• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand Mélenchon dit non à Chevènement

Quand Mélenchon dit non à Chevènement

 

 Jean-Pierre Chevènement qui souhaite être l’instituteur d’une gauche républicaine et d’une République refondée (ICI), accueillante aux républicains des deux rives propose une première rencontre - qui sera suivie de trois autres - le 26 septembre sur un premier thème : « Europe et souveraineté ». Le but est d’offrir à la France une alternative républicaine.

Seront invités : Régis Debray, Michel Onfray ( ?!), Alain Supiot, Arnaud Montebourg, Jacques Mézard, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan, Didier Boulaud. Car Pierre Chevènement pense que seul le débat de fond fera bouger les lignes.

 

   « Je ne participerai pas à ton colloque du 26 septembre. Je t’avais bien informé en amont de mon refus complet d’être associé de quelque façon que ce soit à l’idée lourdement erronée à mes yeux de « l’alliance des républicains des deux rives »

Dixit Mélenchon.

 

 Jean-Luc Mélenchon sur son blog (ICI) a donc répondu "niet !" à Jean-Pierre Chevènement. A la place, Mélenchon propose une "conférence internationale pour le plan B"...

Avec qui ?

Devinez !

Avec la Grèce (Tsipras ? Syriza ? Les dissidents de Syriza ? Varoufakis ?) et Podemos en Espagne ; un Podemos en chute libre dans les sondages !

Alors, c'est sûr, tout ce beau petit monde va peser lourd, très lourd sur la scène internationale ! Et Mélenchon aussi.

 

***

 

Charité bien ordonnée commence par soi-même et chez soi

 

 On peut franchement regretter que Mélenchon n'ait toujours pas compris ceci : pour changer la donne et faire bouger les lignes, il faut tout miser sur le poids à la fois symbolique et réel de la France : aussi, ce plan B c'est en France qu'il faut le penser et l'organiser.

Comme un fait exprès, ce que propose Chevènement ressemble fort à un Plan B d'ordre politique. 

 

 Avec le "non !" de Mélenchon à Chevènement, tout devient clair : il y a donc fort à parier que Mélenchon finisse seul, très seul et tout seul... en « agité de service » des médias et des réseaux sociaux, à la fois alibi et animateur d’une vie politique pseudo-démocratique sans queue ni tête ; et qui plus est : sans troupe ; ce qui est déjà le cas ; alors qu'il faut dès maintenant commencer à réfléchir à une alliance qui partirait de Dupont-Aignan et couvrirait tout le spectre de gauche, jusqu'à son l'extrême - pourquoi pas ! - sans oublier de passer par Asselineau et les dissidents des Verts et du PS.

C'est bel et bien d'une alliance patriotique et européenne qu'il s'agit ; une alliance libérée de l'axe américano-israélo-saoudien ; une alliance proche de la Chine, de l'Inde, de la Russie ; une alliance fraternelle (et respectueuse) avec l'Afrique et l'Amérique du Sud, tout en soutenant sans faille la cause palestinienne - et s'en donner réellement les moyens ! - et tout en reconnaissant à l'Iran un rôle majeur à un niveau régional et international ; sans oublier un retrait total de nos troupes et de nos agents de la Libye à l'Afghanistan, de l’Irak à la Syrie dans une région plongée dans un chaos géopolitique savamment organisé par l’axe précédemment cité.

Car, en ce qui concerne cette région, c'est l'après chaos qu'il nous faut préparer : et la meilleure façon de le faire, c'est, pour l'heure, de s'en tenir éloignés.

Aussi, que ceux qui ont mis le feu l'éteignent !

 

 Autre regret : Mélenchon aurait dû comprendre que le mondialisme, notre ennemi mortel (et non la mondialisation qui relève de la technique et de la science) - le mondialisme donc, cette guerre contre l'Etat nation, l'Etat providence, les salaires, le droit du travail, la liberté d'information et d'expression - n'est ni de droite ni de gauche mais ailleurs : là où triomphe la maximisation du retour sur investissement du capital humain ; un être humain comme moyen et non comme fin.

 Nul doute : ce mondialisme-là nécessite une autre lecture de la scène politique française ; une lecture stratégique et tacticienne.

 

 Jean-Luc Mélenchon en Août 2015 : "l'indépendance de la France est une nécessité".

 

 

  Certes, on peut difficilement reprocher à Mélenchon de ne pas faire, le plus souvent, le bon diagnostic. Dommage qu'il soit aussi mauvais en tant que stratège et tacticien.

 Aussi, plus faible sera son score électoral plus élevé sera le ton de sa voix.

 Finira-t-il par hurler ?

 

________________

 

Pour prolonger, cliquez : Continuer de porter la crise au coeur du PS

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.97/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 3 septembre 2015 18:46

    « Dommage qu’il soit aussi mauvais en tant que stratège et tacticien. »



    Son attitude n’a rien à voir avec la stratégie ou la tactique, et tout avec le sectarisme. 

    Ce qui est conforme à ce que nous savons de la gauche de la gauche.

    • Onecinikiou 3 septembre 2015 21:52

      @César Castique


      Melenchon accomplit son destin, celui de finir comme le triste sire Besancenot, et de disparaître de la scène politique. Mais avant il aura bien pollué, bien trompé, bien fait diversion, bien diabolisé aussi (comme en 2012), histoire de retarder la salvatrice prise de conscience de nos concitoyens (c’est à se demander si la n’est pas son rôle), en réactivant contre toutes les évidences le faux clivage gauche-droite inopérant depuis au moins Maastricht, qu’il a d’ailleurs voté des deux mains. Comme quoi tout ce tient, dès que l’on soulève le rideau du théâtre officiel, et que l’on démystifie les charlatans.

    • César Castique César Castique 4 septembre 2015 08:15

      @Onecinikiou

      « Mais avant il aura bien pollué, bien trompé, bien fait diversion, bien diabolisé... »


      Et, au final, quand il n’aura plus rien à perdre en tombant le masque, il tirera un dernier trait avec un large sourire :

      - On s’est quand même bien marré !

    • Tythan 4 septembre 2015 10:51

      @César Castique

      A la fois je suis d’accord et pas d’accord avec ce que vous dites. Au départ, Jean-Luc Mélenchon avait, paraît-il, accepté l’invitation de Jean-Pierre Chevènement à la condition toutefois de ne pas croiser Nicolas Dupont-Aignan.


      Je crois que c’est à cause de l’impact de la tribune de Jacques Sapir que Jean-Luc Mélenchon a décidé (ou a été contraint) de faire machine arrière. Oui, c’est du sectarisme, mais il y a une part de stratégie et de tactique, ce revirement en est bien la preuve.

    • jaja jaja 3 septembre 2015 19:10

      Ce n’est pas ce que Mélenchon a fait de pire... Ses accents patriotards ont donné de l’espoir à des politicards comme Chevènement qui n’ont plus rien de gauche !

      La seule contradiction de toute éternité est celle qui oppose dominants et dominés... A l’heure actuelle cette contradiction place face à face capitalistes et prolétaires. Tout le reste n’est qu’enfumage que les politiciens professionnels s’empressent de nous mettre sous le nez pour faire diversion....


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 septembre 2015 22:25

        @jaja
        Dominants et dominés, ça eu payé, mais ça paye plus.
        Avec l’ UE, les chefs d’entreprises PME & TPE sont ruinés, les classes moyennes pressurées, les ouvriers à Paul Lemploi, les artisans au chômage, les agriculteurs se suicident, les services publics laminés, les retraités obligés de travailler, les emplois à temps partiels imposés, etc c’est toute la France qui va dans le mur.


        Sauf pour le CAC 40 et les PDG qui partent avec des retraites chapeau. Pour eux, tout baigne.

        Tout le monde comprend que la Gauche et la Droite appliquent les mêmes directives européennes.
        Provisoirement, il n’y a plus de Droite et de Gauche, mais l’intérêt général qui impose de retrouver la souveraineté et de sortir de l’ UE.

      • jaja jaja 3 septembre 2015 23:00

        @Fifi Brind_acier

         Vous dites vous même que pour le CAC 40, ses actionnaires et PDG tout baigne ce qui démontre qu’ils exploitent honteusement le travail humain et en tirent des bénéfices considérables à l’heure actuelle. C’est à eux d’abord qu’il faut s’en prendre en les expropriant et en socialisant les entreprises qu’ils dirigent. N’oublions pas les banques et les institutions financières dont vous ne parlez pas. L’État est leur premier défenseur avec ses lois défendant la propriété privée et ses armées et polices pour faire respecter ce droit inique d’extorsion de la plus value...

        Contrairement à ce que vous dites jamais la France n’a été aussi riche et les inégalités aussi fortes.

        L’UE et ses traités représente la volonté des capitalistes européens unis contre le prolétariat et non une institution supranationale tombée du ciel. L’ennemi a un nom et des visages...

        Il faudra vaincre ces deux entités, l’État bourgeois et la Troïka (FMI, UE, BCE) si l’on veut changer de société. Ce sont des ennemis irréductibles des travailleurs. Avec eux il n’y a pas de négociations possibles. C’est une lutte à mort....Sortir de l’UE par l’article 50 est un leurre... tant que la bourgeoisie décidera que l’UE est son outil aucun succès électoral ne permettra d’en sortir... Sans revenir à Allende au Chili, l’exemple grec, et le vote de 2005 ici, sur la constitution sont la pour nous rappeler que le réformisme ne mène nulle part ou plutôt mène à de grands déboires pour les travailleurs.

        Il est grand temps de cesser de répandre des illusions... Asselineau ne servira que si les capitalistes Français décident un jour de sortir de l’Europe tout en nous laissant aussi asservis qu’auparavant bien sûr...

        Il n’y a pas d’alliance des classes possible, ce qui ne serait que placer les travailleurs à la remorque de la bourgeoisie pour se faire entuber comme toujours... Chaque pays doit se débarrasser de sa classe capitaliste défendue par son État qui n’est pas neutre...

        La lutte des classes est plus que jamais le moteur de l’histoire... C’est la grève générale insurrectionnelle qu’il faut préparer pour instaurer partout l’égalité sociale par l’expropriation de nos exploiteurs et la socialisation des moyens de production et d’échange...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 septembre 2015 06:55

        @jaja
        Une chose après l’autre, mais la souveraineté n’est pas votre préoccupation, encore moins votre priorité, bien que vous soyez incapable de citer un seul exemple d’avancées sociales en dehors de la nation.... Tous les acquis sociaux dans le monde entier ont eu lieu dans le cadre national.
        Vous confondez internationalisme et mondialisation.


      • jaja jaja 4 septembre 2015 09:54

        @Fifi Brind_acier

        Je ne confond rien du tout... La souveraineté populaire est indispensable pour instaurer le socialisme... ça veut dire se débarrasser du capitalisme, de son État, de ses forces répressives, de la Troïka et de leur personnel politique... je vous l’ai déja dit...

        Bien sûr qu’il nous faut la souveraineté absolue sur le territoire conquis...Ce qui ne veut pas dire se replier derrière nos frontières mais au contraire étendre au maximum l’étendue de la Révolution... dans un premier temps l’échelle européenne semble être la bonne...

        Tout ce que vous voulez-vous c’est le repli nationaliste sous direction capitaliste.. Beurk ! Bon vu le profil de droite dure de votre mentor rien d’étonnant à ce que la souveraineté nationale qu’il prône soit celle du Capital....


      • jaja jaja 4 septembre 2015 10:06

        @Fifi
         
        Lorsque vous serez de nouveau repliés dans vos frontières vous pourrez accélérer à coups de dévaluations compétitives la lutte entre les Nations... qui mène toujours à la guerre ou à la misère...

        On a vu en 2001 ce que ça donnait en Argentine... Le Capital se refait une santé, les dividendes reviennent (la dévaluation eut un effet positif sur les exportations et le secteur agro-industriel rétablit sa prospérité)....les bourgeois se félicitent de la reprise économique pendant que les salaires sont drastiquement abaissés et qu’un peuple ouvrier a faim....


      • Doume65 4 septembre 2015 14:16

        @jaja
        « Lorsque vous serez de nouveau repliés dans vos frontières »

        Sortir de l’UE et de L’OTAN ne signifie pas se replier dans ses frontières mais au contraire s’ouvrir au monde. Washington ne représente qu’une petite partie de la population terrienne.


      • jaja jaja 4 septembre 2015 14:30

        @Doume65

        S’ouvrir au monde veut dire union et non compétition.... Ceci dit briser les institutions nationales et européennes et quitter l’OTAN sont des nécessités que la droite souverainiste ne peut ni ne veut accomplir...


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 4 septembre 2015 20:25

        @jaja

        Souverainiste ou pas...
        L’Europe, c’est trop petit pour la France ; une France prise en étau entre l’Allemagne qui contrôle l’Europe de l’Est et l’Angleterre. Comment la France peut-elle déployer ses ailes ?
        L’Italie se moque de tout.
        Les pays scandinaves n’ont aucune idée quant à l’Europe, son rôle, son rang...
        Il ne faut plus perdre de temps avec l’Europe et recommencer à « embrasser » le monde...


      • andromerde95 5 septembre 2015 01:00

        @jaja
        « Lorsque vous serez de nouveau repliés dans vos frontières vous pourrez accélérer à coups de dévaluations compétitives la lutte entre les Nations... qui mène toujours à la guerre ou à la misère...

        On a vu en 2001 ce que ça donnait en Argentine... Le Capital se refait une santé, les dividendes reviennent (la dévaluation eut un effet positif sur les exportations et le secteur agro-industriel rétablit sa prospérité)....les bourgeois se félicitent de la reprise économique pendant que les salaires sont drastiquement abaissés et qu’un peuple ouvrier a faim.... »

        —la dévaluation va freiner les importations ce qui va défavoriser tes multinationales délocalisations que tu défends.


      • andromerde95 5 septembre 2015 01:00

        @jaja
        « Tout ce que vous voulez-vous c’est le repli nationaliste sous direction capitaliste.. Beurk ! Bon vu le profil de droite dure de votre mentor rien d’étonnant à ce que la souveraineté nationale qu’il prône soit celle du Capital....  »

        —arrêtes de te prétendre anti capitaliste quand t’es pour la mondialisation libérale.

      • jaja jaja 5 septembre 2015 10:23

        @andromerde95

        Mon cher ami je suis pour la collectivisation (socialisation) de tous les moyens de production et d’échange sur cette planète....

        On est loin de la mondialisation « libérale » (lire capitaliste) que tu me prêtes...

        Mais bon, chacun sait sur ce site que tu es l’adepte du plus c’est gros mieux ça passe...


      • andromerde95 5 septembre 2015 16:06

        @jaja
        pourtant t’es pour le libre échange et la collectivisation se fait pas d’1 coup


      • Doume65 5 septembre 2015 18:50

        @jaja
        « S’ouvrir au monde veut dire union et non compétition »
        Mais ouvre les yeux, bon sang ! L’Europe des nations, faite par les peuples, bien sûr que tout le monde la veut. Mais l’UE, c’est précisément la compétition ! Sous le prétexte de trop fortes dettes (l’Europe est bien moins endettée que les USA ou le Japon), L’UE nous impose une austérité assortie d’une recherche à tout prix de compétitivité. Tout est tiré vers le bas. Tu auras beau avoir un poing levé comme avatar, tu ne fais que te soumettre à la parole des dirigeants européens soumis à l’ultralibéralisme. Tu es ce qu’on appelle un idiot utile (ce n’est pas pour t’insulter). Un peu comme ces mecs fabriqués par la CIA qui hurlent « à bas l’Amérique ».
        Si tu veux offrir à ce que tu appelles à seule droite souverainiste la contestation de l’UE et de l’appartenance à l’OTAN, pas de problème, mais ne t’étonne pas qu’ensuite la gauche (la vraie) perde des partisans. Si tu ne veux pas voir les fachos qui sont à Kiev, si tu n’as pas compris que l’OTAN est au seul service de l’impérialisme US, alors je ne peux rien pour toi.

        P.S. : Un peu plus, tu vas nous défendre le TAFTA...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 septembre 2015 20:56

        @jaja
        « Repliez dans vos frontières », est typiquement le vocabulaire euro-atlantiste...
        Les autres pays du monde sont repliés sur leurs frontières ?
        Les BRICS sont repliés sur leurs frontières ?
        Les pays d’Amérique du Sud sont repliés dans leurs frontières ?


        Les dévaluations c’est pire que les 120 millions d’européens précarisés ? Surtout ne changez rien, restez bien dans l’ UE où les gouvernements ne peuvent plus décider de rien.

      • alinea alinea 3 septembre 2015 20:47

        On lui reproche d’être européïste, c’est sûrement vrai puisqu’il a noué de belles relations avec la gauche slovène, la gauche turque, et a tiré leçon des, des quoi, de la Grèce !
        Il ne dit pas « non » à Chevènement, mais à Dupont-Aignan. Il ne mélange pas les genres, n’a pas envie de se renier pour une unité nationale factice. Il est lié à la gauche au Maghreb ; vous faites votre Cahuzac, Mélenchon n’est pas seul, il a juste enfin compris qu’il fallait sortir de la politique qui entraîne dans l’électoralisme via les médias !
        J’ai envie de vous faire lire le dernier article de Lordon, donné par Mélenchon dans son blog :

        http://blog.mondediplo.net/2015-08-26-Clarte


        • Furax Furax 3 septembre 2015 21:02

          @alinea
          Il partage une communauté d’opinions sur un sujet actuellement fort sensible avec un autre grand « européiste »
          http://www.prechi-precha.fr/wp-content/uploads/2012/06/mulhitlerOK.jpg


        • alinea alinea 3 septembre 2015 22:04

          @Furax
          Je comprends pas !!



        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 septembre 2015 22:15

          @alinea
          Elle veut dire que Mélenchon n’étant pas contre l’immigration, il soutient de fait l’Islam, tout comme Hitler, ce qui en dit long sur le niveau d’ignominie du FN.


        • alinea alinea 3 septembre 2015 22:23

          @Fifi Brind_acier
          Mais Mélenchon n’est pas pour l’immigration !! C’est hallucinant ça ! Il est pour des relations égal(itair)es avec le Maghreb, l’Afrique, donc, fin de l’immigration !
          En attendant il pense qu’il faut traiter les travailleurs immigrés comme les autres, humainement déjà, mais politiquement, qu’ils ne tirent pas vers le bas les salaires !
          Ça serait bien un peu de rigueur dans les pensées, l’écoute, et les discours !!


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 septembre 2015 22:32

          @alinea
          Pour ces bas du front, si tu n’es pas pour jeter les immigrés à la mer, c’est que tu soutiens l’immigration. Ils ne brillent ni par leur intelligence, ni leur finesse de compréhension, tu ne voudrais pas qu’ils soient capables de comprendre les nuances, quand même ?


          Mais Hollande a besoin d’eux pour les élections. La campagne électorale est commencée. Plus ils sont répulsifs, plus le PS a de chances de voir les électeurs se déplacer pour éliminer le FN. Enfin, c’est ce qu’ils font depuis 40 ans, ça marche plutôt bien, l’usage du répulsif FN. ... ça pue de plus en plus, mais faut ce qu’il faut. C’est pas sur leur bilan qu’ils peuvent compter.

        • Furax Furax 4 septembre 2015 00:12

          @alinea
          Rien à voir avec l’immigration, il suffit de lire !
          La détestation des « racines chrétiennes »... demandez à Cazenave, il se joindra à ce duo.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 septembre 2015 09:19

          @Furax
          L’amour des racines chrétiennes devraient vous doter de compassion vis à vis de toutes les victimes des guerres de l’ OTAN, d’autant que des documents découverts récemment en Cisjordanie disent que Jésus était noir de peau.


        • Julien30 Julien30 4 septembre 2015 09:20

          @Fifi Brind_acier
          « Pour ces bas du front, si tu n’es pas pour jeter les immigrés à la mer, c’est que tu soutiens l’immigration. Ils ne brillent ni par leur intelligence, ni leur finesse de compréhension, tu ne voudrais pas qu’ils soient capables de comprendre les nuances, quand même ?  »


          Derrière votre étalage dégueulasse de mépris n’y aurait-il pas juste la jalousie et la frustration par rapport au FN en considérant le sort de votre micro-parti qui le restera jusqu’à sa mort prochaine ? 

        • Julien30 Julien30 4 septembre 2015 09:30

          @Fifi Brind_acier
          « toutes les victimes des guerres de l’ OTAN »


          Ah tous les migrants sont issus de pays en guerre ? Vous êtes aussi caricaturale et anti-France que le premier journaleux de plateau télé ou socialo venu à soutenir l’immigration invasion avec vos bons sentiments irresponsables.

        • Furax Furax 5 septembre 2015 00:06

          @Fifi Brind_acier
          Ah dites donc Määäme Ffifi, quelle histoire !
          « Jésus était noir de peau. » Quelle histoire !
          Mais ce n’est pas tout, vous savez quoi ? Il y en a même qui prétendent qu’il serait JUIF !
          Pour un « bas du front », quelle horreur !
          Heureusement, il nous reste le prophète Asselineau et ses douze électeurs !


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 septembre 2015 21:00

          @Furax
          Mais oui, Jésus était de religion juive, vous n’avez jamais lu les Evangiles ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 septembre 2015 21:07

          @Julien30
          Et cela change quoi qu’avec les réfugiés de guerre, il y ait des migrants économiques ?
          Les gouvernements européens n’ont plus le droit de contrôler les frontières intérieures. Tous les textes qui régissent l’immigration sont européens : Traité d’Amsterdam, Schengen, accords sur les travailleurs déplacés. Et le FN ne veut pas sortir de l’ UE (cf son programme officiel),


          A quoi ça sert de diviser les Français sur une question qui n’a pas de solution tant que nous sommes dans l’ UE ? A rien, sinon à faire gagner les élections au PS, qui va agiter vos propos ignominieux pour faire voter les électeurs...

        • Furax Furax 5 septembre 2015 23:27

          @alinea
          « Mais oui,Jésus était de religion juive »
          Ah bon !!!
          Merci pour votre aide !

           smiley smiley smiley


        • Furax Furax 5 septembre 2015 23:32

          @Furax
          Cette remarque s’adresse, bien sûr, à Mââme Fifi, dont l’éblouissante culture laisse pantois !
          Maintenant je comprends pourquoi Assilineau, avec de tels supporters, rencontre un tel succès !
           smiley smiley smiley


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 septembre 2015 09:35

          @Furax
          Pauvre inculte qui ne connaît rien à l’histoire des religions, et qui la ramène quand même !
          « Séparation entre Juifs et Chrétiens au 1er siècle ».

          Site Hérodote : « Les débuts du Christianisme » 



        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 septembre 2015 18:05

          @Julien30
          L’UPR se porte très bien merci.


        • Onecinikiou 3 septembre 2015 21:46
          M. Uleski se trompe : Melenchon ne refuse pas de voir Chevenement, il refuse de voir Dupont-Aignan, c’est à dire celui dont il cautionnait a demi-mot le passage à tabac par ses sbires « antifas » lors d’un rassemblement en soutien au peuple grec, il y a 2 ans maintenant. 

          Aucune surprise donc que notre ayatollah trotskiste et franc-maçon rejette sans coup férir, malgré l’urgence de la situation, une sainte alliance avec tous ceux qui ne seraient pas issu de son groupuscule sectaire.

          Là où ça devient comique c’est lorsque M. Uleski feint de reprocher à Melenchon son sectarisme (avéré) sous prétexte que celui refuse obstinément de serrer la main de Dupont-Aignan, alors que lui-même n’hésite pas à ostraciser le premier parti politique de France - le Front National - du rassemblement des patriotes et des souverainistes que la situation commande pourtant de réaliser, et qu’il appelle de ses vœux, enfin « de Dupont-Aignan jusqu’à l’extrême-gauche » dixit notre grotesque farceur, c’est à dire 13% de l’électorat tout au plus...

          M. Uleski démontre ici en fait qu’il n’est pas moins sectaire que ceux qu’il pointe d’un doigt vengeur. Nous sommes donc ici au bal des faux culs.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 septembre 2015 22:10

            @Onecinikiou
            Dupont Aignan vient de lancer une pétition contre Schengen, dans le plus pur style FN : aucune analyse des causes, on s’occupe des effets, pas des causes, c’est la méthode FN.


            Comme le FN, il fait semblant d’ignorer qui paye et arme les djihadistes : jamais un mot sur les USA, Israël, l’ OTAN, le Qatar et les Saoudiens, silence sur les guerres et les causes.

            Comme le FN, il fait croire qu’il est possible de changer les Traités, sans passer par l’article 48 qui impose l’unanimité des 28 pays.

            Bien sûr que Dupont Aignan fait du pied régulièrement au FN, qui lui drague l’ UMP. 

          • Onecinikiou 4 septembre 2015 00:22

            @Fifi Brind_acier


            Il est vrai qu’au Front ils ne parlent jamais de l’influence néfaste des Etats-Unis, des pétro-monarchies du Golfe, ou de l’OTAN ! 

            Ce n’est pas la mauvaise foi qui vous étouffe, ou vous aveugle...

            Car non seulement ils en parlent, mais ils en parlent dans les médias dominants dont les chiens de garde sont toujours aussi prompts pour tenter de vous demoniser des que vous sortez des codes de bonnes conduites, des chantiers balises de la pensée unique. 

            C’est beaucoup plus difficile de le faire dans ces médias aux ordre de l’oligarchie, ou vos interlocuteurs aboient et régurgitent la pensée conforme, qu’au cours de conférence où vous déroulez votre argumentaire sans contradicteur, et ne prêchant que des convaincus. 

            Vous comprenez la différence ?

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 septembre 2015 07:02

            @Onecinikiou
            J’ai écouté Philippot hier soir, il a dit que l’Allemagne a besoin de main d’oeuvre pas chère.
            Alors que tous les pays l’est ont des salaires minimum entre 336 et 161 euros.
            Il ne dit jamais qu’il faut sortir de l’ UE, et parle de Schengen, comme Dupont Aignan.


            Si le FN ne peut pas parler librement dans les médias, pourquoi y va-t-il ?
            Pour répandre sa bile et sa haine, ce qui rend service au PS, qui est dans les choux.

          • Serge ULESKI Serge ULESKI 4 septembre 2015 08:41

            @Onecinikiou

            13% ?
            les écolos et les élus et/ou militants du PS ne demandent que ça que de pouvoir sortir de l’ornière libérale de la « fausse gauche », pourvu qu’on puisse les rassurer quant à leur devenir professionnel : leur ré-election pour les élus. 

            Une telle coalition pèserait alors entre 20 et 25%.
            Quant au FN, Dupont-Aignan est tout à fait capable de « capter » cet électorat ; du moins, dans sa non-idéologique, soit 2/3 de son électorat.


          • Serge ULESKI Serge ULESKI 4 septembre 2015 08:43

            @Serge ULESKI

            ....... du moins, dans son creuset non-idéologique ; soit les 2/3 de son électorat.


          • Tythan 4 septembre 2015 11:11

            @Fifi Brind_acier

            Il est assez fatiguant de vous voir sans cesse calomnier Nicolas Dupont-Aignan. Si vous croyez une seule seconde que vous avez convaincu qui que ce soit avec ces méthodes, vous vous trompez lourdement.Nicolas Dupont-Aignan a en effet lancé une pétition visant à suspendre Schengen, mais contrairement à ce que Fifi Brin d’Acier, DLF dénonce également les causes du déferlement migratoire actuel. C’est visible ici s’agissant de l’inefficacité de Schengen 




            Sur ce sujet, il y a certainement des liens plus pertinents, google est votre ami.

            Il est totalement faux de dire que les USA, Israël et l’Otan soutiennent l’EI, ce n’est absolument pas prouvé (et c’est contraire à la logique) et il est donc normal que Nicolas Dupont-Aignan, homme politique sérieux, n’en parle pas, ce qui ne l’empêche pas de dénoncer l’inconséquence des occidentaux dans cette affaire, qui aboutit de fait au renforcement de Daech.

            Quant aux soit-disants appels du pied de NDA au FN, je rappelle à tous les internautes que l’article mis en lien par Fifi date de 2013... Depuis le temps que les médias et l’UPR prétendent que Debout la France et le Front National se seraient rapprochés et qu’ils se trompent, il faudrait peut-être qu’ils arrêtent de raconter n’importe quoi.

            Aujourd’hui, DLF est un parti indépendant qui représente l’alternative eurosceptique. C’est ce qui explique la haine de Fifi Brin d’Acier.

          • Onecinikiou 4 septembre 2015 18:16

            @Serge ULESKI

            Non mais vous palaisantez, vous ne voyez donc pas et comprenez encore moins que les cadres d’EELV et bon nombre de leurs militants et sympathisants sont des libéraux-libertaires en puissance - que l’on retrouve également mais dans une moindre mesure au sein du Front de gauche - sans aucune conscience marxiste et de rapport de classe véritable ; des europeistes fanatiques qui, comme Tsipras l’a parfaitement démontré, sont prêts le cas échéant à sacrifier toutes velléités de résistance à l’ordo-libéralisme et ses politiques anti-sociales (nécessairement anti-sociales, comme le met en évidence Sapir par sa critique rigoureuse) dès lors qu’il devient nécessaire de sauver la construction européenne, l’Union éponyme et son vecteur ô combien symbolique, l’euro. 

            Vous rêvez éveillé mon cher, et faites la démonstration non seulement de votre incompréhension des rapports de force idéologiques actuels, mais de votre confusion intellectuelle inquiétante.

            L’idéologie libertaire des gauchistes d’EELV (et d’autres) parfaitement incarnée par un Cohn-Bendit, par la validation qu’elle opère de tous les préceptes libéraux en vigueur - totale liberté d’établissement des capitaux, marchandises et travailleurs, refus acharné du souverainisme, fer de lance du fédéralisme européen, mort concomitante des nations européennes et finalement de toute démocratie effective - sert de caution depuis trente ans au déploiement de la mondialisation sauvage, à la désindustrialisation, à l’atomisation individuelle et au désenchantement (thèse de Michea), au délitement morale de nos sociétés, mais aussi à la ruine de nos économies et au remplacement progressif mais non moins chaque jour visible des peuples autochtones par des populations extra-européennes.

            Ils sont les idiots utiles, les alliés objectifs de la ploutocratie transnationale, de la super classe euro-mondialiste. D’ailleurs, c’est tout sauf un hasard que BHL, Attali, et un certain nombre d’autres cadres acquis à cette cause soient les premiers et les plus virulents à monter au créneaux pour instrumentaliser des faits certes déplorables (la mort de migrants) afin de culpabiliser l’opinion, la subvertir, et annihiler sa capacité de raisonnement et in fine ses défenses immunitaire, afin de lui faire accepter l’inacceptable : la submersion migratoire en cours, et l’ensauvagement du continent.

            Il est notable que ceux qui tiennent à cette occasion l’exact même discours, et ce faisant démontre une fois de plus leur potentiel de manipulation, sont les gauchistes précités. Je vais vous dire mon sentiment : lorsque vous reprenez à votre compte les mots, les concepts, les indignations et les manipulations des ploutocrates, alors il est certain que votre combat n’est pas le bon. 

            D’autre part, et pour conclure, si DA était capable de capter l’électorat frontiste ça se saurait depuis longtemps, mais visiblement cela non plus, vous ne le comprenez pas. 

          • Serge ULESKI Serge ULESKI 4 septembre 2015 20:31

            @Onecinikiou

            J’ai parlé d’écolos dissidents ; ceux qui veulent vraiment faire de l’écologie. Idem en ce qui concerne le PS.
            Je n’ai pas mentionné EELV.



          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 septembre 2015 22:00

            Une union, mais pour quoi faire ?
            Si c’est pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50, l’ UPR est partante.
            Si c’est pour divaguer sur le fédéralisme, ou le remplacement de l’euro-monnaie unique, par l’euro de Gôoche, ou l’euro monnaie commune, autant qu’ils restent entre eux !


            1- Chevènement ne veut pas sortir de l’UE, il veut « un euro - monnaie commune », ce qu’il est déjà !
            2 - Dupont Aignan veut renégocier les Traités, pas en sortir, tout comme le FN.
            3- Les dissidents du PS se calment en vue des élections.
            4 - Et Mélenchon, qui fait face à une opposition interne de plus en plus hostile à l’ UE et à l’euro, fait de la com’ : « Si je dois choisir entre l’euro et la souveraineté nationale, je choisirais la souveraineté ».

            Sauf qu’il parle au conditionnel, il ne choisit rien du tout, il imagine.
            Ce n’est pas une décision politique, c’est de la science fiction.
            Si ma tante en avait, ce serait mon oncle...


            Les Verts explosent en vol. Pierre Laurent raconte n’importe quoi. Le FDG est confronté aux dégâts collatéraux de Syriza. Qu’ils se débrouillent entre eux, leurs divagations d’euro-atlantistes déboussolés ouvrent un boulevard à l’ UPR, qui a eu en Juillet et Août 450 adhésions de plus.

            • Tythan 4 septembre 2015 11:24

              @Fifi Brind_acier

              Ce que tu ne comprends pas Fifi, c’est que personne ne recherche d’alliance avec l’UPR, qui est une formation totalement marginale sur la scène politique française, les prochaines élections régionales le rappelleront à coup sûr.

              Sur les trois critères que tu proposes, Sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, l’UPR est en réalité très proche et du FN (qui souhaite organiser un référendum sur la sortie de l’UE, la sortie de l’euro et la sortie de l’OTAN) et de DLF-Jean-Pierre Chevènement (qui souhaite la sortie de l’UE afin de renégocier une UE confédérale, la sortie de l’euro et la sortie du commandement militaire intégré de l’OTAN). Le MRC de Chevènement était sur ces mêmes positions.

              Autrement dit, l’UPR est très proche de ces formations. La seule différence, c’est que l’UPR rejette toute idée de coopération européenne après la sortie de l’UE et refuse tout mécanisme de convergence monétaire entre les différentes monnaies nationales qui renaîtraient après la disparation de l’euro. On a beau dire ce qu’on veut, mais c’est très proche et tous les cas ce que proposent JPC et NDA va dans le sens voulu par F Asselineau, même s’ils s’arrêtent avant lui dans l’hostilité à la coopération européenne.

              1) Non, l’euro est aujourd’hui une monnaie unique. Ce que veut JPC est une monnaie commune, un système très différent de l’actuel. Au bout d’un moment, vous ne pourrez pas éternellement nier cette réalité.

              2) Si on renégocie, c’est bien qu’on sort des traités actuels, qui ne seront plus en vigueur. Il faut arrêter de jouer sur les mots et de raconter n’importe quoi.

              3) Tu n’en sais rien.

              4) Bien sûr qu’il faut se méfier de ce que dit Jean-Luc Mélenchon, politicien professionnel pas toujours le plus honnête qui soit intellectuellement. Mais contrairement à certains sectaires, je préfère me réjouir qu’il infléchisse sa position vers les miennes plutôt que de voir ce revirement (relatif) de manière hostile...

              Ta méconnaissance de la langue française est à proprement parler ahurissante : l’emploi du conditionnel se justifie pleinement dans la phrase incriminée et je te renvoie à tes cours de primaire.

              Il est naïf de te voir encore croire au destin politique de l’UPR, qui n’arrivera à rien et les prochaines élections vont une nouvelle fois le prouver.



            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 septembre 2015 21:16

              @Tythan
              Le FN dit des choses entre 2 élections qui ne se retrouvent pas dans son programme officiel.
              L’UPR est pour des accords de coopération dans le monde entier, dont les pays européens qui le souhaiteront.


              Vous pouvez bien essayer de trouver des convergences où vous voulez, on s’en fout de vos avis, c’est plus clair ? Si l’ UPR ne représente rien, pourquoi vous en occupez-vous ?

            • Tythan 7 septembre 2015 11:24

              @Fifi Brind_acier

              Une réponse une nouvelle fois ridicule. Relis mon post et essaye d’y répondre, parce que là ton incohérence et ton inconsistance se voient.

            • ddacoudre ddacoudre 3 septembre 2015 23:55

              bonjour serge

              je ne crois pas qu’il soit possible que le PG puisse former avec Dupont-Aignan, que j’aime bien même si je ne partage pas ces positions politiques, un socle commun dans une alliance por se rapprocher du BRIC, tu pense sérieusement que Asselineau , Dupont-aignan accepterai cela. certainement que mélenchon prend un risque de se trouver seul, mais ce n’est pas par ça volonté mais de celles de ceux qu’il essaie de rassembler dans un front de gauche qui pensent d’abord à leur place politique et leur représentation et qui craignent qu’une alliance les amenuise. ce faisant ils s’amenuiseront encore plus au point de risquer de disparaitre aussi. je me plains souvent du manque de discernement des citoyens qui avalent des couleuvres, mais depuis de nombreuse élection s’ils voulaient voter pour ces parti afin de les porter aux pouvoir ils l’auraient fait, et ceux qui soutiennent les partis de gouvernement s’amenuisent mais ne les rejoignent pas. je pense que les régionale vont être un gouffre d’abstentionnistes, et vont donné un éclairage sur le force politique minoritaire.
              cela fait le bonheur des partis de pouvoir car de toutes façons il conserveront le pouvoir à tour de rôle sans risque de le voir glisser vers d’autres horizon car la V république est organisé pour qu’il ne soit jamais vacant . l’important est de proposer un projet aux citoyen et tant que la gauche socialiste perdurera à conserver une identification politique dorénavant et irrémédiablement discrédité, ils ne recueilleront pas les voix des abstentionnistes. Les restes qui ont survécu au mur de Berlin ne se disputent que les os, et durant ce temps les partis de gouvernement offre la viande aux financiers.
              cordialement.


              • Hector Hector 4 septembre 2015 08:26

                @ddacoudre
                « Dupont-Aignan, que j’aime bien même si je ne partage pas ces positions politiques »
                Voila pourquoi rien n’avance et rien ne change : « J’suis pas d’accord avec lui, mais je l’aime bien »
                On pourrait rajouter, il a une jolie cravate et il est bel homme, etc, etc...
                C’est pas demain que ça va changer.
                Ce mec est l’archétype de l’opportuniste carriériste qui cherche désespérément son chemin.
                Il a été de toutes les coteries de droite et on nous le ressert aujourd’hui avec l’avécéiste réchappé des limbes à la sauce « Républicaine. »
                Rien de nouveau donc, que du réchauffé.


              • ddacoudre ddacoudre 4 septembre 2015 08:58

                @Hector

                bonjour hector. ok j’ai donné le bâton pour me faire battre et j’en prend un coup. non je ne suis pas de ces vieux qui votent à la belle gueule. Dupont_Aignan aurait pu être ce carriériste que tu décris en restant dans la majorité il a comme certains autres présenté un autre courant de la droite franchouillarde en essayant de ne pas se fasciser, ce qui mérite d’être apprécié. quand son capital séduction qui pourrait le lui reprocher compte tenu que chacun de nos illustres politiciens soignent leur image médiatique à l’aide des maitres communicants, comme un Hollande courant après le mimétisme de F. Mitterrand et menant une politique qui devrait le faire se retourner dans sa tombe. ou un Chirac dont le capital sympathie ne se démentait pas malgré sa roublardise politique.
                je t’invite a parcourir mon blog, tu aura une idée de la couleur d ma cravate.
                ddacoudre.over-blog.com .
                cordialement


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 septembre 2015 09:09

                @Hector
                Dire d’un politique qu’il est carriériste n’est pas une analyse politique, c’est une attaque personnelle sans preuve.


                Dupont Aignan est euro-atlantiste, il protège la construction européenne en refusant d’en sortir.
                Même son projet « d’Europe des Nations », nécessite d’en sortir pour construire autre chose.
                Ce qu’il refuse de faire.

                Il est comme tous les « souverainistes », il critique beaucoup l’ UE, mais refuse d’en sortir.

              • Hector Hector 4 septembre 2015 09:17

                @Fifi
                « Une vrai stratégie de pénétration de l’opinion publique des idées de l’UPR »
                Je pense en effet que c’est ce qui manque à l’UPR. Les moyens aussi, certainement, mais rabâcher ad libitum les mêmes choses ne sert à rien, la preuve, et ce même si on en est convaincu.
                A quoi servent ces (intéressantes) vidéos de F.A. si elles ne touchent qu’un trop petit nombre pour impulser une véritable dynamique nationale pour sortir de l’EU, de cette monnaie unique qui bride nos exportations sans possibilité de dévaluation et de l’OTAN qui nous maintient assujettis à des intérêts qui ne sont pas forcement les nôtres.
                Les infos du net ne touchent que ceux qui les cherchent et qui visitent les sites, les autres il faut aller les chercher sur le terrain.
                Il est même étonnant que depuis le temps, cette idée, que le bureau directeur de l’UPR a surement eu parce que ce sont des professionnels, n’ait pas fait plus de chemin.
                Est-ce par manque de moyens, de logistique, de réseau, d’hommes ? Ou une Volonté délibérée ?
                Fifi, tu veux bien éclairer notre lanterne ?

                « Dire d’un politique qu’il est carriériste n’est pas une analyse politique, c’est une attaque personnelle sans preuve. »

                Ah, Ah elle est bien bonne. Rebelle le roquet !!


              • Hector Hector 4 septembre 2015 09:22

                @ddacoudre
                Bonjour DD.
                Pardonne moi d’avoir saisi aussi facilement cette opportunité et je lis assez tes post pour savoir que ce n’est pas ta tasse de thé.
                C’est l’occasion qui a fait de moi le larron.
                Sincèrement.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 septembre 2015 09:32

                @Hector
                L’ UPR fait aussi du travail de terrain, collage d’affiches, tractages, réunions locales.
                Dans la plupart des départements français, vous pouvez voir ces affiches de l’ UPR.
                Vous nous prenez pour des demeurés ?


                Si l’ UPR voit ses affectifs augmenter de manière exponentielle (+ 450 adhésions en Juillet/août), c’est bien que nous utilisons toutes les techniques, et pas seulement Internet.

                Les journaux locaux commencent à publier des articles, comme dans l’ Aveyron pour l’élection législative partielle. Cela irait sans doute plus vite encore si vous rejoigniez l’ UPR !




              • Tythan 4 septembre 2015 11:45

                @Hector

                Je suis un soutien de NDA et je me dois de réagir à votre commentaire.

                La vision que vous avez de lui vous appartient et ma foi, jamais personne n’a prétendu que NDA était l’homme idéal, bien qu’il ait souvent été comparé au gendre idéal. C’est vrai qu’il est très beau gosse et ça en énerve beaucoup. Mais il me paraît difficile de prétendre qu’il n’aurait été qu’un « opportuniste carrieriste » qui aurait été « de toutes les coteries à droite » quand on se penche un peu plus longuement sur son parcours.

                Même Jean-Luc Mélenchon, dans sa lettre de refus, reconnaît que Nicolas Dupont-Aignan a mené un combat courageux au nom de ses idées face à sa propre famille politique. Honnêtement, le parcours de NDA peut très bien être critiqué, mais pas de la façon dont vous le faites. On peut reprocher beaucoup de chose à NDA (et personnellement, j’ai aussi d’importants griefs contre son action), mais le qualifier de carriériste est tout à fait contraire à la réalité. Sur quoi vous basez-vous pour le qualifier ainsi ?

                L’UPR n’est pas allée loin parce qu’en France il est totalement suicidaire de se lancer sans rien, sans réseau, sans élus, avec un corpus idéologique très peu différenciant d’autres formations politiques. L’UPR cherche à se positionner sur le créneau de l’euroscepticisme - pour ne pas dire l’europhobie - non-extrêmiste qui est déjà pris par Debout la France.

                Et, aussi insignifiant que soit DLF, nous restons 10 fois plus puissants que l’UPR, les dernières élections européennes l’ont montré (0,4% pour l’UPR, 4% pour DLF). 10 fois. Autrement dit, à moins d’un effondrement de DLF qui n’a pas l’air de venir, la voie de l’UPR est totalement bouchée.

                Et c’est d’ailleurs tout à fait normal : NDA, contrairement à FA, est un élu fortement implanté localement. Il est présent dans le paysage médiatique depuis maintenant 5-6 ans, il est bon dans les médias (ce que n’est pas F Asselineau), son discours porte et les faits lui donne raison.

                Asselineau de son côté, s’est trompé de cible, passant la moitié de son temps à taper sur les autres partis eurosceptiques, expliquant à qui veut l’entendre et contre l’évidence que ces partis sont chargés de le plagier plutôt que d’exposer calmement et sereinement ses idées face à l’adversaire principal qu’est l’européisme.

              • ddacoudre ddacoudre 4 septembre 2015 13:19

                @Hector

                tu es tout pardonné amen  :-

                merci pour la lecture de mes posts
                cordialement.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 septembre 2015 21:30

                @Tythan
                Vous oubliez de dire que Dupont Aignan depuis le début a accès aux médias dominants.
                On comprend pourquoi, il ne veut pas sortir de l’ UE par l’article 50.
                Sur l’euro, il veut sortir de « l’ euro-monnaie unique » pour « l’euro-monnaie commune. »
                Donc il n’est pas pour le retour au franc.


                Des Partis politiques qui parlent de « souveraineté », tout en voulant rester dans la construction européenne et ne veulent pas revenir au franc, ne représentent aucun danger et sont reçus par les médias, sans problème...

              • Iren-Nao 7 septembre 2015 09:48

                @Fifi Brind_acier
                Vous nous prenez pour des demeurés ?
                Demeures ?
                Le radotage en boucle n’est pas bon signe.
                Je vous l’ai déjà dit vos interventions ne sont pas fort attirantes.
                Vous gonflez même des partisans comme moi.
                Enfin si ça rapporte.
                Iren-Nao


              • Tythan 7 septembre 2015 11:30

                @Fifi Brind_acier

                Ce que tu racontes est hallucinant de bêtise et de mauvaise foi. Nicolas Dupont-Aignan, comme tous les petits partis, a eu de grosses difficultés à se faire entendre dans les médias. Il a même vécu un ostracisme important de la part du Figaro, grand quotidien de droite mais dont l’actionnaire principal, Serge Dassault, élu de l’Essonne à qui NDA faisait de l’ombre, aurait interdit de tribune.

                NDA est bien entendu pour le retour du franc (qui pourrait s’appeler euro-franc), il faut arrêter de raconter n’importe quoi, et j’invite tous les lecteurs intéressés à se renseigner sur internet, en mettant de côté bien sûr les calomnies invraisemblables de l’UPR.


              • egos 4 septembre 2015 00:03

                La « Gauche » parlementariste,

                combien de divisions ?

                Et s’il ne s’agissait au final que l’une force d’appoint au PS, 
                affectant des postures de bigotes,
                alignée sur l’essentiel : économie de marché (tempérée) atlantisme(guerrier), Europe, Euro, Parlement, Commission ?

                Une myriades de partis en perpétuelle recomposition dont l’un des mobile serait de se gober mutuellement et l’autre d’insérer des élus dans le système de représentation électorale et ses nombreux (fructueux) satellites.



                • Elliot Elliot 4 septembre 2015 00:31

                  Je considère que Jean-Luc Mélenchon fait une erreur et qu’il s’enferme dans un sectarisme qu’on aura beau jeu de lui reprocher.

                  Et quand bien même aurait-il raison en développant ses arguments et il faut lui reconnaître souvent une grande lucidité dans ses analyses, où est l’intérêt lorsque l’on peine à convaincre autour de soi ? 

                  Il n’y avait rien de déshonorant à prendre langue avec toutes ces personnes dont chacun sait que ce sont des " has been " ou des rêveurs ( comme Dupont-Aignan qui croit avoir un destin ) mais il faut parfois accepter de perdre son temps dans des colloques dont à l’évidence rien ne sortira, sinon au mieux des déclarations d’intention qui ne s’appuient sur aucune division ( comme on dirait chez les militaires )

                  Chevènement s’est mis en congé de la formation politique qu’il a contribué à fonder, il avait ses raisons et, en l’occurrence, ayant abdiqué toute ambition carriériste, il pouvait d’autant plus aisément trouver indignes certaines complaisances ; il ne pouvait donc plus cautionner un opportunisme de circonstance qui consiste à coller par pur électoralisme à un parti socialiste en complète déconfiture idéologique. 

                  Quant à la déconfiture électorale du PS, l’avenir nous le dira, tant il est vrai qu’au royaume des aveugles, les borgnes sont rois et que le bon sens commande de barrer la route au Front National : on ne choisit pas la peste pour combattre le choléra.

                  En campant sur une ligne politique qui n’a pratiquement aucune chance de séduire une frange significative de l’électorat, Mélenchon se condamne à jouer les imprécateurs : un rôle dans lequel il excelle beaucoup moins bien que dans celui de tribun rassembleur.

                  Avant de penser à un plan B au niveau européen, un plan B pour sauver quoi d’ailleurs ?, un plan B qui sortira d’un brain-storming de gens archi-minoritaires chez eux et qui sont insignifiants au niveau européen, il s’agirait d’abord de créer un vaste mouvement de refus au niveau national. 

                  Que ce mouvement de refus doive se situer en dehors du cadre des partis existants me semble presque élémentaire. 

                  Ça tombait bien car aucun des invités ne représente une formation politique fermement ancrée dans le paysage et on se trouvait dans une configuration où personne ne pouvait revendiquer le leadership, même pas Mélenchon passablement déconsidéré - injustement au demeurant - mais déconsidéré tout de même et qui devrait en tenir compte quand il se projette vers l’avenir..


                  • Onecinikiou 4 septembre 2015 03:35

                    @Elliot


                    Si vous commenciez par énoncer de manière rigoureuse et argumentée les raisons et les priorités surtout qui vous pousseraient à barrer la route d’un parti qui n’a jamais gouverné, et qui ne peut par conséquent nullement être tenu pour comptable de la situation actuelle, à tout point de vue catastrophique, a contrario des partis que vous, personnellement, et vos semblables tartuffes, n’avez eu de cesse de porter au pouvoir ces trois dernières décennies ? Je ne vous cache pas que j’attends votre argumentation avec une impatience non-dissimulée. Bas les masques.

                  • Tythan 4 septembre 2015 11:50

                    @Elliot

                    Je suis assez en accord avec votre commentaire. Bien sûr que NDA est quelque part un rêveur.

                    Et franchement, je ne vois pas en quoi c’est méprisable. Moi aussi je suis un rêveur. Et même vous, vous êtes comme moi de ce point de vue lorsque vous écrivez : « il s’agirait d’abord de créer un vaste mouvement de refus au niveau national. Que ce mouvement de refus doive se situer en dehors du cadre des partis existants me semble presque élémentaire ».

                  • Elliot Elliot 4 septembre 2015 13:06

                    @Tythan



                    Dans mon commentaire je n’ai pas voulu être méprisant envers Nicolas Dupont-Aignan. 
                    D’ailleurs sa tonalité générale est plutôt au reproche à Mélenchon pour son refus d’un dialogue qui n’engageait à rien et qui avait très peu de chances de déboucher sur du concret.
                    Ce n’est pas travestir la vérité que de constater que N D-A ne pèse quasiment pas dans l’opinion : on peut le déplorer mais il faut bien admettre la réalité des chiffres.
                    Au reste l’utopie est la plus créatrice des matrices : ce sont les rêveurs qui font avancer la société et ceux qui se targuent d’être réalistes ( et s’en font même une vertu ) se résignent en fait à l’immobilité.
                    Or qui n’avance pas recule, c’est bien connu. 
                    On peut supposer ( ou du moins espérer ) que de l’expérience avortée de Syriza, il restera autre chose que le goût amer de la défaite mais on peut être sûrs que du passage de Sarkozy ou de Hollande à l’Élysée ( pour ne prendre que ces deux-là ), ne subsisteront que le sentiment d’un immense gâchis et l’approfondissement du déclin de la France

                  • Elliot Elliot 4 septembre 2015 13:22

                    @Onecinikiou

                    Je ne tiens le FN comptable de rien du tout sinon d’avoir quasi instauré un climat de guerre civile en France par ses litanies itératives contre les immigrés ou les Français d’apparence immigrée, ce qui fait du monde. 

                    Puisque vous demandez qu’on enlève les masques, commencez chez vous ou l’islamophobie sert de paravent au racisme le plus sordide.

                    Je ne vous dirai pas que le fascisme est à nos portes car le fascisme, pour contestable qu’il fût, était une doctrine cohérente, ce qu’on chercherait en vain au FN.

                    C’est la sottise et l’ignorance qui sont aux portes du pouvoir et ça, c’est pire que tout !

                    D’ailleurs ce n’est pas moi qui le dis, c’est le président fondateur : on peut supposer qu’il sait de quoi il parle quand il taxe sa fille et ses mignons  d’incompétence crasse.

                    Je suis peut-être un Tartuffe, je suis en bonne compagnie mais un Tartuffe qui n’a jamais prêté sa voix à ceux qui se succèdent au pouvoir mais qui n’a pas non plus envie de tomber de Charybde en Scylla.


                  • Onecinikiou 4 septembre 2015 18:28

                    @Elliot


                    Les plus chauds partisans de la guerre civile dans ce pays, et au sein des nations du continent européen tout entier, sont ceux qui depuis quarante ans cautionnent sans vergogne et de la manière la plus déraisonnable qui soit l’immigration massive volontairement incontrôlée suscitée par une coalition d’intérêts, soit le grand actionnariat, les loges, et un Lobby communautaire surpuissant dont je tairai le nom mais que chacun à parfaitement à l’esprit. 

                    Voyez le renversement de perspective : le héraut de la fameuse guerre que vous feignez de déplorez, c’est vous et vos alter ego.

                    Quant à soutenir que vous n’ayez contribué à porter au pouvoir les incapables, les médiocres, et sinon les traîtres qui nous gouvernent depuis cette période, cela ça reste à démontrer. Moi je mets mes deux mains à couper que vous avez voté Hollande au second tour des dernières présidentielles, ou même pour Chirac en 2002, au moment de la campagne soviétoide de l’entre deux tours. Tout dans ce que vous énoncez, vos présupposés, vos préjugés, votre référentiel idéologique, concourent à ce que vous l’ayez fait. C’est tout à fait évident, logique et cohérent.

                  • Elliot Elliot 4 septembre 2015 20:41

                    @Onecinikiou

                    Je ne voudrais pas être désobligeant ni surtout vous contester le droit de penser des inepties.
                    Après tout, c’est un droit inscrit dans la constitution et, en démocratie, les pires sottises ont droit de cité ( enfin dans le respect des lois Gayssot mais cela ne vous concerne pas dans vos préventions ) donc y est aussi inscrit le droit d’exploiter la bêtise et l’ignorance, ce qui est en fait un condensé du programme du parti qui vous est cher.

                    Néanmoins, si vous étiez capable de réflexion, vous sauriez que c’est grâce à cette immigration qui vous donne un urticaire chronique que la France n’est pas en état de déficit démographique comme d’autres pays et qu’à la différence, semble-t-il, des Allemands qui savent calculer, beaucoup de Français ont tendance à suivre la voix de la sottise plutôt que celle de la sagesse.

                    Ce n’est pas l’immigration qui va vous submerger, c’est votre propre bêtise. 


                  • Onecinikiou 4 septembre 2015 21:18

                    @Elliot


                    Avez-vous seulement conscience que lorsque vous dites que l’immigration est un bienfait - dans un continent sans croissance dévasté par un chômage endémique, et qui croule sous les dettes et une insécurité grandissante - vous ne faites que relayer les poncifs matraqués par TOUTES les élites financiaro-bancaires, les médias dominants qu’elles détiennent, et quantité de leurs obligés ?

                    Avez-vous seulement à l’esprit que lorsque vous fustigez la prétendue « bêtise » grandissante de nos concitoyens face à ce phénomène qu’ils jugent à juste titre comme représentant une menace contre leur condition d’existence et leur standard de vie, vous faites par la même la démonstration de votre infâme morgue méprisante a l’égard de populations confrontées aux effets concrets des politiques mises en œuvre par ceux dont vous soutenez à présent les orientations.

                    Ça ne vous inquiète pas, ça ne vous met pas la puce à l’oreille de parler comme les institutions bancaires et les organisations grand patronales ? Vous pensez également que BHL agit par philantropisme dans cette affaire, et vous avez trouvé là un allié de choix ? Avec des dissidents dans votre style pas étonnant que nos maîtres ne soient pas inquiets pour leur statut : vous leur servez la soupe !

                    Un être pétri de bonne conscience pseudo-humaniste, sûr d’appartenir au camp du Bien, qui dénigre tous ceux qui ne pensent pas comme lui malgré 30 ans d’échecs et de désaveus cinglants que jalonnent sa pratique politique, voilà ce que vous êtes. Et vous oseriez donner des leçons de saine gouvernance ?

                    Qui fait l’ange fait la bête. Ce précepte nitzscheen caractérise tout à fait les individus de votre espèce.

                  • Elliot Elliot 5 septembre 2015 00:10

                    @Onecinikiou

                    S’il vous plait ne prenez pas Nietzsche à l’appui de vos philippiques qui m’ont tout l’air de délires et je m’interroge sur ce qui vous permet de m’associer à BHL dont je vois mal au demeurant ce qu’il vient faire dans cette affaire.

                    Et vous, avez-vous conscience que, sans l’immigration, la situation serait bien pire, que cette immigration est une composante importante du marché intérieur, celui qui empêche que la situation soit définitivement hors contrôle ?

                    Mais bien sûr les bouffons du Front National (mais certains sont des bouffons de composition car ils sont conscients de raconter des âneries mais ces âneries sont porteuses de voix, alors... ) serinent à longueur d’années leur mantra sur le coût de l’immigration sans en évoquer les bénéfices.

                    Ils sont aux portes du pouvoir et rien que pour punir ceux qui les suivent de leur sottise et les guérir de leurs illusions, il faut souhaiter qu’ils transforment l’essai.

                    Ce qui implique que, pour moi, la présidentielle va se résumer à un tour, celui où l’on vote pour son courant de pensée et ensuite vogue la galère...

                    Les immigrés ne sont pour rien dans le déclin de la France et de l’Europe en général, ils sont la seule chance, par l’ouverture qu’ils représentent sur le monde, d’enrayer un processus que malheureusement les tentations du repli ne font qu’accentuer.

                    Sortez un instant de vos réflexes de boutiquier et expliquez-moi en quoi consiste encore cette fabuleuse richesse de la France que viendrait ronger l’immigration, sur quelles matières premières s’appuie-t-elle quand la France est obligée de les importer et se voit confrontée à la désindustrialisation ( dont les travailleurs immigrés sont victimes tout comme les Français ) ?

                    Même la richesse de la terre, son agriculture, échappe à son emprise. 

                    Quelle est donc la réalité tangible de ce cher argent dévolu à la voracité des envahisseurs ?

                    Il a la « splendeur » des assignats et en aura probablement la volatilité et les immigrés n’y seront pour rien. 


                  • Onecinikiou 5 septembre 2015 14:39

                    @Elliot


                    Je vous félicite, comme de prévisible c’est du Parisot dans le texte, ni plus ni moins. C’est l’argumentation et les justifications typiques de tous les pseudo-experts auto-proclamés en réalité inféodés aux puissances et institution financières. Votre discours, c’est celui tenu par les médiacrates et autres éditorialistes qui saturent l’espace mediatique dominant. Vous êtes bon pour aller sur le plateau de « C’est dans l’air ». En revanche, jamais au grand jamais vous ne pouvez revendiquer défendre les intérêts les plus généraux et immédiats du peuple et de la nation française, ce serait la plus parfaite imposture.

                  • Elliot Elliot 5 septembre 2015 19:27

                    @Onecinikiou


                    Au moins, je serai sûr en cette compagnie - que je me garderai bien de qualifier - de ne pas rencontrer les branquignols du FN.

                  • Onecinikiou 5 septembre 2015 19:49

                    Dont acte.


                  • Iren-Nao 7 septembre 2015 10:04

                    @Elliot
                    le bon sens commande de barrer la route au Front National :
                    Ah bon, et pourquoi ?
                    Le FN n’est sans doute pas parfait, mais il représente quelques divisions qui a certains égards vont dans le bon sens..
                    Iren-Nao


                  • legrind legrind 7 septembre 2015 17:57

                    @Elliot

                    Elliot 4 septembre 13:22

                    @Onecinikiou

                    Je ne tiens le FN comptable de rien du tout sinon d’avoir quasi instauré un climat de guerre civile en France par ses litanies itératives contre les immigrés ou les Français d’apparence immigrée, ce qui fait du monde.

                    ___

                    Mais oui mais oui les territoires perdus de la république , où pompiers, policiers se font caillasser d’emblée, ( facteurs aussi.. tout le monde) voilées-burqa, l’insécurité qui tourne à l’ensauvagement ( v La France Orange Mécanique) , les écoles juives protégées par des militaires, des artistes et des compatriotes juifs massacrés à la kalash, un français décapité en France, la multiplication incessante de demandes religieuses ( je vous laisse deviner laquelle) et communautaristes avec propagande victimaire inside c’est le FN !

                    *


                  • soi même 4 septembre 2015 03:13

                    Pour une fois je lui donne pas tord à merluchon, il y a tous à reconstruire et pour cela les murs de Gerrico doivent s’effondré, pourquoi, pour raison simple, touis est pervertie.


                    • Serge ULESKI Serge ULESKI 4 septembre 2015 20:36

                      @soi même
                      Tout est à reconstruire : il faut que le PS et EELV meurent pour que la gauche renaisse.
                      C’est un travail de dix ans.
                      Une nouvelle gauche souverainiste, antilibérale et antimondialiste mais à vocation internationaliste du fait du rayonnement de la France et de sa langue dans le monde... du NDA au front de gauche.


                    • soi même 4 septembre 2015 20:54

                      @Serge ULESKI, je vais un peu plus loin, ce n’est plus une histoire de gauche où de droite, c’est une question de survie de l’humanité.


                    • Hector Hector 4 septembre 2015 08:46

                      "C’est bel et bien d’une alliance patriotique et européenne qu’il s’agit ; une alliance libérée de l’axe américano-israélo-saoudien ; une alliance proche de la Chine, de l’Inde, de la Russie ; une alliance fraternelle (et respectueuse) avec l’Afrique et l’Amérique du Sud, tout en soutenant sans faille la cause palestinienne - et s’en donner réellement les moyens ! - et tout en reconnaissant à l’Iran un rôle majeur à un niveau régional et international ; sans oublier un retrait total de nos troupes et de nos agents de la Libye à l’Afghanistan, de l’Irak à la Syrie dans une région plongée dans un chaos géopolitique savamment organisé par l’axe précédemment cité.« 

                      Tout est dit, en effet.

                       »Le mondialisme donc, cette guerre contre l’Etat nation, l’Etat providence, les salaires, le droit du travail, la liberté d’information et d’expression - n’est ni de droite ni de gauche mais ailleurs : là où triomphe la maximisation du retour sur investissement du capital humain ; un être humain comme moyen et non comme fin."

                      Lorsqu’un homme ou une femme présentera ce genre de programme, alors les choses bougeront , le peuple sera représenté et la démocratie respectée.
                      Mais ce ne sont pas ces vieilles recettes d’accommodation des restes qui réussirons à convaincre.
                      Ces clivages archaïques gauche / droite nous emmerde. Il faut aujourd’hui des hommes et des femmes de bonne volonté, décidés fermement à s’attaquer aux causes et non pas ces guignols comme la dernière nommée qui vient d’entrer dans le castelet.
                      Merci S.U. pour cette toujours nécessaire piqure de rappel.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 septembre 2015 09:13

                        @Hector
                        Ce que vous cherchez existe depuis 8 ans, c’est l’ UPR : 8461 adhérents à ce jour.


                        Voici son programme, le programme du Conseil National de la Résistance réactualisé.
                         Programme de Libération Nationale.

                      • Hector Hector 4 septembre 2015 09:25

                        @Fifi Brind_acier
                        « Une vrai stratégie de pénétration de l’opinion publique des idées de l’UPR »
                        Je pense en effet que c’est ce qui manque à l’UPR. Les moyens aussi, certainement, mais rabâcher ad libitum les mêmes choses ne sert à rien, la preuve, et ce même si on en est convaincu.
                        A quoi servent ces (intéressantes) vidéos de F.A. si elles ne touchent qu’un trop petit nombre pour impulser une véritable dynamique nationale pour sortir de l’EU, de cette monnaie unique qui bride nos exportations sans possibilité de dévaluation et de l’OTAN qui nous maintient assujettis à des intérêts qui ne sont pas forcement les nôtres.
                        Les infos du net ne touchent que ceux qui les cherchent et qui visitent les sites, les autres il faut aller les chercher sur le terrain.
                        Il est même étonnant que depuis le temps, cette idée, que le bureau directeur de l’UPR a surement eu parce que ce sont des professionnels, n’ait pas fait plus de chemin.
                        Est-ce par manque de moyens, de logistique, de réseau, d’hommes ? Ou une Volonté délibérée ?
                        Fifi, tu veux bien éclairer notre lanterne ?


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 septembre 2015 09:25

                        @Hector
                        L’UPR est censurée par les médias dominants depuis 8 ans.
                        Si vous avez une idée...


                      • loubia 4 septembre 2015 11:56

                        Asselineau est la seul solution.

                        les autres Malheureusement ne sont que des pantin du systeme.
                        Ils respectent a la virgule les texte qui leurs ont était remis par ce même système qu’ils prétendent critiquer....
                        Aller un peu de courage


                        • wesson wesson 4 septembre 2015 17:09

                          Bon on va pas en faire des caisses, mais là malheureusement, l’auteur a raison. Même avec de la bonne volonté je ne voit pas comment on peut considérer le refus de Mélenchon de simplement discuter avec Dupont-Aignan que comme autre chose que du sectarisme. 


                          Et pourtant, l’exemple du CNR ont bel et bien montré que lorsqu’un besoin plus primordial et immédiat se faisait ressentir, on pouvait parfaitement faire des alliances objectives avec ceux qui n’étaient effectivement pas très loin de l’extrême droite, et en tirer quelque chose de positif. 

                          C’est dommage, mais ce n’est que parti remise, avec Melenchon ou peut-être un autre. De toute manière il ne faut pas être pressé.



                          • wesson wesson 4 septembre 2015 17:21

                            @wesson


                            au demeurant, appeler à une « conférence internationale sur un plan B » me parait être encore un de ces subterfuge pour ne pas sérieusement songer à appliquer ce fameux plan B. Il reste un argument à la gauche radicale attachée à l’Europe, qui est utilisé à la fois par Podemos et donc le PG de mélenchon : 

                            « On pourrait arriver à obtenir un accord Européen parce que on as un plus grand poids que les Grecs ». 

                            C’est le seul argument qui reste à cette gauche radicale mais Euro-compatible, et je le crois totalement erroné : les Allemands ne sont pas connus pour reculer. Si par la négociation effectivement la gauche arrivait à faire changer la manière de fonctionner de l’Euro, les Allemands ne mettraient pas une semaine à en sortir en récupérant leur Mark, et avec tous les pays qui sont revenus dans sa zone de servitude. 

                            Là ou je considérerai positivement la chose, c’est que la sortie de la zone Euro et de l’OTAN ne sera plus un plan B mais le plan A, préliminaire à toute action. C’est à mon sens le principal maintenant.

                            Et à ceux qui ne manqueront pas de me dire « au moins au FN ils ont dit qu’ils sortiront », je suis prêt à prendre les paris qu’ils n’en feront rien. Le vrai ciment de ce parti, c’est la chasse aux immigrants présent, futur et passés, et d’une manière générale, la chasse aux pauvres.

                          • Onecinikiou 4 septembre 2015 18:39

                            @wesson

                            Vous avez raison rien ne presse. La France et son peuple, et les autres peuples d’Europe, peuvent bien encore subir dix ans, vingt ans, voire trente ans de cette potion euro-libérale amère que l’on nous fait ingurgiter de force depuis déjà plusieurs décennies. 

                            A cause de qui déjà ? Qui a voté Maastricht ? Qui s’est douloureusement trompé sur le fédéralisme européen, qui promet de se tromper encore demain sur cette question, ou même sur une question bien plus centrale puisqu’il s’agit de l’intégrité et pérennité même de nos peuples séculaires d’Europe : le processus en cours et s’accélérant de substitution de population par des éléments rapportés d’autres continents et civilisations, et dont BHL se fait aujourd’hui (pas seulement aujourd’hui d’ailleurs, mais depuis toujours) le chantre !

                            Vous voilà bien entouré Wesson. Mais surtout, ne vous pressez pas pour révisez vos postulats éronnés, il n’y a aucune urgence. Tout va pour le mieux, madame la marquise.

                          • Onecinikiou 4 septembre 2015 18:43

                            Si le Front National opère la nécessaire et salvatrice sortie de l’euro Wesson, une sortie que la gauche radicale a démontré être incapable de réaliser pour des raisons qui ont tout à voir avec son logiciel pro-fédéraliste européen et anti-national, vous prendrez alors votre carte au parti je suppose... ?


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 septembre 2015 09:26

                            @wesson
                            Dupont Aignan n’est pas ce qu’on peut appeler un adepte du dialogue, il refuse tout débat public avec Asselineau depuis 8 ans !


                          • legrind legrind 6 septembre 2015 17:38

                            @Fifi Brind_acier Pourquoi Dupont-Aignan devrait faire un débat avec quelqu’un qui l’insulte que ce soit directement ou indirectement par l’intermédiaire de ses militants zélés, qu’Asselineau redescende sur Terre : à 0,5% on demande humblement sans la ramener.


                          • macarel macarel 6 septembre 2015 01:28

                            oui JLM.. dommage que tu ais décliné l’invitation.

                            Tu es un bon type avec des idées souvent fort sympathiques.
                            On souhaiterait voir émerger un vrai courant réactionnaire avec plusieurs têtes plutôt qu’une seule. Les bonnes idées sont faites pour être partagées et non pas imposées. L’idée du roi ; du décideur unique, et devenu allergène. 
                            Il me semble que l’heure est grave pour la France en particulier, mais surtout pour le monde en général. Arrêtons les clivages basés sur des détails, des grains de poussières dont tout le monde se fiche aujourd’hui au vu du dramatique de la situation. Les debats politico-gueguere-de-pouvoir-de-cour-d-école qui pouvaient nous amuser le soir devant la télé, aujourd’hui ne nous font plus rire.
                            On a de moins en moins envie de rire !!
                            Il serait temps de bouger.
                            JLM, tu as montré que tu as des choses à dire. Il ne te reste plus qu’à aller rencontrer les autres et accepter de faire partie d’un tout, sinon tu cesseras d’être crédible aux yeux de ceux qui t’apprécient, et tu disparaîtras en hurlant en silence.


                            • macarel macarel 6 septembre 2015 01:39

                              Et bravo Serge pour votre texte !!! 100% bien

                              Je vote pour vous 

                            • BA 6 septembre 2015 13:37

                              En 2017, au Royaume-Uni, un référendum sera organisé à propos de la sortie ou du maintien dans l’Union Européenne.

                              Aujourd’hui, coup de tonnerre ! Un sondage explosif à propos du Brexit ( = Britain Exit) :

                              43 % des personnes interrogées veulent sortir de l’Union Européenne.

                              40 % des personnes interrogées veulent rester dans l’Union Européenne.

                              17 % sont indécis.

                              Dimanche 6 septembre 2015 :

                              La Grande-Bretagne voterait pour sortir de l’UE.

                              Pour la première fois, un sondage a indiqué dimanche que les Britanniques voteraient pour une sortie de l’Union européenne. Le référendum aura lieu d’ici fin 2017 au plus tard.

                              Au total, alors que les députés doivent se pencher à nouveau sur le projet de loi sur le référendum lundi, 43 % des personnes interrogées par l’institut Survation pour le compte du Mail on Sunday estiment que la Grande-Bretagne devrait quitter l’UE.

                              Elles sont 40 % à préférer rester dans l’UE et les 17 % restants sont indécis.

                              Ce sondage, réalisé via l’internet sur un échantillon de 1004 personnes, marque une rupture avec les précédentes enquêtes d’opinion qui ont toujours conclu à un avantage du « oui » à l’Union européenne.

                              http://www.romandie.com/news/La-GrandeBretagne-voterait-pour-sortir-de-lUE/627450.rom


                              • legrind legrind 6 septembre 2015 17:36

                                Grâce aux migrants et aux exactions des racailles / islamistes Marine atteindra 60% au 1er tour en 2017. smiley


                                • eric 6 septembre 2015 22:08

                                  Les derniers sondage en dates confirment une tendance de fond :

                                  il n’y a pas un candidat de gauche capable d’être présent au second tour de la présidentielle au jour d’aujourd’hui.

                                  Celui d’entre tous les potentiels qui serait le moins ridicule (18 % !!!), est aussi celui qui a la plus grande capacité de nuire aux autres... Hollande reste le nul que toutes les gauches ont élue à l’unanimité, mais désormais, il y a toute une partie d’entre elles qui nous dit « non possumus ». Aujourd’hui parmi les français qu’il insupporte physiquement et zappent dès qu’il apparait quelque part, une bonne partie sont de gauche.

                                  Par le fric, les coups bas, les nominations, les subventions, il peut couler toute autre initiative. On vient de voir la manœuvre avec les écolos bio. De toute façon avec un total gauche de 30% personne ne peut réellement sauver quoi que ce soit for l’honneur...

                                  Et on imagine un sous courant du PS essayant de la lui faire dans le dos à la veille des scrutins. genre Vals, se dressant contre son maitre... Avec ou sans Macron... Les vaguelette entre les Le Pen père et fille feront triste figure par rapport à ce tsunami...
                                  Ou, le pire n’étant jamais exclu, Anne Hidalgo ou même ségo se présentant e recours...

                                  Bon, assez rit. La gauche par ses différentes médiocrités, s’est mise d’elle même hors du champs des possibles des prochaines élections toutes composantes comprises. Faire l’analyse du pourquoi et du comment n’intéresse qu’elle et relève de sa responsabilité.

                                  En revanche, il est non moins clairement de sa responsabilité et nous intéresse tous, de savoir quelles droites elle choisira lors des présents scrutins.

                                  Ne serait-ce que pour peser, même à la marge, sur le destin de notre pays.

                                  On voir que Mélenchon de veut pas aider Dupont Aignan à mettre a tête hors de l’eau° Au second tour, il appellera donc à voter Sarkozy ou à s’abstenir, au risque de faciliter une victoire du Fn ?

                                  Aujourd’hui, les dirigeants de tous les sous courants des gauches, doivent entamer la réflexion sur la droite qu’ils conseilleront au second tour à leur électorat.

                                  Ils ne peuvent pas se désintéresser totalement de l’avenir du pays au motif que celui-ci ne veut plus d’eux.

                                  Nous attendons


                                  • eric 7 septembre 2015 08:15

                                    @sampiero
                                    Non, je pense que les gauches sont « victimes de leurs succès revendiqués ».....A 80% d’une classe d’âge au bac, n’importe qui qui lit votre texte, comprend que c’est de la daube qui n’explique rien...

                                    C’est l’absence d’intelligence à gauche qui explique sans doute le mieux la désaffection des populations......

                                    Votre explication , assez « populaire » dans vos milieux, c’est que les gens ne votent pas pour vous parce qu’ils sont trop c...Avec a hausse du niveau général, cela explique mal pourquoi ils votaient plus pour vous quand ils étaient moins formés...


                                  • legrind legrind 7 septembre 2015 10:58

                                    @sampiero on sent tout l’amour et le respect que vous portez au peuple français, oui : les agriculteurs, éleveurs, ouvriers (ce qu’il en reste), smicards... sont des salauds racistes qui ne veulent pas partager leur opulence avec plus de migrants , comme le veut la « vrai gauche » ( front de gauche, vert, npa lo ..) et les artistes-de gauche


                                  • COURTILLE COURTILLE 6 janvier 2016 18:21

                                    MERLUCHON est plus juif que juif. En tant que francmaçon il est juif volontaire comme nous l’expliquait l’excellent auteur de « L’école des cadavres » (1938)

                                    Le Front de Gauche c’est la voiture balai du Parti Socialiste ! .... cela permet au PS de récupérer les voix égarées pour les seconds tours de chaque élections ... Mélenchon joue les révolutionnaires alors qu’il a été pendant 32 ans au PS et maintenant à pousser à voter Hollande au second tour !

                                    Le Système a besoin de vendus et de putes comme Mélanchon . Il détient toutes les médailles du Nouvel Ordre Mondial.

                                    * Trotskiste Lambertiste
                                    * Franc-Maçon du Grand Orient
                                    * Laïcard Droit de l’Hommiste
                                    * 32 ans au Parti Socialiste
                                    * Mondialiste
                                    * Néo-Colonialiste déguisé pour sauver l’ Humanité
                                    * économiquement Libéral Anti-protectionniste
                                    * Anti-Raciste sélectif tapinant pour la cause Juive et Sioniste
                                    * choisi par les Médias dominants comme le porte parole des Faux indignés à la solde du Système , ETC ...

                                    La Salope par excellence !

                                    ET et et et et et ........... Fils et petit fils de Colon du Maroc , s’étant fait dégager à coup de pompe dans le cul avec toute sa famille après l’ indépendance du Maroc ! ...... ÉTONNANT NON ? ....... pour un mec culpabilisant les Français d’être des Colonialistes !

                                    ET oui , Mélanchon fils de Colon !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès