Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Propositions pour l’emploi de Nicolas Sarkozy : le vide sidéral (...)

Propositions pour l’emploi de Nicolas Sarkozy : le vide sidéral !

Le sujet du chômage, de la création d’emploi, devrait être le thème essentiel de la campagne. Malheureusement, les sujets de diversion fleurissent et l'emploi est insuffisamment traité par la presse et par les médias.Que proposent les candidats et sont-ils crédibles ? Commençons par le candidat sortant, Nicolas Sarkozy.

Selon Nicolas Sarkozy (voir sa lettre aux Français), c’est la dévalorisation du travail et de l’effort, la diminution du temps de travail (les 35 heures), la tentation de l’assistanat, la préférence pour des allocations et des subventions plutôt qu’une reprise effective du travail, ainsi que l’inadaptation des formations au besoin du marché du travail (seuls 10% des chômeurs suivent une formation, 500 000 offres d’emplois non pourvues) qui expliquent en partie la hausse du chômage. C’est aussi une baisse de la compétitivité relative de nos entreprises, comparée à nos voisins européens notamment allemands, à cause d’un coût du travail trop élevé, qui explique la dégradation de notre balance commerciale (baisse des exportations et hausse des importations), et serait la cause de fermetures d’entreprises et de destruction de nos emplois.

Nicolas Sarkozy propose donc essentiellement les mesures suivantes :

  • TVA sociale : report du coût des allocations familiales surla TVA(+1,6 point, passant de 19,6% à 21,2% en baissant en échange d’autant les charges sociales des entreprises, en vue de baisser le prix à l’exportation et de renchérir relativement les importations ;
  • Suppression de la prime pour l’emploi avec un allégement des charges sur bas salaires, compensée par une hausse des bas salaires ;
  • Obligation pour les chômeurs de longue durée de suivre une formation qualifiante et d’accepter une offre d’emploi correspondant à cette formation. Ce sujet pourra être tranché par référendum ;
  • Extension du travail le dimanche, pour booster la consommation ;
  • Exonération de charges sociales pour l’embauche de chômeurs de plus de 55 ans qui obtiennent un CDI ou un CDD de plus de six mois
  • Accords compétitivité-emploi au sein des entreprises pour décider de la durée du travail ;

On peut s’interroger sur l’efficacité de ses mesures sur l’emploi :

- L’argument visant le coût du travail en France, qui pénaliserait la compétitivité des entreprises françaises, ne tient pas : le coût du travail n’est pas plus élevé en France qu’en Allemagne, en Suisse, en Belgique, en Italie, dans les pays nordiques, qui ont à notre égard une balance commerciale excédentaire. Lorsque Nicolas Sarkozy utilise la comparaison des charges patronales avec l’Allemagne, c’est trompeur. Comme je l’ai expliqué dans un article précédent, il est vrai que globalement les charges patronales sont deux fois moins élevées en Allemagne qu'en France mais en revanche les charges salariales sont deux fois plus élevées en Allemagne qu'en France, car le salarié prend plus à sa charge sa protection sociale, mais en contrepartie il a un salaire net plus élevé qu'en France. De même que les impôts sont deux fois plus élevés en Allemagne qu'en France. Les salaires bruts avant prélèvement sociaux et fiscaux sont donc plus élevés en Allemagne qu'en France (+34%). Ce sont ces salaires bruts qu'il faut considérer pour considérer le "coût du travail" pour l'entreprise, et non simplement les charges patronales comme l'a fait Nicolas Sarkozy. De plus, le coût du logement étant 2 à 3 fois moins élevé en Allemagne comparé à la France, le niveau de vie moyen est plus élevé en Allemagne. C’est aussi ce qui explique que malgré une plus grande précarité de l’emploi en Allemagne et les plus bas salaires à 6 euros nets de l’heure contre 9 en France, les plus bas salaires arrivent à un niveau de vie équivalent.
Le niveau proposé de TVA sociale est trop faible pour être efficace. Environ 25% des biens importés et exportés sont constitués de coût du travail, donc 1,6% n’aurait qu’un impact de 0,4%. Il faudrait une hausse de TVA d’au moins 6% pour qu’il y ait un effet positif. De plus seulement 25% de l’économie touchée par cette mesure générale est concernée par les échanges commerciaux extérieurs, car elle s’applique aussi à tous les services, aux banques, à l’économie locale. En revanche l’impact négatif sur le pouvoir d’achat n’est pas neutre : les prix à la consommation augmenteront de 1,6%.

- Le raisonnement consistant à faire croire qu’il suffit de former les chômeurs (2,9 millions en catégorie A, 4,3 toutes catégories dont 1,8 inscrits depuis plus d’un an[1]) afin qu’ils puissent répondre aux offres d’emplois non pourvues (500 000), est fallacieux, ne pourrait s'appliquer qu'à peu de cas. Ce qu’il faut, c’est créer de nouveaux emplois pour remplacer les emplois supprimés. D'une part le chiffre de 500 000 offres vacantes n'est pas bon comme l’explique cet article, d'autre part les offres vacantes sont très majoritairement sur des postes non qualifiés qui n'entreraient pas dans ce cursus de formation : métiers de services aux particuliers comme serveur, animateur socioculturel, apprenti de cuisine et aide à domicile. Voir le rapport 2011 de Pôle Emploi sur les offres non pourvues, notamment pages 25-26, et son enquête sur les besoins de main d'œuvre.

pole emploi,emplois difficiles

- L’ouverture des magasins le dimanche ne fera pas plus consommer car à revenus égaux, les consommateurs dépenseront plus le dimanche en dépensant moins un autre jour. Au final cela déstabilise la vie de famille des travailleurs du dimanche.

Il n'y a rien dans ces mesures qui puisse véritablement créer de l'emploi, redynamiser l'économie, nos PME, ...

Je suis sidérée par le vide sidéral !


[1] http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/etudes-recherche-statistiques-de,76/statistiques,78/chomage,79/les-indicateurs-conjoncturels,264/la-derniere-publication-mensuelle,12768.html



Sur le même thème

Le terrible aveu d'Emmanuel Macron
La croissance, cette morne plaine...
TVA et TTC : Tout Va Augmenter et Tout est Très Compliqué
Jobs d’été dans le Var : quand les riches se restaurent, les pauvres travaillent
Sauver l’emploi avec des (gros) mots


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

  • Par Pyrathome (---.---.---.109) 9 avril 2012 13:03
    Pyrathome

    Bonjour et merci de ce pertinent article !..

    Je suis sidérée par le vide sidéral !...

    Ce n’est plus du vide mais de l’escroquerie caractérisée !! c’est sidérant.....

  • Par Dupont Georges (---.---.---.78) 9 avril 2012 14:41
    Dupont Georges

    J’aime beaucoup le titre, mais on pourrai remplacer emploi par a peu prêt tous les sujets, sauf ceux concernant le portefeuille et privilèges de ses « amis »...

  • Par lebreton (---.---.---.174) 9 avril 2012 16:14

    J’evite de dire ce que je pense pour ne pas avoir le RAID parce que ces cons ne tuent pas que des mouches ,pourtant si le nabo revient ,je crois vraiment que la situation va être périlleuse ! 

  • Par 65beve (---.---.---.17) 9 avril 2012 17:41

    Bonsoir,

    L’allongement de la période travaillée à 62 ans avant la retraite n’est pas étrangère à l’augmentation catastrophique du chômage. (et pourtant nous n’en sommes qu’à 8 mois de plus par an pour le moment) !
    Quelqu’un qui ne part plus à la retraite ne libère pas un poste pour un demandeur d’emploi.

    cdlt.

    • Par titi (---.---.---.150) 9 avril 2012 22:24

      « Quelqu’un qui ne part plus à la retraite ne libère pas un poste pour un demandeur d’emploi. »

      Sauf que ce n’est pas comme cela que ca marche...

      La réalité c’est que la « génération Y » les entreprises n’en veulent pas.
      Donc si monsieur Dupont part à la retraite, il n’est pas remplacé. Point barre. Ou du moins pas en France. Donc il vaut bien mieux que monsieur Dupont garde son poste.

    • Par simir (---.---.---.171) 10 avril 2012 08:29
      simir

      Tout faux le titi

      J’étais un fonctionnaire en disponibilité à Télédifusion de France et quand j’ai réintégré pour partir à la retraite un jeune bac +2 a été embauché. 
      Les équipement ne s’auto maintiennent pas encore pour l’instant mais c’est pareil dans l’industrie si le carnet de commande est là faut du monde pour faire tourner les machines
    • Par JL1 (---.---.---.183) 10 avril 2012 09:24
      JL

      Bonjour simir,

      ce que dit titi - sauf erreur un soutien inconditionnel du pouvoir actuel -, nous interpelle : en effet, il écrit : « Puisqu’il n’est pas remplacé s’il part à la retraite, il vaut bien mieux que monsieur Dupont garde son poste ».

      Question à titi : il vaut mieux pour qui ? Pour lui ? Seul Mr Dupont peut le dire. Pour nous ? Vous admettez donc que Mr Dupont est plus utile en tant que fonctionnaire actif qu’en tant que retraité ?

      Donc son travail de fonctionnaire est utile. Maintenant que nous sommes d’accords, qu’est-ce qu’il vaut mieux : un jeune au chômage et un vieux qui bosse au delà de son temps, ou bien un vieux à la retraite et un jeune qui fait le boulot ? Pour moi, la réponse est claire.

      Savez vous que ce sont les jeunes qui sont les plus nombreux à voter pour Le FN ? Ce matin à la radio, il a été dit que 30% des jeunes s’apprêtent à voter pour Le Pen ! Motif invoqué ? Les immigrés prennent leurs boulots.

      La boucle est bouclée : à cause de vous titi, et de ceux qui parlent comme vous, idiots utiles de ce pouvoir prédateur, notre pays part en ruine.

    • Par Valeska (---.---.---.69) 10 avril 2012 15:23

      >> il a été dit que 30% des jeunes s’apprêtent à voter pour Le Pen ! Motif invoqué ? Les immigrés prennent leurs boulots.

      Je n’y crois pas un seul instant, c’est de la pure intox pour faire passer un message.

    • Par JL1 (---.---.---.183) 10 avril 2012 15:45
      JL

      @ Valeska,

      Ha oui ? Quel message, selon vous ?

    • Par Valeska (---.---.---.69) 10 avril 2012 16:12

      Le message est que les immigrés volent le travail des français, mais ça ne veut rien dire à la base, car les « immigrés » sont pour la majorité des français, les seuls que l’on peut considérer comme immigrés ce sont les sans-papiers, mais ceux la bossent généralement dans le bâtiment voir en « restauration exotique » (chinois, turc, etc..).

      Ensuite le fait que 30% des jeunes votent FN, je n’y crois pas non plus, c’est trop énorme ce chiffre, ce n’est pas que je veux faire preuve de mauvaise foi, mais je ne connais personne en dessous de 30 ans qui vote FN dans mes connaissances.

    • Par Marianne (---.---.---.1) 10 avril 2012 16:22
      Marianne

      C’est un sondage du CSA dont le résultat est paru hier (voir article du Monde du 9 avril 2012)

      Marine Le Pen pourrait arriver en tête chez les jeunes

      LE MONDE | 09.04.2012 à 12h20 • Mis à jour le 09.04.2012 à 15h15

      Par Thomas Wieder

      Marine Le Pen pourrait arriver en tête chez les 18-24 ans ; 26 % d’entre eux seraient prêts à voter pour elle au premier tour de la présidentielle, selon une étude de l’institut CSA fondée sur un cumul de trois vagues successives d’intentions de vote réalisées du 12 au 28mars.

      Intentions de vote des 18-24 ans pour le premier tour de l’élection présidentielle de 2012. | Infographie « Le Monde »

      Selon CSA, Mme Le Pen devancerait d’un point François Hollande sur ce segment de l’électorat. Sur 100 électeurs âgés de 18 à 24 ans, le candidat PS obtiendrait aujourd’hui 25 % des voix, le président sortant Nicolas Sarkozy 17 %, Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) 16 % et François Bayrou (MoDem) 11%.

      Au cours des derniers mois, la candidate du Front national (FN) est celle qui a enregistré la plus forte progression auprès des 18-24 ans. Au quatrième trimestre 2011, ils étaient 13 % à se dire prêts à voter pour elle, selon CSA. Au sein de cet électorat, elle a gagné 13 points en quelques mois.

      Une hausse d’autant plus remarquable que, dans le même temps, les intentions de vote en faveur de la candidate du parti frontiste ont légèrement reculé dans l’ensemble de l’électorat, tous âges confondus, passant de 16 % à 15 % entre le quatrième trimestre 2011 et mars 2012.

      Parmi les candidats, MmeLePen n’est pas la seule à avoir, ces derniers mois, gagné d’importantes parts de marché auprès des jeunes électeurs. Ce phénomène concerne aussi, bien que dans une moindre ampleur, Jean-Luc Mélenchon. Fin 2011, le candidat du Front de gauche était crédité de 5% des voix parmi les 18-24 ans. Aujourd’hui, il recueillerait 16% dans cette frange de l’électorat.

      M. MÉLENCHON PROGRESSE AUSSI AUPRÈS DES 18-24 ANS

      Que la proportion des jeunes se disant prêts à voter pour M. Mélenchon ait augmenté ces derniers mois n’a rien d’étonnant, dans la mesure où lui-même a vu ses intentions de vote fortement progresser auprès de l’ensemble de l’électorat pendant cette période.

      Mais les chiffres sont éloquents : alors que le candidat du Front de gauche est passé de 5 % à 12 % chez les Français en général, il est passé de 5 % à 16 % chez les 18-24 ans. Au cours de la campagne, l’électorat de M. Mélenchon s’est donc rajeuni, tout comme celui de Mme Le Pen.

      Ces évolutions sont contraires à celles que l’on observe chez les deux favoris de la présidentielle. François Hollande, qui fait aujourd’hui quasiment jeu égal avec Mme Le Pen chez les 18-24 ans, était largement en tête dans cette catégorie au quatrième trimestre 2011.

      A l’époque, 39 % d’entre eux se disaient prêts à voter pour lui au premier tour. Ils sont aujourd’hui 25 %. Cette baisse de 14 points est deux fois plus importante que celle enregistrée par le candidat PS auprès de l’ensemble de l’électorat, passé de 34 % à 27 % des voix au premier tour entre le quatrième trimestre 2011 et mars 2012, selon CSA.

      « DÉCROCHAGE » POUR FRANÇOIS HOLLANDE

      Pour Anne Muxel, chercheuse au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et auteure d’Avoir vingt ans en politique (Seuil, 2010), ce recul s’explique : « Au début de sa campagne, M. Hollande a mis, comme jamais aucun candidat à la présidentielle ne l’avait fait avant lui, la jeunesse au cœur de son projet. Depuis, on l’entend moins sur ce thème, d’où le décrochage que l’on observe dans les enquêtes d’opinion. »

      Ces derniers mois, Nicolas Sarkozy a lui aussi perdu des points chez les plus jeunes. Au quatrième trimestre 2011, 19 % des 18-24 ans se disaient prêts à voter pour lui quand 26 % des Français se déclaraient en sa faveur.

      Aujourd’hui, 17 % d’entre eux voteraient pour lui, soit une baisse de deux points sur ce segment de l’électorat qui contraste avec la hausse, de deux points également, enregistrée par M. Sarkozy auprès de l’ensemble des Français entre fin 2011 et mars 2012, selon CSA.

    • Par Valeska (---.---.---.69) 10 avril 2012 16:43

      Mwé.. moi et les sondages.. bof bof.

      La plupart des 18-24 ans sont influencés par leurs parents de toutes façons, quand ils ont fait une demande de carte d’électeur, chose qui est loin d’être systématique.

    • Par Valeska (---.---.---.69) 10 avril 2012 16:48

      Il n’y a que 45 millions d’électeurs d’inscrits sur les listes, mais il n’y a pas 20 millions de français qui ont moins de 18 ans.

      Ceux qui ne votent pas ce sont majoritairement les inactifs (RSA, allocs..) et les 18-25 vivant encore chez leurs parents.

    • Par JL1 (---.---.---.183) 10 avril 2012 18:01
      JL

      Le message n’est pas que « les immigrés volent le travail des français », mais bien que « les jeunes croient que les immigrés volent le travail des français ». Nuance. Preuve que la propagande frontiste, ça marche.

      Dire que les jeunes votent comme leurs parents c’est assez nul. Est-ce que je dis moi, que les frontistes d’aujourd’hui sont les enfants des poujadistes d’hier ? Oui ? Ah bon.

    • Par Valeska (---.---.---.16) 10 avril 2012 19:44

      @JL. Pour la propagande frontiste, nous sommes d’accord, rien à ajouter.

      Pour les 18-24, je les connais, c’est pour ainsi dire ma génération (j’en ai 28), la plupart n’y connaissent rien en politique et quand ils votent, la plupart du temps ils font le même choix que les parents (gauche ou droite).

      Mais qu’importe, cette tranche d’âge représente un électorat léger.

    • Par titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:38

      @simir

      « J’étais un fonctionnaire en disponibilité à Télédifusion de France et quand j’ai réintégré pour partir à la retraite un jeune bac +2 a été embauché. »

      Moi je vous parle de la vraie vie.
      Parce que prendre l’exemple d’un « fonctionnaires en disponibilité » de TDF pour généralité, c’est quand même pas bien pertinent...

      C’est un peu comme si je vous disais que tous les francais travaillent 32 heures par semaines pour au moins 2500 euros bruts parce ca se passe comme ca dans le controle aérien.

       

    • Par titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:40

      @JL1

      Où avez vous vu que je parlais de fonctionnaire ?

      Il faut soit arrêter de picoler, soit apprendre à lire...

    • Par titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:46

      « La boucle est bouclée : à cause de vous titi, et de ceux qui parlent comme vous, idiots utiles de ce pouvoir prédateur, notre pays part en ruine. »

      Vu mes contributions aux finances du pays, je pense qu’au contraire que si tous les francais faisaient comme moi le pays serait bien loin de la ruine.

  • Par soubise (---.---.---.164) 9 avril 2012 20:42

    La dernière de sarko.

  • Par moebius (---.---.---.218) 9 avril 2012 21:33

    Un article qui vous reconcillie avec agora. J’ajouterais ce scandale..la majorité des français sont pris en otage par une campagne à la con qui tourne autour du trou du cul de 13 ou 15 % de monomaniaque decervelé qui serait la clef de cette election. Ce qui est une erreur stategique evidente mais obligé d’un gouvernement et d’une politique libérale en fin de course ici comme ailleurs et qui faute de ce « travailler plus pour gagner plus » et de l’amelioration de cette prospérité et de ce progrés qui fonde notre pacte social bet notre paiX civile’ n’a plus que le karcher et l’exclusion a nous proposer pour se reproduire et nous dominer encore un peu

  • Par moebius (---.---.---.218) 9 avril 2012 21:52

     et on ne peut etre que d’accord avec ce chat qui est coiffé d’un bonnet, il s’agit non seulement d’un vide sidéral mais de la pire des escroquerie electorales et de la pire des confiscations qui soit. Cette campagne est une grosse vache blonde qui nous merde dessus depuis le debut en agitant ses petits drapeaux..

  • Par modesto (---.---.---.52) 9 avril 2012 21:59
    modesto

    la politique de l’emploi de sarkozy, née il y a très peu de temps (en se rapprochant de la campagne pour son éventuelle réélection), est du pur enfumage. je m’explique.

    1. le coup de la tva sociale« , c’est un simple et terriblement efficace (d’un point de vue politique) tour de passe-passe, du storytelling qui raconte à qui veut bien le croire qu’il s’agit de social alors qu’il s’agit de déploiement fiscal pour compenser les manques à gagner de la politique fiscale à l’égard des plus fortunés.
    2. le futur hold-up programmé (pour l’après-présidentielle) sur les fonds de formation versés par les entreprises et gérés par les partenaires sociaux, serait une attaque sans précédent contre les acquis de la »nouvelle société", bâtie par des compromis dans les années 70 par un certain Jacques delors sous l’égide de chaban-delmas, qui a permis à des milliers de salariés de s’adapter au évolutions des entreprises et donc de ne pas perdre en employabilité.
    3. les exonérations de charges sociales sont une drogue facile et très dangereuse pour nos caisses de protection sociale qu’il nous faudra bien compenser (et qui va payer ?...). il est notable qu’aucun débat sur le déficit abyssal (cette fois-ci, c’est la fosse es Mariannes !) de la sécu n’a lieu en ce moment... payer du salaire avec de l’argent public est l plus ignoble saloperie de ces néo-libéraux sarkozystes qu’il nous faudra virer avec pertes et fracas, s’il le faut et vite !

    • Par titi (---.---.---.150) 9 avril 2012 22:46

      « les exonérations de charges sociales sont »

      L’incitation que sont les réductions de charges, de la même manière que les incitations fiscales sont un emplatre sur une jambe de bois.
      Le système est tellement complexe, tellement confiscatoire que les gouvernants ne savent plus quoi inventer pour donner l’impression de faire baisser la pression.

      Sauf que ce n’est que de la com’...
      De la com’ pour Sarko et sa clique à destination des gogos qui pensent qu’il fait qq chose pour l’économie.
      De la com’ pour Mélenchon et sa clique à destination des gogos qui pensent que c’est à cause de « cadeaux au riches » que le pays est dans la merde.

      Je prends la dernière feuille de paie d’un de mes salariés...

      « économies » liées aux heures supps déficalisées : 33 euros (pour 22 heures supp !!!)
      « économies » liées à la déduction Fillon : 37,96 euros
      Coût total après ces cadeaux : 3450.37 euros

      Les « cadeaux aux riches » c’est 2 % du cout... en clair rien à foutre...

  • Par titi (---.---.---.150) 9 avril 2012 22:01

    « Ce sont ces salaires bruts qu’il faut considérer pour considérer le »coût du travail« pour l’entreprise »

    Non.
    Ce qu’il faut considérer c’est le salaire brut annuel / valeur ajoutée annuelle.
    Et il y a fort à parier qu’un Allemand travaillant 1900 heures par an génère plus de valeur ajoutée qu’un Francais travaillant 1679 heures par an.

    Et Non.
    Ce sont bien les charges patronales + le salaire brut = le super brut qu’il faut prendre en considération.
    Ce qui est reproché aux charges patronales c’est tout simplement qu’elles sont un élément non maitrisé dans l’économie => on peut controler l’évolution de la masse salariale brut, mais on ne controle pas la masse salariale super brut.
    Ce qui est plutot gênant quand un banque demande un business plan à 5 ans...
    C

    • Par Marianne (---.---.---.1) 10 avril 2012 14:23
      Marianne

      Oui Titi, je parlais d’un salaire brut avec charges partonales, donc en effet super-brut !

      Il faut même regarder aussi la différence de couverture sociale. Par exemple en Allemagne une part plus importante que chez nous des complémentaires santé et retraites, assurances privées, est souscrite par les salariés, qui ont un salaire net un peu plus élevé mais qui doit ensuite servir à payer ces assurances.

  • Par titi (---.---.---.150) 9 avril 2012 22:03

    « Le raisonnement consistant à faire croire qu’il suffit de former les chômeurs »

    Là je suis d’accord.
    Notre système d’éducation est totalement déconnecté de la réalité économique.
    On continue à former des maitrises « psycho-sociaux-chose » inemployables, alors que l’économie a besoin de maçons.

    • Par modesto (---.---.---.52) 9 avril 2012 22:14
      modesto

      ce n’est pas si simple. ceux, comme moi, qui ont connu le chômage et une formation de reconversion peuvent dire combien c’est compliqué de se reconvertir avec une formation toute neuve, non éprouvée, et une identité longue à se réaménager pour investir de nouveaux espaces professionnels. sans compter les renoncements en termes de salaire, de lieu de vie, de conditions de vie, etc. 

      de tous les chômeurs qui seraient formés, seule une minorité s’en sortirait convenablement. 
      quant aux maçons et aux métiers en tension, regardez d’abord les conditions et vous comprendrez vite pourquoi vous n’y allez pas !!
    • Par titi (---.---.---.150) 9 avril 2012 22:29

      « quant aux maçons et aux métiers en tension, regardez d’abord les conditions et vous comprendrez vite pourquoi vous n’y allez pas »

      Sauf que si en plus d’être des metiers difficiles, ce sont des métiers qu’on apprend pas à l’école, il est clair qu’ils vont rester un bon moment « en tension ».
      Et puis ceux qui ne veulent « pas y allez », ce n’est pas en les formant pendant 2 ans en Deug de psycho que ca leur donnera du boulot.
      => apprentissage obligatoire en sortie de 3ème pour les élèves en difficulté.

    • Par Le matou (---.---.---.167) 10 avril 2012 13:56

      TOUT FAUX Titi. Le temps de travail annuel des salaréies allemands est inférieur à celui des français.
      En 2011, la durée hebdomadaire de travail pour un salarié allemand a pour la n ieme année consécutive diminuée et atteint maintenant 34, 5 heures par semaine.. Ils ne font même pas les 35 heures !

       Quelques chiffres issus du site de l’OCDE (Chiffres de 2000 - heures travaillées annuelles moyenne emploi salarié puis emploi total) :

      France / 1491 / 1591
      Allemagne / 1387 / 1473

       Chiffres de 2008 (emploi salarié puis emploi total, entre parenthèse le différentiel par rapport à 2000) :

      France / 1475 (-16) / 1560 (-31)

      Allemagne / 1353 (-34) / 1430 (-43)
      Aujourd’hui en 2011, le taux de chômage allemand est plus de 30 % inférieur au taux français (et il a baissé en Allemagne, alors qu’il a augmenté en France, et ce avant même la crise de 2007, mais après la loi TEPA qui a défiscalisé les heures supplémentaires...

      ça ne vous suffit pas ?
      Alors encore quelques chiffres à méditer pour vous :

      En 2009, (source OCDE), la durée hebdomadaire moyenne du travail de l’ensemble des actifs s’élevait à 38 heures dans notre pays, nettement supérieure à celle de nos voisins, Allemands (35,7 h), Suédois (36,3 h), Britanniques (36,6 h), Suisses (35,1 h), Norvégiens (33,9 h), Danois (33,7 h), et Hollandais qui, champions du temps partiel choisi, ont une durée hebdomadaire moyenne de 30,6 heures.

      Si les produits allemands se vendent bien, c’est parce que le « made in germany » est réputé pour sa qualité, et non parce que l’ouvrier qui l’a fabriqué travaille 42 heures par jour , 10 jours sur 7 et 60 semaines par an !

    • Par titi (---.---.---.180) 10 avril 2012 14:01

      Miaou la matou....

      Bah non... car vos chiffres intègrent les temps partiels.

      Ce qui n’est pas le cas des chiffres sur les couts salariaux apparaissant dans l’article.
      Ni des chiffres que j’indique... puisqu’il faut être cohérent...

    • Par titi (---.---.---.180) 10 avril 2012 14:03

      « Si les produits allemands se vendent bien, c’est parce que le »made in germany« est réputé pour sa qualité, et non parce que l’ouvrier qui l’a fabriqu »

      Ce qui rejoint la notion de « valeur ajoutée »que j’énoncais plus haut.

      Et qui relativise le salaire Allemand.

    • Par Le matou (---.---.---.167) 10 avril 2012 14:12

      Et pourquoi faudrait-il exclure les temps partiels du champ de l’économie ?
      Au contraire, il y a beaucoup de temps partiel en Allemagne, et cela explique en grande partie le faible taux de chômage.
      En France, les 35 heures ont permis de réduire les temps partiels, et par conséquent les écarts entre ceux qui travaillaient 39 h par semaine, et ceux qui travaillaient 15 h en « force d’appoint ».
      Il vaut mieux 3 personnes à 35 h que 2 personnes à 50 h et une 3e payée par les deux autres pour ne rien faire (chômage).

    • Par Le matou (---.---.---.167) 10 avril 2012 14:22

      Et sur la qualité, c’est pour cela que le « travailler plus pour gagner plus » de N. Sarkozy est une ineptie.
      Ce qu’il faut, c’est instiller une culture du travail bien fait. Or en France, le travail, c’est plutôt vite bâclé. Cela commence par restaurer la discipline à l’école et ne pas supprimer des postes de professeurs. Cela continue par préférer le sureffectif au sous-effectif (ce qu’ont fait largement les allemands avec le chômage partiel). Quand l’activité est faible, 2 personnes en temps partiel continuent de travailler, de se former et de progresser. Au contraire, si on vire une des deux personnes et on demande à l’autre de compenser par des heures supp, la personne virée perd peu à peu ses compétences, ne se forme plus, et la personne qui fait des heures supp fatigue et risque de commettre des erreurs, bref elle produit moins par heure travaillée et fait en plus de la non-qualité.
      Bref, ce qu’il faut faire en France, c’est tout le contraire de la politique de N. Sarkozy !

    • Par titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:15

      « Et pourquoi faudrait-il exclure les temps partiels du champ de l’économie ? »

      C’est pas moi qui exclu les temps partiel : c’est l’auteur dans son graphique sur les salaires.
      Donc si on est cohérent avec l’article on fait pareil.
      Sauf à comparer des choux et des navets...

    • Par titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:20

      « Il vaut mieux 3 personnes à 35 h que 2 personnes à 50 h et une 3e payée par les deux autres pour ne rien faire (chômage). »

      Sauf que c’est faux.

      Tout simplement parce que si il y a 100 heures de travail, il n’y a pas 105. Donc votre 3ème bonhomme ne fera pas 35 heures mais 30. Et donc il ne voudra pas d’un temps partiel.

    • Par titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:23

      « Ce qu’il faut, c’est instiller une culture du travail bien fait. Or en France, le travail, c’est plutôt vite bâclé. Cela commence par restaurer la discipline à l’école »

      Jusque là je suis d’accord...

      « et ne pas supprimer des postes de professeurs. Cela continue par préférer le sureffectif au sous-effectif »

      Là je ne suis pas d’accord. Il ne faut pas confondre quantité et qualité. Si la dicipline n’est pas appliquée à l’école c’est d’abord parce que les profs refusent de l’appliquer par refus de la sanction. Augmenter le nombre profs ne change rien..

  • Par BA (---.---.---.142) 9 avril 2012 22:35

    Mai 2007 : élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République.

     

    Chômage en France métropolitaine, sans compter les départements d’outre-mer :

     

    Catégories A, B, C, D, E :

     

    Mai 2007 : 3 632 400 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    Mai 2008 : 3 449 800 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    Mai 2009 : 4 044 100 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    Mai 2010 : 4 529 600 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    Mai 2011 : 4 665 600 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    Février 2012 : 4 887 300 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

     

    http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/xls/ser_nat_CVS-Wahl87-2.xls

     

    Evolution de mai 2007 à février 2012 :

    augmentation de 1 254 900 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    • Par Yohan (---.---.---.218) 9 avril 2012 22:49
      Yohan

      Et alors, vous croyez sérieusement que la gauche aurait fait mieux face à toutes ces crises ?

      Sérieusement ? 
    • Par Tall (---.---.---.2) 9 avril 2012 23:14

      Yohan

      oui, en régulant le système financier et en contrôlant les banques, il n’y aurait pas eu de crise du tout

      tiens, juste un exemple : tu sais ce que c’est une vente à découvert ?
      ça consiste à parier sur la baisse d’un titre, et s’il baisse, tu gagnes du blé
      c’est donc un truc qui permet de gagner du blé sur une firme ou un état qui boirait le bouillon
      tu vois le genre de perversité que ça peut amener ?
      c’est pour ça qu’en plein crash, fin 2008, ils ont interdit les ventes à découvert pendant un moment sur divers titres
      mais ils l’ont réautorisé + tard quand la crise était passée

      bref, la bourse actuelle est totalement immorale dans sa permissivité sur plein de trucs
      une vraie gauche ne permettrait jamais tout ça



    • Par Yohan (---.---.---.218) 10 avril 2012 00:47
      Yohan

      La France serait-elle isolée du reste du monde ? Hollande à sa place aurait fait pire (il suffit d’écouter ses paroles devant la City, qui en disent long sur la duplicité du bonhomme). Pour sûr, ce Hollande là aurait capitulé en rase campagne face à la difficulté du combat, ce que Sarko n’a pas fait...

    • Par Tall (---.---.---.236) 10 avril 2012 07:35

      Pour Hollande, je suis d’accord. Rien ne bougera avec lui.

      Mais Sarkozy ne combat pas le système, lui, il est carrément dans son camp.
    • Par simir (---.---.---.171) 10 avril 2012 08:34
      simir

      @ Yohan

      Oui la gauche aurait fait mieux. Sur la prévision de la crise Sarkosy a été d’une inefficacité totale.
      Un mois avant le déclenchement il en était encore à nous vanter les subprimes du système étasunien.
      D’autre part des économistes dont Viviane Forester ( l’Horreur Economique) avaient prévu cette crise. E Todd aussi
  • Par maxime (---.---.---.192) 10 avril 2012 00:37

    Tres bonne denonciation du systeme ubuesque qui gangrene la société depuis plus d e trente ans

    çà plait pas de dire les vérités que tout le monde connait mais par tabou se taisent

    on n a pas besoin de Sarko pour savoir que ce qu il dit n est qu une vérité qui blesse

    la preuve ?? ici les réactions réacs des fachos de gauche ; tant mieux et je félicite Sarko

  • Par maxime (---.---.---.192) 10 avril 2012 00:39

    j dore ceux qui elucubrent : « une vraie gauche » une vraie gauche !!!

    c est comme l arlesienne et çà donne bonne conscience aux professeurs du grand soir des utopitres

     

    bonne nuit !

  • Par Taverne (---.---.---.38) 10 avril 2012 10:56
    Taverne

    96 % de suffrages favorables ! Marianne, vous gardez vos trois A...

    Et comme tout va par trois comme la Sainte-Trinité après ce week end de résurrection pascale, j’ai composé 3 petits spots « Bayrou vote ». Pour vous redonner du courage... smiley
    http://tavernedespoetes.lesdemocrat...

    Je n’ai pas mis de musique ni de vidéo mais si quelqu’un veut en faire des clips vidéos, je peux aider au synopsis.

  • Par John_John (---.---.---.96) 10 avril 2012 13:10
    John_John

    C’est très vrai, le coût du travail n’est pas le problème majeur. La cause du chômage réside dans l’insuffisance de création d’entreprises et d’emplois pour compenser la dynamique de disparition d’emploi. 


    Relancer l’emploi passe donc par 1/ former les demandeurs d’emplois aux compétences recherchées par les entreprises en 2012 et 2/ recréer un climat propice au développement des entreprises et à la création de nouvelles entreprises ; c’est à dire baisser les impôts, simplifier les procédures et revoir les réglementations de manière à ce qu’elles incitent à la prise de risque au lieu de la décourager. 

    Tant qu’on continuera à décourager l’entrepreneuriat, à pousser les entreprises à se créer à l’étranger ou à délocaliser, faudra pas s’étonner du chômage !
  • Par Marianne (---.---.---.1) 10 avril 2012 14:25
    Marianne

    Pour les lecteurs du fil, je viens de publier la suite du feuilleton sur Agoravox, avec cette fois les propositions sur l’emploi du candidat Hollande :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/propositions-pour-l-emploi-de-114344

  • Par Traroth (---.---.---.105) 10 avril 2012 16:10
    Traroth

    Sarkozy a trouvé la bonne solution pour ne plus se faire prendre en train de ne pas tenir ses promesses de campagne : ne plus rien promettre ! Le « vide sidéral », c’est tout le programme de Sarkozy ! Et le pire, c’est que malgré ça, il progresse dans les sondages. A ce niveau, on ne peut même plus parler de « veaux »...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires