• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy doit être battu

Sarkozy doit être battu

A l'heure du choix il n'y a aucune hésitation à avoir, plutôt cette hésitation ne doit concerner que son choix pour que Sarkozy soit battu. Je m'adresse donc à ceux qui, comme moi, ont voté Bayrou au premier tour et plus largement à ceux qui se sentent proches des idées du mouvement Démocrate, à ceux qui se sentent au centre de la vie politique. Et, parmi ceux-ci je m'adresse plus particulièrement à ceux qui seraient tentés de voter Sarkozy - ce qui n'a jamais été mon cas une seule seconde - au second tour.

Il y a sans doute de multiples raisons pour vouloir voter Sarkozy au second tour, dont les deux majeurs seraient : on se sent de centre droit ou on ne peut supporter Hollande, soit lui, soit sa politique, soit les deux.

A ceux donc qui pour ces deux raisons ou d'autres je les exhorte à ne pas le faire. L'idée de voter Sarkozy parce qu'Hollande vous insupporte n'est pas une raison valide. C'est une sorte de faillite du choix. Si vous ne pouvez pas voter pour Hollande vous ne pouvez pas non plus voter pour Sarkozy. Et je vais vous dire pourquoi.

Si vous avez voté Bayrou au premier tour et que vous sentez plus de centre droit alors vous non plus la suite de la campagne à droite toute ne peut pas vous satisfaire. Vous trahiriez vos idéaux en votant Sarkozy.

Si vous avez voté Bayrou ou si vous vous sentez proches de ses idées alors c'est que

  • Vous avez été pour son slogan : un pays uni, rien ne lui résiste. Sarkozy, lui, n'a eu de cesse de diviser la France, d'opposer catégorie contre catégorie, Français selon leur origine ou leur emploi. Vous êtes pour l'unité, il a été pour la division
  • Vous avez lu et approuvé le projet loi cadre sur la moralisation de la vie politique. Comment alors voter pour celui qui fut le symbole du conflit d'intérêts, qui a eu dans on gouvernement tant de ministres poursuivis par la justice comme Woerth, Lagarde, Santini, Juppé, Bertrand, lui dont les proches sont mis en examen comme Squarcini (un comble lui à la plus haute place de la défense du territoire) le procureur Courroye, ses amis Bazire, Gaubert, Donnedieiu de Vabres, son proche Takieddine ? Lui-même est soupçonné de financement illégal pour la campagne de Balladur, pour la sienne propre de 2007 et sans doute celle de 2012, lui qui a fait ne fausse décaration de patrimoine en 2007 et en 2012, lui dont on ignore comment il a financé l'achat de son appartement de la Jatte et les travaux qui y ont été faits, lui qui est accusé par de nombreuses personnes d'avoir touché de l'argent de Bettencourt, de Bongo par Joktiane, de la Libye.
  • Vous avez su ce qu'était le produire français quand Sarkozy a participé activement à la destruction de l'emploi industriel en France, lui qui a voulu dépénaliser le droit des affaires, lui qui n'a rien fait en 5 ans contre les golden hello, les golden parachutes, les retraites chapeau, les salaires mirobolants.
  • Vous avez voulu qu'Instruire soit une priorité nationale quand Sarkozy a sabré les effectifs et n'a eu de cesse de dévaloriser les enseignants, lui qui à la tête de la France n'a pu empêcher la chute vertigineuse vers l'hypermédiocrité de notre enseignement qui se classe, en plus, parmi les derniers dans la réduction des inégalités
  • Vous étiez d'accord avec ce thème de solidarité qui devait se situer à tous les niveaux, et entre tous, avec un programme complet quand Sarkozy n'a eu qu'une solidarité de caste en s'offrant en pleine crise un avion à 210 millions d'euros et en dépensant 600 000 € par déplacements, déplacements inutiles et électoralistes.Et avec ses lois TEPA, son ex-bouclier fiscal, il est pour offrir plus à ceux qui ont. La solidarité est un mot qui n'appartient pas à son vocabulaire. Vous devez vous souvenir de l'autre slogan de campagne la France solidaire s'opposant à cette France forte qui n'est que le miroir aux alouettes d'une France affaiblie.
  • Peut-être avez-vous eu une idée plus haute de cette France qui n'est vue maintenant de l'étranger que comme affaiblie, corrompue, dégradée, se couchant devant les forts et abandonnant tous ses idéaux pour des manœuvres mercantiles qui, honte suprême, n'ont jamais donné de résultats.

Si vous votiez Sarkozy c'es alors que vous vous seriez trompé au premier tour, c'est que vous renieriez tout ce en quoi vous croyez démontrer par votre vote pour Bayrou.

Ne pas voter pour Sarkozy c'est aider à ce qu'un jour la justice passe. C'est prouver que les Français ont, en fin de compte un minimum de morale et de bon sens. Si voter pour Hollande est au-dessus de vos forces il vous reste le vote blanc, le vote nul, le vote Bayrou ou l'abstention. Sans vos voix Sarkozy ne peut pas passer. Et même s'il est donné perdant, il ne faut prendre aucun risque.

Si l'humanisme a un sens pour vous, vous ne pouvez pas voter Sarkozy.

Pour la France, pour vos enfants, vos parents, vos amis, la justice, la solidarité, la morale la décence, la dignité, le respect, l'unité : ne votez pas Sarkozy

 

 Le Sarkozyland et ses méfaits(issuu)

Il nous reste 4 jours pour nous débarrasser de ce pouvoir. Souvenons-nous à chaque instant de cette campagne qu'Eric Woerth a été mis deux fois en examen dont une pour recel de financement illégal de parti ce qui est une forte suspicion de l'illégalité de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 et donc l'illégalité de son élection et que Sarkozy lui-même est supposé avoir touché de l'argent liquide en avril 2007, et peut-être en février 2007, de la part de Bettencourt et qu'il a fait, toujours en 2007 (mars), une fausse déclaration sur l'honneur de patrimoine. Il y a aussi une forte suspicion du finanacemnt de la campagne de 2007 par Kadhafi. Et sans doute un financement illégal de la campagne de 2012 par l'utilsation de l'appareil de l'Etat tant en personnels (conseillers et minsitres) qu'en logistique (déplacements, locaix de l'Elysée, meetings et sondages). Trouvez aussi ici la vraie timeline de Sarkozy (journal Facebook). Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible. Et votez en conscience après avoir lu ce livre des méfaits du clan Sarkozy Le Sarkozyland et ses méfaits(epub) ou Le Sarkozyland et ses méfaits(issuu)

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 30é version du 4 avril 2012) :
 

 N’oublions jamais :

  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye notamment d'espionnage de la population avec l'appui d'une entreprise française et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu'il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l'affaire Facebook
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takieddine
  • les possibles mallettes de Bongo pour financer la campagne de 2007
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • l'affaire Dexia près de 12 milliards d'euros de pertes
  • les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation, la protection du fils Pierrot, son rapatriement d'Odessa
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle des stylos, celle de la déclaration de patrimoine, du financement de la campagne par Bettencourt …
  • l’affaire Pérol
  • l'affaire Yannick Blanc
  • l’affaire de l’Epad (et des deux scooters)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Squarcini, Courroye, Ceccaldi Raynaud, fils Tibéri …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Bourgi, Richard, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d'euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président, les 12 000 € de frais de bouche par jour, chaque jour, la baisse des œuvres sociales de l'Elysée passées de 300 000 € en 2006 à 165 000 en 2010
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20
  • la possible affaire Clara Bruni
  • l'affaire Facebook

Vignette extrait d'une vidéo publique du salon de l'agriculture


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Georges Yang 3 mai 2012 09:03

    Choix cornélien entre un excité et un faiseur de dettes
    Quand on broie du noir, on vote blanc !


    • MARTIN 3 mai 2012 09:21

      Non, Hollande n’est pas un « excité »..... smiley 


    • Fergus Fergus 3 mai 2012 09:23

      Bonjour, Georges.

      « Excité » et « faiseur de dettes », vous désignez le même homme : Sarkozy. Ce n’est par conséquent pas un vote blanc qui s’impose, mais un vote Hollande, sans hésitation !


    • morice morice 3 mai 2012 11:05

      un vote Hollande, sans hésitation !


      merci d’en être arrivé à la seule conclusion qui s’impose

      hier soir il y en a un qui faisait plus président que l’autre

      le hic, c’est que celui qui l’était ne le faisait pas, président.

    • appoline appoline 3 mai 2012 18:20

      Je n’apprécie pas Sarkosy mais avec un Hollande à la barre, nous allons nous retrouver dans une merde indescriptible. Il n’a pas les épaules assez larges, quant à son gouvernement ? Royal : qui ne contrôle pas ses petits nerfs. Fabius, empoisonneur et assassin qui n’assume pas ses conneries. Aubry : dont la réputation d’ivrogne n’est plus à faire surtout du côté de Lille. Espérons qu’il saura mettre en place quelques gestionnaires au cas où il serait élu car là, on laisse passer l’été et zou, le rififi ne sera pas loin.



    • Fergus Fergus 3 mai 2012 23:24

      Bonsoir, Appoline.

      Il est vrai que c’est tellement mieux avec des Guéant, Hortefeux, Lefebvre ou Morano...


    • brieli67 3 mai 2012 23:30

      faut pas oublier les Alzheimer de haute compétion :


      Chirac et Pasqua

    • appoline appoline 4 mai 2012 18:40

      Ce que je veux dire Fergus, dans les deux cas, nous allons en chier grave comme disent nos petits jeunes, le plus gros de la crise est devant nous, pas derrière.


    • Robert GIL ROBERT GIL 3 mai 2012 09:10

      Dimanche, je voterais sans etat d’ame contre N.Sarkozy, ce n’est pas ses bonnes paroles qui vont faire oublier cinq de politiques desatreuses pour les classes populaires. Ensuite il ne faut pas se faire d’illusion, nous n’aurons que ce que nous prendrons !
      Pour les indecits, voici un petit rappel de ses promesses non tenus , evidement :
      http://2ccr.unblog.fr/2012/05/01/monsieur-le-president/


      • appoline appoline 5 mai 2012 12:20

        Robert,


        Nous aurons le choix de voter pour la peste ou le choléra, ça c’est du bulletin productif.

      • Inquiet 3 mai 2012 09:23

        Imhotep, vous apportez à mon sens une réponse sans ambiguïté au dilemme Bayrouiste :


        Comment se positionner par rapport à 2 problématiques dont on souhaite qu’elles apparaissent d’égale importance, à savoir « comment moraliser la politique et éviter les dérives populistes voir parfois même fascisante » et « comment imposer la nécessaire prise en compte de la dérive des dépenses de l’état afin de se responsabiliser sur le problème de la dette » ?

        Et donc vous, Imhotep, vous répondez sans aucune hésitation : il faut d’abord moraliser car il y a « le feu », et que cela est un préalable à toute autre revendication ultérieure. Sans cela, nous nous enfermons à être définitivement prisonnier des intérêts d’un clan se souciant peu des problématiques à aborder.

        Pour pouvoir donc aborder n’importe quelle autre problématique, il faut d’abord s’assurer d’avoir « voix au chapitre » et donc d’abord s’assurer du retour de la tradition républicaine refusant le tribalisme.

        Le seul problème, c’est que c’est vous, Imhotep, qui parlez en votre nom.
        Je ne vous le reproche pas, c’est la moindre des choses que de s’exprimer librement, mais j’avoue attendre davantage de votre mentor Bayrou, car vous réagissez bien plus comme Mélenchon que comme Bayrou.

        Mélenchon, n’a pas nourrit l’ambiguïté. Même si il est de gauche, il n’est pas acquis qu’il donne un « blanc seing » à Hollande. Son appel à voter Hollande, était d’ailleurs plus un voter contre Sarkozy, et il s’en est expliqué : c’est un préalable.

        Et il n’est pas le seul, beaucoup pensent qu’avant toutes autres perspectives, il faut avant tout se débarrasser du clan Sarko, et, Imhotep, vous en faites partie.

        Pourquoi donc Bayrou tergiverse ?
        Il me semble qu’il veuille apparaître comme un démocrate,
        il me semble que Chirac lui-même qui appelle à voter Hollande,
        il me semble qu’en 2002 la gauche à appeler à voter Chirac face à Le Pen sans ambiguïté.

        Et tout s’est fait et se fait sans qu’on puisse soupçonner une seule seconde qu’on adhère aux idées de l’élu « par défaut »,
        tout s’est fait et se fait par réaction spontanée face aux thèses anti-républicaines, par réflexe et non par calcul.

        Alors, François Bayrou aurait des intérêts tactiques à se comporter comme cela ?
        C’est encore pire. Que vaut l’homme ?


        • chapoutier 3 mai 2012 09:23

          évitons le malfrat

           
          50 millions pour Sarkozy : l’ancien premier ministre libyen confirme
          PAR FABRICE ARFI, KARL LASKE
           

          « Je confirme qu’il existe bien un document signé par Moussa Koussa et qu’un financement a bien été reçu par M. Sarkozy ». L’ancien chef du gouvernement libyen, Baghdadi Ali al-Mahmoudi, actuellement écroué à Tunis, confirme à Mediapart via son avocat, Me Béchir Essid, l’existence de la note publiée par Mediapart et le déblocage d’une somme de 50 millions d’euros en 2007 par le régime Kadhafi pour l’actuel chef de l’Etat français. La note a été rédigée sous son autorité directe.


          • Fergus Fergus 3 mai 2012 09:30

            Bonjour, Imhotep.

            Les raisons des uns ne sont pas celles des autres, mais une évidence s’impose au terme de cette campagne et après le débat d’hier : le vote Hollande pour barrer la route d’un 2e mandat destructeur à Sarkozy.

            Certes, on peut ne pas être d’accord avec tous les éléments du programme de Hollande, ou regretter qu’il n’aille pas plus loin sur certains dossiers. Mais il a le mérite de la cohérence. Qui plus est, il a, hier, fait voler en éclats les accusations de mollesse et d’esquive. Pugnace, volontaire, solide, il est taillé Incontestablement pour le job, et l’on en vient à penser qu’il pourrait rapidement devenir le leader européen qui manque pour faire avancer l’UE.

            Même Mélenchon a trouvé Hollande excellent, c’est dire si le socialiste a pris l’ascendant sur un sortant presque toujours sur la défensive.


            • agent orange agent orange 3 mai 2012 09:43

              Bonjour tout le monde

              Comme je l’ai écrit sur un autre fil, je ne me fais aucune illusion à propos d’Hollande. Cela sera plus ou moins la même chose qu’avec Sarkozy... la vaseline en plus et le bling-bling en moins.
              Néanmoins, si je devais voter pour Hollande, ce serait seulement dans l’espoir, à l’instar de ceux épris de justice, de voir Sarkozy répondre de ses crimes. Je ne sais pas si les révélations de Ziad Tiakeddine seront suivies d’effet ou si les familles des victimes de l’attentat de Karachi obtiendront gain de cause.
              Mais l’élimination de Sarkozy de la présidence réduira considérablement son pouvoir de nuisance...
              Bref, un vote sanction et non d’adhésion.


              • Georges Yang 3 mai 2012 09:44

                Fergus
                En élisant Hollande, c’est 100 milliards de dettes supplémentaires la première année Ensuite il fera marche arrière comme Mitterrand, c’est très cher payer le départ de Sarkozy
                L’impôt des riches ne peut pas couvrir toutes les dépenses du programme Hollande
                Je comprend l’hésitation de Bayrou entre le candidat de l’esbrouffe et celle de la dette


                • Tall 3 mai 2012 09:58

                  Sarkozy a augmenté la dette de 500 milliards en 5 ans. Et en diminuant le nombre d’enseignants et de policiers !

                  Comment peut-on « réussir » ça ?
                  En créant toutes sortes de niches fiscales pour les + nantis bien sûr.
                  Ce qui est job de politicard de droite. Normal.

                • robert 3 mai 2012 18:35

                  Emprunt en 2011 112 milliards, bien oui on ne fait pas de guerre sans frics, donc sous FH 100 sera un grand plus en moins si j’ose dire


                • crazycaze 4 mai 2012 00:47

                  Hum, ne trouvez-vous pas M. George Yang qu’en matière de gestion du budget de l’état, la gestion de M. Sarkozy & Co est, si ce n’est surprenante, tout du moins singulière. Je ne ferais pas l’affront de vous énumérer le nombre de dispositions fiscalement contreproductives (La loi TEPA, la TVA des restaurateurs, le bouclier fiscal, la réforme de l’impôt sur les droits de succession - à apprécier en fonction de la hauteur du patrimoine pour lequel ça change quelque chose, et jusqu’à quel point !! - etc.) les guerres engagées en son nom propre (OTAN et donc Afghanistan, Lybie - voir pour info le déficit américain vs. son engagement militaire (Irak, Afghanistan) celui ci représentant une part considérable de la dette publique dont la facture sera payée par les américains, VS. les commanditaires du conflit, Hallyburton en tête, dont les bénéfices issus de cette guerre n’iront pas alimenter les caisses de l’état qui en assume le coût !! Toute similarité serait bien entendu fortuite avec un conflit récent dans laquelle était engagée la France...

                  De là à dire que la pensée d’une certaine droite dite décomplexée ( comprendre : vulgaire, immorale, cupide, sans éducation ni culture) se résume au poncif : Mutualisation des déficits et privatisation des bénéfices... il n’y a qu’un pas que l’on franchit sans mégarde !!

                  Si en plus on y ajoute népotisme, mauvaises fréquentations (bon, on peut se tromper dans le choix de ses amis... ça arrive... bon, aussi souvent, ça interpelle...), voire même mavaises actions (comme ont l’air de le supposer différents juges instruisant des affaires différentes mais servant toutes les mêmes intérêts). 

                  Et si en plus afin d’assurer sa propre réélection à l’immunité présidentielle on n’hésite pas à « flirter » (doux euphémisme triple épaisseur) avec des idées et des petites phrases qui renvoient à un passé qui laisse planer quelques doutes sur la filiation idéologique entre la pensée Gaullienne et son héritier auto-déclaré...

                  Maintenant, je vous laisse réfléchir, libre à vous d’en tirer les conclusions qui s’imposent et de voter pour qui vous voudrez. Cela ne changera rien à mes propos ni aux faits auxquels ils font allusion.


                • Tall 3 mai 2012 09:46

                  Sarkozy sera battu ...

                  Hier Hollande a tenu tête à un président sortant qui a écrasé tous ses interlocuteurs pendant 5 ans, journalistes inclus.

                  Et c’est fini maintenant .... dehors, le bling bling méprisant !

                  • morice morice 3 mai 2012 11:03

                    je vais même finir par vous applaudir


                    enfin, aujourd’hui seulement.

                    Et c’est fini maintenant ..

                    oui, et on en a eu la PREUVE : il a été INEXISTANT l’excité habituel.

                    La séquence « MOI JE » restera dans l’histoire : c’est celle ou un PRETENDANT dénonce son adversaire en lui disant voilà tout ce que vous avez fait et qu’il ne fallait pas faire.

                    Hollande a été REDOUTABLE, et Sarkozy bien minable.

                  • A. Nonyme A. Nonyme 3 mai 2012 11:30

                    Un prétendant ? Plutôt un prétentieux !


                  • wesson wesson 3 mai 2012 14:44

                    Bonjour Tall,


                    « Hier Hollande a tenu tête à un président sortant qui a écrasé tous ses interlocuteurs pendant 5 ans, journalistes inclus. »

                    On a été juste ébloui par les lumières qui ont été projetés sur Sarkozy.

                    Une piste : Quand est-ce qu’il a été interrogé par des vrais journaliste depuis 5 ans ? Jamais !

                    Sarkozy n’a pris la parole que dans des show ou il était le seul à parler, et n’a été interrogé que au maximum par des journalistes complaisant, ou alors des « français » dont on a bien pris soin de prendre les plus inoffensifs. Il disait qu’il ferait régulièrement des conférences de presse, il n’en a fait aucune. 

                    On a tressé autour de Sarkozy cette réputation de redoutable qui est à mon avis largement galvaudé. Il suffit de mettre en face quelqu’un qui ne se démonte pas devant des fausses affirmations, ou qui ne tombe pas dans le piège des questions fermées qui sont la marque de Sarkozy, et il n’a plus rien à dire. 

                    Au final, du coté Sarkozy toutes les boules puantes de sa campagne y sont passé, tous les mensonges comme les horaires de piscine, DSK, le soutient des mosquées etc etc, mais on savait tout, tout avait déjà été dit du coté Sarkozy, il n’y avait rien de nouveau et il s’est enlisé dans son sac de vomi. Pire, hier soir j’ai eu l’impression vers la fin qu’il allait réellement péter un boulon et traiter l’autre de « gros con », mais il s’est rattrapé in extremis. Il aurait pas tenu 10 minutes de plus.

                  • Tall 3 mai 2012 15:40

                    Salut wesson

                    Bien sûr, la véritable autorité se passe en coulisses.

                    A ce propos, je ne serais pas surpris que pas mal de choses jusqu’ici ignorées commencent à sortir dès que tout le monde sera sûr qu’il aura vraiment perdu.

                    Car quand un personnage aussi autoritaire paume son flingue, c’est la curée !

                    Il doit être mal à l’aise pour l’instant.

                  • moussars 3 mai 2012 10:09

                    Chers collègues d’AgoraVox,

                    Êtes-vous au courant de la nouvelle :
                    Un article étonnant dans Le Soir, parlant de la mort étrange du ministre lybien du pétrole, Choukri Ghanem, qui a été retrouvé flottant sur le... Danube vers 8h du matin. La police viennoise ne voit rien de suspect... Il a voulu nager un peu à 7 h du matin et il s’est dit "Tiens, et si je traversais le Danube à la nage ? D’abord en brasse, puis un peu de papillon et ensuite en crawl..". Il avait abandonné Kadhafi en mai 2011. Paix à son âme... Lire ici :
                    http://www.lesoir.be/actualite/monde/2012-04-30/l-ancien-ministre-libyen-du-petrole-est-decede-par-noyade-912855.php
                    Avec les Saleh et consorts recherchés par Interpol et protégés par Guéant, voici les dernières saloperies d’un pouvoir aux abois...


                    • A. Nonyme A. Nonyme 3 mai 2012 10:10

                      Et la France toute entière suspendue aux lèvres de F. Bayrou. Damned : quelle va être sa consigne ! Suspense....


                      • Tall 3 mai 2012 15:40

                        Bay .. quille ?


                      • Georges Yang 3 mai 2012 10:11

                        Reconnaissons qu’Hollande n’a pas été ridicule hier comme l’a été Ségolène Royal face à Sarkozy


                        • moussars 3 mai 2012 10:24

                          En dehors de ses idées de droite, Royal était trop tendre pour un psychopathe comme Sarkozy.
                          C’est sûr.
                          Mais quelle litote : « Hollande n’a pas été ridicule hier... ».
                          A moins que vous ayez voulu écrire Sarkozy ?!
                          Que des membres de l’UMP ou acquis à sa « cause » (ou des comédiens mesurant moins d’un mètre soixante cinq) devant les caméras lors de ses sorties, le refus en 5 ans de se confronter à la contradiction et aux questions dérangeantes des journalistes...
                          Il paye aujourd’hui.
                          L’explosé n’est pas celui qu’il croyait...


                        • bernard29 bernard29 3 mai 2012 10:23

                          Imhotep.

                          « Il nous reste 4 jours pour nous débarrasser de ce pouvoir » ;
                           
                          c’est votre leitmotiv à la fin de tous vos articles, et croyez vous qu’au moment décisif, on peut s’abstenir ??? Aujourd’hui, on ne peut se défiler, il faut choisir et éliminer le danger immédiat. C’est aussi votre responsabilité.

                          je ne vous cache pas que moi aussi, j’aurais préféré qu’Hollande reprenne explicitement la trés bonne proposition de Bayrou sur le référendum de moralisation de la république lors des législatives à venir. C’est donc retardé, mais au moins ces évolutions seront engagées lors de ce quinquennat d’ Hollande. Ce qui n’est bien évidemment pas envisageable avec « le président à sortir » alias « candidat sortant » !! 


                          • daryn daryn 3 mai 2012 16:47

                            Prenons date smiley Je vous parie pour ma part qu’il n’y aura aucune avancée réelle pendant le mandat de Hollande sur les évolutions proposées par Bayrou dans son référendum de moralisation de la vie publique.


                          • A. Nonyme A. Nonyme 3 mai 2012 10:28

                            Ce n’est pas parce qu’on ne peut plus encadrer Sarkozy et sa troupe, que Hollande devient un choix évident. Un chois par défaut je veux bien, et encore.
                            Sa capacité à ne pas trancher, il l’a encore prouvée hier soir, dans ce débat que je qualifierais de match nul dans tous les sens du terme.
                            Le vote des étrangers par exemple, pilier du positionnement progressiste de Hollande, argument phare de son programme sur lequel ô grand jamais il ne reculerait afin de prouver sa constance, sa cohérence comme il aime à le dire.
                            Et « bam », hier il s’orientait déjà sur un référendum, histoire de ne pas avoir à décider, à trancher. Manière de se défausser sur les électeurs... Bref, du socialiste tout craché, du flou, du mou qui joue - mal - les durs.
                            Hollande, Aubry, Hamon, Peillon, Mosco and co : nein danke ! smiley


                            • Tall 3 mai 2012 10:32

                              Il me semble qu’il a dit qu’il faudrait une majorité de 2/3 à l’Assemblée.

                              Et si pas, alors référendum ...

                            • Yohan Yohan 3 mai 2012 11:06

                              En tout cas, présenté comme il l’a fait, on a plutôt l’impression qu’il n’y tient pas tant que ça à son vote des étrangers. Une majorité de 2 tiers pour, il sait bien quel en sera le résultat. Du Flamby pur jus, on dit blanc, en sachant que ce sera noir. Sur l’embauche des fonctionnaires, il va nous sortir une excuse pour dire qu’il ne peut pas en faire autant que promis. Sa politique sera celle des petits pas, un pas en avant, deux en arrière, trois sur le côté...


                            • Tall 3 mai 2012 11:15

                              Je crois que les 2/3 sont obligatoires parce qu’il faut modifier la Constitution.


                            • A. Nonyme A. Nonyme 3 mai 2012 11:26

                              Exact Tall, mais cette histoire des 2/3, c’est plutôt récent non ? Et puis il y a bien quelques électeurs de Marine qu’il ne faut pas effrayer afin qu’ils ne basculent pas dans le camp d’en face...
                              Bref, l’art consumé de faire croire que l’on va agir tout en sachant que ce ne sera pas possible et qu’en plus on n’en sera pas responsable puisque le bébé aura été refilé à l’assemblée. Si « Tonton » avait fait la même chose avec la peine de mort, des têtes tomberaient encore...
                              Allez soyons fous ; faisons une commission !


                            • Tall 3 mai 2012 12:05

                              Pour les 2/3, c’est récemment que nous les lambdas l’avons appris ... mais dès le moment où il faut changer la Constitution, ça veut dire que c’était obligatoire dès le départ.

                              Hollande a donc juste précisé la procédure, il n’a rien inventé là.

                              Et en ce qui concerne les mulsulmans, je vais te dire qu’à Bruxelles, c’est ce qu’on fait depuis des années déjà, et il doit y avoir près de 20% de musulmans ici.
                              Or le seul parti musulman que j’aie vu n’a même jamais fait 1% des voix.

                              Etonnant, hein ?
                              En fait, dans la pratique, on observe que musulmans intéressés par la politique s’inscrivent dans les partis traditionnels : socialistes ou libéraux et même chez les ex-chrétiens devenus centristes.

                              Car pour eux, comme pour tout le monde, ce sont les critères socio-économiques qui priment : l’épicier indépendant vote libéral, tandis que l’ouvrier vote socialiste.

                            • Fergus Fergus 3 mai 2012 17:10

                              @ Tall et A. Nonyme.

                              Ce ne sont pas les 2/3 mais les 3/5e qui sont nécessaires pour modifier la Constitution. Il est d’ailleurs possible que la gauche en dispose en cas de déroute UMP aux législatives. Mais si tyel n’est pas le cas, il faudra effectivement compter sur le renfort de quelques voix centristes. D’où l’éventuel recours à un référendum.


                            • Khanofer Khanofer 3 mai 2012 10:54

                              Moi j’attends encore ce que va dire François Bayrou se soir et je trouve l’auteur un peu «  »deplacé« de parler au nom des electeurs Modem.
                               quelques personnalités de ce mouvement ont d’ailleurs clairement pris position pour Hollande...et d’autre pour sarko ,,donc c’est loin d’etre aussi evident que ce que vous noyus autoriser a penseer et a faire !

                              vous dites : » L’idée de voter Sarkozy parce qu’Hollande vous insupporte " l’inverse est vrai aussi !!


                              • morice morice 3 mai 2012 11:00

                                déjà qu’il a été BATTU hier soir, ça lui fera DEUX FOIS.


                                • Bulgroz 3 mai 2012 11:00

                                  J’ imagine l’amertume de tous ceux qui ont cru à Bayrou et qui ont été trahis dans une voie sans issue.

                                  Bayrou est condamné à être l’Arlette Laguiller des scrutins présidentiels sans autre projet que celui de faire croire qu’il est le seul et le meilleur pour la France.

                                  Au niveau national : Bayrou perd 3 544 997 voix entre 2007 et 2012 (-9,5 points)

                                  En Pyrénées Altantiques : Bayrou perd 59 383 voix (-14 points)
                                  Bordères (sa comnune) : Bayrou perd 108 voix (-20 points)

                                  Que dit il à ses électeurs sur cette cruelle défaite ?
                                  Quelle conclusion tire t il de son résultat ?

                                  Ecoutez sa déclaration au soir du premier tour : "Je prendrai mes responsabilités et nous construirons l’avenir".

                                  Mais rien d’autre, pas un début d’explication ou d’analyse sur cette déroute. Pas l’ombre d’une remise en question.

                                  Pitoyable.

                                  Pareil pour Imhotep avec ses centaines de papiers, ses dithyrambes à l’adresse de son guru, qu’a t il retenu de ce scrutin ?

                                  Je le cite : « La France est un pays de fous que l’on aurait envie de fuir. Les échecs sociaux, économiques, politiques, sécuritaires, diplomatiques, la destruction de la solidarité, le tombereau d’affaires de Sarkozy n’ont eu qu’une très très faible influence sur le vote. Joly qui fut quasi la seule à s’attaquer à ces affaires s’est fait exploser, Bayrou, le seul à vouloir moraliser la vie politique s’est ramassé une gamelle. On croirait qu’échouer et être entouré d’affaires seraient comme des trophées. Dans un monde sain, avec des électeurs sains Sarkozy devrait friser les 5 % d’irréductibles, de crapules finies, d’égoïstes patentés, de dominateurs perpétuels. Ce premier tour est à désespérer de l’humanité des Français. La presse qui parle de Sarkozy comme si de rien n’était est d’un culpabilité sans nom. »

                                  Pour Imhotep, pas de doute, l’échec de Bayrou c’est parceque les Français sont des fous et les électeurs de Sarkozy des gens pas sains.

                                  Alors franchement, ce que dira ce looser, on s’en tamponne le coquillard. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès