Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Quand la sous-traitance fait ses preuves

Quand la sous-traitance fait ses preuves

Bonjour tout le monde.

Certains d'entre vous lisent peut-être le journal LE PARISIEN 77. Ci-dessous un article paru dans l'édition de ce samedi 23 janvier qui m'agace profondément car toute la vérité n'y est pas.
Lisez-le !

L'employé de Coliposte piégé par les caméras


Un employé de la plate-forme de tri Coliposte à Moissy Cramayel a été arrêté jeudi soir, vers 23h30, pour un vol qu'il est soupçoné d'avoir commis la veille sur son lieu de travail. L'un de ses responsables s'est aperçu qu'il manquait des colis. En regardant las bandes de vidéosurveillance, il a alors vu un employé des quais de chargement déchirer certains paquets et s'emparer du contenu qu'il cachait dans ses vêtements : bijoux fantaisie, palettes de maquillage, t'shirts ...
Les objets dérobés ont été retrouvés au domicile du suspect, un habitant d'Evry (Essonne) de 37ans. Il a nié le vol et juste reconnu avoir ouvert certains colis pour voir ce qu'il y avait dedans. Il sera convoqué ultérieurement devant le tribunal.

 

Loin de moi de stigmatiser qui que ce soit, et des postiers indélicats cela existe certes. Mais en l'occurrence il ne s'agit pas là d'un agent de LA POSTE, ni un fonctionnaire, ni un contractuel en CDI, pas même d'un intérimaire (hé oui, les feues PTT ne sont plus ce qu'ils étaient) mais un personnel d'un entreprise que COLIPOSTE a engagée et qui, depuis le 6 janvier, travaille dans les murs de mon établissement Un seul objectif, faire des économies en réduisant la masse salariale.

La première étape a été le recours à l'intérim qui s'est depuis largement développé et élargi. Au début cela ne s'est pas fait sans accros sur le plan probité, le chef de centre de l'époque reconnaissant lui-même avoir "recruté une bande organisée". Depuis, le tri sur le volet est un peu plus strict, mais surtout, ces "collègues" intérimaires se sont "fidélisés" et quelques-uns ont commencé en 2008/2009 et sont toujours là .... c'est dire que l'emploi est bien nécessaire et ceux-ci pourraient être en CDI.

Ces embauches d'intérimaire sont pléthore à LA POSTE, dans tous les services, y compris aux guichets. Quant à la sous-traitance .... particulièrment dans les agences Coliposte elle est la règle. Ces entreprises qui répondent aux appels d'offre du Groupe LA POSTE serrent les prix au maximum pour obtenir les contrats et leurs personnels sont payés au lance-pierre.

Bref cela m'énerve ... et cet article du PARISIEN jette une nouvelle fois le discrédit sur des agents de LA POSTE.

J'attends de ma hierarchie qu'elle rétablisse la vérité dans le même journal par un communiqué .... mais je doute fort qu'elle le fasse. Ceci dit j'ai interpellé directement mon chef d'établissement à ce sujet.

Bonne journée ... quand même

Patrice T


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • leypanou 28 janvier 18:01

    La sous-traitance, c’est l’avenir du capitalisme. C’est à peu près ce que le MEDEF appelle le contrat projet : on fait appel à vous juste pour un projet. A la fin, si vous êtes docile et malléable, on renouvelle, sinon, on prend une autre personne et cela peut durer plusieurs années en divers endroits.

    Demandez aux informaticiens : chaque fin de mission est une nouvelle recherche d’emploi. Et passée la cinquantaine, les offres se raréfient (les donneurs d’ordre préfèrent prendre des sous-traitants jeunes, de moins de 35 ans).

    Et la précarisation de la fonction publique fait partie du programme de N Sarkozy.


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 28 janvier 19:26

      @leypanou
      Vous n’achetez du pain que quand vous en mangez. Si vous faites un régime sans pain, ou que vous préférez le pain d’un autre boulanger vous n’en achetez plus ou pas au même.

      Vous amener votre voiture à un garagiste qu’en cas de panne. Ou bien, pour faire une révision. Devrait-on, sous prétexte que cela pourrait prouver que vous en avez toujours besoin, vous obliger à aller toujours dans le même garage régulièrement ...

      Pourquoi voudriez-vous qu’une entreprise agisse différemment ?

      Dans un rapport marchand, chacun apporte un service en échange d’un autre ou d’une valeur correspondante (salaire, prix ...). Tant que cette règle est respectée, que personne n’est flouée dans la libre transaction, je ne vois pas ce que vous pouvez lui reprocher.

      Le pire, serait de vous obliger d’aller toujours chez le même commerçant, avec la même régularité.

      En revanche, vous avez raison de déplorer la difficulté de trouver un emploi : Quand on est jeune, quand on est vieux, quand on n’est pas assez diplômé, quand on est trop diplômé ...

      Peut-être devriez-vous regarder quels sont les pays où il y a le moins de chômage (Suisse, Suède, Nouvelle-Zélande, Hong-Kong ...) et de voir qu’ont ces pays en commun concernant le droit du travail, la liberté qui y est pratiquée, est-ce que ce sont des pays plutôt socialiste ou plutôt libéraux. Puis vous pourrez conclure vous même. Pas quel régime est un paradis sur terre, ça n’existe pas, mais quel est celui qui fonctionne le mieux, ou est le moins pire.


    • gogoRat gogoRat 29 janvier 18:07

      @leypanou , @jesuisunhommelibre

      - Encore un fois, là aussi, il serait temps de cesser de se cacher derrière son ombre. (Les libéraux, les capitalistes, les communistes, les socialistes ... n’accepteront jamais plus que leurs ’ennemis’ la perspective de remettre en question leur idéologie en regard de l’Histoire ou même de l’actualité : ils rétorquent systématiquement que les expériences vécues ne sont pas le vrai libéralisme, le vrai capitalisme, le vrai communisme, le vrai socialisme ...)
       
       La sous-traitance se traite en dessous de quoi ? Si ce n’est en dessous de la mascarade démocratique ! 
       Dès lors qu’un statut est toléré, et même revendiqué, il s’agit littéralement d’un droit différent qui clive les gens entre des contextes et expériences de vie (univers parallèles) fondamentalement différents : les projections mentales pour imaginer la situation de son presque-prochain-mais-sous-autre-statut ne sont pas des faits.
       Dès lors, même avec la meilleure bonne foi possible de part et d’autre, toute idée de solidarité ne peut plus être qu’une chimère, que des gens différents par leur non égalité en droit ne peuvent pas partager concrètement. (Serait-il vraiment besoin de détailler ? )
       
       Peu importe alors de quel côté peuvent être les avantages ou inconvénients liés à ces droits différents. Il est nécessaire de constater qu’un déséquilibre d’un côté ou de l’autre est inévitable. Pire : assumer ce manquement à la promesse démocratique d’une égalité en dignité (donc en droit et en devoir) revient à assumer un mensonge (Intention manifeste de tromper : de faire passer une promesse pour une autre en dévoyant le sens des mots. -égalité - démocratie ). On prétend viser une démocratie en établissant une aristocratie (au sens étymologique) !
       
       Rappel :
       ne pas s’y tromper (soi-même ou en trompant son alter-ego), le mérite et l’excellence ne sont pas exclus par l’objectif démocratique. La ’nuance’ réside juste dans une question de priorité. (’Il faut être juste avant d’être généreux, comme on a des chemises avant d’avoir des dentelles’). L’aristocratie assure d’abord une reconnaissance officielle de ’mérite’ (à ceux qui prétendent en décider), avant de partager le pouvoir de décision politique ; tandis que la démocratie devrait d’abord assurer l’égalité en dignité et en pouvoir de décision citoyenne, avant que chacun (de façon individuelle, en son for intérieur) ne décide individuellement des mérites qu’il veut bien reconnaître chez autrui ( En remarquant l’impossibilité logique d’une vertu dictée par la loi.
      ie : par exemple, une ’générosité’ exigée par la loi finira par empêcher de distinguer l’élan du cœur du bestial calcul dicté par la peur du gendarme).


    • gogoRat gogoRat 29 janvier 18:17

      ... d’où ma réaction :
      Intéressant !

      • ’Suisse, Suède, Nouvelle-Zélande, Hong-Kong ...
        qu’ont ces pays en commun concernant le droit du travail ?’

      • « La sous-traitance, c’est l’avenir du capitalisme. » ?
       
       ’considérer d’abord les faits ’ ? ( cf B. Russell)
       
       Je persiste et signe (en gardant un anonymat démocratique smiley) )
       Chaque prétendu ’constat’ n’est jamais que la formulation d’une interprétation !
       
       Le fait-interprétation que le présent témoignage d’opinion retient, c’est que
       aucun des pays cités en exemple n’a retenu le principe de droits du travail différenciés entre fonctionnaires ’statufiés’ et travailleurs ’infoutus de réussir les concours’ et forcément ’jaloux’ d’avantages (probables - fantasmés ?) consubstantiels à ces statuts anti-démocratiques  !
       

    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 28 janvier 18:09

      Et ceux-là, ce sont aussi des intérimaires ?

      Dordogne : l’agent de la Poste avait effectué des retraits frauduleux pour 60 000 euros

      http://www.sudouest.fr/2013/12/12/l-agent-de-la-poste-avait-effectue-des-retraits-frauduleux-pour-60-000-euros-1257367-1733.php

      Agen. La postière avait détourné 90 000 euros

      http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/16/1819689-agen-la-postiere-avait-detourne-90-000-euros.html#xtor=EPR-1

      Taverny : la conseillère de La Poste aurait escroqué huit personnes âgées

      « pour un préjudice estimé à environ 1,4 millions d’euros. »

      http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/taverny-la-conseillere-de-la-poste-aurait-escroque-huit-personnes-agees-30-04-2014-3807593.php

      Fondeyre. L’employé de la Poste piochait dans les colis

      http://www.ladepeche.fr/article/2014/06/05/1894623-fondeyre-l-employe-de-la-poste-piochait-dans-les-colis.html#xtor=EPR-1

      Charente-Maritime : la Poste a été braquée et l’employée piquait dans la caisse

      http://www.sudouest.fr/2014/11/26/charente-maritime-elle-ne-dit-pas-qu-elle-a-ete-braquee-car-elle-meme-piquait-dans-la-caisse-1748848-1391.php

      Le directeur courrier de La Poste a fait du covoiturage avec sa voiture de fonction

      http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/10/2194639-directeur-courrier-poste-fait-covoiturage-voiture-fonction.html#xtor=EPR-1

      La postière pillait les Livrets A

      http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/15/2256027-la-postiere-pillait-les-livrets-a.html#xtor=EPR-1

      Pau : les postiers volaient dans le courrier

      http://www.sudouest.fr/2012/12/06/postiers-imposteurs-900292-4344.php

      (au tribunal, pour leur défense, ces titulaires, dont une avec plus de 25 ans d’ancienneté, ont déclaré : « mais tout le monde le fait ! »)

      Et ceux-là, ce sont ceux qui sont pris.



      • PATRICE T PATRICE T 28 janvier 18:33

        @ben_voyons_ !
        Ais-je dit que tous les postiers étaient probes ? non ?
        Les articles que vous citez ne sont peut-être pas tous le reflet de l’exacte réalité des faits.


      • Spartacus Spartacus 28 janvier 18:09

        Étonnant cette mentalité de caste corporatiste qui dégueule sur les employés des entreprises extérieures qui travaillent chez elle.....


        Encore plus de la part d’un militant syndical qui déontologiquement devrait avoir de la compassion et du respect pour les salariés non statutaires extérieurs.

        Encore plus étonnant la hiérarchie entre "fonctionnaires, contractuel en CDI (mais pas en CCD ???) Intérimaires et salariés d’’une autre entreprise.

        Quand chacun sait que dans cette entreprise une caste de privilégiés fonctionnaires phagocyte les privilèges aux détriments des autres salariés contractuels.

        Que cette caste favorisés vole publiquement le contribuable en prenant des retraites chapeau de masse à la vue de tous (90% des fonctionnaires se font une promotion statutaire 6 mois avant la retraite pour se gaver d’une retraite qui ne correspond pas à leur vrai carrière de travail mais d’une supercherie de connivence).

        • PATRICE T PATRICE T 28 janvier 18:31

          @Spartacus
          Relisez ce que j’ai écrit ..... et parlez uniquement de ce que vous connaissez et vivez au quotidien
          Quand je dis que que ces « nouveaux collègues » sont payé au lance pierre suis-je égoïste ?
          Je lis régulièrement vos « contributions » vous passez votre temps à vomir sur tout et tout le monde quitte à vous contredire sur un même sujet
          alors vos opinions ....


        • toubab 28 janvier 23:40

          @PATRICE T
           Sur ce type de Troll , il y a un article dans ce même numéro de A.V , c’est un Spartacus de foire

           à « neuneu »


        • Spartacus Spartacus 28 janvier 23:40

          @PATRICE T


          Je connais parfaitement la poste, si ce n’est mieux qu’un salarié, en ayant été un client majeur et ayant une vue extérieure.
          De la direction à coté de la gare Montparnasse aux centres de tri en passant par les petites postes.

          Je ne vous ai pas dit que vous êtes « égoïste » mais discriminant. 
          Quand à l’expression sur leur rémunération, c’est un jugement de valeur péjoratif qui n’a rien de compatissant.

          Soyez honnête sans vous mentir. 
          Est ce faux mon affirmation du détournement de masse avec le coup du chapeau ? 

          Je dis des vérités qui dérangent les castes. Vous le voyez bien. Ce n’est pas vrai peut être ?


        • Trelawney Trelawney 28 janvier 18:20

          Si les entreprises robotisent à outrances les plateformes logistiques, ce n’est pas pour faire des économies de salaires, c’est pour limiter les vols.

          Amazone à robotisé à 100% une plateforme et se retrouve avec un cout de colisage 1.15 fois plus cher qu’une plateforme avec effectif, mais à réduit ses vols de 100% ce qui fait qu’elle est gagnante à la fin.

          Idem pour la Redoute qui conserve son personnel mais qui ce dernier ne touche plus les articles (cette prestation est 100% automatisée).

          La poste aussi a ce problème ce serait mentir que de le niais. Idem pour les société de transports. Quant à nos dockers mieux vaut ne pas en parler


          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 28 janvier 18:46

            Déjà en 1939-1944, des préposés aux colis postaux avait pris l’habitude de détourner les colis destinés aux soldats français prisonniers en Allemagne.
            Pour leur consommation personnelle ?
            Pas du tout.
            Pour la revente, bien sûr.
            Et tous ceux qui ont été pris ont été condamnés à des peines bien plus sévères que celles décernées actuellement.

            Les vols ont été tellement nombreux qu’une loi a été promulguée :
            Loi du 12 août 1942 : répression des vols de colis ou d’objets adressés au prisonniers de guerre (JORF du 21 août 1942, page 2859)
            http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000515398&categorieLien=id

            A noter que les vols de colis étaient aussi bien commis par des agents des P&T que par des agents de la SNCF, les colis transitant essentiellement par le rail.

            Un scandale a éclaté en région parisienne vers 1943 avec le démantèlement d’un réseau impliquant non seulement des fonctionnaires des P&T voleurs mais les receleurs et revendeurs, tous membres de l’éducation nationale, professeurs du second degré !!!
            Source : presse papier de l’époque, non disponible sur le net...

            Internet livre quand même quelques faits oubliés :
            « Un chapitre concerne l’« explosion de vols de colis alimentaires à la SNCF et aux PTT  ». »
            [...]
            "Mais des dizaines de milliers de colis ne parvinrent jamais à leurs destinataires. Entre 6000 et 7000 agents de la SNCF furent révoqués pour vol. Ces vols sont souvent effectués dans le but de satisfaire les besoins personnels mais ils ont aussi alimenté d’importants trafics de marché noir « Ces vols constituent un véritable scandale et apparaissent totalement immoraux dans la mesure où les colis sont destinés à des populations le plus souvent nécessiteuses, ou à des soldats en captivité  »."
            Source :Fabrice GRENARD
            Les scandales du ravitaillement. Détournements, corruption, affaires étouffées en France, de l’Occupation à la guerre froide

            Payot, 2012, 294 pages, 23 €.
            http://clio-cr.clionautes.org/les-scandales-du-ravitaillement.html#.VqpRuU_kV9k


            • Garibaldi2 29 janvier 15:49

              @ben_voyons_ !

              Pourquoi ne pas avoir aussi cité, du même auteur : ’’La situation de pénurie favorise certaines catégories qui se trouvent avantagées par leur situation de producteur (agriculteurs) ou de vendeur (commerçants) (…) Les catégories ouvrières, les employés et petits fonctionnaires constituent au contraire les professions qui connaissent les conditions les plus difficiles de la période’’.


            • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 10:35

              Alors comme ça les employés malhonnêtes seraient des intérimaires et les vrais postiers propres et intègres ? Même si vous dites ne pas avoir voulu dire ça, c’est ce qui ressort, et vous devriez avoir honte ! HONTE !
              Vous devriez être bien contents déjà d’avoir les intérimaires jetables pour vous donner un coup de main, et puis, en tant que syndicaliste, n’est-il pas de votre rôle d’oeuvrer pour que les intérimaires finissent par obtenir un CDD, ou alors j’ai rien compris au syndicalisme ?


              • DOMMANGET 29 janvier 19:25

                Bon article même si le spartacus n’aime pas

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès