• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy Jean : qui paye le communicant Christophe Lambert ?

Sarkozy Jean : qui paye le communicant Christophe Lambert ?

Il y a cette extravagance qui n’est pas un détail, mais que semblent ignorer totalement la presse et les politiques, dont j’ai pourtant déjà parlé : qui paye les communicants au service de Sarkozy Jean ?

 Si cette affaire de l’EPAD est un scandale sans nom comme l’a remarqué la presse étrangère à qui on ne la fait pas, cette question de la rémunération des communicants de JeanJean est un scandale pour le principe, à mon sens, beaucoup plus grand encore. Les conséquences directes ne sont pas les mêmes. A la tête de l’EPAD ce sont des milliards d’euros en jeu, et pour ces rémunérations ce sont des dizaines de milliers d’euros. Cependant, l’affaire de l’EPAD est une affaire de mœurs politiques, de népotisme, de morale démocratique, mais en rien ce n’est une affaire qui sorte du droit. JeanJean n’était en rien légitime ni par son élection offerte, ni par sa compétence, par son cursus universitaire, par son expérience mais au regard de la loi il avait le droit de se présenter au vote du conseil général des hauts de Seine pour être élu administrateur et ensuite être élu parmi les administrateurs président de l’EPAD.
 
En revanche il y a sous-jacent à cette histoire qu’il semble que l’Elysée ait mis ses moyens en deux temps au service du candidat Sarkozy Jean. D’abord pour préparer le raid sur l’EPAD en préparant des arguments par avance (et on a eu le droit à des gratinées) : sa légitimité, la chasse à l’homme, la jeunesse est un atout, il n’a pas plus de droits mais pas moins, on s’attaque à son père que l’on veut détruire au travers de lui etc. Ensuite pour préparer la retraite précipitée en rase campagne : il est toujours légitime, il est sage, il est courageux, il est mâture et il se sacrifie pour le bien commun.
 
Dans cette histoire la communication est omniprésence comme le démontre cet article du Monde : Pour concevoir et mettre en œuvre sa stratégie, M. Sarkozy s’est appuyé sur les conseils d’un ex-publicitaire qui l’a rejoint pour l’occasion, Christophe Lambert. Ex-patron de Publicis, membre de la cellule stratégique de communication de l’UMP, M.Lambert est proche de Jean-Michel Goudard, le conseiller en stratégie de Nicolas Sarkozy à l’Elysée. JeanSarkozy et Christophe Lambert ont décidé ensemble du moment opportun pour agir et du plan média destiné à répondre à l’indignation suscitée par cette candidature.
 
C’est à tomber à la renverse. Un plan média est prêt avant le raid. Tout est prévu. Dans cet article on suppose que c’est l’UMP qui paye ce communicant Lambert. Mais ce n’est qu’une supposition. Voici un éclairage complémentaire, toujours Le Monde : Cette fois, ont pris place autour du président de la République et de Jean Sarkozy, le secrétaire général Claude Guéant, le conseiller opinion du président Patrick Buisson, le conseiller en communication de l’Elysée, Franck Louvrier, et le publicitaire Christophe Lambert que le chef de l’Etat a dépêché auprès de son fils dès les premières secousses.
 
Il faut s’arrêter un instant sur ces informations. On apprend que ce Lambert est membre de la cellule stratégique de communication de l’UMP. Y est-il en tant que responsable et/ou adhérent de l’UMP ou rémunéré par l’UMP ? A cela on ajoute cette phrase qui, quel que soit le sens, est en fait une violation absolue de l’esprit démocratique : Christophe Lambert que le chef de l’Etat a dépêché auprès de son fils dès les premières secousses. Soit Lambert travaille pour l’Elysée ce que peut laisser supposer cette phrase et cela veut dire que le chef de l’Etat utilise les fonds de la République pour aider son fils, soit le chef de l’Etat dirige l’UMP, puisque c’est lui qui dépêche Lambert, ce qui est tout aussi scandaleux. Mais ce n’est pas que scandaleux dans le principe c’est aussi un viol de la loi.
 
 
Cela concerne ce Christophe Lambert à qui il faudrait poser la question, tout autant qu’à Sarkozy Jean, de savoir s’il est rémunéré et par qui durant cette période. Il faut se souvenir que ce même Lambert a accompagné le fils de son père tant à FR3 qu’à France 2. En revanche là où il n’y a aucun doute c’est que Claude Guéant, et Franck Louvrier, eux sont directement payés par l’Etat et Buisson lui a un contrat qui le lie à l’étude de l’image du président. Ce dernier point est déjà scandaleux en soi. Etudier l’image du président ne doit en aucun cas être supporté par les deniers publics car cela n’apporte rien à la conduite et la direction de la politique qui sert notre pays. Mais cela devient nettement plus grave quand les conseillers de l’Elysée, rémunérés par l’Etat passent de leur temps pour aider le fils du chef de l’Etat pour un raid dans lequel l’Etat n’a strictement rien à faire. Comme du reste ces conseillers n’ont en aucun cas à conseiller Sarkozy pour se sortir de ce merdier qui ne concerne absolument pas les prérogatives d’un chef de l’Etat dont sa fonction n’est pas de se mêler de l’élection d’un conseiller général comme administrateur d’un établissement comme l’EPAD, d’autant que cela est une atteinte absolue à la séparation des pouvoirs d’autant que cette assemblée, le conseil général, n’est en rien national par définition et donc encore plus indépendante du pouvoir que l’Assemblée nationale, pour dire même totalement étrangère.
 
Cela est terriblement choquant dans le principe même d’utiliser les services de l’Elysée et se font au profit du fils du chef de l’Etat. A mon sens il y aurait une action pénale à intenter. C’est ensuite d’une injustice extrême dans le sens démocratique car cela ne met pas au même pied d’égalité les candidats entre eux si l’un de ceux-ci bénéficie de conseils gratuits en communication. Il est évident que cette affaire développe une notoriété qui fait un prénom au fils du Président de la République. Il y a là un bafouement absolu de l’égalité devant l’électeur, et devant le financement d’une campagne future. Mais, malheureusement ce n’est pas tout (Marianne) : Le Conseil général était ce matin transformé en forteresse : à l’extérieur, on comptait plus de CRS que de (rares) manifestants et autant de barrières métalliques sur les rues que lors du Tour de France. A l’intérieur, la protection de Jean S. était assurée par une dizaine de policiers du service de protection de l’Elysée, en plus de la sécurité habituelle. Rien que ça !
 
Vous remarquerez que le service de protection de l’Elysée a été utilisé au profit du fils du chef de l’Etat et de plus avec un nombre considérable de 10 personnes en plus du service habituel. Ce chef de l’Etat use de services qui sont dévolus à sa fonction et non à sa famille. Il l’utilise comme bon lui semble. Cela s’appelle de la prévarication. Là aussi il faudrait une action en justice pour réclamer des comptes.
 
Il y a un autre point à soulever dans ce plan média, celui de l’orchestration. A écouter les arguments parfaitement identiques tant des responsables de l’UMP que des hommes au pouvoir on peut légitimement supposer qu’un mot d’ordre est donné. Qu’un parti se décide de faire une campagne pour un de ses élus cela est logique, en revanche que le chef de l’Etat impose aux ministres de la République de défendre son fils sur ordre et avec un discours pré-établi sort tout simplement de l’entendement et ressemble plus à une gouvernance de l’ex RDA. On utilise non seulement les fonds de la République pour le fils de, mais en plus on met à sa disposition les ministres.
 
J’attends avec impatience que la presse et les politiques posent ces questions :
  1. Qui paye Christophe Lambert et cette spécialiste de communication de crise citée par rue89 ?
  2. De quel droit le chef de l’Etat prend-il sur son temps réservé au travail de la France pour préparer un plan de communication au service de son fils ?
  3. De quel droit le chef de l’Etat utilise-t-il des conseillers payés par l’Elysée (Guéant, Louvrier) au service de son fils ?
  4. De quel droit le chef de l’Etat utilise-t-il un intervenant extérieur (Buisson) avec une mission définie par contrat et rémunérée 10 000 € par mois au service de son fils ?
  5.  De quel droit le chef de l’Etat utilise-t-il les locaux et l’intendance de l’Elysée au service de son fils ?
  6. De quel droit le chef de l’Etat impose-t-il à ses ministres de débiter auprès des médias un discours commun au service de son fils ?
  7. De quel droit le chef de l’Etat utilise-t-il les services de sécurités réservés non à sa personne privative mais au seul Président de la République au service de son fils ?
  8. De quel droit le pouvoir filtre-t-il les entrées d’une séance publique pour protéger le fils du chef de l’Etat ?
Ces dérives qui ont des conséquences anti-démocratiques en donnant des avantages électoraux, financiers et en matière de communication au fils du chef de l’Etat, sont dans le principe une violation absolue du fonctionnement de la République à son sommet avec utilisation des moyens de l’Etat dévoyés au profit d’un particulier qui est en l’occurrence le fils du Président.
 
Vignette Wikipédia allégorie de la République
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Imhotep Imhotep 24 octobre 2009 08:59

    Vous voyez, moi je vous aime bien car :

    - j’aurai au moins un commentateur
    - votre humour identique d’un post à l’autre ne nous surprend pas et comme disent les humoristes : bis repetita placent, ce sont les blagues les plus connues qui font le plus rire le public
    - votre mauvaise foi patente me rassure et donne du poids à mes articles
    - c’est la première fois que je vois un chat aboyer et cela est à mettre dans les curiosités de la nature au même titre que Sarkozy a six cerveaux.

    PS : comme je l’ai écrit ailleurs j’ai la grande conscience de la minuscule influence de mes articles et que ceux-ci ne sont pas lus 100 000 fois pour ceux qui ne savent toujours pas lire, mais en moyenne 3 ou 4000 pour de 1 500 à 80 000 visites uniques selon la période et le sujet.

    PS 2 : je ne suis en aucun cas le porte-parole de Bayrou, mon adhésion au Modem est personnel et je n’y ai strictement aucune responsabilité, je suis un simple adhérent de base. Je ne connais pas Bayrou que je n’ai croisé qu’une fois pour lui remettre mon manuscrit avant sa publication dans une réunion publique ce qui a duré le temps infini de 15 secondes. Je ne l’ai jamais eu au téléphone. Donc il vous faudra cesser de dire que j’écris au nom du MoDem au sein duquel certains (qui sont minoritaires mais non inexistants) ne partagent ni mes avis ni ma façon de faire ce qui est bon pour la diversité des idées et ne me fait ni chaud ni froid.

  • Ali 24 octobre 2009 12:45

    @ l’auteur bonjour

    lu il y a qq jour sur le télétexte de TF1 : une dérogation d’âge a été accordé à JS pour se présenter à l’EPAD. Donc un âge minimal est prévu mais un amènagement accordé au chouchou.


  • LOKERINO LOKERINO 24 octobre 2009 07:58

    mais non !

    Imhopet pratique l’opposition intelligente, avec nuance et discernement !
    son analyse est équilibrée et ses sujets très (a)variés :
    Sarko , sarko fils, sarko , conseillers Sarko, Sarko , ministre de Sarko, sarko sarko...

    Et dans cette oeuvre magnifique, vous ne trouverez jamais d’outrance, d’excès , de dérision mal placée,de tir systématique, de mépris, de non respect des opinions autres !
     La finesse personnifié

    Et vous trouvez qu’il roule pour Bayrou ? J’avoue que cela m’avait échappé !

    D’ailleurs, pourquoi nous parlerait il du Modem ou tout est très positif ? ce serait tellement ennuyeux..

    Psst Calmos , attention près de 100 000 lecteurs vont prendre connaissance de cet énième article ( cf l’un de ses articles de la semaine..)
    Quel privilege nous avons de faire partie de son cercle d’aimable commentateur ! 


    • LOKERINO LOKERINO 24 octobre 2009 18:13

      non non , vous vous meprenez !
      Rendons grace à Imhopet pour nous sortir de temps en temps, entre des sujets traitant des problemes de la France et des français quelques gentilles et douces critiques de la « sarkozie »


    • fhefhe fhefhe 24 octobre 2009 10:17

      Jean Sarkosy...paie ses communicants avec son argent de poches...non pas celui du Président de la Republique...mais de son Papa.
      En effet , son papa a estimé que c ’était un

      E nfant
      P uni
      A vec
      D ureté....pour ses débuts dans la vie active.










      • volpa volpa 24 octobre 2009 10:35

        J’aime beaucoup Imhotep.

        Je partage ses points de vue la plupart du temps et je regrette qu’il n’aie vu Bayrou que 15 secondes.


        • Imhotep Imhotep 24 octobre 2009 13:11

          Voilà une ironie douce que je prends, naïf, au premier degré pour flatter mon ego voulant en cela imiter le specimen en la matière qu’est le Grand Chef de l’Univers, non Dieu hélas, au-dessus : j’ai nommé le kaiser Sarkoko


        • Paul Cosquer 24 octobre 2009 11:09

          Et oui, le chef de l’Etat-gère du dessus - c’est bien commode - le Sarkozidjan autrement appelé l’EPAD, le pays des riches heureux.

          A l’école de Buisson, à l’école buissonnière,
          Louvrier se met à l’oeuvre pour le prince des cancres.

          A l’école de Christophe, de Christophe Lambert,
          On ne se fait pas un sang d’encre :

          L’argent est tout trouvé,
          C’est celui de l’Elysée.


          • Emmanuel Goldstein Emmanuel Goldstein 24 octobre 2009 12:33

            Excellent !


          • ffrima 24 octobre 2009 11:43

            Merci en tout cas Calmos pour votre avis mi méprisant, mi amusant, meme si celui ci n’apporte pas grand chose. 

            Il meuble

            • astus astus 24 octobre 2009 12:15

              Imhotep fait son travail de citoyen en réfléchissant sur ce qui lui paraît légitimement étrange au plus haut sommet de l’état mais ce n’est apparemment pas le cas de certains commentateurs qui se rangent du côté de la servitude volontaire.

              Il me semble que poser des questions va plutôt dans le sens de la démocratie (même si elle n’existe pas vraiment en France) alors que le fait de s’accommoder de ces possibles prévarications nous dirige tout droit dans le mur vers une république bananière. Grand bien fasse à ceux qui ont déjà choisi ce régime (de bananes).

              En revanche, en dépit de dépenses qui restent à justifier, je défends mordicus l’utilisation de ces soi-disant « conseillers en communication » . Ont-ils à l’image de notre prince poursuivi leurs études sans parvenir à les rattraper pour être aussi calamiteux dans leurs conseils ? Comme dit l’adage : « les conseillers ne sont pas les payeurs »...


              • Imhotep Imhotep 24 octobre 2009 13:07

                Voilà un diaporama fort intéressant on l’on apprend que 640 CRS ont été mobilisés et qui s’ajoutent bien évidemment à l’escorte présidentielle mise à disposition du fils de son père. On croit rêver : 640 ! afin que le prince Jean puisse se porter candidat au poste d’administrateur de l’EPAD.


                Et voici ce qui confirme ce que j’écrivais par intuition (rue89) : 

                Mercedi, j’évoquais la distribution d’« élements de langage », par l’Elysée, à l’occasion de chaque difficulté politique rencontrée. Le dernier exemple en date étant évidemment l’affaire Jean Sarkozy.

                Ce vendredi matin, sur France inter, le chroniqueur politique Thomas Legrand est revenu sur cette question avec son invité, Jean-François Copé, chef de file des députés UMP. Au terme de cette interview plutôt pugnace, Thomas Legrand a réussi à lui faire reconnaître que, oui, il y avait bien eu des « éléments de langage » suggérés aux ministres et ténors UMP pendant « l’affaire ». Et Copé, qui vante généralement la sincérité en politique, a justifié cette pratique par une raison étrange, quasi-dynastique :

                « C’est le fils du Président, tout cela est compliqué ! (…) Il y a des moments où il faut être un tout petit peu respectueux, je ne sais pas, non ? » 


                • Montagnais Montagnais 24 octobre 2009 14:59

                  Les chats devraient se méfier des chiens de Berger de l’omnipotent Zébulon premier..

                  La conscience de ces chiens grassement nourris, leurs compétences, leur dressage, sont strictement cantonnés à l’exercice de la bonne marche du troupeau, qu’il reste bien docile et bien sage, à la répression des moindres velléités. 

                  Pour répondre à l’Auteur, c’est bien Zébulon qui distribue les sucres à Lambert et autres chiens de berger et de guerre.. Espérons qu’il en fasse assez pour éviter que les petits félidés ne se fassent croquer.

                  Quant à nous, les loups, nous ne les épargnerons guère.


                  • Schtroumpf Grognon 24 octobre 2009 15:13

                    Effectivement, c’est une très bonne question que les médias ont du mal à poser.

                    Pourtant la réponse est simple et peut être trouvée dans un article du Canard Enchainé du 9 juillet 2008 dont le titre dit tout « La propagande gouvernementale a un budget en hausse de 292% » (entre 2007 et 2008). Ce budget inclu, outre les sondages, les honoraires de l’armée de communiquants qui aident nos hommes politiques.

                    Bref, ce sont bien sûr NOS IMPOTS qui paient ces dépenses... comme tout le reste (les voyages, les apparts de fonction, les restaus, etc etc) !


                    • Henri François 24 octobre 2009 16:35

                      Et si on renvoyait ce cher blondinet bon bourgeois aux lunettes cerclées à ses chères études. Si surtout on l’oubliait un peu et si sur ce site on nous donnait une autre saveur à croquer comme pain quotidien.
                      Jean Sarkozy ? Il est temps de s’en foutre royalement ne croyez-vous pas ? 
                      Et si on passait à autre chose ? 


                      • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2009 18:38

                        à la lecture de votre article précédent, j’ai entrepris de faire une enquête sur le sujet,
                        bravo de continuer,
                        à mon avis, il y a la au moins un joli lièvreà lever,
                        et surement d’autres,
                        affaire à suivre.


                        • Woland Woland 25 octobre 2009 08:06

                          Questions 2 à 8 : « De quel droit... »

                          Réponse : le droit d’abuser du pouvoir, qui remonte à la nuit des temps mais dont Nicoléon use avec un manque de scrupules particulièrement remarquable puisque même le pharaonique Imhotep l’a remarqué.

                          • Woland Woland 25 octobre 2009 09:16

                            De : Ministère de la culture, 182, rue Saint-Honoré - 75001 Paris

                            A :   AFESIP-Alliance Anti Trafic, à l’att. de M. Marc Blanchard

                            Cher Monsieur,

                            M. Frédéric Mitterrand a pris connaissance avec jubilation de votre article paru récemment sur AgoraVox. Sensible à la problématique soulevée (en particulier : au sort des boxeurs quadragénaires), il a décidé de soutenir vos activités en versant à votre organisation l’intégralité des revenus provenant de la vente de son livre « La Mauvaise Vie », qui constitue - comme chacun sait - le réquisitoire le plus implacable écrit à ce jour contre le tourisme sexuel en Asie du sud-est. Aussi vous serais-je reconnaissant de bien vouloir m’indiquer sur quel compte il peut vous faire parvenir cet argent.
                            En vous remerciant de votre prochaine réponse, je vous prie d’agréer, cher Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.
                            Ministère de la Culture
                            Le Secrétaire général :
                            Gaston Lafarce

                            • Woland Woland 25 octobre 2009 09:24

                              Posté par erreur sur cet article. Sorry !


                            • Ali 25 octobre 2009 11:37

                              pas moins de 7 articles sur les sarko à cette heure OVERDOSE

                              Agoravox ferait elle la promotion de cette famille nombril du monde ??


                              • LOKERINO LOKERINO 25 octobre 2009 14:12

                                que voulez vous !
                                a croire qu’ici , il n’y a que cela qui les passionne
                                Et pour certain c’est une véritable obsession au jour le jour ( suivez mon regard , 15 derniers sujets quasi quotidien consacrés à une démolition frontale de la « Sarkozie », articles fleuves répétition et réitération a n’en plus finir...)
                                quand on vous dit basique ;...

                                A tel point qu’ils finissent par s’auto persuader (ma grand mère disait « se monter le bourrichon ») sans se rendre compte qu’en pratiquant ainsi leur « opposition » ils ne font que renforcer les clivages des pour et des contres

                                Ce serait beaucoup plus malin d’être une force de propositrion.

                                En ont ils les idées, en ont ils l’envergure ?

                                Depuis 2ans et demi, c’est loin d’etre prouvé...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès