Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Report ? Non merci. Retrait de la Loi El Khomri !

Report ? Non merci. Retrait de la Loi El Khomri !

La seule annonce de la mobilisation du 9 mars les fait trembler.

Les travailleurs constatent que malgré le scandaleux attentisme des directions syndicales leur mobilisation sème la panique dans les palais gouvernementaux et du MEDEF.

L’action déterminée, le « tous ensemble, en même temps » les fera reculer.

Déjà on apprend que les cheminots choisissent le 9 mars pour leur grève. Les retraités qui avaient choisi le 10 mars pour leur journée d’action doivent rallier le mouvement du 9 qui fédère les actions jusque là dispersées.

Il faudra aussi construire une issue politique à ce grand affrontement de classe.

C’est le sens de l’appel du PRCF pour une grande manif nationale contre l’ensemble de la politique Hollande/MEDEF/UE, véritable guerre contre le monde du travail.

Une telle manif. serait l’expression du refus de l’euro-austérité mais aussi le moyen d’unir le peuple de France dans un élan pour la construction d’une alternative politique, d’un Front Antifasciste, Populaire, Patriotique et Écologique balayant le théâtre d’ombre des droites, LR-PS et leurs primaires-bidons et la menace brune du FN.

Une telle manif. porteuse de la sortie de l’euro et de l’UE, pour affirmer la souveraineté du peuple, la sortie de l’OTAN, pour sauver la paix et, quand notre peuple le décidera, la sortie du capitalisme et la marche vers le socialisme, redonnera espoir au mouvement ouvrier et populaire, lui offrira la perspective d’une alternative de progrès social et d’indépendance nationale, permettra d’unir les citoyens, ouvriers, paysans, étudiants, artisans, couches populaires et moyennes qui subissent la politique de l’oligarchie capitaliste

TOUS DANS L’ACTION LE 9 MARS !

Et en avant vers une grande manifestation nationale du front du peuple !

Loi travail – Valls UE MEDEF, ils veulent te réduire en esclavage : ripostons tous ensemble dans la rue le 9 mars ! l’appel des JRCF #loitravailnonmerci

JRCF loi travail manifestationLes jeunes des JRCF lancent un appel à la mobilisation, pour le tous ensemble et en même temps dans la rue pour le retrait de la loi travail, de cette loi El Khomri applaudie par le MEDEF et exigée par la Commission Européenne.

Valls UE MEDEF, ils veulent te réduire en esclave : ripostons tous ensemble dans la rue le 9 mars ! Tous ensemble pour le retrait de la Loi El Khomri !

jrcfLa dernière ligne droite du quinquennat de François Hollande (ou de la droite complexée), engagée par l’annonce de la loi El Kohmri (« loi Travail »-sic !) annonce une attaque sans précédent contre les travailleurs, les apprentis, les stagiaires et les chômeurs, des plus jeunes aux plus anciens.

Les différentes contre-réformes ultra-libérales du gouvernement PS et de sa loi « Travail » ramèneront, de façon tout à fait légale, le salariat au siècle dernier.

Non, nous ne serons pas de la chair à patron. C’est tous ensemble et dans la rue que nous allons défendre notre avenir.

Des actions sont prévues le 9 mars pour exiger le retrait du projet de loi réactionnaire. De nombreuses organisations de jeunes, et désormais la CGT au plan national, ont appelé au rassemblement.
Nous, qui appelons depuis des mois au « tous ensemble et en même temps » contre l’ensemble de la politique du gouvernement et de l’UE, participeront à cette initiative.

Nous appelons par ailleurs à une grande manifestation nationale, de refus de la politique MEDEF/UE/Hollande.

Rebâtissons nos organisations de classe et de combat dont nous avons besoin !
Faisons émerger l’alternative politique du Front antifasciste, patriotique, populaire et écologique (FRAPPE) !

Unissons dans la lutte. Brisons nos chaînes. Faisons renaître l’espoir.

Jeunes pour la Renaissance Communiste en France – le 29/02/2016

les appels à manifester le 9 mars :

Manifestation à Paris unitaire contre la « Loi Travail – El Khomri »

Trajet / parcours : rendez-vous à 12h30 devant le Medef,
Manifestation du Medef en direction du ministère du travail

À l’appel de : CGT – FO – FSU – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL

Rendez-vous du 9 mars à Paris :

La RATP et la SNCF seront en grève le 9 mars

 

Étudiants, lycéens, jeunes

Les organisations syndicales étudiantes et lycéennes, associatives et politiques de jeunesse, réunies jeudi 25 février au soir, se sont retrouvées sur la revendication commune du retrait complet du projet de loi dit « travail ».

Nous appelons à une journée nationale d’initiatives et d’actions le mercredi 9 Mars à l’occasion du conseil des ministres, et à la poursuite de la mobilisation au-delà, notamment à travers les journées de mobilisation intersyndicales. Un appel unitaire plus fourni sortira ce dimanche. Nous tiendrons une conférence de presse Mardi 1er Mars.

Signataires : Unef, Solidaires Etudiant-e-s, UNL, SGL, Fidl, DIDF jeunes, Génération précaire, OLF, Mouvement Jeunes Communistes de France, UEC, Ensemble jeunes, Jeunes écologistes, JOC, MJS, MRJC, ND-Campus, NPA jeunes, AL, PG.


Les jeunes, étudiant.e.s, et lycéen.ne.s disent non au projet de loi Travail !

A travers le projet de la Loi Travail, le gouvernement vient de déclencher une offensive sans précédent contre les jeunes et les salarié.e.s. Nous, lycéen.ne.s, étudiant.e.s, jeunes chômeur.se.s, sommes déjà précaires pendant nos études et notre insertion professionnelle, il faudrait maintenant que nous acceptions d’être précaires à vie !

Le contenu de ce projet, directement inspiré des revendications du MEDEF, représente un véritable retour au siècle dernier pour le monde du travail avec une fois de plus les jeunes comme cibles favorites. Les accords seraient négociés au sein de l’entreprise et primeraient sur les accords de branche et le Code du Travail, exerçant un dangereux chantage pour les salarié.e.s. Ceux-ci auront pour conséquences d’imposer des augmentations de temps de travail et des baisses de salaires aux salarié.e.s. Ce que le gouvernement nous promet c’est :

  • Travailler plus pour gagner moins : avec cette réforme le patronat pourra nous imposer des semaines allant jusqu’à 46 heures et des heures supplémentaires moins rémunérées qu’auparavant. Les apprenti.e.s de moins de 18 ans pourront être contraint.e.s de travailler jusqu’à 10h par jour et 40h par semaine.
  • Se faire virer plus facilement : les licenciements seront possibles sans réels motifs économiques et même de façon abusive avec le plafonnement des indemnités prud’homales
  • Augmenter encore le chômage : du temps de travail supplémentaire pour celles et ceux qui ont un emploi, et moins d’offres d’emplois disponibles pour notre génération alors que 25% d’entre nous sommes au chômage voire 40 ou 50% dans les quartiers populaires ou en Outre-mer.

Avec cette réforme le gouvernement veut donc nous précariser à vie. La succession de réformes libérales renforce le bizutage social dont nous sommes victimes, nous obligeant à enchaîner les contrats précaires, les stages et les services civiques rémunérés à la moitié du Smic.

L’ensemble de ces mesures est inacceptable et nous appelons tou.te.s les jeunes de ce pays à se mobiliser pour exiger le retrait du projet de loi Travail et des mesures immédiates pour la dignité des jeunes et des salarié.e.s :

  • Pour les apprenti.e.s et les stagiaires : rémunération et droits à la hauteur du poste occupé. Pas de rémunération en dessous du SMIC et mêmes droits que les autres salarié.e.s comprenant une protection sociale. Les années d’apprentissage doivent être prises en compte dans le calcul de la retraite. L’apprentissage ne doit être légal qu’à partir de 16 ans et doit déboucher sur un emploi stable.
  • La mise à disposition de budgets supplémentaires pour offrir à tous les jeunes une éducation avec une formation de qualité. Mettre en place et une véritable protection sociale durant leurs études avec un revenu, ainsi que compter les années d’études dans le calcul de la retraite et de l’assurance chômage.
  • En finir avec la précarité : le CDI comme norme d’emploi, la répartition par la diminution du temps de travail sans baisse de salaire entre toutes et tous pour en finir avec le chômage et assurer une protection sociale suffisante à chacun, salarié.e.s comme personnes sans emploi.

Pour cela nous appelons tou.te.s les jeunes à se réunir, à débattre et à s’organiser dans les lycées, les universités, les quartiers et les entreprises.

Nous appelons à une journée d’actions et d’initiatives le mercredi 9 mars, à l’occasion du passage du projet de la loi travail en Conseil des ministres.

À L’image de la mobilisation contre le Contrat Première Embauche, où la jeunesse avait fait reculer gouvernement aux côté des salarié.e.s, nous appelons à poursuivre le mouvement, notamment lors des journées de mobilisations intersyndicales.

Signataires :

CGT Jeunes, Solidaires Etudiant-e-s, UNEF, FIDL, SGL, UNL, DIDF Jeunes, Génération Précaire, JOC, Maison des Potes, MRJC, OLF, Sos Racisme, AL, Ensemble, Jeunes Ecologistes, Jeunes Socialistes, Mouvement des Jeunes Communistes, ND Campus, NPA Jeune, Réseau jeune du Parti de Gauche, UEC mobilisation intersyndicale.


 

CGT – Île-de-France : Ne laissons pas le Medef dicter les lois de la République !

A l’appel des organisation franciliennes
CGT – FO – FSU – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL

Manifestation du siège du MEDEF – Avenue Bosquet, au Ministère du Travail – rue de Varenne Métro Ecole Militaire

Mobilisation Générale pour exiger son retrait !

L’annonce par Manuel Valls du report de la présentation du projet de loi « El Khomri » en conseil des ministres, est un 1er recul à mettre à l’actif de la mobilisation montante.

Maintenant, le gouvernement doit prendre en considéra on les revendications qui s’expriment dans les entreprises, les services sur les questions de salaires, d’emploi, de conditions de travail ainsi que le rejet massif du projet de loi code du travail.

Le gouvernement doit annoncer le retrait du projet de loi et ouvrir une phase de négociations réelles avec les représentants syndicaux et les organisations de jeunesse pour élaborer un code du travail protecteur.

Ce projet est inacceptable et marquerait, s’il est appliqué, un recul de société sans précédent !

La protection des salariés se transformerait en prise en compte des intérêts financiers du patronat et des actionnaires.

Les 35 heures deviendraient obsolètes : non seulement les heures supplémentaires ne seraient pratiquement plus payées, mais le temps de travail pourrait être modulé sans aucune contrepartie salariale.

La primauté serait donnée à l’accord d’entreprise permettant la remise en cause des garanties fixées par la loi et les conventions collectives de branche, remettant en cause la hiérarchie des normes.

La mise en œuvre du « référendum – chantage » d’entreprise pour faire accepter des accords minoritaires régressifs, en lieu et place de la consulta on des salariés à par r de leurs revendications et de leurs exigences.

Le plafonnement des indemnités prud’homales à des niveaux particulièrement bas, au détriment du principe de la répara on intégrale du préjudice instaurerait une « autorisa on de licencier sans motif ».

L’élargissement de la définition du licenciement économique faciliterait la rupture du contrat, même si l’entreprise ou le groupe ne connaît pas de difficultés économiques sérieuses.

L’élargissement des forfaits-jours serait décidé unilatéralement par l’employeur.

La modification forcée du contrat de travail s’appliquerait en cas d’accord d’entreprise portant sur l’emploi.

Pas étonnant que le Medef applaudisse des deux mains.

Pour la CGT, tout au contraire, il est nécessaire d’améliorer le Code du travail pour lutter contre l’explosion de la précarité et la dégrada on de la vie au travail.

Pour cela, nous proposons la prise en compte de droits nouveaux pour répondre aux défis du XXIème siècle et non le retour dans le passé.

Les dizaines de milliards de cadeaux fiscaux et d’exonération donnés au patronat depuis des années n’ont créé aucun emploi. Nous réaffirmons avec force que l’augmenta on des salaires et la RTT à 32 heures sont des solutions pour retrouver la croissance.

Il y a besoin d’une réac on forte, unitaire et déterminée du monde du travail, salariés, précaires, privés d’emplois. La CGT s’engage à travailler à cela de manière urgente !

En Île-de-France, les Unions régionales CGT, FO, FSU et SOLIDAIRES, les organisations syndicales étudiantes et lycéennes UNEF, UNL et FIDL décident de s’opposer ensemble à la destruction du code du travail et appellent les salariés, les étudiants, les lycéens à préparer la journée d’action et de grève interprofessionnelle du jeudi 31 mars 2016.

Et parce que nous refusons que le Medef dicte les lois de la République, nous appelons d’ores et déjà à une manifestation régionale unitaire :

Mercredi 9 mars

Ne laissons pas le Medef dicter les lois de la République !

Manifestation Unitaire

A l’appel des organisation franciliennes CGT – FO – FSU – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL

12 h 30 siège du MEDEF – Avenue Bosquet vers le Ministère du Travail – rue de Varenne Métro Ecole Militaire


Le projet El Khomri doit être retiré… et vite !

Union syndicale Solidaires

L’Union syndicale Solidaires se félicite des réactions nombreuses contre le projet de loi El Khomri, qui va plus loin dans la remise en cause des droits au travail que tout ce qui avait été fait jusque là, et qui devance même les souhaits du patronat.

Les prises de positions syndicales, sont un premier pas qui doit se prolonger par un appel clair à l’action.

C’est ce que de nombreux-ses salarié-es attendent, c’est aussi ce qui s’est exprimé massivement sur les réseaux sociaux, et ce que construisent déjà depuis plusieurs mois des collectifs d’organisations syndicales et non syndicales en défense du code du travail.

L’action est possible dès le 9 mars, jour de la discussion du projet au Conseil des ministres. Ce devra être une étape pour une mobilisation d’ampleur et vers une journée interprofessionnelle de grève et de manifestations.

L’Union syndicale Solidaires s’attachera dans cette période à faire connaître aux salarié-es les contenus de ce projet et les implications pour chacun et chacune.

Elle continuera à participer à toutes les réunions intersyndicales dès lors que celles-ci discuteront de l’action.

Elle appelle tous-tes ses militant-es à se mobiliser et à agir avec les salarié-es, les jeunes et les chômeur-ses pour faire barrage à une loi de régression sociale profonde.

Tous et toutes ensemble pour le retrait du projet de loi El Khomri

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • Ar zen Ar zen 3 mars 16:15

    Décidément les Française et les Français ne comprennent pas. Myriam nous l’a dit, ce qu’il manque dans ce projet c’est la « pédagogie ». Elle va faire de la pédagogie sur ce projet parce que les gens ne comprennent pas tout l’intérêt qu’il y a à modifier le code du travail. Ce sont des emplois à la clé ! Vous voulez refuser des emplois ? C’est la compétitivité à la clé ! Vous ne voulez pas être plus compétitifs ? C’est la croissance à la clé ? Vous ne voulez pas plus de croissance ?

    Décidément vous ne comprenez rien. Avec un peu de pédagogie cela passera tout seul. Cette réforme est réalisée dans le seul intérêt du peuple français. Parce que, très franchement, pourquoi nos élus, notre gouvernement et notre président, iraient-ils à l’encontre de l’intérêt de leurs administrés ? Ils sont à leur service et réfléchissent pour le bien commun. S’ils ne mettent pas toutes leur force au service du peuple, pour qui travailleraient-ils ? Non, vraiment, ces manifestations à l’encontre de ceux qui se décarcassent pour le peuple, c’est mesquin.


    • tonimarus45 3 mars 17:02

      @Ar zen-bonjour—«  »komri« veut de la pedagogie et bien voici en copie colle de la pedagogie que j’ai deja poste sur un autre »fil« 

       »«  »bonjour—« »« Penser d’abord à ceux qui n’ont pas d’emploi »« dites vous
      Croyez vous un instant que c’est enfaisant travailler les apprentis 10 heures par jour ce la va creer des emplois ?????
      Croyez vous un seul instant que c’est en faisant travailler plus ceux qui ont deja un travail(c’est en fait ce que propose la loi »komri) que cela va ceer des emplois ou bien des chomeurs ????
      Coyez vous un seul instant que c’est en repoussant sans cesse le depart a la retraite que cela va liberer des emplois ????
      Croyez vous un seul instant que c’est en permettant de cumuler emploi retraite sans plafonnement (on peur comprendre pour des petites retraites) que cela leberera des emplois pour ceux qui en cherchent ????
      Je voudrais ajouter que ce n’est pas parce que les entreprises pourront debaucher plus facilement que cela permettra de resorber ne serait ce qu’un peu mais tout simplement quan leur carnet de commande ne serat plus desesperemment vide ;Quelques entrepreneurs plus sinceres le disent et ils ont mille fois raison et j’ajouterais que j’espere que vous savez pourquoi les carnets de commande surtout des artisans et commerçants sont vides (puisque l’on dit que la resorbation du chomage pourrait venir d’eux).



    • tonimarus45 3 mars 17:05

      @Ar zen-bonjour et encore en copie colle de la pedagogie-« komri » devrait m’embaucher dans son ministere

      «  »« 

      @Fergus— pour une fois nous sommes d’accord. une reforme qui passerait aupres des travailleurs et qui surtout libererait des emplois, et donc diminuerait le nombre des chomeurs c’est d’abord partager le travail disponible, c’est a dire commencer a appliquer sans echappatoires les 35 heures,et meme diminuer la semaine de travail(certains economistes le disent) puis ramener l’age de depart a la retraite a 60 ans et interdire le cumul emploi retraite sauf pour les petites retraites en plafonnant tout de meme

      Cela ceerait des emplois d’une part et de plus redonnerait du pouvoir d’achat a bon nombre ce qui serait favorable au commerce et aux artisans et aux differentes caisses
      Sur un autre fil on parlait de la mecanisation, automatisation, intelligence artificielle(robots) qui vonr supprimer 50 pour cent des emplois ??Et donc qu’elles solutions
      Soit on partage le travail
      Soit on accepte que le chomage de masse soit perenne et alors il faut donner a ces gens de quoi vivre decemment ; je ne vois pas d’autres solutions, a part que comme je le disais a l’inenarrable « »rocla« on euthanasie les chomeurs des qu’ils perdent leur emploi( je me foutais de lui)
      Mais peut etre vous voyez vous une autre solution ??? peut etre celle que disaient en patois dans les annees 50 les ouvriers viticoles de ma region »« faudras casser la machine » ».

    • Croa Croa 3 mars 17:47

      À Ar zen « Myriam nous l’a dit, ce qu’il manque dans ce projet c’est la ’’pédagogie’’. »
      *
      Remplace « pédagogie » par vaseline : Comme ça pas besoin de mettre des guillemets ! smiley 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mars 20:30

      @tonimarus45
      Je crois qu’ Ar Zen fait dans le 2 degré... , il caricature les discours officiels...

      Ce qui crée des emplois, ce sont les carnets de commandes pleins.
      Mais la Miss Lagarde du FMI dit qu’il n’y a pas d’austérité excessive dans la zone euro.... et critique « les régulations excessives en France »


    • Ar zen Ar zen 3 mars 21:24

      @Fifi Brind_acier

      Je confirme. Il s’agissait bien d’un second dégré. C"est terrible et frustrant de devoir le préciser.


    • Ar zen Ar zen 3 mars 21:26

      @Croa

      C’est tout à fait ça ! Les mots ont un sens, respectons les !


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 3 mars 22:59

      « @Ar zen
       » Cette réforme est réalisée dans le seul intérêt du peuple français.« 

      je pense que la clef est là : avez-vous constaté un seul emploi créé grâce à la réforme des retraites de 2010 : Non contrairement à l’objectif annoncé ! et pourtant un quinqua d’aujourd’hui sera obligé de travailler jusqu’à (au moins) 62 ans donc la réforme est effective depuis des années...

      Par contre, en 5 ans, ce sont 1 million six cent mille »prétendant" à la retraite qui se sont vus proposé le RSA à la place d’une rente de retraite : gain minimum pour le peuple Français : 1600 000* (1000-500)*12 = 9,6 milliards

      Croyez-vous que les patrons vont vouloir embaucher plus même s’ils peuvent débaucher sans indemnité dès demain ? Par contre moins les Français pourrons travailler et moins il toucheront d’allocation chômage et retraite et là l’économie se calcule toujours par rapport au RSA : 5 millions de chômeurs non indemnisé et au RSA, c’est 30 milliards au lieu de 60 au minimum ! quel gain pour le peuple Français !


    • tonimarus45 3 mars 23:14

      @Ar zen— bonjour -ne vous faites pas de souci j’avais compris Quand je disais «  » vous voulez de la pedagogie et bien voila« je m’adressais a »khomri" ; j’aurais du preciser.J’espere que le malentendu est dissipe


    • tonimarus45 3 mars 23:16

      @Fifi Brind_acier—bonjour— j’avais compris ; je m’adressais en fait a « khomri » ;j’aurais du preciser


    • egos 3 mars 23:45

      @Fifi Brin_acier

      l’emploi découle de la compétitivité , cette dernière (pr 1 grande part) de l’investissement,
      notamment productif, R&D, réseaux cieux.

      jugez par vs même


      la présentation des données aux tableaux flux entrants / sortant ne facilite pas une compréhension immédiate du contexte,
      voir ci-dessous



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 06:30

      @egos
      Dans le cadre de la mondialisation, une bonne compétitivité, c’est la Birmanie avec des salaires à 2,47 dollars par jour... Impossible dans ce cas de faire autre chose que de détruire le modèle social français comme le proposent le gouvernement et la Troïka. .


      Je ne me situe pas dans le cadre de la mondialisation, mais dans le cadre d’un Etat souverain.
      Si on sort de l’ UE, qu’on remet en place les régulations, une bonne compétitivité se fait en dévaluant la monnaie nationale, comme l’a fait l’ Islande ---> 1,9% de chômage.

      Rien que le fait de sortir de l’ euro et de revenir au Franc = 2/3 de chômage en moins. Car c’est bien sur le prétexte de l’emploi que se fait la propagande du Gouvernement.

    • Ar zen Ar zen 4 mars 12:08

      @tonimarus45

      Bien évidemment que le malentendu est dissipé.

      Ce qui est extraordinaire c’est que Myrial El Khomri a bien dit qu’il fallait faire de la « pédagogie » avec cette réforme du code du travail. A chaque réforme, les manipulateurs nous servent la même soupe. C’est le mot passe-partout de la langue de bois politicienne. En fait, ils nous tendent le tube vasseline. Ils doivent avoir des prix de gros ou, mieux, des actions dans la société !


    • Ouallonsnous ? 4 mars 15:56

      @Croa

      « L’action déterminée, le « tous ensemble, en même temps » les fera reculer. »Ce n’est pas suffisant, c’est l’éviction de la mafia européiste UE/OTAN faux socialiste qu’il faut initier maintenant !!!

    • egos 4 mars 17:48

      @Fifi Brin_acier


      oui et non,

      Le facteur salarial ne représente qu’une partie du pb, 
      sinon comment expliqueriez vous les performances l’export du Japon, de l’Allemagne, Taiwan, Hong-Kong, Singapore et à terme de pays tels que la Corée, voire la Chine dont les revenus seront inéluctablement tirés vers le haut, du moins ds certaines régions.
      Liste non exhaustive l va de soi.

      L’Islande, remède panacée à tous les mots, résonne comme un leitmotiv, 
      l’échelle, l’économie, une certaine habileté politique et communicante (qui a permis à cette nation et son systèmes bancaire, véritable annexe de Wall-Street et de Madoff de s’exonérer de tte responsabilité lors du désastre financier dont elle est sortie quasi indemne et aussi blanche que neige) excluent cette nation de tte comparaison ou modélisation recevable intellectuellement, 
      tt au plus ce cas peut il servir de slogan politique.

      La question que posent les divers tableaux en lien est celui de la désertion des capitaux du secteur productif national, le naufrage & dépeçage organisé, voulu de l’industrie nationale par l’appareil financiers et bancaire dont les politiciens et média ne sont à ce jours que les zélotes dévoués.

      L’orientation globale-libérale d’une économie tournée vers le large (cf CAC 40 et parts ce Ca Profits réalisés off shore, idem constitution du capital) reposant sur des principes essentiellement spéculatifs (immobilier placements spéculatifs tel les dettes souveraines, cary-trading) , reléguant une majorité de la population à des emplois subalternes, déqualifiés ds le secteur des services ou la dépendance à l’assistance sociale mérite-t-elle encore démonstration.

      S’il est un fait qualifiant la nature d’une économie (libérale, financière, industrielle, administrée) quel peut il être si ce n’est l’orientation des flux financiers.

      Un Etat souverain, encore faudrait il disposer du contrôle de l’Etat Major, ses Cadres , Infanterie, Logistique et Intendance, Navires, Blindés et Divisons passés chez ... disons l’adversaire, 
      pr reprendre l’expression chère à Hollande.

      Accepter ou non la mondialisation apparait à ce stade anachronique, l’urgence réside ds la stratégie à adopter face à cette donne, recouvrir des espaces d’autonomie capitaux, majeurs (€, EC, Otan, Diplomatie & Echanges Internationaux) ou bien continuer ds la voie actuelle.

      A chaque orientation, le contrôle du pays et de ses populations reposera sur celui des
      flux financiers.


      Le faits sont têtus ...


    • bibou1324 bibou1324 3 mars 16:31

      Nous réaffirmons avec force que l’augmenta on des salaires et la RTT à 32 heures sont des solutions pour retrouver la croissance.


      Mouais. Vous voulez la croissance à tout prix, vu votre texte. Vous contestez les méthodes, pas le but à atteindre. En gros vous voulez exactement la même chose que le Medef.


      Perso, que cette loi passe ou non, ça n’aura aucun impact sur ma vie. Si vous pensez pouvoir me mobiliser avec de la pure propagande « ils vont nous réduire en esclavage », faut chercher un peu mieux.

      Le travail, par nature, est une forme d’esclavage. On met à disposition son corps, sa tête, au service de son employeur, en échange d’argent permettant de se loger et se nourrir. Ce texte vise à très légèrement augmenter les droits des patrons. Cela ne concerne donc que ceux qui se soumettent, par leur volonté propre, au système esclavagiste actuel. Qu’on passe à 32H ou à 40H par semaine ne change absolument rien aux conditions d’esclavage des employés.

      Vous ne servez à rien. Vos petites actions vont peut être mobiliser 10 000, allez 20 000 personnes. pour info on est environ 70 millions en France. Vous voulez peser dans la balance ? Mobilisez plus de 40 millions de personnes. Sinon, à part des petites vacances gratuites pour les employés démotivés, les mini-grèves que vous organisez ne servent à rien.

      Et vous savez quoi ? Les français sont bien trop attachés à leur chaines pour manifester. Arrêtez de brasser du vent.

      • tonimarus45 3 mars 17:18

        @bibou1324—bonjour- Je crois comprendre(je dis bien je crois, n’hesitez pas a me reprendre si je me trompe) que vous preferiez une mobilistion de tout les travailleurs mais pas qu’eux, une greve generale, qui pourrait faire plier ce gouvernement plus a droite que la droite, et je vous comprends

        Ceci dit les propositions dabord d’augmenter les salaires et donc redonner du pouvoir d’achat a ceux de la france d’en bas(j’ai deja explique pourquoi ceux de la france d’en bas) pourrait ettre bene fique a l’economie de la france.Ensuite ramener a 32 heures la semaine de travail a condition de l’appliquer sans echappatoires permettrait a mon avis de permettre a certains de trouver un emploi
        Vous dites«  » Qu’on passe à 32H ou à 40H par semaine ne change absolument rien aux conditions d’esclavage des employés.«  »« pourriez vous etre plus explicite d’abord sur cette phrase et ensuite me dire comment pourrions nous faire que »« la condition d’esclave des employes »" ne soit plus ?????

      • Croa Croa 3 mars 18:00

        À bibou1324
        PRCF est un rassemblement de marxistes : Faut pas leur demander d’arrêter d’adorer la Croissance tout autant que leurs ennemis naturels libéraux ! (Et ennemis de tout le peuple.)
        *
        Pour autant faut-il jeter ? Le peuple a intérêt à rassembler toutes ses bonnes volontés contre les mauvais coups du moment. Nous auront tout le temps de nous disputer plus tard sur les errements des uns et des autres ! 


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mars 20:41

        @Croa
        Rassembler les bonnes volontés, certes, mais encore faut-il que les buts soient clairs. C’est la Troïka qui impose ces réformes structurelles, dont la réforme du marché du travail. ( FMI, BCE, OCDE, Commission européenne).


        Le PRCF écrit ceci :
        "Une telle manif. porteuse de la sortie de l’euro et de l’UE, pour affirmer la souveraineté du peuple, la sortie de l’OTAN, pour sauver la paix et, quand notre peuple le décidera, la sortie du capitalisme et la marche vers le socialisme, redonnera espoir au mouvement ouvrier et populaire, lui offrira la perspective d’une alternative de progrès social et d’indépendance nationale, permettra d’unir les citoyens, ouvriers, paysans, étudiants, artisans, couches populaires et moyennes qui subissent la politique de l’oligarchie capitaliste« 

        Quand on voit la liste des organisations qui appellent à la manifestation, risque pas qu’elles appellent »à la souveraineté, et à la sortie de l’UE & de l’euro" !!
        Elles vont dénoncer le MEDEF et le gouvernement, et pi c’est tout !

        Le gouvernement est certes responsable de cacher l’origine de ces réformes et de s’y soumettre, mais aller manifester avec des organisations qui en font autant, cela ne sert à rien.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 07:46

        @bibou1324
        Le PRCF sait très bien, comme l’ UPR, qu’en restant dans l’ UE & et l’euro, il n’y a pas de solutions ni pour l’emploi, ni pour la préservation des acquis.


        C’est la grande divergence entre le PRCF et la CGT- PCF, qu’il ne critique jamais publiquement.
        Ses critiques, il les réserve à l’ UPR, dont il a fait son meilleur ennemi.

        Cet article est un grand numéro d’équilibriste, le PRCF a choisi d’appeler à la manifestation de ses copains CGT- PCF, il est donc bien obligé de nous servir leurs salades d’ européistes par la même occasion.

      • tonimarus45 4 mars 09:40

        @Croa— c’est sur que ce n’est pas en divisant les forces de la vrai gauche que l’on arrivera a quelque chose ????


      • PRCF PRCF 4 mars 11:59

        @Fifi Brind_acier

        Le PRCF prend ses responsabilités pour défendre et étendre les droits sociaux et démocratiques.
        Il prend ses responsabilité pour contribuer à la construction d’une mobilisation populaire efficace.

        Oui la loi El Khomri est le résultats des diktats de l’Union Européenne, oui ces diktats ce sont les ordres de l’oligarchie capitalistes, du MEDEF et Cie, oui c’est bien cela qu’il faut combattre pour changer les choses.

        Et ce combat, il commence avec force dans la rue. Dès le 9 mars et jusqu’au retrait de la Loi El Khomri.


      • Ar zen Ar zen 4 mars 12:12

        @PRCF

        Comme en Grèce ! Tous dans la rue pour faire changer les choses !

        Le résultat vous l’avez sous les yeux PRCF ! A quoi ont servi ces milliers de manifestations en Grèce. Dites le nous !


      • tonimarus45 3 mars 16:32

        bonjour— Malheureusement le syndicat « collabo » CFDT(c’est ce que je pense) est deja pres apres quelques amenagement a la marge lui servant une nouvelle fois d’alibi a accepter de «  »trahir«  »une nouvelle fois la classe ouvriere en acceptent cette loi scelerate

        D’ailleurs ils ne se joindrons pas a la journee de protestation du 9 mars preuve de ce qu’est ce syndicat c’est a dire, c’est ce que je pense ;l’executant des basses oeuvres du « medef »
        Et je me pose toujours la question comment peut t’il encore y a voir des ouvriers qui leur font confiance ; bon vous me direz que les « merdias » aux ordres font tout pour cela
        Mais bon sens de bon sens regardez de qu’elles bonnes sinecures ont beneficies de la part du patronat et des differents gouvernements la plus part des secretaires generaux de ce syndicat a commencer par « papa chereque(qui fut aussi secretaire general de ce syndicat) en passant par »« nicole notat » et pour finir, pour le moment, par fiston« chereque’.Cela, ouvriers de la france d’en bas adherent de ce syndicat, devrait quand meme vous faire reflechir,NON, ?????(quand je dis ’syndicat collabo », je precise que cela n’a rien avoir avec une sombre periode de notre histoire, au cas ou ??)

        • Croa Croa 3 mars 18:08

          À tonimarus45 « D’ailleurs ils ne se joindrons pas a la journee de protestation du 9 mars »
          *
           Se dire que « de toute façon il y aura la CFDT qui fera échouer le mouvement » c’est renoncer d’avance et c’est pour ça qu’il faudra y être !


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mars 20:55

          @tonimarus45
          Justement non, il semble que la CFDT refuse cette réforme. Alors que d’habitude, c’est sur elle que comptent les gouvernements pour faire passer leurs réformes pourries...


          Mais si vous croyez que les autres directions syndicales, (sauf SUD), toutes affiliées à la Confédération Européenne des Syndicats, valent mieux, c’est que vous n’avez pas lu « Syndicats, corruptions, dérives et trahisons »... , vous auriez perdu vos illusions.

        • Croa Croa 3 mars 22:59

          À Fifi Brind_acier,
          Si t’avais suivi tu saurais que la CFDT s’est tout de suite lancé dans son rôle habituel de négociateur afin de rendre le texte un peu acceptable.
          *
          Des syndicats qui refusent la ’’réforme’’ il y en a mais tu devra les chercher ailleurs !


        • tonimarus45 3 mars 23:30

          @Fifi Brind_acier- non, non la cfdt ne refuse pas la reforme mais seulement quelques points de cette reforme et selon le scenario qui a mon avis est deja ecrit entre le medef, le gouvernement dit socialiste et ce syndicat elle obtiendras sur ces points quelques modification a la marge puis criera victoire et approuvera

          Je suis syndique depuis 58 ans et je puis dire que ce syndicat a toujours procede ainsi.d’ailleurs quand par hasard elle se foignait a un mouvement avec les collegues ont pariait sur quans elle «  »allait trahir«  »
          Un exemple de ce qu’elle est de faire c’est l’affaire « edouard martin » delegue « cfdt » de florange qui a abandonne ses compagnons de lutte pour une bonne sinecure

        • tonimarus45 3 mars 23:45

          @Fifi Brind_acier—bonjour voici ci apres pour anti cor

          «  »«  »« Charte éthique

          Anticor proposait aux candidats de toutes les tendances politiques « républicaines » la signature de chartes éthiques. Si la signature était validée, les candidats pouvaient utiliser l’image d’Anticor dans leurs campagnes. L’association vérifiait ensuite que les candidats élus respectaient leurs engagements.

          Lors des élections régionales de 2015, la décision du conseil d’administration de l’association de permettre aux candidats du Front national de signer fit scandale, amenant notamment à la démission de certains membres puis au retrait de la charte »«  »«  »"


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 06:19

          @tonimarus45
          Là où nous divergeons, c’est que vous pensez que les autres dirigeants syndicaux sont contrariés par ce que fait la CFDT. Ce sont tous des syndicats européistes et corrompus.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 06:34

          @Croa
          T’as raison, j’en étais restée aux déclarations de la CFDT du début, mais rien de nouveau sous le soleil, la CFDT arrange bien les affaires des autres, tous aussi pourris et qui se font passer pour plus intègres qu’ils ne sont.


        • tonimarus45 4 mars 09:58

          @Fifi Brind_acier— non et là oui nous divergeons certains syndicats essaient de defendre les interets des travailleurs qu’ils n’y arrivent est ce leur faute ou ceux comme certains syndicats collabos qui leur mettent en permanence des battons dans les roues

          Bien que j n’ai ete pas toujours avec mon syndicat,non je ne peux accepter votre«  »syndicats tous pourris«  »« .Je suis syndique depuis 58 ans(et vous) et a la demande de mon syndicat j’ai bien souvent mene des luttes(greves) pour le bien etre des autres, retraite a 60 anspour les hommeset 55 ans pour les femmes(je n’etais pas concerne),relevement des du smig (je n’estais pas concerne), mai 68 ou les principaux beneficiaires etaient les prives(et c’est tant mieux)..ect....Alors de grace ne dites plus tous pourris.Vous me citez anti cor( je vous ai indique ce que pouvait etre ce groupe ??) c’est bien mais si vous voulez etre objective lisez par exemple les livres edites par la cgt ou ils rela tent tout leur parcours depuis sa creation y compris pendant la guerre ou nombre de ces adherent furent fusilles par les boches ??
          Je vais etre franc avec vous si c’est ce que dis votre champion au sujet des syndicats »« tous pourris »" sans oter le bon grain de l’ivraie alors je puis vous dire qu’il fait le jeux de la droite la plus reactionnaire

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 10:06

          @tonimarus45
          Je ne parle pas de la base qui mène des grèves dures et se défend comme elle peut.
          La CGT d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celle du CNR. Pas plus que le PCF.
          Lisez le rapport Perruchot sur l’argent des syndicats, vous serez édifié.
          Vous vivez dans le déni.


        • tonimarus45 4 mars 12:44

          @Fifi Brind_acier— - Si la base a mener des greves dures c’est qu’a l’origine de ces mouvements il y avait le syndicat commeinitiateurs etaient a l’origine de la greve ???comme je vous l’ai deja dit je ne suis pas d’accord a chaque fois avec mon syndicat mais( malheureusement peut etre ; je dis bien peut etre) je n’en vois pas de meilleurs, mais bon je peux comprendre que certains ISSUS DE LA DROITE comme « perruchon » ou comme votre champion « asselineau » ou « dupont aignan » veuillent a tout prix les detruire ; comme l’on dit a droite un jour a droite toujours

          ((JE suis alle sur« wiki » chercher a me renseigner sur perruchon, et asselineau ne m’obligez pas a faire des copie colle))

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 21:13

          @tonimarus45
          Vous niez donc que les dirigeants syndicaux sont corrompus et qu’ils sont financés par le patronat et l’ Etat ?


        • doctorix doctorix 4 mars 23:36

          @Fifi Brind_acier

          Moi, je connais déjà le scénario.
          Une loi en vingt propositions dégueulasses.
          « Sous la pression des syndicats et du peuple », on fait marche arrière et on en retire dix.
          Le peuple crie victoire, avec les syndicats.
          Mais, bandes de truffes, il en reste dix qui sont passées !
          Ce scénario, on l’a vu cent fois.

        • jaja jaja 5 mars 00:04

          @doctorix

          Vu ce qu’est le projet de loi si 10 propositions restent au final personne de sensé ne pourra crier victoire. Il nous faut au minimum la peau de ce projet...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès