• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy (Jean) est élu. La belle affaire !

Sarkozy (Jean) est élu. La belle affaire !

Alors que le monde entier ricane à gorge déployée de la France, les courtisans de Sarkoland dégainent à tout va un slogan simpliste et manipulateur : Jean Sarkozy est légitime car il est élu. Il y en a bien quelques-uns aussi miteux comme par exemple celui de la chasse à l’homme (en fait s’il y en a un qui s’y connaît en chasse à l’homme, ou à l’étudiant thaïlandais de 40 ans, c’en est bien un autre) ou celui de l’opposition qui, revancharde et aigrie et jalouse, qui n’a rien à dire ni à proposer, veut s’attaquer au père au travers du fils alors que c’est le monde entier qui s’indigne, et celui volé à Corneille que la valeur n’attendrait pas le nombre des années.

 Il faut donc dans cette fange de slogans iniques et même monstrueux, tant ceux qui l’utilisent se roulent dans la complaisance insupportable de la courtisanerie de basse cour, se dresser un peu plus haut pour éviter d’avoir ses chevilles éclaboussées de toute cette boue des puissants qui défendent l’indéfendable.
 
Avant de revenir à ce slogan de l’élection qui donne la légitimité, revenir sur un fait dont cette presse qui décidément ne s’autorise aucun couac puisqu’elle ne reprend que la presse étrangère sans elle-même prendre position, tout juste un petit mot du Monde de Fottorino qui se décide en douceur et à petits pas comptés à réagir après la tempête internationale et non en premier comme fer de lance de l’indignation interstellaire qu’il aurait dû être, revenir donc sur ce petit fait qui montre que l’accession du prince n’est pas dû au hasard ni à la seule volonté du fils, mais au nom du père. Amen. En juillet 2009 par décret royal un certain Marseille a été nommé au conseil économique et social. Notez ce détail dans un coin de votre sixième de vos six cerveaux, car cela a son intérêt.
 
Sarkozy Jean est un élu ! La bonne blague.
 
Voici les faits bruts, vérifiables et estampillés authentiques.
 
Alors que Jeannot n’a fait de politique que de naître de son père, il s’engage pour les élections municipales de 2008 quand bien même deux mois auparavant il ne savait pas ce qu’il choisirait comme chemin professionnel entre être sur des planches à côté de la fille Tapie ou faire du droit pour faire avocat comme papa.
 
Par ses grandes qualités déjà reconnues, il est immédiatement intégré haut dans la liste conduite par le parachuté Martinon, porte parole et imbécile New-Yorkais de l’Elysée (présentement se dore la pilule à Los Angeles ou quelque part en Californie comme digne représentant de la France). Pour être sur cette liste il a franchi de nombreux obstacles. Ne me demandez pas lesquels car je suis bien incapable de les apercevoir, ni même leur ombre. A cette époque bénie des dieux il soutient Martinon « à mort ». Martinon donné battu par un sondage contre le candidat Fromentin, le Jean risquant donc pour sa première élection d’être battu par le suffrage universel, trahit sans vergogne (en effet il est pour cela aussi doué et plus précoce que son père) sa tête de liste qu’il soutenait à mort.
 
Alors parce qu’il s’appelle Sarkozy, car s’il s’appelait Tartempion, il n’aurait déjà pas été sur la liste Martinon, la candidate au canton nord de Neuilly, déjà élue, lui cède sa place pour une élection gagnée d’avance. Là aussi s’il s’appelait Tartempion je doute que cette candidate madame Raynaud Ceccaldi lui eût cédé sa place mais lui aurait dit : mon p’tiot gars va donc faire tes preuves avant de venir te faire élire là où il n’y a pas le quart de la moitié de la queue d’un risque d’être battu.
 
Comme cela ne suffit pas à l’ogre des Hauts-de-seine, le comité local de l’UMP, l’un des plus fournis en adhérents les plus fortunés, alors qu’il y a quelques mois il n’y était même pas, lui offre sur un plateau la direction. Il est vrai que là aussi il a été élu (non, choisi serait plus judicieux). Il n’y avait sans aucun doute parmi les autres militants aucun qui aurait eu le droit ou la récompense de ce poste par le travail fourni, l’antériorité. Non là aussi un Tartempion n’aurait jamais pu avoir à 22 ans non révolu un tel poste.
 
Mais l’élection est libre et honnête. Aussi en est-il que le groupe UMP Nouveau Centre du conseil général des Hauts-de-Seine doit élire son président. Le candidat officiel s’appelle Marseille (cela ne vous dit rien ?). Trois jours avant l’élection de cette présidence, ayant prouvé sa haute valeur à diriger un groupe puisqu’il n’avait jamais eu aucun mandat électif auparavant, Jean Sarkozy pose sa candidature et comme le clament si haut et fort ses thuriféraires c’est dans un combat électoral sanglant et valeureux qu’il gagne la tête du groupe UMP par désistement de ce même Marseille. Pour citer un auteur classique puisque Devedjian les aime tout particulièrement : A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Et c’est sans aucune gloire que cet élu est élu à la tête du groupe composite UMP NC. On peut dire que c’est à la grande honte de la démocratie et de tous les conseillers généraux UMP et NC de se plier aux caprices du fils du roi qui n’avait aucune compétence et aucune antériorité pour briguer ce poste.
 
Maintenant il faut donner l’EPAD à Jean Sarkozy. Et on nous parle à nouveau d’élection. La belle rigolade. Sarkzoy (Jean) n’est avant sa candidature même pas administrateur. Cela veut dire que jusqu’à ce qu’il en veuille la tête il n’a jamais étudié un seul dossier en tant que concerné directement. Il n’y a aucune antériorité là aussi, aucune compétence professionnelle, aucun diplôme afférent à ce métier. Il faut donc qu’il devienne administrateur. Qu’à cela ne tienne. Les Hauts-de-Seine l’élise comme représentant au sein de l’EPAD, ce qui veut dire que l’on ne fait pas une élection en temps classique, celui du renouvellement en date des administrateurs mais une séance spéciale pour lui. Cela veut aussi dire qu’il faut qu’une place se libère à l’EPAD. Et c’est à notre bon Marseille de s’y coller. Juste nommé par la volonté royale au conseil économique et social il cède volontiers sa place. Cela s’appelle de la corruption de conscience.
 
Ce que l’UMP et Sarkoland croient nous faire avaler, on dit faire prendre des vessies pour des lanternes, ce serait que l’élection légitime tout. Ce qui rend légitime un candidat pour un tel poste c’est la compétence et l’expérience et c’est également le minimum de présence au sein de l’organisme. Or jean Sarkozy n’a ni la compétence, ni l’expérience ni même le minimum de présence puisqu’il n’est à ce jour même pas administrateur de cet établissement public. Une autre légitimité tient compte du rapport du profil aux enjeux. Or là nous parlons du premier pôle européen, d’un chiffre d’affaires de un milliards d’euros. En matière de légitimité économique et professionnelle Jean Sarkozy est évidemment le dernier à pouvoir postuler à ce poste. Enfin Einstein nous l’a appris il y a la loi de la relativité. Cette relativité s’applique merveilleusement à ce cas de figure. A qualités égales, expérience et compétences égales, Sarkozy ne mériterait pas plus mis pas moins qu’un autre, mais voilà. Voilà combien y a-t-il de candidat plus compétents, plus adaptés, plus judicieux que Jean Sarkozy pour ce poste ? Mille ? Dix mille ? Un million ?
 
Un autre détail tue. Avant Pasqua et sa clique (suivi par Sarkozy père et Devedjian) c’était un représentant de l’Etat qui était président de l’EPAD. Ce qui se justifiait par le fait qu’il pouvait y avoir conflit d’intérêt entre les autres représentants politiques. Depuis Pasqua c’est un élu des Hauts-de-Seine.
 
A voir tous ces larbins utiliser cet argument inique est à vomir. Ils n’ont aucune morale, aucune décence. Sarkozy n’a pas été élu au sens où il n’a eu aucun combat politique à mener. Il n’a pas eu à se battre pour postuler à une candidature parmi les militants UMP. Il n’a pas eu à prouver sa valeur dans un combat difficile. Il n’a pas eu à batailler pour devenir le responsable local de l’UMP. Il n’a dû son élection à la tête du groupe UMP NC que par la lâche démission de son adversaire. Elu lui ? Oui comme Bongo fils. Elu sans combattants, sans adversaires. Et cela ne serait pas dû à son nom qui lui serait un obstacle comme il s’en plaint. Sa légitimité électorale est nulle. Mais sa légitimité professionnelle pour ce poste est inexistante, proche du zéro absolu.
 
 
 
Pour clore ce dossier voici quelques informations de source sûre.
 
- Le regroupement des éleveurs de porcs et les charcutiers, en accord avec l’Académie Française a décidé à l’unanimité moins une abstention que dorénavant les industriels devront apposer surtout produit en remplacement du mot Jambon la nouvelle orthographe : Jeanbon, sous peine d’une amende de 500 000 € à verser sur un compte spécial transitant par Clearstream.
 
- L’académie Française en réunion pleinière extraordinaire a décidé d’ajouter un mot nouveau, presque synonyme d’élire, le verbe Jeansarkozire voulant à la fois dire élire et nommer. Sa définition est : verbe du 3é groupe, réussir à passer une élection quand il n’y a qu’un seul candidat dans une élection où ce même candidat est sûr de l’emporter à 100 %. Ex. On peut dire Jean Sarkozy a été jeansarkozu au premier tour avec 100 % des voix.
 
- Le comité des poids et mesure a décidé qu’en Hauts-de Seine, une nouvelle mesure remplacerait le mètre. De ce jour toute mesure se fera en Jeansarkozy, (js). Toutes les cartes du département devront indiquer les distances en js d’ici un mois. Une table de conversion sera envoyée à tous les services concernés.
 
- A Greenwich on s’affole. Le jour de l’an va être déplacé à la date de naissance de Jean Sarkozy, comme minuit sera déplacé à son heure de naissance. On s’inquiète du coût et du désordre engendré mais devant la précocité et la brillance de Jean Sarkozy on s’en félicite par ailleurs.
 
- Le comité olympique a décidé avec enthousiasme que pour les prochains jeux aucun records du monde ne pourra être supérieur aux capacités sportives de Jean Sarkozy. C’est avec bonne humeur et respect que cette annonce a été faite au siège du CIO
 
- Le conseil de l’Europe va proposer prochainement, avec comme seule opposition à ce jour de la Tchéquie, que l’Euro soit remplacé par le Jean. Sa photo se trouvera sur les deux faces des billets.
 
- L’Education nationale a décidé de modifier les programmes scolaires. En économie on apprendra comment Jean Sarkozy sait gérer un établissement public, en histoire on apprendra la brillante carrière de Jean Sarkozy, en littérature on se penchera sur les discours de Jean Sarkozy, en philosophie on remplacera Machiavel par le petit manuel en Sarkozie
 
- Le ministère de l’intérieur a émis une loi qui impose dorénavant que toutes les places des mairies soit débaptisées pour s’appeler place Jean Sarkozy. Paris aura en plus l’obligation de changer le nom de la place de l’étoile en place du légitime parce qu’élu Jean Sarkozy on remplacera le soldat inconnu par le soldat Jean Sarkozy
 
- l’académie des sciences a pris la bonne décision en changeant le nom des deux pôles : l’Arctique devient le Pôle Jean et l’Antarctique le Pôle Sarkozy
 
- l’Université a décidé, au vu de la brillante et fulgurante carrière de Jean Sarkozy, que toutes les filières verraient leur durée drastiquement réduite à un an et demi ou 3 semestres d’études. Les masters et doctorats sont supprimés avec effet immédiat. Dans la foulée le ministère du travail et de l’emploi interdit les stages car comme le prouve Jean Sarkozy on peut accéder aux plus hautes fonctions sans rien y connaître.
 
- Le ministère de la culture lance un grand concours : faire l’effigie de Jean Sarkozy. L’heureux gagnant touchera le même cachet que Jonnhy Hallyday pour le 14 juillet et verra son œuvre tiré à 36 000 exemplaires à mettre dans chaque mairie.
 
- La ligue des droits de l’homme lance le prix Sarkozy et fait ombrage au comité Nobel qui envisage sérieusement de changer de nom pour prendre celui de prix Jeansarkozy.
 
- On apprend que de nombreux éditeurs ont contacté Jean Sarkozy pour qu’il écrive avec l’amical soutien de Tapie : Comment réussir dans la vie. Pour sous-titre : être né, ce qui n’est pas si facile.
 
- Une vie de Jean Sarkozy a d’ores et déjà été commandé à Roman Polanski spécialiste de la précocité et palme d’or à Cannes et oscarisé.
 
- Un très grand nombre de comités divers et avariés ont demandé de décerner leur prix cette année à Jean Sarkozy. L’amicale de boules du Viennois a été le premier. Les défenseurs de l’oie sauvage a suivi.
 
- Le Pape a décidé de canoniser de son vivant Bernadette Prèsdesessous, car sous le tunnel de Clichy elle a entendu des voix. Elle le jure : c’était Jean Sarkozy.
 
- l’ensemble de la presse a pris position. De ce jour le Président de la République ne sera plus dénommé que comme le Père de Jean.
 
Votre aimable serviteur
Vignette Wikipédia Louis XIV Lebrun
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • geo63 14 octobre 2009 13:14

    Cher imhotep, je partage votre indignation. Le rôle du « pion » Marseille est en effet indiscutable. Il m’arrive de me demander si je ne vis pas un cauchemar éveillé tant ce qui se passe est « foldingue ». J’ai entendu ce samedi le philosophe Dany Robert-Dufour sur France Inter dire que l’expression la plus appropriée à la situation présente était : SANS VERGOGNE (vous l’utilisez), sans honte, sans pudeur....


    • Papybom Papybom 14 octobre 2009 13:43

      Bonjour l’Auteur,

      Mais café le Roi, pour constamment envahir les journaux ?
      Invite-il, les journalistes, pour un séjour de rêve au château.
      Les ordres sont, «  Tous pour un, tous pour Janot  ».
      Je ne supportais, l’excitant flagorneur, qu’est Le Figaro.
      Avec lui, c’est Legal d’encenser le noble Dassault.
      Ajoutant maintenant, de Barbier, de fallacieux éditos
      J’arrête, pour mon cœur, de recourir à l’Expres-so  !

      Cordialement.


      • perditadeblanc perditadeblanc 14 octobre 2009 13:56

        Excellent article.

        Mais le probléme n’est pas dans l’élection de Jeannot à la téte de l’Épad ou d’Airbus.Le probléme c’est Nicolas Sarkozy .Celà prouve la main mise de cet homme sur toutes les franges du pouvoir en France.Maintenant pour nous en dépatouiller çà va être bonbon......Nous nageons en plein sous dévellopement à l’instar de la Tunisie de Ben Ali ou de l’égypte de Moubarak.Le jeannot est un gamin encore plus culotté que le pére,et aussi parvenu.Voilà qu’il affirme et se dit être élu par une nomination déguisée en élection.Que nous prépare encore l’omniprésent papa ?? l’omniprésent fils ?? on dit bien fils de l’homme, mais faut reconnaitre dans le cas ci-présent le pére du fils qui tisse une toile de tarentule.Et le saint esprit dans tout çà ??

        • Nicole 14 octobre 2009 13:59

          Excellent papier. S’il fallait se relayer et multiplier les initiatives citoyennes pour empêcher une nomination aussi invraisemblable qui nous décrédibilise complètement aux yeux de l’étranger, je suis pour. Toute idée est bienvenue, mais là, je crois que l’opposition doit être farouche. Ce n’est tout simplement pas tolérable. Indécent, inconséquent, indigne...la liste des qualificatifs qui viennent à l’esprit est longue, mais en résultante, le sentiment de foutage de gueule XXL domine.


          • lord_volde lord_volde 15 octobre 2009 13:34

            J’ai pas lu la totalité de l’article rédigé par l’admirable et consciencieux Imhotep, mais il y a lieu de rétablir une idée reçue qui se propage sans correction apportée dans les médias audiovisuels. Sarkozy n’a pas été élu au suffrage universel dans le cadre de l’élection à la Présidence de l’EPAD. Il a été désigné par les élus des Hauts-de-Seine, et sera ensuite intronisé par le conseil d’administration de l’EPAD, qui par déférence révérentielle au père, validera d’un simple geste cette honteuse candidature. Pour fair échec à ce complot oligarchique émanant de la nomenkaltura UMPiste, un membre de l’opposition élective des Hauts-de-Seine ou un membre du CA de l’EPAD serait bien avisé en exerçant un recours pour excès de pouvoir devant la juridiction administrative compétente par lequel il ferait prévaloir l’absence manifeste de compétence du fils de son père à occuper une fonction nécessitant expériences probantes ou diplômes de troisième cycle. L’EPAD assurant un service public adminstratif (Etablissement Public Administratif), les qualités requises sont au nombre des conditions à remplir pour acter candudature au poste de Président. 
            J’ai déjà eu l’occasion de trouver des arrêts rendus par le Conseil d’Etat qui invalident des nominations au tour extérieur à des postes de Conseiller d’Etat ou d’Adminsitrateur civil. Il faudrait creuser sur le terrain juridique, même si la justice est désormais rendu au nom du père contre les intérêts de la France. 


          • lord_volde lord_volde 15 octobre 2009 13:37

            erratum : candidature, rendue au nom du père.


          • appoline appoline 15 octobre 2009 14:43

            @ Mylord,

            J’espère qu’avec le recul sa nomination ne sera pas validée en décembre. Rien n’est sûr sous la pression du père, le mégalo ne semble qu’écouter sa petite voix et apparemment elle devient de plus en plus présente dans sa petite tête.

            Pour notre jeannot national, il serait qu’il planche sur un « Que sais-je », ouvrage de référence dans bien des foyers. Allez jeannot, livre nous ton savoir à nous pauvres cancres que nous sommes, on ne viendra pas devant l’Elysée comme certains jeunes, revendiquer le droit au piston. Maintenant que papa t’a appris à différencier ta main gauche de ta main droite, met ton fabuleux savoir au service de la Nation, tu sais la France, regarde sur un planisphère, c’est juste en dessous de.......


          • sisyphe sisyphe 15 octobre 2009 15:35

            @ mon ami Lord Volde

            Effectivement, un recours auprès du Conseil d’État semblerait une possibilité pour invalider cette pantalonnade ; bonne idée.

            En attendant, il faut continuer à faire monter la pression médiatique, pour empêcher cette scandaleuse forfaiture.

            Que tout le monde signe la pétition ; elle en est déjà à près de 50.000 signatures ; ne mollissons pas.



            • darksad 14 octobre 2009 16:00

              pouvoir !

              valeurs...

              [pouvoir / valeur] !?
              [déception / pureté / infantilisme] ?

              [réalité / pragmatisme],
              [histoire / preuve]...

              [conclusion / conséquence] ?



                • fonzibrain fonzibrain 14 octobre 2009 16:31

                  et si il est élu, pourquoi est on sure qu’il va être élu ?


                  c’est une élection nomination,

                  l’élection entérine la nomination !

                  C’est incroyable

                  • Parrison Parrison 14 octobre 2009 16:47

                    Eh bien moi, je trouve que tout ceci est très positif.... !

                    Mais oui,.... ce fait accompli devant lequel nous nous trouvons ouvre l’horizon à nombre de nos jeunes sans diplômes, sans expérience.... Comme il est touchant de voir que nous avons affaire à des êtres de chair et de sang, en qui nous nous retrouvons en tous points.
                    Qui n’a pas, tout comme celui que nous avons élu à la tête de la démocratie, l’envie du meilleur pour ses enfants ? 
                    Aujourd’hui nous voici rassurés : nos chères têtes blondes en échec scolaire auront , elles aussi, la chance de travailler dans les hautes sphères de l’état.... c’est « the French dream », c’est nouveau... vous l’avez rêvé, d’autres l’on fait .... !!!!

                    Une révolution en matière de plein emploi vient de naître.... une nouvelle approche qui tient du génie et qui remise les longues études aux oubliettes, la formation totalement inutile, l’expérience superflue et la compétence accessoire...

                    Cette illustration brillantissime du French Dream à laquelle on nous convie sans crier gare, comme pour nous faire une belle surprise... (comme c’est gentil...), mérite non d’être fustigée mais reconnue comme opportune dans ce pays englué dans le chômage qui s’étale comme la tache d’huile sur le buvard, frappant chaque jour plus de jeunes et de moins jeunes ....Les instigateurs de cette fabuleuse avancée sociale, nous en réservent encore d’autres soyons-en certains et réjouissons-nous.

                    A leur demande, faisons-leur confiance aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain.... 
                    Ce n’est que pure modestie qui les pousse à se justifier, mais peine perdue, nous avons bien compris que nous avons fait le bon choix en 2007.... 

                    Dormons donc en paix... !


                    • Antoine Diederick 14 octobre 2009 18:31

                      c’est Bush qui avait dit qu’il ne fallait pas avoir fait d’études pour être président....

                      pourquoi pas....la fonction politique est en principe accessible à tous..mais évidemment, a 22-23 ans...et un entourage porteur, l’affaire ne se présente pas trop comme une course d’obstacles....alors qu’il ne parait pas avoir de concurrent, l’enfant progide, euh ....., si..., je me trompe, un élu communiste se lance dans la bataille...


                    • Antoine Diederick 14 octobre 2009 18:35

                      ce qui est fou dans cette affaire, c’est que Jean Sarkozy est devenu une star internationale sans avoir à rien faire....bref star planétaire, ce sont les rois du hip-hop qui vont l’envier...

                      Pensée du jour :

                      « Cessons de croire qu’il faut se mettre à poil pour réussir dans vie »


                    • Antoine Diederick 14 octobre 2009 18:00

                      il y a une depêche AFP,

                      en substance Monsieur Sarkozy aurait préparé l’arrivée de son fiston , via le décret concernant l’Epad....

                      polémique en amplification assurée....


                      • joelim joelim 14 octobre 2009 19:26

                        Enfin Einstein nous l’a appris il y a la loi de la relativité. Cette relativité s’applique merveilleusement à ce cas de figure. 

                        Exactement. A mon sens la relativité du talent (inné ou acquis) permet de commodes interprétations. Les examens ne sont faits que pour les gens pas trop brillants n’est-ce pas.

                        La « relativité générale » semble aussi s’appliquer à d’autres systèmes (cas) sociaux tels que la médiasphère en général. Je me permets de le rappeler, le sujet étant connexe : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/affaire-mitterrand-la-nouvelle-63030

                        • Jicé Jicé 14 octobre 2009 19:28

                          ... A l’instar de ce qui s’est fait pour La Poste, une votation citoyenne ne pourrait-elle pas être organisée ?
                          ...Avec pour question : « Dans l’intérêt du pays, Nicolas Sarkozy doit-il continuer son mandat jusqu’à son terme ? »


                          • Paul Cosquer 14 octobre 2009 20:37

                            « on va gagner des régions... »

                            « On » gagnera pas la Bretagne !
                            D’ailleurs, j’y suis bien tranquille, Sarko n’y met jamais les pieds. ici, c’est chez nous et, là-bas, c’est votre France gangrénée par le sarkozisme.

                            Vive la Bretagne libre ! (vu qu’elle l’est déjà)


                            • Montagnais Montagnais 14 octobre 2009 20:42

                              « Jean Sarkozy est légitime car il est élu »

                              Belle démo : perversion généralisée des élections, stade ultime de la corruption..

                              Tenez, tonton Adolph devait être très-légitime, lui aussi, élu.

                              Autre démo : l’Epad à la haine des jeunes bac + 5..

                              Et encore : le Peuple (ou ce qu’il en reste) dort.

                              « Jean Sarkozy est légitime car il est élu » : un mot historique.


                              • YVAN BACHAUD 14 octobre 2009 21:26

                                Sur la prétendue légitimité par l’élection de JEAN SARKOZY et des autres…

                                 

                                Dans 18 Pays sur les 27 de l’Union européenne, mais PAS en France  les électeurs peuvent choisir

                                 leurs représentants grâce au « vote préférentiel » qui par exemple aux Européennes aurait

                                permis aux électeurs français de modifier les numéros d’autres sur la liste de leur choix et donc de

                                numéroter 1,2,3, les candidats de leur choix.

                                 

                                Dans une démocratie digne de ce nom le vote préférentiel devrait exister et dans toutes les élections.

                                 

                                Le Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne est le seul parti à le demander sur www.ric-france.fr .

                                 

                                Ce matin,14.10.2009, sur RMC/BFM TV, M. BAYROU a parlé de « vaste blague » pour la légitimité

                                par l’élection de Jean SARKOZY , dont il a comparé l’élection à Neuilly à celle éventuelle d’un fils POUTINE

                                dans le quartier des fonctionnaires de Moscou. Ce n’est pas faux.

                                Mais cela n’empêche pas M. BAYROU d’être lui aussi un grand blagueur puisque depuis 30 ans il n’a

                                jamais proposé le « vote préférentiel » et REFUSE qu’entre deux scrutins les électeurs puissent

                                 reprendre la parole pour décider par -  référendum d’initiative citoyenne- de ce qui les regarde

                                 même dans une commune.. L 

                                 

                                Les solutions existent (www.ric-france.fr ) :

                                Chaque « parti unique » devrait présenter pour un poste au moins deux candidats et deux candidats

                                pour chaque parti d’une coalition.(PS, PC, MRG, VERTS, MRC etc) Cela permettrait aux femmes et aux

                                 «  jeunes »d’être présents dans toutes les circonscriptions, cantons etc.

                                 

                                En France ,il n’y a aucun représentant du peuple à l’assemblée nationale seulement des représentants

                                de la « caste » Très réduite qui octroie les « investitures » UMP et « PS et alliés »sans laquelle aucune

                                 élection n’est possible, aucune carrière.

                                 

                                Ces procédés violent l’article 3 de la Constitution qui dispose : 

                                « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du

                                référendum.

                                Aucune section du peuple, ni aucun  individu ne peut s’en attribuer l’exercice. (…) »

                                 

                                En désignant  tous ceux qui vont faire les lois pendant 5 ANS – sans aucun contrôle possible des citoyens

                                 par référendum d’initiative citoyenne- une toute petite section du peuple, les commission d’investiture de la

                                 coalition de droite et de gauche se sont bien attribuée l’exercice de la souveraineté nationale.

                                 

                                Yvan Bachaud  porte parole de la direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne (RIC)

                                E-mail : y.bachaud@ric-france.fr Site : www.ric-france.fr Tel 04.72.24.65.02

                                 «  La démocratie se reconnait dans la capacité d’un peuple à contrôler son destin. » J. Attali

                                « Rien n’est plus fort qu’un idée dont l’heure est est venue ». V.HUGO

                                 


                                • Wrong Orwell Wrong Orwell 14 octobre 2009 22:14

                                  Si Hitler et Staline voyaient çà,ils se diraient : c’est du gâteau, cette démocratie d’opérette !
                                  Pas besoin de « Nuit des longs couteaux » ,incendie du Reichstag,etc...
                                  Là,il y va de plus en plus fort. Jusqu’à discourir sur le contraire ! Pourquoi se gêner : un traitre reste un traite et sait reconnaître ses pairs,Besson.
                                  On est la risée du monde entier.Merci monsieur le petit président de la ...République ?


                                  • deGaullereveilletoi ! 14 octobre 2009 23:09

                                    J’habite en notre belle et valeureuse France... au 21° siècle.

                                    Au 20° siècle, mon Général aurait eu « la rogne, la grogne et la hargne » ! Dégagez petiots !

                                    Au 19° siècle, Napoléon se serait étonné d’une telle descendance !

                                    Aujourd’hui, je suis triste et j’ai honte du Fouquet’s system dans cette France que j’aime.

                                    Souhaitons-lui, pour sa grandeur aujourd’hui bafouée, des jours meilleurs.

                                    "Les Français sont des veaux" disait-il, mais gare au réveil lorsqu’ils ont honte de leur France.....

                                    Jeune homme, poursuivez plutôt vos études de droit (avec l’option cohérence pour votre DEUG), il y a tant à connaître et apprendre !

                                    Nota à l’attention de Mr Lefebvre, porte micro d’un parti politique : j’avais toujours voté à droite.


                                    • patrob19 14 octobre 2009 23:29

                                      Cela suffit, trop c’est trop....

                                      Honte à ceux qui soutiennent et laissent faire une telle mise à sac de l’état, complices d’un détournement de la démocratie, des valeurs de la république et de l’intérêt général au profit de quelques uns.

                                      Elus de tous bords vous ne pouvez pas, vous ne devez pas laisser faire... Le peuple ne supporte plus un tel mépris !

                                      Des discours enflammés, des références à ce qui a fait la grandeur de notre pays mais des actes en pleine contradiction : mensonges, manipulations, arrangements, combines, n’avez vous donc rien d’autre à proposer que la destruction systématique de tout ce qui a fait la grandeur de notre pays.

                                      Un citoyen, un électeur déçu, trahi, trompé et .... en colère, trés en colère..


                                      • Psyché 15 octobre 2009 00:07

                                        Quand je pense qu’on s’est moqué des américains qui avaient de la merde devant les yeux pour élire Busch 2 fois ! Pauvre de nous, ridiculisés dans le monde « polémique » après « polémique », allons nous récidiver ou bien Le petit Nicolas vient-il de se faire hara kiri ? J’ai parcouru beaucoup de forum pour constater un silence de mort parmi les électeurs de droite, on croirait presque que toute la France vient de basculer dans l’opposition ! Nicolas ne sait pas résister aux tentations d’abus de pouvoir, il ne possède pas de vue ni à court ni à long terme, les électeurs de droite sont-ils en train de le lâcher ?Sarkozy est-il mort ? En a-t-il trop fait, a-t-il été trop gourmand ?
                                        Doux rêve, oh doux rêve, j’attends les régionales avec impatience afin de SAVOIR si nous avons une chance de nous en tirer pour 2012 !
                                        Essayons de convaincre d’aller voter tous ceux dont on sait qu’ils risquent de ne pas y aller ! Agissons citoyens, ; reprenons notre destin en main, il est temps !


                                        • ELCHETORIX 15 octobre 2009 00:58

                                          Nagy de Bosca est « OMNISCIENT » , « OMNIPOTENT » , « OMNIPOTENT » et
                                          omniprésent dans tous les médias de l ’ hexagone .... pour le moment !
                                          mais à coup sûr , il sera oublié dans « l ’ histoire de la FRANCE CONTEMPORAINE » !


                                          • Woland Woland 15 octobre 2009 02:21

                                            Nicolas Sarkozy est en train de prendre d’énormes risques et de rendre un bien mauvais service à son fils. Le fiasco est programmé. Désormais, le jeune prodige est attendu à chaque contour. Il commettra des erreurs, dues en partie à l’inexpérience. Il agacera par des propos déplacés, il irritera par son incompétence et sa suffisance. Ses limites apparaîtront clairement, donnant raison à ceux qui mettent aujourd’hui en garde. On assistera à polémique sur polémique et, au final, le père ne sera pas réélu à la Présidence. Il y aura donc une morale à cette histoire. A moins que, d’ici-là, la Constitution ne soit modifiée et la République officiellement transformée en Royaume... 


                                            • sisyphe sisyphe 15 octobre 2009 03:19

                                              On notera la réaction de l’Elysée sur cette affaire :

                                              « Le président ne cédera en aucun cas à la pression médiatique », a confié mercredi à l’AFP un ministre, sous le couvert de l’anonymat. « Je ne lâcherai pas », aurait déclaré mercredi en petit comité le chef de l’Etat. Loin de s’éteindre, la polémique s’est élargie avec une mise en cause de l’Elysée, accusé d’avoir manœuvré pour préparer l’arrivée de Jean Sarkozy à la tête du premier quartier d’affaires d’Europe.

                                              « Je ne lâcherai pas » ; ah bon ?
                                              C’est donc avouer clairement que cette affaire n’a rien à voir avec une quelconque élection, mais est bien le fait du Prince, sinon qu’est-ce que le président aurait à y faire ?

                                              Merci de l’aveu, monsieur SarkUbu...


                                              • Fergus Fergus 15 octobre 2009 09:37

                                                Bonjour et bravo pour ce coup de gueule auquel je souscris à 100%. Les Sarkozy ne se conduisent plus comme des démocrates mais comme les chefs d’un Clan assurés du soutien servile de leurs valets. Ce n’est plus tolérable !


                                                • Internaute Internaute 15 octobre 2009 10:54

                                                  Cela n’est malheureusement pas l’apanage d’un parti ni d’un courant de pensée politique..

                                                  Je vous rappelle que sous la présidence de François Mitterand, un énorme scandale a éclaté au sujet d’Henri Nallet qui s’occupait du financement plus que douteux de sa campagne électorale (Urba). L’affaire a été facilement résolue. Mitterand a nommé
                                                  Henri Nallet Ministre de la Justice.

                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Urba


                                                • abelard 15 octobre 2009 11:33

                                                  Ah bon ?
                                                  Henri Nallet était donc le fils de « Tonton » ?

                                                  On ne me dit rien à moi...

                                                  C’est bien de nous ressortir l’affaire Urba, il y a aussi le scandale de Panama sans parler du collier de la Reine.
                                                  On pourrait aussi évoquer l’affaire de la campagne Balladur avec ses réjouissants pots de vin sur les ventes des frégates et des sous-marins...


                                                • naudin 15 octobre 2009 10:44

                                                  Nous y sommes, la France est clairement au main du clan Sarkocescu.


                                                  • Internaute Internaute 15 octobre 2009 10:47

                                                    Là-dessus, Marine Le Pen a une remarque fort juste « A 23 ans j’étais Bac+6 et avocate »

                                                    http://www.lefigaro.fr/le-talk/2009/10/14/01021-20091014ARTFIG00602-mon-pere-ne-m-a-fait-beneficier-d-aucune-faveur-.php

                                                    L’élection justifie tout lorsqu’elle est au suffrage universel et le « tout » se limite au périmètre d’action initialement prévu pour le poste.

                                                    L’article est intéressant car il décortique le mécanisme du centralisme démocratique, si bien appliqué en URSS et que l’UE est entrain de copier. Le principe est simple. Il y a à la base une élection au suffrage universel, par exemple celle des représentants de quartiers. Ensuite on empile une pyramide de fonctions où les postes sont obtenus par élection de la couche inférieure selon les conseils de la couche supérieure. Au sommet de la pyramide se trouve le Soviet Suprême, lui-même chapeauté par un présidium dont le chef tire les ficelles. Dans un tel système, une Nomenklatura se consitue et se perpétue, chacun devant quelque-chose à ses petits camarades. Chacun a la trouille de perdre ses prébendes s’il sort un peu de la ligne du parti.

                                                    Ne vous inquiétez pas pour Marseille et Ceccaldi, ils y trouveront leur avantage ailleurs.

                                                    Des décisions sont votées sans que personne ne vérifie qu’elles correspondent au bien de la population. C’est un microcosme qui vit en vase clos. La motivation du choix de vote est celle de préserver son niveau de vie personnel.

                                                    Le vice de base de ce système repose sur l’empilement d’administrations. Nous en avons le triste exemple avec les Conseil Généraux et les Conseils Régionaux qui ne sont plus que des cocons à copains. Pour le peuple il reste les hausses d’impôts.

                                                    Nous devrions entamer une réforme des institutions qui commence par la suppressions des échelons intermédiaires.


                                                    • Paul Cosquer 15 octobre 2009 10:58

                                                      « A 23 ans j’étais Bac+6 et avocate » Ah quand même ! C’est autre chose que le CV du cancre.


                                                    • observatoire-du-chaos-ambiant 15 octobre 2009 11:01

                                                      Bonjour ! excellent article ! d’ailleurs si vous n’y voyez pas d’inconvénients, nous l’avons aussi mis sur notre plate-forme d’information libre ici : http://observatoire-du-chaos-ambiant.blogspot.com/

                                                      contactez nous ici : observatoire-du-chaos-ambiant@live.fr si vous souhaitez nous envoyer d’autres articles !
                                                      au plaisir de vous lire

                                                      Les membres de l’Observatoire du Chaos Ambiant


                                                      • Imhotep Imhotep 15 octobre 2009 13:52

                                                        Publiez et multipliez comme un certain crucifié involontaire. C’est faut pour cela.


                                                      • Nicole 15 octobre 2009 15:12

                                                        Nan, c’est juste pour cela ;o)


                                                      • Mildaene 15 octobre 2009 11:03

                                                        (le site a pas aimé mes guillemets, je reposte)

                                                        Bravo pour cet article, qui résume entièrement ma pensée.
                                                        Je me demande franchement comment certaines personnes arrivent à se regarder dans un miroir le matin, sans avoir l’impression d’avoir trahi leur pays ou le peuple qu’ils sont censés servir (et non ’dont ils sont censés se servir’).

                                                        La politique des partis et des clans ronge note société, le règne de Sarkozy aura au moins eu le mérite de montrer les faiblesses du système.

                                                        En espérant que la France se réveille un jour, mais c’est pas gagné.

                                                        -Mildaene.


                                                        • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 15 octobre 2009 12:31

                                                          Très bon article, merci. Mais je ne vois pas pourquoi tant d’indignation contre la propulsion du fiston à une place qui ne lui revient pas. Tout cela a le mérite de mettre en avant pour les quelques aveugles ou imbéciles qui ne s’en sont pas encore rendus compte que la république Sarkobananière est devenue une vraie pétaudière . Alors de grâce applaudissons des deux mains les actions de toute cette clique de consanguins pendant qu’ils creusent chaque jour un peu plus profond le trou qui leur servira de tombe, foudroyés qu’ils seront par le ridicule, la forfaiture, la compromission et la haute trahison.


                                                          • aigle80 aigle80 15 octobre 2009 12:33

                                                            C’est le fait du prince....il a été elu par le peuple ! nous avons Nicolas 1er empereur de Gaule maintenant il faudrait peut être que l’opposition se remue un peu ! avant que nous soyons, nous les donneurs de leçons en démocratie, la risée du monde entier ,si ce n’est déja fait.Notre crédibilité en est sérieusement atteinte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès