• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui veut la peau du Sommet de Copenhague ?

Qui veut la peau du Sommet de Copenhague ?

Rappel des faits : jeudi 19 novembre 2009, la BBC annonce qu’un hacker a piraté le serveur courriels du Hadley Center, le CRU (Climate Research Unit) le centre d’études climatiques de référence du GIEC. L’information est confirmée dans la foulée par Phil Jones qui dirige le CRU. Le pirate a aussitôt livré son butin, à la vue de tous, sur internet. Parmi les 1.073 mels reproduits par de nombreux sites et blogs, certaines révélations sont fracassantes : des personnalités influentes auraient supprimé des preuves, maquillé des résultats (données de température mais pas seulement), bref, manipuler de l’information scientifique dans le but d’étayer la thèse du réchauffement climatique.

L’ombre du financier-philanthrope Soros
George Soros, financier à la fortune aussi fulgurante que controversée, connu pour son ultra libéralisme et ses paris sur les devises -son attaque contre la livre sterling en 1990 a fait trembler les Britanniques- figure au nombre de ces personnalités influentes. On découvre, dans un courriel daté du 16 novembre dernier qu’il distribuerait ses ordres à ses troupes, tel un général. Le CRU, dans son communiqué confirmant l’authenticité* des courriels « piratés », indique curieusement que George Soros n’est aucunement impliqué dans le financement de ses recherches. Que peut-on alors déduire de ce courriel s’il est vraiment authentique ? Doit-on comprendre que des financiers seraient impliqués dans un financement « occulte » ? Sinon pourquoi le CRU se fendrait-il d’une justification que personne ne lui demande ? A la lecture de cet étrange tableur* Excel disponible sur le Net, c’est la question qui s’impose. L’enquête suit son cours…

A qui profite le crime ?

A qui profite le crime ? A qui profite l’écolomania ? A qui profite la religion du IIIème millénaire ? J’aborde ces questions dans mon livre « La dernière Croisade. Des Ecolos… aux Ecolomaniaques ! »(1) qui, par un heureux hasard, sort en librairie mardi 24 novembre, en plein « Climategate », pour reprendre le mot de la BBC, et à quelques jours de l’ouverture du Sommet de Copenhague(2).

Avec ce scandale, le monde entier va-t-il comprendre que ceux qui ont eu l’idée géniale du « réchauffement global » se fichent pas mal de l’écologie, de notre bien-être et de celui des « générations futures » ? Qu’ils ne servent qu’une seule cause, la leur, leur intérêt personnel (financier, pouvoir, notoriété, ambitions de carrière,…) ?

Surfent hardiment sur cette vague, les scientifiques qui se livrent une lutte acharnée pour obtenir les meilleurs budgets de recherche. De même que les entreprises, qui mettent les « écolabels » à toutes les sauces. En effet, le marché du « vert » est colossal, mais il ne doit pas pour autant ruiner les profiteurs des énergies fossiles (pétroliers, filière automobile,…) qui commencent à investir dans les énergies renouvelables, notamment la pile à combustible, pour un jour exploiter ce bon filon… mais pas trop tôt. Seulement quand les réserves de pétrole seront épuisées !

Sans surprise, les politiques eux aussi se sont engouffrés dans la brèche. Les gouvernements utilisent l’épouvantail du réchauffement comme une arme de contrôle et de « manipulation massive » (diviser pour mieux régner…). Ils profitent également de la peur collective pour créer une nouvelle taxe… pour la bonne cause, bien sûr. Par exemple, cette taxe carbone à laquelle n’échapperont même pas les plus pauvres.

Réalité ou tartufferie, la croisade menée par les « climat-alarmistes », relayée à grands renforts de médias, camoufle les vrais problèmes écologiques (impacts de la pollution à moyen et long terme, accès à l’eau potable, développement des énergies alternatives, pauvreté, famines, maladies,…) dont on pourrait pourtant venir à bout si une vraie volonté politique existait.

Pourquoi maintenant ?
Une question importante demeure pour l’instant sans réponse : pourquoi un hacker s’attaque-t-il au CRU à la veille du Sommet de Copenhague ? Le hacker est-il manipulé et, si oui, par qui ? Si certains courriels ont été trafiqués, c’est d’autant plus intriguant. Une falsification semble pourtant peu probable puisque M. Jones du CRU a confirmé la véracité des courriels tout en précisant qu’ils, hors de leur contexte, n’avaient pas le même sens. Qui a intérêt à dénigrer une opération qui semblait pourtant vouée au succès ? Les lobbies automobiles ? Les lobbies pétroliers ? Certains scientifiques climat-sceptiques ? Les pouvoirs politiques qui ne peuvent pas tenir leurs promesses et considèrent que la petite blague est allée trop loin ? Les pays non signataires de l’accord sur le CO2 : les gros pollueurs comme les Chinois, les Etats-Unis ou l’Inde, qui refusent de s’engager sur une baisse de leurs émissions de gaz à effet de serre ?

Souhaitons au moins que cet emballement écolomaniaque, qui dure depuis 2002(3) et risque bien d’exploser en vol… permettra de poser les bonnes questions, en particulier de repenser notre rapport aux autres, à la nature et à nous-mêmes. Il serait dommage que tout ce travail de « sensibilisation » à l’écologie se termine en queue de poisson parce que des prédicateurs du dogme « vert » auraient abusé les braves gens. Si la manipulation des données scientifiques était démontrée, toutes ces bonnes volontés qui commençaient à adopter un mode de vie plus écologique et les « jeunes générations » au nom desquelles les bonimenteurs agissent, risquent bien de rejeter l’écologie en bloc.

Des bonimenteurs qui risquent aussi de servir d’exutoire au peuple. Exaspéré d’être culpabilisé en permanence et taxé en temps de crise économique, il ne demandera qu’à se défouler. « Tel le dompteur de bêtes sauvages, le maître du rite déchaîne les monstres qui le dévoreront s’il n’en triomphe pas par des prouesses perpétuellement renouvelées(4). ». Il est peu probable que les « maîtres du rite », désormais attaqués de toute part, parviennent à s’en sortir par une simple pirouette.


(1) Editions L’Arganier. Sortie en librairie le 24 novembre 2009. Plus d’infos sur : http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php ?option=com_content&task=view&id=185&Itemid=188
(2) Les dirigeants de 190 pays se rencontreront à Copenhague au Danemark du 7 au 18 décembre 2009 pour essayer de se mettre d’accord sur une convention mondiale pour remplacer le protocole de Kyoto.
(3) Le 2 septembre 2002, Jacques Chirac donne le coup d’envoi avec son discours, inspiré par Nicolas Hulot, « La maison brûle et nous regardons ailleurs… » au Sommet mondial du développement durable de Johannesburg.
(4) Le Bouc Emissaire. René Girard. (Grasset, 1982).

*Notas :

- Le "vrai-faux ?" courriel émis par George Soros : http://coeruleus.blogspot.com/2009/11/fridays-sciencee-news-commentary.html
- Le tableur : http://spreadsheets.google.com/ccc ?key=0Ah4XLQCleuUYdFIxMnhMNnlXb2JQcDZUendjUXpWWUE&hl=en


Pour information :

- “The CRU hack” : http://www.realclimate.org/index.php/archives/2009/11/the-cru-hack/
- “Hacked : Hadley CRU OI2009 Files” : http://motls.blogspot.com/2009/11/hacked-hadley-cru-foi2009-files.html
- « Hackers target leading climate research unit ». BBC, nov. 20, 2009 : http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8370282.stm
- « Explosion d’une bombe dans le landernau réchauffiste. Vers un ClimateGate ? ». Par Vincent Bernard de l’Institut Turgot, 21 novembre 2009 : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/explosion-d-une-bombe-dans-le-65413
- Global warming petition : 31.000 Scientifiques declarent que le réchauffement climatique est un mensonge sans fondement scientifique (OISM) : http://www.oism.org/pproject/
- 4 000 Scientifiques signent L’appel de Heidelberg (Science & Environmental Policy Project) : http://sepp.org/policy%20declarations/heidelberg_appeal.html


Mes variations sur le même thème :

- Taxe carbone, une usine à gaz ? : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/taxe-carbone-une-usine-a-gaz-61658
- Du pétrole, mais pas beaucoup d’idées... : http://www.facebook.com/veronique.angerdefriberg ?ref=name#/note.php ?note_id=273557215152&ref=mf ou http://blog.veroniqueanger.org
- Juste le temps de construire un monde (« Notes de voyage en écosocialisme ») : http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php ?option=com_content&task=view&id=179&Itemid=182
- Ecologie et lutte contre la pauvreté, c’est possible ! http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php ?option=com_content&task=view&id=177&Itemid=180
- Ne confondons pas émotion et compassion : http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php ?option=com_content&task=view&id=178&Itemid=181
- « Home de Yann Arthus Bertrand : La grande pandémie de l’écolomania ». Par Véronique Anger-de Friberg : http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php ?option=com_content&task=view&id=176&Itemid=179
- « Energies propres : combien ça coûte ? » : http://blog.veroniqueanger.org/
- « Qui veut la peau de l’auto 100% électrique ? » : http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php ?option=com_content&task=view&id=174&Itemid=177
- « Autos vertes, c’est déjà demain ! » : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/autos-vertes-c-est-deja-demain-55487
- « Claude Allègre, hérétique ? » : http://www.lesdialoguesstrategiques.com/index.php ?option=com_content&task=view&id=2&Itemid=3
 
______________________
 
Crédit photo : Fotolia
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • nexus 23 novembre 2009 17:09

    merci pour ce brillant article...

    J’apprécie le fait que vous souligniez que cette mascarade, aura au moins soulevé quelques problèmes, dont celui de notre rapport à la nature et à l’environnement.

    Maintenant, on va pouvoir vraiment se poser les bonnes questions et continuer de se méfier des messages rabâchés en boucle.

    Que cette leçon nous serve une fois de plus de réveil face à la propagande quotidienne et aux messages de peur, culpabilisation !


    • Francky la Hache Francky la Hache 23 novembre 2009 18:40

      se méfier !!!!
      C’est un euphémisme, on est vraiment tenté de penser que les « messages rabâchés en boucle » par les médias sont en fait de la désinformation pure.
      Il faut pouvoir redonner aux scientifiques une réelle autonomie de recherche, sans cela leur résultat sont sujet à caution, et l’interprétation par les médias est fallacieuse.
      Exemple : la fumeuse courbe en crosse de hockey utilisée par Al Gore, responsable à elle seule du prix nobel, est en fait fausse ; qui en parle ? pourquoi la trouve-t-on encore sur wikipedia ?
      Pourquoi en France y-a-t-il si peu de voix en désaccord avec la religion du réchauffement climatique (RC) causé par l’homme ?
      ---
      Il est toujours utile de rappeler que la pollution, même si elle n’est pas responsable du RC, est responsable de la destruction de biotopes, et menace gravement la vie sur Terre. Parmi les plus grandes pollutions : la bagnole (pas à cause du CO2, mais des particules), et la production de mal-bouffe et la déforestation qui va avec ...


    • PapyJako PapyJako 23 novembre 2009 18:57

      @Ma copine Rachel

      Les révélations sont confirmées.

      1) La fuite elle-même est confirmée par Phil Jones, patron du CRU, et membre de la direction collégiale du gang des réchauffistes.

      2) Aucune des révélations qui sont tirées de l’archive (et ce n’est pas fini !) n’a été démentie sur le fond ... seulement des « ... c’est sorti de son contexte ... », « ... c’est pas cela que ça veut dire ... » et autres excuses de gamin de 8 ans pris la main dans le pot de confiture.


    • morice morice 23 novembre 2009 22:15

      dommage, en augmentant encore la température on se débarrassera peut-être de vous et de vos remarques racistes ici...


    • oncle archibald 23 novembre 2009 17:18

      Climategate, A qui profite le crime ? A qui profite l’écolomania ? Réalité ou tartufferie ?croisade menée par les « climat-alarmistes », bonimenteurs, « maître du rite » ... tels sont les mots employés pour commenter un fait certainement grave s’il est avéré ...


      Dramatisation à outrance ?? corrélation avec la sortie du livre de l’auteur, « La dernière Croisade » qui, par un heureux hasard, sort en librairie mardi 24 novembre ...

      Ce qui n’est pas douteux c’est qu’ils sont très nombreux ceux qui essayent de se tailler une grosse part de gâteau dans « l’écologie bisness » .. avec parfois une grande hypocrisie .. exemple : la massacre à fins ultra lucratives des forets tropicales, aussi peu écologique on peut pas trouver, et la grande campagne pour construire tout en bois et se chauffer au bois, solutions présentées comme très écologiques ... J’attends la suite avec curiosité ...

      • coeruleus 23 novembre 2009 17:20

        Doit-on comprendre que des financiers seraient impliqués dans un financement « occulte » ?

         George Soros’ e-mail was entirely made up by me on my blog as a joke. It is not real. (l`email de Soro a ete ecrit par moi comme une blague. Ce n`est pas vrai !)


        • PapyJako PapyJako 23 novembre 2009 19:00

          Il semble qu’il n’y ait, dans l’archive publiée, aucun courrier mentionnant SOROS.

          Vous pouvez vérifier ici

          http://anelegantchaos.org/

          L’archive s’arrête d’ailleurs au 12 novembre, donc aucyun courrier du 16


        • lord_volde lord_volde 23 novembre 2009 17:59

          @ L’auteure
          Vous êtes sans doute encore bien loin de la triste réalité, telle que vendue à grand renfort de communication médiatique et prolongée par les idées et discours de la peur préfabriquées dans diverses institutions, fussent-elles scientifiques, qui sont autant d’organismes et d’agences, tous créés et financés par la nébuleuse élite oligarchique qui a décidé de lancer le processus de domination en déployant une partie des forces de son échiquier international et de les faire converger de manière dynamique dans une sorte de révolution écologique propice à l’édification d’une gouvernance mondiale à fuseau mental unique. Les continents n’étant pas encore arrimés entre-eux via les construction d’empires régionalistes, la peur écologique jointe à l’idée inéluctable d’aboutir rapidement à la création d’un pouvoir supranational capable d’édicter les normes futures indispensables à la survie de l’humanité, à la protection de la nature et de l’atmosphère terrestre, poursuit la continuation du programme global d’inversion des valeurs avec en ligne de mire immédiat la dépopulation massive plus ou moins rapide et le contrôle des naissances. Nous avons été trop longtemps bernés, trompés et leurrés par les médias institutionnels et les politiques oeuvrant en sous main pour l’élite financière, que même si la vérité venait à sortir de leur bouche, jamais nous n’y croirons à nouveau.


          • lord_volde lord_volde 23 novembre 2009 18:02

            errata : préfabriqués, constructions, immédiate.


          • sisyphe sisyphe 23 novembre 2009 18:00

            Qui veut la peau du Sommet de Copenhague ?

            A qui profite le crime ?

            Mais aux industries pétrochimiques, et aux ultra-libéraux, qui entendent bien empêcher toute régulation sur le dépeçage de la planète, leurs gigantesques profits, et la privatisation du vivant.

            La position de toutes les administrations US, totalement sous le joug des lobbies pétrochimiques est tout à fait claire à cet égard.

            S’y joignent quelques imbéciles, théoriciens du complot obsessionnels, qui, croyant voir l’oeil du nouvel ordre mondial dès qu’ils regardent le monde dans un miroir, se font les complices objectifs de ce qu’ils croient dénoncer ;

            L’alliance exploiteurs-cyniques-idiots utiles bat son plein, pour venir au secours des pires pollueurs de la planète, qui leur disent merci.


            • lord_volde lord_volde 23 novembre 2009 18:10

              N’oublie pas que la patience a été l’une des forces des sociétés secrètes qui ont pour finalité l’émergence d’un gouvernement mondial aux mains des élites de l’intelligence et de l’argent. Les grands crimes de masse ont souvent fait le succès de ces gens là qui obéissent à la loi du grand veau d’or. 


            • sisyphe sisyphe 23 novembre 2009 18:30

              Cher Lord Volde,

              En l’occurence, en te rangeant du côté des pétrochimistes, de leur lobbies et des administrations US, tu te fais, par grave erreur de jugement, leur complice objectif.

              Pas très malin pour quelqu’un qui entend dénoncer les puissances financières à l’oeuvre dans la perspective d’un nouvel ordre mondial.

              Un peu de réflexion, pour voir à qui cette position profite, t’amènera, j’en suis sûr, au delà du réflexe de complotiste, à réviser ta position.

              Je l’espère, parce qu’il serait dommage de se tromper de combat.

              Amicalement.


            • dom y loulou dom 23 novembre 2009 19:35

              c’est quoi cet amalgame ridicule sysiphe ?

              comment voulez-vous que la dénonciation des oligarches Bilderberg (que vous niez apparemment, faisant là alors leur jeu magistral) les serve ?


              « S’y joignent quelques imbéciles, théoriciens du complot obsessionnels, qui, croyant voir l’oeil du nouvel ordre mondial dès qu’ils regardent le monde dans un miroir, se font les complices objectifs de ce qu’ils croient dénoncer »

              encore une tentative d’inversion des responsabilités sans aucune argumentation. Grotesque carrément.


            • lord_volde lord_volde 23 novembre 2009 19:40

              @ Mon bel et grand ami Sisyphe.
              J’ai envie de mettre un coup de balai partout où cette engeance prospère au détriment de la grande majorité populaire. Le grand cartel écologlobalisant qui pousse à la dépopulation mondiale, est à mon sens, un moyen nouveau visant instrumentaliser la question du réchaufffement climatique dont les réponses ne peuvent se trouver qu’au sein d’un consensus global nécessitant la structuration politique organisationnelle faite au niveau mondial. Les plénipotentaires multinationalistes souhaitent et exigent la fin des excès en détruisant la productivité et les appareils de production pour mieux affamer les populations pauvres et fragiliser la plèbe occidentale. Sous prétexte de préserver la nature et réduire l’activité humaine, on nous sort l’arme fatale de l’apocalypse temporal et le dilemme suivant lequel le monde doit se rétrécir inéluctablement en acceptant des pertes humaines massives où le déclin du vivant à plus ou moins longue échéance. Je ne fais pas confiance aux élites qui nous vendent cette soupe au goût bien amère.
              Crois-tu vraiment à la thèse du réchauffement climatique alors que la réflexion implique la fin du modèle capitaliste hyper individualiste, la redistribution des biens et des ressources, le retour aux valeurs morales oubliées et honnies, et la mise en place de nouvelles structures démocratiques fondées sur l’esprit de responsabilité, de solidarité et de fraternité. La baisse de la population mondiale peut être trouvée dans le cadre d’un équilibre à redessiner. 


            • lord_volde lord_volde 23 novembre 2009 19:42

              correctio, ou le déclin...


            • sisyphe sisyphe 24 novembre 2009 03:17

              Par dom (xxx.xxx.xxx.33) 23 novembre 19:35

              c’est quoi cet amalgame ridicule sysiphe ?

              comment voulez-vous que la dénonciation des oligarches Bilderberg (que vous niez apparemment, faisant là alors leur jeu magistral) les serve ?

              Et vous venez parler d’amalgame ?

              Pour ce qui est de Bilderberg, je leur ai consacré, voici plus d’1 an, un article, ici-même, pour les dénoncer ; alors, ce n’est certainement pas à moi qu’il faut venir faire ce genre de reproche.

              Mais qu’ont-ils à voir avec le réchauffement planétaire, si ce n’est dans votre imaginaire ?

              Je le dis et le répète, ceux qui sont opposés aux mesures prises contre la pollution et contre le réchauffement planétaire (indiscutable), sont les industries pétrochimiques et leurs dérivés, les pollueurs de toutes sortes, et les ultra-libéraux opposés à toute REGULATION en ce qui concerne l’exploitation liberticide et mortifère de la planète, au bénéfice des puissances financières ; point barre.

              Tous ceux qui s’associent à ce combat, pour quelque fausse bonne raison que ce soit (et par complotisme aveugle) s’en font les complices objectifs, que vous le vouliez ou non.


            • sisyphe sisyphe 24 novembre 2009 07:39

              Cher ami Lord Volde

              Juste une question à te poser ; vois-tu aux côtés de qui tu te retrouves dans ce combat anti-réchauffiste ?
              Les ultra-libéraux ; les pires soutiens et défenseurs des puissances financières, des pétrochimistes, des gouvernements US et européens, les pires affameurs et souilleurs de la planète que tu dénonces (à juste titre).

              Cela ne te pose -t-il pas une seconde la question de le justesse de ce combat ?

              Je suis sûr qu’en y réfléchissant un peu, tu vas te débarrasser de ces complices objectifs plus que douteux, pour retrouver le chemin du juste combat.

              Amicalement.


            • Gourmet 24 novembre 2009 10:18

              @loard_volde : "J’ai envie de mettre un coup de balai partout où cette engeance prospère au détriment de la grande majorité populaire. Le grand cartel écologlobalisant qui pousse à la dépopulation mondiale, est à mon sens,..."

              Mouais, faudrait arrêter avec les grands discours et les termes sortis du dictionnaire.
              L’Histoire nous montre, hélas, qu’à une engeance prospère balayée succède une autre engeance, celle, justement qui a poussé la précédente avec sa serpillère.

              Et cela se pratique toujours au nom du bon peuple (ou de Dieu, c’est selon) au prétexte qu’il veut être sauvé (de quoi ?) et qui a la faiblesse de croire, systématiquement, à toutes ces promesses.
              Foutez-lui la paix une bonne fois pour toutes au bon peuple !
              Tout ce qu’il demande c’est de vivre (ou survivre), d’élever ses gamins et d’avoir une vision de SON avenir.

              Tout le reste n’est que billevesées pour des gens qui ont suffisamment de ressources pour oser s’emmerder dans la vie.

              db

              db


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2009 12:28

              Lord-Volde,
               Si votre ramage correspond au plumage de votre avatar, vous devriez être jeune.
               J’aime bien les jeunes.
               Mais il n’ont peut-être pas assez de recul pour s’apercevoir des dégradations du climat.
               En fait, ce n’est pas dans sa globalité, mais dans sa particularité.
               Des endroits sur Terre étouffent de plus en plus, d’autres n’arrivent plus à surnager.
               Les catastrophes sont plus importantes.
               A quoi estimez-vous que ces changements sont dus ?
               Ceci justement pour faire revenir le débat hors des questions d’argent, mais à un niveau plus naturel.


            • lord_volde lord_volde 24 novembre 2009 23:17

              Salut l’enfoiré

              Je n’en disconviens absolument pas car les dégradations de la faune et de la flore aquatiques, de la de la vie organique terrestre et des environnements atmosphériques et terrestres sont incontestables. La suractivité humaine réalisées par les élites oligarchiques au nom du grand veau d’or et de son corrolaire ultra libéraliste qu’est le capitalisme individualiste dérégulé sont les causes essentielles des phénomènes des pollutions et du déséquilibre naturel et cyclique des écosystèmes. 


            • lord_volde lord_volde 24 novembre 2009 23:18

              correction : activitée


            • lord_volde lord_volde 24 novembre 2009 23:19

              re correction : réalisée.


            • Mohammed MADJOUR Mohammed 23 novembre 2009 18:07


              Je ne dirais pas que ce sommet est politiquement inutile car la politique est l’art de mentir et de tromper !

              Mais scientifiquement il est vraiment inutile et même abérrant !

              Si le système climatique est déréglé suite à un réchauffement exccessif causé par l’activité humaine alors il est vain d’espérer arrêter les conséquences qui en découlent comme la fonte des glaciers et les caprices des tempêtes et ouragans !

              En effet il ne suffit pas de contrôler et de diminuer aujourd’hui les émissions de CO2 pour arrêter le processus initié suite à l’accumulations des causes depuis plusieurs siècles ! Le temps de réponse peut s’étaler aussi sur plusieurs siècles, en considérant bien sûr que le phénomène du déréglement soit réversible ce qui n’est pas certain !

              Alors, moi je rassure les Européens : Vous pouvez continuer à polluer la Nature et les esprits, vous pouvez appeler à la consommation à outrance et même à toutes les surproductions et au gaspillage des ressources au nom de votre développement qui ne sera pas durable et pour cause ! D’ailleurs avant même que le changement climatique aura causé des dégats, les armements et les installations nucléaires auront raison de l’humanité !

              Aucun pays ne pourra assurer indéfiniment la maintenance des engins, sous marins, installations nucléaires ... Et comme les greniers et les caves ne s’y prêtent pas pour le stockage des ces saletés elles finiront bien par se retrouver dans les fossés et canniveaux, dans les lacs et dans les océans !

              Combien reste t-il ? un siècle, deux siècles ? Bravo l’Europe pour ton programme de fin du Monde !

              Mohammed.



              • dom y loulou dom 23 novembre 2009 19:50

                Mohammed hum ?

                l’europe pollue les esprits ?

                aha

                les sionistes sont déchaînés apparemment.


              • dup 23 novembre 2009 18:17

                HN51 , rechauffement , 9/11, SRAS ,ADM , terrorisme, bug 2000 , trou d’ozone , CO2 etc.. fatigué des mensonges . Il y a bel et bien conspiration .

                http://www.dailymotion.com/video/xb73sa_arnaque-taxe-carbone-jovanovic-arna_news


                • g.jacquin g.jacquin 23 novembre 2009 18:39

                  Pourquoi maintenant ?

                  parce que c’est le moment idéal pour faire sauter la bulle Ecolo business !!!

                  Ni les Américains ni les Chinois ne veulent contribuer au cinéma de Copenhague !!!

                  Alors que reste-t-il ? et particulièrement aux Français ?

                  Tout simplement un scandale qui ne manquera pas de rejaillir sur les politiques. En effet, quand les français vont commencer à comprendre et c’est déjà le cas pour certains, qu’ils se font escroquer car malheureusement, il n’y pas d’autres qualificatif, comment vont il réagir si cela ce passe dans 2 ou 3 ans ???

                  Par un rejet massif des urnes...
                   
                  Alors à qui profite le crime ?

                  A celui qui a décidé de désamorcer ce scandale en le dénonçant... Bien sur… pas directement ! mais un hacker de service ferait bien l’affaire !

                  Mais de quel scandale s’agit-il ?

                  Juste un exemple :

                  Supposons que je sois investisseur :

                  Si demain, je décide de devenir producteur d’énergie, j’ai le choix entre :

                  1) Me payer un EPR de 1600 MW pour 4 milliards d’€ et donc revendre annuellement une production de 12 TWh,

                  2) Faire la même chose en énergie renouvelable, par exemple en éolien.

                  Mais combien cela me coûtera  ???

                  Un EPR produit environ 85% du temps pendant 40 ans (en tout cas, il est vendu sur ces bases)

                  Une éolienne produits 25% du temps pendant 20 ans

                  Il faudra donc que j’installe 1360 MW (85% de 1600MW) d’éoliennes qui produisent à 100% pendant 40 ans, soit :

                  1360 x 4(25% du temps) x 2(20 ans de fonction.) = 10 880 MW

                  Le MW éolien installé est vendu en moyenne à 1.7 millions d’€.
                  L’installation de l’équivalent d’un EPR me reviendrait à :

                  10 880 x 1.7 = 18.496 milliards d’€

                  Devinez pourquoi on pourri les paysages Français ????

                  Devinez pourquoi les Français, lorsqu’ils vont commencer à comprendre que la facture, c’est eux qui la paye, ne voteront pas Sarkozy !

                  Est-ce qu’une des solutions ne serait pas de plomber l’écolo business maintenant et en douceur tout en profitant des décisions Américaines et Chinoises ?


                  • Yaka Yaka 23 novembre 2009 21:02

                    Quand on parle de MW éolien on parle d’1 MW pas d’un MW * 0.25 (qu’on appelle facteur de charge)

                    Tu confonds la production et la vente, ton raisonnement est mauvais. Si on refait ton calcul, on obtient un investissement de 4,624 milliards, ce qui n’est pas tellement plus que l’EPR.

                    L’eolien a des défauts, mais il est à peu près rentable, alors pas de desinformation !


                  • Eloi Eloi 23 novembre 2009 21:14

                    Quand on parle de MW éolien on parle d’1 MW pas d’un MW * 0.25 (qu’on appelle facteur de charge)

                    Cela dit, il faut quand même compter le combustible éolien : le charbon/gaz/pétrole qui servent pour les MW*0.75 qui restent.

                    Pour le nucléaire, le coût du combustible reste très faible, comparé à l’investissement. Qu’en est-il de l’éolien ?

                    De plus les 25% sont vraiment optimistes, sachant que ce facteur de charge diminue avec le nombre d’éoliennes. En allemagne, on parle de 16%.

                    M’est avis qu’on devrait commencer à envisager les éoliennes comme des annexes des centrales thermiques qui leur permettent de réduire leur consommation de combustible quand le vent souffle. D’ailleurs je ne suis même pas sûr que le fonctionnement des centrales thermiques en suivi de réseau ne diminue pas le rendement des centrales thermiques (de 10% ??)...

                    Que reste-t-il au final ?

                    Enfin bref, de toute façon eolienne/nucléaire n’entrent pas vraiment dans le cadre d’une discussion sur le réchauffement climatique sur le rôle du CO2 smiley. Mes excuses (d’avance) à l’auteur


                  • Yaka Yaka 23 novembre 2009 21:44

                    Dans les parcs éoliens que j’ai visité au Quebec, les facteurs tournaient autour de 35 %. La moyenne est de 25%, pas de 16 ;).


                  • Eloi Eloi 23 novembre 2009 21:52

                    Oui, oui, au québec, je crois me souvenir de vents à décorner les boeufs smiley : s’ils démontrent qu’ils y gagnent réellement, ils auraient tort de s’en priver.

                    Quant à votre moyenne de 25%, oui pour la france, où le parc est balbutiant et n’occupe donc que les meilleurs sites ; l’allemagne, où c’est mieux développé, le facteur de charge est plus faible car il faut coloniser des sites moins bons, non ? Le « gisement de vent » allemand serait-il plus faible ?

                    (je suis vraiment irrité à chaque fois que je fais une recherche sur l’éolien : je trouve un nombre de copier/coller de wikipedia hallucinant dans un foisonnement de sites ! mes propres chiffres ne viennent que de wikipedia.fr, avec une « source » wikipedia.de (sic).
                    (Auriez-vous des éléments crédible ? c’est une demanche franche, de ma part.


                  • g.jacquin g.jacquin 24 novembre 2009 10:02

                    @yaka

                    1) Désolé mais le facteur de charge donné par RTE est de 23% (voit rapport sur la sécurité ou le bilan RTE 2008)
                     
                    Nota le facteur de charge est = à l’intégration de la production d’une éolienne quelque soit sa performance, dans le temps, ramené sur un an (8760h).

                    2) j’ai pris 25% pour faire simple ! mais si une éolienne de 1 MW à un facteur de charge 25%, c’est qu’elle produit 25% de sa capacité et non pas 100 %.
                     
                    3) Lorsque j’écrit que pour remplacer un EPR de 1600 MW ayant un facteur de charge de 85% pour une durée de vie de 40 ans, il faut installer 10 880 MWe d’éolien pour obtenir le même productible, je ne vois pas ce qu’il y a de contestable !

                    Même si ces chiffres vous choquent (moi aussi d’ailleurs) c’est comme ça !

                    Pour un EPR de 4 milliards d’euros, j’ai son équivalent éolien en productible dans la même durée de temps qui me coûte 18.5 milliards d’euros !

                    Je veux bien que vous contestiez mes chiffres mais démontrer mon erreur !

                    @ Eloi

                    Concernant le complément de l’éolien :

                    Nous ne sommes pas en régime d’alizé, ce qui veut dire qu’en permanence, l’énergie produite par une éolienne varie. Elle est compensée en très grande majorité par les régulations du nucléaire (action sur le réactif en instantané puis dans un deuxième temps, puissance/fréquence si nécessaire)…

                    Pourquoi ? le parc nucléaire représente près de 80% du total, Les THF comme les centrales hydrauliques, sont réservées aux pointes.
                     
                    RTE ne mettra pas en service de telles centrales pour subvenir aux besoins de l’éolien tout simplement parce que la demande en heure de pointe augmente et que les centrales capables de s’adapter aux variations pendant cette période sont justement les THF et les centrales hydrauliques !

                    La perversité du système va jusqu’à faire dire à certains que l’on construit des THF à cause de la fiabilité de l’éolien ce qui réjouit RTE !!!

                    La réalité, c’est que RTE n’a pas d’autre choix que de construire en urgence des THF pour subvenir aux besoins de notre consommation en HP.

                    Compte tenu de leurs fiabilités et de leurs modes de fonctionnement, les éoliennes sont donc réservées à une production de base !!! directement en concurrence avec la production nucléaire !

                    Ce qui veut dire que la production éolienne se substitue à la production nucléaire puisque celle-ci est excédentaire en HC ! Là, c’est l’effet pervers du décret Y. Cochet qui impose le rachat des MWh éoliens !!!

                    on parle d’écolo business qui consiste à montrer l’éolien comme une énergie exceptionnelle... Non seulement c’est tout le contraire dans le concept électrique Français, mais en plus, pour un même service, cela nous coûte 4.5 fois plus cher !!!!

                    Si vous pensez que l’éolien est hors sujet de cet article, c’est tout le contraire !!! J’ai pris cet exemple car il est le plus parlant, du business qui se pratique sur le dos des Français au nom de l’écologie ! (ces mêmes écologistes qui laissent se dégrader les paysages les plus magnifiques de la France car l’éolien, cela se voit à plusieurs Km !).

                     


                  • Eloi Eloi 24 novembre 2009 13:17

                    @ g. jacqmin

                    merci pour votre complément qui entre en contradiction avec ce que je connais.

                    ous ne sommes pas en régime d’alizé, ce qui veut dire qu’en permanence, l’énergie produite par une éolienne varie. Elle est compensée en très grande majorité par les régulations du nucléaire (action sur le réactif en instantané puis dans un deuxième temps, puissance/fréquence si nécessaire)…

                    De ce que je sais, la variation de puissance d’une centrale nucléaire n’est que de quelques % et encore lentement, pour éviter tout risque. Pourriez-vous détailler comment le nucléaire peut compenser l’éolien quand celui défaille ?

                    RTE ne mettra pas en service de telles centrales pour subvenir aux besoins de l’éolien tout simplement parce que la demande en heure de pointe augmente et que les centrales capables de s’adapter aux variations pendant cette période sont justement les THF et les centrales hydrauliques !
                    Compte tenu de leurs fiabilités et de leurs modes de fonctionnement, les éoliennes sont donc réservées à une production de base !!! directement en concurrence avec la production nucléaire !

                    D’un certain côté, cela signifie que si en base, on met des éoliennes, sachant qu’en HP on ne pourra pas compter sur elle, il faudra bien prévoir quelque chose pour assurer l’approvisionnement, non ? Pourriez-vous détailler pourquoi le nucléaire peut compenser les changements rapides de l’éolien mais pas les changements lents de la consommation ?
                    Plus d’éolien, dans ma tête, ca fait penser à augmenter la part variable (aléas de consommation + intermittence).
                    Où fasi-je erreur ?

                    La perversité du système va jusqu’à faire dire à certains que l’on construit des THF à cause de la fiabilité de l’éolien ce qui réjouit RTE !!!

                    Pourquoi celui réjouit RTE O_O ?

                    on parle d’écolo business qui consiste à montrer l’éolien comme une énergie exceptionnelle... Non seulement c’est tout le contraire dans le concept électrique Français, mais en plus, pour un même service, cela nous coûte 4.5 fois plus cher !!!!

                    C’est une énergie extraordinaire pour faire un peu de pub smiley

                    Si vous pensez que l’éolien est hors sujet de cet article, c’est tout le contraire !!! J’ai pris cet exemple car il est le plus parlant, du business qui se pratique sur le dos des Français au nom de l’écologie ! (ces mêmes écologistes qui laissent se dégrader les paysages les plus magnifiques de la France car l’éolien, cela se voit à plusieurs Km !).

                    Bah disons que le réchauffement climatique serait probablement dû au CO2 : donc concernant éolien ou nucléaire, on en est plus ou moins libre. C’était le sens de ma remarque.

                    En espérant recevoir votre réponse


                  • g.jacquin g.jacquin 24 novembre 2009 15:39

                    @ Eloi

                    Il existe 3 types de réglages qui permettent l’adéquation production – consommation qui je vous le rappelle est la base de ce que doit EDF à ses abonnés. Je ne rentrerais pas dans les détails car ce serait très long mais je vous renvoie sur ce site aux remarques justement formulées de André Pellen.

                    Il existe 3 types de réglage du réseau electrique européen connecté.

                    1) Le réglage primaire qui permet très rapidement d’équilibrer le système (production conso) en modifiant la courbe de statisme des machines.
                    2) Le réglage secondaire dit “fréquence puissance“ qui réaligne la fréquence du reseau sur sur le 50 Hz en modifiant en + ou – la puissance motrice
                    3) Le réglage tertiaire qui oblige à mettre en service d’autres producteur (généralement des THF)

                    Réglage primaire.

                    Couramment désignée par l’expression ∆p = - k ∆f , dans laquelle P est la puissance débitée par le générateur et f la fréquence du réseau, la régulation concernée assure la sécurité du système par une réponse prompte et proportionnée à toute perturbation survenue dans la production ou la consommation d’énergie. Tous les groupes de production, nucléaires, THF et hydrauliques en sont dotées. Elle permet de situer, à tout moment, le point de fonctionnement de chaque machine sur une courbe linéaire qui lui est propre, la courbe de statisme : ensemble des couples (puissance/fréquence).

                    Chaque groupe de production met ainsi constamment à disposition de la sécurité du système une réserve primaire de puissance réglante. La réserve primaire européenne totale représente au moins 3 % de la puissance en service. Pour ce qui concerne la France, cette reserve est de l’ordre de 6 GW !.

                    Cela veut dire que les variations rapides de puissance dues à l’éolien sont corrigées par les centrales qui sont en service.
                    Cela veut dire également que la valeur des puissances éoliennes en service, induit une baisse équivalente de la puissance disponible des autres centrales.

                    Pour des raisons évidentes de sécurité, on laisse cette marge au cas ou les vitesses de vent supérieures au seuils de sécurité, feraient passer un ensemble important d’éolienne à l’ arrêt. Dans l’autre sens, par baisse de vent progressif, c’est moins grave car les délais permettent aux régulations secondaire des autres centrales de fonctionner normalement.

                    Pour répondre à votre deuxième question, je n’ai pas écrit que le nucléaire ne pouvait pas régler les variations lentes de consommation ???? ou je ne comprends pas votre question mais je vous confirme que + d’éolien en aucun cas ne pourra faire augmenter la part des variations de consommation. Une éolienne par conception ne sait pas réguler son statisme ou sa puissance pour s’adapter à la consommation.
                    Le decret Cochet dit qu’EDF doit racheter la totalité de l’energie produite par les éoliennes. pourquoi voulez vous les faire réguler ? vous trouvez que cela ne nous coute pas assez cher ?
                     
                    L’électronique de puissance, sophistiquée, pouvant équiper les éoliennes modernes, ne permettra jamais à leurs exploitants de pallier l’absence de maîtrise de l’énergie motrice. EDF et RTE en ont jugé ainsi, sans surprise et probablement une fois pour toutes, et ont exclu les éoliennes du réglage primaire de fréquence.
                    EDF et RTE excluent les éoliennes du réglage secondaire fréquence-puissance pour les mêmes motifs que ceux justifiant son inaptitude au réglage primaire de fréquence.

                    Quant à votre dernière question, c’est assez simple d’y répondre… Allez coller n’importe où une centrale thermique qui pollue uniquement pour motif de manque de production et vous verrez la quantité d’associations qui ne manqueront pas de vous faire remarquer du bien fondé du film Home ou des dire de M. Hulot.
                     
                    Par contre si je dis : je construis beaucoup d’éoliennes pour limiter les émissions de CO2, mais si vous voulez passer un noël au chaud avec de la lumière, il faut que je compense l’éventuel manque de vent par ce type de centrale…, Et là...ça passe !

                    Nota : Mais je peux vous assurer que même s’il y a du vent, cette centrale fonctionnera si EDF le juge utile !

                    Pour votre dernière remarque, Non je ne suis pas pro nucléaire. Simplement, j’en ai assez que l’on mente de cette façon à l’ensemble des Français, j’en ai assez de payer des impôts pour des futilités, j’en ai assez de cette méthode qui consiste à spolier beaucoup de monde pour le bien de quelques initiés. Et tout cela sous couvert de l’écologie !


                  • joletaxi 24 novembre 2009 18:22

                    Pouvez-vous m’éclairer(c’est le cas de le dire) sur un point controversé ?

                    Je crois savoir que la majorité des éoliennes,pour des raisons de coûts,sont équipées de générateurs asynchrones,car il est pratiquement impossible de maintenir la vitesse de rotation dans des conditions de vent changeantes en permanence(il suffit de passer une heure en mer sur un voilier pour se rendre compte du problème).
                    Ceci a pour effet que la puissance injectée sur le réseau est en déphasage et que ce déphasage augmente en fonction de la puissance.N’est-il pas aberrant de sanctionner les industriels qui laissent filer le cos phi,par de lourdes amendes et subsidier d’autre par des machines qui font la même chose ?En Allemagne, il paraît que dans certaines conditions les lignes qui connectent les champs d’éoliennes chauffent au point de traîner par terre !!!Ce serait également une des causes du blackout d’il y a quelques années ?
                    Je crois savoir que les éoliennes offshore sont par contre regroupées et se connectent au réseau par un dispositif électronique de puissance,extrêmement onéreux ?
                    Merci d’avance

                  • Eloi Eloi 24 novembre 2009 19:31

                    "Je ne rentrerais pas dans les détails car ce serait très long mais je vous renvoie sur ce site aux remarques justement formulées de André Pellen."

                    Vous avez dû oublier le lien smiley

                    "Tous les groupes de production, nucléaires, THF et hydrauliques en sont dotées. « 

                    Donc si j’ai bien compris on a :

                    * primaire : on modifie le facteur »k« (le statisme)

                    * secondaire : on modifie le P

                    * tertiaire : on »allume« une nouvelle centrale ?

                    Par curiosité, comme change-t-on le facteur »k" ?

                    Si je comprend bien, nucléaire, THF et hydraulique ont toujours, par conception (et donc plus ou moins par contrat), une réserve de statisme puis de puissance qu’il est immédiatement possible de délivrer pour compenser la baisse de fréquence due à la hausse de la consommation, et cela même pour le nucléaire.

                    "Cela veut dire que les variations rapides de puissance dues à l’éolien sont corrigées par les centrales qui sont en service. [...]Cela veut dire également que la valeur des puissances éoliennes en service, induit une baisse équivalente de la puissance disponible des autres centrales.« 

                    Cela signifie donc que, si l’on veut développer de l’éolien, il faut augmenter la réserve de puissance »contractuelle" (k + P) des centrales existantes : passer à x+2% plutôt que x%, si on produit 2% d’électricité éolienne par exemple ?

                    Cela dit, pour la régulation secondaire, si j’ai bien compris, on devient très vite limité, pour le nucléaire, non ?

                    "Le decret Cochet dit qu’EDF doit racheter la totalité de l’energie produite par les éoliennes. pourquoi voulez vous les faire réguler ? vous trouvez que cela ne nous coute pas assez cher ?

                    Non non je ne veux pas les faire réguler, ma question est plutôt, finalement, quelle serait la « réserve » de statisme + puissance qu’il serait possible de développer pour l’éolien en toute sécurité ? (je ne suis pas po-éolien, je me fais l’avocat du diable pour être sûr de bien comprendre)"

                    De plus, si, pour faire de la pub, nos politiciens font plus d’éolien que raisonnable, j’imagine qu’il faudra augmenter la régulation secondaire et tertiaire, ce qui passe plus ou moins par augmenter le nombre de THF, non ?

                    Pour votre dernière remarque, Non je ne suis pas pro nucléaire. Simplement, j’en ai assez que l’on mente de cette façon à l’ensemble des Français, j’en ai assez de payer des impôts pour des futilités, j’en ai assez de cette méthode qui consiste à spolier beaucoup de monde pour le bien de quelques initiés. Et tout cela sous couvert de l’écologie !

                    Je suis d’accord avec vous : on a ouvert le trésor public à des spéculateurs sans scrupules pour une technologie qui n’a jamais été prouvée, qui fout le bordel et qui semble bien négligeable par rapport aux besoins réels. Le problème c’est que ca permet de faire de la pub, et vu les sommes dépensées mondialement pour la pub, nous ne sommes plus dans la raison. Nous sommes dans l’irrationnel.

                    Désolé de vous poser encore des questions, mais vos précision sont réellement intéressantes. Merci d’avance !


                  • joletaxi 24 novembre 2009 19:52

                    Je crois savoir,mais je ne trouve plus le lien que l’année passée,les rapports de RTE montrent que :

                    le renouvelable(principalement éolien) est monté en puissance à 1% des fournitures !
                    dans le même temps le nucléaire diminuait de ...1%

                    je vous signale que très récemment, un projet éolien en Nouvelle Zélande a été abrogé par la haute court saisie par les riverains au motif que la société n’apportait aucun élément prouvant que cette implantation était d’une quelconque façon profitable à la communauté !

                    à méditer

                  • Eloi Eloi 24 novembre 2009 22:57

                    au motif que la société n’apportait aucun élément prouvant que cette implantation était d’une quelconque façon profitable à la communauté !

                    Bah peut-être juste l’impression d’être écolo, non ?


                  • PapyJako PapyJako 23 novembre 2009 19:13

                    Très bon article, merci !...

                    Un petit détail qui choque, cependant : Tout au début, l’auteur dit, au sujet de SOROS :

                    « ... On découvre, dans un courriel daté du 16 novembre dernier qu’il distribuerait ses ordres à ses troupes, tel un général. ... »

                    Or, le dernier courrier de l’archive est daté du 12 novembre donc il y aurait erreur sur la date.

                    Mais en plus, aucun courrier de l’archive ne semble comporter le mot « SOROS ».

                    Du moins, c’est ce que dit http://anelegantchaos.org/, qui fournit en cadeau une interface sur une fonction de recherche dans le paquet d’ordures.

                    Attention : on peut facilement se faire manipuler par de fausses informations. Pour l’éviter, il suffit :

                    1) De toujours associer une citation au nom du fichier où on l’a trouvée.
                    2) De toujours vérifier les citations des autres de la même façon.

                    Je sais, c’est un peu contraignant, mais c’est le prix à payer pour ne pas se faire mener en bateau ...


                    • Véronique Anger-de Friberg Véronique Anger-de Friberg 23 novembre 2009 19:26

                      Vous avez raison Papy, il faut bien indiquer le lien au bon endroit... ce que je n’ai pas fait en le plaçant dans le Nota. Donc, je redonne l’URL «  »Friday’s science.e-news commentary" : http://coeruleus.blogspot.com/2009/11/fridays-sciencee-news-commentary.html
                      La page web qui reproduit ce texte est datée du 20/11/09 et le courriel est bien daté du 16 nov. 09.
                      Donc, je ne sais pas si les lecteurs de la page que j’ai indiquée se font mener en bateau ; à chacun de se faire son idée sur le pourquoi du comment...


                    • Véronique Anger-de Friberg Véronique Anger-de Friberg 23 novembre 2009 19:41

                      ... zut, mon post est parti trop tôt, je poursuis @Papy :
                      ...que le courrier de Soros soit vrai ou non (je précise bien : « vrai-faux ? » dans mon article d’ailleurs) ce qui est le plus intéressant, c’est « le fait » tel que révélé à la veille de Copenhague. On peut déjà remarquer l’habile contre-feu allumé par le GIEC et relayé par des journalistes conquis à la cause climat-alarmiste comme Foucart au Monde qui diffuse sans traîner son interview de Thomas Stocker, co-président du GIEC : http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/11/23/climat-les-negateurs-du-rechauffement-ignorent-les-faits-etablis_1270788_3244.html#ens_id=1234881
                      titrée « Les négateurs du réchauffement ignorent les faits »...
                      Hum, négateurs, un drôle de néologisme qui n’est pas sans rappeler l’habituel « négationnistes » dont sont affublés les climat-sceptiques. Il est fort probable que, faute d’arguments, ce débat passionnel plus que scientifique atteigne le point Godwin cette fois encore.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès