• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Poutine

L’interview de Poutine le 4 juin 2014 m’a donné envie d’écrire un article sur ce personnage singulier. Que dire sur cet homme qui n’ait pas été dit ? Et bien je le perçois comme un homme rationnel, posé et très intelligent. Il diffère des autres présidents qui semblent être des êtres agités, aigris, pressés et mus par on ne sait quelles forces obscures. Je ne dirais pas que Poutine est un saint, mais il n’est clairement pas le démon que des médias dont on connait « le professionnalisme » décrivent ! Il semble plutôt être le « dernier rempart » avant le chaos.

Oui nous dit-on l’homme est ancien du KGB comme pour montrer ses liens avec l’ex « mal absolu » pour les occidentaux à savoir l’Union Soviétique. Ces mêmes occidentaux qui oublient allègrement que ce sont les soviétiques en sacrifiant des dizaines de millions des leurs ont détruit 90% de l’armée nazie permettant ainsi de sauver « la peau » de ces arrogants qui aujourd’hui crachent sur la Russie. Mais ingratitude et dirigeants occidentaux vont de pair. Car ces démons n’ont pas de mémoire (ou plutôt ils en ont une tordue, mais à force de mentir on ne fait plus la différence entre le « monde virtuel » et la réalité) et ne pensent qu’à dominer, écraser et avilir ceux qui ne se plient pas à leur démente volonté. Ils voient en Poutine le mal car il les a empêchés de bombarder la Syrie, certes pour les intérêts russes (peut-on le lui reprocher ?) mais aussi au regard du droit international. Droit international certes imparfait mais qui permet tout de même de préserver une sorte d’ordre en garantissant à la Russie de pouvoir préserver ses intérêts. Droit international fréquemment et impunément violé par les occidentaux et leur chef de file « le cancer étasunien », l’état voyou par excellence. Un cancer qui étend ses métastases en Europe (OTAN), au Moyen Orient (Israël et les états inféodés du golfe persique), en Afrique (AFRICOM contre qui Kadhafi a tenté de lutter) et sans doute maintenant en Asie. Les occidentaux pensent que tout le monde doit plier devant leur toute puissance. Mais leurs odieux « échecs » (même si on peut débattre dessus) en Iraq, en Afghanistan, sans compter les atrocités commises lors de nombreuses guerres font d’eux des ennemis déclarés (et reconnus comme tels d’ailleurs) de nombreux peuples. Il semble clair que les vietnamiens entre autres victimes de l’agent Orange (http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/l-agent-orange-au-vietnam-ce-poison-sa-bataille_1548303.html), les Nord Coréens victimes de la folie destructrice étasunienne (http://www.monde-diplomatique.fr/2004/12/CUMINGS/11732) ne risquent pas de porter les étasuniens dans leur cœur. Mais les étasuniens n’en ont cure et veulent dominer le monde et notamment l’Asie continent de loin le plus peuplé du monde. Continent peuplé et aux immenses richesses. Les occidentaux pensent qu’ils peuvent avancer leurs pions sans que personne ne viennent entraver leur « marche en avant ». Mais ils sont tombés sur « l’os » Poutine et ils l’ont mauvaise.

Car Poutine parle un langage de raison et la plupart des gens sensés y sont sensibles. Alors certes on parle de l’intervention de la Russie en Géorgie ou son intervention en Tchétchénie (les russes semblent sûrs que c’est la CIA qui a provoqué cette guerre : http://russie.net/article971.html) mais qui va lui donner des leçons de morale ? Les occidentaux ? Eux qui ont menti notamment aux russes concernant l’extension de l’OTAN qui n’aurait pas du aller si loin ? Eux aussi qui ont trompé les russes lors de leur intervention en Libye ? Quid de leur guerre en Iraq etc.. Les russes eux semblent très attachés aux contrats et à la parole donnée. Des hommes d’honneur donc ce qui pourrait entre autres expliquer leur soutien au président syrien actuel, allié fidèle. Et on remarquera que la Géorgie est un pays frontalier de la Russie, tout comme l’Ukraine ! Je ne connais pas beaucoup de pays qui accepteraient que l’on foute le bordel à leurs frontières. Sans compter que des documents officiels étasuniens (http://questionscritiques.free.fr/empire_americain/PNAC.pdf) tout comme des écrits de stratèges (http://electrodes.files.wordpress.com/2014/03/brzezinski_zbigniew__le-grand-echiquier.pdf) montrent clairement que la Russie est l’ennemi à abattre pour les étasuniens. Bien sûr le commun des mortels qui passent leur vie à se faire lobotomiser par les télés ignorent ces réalités. Mais les russes et Poutine ne les ignorent pas et en tiennent compte. La déstabilisation de l’Ukraine était actée et n’est pas un phénomène nouveau sauf pour ceux qui sont zombifiés. Les questions grossières des journalistes (dont le méprisable El Kabach) face à Poutine symbolisent tout le mépris que les élites occidentales éprouvent pour les russes. Mais Poutine étant un homme d’état fait preuve de retenue et de cordialité ce qui nous nous en doutons ne plait aucunement aux élites occidentales réduites à créer des polémiques puériles sur les dires « machistes » du dirigeant russe (http://www.huffingtonpost.fr/2014/06/04/vladimir-poutine-preferable-pas-debattre-femmes_n_5447251.html). Car ils n’arrivent pas à cerner Poutine et cela les agace. Ils pensaient pouvoir le pousser à la faute en Ukraine mais l’homme semble rester de marbre. L’homme sait ce qu’il veut et ne perd pas le sens des réalités.

Il a de toute façon récupéré la Crimée sans violence et tentera sans aucun doute par des stratégies bien pensées et secrètes de protéger les intérêts russes dans la zone. Il n’est pas homme à crier sur tous les toits ce qu’il pense, parce que d’un c’est indécent (décence que les dirigeants occidentaux ne connaissent pas) et de deux stratégiquement c’est toujours bon de laisser ses adversaires déclarés pédaler dans la semoule. On sait de Poutine notamment qu’il est attaché à certaines valeurs chrétiennes et qu’il se recueille de temps à autres dans le monastère de Valaam (http://breizatao.com/2014/04/28/vladimir-poutine-au-monastere-de-valam-pour-consulter-son-guide-spirituel/). On sait aussi qu’il semble attacher à certaines valeurs traditionnelles ! Tout ceci mis côte à côte en fait un adversaire désigné pour le camp occidental, ennemi des valeurs traditionnelles et soumis aux pires excès. Je ne suis pas loin de penser qu’il est un des derniers hommes politiques de premier plan et l’ultime rempart contre le chaos. La Russie sûre de sa force n’a en effet pas besoin de chaos (http://chantaldupille.over-blog.com/article-mensonge-la-russie-ne-veut-pas-la-ww3-elle-fait-tout-pour-l-eviter-au-monde-123451904.html). On peut comprendre ce pays qui connait son histoire et qui a subi de nombreuses invasions. Poutine connait sans doute bien l’histoire et préfère éviter que le chaos ne s’installe encore en Russie. Quand il a expliqué à des journalistes idiots ce qu’il entendait par la tragédie de l’effondrement de l’URSS (notamment la tragédie humaine), on sent qu’il aimerait éviter encore un tel choc à son peuple. Bien sûr les occidentaux ont interprété ceci comme étant de la nostalgie pour l’URSS, ce qui à leurs yeux est normal vu que Poutine vient du KGB. Il est évident pour moi que l’homme tente de défendre la Russie en évitant de plonger celle-ci dans une guerre aux conséquences apocalyptiques. Les occidentaux eux semblent vouloir profiter de cette prudence du dirigeant russe pour l’acculer. Sauf que les russes c’est connu ne reculent jamais longtemps, là est tout le danger de la situation.

Poutine a créé une alliance de raison avec la Chine notamment en signant le contrat énergétique estimé à plusieurs centaines milliards de dollars. Il va sans aucun doute s’activer pour créer de puissantes alliances lui permettant de laisser les occidentaux s’agiter et se couvrir de ridicule. De toute façon l’économie étasunienne est moribonde, quant à l’Union Européenne… L’agitation irrationnelle (quoique) des dirigeants européens et étasuniens est compréhensible. Ils sont d’ailleurs pathétiques et sont en train de perdre toute crédibilité. L’appel du pied de Poutine qui leur demande notamment aux européens de prendre leur destin en main (ces allusions à De Gaulle ne sont pas anodines), n’est pas entendu. Et pour cause, ces états ne sont plus indépendants inféodés à l’OTAN et au cancer étasunien. Alors nous avons face à face la raison (et la mesure) symbolisée par Poutine et la folie (et la démesure) symbolisée par le cancer étasunien et ses métastases. Je ne dis pas encore une fois que Poutine est un saint, mais au pays des aveugles le borgne est roi. Je pense que Poutine est un sinon le dernier îlot de raison au niveau des grandes puissances. Il est un des seuls à pouvoir s’exprimer clairement et de manière rationnelle. Après certains diront qu’il est machiavélique mais jusqu’à ce qu’on me prouve le contraire, il pose des actes qui reflètent ses paroles. Alors je préfère respecter quelqu’un de cohérent et de plutôt fiable plutôt que des agités du bocal qui ont montré à de nombreuses reprises qu’ils étaient traîtres, hypocrites et dangereux pour la paix et la sécurité dans le monde. Faute de mieux je suis pour Poutine ! Et je pense que s'il y avait son pendant de l'autre côté on pourrait avoir un peu d'espoir...


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • volpa volpa 7 juin 2014 11:08

    Merci pour ce bel article.



    • alinea alinea 7 juin 2014 11:14

      Je viens de lire une brève sur la rencontre d’Obama et de Poutine ; tout ce qu’a dit Obama est clairement retranscrit : Faites le calme en Ukraine, gnagnagna... : ce qu’a dit Poutine ? Niet.
      En Occident, voilà un moment que nous avons des hommes d’État séducteurs ( c’est pour ça qu’on n’aime pas Hollande ! s’il savait nous vendre sa soupe, tout le monde l’adorerait !), qui font des effets de manches, disent des phrases à rallonge qui ne disent rien, et c’est comme ça qu’on les aime.
      Poutine répond aux questions, ne fait pas de sourire inutile, ne fait pas de digressions pour noyer le poisson ; c’est étrange et inquiétant.
      En Occident nous préférons l’opportunisme et le mensonge à la force intérieure, beaucoup trop déstabilisante !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 2014 09:29

        alinea,
        Cessez donc de faire croire que les Français ont le choix...

        Les médias nous ont servi pendant toute cette campagne électorale, 3 maladies mortelles, le PS, l’ UMP et le FN à tous les repas : la peste, le choléra, et le béribéri !

        S’ils s’abstiennent massivement à chaque élection, c’est que ce choix ne leur convient pas.


      • alinea alinea 9 juin 2014 14:14

        Fifi ; je n’essaie de faire croire à rien ; je regarde, je constate, c’est tout !


      • Byblos 9 juin 2014 19:08

        Je ne suis pas français. Je vis même sur un autre continent que l’Europe. Mais j’observe. Et je suis bien obligé de constater que si les Français n’ont que le choix entre PS, UMP et FN comme vous dites, c’est que ce sont les seuls partis qui sont à leur image. Sinon, comment se fait-il qu’un Asselineau et une UPR soient si marginaux ? Ne me dites pas que la presse-système n’en parle pas. Vous non plus, vous ne les mentionnez pas. 


      • rocla+ rocla+ 7 juin 2014 11:14

        Poutine a un côté Yul Brunner . 


        Hollande a l’ air d’ un benêt en face de lui . 

        Elkabach devrait prendre sa retraite il est obsolète . 

        Très bon article Monsieur Le Moine .

        • Abou Antoun Abou Antoun 7 juin 2014 13:12

          Hollande a l’ air d’ un benêt en face de lui .
          En face de tout le monde en fait ....et il n’en a pas que l’air. Ce président ridiculise la France.


        • Mania35 Mania35 7 juin 2014 14:37

          Poutine a un côté Yul Brunner

          Poutine a surtout un côté « Village People » qui veut prouver à tout le monde sa virilité. Macho et vantard, va-t-en guerre n’hésitant pas à provoquer un attentat pour justifier ensuite son intervention en Tchétchénie.

          Comme Sarko il est obnubilé par l’argent et le pouvoir, ce sont ses copains oligarques qui l’ont placé sur le trône. 

          Comme les Américains, il a une soif inextinguible pour étendre son influence sur les autres états se basant, en Géorgie comme en Ukraine, sur le désir des minorités russes de rejoindre la mère patrie (en 39 c’étaient les minorités allemandes qui voulaient être rattachées au grand reich).


        • alinea alinea 7 juin 2014 14:50

          Mania :
          C’est justement ce qu’on ne croit pas, bien que tout soit fait pour qu’on le croit !!


        • Aldous Aldous 8 juin 2014 00:51

          On ne peut pas comprendre Poutine si on ne comprend pas la conception byzantine de l’Etat, l’aigle bicéphale, et qu’on le confond avec l’aigle monocéphale occidental.


          Poutine cherche à incarner ce que les byzantins appelaient l’imperium chrétien, c’est à dire (et ça devrait plaire à Michel Onfray) à relever la succession de Constantin.

        • Abou Antoun Abou Antoun 9 juin 2014 22:31

          On ne peut pas comprendre Poutine si on ne comprend pas la conception byzantine de l’Etat,
          C’est vrai et la foi orthodoxe en est la preuve. La Russie perpétue la tradition de l’art byzantin.


        • leypanou 7 juin 2014 12:32

          Bel article que l’on ne peut que partager.

          Mais quand vous parler de « méprisable El Kabach », vous êtes très en-deça de ce que pensent des millions de Français. Regardez la partie qui le concerne dans Les Nouveaux Chiens de Garde, et je suis à peu près sûr que ce n’est pas l’adjectif méprisable que vous utiliseriez.

          Quant aux politiciens et journal(istes/eux) qui insistent sur le coté ex-KGB de V Poutine, combien ont insisté sur le côté ex-directeur de la CIA concernant G Bush père ?

          Beaucoup de journalistes manquent de crédibilité et pas seulement parce qu’ils fréquentent plus ou moins tous Le Siècle : ce qui est montré lors de l’interview de V Poutine par JP El-Kabbach et G Bouleau ne risquent pas de changer cela.


          • Vipère Vipère 7 juin 2014 12:59


            En Occident, nous avons des eunuques au pouvoir  ! peut-on leur demander de prendre un commandement contre nature et de se comporter en chef ?

            La faute à l’Europe castratrice ? smiley

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 2014 09:39

              Je me demande pourquoi tant de gens disent que Hollande est un incapable ?
              je le trouve super doué !

              Depuis qu’il a été élu, il fait exactement tout bien pile poil ce que Bruxelles et Washington lui demandent.
              Il nous roule dans la farine tous les jours avec son air benêt.
              Il trahi consciencieusement la France et les intérêts des Français à chaque réforme...
              Franchement, il fait le job !
              La question, c’est juste de se demander au bénéfice de qui ?

              « Un gouvernement de combat ? Mais de combat contre qui ? » par Asselineau


            • Abou Antoun Abou Antoun 7 juin 2014 13:09

              Mais Poutine étant un homme d’état fait preuve de retenue et de cordialité ce qui nous nous en doutons ne plait aucunement aux élites occidentales réduites à créer des polémiques puériles sur les dires « machistes » du dirigeant russe
              La réponse de Poutine concernant la grossièreté d’Hillary Clinton, a été interprétée comme machiste. Pour la comprendre il faut connaître un peu la culture russe. Dans les faits les Russes sont plutôt machos mais leur code d’honneur et leur attitude envers les femmes est plus conventionnel et plus strict qu’en occident. Ainsi bien qu’on fasse rarement la vaisselle ou la cuisine on aide toujours sa compagne à enfiler son manteau, on lui offre des fleurs à de nombreuses occasions (voyez le nombre de magasins de fleurs dans les villes russes). Un homme de bonne éducation, ne polémique pas ne se dispute pas publiquement avec une femme, alors qu’il peut faire le coup de poing avec un adversaire homme. C’est le sens de la (non) réponse de Poutine aux accusations de Dame Clinton. S’il avait été vraiment méchant il aurait pu lui asséner de s’occuper plus de son ménage que de ’reductio ad hitlerum’.
              On voit ainsi la difficulté des traductions simultanées. Le traducteur n’a pas fait de faute, mais il aurait fallu une ’note de bas de page’ pour replacer les choses dans leur contexte, qu’on ne peut pas faire à l’oral.


              • le moine du côté obscur 7 juin 2014 13:31

                En fait je sais cela c’est pour cela que j’ai le terme machistes entre griffes. Mais je trouve les journaleux bien pathétiques de faire une polémique avec cela, mais ça montre leur niveau qui est plus bas que terre !


              • coinfinger 7 juin 2014 17:41

                Je confirme les rapports hommes/femmes sont trés différents des rapports occidentaux .
                La différenciation est trés marquée . Effectivement les hommes ne se disputent pas avec les femmes . C’est pourquoi elles sont souvent utilisées dans des fonctions d’autorité .Sauf avant la mise en ménage , c’est la femme qui teste l’autorité de l’homme . çà n’ a rien à voir avec le machisme occidental qui postule une infériorité de la femme , c’est un partage des roles c’est tout .


              • Furax Furax 7 juin 2014 20:17

                "Vladimir Poutine – Vous savez, il vaut mieux de ne pas trop se chamailler avec une femme. [sourire - à 13’55] Et Mme Clinton, même auparavant, ne se distinguait pas par une exceptionnelle élégance de ses propos. Mais ce n’est pas très grave, nous nous rencontrions quand même lors des différents évènements internationaux après [ses propos] et avions de paisibles conversations. Et je pense que même dans ce cas-ci, il serait possible de s’entendre. Mais lorsque les gens franchissent certaines frontières – les frontières de la bienséance -, cela démontre non pas leur force, mais leur faiblesse. Mais après tout, [geste d’ indulgence avec ses épaules], pour une femme, la faiblesse, ce n’est pas le plus mauvais des défauts [sourire]

                [Note OB : TF1 traduit par "Il est préférable de ne pas débattre avec un femme« , la presse à repris »préférable de ne pas discuter avec une femme". Le principe premier d’un traducteur est normalement de ne pas manipuler la pensée originale. Poutine emploie le terme “спорить” (sporit) qui a les sens différents de « discuter », « débattre », « contester », « contredire », « chicaner », "se disputer« ,  »se chamailler". Il faut donc bien comprendre ce qu’il disait... Dans la version anglaise du Kremlin, il est retenu « argue », qui de même signifie « argumenter » et « se disputer ». Il faut savoir qu’il y a un proverbe russe qui dit : "Il ne faut jamais contredire une femme, l’homme est la tête pensante, mais la femme est son cou, elle vous tournera là où elle le veut". Il fait allusion à ceci. Je rappelle qu’en France on a le dicton « ce que femme veut, Dieu le veut »

                Donc Mme Clinton, ancienne chef de la Diplomatie américaine et candidate à la succession d’Obama, a la débilité crasse de comparer à Hitler le chef d’État du pays qui a battu Hitler, au prix de 25 millions de morts (ce qu’elle ne ferait pas du Premier Ministre israélien, j’imagine). Poutine aurait dû protester avec véhémence à ce stade (le terme « grosse conne » aurait été approprié à mon sens, mais il a dû hésiter...), mais il a choisi une pirouette d’humour russe.

                Comme il semble assez logique (si, si, réfléchissez) de penser qu’il ne pense pas vraiment qu’il ne faut pas discuter avec les femmes (je rappelle que le Sénat Russe est présidé par une femme - Valentina Matvienko - prévoir un délai pour la France...), il est clair qu’il fait une boutade, et que « chamailler » est le bon terme... Que le traducteur se trompe sur le moment, cela se comprend, mais comme l’interview était enregistrée, cette erreur aurait du être corrigé, car il est évident que cette petite phrase ferait réagir... Ce qui n’a pas manqué, les médias s’étant jeté dessus comme la vérole sur le bas-clergé... Mission accomplie, on n’a presque pas parlé de ses propos - cf Libération ou ci-après... Notons que France Télévision emploie « se disputer », ce qui est bien plus correct...]"

                Sur le site d’Olivier Berruyer, qu’on ne saurait trop vous conseiller de consulter :

                http://www.les-crises.fr/interview-poutine-scandale-des-coupes/


              • Pie 3,14 7 juin 2014 13:19

                Encore une ode à Poutine.

                Poutine agit en autocrate sans opposition au sein des cercles du pouvoir ni opposition extérieure qui est muselée. Il est certes intelligent et stratège mais fait des choix que la Russie va payer cher à terme.

                Ses interventions extérieures ( Tchétchénie, Géorgie, Ukraine) ont surtout un usage interne qui lui assurent une popularité en flattant le sentiment nationaliste. Il se méfie de l’Otan mais sait parfaitement que l’occident n’a pas véritablement l’intention de s’installer sur l’ex-glacis soviétique. Il sait en revanche que toute progression de la démocratie à l’occidentale dans ces pays mettra en danger le système qu’il a bâti en Russie.

                L’économie russe ne vit que des exportations de matières premières. Il n’y a plus d’industries depuis longtemps en dehors de l’armement et du spatial. Comme les monarchies pétrolières, ses exportations massives assurent un niveau de vie convenable à une population reconnaissante à Poutine d’être sortie du cauchemar des années 90. Tout est importé, essentiellement d’Europe. C’est une prospérité factice dans une économie sous-développée.

                Poutine vient de perdre durablement la confiance des occidentaux. Dans les années à venir, ils vont réduire leur dépendance énergétique, regarderont à deux fois avant d’investir en Russie, il y aura peu de transferts de technologie et de brevets. En somme, ce pays qui perd des habitants, dont la démographie vacille, miné par la corruption héritée de l’ère soviétique, où l’esprit d’entreprendre est à structurer n’aura pas les moyens de se transformer en une économie développée. Le risque est qu’il demeure un marchand de minerais et d’hydrocarbures dépendant des cours mondiaux et de technologies externes.

                Je pense que l’ère Poutine fera prendre beaucoup de retard à la Russie tant du point de vue de la démocratie que du développement économique.


                • alinea alinea 7 juin 2014 13:26

                  « Poutine vient de perdre durablement la confiance des occidentaux. »
                  Mais qu’a-t-il donc fait pour provoquer cela ?


                • Pie 3,14 7 juin 2014 13:40

                  Oh, deux fois rien, annexer en 15 jours une région appartenant à un état souverain (la Crimée), faire intervenir ses troupes et ses partisans dans d’autres régions afin d’accélérer la déstabilisation.

                  La Russie a dû violer 10 ou 20 traités internationaux mais rassurez-vous, elle ne réclame ni l’Alsace ni la Lorraine.


                • Xenozoid Xenozoid 7 juin 2014 13:45

                  pauvre pie qui croit que les lois sont faites pour etre suivie,il n’a aucune idèe du pouvoir,et des lois,qui par la même sont a la démocratie ce qu’est le vote,c’est a dire illusion....bac à sable


                • alinea alinea 7 juin 2014 14:03

                  Mais qui vous a dit cela Pie ?


                • mmbbb 7 juin 2014 14:24

                  Votre analyse ne me semble pas pertinente La Tchechenie etait infiltree par des islmistes cela ne fait aucun doute Poutine ne voulait pas sacrifier l’unite de la russie Vous avez un point de vue strictement occidental alors que nous avons guere de lecon a donner nous la france parce qu’en l’occurence la guerre en Lybie a ete une lourde faute De quel droit sommes nous intervenus ? Plantez un poignard dans le dos de Khadafi apres l’avoir recu en grandes pompes est tres respectable en effet C’est un coup tordu de Sarko et si Khadafi avait tenu sa promesse d’acheter des rafales nous ne serions pas intervenu Belle morale Quels sont les pretextes reels ? J’avais entendu un propos de Mr Vedrine qui rejoignait peu ou prou cet artcicle Poutine croyait en la parole des occidentaux Nous n’avons pas ete tres regulier avec l’elargissement de l’OTAN qui est une volonte d’encerclement de ce pays Quant a la Crimee c’est vouloir effacer l’histoire de ce pays Poutine a reagi comme l’aurait fait n’importe quel pays Avons nous cedez si facilement nos anciennes colonies ? Que faisont nous au mali en centre afrique ? Quant vous affirmez « Poutine vient de perdre durablemnt la confiance des occidetetaux » Nous on s’en fout on exporte plus rien mais les allemand ont 700 entreprises dans ce pays et importe du gaz Angela Merkel n’a pas les memes porpos qu’Hilary Clinton Quant nous voyons l’etat de notre pays nous pouvons nous abstenir de vouloir donner des lecons de morale et d’economie 


                • take five take five 7 juin 2014 17:26

                  savez-vous que l’interview a duré 41 minutes et que les petits français n’ont eu droit qu’à une version censurée de 23 minutes, suivez là en original (version écrite au bas de la page web) où apparaissent les coupes des réponses de Poutine qui montrent bien le niveau de déontologie des El Kabache et consorts...

                  http://www.les-crises.fr/interview-poutine-scandale-des-coupes/


                • Abou Antoun Abou Antoun 7 juin 2014 20:54

                  Pie,
                  Vous êtes ignorant de l’histoire, ignorant de la situation actuelle de la Russie et vous êtes complètement intoxiqué par la propagande occidentale. Ceci explique sans doute cela.
                  Je choisirai deux affirmations de Poutine concernant les USA.

                  1. Le budget militaire des USA dépasse à lui seul tous les budgets réunis de tous les autres pays de la planète.
                  2. Les USA entretiennent des bases militaires dans le monde entier.
                  Il s’agit de faits indiscutables. Et on présente la Russie comme un pays agresseur, alors qu’il est victime depuis plus de 20 ans d’une tentative d’encerclement total (comme au temps de l’URSS). Le pacte de Varsovie a été dissous, mais l’Otan s’étend et prend la Russie en tenaille, pourquoi ?
                  Vos affirmations sur l’industrialisation de la Russie sont des clichés anciens. Prenons par exemple le cas de l’automobile, la plupart des machines vendues sont de marque européenne ou japonaise, certes, mais elle sont fabriquées sur place. Quel est la situation la plus enviable celle de la France qui s’enorgueillit de la marque Renault, lequel fabricant a pratiquement délocalisé toute sa production, où celle de la Russie qui crée des emplois en invitant les investisseurs étrangers. Renault rachète Lada-Vaz à Togliatti.

                • alinea alinea 7 juin 2014 21:30

                  Nous n’avons pas parlé de ça :
                  "

                  Vladimir Poutine – Écoutez. Il ne s’agit pas de « camps » à proprement parler. Il s’agit d’endroit où les personnes sont, en effet, privées de liberté, mais peuvent mener une vie plus ou moins normale. Ce ne sont pas des prisons, où la personne, au contraire, n’a pas la possibilité de travailler. Une prison où l’individu ne peut pas travailler est justement la pire punition, et je ne pense pas que tous les condamnés doivent être placés dans ce type d’établissement. Je pense que c’est encore pire que les établissements que vous mentionnez. "

                  Cela me semble important pourtant ; j’ai la nette impression que ces cons de Français se sont arrêtés au temps du goulag !! Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, à moins que ce soit : on ne peut forcer à boire un âne qui n’a pas soif !

                  En tout cas- et sachant que je ne sais rien de ces camps-, ce qui est dit là me paraît relever du bon sens ! la France , à la traîne comme on le sait en ce qui concerne ses prisons, devrait peut-être la boucler !!


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 2014 09:46

                  Carte des implantations des bases militaires US dans le monde.

                  Elles entourent la Chine & la Russie. Que diraient les USA, si la Chine et la Russie avaient des bases militaires tout au long des frontières du Mexique et du Canada ?

                  « 600 camps de concentration aux USA » attendent les récalcitrants.


                • julyah 7 juin 2014 13:40

                  à mon avis, c’est plutôt les occidentaux qui ont perdu durablement la confiance de la Russie et de Poutine ! Quant à considérer que « l’ère Poutine » fera prendre beaucoup de retard à la Russie ... ce n’est pas ce que l’on constate depuis que Poutine est au pouvoir en Russie ! c’est fou de lire ça.


                  • alinea alinea 7 juin 2014 14:04

                    La mauvaise foi a besoin de l’ignorance pour régner ! Oui !! c’est fou, au sens propre !


                  • Pie 3,14 7 juin 2014 15:33

                    Chère Alinea,

                    Pour ce qui est de vos connaissances, vous devriez les exprimer en un peu plus d’une ligne.


                  • alinea alinea 7 juin 2014 15:41

                    je ne comprends pas ! je ne fais que vous poser des questions ; je n’expose pas mes connaissances !! j’aimerais que ce soit vous qui m’exposiez vos connaissances.


                  • Xenozoid Xenozoid 7 juin 2014 15:52

                    non tu comprend pas, car tout est fait pour ,


                  • Xenozoid Xenozoid 7 juin 2014 15:52

                    non tu comprend pas, car tout est fait pour ,


                  • Pie 3,14 7 juin 2014 15:58

                    j’ai dit ce que j’avais à dire. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d’accord avec moi mais dans ce cas argumentez au lieu de jouer la condescendance.


                  • Xenozoid Xenozoid 7 juin 2014 16:03

                    quelle condescence ?, ton choix ?


                  • alinea alinea 7 juin 2014 17:24

                    Pie : vous parlez de la politique intérieure de Poutine ; vous dîtes que la Russie est un pays arriéré qui vit de ses rentes en énergies !! Du coup, elle ferait bien de prendre modèle sur l’Occident qui, comme chacun peut le constater est au comble de la réussite !
                    Permettez-moi de vous dire que, d’une part il est bon de balayer devant sa porte avant de critiquer l’autre, et en ce qui nous concerne, c’est-à-dire l’Ukraine, tout ceci ne rentre pas en jeu ; ce que l’on voit c’est l’attitude des uns ou des autres ! Je ne fais aucune spéculation ni sur les uns ni sur les autres ! je vois, c’est tout !


                  • Abou Antoun Abou Antoun 7 juin 2014 21:49

                    je vois, c’est tout !
                    Bonjour Alinea,
                    Nous vivons dans un monde où l’évidence n’est plus un argument. Nous vivons dans un monde fou. Le formatage des esprits, le bourrage de crâne est tel que le bon sens disparaît.


                  • alinea alinea 7 juin 2014 22:15

                    à rendre aveugle, à rendre la paysage flou..oui, il faut être vigilant, patient pour tâcher de s’éviter cela ! mais il y a des indices qui ne trompent pas ; les vidéos, c’est bien pour ça !! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires