• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réflexion sur le phénomène burnout

Réflexion sur le phénomène burnout

Les causes de stress, de souffrance au travail et finalement de burnout (épuisement professionnel) sont depuis longtemps connues. Par exemple : contradiction avec les valeurs perso ; horaires atypiques ; changements incessants ; crainte d'être manipulé ; perception d'un manque d'éthique ; peur de déplaire si l'on dit la vérité ... crainte de ne pas être soutenu en cas de pépin...

Or, depuis deux décennies, les techniques managériales de mutation organisationnelle permanente, de travail en mode projet, de réingénierie, d’empowerment, de lean management, de rémunération variable individuelle, elles-mêmes couronnées par la financiarisation des entreprises, ne font que décupler ces causes. Les faits sont là, les (nouvelles) "façons de faire" managériales poussent immanquablement les ressources humaines vers la religion de la mobilité, la transformation permanente, la flexibilité, la polycompétence, l’individualisation des résultats et, finalement, ... la maladie.

Même si en parallèle il est possible d’avancer que le stress, c'est la vie, le moteur de nos pensées et actions ; même s'il reste tout à fait exact que ces évolutions peuvent offrir quelques opportunités de responsabilisation des salariés et de mise en place d’organisations moins hiérarchiques, elles n'en font pas moins peser de graves risques sur leur santé mentale. Il importe alors de bien mesurer que lorsque les stresseurs perdurent ou sont trop violents, ils occasionnent des menaces ingérables, des douleurs subjectives, voire des humiliations.

On le voit bien ici, le surstress au travail et ses conséquences parfois dramatiques ne sont pas une fatalité. Si nous en sommes arrivés à autant de souffrance, autant de drames dans le travail, c’est à une volonté politique appuyée sur cette demi-douzaine de façons de faire organisationnelles que nous le devons, et en aucun cas au hasard, ni à la fatalité. Répétons-le : mutation organisationnelle permanente, travail en mode projet, réingénierie, empowerment, lean management, rémunération variable et financiarisation des entreprises sont la source du malheur des salariés, sans pour autant toujours satisfaire le client, loin s'en faut.

D'autant plus qu'à force d'inciter à l'individualisme, les (plus hauts) dirigeants ont fini par briser toute motivation et toute fidélité à l'entreprise : pour la plupart d’entre-eux, il n'est plus question de chercher à donner du sens ; de communiquer utilement ; d'associer aux décisions ; de déléguer vraiment ; de respecter la parole donnée. Plus question non plus de valoriser, encourager ni remercier ... En conséquence de quoi les cadres se sont mis à "papillonner" en tentant de faire carrière aussi vite que possible, avant d'être vieux à 45 ans ! Pourtant, La Conduite des hommes s'apprend et peut résoudre bien des problèmes, nous allons y venir.

 

Que faire en ces temps du triomphe de l’individualisme  ?

Étant donné qu’on ne peut pas revenir en arrière, il est urgent de reconstruire l’entreprise, pas par nostalgie du passé mais parce que l’on tient là l’unique façon de réussir l’avenir. Et, étant donné que ce n'est pas parce qu’on est un expert dans un domaine ou un autre que l'on est un bon manager, le moment est venu de donner à la maîtrise et aux cadres, non seulement une réelle et suffisante marge de manœuvre mais aussi une formation sérieuse, complète et concrète, aux dix techniques qui fondent (depuis presque toujours) le management efficace d’une équipe au travail :

- la communication interindividuelle ;

- la gestion du changement dans les organisations ;

- la recherche de l’amélioration de la qualité ;

- la délégation de pouvoir ;

- la prise de décision ;

- la négociation interindividuelle ;

- la motivation de l’homme au travail ;

- la conduite de réunion ;

- la prise de parole en public ;

- l'entretien de face-à-face.

Nous savons que face à l’ampleur des dégâts la pédagogie ne résoudra pas tout, loin s'en faut. Mais si l’on n’utilise pas en premier lieu les moyens qui ont depuis longtemps fait leurs preuves, rien ne sera jamais résolu.

D'après ENCADRER UNE ÉQUIPE et LE MANAGEMENT DURABLE des livres édités à la Chronique Sociale et qui fournissent le kit complet d’animation d'une Formation à la Conduite des hommes.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Philippe Stephan Christian Deschamps 16 juin 2015 13:28
    Le leadership par le service

    Théorisé par Robert K. Greenleaf (1904-1990), le leadership par le service est une forme de management dans lequel tout dirigeant se veut le serviteur de ses employés en agissant dans 7 domaines :

    1. Il prend soin des problèmes personnels et du bien être émotionnel de ses collaborateurs.
    2. Il aide les communautés dont son organisation fait partie et encourage ses collaborateurs à faire de même.
    3. Il est capable de résoudre les problèmes professionnels et de comprendre les buts de son organisation.
    4. Il reconnaît et développe chez ses collaborateurs responsabilité, autonomie et capacité à prendre des décisions.
    5. Il aide ses collaborateurs à atteindre leur plein potentiel et à réussir dans leur carrière.
    6. Il considère que les besoins de ses collaborateurs sont prioritaires par rapport aux siens et agit en conséquence.
    7. Il se conduit de manière éthique en étant honnête, digne de confiance et intègre.

    Une équipe de l’université de l’Illinois à Chicago a mesuré l’impact de la mise en œuvre du leadership par le service sur les 961 employés de 71 restaurants de la chaîne Jason’s Deli répartis dans dix villes différentes. Les résultats sont là :

    • 6 % d’amélioration des performances ;
    • 8 % de comportements supplémentaires au service des clients ;
    • 50 % de baisse du turnover.

    .https://greenleaf.org/


    • christophe nicolas christophe nicolas 16 juin 2015 14:37

      Il ne faut pas dévier sur la technicité car le mauvais état d’esprit détourne tout de sa fonction d’origine et les pourris se gardent bien d’écrire leurs magouilles. ils ont une double comptabilité managériale.


      Non, la plupart des managers ont une mentalité pourrie jusqu’à l’os et c’est ce que veulent leurs maîtres. Ils existent grâce au pouvoir de nuisance. Le manager pourri se repère vite, il va entraîner l’entreprise dans l’illégalité par la malignité et contaminer ceux qui sont cupides. Après, il établit un système de « je te tiens, tu me tiens par la barbichette.... »

      L’acheteur du donneur d’ordre joue la concurrence à fond, c’est un cost killer, le Directeur d’exploitation du sous traitant joue l’entente illégale à fond . Tous les coups pourris sont permis, voilà les deux fonctions à surveiller d’aussi près que la moumoute de Carlos Ghosn. Honnêtement, avez vous envie de travailler pour Carlos Ghosn ? Il faut avoir un grain ou s’appeler Hannibal Lecter, non ? Tout ce beau monde se tapent dessus à travers la qualité, la sécurité, accessoirement l’environnement dont on espionne les représentants préventivement jusque dans la vie privée pour éviter qu’ils mettent tout ce beau monde au tribunal parce qu’il y a de quoi ! Au delà des fonctions, ce système est mondialement voulu, il est éthiquement choisi, là est le scandale...

      On préfère la bouille de Jean Todt, d’ailleurs sa récente nomination à la tête de la sécurité routière mondiale nous rassure, il vient tout de même du sport qui est un exemple en la matière, la F1 ! Sa femme devrait être nommée pour la éviter la maltraitance des femmes car elle a beaucoup souffert dans sa jeunesse comme le prouve cet extrait. C’est pour rire...

      On n’a pas besoin de psy mais d’un retour à la justice lorsqu’on se sera assuré qu’elle n’est plus aux mains des franc-maçons... ou des gouverneurs du Rotary.

      N’oubliez pas que Dieu va remettre les pendules à l’heure dans le siècle qui vient si l’humanité ne change pas, je le tiens de source sure.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès