Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Propositions pour l’emploi de Nicolas Sarkozy : le vide sidéral (...)

Propositions pour l’emploi de Nicolas Sarkozy : le vide sidéral !

Le sujet du chômage, de la création d’emploi, devrait être le thème essentiel de la campagne. Malheureusement, les sujets de diversion fleurissent et l'emploi est insuffisamment traité par la presse et par les médias.Que proposent les candidats et sont-ils crédibles ? Commençons par le candidat sortant, Nicolas Sarkozy.

Selon Nicolas Sarkozy (voir sa lettre aux Français), c’est la dévalorisation du travail et de l’effort, la diminution du temps de travail (les 35 heures), la tentation de l’assistanat, la préférence pour des allocations et des subventions plutôt qu’une reprise effective du travail, ainsi que l’inadaptation des formations au besoin du marché du travail (seuls 10% des chômeurs suivent une formation, 500 000 offres d’emplois non pourvues) qui expliquent en partie la hausse du chômage. C’est aussi une baisse de la compétitivité relative de nos entreprises, comparée à nos voisins européens notamment allemands, à cause d’un coût du travail trop élevé, qui explique la dégradation de notre balance commerciale (baisse des exportations et hausse des importations), et serait la cause de fermetures d’entreprises et de destruction de nos emplois.

Nicolas Sarkozy propose donc essentiellement les mesures suivantes :

  • TVA sociale : report du coût des allocations familiales surla TVA(+1,6 point, passant de 19,6% à 21,2% en baissant en échange d’autant les charges sociales des entreprises, en vue de baisser le prix à l’exportation et de renchérir relativement les importations ;
  • Suppression de la prime pour l’emploi avec un allégement des charges sur bas salaires, compensée par une hausse des bas salaires ;
  • Obligation pour les chômeurs de longue durée de suivre une formation qualifiante et d’accepter une offre d’emploi correspondant à cette formation. Ce sujet pourra être tranché par référendum ;
  • Extension du travail le dimanche, pour booster la consommation ;
  • Exonération de charges sociales pour l’embauche de chômeurs de plus de 55 ans qui obtiennent un CDI ou un CDD de plus de six mois
  • Accords compétitivité-emploi au sein des entreprises pour décider de la durée du travail ;

On peut s’interroger sur l’efficacité de ses mesures sur l’emploi :

- L’argument visant le coût du travail en France, qui pénaliserait la compétitivité des entreprises françaises, ne tient pas : le coût du travail n’est pas plus élevé en France qu’en Allemagne, en Suisse, en Belgique, en Italie, dans les pays nordiques, qui ont à notre égard une balance commerciale excédentaire. Lorsque Nicolas Sarkozy utilise la comparaison des charges patronales avec l’Allemagne, c’est trompeur. Comme je l’ai expliqué dans un article précédent, il est vrai que globalement les charges patronales sont deux fois moins élevées en Allemagne qu'en France mais en revanche les charges salariales sont deux fois plus élevées en Allemagne qu'en France, car le salarié prend plus à sa charge sa protection sociale, mais en contrepartie il a un salaire net plus élevé qu'en France. De même que les impôts sont deux fois plus élevés en Allemagne qu'en France. Les salaires bruts avant prélèvement sociaux et fiscaux sont donc plus élevés en Allemagne qu'en France (+34%). Ce sont ces salaires bruts qu'il faut considérer pour considérer le "coût du travail" pour l'entreprise, et non simplement les charges patronales comme l'a fait Nicolas Sarkozy. De plus, le coût du logement étant 2 à 3 fois moins élevé en Allemagne comparé à la France, le niveau de vie moyen est plus élevé en Allemagne. C’est aussi ce qui explique que malgré une plus grande précarité de l’emploi en Allemagne et les plus bas salaires à 6 euros nets de l’heure contre 9 en France, les plus bas salaires arrivent à un niveau de vie équivalent.
Le niveau proposé de TVA sociale est trop faible pour être efficace. Environ 25% des biens importés et exportés sont constitués de coût du travail, donc 1,6% n’aurait qu’un impact de 0,4%. Il faudrait une hausse de TVA d’au moins 6% pour qu’il y ait un effet positif. De plus seulement 25% de l’économie touchée par cette mesure générale est concernée par les échanges commerciaux extérieurs, car elle s’applique aussi à tous les services, aux banques, à l’économie locale. En revanche l’impact négatif sur le pouvoir d’achat n’est pas neutre : les prix à la consommation augmenteront de 1,6%.

- Le raisonnement consistant à faire croire qu’il suffit de former les chômeurs (2,9 millions en catégorie A, 4,3 toutes catégories dont 1,8 inscrits depuis plus d’un an[1]) afin qu’ils puissent répondre aux offres d’emplois non pourvues (500 000), est fallacieux, ne pourrait s'appliquer qu'à peu de cas. Ce qu’il faut, c’est créer de nouveaux emplois pour remplacer les emplois supprimés. D'une part le chiffre de 500 000 offres vacantes n'est pas bon comme l’explique cet article, d'autre part les offres vacantes sont très majoritairement sur des postes non qualifiés qui n'entreraient pas dans ce cursus de formation : métiers de services aux particuliers comme serveur, animateur socioculturel, apprenti de cuisine et aide à domicile. Voir le rapport 2011 de Pôle Emploi sur les offres non pourvues, notamment pages 25-26, et son enquête sur les besoins de main d'œuvre.

pole emploi,emplois difficiles

- L’ouverture des magasins le dimanche ne fera pas plus consommer car à revenus égaux, les consommateurs dépenseront plus le dimanche en dépensant moins un autre jour. Au final cela déstabilise la vie de famille des travailleurs du dimanche.

Il n'y a rien dans ces mesures qui puisse véritablement créer de l'emploi, redynamiser l'économie, nos PME, ...

Je suis sidérée par le vide sidéral !


[1] http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/etudes-recherche-statistiques-de,76/statistiques,78/chomage,79/les-indicateurs-conjoncturels,264/la-derniere-publication-mensuelle,12768.html


Les réactions les plus appréciées


Réagissez à l'article

49 réactions à cet article

  • Pyrathome (---.---.---.109) 9 avril 2012 13:03
    Pyrathome

    Bonjour et merci de ce pertinent article !..

    Je suis sidérée par le vide sidéral !...

    Ce n’est plus du vide mais de l’escroquerie caractérisée !! c’est sidérant.....

  • Dupont Georges (---.---.---.78) 9 avril 2012 14:41
    Dupont Georges

    J’aime beaucoup le titre, mais on pourrai remplacer emploi par a peu prêt tous les sujets, sauf ceux concernant le portefeuille et privilèges de ses « amis »...

  • lebreton (---.---.---.174) 9 avril 2012 16:14

    J’evite de dire ce que je pense pour ne pas avoir le RAID parce que ces cons ne tuent pas que des mouches ,pourtant si le nabo revient ,je crois vraiment que la situation va être périlleuse ! 

  • 65beve (---.---.---.17) 9 avril 2012 17:41

    Bonsoir,

    L’allongement de la période travaillée à 62 ans avant la retraite n’est pas étrangère à l’augmentation catastrophique du chômage. (et pourtant nous n’en sommes qu’à 8 mois de plus par an pour le moment) !
    Quelqu’un qui ne part plus à la retraite ne libère pas un poste pour un demandeur d’emploi.

    cdlt.

    • titi (---.---.---.150) 9 avril 2012 22:24

      « Quelqu’un qui ne part plus à la retraite ne libère pas un poste pour un demandeur d’emploi. »

      Sauf que ce n’est pas comme cela que ca marche...

      La réalité c’est que la « génération Y » les entreprises n’en veulent pas.
      Donc si monsieur Dupont part à la retraite, il n’est pas remplacé. Point barre. Ou du moins pas en France. Donc il vaut bien mieux que monsieur Dupont garde son poste.

    • simir (---.---.---.171) 10 avril 2012 08:29
      simir

      Tout faux le titi

      J’étais un fonctionnaire en disponibilité à Télédifusion de France et quand j’ai réintégré pour partir à la retraite un jeune bac +2 a été embauché. 
      Les équipement ne s’auto maintiennent pas encore pour l’instant mais c’est pareil dans l’industrie si le carnet de commande est là faut du monde pour faire tourner les machines
    • JL1 (---.---.---.183) 10 avril 2012 09:24
      JL

      Bonjour simir,

      ce que dit titi - sauf erreur un soutien inconditionnel du pouvoir actuel -, nous interpelle : en effet, il écrit : « Puisqu’il n’est pas remplacé s’il part à la retraite, il vaut bien mieux que monsieur Dupont garde son poste ».

      Question à titi : il vaut mieux pour qui ? Pour lui ? Seul Mr Dupont peut le dire. Pour nous ? Vous admettez donc que Mr Dupont est plus utile en tant que fonctionnaire actif qu’en tant que retraité ?

      Donc son travail de fonctionnaire est utile. Maintenant que nous sommes d’accords, qu’est-ce qu’il vaut mieux : un jeune au chômage et un vieux qui bosse au delà de son temps, ou bien un vieux à la retraite et un jeune qui fait le boulot ? Pour moi, la réponse est claire.

      Savez vous que ce sont les jeunes qui sont les plus nombreux à voter pour Le FN ? Ce matin à la radio, il a été dit que 30% des jeunes s’apprêtent à voter pour Le Pen ! Motif invoqué ? Les immigrés prennent leurs boulots.

      La boucle est bouclée : à cause de vous titi, et de ceux qui parlent comme vous, idiots utiles de ce pouvoir prédateur, notre pays part en ruine.

    • Valeska (---.---.---.69) 10 avril 2012 15:23

      >> il a été dit que 30% des jeunes s’apprêtent à voter pour Le Pen ! Motif invoqué ? Les immigrés prennent leurs boulots.

      Je n’y crois pas un seul instant, c’est de la pure intox pour faire passer un message.

    • JL1 (---.---.---.183) 10 avril 2012 15:45
      JL

      @ Valeska,

      Ha oui ? Quel message, selon vous ?

    • Valeska (---.---.---.69) 10 avril 2012 16:12

      Le message est que les immigrés volent le travail des français, mais ça ne veut rien dire à la base, car les « immigrés » sont pour la majorité des français, les seuls que l’on peut considérer comme immigrés ce sont les sans-papiers, mais ceux la bossent généralement dans le bâtiment voir en « restauration exotique » (chinois, turc, etc..).

      Ensuite le fait que 30% des jeunes votent FN, je n’y crois pas non plus, c’est trop énorme ce chiffre, ce n’est pas que je veux faire preuve de mauvaise foi, mais je ne connais personne en dessous de 30 ans qui vote FN dans mes connaissances.

    • Marianne (---.---.---.1) 10 avril 2012 16:22
      Marianne

      C’est un sondage du CSA dont le résultat est paru hier (voir article du Monde du 9 avril 2012)

      Marine Le Pen pourrait arriver en tête chez les jeunes

      LE MONDE | 09.04.2012 à 12h20 • Mis à jour le 09.04.2012 à 15h15

      Par Thomas Wieder

      Marine Le Pen pourrait arriver en tête chez les 18-24 ans ; 26 % d’entre eux seraient prêts à voter pour elle au premier tour de la présidentielle, selon une étude de l’institut CSA fondée sur un cumul de trois vagues successives d’intentions de vote réalisées du 12 au 28mars.

      Intentions de vote des 18-24 ans pour le premier tour de l’élection présidentielle de 2012. | Infographie « Le Monde »

      Selon CSA, Mme Le Pen devancerait d’un point François Hollande sur ce segment de l’électorat. Sur 100 électeurs âgés de 18 à 24 ans, le candidat PS obtiendrait aujourd’hui 25 % des voix, le président sortant Nicolas Sarkozy 17 %, Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) 16 % et François Bayrou (MoDem) 11%.

      Au cours des derniers mois, la candidate du Front national (FN) est celle qui a enregistré la plus forte progression auprès des 18-24 ans. Au quatrième trimestre 2011, ils étaient 13 % à se dire prêts à voter pour elle, selon CSA. Au sein de cet électorat, elle a gagné 13 points en quelques mois.

      Une hausse d’autant plus remarquable que, dans le même temps, les intentions de vote en faveur de la candidate du parti frontiste ont légèrement reculé dans l’ensemble de l’électorat, tous âges confondus, passant de 16 % à 15 % entre le quatrième trimestre 2011 et mars 2012.

      Parmi les candidats, MmeLePen n’est pas la seule à avoir, ces derniers mois, gagné d’importantes parts de marché auprès des jeunes électeurs. Ce phénomène concerne aussi, bien que dans une moindre ampleur, Jean-Luc Mélenchon. Fin 2011, le candidat du Front de gauche était crédité de 5% des voix parmi les 18-24 ans. Aujourd’hui, il recueillerait 16% dans cette frange de l’électorat.

      M. MÉLENCHON PROGRESSE AUSSI AUPRÈS DES 18-24 ANS

      Que la proportion des jeunes se disant prêts à voter pour M. Mélenchon ait augmenté ces derniers mois n’a rien d’étonnant, dans la mesure où lui-même a vu ses intentions de vote fortement progresser auprès de l’ensemble de l’électorat pendant cette période.

      Mais les chiffres sont éloquents : alors que le candidat du Front de gauche est passé de 5 % à 12 % chez les Français en général, il est passé de 5 % à 16 % chez les 18-24 ans. Au cours de la campagne, l’électorat de M. Mélenchon s’est donc rajeuni, tout comme celui de Mme Le Pen.

      Ces évolutions sont contraires à celles que l’on observe chez les deux favoris de la présidentielle. François Hollande, qui fait aujourd’hui quasiment jeu égal avec Mme Le Pen chez les 18-24 ans, était largement en tête dans cette catégorie au quatrième trimestre 2011.

      A l’époque, 39 % d’entre eux se disaient prêts à voter pour lui au premier tour. Ils sont aujourd’hui 25 %. Cette baisse de 14 points est deux fois plus importante que celle enregistrée par le candidat PS auprès de l’ensemble de l’électorat, passé de 34 % à 27 % des voix au premier tour entre le quatrième trimestre 2011 et mars 2012, selon CSA.

      « DÉCROCHAGE » POUR FRANÇOIS HOLLANDE

      Pour Anne Muxel, chercheuse au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et auteure d’Avoir vingt ans en politique (Seuil, 2010), ce recul s’explique : « Au début de sa campagne, M. Hollande a mis, comme jamais aucun candidat à la présidentielle ne l’avait fait avant lui, la jeunesse au cœur de son projet. Depuis, on l’entend moins sur ce thème, d’où le décrochage que l’on observe dans les enquêtes d’opinion. »

      Ces derniers mois, Nicolas Sarkozy a lui aussi perdu des points chez les plus jeunes. Au quatrième trimestre 2011, 19 % des 18-24 ans se disaient prêts à voter pour lui quand 26 % des Français se déclaraient en sa faveur.

      Aujourd’hui, 17 % d’entre eux voteraient pour lui, soit une baisse de deux points sur ce segment de l’électorat qui contraste avec la hausse, de deux points également, enregistrée par M. Sarkozy auprès de l’ensemble des Français entre fin 2011 et mars 2012, selon CSA.

    • Valeska (---.---.---.69) 10 avril 2012 16:43

      Mwé.. moi et les sondages.. bof bof.

      La plupart des 18-24 ans sont influencés par leurs parents de toutes façons, quand ils ont fait une demande de carte d’électeur, chose qui est loin d’être systématique.

    • Valeska (---.---.---.69) 10 avril 2012 16:48

      Il n’y a que 45 millions d’électeurs d’inscrits sur les listes, mais il n’y a pas 20 millions de français qui ont moins de 18 ans.

      Ceux qui ne votent pas ce sont majoritairement les inactifs (RSA, allocs..) et les 18-25 vivant encore chez leurs parents.

    • JL1 (---.---.---.183) 10 avril 2012 18:01
      JL

      Le message n’est pas que « les immigrés volent le travail des français », mais bien que « les jeunes croient que les immigrés volent le travail des français ». Nuance. Preuve que la propagande frontiste, ça marche.

      Dire que les jeunes votent comme leurs parents c’est assez nul. Est-ce que je dis moi, que les frontistes d’aujourd’hui sont les enfants des poujadistes d’hier ? Oui ? Ah bon.

    • Valeska (---.---.---.16) 10 avril 2012 19:44

      @JL. Pour la propagande frontiste, nous sommes d’accord, rien à ajouter.

      Pour les 18-24, je les connais, c’est pour ainsi dire ma génération (j’en ai 28), la plupart n’y connaissent rien en politique et quand ils votent, la plupart du temps ils font le même choix que les parents (gauche ou droite).

      Mais qu’importe, cette tranche d’âge représente un électorat léger.

    • titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:38

      @simir

      « J’étais un fonctionnaire en disponibilité à Télédifusion de France et quand j’ai réintégré pour partir à la retraite un jeune bac +2 a été embauché. »

      Moi je vous parle de la vraie vie.
      Parce que prendre l’exemple d’un « fonctionnaires en disponibilité » de TDF pour généralité, c’est quand même pas bien pertinent...

      C’est un peu comme si je vous disais que tous les francais travaillent 32 heures par semaines pour au moins 2500 euros bruts parce ca se passe comme ca dans le controle aérien.

       

    • titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:40

      @JL1

      Où avez vous vu que je parlais de fonctionnaire ?

      Il faut soit arrêter de picoler, soit apprendre à lire...

    • titi (---.---.---.150) 13 avril 2012 01:46

      « La boucle est bouclée : à cause de vous titi, et de ceux qui parlent comme vous, idiots utiles de ce pouvoir prédateur, notre pays part en ruine. »

      Vu mes contributions aux finances du pays, je pense qu’au contraire que si tous les francais faisaient comme moi le pays serait bien loin de la ruine.

  • soubise (---.---.---.164) 9 avril 2012 20:42

    La dernière de sarko.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès