• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi votre gauche n’est pas la nôtre

Pourquoi votre gauche n’est pas la nôtre

Vous pourrez faire toutes les primaires que vous voudrez, votre gauche ne nous inspirera que du mépris. Charlatans au sourire enjôleur ou matamores au style mussolinien, vous êtes des progressistes de pacotille. Vous voulez un monde plus solidaire, paraît-il, mais vous n'avez cessé d'approuver l'ingérence occidentale dans les affaires des autres. Honte à vous, héritiers de Guy Mollet ! Votre humanisme se métamorphose toujours en arrogance néo-coloniale. La lutte contre la pauvreté, à vos yeux, c'est lorsque les pays riches commandent aux pays pauvres.

Socialistes, ou gauchistes, vous avez jeté Jaurès aux orties depuis belle lurette. La guerre, vous en redemandez ! Pour répandre la « démocratie », vous comptez sur les vertus pédagogiques des B 52. En guise de publicité pour les « droits de l'homme », vous exigez le bombardement de pays qui ne nous ont rien fait. Ignobles jusqu'au bout, vous réclamez l'embargo, cette arme des riches contre les pauvres. Que vaut votre compassion pour les réfugiés, quand vous privez les Syriens de médicaments pour les punir d'avoir soutenu leur gouvernement ?

Faux-derches de première, vous livrez des armes, en Syrie, à ces allumés de la charia que vous prétendez combattre en France. Affreux terroristes au Bataclan, rebelles modérés à Idleb, quel tour de passe-passe, vous êtes experts en transformation chimique ! Vous dites que vous détestez ces criminels, et pourtant vous les aimez chez les autres. Vous y tenez, à votre lune de miel avec les coupeurs de têtes ! Votre égérie n'est-elle pas Elisabeth Badinter, féministe milliardaire qui clame son islamophobie tout en assurant à la tête d'Havas la promotion publicitaire du royaume saoudien ?

Vous êtes très forts pour prononcer des incantations à la gloire de la laïcité, mais vous allez quand même vous aplatir devant le CRIF, cette officine confessionnelle qui sert d'ambassade officieuse à un Etat-voyou. Avec M. Valls, vous roulez des mécaniques face aux musulmans, mais face aux sionistes, vous vous livrez à un concours de lèche-bottes. Le communautarisme vous répugne, paraît-il ? Oui, sauf lorsqu'il est au service d'une puissance étrangère qui spolie les Palestiniens et bombarde la résistance arabe en Syrie avec votre complicité.

Reniements, trahisons, la liste est longue. Vous prétendez défendre les intérêts du peuple, mais vous lui refusez l'exercice de la souveraineté. Au lieu de lui restituer le pouvoir usurpé par les riches, vous lui imposez le carcan d'une Union européenne qui tue la délibération démocratique, sanctuarise le dogme monétariste et asservit les travailleurs à la loi d'airain du capital. Au nom d'un internationalisme dévoyé, vous êtes les fourriers des multinationales qui ont colonisé l'Europe, vous avez bradé la souveraineté, discrédité l'idée nationale, abandonnée par votre faute aux imposteurs de l'extrême-droite.

Vous dites, la main sur le cœur, que vous êtes pour la réduction des inégalités, mais vous vous interdisez de toucher aux structures qui les nourrissent. Vous condamnez verbalement les effets sans chercher le moins du monde à agir sur les causes. Vous voulez mieux répartir les richesses, mais sans préjudice pour ceux qui les détiennent. Vous vous proclamez socialistes, mais vous ménagez le capital, vous cajolez la finance, vous montrez patte blanche à ceux qui possèdent l'argent et l'influence.

Où sont les propositions de gauche, dans vos programmes ? Où est la sortie de l'OTAN et de l'Union européenne ? Où sont la nationalisation des banques, la taxation des activités spéculatives, le plafonnement des revenus, la relocalisation des industries, le développement des services publics, le protectionnisme raisonné, le contrôle des mouvements de capitaux, la refonte de la fiscalité et l'éradication de la fraude, où sont, en un mot, l'abolition des privilèges de l'oligarchie financière et le rétablissement de la souveraineté populaire ?

Notre gauche n'est pas la vôtre. Pour nous, la gauche, c'est Sahra Wagenknecht, qui réclame au Bundestag la sortie de l'OTAN et le dialogue avec la Russie. C'est Tulsi Gabbard, élue hawaïenne du parti démocrate américain, qui exige la fin de la stratégie du chaos au Moyen-Orient. C'est le parti communiste syrien qui combat, au côté des baasistes, les mercenaires wahhabites. C'est le Front populaire tunisien, qui défend le progrès social et l'égalité entre les hommes et les femmes. C'est cette gauche française qui se réveille, dans « La France insoumise », au PRCF ou ailleurs, pour tirer un trait sur des décennies d'imposture socialiste.

Cette gauche, moins connue, c'est aussi celle des communistes indiens du Kérala, qui ont donné à cet Etat de 33 millions d'habitants le meilleur indice de développement humain du sous-continent. C'est celle des communistes cubains qui ont obtenu, dans un pays isolé par le blocus impérialiste, un taux de mortalité infantile inférieur à celui des USA et élu 48% de femmes à l'Assemblée nationale du pouvoir populaire. Ce sont tous ceux, en Bolivie et au Vénézuéla, qui ont fait reculer la pauvreté de masse et redonné leur fierté aux peuples sud-américains.

Cette gauche, la vraie, contrairement à cette contrefaçon qui se donne en spectacle à la télévision, prend au sérieux le droit des nations à disposer d'elles-mêmes. Elle sait que, sans l'indépendance nationale, la souveraineté populaire n'est qu'un leurre. Son patriotisme ne l'éloigne pas de son internationalisme, car elle revendique pour chaque pays le droit de suivre sa voie dans le respect des autres. Elle ose s'attaquer aux structures de la domination capitaliste, elle en prend le risque, au lieu de fuir lâchement devant l'obstacle, faisant allégeance aux puissants et jouant le rôle de supplétifs dont leurs maîtres se débarrasseront à la première occasion.


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 25 janvier 2017 08:42
    « Pourquoi votre gauche n’est pas la nôtre »

    Parcequ’ils sont sur la scène et nous dans la salle, on se fait face.

    C’est la raison pour laquelle, afin d’éviter les carambolages, on parle de cour et jardin au théâ.

    (et dans la marine : babord et tribord).
    Un jour, il faudra adopter des données moins relatives pour s’orienter en géopolitique.tre

    • Clocel Clocel 25 janvier 2017 08:56

      Un mot : Bravo !

      - Est-ce que ce sera suffisant pour réveiller les bourreurs d’urnes ?

      J’en doute...


      • Alren Alren 25 janvier 2017 13:03

        @Clocel

        Le seul moyen de chasser ces gens-là c’est d’aller voter contre eux.
        S’abstenir c’est les laisser en place.

        Vous êtes fâché avec la logique élémentaire !


      • Clocel Clocel 25 janvier 2017 14:08

        @Alren

        Vous semblez confondre logique primaire avec logique élémentaire...

        Symptômes classiques chez les heureux détenteurs de synapses à pont-levis...

        Le droit de vote ne sert qu’à donner l’onction populaire, un vernis démocratique à des pratiques qui ne le sont pas, s’il devait en être autrement, il vous serait retiré...


      • manu manu 25 janvier 2017 19:56

        @Clocel

        Le vieux sage qui prône de ne pas voter pour favoriser la droite et l’extrême droite qui eux iront voter poussé par leur désir d’avoir plus d’argent ou par la peur de la différence.


      • JL JL 25 janvier 2017 08:58

        Bravo pour cet article bien senti.

         
         Valls, le nouveau Sarkozy, veut faire le lit du travail au noir avec la défiscalisation et exonération des heures supplémentaire.
         
         Hamon prépare la mort de la fiscalité progressive de l’impôt sur le revenu, puisque ce serait le prix à payer en échange du Revenu Universel.
         
         L’un comme l’autre sont hautement haïssables. 
         
         Le projet du PS, quel que soit celui qui sera gagnant dimanche soir est un projet aussi néolibéral sinon pire que ceux de Macron et Fillon.
         
         
         Rappelons que, au contraire de la droite pour laquelle l’Etat est inféodé aux entreprises nationales, le néolibéralisme c’est la construction de l’Etat démiurge agi par la théorie du ruissellement sans frontières.
         

        • roman_garev 25 janvier 2017 09:12

          À mon humble avis, les notions de gauche et de droite, formant l’axe politique traditionnelle, deviennent de plus en plus floues et ne voulant rien dire. (Oui, leurs extrêmes sont encore définissables, mais comme ils se touchent inévitablement, pour un citoyen lambda il importe peu de les discerner dans leur fonction également destructive, soit-elle colorée en rouge ou en noir.) 

          Soit l’axe politique a changé de pôles, soit l’espace politique est devenu tridimensionnel.

          • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 25 janvier 2017 09:15

            @roman_garev

            soit il faut tenir compte de l’orientation de l’observateur lui-même

          • roman_garev 25 janvier 2017 09:24

            @Jeussey de Sourcesûre
            D’ac, mais de quel observateur s’agit-il en fait ? 

            P. ex., en Russie actuelle un ouvrier, un fermier ou un col blanc peut avoir des convictions « rouges » (donc de gauche ancienne) comme des « blanches » (donc de droite), de sorte que l’Être a cessé de déterminer la conscience, qui, elle, devient autodéterminante.

          • roman_garev 25 janvier 2017 09:30

            @roman_garev
            Ah, j’ai oublié le cas le plus courant pour un Russe lambda de n’en avoir aucune (conviction) du type « rouge-blanc », mais d’avoir sa propre notion du bien et du mal...


          • JL JL 25 janvier 2017 09:35

            @Jeussey de Sourcesûre
             

            ’’soit il faut tenir compte de l’orientation de l’observateur lui-même’’
             
            Pour cela, on peut utiliser les termes de bâbord et tribord ; encore faut-il que nous soyons sur le même bateau. 
             
             Je crois que le bon clivage serait : la Gauche pour l’extension du domaine gratuit, mais l’endettement rend cette politique impossible ; La droite néolibérale pour la marchandisation à outrance de notre environnement socio-économique. Entre les deux, la Droite classique qui par le biais de la Dette tient l’Etat pas les C...
             
             ’’Le néolibéralisme ce n’est pas l’ultralibéralisme. C’est une autre logique. Sa maxime pourrait être : « Il ne faut pas protéger la société contre le Marché ; il faut protéger le Marché contre la Société ». Ce n’est pas moins d’Etat, c’est un autre Etat.’’ (Eric Fassin, dans Philosophie Magazine).
             


          • joelim joelim 25 janvier 2017 12:47

            L’axe politique qui s’impose est entre les globalistes (grosso merdo tous les partis classiques de l’extrême gauche à l’extrême droite) et les anti-globalistes. Ces derniers seront probablement représentés par l’UPR, qui a en fait une bonne chance de gagner l’élection présidentielle. Surtout au vu des radasses de la concurrence : Fillon le mari de Pénélope et Macron l’expert en frais de bouche, sans parler de la fausse gauche toujours aussi néo-colonialiste et menteuse.


          • Alren Alren 25 janvier 2017 13:07

            @roman_garev

            leurs extrêmes sont encore définissables, mais comme ils se touchent inévitablement

            Vous voulez dire que Le Front national et la France Insoumise ont le même regard sur la société et le même programme ?

            Ouarf ! Parlez-nous plutôt de la Russie !!!


          • CN46400 CN46400 25 janvier 2017 13:09

            @roman_garev

            Ouais des « russes lambda » il y en a dans la neige de Courchevel et d’autres dans celle de la banlieue de Moscou. Les uns se gobergent et les autres paient...


          • roman_garev 25 janvier 2017 16:59

            @Alren
            Où avez-vous vu la mention d’un pays dans mon com ?


          • ddacoudre ddacoudre 25 janvier 2017 09:16

            bonjour B Guigue

            une analyse à coup de hache, mais juste. depuis longtemps la France à pris un virage à droite, laissant à la marge la gauche réformiste anticapitaliste qu’un Filoche se veut toujours d’incarner en pensant changer de l’intérieur le PS. j’ai cru cela aussi de 84 a 95 que je quitte ce parti qui se trainait dans l’ambiguïté permanente entre son passé idéalisé par les militants et une direction et ses élites qui le menaient vers la social démocratie, vidant son réformisme de toute valeur anticapitaliste. le monde se trouve devant un défi colossal inventer celui qui succédera au capitalisme, cela ne peut venir que de nos capacités à nourrir notre réflexion sans l’emprisonner dans la comptabilisation de l’existence pour prendre toutes décisions politiques. or cela ne peut pas venir d’une population dont l’on a lavé le cerveau par la pensée unique depuis 1990Télévision : de l’info sans infos
            il va donc falloir réunir ceux qui veulent bien s’engager sur la voie de cette réflexion d’où qu’ils viennent. c’est le pari qu’a entrepris Mélenchon. les risques sont grands dans une population majoritairement politiquement inculte, à la recherche permanente de l’être salvateur dans lequel baigne notre culture. tu rappelais qu’ailleurs des tendances se sont dévoilées, mais aucune ne remet en causes ce qui est le fer de lance du capitalisme et permet en toutes circonstance qu’ils se reconstitue, le plan comptable, la manière mythique dont nous définissons ce qu’est la richesse et comment elle se constitue.
            http://ddacoudre.over-blog.com/2017/01/valls-plus-chanceux-que-sarkozy-mais-il-finira-pendu.html
            http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Le-capitalometre-8441227.html
            http://ddacoudre.over-blog.com/2015/02/pour-creer-des-emplois-il-faut-en-suprimer.html.
            cordialement


            • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 25 janvier 2017 09:22

              @ddacoudre

              «  ;; ; aucune ne remet en causes ce qui est le fer de lance du capitalisme et permet en toutes circonstance qu’ils se reconstitue, le plan comptable, la manière mythique dont nous définissons ce qu’est la richesse et comment elle se constitue. »

              ... et la propriété privée des moyens de producttion

            • hervepasgrave hervepasgrave 25 janvier 2017 10:07

              @ddacoudre
              Bonjour,
              Alors celle là elle fine et pleine d’espoir
              « or cela ne peut pas venir d’une population dont l’on a lavé le cerveau ».............................
               Car si cela est une vérité depuis euh ! depuis quand déjà ? Aie,aie ! il faut que je relise l’histoire ,moi !
              Mais pour faire plus clair et plus simple que devrait-on attendre des autres gens moins cons,et plus instruits.D’ailleurs plus« instruit et intelligent »est-ce vraiment la panacée pour créer une vrai démocratie ?N’y aurait-il pas des conflits d’intérêts ?
              Cela doit être de l’humour ,Premièrement nous ne voyons pas d’évolution en politique et sur le fonctionnement de la société. Le risque d’ailleurs de mettre au pied du mur la population en créant la démocratie participative de manière aussi brutale,rapide sans avoir de finalité ,de but ouvert. en temps de crise profonde (la finance et le chantage au travail en est une arme favorite depuis toujours) La crise est dans notre enfoncement ,une faute aussi bien populaire ,mais surtout de tes élites pensantes.Il faudrait choisir dans ce tonneau ? Je suis désolé ,mais de la manière que c’est partie ,autant si enfoncer,car là peut-être que la pilule sera dure a avaler pour les générations suivantes et qu’inévitablement les conséquences remonterons l’échelle de la pyramide sociale et pour toi du côté des futurs intellectuels, penseurs !! Pour l’instant ;il ne reste que des vieux cons comme nous et a tous les niveaux aussi intelligent que tu voudrais le faire croire . C’est râpé avec les chevaux de retour et même avec cette génération là.Et oui ! nous vivons un passage bien particulier ,le changement ou le brassage des choses tous les vingt cinq ans.Les deux dernières fois ,soixante huit et 81 pas brillant le résultat , et sournoisement les rênes ont changé depuis la fin de Chirac,alors ! je vois mal ou tu vas trouver tes philosophes ? pour l’instant ils vendent des rêves et de belles choses aux gens et il n’y a personne pour garder les pieds sur terre ! Alors comme disent ,prétendent les gens de droites,petits rentiers,possesseurs de cullière en argent,les durs a cuir quoi !.« C’est la loi de la nature ».Laissons la nature car sa loi est bien souvent surprenante.Mais en ce moment, Les surprises annoncées de jour en jour ne sont que des créations.Alors pour changer il faudrait vraiment tout changer et là cela fou la trouille a tout le monde.L’excuse toute trouvée ,vous voulez quoi la révolution et oui mais pas celle tant vendu ,attendu ,mais celle d’une remise en question sur l’ensemble.Après seulement après ,il n’y aura certainement pas le choix d’en passer par là, l’arrière garde du conservatisme est très,très bien équipée et en ce moment les munitions sont prêtes,surprise ah les surprises.Cestpasgrave. Maintenant dire que les gens sont cons c’est courageux ,mais tellement vrai ,mais tous les gens sans exception,pas de bâtard chez moi !


            • ddacoudre ddacoudre 25 janvier 2017 12:01

              @Jeussey de Sourcesûre

              bonjour cela va au delà des moyens de production. à supposer que chacun reste maitre du fruit de son travail, s’ils conservent le processus de comptabilisation de la richesse, ils reproduiront le capitalisme. le capitalisme est un processus d’évolution des comportements anthropologiques de l’humain. il est la base de l’individualisme. si je me gave ce n’est pas toi qui grossira. la prise en compte de l’interdépendance des humains n’est pas biologique. l’intérêt de la société n’entre pas dans l’organisation capitaliste autrement que par le processus de vache à lait, dont nous connaissons les étapes, de l’esclavage sous toutes ses formes, la servitude et aujourd’hui le salariat dans lequel les hommes recherchent le maitre à qui se louer ou se vendre. si cela a apporté quelques progrès ces dépendances ne sont qu’une évolution lente d’un monde en devenir.
              cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 12:28

              @ddacoudre
              Mélenchon veut désobéir aux Traités européens pour pouvoir faire une politique de Gauche en France, et obliger les autres pays européens à « changer les Traités ». Désobéir aux Traités signifie ne plus payer sa part au budget européen, dont bénéficient essentiellement les pays du Sud et de l’ Est de l’ Europe.


              Pour changer les Traités, il faut l’accord unanime des 27 pays. Si 1 seul pays refuse de changer un article de Traité, impossible de modifier l’article.
              Il faut en plus, que les changements soient ratifiés par référendum ou par le Parlement de chaque pays. Donc il faut 27 accords unanimes + 27 ratifications.

              Or, l’Europe sociale proposée par Mélenchon va imposer des mesures de redistribution financière encore plus importantes. Il y a au moins 5 pays qui ne veulent pas entendre parler d’euro bonds, ni de financer davantage les pays du sud : la Suède, la Finlande, le Danemark, les Pays-bas et l’Allemagne.

              Si un seul de ces pays s’oppose aux changements proposés, rien ne changera.
              En résumé, « changer l’ Europe », remettre à plat les Traités, dépend de tellement de conditions, que c’est une utopie.
              La sortie par l’article 50 ne dépend que d’une seule chose : de l’avis des Français.

            • ddacoudre ddacoudre 25 janvier 2017 13:06

              @hervepasgrave

              bonjour ton analyse n’est pas fausse, d’où viendront ceux qui bousculeront l’histoire, je n’en sais rien, il y a certes de vieux cons comme moi qui essaie de le faire depuis 1980 (http://ddacoudre.over-blog.com/55c7d999-e91f.html) mais c’est généralement pas ceux que l’on attend. iol ne s’agit pas là d’une imprécation mais de l’observation de l’évolution de notre espèce et de sa manière d’affronter la sédentarisation. la constitution d’une société exige qu’une stabilité socio économique se crée par l’acceptation du p)lus grand nombre que ce soit par la force comme avant ou celle plus subtile de la démocratie. ’l’on ne peut donc être tout à la fois celui qui consolide le système et ce lui qui le combat. pourtant tout société se réforme malgré la volonté de ceux qui concourent à sa stabilité. c’est là un processus « évolutionnel » auquel nous ne pouvons échappé et qui plus est l’imperfection de toute organisation socio économique génère de fait ceux qui s’opposeront et assureront son évolution devenant à leur tour l’élément stable qui sera à son tour contesté. pour ce processus il faut donc qu’apparaissent des « découvreurs », et c’est cela qu’il faut réunir, non parce que ils le deviendront de fait car très certainement qu’en s’engageant ils ignorent eux mêmes ce processus, mais parce que dans le cerveau humain le savoir ne s’ajoute pas mais se multiplie, ainsi quand chacun dispose du même il est difficile d’en faire une multiplication, c’est en cela que la pensée unique est une fossoyeuse.https://www.youtube.com/watch?v=yUMGHeLoLbA
              cordialement


            • Alren Alren 25 janvier 2017 13:19

              @Fifi Brind_acier

              Si vous n’étiez pas habité d’un trouble obsessionnel compulsif, vous diriez en préamb« ule que ni Le Pen, ni Fillon, ni Macron, ni Hamon ou Valls n’ont la moindre envie de »désobéir aux traités européens comme vous dites (car il ne s’agit pas pour le programme l’Avenir en commun dont le candidat est JLM d’y désobéir comme un enfants à ses parents mais de les remettre en cause ).

              Mais votre commentaire en forme de disque rayé qui essaie de faire perdre des voix au seul candidat sérieux qui envisage habilement le frexit en recours au blocage de la renégociation, finalement, ne serait-il pas une manière vicieuse, en essayant de lui faire perdre des voix, de maintenir la France dans l’UE de Merkel ?


            • ddacoudre ddacoudre 25 janvier 2017 19:26

              @Fifi Brind_acier

              bonjour tu as raison et il n’exclut pas de sortir de l’euro. suivant la situation au pire nous aurons une recomposition entre les pays du Nord et ceux du sud. les premier lâché par les usa les second avec de possible accord avec la Russie.
              cordialement.http://ddacoudre.over-blog.com/2017/01/valls-plus-chanceux-que-sarkozy-mais-il-finira-pendu.html.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 19:43

              @Alren
              Quel Frexit ? Mélenchon n’envisage à aucun moment de sortir de l’ UE, mais de rester dans l’ UE sans appliquer les Traités, ce qui n’a rien à voir avec le Frexit.


              Jacques Généreux est très claire sur la stratégie :

              - « On veut rester dans une nouvelle Europe refondée »
              - « La France, sans sortir, désobéira unilatéralement aux Traités »
              - « La France proposera aux autre pays de négocier d’autres Traités. »
              - « S’ils ne sont pas d’accord, ils nous mettrons dehors et prendront la responsabilité de l’éclatement de l’ UE ».

              C’est très clair, il ne s’agit à aucun moment de sortir de l’ UE volontairement.

              Si vous ne supportez pas de discuter et d’argumenter, que venez-vous faire sur un forum ?


            • agent ananas agent ananas 26 janvier 2017 00:01

              @Fifi Brind_acier & Cie
              A propos de la désobéissance des diktats de l’UE, cet article.


            • sarcastelle 25 janvier 2017 09:36

              Tout ce que dit l’auteur est vrai. Malheureusement on ne s’affranchit de tout cela qu’en se donnant à des fous. 


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 janvier 2017 16:51

                @sarcastelle

                c’est de l’humour ?

                L’auteur qui critique le lobby israélien pour mieux cirer les pompes du lobby pro Assad, ou pro Castro, c’était du second degré ? Ah, non ?


              • phan 26 janvier 2017 11:29

                @Olivier Perriet

                Vous êtes dans le même camp de ces français anti-Assad ?
                Vous êtes dans le même camp de ces 2 français de gôôche anti-Castro BHL et Bernard Kouchner bienfaiteurs d’Afrique ?

                La famille BHL a pillé des ressources du bois de l’Afrique, BHL ex-maoïste lui même a participé à la destruction de l’état nation Libye, qui est devenu maintenant un foyer de djihadistes !
                Bernard Kouchner grand ami de l’Afrique,était un jeune communiste en Mai 68, ancien administrateur du Kosovo 

                Malgré tout le reproche qu’on peut faire à Fidel Castro, lui au moins il a mis un continent et demi debout. Avec la bataille de Cuito CuanavaleFidel Castro a rendu beaucoup de services à l’Afrique que la bande de néo-cons réunis !

              • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 janvier 2017 19:15

                éléphant,
                J’ai envie de n’être ni Kouchner, ni Dieudonné.


              • phan 26 janvier 2017 20:48

                @Olivier Perriet
                Alors arrêtez de faire le petit colon, Olivers de Terre comme Dieudonné en Paix !


              • phan 26 janvier 2017 21:09

                @Olivier Perriet
                Assad est ophtalmo, il peut vous corriger : soit vous êtes presbyte, soit vous êtes casse-bonbon !
                Et laissez pousser un petit peu la barbe, vous allez ressembler au barbudos de Cuba !
                Ce n’est que de l’humour !


              • leypanou 25 janvier 2017 09:54

                Ce ne sont pas les hommes qui ont une analyse juste qui manquent en France, et l’auteur en fait partie : il ne reste plus maintenant qu’à pouvoir prendre le pouvoir et mettre en place cette politique où il n’y a pas de laissés pour compte.

                Et là, c’est une autre paire de manches : il y a 25 000 clochers.

                Reconnaissons déjà qui sont les adversaires du progrès.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 11:43

                  @leypanou
                  Celui qui a fait cette vidéo est un ignorant, qui n’a jamais lu les documents européens.
                  Les Gouvernements n’ont plus d’autres pouvoirs que d’appliquer les décisions européennes.


                • leypanou 25 janvier 2017 14:09

                  @Fifi Brind_acier
                  Les pouvoirs de la Commission Européenne ne sont que des pouvoirs que les états ont cédé, comme l’argent de l’UE n’est que l’argent que les états ont donné, le reste n’est que bla bla bla.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 19:49

                  @leypanou
                  Et oui, mais les Traités relèvent du Droit international et ils ont été signés.
                  Si cela ne vous convient pas, on en sort, la sortie est de droit.

                  Si vous tergiversez, c’est que vous ne voulez pas en sortir. Comme disait Talleyrand, « Il n’y a qu’une seule façon de dire oui, c’est de dire oui, toutes les autres façons veulent dire non. »


                  Voici la feuille de route pour la France 2016- 2017, que le prochain Gouvernement, quel qu’il soit, s’il n’envisage pas le Frexit, devra appliquer en France.

                • Dudule 26 janvier 2017 19:35

                  @Fifi Brind_acier

                  Les traités européens ne relèvent pas du droit international. Aucun traité ne relève du droit international. Un traité international est un accord entre des nations, et un accord n’est valide que tant que les deux partis sont d’accords, point. Aucune nation ne peut se lier les mains ad vitam æternam. Des traités internationaux (en particulier les traités européens qui sont des traités économiques et de transferts de souveraineté) ne peuvent en aucun cas concerner le droit international.

                  Le droit international concerne le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, l’interdiction des guerres d’agression, l’inviolabilité des frontières, le respect du droit des minorités, etc. C’est uniquement la conformité des traités avec ces règles qui peut faire qu’éventuellement le respect d’un traité peut être forcé par le droit international. Rien d’autre.

                  Le droit international concerne l’ONU, c’est l’organisme charger de son application. Vous imaginez l’ONU se préoccuper des bisbilles entre États européens ? Vous avez entendu l’ONU sommer la Grèce de respecter les traités européens ces derniers mois ? C’est complètement absurde...

                  Cette obsession de l’UPR de vouloir sortir de l’UE en respectant la procédure à la lettre est à la fois contradictoire dans les termes et proprement risible.

                  Les traités européens deviennent caduques à partir du moment où ils ne sont plus respectés. Point. La procédure de sortie avec. Il y aura bien sûr beaucoup à négocier dans cette éventualité, mais sûrement pas dans le cadre des traités actuels.

                  Le position de JLM sur l’UE est de fait beaucoup plus radical que celle de l’UPR : l’UPR veut respecter les règles de l’UE, et JLM ne veut pas le faire, forçant la renégociation des traités, ou les rendant caduques de fait, au choix de nos partenaire.

                  Accuser JLM d’être trop « modéré » sur les questions européennes parce qu’il se fout de votre sacro-saint article 50 comme d’une guigne est, au mieux, comique.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 11:23

                  Ce n’est pas très moral, mais ça fait du bien de tirer sur l’ambulance...
                  « Quand la Gauche à basculé à Droite » 1983.
                  Puis la forfaiture sur le referendum de 2005, qui en a réveillé plus d’un...
                  Le PS va subir le même sort que le PASOK, fin de partie.


                  Sinon, le PRCF est de Gauche, mais quelques questions se posent sur « la France Insoumise » ??
                  Peut-on être de Gauche tout en voulant sauver l’ Europe ?
                  Pour ma part, la réponse est non.

                  • Dudule 26 janvier 2017 19:42

                    @Fifi Brind_acier

                    Voir ma réponse au dessus...

                    Dire que les Insoumis veulent sauver l’Europe (euh, pourquoi pas les Alpes ou la planète Mars d’ailleurs... L’Europe est un lieu géographique...), est au mieux une marque d’ignorance, au pire un mensonge.

                    JLM se fout simplement de la procédure de sortie de l’UE, votre article 50 que vous mettez à toutes les sauces. Il veut mener sa politique sans tenir compte des traités, les rendant caduques de fait, ou forçant leur renégociation. C’est la réaction de nos partenaires qui dictera si la France restera dans une UE aux traités renégocier, ou si elle la quittera.


                  • Albert123 25 janvier 2017 11:36

                    Le peuple n’est ni de gauche ni de droite, il subit une idéologie bourgeoise qui se réclame de gauche ou de droite, 


                    le pouvoir et le gouvernement n’est pas l’ami du peuple mais son adversaire.

                    et quand vous louez le désir de sortir de l’OTAN d’une député allemande où la nationalisation des banques vous louez en fait tout ce qui constitue le populisme.

                    populisme qui n’a rien de méprisable en soit hormis le sens qu’en donne la même bourgeoisie de droite ou de gauche.

                    et ce que vous appelez progrès n’est pour la gauche qu’une manière d’affiner les modalités du servage du peuple.

                    De la gauche, de ces « philosophies » des « lumières », de ces minables lucifériens on pourra surtout retenir :

                    le régime de Franco, le fascisme mussolinien, la nazisme hitlerien, le stalinisme et la démocrature républicaine et ses réseaux de clubs secrets défendue par des antifas particulièrement fascistes.

                    bref rien qui ne soit véritablement progressiste pour le peuple, mais qui constituent à chaque fois de parfait outils de domination pour petits sociopathes minables.

                    Si la gauche « progressiste » n’a rien d’autre à proposer qu’elle crève une fois pour toute comme le reste et en silence sans les jérémiades habituelles et les gémissements de veaux incultes dont elle s’est fait la spécialiste.






                    • howahkan 25 janvier 2017 16:57

                      @Albert123

                      salut Albert..plutôt très d’accord sur tout çà.. smiley

                      de mon avis le peuple qui a le pouvoir seulement si il coopère et partage en paix et justement sur une base volontaire ,mais ne le sait pas, le laisse alors à des truands qui de mon avis n’en croient pas leurs yeux de tant de bêtises et ,subit tout cela parce que simplement il refuse de coopérer et de partager amicalement car il croit le maître en fait..

                      il croit tout mais ne comprends rien de profonds et si une vérité passe devant lui, il ne l’a voit pas ou la dénigre totalement...

                      le peuple il veut juste un maître plus arrangeant ....et que les voisins n’en ai pas plus que lui , moins serait bien..voila ou vole la philosophie du peuple

                      le peuple est affligeant de bêtise...

                      citations de Étienne de la Boétie

                      Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux.

                      Chose vraiment surprenante , c’est de voir des millions de millions d’hommes, misérablement asservis, et soumis tête baissée, à un joug déplorable, non qu’ils soient contraints par une force majeure, mais parce qu’ils sont fascinés et, pour ainsi dire, ensorcelés par le seul nom d’un, qu’ils ne devraient redouter, puisqu’il est seul, ni chérir, puisqu’il est, envers eux tous, inhumain et cruel"


                      Cette ruse des tyrans d’abêtir leurs sujets n’a jamais été plus évidente que dans la conduite de Cyrus envers les Lydiens, après qu’il se fut emparé de leur capitale et qu’il eut pris pour captif Crésus, ce roi si riche. On lui apporta la nouvelle que les habitants de Sardes s’étaient révoltés. Il les eut bientôt réduits à l’obéissance. Mais ne voulant pas saccager une aussi belle ville ni être obligé d’y tenir une armée pour la maîtriser, il s’avisa d’un expédient admirable pour s’en assurer la possession. Il y établit des bordels, des tavernes et des jeux publics, et publia une ordonnance qui obligeait les citoyens à s’y rendre. Il se trouva si bien de cette garnison que, par la suite, il n’eut plus à tirer l’épée contre les Lydiens. Ces misérables s’amusèrent à inventer toutes sortes de jeux si bien que, de leur nom même, les Latins formèrent le mot par lequel ils désignaient ce que nous appelons passe-temps, qu’ils nommaient Ludi, par corruption de Lydi.
                      ( ce qui a donné ludique)

                      Mais ils ne font guère mieux ceux d’aujourd’hui qui, avant de commettre leurs crimes les plus graves, les font toujours précéder de quelques jolis discours sur le bien public et le soulagement des malheureux

                      Pour le moment, je désirerais seulement qu’on me fit comprendre comment il se peut que tant d’hommes, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois tout d’un Tyran seul, qui n’a de puissance que celle qu’on lui donne, qui n’a de pouvoir de leur nuire, qu’autant qu’ils veulent bien l’endurer, et qui ne pourrait leur faire aucun mal, s’ils n’aimaient mieux tout souffrir de lui, que de le contredire.


                    • frugeky 25 janvier 2017 12:09

                      A afficher en place publique !

                      si on devait encore parler de gauche, celle que vous décrivez, « notre gauche », aurait pu en effet y ressembler. On ne fait pas du vieux avec de l’ancien. La prochaine assemblée devra être circulaire rejetant par là ces vieilles notions de droite et gauche...


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 12:34

                        @frugeky
                        ça aussi, je crois que c’est une utopie.... On peut se rassembler provisoirement pour sortir la France de l’ UE et de l’ OTAN, au delà des clivages. Mais la lutte des classes reste ce qu’elle a toujours été, et des syndicats indépendants sont une nécessité absolue, même sans Partis de Gauche, car les syndicats rassemblent bien au delà des Partis politiques, envers lesquels les citoyens ont une allergie croissante...


                      • PiXels PiXels 25 janvier 2017 15:28

                        @frugeky

                        Bonjour frugeky

                        Vous êtes prié de faire le plus grand cas des conseils lumineux de Fifi_brin_d’acier.

                        Et tout particulièrement celui-ci :
                        « On peut se rassembler....  »

                        Mission dont tous ses lecteurs assidus auront constaté qu’elle en fait (comme tous les adeptes de la secte UPR) une priorité.... en faisant un usage massif des techniques les plus abjectes* pour [essayer de] dézinguer « l’irrésistible ascension » du parti qui va sauver la France et de son « Maître à penser »

                        * comme balancer des contre-vérités d’un autre monde sur un « concurrent » potentiel

                        puis s’empresser de s’abstenir de toute réponse quand on met en lumière l’absence totale d’un début de commencement de quelques grammes d’honnêteté intellectuelle.

                        Si on ajoute l’arrogance, la fatuité, le mépris affichés par les perroquets UPRistes à quiconque a l’outrecuidance de ne pas avaler tout cru la « vérité révélée » (quasi divine)...
                        on peut légitimement penser que pour ce qui est d’un « rassemblement » massif (tous derrière et lui [Asselineau] devant !) ... on risque fort de TOUS « mourir sans voir le printemps » !!!!

                        PïXels


                      • PiXels PiXels 25 janvier 2017 17:49

                        @PiXels

                        Merci à celle ou celui (membre de la secte lambda ou la « dame fifi » soi-même) pour le vote négatif.

                        C’est une nouvelle preuve du « courage » dont vous êtes capables... et un peu plus facile que de répondre sur le fond !

                        A l’UPR :
                        On est pris la main dans le pot de confiture -> COURAGE FUYONS !!


                      • PiXels PiXels 25 janvier 2017 19:09

                        @PiXels

                        J’aurais gagné en précision en écrivant :
                        « ...(membre lambda de la secte... »


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 19:29

                        @PiXels
                        Le Conseil National de la Résistance, cela vous dit quelque chose ?
                        C’était un rassemblement pour libérer la France, sur un programme consensuel, rédigé par les Communistes et les Gaullistes.


                        Le programme de l’ UPR est le même programme réactualisé.
                        L’objectif est le même : rassembler provisoirement pour libérer la France.

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 19:53

                        @PiXels
                        Pourquoi vous vous énervez ? Vous n’avez pas les arguments pour répondre ?
                        Ce sont les attaques personnelles qui remplacent les arguments ?


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 2017 20:19

                        @PiXels
                        Quel pot de confiture ?
                        Je vous laisse à votre hubris européiste.


                      • PiXels PiXels 25 janvier 2017 21:47

                        @Fifi Brind_acier

                        3 « réponses » pour .... NE PAS REPONDRE !!

                        Ni à la question implicite posée par mon commentaire.
                        Ni aux questions posées CLAIREMENT dans les com en lien.

                        Mais comme je l’ai déjà expliqué et démontré à de nombreuse reprises
                        une de vos stratégies consiste à ESQUIVER...soit en ne répondant tout simplement pas
                        ...soit en répondant à côté de la plaque
                        (soit c’est involontaire et vous exposes vos limites intellectuelles
                        soit c’est volontaire et c’est la démonstration de votre malhonnêteté intellectuelle !)

                        "Le Conseil National de la Résistance, cela vous dit quelque chose ?

                        C’était un rassemblement pour libérer la France, sur un programme consensuel, rédigé par les Communistes et les Gaullistes.

                        Le programme de l’ UPR est le même programme réactualisé.
                        L’objectif est le même : rassembler provisoirement pour libérer la France
                        .« 

                        Merci pour la »leçon« (vous êtes très »douée« pour »donner des leçons« )

                        Le problème c’est que ce n’est pas la question que soulevait mon commentaire.
                        Je vais feindre de parier sur un cerau un peu limité et donc vous aider à comprendre.

                        La question »induite« était :

                        Pensez-vous SINCÈREMENT que votre (vous + tous les »répétiteurs« UPR) »attitude« (comportement, modus operandi) sur ce site (et partout ou vous [UPRistes] intervenez) est de nature à favoriser à »rassembler«  comme vous en manifestez souvent l’intention ?

                        (surtout que ce »rassemblement« consiste (au moins dans un premier temps) en un »ralliement« inconditionnel à... mais je vais pour l’instant laisser de côté cet élément dont j’imagine que de votre point de vue, il coule de source pour tout le monde )

                         »Pourquoi vous vous énervez ? Vous n’avez pas les arguments pour répondre ?
                        Ce sont les attaques personnelles qui remplacent les arguments ?
                        « 

                        Où avez-vous vu que je m’énervais ?
                        (mais si ça peut vous permettre de comprendre que cette »attitude« dont j’ai parlé ... »énerve« beaucoup de monde, ici et ailleurs... et que ce n’est pas (à mon humble avis) en »énervant« qu’on a les meilleures chances de faire adhérer à ses idées)

                        Les »arguments«  ?
                        Vous n’avez pas compris que je ne crois ni au système électif ni aux »partis« ... et encore moins à la thèse de ’L’Homme providentiel » ?
                        Et que par voie de conséquence je ne passe pas mon temps comme vous à « argumenter » (rabâcher, ressasser, seriner) bref me transformer en perroquet pour « ramener au bercail les brebis égarées »

                        Argumenter, cela vous a échappé et je le déplore, je l’ai fait des dizaines de fois avec vous (et nous sommes nombreux à nous y être essayés) ....POUR DÉNONCER VOS MÉTHODES intellectuellement malhonnêtes et (mais c’est VOTRE problème) totalement contre-productives !

                        Contrairement à vous, je ne me contente pas de 3 phrases creuses (et hors sujet)
                        Je me fends de messages que vous êtes en droit de ne pas apprécier.
                        Mieux que des « arguments », j’apporte le plus souvent des PREUVES irréfutables

                        Mais comme je vous l’ai répété à de multiples reprises, et c’est un autre des reproches factuels que je vous fais :
                         Soit ....VOUS NE RÉPONDEZ PAS
                        Soit...vous « faites l’âne pour avoir du foin »
                        (traduction car j’ai bien noté que la métaphore est une subtilité de langage qui vous est peu familière : vous feignez de ne pas avoir vu LA question et répondez à celle que je ne vous ai pas posé !)
                         


                      • Parrhesia Parrhesia 25 janvier 2017 12:37

                        Excellent, Excellent, Excellent !!!


                        • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 13:14

                          Ecriture sublime, constat parfait Merci.


                          Et maintenant on fait quoi ???



                           

                          • Clouz0 Clouz0 25 janvier 2017 15:48

                            @babadjinew
                            Et maintenant on fait quoi ???


                            Euh, Bin... vous faites comme d’habitude !?
                            Vous vous comptez au mois d’avril, au premier tour. 
                            En additionnant tout, vous faites entre 11 et 14 %, comme d’habitude. 
                            Au mois de mai vous allez à la pèche.
                            Vous attendez 5 ans, peinards, et vous revenez faire votre score habituel en 2022.
                            ...
                            Et pis pareil en 2027....


                          • benyx benyx 25 janvier 2017 13:29

                            Excellent article, parfaitement lucide mais, malgré les avertissements, les conférences, les retournement de veste en tout genre, les moutons croient encore à la propagande grossière qui nous est infligé à chaque élection. Quelque soit le niveau social et intellectuel, les moutons vont se faire tondre une fois de plus, la peur annihile toute forme de réflexion alors qu’il suffirait de pas grand chose pour que tout change.


                            • BA 25 janvier 2017 14:15

                              Le 21 octobre 2016, Penelope Fillon déclarait :


                              « Jusqu’à présent, je ne m’étais jamais impliquée dans la vie politique de mon mari ».


                              http://www.bienpublic.com/cote-d-or/2016/10/21/penelope-fillon-bat-la-campagne-en-cote-d-or


                              Quelques mois plus tard, « Le Canard enchaîné » révèle que Penelope Fillon a gagné 500 000 euros pour un emploi fictif : elle était payée comme attaché parlementaire de François Fillon !


                              En réalité, François Fillon avait deux attachés parlementaires QUI TRAVAILLAIENT VRAIMENT : Igor Mitrofanoff et Jeanne Robinson-Behre.

                              Jeanne Robinson-Behre, interrogée par “Le Canard enchaîné”, dit “n’avoir jamais travaillé avec Penelope Fillon”. “Je n’ai pas d’info à ce sujet. Je ne la connaissais que comme femme de ministre.”

                              En plus de cet emploi fictif, Penelope Fillon a gagné 100 000 euros, payés par « La Revue des deux mondes » :

                              “Le Canard enchaîné” affirme aussi que Penelope Fillon a été parallèlement salariée, entre le 2 mai 2012 et décembre 2013, de “La Revue des deux mondes”, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière (PDG de Fimalac), un ami de François Fillon. Elle y touchait alors environ 5.000 euros bruts par mois.

                              Interrogé par l’hebdomadaire, le directeur de la revue, Michel Crépu, se dit “sidéré” : “Je n’ai jamais rencontré Penelope Fillon et je ne l’ai jamais vue dans les bureaux de la revue.”

                              Il précise toutefois que Penelope Fillon a signé “deux ou peut-être trois notes de lecture”.

                              Source : « Le Canard enchaîné », mercredi 25 janvier 2017, page 3.



                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 janvier 2017 14:16

                                @Auteur


                                Enfin une « analyse » pertinente ! 

                                On dirait que vous condamnez la Gauche criminelle du criminel de guerre et grand terroriste MITTERRAND ? 

                                On dirait que vous condamnez sérieusement le concept de L’Hyper-National-socialisme qui ne veut pas dépasser le « nationalisme étroit » mais au contraire veut répandre ses tentacules afin de circonscrire les pays et les continents pour mieux les asservir ! 

                                Vous résumez bien quelques uns de mes innombrables articles mais ai-je mal lu le votre ou est-ce que vous avez omis la « Question algérienne » qui, si elle ne reçoit pas la solution légitime comme je l’ai souvent préconisé, interdira DURABLEMENT l’indépendance de la France ? 

                                La France est tellement gauche aujourd’hui ... Qu’elle semble totalement ridicule en voulant s’accrocher à son Pendule politique Gauche-Droite figé pour l’éternité !


                                • troletbuse troletbuse 25 janvier 2017 14:23

                                  Super, cet article !


                                  • colza 25 janvier 2017 14:23

                                    Bien dit.

                                    Cela allait sans dire, mais cela va drôlement mieux en le disant.
                                    Merci

                                    • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 2017 14:55

                                      Vous êtes très forts pour prononcer des incantations à la gloire de la laïcité, vous allez quand même vous aplatir devant le CRIF, cette officine confessionnelle qui sert d’ambassade officieuse à un Etat-voyou. Avec M. Valls, vous roulez des mécaniques face aux musulmans, mais face aux sionistes, vous vous livrez à un concours de lèche-bottes. Le communautarisme vous répugne, paraît-il ? Oui, sauf lorsqu’il est au service d’une puissance étrangère qui spolie les Palestiniens
                                      -------------------------------------------------------------------------

                                      à l’auteur,
                                      Ce paragraphe mériterait d’être encadré ! Comment pouvez-vous oser reprocher à des politiciens de "lécher les bottes" du CRIF -qui ne représente plus que lui-même !- quand vous multipliez , sur Oumma.com, organe plus ou moins officieux des Frères musulmans en France, les articles destinés à lécher la botte musulmane, sans hésiter même à corser vos « analyses » de l’épice antisémite sans laquelle tout cela paraîtrait bien fade à nos concitoyens de la religion de paix et d’amour ?

                                      On pourra en juger en consultant cette page : http://oumma.com/Bruno-Guigue

                                      Le plus comique, c’est que beaucoup de lecteurs, assez dépourvus du côté de l’encéphale, et qui ne comprennent pas plus la manière dont les discours sont ficelés que les intentions qui les commandent, avalent sans sourciller ces sortes de salades populistes où les vertueuses dénonciations aboutissent à l’éloge paradoxal et fort comique, un peu plus bas dans l’article, d’un PRCF dont nous lisons assez régulièrement sur ce site les monumentales âneries.

                                      Il semble que vous vous soyez donné le mot, avec Chems Eddine Chitour également présent sur Oumma.com et qui nous assomme ici de ses articles antisémites et anti-français, pour insulter tous ceux qui, lecteurs de ce site, disposent d’un cerveau et d’assez de connaissances historiques pour voir immédiatement ce qu’il y a de sommaire et de mensonger dans ces sortes de propagandes. Apparemment, vous nous prenez pour des cons. Vous avez bien tort.


                                      • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 2017 14:56

                                        Ou sont passés les Socialistes ???


                                        Définition du socialisme sur Wikipédia :

                                        Le mot socialisme recouvre un ensemble très divers de courants de pensée et de mouvances politiques 
                                        1) dont le point commun est de rechercher une organisation sociale et économique plus juste. Le but originel du socialisme est d’obtenir l’égalité sociale, ou du moins une réduction des inégalités. 
                                        2) Plus largement, le socialisme peut être défini comme une tendance politique, historiquement marquée à gauche, dont le principe de base est l’aspiration à un monde meilleur, fondé sur une organisation sociale harmonieuse et sur la lutte contre les injustices...

                                        • phan 25 janvier 2017 15:21

                                          J’ai apprécié la pièce de théâtre : « Athée à la menthe ou t’es citron comme le retraité de la fabrique des crétins ? »

                                          ....
                                          Or, il impérieux de réagir, pour être fidèle aux principes des Lumières, pour être les bons élèves du devoir de mémoire ou, enfin, pour garder le respect de soi-même. Il ne faut plus baisser la tête devant les islamophobes radicaux qui vous accusent d’être antisémites parce qu’ils sont à court d’arguments rationnels. Il faut combattre avec vigueur leurs méthodes inquisitoriales au nom des valeurs des Lumières qu’ils mettent en danger. Il convient de démonter méthodiquement leur paranoïa maladive qui voit des complots et des haines antisémites partout pour se dispenser d’affronter leur propre islamophobie.
                                          ...
                                          L’islamophobie radicale est également une idéologie totalitaire parce qu’elle prétend offrir une compréhension du monde totalisante et unique, un prisme universel à travers lequel tout devrait recevoir une explication simple, logique, définitive et qui donne systématiquement raison aux Occidentaux et à leurs crimes. Elle vise tout Musulman, d’ici ou d’ailleurs et est diffusée à travers l’ensemble des moyens médiatiques de masse qui reflètent et façonnent la représentation du monde des Occidentaux (dans les écrits des intellectuels de tous bords, les films ou séries télévisées).
                                          Cette idéologie totalitaire est, enfin, un instrument de la géopolitique de la peur développée par les élites occidentales afin de continuer leurs prédations (coloniales) antérieures. Elle construit un ennemi imaginaire (le méchant musulman qui veut tuer le gentil blanc) à qui elle donne corps et substance à force de le désirer et, avec cet épouvantail, obtient, par la peur et l’effroi, le consentement (volontaire ou tacite) de ses populations à ses aventures capitalistes guerrières.
                                          ...
                                          Aujourd’hui l’inhumanité qui habite l’Occident s’en prend aux Musulmans comme hier elle s’en prenait aux Juifs. C’est cela qu’il faut avoir le courage de dire et de dénoncer. Parce que dénoncer les puissants, ce n’est pas de la délation, mais du civisme. Pour que cesse cette infamie des temps présents et que l’esprit des Lumières reprenne le dessus sur le soleil noir de l’Occident ; pour qu’un jour il ne soit pas interdit et considéré comme criminel de tendre la main à un Musulman.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 2017 16:04

                                            Elle construit un ennemi imaginaire (le méchant musulman qui veut tuer le gentil blanc) à qui elle donne corps et substance à force de le désirer
                                            @phan

                                            Les assassins de Charlie hebdo, de l’épicerie à la porte de Vincennes, du Bataclan et de la promenade des Anglais, si je comprends bien, sont sortis tout droit de l’IMAGINATION de leurs victimes, lesquelles ne désiraient probablement rien tant que de se faire descendre à la kalachnikov, comme le vieux prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray rêvéit aussi de se faire égorger. L’islam ni les islamistes n’y sont donc pour rien du tout et il ne sera rien passé que de purement fantasmatique.

                                             Faust, dans la pièce de Goethe, selon un vieux schéma de la démonologie médiévale, trace un cercle de craie autour de lui, et il évoque le diable (du latin evocare : rendre présent) et le diable apparaît immédiatement, sorti de nulle part.
                                            C’est probablement ce cette manière-là que les journalistes de Charlie Hebdo sont morts : ils auront évoqué le terrorisme, pour prouver que l’islam est aussi méchant que leur islamophobie les induisait à le penser, et ils se seront immédiatement retrouvés dans la salle de rédaction en face d’un type surgi du néant, muni d’une kalachnikov, et qui les aura refroidis selon leur désir.
                                            C’était simple, il suffisait d’y penser.
                                            Comment peut-on écrire de pareilles sottises ?


                                          • phan 25 janvier 2017 16:24

                                            @Christian Labrune
                                            le sot c’est celui qui confond l’islam à l’islamisme !


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 2017 16:33

                                            L’islamophobie radicale est également une idéologie totalitaire

                                            @phan
                                            La moindre des choses, quand on ne connaît pas le sens des mots, c’est de recourir aux dictionnaires. Wikipedia vous eût donné immédiatement le sens et l’étymologie du mot « phobie » : « Une phobie (du grec ancien φόβος / phóbos, frayeur ou crainte est une peur démesurée et irrationnelle d’un objet ou d’une situation précise. »
                                            Ainsi l’agoraphobe craint se se trouver au milieu de la place publique (agora) où il y a trop de monde, où il se sent en danger. La nyctophobie, c’est la peur du noir, fréquente chez les jeunes enfants.

                                            L’islamophobie, c’est donc la peur de l’islam. S’agit-il, comme dans les cas que je viens de citer, d’une peur totalement irrationnelle ?

                                            Après le Bataclan, il y avait des fleurs et des bougies sur la place de la République, et une grande banderole sur la statue, qui disait : « Même pas peur ». Un soir, des imbéciles ont fait exploser des pétards non loin de là, et tous ceux qui étaient autour du monument et qui n’avaient « même pas peur » se sont immédiatement carapatés. Etait-ce un comportement totalement irrationnel ? Si demain, dans un wagon du métro vous voyez entrer un individu qui se met à gueuler immédiatement « Allah akbar ! », vous essaierez probablement de descendre avant la fermeture de la porte, par précaution, et vous ne serez pas le seul.

                                            On a aura eu près de 240 morts en deux ans à cause de l’islam ; cela fait autant de raisons d’avoir peur.

                                            Vous essayez de faire passer l’islamophobie pour une espèce de racisme. C’est complètement idiot : l’islam n’est pas une race (si tant est qu’il existe des races dans l’espèce humaine !) c’est une représentation du monde inventée au VIIe siècle, qui vise à combattre les autres religions aussi bien que les mécréants, à les exterminer s’il le faut, pour faire triompher à la fin la religion d’Allah. L’Etat coranique actuel est un parfait exemple de cet islam des origines et de ce qu’il peut produire au jour le jour.

                                            Combattre des idées, ce que font des gens comme moi qui ont horreur des totalitarismes et de l’islam en particulier, ça n’a jamais fait de mal à personne, et je n’ai pas le moindre scrupule à démolir autant qu’il est possible un obscurantisme surgi du haut moyen-âge. La polémique est une guerre qui ne laisse pas de morts sur le carreau. C’est ce qu’avaient parfaitement compris ces philosophes des Lumières que vous évoquez sans probablement les avoir jamais lus puisque vous leur faites dire exactement le contraire de ce qu’ils ont pensé.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 2017 16:50

                                            le sot c’est celui qui confond l’islam à l’islamisme !

                                            @phan
                                            L’islam, c’est le Coran, et il n’est nulle part mieux respecté que dans le Califat. Il n’y a pas eu une seule des exactions des jihadistes en France se réclamant du Califat qui n’ait été justifiée par des versets du Coran très exactement cités et qui autorisaient entièrement les massacres.
                                            L’islam, c’est ça, très exactement, et la religion des jihadistes de l’état coranique n’est nullement une religion dévoyée.

                                            Les autres religions seraient presque aussi criminelles si elles allaient jusqu’au bout de ce que préconisent leurs textes fondateurs, mais leurs fidèles ont assez de raison pour ne plus les prendre entièrement au sérieux. Un « bon » musulman, pour nous, c’est donc un musulman qui prendra des libertés avec les sourates VIII et IX qui préconisent de massacrer ses semblables. mais pour les salafistes ou ceux de la Confrérie, il est un fort mauvais exemple et un apostat.

                                            « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens » aurait dit au siège de Béziers le moine Arnaud Amaury, parlant des hérétiques (croisade des Albigeois). S’il y a un Dieu, nul doute qu’il avait parfaitement raison : sa recommandation était des plus logiques. Mais vous ne trouverez plus un seul chrétien, pas même un clerc, qui l’entende de cette oreille : on n’est plus au moyen-âge. L’islam, semble-t-il, n’en est pas encore sorti.


                                          • alinea alinea 25 janvier 2017 19:42

                                            @jadevo
                                            L’homophobe peut être aussi celui qui, sexuellement parlant, trouve son semblable repoussant, non ?


                                          • alinea alinea 25 janvier 2017 19:48

                                            @Christian Labrune
                                            Il est plus jeune, c’est pour ça, car à l’époque des Albigeois, tous les Chrétiens n’étaient pas pour le Pape ni pour notre saint roi ! Six siècles ! c’est à peu près ça, non ?
                                            C’est pareil aujourd’hui !
                                            Mais ce n’est plus nous qui emmerdons le monde ! enfin si, mais pas pour les mêmes raisons, aujourd’hui, nos raisons ne sont plus obscurantistes, elles sont supérieures !


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 2017 22:29

                                            La question est : ceux qui professent cette peur/détestation de l’islam ne détestent-ils que l’islam quand c’est bien de détestation qu’il s’agit - ou alors les arabes ?

                                            @jadevo

                                            Quand un musulman, au nom de sa religion, tire une balle dans la tête d’une enfant, comme à Toulouse, ou extermine à la kalachnikov les auditeurs d’un concert, des journalistes ou des consommateurs à la terrasse d’un bistro, il est de fait que le bonhomme est bien aussi détestable que le la religion qu’il prétend incarner, qu’il soit arabe ou gaulois converti. Les Iraniens ne sont pas des arabes, mais leur islam rend également détestables ceux d’entre eux qui soutiennent le régime néonazi des mollahs.
                                            J’ajouterai que le rôle que vous jouez sur ce site, et qui consiste à prendre le parti des ennemis les plus radicaux de la civilisation occidentale, ne vous rend pas du tout sympathique non plus, et même, a contrario, carrément méprisable.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 26 janvier 2017 09:44

                                            N’importe qui pourrait vous répliquer que vous vous trahissez vous-mêmes : la religion dites-vous qu’il prétend incarner.
                                            CQFD : merci.

                                            @jadevo
                                            Si vous pouviez expliciter votre « CQFD », de sorte qu’on puisse l’entendre « clairement et distinctement », pour parler comme Descartes, ça rendrait service à tous ceux qui n’aiment pas trop, comme on dit vulgairement, pédaler dans la choucroute !


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 26 janvier 2017 10:04

                                            C’est ça l’alternative au « mufti de la Maison blanche », le dernier espoir de la « civilisation occidentale » ? Entre rire et nausée mon cœur balance.
                                            ----------------------------------------------------------
                                            @jadevo
                                            Je n’ai pas l’habitude d’adhérer fanatiquement à quelque orientation politique que ce soit, et je n’exclus pas que la carrière de Trump se termine par une procédure d’impeachment. On le jugera à son action.

                                            Mais je ne vois pas grand chose à redire à ce que rapporte l’article que vous signalez. Je suis un Français patriote, et je considère que l’une des causes principales des maux que nous connaissons, c’est précisément l’effondrement du patriotisme, résultant probablement d’une idéologie européenne dépassée, laquelle faisait du nationalisme l’origine de toutes les catastrophes. Si les Américains redeviennent patriotes, ils ne tarderont pas à s’en trouver mieux.

                                            Je préfère un nationalisme raisonnable à un altermondialisme bêlant qui laisse les coudées franches à tous les fanatismes. Quand je vois par exemple l’islamo-gauchisme en France, et particulièrement sur ce site, lécher les bottes de l’islam radical, j’ai envie de vomir. Or, en dépit de vos dénégations dans un précédent message, c’est bien le même processus que vous ne laissez pas de cautionner, au moins implicitement, dans la plupart de vos interventions.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 26 janvier 2017 13:56

                                            @jadevo

                                            Je ne vois pas grand chose à ajouter ou à retrancher à la définition que Renan donnait dans sa conférence de 1882 : « Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis ».

                                            Lorsqu’on parle de patrie, en général, c’est plutôt au territoire qu’on pense. L’expression « patrie en danger », qui fut si souvent employée dès la révolution, évoque les menaces aux frontières, le risque ou la réalité d’une invasion, mais dans bien des cas, et lorsqu’on n’est pas dans la perspective d’un nationalisme expansionniste et belliqueux comme le fut celui du IIIe Reich ou comme l’est encore celui de l’Iran actuel, les deux notions sont à peu près, sinon équivalentes, du moins complémentaires.

                                            Vous écrivez :" J’ai un certain attachement à la nation comme cadre politique. Le nationalisme par contre ne m’intéresse pas : il suppose qu’à l’intérieur de la nation tout le monde aurait les mêmes intérêts ce qui n’est pas le cas.« Or, si tout le monde n’a pas les mêmes intérêts à l’intérieur de la nation, si tout le monde n’est pas intéressé à la question de faire subsister ce quelque chose qui est commun par delà les différences et que définit fort bien Renan, il n’y a plus aucune raison d’utiliser le mot »nation« . Le pays est déjà devenu, comme dirait Tertullien définissant le cadavre, »un je ne sais quoi qui n’a plus de nom dans aucune langue« .

                                            Au reste, vous faites apparemment partie de ces Français malgré eux que j’évoquais dans une intervention précédente à propos des islamo-gauchistes, lesquels ne voient même plus ce que c’est que leur propre pays et ce qu’ils auraient à y faire. Un Trump veut redonner à l’Amérique sa grandeur et il a raison. Vous, en parfait défaitiste, vous habitez un pays dont vous méprisez jusqu’à la culture ; ça vous embête qu’on parle de Descartes, comme ça vous embêtera probablement qu’on cite Renan. Vous préférez être l’habitant d’une sorte de poubelle remplie des détritus que le vent apporte. Vous écrivez : »La France n’est plus grand-chose [...], elle n’est et ne sera plus qu’un prestataire de services". On peu difficilement aller plus loin dans le misérabilisme !


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 27 janvier 2017 01:20

                                            @jadevo
                                            Si la France est devenue ce que vous dites, c’est parce que trop de Français l’ont voulu et que vous persévérez vous-même à le vouloir.
                                            Votre discours ressemble à tous ceux de Pétain après celui qui est très connu au lendemain de l’armistice, où ce vieux débris fait « à la France le don de sa personne pour atténuer son malheur » !!!

                                            C’est quoi, sa petite chanson ? La France a été vaincue parce qu’elle n’a pas su être fasciste et parce qu’elle a cédé à toutes les tentations que lui proposait « la gueuse », la République. Elle a été vaincue et elle ne l’a pas volé. Maintenant, il faut se résigner à n’exister plus, ou si peu.

                                            A la même époque, d’autres évidemment, tenaient un discours bien différent, qui n’était pas du tout celui de la résignation.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 27 janvier 2017 01:35

                                            Les notions d’ « âme » et de « principe spirituel » me sont totalement étrangères et même très antipathiques. Elles ne sont pas pour rien dans le déclenchement de la première Guerre mondiale.
                                            @jadevo
                                            Renan a bien failli devenir un curé breton. Il lui en reste quelque chose et il est le premier à le reconnaître. On ne s’exprimerait plus de cette manière-là aujourd’hui, mais même si je suis athée, ça ne me dérange absolument pas. C’est lui aussi qui disait « la véritable admiration est historique ». Il faut donc toujours situer les discours dans l’esprit et le vocabulaire qui sont propres à une époque. Ce qui a pu se penser et s’écrire dans les siècles passés continue de nourrir la réflexion contemporaine. La lecture de Thucydide ou de Tacite est souvent bien plus éclairante sur les enjeux du politique que celle de nos pitoyables magazines ou celle des bouquins bâclés par les nègres des politicards et qui s’entassent à l’entrée des librairies.


                                          • phan 25 janvier 2017 15:41

                                            Socialistes, ou gauchistes, vous avez jeté Jaurès aux orties depuis belle lurette.
                                            Honte à vous, héritiers de Guy Mollet !

                                            ...
                                            Jaurès pour sa part ne dénonce pas la colonisation comme système. « Ces peuples sont des enfants » même s’ils sont « loin d’être sots », dit-il en 1884, à propos de peuples colonisés auxquels il convient d’apporter « quelques notions très simples de langue et d’histoire française, de commerce, de christianisme » pour que réussisse « l’œuvre difficile de conquête morale et d’assimilation (5) ».
                                            ...
                                            La SFIO revient au pouvoir en 1956 avec la présidence de Guy Mollet. Il reste dans l’histoire celui qui demande les pouvoirs spéciaux en Algérie et les obtient par 455 voix, c’est-à-dire la quasi-unanimité, y compris les voix des députés communistes. Ces pouvoirs déclenchent ce qu’André Philip a dénommé le « crime de pacification (13) » c’est-à-dire la légalisation de la répression, de la torture et d’une guerre à grande échelle contre les civils au prétexte de lutter contre les « terroristes ».
                                            ...


                                            • phan 25 janvier 2017 15:51

                                              L’extrême gauche est dans le même sillage créé par l’OTAN en Libye et en Syrie
                                              idem pour les écolos soutenant l’OTAN pour assassiner Khadafi et renverser Al-Assad


                                              • MagicBuster 25 janvier 2017 16:18

                                                Les politiques aiment les français car l’amour c’est comme la sodomie - c’est regarder ensemble dans la même direction.

                                                Attention aux mauvaises surprises !!


                                                • phan 25 janvier 2017 16:21

                                                  Votre humanisme se métamorphose toujours en arrogance néo-coloniale

                                                  Elle était comment l’arrogance coloniale ? la « mission Voulet-Chanoine »

                                                  En guise de publicité pour les « droits de l’homme », vous exigez le bombardement de pays qui ne nous ont rien fait.

                                                  Nous devons aux révolutionnaires français la déclaration universelle des droits de l’homme qui est tout juste une déclaration d’intentions à usage externe seulement.

                                                  Vous dites que vous détestez ces criminels, et pourtant vous les aimez chez les autres. Vous y tenez, à votre lune de miel avec les coupeurs de têtes !

                                                  Lorsque nos anciens étaient aussi des coupeurs de têtes :

                                                  « … Un plein baril d’oreilles… Les oreilles indigènes valurent longtemps dix francs la paire et leurs femmes, demeurèrent comme eux d’ailleurs, un gibier parfait… » (1). C’est en ces termes choisis qu’un général français racontait les exploits de ses troupes pendant la guerre de conquête de l’Algérie (2).


                                                  • phan 25 janvier 2017 19:03


                                                    « … Un plein baril d’oreilles… Les oreilles indigènes valurent longtemps dix francs la paire et leurs femmes, demeurèrent comme eux d’ailleurs, un gibier parfait… » (1). C’est en ces termes choisis qu’un général français racontait les exploits de ses troupes pendant la guerre de conquête de l’Algérie (2).


                                                  • Yvance77 Yvance77 25 janvier 2017 16:26

                                                    La seule certitude que j’ai, concernant l’auteur,, est qu’en qualité d’analyste politique, ce n’est pas lui que l’on verra sur les plateaux tv de « C dans l’air », BFM et tutti quanti !


                                                    • izarn izarn 25 janvier 2017 16:51

                                                      Je crois que vous parlez d’une gauche qui n’a jamais existée en France depuis la Commune...
                                                      Vous vous réveillez de votre coma profond, mon cher hibernatus ?

                                                      https://www.youtube.com/watch?v=8izKvsmFBfA

                                                       smiley


                                                      • germon germon 25 janvier 2017 19:05

                                                        Bonjour à tous,

                                                         Je n’arrive pas a comprendre qu’un article aussi clair et net sur la situation actuelle fasse l’objet d’autant de commentaires « verbeux ».

                                                         Il n’y a pas un peu trop d’intellectuel sur ce site ? 


                                                        • alinea alinea 25 janvier 2017 19:14

                                                          EH bien ! Voilà qui fait du bien !
                                                          Il faut l’offrir en viatique à tous les bobos qui sont tentés par le vote Hamon !


                                                          • phan 25 janvier 2017 23:51

                                                            @alinea

                                                            Quand les 2 licenciés en Histoire, nés avec une cuillère d’argent dans la bouche, représentant la gauche « caviar »  :

                                                            Point presse Benoît Hamon : Libye
                                                            Benoît Hamon sur la crise syrienne : « Si j’étais président, j’irais à Alep » - L’Émission politique
                                                            Manuel Valls a reproché jeudi (13/12/2007) au président Nicolas Sarkozy d’avoir déroulé le tapis rouge pour le numéro 1 libyen Mouammar Kadhafi, qui a, selon lui, humilié la France.
                                                            Arabie saoudite : les indécents cocoricos de la France
                                                            Pour Manuel Valls, Bachar al-Assad est « un boucher »

                                                            est- il temps d’organiser une primaire entre abstention, vote blanc et vote nul ? au moins c’est gratuit !


                                                          • BA 25 janvier 2017 22:17

                                                            LE SCANDALE QUI PEUT TOUT CHANGER :


                                                            Mercredi 25 janvier 2017 :


                                                            Après avoir témoigné sur Penelope Fillon, Christine Kelly se dit menacée par une "équipe politique".


                                                            L’affaire se complique. Après avoir affirmé dans Le Canard Enchaîné qu’elle n’avait "jamais entendu dire que Mme Fillon travaillait", la journaliste et ancienne membre du CSA Christine Kelly, par ailleurs biographe de François Fillon, a dénoncé ce mercredi sur Twitter des « menaces » et des « pressions » reçues par téléphone de la part d’une « équipe politique » qu’elle n’a pas nommée.


                                                            Ces menaces interviennent au moment où François Fillon se retrouve sous la menace d’une enquête judiciaire visant un possible emploi fictif de son épouse.


                                                            "À l’équipe politique qui me menace sur ma messagerie, je déteste les menaces et je ne succombe pas aux pressions. 1er avertissement", a-t-elle écrit sur Twitter.


                                                            Jointe par l’AFP, la journaliste aujourd’hui présidente du Musée Européen des Médias, confirme son message. "Oui, j’ai reçu des pressions. On m’a appelée au téléphone, et on m’a laissé deux messages depuis ce matin. Je les garde, et je les garde secrets. Mais je n’aime pas ça du tout et le deuxième avertissement sera public", a-t-elle confié à l’agence.


                                                            Christine Kelly a publié en 2007 une biographie de François Fillon, alors Premier ministre de Nicolas Sarkozy (« Le Secret et l’ambition », Editions du Moment) et avait pour l’occasion rencontré François Fillon ainsi que son épouse et leurs proches. Elle avait été nommée membre du CSA par le président du Sénat, Gérard Larcher, soutien de longue date de François Fillon.


                                                            Selon Le Canard enchaîné, Penelope Fillon aurait « perçu environ 500.000 euros bruts » entre 1998 et 2012, notamment en tant qu’attachée parlementaire de son mari et de son suppléant à l’Assemblée nationale, alors que la réalité de son travail n’est pas établie.


                                                            Interrogée par l’hebdomadaire satirique sur le rôle de Mme Fillon, Christine Kelly a déclaré : « C’est surprenant. Je n’ai jamais entendu dire que Mme Fillon travaillait. Personne ne m’a parlé de cela. Ce n’est pas non plus ce qui est ressorti d’un entretien que j’ai eu avec elle et de plusieurs autres avec François Fillon. Elle m’a juste dit qu’elle assistait aux réunions de François Fillon lors des campagnes mais pour moi, c’était vraiment la femme au foyer qui s’occupait de ses enfants. »


                                                            http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/25/apres-avoir-temoigne-sur-penelope-fillon-christine-kelly-se-dit/




                                                            • phan 27 janvier 2017 11:27

                                                              @BA

                                                              (…) Le Canard affirme aussi que Pénélope Fillon a été parallèlement salariée, entre le 2 mai 2012 et décembre 2013, de la Revue des deux mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière (PDG de Fimalac), un ami de François Fillon. Elle touchait alors environ 5.000 euros bruts par mois. Interrogé par l’hebdomadaire, le directeur de la revue, Michel Crépu, se dit « sidéré » : « Je n’ai jamais rencontré Pénélope Fillon et je ne l’ai jamais vue dans les bureaux de la revue. » Il précise toutefois que Pénélope Fillon a signé « deux ou peut-être trois notes de lecture ».

                                                              François Fillon a confié à Philippe de Villiers que le Bilderberg nous gouverne
                                                              Le travail fictif n’est qu’une couverture, Pénélope Fillon n’est qu’ agent de liaison de Bildeberg.

                                                              Challenges révèle l’intégralité des décisions du Parlement européen concernant les remboursements de salaires « indûment versés » à deux assistants parlementaires de Marine Le Pen. Soit un total de 340.000 euros.

                                                              Filoche : la loi Travail est « une trahison », Valls « une erreur de casting »
                                                              Qui mieux qu’un ancien inspecteur du travail pour expliquer ce qu’est la loi El Khomri et à quoi elle prétend se substituer ? Voici donc deux vidéos, une pour les pressés l’autre plus longue et détaillée, où Gérard Filoche choisit ses mots pour expliquer ce qu’est le code des travailleurs et pourquoi il est bâti de cette façon. Rien à voir avec cette tuile assénée à coups de 49-3 !

                                                              On voit bien que l’assertion suivante est fausse : la Gauche du Travail et la Droite des Valeurs, il faut dire La Gauche de la Trahison et la Droite du Travail Fictif


                                                            • phan 25 janvier 2017 23:15

                                                              Pendant que la Gôôche chantait le Temps des Cerises, la vermine fascisto-islamophobe chantait le Temps des Barbares

                                                              Cet article explique clairement comment les peuples occidentaux sont en train de se faire manipuler, comment par brouillage et amalgames on désigne à leur vindicte près de 3 milliards d’habitants de la planète,

                                                              Comment on détourne dans un but inavoué et inavouable des émotions légitimes pour désigner l’ennemi absolu, l’irréductible, la source de tous les maux. Ennemi, terme dont on pourra affubler n’importe quel individu, n’importe quel état, au nom duquel on viole toutes les lois, brise toutes les barrières, piétine tous les règles d’une démocratie flottant comme une bannière au-dessus du troupeau des nouveaux croisés hallucinés devant leurs écrans.

                                                              Ce qui est oublié dans l’histoire, c’est que ce même orgueilleux Occident sème un vent qui se lève en tempête, un vent de haine dans les cœurs et les esprits, et que cet impalpable nous poursuivra jusqu’aux générations suivantes.

                                                              Vivre ensemble, ce rêve humaniste n’est plus, et sans doute pour longtemps, qu’une utopie en lambeaux.


                                                              • kssard kssard 25 janvier 2017 23:52

                                                                Le discriminant aujourd’hui n’est plus les notions de gauche et de droite mais le Système. Il y a les candidats qui servent le système et ceux prône la sortie du système. En dehors de cela : pas de salut.
                                                                Alors me direz vous le système c’est quoi et bien voici

                                                                - d’un point de vue économique : le maintien des paradis fiscaux, la monnaie sans contre-partie, les fonds souverains, l’europe de Bruxelles, les crédits défauts swap, les droits de tirage spéciaux, etc....
                                                                - d’un point de vue géo-stratégique, l’allégeance à l’empire (les Etats-Unis), le monde unipolaire, la gouvernance mondiale, l’OTAN ( organisation terroriste qui n’a plus de raison d’exister depuis la dissolution de pacte de Varsovie en 1991), le soutien aux conflits moyens orient, en Afganistan, ect....

                                                                A ce jour, en France je vois deux candidats délibérément Anti-Système : François Asselineau et Nicolas Dupont Aignan. Melenchon veut réformer l’Europe de l’intérieur (mission impossible) et le FN n’est pas très clair à mon avis sur tout ces sujets. A j’oubliai Macron, lui c’est le pur candidat Système à fuir absolument : un pur Fake soutenu par Atali et Minc....


                                                                • phan 28 janvier 2017 09:32

                                                                  @kssard
                                                                  Ils se disent tous « anti-système »
                                                                  En 2012, We Are Change Paris a questionné Manuel Valls sur sa participation au groupe Bilderberg en 2008.
                                                                  Emmanuel Macron a participé à la conférence Bilderberg 2014
                                                                  ALAIN JUPPE, FRANCOIS FILLON & MANUEL VALLS, EMMANUEL MACRON, CES CANDIDATS DU GROUPE DE BILDERBERG
                                                                  Nicolas Dupont-Aignan – Un Young Leader de la FAF qui imite très mal François Asselineau.
                                                                  On peut dire : la Gôche de la Trilatérale et la Drouate Debout et Derrière l’OTAN


                                                                • agent ananas agent ananas 26 janvier 2017 00:20

                                                                  Amère constat sur la gauche qui rejoint les propos de Paul Craig Roberts qui se lamente qu’aujourd’hui les causes de la gauche sont réduites à une peau de chagrin et se limitent au droit des transgenders, des homosexuels, des lesbiennes, des « femelles », des émigrés illégaux ... Quid des droits de la classe ouvrière ?, s’interroge t’il.
                                                                  Lien


                                                                  • foofighter foofighter 26 janvier 2017 10:25

                                                                    Difficile de résumer mieux la perdition progressive de la « gauche » française, et l’abandon de ses valeurs historiques. Faut-il vraiment avoir des œillères et/ou une malhonnêteté incroyable pour ne pas le reconnaître.


                                                                    • chantecler chantecler 30 janvier 2017 12:25

                                                                      @foofighter
                                                                      Pour l’explication voir les écrits de fifi .
                                                                      Pas de gauche institutionnelle sans refus du néolibéralisme .
                                                                      Donc sortie de l’UE indispensable .
                                                                      L’UE c’est la droite néolibérale à donf .
                                                                      Et faut pas compter sur la bande inamovible d’ A. Merkel et ses alliés , pour nous sortir de l’impasse .


                                                                    • Giordano Bruno 26 janvier 2017 12:31

                                                                      Ce parti qui se dit socialiste n’est tout simplement ni socialiste ni de gauche depuis belle lurette. C’est un parti de droite. Et même pas de centre droit, modéré. Mais d’une droite dure, violente. Une droite qui sonne comme celle d’un boxeur dans la figure des faibles.

                                                                      La stratégie à long terme est simple : prendre la direction du parti adverse (ou du syndicat) en faisant parti d’en être pour le contrôler et lui donner la direction que l’on souhaite.


                                                                      • DantonQ Jean nemare 26 janvier 2017 15:20

                                                                        De toute façon, ne vous inquiétez pas : avec leurs petites guerres intestines pour satisfaire leurs égos surdimensionnés, les petits chefs du P.S sont en train de couler le P.S. Le PS est MORT.

                                                                        J’irai sabrer le champagne sur la tombe de ce parti qui n’a plus rien de gauche, et j’irai jeter une Rose fanée ( cela va de soi) sur sa pierre tombale. 

                                                                        Bon débarras et vive la renaissance de la vraie gauche des valeurs et des principes, une gauche fidèle à elle-même et qui ne se reniera jamais ! 

                                                                        •  
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                            GOGOCHE = CRASSE
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                          même les pseudo-intellectuels de gogoche ne veulent plus se salir dans le purin gogochiste ... de peur de passer pour des cons. ET beaucoup essaient de se barrer...
                                                                           
                                                                           
                                                                          « Toute idée de grandeur, d’intelligence, de dévouement au service de la Cité est remplacée par l’horizon du mélange général, de la diversité heureuse, du métissage universel. » M Gauchet
                                                                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès