• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qu’est-ce que c’est que ça ?

Qu’est-ce que c’est que ça ?

Trioxyde d’antimoine, diisocyanate de toluène, aminobiphényl-4, trans-pentyl-cyclohexyl-4, tétrachloréthanes, acétone, résine d’acrylique, polymère fluoré d’amiante, azotyle de benzène, nitrile benzoïque, béryllium et composants, tétrachlorure de carbone, chlorofluorocarbones, chloroforme, chrome et composants, cobalt et composants, essence de cône, cyanite, acétamide de méthyle, formamide de méthyle, épichlorohydrine, éthers de glycol, benzène d’halogène, naphtalènes d’halogène, halons, paradichlorobenzène, composés de chlorure d’ammonium liés, hexachlorobutadiène, indium, carbone de plomb, hydrocarboné de plomb, sulfate de plomb, méthylbenzène (toluène), molybdène, composés organostanniques, rhénium, rubidium, samarium, strontium, tellérium, thallium et composants, acétate de vinyle, etc. 

Alors c'est quoi, cette liste à la Prévert, la poésie en moins ?

Les trouvailles d'un savant fou ? Le contenu des poubelles des laboratoires de recherche sur les armes chimiques de l'armée américaine ? La décharge de Naples gérée par la mafia ?

Point du tout.

C'est juste le contenu de votre matelas tout nouveau tout beau que vous venez d'acheter à grands frais.

Ces substances, censées lutter contre les taches, l’usure, l’oxydation, les odeurs, les acariens, les puces, les fourmis et le risque d’incendie (et pourquoi pas la fièvre aphteuse et les cors au pied), vous allez les respirer huit heures par nuit pendant quatorze ans, jusqu'à ce que votre matelas n'en contienne plus une molécule, et c'est alors que vous achèterez un nouveau matelas contenant les mêmes substances augmentées d'un certain nombre que nos savants fous n'auront pas manqué de mettre au point d'ici là, du moins si vous avez survécu jusque là.

Vous allez les respirer, c'est sûr.

Mais les exhaler, c'est improbable.

Elles vont bien plutôt se loger (après passage dans votre sang par lequel elles pourront provoquer divers cancers dans tout l'organisme) dans toutes les cellules de votre corps, et en paticulier dans vos précieuses cellules cérébrales, leur faisant perdre petit à petit toutes les caractéristiques qui font de vous un être sensé, pensant, créatif, et utile à la société.

Il ne faut pas chercher beaucoup plus loin la raison de l'augmentation fantastique des cas d'Alzheimer, que l'on peut rencontrer aujourd'hui dès 13 ans.

Ajoutez à ces substances les perturbateurs endocriniens, genre bisphénol A et beaucoup d'autres moins connus, les hormones contenues dans votre alimentation, les toxiques qui font partie de vos vaccins (aluminium, mercure, formaldhéhyde, et 60 autres), les phtalates (entre autres) sur les jouets de vos enfants ; et vous avez un ensemble tout à fait complet pour assurer une dépopulation générale dans les années qui viennent, après avoir transformé la moitié de la population en une armée de zombies gâteux. L'avantage est que ceux-là seront bien incapables de protester.

Si ces substances sont dans votre matelas, alors c'est indiqué sur l'etiquette, direz- vous ?

Point du tout.

En plus des secrets de fabrication qu'il faut bien protéger, il y a le risque de voir chuter la vente de literies, et déjà, ma pauvre dame, qu'on n'en change que tous les quatorze ans, on va pas encore inquiéter le bon peuple avec ça...

D'ailleurs, il n'y en a pas que dans votre matelas, de ces substances : il y en a aussi plein vos vêtements, vos draps, vos rideaux, vos fauteuils, vos tapis, vos moquettes, vos voitures, les jouets des petits, afin que pas un instant de votre journée un seul membre de votre famille ne soit privé de cette imprégnation maléfique (ni des bienfaits de la science).

 

Vous allez mal dormir, cette nuit, je le sens.

Eh bien tant mieux. Vous avez assez dormi comme ça.

Parce que demain, vous allez commencer à vous renseigner sérieusement sur ce qu'on fait de vous, malgré vous, contre vous. Et vous allez préparer, le goudron et les plumes. Mais peut-être aussi la corde, et les piques, comme à la Bastille.

Pour en savoir plus (beaucoup plus), rendez-vous ici :

http://www.alterinfo.net/24-heures-sous-influences-comment-on-nous-tue-jour-apre%CC%80s-jour_a101829.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 mai 2014 11:59

    Oui, ça fiche la trouille. Sans être biologiste ou chimiste, on n’a pas de mal à imaginer que ce ne doit pas être bon pour notre corps et santé. Il est évident pour moi que nombre de pathologies proviennent de cet environnement.
    Merci à l’auteur pour ces informations.

    Maintenant, la (les) question qui en découle, c’est : Quelles sont les solutions ? Quels produits ne sont pas, ou moins, pollués ? Comment se préserver ?

    Celui qui fournira des listes exhaustives ... sera béni du reste de l’humanité.


    • ralph 3 mai 2014 11:46

      Voilà les solutions que j’ai trouvé et que j’applique à moi-même :
      1) Renforcer ses propres défenses immunitaires.
      La Nature nous a fourni un outil qui sait se défendre très bien tout seul si on fait le minimum pour ne pas le détruire complètement.
      Et cela avant que l’homme de cromagnon eut accès à la faculté de Médecine.
      - par un taux normal de vitamine D et C.
      la vitamine D par une exposition au soleil la plus régulière possible (20 minutes/jour).
      la vitamine C se trouve dans beaucoup d’aliments crus.
      2)Le sang du corps humain doit être alcalin et non acide !!
      La nourriture doit être donc aussi alcaline (légumes, verdures)
      Les viandes, fromages, laitages sont acidifiants : à force de trop forcer l’organisme
      n’en peut plus et les maladies dites « de civilisation » se déclenchent.
      Les cellules cancereuses, par ex, se developpent dans un milieu acide, voir les
      travaux du Dr Otto Warburg, prix Nobel en 1931.
      D’autres facteurs peuvent aggraver la situation (manque totale d’exercice, dépressions etc), je schématise un peu, juste pour donner l’idée.
      Il n’y a que trois éléments que nous faisons rentrer dans notre corps :
      -l’air, par la respiration ;
      -l’eau qu’on boit ;
      -la nourriture ;
      cela va de soi qu’il faut qu’ils soient le plus sains possibles.
      Importante aussi la qualité du sommeil : c’est dans le sommeil que le corps se régénère.
      Bon, voilà, ce n’est que du bon sens en fin de comptes, à développer selon
      sa curiosité et son temps disponible (mais le sujet est très important, pour soi-même et
      pour les proches qui veulent bien suivre qq conseils de base.

      Bonne continuation


    • doctorix doctorix 3 mai 2014 12:52

      Tout cela est très juste. En particulier en ce qui concerne le taux de Vitamine D. J’ai pu vérifier que la plupart de mes patients sont en déficit s’ils ne prennent pas de complément (je donne 5 gouttes de zyma D chaque jour, soit 1500 Unités, et c’est à peine suffisant). L’hiver, c’est encore pire.

      Les statistiques disent que 75 % des gens sont en déficit (moins de 30),et 25% en carence grave (moins de 10 ou 15). Certains préconnisent 4000U/jour.
      Rappelons que «  L’OMS recommande des apports quotidiens en vitamine D de 5 µg (soit 200 unités internationales », ce qui est un vaste foutage de gueule : l’OMS se préoccupe de votre santé comme d’une guigne, et les agents des laboratoires infiltrés en son sein tiennent essentiellement à ce que vous restiez malades pour pouvoir écouler leurs produits. Et donc nombre de ses préconnisations visent à vous maintenir en mauvaise santé (vaccins y-compris).
      Rappelons aussi que le surdosage est quasiment impossible : certains ont pris 10.000 unités par jour sans souci (ce que je ne recommande pas).
      Enfin la diabolisation du soleil et l’usage des crèmes filtrantes a fait beaucoup de mal sur ce plan.
      La Vit D n’est pas seulement essentielle au métabolisme calcique, mais aussi à tout le système immunitaire, ce qui inclut infections et cancer.

    • foufouille foufouille 2 mai 2014 12:53

      il y en a aussi dans la bouffe et les médocs, des saloperies

      j’ai que des vieux vetements et draps. cela fait que j’évite ces merdes
      surtout les étiquettes faites avec du plastique recyclé


      • juluch juluch 2 mai 2014 13:02

        Waou !! 


        Ou avez vous acheté ce matelas que j’y aille pas !!!!

        • doctorix doctorix 2 mai 2014 13:32

          Mais tous sont dans ce cas, mon pauvre Monsieur. Dunlopillo, Epeda, et tout ce qui vient de Chine. Pas tous les produits dans chaque, mais plusieurs à coup sûr.

          Il ne vous reste plus qu’à trouver un artisan qui travaille la bonne laine de nos moutons, et il y en a encore quelques-uns, et qui vous fasse un bon vieux matelas en toile rayée, avec tous ses bourrelets.
          En plus, c’est recyclable : on débourre la laine tous les 5 à 10 ans, on en rajoute un peu de fraîche, on change la toile, et c’est reparti.
          Et, au moins dans un premier temps, qu’est-ce que c’est comfortable, à la fois moelleux et ferme !
          C’est pas donné, mais c’est pas beaucoup plus cher. Et en plus, c’est SAIN.
           Six millions de matelas par an qui ne devraient rien à l’importation ni à la chimie, pas sûr que Montebourg ait créé autant d’emplois.

        • juluch juluch 2 mai 2014 14:31

          Vu que je dois changer le mien, je vais regarder attentivement les étiquettes....


          J’ai appris un truc aujourd’hui....merci à vous pour l’info.  smiley

        • doctorix doctorix 2 mai 2014 14:52

          Vous ne trouverez rien sur les étiquettes, je l’ai expliqué.

          Il y a la loi, et puis ce qu’on en fait (cf. les OGM, à propos desquels il n’y a pas d’obligation de mention).
          Cela confirme que s’il n’y avait rien à cacher, il n’y aurait pas de problème d’étiquetage.
          Et même si on affichait sur l’étiquette : « contient du XYZ », vous ne seriez pas plus avancé, parce que personne ne sait ce que fera cette molécule (inconnue de tout le monde quant à ses effets, y-compris de ses inventeurs fous)) sur votre organisme dans les trente ans qui viennent.
          C’est exactement comme pour les vaccins, qui sont testés sur quelques jours (quelques semaines quand tout va bien) alors que leurs effets peuvent apparaître au bout de plusieurs années. C’est pourquoi, dans les effets indésirables, vous ne voyez jamais que « possibilité de rougeur au point d’injection », alors que 800 effets secondaires sont possibles, dont de nombreuses maladies neuro-dégénatives extrêmement graves.
          Je pourrais vous en dire bien davantage sur les vaccins (qui m’interessent autrement plus, et que je connais parfaitement, assez pour y avoir renoncé), mais il y a sur agoravox une armée de chiens de garde qui m’empêchent depuis toujours de publier sur ce sujet.
          Si ce sujet vous intéresse, c’est le moment et l’endroit pour me poser des questions, car jamais un de mes articles sur les vaccins ne sera publié, alors que nous sommes des centaines, voire des milliers à penser comme moi. C’est-à-dire à faire honnêtement notre travail, dont le premier objectif est de ne pas nuire.

        • foufouille foufouille 2 mai 2014 15:37

          pour les vaccins, des tas de site plus ou moins sérieux en parle. certains sont même délirant


        • doctorix doctorix 3 mai 2014 21:10

          Eh bien regardez celui-ci, et dites-moi si c’est délirant :


          Syndrome de Stevens Johnson. 
          Si je pouvais publier la photo de cette enfant abimée à jamais par le vaccin, vous auriez des nausées.
          Au moins regardez-là, et venez m’en reparler.

        • doctorix doctorix 3 mai 2014 21:24

          Voilà, rien que pour vous, et pour les trois jours qui viennent, j’ai changé mon logo.

          C’est un syndrome de stevens johnson survenu 48 heures après vaccination.
          Est-ce que ça vous parle ?

        • leypanou 2 mai 2014 15:40

          Merci doctorix pour cette info. Une preuve de plus de notre sous-information ou désinformation dans beaucoup de domaines.

          Chaque citoyen informé peut déjà agir dans son coin, mais l’effet de masse est difficile à atteindre. Avec le marché transatlantique, ce sera encore pire car la France sera inondée de produits etats-uniens aux normes états-uniennes, entre autres des produits contenant des OGM non étiquetés.


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 2 mai 2014 18:45

            Excellent ! ça réveille ! Merci !


            • alinea Alinea 2 mai 2014 19:49

              Un bon hamac et on en parle plus !
              quoique : "Elles vont bien plutôt se loger (après passage dans votre sang par lequel elles pourront provoquer divers cancers dans tout l’organisme) dans toutes les cellules de votre corps, et en particulier dans vos précieuses cellules cérébrales, leur faisant perdre petit à petit toutes les caractéristiques qui font de vous un être sensé, pensant, créatif, et utile à la société."  je ne risque pas grand chose !! smiley
              Quant aux vaccins, jamais vacciné mon fils ; traumatisé à vie pour tous les tracas que cela lui a causé à l’école !!!!


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 mai 2014 20:06

                Un bon peoue (péoué) ,natte tahitienne en pandanus pour dormir sur la terrasse des potes en cas de bringue ,ou pour voyager entre les îles sur les goelettes à pas cher ... smiley Testé ,approuvé !


              • alinea Alinea 2 mai 2014 20:14

                C’est quoi le « pandanus » ? une espèce de sagne ?



              • alinea Alinea 2 mai 2014 21:51

                Bien sûr Alex ! et ça rapproche !



                • Ruut Ruut 3 mai 2014 06:10

                  Il faudra bientôt faire des fermes souterraines pour être sur de cultiver du Bio sans le gène Terminator (de stérilité).


                  • Le421 Le421 3 mai 2014 09:09

                    Ce qui m’impressionne le plus, c’est le niveau d’inconscience/résignation des citoyens moyens...
                    Le petzouille d’Aquitaine qui fait venir en fraude d’Espagne du MON810 et le sème illégalement trouve inadmissible que des gens responsables fassent une razzia dans son champ pour faire respecter la loi...
                    Et le bon peuple, dans une grande partie, de s’indigner contre cette inqualifiable « violation de propriété »...
                    La propriété, dans nos contrées, c’est sacré !!
                    Ben non, ben non !! Vous faites ce que vous voulez chez vous (quoique, même les tuiles, c’est les autres qui décident du type et de la couleur) tant que ça ne mets pas les autre en danger...


                    • prolog 3 mai 2014 09:54

                      On croit tellement aux experts qu’on a du mal à admettre qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’ils font : médecins, labos pharmaceutiques, agro alimentaire, chimistes...
                      Ils en savent suffisamment pour créer des tas de produits mais jamais assez pour savoir ce que ca fera aux consommateurs, ni comment ces produits se combinent entre eux, ni les effets dans le temps...et c’est pas leur boulot de toute façon.
                      Mais on a la tête tellement ravagée qu’on est mort de peur si on ne va pas chez le dealer de cacheton. C’est fort.


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mai 2014 10:41

                        Bonjour doctorix,
                        je pense que ce cocktail méritait d’être répété :" Trioxyde d’antimoine, diisocyanate de toluène, aminobiphényl-4, trans-pentyl-cyclohexyl-4, tétrachloréthanes, acétone, résine d’acrylique, polymère fluoré d’amiante, azotyle de benzène, nitrile benzoïque, béryllium et composants, tétrachlorure de carbone, chlorofluorocarbones, chloroforme, chrome et composants, cobalt et composants, essence de cône, cyanite, acétamide de méthyle, formamide de méthyle, épichlorohydrine, éthers de glycol, benzène d’halogène, naphtalènes d’halogène, halons, paradichlorobenzène, composés de chlorure d’ammonium liés, hexachlorobutadiène, indium, carbone de plomb, hydrocarboné de plomb, sulfate de plomb, méthylbenzène (toluène), molybdène, composés organostanniques, rhénium, rubidium, samarium, strontium, tellérium, thallium et composants, acétate de vinyle...« avec un bon ami nous faisons parfois ce constat : un bon verre d’eau pure de mon puits devant un bon feu de cheminée est un luxe des plus simples à vivre à la campagne...et l’été il m’arrive de coucher dehors, nu sur un drap de lin bourré de hautes herbes sèches fauchées dans la prairie...le bonheur n’est pas sophistiqué, ni artificiel.
                        Pour info : »la très influente association de l’industrie biotechnologique « Biotechnology Industry Organisation  » ( BIO ) dont fait partie le géant Monsanto :http://www.blog-runner.com/le-traite-transatlantique-un-typhon-qui-menace-les-europeens,a4218834.html


                        • njama njama 5 mai 2014 15:46

                          @ doctorix

                          Une question simple que je me pose sans avoir jusqu’à présent trouvé de réponse à ce problème.

                          Il est très facile d’obtenir « une solution » chimique ayant une concentration voulue, ou même de calculer très précisément les volumes des différents solutés pour obtenir une solution saturée, en sorte qu’elle soit parfaitement homogène et que la composition soit titrée selon ce que l’on souhaitait.
                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Concentration_molaire

                          Partant de là, nous pouvons la diviser en doses de volumes souhaités dont nous pouvons savoir avec certitude que les compositions chimiques seront strictement identiques. Auquel cas nous connaissons mathématiquement ce qui est injecté.

                          Avec des produits organiques vivants nous dit-on, ce n’est pas si simple, et je pense même que c’est irréalisable d’obtenir un résultat qui serait parfaitement homogène
                          Vous voyez où je veux en venir doctorix ... les vaccins sont faits d’un popote de particules organiques (bactéries, virus affaiblis, inactivés ... multipliés et cultivés sur des cellules clonées), auxquels sont ajoutés des éléments chimiques (en solution ? ) ... , MAIS comme il n’y a pas de dissolution (ou si peu), et qu’il y a aussi des questions de masses qui interviennent, (celles des matières organiques, des particules de métaux lourds, lesquels pourraient être mal tolérées à certaines doses toxiques ... comment peut-on être certain qu’une dose de vaccin serait identique à une autre ?

                          A mon avis, personne ne peut prétendre et prouver que ces popotes vaccinales seraient parfaitement homogènes ?

                          Conséquences, peut-être que dans un même lot, ou une série de lots, certaines doses seraient plus toxiques que d’autres dans un même lot, et d’autres moins actives, voire même pur « placebo » peut-être (?).

                          Même si l’on nous garantit que la fabrication a été identique, que les volumes sont identiques, cela ne veut pas dire que les « concentrations » de produits actifs seraient identiques et/ou conservés de façon identique. Ceci pouvant peut-être expliquer certains accidents vaccinaux, du moins ce pourrait être une piste d’explications (?)


                          • doctorix doctorix 5 mai 2014 16:44

                            Les vaccins se présentent par lots, normalement de composition identique, mais certains lots peuvent être ratés, contaminés, que sais-je ?

                            Mais le problème essentiel n’est pas là.
                            Le problème est que nous ne sommes pas, pas encore, des clones.
                            Nos origines sont identiques dans nos caractères principaux, mais dans l’ensemble nous sommes très différents les uns des autres sur le plan immunologique par exemple, et nos réactions peuvent être tout à fait différentes vis a vis de tel ou tel composant.
                            Ainsi, nous sommes capables de nous débarrasser (par chélation) du mercure s’il n’est pas trop abondant.
                            Le problème est que 1% de la population n’en est pas capable, et c’est génétique.
                            Comme au départ, nous ne savons pas qui, et que nous ne faisons aucun test pour le savoir, ce 1%-là va voir apparaître l’autisme, qui sera considéré soit comme un accident de parcours, soit comme une coïncidence, alors qu’il était inéluctable pour ce 1% concerné (l’autisme est passé d’une fréquence de 1/10.000 à plus de 1/100, et n’existe pas chez les Amish, qui ne se vaccinent pas).
                            Voyez ici les dégâts du mercure sur les neurones :
                            D’ailleurs le mercure a été abandonné dans le ROR, mais il a sévi longtemps.
                            Il en est de même avec l’aluminium (toujours bien présent, lui) : certains vont développer une myofasciite à macrophages, alors que le même lot de vaccin injecté à d’autres ne provoquera aucun effet indésirable, en tout cas pas celui-là.
                            C’est vrai, chaque effet indésirable est assez rare pour réussir à ne pas incriminer le vaccin (sauf pour l’alu, ça chauffe très fort pour lui ces temps-ci).
                            Mais comme il y en 800 possibles, le risque est de 4/5 d’avoir au moins un problème. 
                            Et comme l’efficacité est quasi nulle, où serait l’intérêt, d’échanger une bonne vieille rougeole (hypothétique et bénigne) contre un autisme (bien réel et gravissime), ou une grippe contre une myofasciite ou un Guillain Barré ?

                          • njama njama 5 mai 2014 17:40

                            merci pour la réponse

                            par lots, normalement de composition identique

                            Je suis d’accord que ce n’est pas la question primordiale, mais je ne pense pas que l’on puisse affirmer que la composition soit purement identique. Forcément il y a des dépôts de produits (organiques ou chimiques, ou les deux ), les doses de vaccins ne sont pas des « solutions » au sens chimique.

                            mais certains lots peuvent être ratés, contaminés, que sais-je ?

                            Quand ça fait scandale, c’est ce qu’ils font comme après les décès de jeunes filles en Espagne suite au Gardasil. Ils ont retiré « les lots incriminés »
                            http://www.infovaccin.fr/espagne_retrait_vaccins.html

                            pourquoi les ont-ils retirés ? c’est qu’ils ne sont pas eux-mêmes sûrs de ce qu’il font. Et que ça coûtait moins cher sans doute que de laisser traîner le scandale

                            Gardasil les victimes s’accumulent, mais il est toujours vendu et remboursé, sous la « haute surveillance » de l’Afssaps.
                            par Sylvie Simon
                            Lundi 26 mars 2012

                             Les dernières données du VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System ) sont de plus en plus inquiétantes : En août 2011, on comptait 23 388 victimes, dont 763 infirmes et 103 décès, en octobre, elles étaient 23 982, 780 infirmes et 104 décès, et en novembre, 24 184 victimes, 789 infirmes et 108 décès, sans compter les quelque 5 000 victimes, n’ayant toujours pas récupéré leurs fonctions normales. Enfin, aux dernières nouvelles, en mars 2012 il y avait 25 132 victimes, dont 110 décès et 826 infirmes.
                            http://www.sylviesimonrevelations.com/article-les-victimes-du-gardasil-s-accumulent-mais-il-est-toujours-vendu-et-rembourse-sous-la-haute-sur-102321683.html

                            ça fait frémir !!! au niveau du raisonnement global aussi d’ailleurs, puisque dans la logique « utilitariste » anglo-saxone de « santé publique », celle du bénéfice-risque, on mettra en avant que le vaccin a permis de protéger des centaines de milliers de jeunes femmes, et ces « quelques » victimes seront assimilées dans ce macabre calcul - comme pour tous les accidents vaccinaux - à un inévitable dommage collatéral ... au regard du bien (humanitaire ?) apporté au plus grand nombre. Dans la doctrine du bonheur de Bentham, l’objectif est atteint : Ce qui est « utile » désigne ce qui contribue à maximiser le bien-être d’une population. « le plus grand bonheur du plus grand nombre ».

                            C’est par ailleurs une grosse arnaque de présenter le vaccin Gardasil comme vaccin « contre le cancer du col de l’utérus » ??? . Les hommes aussi sont porteurs de papillomavirus, il faudrait vacciner aussi les hommes puisque qu’on nous dit que c’est MST mais « cancer du col de l’utérus » c’est beaucoup plus vendeur !

                            Depuis Pasteur on essaie de nous présenter la vaccination comme étant scientifique, ou de la justifier scientifiquement, alors qu’à la base elle n’est qu’une recette de rebouteux. La première expérimentation remonte en 1721 et la première publication à 1724 bien avant Jenner (1796)

                            (j’avais développé dans une série de commentaires dans la suite de ce sujet sur le Gardasil http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/generalisation-du-vaccin-150760 )

                            voir Par njama (---.---.234.130) 17 avril 17:42

                            GENÈSE AFRICAINE DE LA VACCINATION

                            Lors d’une variole épidémie en 1721 à Boston , il a inoculé environ 248 personnes [4] en appliquant pus d’une variole mal pour une petite plaie sur les sujets, une méthode auraient déjà été utilisée en Afrique. Initialement, il a utilisé la méthode sur deux esclaves et son propre fils, qui avait 13 ans à l’époque. Il s’agissait de la première introduction de vaccins au États-Unis . Un esclave africain nommé Onésime a enseigné l’idée à Cotton Mather , l’influent ministre puritain de la Nouvelle-Angleterre.

                            En 1724, Boylston s’est rendu à Londres , où il a publié ses résultats sous forme de récit historique de la petite vérole inoculée dans la Nouvelle-Angleterre, et est devenu un membre de la Société royale deux ans plus tard. Par la suite, il est retourné à Boston.


                          • doctorix doctorix 5 mai 2014 23:24

                            Ce que vous dites est tout à fait juste : non seulement le gardasil ne protégera personne de quoi que ce soit, mais il sera le plus grand scandale sanitaire de tous les temps :


                          • njama njama 6 mai 2014 00:39

                            le cas du Dr Dalbergue, c’est idem avec les questions nucléaires ... il n’y a que l’omerta
                            Merci à votre courage, à lui comme à vous d’être « lanceurs d’alerte » ...

                            Je n’ai personnellement absolument rien à craindre de « passer pour » un activiste anti-vaccin, ce que je ne suis pas car je n’aborde pas frontalement la question sous cet angle (même si au final cela revient un peu au même), car en fait je défends surtout la liberté conscience, donc l’éducation, la liberté vaccinale, le libre consentement du « patient » en toutes connaissances de causes des effets secondaires possibles ... (ce qui est 100 % conforme à la déontologie d’Hippocrate, mais en complète contradiction avec l’obligation vaccinale) .

                            Je suis conscient que légalement on ne peut rien me reprocher d’avoir des opinions qui ne soient pas dans l’air du temps, des opinions que l’on pourraient qualifier « d’hérétiques » vu qu’il y a comme une sorte de religion, particulièrement avec Pasteur qui est notre Staline français de la vaccination, une religion d’admettre par doctrine (car les raisonnements sont loin d’avoir de la rigueur scientifiques) que les vaccins seraient des panacées miraculeuses.

                            Je ne vois pas comment l’on pourrait m’atteindre dans ma vie, ce qui me laisse une très bonne marge de liberté d’expression. Symboliquement pour imager, David contre Goliath d’une certaine manière, je suis très petit, ils sont très grands mais ne me font pas peur.

                            Il y avait déjà un petit moment que nos échanges ne s’étaient pas croisés, depuis la lamentable campagne de la pandémie contrôlée H1N1 Bachelot ... et je suis très ravi de vous avoir recroisé sur ce fil.

                            Merci doctorix de nous accompagner sur AV !


                          • doctorix doctorix 6 mai 2014 06:04

                            J’ai jeté un oeil sur l’ensemble de vos articles également, et nous sommes sur la même ligne, je crois.

                            Moi, c’est mon âge et la proximité de ma retraite qui me protègent un peu.
                            Mais j’ai déjà du affronter le conseil de l’ordre après mes publications sur le H1N1 il y a 4 ans, c’est alors que je découvrais les secrets des vaccins, et je n’y allais pas de main-morte sur le forum de Marianne.
                            Un confrère cardiologue, un vieux con qui croyait tout savoir, et qui sévissait aussi sur ce site, mais en défendant bec et ongles la vaccination, avait porté plainte auprès du conseil national, qui avait redescendu la plainte à mon conseil départemental.
                            Convocation de celui-ci : « oui, vous allez être présenté devant les 23 membres du conseil, ce que vous dites est scandaleux, etc... »
                            J’ai répondu au président : « OK, mais je vous préviens : quand j’aurai parlé une heure devant les 23, au moins 15 d’entre eux renonceront définitivement à la vaccination ».
                            Un peu plus tard, la convocation s’est réduite à un entretien avec le président et son secrétaire...
                            J’ai parlé une heure, ils ont emporté chacun un bouquin (qu’ils ne m’ont toujours pas rendu d’ailleurs), et ont conclu : « D’accord, on vaccine trop, et trop tôt. Mais soyez plus modéré ». Ce fut là toute ma condamnation. J’ai d’ailleurs répondu qu’il ne fallait surtout pas compter sur ma modération, qui, au vu de ce que je savais et continuais d’apprendre, s’apparentait à une complicité de crime contre l’humanité.
                            Comme quoi le changement des mentalités est bien en route, et que nous ne travaillons pas pour rien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès