• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour en finir avec l’instrumentalisation des foules : le tragique (...)

Pour en finir avec l’instrumentalisation des foules : le tragique canular du football business

« Avant de demander à ton pays ce qu'il peut faire pour toi, demande-toi, ce que tu peux faire pour le pays »

John Fitzgerald Kennedy 32e président des Etats-Unis

Il y a 50 ans disparaissait le plus jeune président des Etats-Unis, le 22 novembre 1963. Cet exemple est pris à dessein pour faire l'apologie d'un président fasciné par le destin de son pays, qui a promis deux choses aux Américains. D'abord, la Lune : « Dans moins de dix ans, nous irons sur la Lune, déclara- t-il en 1960. Nous abolirons la ségrégation. » Ces deux choses se réalisèrent après sa mort. La commémoration de l'évènement tragique de sa mort a correspondu a trois jours près avec un autre non-évènement celui de la footballisation des esprits dans le monde et particulièrement dans les pays du Sud où le formatage pluridimensionnel des foules fait d'eux des automates qui tombent dans une douce euphorie sous l'effet ce cette drogue éphémère qui leur permet d'oublier, l'espace de quelques heures, le tragique de leur condition.

Qu'en est-il réellement de cette nouvelle religion ?

A l'instar des religions classiques et dans le sillage du money-théisme, le football, représenté par la Fifa, a ses prêtres, ses règles, ses dieux que l'on doit adorer ou haïr selon une mercuriale bien huilée avec des vassaux consentants mais qui y trouvent leur compte en définitive, il s'agit des médias dont le rôle est d'empêcher par tous les moyens le citoyen ou ce qu'il en reste, car il est surtout un consommateur, de réfléchir, son rôle n'est pas de penser mais de dépenser et de prendre au quotidien sa drogue en se shootant au foot. Il n'est que de voir comment les médias de droite, de gauche, du Nord, du Sud, des idéologues rétrogrades de ceux qui se piquent d'être modernes et éclairés sacrifient au veau d'or de la planète foot.
Le foot business entretenu par les sponsors et tous ceux qui puisent dans la manne pétrolière à des degrés divers, cela va de l'entreprise pétrolière qui puise dans le viatique des générations futures en faisant le « bon prince », aux concessionnaires de voitures, aux vendeurs de béton, de pâtes, aux vendeurs de bavardages par portables interposés qui, avec la complicité des médias, fabriquent ou démolissent des joueurs dont on cache pudiquement les « exigences en terme de cachet » pour amuser les foules. Les sponsors voient leur chiffre d'affaires augmenter et les joueurs de l'Equipe nationale leur servent d'appât pour faire vendre.

En France par exemple, l'enjeu est considérable pour la presse sportive. Pour L'Équipe, par exemple, le Mondial fait gagner sur l'année 1% à 2% de chiffre d'affaires et 5% de publicité. La Fédération FFF devait donc essuyer une baisse comprise entre 1,5 et 2,5 millions de ses recettes sponsoring en cas de non-qualification de l'équipe de France. 

Quand un joueur gagne en un match le gain de toute une vie pour un besogneux- il ne faut pas s'étonner de l'échec des sociétés sous développés qui déifient des soporifiques éphémères qui leur donnent l'illusion que ce sont des sociétés évoluées où il fait bon vivre. Quand on voit un joueur adulé par les médias, notamment lourds, quand des officiels tiennent à montrer leur proximité sans en relativiser l'impact social, nous sommes convaincus que nous allons plus que jamais à l'échec. Nous sommes en droit de nous interroger si nous ne sommes pas effectivement une République bananière avec les bananes en moins.

Corruption à la Fifa

Et pourtant, ce veau d'or que l'on adore, le football, son clergé : la Fifa, qui est tout sauf un modèle de vertu, d'honnêteté. La Fifa, gardienne du temple du football, fondée en 1904, a pour leitmotiv la défense des valeurs du sport et la promotion des valeurs humanistes (comme les innombrables campagnes contre le racisme semblent l'indiquer). Mais elle a rarement fait appel à la morale pour gérer son business. Nous allons rapporter en honnêtes courtiers deux évènements qui ont défrayé la chronique.

Comme l'explique "Cash investigation", pour être assaini, le football mondial aurait besoin d'un exemple venu de l'échelon supérieur : la Fifa. Sauf que l'instance dirigeante est loin, très loin même d'être irréprochable. Rapport de la justice suisse à la main, Jérôme Valcke, n° 2 de la Fifa est bien embêté lorsqu'il doit justifier la présence dans l'organigramme de certains de ses collègues mis en cause dans une vaste affaire de corruption : ISL (Sports and Leisure), une société de marketing, avait obtenu l'exclusivité des droits pendant plusieurs Coupes du monde avant les années 2000 grâce aux pots-de-vin. Joao Havelange (président de la Fifa entre 1974 et 1998) a notamment touché 1,2 million d'euros, tout comme Nicolas Leoz du comité exécutif, qui a reçu 590.000 euros de la part d'ISL. Profitant d'un vide juridique, l'instance internationale a pu éviter le procès à ses dirigeants grâce à un gros chèque de compensation. Ce qui n'a pas empêché la justice helvète de préciser que Sepp Blatter, président de la Fifa, ne pouvait ignorer ces agissements. » (1) 

Dans le même ordre, le 29 janvier 2013 le journal France Football s'attaque violemment à un événement qui avait soulevé nombre de réactions : l'attribution de l'organisation de la Coupe du monde de football 2022. En cause, les deux principaux intéressés, le Qatar, pays hôte désigné, et la Fifa, l'instance décisionnaire. Les faits avancés par le journal sont lourds, graves, moralement abjects et certainement répréhensibles pénalement. Au programme, achats de votes, interceptions de mails, conflits d'intérêts etc. Les millions en jeu dépassent l'entendement et le nom des personnalités impliquées fait froid dans le dos. Notamment celles participant à cette réunion secrète du 23 novembre 2010 au... palais de l'Élysée ! » (2)

« Ce jour-là, poursuivent les auteurs, l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy convie Michel Platini, président de l'Uefa, Tamim bin Hamad al-Thani, prince du Qatar, et Sébastien Bazin, président du Paris-SG de l'époque. Et là, la teneur des propos tenus - s'ils sont avérés - témoigne d'une stratégie qatarie parfaitement huilée. Le prince du Qatar veut une chose : le vote de Michel Platini. Et pour cela, il se serait dit prêt à - accrochez-vous ! - racheter le PSG, augmenter sa présence dans l'actionnariat du groupe Lagardère et créer une chaîne de sport pour concurrencer Canal+. Le tout évidemment en faisant la part belle aux entreprises françaises de BTP au moment de la future construction de la dizaine de stades qui accueilleront le Mondial 2022... Connivence, conflits d'intérêts, collusion font partie de l'ADN de cette institution dont l'histoire est rythmée par les scandales. (...) La Fifa sort impunie de ces scandales. Pourquoi changer ses habitudes ?... » (2) 

S'agissant du Mondial 2022 au Qatar, Amnesty International s'est justement inquiétée, le 17 novembre, des conditions de travail "alarmantes" des ouvriers immigrés au Qatar. Les conclusions de son rapport, fruit montrent "un niveau alarmant d'exploitation dans le secteur de la construction", et soulignent que l'emploi des ouvriers "s'apparente dans certains cas à du travail forcé", a déclaré le secrétaire général d'Amnesty, Salil Shetty. "Il est simplement inexcusable que tant de travailleurs immigrés soient impitoyablement exploités et privés de leur salaire dans l'un des pays les plus riches du monde", a-t-il ajouté. (3) 

Le Qatar tente de minimiser l'affaire des conditions de travail auxquelles sont soumis les ouvriers étrangers sur les chantiers du Mondial 2022. Le président de la Fifa, Blatter, avait indiqué que les responsables du Qatar avaient promis que ´´les lois sur le travail seront amendées ou sont déjà en cours d'amendement´´. Nul doute que le problème sera enterré.

La footballisation des esprits

« Par quelle étrange raison, lit-on sur le site Agoravox, ce sport fait-il vibrer maintenant la planète entière ? Comment n'a-t-on pas su plus tôt que la Terre n'était qu'un gigantesque ballon, envoyé dans l'espace par un dieu farceur ? La question fondamentale qu'on se pose bien sûr est celle ci : tout cela a-t-il un sens ? Et surtout : le football plaît jusqu'à la démesure car tout le monde s'y retrouve ! N'importe quel gosse peut rêver de faire partie de l'équipe de France et pallier à cette angoisse existentielle liée à l'absence d'un job, C'est le reflet de la société disent les sociologues. (...)Le foot encourage et récompense les comportements déviants, en leur donnant une prime. Les gamins d'Afrique, d'Asie, ou du Brésil, peuvent faire du foot pieds nus, entre les flaques, avec une boîte de conserves... (...)D'autres grands esprits se sont passionnés pour le football, quoique, comme Umberto Eco l'a fait dans « la guerre du faux », de façon plus froide et critique : « .... Le discours sur le football demande une compétence certainement pas vague, mais assez limitée, bien centrée : Il permet de prendre position, d'exprimer des opinions, de souhaiter des solutions sans risquer l'arrestation, ou le soupçon. Il n'impose pas de s'exposer personnellement, parce qu'on parle de quelque chose qui se joue à l'extérieur de la zone du pouvoir du sujet parlant. Il permet en somme de parer à la gestion de la chose publique sans toutes les angoisses, les interrogations, et les devoirs de la discussion politique... » (4)

Du pain et des jeux proclamait Jules César pour calmer la plèbe. Deux mille ans après J.-C., les jeux sont planétaires et la malnutrition frappe plus d'un milliard d'êtres humains. Les jeux sont devenus hypermédiatisés et utilisés pour détourner l'attention des peuples et l'endormissement généralisé des masses, le sport de haut niveau devient l'opium du pauvre... Phénomène sociologique majeur qui cristallise les passions des plus vils au plus nobles, libérateur de pressions et de frustrations multiples. Il exacerbe le nationalisme du spectateur avec son petit drapeau qu'il agite, qu'il porte en maillot ou qu'il s'est peint sur la figure. Ces joueurs, gamins impolis et immatures, élevés comme du bétail, avec des salaires indécents, accrocs aux jeux vidéo, aux portables. Et, pour finir, comble de l'ironie, ces chômeurs et ces smicards qui, n'arrivant pas à boucler leurs fins de mois, applaudissent avec frénésie cette farce qu'ils alimentent.

La footballisation des esprits, cet engouement planétaire fait partie, l'écrivions-nous dans une contribution précédente, de la stratégie du néolibéralisme qui crée des besoins chez l'individu qui devient de ce fait esclave du divin marché, pour reprendre l'expression du philosophe Dany Robert Dufour. Cependant, les dégâts du néolibéralisme ne sont pas les mêmes selon que l'on soit au Nord comme au Sud. Examinons pour commencer le phénomène de société dans les pays du Sud.

Le philosophe Fabien Ollier dresse un état des lieux sans concession de cette grand-messe planétaire orchestrée par « la toute-puissante multinationale privée de la Fifa ». « Il suffit, écrit-il, de se plonger dans l'histoire des Coupes du Monde pour en extraire la longue infamie politique et la stratégie d'aliénation planétaire.(...) L'expression du capital le plus prédateur est à l'oeuvre : (...).(...) Trop d'intellectuels ont succombé aux « passions vibratoires » et aux « extases » sportives ; ce sont eux qui légitiment à présent, l'horreur sportive généralisée : violences, dopage, magouilles, crétinisme des supporters, etc. (...) Cela tient à sa structure même : le football est organisé en logique de compétition et d'affrontement. Jouer ce spectacle par des acteurs surpayés devant des smicards et des chômeurs est aussi une forme de violence. (...)La symbolisation de la guerre n'existe pas dans les stades, la guerre est présente. Le football exacerbe les tensions nationalistes et suscite des émotions patriotiques d'un vulgaire et d'une absurdité éclatants. (...) » (5) 

Justement, pour parler de l'indécence des sommes colossales perçues, il faut savoir par exemple, que dix joueurs les mieux payés dont David Beckam, Ronaldinho Gaucho, Whyne Rooney ont reçu en une année 135 millions d'euros en salaires, primes, droits de sponsoring... soit en moyenne 20 millions de dollars par individu (55.000 $/jour, contre 2$/jour en moyenne pour un Africain). On rapporte que le mathématicien russe, Grigori Perelman, a ignoré le prix d'un million de dollars. qui lui était attribué par l'Institut mathématique de Clay pour avoir prouvé l'hypothèse de Poincaré, Perelman dit et veut dire qu'il ne veut pas travailler pour le fric ni pour les récompenses. » (5)

Qu'en est-il de l'opium du football en Algérie ?

Le foot n'est plus un jeu sportif, mais plutôt un enjeu politique et financier. Ainsi, nous pouvons dire qu'il y a, dans le cas de l'Algérie, un véritable conflit entre le stade et la mosquée. En Algérie, l'Ecole ne fait plus rêver. Elle ne joue plus son rôle d'ascenseur social et ne discrimine plus entre « ceux qui jaillissent du néant » et les laborieux et les sans-grade qui cumulent en une carrière ce que perçoit un joueur en une saison.

De ce fait, certains parents l'ont bien compris, ils cherchent pour leurs enfants la rampe de lancement la plus juteuse en termes de fortune rapide, ils ne cherchent pas la meilleure école pour leurs enfants, mais le meilleur club pour inscrire leurs enfants. Quelle est la valeur ajoutée pour le pays d'un joueur par rapport à un universitaire besogneux qui doit se réincarner plusieurs fois pour atteindre la prime donnée en une fois à un joueur lors de cette Coupe du Monde ?

On sait que le néolibéralisme investit l'industrie du plaisir fugace et ne s'installe pas dans la durée, il vole d'opium en opium en « extrayant de la valeur » au passage, laissant l'individu sujet consommateur sous influence en pleine errance avec des réveils amers, où il retrouve la précarité, la mal-vie en attendant un autre hypothétique soporifique. Dans ces conditions et pour être franc, les sans-voix en ont ras-le-bol ; envahis, les besogneux invisibles en ont marre de ce cirque qui coûte des milliards aux contribuables et par le pompage frénétique d'une ressource qui appartient aux générations futures.

Cette invasion des médias nous rapporte d'une façon obséquieuse les phrases pauvres de ces nouveaux dieux. Nous sommes fatigués par les interviews au vocabulaire pauvre et insipide, nous sommes saturés par les cérémoniaux qui comme pour bien faire, en imitant les médias européens. Nous sommes écoeurés par les faux semblants de ceux qui se forcent à aimer le foot en attendant un retour sur investissement.

Nous sommes surtout inquiets pour ce pays quand des universitaires prestigieux, qui ont consacré leur carrière, ont été reçus et récompensés d'une façon clandestine, en l'absence des plus hautes autorités, devant l'indifférence des foules et le mépris des médias. Ce n'est pas demain que l'on verra le directeur d'un média lourd se faire tirer le portrait avec un chercheur qui, on l'aura compris, ne pèse rien ou si peu dans l'échelle actuelle des valeurs.

 

Quand John Fitzgerald Kennedy, s'est adressé à la jeunesse de son pays, c'était pour l'inviter à tout faire pour conquérir la lune. Mutatis mutandis, adressons nous à cette jeunesse pour lui demander de penser à l'Algérie de demain, celle de l'effort, du travail bien fait qui nous donnera une satisfaction dans la durée au lieu et place du soporifique sans lendemain qui est à bien des égards l'antithèse de toutes les valeurs que l'Ecole tente d'inculquer en vain.

Plus largement et au risque de contredire Eric Zemmour et sa croisade contre les mélanodermes et autres caillasses, lui-même ayant la mémoire courte étant un émigré comme les autres, les victoires des équipes algériennes et françaises sur les champs Elysées sont, si on sait y faire des moments de concorde qu'il faut multiplier à l'infini pour aller justement à ce désir d’être ensemble, si cher à Renan et que les Zemmour Finkielkraut font tout pour briser. Soyons vigilants, si le libéralisme sauvage est déjà notre adversaire car responsable de cette extasy de l'éphémère, il ne faut pas oublier aussi de combattre tous les briseurs de convivialité qui par procuration -sans qu'il soient eux mêmes concernés, limitent l'être français aux assiégés d'Alésia mais ceci est aussi un autre débat

1.http://www.metronews.fr/sport/cash-investigation-sur-le-football-business-quand-la-fff-et-la-fifa-laissent-faire/mmil !94h8RqDOMVNU/

2. A.Bordet A. Ferret : la Fifa soupçonnée de délit de favoritisme Le Point 30/01/2013

3.Amnesty dénonce l'exploitation des ouvriers immigrés au Qatar, Le Monde.fr 18.11.2013

4.http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/du-foot-autres-balivernes-et-144033

5.C.E. Chitour http://www.legrandsoir.info/La-footballisation-des-esprits-Que-reste-t-il-des-valeurs-fondamentales.html

 

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 24 novembre 2013 11:17

    à l’auteur,
    Je ne comprends pas très bien le dernier paragraphe. Il est vrai que je suis tellement passionné par le football que je serait bien incapable de dire à quoi vous faites allusion lorsque vous évoquez « les victoires des équipes algériennes et françaises sur les champs Elysées », et je serais sans doute moins sévère à l’égard de Finkielkraut, qui m’agace quelquefois un peu, certes, mais dont le dernier essai est loin d’être inintéressant.
    Pour le reste, j’applaudis frénétiquement (comme on le ferait à la fin d’un match !) à votre analyse du fonctionnement de ce nouvel opium du peuple. La démolition est absolument parfaite :on boit du petit lait ! Tout est dit et fort bien dit.
     


    • non667 24 novembre 2013 11:20

      on apprendrait que la france a acheté un large prix le match contre l’ukraine (arbitre ,dirigeants ,joueurs ) que je n’en serais pas autrement étonné ? smiley smiley


      • alinea Alinea 24 novembre 2013 12:24

        non 667, un article d’Ariane Walter , daté du 21 novembre et non paru, traitait de ce sujet !


      • non667 24 novembre 2013 16:01

        à alinéa
        un artic le d’Ariane Walter........
        les grands esprits se rencontrent ! smiley smiley smiley
        peut être est -elle aussi gagnée par la lepenisation des esprits ?
        vous m’en verriez tout retourné !  smiley smiley smiley


      • alinea Alinea 24 novembre 2013 17:41

        Quel rapport ? Éclairez-moi !


      • lucidus lucidus 25 novembre 2013 08:12

        J’en suis quant à moi persuadé. Une équipe qui s’écroule comme l’Ukraine l’a fait dans le cadre de la coupe du monde et après un exploit... Même plus capables de défendre ou de marquer un petit but ? N.importe quoi. Victoire du foot business/racaille/quatar...


      • non667 25 novembre 2013 14:27

        à alinéa
        affaire de cœur transi entre moi et belle ariane .


      • asterix asterix 25 novembre 2013 18:35

        Je confirme qu’Ariane avait en effet consacré un article à ce sujet. Lorsque je l’ai pointé en modération, il était à 17 pour et 19 contre.
        Pour ceux qui connaissent le nombre d’avis qui donnent lieu à parution, c’est éclairant de mauvaise foi de la part de certains d’entre nous. EXTREMAVOX a encore frappé. Tout cela parce que votre petite France que vous villipendez tellement lorsqu’il s’agit de Front National, vous la portez au pinacle dans le Front du foot.
        Allez les Bleus !
        Ariane avait collationné un certain nombre de faits et d’analyses, non pas en prétendant, mais en rendant suspecte cette « victoire » sur l’Ukraine dont traite ar ailleurs un autre article du jour.
        On pourrait aller plus loin en disant que cette qualification miracle fut un prêté pour un rendu de la part de la FIFA. Avec la collaboration de l’Ukraine, candidate à l’Europe.
        Eux qui n’avaient encaissé qu’un goal en 12 matchs, ils en prenent trois sur 90 minutes. Trois et même quatre : une « erreur » du gardien en début de match. Un goal valable annulé, un autre qui ne l’est pas alors qu’il y a hors-jeu et, au final, un cafouillage monstre pour le dernier. Pour faire bonne mesure, un avant ukrainien rate également l’inmanquable.
        Cela fait beaucoup de coincidences quand même, non ?

        Le foot est malpropre. C’est pour qu’il continue à tricher que Platini ne veut pas de l’arbitrage avec aide électronique. C’en serait fini des combines, d’ue partie des combines. Il y en a d’autres : les tirages au sort dont les boules sont reconnaissables à leur émission de chaleur. Les procès évités et autres corruptions avérées à ses dirigeants dont parle l’auteur.
        Et le sport dans tout cela ?
        Viva le Paris Saint Qatar !
        La France du foot ( pas la vôtre car vous n’êtes pas tous des tricheurs quand même ) s’est déjà qualifiée de façon scandaleuse pour la Coupe du Monde précédente.
        Quelque chose me dit que le foot business a fait presque aussi fort cette fois-ci.
        Les 55.000 dollars journaliers des stars du foot contre les 2 que gagnera peut-être un travailleur du Tiers-Monde, c’est une honte aussi.
        A refaire le monde, j’enverrais mes fils jouer au foot ou apprendre le solfège et puis les laisser jouer leur musique...
        Y’a pas qu’en Algérie que cela paraît évident.
        Un grand + à l’auteur.


      • hunter hunter 24 novembre 2013 11:23

        Salut à tous

        Excellentissime papier, merci M Chitour !

        Quant aux interrogations de non667, peut-être celà sera-t-il révélé un jour.....

        Adishatz

        H/


        • Karol Karol 24 novembre 2013 11:29

          Bonjour,
          Merci pour ce bel article.
          On va dire que pour l’instant, au score, TF1 bat l’Ukraine et le Sport des millions d’€ à zéro.


          • Stof Stof 24 novembre 2013 11:35

            Oui mais c’est toujours facile. Le petit peuple se raccroche à un truc qu’il comprend à peu près. La politique, l’économie, la culture c’est trop compliqué (du moins c’est ce qu’on voudrait qu’ils pensent). Alors intéressez vous au foot, ça y’en a être simple.
            Il y a une spécifité que l’on rencontre dans les médias concernant le foot, c’est le ton du commentateur. Il semble complètement en transe, exacerbé, d’un enthousiasme sans retenue. Or, dans quel autre domaine retrouve t’on une telle passion aujourd’hui ?
            Et c’est particulier au foot (ou aux sports collectifs ?), car en tant que pratiquant de combat libre, je me vois mal m’exciter pour un combattant en particulier, agiter des drapeaux ou courir nu dans le rue pour fêter la victoire d’un inconnu dans ma petite lucarne.


            • Patrick Samba Patrick Samba 24 novembre 2013 12:46

              Bonjour,

              un constat lucide, une synthèse très appréciable, des envolées, de beaux retournés, et des dribles fulgurants, et en particulier celui-ci : dans le nouvel ordre mondial, le rôle du citoyen, réduit à celui de con-som-mateur, « n’est pas de penser mais de dépenser », oui c’est tout-à-fait ça, de dé-penser.


              • Fergus Fergus 24 novembre 2013 13:13

                Bonjour, Chems.

                Entièrement d’accord avec votre article. Le football est désormais totalement gangréné par le fric, et avec lui les dirigeants des instances mondiale (FIFA) et européenne (UEFA).

                Résultat ; une Coupe du Monde organisée, dans des conditions climatiques délirantes, au Qatar, pays dont les gouvernants financent des mouvements djihadistes terroristes et contraignent les travailleurs immigrés à des conditions d’esclaves entraînant des décès par dizaines. Ce pays a du sang sur son drapeau et ses dirigeants du sang sur leurs mains.

                C’est pourtant ce même Qatar qui est le patron du PSG - ce club devenu la honte du football français - grâce à l’intervention d’un Sarkozy qui n’a jamais été regardant en matière de moralité et d’éthique. Honte également sur lui, et honte sur Platini qui est devenu, comme tant d’autres avant lui, un type corrompu.


                • Pie 3,14 24 novembre 2013 13:37

                  Le sport spectacle opium du peuple...on ne peut pas dire que l’article fait dans l’originalité.

                  On sait tous que le football brasse beaucoup d’argent, que ses hautes instances sont passablement vermoulues et corrompues que les joueurs sont trop payés, les clubs mal gérés que les politiques cherchent à en tirer bénéfice (cf : le Qatar mais aussi l’Argentine en 1978 et la dictature du général Videla).
                  Et alors ?

                  L’industrie du foot n’est que le reflet de ce qui se passe ailleurs. Bien des multinationales ont des dirigeants trop payés (même s’ils sont nuls), des stratégies peu cohérentes, un cynisme absolu envers leurs employés, font des compromissions avec des régimes peu recommandables et pratiquent la corruption.

                  Il est bon de dénoncer cela mais quel rapport avec l’instrumentalisation des foules ?

                  L’auteur part du principe que le citoyen perd tout sens critique dès qu’il entre dans un stade. C’est une vision réductrice et assez méprisante du spectateur.
                  On peut adorer ce sport, vibrer et s’extasier sans devenir automatiquement un imbécile manipulable.
                  la joie que ressent un supporter ne lui fait pas décider que désormais tout est beau sur terre.

                  On sent dans cet article le mépris de l’intellectuel envers les loisirs de masse. Ils sont pourtant une manifestation de l’esprit démocratique. Les débats passionnés, les psychodrames qui suscitent des millions de conversations et font vivre quantités de journalistes et de médias, souvent obscurs voire ridicules pour ceux qui ne partagent pas cette passion ( dont je fais partie) font écho aux questions politiques de notre société.
                  Celles des rémunérations, de l’égalité, de l’engagement, de la place de l’action collective, de l’intégration, de l’éthique, du respect des règles et de l’adversaire. Chacun a son mot à dire sur ces questions qui dépassent largement le simple cadre du sport.

                  D’ailleurs dans les pays non démocratiques, le sport de masse est toujours étroitement surveillé. On cherche a en faire un instrument propagandiste mais surtout le pouvoir se méfie de son potentiel contestataire. Les stades sont des lieux propices à la critique, aux émeutes, aux blagues, aux regroupements peu contrôlables.

                  Le sport spectacle n’est pas l’opium du peuple, le sociologue Paul Yonnet l’a prouvé depuis longtemps dans son ouvrage : jeux, modes et masses. Il est le reflet des pratiques et interrogations de nos sociétés démocratiques individualistes.


                  • Xenozoid Xenozoid 24 novembre 2013 13:58

                    si le peuple a besoin de competion pour etre,ben le peuple est mal barré,pouvoir ........beaucoup +1,« peuple » diffus quelque résistance 0


                    • Constant danslayreur 24 novembre 2013 20:56

                      Meaningless,
                      You should try in English first and only then, translate, at least people can cross-check the meaning.


                    • Xenozoid Xenozoid 25 novembre 2013 17:59

                      ik zou het graag doen, maar weiger ik het ,snap je, ?


                    • Caparut Caparut 24 novembre 2013 14:26

                      Très bel article qui dénonce le manière dont le monde fonctionne. Car, ne nous leurrons pas, le football n’est qu’un épiphénomène du fonctionnement global de l’humanité.
                      Mais, justement, le monde peut-il fonctionner autrement ? N’est-il pas la résultante du fonctionnement personnel des individus qui le composent ? Vouloir changer cet état de chose c’est vouloir changer la mentalité des gens. Et les « penseurs » qui entendent changer la mentalité des gens, selon leurs principes, bien entendu, me font un peu peur…
                      On ne peut pas revendiquer la liberté et s’offusquer que les gens l’utilisent. Personne n’est obligé de prendre un abonnement au stade ou à une chaîne de télévision sportive, ni de mettre 100 € dans le maillot de leur équipe. S’ils le font, c’est que, quelque part, ils en ont besoin.
                      Alors c’est vrai, cette « passion » engraisse pas mal de monde, des joueurs professionnels aux dirigeants de la Fifa ou aux actionnaires des différentes firmes qui sponsorisent le sport. Ces petits malins ont trouvé la faille dans la nature humaine qui leur permet de s’enrichir. Tant mieux pour eux.
                      Oui, me direz-vous, mais souvent c’est au mépris de la morale. Il n’y a pas de morale dès qu’il s’agit de faire des affaires, la morale c’est seulement un truc pour que les pauvres ne la ramènent pas trop. Personne ne s’y réfère quand il s’agit de préserver ses propres intérêts, ni vous, ni moi, ni personne, c’est une hypocrisie de prétendre le contraire.
                      Alors, allons-nous laisser le monde continuer comme ça ? Oui.
                      En ce qui me concerne je ne vais jamais au stade, je ne suis pas abonné à une chaîne de télévision sportive, je n’achète aucun objet dans les boutiques de supporters. Les autres font ce qu’ils veulent, chacun essayant comme il le peut de trouver sa place au soleil. Le reste n’est pas mon problème.
                      « Tout cela a-t-il un sens ? »
                      Et le reste, quel sens a-t-il ?


                      • caramico 24 novembre 2013 14:38

                        Bonjour,


                        Je suis un être insignifiant, comme des millions d’autres :

                        Cependant, j’ai, au contraire de centaines de millions d’êtres humains, de quoi manger à ma faim, je suis au chaud l’hiver, tout va tellement bien pour moi que je n’envie absolument pas tous ceux, footballeurs, artistes, banquiers ou capitaines d’industrie qui brassent des centaines de millions d’ euros, ces chiffres me dépassent et ne m’intéressent pas. je partage à mon modeste niveau la réflexion du chercheur qui aime ce qu’il fait et ne voit pas l’intérêt d’un prix pour couronner ce qu’il aime faire.
                        Tout ça pour dire que si tout le monde avait mon niveau de vie, personne ne rêverait d’être un footballeur, hormis ceux que ce sport attire, par passion, et donc que pour qu’il y ait des millionnaires du foot, il faut nécessairement qu’il y ait des millions de pauvres pour les envier, les encenser.
                        C’est mathématique, d’un côté cent millions d’ euros sur une tête, de l’autre cent millions de personnes pour un euro.

                        • smilodon smilodon 24 novembre 2013 14:53

                          @ « je soutiens agora vox » : Votre texte fait apparaître une chose : vous êtes beaucoup moins « insignifiant » que vous semblez le penser !.... Adishatz.


                        • smilodon smilodon 24 novembre 2013 14:45

                          @ l’auteur : vous avez raison sur toute la ligne !... Le « foot » de nos jours est comparable aux « jeux du cirque » sous Jules César !.... Nos « footeux » sont comparables aux « gladiateurs » des temps anciens, le risque en moins, le salaire en plus !... Mais les « fondamentaux » des publics restent les mêmes !.... 50 ou 100.000 supporters qui entament une « OLA » dans un stade, c’est l’union de 50 ou 100.000 intelligences confondues en un seul « esprit » !...... Du pain et des jeux, disait César !... Sauf que sous « Hollande », du « pain » tout le monde n’en a pas !.... Pour ce qui est des « jeux », ça oui, y’en a !...Tiercé, loto, foot, tour de France etc.....Une chose est rassurante, c’est le pourcentage de français qui ont une opinion favorable de l’équipe nationale de foot !.... Même après son match contre l’UKRAINE !..C’est sans appel !...... Ce qui veut bien dire que ces « braves » français ne font pas de lien direct entre des millionnaires qui courent après un ballon, fussent-ils noirs, blancs ou beurs..... Et la situation réelle de ce pays !.... Et leur situation réelle !....... Les français sont peut-être des veaux, mais pas forcément des ânes !...... Une lueur d’espoir subsiste, tant que le « français moyen » saura échapper à toute pensée « bienséante » et obligatoire !.. Tant qu’il fera marcher son cerveau et penser par lui-même !..... La « force » de ce pays n’est que là !... Au fin fond du cerveau de chacun !....... Et les « français » pensent encore !..... Ils « pensent », les français, tout seul, chacun dans son coin, n’en déplaise à nos « maitres à (ce qu’il faut) penser » de tous poils et de certaines « chaines » !... Dommage pour eux !.... La FRANCE n’est pas un poulailler !......Et c’est bien !... Adishatz.


                          • tf1Groupie 24 novembre 2013 15:35

                            Pour une fois que la France gagne il y a toujours des mauvais coucheurs pour dire qu’il y a des raisons de s’attrister.

                            On se demande alors pourquoi les Français ne sont jamais heureux et ont du mal à faire cause commune pour soutenir leur pays.


                            • smilodon smilodon 24 novembre 2013 16:03

                              ! !!!..... L’équipe de FRANCE de FOOT c’est la FRANCE ???!!..... Ils gagnent combien déjà, nos « footeux » ???!!.. Le RSA c’est combien ??... Le smig c’est combien ???!!... Désolé, j’ai un peu de mal à faire la liaison entre l’équipe nationale de foot et le pays !.... Mais je dois être con !....Adishatz.


                            • Xenozoid Xenozoid 24 novembre 2013 16:31

                              si la france etait sous chiens, serait elle meilleur ?


                            • oncle archibald 24 novembre 2013 17:14

                              TF1 Groupie : il y a des tas de Français qui n’aiment pas le foot et « on » va leur faire avaler du foot jusqu’à l’indigestion. Si c’est défendu de ne pas aimer le foot il faut l’inscrire dans la loi, sinon, oui, je fais partie des français qui auraient été heureux de voir perdre l’équipe de France juste pour éviter des indigestion de foot pendant toute la durée du mondial au Brésil. Ca va être le seul sujet de conversation agréé pendant des mois et moi rien que d’y penser j’en suis malade. Le fait de ne pas être un thierry Henry maniaque fait-il de moi un mauvais coucheur ?


                            • tf1Groupie 24 novembre 2013 18:59

                              Ne me dites pas que toutes les chaines diffusent du foot.
                              Vous n’aurez qu’à moins regarder moins TF1 ...

                              Mais je suis d’accord : en ce moment il y a trop d’articles foot sur Avox, d’autant plus que tous les auteurs et la plupart des commentateurs se plaignent de trop entendre parler de foot smiley smiley

                              En tout cas il m’arrive extremement rarement d’avoir envie que mon pays aie de mauvais résultats dans une compétition, et pourtant je n’aime pas toutes les disciplines.


                            • oncle archibald 25 novembre 2013 09:44

                              « En tout cas il m’arrive extremement rarement d’avoir envie que mon pays aie de mauvais résultats dans une compétition, et pourtant je n’aime pas toutes les disciplines. »

                              Et bien moi j’aime la voile, et notre pays est complètement en pointe dans ce sport tant pour la fabrication des navires que pour les équipages qui raflent presque tout. 

                              Pour savoir ce qui s’est passé pendant la transat Jacques Vabre, une seule solution : internet et le site de la course. Pourtant il y a eu entre les 50 pieds une bataille magnifique avec les favoris au tapis par démâtage à un jour de l’arrivée, les vainqueurs et les deux suivants arrivés en 4heure et demi après 17 jours de course. Qui en parle ? Le saviez vous ? Sont ils Français ? oui, tous !

                            • hunter hunter 25 novembre 2013 18:01

                              tf1groupie écrit : « ...moins regarder moins tf1 »

                              - par - = + !

                              vous faîtes encore de la retape pour votre dealer d’image préféré !

                              Vous êtes bien payé au moins j’espère............

                              H/


                            • smilodon smilodon 26 novembre 2013 19:39

                              Pourquoi les « français » ne font pas « cause commune » ??!.. Parce qu’un pays avant d’être « géographique », est un « assemblage » d’individus qui se ressemblent !.... Et les « français » ne se « ressemblent » plus vraiment !..... Ni sur leurs peaux, ni dans leurs coeurs, ni dans leurs « us et coutumes » !.. Y’a des « mélanges » qui ne prennent qu’à la télé !..... Pas dans la rue !... Ni dans le métro !... Ni ailleurs !... Pas toujours la faute de autochtones, concernant la « France », les plus « clairs » de peau....En général et pour ce qui en reste !.... Mais continuons de rêver !... On sera bien dans la « boboïtude » du temps !.... Attendons la suite !... En priant !.. Mais si on veut être honnête avec nos jeunes générations et les futures, avouons-la sans honte !.. Vous marchez sur le même sol que vos aïeuls !.. Mais vous vivez dans un autre « monde » !... Soyons honnêtes !... Adishatz.


                            • tf1Groupie 24 novembre 2013 16:21

                              Et bien Smilodon tu dois également détester Teddy Riner, Sébastien Loeb, les nageurs comme Manadou ou Agniel, les tennismann etc...

                              En fait si tu n’aimes que les sportifs qui touchent le SMIC tu dois très rarement supporter les sportifs Français.

                              Mais revenons à l’essentiel : tu trouveras toujours une « bonne » raison pour ne pas applaudir les champions de ton pays. Merci de confirmer ce que j’ai dis.

                              La France n’aime pas ceux qui gagnent, ça ne changera jamais.
                              Et avoir une mentalité de perdants suffit à comprendre pourquoi notre pays accumule les échecs.


                              • smilodon smilodon 24 novembre 2013 17:01

                                @tf1groupie : Tous les matins de la semaine que dieu fait j’applaudis mes jeunes collègues de travail !... Tous ceux qui en font bien plus que moi pour la « boutique » !... Moi je suis sur une piste descendante, vu mon âge !... Eux se battent avec l’énergie de leurs « 25 ans » !... Pas pour 1 million d’euros !.. Pour 1500 !.... C’est pas des joueurs de foot !.. C’est juste des « jeunes » qui se battent pour bosser !.. Ceux-là oui, je les admire !...Les autres, ceux qui courent après le ballon pour une prime de 100.000 euros !... Je m’en fous, au moins autant qu’ils s’en foutent !......C’est pas eux qui paieront ma retraite !..C’est les jeunes qui bossent avec moi........ Arrêtons de tout mélanger !.... Le « FOOT » ok c’est bien !... Mais c’est pas nous !... C’est comme le CINE !... Ces gens sont « ailleurs » !... C’est le monde du « spectacle » !.. Pas celui du « boulot » !.... Adishatz.


                              • Yohan Yohan 24 novembre 2013 16:59

                                Je viens de voir un magnifique match de rugby opposant l’Irlande aux All black. Un grand match que les irlandais auraient mérité de gagner. Le sport, c’est le sport, on en peut pas le réduire au fric. 


                                • OMAR 24 novembre 2013 17:29

                                  Omar 33

                                  Bonjour Docteur.

                                  Je souscris entièrement à votre article.

                                  "Le Qatar tente de minimiser l’affaire des conditions de travail auxquelles sont soumis les ouvriers étrangers sur les chantiers du Mondial 2022....".

                                  Ne trouvez-vous pas que le Qatar se comporte de la même manière que la Russie pour Sotchi ?
                                  http://www.lematin.ch/monde/sport-reduit-travailleurs-esclavage/story/14841021?comments=1

                                  N’est-il pas étonnant que le CIO ait préféré le Japon à la Turquie pour les J.O de 2020 ?
                                  http://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/2013/09/08/tokyo-future-victime-de-la-malediction-des-jeux-olympiques.html

                                  Quant au foot en Algérie, est-ce normal que dans un championnat qualifié de professionnel, l’état finance par l’intermédiaire de Sonatrach, un club comme le mouloudia ?
                                  http://iferhounen.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/03/30/le-mca-soutien-bouteflika-et-les-autres-clubs-soutiennent-qu.html

                                  Juste pour dire qu’il n’y a pas que le foot ou en France que les foules sont instrumentalisées.


                                  • Jelena XCII 25 novembre 2013 10:47

                                    N’importe quel journaliste français vous le dira, la Russie c’est 10.000 fois pire que le Qatar. D’ailleurs pour les Russes, la France, c’est un pays d’Afrique, c’est dire si ils sont peu civilisés.


                                  • Aristoto Aristoto 24 novembre 2013 17:32

                                    Mépris de classe habituel !!!

                                    Messieurs si le foot ne vous interesse pas et bien ne vous y interessez pas !!! Quand à la sociologie de comptoir est ce que moi je me me questionne sur le snobisme que peut faire naitre le ballet chez ses admirateur-suiveurs.

                                    Quand à la fine analyse de notre monde capitalisto-hyper consommateur, on n’en parlera avec justesse que lorsqu’on en sera totalement détaché, ce qui loin d’etre le cas pour l’instant. Enfin comme je l’ai dis mépris du bas peuple habituel.

                                    Je veux des matche de foot moi meme lorsqu on aura coloniser Mars et meme une futur ligue universelle. Et Na !

                                    Sinon pas lu l’article de quoi ça parle !!!


                                    • Aristoto Aristoto 24 novembre 2013 17:40

                                      http://horsjeu.net/a-la-une/rico-di-mecouilles-vu-france-ukraine/

                                      Personnellement je trouve l’observation du shéma de jeu d’un Barça aussi stimulant que le parcours d’un revue des tactique et stratégie de guerre de l’ére napolinienne ou une partie de pacman.

                                      Quand au méfait du foot-bizness et de sa surmédiatisation ...non sans blague qui nous rabache encore avec ce versant du pain et des jeu.

                                      Est ce que j’ai l’air d’un mec qui va claquer 500 euros pour un Iphone déjà désuet à sa sortie par l’annonce du prochain modele


                                      • Le421 Le421 24 novembre 2013 20:27

                                        Et nous ne saurions plus aller sur la lune aujourd’hui !!
                                        Et sûrement pas avec le même matos.

                                        Vous avez dit « progrès » ??


                                        • volt volt 24 novembre 2013 20:29

                                          encore plus de recul :

                                          « nous mélangerons les noirs et les blancs, 
                                          pour courir après un ballon noir et blanc »
                                          (john fitzgerald platini)

                                          • volt volt 25 novembre 2013 10:57

                                            pour en finir oui, quel joli titre en effet, et que ça oscille entre un fil à la patte et escape surtout...

                                            mais quand on commence à prendre de l’humeur, même sur arthur 
                                            ou à sortir des vannes aussi vaseuses, même sur la con quête de la lune, mon p’tit volt, 
                                            c’est que l’heure de faire son sac et de se tirer a sonné.
                                            so long, come ils disent, et bienheureux que le départ sous ce soleil.
                                            la joie est chose trop précieuse, trop intelligente, pour être dilapidée, dilacérée.
                                            que retenir ?
                                            toujours ce vieux principe du fred en puissance :
                                            combats les idées tant que ça te chante,
                                            jamais ne t’attaque aux personnes.


                                          • Constant danslayreur 24 novembre 2013 21:33

                                            Si je me souviens bien, l’auteur a déjà écrit un billet toisant de très haut les parlementaires algériens non pas pour leurs idées politiques, leur absentéisme, quelques scandaleuses frasques ou autres, mais parce qu’ils venaient de bénéficier d’une augmentation conséquente de salaire.

                                            Juste avant qu’il ne rédige ce billet, l’info en Algérie c’est icelle 500 000 euros de prime de qualification pour chaque joueur de l’équipe nationale.

                                            Un prof d’université comme lui se fait entre 450 et 600 euros par mois

                                            600 euros, autant dire l’argent de poche d’un de ses jeunes voisins de quartier qui se sera enrichi en exponentielle en vendant du chiffon ramené par simple cabas de Turquie ou d’ailleurs.

                                            Pareil pour les rejetons des puissants du pays et qu’il reçoit comme élèves à polytech d’Alger dans des voitures dont il ignorait jusqu’à l’existence officielle sur le marché...

                                            Alors les 500 000 trucs muche pour 90minutes, Info, intox ? Il n’en a cure, pour lui c’est juste ... LA goutte.

                                            Je peux le comprendre certes, mais je me méfie quand même. Quand on passe son temps à compter l’argent des autres parce qu’on n’en a pas assez soi même alors même qu’on s’estime autrement plus méritant que les autres, ça finit au delà de l’envie à aigrir et donc à minima à fausser le jugement... un peu...


                                            • barak 25 novembre 2013 00:43

                                              « soit en moyenne 20 millions de dollars par individu (55.000 $/jour, contre 2$/jour en moyenne pour un Africain). »

                                              Je suis en partie d’accord avec vous.
                                              Mais combien les employés des sociétés d’exploitation de matières premières (areva, total, etc) gagnent par rapport aux africains. La fifa au moins n’a pas provoquée la condamnation de simples manifestants contre une usine pétrolière qui intoxiquait leur environnement vital comme ce fut le cas au Nigeria. 


                                              • Jelena XCII 25 novembre 2013 10:09

                                                О звездо ле о леeeeо леeeeо лааа !!
                                                О звездо ле о леeeeо леeeeо лааа !!
                                                О звездо ле о леeeeо леeeeо лааа !!
                                                О звездо ле о леeeeо леeeeо лааа !!
                                                О звездо ле о леeeeо леeeeо лааа !!


                                                • jack mandon jack mandon 25 novembre 2013 12:24

                                                  Chems eddine chitour,

                                                  Comment n’a-t-on pas su plus tôt que la Terre n’était qu’un gigantesque
                                                  ballon, envoyé dans l’espace par un dieu farceur ?

                                                  Tout à fait, belle synchronicité.

                                                  On peut espérer que le créateur, s’il existe,
                                                  est doté d’un superbe et céleste coup de pieds.

                                                  Pour l’instant, il nous est donné l’espoir de ne pas
                                                  nous perdre dans la galaxie...même si on se sent un peu hors jeu.
                                                   


                                                  • Luc le Raz Luc le Raz 25 novembre 2013 14:10

                                                    Bonjour, Chems

                                                    Excellent article, bravo ! Le fric pourrit le monde et tel un cancer l’emportera dans la tombe.


                                                    • franc 25 novembre 2013 16:36

                                                      L’équipe de France ne pourrait-il donc pas gagner en respectant les règles ,à chaque fois il faut un coup de force tordu ,une fois la main de Thyrrie Henri ,une autre c’est la poussette de Thuram ,et cette fois c’est un hors jeu de Benzema.


                                                      L’exploit de l’équipe de France ne me semble pas tout à fait correct ou honnête , jouer à 11 contre 10,Bezzéma qui se place toujours en hors jeu,des arbitres bien complaisants et un but par un ukrainien contre son camp,tout pour donner le soupçon que le match est truqué.

                                                      Au fait pour les matchs truqués ,on n’en parle jamais en France ,il parait que ça n’existe pas en France ,alors que les scandales de matchs truqués éclatent en Europe ,En Allemagne avec des centaines de matchs truqués et en Italie aussi ,rien en France .C’est comme pour la mafia ,on parle toujours de la mafia italienne ,de la mafia russe ,mais jamais de la mafia française ;et si on en parle jamais de la mafia française c’est peut-être qu’elle est la plus puissante du monde .

                                                      • smilodon smilodon 25 novembre 2013 21:43

                                                        La « France black, blanc, beur » tant qu’il y a des sous, forcément on se prosterne devant !.... Mais à part le 11 ou 22 de l’équipe « nationale », qu’elle chante la marseillaise ou non !... La vie des « autres », blacks, blancs ou beurs, sans un ballon entre les pattes, et sans les millions à la fin de chaque mois...............La vie des « autres » est bien différente !... Chacun dans son coin !.. Les blacks dans un coin, les blancs dans un autre, et les beurs.....Ceux-là ailleurs !!... Chez eux ??... Très bien « chez eux » !... On nous « tane » chaque jour que Dieu fait, pour nous dire, que les arabes sont des gens « biens » !.. Je suis pas contre !.. Mais pourquoi donc autant d’entre eux prennent autant de risques pour venir habiter ici ??!.. Pourquoi donc ??!!.. Eux qui vivent, soit-disant, dans de si beaux pays ??!!.. Ils veulent quoi de nous ???.... Merci de me répondre !.... J’ai comme un doute !...... Des Français qui partent vers l’Algérie, la Syrie, la Libye, le Maroc ou la Tunisie !!... Combien y’en a ??!!..... Ils iraient faire quoi là-bas ??... Chercher le RSA, la CMU, les allocs, la Sécu ??.. Ca existe de l’autre côté ????!!.. Le regroupement familial peut-être ??.. Ca existe dans « l’autre sens » ???!!.. DITES-MOI.... Vous qui savez !.... Adishatz.


                                                        • smilodon smilodon 25 novembre 2013 21:59

                                                          COLUCHE dans un de ses sketches disait : La Tunisie aux tunisiens, OK Bravo !.. Le Maroc aux marocains, ok, bravo !..l’Algérie aux algériens, ok, Bravo !.. L’Afrique aux africains, ok, Bravo !... L’espagne aux espagnols, l’Italie aux italiens, l’Allemagne aux allemands, tout ça OK et BRAVO !... Tout le monde applaudira !... Bizarrement, criez « la France aux français »...........Et vous êtes RACISTES !..... C’est quoi ce pays de pouilleux !..... Pourquoi pas nous aussi, comme les autres ??!!.... C’est pas un paillasson la FRANCE !.. Pas plus que la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, l« Afrique, l’Espagne, l’Italie, ni l’Allemagne !... C’est un PAYS !... Et merde aux »biens-penseurs« de tous poils, qui veulent nous enlever nos racines !... On a des racines nous aussi, comme tous les autres !..... Comme TOUS les autres !... Ce pays à encore debout des églises du 8ème ou 9ème siècle... Y’a les »mêmes« en »mosquées«  ??... Non... Pourquoi ???.. La France n’est ni un paillasson, ni une serpillère !.....? Relisez son histoire !..... Ca vole un peu plus haut !.....Ou un peu »à côté" !... Adishatz.


                                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 novembre 2013 21:30

                                                            Bonjour chems eddine Chitour,

                                                            Le prix qu’il faut payer pour organiser ses manifestations gigantesques est à mon avis bien trop élevé.

                                                            La FIFA la FIA et le CIO ont certains vis en commun :

                                                            a) la corruption
                                                            b) une déontologie sportive à revoir
                                                            c) l’affairisme
                                                            d) une tendance mégalomaniaque ... toujours plus grand ... toujours plus d’enjeux financiers ....
                                                            e) le dopage
                                                            f) l’exploitation des travailleurs qui construisent les stades et autres structures sportives voire infrastructures
                                                            g) menacé de gangrène par les mafias qui ont investi un certain nombre de clubs et d’événements sportifs pour y blanchir leur argent

                                                            Qatar : les chantiers meurtriers du Mondial de foot 2022
                                                            Selon «  The Guardian  », entre début juin et début août 2013, 44 ouvriers népalais seraient morts sur des chantiers au Qatar. A ce rythme, plus de 4.000 personnes travaillant dans des conditions s’apparentant à de «  l’esclavage moderne  » pourraient décéder d’ici à 2022, accuse le quotidien britannique. La Fifa se dit «  préoccupée  ».

                                                            4000 morts et la FIFA ce dit «  préoccupée  » !
                                                            Moi je dirais que la FIFA est irresponsable pour cautionner des jeux qui vont causer au moins 4000 morts ! Elle cautionné donc le prix de 4000 morts et devient coresponsable de ce massacre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès