• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour le CRIF, il faut tuer le soldat Hessel

Pour le CRIF, il faut tuer le soldat Hessel

Il fallait bien s'attendre à ce que dans le concert d'hommages autour de la disparition de Stéphane Hessel s'élèvent des voix discordantes. A peine la nouvelle connue, le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF), s'est fendu d'un communiqué violent destiné à débuter "un travail de déconstruction". L'évocation d'une entrée possible au Panthéon a fait redoubler une vague de commentaires et d'articles haineux. En cause, le soutien, jamais digéré, de Stéphane Hessel à la cause Palestinienne.

Pierre Larrouturou, rapporte que l'un de des plus grands regrets de Stéphane Hessel, dont il était proche, était de ne pas être parvenu à construire la Paix entre Israël et la Palestine et qu'en décembre encore, il se demandait quelle initiative pouvait être prise pour ouvrir les yeux de ceux qui ne comprennent pas ce qui se passe en Palestine.

Stéphane Hessel avait cette élégance d'avoir dans le même temps une fermeté sur le fond et une humanité dans le dialogue. La brutalité de la réaction de certains milieux Juifs Français confirme l'ampleur du chemin à accomplir pour qu'une solution de paix durable émerge entre Israël et les Palestiniens.

Le communiqué signé par Richard Pasquier, Président du CRIF témoigne de passions qui dépassent la raison. "Nous pensons que la mise au pavois de Stéphane Hessel, malgré ses accommodements avec la vérité historique et sa faiblesse argumentative, en dit beaucoup sur le désarroi intellectuel de notre société et sur le rôle aberrant qu'y joue le marketing des individus qu’on transforme à bas prix en luminaires idéologiques. Stéphane Hessel fut avant tout un maître à ne pas penser. Son grand âge, son sourire, son apparente ingénuité, son indignation focalisée et ses poèmes surannés évoquaient un monde angélique, mais pavaient la route, certainement sans qu’il le voulût lui-même, aux véritables criminels tapis derrière l’enfer des bonnes intentions. Le travail de déconstruction de Stéphane Hessel sera effectué. Mais en ce jour de sa mort, nous voulons aussi retenir de lui qu'il fut un résistant courageux, un contributeur, modeste, mais réel, à la lutte pour les droits de l'Homme (y compris à l'époque des refuzniks) et un amoureux passionné des lettres françaises". Fermez le ban.

Ce communiqué à la kalachnikov n'est pas un dérapage quelconque. Il constitue une fatwa contre la mémoire de Stéphane Hessel. Et le message a été reçu 5/5 si on parcourt une presse souvent à droite et les réseaux sociaux ou les règlements de compte tournent à plein.

Pour bien enfoncer le clou, le CRIF publie sur son site outre le communiqué officiel, une tribune de Pierre-André Taguief au titre explicite : "Stéphane Hessel, le faux grand homme". Une phrase suffit pour donner le ton "La vraie question est la suivante : comment un individu dont la contribution à la vie intellectuelle et politique de la France est à peu près inexistante a-t-il pu, par son charme, les légendes qu’il a tissées autour de lui et un immense réseau de relations mondaines, devenir une icône de la République ?"

Revenons sur l'acte d'accusation contre Stéphane Hessel. La compilation n'est pas exhaustive : indignation sélective, participation très secondaire à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, usurpation de l'identité juive, antisémite notoire, bonhomme nauséabond ...

Le cœur du procès repose sur une accusation. Il faut remonter à 2011. Stéphane Hessel projette d'organiser à l’Ecole Normale Supérieure avec Lïla Shadid une conférence débat sur la légalité du boycott des produits israéliens. Le CRIF fait pression et obtient l'annulation de la conférence par la directrice de l'école, Monique Canto-Sperber.

C'est décidé, pour le CRIF, il faut tuer (symboliquement) le soldat Hessel en salissant durablement son image. La machination est en route. Un article est publié le 3 juillet 2012 dans l'édition française du Huffington Post par Jacques Tarnero, membre du Cercle de l'oratoire. Il y est fait état d'une interview qu'aurait donné Stéphane Hessel au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung du 21 janvier 2011 avant qu'on ne dise plus tard qu'il s'agit de propos provenant d'un entretien remontant à 2008, avec l'historien Jörg Wollenberg de l'Université de Brème. Comme par hasard, ces éléments sont introuvables. Il semblerait néanmoins que le texte de cet entretien de 2008, ait été publié dans un supplément à la revue "Sozial Geschichte Zeitschrift für historische. Analyse des 20 et 21. Jahrhunderts"

Tarnero sans jamais citer le passage du texte original en allemand attribue à Stéphane Hessel, dans une traduction arrangée, un propos volontairement polémique. "Aujourd'hui nous pouvons constater ceci : la souplesse de la politique d'occupation allemande permettait, à la fin de la guerre encore, une politique culturelle d'ouverture. Il était permis à Paris de jouer des pièces de Jean-Paul Sartre ou d'écouter Juliette Gréco. Si je peux oser une comparaison audacieuse sur un sujet qui me touche, j'affirme ceci : l'occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l'occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive, abstraction faite d'éléments d'exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d'oeuvres d'art. Tout celà était terrible. Mais il s'agissait d'une politique d'occupation qui voulait agir positivement et de ce fait nous rendait à nous, résistants, le travail si difficile."

Un mot ou une tournure de phrase discrètement remodelée et le mal est fait. Semer dans les esprits que Stéphane Hessel a déclaré que l'occupation nazie fut en France assez douce et que l'occupation par Israël de territoires palestiniens est pire que l'occupation nazie. Ignoble mais efficace.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 1er mars 2013 11:31

    Rien d’étonnant
    On pouvait s’y attendre
    Théo Klein, ancien résistant, aurait sans doute réagi autrement
    Mais le Crif actuel colle au plus près de la droite et de l’extrême-droite israëlienne
    De plus, la judéomanie typiquement française a encouragé ce genre dévolution, dans laquelle beaucoup de Juifs de France ne se reconnaissent pas.


    • robin 1er mars 2013 11:42

      et les juifs de France s’y reconnaissent d’autant moins que les exactions des extrémistes qui prétendent les représenter ne peuvent être que gravement contreproductives, mais comme les médias n’ouvrent leurs portes qu’aux extrémistes (prox-israélien évidemment) ça ne risque pas de changer avant longtemps.


    • Rounga Roungalashinga 1er mars 2013 12:08

      Semer dans les esprits que Stéphane Hessel a déclaré que l’occupation nazie fut en France assez douce et que l’occupation par Israël de territoires palestiniens est pire que l’occupation nazie.

      Vous dites que la traduction est mal faite. Seriez-vous en mesure d’en proposer une meilleure ?

      Autrement, pour le fond de l’article, bien que je trouve ridicule d’accuser Stéphane Hessel d’antisémitisme, je partage une bonne partie de l’opinion de Monsieur Prasquier, même si je suppose que ce n’est pas pour les mêmes raisons que lui.
      En tout cas, cela prouve encore une fois qu’il est inutile de faire dans la demi-mesure quand on se préoccuppe de la Palestine : même les mi-chou-mi-chèvre les plus mielleux finissent par se faire traiter d’antisémites. Le message est lancé par le CRIF : « soyez pour nous ou alors vous êtes contre nous », et les gens vont finir par le recevoir.


      • jef88 jef88 1er mars 2013 12:21

        La « nuance » entre judaïsme et sionisme ?
        Cherchez pas ! vous serez catalogués d’antisémite !


        • lambda 1er mars 2013 18:08

          @ jeff 88

          et vous auriez pu ajouter - ceci m’étant arrivé - antisémite, donc nazi ! la plupart des gens ne sachant pas faire la différence entre sionnisime et antisémitisme

          Il y a nombre de juifs qui ne sont pas sionnistes et à l’inverse des non juifs qui sont sionnistes

          Voici une ancienne ministre Israélienne qui remet quelques vérités en place

          http://www.dailymotion.com/video/xveczd

           


        • ZEN ZEN 1er mars 2013 12:26

          Il y a un mot de trop dans le logo du Crif
          C’est « représentatif »...


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er mars 2013 12:49

            Non,il est à sa place ,y z’ont par contre supprimé « juives » et remplacé « institutions » par « Israel » ,ce qui donne « Conseil Représentatif d’Israel en France » .


          • bakerstreet bakerstreet 1er mars 2013 14:30

            Zen

            Mais non, dans « représentatif », on voit bien encore la volonté d’annexion !.....
            Les mots sont des lapsus qui dévoilent ce qu’on veut cacher


          • Ouallonsnous ? 1er mars 2013 16:33

            Effectivement, ce qu’il faut lire c’est « La brutalité de la réaction de certains milieux sionistes camouflés en Juifs Français »

            Quand au CRIF, c’est CNRIF qu’il faut le nommer, son allégeance à l’entité sioniste occupant la Palestine étant tellement flagrante !


          • Ouallonsnous ? 1er mars 2013 16:35

            CNRIF = Conseil non représentatif des institutions juives de France !


          • ras le bol des groupes BILDEBERG ET ROCKFELLER

            s’ils mettent en place le nouvel ordre mondial

            COMME MR HESSEL NOUS DEVONS« RESISTER »


          • Onecinikiou 3 mars 2013 20:57

            Bon décorticage de l’évènement qu’a constitué la mort de Stéphane Hessel :

            http://www.gollnisch.com/2013/02/28/indignez-vous/


          • N.AMARA 1er mars 2013 14:07

            L’histoire dira qui des deux restera dans les mémoires. « M. Hessel » ou l’autre
            MONSIEUR Hessel a été un défenseur des droits de l’homme sans esprit partisan, à l’inverse de l’autre qui justifie les massacres de Gaza et les crimes de l’état israélien.

            Jusqu’à quand, va t-on accepter cette barbarie israélienne. Voici un nouvel exemple qui aurait encore indigné M. Hessel

            http://www.ism-france.org/analyses/Arafat-Jaradat-Un-crime-d-Etat-article-17919


          • Traroth Traroth 1er mars 2013 14:23

            Pasquier est une ordure qui défend des bouchers. Quelle personne honnête est vraiment intéressée par son avis ?


          • sisyphe sisyphe 2 mars 2013 12:46

            Ne perdons pas de temps à répondre aux provocs des hasbaras, tous mobilisés pour l’occasion.
            Juste les moinsser, et les ignorer.


          • bakerstreet bakerstreet 1er mars 2013 13:04

            Le danger avec ce genre de déclaration, c’est qu’elle risque vite fait de vous revenir en boomerang dans la gueule.

            Le CRIF distille son venin en y mettant du sucre, pas sûr que ça prenne : Le mort est encore bien vivant, et Hessel fait partie de ces gens dont le regard supérieur dépasse les simples frontières. De fait, il n’est pas mort, le présent lui va bien mieux que l’imparfait, temps de l’indicatif avec lequel on tente de l’enterrer.

            « Indignez vous ! » ne se conjugue pas au passé !

            Par ce fait c’est sûr qu’il dérange ceux dont le fond de commerce est justement de prospérer sur ces pauvres clivages. Lancer une campagne de diffamation est aussi consternante que celle qui au travers « les protocoles des sages de Sion » texte apocryphe et manipulateur, tenta de manipuler l’opinion internationale, en tentant d’imposer l’image d’une conspiration juive ;

            Recettes vieilles comme le monde, consternantes, et qui nous en apprennent bien plus sur ceux qui les fabriquent que sur ceux qu’elles visent !


            • Emin Bernar Emin Bernar Paşa 1er mars 2013 13:06

              honteux !

              et après notre PM va diner avec ces individus !


              • cedricx cedricx 1er mars 2013 13:59

                Pour ceux qui douteraient de la puissante influence du CRIF : rappelons nous l’épisode de l’affaire « viande hallal » que Sarko voulait utiliser dans sa campagne électorale pour les dernières présidentielles ; il était question d’étiquetage de la viande issue des abattages musulmans, les non musulmans n’appréciant pas de consommer des animaux abattus aussi « sauvagement » (ce que l’on voulait nous faire croire) Il se trouve que les musulmans sont demandeur pour la transparence dans ce domaine. Pour la viande casher (abattage israélite, exactement le même que le musulman) c’est une autre histoire, la moitié arrière de l’animal n’est pas consommé car considéré comme impure par la religion juive, cette viande se retrouve donc dans le circuit traditionnel, que nous consommons vous et moi sans en être informé !

                Il a suffit d’un mot du CRIF pour faire taire Sarko et les siens, qui avaient enclenché un débat qui aurait inévitablement débordé sur le véritable scandale de la viande casher et non pas Hallal.

                • Traroth Traroth 1er mars 2013 14:01

                  Lien vers le texte en allemand, en PDF :



                  Le paragraphe concerné est le dernier du texte.

                  Proposition de traduction :

                  « Et pourtant nous devons aujourd’hui constater : la politique permissive de l’Occupation permettait encore à la fin de la guerre une politique de culture ouverte. On avait le droit de jouer à Paris des pièces de Jean-Paul Sartre ou d’écouter Juliette Gréco.
                  Si j’osais une comparaison audacieuse, en tant que personne concernée, je prétendrais ceci : l’Occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, relativement inoffensive, à l’exception des arrestations, des internements et des exécutions, ainsi que des vols de de trésors artistiques. Tout cela était terrible. Mais il s’agissait d’une politique d’Occupation qui voulait donner une impression positive et qui de ce fait nous compliquait la tâche, en tant que combattants de la Résistance. »

                  • Traroth Traroth 1er mars 2013 15:14

                    En l’occurrence, le problème ne se situe pas au niveau de la traduction de ce passage, mais bien dans l’absence de ce qui précède. Le reste de l’article est justement une critique détaillée des horreurs de l’Occupation. N’en retenir que ce passage est une mise hors-contexte extrêmement trompeuse.


                  • Traroth Traroth 1er mars 2013 18:25

                    Le titre est d’ailleurs significatif. Ce n’est ni un article sur Israël, ni un article révisionniste. Le titre en est : « Sur l’art de la survie dans les camps de concentration de Buchenwald et Mittelbau-Dora et sur le rôle des Kapos ». Presque 10 pages sur ça, et on sort un petit passage de son contexte, qu’on traduit médiocrement pour essayer de lui faire dire l’inverse de ce que dit l’auteur des 10 pages. Immonde...


                  • Gonzague Gonzague 1er mars 2013 14:26

                    Ils seraient pas un peu antisémites, au CRIF ? Quand on y regarde de plus près, il est troublant de voir à quel point ils s’acharnent sur les Juifs. Beaucoup y passent, tels Schlomo Sand, Noam Chomsky, Stéphane Hessel, Norman Finkelstein, et j’en passe !


                    Je commence à me poser des questions quant à leurs véritables desseins

                    • wesson wesson 1er mars 2013 14:44
                      Bonjour Gonzague,

                      Mode ironie ON

                      mais non, mais non ,gonzague, cessez un peu de voir des conspirations partout 

                      Mode Ironie OFF

                      Sinon, je peut vous proposer une explication. Le CRIF n’est en rien représentatif des Juifs de France, mais est en fait une ambassade du Likoud.

                    • wesson wesson 1er mars 2013 16:49

                      bonjour frère poulet,


                      « Il se présente et se laisse présenter comme le rédacteur de la Déclaration des Droits de l’Homme, alors que, poussé dans ses derniers retranchements, il a fini par concéder un jour mais un peu tard qu’il ne l’avait jamais été. »

                      bien entendu strictement faux. Hessel n’as jamais dit être « le » rédacteur, mais avoir fait partie de la commission qui a effectué cette rédaction. Et n’en as jamais fait mystère. Le ragot est effectivement colporté sur un blog d’extrême droite que vous citez, à base d’un citation tronquée pour la mettre hors contexte.

                      « Je vous mets au défi de trouver dans ce livre la moindre indignation en politique étrangère à l’exclusion notable de la Palestine. »


                      «  »Nous avons surtout insisté sur la situation inacceptable de Gilad Shalit« , a précisé à l’AFP par téléphone M. Hessel, en référence au soldat israélien détenu au secret dans la bande de Gaza depuis plus de quatre ans »


                      Quand à Goldnadel, ce type est l’illustration même du retour du fascisme comme opinion acceptable. 

                    • Aldous Aldous 1er mars 2013 15:20

                      Le pire cauchemars des sionistes ce sont les juifs anti-sionnistes.


                      Et les pire de tous leurs cauchemars ce sont ceux qui ont été réellement déportés par les Nazis.

                      Hessel en était.



                      • robin 1er mars 2013 17:48

                        Ce qui explique l’acharnement de tout les vils snipers du likoud


                      • lebreton 1er mars 2013 21:13

                        et en cela les sionnistes ne valent guere mieux que les nazis (massacre de chatila) colonisation ,mie en camp des palestiniens et j’e passe


                      • wesson wesson 1er mars 2013 15:24

                        Bonjour l’auteur, 


                        et oui, nous le voyons bien Stephane Hessel est comme toutes les personnes décédée, un brave type, un bon gars.

                        Que sa sortie (dont on va supposer la traduction fiable) soit choquante, c’est un fait, et peut-être était-elle assez juste. Au moins il a été directement concerné.

                        Et en ce qui me concerne, je trouve que la comparaison n’est pas scandaleuse, et mérite d’être faite même si elle dérange. Pétain lors de son règne a joui d’une immense popularité, et pendant l’occupation les Allemands se sont massivement appuyés sur l’administration Française qui s’est comporté en supplétif zélé des nazis. ça n’allait évidemment pas sans quelques contreparties « agréables » pour les populations bienveillantes.

                        Il est même un fait que les Nazis étaient dans une certaine mesure à l’écoute de la population qui les soutenait. Par exemple, l’église Allemande pourtant très bienveillante pour les nazis avait réussi à faire stopper (au moins officiellement) le programme nommé « Aktion T4 », qui consistait à tuer tous les handicapés ou malades jugés « incurables ».

                        Ce que disait Hessel, c’est que les nazis ne cherchait pas à exterminer tous les Français ni même à les faire fuir, contrairement par exemple à leur projet pour la Russie, ou il était question d’exterminer toute la population. 

                        Et de mettre cela en opposition avec la politique d’Israël, qui selon le dirigeant est au mieux une volonté de déportation massive, au pire un génocide (comment le dire autrement lorsque il est déclaré que Israel devrait faire à Gaza ce que les Américains ont fait à Hiroshima et Nagazaki)

                        Pour terminer sur Hessel, je lui reproche d’avoir écrit ce magnifique texte « indignez-vous », pour déboucher sur le soutien de Hollande et demander au FdG de retirer sa candidature. Autrement dit, un appel à la révolution pour un pet de lapin final.

                        • Jade Jade 1er mars 2013 21:31
                          @ wesson

                          « pour déboucher sur le soutien de Hollande et demander au FdG de retirer sa candidature »

                          Pour être plus précis, avant l’intronisation officielle de Hollande, c’était DSK le candidat préféré de Hessel. J’ai toujours trouvé ça très louche (car en opposition totale avec « indignez-vous »), et je me demande encore aujourd’hui si hessel n’était pas en fin de compte qu’un simple rabatteur de voix pour le ps.

                        • alinea Alinea 3 mars 2013 22:13

                          Il faut quand même dire que ce petit livre de Hessel, et qui l’a fait connaître du plus grand nombre, n’est rien moins que navrant ; c’ est un texte facile qui ne mange pas de pain ! Le succès d’un écrit n’en fait pas la grandeur !
                          Cela n’enlève rien à l’homme, mais tout de même !!!
                          Les juifs antisionistes sont des traîtres pour les sionistes ! Et pourtant, ce sont bien eux les plus orthodoxes !


                        • Aldous Aldous 1er mars 2013 18:22

                          Vous etes habilité a dire qui l’est ?


                        • Carl 1er mars 2013 15:36

                          Je suis convaincu que nul parmi les personnes qui commentent l’article n’a lu le livre autobiographique de Stephane Hessel « Danse avec le siècle » ; 400 pages, je sais, c’est long. Parce qu’ Il est tout de même très curieux que ceux-là même qui s’insurgent, jours après jours, contre les conséquences catastrophiques de la mondialisation érigent soudain en héros S. Hessel, qui à signé avec ce livre, au-delà d’un auto satisfecit pathétique, une ode des plus mondialiste.

                          Alors certes, le CRIF est une organisation des plus détestable, mais de là à encenser, pour s’y opposer, un des plus fervent ambassadeur de la mondialisation, il y a un grand écart à faire, qui ne me paraît pas compatible avec des convictions profondes.

                          • alinea Alinea 3 mars 2013 22:15

                            Vous avez pourtant raison Carl !


                          • Carl 1er mars 2013 17:08

                            Je vois que le défenseurs du CRIF sont à l’oeuvre pour me « moinsser », et ce, sans arguments, j’en attendais pas moins d’eux.


                            • BOBW BOBW 1er mars 2013 18:34

                              Ouille mes excuses carl ,erreur de bouton je voulais plusser !


                            • Carl 1er mars 2013 18:49

                              @BOBW

                              Apparemment, vous n’êtes pas le seul à vous être trompé.

                            • babs 1er mars 2013 23:26

                              merde la meme !


                            • Jonas 1er mars 2013 17:16

                              Stéphane Hessel et l’indignation Sélective. 


                              Pourtant dans le monde des crimes ont été commis sans que Stéphane Hessel n’élève la voix ni n’intervienne.

                              Je cite au hasard.
                              - Soudan 2 millions de morts 
                              -Darfour 300 000 morts ( Le président Omar Béchir est poursuivi par le CPI)
                              -Lors de la guerre atroce en Bosnie avec ses nombreux massacres.
                              -Au Kosovo
                              -Le génocide du Rwanda ( 800 000 morts)
                              - En Tchetchénie et ses 200 000 morts 
                              -Le plus grand massacre depuis la seconde guerre mondiale en RDC +de 4 millions de morts + les millions de déplacés.
                              -Au Sri Lanka avec ses 30 000 morts etc.
                              L’humaniste est frappé de cécité pour les Kurdes , les Tibétains , les pauvres musulmans asiatiques de la Birmanie les Rohingyas qui ne trouvent grâce aux yeux de personne, même pas de leurs frères arabo- musulmans, comme l’Arabie saoudite, le Pakistan, le Bangladesh.

                              - Je n’ai pas entendu l’icône de la gauche protesté contre la situation des chrétiens dans les pays arabo-musulmans ( Ils sont les + persécutés au monde + de 130 000 morts dans + de 85 % dans les pays arabo-musulmans)

                              Pour Stéphane Hessel, ce qui l’intéresse c’est Gaza et les sans papiers qui sont en majorité des ressortissants des pays arabes à + de 85%. Or ces sans papiers viennent de pays qui ont combattu la France pour recouvrer leur indépendance. Plusieurs de ces pays sont riches en Hydrocarbures-Phosphates et autres etc. Quels exemples donnent-ils aux Palestiniens si demain ils recouvrent leur indépendance , de faire comme eux, une fois indépendants ?

                              Quel pays arabe peut servir de référence aux Palestiniens ? Et dans quel domaine ? 
                              Il suffit de regarder se qui se passe dans les pays arabes qui sont indépendants depuis des décennies et comment ils sont gouvernés,. Avant le folklore que les « idiots utiles » et les journalistes ont appelé le « Printemps arabe » à la suite de l’immolation de Mohammed Bouazizi

                              Tous ceux qui connaissent le monde arabe, savent parfaitement qu’il est impossible que ce monde là soit démocratique. Il suffit d’y vivre et travailler quelques mois pour comprendre , que les habitants de ces pays sont réglés comme une horloge sur le muezzin et ses cinq prières.
                              Les gauchos idiots comme leurs devanciers seront déçus par les Palestiniens, comme ils l’ont été par l’Union soviétique, Mao, Castro- Pol Pot etc. 

                              .




                              • tf1Goupie 1er mars 2013 21:46

                                Un p’tit coup d’anti-arabisme, ça fait pas de mal. Et si Hessel est sur le chemin y a qu’à lui marcher sur la gueule, ça soulage.


                              • fredleborgne fredleborgne 1er mars 2013 17:42

                                S’attaquer à un vieil homme mort... Sans conteste, Stéphane Hessel a déjà gagné contre de tels individus qui se déconsidèrent eux-mêmes à longueur de communiqués haineux...
                                Le meilleur ennemi du CRIF est le CRIF lui-même... ou leur bêtise...


                                • robin 1er mars 2013 17:44

                                   « La vraie question est la suivante : comment un individu dont la contribution à la vie intellectuelle et politique de la France est à peu près inexistante a-t-il pu, par son charme, les légendes qu’il a tissées autour de lui et un immense réseau de relations mondaines, devenir une icône de la République ? »

                                  On croirait un portrait tout craché de BHL..... smiley

                                   


                                  • tf1Goupie 1er mars 2013 21:43

                                    Allez l’« anti-homo », va prendre ton bouillon, une petit prière et au lit, tu commences à dérailler.


                                  • sisyphe sisyphe 2 mars 2013 18:22

                                    des conneries, comme d’habitude...


                                  • frugeky 1er mars 2013 18:01

                                    Aucune importance de la part d’une association communautaire qui n’a même plus le courage d’ajouter la lettre J, pour juif, dans son acronyme (cf la chanson de Brel, voir un ami pleurer ).

                                    Non seulement la population juive en France est très minoritaire mais le CRI(J)F ne représente qu’une petite partie de celle-ci. Donc le point de vue du président de cette association communautaire (qui, à mon avis, ne reflète même pas celui de tous ses membres) mérite-t-il vraiment un article supplémentaire, lui donnant plus d’importance qu’il n’en a ?

                                    • Claudec Claudec 1er mars 2013 18:14

                                      Pour une démystification de la "pensée Hessellienne"

                                      Signe des temps et de la pensée unique, que d’encenser la sénilité comme la manipulation, encouragées par les facilités exceptionnelles de promotion dont a pu profiter l’auteur. Preuve en tout cas, s’il en était besoin, que les moyens de diffusion sont plus important que les idées qu’ils véhiculent.

                                      Toujours est-il qu’il suffit de lire un extrait de son « Indignez-vous » pour juger du parti-pris du défunt et de l’honnêteté des arguments dont il usait. Que ceux qui ne lui font pas confiance au point de le laisser penser et s’indigner pour eux - faisant ainsi leur sa duplicité intellectuelle -, se reportent simplement au chapitre concernant la Palestine. Ils y verront combien il trouve regrettable que le Hamas "ne puisse empêcher" les tirs de roquettes motivant les réactions israéliennes. Quand nul n’ignore que ce même Hamas les tire ou excite le ressentiment des palestiniens jusqu’à ce que certains d’entre eux le fassent, il y a de quoi s’indigner, mais pas seulement de ce à quoi nous invite l’auteur. Sans prendre parti pour Israël, le propos relève de l’hypocrisie ou de la manipulation ou, compte tenu de l’âge de l’auteur, d’un affaiblissement de ses facultés mentales, ceci d’autant plus qu’il malmène par ailleurs l’histoire du Moyen-orient à la manière d’un potache.

                                      Après le battage fait autour d’un pamphlet loin d’en mériter autant, affligeant spectacle d’un bourrage de crâne et de ses conséquences, chez ceux qui acceptent de se laisser abuser par des ficelles aussi grosses.

                                      Et le Panthéon par dessus le marché  ???


                                      • Traroth Traroth 1er mars 2013 18:36

                                        Votre commentaire est un vrai concentré d’ignominie...


                                        « sénilité » : Rien que l’utilisation de ce mot vous disqualifie comme interlocuteur valable. Pour qui vous prenez-vous, pour qualifier ainsi quelqu’un qui vous valait plusieurs fois ???

                                        « le laisser penser et s’indigner pour eux » : Le titre ne fait que 2 mots, mais j’ai l’impression que vous avez malgré tout réussi à ne pas le comprendre. Bravo.

                                        « Quand nul n’ignore que ce même Hamas les tire ou excite le ressentiment des palestiniens jusqu’à ce que certains d’entre eux le fassent » : Nul ne l’ignore ? Moi, je ne serais pas aussi affirmatif. Vous êtes allé voir ? Ce n’est pas que je cherche à défendre le Hamas, mais ce « nul n’ignore » démontre une fois de plus le néant de votre réflexion.

                                        « Sans prendre parti pour Israël » : Non, rassurez-vous, personne n’irait penser une telle horreur de votre part ! A moins que...

                                        « compte tenu de l’âge de l’auteur, d’un affaiblissement de ses facultés mentales » : Retour de la consultation médicale de café du commerce. De l’insulte, en d’autres termes.

                                        « affligeant spectacle d’un bourrage de crâne » : Oui, quand on ne défend pas les mêmes idées que vous, c’est du « bourrage de crâne », bien entendu.

                                        Bref, votre avis est biaisé, dénué d’intérêt et d’argument. N’hésitez toutefois pas à nous régaler encore de vos platitudes !


                                      • ptimarc 1er mars 2013 21:25

                                        citation d’un juif villipendé par ses coreligionnaires

                                        « autrefois, antisemite désignait quelqu’un qui détestait les juifs

                                        aujourd’hui,cela désigne quelqu’un que les juifs n’aiment pas »


                                      • ctadirke 2 mars 2013 20:45

                                        Il y a six groupes armés dans la bande de Gaza, un seul relève directement du Hamas qui essaie de calmer les autres

                                        Mais quand ces six groupes tirent ils tirent sur leur terre que l’ONU n’avait statutairement aucun droit de donner partiellement à une fraction de gens peut-être descendants d’Hébreuses .


                                      • escoe 1er mars 2013 18:46

                                        Cette affaire aura encore un peu plus accentué l’isolement des juifs dans le société française. Que Prasquier continue comme ça et tôt ou tard il n’y en aura plus.


                                        • bakerstreet bakerstreet 1er mars 2013 19:54

                                          Esco. Bien faire la différence entre juifs et sionistes. Ne pas oublier qu’Hessel est d’origine juive,particularisme qui ne tient pas lieu de nationalité.
                                          Le conflit du moyen orient est une aberration moyenâgeuse.
                                          Elle nous renvoie à une pensée archaïque de clivage. Hessel a lutté jusqu’au bout contre ce totalitarisme.
                                          Ce qui arrange les extrémistes, c’est la pensée justement des extrémistes de l’autre camp, les justifiant ainsi dans leur démarche.
                                          La pensée de Hessel par sa hauteur en faisait un danger.

                                          Gandhi, Mandela, au cours de leur vie, ont été identifié ainsi, bien plus dangereux pour cet ordre qui n’en ai pas un que les poseurs de bombes, qu’ils peuvent ainsi utiliser pour imposer leur autorité aux gens faibles, ou lâches.

                                          L’histoire est pourtant assez révélatrice de l’imposture qui consiste à dresser des murs, organiser des déportations.
                                          Le nazisme exclut tous les intellectuels juifs du pays, en particulier les psychanalystes, cette peste de la pensée selon eux. Il est assez ironique de remarquer qu’ils donnèrent ainsi un véritable essor à cette discipline, en déplaçant son foyer, de Vienne, à LOndres, Paris, et New York
                                          - Que penser de la suppression de l’édit de Nantes, en France, qui fit immigrer toute une aristocratie intellectuelle protestante vers les pays germaniques ?

                                          L’histoire est pleine de chassés croisés. Telle terre d’exil et de tolérance devient un enfer, quelques siècles plus tard.
                                          L’homme en tout reste toujours le même.
                                          Quelques victoires sur le terrain, et le voilà plein d’arrogance, comme un coq de basse cour, se croyant l’élu des dieux.
                                          Bon dieu, il y aurait de quoi rire, si ça ne faisait pas tant d’exclus.


                                        • Yohan Yohan 1er mars 2013 20:21

                                          Hessel est un grand naïf qui pensait que discuter avec le Hamas c’est préparer la paix. Il ne verra pas qu’il a été instrumentalisé. Pourtant, avec son expérience, il devrait savoir qu’on ne pactise pas avec le diable.


                                          • tf1Goupie 1er mars 2013 21:37

                                            Et le CRIF et ses clones, ils ne sont pas instrumentalisés peut-être !!


                                          • Pyrathome Pyrathome 1er mars 2013 22:16

                                            Ah ben merde alors, moi qui croyait que le Hamas était une pure création de Tel aviv ......
                                            Au fait Yohan, tu as fini ton collier de nouilles ?  smiley


                                          • ctadirke 2 mars 2013 20:54
                                            Si vous en avez le temps, lisez l’historien américain Arno Mayer
                                            d’origine luxembourgeoise et toujours vivant qui a écrit « De leurs socs ils
                                            ont forgé des glaives. Histoire critique d’Israël ». Il se dit
                                             « Juif non juif », c’est à dire Juif non pratiquant

                                            Très intéressant aussi le Juif natif de Palestine (1930) Claude
                                             Brzozowski qui a écrit « Du foyer national juif à l’état d’Israël.
                                             Analyse d’une spoliation ».

                                            Ils nous apprennent le passé dont nous parlent mensongèrement des
                                            « Juifs » du présent à qui il faut savoir essayer démontrer solidement
                                            leur propagande. Pour aider à bâtir le seul futur juste et éthique
                                            du Jourdain à la Méditerranée pour le moins, incluant d’ex-Israéliens
                                            se croyant descendants d’Hébreuses avec réellement les mêmes droits

                                            « Un mensonge n’est pas un mensonge tant qu’on ne connaît pas la vérité »


                                          • frugeky 1er mars 2013 22:00

                                            http://www.ujfp.org/spip.php?article2616 c’est la réponse de Warchawski au gros prasquier...


                                            • Pyrathome Pyrathome 1er mars 2013 22:27

                                              Merci du lien !
                                              Cette réponse mérite d’être visible ! je me permet de mettre le pavé...


                                              Honte à toi, Richard Prasquier

                                              vendredi 1er mars 2013 par Michel Warschawski

                                              Des gnomes qui s’agitent sur la dépouille d’un géant

                                              Un Juste est mort – un des 36 justes qui, selon la tradition juive, vivent à chaque moment parmi nous – et dans certains sites qui osent se définir comme « juifs », on danse et on crache sur sa dépouille. A vomir, et, pour nous Juifs, à rougir de honte. Des gnomes, méchants et bêtes, s’attaquent au géant Stéphane Hessel. Parmi ces gnomes, l’ineffable Richard Prasquier, soit disant « représentant » des Juifs de France, mais en fait vice-ambassadeur d’Avigdor Lieberman à Paris.

                                              Il y a trois mois, ce même Prasquier m’attaquait, dans un texte où se mélangeaient contre-vérités et propos calomnieux, à l’occasion de la remise du Prix des Droits de l’Homme de la République Française que je recevais au nom du Centre d’Information Alternative de Jérusalem, des mains de la Garde des Sceaux Christiane Taubira. Stéphane et Christiane Hessel me faisaient l’amitié et l’honneur d’être présents à cette cérémonie. Emis contre moi, ce texte pouvait encore être considéré comme de la mauvaise mais légitime polémique. Avec Stéphane Hessel c’est une toute autre chose : « Richard Prasquier, déchausse-toi et rince-toi la bouche avant de prononcer le nom de Stéphane Hessel, car c’est un Saint ». Stéphane – il me permettait cette familiarité, et j’étais fier qu’il me tutoie, même si moi je n’ai jamais réussi à le faire – me réprimanderait certainement pour avoir utilisé ce mot, mais, contrairement à Richard Prasquier, dont la culture juive est directement proportionnelle à son intégrité intellectuelle, il aurait tout de suite reconnu là une paraphrase du chapitre 3 du Livre de l’Exode.

                                              Lors de la remise du Prix des Droits de l’Homme, j’ai dit, entre autre, à Madame Taubira que Stéphane Hessel était l’homme que j’aurais voulu être, celui que je considère depuis près d’un quart de siècle comme mon père spirituel. Lui, ainsi que Léopold Trepper de l’Orchestre Rouge et le grand révolutionnaire Marocain, Abraham Serfaty, que j’ai, tous les deux, eu le bonheur et l’honneur de connaître.

                                              J’ai presque honte de mentionner dans un même texte ces grands hommes et le Président du Crif. Pourtant, cela s’impose : Prasquier et autres BHL, Ehoud Barak ou Shimon Peres salissent la mémoire juive par leurs crimes ou leurs apologies de ces crimes qui profanent une histoire dont nous devons être fiers. Une histoire faite de combats pour le droit et la justice, contre les discriminations et l’oppression, et fondée sur l’expérience des souffrances de notre peuple.
                                              « Plus jamais ca ! » avons-nous juré après la défaite de la barbarie nazie, et, sorti de Buchenwald, Stéphane Hessel s’attelle à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Universelle doit être notre approche des droits selon le principe de Shamay, ce grand sage du Talmud : « Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’il te fasse ». Et c’est bien là que le bât les blesse, que Stéphane Hessel les gènait : conséquent avec ses engagements et son éthique exemplaire, il a refusé la morale à double standard : ce qui est vrai pour les Juifs, l’est aussi pour toutes les autres victimes de discrimination raciale ou ethniques, des Grands Lacs africains aux Roms de France, les victimes du colonialisme où qu’elles soient, les victimes d’un capitalisme porcin qui sacrifie des millions d’humains sur l’autel du profit. C’est là aussi les raisons de son engagement aux côtés des Palestiniens dans leur lutte contre l’occupation coloniale israélienne.
                                              Relisons ce petit-grand livre qu’est « Indignez-vous » qui est son testament aux générations nouvelles, et l’appel qui a suivi : « Révoltez-vous ». La vie de Stéphane Hessel est un appel à la révolte, inscrite dans les combats pour la liberté, de Bar Kochba et de Spinoza, et de ses contemporains, Léopold Trepper et Marek Edelman. « Pour notre liberté et pour la vôtre » disait la déclaration des combattants du Ghetto de Varsovie, à l’exact opposé de l’ethnocentrisme de Monsieur Prasquier. C’est dans cette histoire que nous inscrivons nos engagements, nous les indignés juifs, aux côtés de millions d’autres indignés qui ont fait de la vie et de la parole de Stéphane Hessel leur boussole.

                                              La dépouille de Stéphane Hessel n’est pas encore en terre, comme il se doit dans notre tradition – mais en as-tu la moindre notion, Richard Prasquier ? - profite de ces quelques jours pour te recueillir et réfléchir sur la vie du défunt et du message qu’il nous a transmis. Pour t’aider un peu, je te propose de cogiter sur cette parole que ta déclaration en tant que Président du Crif a provoqué chez une française de culture musulmane, fille d’immigrés Algériens qui comme beaucoup de nos grand-parents fuyaient la misère de leur pays d’origine et cherchaient en France la liberté et l’égalité si solennellement inscrits sur les fronteaux des mairies : « C’est une grande indignité que nous donnent à voir la LDJ et le CRIF...Stéphane Hessel est décédé depuis quelques heures, que les uns sablent le champagne et les autres crachent déjà sur l’homme en nous promettant de cracher sur lui plus tard...
                                              Cette indignité, montrée par la LDJ et le CRIF ne pourra jamais effacer une belle vie de luttes et de combats, de résistance pour nous tous, l’humanité.
                                              Cette indignité d’une poignée d’individus obsédés par leur patriotisme sioniste ne salira pas notre grande tristesse d’avoir perdu un guide, et notre chance de l’avoir vu partir à 95 ans comme il le souhaitait en nous laissant un héritage extraordinaire.
                                              A l’heure où c’est le pays dans son entier qui est endeuillé, cette indigne poignée se détache d’une France triste d’avoir perdu un de ses plus dignes fils, immigré, Juif Allemand, naturalisé. Ils se détachent indignement d’un moment qui nous rapproche tous…

                                              Michel Warschawski

                                              ..

                                            • sisyphe sisyphe 2 mars 2013 13:09

                                              Très beau texte, et très juste réponse.

                                              Venant d’un juif, de quoi renvoyer les anathèmes haineux du CRIF et des sionistes à ce qu’ils sont réellement : les pires ennemis des juifs, et les principaux pourvoyeurs de l’antisémitisme.
                                              Outre d’être des génocidaires, des occupants, des nazisraéliens.

                                              c/c d’un de mes commentaires sur un autre article :

                                              J’adore tous les donneurs de leçons, tous les révolutionnaires en chambre le cul devant leur clavier, qui viennent juger un homme dont leur vie ne remplira jamais le centième de ce que fut la sienne, du point de vue de la résistance, du combat pour la justice, de la dignité, du courage, et de l’entretien de l’esprit de résistance et de révolte.
                                              « Ah mais il a appelé à voter DSK, euh non Martine Aubry, euh.. Hollande... ; c’est donc un social-traitre, gnagnagna.. »

                                              Pauvres minables qui jugent de leur petit tabouret un homme dont ils ne peuvent voir que les chevilles...

                                              Sans compter, évidement, tous les hasbaras mobilisés pour l’occasion, pour cracher et salir la mémoire d’un homme, qui a toujours énoncé la vérité sur le conflit israelo-palestinien ; de la part d’un fils de père d’origine juive, le strudel leur reste en travers de la gorge..

                                              On y rajoute une bonne pincée de droitistes et extrêmes, qui n’ont jamais digéré, eux, les appels à l’indignation et la critique permanente du système néolibéral, et qui zappent la mort d’un homme qui était, du point de vue de l’éthique et de la conscience, leur exact inverse,

                                              plus tous ceux qui considèrent que l’indignation n’est pas suffisante, mais s’en tiennent à leurs petits laïus dans le douillet confort de leurs cerveau climatisé

                                              et voilà la gerbante brochette de tous ceux qui préfèrent baver sur la vie et la mémoire d’un homme, qui les renvoie à leur propre impuissance, leur propre indignité (à défaut d’indignation), leur propre pusillanimité.

                                              Les mouches se jettent sur le cadavre encore chaud ; des fois qu’il y ait quelque notoriété à en tirer..

                                              L’esprit de Monsieur Hessel, lui, est déjà loin, rejoignant celui de tous les hommes de courage, de volonté, de conscience, de justice, dont l’exemple ensemencera les révoltes futures, quand les cloportes n’auront plus à avaler que leur propre déchets.

                                              Hommage à un grand humaniste, et mépris pour tous les racleurs de bidet.


                                            • sisyphe sisyphe 2 mars 2013 13:11

                                              Hessel prônait (entre autres) l’indignation
                                              Ceux qui l’attaquent ne prouvent que leur indignité.


                                            • ctadirke 2 mars 2013 21:05

                                              Pour ce qui est de la déclaration des droit de l’homme Warshawsky se trompe selon la propre déclaration (un peu forcée) de Stéphane Hessel

                                              Mais quoiqu’il en soit tant qu’il ne déclarera pas explicitement qu’il est pour la disparition de « la seule démocratie du Moyen-Orient » Warshawski illusionnera ceux qui viennent à ses conférences et il ne sera pas un vrai ami des Palestiniens patriotes.

                                              Même s’il est incontestable qu’avec sa femme avocate courageuse ils ont été très secourables, sinon plus, pour plusieurs d’entre eux.


                                            • escoe 3 mars 2013 21:28

                                              Très beau texte.


                                              Prasquier au wagon et retour en Lituanie, vite !

                                            • Pyrathome Pyrathome 1er mars 2013 22:10

                                              Les charognards damnés rôdent au-dessus de la dépouille encore fraiche d’un juste.....


                                              • Mugiwara 1er mars 2013 22:15

                                                je salue l’éternel résistant qu’il a été. 


                                                • HugoS HugoS 1er mars 2013 22:44

                                                  « Le travail de déconstruction de Stéphane Hessel sera effectué. »
                                                  Il faut vraiment avoir aucun scrupule pour dire ça alors qu’on fait son deuil...


                                                  • ggo56 1er mars 2013 23:05

                                                    De notre Canard bien aimé : les anciens dirigeants du Shin Beth le disent « La volonté d’Israel d’aboutir à un accord de paix n’a cessé de diminuer, pour ne pas dire plus, depuis la mort de Y.Rabin (assassiné par un extrémiste juif en 1995) ». CRIF et Châtiments, les mamelles du sionisme !


                                                    • Bracam Bracam 1er mars 2013 23:35

                                                      Merci Henry. 


                                                      Quand une personne se réjouit bruyamment de la mort d’un juste, il ne reste rien pour le racheter, et surtout pas son « raisonnement intellectuel ». 

                                                      En fait, je ne me prononce pas sur une supposée vérité absolue, laquelle n’existe guère, qui ferait de Hessel LE héros contemporain. Mais les crimes contre l’humanité ne sont ni ne seront jamais commis par ceux dont il honore la communauté à laquelle il appartient, les gens d’honneur et de bonne volonté, les valeureux défenseurs du patrimoine de l’Humanité. Voilà ce que je crois savoir, voilà ma conviction.

                                                      • soi même 2 mars 2013 04:15

                                                        Quand un homme meurt, c’est le respect et l’émotion qui doit être privilégier même si sa personne ne fait pas l’ inanité, le manque de retenue et de critique, me son compréhensible que venant d’hommes qui sont en réalité foncièrement méchant.


                                                        • Ardant 2 mars 2013 09:03

                                                          Quand on lit les commentaires ici on compreds mieux ce qui a pu se passer il y a 70 ans dans ce continent de merde, et qu’il peut s’y reproduire encore.

                                                          http://www.israel-flash.com/2013/03/hessel-vieil-homme-indigne-ou-larnaque-hessel/#axzz2MMmPNeA8

                                                          Hessel, vieil homme indigne où l’arnaque Hessel

                                                          • mortelune mortelune 2 mars 2013 11:04

                                                            @Ardant


                                                            « il y a 70 ans dans ce continent de merde, »

                                                            Vous étiez où il y a 70 ans ? 

                                                          • mortelune mortelune 2 mars 2013 10:59

                                                            Pourquoi le CRIF n’est-il pas dissout ? 

                                                            Si l’histoire de la France et des français ne les intéressent que pour défendre les intérêts d’Israël alors il serait salutaire qu’ils ne restent pas ici. Nous ne sommes pas Israéliens... 
                                                            Comment peut-on accepter que les personnages qui ont participé à la construction de notre pays soient remis en question par le CRIF ? Ils ne salissent pas que Monsieur Hessel, ils salissent la nation française. Ils insultent la mémoire d’un homme qui mérite le respect de tous. 
                                                            Mais foutez moi le CRIF dehors... oust ! 

                                                            • MARMOR 2 mars 2013 11:51

                                                              Crif, représentant de l’extrême droite fasciste israelienne... et de la diaspora mondiale juive, qui tient les rênes du pouvoir financier mondial, comme nos énarques détiennent le pouvoir chez nous ! Donc je propose, comme oeuvre de salut public, la dissolution de ces deux « machins »


                                                              • Jonas 2 mars 2013 14:46

                                                                Aux gauchos idiots et hypocrites.


                                                                Combien faut-il de morts en Syrie pour que la « rue arabe » analphabète et inculte sorte manifester son indignation devant tant de massacres et de démolitions en Syrie. Même la ville des Omeyyades comme Damas n’est pas épargnée.

                                                                Combien faut-il de morts pour que l’extrême gauche paléolithique organise des manifestations et des sit-in en faveur des syriens. Les femmes et les enfants syriens ne trouvent aucune compassion et ne mérite pas de pitié.

                                                                Je vois qu’ils sont frappés de poliomyélite d’esprit dès qu’Israël n’apparait pas. Que les arabo-musulmans se massacrent entre eux au nom d’Allah et de son prophète Mohammed ne leur fait bouger aucune c.. comme disait l’autre. Chaque jour qu’Allah fait 150 arabo-musulmans sont tués et cela depuis des années dans les 57 pays que constitue l’OCI. A travers des conflits, tribaux, ethniques, familiaux , religieux , politiques etc.

                                                                Un Palestinien tué et c’est la meute dans les rues arabes et les gesticulations des gauchos orphelins de toutes les révolutions perdues.

                                                                On veut nous faire accroire que Stéphane Hessel, qui s’est révélé à 90 ans par un opuscule et son soutien a Gaza est un humaniste. Pourtant pendant sa longue vie bien des massacres et des génocides se sont hélas déroulés sans que sa présence ne soit signalée comme protestataire. Où était-il lors du génocide Cambodgien et ses 2 millions de morts ? Où était-il lors de celui du Rwanda et ses 800 000 morts ? Que faisait-il pendant la guerre qui avait scindée le Pakistan musulman en deux en 1971 en créant le Bangladesh avec + de 1 million de morts ? Où était-il lors des conflits inter-libanais et ses 150 000 morts et, celui entre algériens faisant 200 000 morts. Darfour et ses 300 000 morts ? etc.

                                                                Depuis leur indépendance les pays arabo-musulmans se sont fait la guerre. L’Arabie saoudite n’existe que par une guerre contre les Hashimites qui avait fait + de 200 000 morts pour une population de 3 millions.
                                                                Dans les années 1966/1967, le massacre en Indonésie de + de 900 000 indonésiens par Suharto.( C’est le pays le plus peuplé de l’islam)
                                                                La Guerre entre Iran/ Irak , 1 million de morts etc. 

                                                                Les plus grands massacreurs des arabo-musulmans sont les arabo-musulmans eux-mêmes. Mais les manuels scolaires de ces pays occultent tout cela. Ils ne mentionnent que« l’OUMMA »

                                                                Il est bon de rappeler que l’Organisation Israélienne des droits de l’homme dans les territoires palestinienne « BETSELEM » qui pour son 20 eme anniversaire avait indiqué dans son rapport :

                                                                 « Au cours des vingt dernières années , le conflit israélo-palestinien a fait plus de 8 900 morts. 7 398 côté palestinien et 1 483 chez les israéliens. ». En moins de 22 mois ( moins de 2 ans ) le conflit syrien a fait pour le chiffre le plus bas 70 000 morts soit 3181 morts par mois.

                                                                Je rappelle juste quelques erreurs rapides de jugements de nos intellectuels .
                                                                J.P.Sartre et son soutien aux Staliniens de tous bords, Egard Morin , Stalinien dans sa jeunesse , Michel Foucault, grand admirateur de Khomeynie, Régis Debray et son périple Castriste , puis aujourd’hui pilier de Notre-Dame etc.

                                                                Un journal de langue arabe, comme Al-’Arabya, avait comparé l’intervention israélienne « Pilier de défense » au massacre en Syrie par l’arabo-musulman Bachar al-Assad« En huit jours , Israël a mené 1500 sorties aériennes faisant 160 morts palestiniens dont plus de la moitié sont des combattants . Dans le même temps le régime syrien a fait + de 1400 morts. » Le journal Al-’Arabya en date de décembre 2012.
                                                                 

                                                                • sisyphe sisyphe 2 mars 2013 16:19
                                                                  Il est bon de rappeler que l’Organisation Israélienne des droits de l’homme dans les territoires palestinienne « BETSELEM » qui pour son 20 eme anniversaire avait indiqué dans son rapport :

                                                                   « Au cours des vingt dernières années , le conflit israélo-palestinien a fait plus de 8 900 morts
                                                                  . 7 398 côté palestinien
                                                                  et 1 483 chez les israéliens. ».

                                                                  Edifiant !!!
                                                                  Et encore ; ce sont des chiffres israéliens !!!

                                                                  Il disait quoi, sinon, le hasbara ci-dessus ?


                                                                • HugoS HugoS 2 mars 2013 17:03

                                                                  @Jonas :
                                                                  Les femmes et les enfants syriens ne trouvent aucune compassion et ne mérite pas de pitié.
                                                                  Vous plaisantez j’espère ?


                                                                • mortelune mortelune 3 mars 2013 06:07

                                                                  « Combien faut-il de morts en Syrie pour que la « rue arabe » analphabète et inculte sorte manifester son indignation devant tant de massacres et de démolitions en Syrie »


                                                                  Quand les islamistes non Syriens ’mercenaires’ des pays occidentaux se retireront de la Syrie alors nous verrons mieux qui sont les rebelles. Quand ces mêmes mercenaires arrêteront les massacres de civils pour les mettre sur le compte d’Assad alors nous verrons mieux ce que fait l’armée d’Assad. Pour le moment nous ne savons que ce que disent les merdias et je suis surprise que vous gobiez si facilement leur discours. 

                                                                • sisyphe sisyphe 2 mars 2013 17:51

                                                                  Le camp qu’on choisit, c’est celui de la paix ; à laquelle israël se refuse depuis des dizaines d’années, sous la pression de ses propres intégristes.
                                                                  Et c’est bien Israël qui fout le bordel dans tout le moyen et proche-orient, en occupant illégalement des territoires, depuis 1967, et de plus en plus,en Cisjordanie, et pour quoi il est condamné par les 65 résolutions de l’ONU, signées par tous les pays, sauf les USA .

                                                                  Pour ce qui est de l’islam, il est, comme toutes les religions, un obscurantisme ; ni moins ni plus que le judaisme, ou la chrétienté, qui ont fait, dans leur histoire, beaucoup plus de morts et de ravages que l’islam.

                                                                  C’est la position et la politique israélienne qui sont en grande partie responsables de la montée de l’islam intégriste, comme de l’antisémitisme.


                                                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 2 mars 2013 18:00

                                                                  L’attitude CRIF est indigne, c’est d’autant plus stupide qu’elle dessert totalement l’Etat d’Israël c’est un propos réactionnaire et dogmatique de la pire espèce... j’ai honte pour eux.

                                                                  Ils desservent la communauté juive de France.



                                                                  • gege061 gege061 2 mars 2013 18:13


                                                                    Les islamistes font d’abord du mal aux musulmans et le CRIF fait d’abord du tort aux juifs.
                                                                    Rappelez donc a ces messieurs que Hessel a participé à la rédaction de la déclaration universelle des droits de l’homme.
                                                                    Qui l’histoire retiendra le CRIF ou la la déclaration universelle des droits de l’homme.


                                                                    • HugoS HugoS 2 mars 2013 19:09

                                                                      @Los Pollos Hermanos :
                                                                      Je cite l’article :
                                                                      "Enfin, on peut se demander dans quelle mesure une personnalité qui laisse passer un tel mensonge sur les droits de l’homme peut encore être considéré comme un de ses défenseurs."
                                                                      C’est une blague ? La citation en haut est pas la pour être jolie, il RECTIFIE lui même !
                                                                      Quand il dit « Quand j’en avais 30, je m’occupais de la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme aux Nations Unies », il dit evidemment qu’il s’occupait de l’assister, l’auteur de l’article essaye de faire dire a Hessel ce qu’il n’a pas dit.
                                                                      Et en plus il en profite pour sous entendre qu’il ne défend pas cette déclaration.
                                                                      Mais faut être le dernier des manipulateurs sournois pour sortir une connerie pareille !


                                                                    • Serpico Serpico 2 mars 2013 19:27

                                                                      Les ordures du CRIf et de la LJD ne craignent même pas de passer pour des salauds. Ils sont carrément immunisés : ils peuvent faire les pires saloperies, les gogos acquièsceront toujours.



                                                                      Insulter un mort, c’est autorisé pour les sionistes.
                                                                      Parce que si c’est juif, c’est forcément juste. 

                                                                      Le monde marche sur la tête et ça lui plaît. 

                                                                      Ceux qui se taisent aujourd’hui devront la fermer quand les choses auront changé CONTRE Israel. Il ne sera pas possible de supporter leur mea culpa ou leurs explications hypocrites.

                                                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 2 mars 2013 20:09

                                                                        yep , mr Hessel était un peu comme ces oncles de toutes les familles , un rien poseur plus que sentencieux donneur de leçons mais outre que son passé était plus que méritant sa bonne foi 

                                                                        plaidait en sa faveur , mais surtout il etait de la famille par famille j’entend la république française.
                                                                        Mr Prasquier a fait le choix de ne pas être de la famille , monsieur Prasquier aurait pu choisir d’être un Français accessoirement juif mais au lieu de cela il fait allégeance et sert les intérêts d’un autre état il fait passer les intérêts de l’état d’israel avant ceux de la communauté juive française j’entend celle qui se veut française avant d’être juive .Il ne peut y avoir de double allégeance n’est il pas écrit que « l’on ne peut servir deux maîtres à la fois ».
                                                                        Aussi contrariant ou dans l’erreur que nous le pensions à l ’heure ou nous enterrons quelqu’un de la Famille de la République , Mr Prasquier qui lui ce veut d’une AUTRE Famille est invité A LA FERMER !
                                                                        Asinus : ne varietur

                                                                        • mortelune mortelune 3 mars 2013 06:11

                                                                          Depuis quand, pourquoi et à quel titre, le CRIF a-t-il le droit d’exercer le 4eme pouvoir ? Le CRIF semble très influant dans la presse et tout autant au niveau des gouvernants. Qui sont ces gens ? 




                                                                          • mortelune mortelune 3 mars 2013 09:30

                                                                            De mémoire je ne crois pas qu’aucun français n’ait jamais sali nommément un juif combattant les nazis ou un juif mort dans les camps de la mort sans être condamné par la justice. 

                                                                            Pourquoi l’état français accepte que la mémoire d’un français résistant de la dernière guerre soit sali par une communauté ?



                                                                            • QAmonBra AmonBra 3 mars 2013 10:57
                                                                              @ mortdelune

                                                                              N’existant plus en tant que nation souveraine, la France est passé progressivement (surtout discrètement) sous contrôle de l’internationale $ioniste. 
                                                                              La disparition politique de Charles De Gaulle a été le top départ d’une conquête aussi silencieuse qu’efficace de (l’ex) 5ème puissance mondiale.

                                                                              Comme en Palestine, les $ionistes se donnent dorénavant tous les droits en France, y compris celui de salir la mémoire d’un résistant français, avant même que sa dépouille ne se décompose.

                                                                              N’attendez donc aucune réaction, ni même indignation de vos dirigeants et autres décideurs, car ils ne sont que des clones à leur service, totalement calibrés et interchangeables quelle que soit l’étiquette politique qu’ils semblent afficher. 

                                                                              Il en sera ainsi et la situation ne cessera de se dégrader, tant que le peuple de France ne se décidera pas à reprendre en main son pays et, par là même, son destin.

                                                                              • Gérard Luçon Gérard Luçon 3 mars 2013 16:25

                                                                                si on se contente de la vie de Mr. Hessel, on peut dire qu’il aura été beaucoup plus longtemps prisonnier et déporté que résistant et combattant, donc sur ce sujet son CV est particulierement faiblard, voire peu glorieux !

                                                                                si on se contente de sa récuperation du mouvement des indignés canadiens, espagnols et autres pour vendre 4 millions d’exemplaire d’une brochure insipide, on pourra dire que ses qualités d’homme d’affaire étaient adaptées a ce monde capitaliste !

                                                                                si on s’attache a ses positions sur Israel et la Palestine, il mérite tout notre respect, la preuve, le CRIFJ de par les commentaires de son mentor peut enfin etre débaptisé et appelé Conseil Révisionniste des Institutions Juives Fascisantes


                                                                                • fflo 3 mars 2013 18:17

                                                                                  A Nous ,citoyens ,de reprendre le flambeau des causes justes et dignes .Pour tous ceux qui ont leurs annuités retraite et qu’on laisse avec des minimas pour survivre : je vous invite à lire et signer et diffuser largement tweet et fcbk https://sites.google.com/site/lettrecitoyen/


                                                                                  • gege061 gege061 3 mars 2013 22:41

                                                                                    source : http://www.un.org/french/newscentre/index.html
                                                                                    Centre d’actualité de l’ONU

                                                                                    Stéphane Hessel devait recevoir mercredi à Paris le Prix UNESCO/Bilbao par le directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, pour sa contribution exceptionnelle « à la promotion d’une culture des droits de l’homme, de justice et de dignité » ainsi que « son implication personnelle dans l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme ».


                                                                                    • Traroth Traroth 4 mars 2013 14:12

                                                                                      Pour savoir ce qu’en disent les sionistes :



                                                                                      Attention, c’est du lourd ! Lisez les commentaires, vous ne serez pas déçus...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès