• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réplique cinglante de Bayrou contre Sarkozy

Réplique cinglante de Bayrou contre Sarkozy

Répondant aux attaques répétées, dont il est la cible de la part de Sarkozy, François Bayrou a publié un texte d’une rare sévérité, à l’encontre de l’ex-président de la République. « Qui sait où nous en serions arrivés si une réélection-surprise avait livré le pays à l’ivresse d’un succès construit sur tant de dérives ».

François Bayrou est régulièrement attaqué par Sarkozy, en termes peu amènes, depuis quelques semaines, à cause de son soutien à Alain Jupé. Il l’a notamment été à Marseille, récemment, au cours d’une réunion où les fanatiques sarkozystes, chauffés à blanc par leur chef, ont scandé « Bayrou saloperie ».

En réponse, le président du Modem a publié une philippique, sur sa page Facebook : « UN AFFRONTEMENT FONDATEUR », contre celui qu’il accuse de diviser les Français, justifiant son vote de 2012 en faveur de François Hollande, et son vote blanc en 2007.

 

Sarkozy demeure un danger

 « Nous n’avons rien oublié de la gravité des raisons qui nous ont convaincus à l’époque : les atteintes graves et répétées aux principes de notre vie en commun, les abus de pouvoir et l’orientation de la campagne entièrement conduite pour opposer les Français entre eux. Ces raisons étaient impérieuses. Elles reposaient toutes non pas sur des a priori, mais sur des faits indiscutables et désormais prouvés. Elles faisaient craindre pour l’intégrité de notre pays, pour l’image de nos institutions, pour notre démocratie. Elles étaient fondées : qui sait où nous en serions arrivés si une réélection-surprise avait livré le pays à l’ivresse d’un succès construit sur tant de dérives ?

Ce qu’il y a de fascinant aujourd’hui, c’est que ces traits de caractère, ces pratiques, tous les concurrents de la primaire les dénoncent aujourd’hui, peu ou prou, chacun à leur manière, mais à l’unisson, eux qui ont vu de près l’ambiance et la manière de ces cinq années de pouvoir. Ce qui devrait faire réfléchir y compris les esprits partisans. »

Se disant frappé par l’obsession de Sarkozy à son endroit, Bayrou l’explique par le fait qu’il est un candidat en perdition, s’étonnant que quelqu’un, qui aspire à redevenir président de la République, puisse avoir un tel comportement :

« Comment peut-il en arriver à cette violence de chaque minute, lâchant des insultes avec un mépris affiché, crachant sur ceux qui ne votent pas pour lui, n’hésitant pas à leur enjoindre sans crainte du ridicule de « se taire ».

Pour Sarkozy la fin justifie les moyens :

« Pour moi, je crois que les moyens utilisés, quand ils sont bas, contaminent le but qu’on prétend atteindre. Pour lui, le pouvoir est une domination, et la conquête des électeurs se paie par l’hystérie… C’est exactement le contraire de ce que je pense. »

 

Sarkozy ne pense qu’à diviser les Français

Dénonçant « l’excitation du sectarisme et de l’intolérance », il s’affronte avec Sarkozy sur la conception même d’un chef d’État en qui, lui, le centriste, voit un chef de famille :

 « Les chefs de famille, au masculin comme au féminin, ont souvent à prendre des décisions rudes, sans se laisser détourner de leur devoir, des décisions franches, sans se laisser impressionner par des résistances infondées. 
Mais il est une chose que chef de famille on n’a pas le droit de faire, c’est d’asseoir son pouvoir sur la division de la famille, de la susciter et de l’entretenir, de monter le frère contre le frère, les proches les uns contre les autres. »

Pour François Bayrou, Nicolas Sarkozy a constamment fait flamber la division dans son pays pour gagner des voix :

« Faire de la division du pays le principe de l’action présidentielle, c’est manquer à la mission première qui est d’assurer la concorde civile, de rassembler les forces et de les ordonner pour faire face aux tempêtes. L’écriture le dit depuis la nuit des temps : « toute demeure divisée contre elle-même périra ». 
C’est pourquoi, pour moi, un président qui n’est pas un rassembleur n’est pas un président. »

Pour le maire de Pau, Sarkozy veut affirmer son pouvoir contre tous ceux qui ne pensent pas comme lui :

« Qui peut prétendre que ce soit par le sectarisme, appuyé sur un parti politique agressif à l’égard de tout ce qui n’est pas strictement aligné sur ses ukases, donc par définition minoritaire, qu’un exécutif, quel qu’il soit, redressera le pays ? »

 

Sarkozy n’a jamais approché le peuple

La cinglante répartie du président du Modem se termine par une interpellation à propos d’un peuple frustré au nom duquel Sarkozy prétend s’exprimer. Bayrou voit, en réalité, dans cette façon de se substituer à lui, un profond mépris du peuple : 

« Il y a une idée péjorative, une condescendance, une mésestime consciente ou inconsciente, pour le peuple considéré comme une troupe qu’il convient de mener par les plus bas des sentiments, ceux du rejet et de l’insulte, du fanatisme et de l’aboiement contre les boucs émissaires.

J’affirme au contraire que ce peuple que Sarkozy n’a jamais approché, au milieu duquel il n’a jamais vécu, avec lequel il n’a jamais passé ni une semaine, ni un jour sans caméras, ni en une ferme, ni en un quartier ouvrier, ni en une famille d’enseignants, ni chez des artisans, le peuple chez nous, qui y sommes nés, qui y avons grandi et travaillé, le peuple n’est pas ce qu’il veut en faire. Le peuple, contrairement à ce qu’il croit, n’est pas une masse qu’il convient de fouetter de passions et de prendre par le bas, par les instincts, par les mots qu’on jette avec un rictus, par l’excitation contre les boucs émissaires que l’on livre l’un après l’autre en pâture. C’est le contraire. »
 

Si d’aventure Sarkozy sortait vainqueur de la primaire à droite (ce qu’à Dieu ne plaise), l’affrontement avec Bayrou deviendrait inévitable. Impitoyable, tant la haine du riche de Neuilly contre le Béarnais est perceptible à chacune de ses sorties.

Ce serait en tout cas une réelle chance pour Bayrou d’accéder au second tour de la présidentielle, tant le ressentiment contre le mis en examen est fort en France.

 

Verdi

Lundi 31 octobre 2016

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 31 octobre 2016 16:58

    Bonjour, Verdi

    Le moins que l’on puisse dire est que Sarkozy a bien cherché le missile qui vient de s’abattre sur son bunker. Un missile d’autant plus redoutable que Bayrou n’a énoncé que des vérités dans cette philippique.

    Nul doute en effet que si, par malheur, Sarkozy sortait vainqueur de la primaire, il trouverait sur sa route un Bayrou plus déterminé et plus incisif que jamais, et sans doute débarrassé dans le combat électoral de ce ton de prêcheur qui a probablement contribué à limiter ses ambitions.


    • Verdi Verdi 31 octobre 2016 17:11

      @Fergus

      Bonsoir Fergus,

      Je dois avouer avoir été (positivement) surpris par le ton de Bayrou et ses propos sans ménagement. Il sort de ses gonds, tant mieux. D’une certaine façon, c’est un soulagement de le savoir prêt à reprendre le flambeau, pour barrer la route au fou. 
      Souhaitons, comme vous le dites, qu’il trouve la bonne percussion s’il doit affronter Sarkozy au premier tour. Je pense que si cela arrive, il sera en capacité de fédérer assez largement autour de lui. 


    • Cadoudal Cadoudal 1er novembre 2016 21:25

      @Verdi
      D’après Houellebeck, Bayrou se réserve pour 2022, pas la peine qu’il s’échine avant son heure, tout est déjà plié...

      Juppé, Sarkozy ou n’importe quel autre de la clique républicaine feront très bien le boulot d’ici là : Vider des camps, remplir des camps, inaugurer des mosquées, remplacer les camions de pompiers caillassés par la racaille, ficher les de souche, verser une petite larme après les attentats, etc, etc...

      Pas besoin de fédérer grand chose pour appliquer ce programme, tout le monde est d’accord, si c’est juste une querelle personnelle qui vous oppose à Sarkozy, sachez raison garder, un peu de patience Verdi, vous l’aurez votre place auprès de l’émir et tout le pognon Qatari va avec...


    • Osis Osis 2 novembre 2016 06:31

      @Verdi

      Ce qui surprend, c’est l’intelligence et la clarté du propos.
      C’est assez inhabituel chez le « Béarnais ».
      Gageons qu’il a changé de « nègre » pour écrire ses discours.

      Cela dit, il tire sur une ambulance en panne.
      Il n’est pas besoin de forcer le trait pour ridiculiser le beauf à gourmette de Neuilly.


    • Verdi Verdi 2 novembre 2016 06:44

      @Osis

      Il a en effet « viriliser » ou muscler son verbe ! Tant mieux dans ce contexte particulier. Je ne suis pas certain, en revanche, qu’il ait besoin d’un nègre, contrairement au fou sur talonnettes. 
      Rien n’est plus dangereux qu’un animal blessé... 

    • Verdi Verdi 2 novembre 2016 06:47

      @Verdi

      « virilisé » ou musclé ! 

    • Verdi Verdi 2 novembre 2016 06:49

      @Verdi

      « virilisé » ou musclé

    • Cadoudal Cadoudal 2 novembre 2016 12:09

      @Verdi
      Pas très politiquement correct de de se réjouir de la virilisation du discours du bègue...

      Ça frôle la correctionnelle Verdi d’oser prétendre que la virilité puisse être une bonne chose, amalgame intolérable et discriminant envers la gente féminine, transgenre, lgbtiste...

      Pour un centriste rassembleur, c’est bien mal parti...


    • oncle archibald 31 octobre 2016 17:11

      Il est clair désormais que Sarkozy ne peut pas être le prochain président de la république.

      Si par chance, ou plutôt par malchance, il arrivait à sortir en tête de la primaire de la droite Bayrou se présenterait comme il l’a toujours dit face à lui au premier tour de la Présidentielle.

      Au contraire de l’auteur je ne vois aucune chance à Bayrou pour une victoire finale dans cette compétition, mais il récolterait suffisamment de voix de la droite modérée et du centre au premier tour pour empêcher Sarkozy d’accéder au deuxième tour.

      Il faudra que nos « ex » se fassent une raison : en 2017 le peuple ne voudra pas renvoyer à l’Elysée pour cinq ans avec l’un des deux duettistes de 2012.


      • Verdi Verdi 31 octobre 2016 17:17

        @oncle archibald

        Je n’ai pas dit que Bayrou gagnerait l’élection présidentielle. Je dis qu’il peut barrer la route à Sarkozy au premier tour. Ce qui serait déjà un très bon résultat. 

      • oncle archibald 31 octobre 2016 18:41

        @Verdi : j’ai bien lu « Ce serait en tout cas une réelle chance pour Bayrou d’accéder au second tour de la présidentielle » ....

        Si comme à peu près tout le monde à ce jour on prévoit que Madame Le Pen sera quoi qu’il en soit au second tour et que celui qui sera en face d’elle sera le prochain président de la république ... il me semble bien que ... Simple remarque.

        Quoi qu’il en soit tout le monde fonce à fond pour ce premier tour qui, en principe, désignera le prochain président pour les raisons exposées plus haut. Et finalement plus les partants seront nombreux plus il sera difficile de prévoir qui sera aux cotés de Mme Le Pen pour la finale.

        Et dans cette ambiance un peu folle pourquoi pas Bayrou contre Marine et donc, en principe, Bayrou Président. Moi je l’aime bien Bayrou, mais je ne lui voit pas les épaules assez larges pour faire un bon président, et en plus après tous ses échecs et ses maladresses, je pense qu’il n’y croit plus lui même, qu’il n’y aspire plus vraiment.


      • Osis Osis 2 novembre 2016 12:49

        @Verdi

        Je n’ai pas dit que Bayrou gagnerait l’élection présidentielle. Je dis qu’il peut barrer la route à Sarkozy au premier tour. Ce qui serait déjà un très bon résultat.

        Et vous avez totalement raison...

        Beaucoup voteraient pour un clone de Hollande simplement pour échapper au beauf à gourmette.
        Et, effectivement, on peut, légitimement, se poser la question de ce choix cornélien :
        Rire ou pleurer ?


      • Rincevent Rincevent 31 octobre 2016 17:12

        Allez, un peu de gaité dans ce monde triste : savez-vous comment on appelle quelqu’un qui bouffe du Sarko tous les jours ? Je vous laisse un peu de temps pour trouver…


        • Leonard Leonard 31 octobre 2016 17:33

          @Rincevent

          Un mange merde...

        • Rincevent Rincevent 31 octobre 2016 17:41

          @Leonard

          Nan, cherchez encore...


        • Fergus Fergus 31 octobre 2016 17:56

          Bonsoir, Rincevent

          Un « sarkophage », of course !


        • Rincevent Rincevent 31 octobre 2016 18:32

          @Fergus

          Bonsoir Fergus.

          Bravo ! Je n’en attendais pas moins de vous.


        • Fergus Fergus 31 octobre 2016 18:57

          @ Rincevent

          Sarkozy, on aimerait le voir transformé en dinosaure de la politique. Précisément, comment se comme ce prédateur carnassier du jurassique, lointain ancêtre de notre agité de Neuilly ?


        • Rincevent Rincevent 1er novembre 2016 00:54

          @Fergus

          Au Jurassique, on a le choix : Ceratosaurus, Megalosaurus, Allosaurus, tous plus mignons les uns que les autres. Mégalo, ce serait bien pour ce personnage…



        • Fergus Fergus 1er novembre 2016 09:20

          Bonjour,  Rincevent

          Bien trouvé ! Mais je pensais au « sarcosaure », un prédécesseur du tyrannosaure en version... naine.

          @ Verdi

          Désolé pour ces digressions. Bonne journée !



        • Verdi Verdi 1er novembre 2016 09:30

          @Fergus


           smiley Entre dinosaures, pas de souci ! Bonne journée !

        • Piere CHALORY Piere CHALORY 1er novembre 2016 12:48

          @Verdi


          Salut,

          Plus qu’à un dinosaure, je trouve que Bayrou ressemble à un veau ; un vosaure ou un truc comme ça, enfin, quelque chose qui regarde passe les trains.

          Bon appétit à tous

        • PARISBPE 31 octobre 2016 17:27

          Sarkozy a un abcès qui le démange : Bayrou. Il ne peut pas s’empêcher de se gratter, il pense que ça le soulage, alors que ça ne fait qu’augmenter les démangeaisons !


          Il faut toujours se méfier des bègues : quand ils s’énervent, ils deviennent excellents (voir « le discours d’un roi », même si Bayrou n’a rien d’un roi et n’existe même plus politiquement).

          A présent, deux solutions :
          • Sarkozy remporte les primaires, et alors Bayrou se présente et ils auront l’occasion de nous livrer un combat de coqs grandioses
          • Sarkozy est battu, et la droite pourra enfin bâtir un projet solide sans être polluée par les outrances et foucades d’un ex-président dans le déni le plus total. Votez Fillon pour mettre fin à ce sketch.


          • Clofab Clofab 31 octobre 2016 18:14

            Et tous ces comiques troupiers apporteront quoi à la France ?


            Vous savez très bien que toute cette pseudo agitation UMPS n’est qu’une MASCARADE.

            Tous les mêmes ! Eurobéats, Atlantistes, Mondialistes, larbins des USraèl, petits capos de l’Empire !

            Arrêtez de faire semblant de vous masturber le cerveau ! Vous êtes tous pathétiques ! Pauvre France. 

            • Dom66 Dom66 31 octobre 2016 18:34

              @Clofab
              + 10000 pour moi, c’est exactement ça hélas....oui pauvre France qui va bientôt veauter
               


            • Odin Odin 31 octobre 2016 20:01

              @Clofab

              Vous avez raison, cette querelle n’est qu’un simple numéro de duettiste, les deux sont européistes, dont le principal objectif est de faire porter le débat sur des futilités et de faire oublier aux français les enjeux majeurs de la prochaine élections : l’U.E., l’€ et lOTAN. Veut-on continuer dans ce monde unipolaire (avec = PS-UDI-LR), dominé par qui vous savez, ou se diriger vers un monde multipolaire en retrouvant notre souveraineté nationale, là est le véritable débat qu’ils devraient nous proposer. Pauvre France en effet. 


            • placide21 1er novembre 2016 09:04

              @Clofab
              Ce spectacle a pour but de nous fasciner , nous divertir (diversion) afin de nous maintenir en somnolence : Debout ! c’est le moment de se réveiller et d’agir .


            • mmbbb 1er novembre 2016 10:17

              @Clofab tres belle opportunite pour les medias et les politologues Il suffit de regarder 5 minutes de l ’emission de ces dans l air ou ces doctes politologues parlent avec gravite de la stategie des un et des autres . Que feraient ils ces personnes sans la politique, ils prendraient du tranxene afin de combler ce vide. je vous trouve tout de meme ingrat Alain Minc nous chantait la mondialisation heureuse et Alain Juppe est le chantre de l identite heureuse. Je baigne dans le bonheur comme tant de francaise et de francais


            • fred.foyn 31 octobre 2016 20:43

              Combat dans un verre d’eau de deux lavettes de la politique Française...pathétique !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 octobre 2016 20:52

                Combat de dinosaures dans un tunnel ... Les Français ne veulent plus de ces dinosaures, qu’ils se trimballent depuis 40 ans !


                Mais à quoi s’occupent nos médias presstitués ? A parler des dinosaures.... . Ils les ressortent de la naphtaline comme s’il n’y avait rien de mieux en magasin...

                Les primaires sont décomptées des temps de parole des candidats ? J’aimerais bien le savoir... Une campagne électorale qui dure 2 ans sur 5 ans, financée sur argent public, ça commence à bien faire ...

                Que proposait Bayrou en 2012 ?
                Pas grand chose et tout est compatible avec tout les autres.
                - économies budgétaires. C’est ce que demande Bruxelles.
                - produire en France, une arnaque, les Traités européens empêchent cela.
                - questions de société, ça mange pas de pain.
                - proportionnelle et non cumul des mandats.


                En somme un programme qui permet de s’allier avec n’importe quel Président euro-atlantiste : Macron, Montebourg, Juppé, et plus si affinités.
                Une tempête dans un verre d’eau tiède aux couleurs de Washington.
                Bayrou allié avec n’importe qui, nous aurons la même politique.

                • ENZOLIGARK 1er novembre 2016 05:27

                  @Fifi Brind_acier ... , Aloha * ... , ... GOOOLDMAN $ACH$  : Barro$o n ’ a pas enfreint les regles « d ’ intergrite et de reserve » de l ’ UE [ latribune . fr du 31/10/16 ... ] . ... Pour les nuls  : ... il n ’ a pas encore touche $a prime de bienvenue chez son nouveau patron ... seulement sa bro$$e a reluire ... ! . ... АФФ ИСС ...


                • franc tireur 31 octobre 2016 21:54

                  Mon dieu qu’est ce qu’il niais ce Bayrou, c’est encore pire en vieillissant .Il a toujours été un piètre politicien, et se prend pour la réincarnation du général . Il faut tuer, manipuler, diviser pour mieux règner ,c’est ca la politique .
                  Il fut pourtant un temps il était proche de De Villiers, aujourd’hui il parle comme un neuneu de gauche (pléonasme). L’autre jour Zemmour l’a mis devant ses contradictions sur l’europe ainsi que sa vision de l’histoire .Instructif


                  • Virrr 1er novembre 2016 18:41

                    @franc tireur

                    Il faut prendre au sérieux un homme qui a réussi à vaincre son bégaiement pour parler avec l’Histoire ». Dixit François Mitterrand

                    Bayrou est Modem et n’attend pas de poste ministériel de la part de Juppé.
                    Nicolas Sarkozy n’aurait il pas intérêt à se distinguer d’abord auprès de ses « vrais » adversaires aux primaires ?
                    Pourquoi donc alors Sarkozy s’attaque autant à lui  ?

                    Les gens autour de moi, et des gens de tout bord voire apolitiques ont été très impressionnés par la réponse de Bayrou à Sarkozy et ce sont d’ailleurs eux qui m’ont invité à la lire.
                    Du changement dans l’air ?


                  • Spartacus Spartacus 31 octobre 2016 23:07

                    Quel connard ce Bayrou.....


                    Attaque ad personnam comme les gauchistes de base...

                    Un super passé de branleur perdant et bousilleur de tout.

                    Secrétaire du CDS : Mis en faillite.
                    Secrétaire de l’UDI. Mis en faillite
                    Secrétaire de UDF : Mis en faillite

                    Ministre. Zéro réformes. Bilan de branlette a rien foutre.
                    Candidat : perdant récidiviste.

                    Inspiration et vision de l’avenir : vote Royal, Hollande....

                    Effectivement assez logique que les gauchistes en font une idole....

                    • epicure 1er novembre 2016 18:15

                      @Spartacus

                      le connard c’est sarko qui a fait sortir bayrou de ses gongs.
                      D’autant plus que ce qu’il dit sur lui n’est que suite de vérités.

                      EN plus il n’a même pas voté royal.
                      S’il a voté hollande , ce devait être CONTRE la mauvaise présidence de sarko, comme beaucoup de monde.

                      Hollande a surtout été élu avec les voix CONTRE sarko.


                    • ENZOLIGARK 1er novembre 2016 05:19

                      ... D ’ apres un(e) journaliste cagoule de TF1 ... , ... ils dinaient ensemble dans un resto tres tres chic de la capitale gOOOloise il y a peu de temps dans une ambiance de fete ... !!!!! . ... RPR = UMP = RIPOUBLICAIN = RIPOUCRATE = PS = PC = MOOODEM = UDI = EELV = ASSIS LA FRONCE = PRG = FN = .... . ... AVA BASTA A CUMEDIA ... A ФRANCIA ФORA ... E CORSICA * LIBERTA SERA ... 


                      • Parrhesia Parrhesia 1er novembre 2016 08:48
                        Bonjour Verdi,
                        Sarkozy et les siens, Hollande et les siens : Une seule calamité mais l’une des plus graves calamités qui se soient jamais abattues sur la douce France dans toute son histoire.
                        Et ceci n’est en rien exagéré !
                        Leur commune démonstration prouve qu’il est absolument vital de les mettre immédiatement, bien que démocratiquement, hors d’état de nuire si nous voulons pouvoir conserver une petite chance de survie en France en tant que Français.
                         Vous avez donc raison de poursuivre inlassablement votre combat et d’y associer toutes les bonnes volontés, car aucun talent n’est plus actuellement négligeable pour assurer le succès de cette entreprise de résistance.
                        Bonne journée à vous

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès