• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Reculer pour mieux sauter...

Reculer pour mieux sauter...

Pour une démocratie libre et non faussée...
Voilà ce que réclament les peuples en Algérie, au Soudan et ailleurs où règnent des autocrates nationalistes depuis des décennies. Tant que l'armée reste solidaire, comme en Syrie ou au Venezuela, les présidents se maintiennent au pouvoir, les intérêts étant convergents, mais même s'ils sont "dégagés", le système clanique reste : la république (arabe, islamique, bolivarienne...) est si éloignée du modèle occidental pluraliste, la démocratie n'est que de façade (souvenons-nous des dénominations "républiques démocratiques", "républiques populaires" ou "démocraties populaires" post-2nde guerre mondiale ou post-coloniales).
 
"La démocratie est le pire des systèmes, à l'exception de tous les autres", disait W. Churchill. Se retournerait-il dans sa tombe, s'il assistait à la "farce" du Brexit ? A propos, le Brexit était-il truqué ? Nul ne peut interdire de mentir sciemment ou par omission, puisque le débat est contradictoire donc ne revenons plus sur le résultat de ce référendum.
Les populo-nationalistes anglais jusqu'au-boutistes peuvent crier encore plus fort qu'ils ont eu raison de vouloir quitter l'UE, vu la dépendance inextricable de leur pays avec le continent. Si la démocratie ne peut être ridicule, les députés ont voulu reprendre la main : pour quel résultat ?
Il eût été judicieux de demander au peuple britannique son avis sur l'accord négocié pendant deux ans avec l'UE. S'il avait eu lieu, ce référendum aurait marqué, quel que fût le résultat, la fin de ce feuilleton devenu grotesque.
De deux choses l'une. Soit les Britanniques auraient accepté cet accord, ce deal, et alors le Royaume-Uni quittait l'UE sereinement. Soit ils l'auraient rejeté en toute connaissance de cause, alors leurs dirigeants responsables aurait pris acte et ils auraient commencé à négocier comme tout pays extra-UE tout accord commercial.
 
Reculer pour mieux sauter...
Les Européens ont redonné un délai supplémentaire au Royaume-Uni (uni pour encore combien de temps avec l'Ecosse ?). Cela s'apparente à une victoire des populo-nationalistes anglais face aux progressistes ; les intérêts commerciaux l'emportent une fois de plus face aux philosophies politiques. Qu'en diront les électeurs le 26 mai prochain ?
 
Les progressistes se consoleront en croyant ou feignant de croire que les populo-nationalistes ne peuvent pas s'unir : excepté les Anglais, ils ont communément compris que l'UE est une banque plutôt généreuse et il ne faut pas tuer la poule aux oeufs d'or. Et vice-versa, les populo-nationalistes savent maintenant pertinemment que les progressistes ne formeront jamais un front uni. Restent sans réponse les épineuses questions de frontières (dont la migration ou les rapports envers la Chine ou les Etats-Unis d'Amérique) et d'argent (les dettes*). Les prochaines élections aussi prétendument cruciales n'y changeront rien tant que les euro-députés, représentant la population globale européenne du moment présent et non de chacun des temps passés des élections nationales, n'auront pas plus de pouvoir décisionnaire contraignant. Si l'UE pouvait fonctionner comme une copropriété où le syndicat serait représenté par le Parlement européen (élu à la proportionnelle), le syndic, responsable devant le syndicat, chargé d'exécuter les résolutions adoptées en AG, étant la Commission européenne, le conseil syndical, qui contrôle, étant le Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement. Pour quand cette réforme institutionnelle de l'UE, si possible par voie référendaire ?
 
Philippe POINSOT de Dijon
* voir "Le Plan C" ou "A la recherche des équilibres perdus", chez Mon Petit Editeur (Publibook)

Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • popov 13 avril 16:53

    @Philippe Poinsot

    Seriez-vous un descendant de Louis Poinsot ?

    En tous cas, le RU semble, lui, animé d’un mouvement à la Poinsot.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès