Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pierre Boulez : l’homme musicien total

Pierre Boulez : l’homme musicien total

 Décès de Pierre Boulez, compositeur, chef d'orchestre, théoricien, administrateur...

 Le plus grand musicien du monde occidental de la seconde moitié du 20è siècle s'est retiré. 

 Son Grand oeuvre demeure. 

 

______________________

 

 

 Billet publié en Septembre 2015

 

 

 Et on n'a pas voulu le laisser partir !
 

Pierre Boulez à l'Auditorium du Louvre le 19 novembre 2008

et nous avec lui !

 

  Quoi de plus normal que ce soir-là l'on ait eu autant de mal à le laisser partir... puisque comme compositeur, théoricien (Penser la musique aujourd'hui), pédagogue, administrateur (IRCAM) et chef d'orchestre, Pierre Boulez a écrit une des plus belles pages de la musique de la seconde moitié du XXè siècle... sinon la plus belle.

Dans une discipline donnée, un pays, un continent, une civilisation produit un homme par siècle, un seul, de la trempe de Pierre Boulez ! Il faut remonter à Berlioz (lui aussi compositeur, chef d'orchestre et théoricien) pour re-trouver un tel achèvement à la fois individuelle et maintenant historique.

 

 ***

 

  "Qu'est-ce que la musique sinon un fragment de l'espace et du temps."

 

Pierre Boulez - Dérive I - Ensemble Intercontemporain dirigé par Peter Eötvös

 

 

musique,boulez,musique contemporaine,le louvre,mallarmé

 

PIERRE BOULEZ

 

ou...

 

Comment on devient ce que l'on est...

 

Pierre Boulez.JPG

 

"Il m'est de plus en plus apparu au fur et à mesure de ma propre évolution qu'une certaine forme de modernité consistait à abolir la frontière entre l'inachevé et le fini, que l'oeuvre ne pouvait être d'une certaine façon, que fragment d'un grand oeuvre imaginaire, virtuel, dont nous ne connaîtrions ni l'origine ni la fin."

 

(Pierre Boulez : note d'intention extraite d'Oeuvre : Fragment, éditions Gallimard - Musée du Louvre)

_______________

 

Pour prolonger...

 Cliquez

Réponse de Pierre Boulez

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 6 janvier 19:22

    Il a été l’instaurateur de la laideur de la musique contemporaine. Il a tué la beauté de la grande musique française. On ne le regrettera pas. Au contraire, nous irons danser sur sa tombe.
    Pour aller plus loin et comprendre son escroquerie :
    https://www.youtube.com/watch?v=Yot1zZAUOZ4


    • Antoine 6 janvier 23:25

      @La mouche du coche
      Forcément, pour les admirateurs (posthumes) de Delpech...


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 janvier 19:41

      Ah ! Je vois que le débat est ouvert !

      Ok pour la grande musique française. Seulement, Ducros ne peut pas y prétendre.

      Il aurait dû être plus lucide et faire comme Maurice Jarre ou Michel Legrand ; ce dernier a le « génie de la mélodie » et ce génie a trouvé sa place au cinéma au côté d’un réalisateur en particulier... mais sa musique, après Bach, Beethov, Wagner, Debussy et Stravinski n’avait pas sa place dans les salles de concert de musique dite « savante », contemporaine ou pas.

      L’important c’est d’être à sa place. Ducros ne connaît pas la sienne tout simplement parce que s’il connaît Bach, Beethov, Wagner, Debussy et Stravinski, il y a, chez ces compositeurs-là, quelque chose qui lui a échappé.

      Boulez est reconnu mondialement en tant que compositeur, chef d’orchestre, théoricien, pédagogue, administrateur.
      Sa place dans l’histoire de la musique fera un volume à elle toute seule.


      • La mouche du coche La mouche du coche 6 janvier 20:05

        @Serge ULESKI
        « Boulez est reconnu mondialement en tant que compositeur, chef d’orchestre, théoricien, pédagogue, administrateur. »
        .
        Voilà bien la preuve que c’est un escroc. Georges Bush, Picasso, Anish Kappor sont eux aussi connus mondialement (par l’élite) et nous voyons tous parfaitement que ce qu’ils font est de la merde totale. Ce critère n’est donc pas le bon.


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 janvier 21:58

        @La mouche du coche

        Ah Picasso non plus !!!!

        Je vois.

        Bon.
         
        On va peut-être en rester là.


      • La mouche du coche La mouche du coche 6 janvier 22:56

        @Serge ULESKI
        Oui parce que je vois que vous regardez trop la télé et que vous n’arriverez pas à vous en détacher aujourd’hui.


      • La mouche du coche La mouche du coche 6 janvier 23:01

        @Serge ULESKI
        Dans votre premier commentaire, vous dites que le débat est ouvert, et dans votre deuxième, vous le refermer. Ne seriez vous pas aussi sectaire que votre maître ? Qui se ressemble s’assemble.


      • Tokani Tokani 7 janvier 07:20

        @La mouche du coche
        « Il m’est de plus en plus apparu au fur et à mesure de ma propre évolution qu’une certaine forme de modernité consistait à abolir la frontière entre l’inachevé et le fini... » 

        Quand une oeuvre musicale ou autre appelle de son créateur ce genre de justification pseudo intellectuelle c’est le signe indubitable de son indigence... 
        C’est un peu toute la marque de tout l’art contemporain non ?

      • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 10:54

        @La mouche du coche

        Non mais on a débattu, c’est bon.

        Ah, j’entends une sonnerie de téléphone...
        C’est Ducros qui vous appelle !
        Vite répondez !


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 10:57

        @Tokani

        Boulez c’est la tradition propre à l’art moderne qui a tout gardé du passé : travail, maîtrise, excellence... le métier quoi !

        La vraie table rase, c’est Cage... c’est « l’art » contemporain : une fumisterie.


      • JMBerniolles 6 janvier 21:11
        La France devrait pleurer l’un de ses plus grands musiciens, d’une époque de culture et d’innovation, qu’elle n’a pas su toujours bien traiter.

        J’aime particulièrement Pierre Boulez comme chef d’orchestre et j’ai aussi apprécié quelques unes de ses compositions, mais je pense qu’il a tendu vers un extrême très intellectuel dans ce domaine, trop cérébral à mon sens.

        Ce n’est pas lui manquer de respect que de dire qu’il a été assez rigide dans sa gestion de l’IRCAM, dans ses jugements, - j’ai été assez choqué de ce qu’il disait sur le jazz, alors qu’il dirigeait des concertos où la référence populaire était fondamentale-, sur les musiques et les musiciens compositeurs.

        C’était aussi la manifestation d’une exigence de l’absolu qui l’a mené très haut.

        • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 janvier 22:08

          @JMBerniolles

          Boulez était beaucoup moins rigide qu’il n’en avait l’air.
          Sa musique aussi.

          Je reconnais qu’il s’est trompé dans son jugement à propos de la création électro-acoustique. Des gens comme Michel Chion ont vraiment créé un univers sonore inédit tout à fait pertinent d’une grande maîtrise artistique.

          On parle de dodécaphonie... mais quand Boulez écrit « le marteau sans maître », le dodécaphonisme était déjà mort. Et cette pièce fait un usage très très libre du dodécaphonisme.
          Boulez avait la meilleure oreille de sa génération ; il était trop créatif pour se laisser enfermer.

          Finalement, sa plus grande influence sera Stravinski malgré tout le mal qu’il a pu en dire dans les années 50 et 60, puis Ligeti.
          Répons est plus proche de Ligeti que de Webern ! C’est sûr !


        • La mouche du coche La mouche du coche 6 janvier 22:58

          @JMBerniolles
          « il a été assez rigide dans sa gestion de l’IRCAM, dans ses jugements »

          .
          En français non hagiographique, on appelle ça un psycho-rigide, et en français normal, un con.


        • Fergus Fergus 6 janvier 23:39

          Bonsoir, Serge ULESKI

          « Boulez était beaucoup moins rigide qu’il n’en avait l’air. »

          Non, au contraire, il était on ne peut plus rigide. Et incroyablement imbu de lui-même. Il l’était tellement qu’il prenait ses professeurs du conservatoire pour des quasi-demeurés, tellement également qu’il ne supportait pas que l’on ne l’appelât pas maître ; tellement enfin qu’il s’est toujours refusé à diriger des œuvres antérieures à la 2e moitié du 19e siècle comme si les siècles précédents n’avaient produit que des œuvrettes insignifiantes, et en tous cas indignes de sa baguette.

          Dommage, car Boulez a été un chef remarquable !


        • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 10:52

          @Fergus

          En tant que chef d’orchestre, Boulez a privilégié les compositeurs négligés ; c’est bien lui qui a, par exemple, imposé Bartok dans les salles de concert ainsi que la deuxième école de Vienne.
          Mozart et beethov n’avaient pas besoin de sa baguette.


        • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 10:59

          @La mouche du coche

          Quant on est un génie, on peut se permettre d’être con...
          Les autres... je sais pas.


        • La mouche du coche La mouche du coche 7 janvier 15:47

          @Serge ULESKI
          Qui vous dit qu’il est un génie à part les merdias ?


        • San-antonio San-antonio 8 janvier 11:20

          @Serge ULESKI
          Boulez était beaucoup moins rigide qu’il n’en avait l’air.


          Il l’est tout-a-fait maintenant...

          En tous cas, pour paraphraser le grand Pierre (Pas Boulez allons...), et n’en deplaise au pourfendeur de musique de bar, a la mort de Miles Davis j’ai pleure comme un gamin. Il y a 3 jours j’ai repris 2 fois des patates...

        • sarcastelle 6 janvier 22:22

          Boulez, ce n’est pas mal mais il y a mieux. Le meilleur morceau de toute la musique contemporaine, franchement, c’est 4’33" de John Cage. On n’a jamais entendu personne s’en plaindre. 


          • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 janvier 22:43

            @sarcastelle

            Ah ah ah ah !

            Cage, c’est déjà du pop art et c’est Duchamp très très refroidi...


          • Shawford Shaw42 6 janvier 22:53

            @Serge gaimbarde

            Hey Man y’as pas l’impression que tu vas plus avoir personne sur le porte bagage de la Harley à ce rythme ?


          • Fergus Fergus 6 janvier 23:39

            @ Serge ULESKI

            Cage, c’est même carrément du foutage de gueule !


          • JMBerniolles 7 janvier 11:26
            @Fergus


            Sans doute mais on peut danser sur du John Cage comme l’a montré Béjart qui avait déjà utilisé la musique de Pierre Henry



          • Antoine 6 janvier 23:31

            Très bien d’évoquer Boulez dont la disparition ne fera pas les titres de TF1 et autres poubelles de la culture qui truffent les ondes d’ immondices musicales comme Delpech . Mais dire qu’il faut remonter à Berlioz, c’est quand même trop vite oublier Debussy,Ravel et quelques autres magnifiques plumes. 


            • Fergus Fergus 6 janvier 23:42

              Bonsoir, Antoine

              Comme par exemple Dutilleux ou Hersant.


            • Antoine 7 janvier 00:34

              @Fergus
              Bravo, mon cher Fergus, d’aller au delà du 18ème et par conséquent de Delpech...


            • legrind legrind 7 janvier 08:30

              @Antoine
              Très bien d’évoquer Boulez dont la disparition ne fera pas les titres de TF1 et autres poubelles de la culture qui truffent les ondes d’ immondices musicales comme Delpech . 

              ___
              J’échange cette chanson de Delpech contre l’intégrale de Boulez
              Je pense à toi
              https://youtu.be/9k-a76_XRgI


            • Fergus Fergus 7 janvier 09:34

              Bonjour, Antoine

              Comparer des géants comme Haydn, Mozart ou Stamitz à... Delpech et ses bluettes populaires sans prétention, c’est de la pure provocation ! smiley

              Et malgré tout le respect que j’ai pour Dutilleux, je donnerais toute son œuvre pour le seul concerto pour clarinette de Mozart.


            • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 10:49

              @Antoine

              Debussy et Ravel « n’étaient que » des compositeurs.

              Mon titre évoque « un homme musicien total » : compositeur, chef d’orchestre, pédagogue,théoricien et administrateur.


            • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 11:01

              @Fergus

              Dutilleux était respecté par Boulez.


            • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 11:10

              @Serge ULESKI

              Ce qu’était Berlioz à un moindre degré mais n’empêche....


            • Antoine 7 janvier 22:06

              @legrind
              Merci de confirmer mon point de vue !


            • Antoine 7 janvier 22:10

              @Fergus
              Soit, mais des hit-parades à ce niveau n’a pas beaucoup de sens. Tiens, écoutez par exemple le superbe concerto pour violoncelle de Dutilleux....


            • Antoine 7 janvier 22:25

              @Serge ULESKI
              sauf que vous mélangez le principal et l’accessoire, et tandis que Debussy et Ravel sont déjà éternels, il n’est pas certain que Boulez, musicien pourtant exceptionnel, bénéficiera du même privilège.


            • Antoine 7 janvier 22:27

              @Antoine
              mdr, lire « n’ont pas »


            • Tokani Tokani 7 janvier 07:12

              Pierre Boulez : Chef de file du snobisme musical « déconstructiviste » qui nous a pondu une masse considérable de bruit ces 40ans dernières années le tout aux frais du contribuable (via le financement de l’Ircam belle pompe à fric culturelle bobo ) 

               L’importance de tout cela ? Aucune vu que personne ne peut souffrit ce vacarme plus de dix minutes et que sa musique inécoutée est déjà tombée dans l’oubli....

              • La mouche du coche La mouche du coche 7 janvier 15:48

                Hugh ! Tokani a bien parlé. de l’OGM musical smiley


              • Antoine 7 janvier 22:48

                @Tokani
                oui, sauf que, puisque les français sont des veaux dans le domaine musical, la seule solution pour faire autre chose que du « Delpech » pour handicapés de l’oreille, réside dans les subsides publiques. Il faut bien que les musiciens vivent et d’ailleurs à ce propos, je vous signale que Boulez a joué dans l’orchestre des Folies Bergères !


              • legrind legrind 7 janvier 07:22

                Ou un gros con à l’oeuvre imbittable imposé par Jack Lang et intouchable ?...


                ’Pendant quarante ans Boulez et sa famille ont fermé toutes les possibilités pour tous les compositeurs d’être joués. Il a décidé qu’on allait oublier tout le passé de la musique jusqu’à aujourd’hui et qu’on allait repartir à zéro. Il a fermé la porte à tous les autres compositeurs. Les compositeurs comme moi ne pouvaient pas vivre puisqu’on n’avait pas accès à la salle de concerts’’, a déclaré le compositeur des bandes originales des Parapluies de Cherbourg, des Demoiselles de Rochefort ou de Peau d’âne

                Malgré le succès qu’a rencontré son travail, Michel Legrand estime que Boulez a causé beaucoup de tort à la création musicale en France. « Il a agi, et c’est très grave, comme un fasciste. Il y a sa musique et rien d’autre » a t-il lancé. 


                • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 11:08

                  @legrind

                  Vraiment, je ne vois pas ce que ce millionnaire Michel Legrand a comme reproche à adresser à qui que ce soit.

                  Pensez simplement à ce qu’a été la vie matériel d’un Mozart ou d’un Bartok ?

                  Boulez a-t-il empêché Legrand d’écrire la musique qu’il souhaitait écrire ?

                  Legrand a-t-il écrit la musique qui est la sienne à cause de Boulez ?

                  En d’autres termes, sans Boulez, Legrand aurait donc écrit une autre musique ?

                  Bien sûr que non ! Tout ce que nous dit Legrand c’est ceci : « Je regrette que ma musique ne soit pas joué dans les salles de concert au côté de celle de Mozart ou de beethov ».

                  Michel Legrand ? Plus, toujours plus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès