Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Relève des données de consommation Linky : quand l’enfer se pave de (...)

Relève des données de consommation Linky : quand l’enfer se pave de bonnes intentions

 
Le 1er décembre ont été posés les premiers compteurs dits « communicants » Linky, en attendant que 35 millions d’entre eux soient déployés d’ici 2021. Ces compteurs pourront permettre l’accès à des données de consommation très précises relevées à distance. Les modalités de ce procédé sont néanmoins en cours de négociations, certains acteurs politiques, dont Ségolène Royal, s’étant prononcés en faveur d’une collecte par défaut avec comme option l’opt-out, c’est à dire la possibilité pour le consommateur de s’opposer à cette collecte a posteriori. Un mode opératoire réservant selon d’autres un sort un peu expéditif aux libertés individuelles des consommateurs. 
 
La question du consentement en Etat de droit est complexe. L’idée même du contrat social est de mandater un dirigeant qui prendra des décisions pour sa population dans le meilleur intérêt – en principe. Aussi, est-il admis que l’Etat prenne un certain nombre de décisions au nom de ses concitoyens, et sans leur accord express afin de favoriser la continuité de l’exercice du pouvoir. Cette capacité est bien heureusement très encadrée, et une population peut à tout moment se désolidariser d’une politique afin de la bloquer. Le débat autour de l’enregistrement et de la collecte de la courbe de charges (CDC) en arrivera-t-il à cette extrémité ? Ce n’est pas à exclure. La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) est en train d’élaborer le décret relatif aux modalités d’accès aux données de consommation d’électricité, et l’une des options qui pourraient être retenues se distingue par son impopularité auprès des consommateurs.
 
Les compteurs Linky ont été spécifiquement désignés afin de rendre possibles de nouveaux services pour les clients et de leur faciliter la vie, en leur proposer des services plus adaptés à leurs besoins. Communicants, ils peuvent recevoir des ordres et envoyer des données sans l’intervention physique d’un technicien. La plupart des interventions pourront être réalisées dans un délai plus rapide. Il sera possible d'être facturé par le fournisseur sur des consommations réelles et non sur des estimations. Le diagnostic sera facilité en cas de panne pour un rétablissement plus rapide. Ils permettront également le suivi, par chacun, de sa consommation d’énergie depuis un portail internet sécurisé et orchestreront ainsi un meilleur pilotage de cette consommation. Autant d’atouts censés se solder, à terme, par un certain nombre de prises de conscience et de modifications comportementales qui devraient infléchir à la baisse les habitudes trop énergivores.
 
La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) considérait dans le Rapport Lenoir-Poniatowski Comité de suivi de l’expérimentation sur les compteurs communicants de novembre 2012 qu'il « n'[était] pas nécessaire de collecter systématiquement, par défaut, les courbes de charge (le relevé à intervalles réguliers de la consommation des abonnés). » Elle recommandait donc que celles-ci soient collectées après accord express du consommateur – ce que l’on appelle un opt-in : le consommateur doit consentir préalablement à la requête. Dans ce cas, la collecte se fait postérieurement à l'obtention de l'accord (le mieux étant que le consommateur puisse activer lui-même la collecte de sa courbe de charge), et ERDF doit fournir à ses clients les informations concernant les modalités du prélèvement automatique afin que ceux-ci puissent y consentir – ou non – de manière pleinement consciente. «  Nous sommes un facilitateur. Après, les gens s’en servent, ou pas  », reconnaît Bernard Lassus, directeur du Programme Linky d'ERDF.
 
La CNIL a récemment mis à jour sa position, dans un avis sibyllin. Si d’un côté, elle considère à présent qu’un enregistrement des données par défaut (sans transmission à des fournisseurs d’énergie ou des sociétés commerciales) comme « conforme à sa recommandation du 15 novembre 2012 », d’un autre, elle précise que l’usager devra être « en position de s’opposer à ce stockage ». Légèrement contradictoire.
 
La Direction Générale de l'Énergie et du Climat (DGEC) est plus claire. Cet organe, dépendant du ministère de l’Ecologie, propose que le stockage et le partage de données de consommation de l’utilisateur soit automatique, et que le client puisse s’y opposer par un opt-out – c’est-à-dire en adressant une demande expresse aux services compétents afin que ceux-ci cessent les enregistrements, qui seront effectués par défaut. Leur souhait serait que le compteur, sitôt posé, enregistre la CDC. L’objectif étant, en rendant systématique cette relève, de toucher toute la population jugée sans opinion, ou pas assez concernée par le sujet pour faire les démarches de consentement. Ségolène Royal ne cesse de le répéter, forts des résultats permis par l’analyse de ces relevés, les énergéticiens doivent calibrer au mieux leurs nouvelles offres, donnant ainsi une vraie ampleur à la transition énergétique qu’elle défend. Dans son discours d’ouverture du colloque de l’Union française de l’électricité (UFE), elle appelle « tous les fournisseurs d’électricité à développer des offres de marché qui profitent de toutes les opportunités offertes par Linky », et insiste en précisant que « nous avons besoin d’innovation pour créer de nouveaux services et pour optimiser, au bénéfice de tous, l’entrée à grande échelle du numérique dans l’énergie. »
 
Cette position présente néanmoins un certain nombre de failles, juridiques et logiques. Il faut tout d’abord rappeler que la position légale française (et plus généralement européenne) sur l’opt-out est très restrictive. En matière de marketing, par exemple, non seulement l'opt-out est interdit en France, mais seul l'opt-in très encadré est toléré. Ce texte s’inscrit donc à contresens de toute la logique qui a animé le droit français, et constituerait un précédent dangereux pour toutes les pratiques abusives jusqu’à présent écartées par le juge et le législateur.
 
Ajoutons que l’idée de forcer les consommateurs à faire des économies, en adaptant au mieux leur consommation grâce à l’accès par défaut à leur CDC, semble un peu autoritaire. D’autant que tout bien considéré, en comptant sur l’opt-out pour faire le plein de datas sur le dos de tous ceux qui négligeront de s’opposer à cette collecte, on prend le risque évident d’amasser toutes ces données en pure perte, puisque ces mêmes « je-m’en-foutistes » n’auront probablement que faire des offres adaptées à leur consommation réelle qu’on leur fera sur la base des donnés collectées, et ne surveillerons ni ne régulerons pas leur consommation d’eux-mêmes.
 
Fabien Choné, dirigeant de Direct Energie prétend que « si les consommateurs ne donnent pas leur accord (...) le compteur Linky ne servira pas à grand-chose, à part les relèves à distance ». Affirmation tout à fait discutable et vision personnelle de la chose. D’autant qu’il revient aux énergéticiens de proposer aux clients une offre suffisamment intéressante pour qu’ils aient la volonté de donner leur consentement. Une fois cet accord donné, le consommateur pourra bénéficier des offres sur mesure, celles-ci se calculant sur une consommation d’électricité future et non passée. Le consentement a priori n’est donc absolument pas une condition indispensable.
 
Ainsi, la proposition de Ségolène Royal est très contestable. Elle s’est d’ailleurs récemment attirée les foudres de Bercy – pourtant, du fait de son rôle, la branche de l’appareil étatique la plus encline à vouloir faire des économies. Même les financiers de l’appareil public semblent avoir compris qu’il serait dangereux de faire des économies au détriment de nos droits. L’opt-out revient à faire un pont d'or à certains énergéticiens dont Direct Energie, qui depuis longtemps militent contre le consentement des consommateurs, et qui seraient les principaux gagnants de cette affaire. Dans un monde où il n’est pas une semaine sans qu’un nouveau débat sur les violations digitales de notre vie privée soit lancé, cette position semble donc un brin cavalière.

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 28 décembre 2015 19:06

    Le seul vrai but du compteur intelligent c’est l’ouverture à la concurrence malgré toutes les fonctions « intelligentes » que l’on veut faire gober aux simples d’esprit.

    Comme tous les anciens monopoles d’état, le rail, l’eau, les poubelles... et j’en passe ! Dans aucun cas le consommateur y a gagné au change. il paie toujours plus cher.

    Pire encore : autrefois ces monopoles investissaient beaucoup en recherche et développement (le TGV, le nucléaire, quoiqu’on en pense) demain ils ne pourront plus, tout simplement car ils seront concurrencés par des entreprises de services de bouts de ficelles dont l’essentiel des employés seront des standardistes commerciaux offrant le service minimal. Les dirigeants de ces sociétés ne rêvant que de s’introduire en bourse, toucher le pactole et fuir avec la caisse.

    Financiariser par la sous-enchère, c’est inscrit dans la constitution européenne.


    • lsga lsga 29 décembre 2015 14:22

      mwé enfin là le sujet c’était la protection des données personnelles.

       
      Et la réponse : les gens veulent avoir accès à toutes les données de leur vie façon big data. Les gens veulent que leurs données personnelles soient collectées, partagées, recoupées, comparées, jugées, optimisées. 
       
      Bienvenu au 21ème siècle. 

    • Alren Alren 29 décembre 2015 14:52

      @La Voix De Ton Maître
      je n’aurai pas dit mieux !!!


    • Alren Alren 29 décembre 2015 14:53

      @Alren
      Je n’aurais pas dit mieux !!!


    • baron 28 décembre 2015 20:01

      @ la voix de ton maitre
      Oui l’objectif c’est la mise en concurrence.
      Plus exactement, c’est la mise en concurrence des usagers, l’énergie sera un prduiot soumis en temps réel à la loi du marché.
      Des opérateurs s’échangeront l’énergie tout en spéculant pour le mettre à disposition des consommateurs au prix le plus fort possible.
      Il y aura donc des utilisateurs aisés qui pourront se chauffer, allumer leur four, leur fer à repasser , leur éclairage, leur télé tout le temps et les autres qui choisiront leur créneau quand il le pourront en fonction de leur moyen.
      De plus le prix sera soumis à des fluctuations importante dans a duré selon sa valeur sur le marché spéculatif.
      C’est cela vrai danger de ces compteurs intelligents, comme dégât collatéral, vous aurez un non développement des énergies renouvelables et des infrastructures, forcément il n’y aura plus qu’a organiser pour faire payer le prix fort et bien entendu on vous dira que c’est pour sauver la planète ce que croiront les couillons qui seront heureux de se faire plumer.


      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 28 décembre 2015 20:56

        @baron

        Il y aura donc des utilisateurs aisés qui pourront se chauffer, allumer leur four, leur fer à repasser , leur éclairage, leur télé tout le temps et les autres qui choisiront leur créneau quand il le pourront en fonction de leur moyen.

        T’es trop naïf, t’as pas vu le doc sur Enron ? C’est un cas d’école. C’était il y a une dizaine d’années aux US, c’est aujourd’hui chez nous, c’est mille fois pire ce que tu t’imagine.

        Le film en totalité et en version française est disponible sur les sites chinois.


      • exocet exocet 28 décembre 2015 20:21

        Le linky utilise la transmission d’informations par courants porteurs en ligne, il génère donc des ondes électromagnétiques haute fréquence sur tout le réseau électrique de l’habitation.

        Chaque ilôt de compteurs communique avec le central par ondes.

        deux sources supplémentaires d’exposition aux ondes électromagnétiques à domicile, pour un bénéfice pas terrible......

        Encore une idée d’énarque ou de polytechnicien, là je crains de ne pas me tromper, hélas...


        • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 28 décembre 2015 21:03

          @exocet

          Effectivement, il semble que le danger des ondes électromagnétiques ne soit jamais pris en compte. Venant de découvrir que j’y étais particulièrement sensible, j’ai dû abandonner téléphone sans fil et wifi pour rebrancher tout en filiaire, le détecteur d’ondes s’est calmé et je n’ai plus de crampe dans les membres ni de maux de tête.
          La collecte d’informations ne sert que le fournisseur, si encore c’est pour mieux gérer la fourniture, why not mais si c’est pour « proposer des services », que doit-on attendre d’autre de la fée électricité que d’arriver à notre compteur pour nous servir ? C’est assez étonnant de la part d’un fournisseur que d’inciter à réduire la consommation tout en souhaitant faire de plus en plus de chiffre d’affaires. Ne voudraient-ils pas vendre du vent aux gogos ?
          Ayant supprimé tout électro-ménager depuis que je prends le temps de battre les oeufs en neige à la main ou de charger et nettoyer la cheminée, je fais des économies de kilowatts mais curieusement la facture reste aussi élevée, grâce à de subtiles contributions et autres prélèvements généreusement redistribués. Je ne parle pas des privilèges des salariés EDF, j’en côtoie avec de riches retraites qui n’ont pas appris à éteindre la pièce qu’ils quittent.
          Non décidément je n’ai aucune raison d’accepter ce compteur chez moi, idem pour le gaz. C’est une catastrophe annoncée pour la population. Un petit village de la Drôme vient de refuser l’implantation d’un relais sur son clocher, Engie (quel nom horrible, combien a-t-il coûté à GDF-Suez ?) est bien ennuyé, pour l’instant pas de recours mais il va vite trouver une parade.


        • Osis Oxi gene. 29 décembre 2015 08:27

          @Parlez moi d’amour

          C’est du Prévert...
          Des ondes nocives, des œufs en neige, un détecteur d’ondes, une grosse jalousie, un peu de mesquinerie, des retraités, un clocher, des rhumatismes, et normal... un mal de tête...
          Bref... ce n’est pas la lumière, qu’il faut éteindre, ce sont les allumé(e)s.


        • Gasty Gasty 29 décembre 2015 09:23

          @Oxi gene.

           smiley smiley smiley


        • exocet exocet 28 décembre 2015 20:29

          En plus, le nom, linky, je n’aime pas trop.

          Un nom qui finit par ygrec, ce n’est pas trop courant en Français.

          S’ils tenaient quand même à ce qu’il y ait un k dans le nom, il y avait d’autres noms plus français, comme kapo, képi....qui traduisaient mieux la fonctionnalité de l’engin...enfin, à mon avis...


          • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 28 décembre 2015 21:06

            @exocet
            Linky est un nom américanisé. Gardez en tête que d’ici 10 ans toute la France sera sous tutelle américaine et « compteur jaune » est imprononçable pour un américain smiley


          • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 29 décembre 2015 10:37

            @Parlez moi d’amour


            « Gardez en tête que d’ici 10 ans toute la France sera sous tutelle américaine et « compteur jaune » est imprononçable pour un américain »
            Oui, et d’ici deux générations, trois peut-être, le français ne sera plus parlé en France.
            Mais visiblement, il y a encore trop de monde dans ce pays qui n’en a pas conscience ou qui s’en fout.
            Hélas.

            Cordialement.

            Thierry Saladin

          • vesjem vesjem 28 décembre 2015 21:19

            Ajoutons que l’idée de forcer les consommateurs à faire des économies, en adaptant au mieux leur consommation grâce à l’accès par défaut à leur CDC

            Faire croire qu’on va consommer moins d’élect avec ce système est du foutage de gueule intégral !
            Savez-vous qu’on ne peut faire fluctuer la puissance des centrales nucléaires sur commande instantanée ; elles continuent donc à fonctionner la nuit « presque » comme le jour ;
            Où se situe alors le critère d’économies d’énergie , comparativement à ce fonctionnement spécifique ?
            Non , l’imposition de ces compteurs se situent sur d’autres critères non avoués donc non avouables


            • sarcastelle 28 décembre 2015 21:40
              L’auteur a écrit : 
              .
              (Ségolène Royal) elle s’est d’ailleurs récemment attirée les foudres de Bercy 
              .
              Il y a une grosse faute. smiley

              • JBL1960 JBL1960 3 janvier 11:44

                @sarcastelle Oh pétard, j’avais complètement oublié la forme du participe passé des verbes pronominaux... Et j’aurais certainement fait la même, sauf à écrire mon article sous word avant, car ce genre de faute, lui tire l’œil...
                Quoiqu’il en soit, ce linky, y’a pas un maire qui s’oppose à sa mise en place ? De plus, au canada, ceux qui sont passé à ce truc, l’ont sentis passer financièrement, non ? Sur certains blogs depuis des lustres ont nous informe des dangers de Linky... smiley


              • baron 28 décembre 2015 22:07

                Je ne néglige pas les problèmes qui seront liés aux impulsions électromagnétiques du au courant porteur, ni l’utilisations des données qui seront collectés. Mais je maintiens, que c’est l’accès de tout un chacun à l’électricité qui est remise en cause. Imaginez, que l’électricité disponible passera entre les mains des speculateurs et sera coté en temps réelle. Les tarifs fluctueront donc de minutes en minutes voir de seconde en seconde d’ou des compteurs intelligents. Il y aura des moments dans la journée ou des période qui en raison des courts de l’énergie deviendront un vrai racket. Je minimise l’impact des impulsions électrique liees aux impulsions, parce qu’il y a des solutions techniques simples qui permettent de s’en protéger, pour la collecte des données, il y aura aussi des solutions que je ne vais pas évoquer ici. Donc, je le répéte, le problème va être la hausse du coût de l’énergie qui va devenir un produit de luxe et auquel peu de personne pourront disposer en fonction de ses besoins essentiels. Et, il faut bien comprendre que dans ce système, les opérateurs ne mettrons pas en oeuvre des énergies renouvelable, mais vous fourniront l’électricité la moins chers à produire, c’est à dire issu du nucléaire et du pétrole.


                • baron 28 décembre 2015 22:18

                  Pour finir, évoquer le risque du cpl c’est la façon qu’ont trouvé les communiquants des ces sociétés pour détourner l’attention des population sur le vrai danger de ces compteurs. C’est une vielle technique de com, vous payez quelques clampins qui vont organiser le débat autour de sujets annexes et peu important pour que les populations ne soient pas informé de la vrai raison qui motive ces compteurs. On pourrais discuter de ces impulsions, mais cela ne convaincra pas les gens de les refuser. Par contre si vous dite la vérité, c’est à dire que le prix de l’électricité sera exhorbitant et qu’en plus ils n’auront pas les moyens de l’utiliser toute la journée puisque qu’il y aura des heures et des jours ou elle sera simplement trop cheres pour beaucoup. En définitive, ce sytéme est fait fait pour tirer le plus d’argent possible à chacun d’entre nous. Je pense que de savoir cela est plus de nature à mobiliser les masses.


                  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 29 décembre 2015 10:42

                    @baron


                    « (...)c’est la façon qu’ont trouvé les communiquants des ces sociétés pour détourner l’attention des population sur le vrai danger de ces compteurs. C’est une vielle technique de com, vous payez quelques clampins qui vont organiser le débat autour de sujets annexes et peu important pour que les populations ne soient pas informé de la vrai raison qui motive ces compteurs. » (sic)

                    C.Q.F.D.

                    Cordialement.

                    Thierry Saladin


                  • sarcastelle 28 décembre 2015 22:24

                    Je pense que les rayonnements électromagnétiques émis par le compteur sont beaucoup plus nocifs lorsque le courant vient d’une centrale nucléaire. 


                    • joletaxi 28 décembre 2015 23:00

                      @sarcastelle

                      c’est l’évidence
                      jamais des problèmes de ce genre n’arriveraient si vous aviez votre générateur personnel à crottes de biques,10 kgs de patates pour l’heure de pointe, et un petit cassoulet pour pouvoir péter à la demande pour alimenter la gazinière

                      ces zinzins verts, il n’y a pas un seul domaine où ils ne proposent et finissent par imposer des solutions à des problèmes inexistants , qui au final posent cette fois des vrais problèmes ruineux.


                    • baron 28 décembre 2015 22:36

                      @sarscastel Gardez vos sarcasmes pour vous, Le sujet des impulsions életromagnétiques n’est là que pour détourner l’attention du réel problème que constitue l’achat d’électricité sur le marché de l’énergie dans un contexte speculatif et ou l’électricité sera distribué aux consommateurs les plus offrants. Le CPL est un autre sujet, il suffit de blinder les gaines électriques pour s’en protéger. Cela ne représente rien en terme de surcout en comparaison de l’explosion des prix de l’électricités. Pensez au train ou a l’avion ou les tarifs sont re calculé en permanence en fonction de l’offre et de la demande. Les tarifs selon les horaires et les jours peuvent varier de 1 à 50. C’est de cela dont il s’agit.


                      • RICAURET 28 décembre 2015 23:37

                        LE SEUL BUT NON AVOUE EST DE NOUS AUGMENTER NOS FACTURE 
                        CAR LE CALCUL NE SE FERA PAS SUR LES KILOWATTS MAIS SUR LES KILOVOLTAMPERES
                        SOIT DE 8 A 23%D AUGMENTATION


                        • RICAURET 28 décembre 2015 23:40

                          VOUS POUVEZ REFUSER L INSTALATION BEAUCOUPS DE SITES VOUS GUIDES ET VOUS DONNES LA LETTRE TYPE POUR LE REFUS


                          • pemile pemile 28 décembre 2015 23:58

                            @RICAURET
                            En cas de refus il est prévu de facturer 19€/mois les frais de relevé « à pieds »


                          • Hijack Hijack 28 décembre 2015 23:49

                            Sûrement que ce bidule vert appelé Linky doit être techniquement plus développé que les anciens compteurs ... mais certainement néfaste pour notre santé, d’après ce qui se dit ici ou là.
                            Le pire étant l’obligation ou presque (à courte ou moyenne échéance) de l’avoir à son domicile.
                            Que ses effets sur la santé peuvent aller jusqu’à toucher ceux qui feront tout pour ne pas avoir de compteur Linky -y compris le paiement d’un forfait/amende compensatoire- même venant de ses voisins proches. Autant dire que c’est mal barré pour interdire ce truc manifestement dangereux pour la santé.
                            .
                            Compteurs dits « intelligents » (eau, gaz, électricité...) = Danger !

                            .

                            Linky : « Le compteur intelligent ne ne sera pas générateur d’économies pour les consommateurs », selon l’UFC-Que Choisir

                            .

                            Non au compteur LINKY : un non-sens économique, écologique et sanitaire

                            .

                            Il faut en parler aux maximum autour de soi. Voir s’il existe des associations contre ce projet. Que nous soyons bcp à le refuser. Il faut donc nous bouger pour mettre fin à cet objectif ... dangereux pour tous.


                            • Hijack Hijack 29 décembre 2015 13:24

                              J’ai oublié de dire que je me fous vraiment que l’on sache ce que ma femme fait à cuisiner, ni de ce que j’ai dit ou fait, qui j’ai fréquenté ... ce qui est par contre inquiétant, est de savoir qu’un truc imposé puisse être dangereux pour la santé à courte ou moyenne échéance.


                            • ppazer ppazer 29 décembre 2015 08:33

                              Un autre aspect dont on ne parle pas sur les enjeux du Linky : le développement des véhicules électriques.

                              Aujourd’hui, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE, anciennement « taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers » ou TIPP) représente une part considérable du prix du litre de carburant, et une énorme source de revenus pour l’État, qui n’est ainsi plus disponible avec le véhicule électrique.

                              D’ailleurs, le changement de nom de cette taxe de TIPP en TICPE n’est pas dû au hasard, et d’ailleurs Wikipédia ne laisse aucun doute sur ce sujet. Je cite :

                              "Le changement de nom (de TIPP en TICPE) a été motivé par l’arrivée des biocarburants (E.85) et des véhicules électriques qui échappent à l’ancienne TIPP. La taxation potentielle des véhicules électriques pourrait se faire à l’aide de prises dédiées qui dialogueraient avec le compteur".

                              Accepter donc l’installation de Linky, c’est donner à l’État les moyens de savoir à quoi sert votre électricité et ainsi de continuer à vous matraquer toujours plus fiscalement.

                              C’est vraiment ce que vous voulez ???


                              • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 29 décembre 2015 10:31

                                Bonjour à tous,

                                Il ne faut pas se leurrer. Derrière ce fameux compteur présenté comme le nec plus ultra, il y a bien sûr la volonté d’entuber l’abonné. Lequel doit désormais être appelé « client ».
                                Il va désormais casquer, le bougre !
                                L’auteur écrit :
                                « Les compteurs Linky ont été spécifiquement désignés afin de rendre possibles de nouveaux services pour les clients et de leur faciliter la vie, en leur proposer des services plus adaptés à leurs besoins. Communicants, ils peuvent recevoir des ordres et envoyer des données sans l’intervention physique d’un technicien. »
                                Rendre de nouveaux services ? Tiens donc.
                                Mais que je sache, je n’ai pas souvenir d’avoir appris que les « clients » étaient descendus dans la rue pour réclamer de nouveaux services ?

                                « ils peuvent recevoir des ordres et envoyer des données sans l’intervention physique d’un technicien. »
                                Ben voyons. Une impulsion (pardon, un ordre), et hop le compteur aura avancé de quelques kiloWatts. Et on recommence de temps en temps. Comme ça, discrètement. Du genre « ni vu ni connu ».
                                Avec des gens aussi dépourvus de morale, le fameux 1%, il faut s’attendre à tout. Et d’abord à leur donner notre fric. 
                                Ils ont décidé de vivre sur la bête. Et la bête, c’est nous : les 99%.

                                Cordialement quand même, et bonnes fêtes.

                                Thierry Saladin

                                • joletaxi 29 décembre 2015 19:37

                                  @Thierry SALADIN

                                  en principe, ces compteurs ont pour but de « lisser » les conso, par la modularité du tarif, Mme Michu, les yeux rivés sur son compteur, choisit la plage horaire la plus favorable pour faire sa lessive,ou chauffer la pizza.
                                  En Californie, où ils ne sont pas en manque de « crétins verts » le plus emblématique nous a d’ailleurs gratifié d’une petite visite en vélo...oups en jet perso,ces compteurs sont maintenant la norme et les conséquences ne se font pas attendre
                                  Mme michu, et sa voisine, choisissant la plage horaire la plus favorable, ainsi que toutes les Mme Michu du quartier, cette plage qui devait être selon les sats, de conso plus faible devient brutalement un pic de conso, ce qui oblige le gestionnaire à intervenir dans l’urgence, et au final, le réseau devient ingérable, avec des surcoûts énormes.

                                  Il ne faut jamais sous estimer la capacité de nuire d’un crétin vert


                                • foufouille foufouille 29 décembre 2015 12:54

                                  ce seront surtout les fraudeurs avec un cable branché en direct qui auront des problèmes.
                                  ce sera drôle.


                                  • slave1802 slave1802 29 décembre 2015 15:47

                                    Petite précision pour les ondo-allergiques : la transmission de données se fera uniquement entre le compteur et les serveurs d’ERDF, le disjoncteur isolant le reste de la maison de cette transmission qui pourrait perturbait le CPL domestique et surtout laisserait une porte ouverte pour le locataire.

                                    A moins d’avoir installé son compteur au millieu du salon pour pouvoir l’admirer le risque (sic) sera confiné au local technique accueillant la chose et aux câbles EDF sortant de chez vous pour aller se raccorder au poteau le plus proche.

                                    Encore un grave danger écarté d’un simple clin d’œil !


                                    • joletaxi 29 décembre 2015 19:27

                                      @slave1802

                                      tttt le Mage Cabanelistique a bien expliqué l’autre jour que l’usage intensif de la wifi pouvit avoir provoqué l’échouage de cétacés Pacifique, alors, vous imaginez facilement qu’un baleine est déboussolée au milieu du Pacifique, cela montre bien la dangerosité dans votre cave


                                    • Rincevent Rincevent 29 décembre 2015 16:43

                                      Pas de réaction d’ Enjeux Électriques, celui qui vient régulièrement nous vendre Linky sur AGV ? On l’attend tous avec impatience…


                                      • OnesHot 29 décembre 2015 19:54

                                        Il faut absolument que le plus grand nombre de gens connaisse la dangerosité de cet appareil ! Certes il est « high tech » mais il dégage des ondes qui sont absolument néfaste pour notre santé.
                                        Des départs d’incendie dans d’autres pays, et nos cables électriques ne résisteront pas tous ! je ne suis absolument pas complotiste ou négationniste mais juste réaliste ! Une onde micro onde est un puissant insecticide, je vous laisse imaginer ce que cela fera à notre corps.
                                        Des vidéos le prouvent en approchant un détecteur à ondes électromagnétiques !
                                        De toute façon quand cela sera installé chez vous, vous aller comprendre la dangerosité de ce compteur dit « intelligents ».


                                        • TSS 29 décembre 2015 20:26

                                           L’installation du compteur en France coûtera 2 fois plus cher que la même en Italie.

                                           Il n’y a pas de petit bénéfice !

                                           un module permettant de visualiser sa consommation et se montant sur le coffret

                                           de distribution coûte env 50€ et c’est definitif.

                                           le problème du « linky » c’est son reglage à distance,les compteurs actuels sont assez

                                          tolerant sur le depassement de puissance.Si vous avez un 6KW à 6001 watts le linky

                                          coupera vous contraignant à prendre la puissance superieure... !!


                                          • exocet exocet 2 janvier 11:24

                                            @TSS
                                            « L’installation du compteur en France coûtera 2 fois plus cher que la même en Italie. »

                                            Il faut croire que la mafia italienne est moins gourmande en commissions que certains de nos politiques français.

                                            Quand on voit l’opposition à ce compteur linky depuis des années, et que nos politiques n’en ont tenu aucun compte, contrairement à l’Allemagne, c’est qu’il y a peut-être anguille sous roche.

                                            Quel est l’intéret de nos politiques à nous imposer cette bouse technocratique malfaisante ?

                                            Quelqu’un de méfiant pourrait penser que des valises de billets de 500 euros ont changé de mains, changent de mains, vont changer de mains......


                                          • Berkano Othala 29 décembre 2015 23:46

                                            Bonjour à tous .


                                            Envoyez cette lettre type , si Linky vous laisse froid

                                            Pour avoir une idée de la date de pose du compteur dans votre département :
                                            http://www.erdf.fr/linky-bientot-chez-vous

                                             
                                            Modèle de lettre de refus

                                            Nom, Prénom,

                                            Adresse postale

                                            Lettre Recommandée avec AR

                                            Références Client : A relever sur votre facture EDF

                                            Objet : Signification valant mise en demeure de refus d’installation du compteur connecté numérique Linky.

                                            Votre lettre : réf xxxxxxxxxxxxxxx en date du xx xx xxxx 

                                            Bonjour,

                                            Par la présente j’accuse réception de votre courrier en date du xx xx xxxx d’une demande relative au changement de mon système de comptage actuel d’énergie électrique par l’installation d’un nouveau compteur numérique connecté.

                                            Je constate que ce type de comptage numérique connecté nécessite l’injection sur l’énergie électrique 50 Hz que vous me fournissez actuellement d’une nouvelle Fréquence additive appelée Fréquence Intermédiaire en KHz connue sous les termes de Dirty Electricity.

                                            Que l’adjonction de cette fréquence n’est non seulement absolument pas conforme aux termes explicites de mon contrat opposable, mais de plus elle engendre un rayonnement électromagnétique artificiel, de surcroit en champs proches ou très proches ce qui n’est absolument pas compatible avec mon état d’Électro Hyper Sensible (EHS).

                                            En conséquence je vous signifie par la présente que je refuse et m’oppose à l’installation de ce système de comptage connecté par CPL appelé Linky qui porte atteinte à ma santé et à celle de ma famille que je suis obligé de par la loi de
                                            protéger car toute mon installation n’est pas blindée contre ce nouveau type de pollution radiative artificielle ElectroMagnétique en champs proches, ce qui est fondamental et majeur en terme de santé publique.

                                            L’étude des émissions EM du CPL de l’Université Européenne Télécom de Bretagne étant très explicite à ce sujet.

                                            www.next-up.org/pdf/Linky_Alerte_Sanitaire.pdf

                                            Par contre conformément aux termes de mon contrat actuel opposable, ceci tacitement, je ne m’oppose pas à l’installation de ce système de comptage numérique connecté si vous réalisez préventivement les travaux de mise en conformité de mon installation aux normes CENELEC ENV 50166-2 transcrites et adoptées au Journal Officiel n°C 293 du 13/10/1999 de l’Union Européenne concernant les installations électrodomestiques sans nuisance.

                                            http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=CELEX:51998IR0399

                                            http://www.next-up.org/pdf/PirenneOomsCahierDesChargesSuccinctInstallationElectroDomes tiqueSansNuisance022008.pdf

                                            J’attire aussi votre attention que votre responsabilité civile est engagée par rapport à la biocompatibilité de la Dirty Electricity du Linky qui nécessite une mise en conformité des installations par rapport à la Directive Européenne CEE
                                            336/86 concernant la Compatibilité Electromagnétique et au Décret n°2006-1278 du 18 octobre 2006 relatif à la Compatibilité Electromagnétique des équipements électriques et électroniques. Comme le mot « compatibilité » l’indique, il s’agit tout d’abord de deux choses qui peuvent exister simultanément et qui peuvent s’accorder entre elles.
                                            www.next-up.org/pdf/Decret_2006_1278_Compatibilite_Electromagnetique_18_octobre _2006.pdf

                                            (Éventuellement rajouter ce paragraphe concernant les servitudes des câbles électriques extérieurs si vous êtes concernés)

                                            Je rajoute que j’ai constaté que la SA Electricité De France (EDF) ou la SA ERDF a engagé depuis le déploiement du système de comptage Linky d’importants travaux dans ses postes de transformations, pour enlever notamment les bouchons destinés à l’injection de la nouvelle fréquence radiative en KHz du CPL du Linky sur la fréquence unique du courant électrique (50 Hz), de plus statutairement ERDF a interdiction de devenir un opérateur télécom via le CPL.

                                            En conséquence je vous signifie que cette opposition est aussi transposable aux câbles électriques des postes sources et postes de transformations (HTB/HTA) assurant la liaison entre les réseaux HTB (225 et 63 kV) et les réseaux HTA (20
                                            ou 15 kV) pour satisfaire aux exigences du système de comptage dit Linky d’ERDF qui alimentent mon quartier et qui sont en servitudes sur la façade de mon habitation pour lesquels j’exige un blindage afin que mes lieux de vie privés ne soient pas soumis à une nouvelle pollution électromagnétique artificielle en KHz non conforme au contrat de servitude, ceci fussent-elles en deçà des normes transposées de l’organisation privée ICNIRP.

                                            Vous en souhaitant bonne réception et compréhension, veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

                                            Fait à xxxxxxxxxx

                                            Le (en lettres) Deux mille xxxxxx pour faire valoir et servir ce que de droit

                                            Signature

                                            Nom et prénom


                                            • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 30 décembre 2015 19:48

                                              Bonsoir à tous,

                                              S’agissant d’une lettre de refus, on peut faire beaucoup plus simple, et plus court.

                                              Madame Monsieur,
                                              J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que le compteur électrique installé à mon domicile il y a plus de vingt ans me donne toutes satisfactions.
                                              En effet, je n’ai jamais eu à m’en plaindre d’une quelconque façon.

                                              En conséquence de quoi, je vous saurais gré d’accepter toute ma reconnaissance pour vos services qui ont su pendant toutes ces années me faire profiter d’une technologie simple, fiable et parfaitement adaptée à mes besoins.

                                              Ces derniers ne devant pas évoluer dans un proche avenir, c’est-à-dire une bonne vingtaine d’années, je vous informe que dans le souci de vous éviter d’une part tout déplacement inutile, et d’autre part afin de vous permettre d’optimiser le travail de vos agents installateurs et aussi les deniers d’un opérateur, qui a comme souci premier de satisfaire au meilleur prix ses abonnés, je décline votre offre d’installation du nouveau compteur dit « Linky ».

                                              Bien entendu, je continuerai à vous transmettre fidèlement les index et ce par les technologies modernes que sont l’Internet et le téléphone, et selon un rythme de votre choix.

                                              Je vous remercie de prendre bonne note de ma demande et, dans l’attente, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en mes sentiments les meilleurs.

                                              Cordialement.

                                              Thierry Saladin

                                              • sls0 sls0 2 janvier 07:31

                                                Je réside dans un pays moins bien développé que la France, pas besoin de compteur intelligent pour limiter les effets des serre ou gaspillage.
                                                Avec 1€ qui vaut 50 pesos le tarif est :
                                                Les premiers 200kWh sont à 4,44 pesos. (0,09€)
                                                Les 100kWh suivants sont à 6,97 pesos (0,14€)
                                                Ensuite c’est à 10,86 pesos le kWh. (0,22€)
                                                Tu gaspilles tu raques, c’est basique mais ça fonctionne très bien.

                                                Ici l’électricité est considérée comme un bien être pour la société et non comme un produit de consommation, ça fait une différence. Des gens à revenus faibles c’est assez courant, ils consomme peu et paient pas cher (6-15€).
                                                Mes revenus par rapport aux revenus locaux me place dans la classe ’’riche’’ en hivers où il ne fait pas trop chaud je tourne à 30-36€ par mois, l’été je peux monter à 50-55€ avec la clim.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Martin Leveque


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès