Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Quelques pistes pour améliorer la qualité et la modération des articles et (...)

Quelques pistes pour améliorer la qualité et la modération des articles et des commentaires

Cet article a pour but d’explorer certaines solutions qui pourraient permettre d’améliorer la qualité des articles et des commentaires publiés et d’optimiser leur processus de modération. 

1- Améliorer le processus de modération des articles sur AgoraVox
 
Le système de modération mis en place en 2006 sur AgoraVox permet à tous les rédacteurs ayant publié au moins 4 articles de pouvoir lire tous les articles proposés et de les voter. Les articles qui passent en ligne ont été ainsi approuvés d’abord par des modérateurs bénévoles et ensuite par la rédaction. 
 
Afin de répondre à certaines remarques ou critiques des lecteurs, nous allons apporter quelques modifications sur le fonctionnement de la modération afin que celle-ci soit plus transparente et efficace.
 
Désormais, les modérateurs pourront voir, après avoir voté, le nombre de votes positifs et négatifs que chaque article a reçu. Cette information n’apparait qu’après le vote du modérateur afin qu’il soit incité à voter, et que son vote ne soit pas influencé par les votes existants.
 
Une question également qui revenait souvent était celle du quorum pour la publication des articles. Jusqu’ici nous avions adopté la règle informelle suivante :
  • Pour les auteurs qui ont publié au moins 20 articles, la publication d’un article nécessite la majorité simple avec un minimum de 3 votes. En général, indépendamment de l’appréciation que l’on peut avoir sur ces auteurs, il s’agit de personnes dont nous connaissons en général l’identité, et dont les publications antérieures sont souvent gages de confiance. Par ailleurs, les vérifications et les contrôles juridiques à effectuer sont bien plus rapides. Cela explique pourquoi les articles des auteurs "réguliers" passent en ligne plus facilement et plus rapidement.
  • Pour les auteurs qui ont publié moins de 20 articles, il faut la majorité simple avec un minimum de 5 votes. Nous devons par ailleurs réaliser davantage de vérifications et de contrôles juridiques en cas de doute, ce qui explique qu’ils mettent parfois plus de temps avant d’être publiés (surtout les nouveaux qui s’expriment sur des sujets "chauds" ou "à risque").
Ces modalités ne sont pas figées dans le marbre et peuvent évoluer si l’on trouve une règle plus efficace. Cette solution n’est peut-être pas parfaite mais elle a le mérite d’exister. Cela dit, il est inévitable qu’un auteur qui publie régulièrement sur AgoraVox, dont on connait l’identité (et qui donc partage avec nous le risque juridique de sa publication), passe plus rapidement en ligne qu’un inconnu qui écrit sous pseudo et dont on doit vérifier l’ensemble de ses propos. Cela dit, il suffit de lire AgoraVox pour se rendre compte qu’il y a énormément de nouveaux auteurs qui arrivent à publier facilement dès le premier article.
 
De toute façon, pour améliorer la qualité de la modération il n’existe qu’une solution : avoir plus de modérateurs actifs. Nous avons donc procédé à quelques petites innovations afin d’encourager et faciliter la modération des articles.
 
Désormais, les modérateurs peuvent recevoir des alertes quand des nouveaux articles sont proposés à l’évaluation. Deux systèmes d’alerte ont été mis en place pour eux : 
  • On peut s’abonner à une newsletter quotidienne qui rassemble les articles soumis lors des dernières 24 heures et que vous allez recevoir chaque jour par mail.
     
  • Alternativement, on peut suivre l’apparition des nouveaux articles qui sont proposés en temps réel en s’abonnant à un flux RSS spécifique.
Merci de nous signaler tout éventuel dysfonctionnement à ce niveau. Par ailleurs, comme vous le savez, tout rédacteur qui publie son 4ème article sur AgoraVox devient modérateur. Mais très souvent il n’est même pas au courant de cette possibilité et de ce changement de statut... Désormais, dès acceptation de son 4ème article, le nouveau modérateur recevra un mail qui lui présentera le fonctionnement de son nouveau statut.
 
Un mail unique sera enfin envoyé à tous les modérateurs actuels (environ 1.600) pour leur décrire le nouveau système de modération et pour les inciter à y participer.
 

2 – Améliorer la qualité des articles proposés (idée à débattre)
 
Certains rédacteurs qui sont inscrits sur AgoraVox alimentent également un blog personnel. Souvent, ils n’ont pas le temps ou oublient qu’ils peuvent proposer leurs articles également sur AgoraVox. Or, la plupart d’entre eux ont accepté (dans leur fiche auteur) qu’on puisse reprendre certains de leurs articles par RSS. Nous avons mis en place un système de suivi de leur blog. Il nous arrive ainsi parfois de reprendre sur AgoraVox un article par RSS quand on le trouve particulièrement intéressant et original. Toutefois, c’est une démarche très ponctuelle : nous n’avons pas toujours le temps de suivre les blogs de nos rédacteurs car nous avons beaucoup d’articles proposés spontanément (plus de 70 par jour en moyenne).
 
Nous réfléchissons donc à mettre en place un système d’alerte afin que les modérateurs qui le souhaitent puissent suivre l’ensemble des blogs des rédacteurs d’AgoraVox et nous signaler les bons articles qu’ils découvrent. Nous mettrons alors à l’évaluation l’article identifié comme tous les autres articles qui sont soumis spontanément.
 
Certains auteurs souhaitent améliorer la qualité des articles sur AgoraVox. Aussi, nous leur proposons de participer directement à la détection des articles de qualité. Cela leur permettra de proposer pour l’édition du jour ces articles et contribuer ainsi à son amélioration tout en ayant une responsabilité sur la ligne éditoriale. Ceux qui sont intéressés peuvent nous contacter via le formulaire habituel.
 
 
3- Optimiser la gestion des commentaires sur AgoraVox
 
Nous revenons maintenant sur le débat que nous avons lancé il y a environ trois semaines concernant la possibilité pour l’auteur de l’article de replier lui-même les commentaires de son fil de discussion.
 
L’idée était que l’auteur puisse, non pas supprimer certains commentaires, mais uniquement replier certains abus. Cela permettrait de préserver la transparence de sa modération dans la mesure où chaque lecteur pourra déplier les commentaires fermés, voire « tous  » les déplier à partir d’un bouton qui se trouvera en haut du fil de discussion. Ainsi, le lecteur sera libre de choisir les commentaires qu’il souhaite lire.
 
Voici les résultats du sondage :
 
 
Les résultats sont très serrés et c’est pour cette raison que nous avons laissé le sondage accessible en ligne très longtemps. Il y a environ 2.700 votes. Le oui l’emporte à 51,1%.
 
Une unanimité ne s’est donc pas dégagée du sondage et les avis sont très partagés parmi nos lecteurs et rédacteurs. 
 
A la lumière de ces résultats, nous avons décidé de mettre en place prochainement ce système et de l’évaluer pendant un certain temps car nous sommes persuadés que le statu quo serait la pire des solutions. Nous ne sommes pas certains que cette solution soit la panacée, mais sans l’essayer nous ne le saurons jamais.
 
Nous rassurons les lecteurs qui craignent des abus de pouvoir de la part des auteurs : nous pourrons suspendre ce droit aux auteurs qui abuseraient du procédé. Mais il n’y a aucune raison pour que vos commentaires soient repliés s’ils sont respectueux et constructifs.
 
Il ne nous semble pas pertinent d’ajouter le choix d’un motif de repli dans une liste prédéfinie car au final, trollage, harcèlement, répétitions, outrages, pressions, hors sujet, injure, etc. sont des incivilités dont la précision n’est pas très utile. Par ailleurs, un simple clic permettra à chacun de vous de les déplier d’un coup et de vérifier par vous-même.
 
Enfin, rappelons qu’il y aura toujours une modération à partir des signalements des abus (comme actuellement) pour supprimer les commentaires les plus virulents.
 
Nous avons reçu beaucoup de protestations de lecteurs et rédacteurs ces derniers temps concernant une minorité de commentateurs qui empêchent le bon déroulement des discussions. Ces personnes se reconnaîtront. Elles savent très bien que leur comportement est nuisible. Nous leur demandons du bon sens.
 
 
4- Mise en en place d’une charte pour les commentaires
 
Afin de rendre plus transparent le processus de modération des commentaires abusifs, nous avons décidé de mettre en place une charte claire et simple inspirée de la célèbre « Nétiquette ». Là aussi elle n’est pas figée dans le marbre. Elle se base sur des chartes qui existent sur les espaces de discussion depuis de nombreuses années et elle a pour but unique de fixer un cadre à ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Elle pourra être amendée si des propositions pertinentes sont proposées. 
 
La situation doit être clarifiée pour tout le monde. L’auteur qui fait la démarche ou accepte d’être publié sur AgoraVox doit d’abord être respecté. Tout comme chaque auteur se doit de respecter ses lecteurs. S’il y a eu des excès de part et d’autres, il est absurde qu’ils perdurent à l’infini en empêchant tout dialogue constructif. Des abus répétés, de la part des commentateurs comme des auteurs, entraîneront la suppression du compte et des éventuels articles ou commentaires déjà publiés.
 
Il ne s’agit en aucun cas de censurer les débats, mais au contraire, de leur permettre de se dérouler correctement et calmement. Chacun peut comprendre cela. Et bien évidemment, nous le répétons encore, ces mesures, qui peuvent paraître fortes, concernent en tout premier chef une toute petite minorité de commentateurs qui sème le trouble.
 
Voici donc la "Charte de bonne conduite" pour les forums d’AgoraVox.
 
L’ensemble de ces mesures qui pourront paraître à certains comme insuffisantes, imparfaites voire excessives ou inutiles ont comme but unique d’améliorer le fonctionnement de ce média que vous suivez tous avec tant de passion depuis de nombreuses années, en étant à chaque fois toujours plus nombreux. Nous vous remercions donc pour votre compréhension et votre bienveillance vis-à-vis de ces tentatives que nous menons, persuadés que parfois c’est en tombant qu’on apprend à marcher... 


Sur le même thème

La mésaventure de l'enfant qui a dit : « Le Roi est nu »
Technologies pour les enchères immobilières en ligne ?
Vive le cinquième salon littéraire de Vaux-le-Pénil !
Des trolls de Marine Le Pen sur le Net
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs


Les réactions les plus appréciées

  • Par wesson (---.---.---.183) 25 février 2010 12:17
    wesson

    Bonjour l’équipe,

    tout d’abord merci pour cette clarification et ces changements qui vont dans le bon sens.

    J’ai toujours défendu la transparence la plus complète concernant les votes en modération, y compris concernant le petit « commentaire » qu’un modérateur peut laisser pour justifier son refus ou son accord. Il est à mon sens beaucoup plus pertinent que les réponses actuelles toute faite du genre « sujet déjà traité ... ».

    Egalement, l’idée qu’un auteur puisse replier un commentaire me parait suffisamment transparent pour qu’on ne puisse crier à la censure. Il ne s’agit pas de suppression, mais d’une forme de désapprobation ultime d’un commentaire. Il en va de l’appréciation du respect qu’ont les auteurs, c’est certes un vaste sujet qui peut amener à la désertion du lectorat pour certains auteurs pointilleux, mais utilisé à bon escient, cela peut contribuer à un débat moins pollué.

    Pour le moment laissons un peu de temps à ces changements pour en mesurer la portée et la sincérité.

  • Par L’équipe AgoraVox (---.---.---.123) 25 février 2010 11:32
    L'équipe AgoraVox

    En effet, la qualité d’un site participatif est fait par la qualité des articles soumis et par la qualité des votes des modérateurs. S’il y a un soucis de qualité, il faut améliorer un de ces deux points ou les deux... Si on veut une ligne éditoriale bien précise c’est pas dans le participatif qu’il faut chercher...

  • Par sisyphe (---.---.---.203) 25 février 2010 13:29
    sisyphe

    Pour ce qui est de la transparence pour les votes des modérateurs validant un article, bonne nouvelle.

    En revanche ;
     un vote de 3 (voire 5 pour les auteurs « novices »), alors qu’il y a 1.600 "modérateurs, me parait une plaisanterie. Quid de la représentativité de l’ensemble des auteurs ?

     et, SURTOUT, on voit revenir par le soupirail, ce qui avait été rejeté par la porte ET la fenêtre, à la suite de votes ; à savoir la « modération » (c’est à dire la censure) de commentaires par l’auteur lui-même. C’est bizarre ; il a fallu laisser le vote ouvert des jours et des jours, pour qu’ENFIN, apparaisse un vote « majoritaire » (51,5%) en faveur de cette mesure.

    Je pense donc, comme certains (Colre, entre autres), que les autres « mesures », qui ne changent fondamentalement RIEN par rapport au fonctionnement d’AVox jusqu’à présent, ne sont qu’un « habillage » (même pas habile, plutôt lourdingue) de l’imposition forcée de cette mesure arbitraire.

    AVos se rapproche ainsi des médias traditionnels, où l’auteur tout-puissant s’exprime sans droit de réponse ; drôle de progrès pour un média qui se veut « citoyen ».

    On confie ainsi à l’auteur le rôle de juge et partie, ce qui est le contraire de la démocratie.

    Il suffira à certains auteurs (tout le monde les reconnaitra) de replier les commentaires qui ne leur conviennent pas ; que pas une tête ne dépasse !

    Ça me gonfle profondément, cette mesure de censure ; ce n’est pas du tout l’idée que je me fais d’un débat démocratique.

    Pour les trolls et les perturbateurs systématiques, le système de suppression par signalement d’abus était largement suffisant ; là, c’est un système de pensée unique qui est imposé arbitrairement.

    Pas question, pour moi, en tout cas, de ne pas dire ce que j’estime avoir à dire, notamment à la cohorte de pseudo auteurs facho-libéraux qui sévit de plus en plus sur ce site ; et, quand les arguments n’y suffisent plus, une remise en place radicale s’avère parfois nécessaire.

    Je continuerai donc à m’exprimer comme je l’entends ; si mes interventions sont repliées ou censurées, je les reposterai, s’il le faut jusqu’à ce que je soies viré.

    Ça casse les couilles de voir apparaître une censure qui n’ose même pas dire son nom, sur un média soi-disant citoyen.

    Fait chier, la direction d’AgoraVox ; je regrette le soutien que j’ai eu la naïveté d’y apporter.

  • Par COLRE (---.---.---.168) 25 février 2010 11:22
    COLRE

    L’équipe d’AV, bonjour

    Je perçois l’ensemble de votre article comme un habillage qui permet de faire passer la pilule de votre point n°3. Je m’explique : 

    1. la modération : rien de neuf, au final, sauf que l’on apprend incidemment qu’il y avait donc des règles INFORMELLES que personne ne connaissait, malgré les demandes constantes à propos de la modération privilégiée de certains auteurs (comme vous dites : « ils se reconnaîtront »’…).

    2. qualité des articles : vous ne donnez AUCUN critère, vous ne prenez AUCUN parti sur la ligne éditoriale ou ce qu’est, pour vous, la « qualité » d’un article. C’est pourtant votre rôle.

    4. la charte : elle existe déjà, et elle n’est en rien suivie par la modération. A quoi sert-il de l’évoquer encore ? expliquez-nous plutôt pourquoi la modération n’en fait aucun cas ?

    3. la gestion des commentaires… ah ! enfin : voici le seul sujet de votre article. Je vais y revenir…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires