Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Qui est raciste ?

Qui est raciste ?

Quelques mots sur la notion de race en général, et dans la société française en particulier.

Je ne sais pas si vous avez suivi la polémique Val/Siné. Non ? Ben ça vole pas haut. L’autre jour, Laurent Joffrin, le rédac-chef du torchon néolibéral Libération, avait sorti un édito qu’il aurait doublement mieux fait de se taire (je sais ce n’est pas français). Doublement parce que, fidèle à son grand ami Philippe Val, d’une part, il voit des propos antisémites là où il n’y en a pas. Et ensuite, parce qu’il en profite pour apporter son soutien aux juifs en ces termes : "on choisit sa religion, on ne choisit pas sa race". Ce qui fait bondir les beaux esprits, car il n’y a pas de race juive. D’ailleurs, il n’y a pas de races humaines, il n’y a pas de race noire, de race blanche, tous ces trucs. Ceux qui croient qu’il existe des races, eh bien, ce sont des racistes.

C’est quoi, une race, au fait ?


C’est un concept un peu nébuleux, il est vrai. Il est issu du vocabulaire de l’élevage. Il existe des races de vaches, des races de chiens, des races de poules, des races de chevaux. Ce n’est pas un concept très scientifique, c’est plus empirique qu’autre chose. Un petit chien frisé, on dira qu’il est de "race caniche". Bien malin qui peut isoler le gène caniche dans le génome du chien. Bien sot qui dirait qu’un caniche est un meilleur chien qu’un berger des Pyrénées, ou qu’il est inférieur au basset artésien. Bien con qui voudrait exterminer tous les caniches sous ce dernier prétexte.

Il se trouve que pour des raisons historiques, on a étendu ce concept à l’espèce humaine. Constatant que les populations du monde différaient par leur apparence physique, des savants souvent bien intentionnés les ont classées en fonction de critères extérieurs plus ou moins pertinents. Le critère le plus évident, c’est la couleur de la peau, c’est ainsi que sont nées les premières classifications. Puis ils se sont aperçus que d’autres critères se superposaient et, parfois, allaient à l’encontre de ce qu’on pouvait croire de prime abord. Ainsi, les peuples du nord de l’Inde sont blancs de peau. Ceux du sud sont noirs. Où est la frontière entre les deux ? Il n’y en a pas, c’est un continuum, un dégradé. Et pis que tout, les Indiens du Nord comme du Sud considèrent appartenir à une même entité culturelle. En Afrique de l’Est, on trouve des populations noires de peau, mais que les autres caractères physiques rattachent à la race blanche. Qu’en fait-on ?

En fait, la couleur de la peau, bien que la plus visible, est le dernier critère à prendre en compte pour déterminer l’origine d’une population, car c’est ce qui évolue le plus vite. Si une population blanche va vivre dans un pays tropical, les cancers cutanés auront rapidement réduit la proportion de pâlichons et, en proportion, augmenté celle des basanés. En quelques générations, en mille ans, mettons, les blancs deviendront noirs. C’est déjà observable sur la population australienne, constituée principalement de rouquins des îles britanniques. A l’inverse, une population noire s’établissant au Pays de Galle ou dans les Yvelines aurait tout autant de problèmes à s’adapter : la mélanine contenue dans la peau fait écran aux rayons du soleil (c’est pour ça qu’elle est là d’ailleurs). Sauf que, par chez nous, le soleil, il n’y en a pas beaucoup, tellement peu en fait qu’il ne pénètre pas assez d’UV dans le derme pour que s’y produise la synthèse de la vitamine D. Sans vitamine D, les enfants dépérissent, on appelle ça le rachitisme. Or, il est difficile de trouver un partenaire sexuel lorsqu’on est rachitique, donc là encore, la population considérée, noire à l’origine, sélectionnera à toute vitesse les plus clairs, jusqu’à devenir blanche en quelques siècles seulement (ce qui n’est rien à l’échelle de l’évolution). Pour la petite histoire, il vit effectivement des populations noires dans nos contrées, et elles ne semblent pas souffrir de rachitisme. C’est parce qu’à ces enfants on prescrit précisément des suppléments alimentaires à la vitamine D.

Prenons enfin les Asiatiques (Chinois, Japonais, Coréens, Vietnamiens...) : ils descendent de populations d’Asie centrale. Ces régions sont sèches, froides et venteuses. Pour survivre à ces conditions, ces peuples ont évolué de façon à intégrer sous leur peau une couche de graisse protectrice, que n’ont pas les Européens ni les Africains. C’est précisément cette couche de graisse qui sous-tend le derme, et qui permet aux Asiatiques de "paraître jeunes" plus longtemps que les Européens. Oui, mais au cours des siècles, ces peuples sont descendus vers le sud, s’établissant en Mandchourie, en Chine, puis jusqu’à l’actuel Vietnam. Observez un Vietnamien du sud : vous constaterez qu’il est assez sombre de peau, et pour cause, il vit près des tropiques. Sa couleur s’est adaptée aux conditions d’ensoleillement particulières de ces régions. Mais la couche de graisse, elle, n’a pas disparu. Elle ne sert pas à grand-chose, mais elle n’est pas non plus spécialement nocive, et ne coûte donc pas cher, du point de vue évolutionniste. Sa disparition est donc beaucoup plus longue à venir que la mutation de la couleur. Il faut donc être ignorant au dernier degré ou dangereusement infesté par le politiquement correct pour s’imaginer que tous les peuples sont génétiquement semblables. En ce sens, les races humaines existent.

Mais le fait est que les peuples humains migrent et se mélangent, et que personne ne s’est jamais soucié de sélectionner des races pures (en tout cas, jamais assez longtemps pour que ça ait un quelconque effet sur la "pureté" effective des populations). De fait, l’étude des caractères humains est une matière complexe, et contrairement aux chiens et aux poules, donc, nous sommes tous plus ou moins des bâtards. Pour des raisons qui tiennent à l’Histoire, le fait racial est quelque chose que l’on n’ose pas, en Europe, et surtout en France, regarder en face. C’est un tort. D’une part, parce qu’on ne peut pas dire que "les races n’existent pas" à des gens qui les voient tous les matins en prenant le train. On perd toute crédibilité en propageant ces idées certes généreuses, mais sottes. Et d’autre part, parce qu’on se prive d’une partie importante de ce qui fait la culture humaine. Moi, quand je croise une jolie asiatique, ça me plaît de pouvoir dire si elle vient du sud ou du nord de la Chine rien qu’à sa silhouette. Ça m’intéresse de pouvoir reconnaître un touriste anglais d’un Italien à quelques signes subtils. On peut s’intéresser aux races humaines pour d’autres motifs que pour les comparer, les séparer ou les exterminer, par exemple, on peut s’intéresser aux races humaines parce qu’on s’intéresse aux humains.

En tout cas, une chose est sûre : être raciste, ce n’est pas croire qu’il existe des races. Ce n’est pas faire un dessin sur le fils Sarkozy. Ce n’est pas glisser un mot de trop dans un éditorial mal écrit. Ce n’est pas raconter des histoires juives en famille. Être raciste, ça consiste à prendre une barre de fer et à descendre dans la rue avec les copains pour casser du boucaque. Être raciste, ça consiste à prendre sa machette pour couper en rondelles les enfants de l’ethnie d’en face. Être raciste, c’est faire des contrôles d’identité au faciès, c’est indiquer "BBR de pref." dans une offre d’emploi ou de logement. Tout le reste, c’est de la branlette mentale d’intellectuels frustrés qui prêtent bien trop d’attention aux mots, et pas assez aux actes.



Sur le même thème

L’ultime retour des barbares
Regard sur la marche de l'Afrique du Sud
Et si les singes portaient plainte ?
Chronique d’un éveil citoyen – Épisode 2 : De Dieudonné jusqu’au sionisme
Les émeutes raciales aux USA : une terrible tradition (1) : celle de 1943


Les réactions les plus appréciées

  • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 12:41
    sisyphe

    Article ambigu, qui relève, certes l’ambiguité existante, mais qui en rajoute, en disant une chose et son contraire.
    Après avoir fait la brillante démonstration que les différences visibles (de couleur de peau, notamment), ne sont que l’effet d’une adaptation au milieu, que nous sommes tous des batards (ce qui est vrai) issus de multiples croisements, et que notre "héritage génétique" est fonction, lui aussi de ces croisements et de l’adaptation au milieu, il conclue ..... à l’existence de races humaines !!

    Eh bien non, les races humaines n’existent pas.
    A l’examen d’une empreinte génétique, il est impossible de définir la couleur de la peau d’un indiividu.
    Il existe, bien sûr, des différences visibles, et des particularités précises selon les régions, les pays, etc...
    C’est ce qui fait toute la richesse de LA race humaine.

    Je suis donc tout à fait d’accord sur le fait d’apprécier ces différences, et de s’en enrichir.

    Le "raciste", puisqu’on désigne encore sous ce terme, c’est celui qui n’accepte pas ces différences, ou qui s’en sert pour faire des discriminations, des motifs de rejet, d’exclusion.
    Pas besoin pour ça de prendre une barre de fer et aller casser du bougnoule ou du négro ; demandez à ceux qui vivent isolés dans une communauté majoritairement différente, si le racisme se limite à une bastonnade : ils vous expliqueront mieux que je ne saurais le faire, les dégats provoqués, quotidiennement, par le racisme ordinaire, et l’exclusion rampante dont ils font l’objet.

  • Par Gazi BORAT (---.---.---.192) 1er août 2008 12:03

    @ HELIOS

    Dans le texte des circulaires du Ministère de l’Intérieur n’apparait jamais le terme "faciès".
    On parle de :

    • Signes visibles d’extranéïté
    .. qui peuvent motiver le soupçon du fonctionnaire de police et donc le contrôle de l’identité du porteur de ces signes.

    Le problème est que ces "signes visibles d’extranéïté" ne sont pas listés.

    En toute logique :

    Un individu blanc coiffé avec des dreadlocks, écoutant du heavy metal allemand sur son MP3, arborant un badge "free Tibet" et chaussé de chaussures de sport américaines s’aventurant dans le métro devrait ainsi être systématiquement l’objet de contrôles policiers..

    gAZi bORAt
  • Par COLRE (---.---.---.84) 1er août 2008 12:05
    COLRE

    @Asp Explorer,

    Bravo pour votre article : j’y souscris totalement. « Le monde est fou » ! ces histoires rendent stupides les personnes les plus intelligentes. On abandonne le mot race, et l’on garde raciste ! comment voulez-vous que les gens y comprennent qque chose ? (On perd toute crédibilité en propageant ces idées certes généreuses, mais sottes).

    Le racisme et l’anti-racisme ça génère la puanteur : voyez l’autre article sur le sujet sine/val : c’est un déversoir, c’est n’importe quoi, c’est grave…

  • Par Gilles Louïse (---.---.---.172) 1er août 2008 13:03
    Gilles Louïse

    Il faut répéter que d’un de vue humain, il est logique de considérer des races ou des ethnies (je sais qu’on adore jouer sur les mots pour refuser d’admettre la réalité sensible évidente), tout simplement pour rester cohérent avec l’expérience.

    D’ailleurs, en quoi devrions-nous renoncer à cette différence visible quand ceux qui se plaignent du racisme d’autrui sont les premiers à la voir, par exemple, on entend dire parfois, je suis rentré au bled, pas un seul Français dans l’avion : risible, non ? Comment ça se voit ? Ont-il un talent particulier pour déceler les nationalités d’un seul coup d’œil ?

    Mais il faut noter que ce qui est rejeté n’est pas la race, comme on voudrait nous le faire croire pour insuffler une mauvaise conscience aux Autochtones, mais la mauvaise éducation.

    Car il est patent que les races, ou les ethnies, sont associées à des éducations, à des us et coutumes, et que si certaines attitudes ne posent aucun problème, d’autres sont en conflit avec les valeurs autochtones.

    Bien à vous.

Réactions à cet article

  • Par wesson (---.---.---.183) 1er août 2008 11:34
    wesson

    Je crois pour paraphraser Brassens que Joffrin fait partie de cette race importune qui partout foisonne, les imbéciles heureux qui sont nés quelque part


    "

    Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire Contre les étrangers tous plus ou moins barbares Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part "
  • Par HELIOS (---.---.---.87) 1er août 2008 11:51
    HELIOS

    Evidement, pourquoi le répeter, le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit... Merci Jacques.

    Petit bémol que j’aimerai porter a une de vos phrases, qui me gène un peu : " Être raciste, c’est faire des contrôles d’identité au faciès "

    Je vous suis parfaitement, stricto sensu c’est du racisme.

    Pourtant, il faut detacher cette abus de langage de la réalité. UIne societe organisée met en place des mesures de contrôle, de defenses etc... J’aimerai vous entendre si vous rencontriez un radar sur un chemin de terre : ""sont ils pas c... ces flics, il n’y a pas de voiture sur le chemin ??"
    Le contrôle d’identité que vous rejetez au "facies" est exactement lié au même problème. si vous voulez attraper des immigrés illegaux maliens, ce n’est pas en controlant les blonds que vous allez le faire, même si au Mali il y a des citoyens d’origines suedoise.... il s’agit d’une question d’efficacité. Que cela ne vous plaise pas, bon, ce n’est toujours pas du racisme. Quand le controleur des impots cible les independants ou les commerçants pour les controles plutot que les salariés, là aussi, c’est une question d’efficacité et non pas une quelconque discrimination (pas stricto sensu, du coup).

    Maintenant que vous rejetiez les conditions d’immigrations etc, pas de problème, cela est tout a fait honorable j’adhère aussi. Mais ne confondez pas le racisme avec le fonctionnement normal de la societé. D’ailleurs, dans le sud est asiatique, en indonesie par exemple, quand on recherche des crimonels australiens, qui contrôle-t-on a votre aviss ? les jaunes du coin ou les roux du debut de votre article ?

    • Par HELIOS (---.---.---.87) 1er août 2008 11:53
      HELIOS

      Désolé, j’ai "posté" trop rapidement....

      Sur la suite données aux contrôles "au facies" je suis 150% d’accord avec vous, une fois le controle fait, plus rien ne doit changer entre les personnes !

    • Par Gazi BORAT (---.---.---.192) 1er août 2008 12:03

      @ HELIOS

      Dans le texte des circulaires du Ministère de l’Intérieur n’apparait jamais le terme "faciès".
      On parle de :

      • Signes visibles d’extranéïté
      .. qui peuvent motiver le soupçon du fonctionnaire de police et donc le contrôle de l’identité du porteur de ces signes.

      Le problème est que ces "signes visibles d’extranéïté" ne sont pas listés.

      En toute logique :

      Un individu blanc coiffé avec des dreadlocks, écoutant du heavy metal allemand sur son MP3, arborant un badge "free Tibet" et chaussé de chaussures de sport américaines s’aventurant dans le métro devrait ainsi être systématiquement l’objet de contrôles policiers..

      gAZi bORAt
    • Par Cascabel (---.---.---.41) 1er août 2008 23:10
      Cascabel

      Décidément Gazi vous êtes encore une fois à côté de la plaque.
      Il m’est déjà arrivé d’avoir l’ exclusivité d’un contrôle dans le RER par une meute de contrôleurs déçus  de ne pas me trouver en situation de contravention. Pourtant, dans la rame se trouvaient  des "jeunes" (plus vieux que moi ) issus de l’immigration qui eux ont eu droit d’être ignorés. Croyez-vous que cela m’a blessé ? Pas du tout ! Je sais très bien que les contrôleurs préfèrent avoir affaire à un individu isolé plutôt qu’a une bande. Je sais aussi qu’un jeune, quel qu’il soit a statistiquement plus de chance d’être un resquilleur que la dame âgée assise en face de moi.
      Vous voyez Gazi, votre monde est une construction mentale qui correspond peu avec la réalité.

    • Par Gazi BORAT (---.---.---.154) 2 août 2008 14:02

      @ cascabel

       ?????

      Vous avez bien lu mon commentaire ?

      J’évoque les termes employés dans les circulaires du Ministèrede l’Intérieur pour éviter le mot "faciès", pas le comportement des contrôleurs de la RATP..

      gAZi bORAt

    • Par Cascabel (---.---.---.41) 3 août 2008 13:20
      Cascabel

      @ Gazi

      Je comprends de moins en moins à vrai dire.
      Vous auriez donc préféré que le mot vague de "faciès" fût employé dans la circulaire ?
      Venant de vous je suis quelque peu surpris.

    • Par Courouve (---.---.---.161) 12 août 2008 15:57
      Senatus populusque (Courouve)

      HELIOS : "le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit... "

      C’est loin d’être évident. Cette affirmation nous vient de Jean-Paul Sartre, le même qui écrivait :

      "Je ne nierai pas qu’il y ait une race juive [...] Encore convient-il de se montrer prudent : il faudrait plutôt dire des races juives." Réflexions sur la question juive, 3.

      On lui doit aussi :

      « Il y avait un nombre de juifs considérable dans le parti communiste de 1917. En un sens, on pourrait dire que c’est eux qui ont mené la révolution. » Jean-Paul Sartre et Benny Lévy, L’Espoir maintenant : les entretiens de 1980, Lagrasse : Verdier, 1991, page 70. Mais c’est au seul Soljénitsine que l’on reproche aujourd’hui d’avoir insisté sur le rôle des juifs dans la révolution bolchévique ...

      Serge July fut un de ceux qui s’opposa à la théorie du racisme-délit :

      « Interdire l’expression du racisme, c’est tout simplement militer pour le refoulement, pour le secret, le renfermement et la conspiration. Et à terme, pour plus d’attentats, plus de meurtres. » "La liberté d’expression des racistes", Libération, 24 novembre 1978.

      Pour le célèbre historien Jules Isaac, l’antisémitisme devait être considérée comme une opinion.

    • Par Courouve (---.---.---.161) 12 août 2008 15:57
      Senatus populusque (Courouve)

      rectif : considéré

  • Par hans lefebvre (---.---.---.110) 1er août 2008 12:01
    hans lefebvre

    Il n’y a point de race, mais uniquement des racistes, sinon une lecture très à propos :
    http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/carte-blanche/scientifique/t/vie-2/d/jordan_284/
    Par ailleurs déjà chroniqué dans AGX.

  • Par COLRE (---.---.---.84) 1er août 2008 12:05
    COLRE

    @Asp Explorer,

    Bravo pour votre article : j’y souscris totalement. « Le monde est fou » ! ces histoires rendent stupides les personnes les plus intelligentes. On abandonne le mot race, et l’on garde raciste ! comment voulez-vous que les gens y comprennent qque chose ? (On perd toute crédibilité en propageant ces idées certes généreuses, mais sottes).

    Le racisme et l’anti-racisme ça génère la puanteur : voyez l’autre article sur le sujet sine/val : c’est un déversoir, c’est n’importe quoi, c’est grave…

  • Par Actias (---.---.---.34) 1er août 2008 12:14
    Actias

    Bien résumé ... quoique qu’il aurait peut etre fallu creuser un peu plus ce que les gens comprennent par le mot "race". Mais au final en s’en fout, par ce que "superieure" ou pas, l’appartenance a une race (ou a une espece > :->) ne donne pas le droit de trucider à l’envie ceux qui n’en font pas partie. 

    Et pour les exemples finaux tu aurais pu ajouter : "etre raciste réduire au silence ceux qui considèrent qu’on peut rire des juifs de la meme manière qu’on rit des arabes"

  • Par Dame Jessica (---.---.---.85) 1er août 2008 12:24
    Dame Jessica

    @ ASP explorer

    Remarquable votre billet, vraiment. analyse fort pertinente,Intelligemment argumentée, dénuée de cette condescendance faussement bienveillante habituellement attaché à ce genre de sujets et surtout, surtout votre talent à faire des différences raciales un plus aussi fascinant qu’attrayant plutôt qu’un moins menaçant et redoutable...Franchement, il en faudrait des milliers comme vous, sur AV et ailleurs, on avancerais plus vite et plus loin...

  • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 12:41
    sisyphe

    Article ambigu, qui relève, certes l’ambiguité existante, mais qui en rajoute, en disant une chose et son contraire.
    Après avoir fait la brillante démonstration que les différences visibles (de couleur de peau, notamment), ne sont que l’effet d’une adaptation au milieu, que nous sommes tous des batards (ce qui est vrai) issus de multiples croisements, et que notre "héritage génétique" est fonction, lui aussi de ces croisements et de l’adaptation au milieu, il conclue ..... à l’existence de races humaines !!

    Eh bien non, les races humaines n’existent pas.
    A l’examen d’une empreinte génétique, il est impossible de définir la couleur de la peau d’un indiividu.
    Il existe, bien sûr, des différences visibles, et des particularités précises selon les régions, les pays, etc...
    C’est ce qui fait toute la richesse de LA race humaine.

    Je suis donc tout à fait d’accord sur le fait d’apprécier ces différences, et de s’en enrichir.

    Le "raciste", puisqu’on désigne encore sous ce terme, c’est celui qui n’accepte pas ces différences, ou qui s’en sert pour faire des discriminations, des motifs de rejet, d’exclusion.
    Pas besoin pour ça de prendre une barre de fer et aller casser du bougnoule ou du négro ; demandez à ceux qui vivent isolés dans une communauté majoritairement différente, si le racisme se limite à une bastonnade : ils vous expliqueront mieux que je ne saurais le faire, les dégats provoqués, quotidiennement, par le racisme ordinaire, et l’exclusion rampante dont ils font l’objet.

    • Par Bronstein (---.---.---.206) 9 août 2008 21:50

      Faux, il est possible de déterminer la couleur de peau par des empreintes génétiques, on connaîts par exemple le gène de la mélanocortine récepteur 1, le gène slc24a5, le POCM pour d’autres dont jje connais les noms je suis pas sûr a cent pour cent qu’il aient une fonction dans l’espèce humaine, le fanatisme de l’antiracisme tente encore de nous faire croire que la molécule de mélanine n’a aucun rôle dans la pigmentation, et que la vision en couleur est une maladie mentale d’origine capitaliste. Il est grand temps de combattre le délire négationniste et mystique de l’ultragauche.

  • Par thirqual (---.---.---.65) 1er août 2008 12:43

    Bon article. Je me permets un ajout : comme l’espèce humaine est passée pas loin de l’extinction récemment (il y a 70 000 ans), la diversité des êtres humains est ridicule (par rapport à de nombreuses autres espèces). Dans le même genre, il y a plus de diversité en Afrique au sud du Sahara que dans tout le reste du monde.


  • Par Gilles Louïse (---.---.---.172) 1er août 2008 13:03
    Gilles Louïse

    Il faut répéter que d’un de vue humain, il est logique de considérer des races ou des ethnies (je sais qu’on adore jouer sur les mots pour refuser d’admettre la réalité sensible évidente), tout simplement pour rester cohérent avec l’expérience.

    D’ailleurs, en quoi devrions-nous renoncer à cette différence visible quand ceux qui se plaignent du racisme d’autrui sont les premiers à la voir, par exemple, on entend dire parfois, je suis rentré au bled, pas un seul Français dans l’avion : risible, non ? Comment ça se voit ? Ont-il un talent particulier pour déceler les nationalités d’un seul coup d’œil ?

    Mais il faut noter que ce qui est rejeté n’est pas la race, comme on voudrait nous le faire croire pour insuffler une mauvaise conscience aux Autochtones, mais la mauvaise éducation.

    Car il est patent que les races, ou les ethnies, sont associées à des éducations, à des us et coutumes, et que si certaines attitudes ne posent aucun problème, d’autres sont en conflit avec les valeurs autochtones.

    Bien à vous.

    • Par ka (---.---.---.12) 1er août 2008 19:57

      "Mais il faut noter que ce qui est rejeté n’est pas la race, comme on voudrait nous le faire croire pour insuffler une mauvaise conscience aux Autochtones, mais la mauvaise éducation."

      Mauvaise éducation ? C’est-à-dire Rex ? Vous voulez dire que les Ratagaz sont mal éduqués parce qu’éduqués différemment ? Ce n’est pas un peu xénophobe comme affirmation ça ?

      "Car il est patent que les races, ou les ethnies, sont associées à des éducations, à des us et coutumes, et que si certaines attitudes ne posent aucun problème, d’autres sont en conflit avec les valeurs autochtones."

      Oui en plus explicite ça veut dire : les Ratagaz sauvages pas bons, les autochtones civilisés bons, civilisés et sauvages pas mélanger ! 

       
       

    • Par 1984 (---.---.---.213) 1er août 2008 21:59
      1984

      "Mauvaise éducation ? C’est-à-dire Rex ? Vous voulez dire que les Ratagaz sont mal éduqués parce qu’éduqués différemment ? Ce n’est pas un peu xénophobe comme affirmation ça ?"

      Les ratagas ne sont pas mal éduqués parce qu’ils sont éduqués différemment. Ils sont éduqués différemment, et c’est tout. Les concepts de "bien" ou "mal" éduqué sont caduques quand il s’agit de les appliquer à d’autres ethnies ou cultures, appellez ça comme vous voulez.

      Dans certaines cultures, il est bien vu de roter bruyamment en signe de satiété après un repas. Ici, c’est très mal vu. Existe t-il un guide universel de la bienscéance, qui indique clairement ce qui est le mieux ? Non. Le français qui rotera à une table française et le japonais qui ne rotera pas à une table japonaise seront tous les deux perçus comme mal-élevés.

      Ceci étant dit, nous ne sommes pas au Japon. Ici, il convient de ne pas roter à table. Dès lors, un japonais mangeant à une table française se devra de ne pas roter. Dans l’absolu, ce n’est ni bien ni mal, mais dans notre culture relative, c’est mal, alors on ne le fait pas.

      Ailleurs c’est peut-être différent, mais nous sommes ici, et c’est ainsi que ça fonctionne.

    • Par ka (---.---.---.12) 2 août 2008 12:12

      @ 1984

      "Les ratagas ne sont pas mal éduqués parce qu’ils sont éduqués différemment. Ils sont éduqués différemment, et c’est tout. Les concepts de "bien" ou "mal" éduqué sont caduques quand il s’agit de les appliquer à d’autres ethnies ou cultures, appellez ça comme vous voulez."
       
      Vous n’avez pas bien lu mon post je crois, ce n’est pas moi qui pense qu’une autre éducation est forcément mauvaise parce qu’elle est donnée par une autre ethnie, c’est Mr Rex !


    • Par 1984 (---.---.---.213) 2 août 2008 23:08
      1984

      Je l’ai très bien compris. Il parle de "mauvaise éducation" parce qu’elle est différente, je rebondissais sur ses propos. Ce que j’ai écrit dans mon précédent post, c’est ce que j’ai compris du sien. Mon post visait surtout à vous dire que, même si dans l’absolu aucune culture n’est meilleure, les cultures sont antagonistes sur un certain nombre de points, et il est donc primordial pour un allochtone, un immigré, d’adopter les codes de la culture du pays dans lequel il vit quand ces codes diffèrent de ceux de sa culture d’origine.

      Une culture n’évolue que si les personnes d’autres cultures l’adoptent.

    • Par ka (---.---.---.12) 3 août 2008 13:19

      "et il est donc primordial pour un allochtone, un immigré, d’adopter les codes de la culture du pays dans lequel il vit quand ces codes diffèrent de ceux de sa culture d’origine."

      Pourquoi donc ? Si ses codes d’origines ne constituent pas une entrave au bon fonctionnement de la société et s’il respectent les lois du pays d’accueil pourquoi devraient-ils disparaître au seul motif qu’ils sont différents ? 

      En gros l’immigré doit substituer la culture du pays qui l’accueille à sa propre culture pour être accepté en tant que membre de ce pays.

      Mais dites moi la France n’est elle pas elle même le produit de plusieurs cultures qui se sont succédées sur son territoire tout au long de l’histoire ? Et même avant les invasions, la France avant d’être la France n’était-elle pas divisée en plusieurs régions avec chacune ses spécificités culturelles ? Et ces régions ont gardé à ce jour certaines de ces spécificités. 

      Vous dites :

      "Une culture n’évolue que si les personnes d’autres cultures l’adoptent."

      Je ne vois pas comment elle pourrait évoluer en restant la même, si elle ne reçoit aucun apport.

      Les apports d’autres cultures peuvent être bénéfiques tant qu’ils n’entrent pas en contradiction avec les valeurs de la culture de base. Mais c’est peut-être trop difficile pour certains d’accepter que ce qui est étranger puisse se mélanger avec ce qui leur est famillier et qu’il considere comme étant le meilleur. Ceux-là ne considereront jamais les apports d’autres cultures comme bénéfiques parce qu’ils pensent que leur culture est la meilleure en tout point.

  • Par finael (---.---.---.100) 1er août 2008 13:04
    finael

     Pour moi la virulence qui s’attache à cette notion vient du fait que tout le monde est "raciste".

     Le bébé humain, comme celui de beaucoup d’animaux, commence par distinguer ce qui est lui de ce qui est extérieur. Le "racisme" est une extension de ce réflexe.

     Comme dans la plupart des cas, ce qu’il convient d’analyser c’est le rapport à l’autre, qu’il soit plus petit, plus grand, que la couleur de sa peau ou ses coutumes soient différentes.

     On peut s’y intéresser, voire s’émerveiller de tant de diversité, comme on peut le rejeter, de manières diverses et qui malheureusement sont parfois violentes voire exterminatrices.

     Des expressions malheureusement vieillissantes : "ce gars est un pays à moi", ... ou de coutumes persistantes : les bagarres à la fin des bals de village aux bagarres entre bandes de banlieue, on voit bien que nous avons tous tendance à nous identifier à un groupe et parfois à détester d’autres groupes.

     Je ne crois pas à la sincérité des anti-racistes tant qu’il n’ont pas identifié le raciste en eux. Ce n’est qu’une fois ce travail fait sur soi que l’on peut établir de vraies relations d’être humain à être humain avec "l’autre".

  • Par gonzague (---.---.---.18) 1er août 2008 13:07
    Gonzague

    Félicitations pour ce très bon article,
    Un bémol toutefois : si l’on prend en considération l’histoire récente de la racialisation, à l’aune de la phrénologie, par exemple, on peut facilement saisir que la forme joue un rôle non négligeable dans les rapports humains ; de fait, que les mots ont leur importance. 

    Il n’est ainsi pas question de savoir si des races humaines existent ou non, mais de savoir les nommer sans utiliser des termes qui furent utilisées pour mieux les séparer les unes des autres ; et surtout pour faire l’apologie de cette séparation (voir Gobineau)

  • Par lerma (---.---.---.24) 1er août 2008 13:09
    tvargentine.com

    Vous avez entièrement raison

    En regardant tout les crimes ethniques en Afrique (des millions de morts) on ne parle jamais de racisme !
    mais d’affrontement ethnique,voila une curieuse manière de présenter des crimes racistes venant des médias toujours attendrissant quand il s’agit de présenter la réalité en Afrique.

     

  • Par Internaute (---.---.---.61) 1er août 2008 13:29
    Internaute

    Quand l’idéologie prend le pas sur la raison il n’y a plus rien à dire.

  • Par Gilles Louïse (---.---.---.172) 1er août 2008 13:45
    Gilles Louïse

    Au fond, ce qu’on voudrait éradiquer, c’est que l’immigré,qui est d’ailleurs le plus souvent non pas un immigré mais un immigrant, erreur de langage qui en dit long, soit un immigrant.

    Mais la tautologie un immigrant est un immigrant est ineffaçable. En tout cas aussi longtemps que le monde n’est pas complètement cosmopolite.

    On voudrait aussi éradiquer la responsabilité de l’immigrant qui fuit sa patrie parce l’herbe est plus verte ailleurs, comme s’il allait de soi de fuir son pays.

    Or, l’immigration est un choix dont on doit assumer la responsabilité non seulement pour soi-même mais aussi pour sa progéniture, dont on peut douter qu’elle soit très heureuse d’avoir été mise devant le fait accompli d’une naissance sur terre étrangère, mais dont la trop timide clairvoyance va très rarement jusqu’à oser critiquer ses géniteurs pour cette raison, responsabilité d’émigration d’autant plus grande qu’on change de continent et qu’on aborde une culture très différente de sa culture d’origine.

    On a voulu mettre sur un même plan une immigration inter-européenne et une immigration extra-européenne, comme s’il s’agissait de la même chose, en utilisant le même mot dans les deux cas.

    En cela, on prend clairement les citoyens pour des imbéciles.

    D’autre part, on voudrait mettre sur un même plan une émigration qui vient créer des valeurs et des richesses sur terre étrangère et une émigration qui vient parasiter un système meilleur que le sien comme si un parasite équivalait à un créateur.

    En cela aussi, on prend les citoyens pour des imbéciles.

    Mais ça trompe de moins en moins de monde.

    Bien à vous.

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 13:56
      sisyphe

      par Gilles Louïse (IP:xxx.x23.160.172) le 1er août 2008 à  13H45


       

      On voudrait aussi éradiquer la responsabilité de l’immigrant qui fuit sa patrie parce l’herbe est plus verte ailleurs, comme s’il allait de soi de fuir son pays.

      Sauf que si personne n’avait jamais "fui" (étrange expression, d’ailleurs : est-ce que les français qui vont travailler à l’étranger "fuient" la France ??) son pays, nous serions tous encore en Afrique.

      Eh oui ; l’homme est un  nomade, et heureusement ; ça lui a permis de découvrir le monde, et de ne pas rester enfermé dans son coin, comme une plante.

      Vous-même, vous revendiquez "votre" pays : mais depuis combien de temps ?
      Tout juste pouvez vous parler de nationalité, mais un pays appartient à ceux qui y vivent, d’où qu’ils viennent.
      Et encore heureusement ; sinon, nous serions tous des consanguins dégénérés.

      Et puis, enfin, faut-il le rappeler de nouveau, ce sont bien les occidentaux (français, anglais, espagnols, portugais) qui sont partis conquérir toutes les terres lointaines, pour, en général, y éradiquer les cultures existantes, et  imposer la leur ; demandez donc ce qu’ils en pensent aux aborigènes, aux indiens d’Amérique, aux descendants des Incas, des Azteques, etc, etc....

      Alors, s’il vous plait, un minimum de décence, quand vous évoquez les immigrants : merci !

    • Par Zalka (---.---.---.7) 1er août 2008 14:07
      Zalka

      "Être raciste, ça consiste à prendre une barre de fer et à descendre dans la rue avec les copains pour casser du boucaque." disait Asp Explorer.

      Il aurait pu ajouter : "Être raciste, ça consiste à vouloir éradiquer l’immigrant" ou encore "Être raciste, ça consiste à voir les immigrants comme des parasites". Je paraphrase, mais ce n’est pas bien grave.

    • Par ASINUS (---.---.---.137) 1er août 2008 14:15

      français, anglais, espagnols, portugais) qui sont partis conquérir toutes les terres lointaines, pour, en général, y éradiquer les cultures existantes, et imposer la leur ; demandez donc ce qu’ils en pensent aux aborigènes, aux indiens d’Amérique, aux descendants des Incas, des Azteques, etc, etc....



       d autres races et cultures ont pratiqués de meme bien avant
       les mongols de tamerlan et gengis , les perses vers l indus , alexandre le grand, les azteques et mayas
      eradiquants toutes les peuplades autours d eux les Hans en Chine et comme je le disais l autre fois
      imaginez la tetes des xosas boshiman et autres quand zouloux et bantous ont deboulés, les arabes
      soulevés par la "revelation", parlons d aborigenes mes lointains ancetres voyant debarquer saxons , angles ou viking


      il ne s agit pas de nier votre assertation juste a la ramener a sa reelle dimension a l echelle planetaire

      d ailleurs n est ce pas la un racisme un brin masochiste que de ramener les turpitudes humaines
      et inter ethniques a la seule civilisation occidentale ?

    • Par ASINUS (---.---.---.137) 1er août 2008 14:18

      @zalka

      a contrario etre raciste ça consisteaussi a casser du " cul blanc" a faire chier le "francaoui" une fois
      qu on est majoritaire dans le quartier

    • Par Zalka (---.---.---.7) 1er août 2008 14:27
      Zalka

      Vrai et alors ? Je n’ai jamais prétendu le contraire. Par contre quand j’entend ce genre de commentaire, j’ai toujours tendance à m’inquiéter : cela veut il dire que les ratonnades sont justifiées de fait de gauloisades ? Ou doit-on s’empêcher de dénoncer les ratonnades sous prétexte qu’il y a des gauloisades ?

      Dans votre cas et dans celui de Rexounet/Gillou, je ne m’inquiète absolument pas car vous êtes tous les deux très clair : Rexounet est un bon vieux fachos des familles, et vous, vous vous inquiétez seulement de la dénonciation du racisme à sens unique (ce qui est effectivement une plaie).

    • Par Gazi BORAT (---.---.---.192) 1er août 2008 14:38

      @ Gilles Louïse

      • D’autre part, on voudrait mettre sur un même plan une émigration qui vient créer des valeurs et des richesses sur terre étrangère et une émigration qui vient parasiter un système meilleur que le sien comme si un parasite équivalait à un créateur.
      On peut supposer qu’implicitiment, par parasitisme, vous sous-entendez l’argument classique des xénophobes français sur l’attirance de l’immigrant subsaharien pour le suystème social hexagonal. Les postulants à l’immigration au Royaume Uni et aux Etats Unis démentent ce type de raisonnements.

      On peut aussi supposer que le "créatueur de richesses", c’est quelque part l’européen dolychocephale aux yeux bleus qui féconde toutes les terres où il daigne poser le pied et auquel le monde entier semble destiné comme un lebensraum illimité....

      Quelle que soit l’interprétation que l’on puisse tirer de vos propos, o aboutit toujours à un mépris de la majorité du genre humain au profit - comme par hasard - du groupe auquel vous vous flattez d’appartenir.

      Au fait, qu’est ce que vous avez créé récemment ?

      gAZi bORAt
    • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 15:34
      sisyphe

      par ASINUS (IP:xxx.x28.105.137) le 1er août 2008 à 14H15

       
      français, anglais, espagnols, portugais) qui sont partis conquérir toutes les terres lointaines, pour, en général, y éradiquer les cultures existantes, et imposer la leur ; demandez donc ce qu’ils en pensent aux aborigènes, aux indiens d’Amérique, aux descendants des Incas, des Azteques, etc, etc....



      d autres races et cultures ont pratiqués de meme bien avant
      les mongols de tamerlan et gengis , les perses vers l indus , alexandre le grand, les azteques et mayas
      eradiquants toutes les peuplades autours d eux les Hans en Chine et comme je le disais l autre fois
      imaginez la tetes des xosas boshiman et autres quand zouloux et bantous ont deboulés, les arabes
      soulevés par la "revelation", parlons d aborigenes mes lointains ancetres voyant debarquer saxons , angles ou viking

      Si vous voulez vraiment remonter dans le temps pour l’histoire de la colonisation, , alors commencez par le commencement : Les Grecs, les Phéniciens, puis l’Empire Romain
      .
      Le propos n’était pas là ; il était celui de l’immigration.
      Et, contrairement à la colonisation, les immigrants n’essaient pas d’imposer leur culture aux pays vers lesquels ils immigrent ; tout juste essaient-ils d’y intégrer ou d(y conserver la leur, ce qui me semble légitime.
      Reproche-t-on aux immigrants européens étant nés et ayant vécu dans les colonies, de n’avoir pas adopté les religions ou les cultures indigènes ?
      Donc, affirmer : "un immigrant est un immigrant", comme le fait, plus haut, le nommé Gilles Louïse, n’est pas seulement une tautologie, c’est un abus de sens. Une fois installé dans un pays, et en ayant adopté la nationalité, ce n’est plus un immigrant ; c’est un citoyen de ce pays, avec exactement les mêmes droits et devoirs que les autres.
      Ou alors, nous sommes tous des immigrants
    • Par ASINUS (---.---.---.137) 1er août 2008 17:29

      avant toute chose comprenez moi bien je ne place pas ma culture et mes concepts moraux et ethiques
      au dessus des autres , juste ILS SONT LES MIENS

      "les immigrants n’essaient pas d’imposer leur culture aux pays vers lesquels ils immigrent ; tout juste essaient-ils d’y intégrer ou d(y conserver la leur, ce qui me semble légitime. "

      puis je sans acrimonie vous demandez de vous rendre dans de nombreux quartiers de nos grandes
      villes vous y trouverait la refutation de votre affirmation


      est ce le cour naturel des choses je n en sais rien , est ce inévitable je n en sais rien est ce un bien
      je ne crois pas mais étant partie prenante je peux admettre que l on voie différement

      non le plus irritant c est que contrairement a la realité refutant la verité vous puissiez affirmer de telle chose
      et le plus beau c est que vous disposiez pour faire taire votre contadicteur pour annihiler celui qui subit
      cette situation en maugréant en s étonnant en se questionnant vous puissiez lui dire non seulement
      TU MENS MAIS TU ES UN RACISTE !

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 18:47
      sisyphe

      ? ????????

      Rien compris.

    • Par rocla (haddock) (---.---.---.87) 1er août 2008 18:59
      rocla (haddock)

      c’ est pour ça donc ...il comprend rien le Sisyphe ....

  • Par Leila (---.---.---.10) 1er août 2008 13:51
    Leila

    Si David Ben Gourion, le fondateur d’Israël, n’est pas raciste, Philippe Val peut se les couper (les oreilles).


    « Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous les services sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population Arabe.  »


    David Ben Gourion, s’adressant à l’Etat Major en mai 1948 . Ben-Gurion, A Biography, de Michael Ben-Zohar, Delacorte, New York 1978

  • Par Marsupilami (---.---.---.93) 1er août 2008 14:03
    Marsupilami

     @ Asp Explorer

    Excellent article, bravo !

  • Par Gül (---.---.---.120) 1er août 2008 14:06

    Bonjour Asp explorer,

    J’ai beaucoup apprécié votre article. Je trouve que vous avez eu la justesse de ne pas tomber dans les travers caricaturaux habituels, et que vous avez évité la "langue de bois". C’est donc à mon avis un billet utile d’autant qu’il amène à la réflexion et au débat.

    Je souhaiterais pour ma part, que vous continuiez à développer plus avant ce sujet passionant.

    Merci beaucoup.

  • Par Nieso (---.---.---.173) 1er août 2008 14:09
    Nieso

    La race, au sens strict, n’existe pas. Au sens biologique du terme, il n’y a pas de différences de génome entre les individus. Les variations de mélamine ne peuvent être le critère sur lequel on établit l’existence de races.

    En revanche, j’ai découvert le futur de l’homme, son évolution génétique : http://confucius-bayrou.labrute.fr venez voir cette terrible attraction, que dis-je, cette machine !

  • Par clostra (---.---.---.165) 1er août 2008 15:00

    Subjectivement, on prend la défense du plus faible, fut-il (futile) d’une dynastie naissante. Donc on se dit "il y va trop fort contre ce petit qui ne peut se défendre, seul devant l’ire ou l’hilarité générale", le reste est un peu de l’opérette...Il me semble - mais je peux me tromper - qu’on ne peut pas se convertir à la religion juive qui appartient au peuple d’élus, ce qui en fait son extrême particularité. Il sera un goy à plus d’un titre. Un Gentil, d’ailleurs, les chretiens disent : un païen.

    Je me souviens d’un article écrit ou d’interview de notre ancien cher French Doctor dans le Nouvel Obs, il y a de celà plus de 25 ans, qui généralisait en regrettant que les peuples opprimés devenus libres deviennent des oppresseurs à leur tour.

    N’ouvrons pas ce débat. Remettons à leur place la vraie question : où faut-il passer le karsher ?

    Par ces temps de grandes chaleurs, on pourrait faire un baptême général sur les berges de la Seine, ou avec des canadairs. Faut voir.

    • Par clostra (---.---.---.88) 1er août 2008 17:36

      Je suis donc inculte : il est effectivement possible de se convertir au judaïsme. Sorry !

    • Par Decrolier (---.---.---.62) 3 août 2008 22:23

      Le racisme est un monstre hypocrite. Je ne fais partie d’aucun groupe ethnique quelconque. je suis comme le dirai les bruxellois un zineke, un fifi-ftity. Je suis mulatre et fier de l’ètre. Mais cette position privilégiée, m’a permis de voir que les 2 cotés,.Ce monstre d’ hypocrisie existe toujours et des 2 cotés. J’ai plus de 60 ans, et j’ai vu cet hydre évolué, changer dans ses expressions. Nous ne sommes plus aux temps ou l’on devait s’ ouvrir sa bière avec les dents. Mais je puis vous dire que dans la recherche d’un emploi, si ce n’est pas un travail de voirie, avoir la bonne couleur est un facteur appréciable.
      Je suis parti après mes études en Israel, vivre dans les kibboutz.
      j’espérai là, y trouver un endroit ou cette maladie n’aurai pas cours.
      Il est vrai que dans les kibboutzs, je n’ai pas ressenti beaucoup d’attaques sur ce sujet (sauf de quelques jeunes juifs d’origines américaines) (il y a des débiles partout).
      Que certaines personnes disent que se convertir au judaisme est facile, relève de l’ignorance.
      Si un homme veut quelque chose, il y arrivera toujours, mais dans ce cas c’est un vrai parcours du combatant. Surtout qu’entre eux ce n’est pas non plus le grand amour entre Sépharades & hachkanase.

      La base de ce rejet de l’autre, est un fait qui nous est inculqué depuis l’enfance, c’est tellement profond que les gens n’ en sont bien souvent pas conscient..
      Les promoteurs de ces idées néfastes sont bien souvent les religions elle-meme.
      Dès le départ les autres religions, nous sont présentées comme des pensées du diable, et leurs adeptes comme des démons.
      Cela crée des réflexes automatiques de rejet, un refus d’ écoute.
      Les conditionements religieux sont avant tout des endoctrinements guérriers, ils ne deviennent phylosophyques qu’ après.
      Les religions qui devraient ètre les premières à dire que Dieu est dans tout, (DONC EGALEMENT DANS LE COEUR DE CELUI QUI PRATIQUE UNE AUTRE CROYANCE). boicotent ce point, et donnent un enseignement perverti pour se protéger des défections.
      Le réflexe de l’écoute de l’autre n’étant pas religieusement entretenu, il est aisé alors à des idéologies sombres, de convaincre les masses.
      Il est remarquable de remarquer qu’ elles éclosent plus facilement dans des masses de population croyante, et que ces dérives abjectes recoivent l’ absolution des hauts clergés. (qui par la suite hyppocritement refusent de reconnaitre leurs implications).

  • Par Leveque (---.---.---.77) 1er août 2008 15:45

    Je ne saurais comment sortir les mots pour exprimer mon contentement devant cet article.

    Enfin, on revient à l’essentielle, juger les gens sur les actes, au lieu de faire des procés d’intention.

    Cette tentative batard de normalisation et de standardisation des comportements n’a que trop durer.

    On crie aujourd’hui : "RACISTE" comme on criait "HERETIQUE" il y a quelques siécles.

    Ce mot est à lui seul une condammation morale et sociale, qui repousse la personne qu’elle vise en dehors de notre sociéte, et qu’on peut lancer en toute cirscontance. C’est l’excuse universelle de l’offensé.

    Le mal de notre société ? l’intolérance !! celle des skins et des voyous, mais aussi celle, plus pernicieuse
    et bien plus présente des moralisateurs, des normalisateurs, de cette nouvelle race de curé qui nous fait une morale laïque ....

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 15:53
      sisyphe

      Oui ?
      Vous voulez dire qu’on ne devrait plus traiter personne de raciste, même s’il exprime des paroles ou/et des comportements racistes ?
      C’est, effectivement une façon d’évacuer le problème du racisme ; comme on pousse la poussière sous  le tapis...
      Ou j’ai mal compris ?

  • Par Bulgroz (---.---.---.192) 1er août 2008 17:21

     

    En France, pays où les blancs sont des beaufs racistes invétérés (encore, par chez moi, pas plus tard qu’hier soir, 4 imams pendus à des lampadaires), nous avons la chance d’avoir les meilleurs anti racistes du monde.

    Ces anti racistes sont très vigilants sur Agoravox, ils ne laissent rien passer, ils manient le stylo et le clavier de main de maître. La preuve ?

    Marsupilami contre le beauf raciste Bulgroz.

    par Marsupilami (IP:xxx.x6.141.16) le 26 juillet 2008 à 13H15

      @ Bulgroz

    Vautre-toi dans ta beauferie raciste et va troller ailleurs, pauvre type.

    par Marsupilami (IP:xxx.x6.141.16) le 26 juillet 2008 à 17H29

     @ Bulgroz

    T’es tellement bas du front que même quand tu t’adresses à un mec de gauche comme moi, qui ne fait pas dans l’angélisme au sujet de l’immigration africaine et musulmane, et qui n’insulte pas Sarkozy en le traitant de fasciste et de raciste, tu trouves le moyen d’être odieux. Pauvre type...

     @ Bulgroz : "Abruti , mais pas moins débile, plouc, gros beauf, un beauf xénophobe droitiste, voire extrême-droitiste, Pauvre handicapé de la lecture et de la comprenette , on cerveau mou lavé aux grandes zozos de la xénophobie et du sarkozysme psychiatrique. Je t’emmerde. , Ce pauvre Bulgroz, très handicapé du côté des neurones, âne bâté raciste, handicapé de la comprennette, roi de la pensée simpliste.(2 fois), je te plains d’être aussi haineux. Tu dois en chier. Autre version : gros con.,"

    Avec des antiracistes comme Marsupilami, je suis rassuré, le racisme blanc sera combattu avec la dernière opiniatreté.

    • Par Bulgroz (---.---.---.192) 1er août 2008 17:28

      Dans les grads combats antiracistes, on peut aussi citer Sisyphe, le seul à proposer une solution radicale  : l’exclusion définitive d’Agoravox et la célèbre formule décapante : pas de liberté pour les ennemis de la liberté !.

      J’en parle d’autant plus à l’aise que je suis moi même un beauf raciste :
      pas plus tard qu’hier, 4 clandestins  trucidés dans les caniveaux dans mon quartier.

      Sisyphe, le grand anti rhaxisyte, petit extrait de ses oeuvres :

      A Bulgroz :
      Ne te gène surtout pas : gave toi ; tu débarrasseras le plancher un peu plus vite, et ça fera du bien à tout le monde..

      A X A tous les facistes :Ach ! La noztalchie du Fuhrer !Tous les bulgroz, les drzzz, les lyon, tombent le masque, et nous dévoilent leur vraie gueule de petits salopards racistes, collabos avec le pouvoir en place, veules et bavants...

      A hgo04 :Et toi, tu mériterais d’être dénoncé pour accusation calomnieuse sans preuve, patate !Si t’as que des conneries comme ça à avancer, dispense toi d’écrire : ça fera de l’air à tout le monde : merci !

      A Seb59 :“C’est bon de sucer Bush ? “

      A Bulgroz : Bah ! Faut bien qu’ils se défoulent de la déculottée du borgne, les pôvres : alors il ne leur reste qu’à se raccrocher à l’esquif sarkozy, en espérant qu’avec l’éminence grise Portefeux, il aidera à les venger de leur humiliation...
      En revanche, ce qui m’étonne, c’est que les responsables d’AV laissent sévir sur leur site tant de petites ordures racistes : pas de liberté pour les ennemis de la liberté !

    • Par Bulgroz (---.---.---.192) 1er août 2008 17:39

      Moi, dans le grand combat contre le racisme, j’ai appris mes leçons ici à Agoravox directement de Marsupilami et sispyhe, mes maîtres.

      J’ai appris à combattre mes pensées impies et je ne me ocntente plus que de recopier les pensées de grands gurus anti rhaxistes :

      Alors, je recopie à longueur de posts la grande pensée du Maître Marsupilami : je ne serai pas «  Abruti , mais pas moins débile, plouc, gros beauf, un beauf xénophobe droitiste, voire extrême-droitiste, Pauvre handicapé de la lecture et de la comprenette , au cerveau mou lavé aux grandes zozos de la xénophobie et du sarkozysme psychiatrique. Pauvre de moi,Bulgroz, très handicapé du côté des neurones, âne bâté raciste, handicapé de la comprennette, roi de la pensée simpliste.(2 fois), je Me plains d’être aussi haineux. Je dois en chier. Autre version : gros con.,"

      Alors je sens bien que ça fait vagement avancer le débats.

      Peut être mes grands gurus me réhabiliteront à Agoravox et pourrai alors expirmer mes propres opinions , lavées cette fois ci au grand bain de la pensée anti rhaziste.

    • Par Bulgroz (---.---.---.192) 1er août 2008 18:04

      Très vite, grâce à marsupilami et sisyphe, tous les rhazistes d’Agoravox, seront définitivement  éliminés et la paix éternelle régnera sans partage.

      Toutes fois, une question me vient aux lèvres : une fois les rhazistes mis au tapis, qui pourra t on haïr ?

      Les Sarkozystes ? Mais étant donné qu’ils sont des rhazistes, ils seront tous aussi éliminés, alors qui ?

      Les fonctionnaires ? Les commerçants ? Les pompistes ? Les Chrétiens ? Les bénéficiaires de stock options ?
      Vite, merci de répondre à cette lancinante question : qui sisyphe pourra t il haïr et qui devra t il exclure ?.

    • Par Dame Jessica (---.---.---.85) 1er août 2008 18:15
      Dame Jessica

      @ Bulgroz

      Et sinon, quoi de neuf ?
      Franchement Monsieur, vos commentaires n’apportent absolument rien au sujet, vous vous contentez de chouiner sur qui vous à dit quoi (ce qui, par parenthène nous indiffère, vous êtes sur AV ici, on en a vu et lu d’autres, zêtes pas le 1er a vous faire bousculer verbalement et vous ne serez pas le dernier) Prenez en votre parti et cessez de geindre...ou mieux, allez donc vous mettre au vert quelques jours, vous nous reviendrez en pleine forme et plus résistants aux attaques...pauvre chou !

    • Par Marsupilami (---.---.---.93) 1er août 2008 18:16
      Marsupilami

       @ Bulgroz

      Ton procédé est dégueulasse, méprisable, immonde en ce qui me concerne car ces citations sont décontextualisées. Tu sais très bien pourquoi je me suis amusé à t’insulter hénaurmément alors que tous ceux qui fréquentent Agoravox savent que je ne manie que très rarement l’insulte : parce que tu m’avais insulté alors que je ne te demandais rien et tu es le seul a avoir eu ce traitement de faveur de ma part.

      Sisyphe, oui, il insulte à tour de bras et systématiquement ceux qui ne sont pas d’accord avec lui et je me désolidarise de son intolérance même si je suis du même bord politique que lui. Pauvre type.

      A part ça, tu sais faire autre chose que des copier-coller ? Ponds-nous voir un article un de ces jours, qu’on se marre.

    • Par Bulgroz (---.---.---.192) 1er août 2008 18:27

      le combat contre ceux qui décontextualisent est un noble combat aussi.

      Pour mes archives, merci de rappeler le post où j’ai fait une petite "insulte"

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 18:55
      sisyphe

      @ Bulgroz

      Sisyphe, oui, il insulte à tour de bras et systématiquement ceux qui ne sont pas d’accord avec lui et je me désolidarise de son intolérance même si je suis du même bord politique que lui. Pauvre type.

      Ah bon !?!
      Il me semble que j’essaie toujours d’avancer des arguments et, qu’à l’occasion, je manie l’ironie ; mais...." insulter à tour de bras et systématiquement"  ; je dois dire que quelque chose m’échappe...
      Je ne me permets des "insultes" (et encore, con, je ne considère pas ça comme une insulte, plutôt comme un constat), justement, que contre les discours racistes.
      On peut ressortir l’ensemble de mes interventions, on n’y trouvera que peu d’insultes vis à vis de très peu de gens.
      C’est pas très digne de désigner comme ça un autre à la vindicte, et de le traiter de "pauvre type", Marsupilami : m’est-il jamais arrivé de vous insulter ?

    • Par Marsupilami (---.---.---.93) 1er août 2008 18:59
      Marsupilami

       @ Sisyphe

      Le "pauvre type" était destiné à Bulgroz, pas à toi...

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 19:00
      sisyphe

      Si vous voulez parler de Bulgroz et de Lyon, effectivement, je ne me gène pas, parce que leurs interventions sont systématiquement racistes.
      Si vous parlez de Lerma, alors, que celui qui ne lui a jamais dit "Lerma, ta gueule", me jette la première pierre !
       smiley

    • Par HELIOS (---.---.---.87) 1er août 2008 20:49
      HELIOS

      j’ai la pierre dans la main, là... où es tu ?

    • Par Cascabel (---.---.---.41) 1er août 2008 21:01
      Cascabel

      @ Sisyphe

      Je descends en chercher une en bas de chez moi, juste une minute et j’arrive !

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 1er août 2008 21:55
      sisyphe

      Aïe.....
      Je vais m’équiper d’une armure et je reviens...
       smiley

      .(quoique.... j’ai un doute, quand même...)

  • Par Guit’z (---.---.---.189) 1er août 2008 17:26
    Guit'z

    Super papier, ça fait du bien.

  • Par Vinrouge (---.---.---.242) 1er août 2008 17:50

    Sujet sensible, mais je vais essayer quand même :
    Comme le fait remarquer Sisyphe, vous dîtes au début de l’article qu’il n’y a pas de races humaines et à la fin qu’il y en a. Je constate que votre raisonnement est le même que celui de Darwin sur la sélection naturelle, base pour lui de de la subdivision des espèces et de l’identification de races (certaines pouvant survivre dans certains environnements et d’autres non) ! Ainsi, au sens bio/zoologique, il y a bien des races au sein d’une même espèce, qui est elle-même un ensemble d’individus pouvant se reproduire entre eux.
    ==> Il y a donc, au sens bio/zoologique une unique espèce humaine, divisée "conceptuellement" en plusieurs races qui se sont depuis bien mélangées et qu’on ne doit sûrement plus pouvoir vraiment distinguer.

    Le raciste est, quant à lui, celui qui établit une hiérarchie entre les races, de façon conceptuelle (comme les clercs de la Conférence de Valladolid) ou empirique (comme au café du commerce). Ca n’est pas toujours facile à repérer, on définit donc d’autres critères (mais c’est assez difficile, je me souviens de 2 sondages qui cherchaient à déterminer qi les Français sont racistes : dans l’un - assez ancien dont je ne retrouve pas la réf. seuls 21% des Français se déclaraient pas racistes du tout, alors que dans un autre plus récent - réf par ex. ici : http://www.20minutes.fr/article/761... - 1 Français sur trois se dit raciste...)

  • Par Algunet (---.---.---.92) 1er août 2008 18:30

    Qui est raciste ?

    En fait, comme il n’y a qu’une race humaine, le racisme n’existe pas entre les hommes. Il faudrait utiliser d’autres termes comme xénophobie, groupisme, discimination ou enrichir notre vocabulaire de termes plus précis.

    Trop parler de "racisme", même pour celui qui le combat et le condamne, est en soit une forme de racisme.

  • Par judel.66 (---.---.---.14) 1er août 2008 22:39


       Gazi Borat au secours.......que d’aneries  plus ou moin mechantes......

        par principe car il y a des nouveaux sur ce fil je pose une fois de plus mes qestions idiotes......

        1°  que je sache arabes et juifs   sont des sémites  .....pourquoi réserve t’on le terme de sémite aux seuls juifs  ? ? ?

       2°  peut on etre reconnu comme juif si on n’est pas de mère juive....... ? ? ?

        3°  on peut plus ou moins plaisanter  sur beaucoup de peuples meme sur les corses  (ça depend avec qui  ! ) peut on plaisanter sur les sémites......
     
          4°     quel est selon chacun de nous le peuple le plus raciste du monde   ????

         5     °est ce que l’anti sémitisme n’est pas un pur produit d’un certain terrorisme intellectuel de pseudo intellectuels en manque de scoops ou de matière a ecrire ou a deblatèrer      bien sur   , il y a eu la schoah   mais faut  il   continuer a la sortir a tout bout de champ et la capitaliser    ????? ........

                                                                     * * *

    alors Gazi Borat vous nous le faites cet article    ""de l’anti sionisme a l’antisémitisme""...........juifs et arabes avaient toujours cohabité en paix    .....ce n’est qu’en europe qu’il y a eu des pogroms.......il a fallu que l""ON"" vueille créer un ""etat"" juif   dans un pays arabe pour que les semites  s’entretuent............ de quoi le monde non semite s’est il mélé    ,,,,, ????

                                                                          * * *


  • Par Bois-Guisbert (---.---.---.71) 1er août 2008 22:44

    Comme il existe des différences phénoménales entre les diverses communautés humaines ceux qui, les premiers, les ont constatées, les ont attribuées, par ignorance, par commodité, par simplification, à la couleur de la peau.

    Mais on sait, désormais, même si cela n’a pas encore passé dans l’inconscient collectif, que fondamentalement les abysses qui séparent les communautés humaines, sont culturels.

    Si notre planète comporte des populations primitives, arriérées, voire carrément sauvages, elles se distinguent par leur localisation géographique et pas du tout par leur couleur de peau.

    A ceux qui parlent de supériorité de la race blanche, il suffit de rétorquer Albanais, Kosovars, Turcs, manouches, Afghans, pour les voir se liquéfier complètement ! C’est radical

  • Par kouna33 (---.---.---.226) 1er août 2008 23:32
    • n’ayant pas une maitrise parfaite de la grammaire je vais essayer avec des mots simples de donner un point de vue sur le racisme
    • A) on peut considerer que c’est l’augmentation continue de l’emmigration subie et non controlé qui provoque ces actes. Cette emmigration a plusieurs raisons dont on peut discuter la pertinance mais qui sont reelles
    • -L’echec de l’afrique qui a raté le virage de l’independance - la misere qui se developpe dans leur pays a cause des elites qui se remplissent les poches - l’attrait du pouvoir achat que l’europe peut procurer -le regroupement familial élargi qui permet aux plus grand nombre des membres d’une meme famille de rentrer dans le pays d’acceuil -le laxisme des etats d’europe -la democratisationdes voies de communication entre les continents
    •  Les pays europeens ayant refusé au début de traiter le sujet de l’emmigration par angelisme et ensuite pas peur d’affronter la minorité qui defend cette emmigration ,les gouvernements n’ayant pas pris la mesure economique et social de cette emmigration( on a préferé acceuillir 100 personnes sans intégration que 10 personnes qui vont s’integrer parfaitement dans notre societé)ont laissé gonfler l’abcés.
    •  B)la mondialisation qui a touché une partie de travailleurs de ce pays a provoqué un ressentit envers l’"autre" ,les transferts sociaux caf apl rmi smu ont profité aux derniers emmigrants non pas à cause de leur couleur mais en raison de la composition de la famille (nombre d’enfants , nombre de personnes qui vivent sous le meme toit) .
    • C)la france a connu des vagues d emmigrations dans le passé qui ne se sont pas toujours passer dans le meilleur des mondes mais les emmigrants de l’époque ont abandonné une grande partie de leur difference(social, religion) dans cette integration pas les emmigrants venus d’afrique c’est la responsabilité de la gauche au pouvoir(les années mitterand)
    • D)la couleur de la peau c’est une realité que l’on a toujours voulu gommer plutot que traiter (aujoudhui un europeen ne peut pas parler d’un probleme specifique de noir ou de magrhebins ou de religion)
    • pour conclure on ne nait pas raciste on devient raciste et aussi plus vous gommer le sujet plus il devient apparant
  • Par DOUDOU (---.---.---.204) 2 août 2008 00:56

    Effectivement il y a une seule race car initialement au tout départ il y eu Pangée et sommes tous identiques.

    Cependant est-ce un crime d’avouer d’avoir une culture Française .

    Moi je pensais que la France était un grand pay ; un pay uni.

    D’origine auvergnate je nais pas honte de mes ancêtres.

    J’accepte les cultures des différents pays du monde chez eux.

    Nous avons pas à avoir honte de notre culture Française.

    La langue française à ses subtilités et la richesse de son vocabulaire nous à permis de devenir une élite internationalement enviée.

    Tout cela est dépassé aujourd’hui. Demain la France sera musulmane et nous kiferons tous Algésira.

    A ce moment là je pense que la France qui se dit terre d’accueil se refermera sur elle même.

    Observez les pays de cultures musulmane. Est-cela notre modèle ???

    Je crois bien que pour nous tous (gentils Français) c’est déjà trop tard.

     

    Ne pensez pas trop à votre progéniture.

    • Par -NOID- (---.---.---.96) 2 août 2008 02:00

      NOM DE DIEU !!!! UBER COMMENTAIRE !!!
      Du Groland, voire même plus que cela. De la fierté d’être fier comme seul un Grolandais peut en produire !!
      DOUDOU je vous aime <3 (si si, c’est sincère :)
      Grands Dieux, j’ai ri...comme rarement.

      NB : Un léger doute me taraude : DOUDOU, votre commentaire est volontairement décalé, n’est il pas ?

  • Par Jack Nico (---.---.---.52) 2 août 2008 09:38

    a lire certain , qui font de l’affirmation pratiquement invérifiable une doctrine, je ne m’y retrouve plus !
    comment accepter l’historiquement correct , quand le politiquement correct me rebute ?
    ce sont les mêmes qui après quelques décennies d’un militantisme effréné ont réussi a nous inculquer, les écrit d’aujourd’hui , a savoir :
                - il n’existe qu’une seule race, la race humaine .
                - le berceau de l’humanité est l’afrique de l’est
                - l’évolution des ethnies est du a leurs situation géographique
                - A l’examen d’une empreinte génétique, il est impossible de définir la couleur de la peau d’un individu.
                  Il existe, bien sûr, des différences visibles, et des particularités précises selon les régions, les pays, 
                  etc...
     

    et si ..... :
     

    • Par Jack Nico (---.---.---.52) 2 août 2008 09:39

      la différence des humains était le fait de l’ évolution de diffèrent primate ?
        cela peut être expliquerai, entre autre, la disparition en Europe des néanderthaliens au profit des cromagnons ?

      comment ce fait t’il qu’une caractéristique "raciale" ethnique perdure , voire qu’elle supplante d’autre caractéristique après moulte métissage ?
      je ne parlerai ici que des Dolichocéphales  subsaharien , les Berbères et leurs frères rapportés les Kabyles .
      les arabes ont pourtant tout fait pour annihiler ces peuples par le mélange , après avoir envahi leurs espace de vie.
      mais .leurs caractéristique sont toujours présente , et si d’aventure les arabes retournaient en asie , laissant leurs terres au berbères nous verrions rapidement ressurgir l’ethnie primaire "blanche de peaux et aux yeux clair", il en va de même pour les Coptes d’Egypte .

       

    • Par Jack Nico (---.---.---.52) 2 août 2008 09:40

      alors pourquoi doit t’ont occulter, nier, voire condamner ceux qui émettent l’idée, de l’existence de race humaine différente, sous prétexte de combattre la xénophobie ?

      d’autre part , pourquoi n’est t’il pas possible d’exprimer un avis sur une ethnie ou un groupe communautaire en bien ou en mal sans être jeté aux lions de la nouvelle arène ?

      j’aimerai avoir votre opinion concernant les juifs et les arabes qui s’entre tue, mais qui ont des concepts similaire sur la préservation de leurs identités ethnique , cela fait sous le couvert de la religion !
      religion qui impose a l’un de ne point se mélanger avec le Goïm et a l’autre de faire de même avec le Roumi !
      qui condamne cela ?

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 10:37
      sisyphe

      par Jack Nico (IP:xxx.x8.197.52) le 2 août 2008 à 09H39

       
      la différence des humains était le fait de l’ évolution de diffèrent primate ?
        cela peut être expliquerai, entre autre, la disparition en Europe des néanderthaliens au profit des cromagnons

      comment ce fait t’il qu’une caractéristique "raciale" ethnique perdure , voire qu’elle supplante d’autre caractéristique après moulte métissage ?

      Qu’est-ce que c’est que ce galimatia abracadabrantesque ?
      Il n’y a pas de caractéristique "raciale" ; on l’a dit, démontré, répété.
      Il y a , comme chacun le sait depuis la classe de 3ème,(lois de Mendel )des lois sur l’hérédité, et des gènes dominants et d’autres récessifs, qui expliquent que certaines caractéristiques génétiques (et non raciales) se transmettent. Encore ceci n’est-il pas automatique.
    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 10:40
      sisyphe

      par Jack Nico (IP:xxx.x8.197.52) le 2 août 2008 à  09H38

       
      a lire certain , qui font de l’affirmation pratiquement invérifiable une doctrine, je ne m’y retrouve plus !
      comment accepter l’historiquement correct , quand le politiquement correct me rebute ?

      Si vous ne vous y retrouvez plus, prenez des bouquins de biologie et de science, ça vous évitera d’anonner des bétises.
      Et si le scientifiquement correct vous rebute, engagez vous dans une secte ! smiley
    • Par Cascabel (---.---.---.41) 2 août 2008 11:27
      Cascabel

      OK, supprimez le mot race si ça vous chante.
      Il y aura quand même des noirs, des jaunes, des blancs, des rouges...
      Ha oui, la solution à "ce problème" (car pour certains cela pose un pb) c’est le grand métissage universel. Mais voyez-vous il y a une faille dans le raisonnement, pour qu’il y ait métissage il faut au préalable des races différentes, au moins deux.
      Reconnaitre le métissage c’est donc aussi reconnaitre l’existence des races.

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 11:37
      sisyphe

      Pffouuuuuuu...
      Qu’est-ce qu’on aime parler pour ne rien dire, et ratiociner, et se raccrocher aux branches, pour pouvoir à tout prix justifier un point de vue ...
      Le métissage, en l’occurence, est un mot également employé pour le croisement des ESPECES.
      Mais comme vous avez l’air de telllllllement tenir à l’existence de races humaines, eh bien allez-y, mon vieux ; s’il n’y a que ça pour vous faire plaisir : de plus, vous pouvez penser que les nègres sentent mauvais, que les arabes sont des fainéants, les jaunes des fourbes ; si ça vous rassure de raisonner en clichés, ne vous gènez pas : c’est plus commode pour les esprits à tiroirs.

    • Par Bois-Guisbert (---.---.---.44) 2 août 2008 12:32

      Merci pour le lien, Sysiphe. Voici ce qu’on y trouve, entre autres perles :

      "Le Brésil est aujourd’hui un pays dont la population résulte d’un métissage entre les Amérindiens, les Noirs et les Blancs, et même si l’on peut trouver des communautés formées selon l’origine, le métissage y est considéré comme une valeur nationale, comme un emblème du pays..."

      Une valeur nationale, mais avec des limites tout de même. Le gouvernement actuel comportait, jusqu’à ce printemps, vingt-six ministres, dont vingt-quatre Blancs et deux "valeur nationales" seulement, qui l’ont par aillleur quitté.

      Marina Silva, à l’environnement, qui a démissionné en mai, et Gilberto Gil, à la culture, qui a démissionné, cette semaine... Marina Silva a été remplacée par un Blanc, Carlos Minc, et le successeur de Gil n’a pas été désigné... Quoi qu’il en soit du choix ultérieur, le gouvernement ne comporte actuellement plus aucun "emblème du pays"...

      Paroles, paroles, paroles...

    • Par Jack Nico (---.---.---.52) 2 août 2008 12:39

      j’ai ete modéré dommage ,les mots ont ete changé , c’etait Celinien , tu aurais aimé pître du politiquement correct !!

    • Par Cascabel (---.---.---.41) 2 août 2008 12:41
      Cascabel

      @ Sisyphe

      En dehors de l’ingénierie génétique on ne peut pas croiser des espèces différentes. Par ailleurs on réserve le mot métissage aux humains, pour les animaux on emploie le terme croisement.
      Vous confondez race et espèce et en plus vous versez dans les procès d’intention.

    • Par ka (---.---.---.12) 2 août 2008 12:47

      @ Jack Nico

      "j’aimerai avoir votre opinion concernant les juifs et les arabes qui s’entre tue, mais qui ont des concepts similaire sur la préservation de leurs identités ethnique , cela fait sous le couvert de la religion !
      religion qui impose a l’un de ne point se mélanger avec le Goïm et a l’autre de faire de même avec le Roumi !
      qui condamne cela ?"

      Sachez d’abord qu’il y a des arabes qui ne sont pas musulmans, ensuite que l’Islam n’impose pas au musulman de ne pas se mélanger avec le "Roumi", mais de s’unir à un autre musulman ou pour les hommes à une femme monothéïste et il me semble qu’il y a des musulmans qui appartiennent à des ethnies différentes.
       

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 12:51
      sisyphe

      Houla !
      Les petits racistes sortent leurs crocs ! smiley

      Eh oui, que voulez-vous, la science, c’est la science !
      Dommage pour vous, qu’elle vienne contrecarrer vos petites pensées étriquées et haineuses, mais c’est comme ça : il n’y a pas de races humaines ! smiley
      Vous pouvez bien trépigner sur vos petits pieds de racistes, vous énerver sur vos petits claviers avec vos doigts  de racistes, vous n’y changerez rien !

      Quant à l’autre petit raciste excité de jack nico, mon pauvre petit, tes insultes ne dégradent que toi-même, et prouvent définitivement ton manque d’arguments ; t’excite pas, jo ; tu vas te faire du mal tout seul. smiley
      Tes posts injurieux ont évidemment été signalés comme abus. smiley

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 12:57
      sisyphe

      par Cascabel (IP:xxx.x7.3.41) le 2 août 2008 à 12H41

       
      @ Sisyphe

      En dehors de l’ingénierie génétique on ne peut pas croiser des espèces différentes. Par ailleurs on réserve le mot métissage aux humains, pour les animaux on emploie le terme croisement.
      Vous confondez race et espèce et en plus vous versez dans les procès d’intention.

      Mon brave, puisque vous ne lisez pas les liens auxquels je renvoie, je vous en poste un extrait :

      La notion de métis (du mot latin *mixtīcius, < mixtus qui signifie mélangé/mêlé) désigne le mélange de deux éléments distincts. À partir du XIIIe siècle, il désigne le croisement de deux espèces animales ou végétales différentes (un mestis). En 1615 le mot «  métice  », emprunté au portugais, désigne alors une personne née de parents appartenant à des populations présentant des différences phénotypiques importantes (comme la pigmentation de la peau). Ce terme fut notamment utilisé pour désigner les nombreux descendants de parents européens et «  indigènes  » issus de la colonisation. Enfin, on parle de métis pour des tissus (ex. toile métisse), des métaux (ex. fer métis), des mots, etc. issus du mélange de deux éléments distincts.

      Ca y est ? Enregistré ?
       smiley


    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 13:01
      sisyphe

      @ Bois-Guibert :

      ET alors ?
      Le rapport avec le sujet du métissage et de l’inexistence de races humaines ?

    • Par Cascabel (---.---.---.41) 2 août 2008 13:10
      Cascabel

      Qui a mis sur le tapis les noirs qui puent ? Il me semble bien que c’est vous.

      Vous ne cessez de vous réclamer de la science alors que visiblement vous n’ avez aucune formation scientifique.
      Le but de la science n’est pas de justifier une idéologie ou de vouloir démontrer des idées personelles, ni même de transformer le monde. Son but est tout simple : décripter la réalité.
      Voici un lien à propos des chimères (croisement de l’espèce humaine avec d’autres espèces) :

      http://www.actionbioscience.org/bio...

    • Par Jack Nico (---.---.---.52) 2 août 2008 13:23

      les arguments leurs font peur ,
      leurs font et l’avilissement leurs réponses !

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 13:27
      sisyphe

      Ah oui, quand même ! smiley

      C’est pire que ce que je pensais, pour le jack Nico !

      Là, ce n’est plus du ressort d’Agoravox, mais de la psychiatrie lourde !

      Soutien aux proches !

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 13:32
      sisyphe

      par Cascabel (IP:xxx.x7.3.41) le 2 août 2008 à 13H10

       


      Le but de la science n’est pas de justifier une idéologie ou de vouloir démontrer des idées personelles, ni même de transformer le monde. Son but est tout simple : décripter la réalité
      .
      Je ne vous le fais pas dire ! smiley
      Vous aurez donc pris connaissance des  différents liens que j’ai posté, et qui démontrent indubitablement, et scientifiquement, l’erreur de vos assertions, et établissent définitivement qu’il n’y a pas de races humaines !
      Merci de le reconnaître ! smiley

    • Par Cascabel (---.---.---.41) 2 août 2008 13:33
      Cascabel

      Wikipedia se plante par excès de politiquement correct.

      Un métis désignait exclusivement une personne issue de l’union entre un(e) indien d’Amérique et un(e) Européen(ne).
      En ce qui concerne le mélange des espèces il existe en effet quelques rares exceptions où cela est possible. Mais cela produit toujours un être stérile.

    • Par Jack Nico (---.---.---.52) 2 août 2008 13:34

      hahahaha le Stalinien se découvre , vla les hopitaux psychiatriques qui ressortent !! bravo !!

      tu t’enfonce jeune padawan , reprend de l’air !!!

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 13:36
      sisyphe

      Mais bien sûr !
      Vous devriez rectifier l’article trop politiquement correct de Wikipedia, et leur expliquer, par exemple, que les mandarines sans pépin n’existent pas, ni les nectarines, ni les brugnons, ni tous les produits OGM : ça va leur en fiche un coup, à tous les politiquement corrects ! smiley

    • Par Cascabel (---.---.---.41) 2 août 2008 13:39
      Cascabel

      Je peux aussi vous renvoyer vers d’autres liens qui vous expliqueront avec un langage très scientifique ce que vos yeux vous montrent cotidiennement. Mais cela ne servirait à rien puisque vous avez décidé que le seul de reconnaitre l’existence des races des races était du racisme.

    • Par sisyphe (---.---.---.215) 2 août 2008 13:41
      sisyphe

      On aura bien rigolé, aujourd’hui, sur AV, avec tous les trolls qui trainent !
       smiley

      Entre la confusion mentale de l’un,les raccrochages aux branches de l’autre, et les coq-à-l’âne du troisième, il y aurait de quoi reformer les 3 stooges  !
       smiley smiley smiley

    • Par Cascabel (---.---.---.41) 2 août 2008 13:47
      Cascabel

      sisyphe

      Mais grand Dieu, où voulez-vous en venir avec vos fruits ?

      mandarine
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Mandarine

      nectarine
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Nectarine

      brugnon
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Brugnon

      Pour ce qui est des OGM, c’est de l’ingénierie génétique.

    • Par Cascabel (---.---.---.41) 2 août 2008 13:51
      Cascabel

      C’est vous sur la photo ?

  • Par frédéric lyon (---.---.---.124) 2 août 2008 10:07

    Sur le fil d’à côté on crache sur Philippe Val et sur celui-ci on crache sur Laurent Joffrin, patron de "ce torchon libéral" (sic !!).

    Nos amis banlieusards perdent évidemment la tête.

    Il est temps que les hommes et le femmes de gauche, de la vrai gauche, celle qui n’est pas antisémite, antidémocratique et vendue à l’étranger, se reveille car nos amis banlieusards sont en train de les embarquer dans une sale aventure qui risque de leur coûter cher !

    Voilà donc Laurent Joffrin, homme de gauche depuis toujours, qui est trainé dans la boue, après Philippe Val, Jack Lang, Bernard Kouchner, Emmanuel Valls, Allègre, Gaétan Gorce, Michel Rocard, et beaucoup d’autres !

    Et beaucoup d’autres à venir : Dominique Strauss-Kahn, Moscovici, Delanoé qui a signé la déclaration des 20 condamnant Siné l’antisémite, et encore beaucoup d’autres.

    Que celui qui pense que le Stalinien Siné, l’histrion Dieudonné, ou Jean-Marie Le Pen sont de véritables hommes de gauche, lèvent le doigt ! 

    • Par jaja (---.---.---.132) 2 août 2008 11:39
      jaja

      "Il est temps que les hommes et le femmes de gauche, de la vrai gauche, celle qui n’est pas antisémite, antidémocratique et vendue à l’étranger, se reveille "

      Lyon le croisé ne dit pas que des âneries...

      Oui il est temps qu’une vraie gauche se réveille. "non vendue à l’étranger" comme le sont beaucoup de leaders de la fausse gauche (dont ceux que vous citez) qui, tout comme Sarkozy, s’alignent sur l’impérialisme américain et prennent leurs ordres de Washington....
      Une gauche exigeant, par exemple et entre autres,le retrait des troupes françaises d’Afghanistan et soutenant les peuples en lutte contre les agressions néocoloniales qu’ils subissent.

      Une gauche antiraciste, regroupant des gens de toutes origines, "souchiens " ou non, ancrée au coeur des quartiers populaires, et se battant pour la redistribution des richesses...

      Une gauche démocratique (donc anticapitaliste) pratiquant la démocratie directe en son sein et l’exigeant pour tous les étages de la vie politique...

      Un ami banlieusard...

  • Par ASINUS (---.---.---.137) 2 août 2008 13:01

    "souchiens"


    yep celui la il est pas raciste ce terme pas vrais c est par pur hasard que son concepteur
    a fait un plaidoyer " pro domo" pour expliquer qu il ne fallait pas y voir de double sens ben voyons !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires