• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand le journal libération accuse Macron de « soutenir le terrorisme (...)

Quand le journal libération accuse Macron de « soutenir le terrorisme »

Dans une tribune offerte à une centaine d' « intellectuels », le quotidien de gôche se livre à son exercice favori, la défense des positions radicalement atlantistes.

Le quotidien sartrien n'y va pas par quatre chemins, et s'en trouve encore moins gêné qu'il le fait dire par une brochette « d'intellectuels » qui ont pratiquement tous en commun d'être de parfaits inconnus, et quand on les connaît, c'est généralement pour leur sympathies avec des think-tanks d'obédience néocon ou leur proximité avec l'opposition syrienne.

Ce qu'avait dit Macron

Et il y a la Syrie. Sur ce sujet, ma conviction profonde, c’est qu’il faut une feuille de route diplomatique et politique. On ne réglera pas la question uniquement avec un dispositif militaire. C’est l’erreur que nous avons collectivement commise. Le vrai aggiornamento que j’ai fait à ce sujet, c’est que je n’ai pas énoncé que la destitution de Bachar el-Assad était un préalable à tout. Car personne ne m’a présenté son successeur légitime ! Source : Le Temps

En gros, le nouveau président prend acte de la nouvelle donne géopolitique en Syrie, l'échec de la tentative de renversement du pouvoir par la « soi-disant » Armée Syrienne Libre, qui n'existe que dans la tête d'un certain nombre d'illuminés à 6.000 Km de Damas, et qui repose en fait sur une armée de proxy composée essentiellement de bandits sans foi ni loi qui a sévi sur le territoire syrien et une partie de l'Irak sous le nom de Daech.

À noter aussi qu'à ce stade ça reste une Macronade de plus venant du gars qui était capable de dire un jour qu'il n'était pas socialiste et le contraire le lendemain. Disons que ça ne mange pas de pain, et c'est à prendre pour ce que ça vaut. Du vent.

Sur le fond, il s'agit d'une position cohérente : à partir du moment où toutes les manoeuvres visant à renverser Bachar al Assad ont échoué, alors même que Daech est sur le point d'être laminé par l'armée syrienne appuyée par l'aviation russe, c'est avant tout un constat d'impuissance.

Il devient de plus en plus clair qu'une intervention massive en Syrie, la seule qui serait à même d'amener un renversement du régime par la force est désormais exclue, parce qu'elle déboucherait inévitablement sur un conflit ouvert avec l'allié russe. La position du président Macron est donc cohérente et réaliste.

Maintenir Assad, c’est soutenir le terrorisme

Cette antienne, qui revient ponctuellement comme un marronnier a un petit côté Orwéllien. 

La guerre, c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage, l'ignorance c'est la force.

Et chacune des deux propositions contenues dans l'argument sont également fausses.

  • Maintenir Assad : la question n'est pas de maintenir ou de renverser Assad, parce que le rapport de forces étant ce qu'il est, on peut bien vouloir tout ce qu'on veut, cela ne change rien à l'affaire. Vous aurez d'ailleurs noté qu'à aucun moment le président Macron n'a parlé de maintenir Assad, mais a simplement exprimé qu'il ne voyait pas sa destitution comme un préalable (à tout).
  • Soutenir le terrorisme : en termes d'inversion accusatoire, on frise l'indécence. Qui essaie de renverser Assad ? Les « terroristes » de Daech et autres Al Qaeda qui ont été soutenus y compris financièrement et militairement par la coalition, y compris la France. Qui lutte contre les terroristes ? L'armée arabe syrienne appuyée par l'aviation russe. Les autres ne font que temporiser quand ils ne protègent pas purement et simplement ces terroristes contre l'armée loyaliste.

Il faudrait, à un moment, arrêter de prendre les lecteurs pour des quiches, parce que ça commence à se voir un peu.

La réponse du Vilain Petit Canard aux pétitionnaires

Chers Intellectuels,

La question de la légitimité (ou pas) de Bachar al Assad n'est pas du ressort du nouveau président élu, ni même du vôtre. Vous êtes, avec votre propre engagement politique, des citoyens français comme les autres, pour ceux qui ne seraient pas étrangers. Cela vous donne le droit, chaque fois que des élections sont convoquées, d'élire vos représentants et votre président. Il ne vous aura pas échappé, sans doute, que la Syrie est un État souverain, reconnu comme tel au sein des Nations-Unies, et non une colonie française, un Bantoustan ou vous pourriez vous comporter comme chez vous.

Le principe général du droit international est la non ingérence et le respect de la souveraineté des États. La seule exception prévue par la Charte des Nations Unies est le Chapitre VII (articles 39 à 51) qui traite de l'action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d'actes d'agression.

Or le Conseil de Sécurité n'a pris la moindre décision sur le dossier syrien, tout simplement parce que les propositions ont fait l'objet d'un veto russe. Donc, du point de vue strictement légal, l'intervention en Syrie tout comme les précédentes agressions au Moyen Orient sont parfaitement contraires au droit. C'est la loi du plus fort, le Far West, une guerre néocoloniale de plus pour le pétrole et le gaz. Et cette marotte détestable semble bien être en passe de devenir le nouveau standard. Mais la répétition d'un crime, ou le dévoiement d'une réalité sordide par les moyens d'une propagande de guerre savamment entretenue n'en font pas une bonne action.

Du coup, Chers Intellectuels, vous êtes bien mal placés pour nous parler de légitimité, et les termes ronflants comme « exigences de justice » peinent à cacher une réalité autrement plus minable, à mille lieues des idéaux élevés que vous arborez comme des oripeaux.

Vous avez l'indignation bien sélective, et pour vous, une bonne victime ne peut être qu'une victime du « régime », n'est-ce pas ? Les centaines de milliers de victimes massacrées par la gentille opposition, elles, comptent pour peu, n'est-ce pas ? On pourrait aussi parler des milliers de victimes des bombardements alliés, tant sur la Syrie que sur l'Irak ? 

Votre prose n'est qu'un ramassis de caricatures plus éculées les unes que les autres, et ce qui ne trompe personne, c'est qu'elle dresse un tableau à sens unique : la gentille opposition démocrate face au dictateur sanguinaire. Mais elle est où votre gentille opposition démocrate ? Les putains de barbares qui décapitent, brûlent vif, violent et donnent à leurs esclaves sexuelles leur propre gosse, servi avec du riz, c'est ça ? Vous n'avez donc aucune vergogne, aucun reste de décence ou d'humanité ?

Vous avez déjà perdu. La coalition a perdu, et les plus clairvoyants ont bien compris qu'il fallait désormais intégrer cette nouvelle donne géostratégique dans leur politique. Il n'y a vraiment que des taupes dans votre genre pour ne pas comprendre cela.

 
 

Article original sur LeVilainPetitCanard
Page Facebook

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 4 juillet 08:23
    Derrière le problème de la Syrie, on retrouve la survie d’ Israël..La coalition veille à cela sachant que la Syrie est chasse gardée de la Russie !
    Surtout ne pas trop titiller Poutine il détient les clés dans la région !

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 juillet 10:11

      @bob14

      Arf, quelle blague, Poutine ne détient les clés de rien du tout, il est même assez dépassé par les événements (comme tout le monde).


    • Armelle 4 juillet 17:05

      @Olivier Perriet
      ...Le genre de propos qui rassure l’auteur qui ne sais rien. Absolument rien. Rien de rien, comme la plupart des citoyens...mais qui la ramène pour faire style « moi j’ai tout compris » Pfff. Car s’il en est un de ces puissants de ce monde chez qui il est bien difficile de déceler ses objectifs et de voir son jeu, c’est bien Poutine !!!
      Mais sans doute dînez-vous avec lui chaque semaine cher Mossieur Perrier ?!? ...un moment convivial où celui-ci vous expose sa vision géopolitique !!!
      Je vous avais sous estimé manifestement


    • Lugsama 4 juillet 19:31

      @Armelle

      Mais il a raison, Poutine n’a pas les clefs de la région, en réalité ils ont déjà du mal à opérer en syrie, alors la région..

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 06:55

      @Lugsama
      C’est la méthode Coué ?? Vous vous consolez comme vous pouvez ..., car il suffit de comparer les cartes des territoires occupés par les « gentils égorgeurs modérés », depuis l’intervention de la Russie en Syrie, pour comprendre la panique de leurs commanditaires occidentaux ....
      Mes condoléances.


      Et comme les emmerdements volent en escadrille, le Qatar, accusé de soutenir les terroristes, veut une enquête indépendante sur la question qui englobe aussi l’ Arabie Saoudite et les petits copains du Golfe !

      Et puis le Qatar va rejoindre de nouvelles coalitions entre l’Iran, la Turquie, l’Irak, la Syrie, la Russie ..
      Tout fout’l ’camp, ma pov’ dame !!

    • V_Parlier V_Parlier 9 juillet 20:13

      @Fifi Brind_acier
      Et dans cette situation si Macron emboîte le pas... Finalement je commence a comprendre pourquoi les médias qui l’ont porté au pouvoir finissent tout à coup par devenir « mordants » quant aux affaires de « En Marche » comme si celles-ci étaient nouvelles et/ou devenues plus importantes. Insoumission ? Jeu caché ? ...


    • Daniel Roux Daniel Roux 4 juillet 08:38

      Excellent ! J’adhère tout à fait au contenu de ce texte, à l’exclusion des insultes, des grossièretés et des outrances narratives, qui n’étaient pas indispensables et nuisent à son objet.

      Pourquoi affubler Libération du terme péjoratif « Gôche » ? Libération est un média de désinformation comme les autres, non ?


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 11:09

        @Daniel Roux

        Mooui, mais non. Libé était un journal d’extrême gauche, ils ont mangé leur chapeau, réalisé un impressionnant 180° pour se retrouver où ils sont.

        Pour moi ils sont pire (nettement) que le Figaro puisque celui-ci assume son positionnement de droite.

        J’ai bien placé l’un ou l’autre gros mot, (putains), mais des outrances narratives ? Je n’ai rien exagéré que je sache, même si le concept est finalement très subjectif.


      • Daniel Roux Daniel Roux 4 juillet 11:20

        @Philippe Huysmans

        « donnent à leurs esclaves sexuelles leur propre gosse, servi avec du riz »

         ???


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 12:18

        @Daniel Roux

        J’ai lu ça dans la presse,

        http://lesobservateurs.ch/2017/06/27/les-bouchers-de-letat-islamique-ont-cuisine-le-bebe-dune-esclave-yazidi-et-le-lui-ont-donne-a-manger-sans-quelle-le-sache/

        Après je ne dis pas que c’est vrai, je n’en sais rien, c’est peut-être une exagération à la façon des couveuses de Saddam ou du massacre de Timisoara, mais n’empêche, je n’ai fait que repiquer une info, rien exagéré smiley


      • Doume65 4 juillet 16:01

        @Daniel Roux
        «  Pourquoi affubler Libération du terme péjoratif « Gôche » ? »
        Je me disais un peu la même chose. On aura beau écrire journal de gôôôôôôche, Libé n’en restera pas moins un journal à tendance néocon à l’instar des autres journaux détenus par le capitalisme, incarné en l’occurrence par Bruno Ledoux.

        La soi-disant gauche et la droite sont unies de fait pour faire triompher le néolibéralisme et marginaliser les opposants, qualifiés de populistes.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 juillet 17:01

        @Philippe Huysmans


        « Libération », comme tous les autres médias qui ont une diffusion sérieuse, a son agenda établi en accord avec ses commanditaires, publie ce qui l’arrange et rien d’autre, et avec les commentaires qui semblent propices a manipuler l’opinion dans la direction voulue. Les mdias tentent de rester dans les limites du vraisemblable, mais toute concordance entre la réalité et qui est rapporté est bien secondaire. La vérité n’entre pas en ligne de compte. Tout est propagande et publicité avec une touche de divertissant pour que ce soit plus digeste. Y croire est une douce vésanie dont la population est heureusement à se guérir.  L’information doit être transmise autrement

        PJCA

      • L'enfoiré L’enfoiré 4 juillet 18:11

        @Pierre & Philippe,

         Il n’y a que les publications mensuelles comme le « Monde diplomatique » dont je ne rate pas de lire les sujets et les analyses.
         Pourquoi ?
         Parce qu’ils ont un recul suffisant et ne doivent pas remplir un journal au quotidien.
         La presse écrite a un énorme problème aujourd’hui partagé entre Internet qui donne du gratuit et l’obligation de payer ses journalistes..
         Je ne lis et n’achète selon les articles qu’on y trouve, notre hebdomadaire Vif Express et notre quotidien l’Echo qui suit l’actualité par obligation pour donner les cours de bourse.
         L’éclectisme dont je fais preuve, m’oblige à passer en revue en lecture que je ne puisse acheter.
         Alors je consulte... Impair et passe.
         Perso, je n’ai pas de parti de prédilection comme le disait Simon Veil "Par principe, je suis contestataire. Quand on m’affirme quelque chose et que cela a l’air intangible, j’ai toujours un peu l’envie de commencer par dire ’Il faut voir’. Mon premier instinct est de dire ’non’. Je n’ai jamais été militante et fait partie d’un parti politique« .

         Bravo Philippe, de pointer la »gôche" comme le reste.
         J’ai été étonné de lire le terme utilisé puisque je connais tes opinions.
         smiley .


      • Coriosolite 4 juillet 21:33

        @L’enfoiré
        Un des signataires, Vidal, est une plume Monde Diplomatique, prétendument spécialiste du Moyen-orient.

        Une partie du Diplo a virée ami-ami avec les islamistes. Triste évolution.


      • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 23:53

        @Daniel Roux


        Du moment que vous reconnaissez que « libération » est un moyen de désinformation, donc malhonnête, tricheur etc.. je ne vois pas où seraient les insultes, grossièretés et outrances à dire ce qu’il est vraiment.

        Vous le liriez donc et vous vous sentiriez mal à l’aise à lire ce torchon ?

        « Pourquoi affubler Libération du terme péjoratif « Gôche » ? »

        Ça paraît évident, non ? parce qu’il veut passer pour être de gauche, alors que c’est un journal vendu au système oligarchique dans le but de retenir les gens d’aller trop à gauche, justement. C’est la même chose de l’Observateur et de bien d’autres.

      • Daniel Roux Daniel Roux 5 juillet 08:27

        @Michel Maugis

        Je ne le lis pas. C’est inutile, comme ses confrères de la presse journalière, il ne fait que reprendre les dépêches AFP.

        Ce quotidien a une histoire, c’est à dire qu’il a un passé et un présent. Son présent n’a plus rien à voir avec son passé. Ce n’est plus un journal de gauche, comme le Monde n’est plus un journal de référence où l’on peut trouver une diversité d’opinion.

        Le sens de mon commentaire est que terme péjoratif « gôche » associé à ce qui est la négation de la « Gauche » est injuste et insultant pour les hommes et les femmes qui luttent avec sincérité contre l’exploitation des plus faibles et la concentration des richesses dans quelques familles. Eux, méritent qu’on les respecte. 


      • Croa Croa 5 juillet 15:36

        À L’enfoiré,
        Il y a mieux encore : Fakir smiley smiley smiley smiley smiley smiley
        Mais tu as raison, coté quotidiens, il n’y a plus rien. Et a-t-on franchement besoins de quotidiens pour avoir les nouvelles à l’époque d’Internet ?


      • Michel Maugis Michel Maugis 6 juillet 02:17

        @Daniel Roux

        Je ne vous comprends pas

        Vous dites «  Ce n’est plus un journal de gauche », donc vous êtes d’accord avec l’auteur. puisque Libération se dit et se présente et l’oligarchie le dit c’est un journal de gauche, donc c’est bien pour vous, pour l’auteur et pour moi un journal de gôche.

      • V_Parlier V_Parlier 9 juillet 20:20

        @Daniel Roux
        Libération est un journal terroriste. Il est donc normal qu’ils désignent leurs ennemis comme tels.


      • leypanou 4 juillet 09:03

        Du coup, Chers Intellectuels, vous êtes bien mal placés pour nous parler de légitimité, et les termes ronflants comme « exigences de justice » : mais leurs exigences de justice ne vont pas jusqu’à demander que G W Bush et toute la clique qui était avec lui soient traduits en justice.

        Effectivement, ils sont relativement inconnus sauf, amha, Garance Le Caisne, Agnès Levallois, Dominique Vidal (celui du Monde Diplomatique ?, si c’est le cas c’est grave), Jean-Pierre Filliu., bref, ce sont les mêmes propagandistes de l’interventionnisme impérialiste sous couvert de défense de l’homme, ceux qui ont dû applaudir l’intervention en Libye avec les conséquences que l’on sait (déferlement de réfugiés d’Afrique entre autres).


        • Leonard Leonard 4 juillet 09:18

          Il faut avoir un bord politique bien difini pour ne pas aimer les positions atlantitstes ?


          Ah bon...

          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 11:04

            @Leonard

            D’une manière générale, je dirais que n’importe qui qui serait authentiquement de gauche, qui place l’humain au centre du débat (et non la propriété) devrait être sur cette ligne.

            Du coup, quand vous avez des socialistes et le NPA qui approuvent ces guerres néocoloniales, vous pouvez vous interroger sur leurs convictions.


          • Leonard Leonard 4 juillet 11:22

            @Philippe Huysmans

            Donc il n’y avait pas de « droite » avant 1800 ? Et la codification de la propriété ?

          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 12:25

            @Leonard

            La propriété est codifiée depuis la nuit des temps, cfr le droit romain qui sert d’ailleurs de base de comparaison aux travaux de Proudhon (pater familias)

            La « droite » a toujours existé, elle aussi, ce sont les nantis par opposition au reste, soit la classe des « 1% » dominante. Elle était là à Carthage, elle était là à Rome, elle était là à Ninive et à Thèbes. Elle a toujours été là parce que l’homme est ainsi fait, porté à accaparer, et pour y arriver, dominer par la force ou par la ruse.


          • Michel Maugis Michel Maugis 5 juillet 00:22

            @Leonard


            IL y a toujours eu depuis l’origine de l’ humanité un axe de lutte orientée de la droite vers la gauche.

            Personnellement j’appelle cet axe l’axe marxiste. 

            Vers la gauche, c’est à dire vers plus d’humanité, c’est à dire vers le service de tous, contre le profit de ceux, de plus en plus minoritaires, qui possèdent (les moyens de production) et qui commandent, comme c’est naturel. C’est la démocratie oxymorienne. 

            Bien sûr, sur cet axe il a toujours des gens de droite qui se situent à gauche des autres, et certainement bien plus honorables et honnêtes que des gens qui se disent socialistes, c’est à dire qui font tout pour éviter la prise de conscience de la nécessité du passage réel au socialisme.

            Je me souviens de ma grand mère inculte et réactionnaire qui disait que de Gaule était communiste.
            D’un certain point de vue, elle n’avait pas tort. Et le PCF a eu tort de voter non au référendum de 1969 ( et de ne pas suivre Moscou)



          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 07:05

            @Leonard
            Il y avait même une Droite en Grèce, les propriétaires d’esclaves, ceux qui tiraient au sort les responsables... Ils avaient tous les mêmes intérêts, alors que ce soit X ou Y qui s’occupe des affaires de la ville, c’était pareil !


          • Croa Croa 5 juillet 15:42

            À Philippe Huysmans « La propriété est codifiée depuis la nuit des temps » Non, c’est justement une invention romaine. Les civilisations précédentes avaient mis au point un droit du partage des ressources, les civilisations inconnues de nous aussi (précolombiennes par exemple.) 


          • njama njama 4 juillet 10:12

            @bob14

            Bien sûr c’est une agression « sioniste » contre la Syrie ! Bernard Kouchner, grand théoricien et promoteur de l’ingérence humanitaire, ex-ministre des AE sous Sarkozy, avait craché le morceau le 4 juillet 2011 :
            « il faut, en renversant Bachar, briser l’axe Hamas-Hezbollah-Damas-Téhéran »

            On ne peut pas lapsus plus révélateur de ce pensionnaire du Quai d’Orsay du 18 juin 2007 au 13 nov. 2010 qui doit savoir de quoi il parle !
             
            Point de révolution en Syrie début 2011 qui n’a jamais existé ailleurs que dans les médias, et sur Facebook par « des appels lancés depuis l’étranger » dixit le Journal Libération du 5 février 2011
            Notez que le Journal France-Soir du 27/02/11 confirmait avec prudence ce scénario « La révolution syrienne commencera-t-elle avec Facebook ? »
            Après une première tentative ratée début février, une nouvelle page Facebook réunissant plus de 20.000 membres pourrait-elle arriver à ses fins en Syrie : une révolution contre Bachar al-Assad.

            Nos médias étaient donc déjà au taquet pour donner un peu d’audience à ces velléités de sédition...

            6 ans plus tard, on cherche toujours le programme de cette révolution syrienne ! les historiens ont du souci à se faire avec ce story-telling , car c’est une coquille vide comme le confirmait le poète syrien Adonis en 2013.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 juillet 10:16

              C’est toujours aussi marrant de voir les « gôchistes » communier dans le culte de Saint-Bachar et de Saint-Vladimir et de Saint-Chavez, alors que dans leur propre pays, ils sont anti nationalistes, anti religion, pro immigration :

              En Syrie, selon eux, tout est la faute aux étrangers. Quels xénophobes smiley !

              Mettez Vladimir en France, et ils le considéreront pire que Le Pen.


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 11:12

                @Olivier Perriet

                Si vous pouviez m’indiquer où, dans le texte, j’encenserais Saint-Bachar, vous auriez le début du commencement d’un argument.

                À mon sens, nulle part. Bien essayé.


              • Michel Maugis Michel Maugis 5 juillet 00:43

                @Olivier Perriet

                C’est logique, rassurant et assez marrant de voir un type qui défend les génocides, les crimes , les mensonges de ses copains des merdias, et que sur Agoravox il ne fait que faire des commentaires de frustrés sur ceux qui s’y opposent à partir d’allégations mensongères de ces mêmes merdia.

                êtes vous capable d’autres choses que d’émettre des opinions de gosse à papa ?

                Pire que le Pen ? Mais on l’a depuis Sarkonazy, pauvre nouille !!

                Ce n’est pas Le Pen qui a otanazié la Libye ? Ce n’est pas le Pen qui a essayé d’otanazier la Syrie.

                Qu’avez vous fait contre ces crimes de la France ?

                Ah mais oui, c’est vrai. Assassiner des arabes ce n’est pas du racisme, c’est de la démocratie, c’est confirmer que la France c’est la patrie des droits de l’homme... etc...

                N’essayer pas de vous donner une bonne image avec vos sous entendus sur le Pen. 
                le Pen lui, ou elle, a une certaine culture et ne semble pas être un faux cul.

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 07:09

                @Olivier Perriet
                Ce serait intéressant que vous expliquiez en quoi Poutine et Assad sont de Gauche ... !!
                Ce sont des capitalistes comme les autres, à la différence qu’ils défendent la souveraineté de leur pays contre les guerres d’ingérence occidentales et le pillage des richesses naturelles de leurs pays.

                Les firmes occidentales peuvent acheter les richesses naturelles, mais c’est encore mieux si elles peuvent les avoir gratos ...


              • Alex Alex 4 juillet 10:49
                « Le quotidien sartrien »
                Correction : Sartre, déjà bien gaga, avait laissé les commandes à Benny Levy qui, avant de retourner dans le talmudisme extrême en Israël, avait fait nommer son coreligionnaire Serge July comme patron de ce journal.
                Après July, un certain Rothschild en avait pris les commandes.

                • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 18:42

                  @Alex

                  J’ai fait partie des gros cons qui, à l’époque de Sartre, parcourraient les rues de Paris en proposant aux gens d’acheter Libération, qui venait d’être lancé.
                  Personne à l’époque ne pouvait imaginer que ce journal deviendrait le plus abject des organes de propagande sionistes et atlantistes.

                  Ceci dit, Libération est bien de gauche. La preuve ; il est soutenu par Ségala.

                • njama njama 4 juillet 10:57

                  Ces chers Intellectuels nous disent que Assad a été promoteur du terrorisme puisque  « il a libéré en 2011 de sa prison de Saidnaya des centaines de jihadistes. »

                  Personne ne parlait de djihadistes en 2011, ce n’était pas casher avec l’idée d’une authentique « révolution syrienne », ainsi que les médias nous présentait les choses. La présence de combattants islamistes pur jus, bien que ceux-ci s’emparèrent d’une partie de Alep en juillet 2012 et l’occupèrent jusqu’à sa libération en déc. 2016, sera totalement minimisée si pas déniée par la coalition au moins jusqu’au printemps 2013, époque à laquelle la (soi-disant) révolution sera recyclée en « guerre civile » pour paraître plus compatible avec la présence de très nombreux groupes islamistes sur le terrain.

                  Ces chers Intellectuels vous trompent, car il ne s’agit pas de libération de « centaines » de jihadistes, mais de la libération de 260 détenus politiques le 25 mars 2011 - soit 10 jours seulement après la première manifestation -, lesquels d’ailleurs dans leur majorité avaient déjà purgé les 3/4 de leur peine.

                  « Les autorités ont libéré 260 détenus, en grande majorité des islamistes mais également 14 kurdes, dans un geste qui s’inscrit dans le cadre des promesses qu’elles avaient annoncées récemment pour améliorer les libertés publiques en Syrie »

                  http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/03/26/97001-20110326FILWWW00376-syrie-liberation-de-260-detenus-politiques.php


                  • rogal 4 juillet 11:15

                    Rappel de la suite de la prise de position de Macron : fin du néoconservatisme importé depuis dix ans.


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 12:31

                      @rogal

                      Déclaration totalement vide de sens s’il en est. Vous pouvez difficilement retourner dans le commandement intégré de l’OTAN, être de facto une armée à la botte de l’État-major américain et avoir une politique étrangère indépendante. Un moment, faut choisir.

                      Au delà des « déclarations », j’attends de voir les actes posés, et à mon avis ils ne diront pas exactement la même histoire.


                    • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 18:54

                      @Philippe Huysmans

                      je ne sais pas ce que nous réserve Macron, mais c’est quand même mieux que Hollande qui avait tenté d’envoyer des missiles de croisière sur les Chrétiens d’Alep.

                      Macron a intégré le plan B israélien, tenant compte de l’échec du plan A. Le plan B, c’est d’aider les Kurdes à prendre Raqqa en premiers, pour constituer un état Kurde qui collabore avec Israël pour le contrôle du proche Orient (dixit BHL lui même).
                      Dans cette optique, Macron est prêt, s’il le faut, et il l’a dit, à participer à une nouvelle opération « armes chimiques » pour favoriser une intervention massive de l’aviation US.

                      L’agitation des intellectuels de Libération signifie peut-être qu’il y a des divergences au sein de l’état major du Mossad, certains n’ayant pas renoncé au plan A.

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 06:13

                      @Layly Victor
                      Il y a surtout des divergences au sein de la Maison Blanche, devant les échecs successifs...
                      - Echec en Ukraine. Le coup d’état de Maïdan n’a pas permis de contrôler l’est du pays, ni le rattachement de la Crimée à la Russie.


                      - Echec en Syrie, qui date en fait de 2013, quand le Pentagone a découvert que les armes de défense russes empêchait de bombarder la Syrie, au grand dam d’ Ôllandouille.

                      - Echec du plan israélien :
                      • affaiblir et détruire le seul adversaire militaire qui lui reste dans le monde arabe ;
                      • balkaniser la Syrie pour accélérer la création d’un Kurdistan riche en pétrole qui sera une enclave de l’influence israélienne aux frontalières de l’Iran et de la Turquie ;
                      • vaincre le Hezbollah et affirmer la domination d’Israël sur le Liban (et Gaza) ;
                      • légitimer l’occupation des hauteurs du Golan ; et,
                      • annexer le territoire syrien à cheval sur le plateau du Golan.

                      Maintenant, la Coalition occidentale fait la danse du scalp autour de la Syrie, multipliant les provocations, pour obliger la Russie a réagir. Les russes utilisent leurs systèmes de défense pour informer les pilotes occidentaux qu’ils sont visés dans l’espace aérien syrien, et que les russes peuvent tirer à tout moment...

                      « La dernière escalade en Syrie » Le Saker francophone.


                    • Croa Croa 5 juillet 15:51

                      À Fifi Brind_acier « et que les russes peuvent tirer à tout moment... » Sauf qu’ils n’oseront pas. C’est du bleuf et Trump le sait très bien !
                      *
                      Les russes sont les meilleurs aux échecs mais au poker ils n’arrivent pas à la cheville des américains.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès