• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ruée vers l’or : une autre bulle spéculative ?

Ruée vers l’or : une autre bulle spéculative ?

Par Eric Granger

Laissez-moi vous raconter une histoire qui a pour sujet l’or. Cette histoire, je vous la raconte du point de vue d’un néophyte sur le sujet.

Reculons d’abord dans le temps, il y a un peu plus d’un an, en novembre 2009. Je suis tombé sur un article avec un titre qui m’accrocha l’oeil : "L’once d’or à 2000$ ?" . La lecture de cet article a été suffisante pour stimuler ma curiosité. J’étais curieux de savoir si c’était possible, s’il y avait vraiment une nouvelle ruée vers l’or et pourquoi. J’ai fait illico des recherches sur le sujet et j’ai décidé de faire une expérience, une sorte d’enquête. J’ai décidé d’investir sur le marché de l’or. Je ne l’ai pas fait réellement, cela va de soi, je l’ai fait de façon virtuelle. Personnellement, je n’ai pas les moyens de faire ce genre d’investissement.

Laissez-moi d’abord vous raconter comment j’ai fait mon investissement virtuel et je vous expliquerai ensuite les conclusions de mes recherches.

L’idée de départ était d’investir dans un secteur du marché qui aurait un très bon rendement à l’intérieur d’une année. Considérant que le prix de l’or risque de prendre un peu de temps avant d’atteindre 2000$, j’ai donc choisi de ne pas acheter des lingots d’or. Il y a au moins deux raisons qui justifient cette décision. Premièrement, ce n’est pas simple d’acheter de l’or : il y a beaucoup de frais (livraison, entreposage, etc.). Deuxièmement, il est difficile de confirmer la présence physique de l’or que l’on achète, on peut se faire avoir en achetant de l’or qui n’exite pas en réalité.

Pour éviter cela, j’ai donc choisi d’investir dans des actions de compagnies minières du secteur aurifère. J’ai acheté de façon virtuelle pour plus de 300 000$ au total d’actions de 4 compagnies minières canadiennes. Cet investissement, un an plus tard, a maintenant une valeur qui est au-dessus des 700 000$ sur le marché. Un investissement disons réussi qui a maintenant un rendement de plus de 120%.

J’ai fait le choix d’investir dans des actions de compagnies canadiennes dont le prix de l’action se situait en-dessous de 10$. Ceci est basé sur le principe que plus le prix de l’action est bas, plus il risque de grimper rapidement si les conditions sont favorables. Il s’agit d’un investissement plus risqué, mais j’ai fait le pari que la hausse du prix de l’or allait compenser ce risque.

J’ai également choisi des actions de compagnies minières qui exploitent seulement dans les Amériques et en Europe. J’ai fait ce choix pour diminuer le risque en évitant les compagnies minières qui exploitent dans des pays qui sont aux prises avec des conflits armées comme certains pays d’Afrique. J’ai donc automatiquement exclus les grosses compagnies comme BarrickGold ou Goldcorp.

Finalement, mon choix s’est arrêté sur ces 4 compagnies canadiennes : Gabriel Resources Ltd. (GBU), European Goldfields Ltd. (EGU), Imperial Metals Corporation (III) et Osisko Mining Corporation (OSK).

À travers le site internet argent.canoe.ca, j’ai pu créer un portefeuille virtuel dans lequel j’ai inscrit l’achat de mes actions des 4 compagnies minières citées plus haut. J’ai acheté toutes mes actions le même jour, soit le 13 novembre 2009, et je les ai acheté au prix le plus élevé du marché cette journée-là. Voici les détails :

Gabriel Ressources Ltd. (GBU)
Qté : 30 000
Prix : 3.15 $
Valeur marchande : 94 500 $

European Goldfields Ltd. (EGU)
Qté : 10 000
Prix : 7.15 $
Valeur marchande : 71 500 $

Imperial Metals Corporation (III)
Qté : 10 000
Prix : 7.84 $
Valeur marchande : 78 400 $

Osisko Mining Corporation (OSK)
Qté : 10 000
Prix : 9.10 $
Valeur marchande : 91 000 $

Total de la valeur marchande : 335 400 $ (en dollars canadiens)

Ensuite, je n’ai fait qu’attendre. À toutes les semaines, je souriais fièrement de voir mon investissement virtuel grimpé en valeur et je trouvais bien dommage de ne pas avoir un sous à investir. Un peu plus d’un an plus tard, voici les résultats en date du 15 janvier 2011 :

Cliquez l’image pour visualiser les résultas.

 

Au final, je ne suis pas très surpris des résultats de cette expérience. Les recherches que j’ai effectuées au préalable m’indiquaient que la hausse du prix de l’or allait continuer et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, dans les moments de crise économique comme celle de 2008, l’or devient toujours une valeur refuge, à l’abri de la fluctuation du dollars américain principalement. Ce qui explique la hausse du prix en partie. Sauf que, en principe, si la confiance envers la monnaie fluctuante revient, l’or redescend. Cependant, cette fois-ci, je savais que ce ne serait pas le cas. Tout d’abord, parce que le prix de l’or n’a jamais cessé d’augmenter depuis une décénnie (voir Graphique A), il est passé de 300 à 1400$. Aussi parce que plusieurs indices nous permet de croire avec assurance que la dégringolade actuelle du dollars américain va se poursuivre et que la période d’inflation dans laquelle nous sommes perdurera. La demande pour l’or va donc continuer à augmenter.

Graphique A

 

Une bonne partie de ces indices se trouve dans un rapport de la Société générale publié en novembre 2009. Ce rapport, intitulé Worst case debt scenario, évoque une aggravation de la situation économique dûe à l’augmentation rapide des dettes nationales. Le rapport prédit, à travers plusieurs scénarios économiques envisagés, une inflation galopante et une dépréciation significative du dollars américain. Selon le rapport, ceci va faire augmenter le prix de l’or à des sommets inégalés et va aussi faire augmenter le prix de la nourriture comme le riz.

Le Figaro a publié un article concernant ce rapport où l’on peut lire les même conclusions : « Parmi les pires scénarios envisagés, le rapport évoque une nouvelle chute des marchés, une inflation galopante ainsi qu’une forte chute du dollar. Or quand la crise bat son plein, tout le monde se retourne vers la valeur refuge par excellence, l’or. Dans ce contexte, le prix du métal jaune atteindrait des sommets jamais vus. En plus du métal jaune, le rapport table qu’une autre valeur refuge devrait tirer son épingle du jeu, les denrées alimentaires. »

L’or pourrait prendre un rôle encore plus important à l’avenir. C’est l’avis de Robert Zoellick, le président de la Banque mondiale, qui proposait en novembre 2010 un retour à une forme d’étalon-or comme régulateur des taux de change.

Toutefois, il faut être prudent. Le marché de l’or est sous contrôle totale de l’élite bancaire (les plus grosses banques privées, les banques centrales, etc.) et il sera très difficile pour la plupart de pouvoir tirer profit de ce marché. Il y a aussi le risque que tout ceci se transforme en une autre bulle spéculative. Dans un article paru dans Bloomberg Businessweek, avec pour titre : « Soros Gold Bubble at $1,384 as Miners Push Buttons« , on peut lire comment George Soros et d’autres ont créé un fond de couverture (hedge fund) afin de pouvoir vendre des produits financiers basés sur l’or. Ce fond (nommé SPDR Gold Trust) a été autorisé par la U.S. Securities and Exchange Commission et plusieurs privilèges ont été accordés au groupe de Soros. Le groupe peut en effet, à travers le SPDR Gold Trust, acheté de l’or sans avoir à se tracasser des frais de livraison puisqu’il n’a pas l’obligation de tenir physiquement dans ses coffres cet or en question. Ceci donne au groupe une position avantageuse à l’intérieur de cette bulle d’or. Toujours selon l’article de Bloomberg, la création du SPDR Gold Trust a été un moment pivot (« a pivotal moment ») dans l’ascension du prix de l’or.

C’est George Soros lui-même qui a qualifié de bulle l’ascension actuelle de l’or. Dans ce cas, la majorité va perdre beaucoup et quelques-uns vont gagner énormément. « La question est de savoir où on se trouve dans cette bulle », a-t-il déclaré lors d’une réunion du Conseil International Canadien en novembre 2010. Soros est bien placé dans cette bulle pour encaisser pendant qu’elle gonfle et il saura quand en sortir juste avant qu’elle éclate.

En conclusion, il est clair que les conditons économiques actuelles sont propices à l’ascension du prix de l’or. Si ces conditions perdurent où s’aggravent (ce qui est le plus probable), le prix de l’or pourra alors facilement atteindre les 2000$ comme l’ont prophétisé les économistes avertis. Pendant ce temps des individus comme Soros et ses acolytes intensifieront leur mainmise sur le metal jaune.

Pour revenir à l’expérience d’investissement que j’ai tenté, je dois mentionner que si j’avais débuté cette expérience au lendemain de la crise mondiale de 2008, lorsque toutes les actions étaient à leur plus bas, le résultat aurait été beaucoup plus spectaculaire. En somme, il est presque déjà trop tard maintenant pour investir dans l’or alors que c’était le moment idéal de le faire en novembre 2008. Cependant, rassurez-vous, il reste encore un peu de place dans la bulle d’or, mais les places sont limitées.

J’aimerais terminer en vous disant que cet article n’est celui pas d’un conseiller financier et ne devrait pas être interprété de cette façon. Il s’agit d’une histoire sur l’or raconté par un néophyte et rien d’autre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • jege117 26 janvier 2011 14:12

    Excellent article. J’ai conu une flambée de l’or dans les années soixante, et une chute beaucoup plus spectaculaire qui a suivi cette envolée, je n’ai plus les chiffres en tête mais il y en a qui sont tombés de haut. JG.


    • rastapopulo rastapopulo 26 janvier 2011 23:05

      L’or joue à cash-cash.


    • kéké02360 27 janvier 2011 13:52

      déconnez pas !!!! si l’or baisse ma femme va me plaquer smiley


    • wesson wesson 26 janvier 2011 15:00

      Bonjour l’auteur,
      Il existe à mon sens un indicateur infaillible permettant de savoir quelle sera la prochaine arnaque (pardon - bulle) qui va éclater ... C’est le spam par email (aussi appelé pourriel)

      Depuis quelques temps maintenant, je reçoit de plus en plus de pourriels m’expliquant que la cata c’est pour demain, et que ma meilleure idée serait d’acheter un max d’or .... et moi qui pensait plutôt remplir ma baignoire avec des patates ...

      Bref, si le spam se met de la partie, alors l’arnaque n’est pas très loin.


      • gimo 26 janvier 2011 15:32

        surtout  un piège pour les cupides  de ceux qui veulent avoir plus que plus
         
         oui en effet !! les pourriel (arnaque) la ( chronique agora) je ne sais pas si il y a un rapport avec agoravox ?


      • goc goc 26 janvier 2011 18:55

        @wesson

        il n’y a pas que les pourriels qui sentent l’arnaque

        la pub à la tv ne vaut pas mieux, elle est du genre :
        1 - envoyez moi votre or
        2 - je vous en propose la moitie de sa valeur
        3 - soit vous refusez et vous n’êtes même pas sur de revoir vos bijoux dans un bon état, vu qu’il ont pu être démontés et abimés pour « analyse », soit vous acceptez et vous n’avez plus qu’a mettre un cierge à la bonne mère pour espérer recevoir l’argent promis (voir moins suite a des frais inattendus)


      • manusan 26 janvier 2011 15:01

        La descente actuelle de l’or’argent est due à la JP Morgan avec la célèbre Blyce Master aux commandes, celle qui a inventé les CDS (subprime ect) qui ont pollué la planète et enrichie Wall street, elle manipule les cours en balançant de l’or papier sur le marché, la baisse devrait durée 6 mois mini. Tant mieux ça laisse le temps pour en acheter à pas trop chère.

        Les dépêches de janvier :

        ALAN GREENSPAN FAVORABLE AU STANDARD OR !!!
        du 24 au 28 janvier 2011 : Délire, c’est tombé vendredi... Le Gata, Zero Hedge et Fox Business sont aussi tombés de leur chaise avec Alan Greenspan qui s’est déclaré favorable à un retour au... standard or ! Oui vous avez bien lu, et ses propos ont été repris par un ZH sidéré : « We have at this particular stage a fiat money which is essentially money printed by a government and it’s usually a central bank which is authorized to do so. Some mechanism has got to be in place that restricts the amount of money which is produced, either a gold standard or a currency board, because unless you do that all of history suggest that inflation will take hold with very deleterious effects on economic activity... There are numbers of us, myself included, who strongly believe that we did very well in the 1870 to 1914 period with an international gold standard. »... C’est à se demander pourquoi il n’est pas revenu au standard or dès sa prise de fonctions... ZH a calculé que si tel était le cas, l’once d’or vaudrait 6.300 dollars aujourd’hui, histoire de nettoyer toutes les dettes.

        L’ETAT DE VIRGINIE VEUT LE RETOUR AU STANDARD OR
        du 10 au 14 janvier 2011 : Et un Etat américain de plus : la Virginie veut faire voter une loi pour adopter le standard or et argent en préparation de l’effondrement du système américain, lire ici Market Oracle, et d’autres. Tout va bien donc, sauf que c’est le 3e ou 4e Etat qui prépare son divorce d’avec la Fed de Ben Bernanke. Ca sent vraiment le roussi, d’autant que (me disent les lecteurs) la Virgine est l’Etat qui abrite le plus grand nombre d’espions de la CIA, NSA, etc. Cette proposition est donc doublement significative. « The Commonwealth of Virginia introduced House Resolution No. 557 to establish a joint subcommittee to study whether the Commonwealth should adopt a currency to serve as an alternative to the currency distributed by the Federal Reserve System in the event of a major breakdown of the Federal Reserve System. ». Yeaah... A major breakdown... I like this one, really ! Pendant ce temps, le cours de l’or « papier » fait baisser le cours de l’or « métal », de plus en plus dur à trouver smiley BM est en pleine forme.

        L’UTAH VA PASSER A L’ETALON OR
        du 3 au 14 janvier 2011 : Robert Gehrke du Salt Lake Tribune nous a appris EN TOUTE DISCRETION LE 29 décembre que l’Utah (les Mormons) veut passer au standard or et argent, même si cela n’est pas présenté ainsi. Comme vous pouvez le lire ici en mormon, « A proposal in the Utah Legislature would require the state to allow just that, requiring government agencies to accept gold for transactions, and creating a parallel monetary policy for intrastate commerce tied to the price of gold. Under the legislation that has been drafted, Utah residents could mint their own gold or silver coins, a storehouse would be created to stockpile the precious metal and the Utah Defense Force, an arcane state militia that may be called and armed by the governor, would be responsible for securing the inventories. »... autrement dit, chaque citoyen pourra payer ses impôts avec des pièces d’or et fabriquer ses lingots ! Cool. Mieux, la loi est un bras d’honneur direct à Ben Bernanke de la part du gouverneur : « “Fundamentally, what it comes down to is people’s concern about the fundamentally reckless policies at the federal reserve and what it does long-term to the financial standing of the country and giving folks another choice of monetary tools for their financial transactions,” John Dougall said. ». Clairement, on avance d’une manière ou d’une autre vers l’Etalon or. Voilà qui va dans le sens de Nicolas Dupont-Aignan et de Marine Le Pen, les seuls à avoir eu le courage de mettre les pieds dans le plat de l’économie française dévastée par un euro suévalué pour nous au point qu’Airbus délocalise dans les pays du Maghreb.

        UN PRESIDENT DE LA FED VALIDE LE RETOUR AU STANDARD OR !
        du 3 au 14 janvier 2011 : Dans la même veine, cette fois c’est en 2011 et c’est Reuters qui a donné l’info sur le gouverneur de la Fed de Kansas City Thomas Hoenig pour lequel un retour au standard serait naturel, même si cela n’empêchera pas les crises : « The gold standard is a very legitimate monetary system, We’re not going to have fewer crises necessarily. You will have a longer of period of price stability or price level stability, but I don’t know that you’ll have lower unemployment, I don’t know that you’ll have fewer bank failures ». C’est Marine Le Pen qui va être confortée dans ses positions : fin décembre, sur RTL, elle avait demandé le retour au standard or, déclenchant une nuée de critiques disant qu’économiquement elle ne savait pas de quoi elle parlait. Ben, on dirait que si... Lire ici Reuters pour le croire de vos yeux, comme saint Thomas.

        même les chinois s’y mettent :

        https://www.goldcore.com/goldcore_blog/chinese-silver-demand-surges-incredible-four-fold-just-one-year

        Donc merci aux banques US de faire baisser le cours du vrai or avec de l’or papier, qui ne vaut que le prix du papier, ça nous laisse le temps de faire les courses comme papy avant que la grosse crise frappe à la porte après les élections US de 2012.


        • rastapopulo rastapopulo 26 janvier 2011 15:08

          Greenspan était l’auteur de « Gold and economic freedom » avant d’être nommé à la FED par le CFR... Ce type a retourné sa veste de manière prodigieuse !



        • Tassathée Tassathée 27 janvier 2011 11:28

          Une belle contre attaque est en préparation pour la livraison des stocks argent du 1 er trimestre (voir la fameuse lettre ouverte à B.Master.
          Ce sera, je pense très instructif, est-ce-que la spéculation peut se retourner contre JPM (appuyé voire affiliée par/à la FED), ou est-ce-qu’ils sont vraiment les tauliers...
          Wait & See


        • kéké02360 27 janvier 2011 13:43

          Y-a plus qu’une solution : voter Delors en 2012 smiley


        • danmaru touvabien 26 janvier 2011 15:12

          y a t il une bulle sur le livret A  ?


          • foufouille foufouille 26 janvier 2011 15:23

            le probleme est que cet or existes pas la plupart du temps


            • loki 26 janvier 2011 16:22

              exact , il y a beaucoup plus d or papier ( ETF ) que d or physique , et le jour ou pris de panique, les personnes demanderont a être livré de l équivalent physique , on ira au clash , en attendant l argent métal est également intéressant comme investissement , puisqu il rattrape progressivement l or niveau valeur , et est beaucoup plus abordable , surtout en ce moment ou le cour baisse (guerre petit porteurs contre les gros en ce moment )


            • Croa Croa 26 janvier 2011 21:45

              « les personnes demanderont a être livré de l équivalent physique »

              Il y aurait donc des pigeons ayant acheté de l’or virtuel ?

              Reconnaissons aux banquiers cette qualité,

               smiley Ils sont vraiment très forts smiley


            • Tassathée Tassathée 27 janvier 2011 11:24

              « Or non alloué » : définition très intéressante


            • mac 26 janvier 2011 16:13

              La véritable bulle ce n’est pas l’or mais celle de la finance.
              Cette bulle gonfle tellement quelle représente plusieurs fois la richesse réelle mondiale. La planche à billets lancée par certains grands états l’aide encore plus à prendre des dimensions qui dépassent l’imagination.
              Actuellement, si seulement la moitié des investisseurs voulaient reprendre leurs billes, il est fort probable que le système exploserait sur le champ.

              Résultat la valeur des biens tangibles est en train d’augmenter : matières premières, PME rentables, denrées alimentaires et même l’immobilier . Logiquement ce dernier aurait dû baisser vue qu’il a atteint des sommets sans rapport avec le revenu des gens mais les investisseurs entretiennent encore son niveau, ne sachant sans doute plus où placer leur argent.
              Rien d’étonnant dans ce contexte que l’or monte mais attention, ce marché est très petit comparé au marché action et il est donc assez facile pour certains gros investisseurs de le manipuler...


              • AniKoreh AniKoreh 26 janvier 2011 17:10


                « .. mais attention, ce marché est très petit comparé au marché action et il est donc assez facile pour certains gros investisseurs de le manipuler... »


                En effet, mac, et c’est justement ce qui se passe en ce moment. L’explication en est donnée par manusan.


              • titi 26 janvier 2011 16:19

                En fait l’or a beaucoup grimpé ces dernières années....

                Mais sur une période plus longue, si on démarre en 1980 c’est un placement assez minable.
                L’once était à 850$ en janvier 1980
                A moins de 300$ en 2000.. et dans les 1400 $ en 2010

                Donc évidemment si on compare le point haut et le point bas ca donne le vertige.

                Maintenant si on compare avec 1980, un gain de 550$ sur 30 ans ca doit faire du 1,7% par an... 
                Donc vaut mieux spéculer sur le livret A.


                • Croa Croa 26 janvier 2011 21:50

                  En 1980 il était bas déjà. Pour se faire une idée de la vraie valeur de l’or il faudrait remonter à l’époque où il servait d’étalon.


                • Jean Lasson 26 janvier 2011 16:38

                  L’expérience réalisée par l’auteur n’est pas surprenante. En effet, il existe un « effet de levier » de l’ordre de 3 ou 4 entre le produit (l’or) et les actions des producteurs (les mines d’or). Celles-ci évoluent donc, à la baisse comme à la hausse, 3 ou 4 fois plus vite que l’or, lequel a connu, sur la même période, une hausse d’environ 40 % (en Euros).

                  Sinon, la hausse de l’or doit plutôt être vue comme une baisse des grandes monnaies fiduciaires (papier). La vraie monnaie est l’or. Il est fascinant de constater que le prix des biens, exprimé en or, n’a pratiquement pas varié depuis aussi loin que l’on puisse remonter dans l’Histoire, c’est-à-dire l’Antiquité. Ainsi, une vache valait 60 g d’or au temps des pyramides égyptiennes, elle vaut aujourd’hui environ 45 g d’or. Une belle toge romaine valait une once d’or, c’est le prix d’un costume aujourd’hui, etc.

                  L’or est la seule monnaie qui ait conservé son pouvoir d’achat au cours du temps. A l’opposé, le Dollar, par exemple, a perdu plus de 95 % de son pouvoir d’achat depuis 1913.


                  • ralph 30 janvier 2011 15:07

                    Pendant la 2e guerre mondiale il y avait eu des Lois, en Italie et aux USA, qui obligeaient les citoyens (je pense « les petits ») à « donner » à l’Etat tout l’or qu’ils possedaient pour soutenir l’effort de guerre !!

                    Alors on peut toujours speculer et amasser de l’or...il suffira d’une petite LOI pour
                    qu’il vous soit enlevé...

                    C’est mieux les patates dans la baignoire, à mon avis...


                  • Blackeagle 26 janvier 2011 16:39

                    L’or est l’unité de référence de la valeur depuis des siècle. Ce n’est que depuis 1971 qu’il ne l’est plus officiellement. Quoiqu’on en dise il le reste néanmoins dans la réalité car ce sont ces qualités physique et de rareté qui ont en fait cette référence.

                    Pour celà, il suffit de juger du graphique suivant : http://idata.over-blog.com/3/25/25/01/coursOr.jpg ou apparait le cours de l’or et le cours de l’or corrigé de l’inflation depuis les années 50.

                    Jusqu’en 1971, le cours est totalement stable pour simple raison que la monnaie de réserve mondiale, le dollars pouvait être théoriquement contre de l’or. En 1971 nixon a supprimé la convertibilité du dollar en or pour la simple raison que les USA avaient imprimmés bien plus de dollar qu’il ne possédait d’or. Le dollar commençais à ne plus inspirer confiance et de plus en plus d’institutions demandait à echanger leur dollar contre de l’or. La perte de confiance envers le dollar était principalement du à l’evidence que le dollar était surévalué au vu des conflits comme le vietnam que les USA finançaient. Devant la situation Nixon a du supprimer la convertibilité du dollar en or.

                    De 1971 à 1990 le cours de l’or augmente largement avant de se reduire légèrement avant de se stabiliser. Celà correspond à l’ajustement de l’inflation masquée de 1945 à 1971 par la convertibilité préalable à 71 du dollar en or.

                    De 1990 à 2006 le cours reste stable. Depuis 2006 le cours flambe, celà correspond à l’inflation masquée produite par l’injection massive de dollar dans l’économie US pour contenir la crise économique. Cette inflation est masquée car ces dollar injecté sont utilisés sur par les institutions financière uniquement dans la spéculation boursière sans passer dans l’économie réelle. Ce que vous avez sous les yeux est la mesure peut être légèrement exagérée de l’inflation que nous allons subir de façon abrute lors de l’ajustement à venir qui suivra le prochain crack. La seule question est quand est ce qu’il aura lieu, plus il est retardé, plus il sera violent.


                    • Tassathée Tassathée 27 janvier 2011 11:39

                      Quand est-ce-qu’il aura lieu ?
                      Allez jouons : je mettrais 1 napoleon sur la saison des vendanges... Ca nous laisse au moins l’été tranquille.
                      Tu vas dire, c’est pas C.Lagarde qui va s’inquiéter, la crise est derrière nous depuis 2 ans.
                      En fait, nous la comprenons peut-être mal, elle veut simplement dire, la crise est derrière nous, à nos trousses.
                      Pour revenir au sujet, il y a 2 façon d’aborder les choses, selon que l’on soit en quête de profit (trader junior) ou simple chef de famille voulant préserver ce qu’il peut en cas de coup dur.
                      Pour les 1er, le coche est tout de même un peu râté et à l’heure actuelle dépend des mouvements de forces financières considérables (JPM/FED, Chine etc..).
                      Pour les seconds, il n’est jamais trop tard pour remplir son matelas. 


                    • AniKoreh AniKoreh 26 janvier 2011 16:56


                      Ceux qui ont acheté de l’or (physique) de 2001 à l’été 2008 ont vraiment eu le nez fin, et s’en félicitent tous les jours.

                      Ceux qui l’ont fait, fin 2008, comme sage mesure de conversion / protection de leur épargne - mesurant l’ampleur de la débacle en cours et à venir (l’hyperinflation n’est pas exclue) -, ont également pris la seule bonne décision qui s’imposait.

                      Il n’est toujours pas trop tard, et la consolidation actuelle (dont la cause est très bien résumée par l’auteur) est un moment favorable.


                      • Leviathan Leviathan 26 janvier 2011 17:16

                        Pour ceux qui ne connaissent pas les web-reportages de Eric Granger, intitulés « Le décodeui » sur le Nouvel Ordre Mondial, je vous les conseille.

                        http://infodudecodeur.wordpress.com/webemissions/


                        • Le péripate Le péripate 26 janvier 2011 17:35

                          Ce n’est pas l’or qui monte mais les substituts de monnaie qui baissent. Ce mouvement renchérit automatiquement matières premières, agriculture, partout où les gains de productivité sont difficiles et faibles.

                          Et de plus l’or est la Monnaie. Extrêmement rare, il se reconnait aisément, se pèse, se divise presque à l’infini, se frappe, se réunit à nouveau et est inaltérable.

                          Plus qu’une bulle, c’est une implosion : celui des fausses monnaies à cours obligatoire sans contrepartie matérielle.


                          • AniKoreh AniKoreh 26 janvier 2011 21:48

                            Pour une fois que je suis d’accord avec un commentaire du Péripate.. smiley

                            + 1

                          • Romain Desbois 26 janvier 2011 22:11

                            Bah non. La valeur d’une chose et c’est valable pour l’or ou toute autre monnaie, n’est qu’une convention collective.
                            Il suffit que demain l’on considère que le coquillage ait de la valeur pour que l’on en fasse une monnaie.
                            il suffit que demain l’on considère l’or comme n’ayant plus de valeur pour que l’or n’en ait plus.

                            La monnaie n’ a pas besoin de contrepartie « matérielle », sa valeur est dans ce que l’on peut acquérir avec. Si ton boulanger refuse l’or , tu n’auras qu’un caillou dans ta poche.


                          • epapel epapel 26 janvier 2011 22:45

                            Sauf que l’or n’est pas un matériau comme les autres et contrairement aux coquillages :
                            - il possède des propriétés physique exceptionnelles (inaltérabilité, ductibilité, conductibilité)
                            - il est rare et son extraction est de plus en plus difficile et coûteuse
                            - la demande pour une utilisation autre que la thésaurisation qui ne représente que 20% des besoins est en augmentation alors que sa production diminue depuis 10 ans.

                            Le prix de l’or ne peut donc descendre en dessous de son coût moyen d’extraction sinon trop de mines non rentables ferment et la demande ne peut plus être satisfaite.


                          • gimo 27 janvier 2011 04:07

                             salut romain 
                             pour suivre ton raisonnement !! imagines toi deux minutes
                             que tu es dans un désert et tu dois vivre
                             la monnaie ne vaut rien même de l’or restera un simple métal qui se mange pas
                             (dixit )(le vieux indien bull)
                             mais le matériel !!! oui un litre d’eau ou du pain un mouton te fera vivre
                            la monnaie marche dans un monde de dupe qui un jour se retrouvera avec des tonnes
                            de fausses monnaies et des tonnes d’or pour acheter un kg de pain comme en Afrique
                            tu dois pour payer avec une brouette de billet banque le film’ « soleil vert » ils mangeront
                            leurs propres cadavres
                            l’homme c’est l’animal le plus stupide de touts les animaux


                          • ralph 30 janvier 2011 15:13

                            Bien vu !!!


                          • ralph 30 janvier 2011 15:15

                            P.S. C’était pour Gimo !!


                          • Romain Desbois 26 janvier 2011 17:49

                            Que ce soit pour l’or ou autre chose , la spéculation est immorale.

                            Les spéculateurs se foutent des avoir comment l’or est extrait, quelles sont les conditions de vie de ceux qui travaillent dans les mines, de la pollution au mercure des rivières, des déforestations et du sort des humains que l’on exproprie ou/et massacre.


                            • AniKoreh AniKoreh 26 janvier 2011 18:11


                              Mais, cher Romain, il ne s’agit pas de spéculation pour l’épargant..


                            • Romain Desbois 26 janvier 2011 18:14

                              Bien sur que si. L’épargnant espère bien que son investissement lui rapportera.
                              Et quand bien même cela n’enlève rien aux conditions liées au commerce de l’or et n’exonère aucunement le petit épargnant de sa responsabilité.


                            • AniKoreh AniKoreh 26 janvier 2011 18:22


                              Oouups, je recommence :

                              >> Mais, cher Romain, il ne s’agit pas de spéculation pour le commun des épargnants.. Il s’agit d’abord de convertir / préserver son épargne en une valeur tangible.


                            • Romain Desbois 26 janvier 2011 18:49

                              Mais là est l’erreur, la valeur de l’or n’est pas plus tangible qu’un autre placement.
                              Etant côté à la bourse, sa valeur fluctue en fonction de l’offre et de la demande et beaucoup d’épargnants risquent bientôt de déchanter.


                            • perlseb 26 janvier 2011 19:18

                              Effectivement Romain, beaucoup de commentateurs d’Agoravox ont des idées en apparence humanistes (non à l’esclavage, non aux banksters,...) mais quand il s’agit de faire un profit personnel (« conserver son épargne »), là, il n’y a plus aucun principe.

                              Tous voient le prix de l’or qui monte, alors tous, comme des moutons de panurge, achètent de l’or (ce qui fait monter le prix de l’or, comme le constatent les économistes attérés pour qui la bourse n’est une machine à créer des bulles). Qui a vraiment l’utilité de l’or ? Personne, en tant que particulier (pour l’industrie, il est vrai que ce métal a des propriétés très intéressantes). C’est de la pure spéculation, celle-là même que tout le monde critique quand ce sont les banksters qui la pratiquent.

                              Quand donc les gens se comporteront avec un peu de cohérence ? Comment espérer que le monde tourne rond quand chacun agit sans logique ? Le monde est tout à fait à l’image des hommes. Chacun voit la faute de l’autre mais n’a pas assez d’intelligence pour se juger soi-même.


                            • Romain Desbois 26 janvier 2011 19:25

                              Je ne saurais mieux dire. Merci.


                            • Croa Croa 26 janvier 2011 22:08

                              « beaucoup d’épargnants risquent bientôt de déchanter. »

                              Impossible ! L’or est un placement de sécurité qui ne peut pas tomber à zéro. Dans le pire des cas, en achetant au plus fort de l’angoisse par exemple, on va le payer plus cher qu’il ne vaut certes et ne récupérer dans l’exemple que la moitié voire le tiers de l’investissement initial... Il n’empêche : C’est toujours ça ! smiley


                            • Romain Desbois 26 janvier 2011 22:14

                              L’or est un placement de sécurité qui ne peut pas tomber à zéro.’

                              Bah non , rien ne permet d’affirmer cela.


                            • epapel epapel 26 janvier 2011 22:33

                              Je suis assez d’accord avec le fait que l’or ne peut pas tomber à zéro mais pas seulement pour la même raison que Croa.

                              Une autre raison fondamentale est que l’or est un métal rare dont le volume d’extraction annuel a atteint son pic en 1999 alors que la demande de l’industrie et de l’orfèvrerie est en augmentation constante (le gap a été couvert par la vente progressive d’une partie des stocks des banques centrales, dont la banque de France !).


                            • AniKoreh AniKoreh 26 janvier 2011 22:20

                              Aïe, aïe, aïe..

                              Par où commencer.. ?? On invoque ici des principes, la morale..

                              Déjà, ce que vous dites de l’extraction de l’or est tristement vrai de toute exploitation minière, et même des plus triviales, comme celle du charbon (voyez les conditions d’extraction en Chine), du zinc, de l’aluminium, etc. Je n’évoquerais pas plus les dommages imputables à l’extraction pétrolière (ex. Golfe du Mexique, delta du Niger, Taïga, j’en passe et des meilleures). Je n’évoquerais pas plus encore celle de l’uranium... 

                              D’autre part, il faudrait s’intéresser un peu à la profonde « immoralité » de l’argent-papier et de son instrument le plus fameux, la célèbre « planche à billet ».. Qui, sur décision des banques centrales, vont faire fondre votre épargne - durement acquise, je le présume - comme neige au soleil.

                              Et ceci, figurez-vous, pour résorber la dette pharaonique des Etats occidentaux, entre autres ceux qui en ce moment sont engagés, désormais sous la bannière de l’Otan, dans des guerres impérialistes, sous commandement américain, pour le contrôle du pétrole et du gaz, justement..

                              Vous vous préoccupez d’épargner un tant soit peu, et quoi de plus normal.. Non ?

                              Parfois, il vous arrive de circuler en voiture.. Non ?


                               

                              • perlseb 26 janvier 2011 23:02

                                La morale c’est qu’en cas de crise majeure (par exemple, effondrement du système monétaire) votre meilleur investissement, c’est de savoir faire des choses qui puissent intéresser les autres directement. Dans un nouveau système, rien ne dit que les possesseurs d’or ne seront pas les premiers pendus. Un nouveau système pourrait aussi interdire la possession d’or par les particuliers.

                                En investtissant dans l’or parce que vous croyez à un effondrement du système, finalement vous dites oui à la spéculation, à l’argent et au système. Sans même invoquer la morale, c’est parfaitement illogique.

                                Si vous voulez vous prémunir de l’effondrement du système, cela ne peut pas être en utilisant le système tel qu’il existe actuellement, mais en cherchant ce qui sera conservé parce que l’on ne peut pas s’en passer. Et la seule chose, ce sont les connaissances, le savoir-faire et le travail.

                                Maintenant, si vous ne pensez qu’à l’argent et ne vous intéressez qu’à ça, peut-être que vous n’intéresserez personne ni n’aurait plus aucun but dans la vie si ce système s’effondre. Personnellement, je n’ai rien à perdre même si, comme beaucoup, j’ai des économies car le système actuel n’est pas encore par terre.

                                Autre chose, ceux qui sont responsables de la crise et de faire fonctionner la planche à billets (tout en ruinant sciemment les états) ont déjà plus d’or (et du vrai) que tout ce que vous pourrez achetez. Et s’intéresser à l’or, c’est finalement se préparer à se soumettre aux mêmes bourreaux. Mais après tout, si vous pensez comme eux, vous avez le système et les bourreaux que vous méritez.


                              • Blackeagle 27 janvier 2011 00:43

                                Réaction stupide, il est évident que ce qui fait la force d’un pays, d’une population ou d’un homme se sont leurs ressources naturelles où acquises (savoir et savoir faire)

                                Par contre, l’or comme référence de la valeur est un standard qui a plusieurs milliers d’années et qui s’est perpetué au cours du temps. Le système n’est donc pas lié à ce standard car pendant des millénaires des tas de systèmes d’organisation sociale très différents les uns des autres ce sont succédés dans le temps et l’espace sans remettre en cause le statut de l’or.

                                Quel que soit votre système d’organisation social (en dehors de l’extention infini du domaine de la gratuité qui est un système viable compte tenu des technologies actuelles mais qui prendra de toute façon beaucoup de temps à s’établir) vous avez besoin d’un moyen de mesure de la valeur des biens et services qui sont produit. C’est ce qu’on appelle une monnaie. Et l’or a toujours été et restera sans doute le candidat le plus viable pour être cette monnaie.

                                Cela ne fait que quarante ans que l’or n’est plus officiellement la référence et si vous lisez le post que j’ai déjà posté plus haut, vous comprendrez qu’il l’est resté malgré tout dans la réalité.


                              • perlseb 27 janvier 2011 20:36

                                Réaction tout aussi stupide Blackeagle. L’or est un standard parce qu’on explique à tout le monde, dès le plus jeune âge, que l’or a beaucoup de valeur (bijoux, lingots,...).

                                Donc au final, même si personne n’a réellement besoin de ce métal (assez rare, il est vrai), son prix restera toujours elevé par l’éducation qui entraine des réflexes moutonniers. Mais si la société était un petit peu plus évolué, on n’aurait absolument pas besoin de ce standard et seuls les entreprises qui en auraient besoin en achèteraient. Pas besoin d’attendre la gratuité.

                                D’ailleurs le fait d’être capable de thésauriser sans limite « l’argent » pose un énorme problème pour toute démocratie qui se respecterait et plus généralement pour la stabilité d’une société qui rechercherait un certain équilibre. C’est d’ailleurs la thésaurisation qui alimente la spéculation : on stocke son « avance de richesse » et si au passage, on peut faire grossir (comme par magie) sa valeur monétaire, alors la spéculation peut devenir un métier et une finalité (trader). Des produits sans aucune utilité immédiate pour l’épargnant peuvent devenir demandés car ils représentent une valeur de thésaurisation qui paraît sûre. Mais le propre de la spéculation est que l’excès de sécurité que l’ensemble des épargnants accorde à un bien en l’achetant finit par créer une bulle qui ne garantit plus aucune sécurité.

                                Dans ce système, si je possède énormément d’argent et les médias (pour posséder les médias, j’ai juste besoin d’argent, donc seul l’argent est utile), je commence par acheter des biens à un prix plancher et ensuite je fais passer dans mes médias par mes experts le message comme quoi ce que je viens d’acheter risque d’augmenter très fortement dans les prochains mois. Une fois que la bulle monte à un plus haut grâce aux moutons qui croient se documenter de façon fiable en achetant mes magazines spécialisés en finance, je revends toutes mes parts et recommence le petit jeu sur un autre bien. Je ne trouve aucune utilité à ce genre de jeux, même s’ils rapportent gros à ceux qui en fixent les règles.

                                Personnellement, je n’adhère pas du tout au système monétaire actuel et encore moins à l’or. Ce n’est que la reproduction d’un système féodal où les nouveaux seigneurs sont les bourgeois. Les banques, les assurances, ceux qui travaillent dans les bourses, les agents du fisc, les assistants sociaux pour les plus démunis, tous ces gens ne produisent aucune valeur (même si certains produisent du PIB tel qu’on le définit) mais sont là pour essayer de faire fonctionner le système monétaire actuel : je trouve qu’ils sont bien trop nombreux (pour un résultat des plus douteux) et c’est la preuve qu’il n’est pas du tout efficace. Une société un peu moins barbare pourrait très bien se passer de ces « métiers ». Mais il faut être capable de remettre en cause ce que l’on nous a appris comme des vérités immuables.


                              • Blackeagle 30 janvier 2011 16:10

                                Je suis en pleine accord avec vous sur l’inutilité de la finance et même sa nuisibilité. Tout comme je suis d’accord avec vous sur le fait que thésauriser ne doit pas être une fin en soi.

                                Cependant, et malgré tous ces défauts le capitalisme occidental à trois atouts principaux qui en ont en fait jusqu’à présent le meilleur vecteur de développement :
                                - La démocratisation du savoir ou l’acces rendu possible a tous de tous les savoir disponibles.
                                - La décentralisation de l’initiative (libre entreprise) qui a l’avantage d’explorer plus de voies de développement qu’une économie totalement centralisé (évidement certain projet nécessitent la centralisation et une economie mixte est donc préférable)
                                - L’accumulation du capital. Dans une certaine mesure, les inégalités permettent le progrès et le développement. En effet, un société totalement ou très largement égalitaire (échelle des revenus allant de 1 à 3 ) permettra sur le moment de mieux satisfaire les besoins de la population. Néanmoins elle nuit à l’investissement, car chacun dépense tout son argent pour vivre et répondre aux besoin de sa famille. Dans une société plus inégalitaire, d’un coté apparait de la misère et de l’autre une accumulation de capital dans les main d’un petite frange de la population. Ces dernier ont plus d’argent qu’il ne leur en faut pour répondre à tous leurs besoins et envies personnelle. Ils peuvent donc utiliser cet argent pour faire d’autres choses, des choses nouvelles et a priori pas nécessaires.

                                Et c’est ainsi que le capitalisme est un bon vecteur de développement, où malheureusement les inégalités sont indispensable au fonctionnement du système. Évidement tout est une question de dosage :
                                - 1 il faut que la finance soit contenue et que les riches aient intérêt à faire des choses réelles pour investir leur argent plutôt que de spéculer. Il faut que les régles du jeu fasse que l’économie réelle soit plus profitable que les bulles spéculatives.
                                - 2 il faut que les inégalité soient bien dosées trop d’inégalité et c’est la crise de surproduction. Pas assez d’inégalités et c’est le ralentissement de l’innovation et du progrés technique.
                                - 3 la justice sociale et une justification des haut revenu est indispensable pour que le système soit acceptable. En gros, contrairement a aujourd’hui il faudrait avoir une elite de la compétence et pas une élite de la médiocrité.

                                Mais le capitalisme, n’est pas le seul vecteur de développement viable. Un système plus égalitaire fonctionnant par des entreprise en autogestion peut être viable, si il est associé avec un système bancaire décentralisé mais sans vocation au profit, capable d’orienter l’investissement.

                                L’objet de ce post n’est pas de de défendre le capitalisme occidental mais d’en faire apparaitre les principales forces. Tout système prétendant le remplacer doit au moins égaler ces forces pour être viable en face du capitalisme.

                                Enfin, pour ce qui est de l’or en tant que monnaie, ce métal a été retenu dans l’histoire pour plusieurs raison comme monnaie.
                                - Il est relativement rare, ce qui garantit une relative stabilité du volume globale des réserves et donc de la valeur de l’or
                                - C’est métal noble qui ne s’altère pas au cours du temps (pas de corrosion ou d’oxydation)
                                - C’est le métal le plus ductible et donc le plus simple à modeler.
                                - C’est un métal de forte densité.
                                - Il peut être fondu à volonté.

                                Toutes ces propriété ont en fait le meilleur matériau susceptible d’être utilisé comme référence de la valeur c’est à dire un monnaie. Vous avez raison, lorsque vous dites en filigrane qu’un monnaie ne vaut que la confiance qu’on lui accorde. Chaque état sur son territoire assure la confiance dans la monnaie nationale, il est détenteur du pouvoir politique et législatif et a donc la capacité d’imposer la monnaie qu’il souhaite comme légale (billets, coquillage, peu importe). Le problème apparait dans le système international. A moins qu’existe une puissance hégémonique (c’est le cas aujourd’hui des USA) capable d’imposer un monnaie comme référence mondiale, il faut utiliser une bien matériel dont tous les acteurs internationaux reconnaissent la valeur. De par ces propriétés physique et sa rareté, l’or possède une valeur intrinsèque qui en fait le meilleur candidat tout en étant le plus commode d’emploi.

                                L’or était là en tant que monnaie bien avant le système capitaliste, et il le restera bien aprés, vous pouvez me croire.


                              • NPPhalaphanh 27 janvier 2011 08:43

                                Ici http://www.kitco.com/kitco-gold-index.html#RT des graphiques mettant en correlation the

                                Gold price Change due to Weakening of USD (puisque l’or est libelle en dollars) et the Gold price Change due to Predominant Sellers (in the world), ce, afin de notamment repondre a Mr Peripate.

                                • kéké02360 27 janvier 2011 13:45

                                  confidence pour confidence : je continue le bankrun , mais chuttttt ’ faut pas le dire !!! smiley

                                  la parole est d’argent ,le silence est d’or smiley


                                  • armand armand 30 janvier 2011 18:48

                                    Au moins un sujet assez consensuel...

                                    Il semble évident que seul l’étalon or verrouillerait la monnaie afin que les banksters ne la manipulent pas à l’infini. C’est pourquoi bien loin d’être la réponse à tout qu’on nous vante depuis l’enfance, au contraire, l’or est méprisé par une grande partie de la classe financière, qui part du principe que c’est une « relique barbare » complètement ringarde. Surtout en France d’ailleurs - on n’entendra presque jamais citer le cours de l’or sur France-Info, on a souvent le plus grand mal à le trouver dans les journaux financiers...

                                    Ceci dit, l’auteur de l’article fait bien d’émettre sa mise en garde - l’or physique a eu un succès foudroyant (s’il en fallait une preuve, voyez les jeunes et même les très jeunes qui en achètent, alors qu’auparavant c’était un « truc de vieux ») mais le marché est à la merci des « specs » - les gros fonds d’investissement. Si on veut lire le point de vue des sceptiques, les editoriaux de Nadler sur le site Kitco sont décapants.
                                    Dès qu’ils décident de porter ailleurs leurs investissements en quelques clics, leur dégagement est amplifié par les ventes automatiques déclenchées dès que le cours tombe en-dessous d’un certain niveau. De même, ils peuvent exagérer les hausses de la même façon.
                                    A mon sens, la meilleure garantie pour le maintien de l’or à un haut niveau ce sont les achats des banques centrales - et le fait qu’elles en vendent nettement moins qu’elles ne le pourraient.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès