• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Referendum en Italie : une idée pour la France

Referendum en Italie : une idée pour la France

En d'autres termes, avec les transferts de souveraineté prévus par les traités de Maastricht et de Lisbonne, les institutions françaises ne sont elles pas surdimensionnées pour faire voter des lois dont nous n'avons plus l’initiative ?

JPEG - 468.8 ko
Sénat français - palais du Luxembourg

 

Rappel sur le référendum en Italie :

Le peuple italien est appelé à se prononcer sur une réforme de la constitution qui prévoit essentiellement de réduire les pouvoirs du Sénat, doté actuellement des mêmes pouvoirs que la Chambre des députés.

Si le oui l'emporte, le Sénat ne votera plus la confiance au gouvernement et ne se prononcera que sur les lois constitutionnelles, la participation de l'Italie à l'Union européenne (UE) ou la protection des minorités linguistiques. De 315 membres élus au scrutin universel, il passera à 100 membres nommés. La réforme limite aussi les attributions des régions et supprime les 110 provinces, des entités territoriales intermédiaires entre les 20 régions et les 8 000 communes.

 

Le parlement français, son bilan et son dimensionnement

Le Parlement français, c'est une assemblée nationale de 577 députés, et un sénat composé de 350 sénateurs. Le bilan législatif de ce quinquennat, à l'exception de la Loi Taubira (qui restera la seule marque de la gauche dans l'histoire), est marqué par les lois Macron 1 et 2 et la loi Travail dite « el khomri ».

La Loi Macron, dite loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques n'est finalement qu'une loi fourre tout qui résulte de l’exécution des « recommandations » de la Commission Européenne. Sous prétexte de donner plus de liberté dans le pays, on déréglemente encore un peu plus et on précarise un peu plus les travailleurs. C'est l'Uberisation de la société. On libéralise le transport par autocars en aggravant la signature CO2 de la France et parallèlement on ferme le réseau secondaire de la SNCF.

Source : http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2014/csr2014_france_fr.pdf.

Voir aussi l'article Médiapart : https://blogs.mediapart.fr/hugues-lemaire/blog/281115/e-macron-simple-porte-plume-de-la-commission-europeenne _ lequel article conclut : Est il encore normal de laisser croire au peuple français que son gouvernement a encore un pouvoir de décision ?

 

La loi Travail qui porte gravement atteinte au droit du travail, était très attendue par Bruxelles. L'utilisation à trois reprises par Manuel Valls du vote bloqué prévu par l'article 49-3 de la constitution pour faire passer cette loi délégitime complètement le parlement qui n'en avait pas besoin. Ce procédé est considéré par tous les constitutionnalistes mais aussi par l'actuel Président !!! comme un déni de démocratie Source : http://www.ouest-france.fr/economie/emploi/droit-du-travail/loi-travail/loi-travail-quand-hollande-qualifiait-le-493-de-deni-de-democratie-4218562

Il est donc légitime de s'interroger sur l'utilité de continuer à disposer d'institutions aussi richement dotées avec une assemblée nationale de 577 députés, et un sénat composé de 350 sénateurs pour voter des lois qui nous intimées par la Commission Européenne. Par ailleurs, ces éléments devraient aussi inciter nos gouvernant à s'interroger sérieusement sur la souveraineté résiduelle de la France qui réduit son Président au rôle de compradore de la commission de Bruxelles. Autrement dit, à quoi bon voter pour un Président de la République en 2017 qui ne sera que l'exécuteur obligé de la Commission Européenne.

 

 

Le coût de nos institutions

 

Assemblée nationale

Le budget de l'Assemblée nationale est de 520 millions d'euros par an.

A titre de comparaison, c'est à peu près le budget 2014 pour le sport, la jeunesse et la vie associative (546 millions d'euros).

A l'échelle d'un député, c'est difficile à dire tellement c'est variable. Mais au minimum, chaque député et ses collaborateurs coûtent plusieurs dizaines de milliers d'euros par mois et plusieurs centaines de milliers par an.

De façon générale, les fonctionnaires de l'Assemblée nationale ont aussi un statut particulier, avec leurs propres primes, sécurité sociale et autres qui leur sont extrêmement favorables. Un fonctionnaire de l'Assemblée nationale gagnerait en moyenne 8 000 € à grands coups de primes et avantages en tous genres...

Source ; https://blogs.mediapart.fr/ikare/blog/241115/un-elu-combien-ca-coute-les-deputes

 

Sénat

Le rapport d’information mené par le sénateur (PS) de Charente-Maritime Bernard Lalande sur les comptes du Sénat pour l’année 2015 réserve ainsi quelques surprises. La note de synthèse, dès les premières lignes, est claire : «  Le budget du Sénat[…] s’établit à 333,4 millions d’euros pour l’exercice 2015

http://www.valeursactuelles.com/politique/les-depenses-faramineuses-du-senat-en-2015-62383

https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/dossier-nos-tres-chers-senateurs

 

En conclusion

Oui, un référendum pour la réforme de nos institutions est nécessaire car le système est à bout de souffle, sauf à représenter la récompense de la République pour quelques uns qui en vivent bien. Il ne peut bien évidemment pas se reformer par lui-même. Un député ou un sénateur qui vote les lois ne scie pas la branche sur laquelle il est assis. Ce même élu qui vit de la politique sera systématiquement opposé au référendum car c'est bien connu, le peuple répond toujours à côté de la question qui lui est posée.

 

Messieurs les candidats à la présidence de la République vous aspirez tous à trouver de la crédibilité auprès de français. S'il vous plaît commencez par donner l'exemple avant de parler de supprimer des postes de fonctionnaires, voire de créer un blitzkrieg social.....Sinon proposez nous un référendum pour la réforme des institutions avec la suppression du sénat qui n'a plus de raison d'exister. La France n'a ni besoin, ni les moyens de disposer de deux chambres d'enregistrement.

La France n'a plus l'initiative des lois, pas plus de son budget, la France n'a plus de politique étrangère mais obéit à l'Otan, le faux nez de l'Oncle Sam. Monsieur Juncker nous explique que les traités sont au-dessus de la démocratie – source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article5553. Les médias mainstream sont sous contrôle. Les peuples sont au fond du faitout et l'oligarchie est assise sur le couvercle. Il est urgent de prendre des initiatives en France et en Europe, sinon même une enceinte de confinement n'y suffira pas. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Dr Faustroll Jeussey de Sourcesûre 5 décembre 2016 09:19

    Les Italiens ont tranché !

    Peut-être les résultats de ce référendum-là seront-ils respectés ?
    Si la France devait s’inspirer d’une idée venue d’Italie, l’expulsion des valets de l’UE serait opportune.

    • izarn izarn 5 décembre 2016 11:27

      @Jeussey de Sourcesûre
      Il n’y a que chez ces cons de français qu’on ne respecte pas les referendum, et qu’on promulgue un premier ministre qui a trahi la France sur le sujet comme champion de la présidentielle !
      Pov’cons !
      Pov’cons !
      Pov’cons !
      Réveillez vous bande de mollusques !
      Votez Marine !


    • fred.foyn 5 décembre 2016 10:48

      Une nouvelle « claque » pour l’Europe des mafieux aux ordres de Merkel... !


      • Alpo47 Alpo47 5 décembre 2016 11:16

        Les leçons portant leurs fruits, il n’y a quasiment aucune chance qu’il y ait un référendum en France pouvant être utilisé par les citoyens pour marquer leur désaccord-refus .
        Et S.Royal l’a bien formulé, en répondant à un journaliste Britannique il y a quelques semaines : « ...Je vous garantis qu’il n’y aura pas de référendum... ».
        Car les représentants de l’oligarchie ont surement bien assimilé que les peuples s’opposent de plus en plus à leur mainmise et il est évidemment hors de question de leur en donner les moyens.

        Il faudra donc profiter de toute occasion de s’exprimer. Les prochaines présidentielles et législatives vont être « rock’n roll » pour les élites.


        • izarn izarn 5 décembre 2016 11:23

          @Alpo47
          Solution :
          Tu votes Marine Le Pen et pas le Bilderberg Fillon. Le Renzi français.
          En fait, il y en a pas d’autre.


        • capobianco 5 décembre 2016 11:49

          @izarn

          Si si il y a d’autres possibilités que d’élire une personne qui stigmatise et exclut certains français.

          Mais vous avez le droit de préférer çà.


        • Alpo47 Alpo47 5 décembre 2016 12:58

          @izarn

          Un deuxième tour entre MLPen et JLMelenchon serait un immense « pied de nez » à l’oligarchie. Et, en même temps, la première ne pourrait pas gouverner et le deuxième, en dehors du fait qu’il a déjà trahi ses électeurs en les faisant voter pour flamby, souhaite laisser venir la misère du monde en France.

          Donc, le chaos ou ... le chaos.

          Bonheur, la têtes des commentateurs de l’oligarchie


        • kssard kssard 5 décembre 2016 13:14

          @Alpo47

          Oui vous avez totalement raison, voici d’ailleurs la video d’anthologie de la ministre Castriste et Castratriste de la démocratie :



          « Nous n’allons pas faire de réferendum pour la sortie de l’UE, ça je puis vous l’affirmer parce que nous savons comment ça marche.... »

          Des propos pareils, le 49-3 sont les marqueurs des valets du système.... Notez que la gauche n’a le monopole sur le sujet !!!

        • HELIOS HELIOS 5 décembre 2016 13:59

          @capobianco

          vous confondez français et français !

          En France, à part les visiteurs et les réfugiés, il n’y a que des français. Un français parle français, a des valeurs françaises, agit comme un français et defend la France... bref, ils aiement la France, que ses ancetres soient gaulois ou pas.

          Ceux qui ne répondent pas a ces critères ne sont pas des français, même s’ils ont une carte d’identité et un passeport. Ils portent par ailleurs un nom ; français de papier !

          Le FN -et il faudrait demander a Marine Le Pen ce qu’elle partage avec le FN sur ces sujets- le FN donc préconise de demander a ceux qui ne sont que des français de papier, de choisi la France ou quoi que ce soit d’autre.
          Cela n’a rien, absolument rien d’une stigmatisation ni d’une exclusion.

          Vous pouvez toutefois continuer à penser ce que vous venez d’écrire, c’est juste une question de Valeurs... moi, j’ai au moins la « reconnaissance du ventre », mon pays m’a élevé, m’a soigné, me permet de vivre et assurera a ma famille la même chose, d’autant que mes ancetres, même tres récemment, se sont battus pour qu’elle soit indépendante et souveraine. 
          Je ne veux pas que leur sacrifice n’ait servi a rien, je ne veux pas que des trous-du-cul, au nom d’un universalisme a sens unique, détruisent 2000 ans de construction et de culture.

          je voterai Marine Le Pen sans hésitation (il n’y a personne d’autre) et je n’ai pas peur, ni de moi-même, ni des autres français.

        • capobianco 6 décembre 2016 07:04

          @HELIOS
          Vaste problème que vous soulevez là.

          «  Un français parle français, a des valeurs françaises, agit comme un français et defend la France... bref, ils aiement la France, que ses ancetres soient gaulois ou pas. »

          Moi je connais des français qui parlent couramment et régulièrement la langue locale (dans nos iles par ex ou certaines régions) faut-il les exclure de la France ?

          Les valeurs françaises voila un vaste sujet qu’il vous faudrait préciser. J’en connais au moins une, celle d’avoir de tout temps accueilli des migrants (italiens, espagnols, tchèques, polonais, algériens.........).

          Agir comme un français çà consiste en quoi précisément ? Je suis curieux de votre définition.

          Aimer la France, comme les supporters par exemple ? Et vous le vérifiez comment cet amour de la France ? En général on aime l’endroit où l’on a choisi de s’installer, voyez beaucoup de personnes pas que célèbres, se sont installées en Corse et aiment ce pays que certains insulaires et continentaux ne considèrent pas français.

          Vous voyez peut-être que « la chasse » au mauvais français va être ardue. Des B Arnaud, Bolloré et autres cac40 vont avoir du mal à rentrer dans vos critères notamment pour « la reconnaissance du ventre » (?).

          Moi, ce sont mes parents qui m’ont élevé et soigné. Ce sont eux et tous nos ancêtres qui ont construit cette France (et pas l’inverse) et qui se sont battus pour la défendre, mais pas que et vous semblez oublier tous ceux qui, bien que d’autres pays ont combattu à nos cotés (voyez dans la résistance...).

          Libre à vous de croire ce que vous écrivez et de voter pour ce parti, libre à moi de penser que vous êtes dans l’erreur et sans imaginer que vous seriez un "trou .......... Pourquoi auriez vous peur de vous même ou des autres ? Voila quelque chose qui mériterait aussi des précisions.


        • izarn izarn 5 décembre 2016 11:20

          Oui ! Nous voulons ce referendum !
          Pour continuer à démolir les pouvoirs mafieux, Bilderberg et banksters.
          Car la reforme voulue en Italie, c’est du Bilderberg tout craché !
          http://www.egaliteetreconciliation.fr/Francois-Fillon-en-2007-a-Philippe-de-Villiers-C-est-eux-Bilderberg-qui-nous-gouvernent-42714.html
          60% de non dans la tronche. smiley
          Bien fait pour leurs sales gueules !
          Et ça va continuer ! smiley


          • Tall Tall 5 décembre 2016 11:30

            Il y a déjà un « référendum » pour/contre l’UE prévu en mai prochain, c’est l’élection présidentielle.


            • kssard kssard 5 décembre 2016 13:33

              @Tall

              Effectivement, les Présidentielles en 2017 seront forcément un référendum grandeur nature. Les citoyens auront le sentiment de sanctionner le mauvais bilan mais le Système en a depuis longtemps fait son affaire : Qu’importe l’alternance puisque la politique reste la même. 

              Le principe : Séduction, Election, Trahison. Michel Onfray a très expliqué tout cela

            • Tall Tall 5 décembre 2016 13:53

              @kssard

               
              Qu’importe l’alternance puisque la politique reste la même
               
              Oui, tant qu’on reste dans l’UE ... en fait, la présidentielle 2017 devrait être un référendum pour/contre l’UE, et + précisément pour/contre le retour à une vraie souveraineté nationale, comme celle d’avant Maastricht ( 1992 )

            • LE CHAT LE CHAT 5 décembre 2016 11:36

               il n’y a plus eu de référendum en France depuis 2005 , nos gouvernants des partis du système ne veulent surtout pas nous demander notre avis ...

              le FN propose le référendum d’initiative populaire dans son programme

              qui est vraiment démocrate dans ce pays ????????


              • cathy cathy 5 décembre 2016 11:56

                Le Sénat, l’Assemblée et même les Présidents de la république ralentissent les décisions des Bilderberg. On est jamais si bien servi que par soi-même, supprimons tout cela. 


                • popov 5 décembre 2016 13:51

                  Pas besoin d’être très futé en politique pour savoir que voter pour le oui c’était voter contre les intérêts du peuple : le trio malfaisant Obama, Merkel et Juncker soutenaient le oui.


                  • alain_àààé 5 décembre 2016 14:08

                    excellent article et excellent sources moi qui commente a agoravox mais et un participant financier et commente aussi sur médiapart.maintenant concernant le parlement il faudrait a ce troisieme assassins aprés hitler et staline C EST notre FABUIS national qui a augmenté le nombre de députés lorsqu il était 1e ministre.ce mec dont les parents faisaient des affaires avec les allemands alors que les miens et bien d autres étaient déportés a auswitch ou en allemagne


                    • baldis30 5 décembre 2016 21:55

                      Quand on regarde bien ce qui était proposé dans ce référendum c’était de modifier 47 articles de la Constitution, effectivement pour les besoins de la Commission ....

                      Près de la moitié des articles ..... jamais on ne se lance dans le vide ( et Dieu seul sait quel est le vide de la pensée européenne..) de cette façon . Renzi a voulu passer en force , l’UE aussi .... Ils ont le salaire de leur mépris .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès