


                          • zelectron zelectron 18 octobre 2010 11:57

                            L’indécence n’étouffe pas ces élus, qui sans vergogne se drapent de leur légalité sournoise pour ne pas à avoir rendre de comptes à qui que ce soit et encore moins au nom de quelque morale qu’il puisse exister. Qu’ils prennent garde il n’y a pas des gens de gauche qui soient mécontents, il y va d’un contre pouvoir qui pourrait exclure un (ou plusieurs) député félon à quelque parti qu’il appartienne.


                            • iris 18 octobre 2010 12:27

                              leur hauts salaires et retraites c’est pour éviter la corruption !!!


                              • JL JL 18 octobre 2010 13:05

                                « leur hauts salaires et retraites c’est pour éviter la corruption !!! » (iris)

                                 !!! Ben voyons, même en retraite, ces gens minables - puisque leur hauts revenus ne sont pas justifiés autrement que pour les les empêcher de nuire - même quand ils ne sont plus en responsabilité sont encore corruptibles !? Diable !

                                Pauvre iris, que vous êtes bête : je crois que vous écrivez là la plus grosse ânerie que j’aie jamais lue.


                              • JL JL 18 octobre 2010 15:56

                                amaury watremez a posté systématiquement ce commentaire ci-dessus partout où je suis intervenu. Il y fait référence à une proposition que j’ai présentée en modération pour éviter que trop de lobbyistes et d’activistes intégristes ne polluent notre site.

                                J’ai demandé la suppression de tous ces posts copiés-collés qui collent aux miens comme si j’avais marché dans un étron. Comme je ne pense pas que je serai exaucé, et comme il est possible que mon article ne soit pas publié, j’en donne ici l’adresse, pour tous ceux qui veulent le lire.

                                Au fond, il suffirait que, en modération, le nombre d’articles écrits par le candidat à publication apparaisse dans la liste des propositions : ce serait déjà un progrès qui attirerait l’attention des modérateurs : je le redis ici, l’enjeu en modération n’est pas seulement la publication, mais aussi l’accès à la possibilité de voter pour ou contre la publication.

                                Sur ce sujet, j’aurais souhauté un débat. Peut-être aura-t-il lieu.

                                http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=82993


                              • iris 18 octobre 2010 16:49

                                c’était une blague !!
                                dixit mon prof d’instruction civique -il ya longtemps


                              • Defrance Defrance 18 octobre 2010 17:43

                                Ah bon ?

                                 Les enveloppes kraft de mamie Liliane, c’est quoi alors ? de l’investissement a moyen terme ?

                                 Il se moquent du peuple, ils ont dévoyé la V ème qui prévoyait des referendum , qui assurait l’anonymat des supporteurs des signataires supportant les candidats président, passé en plus a 500 plutôt que 100 ...
                                 


                              • Ariane Walter Ariane Walter 18 octobre 2010 21:54

                                @ JL et Watremez,
                                Je suis tout de même bien placée pour savoir qu’en modération il est fréquent de trouver des articles qui ne peuvent que susciter l’approbation du genre « quand il pleut, il vaut mieux mettre des bottes »et qui ont récolté des moins on se demande bien pourquoi.
                                On dirait qu’il faut faire place nette pour d’autres.
                                Certains sont des études remarquables avec une majorité de moins. Pourquoi ?
                                Il y a aussi des articles qui sont très critiqués sur le forum et qui sont passés alors que c’est totalement illogique.
                                On va dire que c’est le jeu de la démocratie ?
                                Mais qu’il y ait des groupes qui se constituent soutenant les uns , et biffant les autres, voilà qui est gênant.
                                La question est « pour quelles raisons accepte-on ou refuse-t-on un article ?
                                Personnellement quand il s’agit d’un artilcle contraire à mes opinions, je m’abstiens.
                                Il n’est pas possible d’interdire tt discussion. Ainsi je me suis abstenue pour la série »j’accuse " que je trouvais grotesque.


                              • Philou017 Philou017 18 octobre 2010 22:50

                                JL et Ariane : j’ai posé en son temps les mêmes questions (ou similaires) concernant la transparence sur les votes de modérateurs et du choix des articles par Agoravox.

                                Il me semble qu’Agoravox veuille garder la main sur le processus de parution des articles, et se refuse, à mon avis surtout pour cette raison, à toute transparence. Agoravox peut par exemple très bien refuser la publication d’un article voté positivement (pour raison X).
                                La seule amélioration qui a été faite est de proposer au moment où vous votez (et seulement là) le nombre de votes ).
                                Je pense que ce refus de transparence est un tort, qui peut permettre notamment les magouilles que vous évoquez. Une autre des magouilles était de poster un article à 9h, de le faire voter par 3 ou 4 copains, pour qu’il soit très vite publié dans l’édition du jour. Il semble que ce genre de pratique ait été limitée depuis quelque temps.

                                Je pense qu’il est difficile de sélectionner les modérateurs sur leurs opinions. La solution ma parait donc de mettre en place une totale transparence, avec le nom de chaque modérateur ayant voté un article. De cette façon, les magouilles et arrangements pourraient apparaitre bien vite. J’ai proposé aussi l’ouverture d’une page de débats accessible aux modérateurs, permettant de débattre et et de poser des questions sur la pertinence des votes d’un modérateur et de ses motivations. Un modérateur honnête doit être capable de justifier son vote.

                                Cette transparence est pour l’instant refusée par Agoravox. Je le regrette. C’est pourtant la meilleure solution aux problèmes d’entrisme et d’arrangements (qui devrait être complétée par une procédure de suspension des modérateurs votant à l’évidence n’importe quoi ).


                              • Yohan Yohan 18 octobre 2010 23:00

                                ah oui mais not’ bon philou préfèrerait sûrement que les nartiks passent d’abord à la Momodération smiley smiley


                              • voxagora voxagora 18 octobre 2010 12:51

                                .

                                « nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l’idée
                                selon laquelle les élus bénéficieraient de dispositions dérogatoires ..
                                sécuriser l’exercice des responsabilités politiques afin que l’ambition légitime ..
                                ne soit plus perçue comme une tentative de .. laisser perdurer privilèges indus .. »

                                L’ambition existe, mais elle est légitime,
                                quant aux privilèges inhérents, citoyens, c’est juste une idée, une fausse perception ..
                                question :
                                c’est qui là, qui est à coté de la plaque ? 


                                • FreeManu 18 octobre 2010 13:13

                                  @voxagora

                                  Le pompon revenant sans conteste à B. Accoyer qui nous a pondu un livre, vendu sur le site de l’AN, intitulé « idées reçues ». Je vous cite les 4 phrases retenues pour présenter son opus (à mettre en rapport avec le titre du dit opus) :

                                  « Les députés sont trop payés et bénéficient de nombreux avantages » 
                                  « La classe politique est coupée de la réalité » ... 
                                  « L’Assemblée nationale coûte cher »
                                  « L’hémicycle est toujours vide, les députés ne travaillent pas »

                                  Voilà, pour ce monsieur, le type d’idées reçues (forcément fausses !) que le petit peuple risque d’avoir...


                                • Yakaa Yakaa 18 octobre 2010 13:48

                                  Si un de ces marquis grassouillet lit cette page par hasard,
                                  il haussera sûrement les épaules avant de vous traiter de populiste.


                                  • frugeky 18 octobre 2010 14:59

                                    Ces chambres d’enregistrement n’ont pas de raison d’être.


                                    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 18 octobre 2010 15:42

                                      Si le débat sur les retraites fait enfin prendre conscience des iniquités des différents régimes.

                                      Le problème n’est pas l’inégalité des régimes, elle est dans le fait que certains (Députés, cheminots, fonctionnaires, ...) bénéficient d’avantages payés par les contribuables en plus de leur propre retraite.

                                      Comment ce fait-il, par exemple, que seul les fonctionnaires aient le droit de bénéficier d’une retraite par capitalisation (Préfon) en totale déduction, ce qui n’est pas possible pour les travailleurs du privés.

                                      Pourquoi les cheminots cotisent-ils moins pour une retraite plus avantageuse dès 55 ans et en faillite permanente payé par les autres caisses de retraites ou par l’état ?

                                      Et bien sur, le monstre relaté par cet article concernant les avantages éhontés des députés et élus des collectivités locales (départements et régions).

                                      Si les cheminots font grève pour que leur régime soit aligné, par solidarité, sur le régime général, je me dois de rendre hommage à leur grand sens civique et leur refus du profit égoïste.


                                      • Halman Halman 18 octobre 2010 22:13

                                        Jesuisunhommelibre, tu pourrai bénéficier de la Préfon tu ferai comme tout le monde, tu y cotiserai.

                                        Je ne suis pas député.

                                        Je suis aide soignant, et elle va juste me permettre d’avoir un peu plus que mes 700 euros de retraite.

                                        Fonctionnaire ne veut pas dire systématiquement haut fonctionnaire qui s’en met plein les poches, ce sont aussi des agents qui vont avoir des retraites pourries.


                                      • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 19 octobre 2010 08:29

                                        @ Halman

                                        Tout à fait d’accord. Je ne reproche pas aux fonctionnaires de profiter d’un système, je dénonce l’injustice entre les salariés du privé est les fonctionnaires. Que les gens en profitent, c’est normal.

                                        Ce qui est gênant c’est que ces avantages sont financés par ceux qui en profite le moins.
                                        Même si elle est très faible, votre retraite vous aura moins couté et elle vous rapportera plus.

                                        Tant mieux pour vous, mais avouez que le principe de l’égalité devant la loi n’est pas respecté.


                                      • foufouille foufouille 18 octobre 2010 15:52

                                        « Si les cheminots font grève pour que leur régime soit aligné, par solidarité, sur le régime général, je me dois de rendre hommage à leur grand sens civique et leur refus du profit égoïste. »
                                        et pas l’inverse ?
                                        tous au minimum .............. du RSA
                                        comme ca les libertaryens pourront vendre leurs cadavre plus tot


                                        • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 19 octobre 2010 08:37

                                          C’est vous qui reprochez à longueur d’article aux riches d’être riches. Je vais donc dans votre sens ! Tous égaux dans la pauvreté et la pénurie.

                                          A moins que votre volonté secrète soit de prendre à ceux qui produisent, qui investissent dans l’avenir en prenant des risques, qui économisent pour l’avenir, ce qu’ils ont, pour en jouïr à votre aise. C’est beau ! Quelle grandeur humaine ! Quel bienfaiteur de l’humanité vous faites.


                                        • Martin D 18 octobre 2010 16:29

                                          pourquoi on en parle pas à la radio et à la TV ?

                                          et SURTOUT POURQUOI les syndicats n’en parlent pas ??? VENDUS !


                                          • bonnes idées 18 octobre 2010 16:45

                                            Ne voyez-vous pas la supercherie à « 2 balles » inscrite en filligramme sur les banderoles de vos syndicats. A quoi servent-ils sinon qu’à faire croire au français qu’ils ont encore leur mot à dire. Quand nos représentants syndicaux passent sur TF1 ils sont bien maquillés et les questions ont un mauvais goût de m’as-tu vu. Bien sur chacun à son tour est invité et l’espoir est redonné à chaque intervention au peuple. Mais hélas ceci n’est qu’une des nombreuses soupapes de sécurité anti-révolutionnaire mise en place par qui vous savez.
                                            Continuez de donner de l’argent à ces organismes et surtout souriez bien sur la photo de votre carte de membre. 


                                            • FreeManu 18 octobre 2010 18:21

                                              Et donc, qu’est-ce qu’il nous propose m’sieur bonnes idées ? Parce qu’avec un nom pareil, au pluriel en plus, on pourrait s’attendre à autre chose (d’autant qu’il me semble que la France est TRÈS loin d’être un pays fortement syndiqué)...


                                            • bonnes idées 18 octobre 2010 18:59

                                              Quelle drôle d’idée que d’avoir des syndicats qui défendent le privé, ceux qui crées véritablement les richesses de ce pays.
                                              Ouvriers, commerçants, employés et artisans sont les oubliés des médias. Avez-vous déja vu les artisans faire grève alors qu’ils doivent sans hésitation redonner 50 % de leurs bénéfices.


                                            • stierkopf 18 octobre 2010 16:47

                                              A lire également sur S’Molshemer blog : « Les mousquetaires et l’amendement 249 » :

                                              http://stierkopf.over-blog.com/article-les-mousquetaires-et-l-amendement-249-58822813.html


                                              • bonnes idées 18 octobre 2010 17:13

                                                Amendement 249

                                                Proposant ainsi de placer, ni plus ni moins, ces régimes « spéciaux » sur un pied d’égalité avec les régimes de retraite de tout un chacun... et provoquant pour le coup moult vertiges dans les travées de l’hémicycle !

                                                Oui enfin allez-y doucement avec nos trop chèrs élus car ils ne sont pas habitués à autant d’acharnement les pauvres petits.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès