• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Religion : Le Coran n’a jamais interdit l’alcool ou le vin. La (...)

Religion : Le Coran n’a jamais interdit l’alcool ou le vin. La charia est désuète

Islamologue et historien tunisien, Mohamed Talbi, est considéré comme un ardent défenseur de la laïcité et de l’intentionnalité. Dans un article récent, l’Association internationale des musulmans coraniques démontre, références coraniques à l’appui, que l’alcool est « halal » et qu’il n’a été, nulle part, interdit dans le Coran. D'où la fureur des islamistes qui le traitent de fou et d'apostat. Il est vrai que l'Islam en est encore à son 15e siècle siècle.Le 15e siècle siècle a été, pour le christianisme, un siècle charnière entre le Moyen Age et la Renaissance. Mohamed Talbi est, peut-être, l'un des précurseurs de la renaissance de l'Islam.

Après des années de lutte contre la dictature de Zine el-Abidine Ben Ali au sein du Conseil national pour les libertés en Tunisie (CNLT), cet intellectuel de 91 ans poursuit sa lutte pour la liberté. "Mourir pour mourir, autant mourir libre", avait-il déclaré à la chaine LCP dans un documentaire intitulé "la Tunisie des oubliés". 

Musulman convaincu et pratiquant, il prône une lecture vectorielle du Coran proclamant une abolition de la charia qu’il considère comme « œuvre humaine désuète, une fabrication humaine, un carcan élaboré par des hommes au IIIe siècle de l'hégire  ». 
 
En 2013, il fonde à Tunis « l'Association internationale des musulmans coraniques » dans le but de « rénover la pensée musulmane ».
 
Dans un article publié le 20 février courant, Cette association a rendu publique une conclusion, à l'issue d’une de ses réunions hebdomadaires, dans laquelle elle cite des versets coraniques affirmant que l’alcool présente à la fois des vertus et des méfaits. Et, étant donné, toujours selon le rapport de l’association, qu’aucune référence coranique n’a formellement interdit de boire de l’alcool, tel qu’a été le cas pour la consommation de la viande de porc par exemple, les islamologues réunis affirment que l’alcool n’est de ce fait pas interdit par l’Islam. 

1) Interview de Mohamed Talbi par Amir Mastouri (Mondafrique)

Quels motifs vous ont poussé à créer l’Association Internationale des Musulmans Coraniques ?
Mohamed Talbi Pour rénover la pensée musulmane après des siècles de stagnation, qui firent de l’Islam une religion incompatible avec la modernité, obscurantiste favorisant le terrorisme avec les conséquences actuelles.
 
Quelles entraves empêchent le musulman du XXIe siècle de devenir un citoyen moderne, obéissant aux lois de la République ?
M.T : Toutes les entraves sont dans la charia, œuvre humaine désuète, formulée au IXe siècle, et figée jusqu’à ce jour. Durant deux siècles les musulmans vécurent, très bien, sans charia. Œuvre humaine pour une époque révolue, la charia n’oblige aucun musulman en son âme et conscience. Seul le Coran oblige. Notre Association proclame l’abolition de la charia ; et l’adhésion à la laïcité neutralité de l’État, parfaitement compatible avec le Coran, lu d’une lecture dynamique dans son intentionnalité, une lecture que nous définissons comme vectorielle et sans cesse progressiste dans le sens de la Hidâya, c’est-à-dire de guidance de l’éclairage coranique. Sans la charia, un musulman peut vivre partout sur Terre, en parfaite harmonie avec le Coran et sa conscience, en obéissant aux lois de la cité.
 
Comment prétendre que le Coran n’est pas un ensemble de lois, alors que des châtiments corporels y sont expressément inscrits ?
M. T : Le Coran, lisez-le. Il n’est pas un code. Il est la Voie droite vers l’Au-delà (Al-Sirâte al-Mustaqîme). Il est un livre de foi. Les châtiments corporels ? Il y en a très peu, dictés par les circonstances, comme des châtiments limites (hudûd) à ne pas dépasser, et il est vivement recommandé d’en rester en-deçà. On peu donc les abolir, en conformité avec l’esprit du Coran, et de son intentionnalité, par une lecture vectorielle du texte divin, comme nous l’avions déjà indiqué. Les châtiments les plus intolérables du reste, la lapidation et la peine capitale pour apostasie et blasphèmes, ne sont absolument pas dans le Coran. Ils sont des emprunts au Judaïsme biblique. En cas d’homicide volontaire, le Coran recommande expressément et vivement de ne pas appliquer la peine capitale. Le Coran est abolitionniste. Pour nous, si la charia est passéisme obscurantiste et rétrograde, le Coran est modernisme et progressisme continu.
 
Visiblement influencé par Bergson, vous prônez une lecture spirituelle du Coran. Comment trouvez-vous la voie intrinsèquement scientiste empruntée par Mohammed Arkoun ?
M.T : Bergson ? Avant de quitter le lycée j’avais déjà lu toute son œuvre. Il était très en vogue en mon temps. Je n’avais rencontré Sartre qu’étudiant à Paris. La voie de Mohammed Arkoun ? Elle n’est pas la mienne. Je suis un penseur musulman pratiquant. Il ne l’était pas. Berbère de Kabylie, il apprit l’arabe, nous dit-il, comme une langue étrangère. Élevé par les Pères Blancs, comme le kabyle Jean Amrouche qui n’apprit pas l’arabe, il ne se convertit pas, comme lui, au Christianisme, mais il abandonna l’Islam. Se définissant comme anthropologue, il rêvait de substituer à l’enseignement religieux, celui de ce qu’il appelait « le fait religieux. » Révolté par l’attentat du 1er Septembre, il en attribua la cause à l’Islam, et particulier au Coran dans lequel il vit, comme tous les Chrétiens, un livre de violence. Il préconisa, en conséquence et avec insistance, l’interdiction de son apprentissage dans les écoles. Or, je suis un musulman coranique, et ainsi est l’association dont je suis le Président.
 
L'orthodoxie musulmane contemporaine semble dominée par les références hanbalites, voire ach'arites. Là où il y avait une certaine diversité au sein même de l'Islam, il semble aujourd'hui que le monde musulman, tous rites confondus, est de plus en plus modelé par l'exercice du "soft power" religieux des pays du Golfe. Qu'en dites-vous ?
M.T : L’orthodoxie, c’est le Salafisme qui règne partout, pas seulement dans les références hanbalites, avec au bout l’exacerbation terroriste. Qu’est-ce que j’en pense ? Il ne faut pas d’abord être défaitiste. L’orthodoxie salafito-terroriste sera inéluctablement vaincue par les armes d’abord. Mais cela ne suffit pas.              

2) Les textes coraniques sur l’alcool

Citons à présent les textes du Coran relatifs à la boisson enivrante. Nous les reproduisons dans la traduction de Denise Masson. Il s’agit des versets suivants. 
 
البقرة 219 : « يسألونك عن الخمر والميسر قل فيهما أثم كبير ومنافع للناس وإثمهما أكبر من نفعهما ».
Sourate de La vache (219 ) : « Ils t’interrogent au sujet du vin et du jeu de hasard, dis : Ils comportent tous deux, pour les hommes, un grand péché et un avantage mais le péché qui s’y trouve est plus grand que leur utilité. »
 
المائدة 90 – 91 « يا أيها الذين آمنوا إنما الخمر والميسر والأنصاب والأزلام رجس من عمل الشيطان فاجتنبوه لعلكم تفلحون * إنما يريد الشيطان أن يوقع بينكم العداوة والبغضاء في الخمر والميسر ويصدكم عن ذكر الله وعن الصلاة فهل أنتم منتهون ».
Sourate de La Table servie (90 – 91) : « Ô vous qui croyez ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées et les flèches divinatoires sont une abomination et une oeuvre du Démon. Évitez-les… — Peut-être serez-vous heureux — * Satan veut susciter parmi vous l’hostilité et la haine au moyen du vin et du jeu de hasard. Il veut ainsi vous détourner du souvenir de Dieu et de la prière. — Ne vous abstiendrez-vous pas ?— »
النساء 43 : « يا أيها الذين آمنوا لا تقربوا الصلاة وأنتم سكارى حتى تعلموا ما تقولون »
Sourate Les femmes (43) : « Ô vous qui croyez ! N’approchez pas de la prière, alors que vous êtes ivres — attendez de savoir ce que vous dites ! »
Ce sont ces versets qui sont utilisés pour justifier une interdiction mythique puisque, comme on le voit, il n’y est aucune interdiction. À tout le moins, pour pratiquer le raisonnement par l’absurde, s’il y avait interdiction, elle ne serait nullement expresse, directe, claire et sans ambiguïté.
À ces versets, nous ajoutons trois autres où il est aussi question de vin, boisson enivrante ou alcoolisée, et qui renforcent à la fois l’absence d’interdiction ou l’ambiguïté quant à l’attitude du Coran en la matière ;
 
محمد 15 : « مثل الجنة التي وعد المتقون فيها أنهار من ماء غير آسن وأنهار من لبن لم يتغير طعمه وأنهار من خمر لذة للشاربين ».
Sourate Mohamed (15) : « Voici la description du Jardin promis à ceux qui craignent Dieu. Il y aura là des fleuves dont l’eau est incorruptible, des fleuves de lait au goût inaltérable, des fleuves de vin, délices pour ceux qui en boivent. »
 
 النحل 67 : « ومن ثمرات النخيل والأعناب تتخذون منه سكرا ورزقا حسنا إن في ذلك لآية لقوم يعقلون ».
Sourate Les Abeilles (67) : « Vous retirez une boisson enivrante et un aliment excellent des fruits des palmiers et des vignes. — Il y a vraiment là un Signe pour un peuple qui comprend ! — »
 
سورة المطففين 25-28 : « يُسقون من رحيق مختوم* ختامه مسك وفي ذلك فليتنافس المتنافسون * ومزاجه من تسنيم * عينا يشرب بها المقرّبون ».
Sourate Les Fraudeurs (25-28)  : « On leur donnera à boire un vin rare, cacheté par un cachet de musc — ceux qui en désirent peuvent le convoiter — et mélangé à l’eau de Tasnim, une eau qui est bue par ceux qui sont proches de Dieu. »

Tout comme la Bible, le Coran présente donc la vigne parmi les bienfaits de Dieu et les élus boiront du vin au Paradis, dans lequel les élus trouveront des fleuves de ce nectar. De plus, le Coran précise que le vin présente des avantages à côté de ses inconvénients.
Dans tous les cas d'interprétations possibles, ce n’est pas le vin (ou l'alcool) proprement dit qui est concerné, mais l’ivresse. Dans le Coran, au pire, le vin ou l’alcool sont à éviter, ce qu’on appelle ( مكروه ) en arabe, mais jamais interdits ; la seule interdiction en cette matière est qu’il est prohibé de faire la prière en étant ivre.
 
Hannibal GENSERIC
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.98/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Gnostic Gnostic 3 mars 2015 17:30

    Ah voilà une BONNE NOUVELLE

     

    Je vais pouvoir me convertir et entamer les études d’imam pour obtenir le diplôme d’état

     

     

     

    Blague à part cet article est intéressant, il démontre que les textes religieux peuvent être interprétés de MILLE façons et c’est bien là, la grande escroquerie des religions.

     

    On ratisse large pour que Tout le monde y trouve son compte !

     


    • @Gnostic

      bien dit la RELIGION EST UNE GROSSE ESCROQUERIE et heureusement que les islamistes ne boivent qu’en douce la nuit sinon ENCORE PLUS FOUS ILS AURAIENT ENVAHI LA PLANETE ENTIERE

      QUAND AU SEXE ILS NE DISENT PAS DANS UN HOMME IL Y A UN COCHON QUI SOMMEILLE
      leurs femmes sont donc des CHEVRES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Aldous Aldous 3 mars 2015 19:59

      Absurde amalgame.


      Mahomet était un chef de guerre illettré et sanguinaire.
      En conséquence sa religion est illettrée et sanguinaire.
      Ses enseignement ne sont pas réformables car ils ne posent pas le bien et le mal : Dieu est juste le plus fort, le plus puissant, le plus violent, capable de haine et de vengeance.

      Jésus était un pacifiste et prônait l’amour d’autrui l’élévation spirituelle.
      Sa religion a pacifié le monde antique (en particulier romain) et a favorisé le développement culturel de l’Europe, développé le concept de laïcité. Le christianisme a clairement définit le bien et le mal car Dieu n’use pas des armes de Satan. La jouissance de la violence et le désir de domination sont d’essence satanique. 

      J’ajoute que l’athéïsme a été bien plu violent depuis qu’il a accès du pouvoir. Hitler, Staline, Pol Pot, Kim Il Sung...

    • epicure 3 mars 2015 20:48

      @Aldous
      t’es pas fatigué à raconter les mêmes mensonges ?
      Hitler n’était pas athée puisqu’il croyait en dieu, mein kampf contient plein de référence à dieu.
      Les deux autres ont eu une éducation religieuse, et tus ont recréé une religion à leur profit, à la place des autres gourous et leurs héritiers.
      Ce n’est pas un problème d’athéisme mais bien un problème de concurrence religieuse qui concerne tous ces dictateurs, qui voulaient le monopole de LEUR religion, ce qui ne les différencient pas des autres religions comme les églises catholiques, orthodoxe, de l’islam etc....


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 2015 08:57

      @epicure
      Les attaques contre l’ Islam( en attendant les suivantes contre les affreux Chrétiens orthodoxes russes et les vilains Chinois Bouddhistes), sont liées « au choc des civilisations » du Pentagone.
      Pour justifier les guerres au Moyen Orient après le 11 septembre.
      Certains ne se rendent même pas compte pour qui ils œuvrent.


    • Aldous Aldous 4 mars 2015 17:35

      @epicure

      Ecrire le mot Diu ne fait pas de vous un croyant. L’éducation religieuse non plus. 

      Hitler méprisait le christianisme pour sa « mollesse » et ses origines juives : Cette philosophie [japonaise], qui est une des raisons principales de leur succès, n’a pu se maintenir comme principe d’existence du peuple que parce que celui-ci est resté protégé contre le poison du christianisme. Comme dans l’Islam, la religion japonaise est dépourvue de tout terrorisme et contient seulement l’espoir de la félicité. Le terrorisme est seulement une idée juive répandue par le christianisme.

    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 5 mars 2015 09:07

      @Aldous

      Lequel du Coran ou de la Bible est ’’le plus violent ’’ ?
      Samedi soir dans l’émission « On n’est pas couché », le philosophe libertaire Michel ONFRAY était l’invité de Laurent Ruquier pour débattre des événements dramatiques de ces derniers temps. Connu pour ses attaques virulentes contre l’islam, il n’a pas manqué cette occasion pour s’en prendre au Coran, un « livre plein de versets violents et incitant à la guerre » selon lui (visualisez à partir de la treizième minute). Réponse à Michel Onfray


      Pour conforter ses accusations, Onfray a préparé un inventaire de versets, « incitant au terrorisme » selon lui. Certains sont inventés par le sinistre philosophe, d’autres sont coupés de leurs contexte (avec des passage incomplets). L’interprétation des versets coraniques relève en effet de toute une science, appelé dans la théologie musulmane « Tafseer » prenant en compte le contexte et les circonstances de la révélation, ces « versets » les voici :
      « Exterminez les incrédules jusqu’au dernier », « Frappez-les sur leurs cous, frappez-les aux jointures » – « Ce n’est pas vous qui les avez tués, mais Dieu les a tués » – « Combattez-les jusqu’à ce qu’il y n’ait plus de sédition » – « Ô prophète, incite les croyants au combat » – « Les juifs s’efforcent à corrompre la terre » – « Tout juif qui vous tombe sous la main, tuez-le ! Que Dieu les anéantisse ! » – « Tuez les polythéistes partout où vous les trouverez », « tranchez l’aorte » … Ensuite, Cheikh Onfray prétend que le Coran fait l’éloge du carcan, de la noyade, de l’égorgement, de la crucifixion …
      A titre de comparaison, nous mettons à disposition de nos lecteurs et lectrices quelques passages de la Bible (Ancien et Nouveau Testament). Contrairement à Michel Onfray, nous n’avons pas détaché ces passages de leur contexte.
      Ezéchiel 9:5-7 : « Passez après lui dans la ville, et frappez ; que votre œil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde ! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque ; et commencez par mon sanctuaire ! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. Il leur dit : Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis !… Sortez !… Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville ».
      Nombres 31:1-18 : « L’Éternel parla à Moïse, et dit : Venge les enfants d’Israël sur les Madianites ; tu seras ensuite recueilli auprès de ton peuple. Moïse parla au peuple, et dit : Équipez d’entre vous des hommes pour l’armée, et qu’ils marchent contre Madian, afin d’exécuter la vengeance de l’Éternel sur Madian. Vous enverrez à l’armée mille hommes par tribu, de toutes les tribus d’Israël. On leva d’entre les milliers d’Israël mille hommes par tribu, soit douze mille hommes équipés pour l’armée. Moïse envoya à l’armée ces mille hommes par tribu, et avec eux le fils du sacrificateur Éléazar, Phinées, qui portait les instruments sacrés et les trompettes retentissantes. Ils s’avancèrent contre Madian, selon l’ordre que l’Éternel avait donné à Moïse ; et ils tuèrent tous les mâles. Ils tuèrent les rois de Madian avec tous les autres, Évi, Rékem, Tsur, Hur et Réba, cinq rois de Madian ; ils tuèrent aussi par l’épée Balaam, fils de Beor. Les enfants d’Israël firent prisonnières les femmes des Madianites avec leurs petits enfants, et ils pillèrent tout leur bétail, tous leurs troupeaux et toutes leurs richesses. Ils incendièrent toutes les villes qu’ils habitaient et tous leurs enclos. Ils prirent toutes les dépouilles et tout le butin, personnes et bestiaux ; et ils amenèrent les captifs, le butin et les dépouilles, à Moïse, au sacrificateur Éléazar, et à l’assemblée des enfants d’Israël, campés dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho. Moïse, le sacrificateur Éléazar, et tous les princes de l’assemblée, sortirent au-devant d’eux, hors du camp. Et Moïse s’irrita contre les commandants de l’armée, les chefs de milliers et les chefs de centaines, qui revenaient de l’expédition. Il leur dit : Avez-vous laissé la vie à toutes les femmes ? Voici, ce sont elles qui, sur la parole de Balaam, ont entraîné les enfants d’Israël à l’infidélité envers l’Éternel, dans l’affaire de Peor ; et alors éclata la plaie dans l’assemblée de l’Éternel. Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui ; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n’ont point connu la couche d’un homme« .
      Josue 6:16-21  : « Josué dit au peuple : Poussez des cris, car l’Éternel vous a livré la ville ! La ville sera dévouée à l’Éternel par interdit, elle et tout ce qui s’y trouve ; mais on laissera la vie à Rahab la prostituée et à tous ceux qui seront avec elle dans la maison, parce qu’elle a caché les messagers que nous avions envoyés. Gardez-vous seulement de ce qui sera dévoué par interdit ; car si vous preniez de ce que vous aurez dévoué par interdit, vous mettriez le camp d’Israël en interdit et vous y jetteriez le trouble. Tout l’argent et tout l’or, tous les objets d’airain et de fer, seront consacrés à l’Éternel, et entreront dans le trésor de l’Éternel. Le peuple poussa des cris, et les sacrificateurs sonnèrent des trompettes. Lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa de grands cris, et la muraille s’écroula ; le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. Ils s’emparèrent de la ville, et ils dévouèrent par interdit, au fil de l’épée, tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu’aux bœufs, aux brebis et aux ânes« .
      Osée 13:16 : « Samarie sera punie, parce qu’elle s’est révoltée contre son Dieu. Ils tomberont par l’épée ; Leurs petits enfants seront écrasés, Et l’on fendra le ventre de leurs femmes enceintes« 
      Esaie 13:16  : « Leurs enfants seront écrasés sous leurs yeux, Leurs maisons seront pillées, et leurs femmes violées ».
      Deutéronome 20:10-15 : « Quand tu t’approcheras d’une ville pour l’attaquer, tu lui offriras la paix. Si elle accepte la paix et t’ouvre ses portes, tout le peuple qui s’y trouvera te sera tributaire et asservi. Si elle n’accepte pas la paix avec toi et qu’elle veuille te faire la guerre, alors tu l’assiégeras. Et après que l’Éternel, ton Dieu, l’aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les mâles au fil de l’épée. Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin, et tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que l’Éternel, ton Dieu, t’aura livrés. C’est ainsi que tu agiras à l’égard de toutes les villes qui sont très éloignées de toi, et qui ne font point partie des villes de ces nations-ci ».
      Deutéronome 20:16-17 : « Mais dans les villes de ces peuples dont l’Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire. Car tu dévoueras ces peuples par interdit, les Héthiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens, et les Jébusiens, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné« .
      Samuel1 15:1-3  : « C’est moi que l’Éternel a envoyé pour t’oindre roi sur son peuple, sur Israël : écoute donc ce que dit l’Éternel. Ainsi parle l’Éternel des armées : Je me souviens de ce qu’Amalek fit à Israël, lorsqu’il lui ferma le chemin à sa sortie d’Égypte. Va maintenant, frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient ; tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes« .
      Matthieu 10:34-35  : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ».
      Michel Onfray a également accusé le Coran d’incitation à l’antisémitisme en citant quelques versets parlant des juifs. Dans un prochain article, nous prouverons avec des passages bibliques à l’appui, que la Bible serait le premier livre antisémite si l’on se base sur le même raisonnement simpliste que celui de Cheikh Onfray.
      Nous encourageons vivement le dialogue inter-religieux. C’est pourquoi cet article et les prochains n’ont pas vocation à s’attaquer à la religion chrétienne, mais visent juste à démonter les thèses des islamophobes et des fachos Ô combien sont répandues ces derniers jours.


    • Aldous Aldous 5 mars 2015 11:18

      @Hannibal GENSERIC

      Encore un amalgame. Il n’y a AUCUNE incitation à l violence dans les Evangiles (Nouveau testament)

      Au contraire Jésus révoque et inverse toute une série de lois de la Thora (Ancien testament) et en particulier ceux que citez :

      « Vous avez entendu qu’il a été dit, oeil pour oeil, dent pour dent. Et moi je vous dis de ne point tenir tête au méchant. »

      Matthieu 5.43. Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.

      44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent.

      Vous prétendez que le verset suivant inciterait à la violence :


      Matthieu 10:34-35  : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ».

      Soit vous êtes de mauvaise foi, soit vous êtes ignorant. Dans les deux cas c’est malhonnête.
      l’épée dont parle le Christ c’est « l’épée à double tranchant qui sort de Sa bouche » : la Vérité.

      La Vérité divise, elle oppose le fils au père, la belle fille à la belle mère et moi à vous car vous mentez sciemment.

      La Vérité n’a pas besoin de violence pour gagner. Elle est immuable et gagne à la fin sans coup férir.

    • lerenardblanc 9 février 2016 11:16

      @Aldous

      Drôle de métaphore pour Jésus sa parole comme épée, le feu etc. son ses métaphore aussi ?

      Bref si tu crois qu’arracher l’œil pour adultère, couper une main ou jambe parce que cela peut nuire ; haïr ses parents pour êtes disciple de jésus etc...sans oublier apocalypse de jean, on est loin de jésus amour.

       

      « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. »

       

      Vous voyez jésus a bien dit tant que n’est arrivé (accompli) alors on peut rien enlever de la loi, La Loi c’est la torah (il était juif et mort juif) et perso entre juif, chrétien, eu musulman les seules qui respectent la loi (dix commandement c’est bien les juifs et les musulmans).

      On enlève rien de la loi, car Jésus n’a pas tout accompli, tout n’est arrivé : construction du temple, l’unification des juifs du monde (occident et orient, la bible zappe les juifs d’Afrique bible raciste) ; et surtout l’héritage du trône de David etc…Donc tant que jésus n’a pas accompli ces prophéties alors la loi juive restent en vigueur, donc le christianisme est pure imagination ? l’islam se veut rétablir la vérité tout simplement (entre un temple de Salomon fictive dans coran et un temple vrai dans la bible et qui doit contenir l’arche, désole mais archéologie dit c’est faux aucun temple n’existe, introuvable tout comme l’arche ; entre dieu créa l’homme à son image et le coran qui dit non personne n’est à l’islam de dieu là aussi il y a un problème nous sommes tous des dieux y compris statine, Hitler et Cie je ne crois pas etc…).



    • saintyves saintyves 16 juillet 2017 00:56

      @Aldous
      a l’instar du christianisme, avec ses innombrables courants (catholicisme, protestantisme, orthodoxe etc) l’islam ambiant actuel n’a pas échappe à cette règle, pour le comprendre et l’appréhender il faudrait revenir à la source qui est le Coran, et je vous défie de démontrer par les textes qu’il est  illettrée et sanguinaire, je ne voudrais pas vous interpeler sur la tragédie des croisades, je vous prie de méditer ce verset du coran, SOURATE 49 
      AL-ḤUJURĀT (LES APPARTEMENTS)(1) 
       13. « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur ».


    • Phoébée 3 mars 2015 17:44

      Et le porc ? Pas de charcuterie Allal .

      Pourquoi le porc... je ne sais si c’est vrai. Un ami musulman m’avait expliqué que l’interdiction de se nourrir de lui (le porc) venait du fait que la peste bubonique se propageait dans les pays du Sud (chaleur et proximité biologique des porcs) et nous ,les hommes ....


      • Gasty Gasty 4 mars 2015 10:51

        @Phoébée

        C’est aussi ce que j’ai entendu dire. Et la meilleur façon de propager l’information furent à l’époque les lieux ou se rassemblent les populations. Et donc principalement les lieux de cultes, ici les églises. De là à ce que cela devienne définitivement la parole de Dieux !


      • L'enfoiré L’enfoiré 4 mars 2015 11:34

        @Phoébée, 

        Dans le cochon tout est bon... et pourtant... 
         Comme je l’écrivais dans mon dernier billet : 
        Vous n’allez tout de même pas faire la djihad avec la recette du kip-kap

      • Jean Keim Jean Keim 4 mars 2015 18:27

        @L’enfoiré
        L’alcool, le porc etc., ne font pas bon ménage avec un climat chaud et des conditions d’hygiène pas idéales quand l’eau est une denrée precieuse. La viande de porc notamment est susceptible de transmettre à l’homme des parasites si la viande est insuffisamment cuite et dans le désert le bois est rare.


      • L'enfoiré L’enfoiré 4 mars 2015 19:04

        @Jean Keim,

         Bien d’accord. C’est pourquoi le mot « désuet » du titre de l’article est justifié dans beaucoup de domaines ;.
         Il ne faut pas penser qu’une restriction est commune dans tous les environnements et dans le temps.
         Vouloir de la nourriture halal devra bien un jour s’adapter à la nourriture avec des insectes.
         L’homme est un animal omnivore. Ne l’oublions pas. 

      • Hermes Hermes 5 mars 2015 11:34

        @L’enfoiré, @Jean Keim
        Bonjour à vous,

        Pour aller dans ce sens, des archéologues ont l’année dernière analysé les toilettes d’un chateau-fort croisé en palestine (pas de tabous pour le scientifiques !).

        Résultat : ils ont pu établir que les croisés étaient infestés de parasites et qu’ils sont morts de l"épuisement dont ils devaient souffrir, sans doute même pour certains avant d’être massacrés !

        Bonne journée.


      • Jean Keim Jean Keim 5 mars 2015 13:32

        @L’enfoiré
        Manger des insectes, pourquoi pas ! Les mouches ou les larves ont une capacités à se reproduire prodigieuse. 


      • popov 9 mars 2015 13:18

        @Alex

        Ils ont aussi inventé la bière.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mars 2015 19:44

        Lâchez nous un peu avec l’ Islam !!
        Vous voulez qu’on épluche aussi les autres religions, histoire de voir « si elles sont bien adaptées aux temps modernes » ?


        • epicure 3 mars 2015 21:27

          @Fifi Brind_acier

          C’est que la modernité a travaillé le christianisme et le judaïsme, bien qu’il reste encore des chrétiens et surtout des juifs encore englué dans un suivi aveugles des dogmes autoritaires de leur religion.
          Mais le monde musulman n’a pas connu le même processus de sécularisation, la colonisation a été perçu comme quelque chose d’imposé de l’extérieur, et le contact avec la modernité, la sécularisation s’est fait surtout par la colonisation, jusqu’à la moitié du siècle dernier.
          Sans compter l’esprit la culture réactionnaire qui a fait office d’islam officiel, depuis le IXème siècle selon l’auteur de l’article, avec notament l’influence du hanbalisme, dont le salafisme le wahhabisme sont les enfants.
          Donc les musulmans sont encore à chipoter sur l’interprétation du coran et des hadiths, vu que les textes religieux de références sont interprétables de différentes façons.

          Par exemple la sourate des mécréants qui finie par « vous votre religion, à moi ma religion », peut être approchée de deux manière différentes, l’approche optimiste et superficielle : « super c’est un texte qui prône la tolérance », alors que l’exégèse de la sourate notamment grâce à sa réfrence historique, raconte une autre histoire qu’on peut appréhender rien qu’en lisant le texte. Ce n’est pas un texte de tolérance, mais un texte de séparation entre les différentes religions, que mahomet a énoncé pour refuser de faire pratiques communes avec les polythéistes, c’est un texte qui repose sur la conception particulariste de l’islam : la séparation par catégories. Avec les juifs pratiquants on a le meilleur exemple de ce genre de mentalité, et que l’on trouve aussi chez les musulmans. Que ce soit avec les pratiques alimentaires, vestimentaires (voile, kippa, uniformes blancs ou noirs etc...), les règles de mariage, d’enterrement, etc... tout est fait pour distinguer et séparer le croyant des mécréants dans al vie de tous les jours. Quand l’UOIF lors de son congrés annuel met d’un côté de la salle les femmes voilées et de l’autre côté les hommes barbus, on est toujours dans la même logique.
          En fait si les juifs avant l’intégration, et les musulmans aujourd’hui sont souvent mal vus dans de nombreux pays, c’est bien à cause de ce système particulariste, qui les oppose au reste de la population des pays dans lesquels ils viennent vivre.

          Ce qui a sauvé le christianisme de ce genre de pratique, est dû uniquement au fait que c’est le courant universaliste, qui voulait ouvrir le christianisme aux goys et non le limiter aux simples juifs, et donc le christianisme a abandonné les pratiques particularistes imposées à l’ensemble des chrétiens, qui s’est imposé dans le christianisme originel face que christianisme juif. Et pourtant il existe des chrétiens qui portent une calotte, une espèce de djellaba, dont la vie est rythmée par le rite religieux, comme pour les juifs et les musulmans très pratiquants, dont certains sont systématiquement barbus, c’est le prêtre, le curé. L’universalité du christianisme passe par la charge du rite religieux à des spécialistes qui constituent le clergé.

          C’est pour ça qu’il n’y a pas de clergé équivalent au christianisme dans l’islam.
          Et c’est pour ça que ceux qui par rapport à la laïcité traitent l’islam comme l’église catholique sont totalement à côté de la plaque car les deux religions n’ont pas le même mode de transmission de l’autorité et du rite religieux.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 2015 08:47

          @epicure
          Taratata, l’ Eglise Catholique condamne le divorce, la contraception, le port du préservatif contre le sida, couvre les pédophiles et condamne l’homosexualité. Tu parles d’une adaptation !
          Le résultat, c’est que nombre de croyants ne mettent plus les pieds dans une église et refusent de reconnaître le Vatican.


        • Tillia Tillia 4 mars 2015 08:56

          @Fifi Brind_acier
          L’Eglise catholique s’adresse aux catholiques et prescrit la fidélité contre le sida, le préservatif n’est pas fiable à 100%, surtout qu’en Afrique il est réutilisé plusieurs fois, c’est pourquoi le Sida galope. 

          Pour le Pape François, il n’est pas utile de se reproduire comme des lapins... et il a entièrement raison.
          L’Eglise actuelle est un peu trop moderne pour ceux qui fréquentent la FSSPX, les fidèles basculent dans cette Eglise qui a gardé tous ses rites intacts, d’avant V2. 

          Et on se retrouve encore à parler des catholiques pour justifier les turpitudes du monde islamique ! smiley



        • Baasiste 2 4 mars 2015 20:13

          au bouffon epicure avoir un mode de vie ulta libéral sans contrainte est une particularité de la société athée occidentale ultra libérale., rien d’universaliste, arrêtes d’appeller universel ce qui est le libéralisme occidental athée.


        • Aldous Aldous 8 mars 2015 12:01

          C’esr le christianisme qui a façonné le monde moderne et non l’inverse.


        • saintyves saintyves 16 juillet 2017 01:32

          @epicure
          une petite interpellation concernant le choix et la compréhension des textes religieux prix en considération, pour le judaïsme comme pour l’islam, il existe une différence énorme entre les textes des livres saints dont la Torah et le Coran et les interprétations des exégètes, qui sont le Talmud pour les juifs et la Sunna pour les musulmans, je le déclare solennellement que ces textes n’ont aucun rapport avec la religions initiales, qui sont en somme une seule et même religion, prônée par le même dieu, celui du christianisme aussi..

           

        • cathy30 cathy30 4 mars 2015 00:07

          1000 ans de traite d’esclaves blancs en Afrique du Nord :


          • Bergegoviers Bergegoviers 8 mars 2015 17:37

            @cathy30
            Certes, mais puisque le coran n’interdit pas l’islam, c’est une religion de paix et de tolérance et l’esclavage, même s’il fût pratiqué par Momo, n’a rien à voir avec cette belle religion de paix et de tolérance, de paix et de tolérance et de paix et de tolérance.

            Vous êtes donc priée de ne pas faire l’amalgame ni stigmatiser ni, surtout, faire le jeu du FN.
            Car cela encourage l’antisémitisme et nous savons tous à quoi cela mène.

          • Bergegoviers Bergegoviers 8 mars 2015 17:38

            @Bergegoviers

            lire « parce que le Coran n’interdit pas l’alcool », merci.

          • franc 4 mars 2015 09:39

            Le pape François a fait une petite révolution en demandant la reconnaissance des divorcés et des homosexuels -

            -

            On va voir ce qui s’en suivra-

            -

            « La loi a été apportée par Moïse mais c’est Jésus-Christ qui apporte la grâce et la vérité » (Evangile de St-Jean)

            -

            et même si ailleurs il est dit que Jésus est venu accomplir la loi ,mais c’est la loi d’amour établie par la vérité de la grâce en la grâce de la vérité qui prime en étant l’accomplissement de la loi par la grâce et la vérité :ce n’est pas la loi qui détermine les termes de l’amour mais c’est l’amour qui détermine les termes de la loi .L’amour transcende la loi

            -

            d’autre part la loi doit être conforme à la raison selon la doctrine catholique .Le catholicisme n’est pas une religion du Livre

            -

            « La législation humaine ne revêt le caractère de loi qu’autant qu’elle se conforme à la juste raison d’où il appert qu’elle tient sa vigueur de la loi éternelle .Mais dans la mesure où elle s’écarte de la raison ,on la déclare injuste ,elle ne vérifie pas la notion de loi ,elle est plutôt une forme de la violence . »-------------(Jean XXIII, encyclique Pacem in Terris)


            • SamAgora95 SamAgora95 4 mars 2015 09:42
              La charia désuète ? QUOI ! les lois du dieu de l’univers sont désuètes ? Mais c’est du blasphème à l’état pur ! smiley




              • Bergegoviers Bergegoviers 8 mars 2015 17:39

                @SamAgora95
                C’est même limite antisémite.


              • cathy30 cathy30 4 mars 2015 10:27

                Savez vous que votre icone est asiatique ?


                • Attilax Attilax 4 mars 2015 11:19

                  Omar Khayyam, poète et astronome perse du 12eme siècle, musulman convaincu, chantait les louanges du vin, des femmes et de l’amour. Sa vision heureuse des choses s’opposait à celle de Hassan Sabah, chef de la légendaire secte des Haschachins, des tueurs ultra-fondamentalistes (le Al Qaeda de l’époque). Il semble que ce soit le message d’Hassan Sabah qui soit passé et pas celui d’Omar Khayyam.
                  hélas.


                  • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 5 mars 2015 09:30

                    @Attilax

                    D’accord avec vous. J’ai abordé ces sujet dans :

                    23 juin 2012
                    La secte des Assassins fut créée au XIe siècle par Hassan Sabbah (1034-1124), natif de la ville de Qom (Iran). Originaire d’une famille aisée chiîte, il devient très rapidement un érudit et se convertit au Nizârisme, secte chiîte ...
                    26 sept. 2013
                    Vers l’an 1090, Hassan Al-Sabbah, un chef de secte chiite ismaélienne, les Nizârites, crée une organisation terroriste à l’échelle du Moyen Orient : les Assassins, et invente les attentats-suicides ou kamikazes. Pendant près ...

                    06 mars 2013
                    Donc, Omar Khayyâm était né en 1048 à Nichapur en Perse (actuel Iran) et était mort en 1131. Grand hédoniste dans l’âme, il critiquait la religion de son époque (déjà) et louait la liberté individuelle (quel fou, cet Omar !) ...

                  • L'enfoiré L’enfoiré 4 mars 2015 11:29

                    « Le Coran n’a jamais interdit l’alcool ou le vin. »


                    Et n’a jamais obligé de porter un voile.
                    Alors qu’est-ce qui a changé dans les mentalités ?



                    • Bastienou Carcajou 8 mars 2015 22:38

                      @L’enfoiré
                      Ben les mentalités justement.

                      Le XXIème siècle sera spirituel etc. vous connaissez la suite et vous la vivez surtout.

                      Cordialement


                    • dixneuf 4 mars 2015 12:05

                       « La charia une fabrication humaine » Oui, alors que le coran, lui, est incréé, qu’il existe de toute éternité en langue arabe, qu’il a été donné à Mahomet par l’intermédiaire de l’ange Gabriel. Le problème, c’est ou que l’ange s’est emmêlé les pinceaux ou Mahomet n’a pas retenu correctement, en tout cas c’est si peu clair que 1600 ans après on en discute encore et qu’on s’entretue. Mais pourquoi Allah reste-t-il muet, ça lui plait se bordel ? Une seule explication : le sang et les cris le font jouir.

                       :->

                      • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 5 mars 2015 09:48

                        @dixneuf

                        Tout à fait d’accord avec vous. Les livres « saints » n’ont rien de divin, mais ça, c’est une question de croyance qu’il vaut mieux laisser de côté.

                        Dans mon article, on peut commencer par dire, comme en math, supposons comme hypothèse que que le Coran soit la parole de Dieu, alors....

                        Quant aux interprétations récentes du Coran par les islamistes de toute obédience, elles sont essentiellement politiques. La religion étant l’opium du peuple : les islamistes en sont la démonstration flagrante aujourd’hui. Combattre les islamistes doit aussi inclure le combat intellectuel et démonter leurs mensonges, dont l’alcool et les houris sont des exemples.

                        Les commentaires ci-dessus qui reprochent à Agoravox de devenir un « site religieux » sont à côté de la plaque : ils n’ont pas encore compris que l’un des principaux leviers du pouvoir est la religion. C’est un levier presque aussi puissant que l’argent. Daesh et Charlie Hebdo en sont des démonstrations.

                        D’ailleurs, je me suis amusé à compter les articles qui traitent de religion sur ce site : il y en a moins de 10%. En encore , si on considère que c’est sous un angle politique qu’on parle de religion, alors on tombe à 3%.


                      • Bastienou Carcajou 8 mars 2015 22:46

                        @dixneuf

                        Je vous propose une clé qui n’ouvre pas tout mais déverrouille certaines portes.

                        Recherchez le lieux de révélations des sourates - parfois des versets - elles ont été révélées soit à La Mecque avant l’Hégire (622) soit à Yattrib (Médine) (622-632) Ces dernières prennent le pas sur les premières.

                        D’un autre côté, on s’en fout que la sharia soit désuète ou dans le vent. Regardez ce que donne la vie dans les sociétés mahométanes actuelles qui la vivent quotidiennement.

                        Prenons l’exemple de cet article. Le pinard n’est pas interdit. Soit.
                        Peut-on acheter librement du vin dans les pays shariatiques ?

                        Cordialement


                      • saintyves saintyves 16 juillet 2017 01:47

                        @Hannibal GENSERIC

                        « Les livres « saints » n’ont rien de divin » j’estime que ce ne sont pas les livres saint qui sont à incriminer mais plutôt les interprétations humaines des exégètes respectifs qui le sont à savoir la sunna pour les musulmans et le talmud pour les juifs, ces derniers ne doivent en aucun cas remplacer le livre initial qui est supposé etre la parole divine, et dont les portées humanistes tolérantes et libératrices sont presques similaires, à quelques minimes différences prés bien entendu. 

                      • Rmanal 4 mars 2015 12:22

                        L’Islam d’il y a 40 ans n’a plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui. Imaginez, l’Egypte, un des premiers pays à libérer la femme, bien avant la France pour le droit de vote par exemple. Il y a 20 ans pas beaucoup de femme n’y portait encore le voile.
                        Et puis il y a eu les frères Musulmans...

                        Tout ça pour dire, quelque soit la Religion, que cette dernière n’a toujours été qu’un prétexte pour asservir les populations.


                        • citizenzen 4 mars 2015 14:05

                          Hannibal GENSERIC raconte n’importe quoi. Cela ne remonte pas la cote de AGORA.


                          • Gnostic Gnostic 4 mars 2015 14:34



                            Hi hannibal

                             

                            If we could convince the chinese that muslims’ testicles are an aphrodisiac, they could be extinct in 10 years !

                             

                            John Fowke

                             smiley


                            • zygzornifle zygzornifle 4 mars 2015 14:51
                              « La charia est désuète » allez l’expliquer au milliard et demi de Musulmans ......

                              • zygzornifle zygzornifle 4 mars 2015 14:54

                                Bossuet (1627 – 1704) « Islam ! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. »

                                Chateaubriand (1768 – 1848) « Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »

                                 Condorcet (1743 – 1794) « La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, […] Semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire. »

                                 Arthur Schopenhauer (1788 – 1860) « Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1 200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. […] Je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »

                                 Alexis de Tocqueville (1805 – 1859) « L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cœur du côté de l’intérieur de la famille. […] J’ai beaucoup étudié le Coran […] Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman […] je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. »

                                 Alfred de Vigny (1797 – 1863) « Si l’on préfère la vie à la mort, on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent sils ne changent de culte. 

                                Mgr Louis Pavy, évêque d’Alger (1805 – 1866) « Celui qui prétend être le prophète d’Allah devrait avoir des lettres de créance, c’est-à-dire la prophétie, les miracles et l’intégrité de l’ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. »

                                 Joseph Ernest Renan (1823 – 1892) « L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »

                                 Winston Churchill (1874-1965) « L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles […] Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde. […] Si la Chrétienté n’était protégée par les bras puissants de la science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique. »

                                Heinrich Himmler, Reichführer SS (1900 – 1945) « Je n’ai rien contre l’islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille ; bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat. »

                                 Hermann Von Keyserling (1880 – 1946) « Je fus impressionné par la parenté du national-socialisme avec l’islam, et cette impression n’a fait que se préciser et s’affermir depuis. »

                                 Le grand Mufti de Jérusalem (en 1943) « Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam. »

                                André Malraux (le 3 juin 1956 , paru dans l’hebdomadaire américain Time ) « C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

                                Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. À l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam. En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile.

                                Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’État. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe.

                                Quand je dis “musulmane” je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps.

                                 Actuellement, il est trop tard !

                                Les “misérables” ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race.

                                L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution. »

                                Cet entretien est donc paru il y a près de... 60 ans. 


                                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 5 mars 2015 09:52

                                  @zygzornifle

                                  11 fév. 2015
                                  La grande question du XXIème siècle est et sera celle de l’islamophobie. L’islamophobie est en effet le mal du siècle présent, à l’image de ce que fut l’antisémitisme au cours du siècle précédent. Si la haine a changé de cible ...
                                  26 jan. 2014
                                  Comme le souligne le sociologue Frédéric Lebaron, « l’islamophobie est aujourd’hui au cœur de la concurrence entre les différentes fractions de l’UMP, et bien sûr entre l’UMP et le FN. Elle est devenue le terrain même où se ...

                                • charlie charlie 5 mars 2015 10:38

                                  @Hannibal GENSERIC

                                  «  L’islamophobie est en effet le mal du siècle présent, à l’image de ce que fut l’antisémitisme au cours du siècle précédent. »

                                  Ce parallélisme n’est pas honnête.

                                  Il y avait au 20ème siècle, mois de 15 millions de juifs, l’antisémitisme en a assassiné la moitié. Que je sache, ils vivaient pourtant pacifiquement.

                                  Aujourd’hui, il y a un milliard et demi de musulmans, croyez-vous que le monde dit « chrétien » se prépare à en assassiner un demi milliard ? 

                                  Toujours la fausse victimisation qui s’apparente au bourrage de crâne, alors qu’aujourd’hui, ce sont les islamistes qui massacrent au nom de l’islam. En France, heureusement, cette propagande éhontée ne prend plus.

                                  Dommage, l’auteur, que vos idées anti-religieuses revendiquées soient contaminées par une complaisance envers la religion qui AUJOURD’HUI massacre, torture et terrorise en son nom. 


                                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 5 mars 2015 11:01

                                  @charlie

                                  Désolé Charlie, mais je ne suis pas l’auteur de votre citation ci-dessus, elle est de Guillaume de Rouville.

                                  Aujourd’hui l’inhumanité qui habite l’Occident s’en prend aux Musulmans comme hier elle s’en prenait aux Juifs. C’est cela qu’il faut avoir le courage de dire et de dénoncer. Parce que dénoncer les puissants, ce n’est pas de la délation, mais du civisme. Pour que cesse cette infamie des temps présents et que l’esprit des Lumières reprenne le dessus sur le soleil noir de l’Occident ; pour qu’un jour il ne soit pas interdit et considéré comme criminel de tendre la main à un Musulman.

                                  Guillaume de Rouville,
                                  auteur de La Démocratie ambiguë,
                                  Éditions Cheap, juillet 2012.
                                  Source : L’idiot du village

                                  On voit bien que vous regrettez qu’il n’y ait pas une « solution finale » pour les musulmans, comme cela a été le cas pour les juifs, et dont les responsables sont des Européens.

                                  Les centaines de morts par jour dans le monde arabe vous laissent totalment indifférent, sinon jubilatoire ...C’est aussi cela l’islamophobie.


                                • charlie charlie 5 mars 2015 11:33

                                  Allons bon ! voilà que j’en appelle à la « solution finale » des musulmans… !! smiley et que je « jubile » à leur massacre (attention, monsieur ne parle pas des centaines de milliers de musulmans massacrés par les musulmans au nom de l’islam, non, ça ce sont des débats collatéraux ou des gens de peu….. Ils ne comptent pas).

                                  Un argumentaire aussi grossier ne mérite aucune réponse sérieuse. Il faut juste en pointer la bêtise ou le mensonge.


                                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 5 mars 2015 15:46

                                  @charlie

                                  qui c’est qui ment en m’accordant des citations qui ne sont pas miennes ?

                                  Quant aux insultes, arme des faibles, ce n’est pas de mon niveau.


                                • Francois 5 avril 2018 00:13

                                  @zygzornifle
                                  Pardon de réagir si tard (je viens juste de faire connaissance avec ce site), mais sinon, bravo, encore bravo ! c’est si rare aujourd’hui la Culture, heureusement qu’on peut appeler de grands esprits à la rescousse de temps en temps, en cette époque lugubre d’abétissement généralisé...mais enfin ces « grands » esprits, d’ordinaire si profonds et inspirants, sont aussi, il ne faudrait pas l’oublier, de simples hommes, donc sujets, comme le commun des mortels, comme vous, comme moi, à des crises de foie (de foi ?) quand ils ont trop bien mangé, et il n’est pas besoin d’ètre docteur en médecine pour savoir qu’une digestion difficile est souvent la cause d’idées noires, nuisibles à un jugement serein... Mais assez plaisanté...les préjugés de leur époque n’ont hélas pas épargné les plumes les plus spirituelles, et nombre d’auteurs de talent, voire de génie, navrent leur plus fervents admirateurs lorsqu’ils se font l’écho de ce qu’on appellerai aujourd’hui le racisme ambiant, ou plus simplement l’imbécile supériorité de ceux qui se croient « civilisés » sur les « sauvages » de tout poil.         Mon propos n’est pas de dénigrer « la » religion, ni de dire qu’une croyance est intrinsèquement « meilleure » qu’une autre, mais quand je lis les propos du vénérable évèque d’Alger, pour ne citer que lui, je n’y vois que la preuve d’un triste aveuglement, car s’il est sans doute exact que Mahomet etait un chef de guerre et qu’il se servit quelquefois de méthodes quelque peu « musclées » pour convertir les récalcitrants à sa nouvelle religion (et encore les documents historiques sur cette période sont plutot rares, on a le plus souvent affaire à des écrits largement plus tardifs, disons d’un ou deux siècles,qui laissent, selon certains auteurs, mème planer un doute sur l’authenticité historique du personnage....tiens, tiens, un peu comme dans le cas de Jésus de Nazareth, n’est il pas vrai ? et bien que, selon Wikipédia, ce soit une thèse, parait il, généralement abandonnée par tous les « experts » actuels, je ne saurais trop conseiller de lire l’intéressante thèse de Salomon Reinach à ce sujet dans Orpheus, Histoire générale des religions, bien que ses vues, touchant la religion Indienne semblent, disons...discutables, mais, comme nous l’avons dit tout à l’heure, personne n’est parfait, n’est il pas vrai) et donc si l’on veut bien excuser cette parenthèse un peu longue, les chrétiens, de leur coté, n’y sont souvent pas allé de main morte quand il s’est agi de convertir leurs semblables à la « vraie » foi (buchers, croisades, guerres de religion et j’en passe...) la religion de l’amour du prochain a fait couler des ruisseaux de sang en son temps, plus que toute autre me semble t il, communisme compris, et s’il faut en croire Notre Seigneur lui mème : Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?
                                  (Matthieu 7:16) alors, faut il jeter le bébé avec l’eau du bain, et décréter toute croyance, quelle qu’elle soit, absurde et dangereuse, ou simplement se rendre compte que partout ou il y a des hommes, croyants ou pas, il y a de l’amour, de la compassion, mais aussi, hélas que la bétise, la peur, le conformisme et l’avidité de pouvoir peuvent transformer d’une manière cauchemardesque ce qui était fait pour libérer l’ètre humain en son contraire absolu, un instrument de terreur et de ténèbres. Que la Lumière soit !


                                • colere48 colere48 5 mars 2015 10:14

                                  Salim Mansour professeur de science politique à l’Université Western, Canada

                                  Salim Mansour : « Nous musulmans, sommes la source de notre propre misère »

                                  « Nous avons hérité d’une culture du déni, du refus trop fréquent de reconnaître notre propre responsabilité dans le malaise généralisé qui laisse la plupart des pays arabo-musulmans dans un état de délabrement économique, politique et social.

                                  Les rapports sur les pays arabes sont un triste catalogue de tyrannies bien ancrées, d’économies en déroute, de richesses dilapidées, d’oppression des femmes, de persécution des minorités et de violence endémique.

                                  Au lieu de reconnaître la réalité du monde arabo-musulman comme une civilisation brisée, nous les musulmans avons tendance à nous complaire à blâmer les autres pour nos maux, faisant dévier nos responsabilités pour les échecs qui sont devenus des lieux de reproduction de la violence et du terrorisme.

                                  Beaucoup de nos intellectuels dans la vie publique et de nos dirigeants religieux dans les mosquées sont des adeptes du double langage, ils disent des choses en anglais ou en français, puis le contraire en arabe, en ourdou ou en farsi.

                                  Nous avons fait de l’hypocrisie un art, et avons tissé un écran de mensonges pour nous-mêmes qui nous rend aveugles à la réalité du monde qui nous entoure.

                                  Nous bouillons de colère et de ressentiment contre l’Occident, alors même que nous avons prospéré dans la liberté et la sécurité des démocraties occidentales.

                                  Nous avons inculqué à nos enfants une fausse fierté, et leur avons donné un sens de l’histoire qui s’écroule sous l’œil de la critique minutieuse. Nous leur avons transmis le fardeau de loyautés conflictuelles – et maintenant certains d’entre eux sont devenus nos cauchemars.

                                  Nous prêchons la tolérance, mais nous sommes intolérants. Nous exigeons l’inclusion, mais nous pratiquons la ségrégation des sexes, l’exclusion des minorités et de ceux avec lesquels nous sommes en désaccord. »


                                  • charlie charlie 5 mars 2015 10:42

                                    @colere48

                                    Que voilà une analyse lucide d’une personne qui sait de quoi elle parle : elle est au coeur du système totalitaire et historique de l’islamisme et en appelle à la clairvoyance dont tant de « démocrates » paraissent dépourvus !
                                    Ecoutons ces voix !

                                  • Hermes Hermes 5 mars 2015 13:29

                                    @charlie

                                    Bonjour,

                                     Cet homme a l’air bien conscient d’une chose essentielle effectivement : quand on tient autrui responsable de sa propre misère morale, c’est simplement qu’on vit dans une grande contradiction interne, et que de prendre ce parti est le symptôme d’une grande malhonnêteté vis-à-vis de soi-même. A l’échelle de peuples ou de nations, cela enfante des régimes monstrueux.

                                     Plus on se réveille, plus on sait qu’on est seul responsable de la façon dont on traverse la vie (qu’elle soit démarrée sur une base pauvre ou riche, cultivée et éduquée ou non).

                                     Ce qu’il dit sur l’Islam est toutefois valable pour toutes les prises de positions qui désignent dans un autre (pays, parti, religion, ethnie, ....etc.) la cause de nos problèmes. Dans le contexte de guerre exportée que nous vivons, et compte tenu du haut niveau de propagande qui nous entoure, une grande présence à soi-même est indispensable pour ne pas tomber dans un déni de réalité.

                                     Les monstres ne naissent pas spontanément, car l’homme aura plutot envie de vivre une vie tranquille et heureuse si toutefois on lui en laisse l’opportunité. Il faut d’autres monstres pour enfanter les monstres. Sommes nous prêts à regarder vraiment ce qui nous entoure à la manière de cet homme là ? Et suffisamment forts pour ne pas en perdre la raison et générer un autre type de violence monstrueuse ?

                                     Sur le plan individuel la seule clé universelle est l’attention au moment présent, car elle permet d’accéder à la connaissance de soi qui est un préalable indispensable à la levée des voiles qui sont devant nos yeux.

                                     Sur le plan social, l’éradication des inégalités monstrueuses est un préalable indispensable, car la misère engendre la peur et la violence....

                                     L’un ne va pas sans l’autre puisque ce sont deux préalables. smiley

                                     Sortir du rêve c’est nécessairement sorir de la dépendance à la consommation, et sortir de l’avidité et de l’orgueil c’est nécessairement commencer à se réveiller, et à dépasser la peur qui les sous-tend. Mais leur pouvoir est immense, et sans attention, difficile de voir l’étendue de cette emprise !

                                     Pourtant, l’attention,qui ne donnera rien de plus que ce qui est délà là, est la chose la plus simple du monde.

                                    Bonne fin de journée.


                                  • chitine chitine 5 mars 2015 15:08

                                    @Hermes
                                    " Plus on se réveille, plus on sait qu’on est seul responsable de la façon dont on traverse la vie (qu’elle soit démarrée sur une base pauvre ou riche, cultivée et éduquée ou non).« 
                                    .
                                     »Il faut d’autres monstres pour enfanter les monstres. « 
                                    .
                                     »Sur le plan social, l’éradication des inégalités monstrueuses est un préalable indispensable, car la misère engendre la peur et la violence...."
                                    .
                                    Comment concilies-tu ces trois points de vue pour qu’ils fonctionnent ensemble sans que le second et le dernier ne contredisent le premier ?


                                  • Hermes Hermes 5 mars 2015 18:44

                                    @chitine

                                    Ta question est très pertinente et la réponse (sur le plan intellectuel puisque c’est le seul plan possible ici) n’est pas simple. Des tomes entiers n’y suffiraient pas.

                                    Ces points de vue ne sont pas conciliables : il y a des constats de différents ordres. On peut considérer les deux derniers points effectivement comme des justifications qui pourraient écarter le premier ou le premier comme une raison pour ne pas s’occuper des deux derniers.

                                    Faire ou ne pas faire, c’est exactement la tirade « to be or not to be » du célèbre William smiley

                                    Se poser la question nous divise intérieurement de façon absurde : suis-je un « zéro » ou suis-je « tout-puissant »’ ? C’est fondamental de le constater. Et notre vie se cristallise autour de considérations morales insolubles. En contrepartie, Il y a notre potentialité à Etre le plus complètement possible qui peut se développer progressivement, et l’action n’est que l’expression de la compréhension qui l’accompagne. Chacun trouvera l’action juste qui lui correspond là ou il est.

                                    Les deux derniers points nous rappellent (si c’est nécessaire) le côté incontournable du premier, car sans lui nous devenons vite des acteurs du théatre global de bruit et de fureur ! Un tout petit peu de présence suffit a toucher du doigt notre part de responsabilité quotidienne.

                                    Etre n’est pas une idée, et aucun texte ne peut l’expliquer (« il y en a qui ont essayé » dit le fameux sketche). Sentir que l’on respire permet bien souvent d’augmenter instantanément sa qualité de présence, alors que tenter de concilier deux arguments des moments différents d’un commentaire peut nous jeter dans les abîmes smiley

                                    Bonne soirée.


                                  • smilodon smilodon 5 mars 2015 21:14

                                    @ l’auteur : Je vais certainement écrire une bêtise ou un « non-sens », mais pourquoi ne pas expliquer un jour aux musulmans ce que dit le coran !.... Parce que moi, pour tout vous dire, ce que dit ou veut dire le coran, je m’en bats l’oeil !..... Déjà que je me le bats de la même manière pour ce que veut dire la bible ou le talmud !.... Dans un autre temps, mais sur ce sol, « jadis » comme on disait déjà quand j’étais môme, (du moins ici), j’entendais « le linge sale se lave en famille » !... Pas bête comme « idée » au départ, non ??... Pourquoi les musulmans, « chiites », « sunnites », « druzes », etc.. ne feraient pas ça ???...Qu’ils se réunissent tous ensemble, se mettent d’accord sur les pages à garder et celles à déchirer, et après qu’ils nous disent !.... On a hâte de savoir !..... J’suis un français de 58 piges. Autant que je me souvienne, à l’école on m’a appris les « gaulois et les romains », Charles Martel, l’esclavage, les rois, Napoléon, les communistes, les nazis, les guerres en général, (même celle entre catho et protestants), la morale, la grammaire, etc.... (dans le désordre, et non exhaustif)....Bref, pour ce « problème » (celui du « coran »), j’ai pas les « bases » !.... Le temps passe vite, et le monde aussi !.... J’apprends sur le tard !... Presque je découvre !....Mais de là à me sentir concerné par le voile ou la polygamie ??.. La charia ou la viande hallal ???.. Désolé, mais je crois que c’est trop tard !......... Moi c’est plutôt foie gras et magret !... Côtes de porc et jambon de bayonne, rouge qui tâche et omelettes aux lardons !... « Bals à papa » et filles en mini-jupes !... Désolé ! Si je me sentais morveux je me moucherai !... Mais là, non !.....Je dois être « réac » ou « de souche » !.... Pas grave !... Mais « que chacun balaie devant sa porte » !...Et les vaches seront bien gardées..........Et je vois vraiment pas pourquoi ce serait à moi de me sentir honteux des problèmes des autres !... Sans vouloir offenser personne !... Adishatz.


                                    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 8 mars 2015 15:40

                                      @smilodon

                                      C’est vrai que les chrétiens, cathos, orthodoxes, baptistes, évangelistes, etc... ont montré l’exemple, et continuent à le montrer...

                                      Mais mon propos n’a rien d’une invite aux musulmans et aux non musulmans de croire ou de ne pas croire. Mon seul but, avec cet article, c’est de montrer la bêtise humaine et le mensonge érigé en religion.

                                      Voilà des milliards de gens qui croient aux mensonges alors qu’ils n’avaient qu’à lire leur livre sacré pour y voir « la vérité » sur ce point particulier de l’interdiction du vin.

                                      Le même phénomène se passe en politique.

                                      C’est l’une des méthodes de manipulation des masses.

                                      Prenez n’importe quel « livre sacré » et vous trouverez les mêmes comportements.

                                      Je ne défends ni ne dénigre la religion musulmane, car cela ne m’intéresse guère. Idem pour les autres religions.

                                      J’ai écrit d’autres articles concernant la religion juive ou chrétienne, rien que pour montrer le gap entre les « écrits sacrés » et les croyances pratiquées.


                                    • smilodon smilodon 6 mars 2015 14:52

                                      @ l’auteur : «  »L’islam« c’est »l’islamisme« au »repos« , et »l’islamisme« , c’est »l’islam« en »action"  !....................(Ferhat Mehenni)........(Il semble savoir de quoi il parle, cet homme-là !..).... Plus que moi en tous cas !.....Adishatz.


                                      • smilodon smilodon 6 mars 2015 15:55

                                        @ l’auteur : Vu que « l’islam » aura commencé dans le désert, qu’il interdise le vin (ou tout alcool), semble assez logique !... Y’a peu de vignes sur les dunes !.... Le raisin demande un sol différent !... Même les cochons n’auraient jamais survécu dans ces contrées !... Raison pour laquelle... !!..... Et si le lait est imbuvable pour 70 % du monde, y’a aussi une raison !..... Dommage que tant d’idées reçues fassent « loi » !..... Y’a tant de choses « réelles » qu’on ne sait pas, et qu’on apprendra jamais grâce à la télé !.... Dommage !.......Adishatz.


                                        • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 8 mars 2015 15:27

                                          @smilodon

                                          La Mecque était un centre commercial, qui ne vivait que du commerce : elle était sur l’une des « routes de l’encens », comme Petra plus au nord. Les commerçant venant du Nord (Syrie, Palestine, Irak...) apportaient, entre autres, du vin. D’ailleurs, à l’avènement de l’islam, une partie des mecquois étaient chrétiens.

                                          Par ailleurs, dans les oasis, on obtient de l’excellente vigne.

                                          Quant aux cochons, on ne devait pas en voir beaucoup, ni en manger.


                                        • smilodon smilodon 6 mars 2015 15:58

                                          .. Je parlais du « lait de vache » !... C’est moins vrai pour celui de chèvres ou de brebis !... Mais le seul « animal » qui boit du lait d’une autre espèce, même adulte, ça reste « l’homme » !... Quand ses gênes le lui permettent !..... Adishatz.


                                          • gerard5567 8 mars 2015 13:31

                                            Excellent article ; J’ai pris beaucoup de plaisir. J’ai lu récemment une théorie selon laquelle l’Islam procèderait d’une secte dite des Judéo-Nazaréens. 


                                            • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 8 mars 2015 15:46

                                              @gerard5567

                                              Possible.D’ailleurs le coran a été écrit par des prêtres chrétiens, car ils étaient les seuls à savoir écrire l’arabe ! Il est plus que probable qu’ils aient rajouté quelques versets par-ci par là pour mieux christianiser le Coran !

                                              D’ailleurs certains versets ne deviennent compréhensibles que si on maîtrise l’araméen, langue du Christ. voir par exemple ::

                                              Des Houris et des Hommes

                                            • Facochon Facochon 8 mars 2015 13:33

                                              @l’auteur
                                              Le coran dans ses ecrits (différentes versions«  » se réfère très souvent à la Charia. La Charia est le systeme juridique qui transforme la religion Coranique en systeme politique autonome. L’objectif comme pour le judaïsme qui intègre aussi un systeme juridique (Talmud) est une tentative d’interdiction à l’émergence d’un mouvement contradictoire (blasphème, hérésie, apostasie). Il est aussi un excellent outil de contrôle social (stabilité du systeme) pour assurer sa pérennité.


                                              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 8 mars 2015 15:50

                                                @Facochon

                                                Non.

                                                La charia est postérieure de plus de cent ans au Coran ! La charia a été écrite par des cheikhs, qui rassemblaient tout ce qu’ils pouvaient sur la conduite du prophète pour en fair un « guide » islamique.

                                                Voir par ex :

                                                Qu’est-ce que la Charia ? Quelles sont ses origines


                                              • Facochon Facochon 8 mars 2015 16:03

                                                @Hannibal GENSERIC
                                                Vous confirmez ce que j’ai écrit, mais vous avez comme beaucoup d’autres une lecture partisane, ce qui voile toute objectivité de vos propos.
                                                La charia est bien le systeme juridique de l’Islam qui l’utilise comme référence, et cela ne veut pas dire que le Coran est plus ancien que le code de la Charia !


                                              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 9 mars 2015 06:47

                                                @Facochon

                                                Désolé de vous contredire.

                                                La charia n’est apparue que très tardivement par rapport au Coran. Elle est basée sur le Coran, sur la conduite du Prophète, et sur d’autres sources, toutes postérieures à la mort du prophète.

                                                Voici ce que dit Wikipédia, par ex. http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia

                                                Les décrets de la charia ont été inventés au IXe siècle, soit deux siècles après la mort du prophète au cours du califat abbasside. La loi sur l’apostasie, par exemple, fut formulée pour décourager toute révolte contre l’État islamique en place[réf. nécessaire]. Selon Pierre Lory, directeur à l’EPHE : « Le terme précis de charia n’apparaît d’ailleurs qu’une seule fois dans le texte coranique : "Nous t’avons mis sur une voie (sharî‘a) selon un ordre ; suis-la, et ne suis pas les passions désordonnées de ceux qui ne savent pas" (XLV, 18) ». Le Docteur Sheikh Tahar Mahdi, imam de la grande mosquée de Cergy, dit de même « Dans tout le coran qui compte 6 236 versets et 77 439 mots, le mot charia n’est mentionné qu’une seule fois dans un seul verset (l’Agenouillée 45/18)5. »

                                                Je n’ai aucun intérêt ni intention à travestir ce que disent les historiens de l’Islam.


                                              • Hijack Hijack 8 mars 2015 13:48

                                                Contrairement à ce que je lis dans les commentaires, il n’y a qu’un seul Coran, mais différentes compréhensions ... normal, vu la profondeur des textes.

                                                Pour l’alcool, je dirai que vu l’état des arabes à l’époque, où la guerre et l’alcool faisaient partie de leur passe temps favori, un avertissement religieux n’était pas un mal ... imaginons un instant, si en plus, dans l’état où se trouvent les pays arabo/musulmans, si en plus il y avait l’alcool, consommé de manière bien plus hard que les non arabes. A mon sens, nulle interdiction, tout comme le tabac, mais une dissuasion.


                                                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 8 mars 2015 15:54

                                                  @Hijack

                                                  Les djihadistes se dopent maintenant au Captagon, c’est beaucoup plus méchant que le vin ! C’est une drogue dure fabriquée par la CIA pour les besoins de la Cause.

                                                  17 avr. 2014
                                                  Ces djihadistes de Syrie et d’Irak sont drogués au Captagon. Ce ʺFénétylline chlorhydrateʺ est une amphétamine qui suscite l’euphorie et insensibilise à la douleur. Mêlé à d’autres drogues, comme du haschich, il constitue ...
                                                  24 déc. 2014
                                                  Le quotidien Il Giornale publie un article de Gianni Michalessina qui raconte que le premier Captagon fut utilisé au Caire. La « mixture de l’horreur » s’est répandue avec le « printemps arabe » comme l’élixir d’endurance et ...

                                                • Hijack Hijack 8 mars 2015 17:13

                                                  @Hannibal GENSERIC

                                                  Oui tout à fait, j’en ai souvent parlé, même si je ne me souviens pas du nom ...
                                                  il est évident que les soi disant djihadistes n’agissent que sous drogues hards ...
                                                  Par exemple, d’après les témoignages des soldats syriens (de l’armée légitime) ... lorsqu’ils attrapent ces terroristes, au début disent ne pas avoir peur de la mort ni rien, se montrant encore plus enragés ... mais après quelques heures ou jours en cellule, se mettent à chialer leur maman, d’autres demandent pardon. De plus, certaines horreurs n’ont pu être commises par des gens en bon état normal. Pour ceux-là, l’alcool, c’est du p’tit lait.


                                                • L'enfoiré L’enfoiré 8 mars 2015 20:20

                                                  @Hannibal GENSERIC,

                                                  Une question me vient que je vous poserai : est-ce toutes les religions ne sont pas obsolètes ? 

                                                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 9 mars 2015 06:41

                                                  @L’enfoiré

                                                  D’accord avec vous, tout à fait obsolètes. Mais l’humanité est faite qu’elle a toujours besoin de croire à des phénomènes ...extraordinaires et incompréhensibles.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès