• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi le PCF devrait se réjouir d’avoir été traîné dans la boue (...)

Pourquoi le PCF devrait se réjouir d’avoir été traîné dans la boue par François Hollande

Au-delà de ses cris d'orfraie, dans son for intérieur, la direction du PCF est-elle vraiment marrie du rôle de héros sacrificiel que lui a assigné son grand allié le PS, par la bouche de François Hollande en personne ? Tentative d'éclairage dans l'arrière-cuisine de ce qu'il reste de la "Gauche" française...

Dimanche 19 avril 2015, sur le plateau de Canal+, François Hollande a déclaré que "Marine Le Pen parle comme un tract du Parti Communiste des années 70". Cette assertion a suscité l'ire de Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, et de la plupart des communistes de France et de Navarre.

Mais autant d'émoi, s'il n'est pas feint, est-il vraiment justifié ?

En effet, si le PCF critique régulièrement la politique gouvernementale (comment, du reste, pourrait-il faire autrement sans se discréditer auprès de ses militants et de ses derniers électeurs ?), le même PCF, après avoir aidé le Parti Socialiste à gagner la présidentielle 2012 (le soir du premier tour, dès l'annonce des résultats ; en phase avec son allié communiste, Jean-Luc Mélenchon appela ses électeurs à "battre Sarkozy" "sans rien demander en échange"), le même PCF a continué, depuis trois ans, de s'allier avec le PS dans pratiquement toutes les élections (parfois dès le premier tour, comme aux municipales à Paris, quitte à se brouiller, du moins en apparence, avec le bouillant "Méluche"), tout en refusant obstinément de dénoncer la réalité pourtant flagrante de l'UMPS. Alors même que, contrairement à une idée répandue, ce concept très pertinent, l'UMPS, n'a pas été forgé par le FN, mais, on le rappelle rarement, par le PRCF, branche dissidente du PCF, en 2004, dans la perspective du référendum de 2005 sur le Traité européen...

Mieux encore, tout se passe comme si le PCF avait renoncé au pouvoir et choisi de devenir groupusculaire, en s'enfermant dans un programme suicidaire à force de dénis de réalité, et d'avoir gardé pour unique ambition la lutte contre le Front National, son ennemi juré. Etrange destinée que celle de celui qui fut, jadis, le premier parti de France, dont la double fonction semble aujourd'hui réduite à aider le Parti Socialiste à prendre le pouvoir, quitte à voir celui-ci appliquer, finalement, une politique ultra-libérale... aux antipodes de ses valeurs ; tout en consacrant, dans le même temps, ses énergies à combattre fébrilement le FN, au motif que ce dernier est... aux antipodes de ses valeurs !

Ces incohérences étant énoncées, un constat s'impose : François Hollande, en accusant le FN d'avoir pour programme "un tract du PC des années 70", n'a fait que reprendre, presque mot pour mot, l'argumentaire anti-FN développé par Nicolas Sarkozy à la faveur des élections départementales, quelques semaines plus tôt : "le FN a un programme économique d'extrême gauche", avait lancé le président de l'UMP.

Ainsi, la convergence et la collusion du PS et de l'UMP, pardon, de l'UMPS, trouve une fois de plus son éclatante illustration, puisque les deux larrons reprennent, à un mois de distance, exactement la même rhétorique...

Or cette stratégie commune à Hollande et à Sarkozy, a manifestement pour but d'empêcher le FN, qui a fait le plein sur sa gauche (au gré de la stratégie Philippot, qui a conduit le FN à 25%), de s'étendre à présent sur sa droite, c'est-à-dire sur l'électorat de l'UMP, en particulier au deuxième tour.

Explication : si d'aventure le FN parvenait, au cours des deux prochaines années, à rallier une partie conséquente de l'électorat de l'UMP, le parti de Marine Le Pen serait en mesure non seulement d'éliminer Sarkozy (ou même Juppé) dès le premier tour de la présidentielle 2017, mais aussi de battre Hollande au deuxième tour...

Accréditer l'idée que le FN est d'"extrême gauche" ou conforme à "un tract du PC des années 70", pour Sarkozy et Hollande, c'est donc espérer faire d'une pierre trois coups :

D'une part, contenir le développement du FN, en l'empêchant d'attirer à lui, en grand nombre, d'autres électeurs de l'UMP.

D'autre part, pour Nicolas Sarkozy, conserver à lui ces mêmes électeurs.

Enfin, pour François Hollande, en se posant ainsi, implicitement, comme "plus à droite" que le FN, convaincre les électeurs de l'UMP de voter pour lui plutôt que pour Marine Le Pen, dans un éventuel deuxième tour lors de l'élection présidentielle...

En somme : l'image du PCF, comme celle de l'extrême gauche, est simplement instrumentalisée, bandie en épouvantail, tantôt par Hollande, tantôt par Sarkozy, dans le but d'effrayer l'électorat UMP et de le dissuader de voter pour le FN. Afin, in fine, de permettre à l'UMPS de se maintenir au pouvoir, une fois de plus.

Conclusion : c'est au nom de la lutte contre le FN que Hollande a traîné son petit allié, le PCF, dans la boue. A moyen et long terme, cette manoeuvre de l'UMPS ne devrait donc pas donner trop d'urticaire à la direction du PCF : celle-ci a prouvé depuis longtemps qu'elle avait le sens du sacrifice. Et comme en l'occurrence, c'est pour la bonne cause...


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • oncle archibald 22 avril 2015 10:55

    Cette « petite phrase » surement bien préparée est une illustration supplémentaire de ce que nous savons tous : la politique d’arrière cuisine de François Hollande est à but uniquement électoraliste, exactement comme tout le reste son interview sur Canal.


    Et en espérant ramasser quelques voix des jeunes contre une promesse de subvention il continue à distribuer l’argent de contribuable qu’il n’a pas, donc à aggraver la dette publique, donc peser encore davantage sur l’avenir des jeunes qu’il prétend aider …. Conclusion : il n’a pas encore compris que les Français vomissent ces manoeuvres incessantes et que c’est cela qui les éloigne des urnes !

    • P-Troll P-Troll 22 avril 2015 11:51

      à l’auteur


      Votre article développe deux idées :

      1. la stratégie électoraliste de Hollande
      2. l’attitude de PCF en général et dans ce cas en particulier.

      Pour le premier point, votre analyse est claire et pertinente. Le triple bénéfice escompté est une tactique qui ressemble aux calculs des joueurs d’échecs, et cette conception de la vie politique continuera à éloigner les électeurs des urnes, comme l’affirme oncle Archibald. Hollande ne prend aucun risque. Il sait que les électeurs communistes (ce qui ne signifie pas "membres du PCF) ne voteront plus pour lui. Ils ne voteront pour personne.

      Le second point, pas contre, concernant la réaction du PCF me parait influencé par une vision de ce parti qui en est restée à 1970, comme la phrase de Hollande elle-même. De compromissions en trahisons, le PCF ne constitue plus qu’un musée de notables qui vont bientôt avoir épuisé l’héritage laissé. Robert Hue a définitivement mis un terme à l’existence de cette force politique pour la transformer en mythologie au service des la classe politique française qui ne se prive pas de ressortir la marionnette quand elle en a besoin. Pierre Laurent ? C’est un sénateur !

      Bien sûr, il reste des personnes pour qui l’histoire du mouvement communiste a un sens, mais elle ne se reconnaissent pas dans la structure ni dans l’équipe (encore) en place.

      • Dany romantique 22 avril 2015 12:01

        Le PC comme le Fde G, comme le NPA sont à contre courant du ressenti de la France réelle, la France profonde. Ils ont peu ou prou adopté le triptyque de la Bible européenne, à savoir : l’abolition des frontières par un renoncement à la souveraineté de l’Etat-citoyen. Ce sont les différentes Lois européennes (prises malgré l’avis de la France, la Hollande, l’Irlande et d’autres) :

        1-libre circulation des personnes, 
        2-libre circulation du capitalisme financier, 
        3-libre circulation des marchandises.
        A l’encontre, une activité élitiste comme le business du cinéma qui nourrie plusieurs très gros revenus, se trouve protégé et aidé par les fonds publics au prétexte de la dite « spécificité culturelle ».
        Nous assistons à un boulevard de la mondialisation sous toutes ses formes avec la mise en concurrence des pays, donc des travailleurs entres eux, soit en coûts de production inhérents au « low cost » soit par le biais des travailleurs détachés et de la concurrence accrue sur les salaires comprimés à la baisse (ou pas déclarés quand ils ne sont pas régularisés). 
        Le capital y trouve son compte, comme Mr Bouygues qui vend les logements (les cités) de l’immobilier HLM et qui fait travailler au noir sur les mêmes chantiers, sinon au strict smic. 
        Ceci n’a rien à voir avec l’internationalisme prolétarien de la IVe Internationale vu que la seule internationalisation qui existe est celle du capital et des banques, via les délocalisations, les marchés financiers ou les ouvriers sous payés (20 fois moins) dans les pays exotiques.
        Quid de l’abolition des paradis fiscaux, du shadow banking, des holdings financières qui font de l’optimisation fiscale ?
        Quid de la séparation des activités de marché des traders (y compris sur les matières premières alimentaires) avec l’activité de prêt à l’économie qui est le métier de base ?
        Quid de l’imposition des revenus industriels et/ou rentiers sur l’art (mon ennemi c’est la finance ) ? 
        Quid de l’alignement des critères de départs à la retraite pour les journalistes et députés qui font chorus sur les avantages acquits (qu’il faut démanteler) pour être un jour a parité avec les Chinois et Indiens/Pakistanais ?
        Quid,... etc...etc...
        En France il n’y a pas de Syrisa ou de Podémos qui parle au peuple qui souffre pour dénoncer l’U.E.et/ou sortir de l’Euro. Ah si ..en France c’est le FN qui s’est emparé peu ou prou de ces thèmes et des effets néfastes de l’internationalisme du capital (on dit l’oligarchie pour se démarquer...). Mais c’est bien l’hyper classe des élites financières et/ou intellectuelles qui ont choisis leur camp sur la notion de classe.
        Il semblerait que ce soit le FN (c’est un comble) qui soit devenu le moins confus sur toutes ces questions. Si le constat sur le social et la finance est identique à la fois par le FN et le Fde G est le même pour la retraite à 40 annuités et la hausse du smic de 200 euros, mais aussi pour la sortie de l’OTAN et contre les interventions militaires tout azimut (dixit Sarkozy et Hollande) pourquoi ne pas admettre que -in fine- il y a plus de proximité et de réalisme entre les classes populaires qu’entre les étiquettes labellisées des partis d’autrefois. Le clivage UMP/PS en économie/finance n’existe plus du tout, excepté sur le poids des fonctionnaires (clientélisme PS) lesquels fonctionnaires prient pour un sursaut « républicain ». 
        Cherchez l’erreur du logiciel, ça crève les yeux.... 
        Le PC ne fera pas l’économie de cette question sinon à rester à 5 % résiduel.

        • agauchtoute agauchtoute 23 avril 2015 10:09

          @Dany romantique


           POINT DE SALUT sans une vraie gauche    QUI NE SERAIT PAS AUX ORDRES DU TAFTA DE

           L AGCS ET ET DONC DE LA BCE Comme nos pantins de gouvernants qui manipulés font tout a

           l’envers privatiser notre excellent service public avec l AGCS et laisser faire BCE  ET ROCKFELLER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        • jaja jaja 22 avril 2015 12:23

          Dany Romantique

          Pour ce qui est du NPA notez que s’il est pour la libre circulation des personnes il est aussi contre la libre circulation des capitaux comme vous le dites.... On peut critiquer une orientation encore faut-il la connaître et le mieux pour ce faire c’est encore de lire son texte d’orientation voté à son premier Congrès... extrait :

          « Le contrôle sur la circulation des capitaux, une nécessité pour tous les travailleurs et la population d’Europe

          La socialisation du crédit est indissociable du contrôle de la circulation des capitaux et donc des places financières. Elle implique la fermeture des bourses et le contrôle des échanges monétaires. Une telle politique qu’engagerait un gouvernement démocratique des travailleurs ne signifie nullement en repli sur les frontières, un isolement national.

          Quel que soit le pays où les travailleurs parviendront les premiers à se mettre en position de ne pas payer la dette illégitime et de socialiser le crédit, les mesures seront accueillies avec enthousiasme par ceux des autres pays....Dès lors qu’il s’agit d’aller vers une Europe des travailleurs, tout gouvernement de rupture anticapitaliste devra se protéger contre la fuite des capitaux. »

          http://www.npa2009.org/content/nos-r%C3%A9ponses-%C3%A0-la-crise-texte-vot%C3%A9-par-le-1er-congr%C3%A8s-du-npa


          • andromerde95 22 avril 2015 12:55

            @jaja
            par vs le npa est bien vs le protectionisme seul moyen de défense vs la mondialisation libérale http://npa2009.org/content/ni-protectionnisme-ni-mondialisation-capitaliste


          • jaja jaja 22 avril 2015 13:01

            @andromerde95

            Le titre de cet article est bien « Ni protectionnisme, Ni mondialisation capitaliste ».... (et non libérale appelons les choses par leur nom)....

            Ah Andromerde que dire tu mords bien les mollets mais beaucoup de choses t’échappent !


          • andromerde95 22 avril 2015 13:02

            le npa est pour la libre circulation des marchandises 


          • andromerde95 22 avril 2015 13:02

            @andromerde95
            « Ni protectionnisme, Ni mondialisation capitaliste »

            non mais le seul moyen d’éviter la ,mondialisation capitaliste, c’est le protectionisme. 

          • jaja jaja 22 avril 2015 13:07

            @andromerde95

            Faux et Poutou le disait pendant sa campagne « Nous voulons une économie planifiée au service de la population, directement gérée et contrôlée par elle, démocratiquement... »

            Tu sais ce que ça veut dire une économie planifiée ?


          • andromerde95 22 avril 2015 13:19

            @jaja
            où est la fin de la libre circulation des marchandises dans cette citation ? 

            une économie planifiée ? hitler et de gaulle ? 

          • andromerde95 22 avril 2015 13:20

            mussolini ? staline ?


          • Garance 22 avril 2015 13:37

            @jaja


            «  Poutou le disait pendant sa campagne..... »

            Il est sur que si Poutou le disait pendant sa campagne on est bien obligés de le croire 

            Vous en avez d’autres des comme ça pour nous faire rire ? 

            A rapprocher de : « Hollande le disait pendant sa campagne..... »

             smiley  smiley   smiley  smiley  smiley






          • Le p’tit Charles 22 avril 2015 12:58

            heu...le PCF..faut pas exagérer...vous poussez le bouchon un peu loin...Le FN n’a pas de guerre ni de millions de morts sur la conscience il me semble....Alors pédale douce les neuneux.. !


            • jaja jaja 22 avril 2015 13:03

              @Le p’tit Charles

              Juste quelques uns travaillés à la main et à la gégène en Indochine et en Algérie... Demande au borgne !


            • Le p’tit Charles 22 avril 2015 13:10

              @jaja...et vous avec votre pote Staline des dizaines de millions de morts...alors veilleuse SVP.


            • jaja jaja 22 avril 2015 13:15

              @Le p’tit Charles

              Staline n’a jamais été notre ami et les notres ont connu la répression stalinienne... Plusieurs décennies après vous n’êtes toujours pas au courant ?

              Il serait temps de vous informer avant de dire des âneries...


            • Le p’tit Charles 22 avril 2015 13:25

              @jaja...Arrêtez de dire des conneries...votre PCF était à genoux devant lui...tous les larbins de votre parti ont fait le voyage pour prier devant le maitre...c’est dans tous les livres d’histoire...Votre PCF est complètement bidon qui pour exister vote Hollande...faut vraiment être un drôle de tordu pour faire ça.. ?


            • jaja jaja 22 avril 2015 13:27

              @Le p’tit Charles

              Euh je n’ai jamais été au PCF ni proche de lui... Décidément avec Andromerde vous faites bien la paire !

              Bouchés y sont smiley


            • Le p’tit Charles 22 avril 2015 13:49

              @jaja...En plus vous êtes lâche...comme les dirigeants de cette poubelle.. !


            • Garance 22 avril 2015 13:49

              @jaja


              « Staline n’a jamais été notre ami... »

              Mensonge éhonté

              Avant que Staline vous l’ordonne vous n’étiez pas « résistants »

              Mieux : vous collaboriez , allant même par deux fois demander aux allemands l’autorisation de faire paraître votre torchon


              Ce qui vous fut accordé

              Sans l’ « Internationale Communiste » vous collaboreriez encore


            • jaja jaja 22 avril 2015 14:04

              @Garance

              Que dire ? Que répondre à ces stupidités ? Sinon que je ne suis pas ni n’ai jamais été au PCF... Je suis issu d’un courant persécuté par les staliniens... mais bon là ça devient compliqué pour vous là...

              Makhaïski, Ciliga, le Groupe ouvrier, les mutins de Kronstadt sont mes références aussi je n’épargne ni Staline ni Trotski ni Lénine dans mes critiques...

              Dans les années 70 entre le PCF et nous (les gauchistes comme ils disaient) ce n’était pas le grand amour et les affrontements physiques n’étaient pas rares... Et ce n’est sûrement pas aujourd’hui que je risque de rejoindre ce parti de la gauche plus rien...

              Capito ?


            • JP94 22 avril 2015 17:23

              @Le p’tit Charles
              Evidemment si vous croyez « tous les livres d’histoire » enfin ceux avec on bourre le crâne aux élèves ...( en attendant de le faire avec les médias : on voit que finalement ça marche très bien auprès de certains : ils foncent tête baissée sans se demander pourquoi Hollande , bien que chef d’Etat et donc tenu en principe d’une certaine réserve et de plus de respectabilité - fait soudainement une grossière provocation anticommuniste .

              Il reçoit aujourd’hui le putschiste fasciste Porochenko , à quelques jours du 70 ème anniversaire de l Victoire sur le Nazisme : tout un symbole !! 

              A propos , la Commune de Paris n’est dans aucun livre d’histoire ( et n’a jamais été au programme ) .
              Donc elle n’aurait pas existé ? 


            • Jelena 22 avril 2015 13:55

              Slaaaaavsia Otetchestvo, naaaaache svobodnoïe !!
              Droujby narodov nadiojnyï oplooooot !!
              Paaaartiïa Lenina, sila narodnaaaaaia !!
              Naaas k torjestvou kommounizma vediooot !!


              • Alex Alex 22 avril 2015 14:36

                Je connais le PC (Personal Computer), mais cékoi le PCF, le PCRF et autres variantes ?


                • coinfinger 22 avril 2015 17:51

                  Le pcf n’a eu que ce qu’il mérite à vivre sur sa rente historique et municipale . Peuvent s’indigner çà ne fait plus bouger personne ,.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès