• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand le capitaine François Fillon veut faire sombrer la France avec (...)

Quand le capitaine François Fillon veut faire sombrer la France avec lui

La conférence de presse de François Fillon ce mercredi, a été une mise en scène catastrophique de sa déchéance. Son meeting ce jeudi... de la même teneur. Deux moments clés pour cette présidentielle, symboliques d'une campagne présidentielle caractérisée par une grande pauvreté politique.

François Fillon a d'abord insinué un complot généralisé venant d'un système "médiatico-judiciaire." Outre le fait qu'il utilise ces mêmes médias pour "feuilletonner" sa triste campagne, François Fillon pense qu'il a tout intérêt à se poser comme la victime d'un système. Il faut dire que les renoncements idéologiques - entre ses propos de campagne lors de la primaire de la droite et ses discours de candidat "officiel" à la présidentielle - l’embarrassent. Sa stratégie est devenue extrêmement simpliste : Les idées ? en faire fi. Désormais, l'équipe Fillon utilise l'élément de langage de la "résistance". Une "résistance" contre un système sans visage mais tellement "anti-Fillon"... C'est ainsi demander aux Français de faire de l'élection présidentielle, un choix entre un acte de "résistance", en lui accordant l'immunité présidentielle, ou le choix de l'extrême droite et du populisme (entendez par là, Macron et Mélenchon - car oui, chez les "supporters" Fillon, on croit dur comme fer que Macron et Mélenchon ont les mêmes objectifs politiques). Réduire le débat à du vide, voici donc la tactique de François Fillon. D'ailleurs, il use d'un autre élément de langage : se proclamer "anti-système". Assez cocasse, quand on pense que, légal ou pas, F. Fillon a tant abusé dudit système pour avoir employé - en tant qu'élu de la République - à outrance, des membres de sa famille ou, en tant que ministre, s'être fait payer des voyages, aux frais du contribuable, entre Paris et son château dans la Sarthe...

Finalement, quand F. Fillon appelle à manifester dans la rue, ce dimanche 5 mars, il personnifie davantage la campagne. Un appel à protester contre le système judiciaire et médiatique, soutenu par "La Manif pour Tous"... Là encore, les idées sont oubliées... L'objectif est clair : forcer son camp à le soutenir malgré l'immoralité de ce pour quoi il est accusé. Une tentative qui se solde, pour l'instant, par une déchirure au sein de son parti. En outre, cet appel contre l'institution judiciaire, une institution républicaine, instaure un climat quasi insurrectionnel. Il appelle les Français à se déchirer, et cela pour assouvir ses propres intérêts personnels. Alors même qu'un candidat à la présidentielle devrait s'attarder à rechercher l'intérêt général et national... Volonté mégalomaniaque d'un candidat à bout de souffle... et sans idées.

 

Billet également disponible sur le blog de Jonas : http://leblogdejonas.kazeo.com/quand-le-capitaine-francois-fillon-veut-faire-sombrer-la-france-avec-l-a128681538


Moyenne des avis sur cet article :  2.18/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • oncle archibald 4 mars 09:59

    Au contraire de ce que vous avancez Fillon était le seul à avoir un programme clair et cohérent, et le calendrier de « l’affaire Fillon » a été indiscutablement très étudié pour faire en sorte qu’il soit empêtré dans les ennuis juridico-médiatiques et empêché de l’exposer.


    Il n’en reste pas moins vrai que l’incohérence entre le personnage irréprochable qu’il avait choisi de mettre en scène et la réalité d’un homme politique « comme les autres » qui n’hésite pas à mettre les doigts dans le pot de confiture à l’occasion lui sera fatale. Il a très peu de chances d’être élu et si par extraordinaire il l’était il ne pourrait pas mettre en œuvre son austère projet.

    Son orgueil démesuré l’empêche de se rendre à l’évidence et de s’avouer vaincu, ce qui fait bien l’affaire de tous ceux qui n’ont aucune solution crédible à proposer pour remettre notre économie en marche, démarche qui reste pourtant indispensable pour faire reculer le chomage et permettre de nouveaux investissements publics ou privés.

    • foufouille foufouille 4 mars 11:02

      @oncle archibald
      cela montre surtout le vrai visage de la droite : 1158 signatures qui soutiennent un pourri.


    • berry 4 mars 12:25

      @foufouille
      Faut relativiser, cette affaire, c’est peanuts.
      Déjà, les emplois fictifs, c’est pas ce qui manque.
      L’ensemble des sénateurs occupent des emplois fictifs. Ils ne servent à rien, puisque les lois sont votées en deuxième lecture à l’Assemblée.
      Les députés eux-mêmes ne servent pas à grand chose, les lois sont préparées à l’Elysée et dans les ministères.
      Sans parler du parlement européen, les décisions sont prises dans d’autres institutions européennes non élues.
      Alors un emploi fictif de plus ou de moins....
       
      Les français feraient mieux de s’intéresser à des sujets plus importants.
      Faut se méfier aussi des pays qui mettent sans cesse la morale en avant, comme la Suède. Là-bas, les ministres se font virer pour une note de restaurant abusive, mais ça n’empêche pas le pays d’être géré en dépit du bons sens par une clique mondialiste qui trahit les intérêts du pays.
      Les émeutes ethniques à Stockholm la semaine dernière :
       https://www.youtube.com/watch?time_continue=98&v=10Z2x1JgAVg


    • foufouille foufouille 4 mars 13:26

      @berry
      désolé mais c’est un minimum à demander surtout qu’une petite entreprise ou simple particulier qui oublie de déclarer ou fait une erreur, il morfle grave.
      marre des magouilles et de la france d’en haut.


    • Fanny 4 mars 21:05

      @oncle archibald

      Question : l’élection se jouera-t-elle sur l’économie (austérité - statu quo - Keynes et tentative d’annulation de la dette avec pression sur l’UE) ou plutôt sur l’identité – sécurité – refus du multiculturalisme ?

      Les deux sans doute, mais où est la priorité pour les électeurs ?


    • Le421 Le421 5 mars 13:44

      @berry
      L’ensemble des sénateurs occupent des emplois fictifs...

      Je vote pour un type qui veut changer tout ça.
      Point.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 mars 13:54

      @Le421

      L’ensemble des sénateurs occupent des emplois fictifs... Je vote pour un type qui veut changer tout ça.

      Mouais, je vois.
      Vous allez voter pour un type que veut supprimer les sénateurs maintenant qu’il ne l’est plus !
      Et un type qui proposera de supprimer les parlementaires européens quand il ne le sera plus...


    • Massada Massada 4 mars 10:11

      Normal, Fillon en bon catholique il refuse de se retirer à temps ...


      • eric 4 mars 13:35

        @Massada
        Là, vous parlez sans savoir, au contraire, pour autant que je sache, c’est même la seule contraception permise aux papiste. En revanche, vous devriez changer votre pseudo pour « la poutre », car,

        Piria Veribia est la 1ère des 613 Mitsvoth. La transgresser, c’est transgresser une Mitsvath Assé.
        D-ieu souhaite voir le monde se peupler ainsi que le dit le prophète Isaïe le dit au chap. 45, vers. 18.

        Et je ne vous parle pas des autres prescriptions du genre comment saisir sa verge pour pisser sans risquer de s’exciter soi même, qui, même pour un protestant très respectueux du judaïsme, rappelle étrangement les prescriptions musulmanes sur « comment se torcher pour pouvoir néanmoins manger avec ses doigts... » et autres joyeusetés de ces religions très ritualistes, et il faut bine le dire ancrée dans le passé et la recherche de ne surtout pas ressembler aux autres, voir les approcher.


      • jeanpiètre jeanpiètre 4 mars 18:30

        @eric
        dieu : encore un emploi fictif....


      • Daniel Roux Daniel Roux 4 mars 10:28

        L’affaire Fillon a le mérite de révéler la réalité du personnage à ceux qui n’avaient pas encore compris à qui ils avaient affaire.

        Les 5 ans pendant lesquels il a sévi comme Premier ministre ne laissaient pourtant aucun doute sur son caractère. C’est bien à cause de lui que notre pays se retrouve relégué en 3ème division qui n’est pas celle d’honneur.

        Un homme qui préfère favoriser ses intérêts personnels aux dépens de sa famille politique mais aussi aux dépens de l’image de la France à l’étranger.

        Imaginer un tel homme au pouvoir fait froid dans le dos.

        Merci à ceux qui nous ont évité cette nouvelle catastrophe.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 11:02

          @Daniel Roux
          Si le programme de politique étrangère de Fillon déplaît aux marchands d’armes et à tous les néo cons qui rêvent d’une guerre avec la Russie, le programme économique de Fillon n’a rien d’original.


          Ce sera les GOPé de la Commission européenne. Le même menu que celui qui sera appliqué par les autres européistes, s’ils sont élus, Macron, Juppé, Hamon, Cheminade etc.

          - Ils finiront d’appliquer la feuille de route 2014/2015.


          - Puis appliqueront la feuille de route 2016/ 2017.

        • baldis30 4 mars 11:09

          @Daniel Roux
          bonjour,

          en fait la France a été gérée par un duumvirat plus qu’étrange comme la suite des événements vient de nous le montrer. Et dans l’ombre il y a un troisième homme dont on sait peu de choses : un certain Paul Bismuth !   smiley  smiley


        • oncle archibald 4 mars 12:50

          @Daniel Roux : enlevez vos œillères ! Des mecs qui abusent de l’argent du contribuable il y en a à la pelle et j’aurai beaucoup plus confiance en la justice de mon pays si Fillon n’était pas le seul à faire l’objet d’une enquête et de poursuites judiciaires que l’on peut pour le moins qualifier de « rondement menées » !

          « L’affaire Fillon » montée en épingle pile poil au bon moment pour l’empêcher de faire campagne c’est une chose, essayer de faire croire qu’il serait un très mauvais président de la République parce qu’il a, comme beaucoup d’autres députés et sénateurs, conseillers généraux, maires, etc etc ... dirigé vers ses propres poches l’argent qui passait à sa portée en est une autre.

          Son grand tort, son erreur impardonnable, est d’avoir fait sa campagne des primaires sur le thème de la nécessaire moralisation du comportement des élus tout en faisant partie du groupe plus ou moins douteux qu’il désignait à la vindicte populaire. Ça personne ne peut le lui pardonner, et notamment pas ses copains en politique.


        • Daniel Roux Daniel Roux 4 mars 13:20

          @oncle archibald

          Vous donnez l’impression de regretter que les électeurs aient été informés des magouilles de ce type avant l’élection.

          Bien sûr, qu’il n’est pas le seul à mettre les doigts dans le pot de confiture mais lui se présente à l’élection présidentielle. Ce qui aggrave son cas, c’est qu’il a poussé le cynisme à faire campagne en mettant sa légendaire probité en avant. Il y a quelque chose de pervers dans cet homme. Non ?


        • foufouille foufouille 4 mars 13:31

          @Daniel Roux
          il est de droite et il aime manifestement les pourris comme beaucoup de gens de droite.
          si le pourri est ripoublicain, il a droit de voler.


        • eric 4 mars 14:12

          @foufouille
          Ce n’est pas du tout la question, c’est qu’il est le seul à pouvoir diriger le pays.

          A part lui, il y a Marine et toute la gauche anti démocratique tentera des sabotages genre anti Trump, mais avec plus de moyen pour se venger que le peuple l’ait rejeté.
          Macron n’aura pas de majorité, mais ses proposition anti syndicales mettrons les autres gauches dans la rue aussi bine que Marine Le Pen ; Vous avez vu comment des syndicats de fonctionnaires ont eu des comportement factieux et agressifs contre les institutions de l république ( maintient de manifs interdites par les organes élus et la justice, violence en réunion), vous imaginez, quand il va parler du monopole syndical et des retraites des fonctionnaires.

          Des macrons, Hammon, voir Mélenchon peuvent limite arriver à du 51% de gens qui votent contre leur adversaire lors d’un second tour, ils n’auront guère que d’éventuelles majorités de rencontre au parlement, mais pire encore que sous Hollande, et on aura 5 ans de rien et moins que rien comme avec hollande. Peut être la GPA.

          Pour changer quoi que ce soit dans notre pays, il faut un président et une majorité susceptible de ne pas susciter opposition majeure chez les 60 à 70% de gens qui votent à droite à toutes les élections.

          C’est pas plus compliqué.

          N’importe qui ou presque peut gagner à coup de coup bas. Rare sont les candidats susceptible de pouvoir faire quelque chose ensuite.


        • oncle archibald 4 mars 15:25

          @foufouille : pauvre âne crédule. Il y a autant de pourris à gauche qu’à droite mais seuls ceux de droite reconnaissent qu’il y en a « dans leur camp ». Le bourrage de crâne est une spécialité de gauche !


        • oncle archibald 4 mars 15:35

          @Daniel Roux : je ne regrette absolument rien et François Fillon n’est pas ma tasse de thé. Je constate le Timming très soigné du piège qui lui a été tendu. 


          Avant la primaire il ne l’aurait pas gagnée, juste au début de la vraie campagne il est coincé et toute la droite avec lui. Difficile de changer de cheval juste avant la course et en plus il a été « légitimé » par la primaire. 

          C’est super bien joué par Hollande qui avait pris la précaution de poste un sous marin capable de collecter les voix de centre et de couper l’herbe sous les pieds du Benoît Hamon . J’ai toujours pensé que Hollande était nul pour gouverner mais restait un stratège très adroit pour gagner une élection.

        • foufouille foufouille 4 mars 16:30

          @oncle archibald
          pauvre tache.
          vu le nombre de soutien a ton dieu, 1158 crevures sont certaines à droite.


        • foufouille foufouille 4 mars 16:32

          @eric
          je suis mort de rire !
          il a été ministre ton dieu. autant voter marine.


        • Le421 Le421 5 mars 13:48

          @baldis30
          A l’époque, la France était dirigée par « Voldemort », François Fillon, « Harry Potter », François Baroin et le goblin, je vous laisse deviner qui....  smiley


        • Daniel Roux Daniel Roux 5 mars 16:26

          Le discours de Fillon au Trocadéro m’a laissé dubitatif.

          Il n’a pas réaffirmé qu’il tiendrait, qu’il maintenait sa candidature.

          Il a mis en avant sa responsabilité sur l’avenir de son projet.

          Il a affirmé qu’il devait se défendre.

          Barouin, Chatel et Jacob, c’est à dire Sarkozy et Copé, étaient présents.

          Mon sentiment est que Fillon prépare l’opinion à l’éventualité de sa sortie. Reste à convenir des modalités, politiques, financières, médiatiques. Il fait durer le suspens et donc, monter les enchères.

          S’il part dans le désert, ce ne sera pas sans biscuits.



        • troletbuse troletbuse 4 mars 10:54

          Bof, pas besoin de Fillon pour que la France sombre. C’est déjà le cas. Mais sortir des affaires pour Fillon et Le Pen alors que la justice en a plein sous le coude, c’est plus que bizarre pour ne pas dire « manipulations ». Le but est de faire élire Macron,le meilleur candidat du système, donc d« éliminer les plus dangereux . D’ailleurs le vallseur n’avait pas-t-il dit » Si Marine est élue, on annule les élections" ?
          http://ripostelaique.com/manuel-valls-si-les-francais-elisaient-marine-le-pen-en-2017-nous-suspendrions-le-processus-electoral.html


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 10:54

            Il y en a même qui font confiance dans la Justice de leur pays, c’est dire si les illusions sont bien partagées ... « Impunités, une Justice à deux vitesses »

            "(...) sur les quelque 6 000 magistrats du pays, une centaine seulement sont nommés aux postes décisifs (ceux qui décident si les jugements auront lieu ou pas), et ils sont nommés par l’exécutif, c’est-à-dire par les politiciens les plus influents qui sont déjà parvenus aux manettes du pouvoir et pour lesquels le risque de corruption (par les plus riches) est le plus intense. Comme dit Vincent, c’est comme si Al Capone choisissait et payait ses propres juges (avec de l’argent public, en plus). (...)


            • foufouille foufouille 4 mars 13:33

              @Fifi Brind_acier
              certaines personnes se retrouvent sans emploi avec juste le rsa mais pas ton dieu.
              société à deux vitesses upr.


            • glenco01 4 mars 15:53

              @foufouille comme dit @Fifi Brind_acier : Asselineau est en disponibilité volontaire, il n’est donc pas payé par Bercy et donne des cours.


            • foufouille foufouille 4 mars 16:26

              @glenco01
              menteur !
              fifi et d’autres ont confirmé plusieurs fois le placard emploi fictif.


            • Elliot Elliot 4 mars 12:25

                «  quand F. Fillon appelle à manifester dans la rue, ce dimanche 5 mars, il personnifie davantage la campagne »

              Mais c’est la 5e république qui veut cela : l’élection présidentielle n’est rien d’autre que la rencontre d’un homme et d’un peuple.
              Quand Fillon en appelle au peuple, il ne fait rien d’autre qu’en ressusciter l’esprit d’origine.

              Et si la France répond à son appel, c’est peut-être un suicide collectif mais c’est un suicide collectivement assumé.

              Il y a de toute manière des victoires potentielles qui ont aussi l’odeur de la mort mais en définitive le peuple n’en reste pas moins souverain même dans ses mauvais choix.

              On peut toujours espérer un sursaut mais ce ne sont pas de vaines incantations qui le susciteront, c’est la pédagogie.


              • Gavroche 4 mars 13:21

                Bonjour Mr @Elliot


                « Et si la France répond à son appel... »

                « La France » électorale, c’est 45 millions d’inscrits. 

                A partir de combien de manifestants pouvez vous dire que c’est « la France » qui à répondu à son appel ?

                Cdlt.

              • Elliot Elliot 4 mars 13:37

                @Gavroche


                Je suis au-delà de la péripétie de la manifestation et qu’on s’accorde demain à la trouver réussie ou non ne change rien à l’affaire ... 

                J’évoque l’élection présidentielle et le choix final où le peuple répond à un appel, celui de Fillon, de son remplaçant possible ou d’un autre et tout cela à titre d’hypothèse puisque l’on ne connait pas le nom du vainqueur.
                 

              • aimable 4 mars 15:47

                @Elliot
                il est vrai que la Vème permet en principe au président d’échapper au partis politiques mais pour certains c’est échapper également a la justice


              • Jeekes Jeekes 4 mars 15:49

                @Elliot
                 
                Désolé mais vous ne répondez pas à la question (si justement posée) de @gavroche.

                Alors, soyez plus clair, selon vous c’est à partir de combien de manifestants que vous pouvez parler de « France » et de « peuple » ?

                500 ?
                5 000 ?
                50 000 ?
                500 000 ?
                En-dessous on risque quand même de rigoler un peu, vous croyez pas ?

                Sans parler d’une pourriture qui a été 5 ans le bras droit d’un taré qui se foutait totalement des manifestations du peuple, souvenez-vous de ce qu’il en disait à l’époque...
                 


              • Gavroche 4 mars 16:36

                @Elliot


                Jeekes a raison :

                Cela ne change rien ; Dans ce cas, je repose la même question : à partir de combien de votants en faveur du candidat des LR et du centre quel qu’il soit jugez vous que c’est la France qui parle ?
                merci de votre réponse.

              • Elliot Elliot 4 mars 20:13

                @Gavroche



                Comme pour n’importe quel autre candidat, il lui suffit d’avoir au second tour la moitié des votes exprimés plus un pour représenter la France.
                C’est jusqu’à la preuve du contraire la règle démocratique... 

              • Le421 Le421 5 mars 13:52

                @Elliot
                J’ai fait un article sur le vote obligatoire et la modération l’a laissé en suspens...

                http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=190185

                 ???
                Why ?


              • Germain de Colandon 4 mars 13:05


                Le Fi(ll)on (un Laval sans moustache) me fait penser à cette phrase : « Si la guerre est perdue, le peuple aussi sera perdu. » disait Hitler, à Speer, qui voulait que l’Allemagne disparût corps et biens avec sa propre disparition.

                (Citation intégrale : "Toutes les infrastructures de l’armée, de transport, d’information, de l’industrie et de ravitaillement tout comme les biens matériels se trouvant à l’intérieur du territoire du Reich, que l’ennemi pourrait utiliser de quelque manière que ce soit pour mener son combat immédiatement ou dans un futur proche, doivent être détruites.")


                • Claudec Claudec 4 mars 16:33

                  À propos de capitaine et de bateau, tiré de la lettre de démission de PS : « ...ta défaite au soir du premier tour ne peut donc plus être exclue ». Autrement dit : tant que ta situation a pu nous faire croire que ta victoire était certaine, c’est à dire tant qu’il a fait beau, nous t’avons suivi ; maintenant que l’adversité se manifeste, que la tempête s’est levée, nous préférons débarquer et te laissant le soin de nous remplacer par plus convaincus des valeurs que tu représentes, et peut-être plus courageux que nous, pour t’aider à mener le navire à bon port.

                  Mais quel candidat peut être certain de sa victoire ? Quelle capitaine peut-être assuré d’atteindre le port sur une mer aussi déchaînée que l’est celle de cette campagne présidentielle ? Y compris celui qui serait le remplaçant de François Fillon ... et qui a coup sûr ne peut en avoir ni son programme ni ses « tripes ».
                  Quoi qu’il en soit un chef peut-il compter sur les membres d’une équipe, à commencer par son Directeur de campagne, ayant besoin de telles certitudes ? (On comprend pourquoi il a préféré faire appel au siens pour en faire ses collaborateurs).

                  La politique est décidément un sport difficile et qui requiert une âme bien trempée.
                  Courage François Fillon, vous n’êtes pas seul  !
                  Nous sommes 30% à vous encourager et à vous soutenir, dans la modestie de notre rôle de simples citoyens, qui en ont assez de la bureaucratie des bobos.


                  • Etbendidon 4 mars 18:50

                    Ouais on est dans la merde et c’est pas pret de finir
                    Y aurait bien Asselineau mais son prénom est François
                    et Désolé mais les françois (Mitterand-Hollande-Fillon) Yen a marre
                     smiley
                    Bon Jean Luc ou Marine
                    Why not ?


                    • Le421 Le421 5 mars 13:56

                      @Etbendidon
                      De façon tout à fait logique.
                      Le parti du fric et le parti des travailleurs.

                      Bon, si c’est le parti des gens honnêtes et pas « repris de justesse », y’en a plus qu’un...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires