• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy, l’été meurtrier : Lagarde, Libye, économie et (...)

Sarkozy, l’été meurtrier : Lagarde, Libye, économie et Takieddine

Peut-être que le 4 août 2011, date symbolique s'il en fut, sera le signal que le pouvoir sera renversé un jour ou l'autre d'une manière ou d'une autre. Ce fameux 4 août dernier, après des atermoiements, la Cour de jutsice de la république a décidé, enfin, à lancer une enquête allant plus loin encore que ne l'avait demandé le maintenant retraité Nadal. Nous venons d'assister une séquence assez rare en politique, une sorte de point culminant où, alors que Sarkozy se dore la pillule à Cap Négre et regarde en tongs s'arrondir le ventre de sa Dulcinée, quel que soit le domaine auquel Sarkozy touche, c'est une éruption volcanique avec les cendres qui devraient retomber et enterrer ce pouvoir inepte, amoral, dangereux mais avec les scories qui retombent brûlantes sur la France la défigurant pour longtemps. 

Alors que quelques jours auparavant, les avocats de Lagarde dont certains, sont aussi crapuleux - pour le moins moralement et intellectuellement - que les crapules qu'ils défendent, annonçaient à coups de trompe de Jéricho que le classement sans suite des recours par le Conseil d'Etat était la preuve que le dossier (L’affaire Tapie) était vide à l'encontre de Lagarde alors que ce n'était qu'un classement de forme car deux des contribuables ont été jugés infondés à poser recours et que celui de Courson, a été jugé trop tardif (donc aucun des recours n'avait été jugés sur le fond), la Cour de Justice de la République a décidé d'être plus sévère que ce que demandait Nadal, ce qui est une belle réponse à ce panier de crabes aux pinces en or qui disaient que ce dossier était vide et qu'il ne franchirait pas cette deuxième étape. Les avocats de Lagarde sont persuadés d'un non lieu. Le NouvelObs : La Cour de justice de la République (CJR) française a décidé jeudi 4 août d'ouvrir une enquête sur la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, pour le rôle qu'elle a joué dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais quand elle était ministre de l'Economie.

Cette enquête est ouverte pour "complicité de faux" et "complicité de détournement de biens publics", confirmant ainsi une information du Nouvel Observateur.

Les chefs retenus sont passibles de dix ans de prison et 150.000 euros d'amende.

Cécile Petit, procureur général près la Cour de cassation par intérim, saisira la commission d'instruction de la CJR "dans les prochains jours" pour enquêter sur l'ancienne ministre de l'Economie, a ajouté le Parquet général dans un communiqué.

L'arrogance de cette femme est telle qu'elle avait déclaré le 6 juillet dernier : Que la commission des requêtes décide ou non de poursuivre ou non les investigations, j'ai exactement la même confiance et la même sérénité.

Il paraît que le FMI, qui avait été parfaitement au courant de cette histoire, de cette possible enquête, lui garderait toute sa confiance. Il est vrai que ce même FMI avait détourné les yeux dans l'affaire Piroska Nagy/DSK quand bien même cette dernière avait déclaré qu'elle avait subi bien évidemment un abus d'autorité ce qui aurait dû valoir au directeur général du FMI un renvoi immédiat dans ses foyers et l'obliger à s'occuper d'Anne Sinclair qui lui paye tous ses caprices avec un argent qu'elle a eu pour seule peine et seul mérite à acquérir de naître. Il faudra bien qu'un jour les administrateurs du FMI pour ces deux cas sulfureux rendent des comptes tout comme pour leurs rémunérations non imposées - un comble - et pharaoniques quand ces mêmes administrateurs demandent, quand ils daignent prêter de l'argent aux nations au bord du gouffre, avec l'argent d'autres peuples et non le leur, des efforts de salaires et de payer des impôts plus lords aux peuples déjà au fond du ravin.

L'affaire est évidemment gravissime et son directeur de cabinet, qui est évidemment impliqué dans l'affaire de l'arbitrage, a déclaré qu'évidemment Sarkozy n'était pour rien là-dedans (le JDD) : Y a-t-il eu un feu vert de l’Élysée ? Une insistance de Nicolas Sarkozy sur le sujet ?

J’avais des contacts réguliers avec la présidence de la République, et la question a été évoquée avec l’équipe du Président ; mais il n’y a eu ni insistance particulière ni feu vert de l’Élysée. Je rappelle qu’abréger cet interminable feuilleton judiciaire avait été déjà tenté plusieurs fois avant 2007.

 

Rappelons quelques faits sur ce monsieur afin que vous ayez un avis sur sa crédibilité. Tout d'abord dans ce même article il déclare ce stupéfiant : Apparemment, la notion de "préjudice moral" n’était pas prévue dans le protocole initial et aurait été ajoutée, ce qui semble ouvrir aujourd’hui des poursuites pour faux visant Christine Lagarde…

Ce point est apparu pour la première fois cette semaine, et je suis tombé des nues.

En fait cela fait des mois que l'on sait qu'il y a une problème et que le protocole approuvé par le CDR ne serait pas le même que celui mis en application avec justement la modification qui limitait le montant à 50 millions d'euros au global s'est vu restreint au seul préjudice moral. Revenons à notre bon Richard. Un homme qui a été condamné à 660 000 € pour fraude fiscale dont 5 % de mauvaise foi a une parole à mettre en doute. Ensuite il est très proche de Nicolas Sarkozy qui l'a breloqué en février 2007 et a déclaré lors de la cérémonie : « Franchement, tu as de la chance... Tu as une belle maison, tu es riche... Tu t’es fait tout seul et tu as réussi seul contre tous. Un jour, je serai aussi riche que toi !  ». Comme l'on voit, il est si peu proche de Sarkozy qui l'a imposé à Lagarde.

Voici trois petits paragraphes qui en disent long sur celui qui s'est fait tout seul (Capital) :

Sa garde à vue surprise C’est par un bizutage en règle que le haut fonctionnaire a commencé dans le privé. En 1993, Guy Dejouany, le puissant patron de la Compagnie générale des eaux, l’a envoyé faire le ménage dans une filiale opaque, la compagnie immobilière Phénix, dirigée par Jean-Marc Oury et sa lieutenante Catherine Mamet. Ces deux-là ont résisté pendant des mois avant d’accepter de quitter le navire, en échange d’un gros chèque. Fier de son coup de balai, Stéphane Richard a quand même oublié quelques moutons sous le tapis… Les gendarmes de Versailles le lui ont rappelé en le convoquant un lundi de janvier 2006 à 15 heures. Alors qu’il s’attendait à un interrogatoire de routine, il est resté en garde à vue jusqu’au milieu de la nuit dans le cadre d’une enquête sur Christian Pellerin, un ancien de la Générale des eaux. L’instruction, depuis, est au point mort.

Ses fluctuations politiques Fan de François Mitterrand, dont il citait les maximes à ses copains de lycée, Stéphane Richard s’est logiquement présenté sur une liste de gauche quand il a été candidat aux municipales de Bandol (Var) en 1989. « Mais, après notre défaite, il s’est rapproché de la majorité élue », se souvient, amer, Christian Goux, le candidat PS de l’époque. De fait, quand il s’est représenté en 2008, notre énarque avait cette fois l’étiquette UMP. Un ralliement qui ne lui a pas porté chance : encore battu. Sur le plan national, son retournement de veste a été plus positif. Passé en 1991 par le cabinet de Dominique Strauss-Kahn, alors ministre de l’Industrie, il n’a pas hésité une seconde quand Nicolas Sarkozy lui a proposé en 2007 de diriger le cabinet du ministre de l’Economie, Jean-Louis Borloo (remplacé ensuite par Christine Lagarde). Une joie sans mélange ? Pas pour sa mère, militante socialiste, qui ne lui a pas adressé la parole pendant des semaines.

Son retour sur investissement de 2 300% Tous les jours de sa vie, Stéphane Richard peut remercier Jean-Marie Messier. En 2000, celui qui était alors patron de Vivendi a décidé de se débarrasser de la CGIS, une filiale spécialisée dans l’immobilier. Les acquéreurs : des fonds d’investissement et une douzaine de managers, dont Richard. Sa mise personnelle ? 810 000 euros. Un coup de maître, car, quatre ans plus tard, la valeur de cette société devenue Nexity avait explosé. Et le petit-fils de berger a pu revendre ses parts pour 20 millions d’euros. Mais un contrôleur des impôts zélé a constaté que l’heureux investisseur n’avait pas payé assez d’impôts. Bilan des courses ? Un redressement de 660 000 euros que le contribuable Richard a négocié le 15 mai 2007 avec le sous-directeur du contrôle fiscal à Bercy. Deux jours plus tard, il revenait sur les lieux, mais cette fois comme bras droit du ministre
.

Le problème pour lui c'est qu'il est aussi mis en cause par Scemama (Le Monde) : Avez-vous reçu un "ordre de mission" à votre arrivée ?

Oui. J'ai été reçu dès ma nomination par Stéphane Richard, le directeur du cabinet de la ministre des finances, Christine Lagarde. Il m'a tout de suite parlé du dossier Tapie et m'a donné une consigne claire : il fallait aller à l'arbitrage. "C'est la décision du gouvernement", m'a-t-il dit. Il m'a expliqué que cela faisait des années que cette affaire traînait, et qu'il fallait en finir.

En avez-vous parlé avec Mme Lagarde directement ?

Non. En revanche, j'ai reçu des courriers d'elle me donnant des instructions, par exemple sur la garantie du Crédit lyonnais. Mon seul interlocuteur, c'était Stéphane Richard. Mais quand le directeur de cabinet parle, c'est la ministre qui parle.

Auriez-vous pu vous opposer à la solution imposée par la ministre ?

Je ne vois pas comment. D'abord, je n'avais pas les éléments d'analyse au moment de ma nomination, le processus étant déjà très avancé. Puis, à l'époque, le choix de l'arbitrage ne semblait pas aberrant. Enfin, j'ai quand même été nommé par un décret du chef de l'Etat, à la tête d'une structure publique, donc censée appliquer les décisions de l'autorité politique : je ne pouvais pas m'opposer au choix du gouvernement ! Enfin, toutes les décisions ont été votées, souvent à l'unanimité, par les conseils d'administration du CDR et de l'EPFR.

Il ne faut pas oublier de ces faits que c'est Sarkozy qui a, de fait, nommé Richard et Lagarde, que l'on peut difficilement imaginer autre chose qu'une intervention directe de Sarkozy dans ce dossier explosif, que c'est Sarkozy qui après avoir poussé à la nomination de DSK tout en l'ayant prévenu de se tenir à carreaux, a poussé à la nomination de Large au FMI et qui plus est a payé sa campagne avec notre argent, pauvres de nous de contribuables, pendant qu'elle continuait à recevoir ses émoluments de ministre alors qu'elle se promenait à travers le monde pour sa petite gueule personnelle. Il faudra donc se souvenir de la responsabilité de Sarkozy à tous les niveaux de cette affaire, de ce scandale d'état. Il faudra aussi se souvenir que les Borloo, Aubry et Hollande ont quasi sauté de joie quand Lagarde fut nommée directrice générale de FMI alors que rares furent ceux qui ont émis de très sévères réserves dont Bayrou. Il a du reste été très étonnant de voir le PS se féliciter de cette nomination assez scandaleuse, sauf Hamont, alors que ce sont des députés PS qui ont initié une action contre Lagarde.

A ce scandale d'état s'ajoute, en plein milieu de cet été meurtrier, l'aggravation de la crise économique et financière. Alors que l'on disait avec une mauvaise foi patente que Sarkozy avait sauvé la zone euro et la Grèce - en fait il n'avait rien fait du tout, il n'avait fait que se coucher devant Merkel, et surtout il a eu la très lourde responsabilité de n'avoir pas agi en temps et en heure en 2008 alors que la France présidait l'Europe et qu'à l'époque déjà on nous avait bourré le mou, la preuve en étant que rien n'avait été fait, cela avait été en réalité chacun pour soi et Dieu pour tous, alors qu'il aurait fallu mettre en application tout de suite un emprunt européen avec des taux faibles et une masse suffisante pour redresser le plus vite possible la situation, il a fallu attendre deux ans qui ont aggravé les choses avec des taux d'intérêts insupportables qui ont appauvri la Grèce, l'Espagne, l'Irlande et le Portugal. On nous a refait le coup il y a quelques semaines en nous présentant Sarkozy comme le sauveur, et on recommence alors que le Président français se fait bronzer, bien que président du G8 et du G20, et passe des coups de téléphone les orteils dans la Méditerranée. On vit un nouveau krach boursier avec une chute vertigineuse et Sarkozy bronze. Ce sera sans doute le Président de la Vé à avoir pris le plus de vacances. Les 5 semaines sont pour lui un lointain objectif. On ne compte plus ses week-end de trois ou quatre jours et ses mois de juillet et d'août à Cap Nègre, ce fut le cas pour la crise géorgienne et c'est à nouveau le cas aujourd'hui. C'est au début de l'été que nous avons appris le cumul des catastrophes économiques :

- explosion du chômage

- explosion des déficits budgétaire et commercial

- explosion de la dette

Dire que Lagarde, poursuivie en justice, avait été présentée comme une des meilleure économiste afin de justifier sa nomination qui ressemble plus à du copinage qu'à un réel souci d'avoir the right woman in the right place. Qu'elle parle parfaitement l'américain n'en fait pas une spécilaiste idoine. Du reste ce FMI le savait puisque, quelques jours après la nomination de Lagarde, ce sont ses services qui ont mis en cause la gestion économique de Lagarde ministre de l'économie et qui ont mis en garde la France de Lagarde contre sa politique budgétaire et économique. Ce fut une grande farce que cette nomination. La Chine n'y a pas été pour rien. Il est vrai que l'UMP - une première en France - avait signé grâce au ravi Bertrand (lui aussi poursuivi pour diffamation part Médiapart, du reste pour être dans ce gouvernement si on n'a pas quelques problèmes avec soit la morale, soit la justice, soit les deux on n'a pas sa place) un pacte avec le PCC !

Mais les fiascos de cet été ne se résument pas à l'affaire Lagarde et à l'économie, elle concerne aussi la Libye dont le repris de justice Juppé disait que cela durerait quelques jours, prouvant son bon sens et sa connaissance parfaite de la situation. Après l'assassinat d'un des maîtres de la rébellion on découvre que rien ne va plus, si tant est que les choses allaient bien avant. Le Figaro : Le limogeage du conseil exécutif révèle les divisions des insurgés./Les rebelles libyens, minés par des divisions internes, étaient mardi sans gouvernement. La suspension des 15 ministres du comité exécutif a été annoncée par le président du Conseil national de transition, Moustapha Abdeljalil. Selon un porte-parole, ce remaniement constitue la suite logique de l'assassinat toujours inexpliqué, le 28 juillet, du chef militaire de la rébellion, le général Abdelfatah Younès, ancien ministre de l'Intérieur de Kadhafi

« Il y a eu des erreurs administratives », s'est contenté d'expliquer le porte-parole. Partisan de l'option militaire, le général Younès aurait pu être exécuté pour ouvrir la voie à une solution négociée. D'autres sources affirment, au contraire, que cet ancien proche de Kadhafi aurait été soupçonné de jouer double jeu. Il a pu aussi être abattu pour venger des victimes de la torture dans les prisons de Kadhafi.

Quoi qu'il en soit, son assassinat a révélé une fracture profonde dans le gouvernement et dans le CNT lui-même. Des membres de la famille de Younès et de sa tribu, les Obeidat, ont immédiatement manifesté les armes à la main, en demandant justice.

Plus loin dans l'article on apprend que l'assassinat de Younès aurait libéré le blocage. Voilà, ce n'est pas plus compliqué que cela : on assassine et on repart de bonne humeur. Le fiasco est donc total pour l'instant. Tant au niveau de CNT que du côté des faits militaires : Sur le terrain, après six mois d'insurrection, la situation semblait toujours bloquée. Au sud-ouest, les Berbères du Djebel Nefoussa consolidaient leurs positions dans la bourgade de Bir al-Ghanam, à 80 km environ de Tripoli. À l'est, les insurgés tentaient, toujours sans succès, de reprendre le terminal pétrolier de Brega, à 240 km de Benghazi en direction de Tripoli. Dans le port de la capitale, l'aviation de l'Otan a détruit une frégate. De son côté, le régime de Kadhafi a accusé l'Otan d'avoir tué 85 civils à l'est de Tripoli.

On a appris que les renseignements fournis par la France étaient complètement à côté de la plaque, que Kadhafi dort sur un tas d'or et qu'il pourra tenir aussi longtemps qu'il le voudra. La voie engagée avec des dégagements de nombreux pays de la coalition qui se retirent des actions militaires laissant à notre pays une charge financière de plus en plus lourde et un combat mal préparé, fait en partie pour redorer un blason crotée de tous les mensonges, de toutes les vilenies du pouvoir, en politique intérieure française, n'était visiblement pas la bonne.

Pour couronner le tout, alors que la presse française décide de ne rien voir, de se taire quand Médiapart, jour après jour nous montre une face inimaginablement horrible de ce pouvoir lié à ce trafiquant d'armes et de relations qu'est Takieddine. Mediapart : Les documents Takieddine ou la sale vérité du sarkozysme

Les documents Takieddine, dont Mediapart a commencé la publication le 10 juillet, dévoilent la vérité de la présidence de Nicolas Sarkozy. Et cette vérité est sale. Ayant pour fil conducteur l'argent noir des ventes d'armes, cette documentation sans précédent dans l'histoire de la République met à nu un système dont l'intérêt financier est le seul mobile, au détriment des lois en vigueur et de la morale publique.

Parmi les 5 000 documents que possède Médiapart il y en a qui concerne la Syrie, ce pays où l'on assassine à tour de bras et pour lequel on se fâche tout rouge en tournant le dos. Voilà ce que nous pouvons en lire : Les documents Takieddine. Syrie : l'inavouable diplomatie occulte de l'Elysée avec la dictature

Les frontières des compromissions du sarkozysme avec les régimes autoritaires s'agrandissent. Après le Pakistan, l'Arabie saoudite et la Libye : la Syrie. Alors que les forces de sécurité syriennes continuent de réprimer dans le sang les manifestations, Mediapart publie une série de documents inédits qui prouvent que le marchand d'armes Ziad Takieddine, soupçonné de financement politique occulte dans l'affaire Karachi, a été, entre 2007 et 2009, l'homme-orchestre du rapprochement entre la France et la Syrie et l'introducteur du président français auprès du chef de l'Etat syrien. Le tout sur fond d'intérêts financiers.

Il y a des questions que nous sommes en droit de nous poser. Médiapart a affirmé que Chirac, soupçonnant un possible financement de la campagne de Sarkozy, avait fait arrêter le contrat Miksa en cours avec l'Arabie saoudite, impliquant Guéant, Hortefeux, Sarkozy et Takieddine avec à la clef 350 millions d'euros de commissions (pour 7 milliards de contrat). Par ailleurs on sait que Takieddine a fait fortune avec le contrat de Karachi et Sawari, qu'il semble qu'il ait aussi touché dans les négociations avec la Libye. Nous savons aussi que malgré un patrimoine de 40 millions d'euros Takieddine ne paye pas un rond d'impôts en France. La question, qui est somme toute logique, serait de savoir si une partie de la fortune de Takieddine ne serait pas réservée à des hommes politiques français qui l'ont aidé par leur pouvoir au sein de la République française, pouvoir décisionnaire qui pour des pays en avidité d'armes et pour un pays producteur d'armes est d'une utilité certane pour signer des contrats juteux et honteux.

Des affaires comme celle de Lagarge et celles de Takieddine, dont la presse ne raffole pas, auraient fait sauter n'importe quel pouvoir dans n'importe quelle démocratie digne de ce nom.

 

Il nous reste près de neuf mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 16é version du 3 août 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard,Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye) …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

 

Vignette copie d'écran Boursorama (un mois de bourse, celui du krach)


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Imhotep Imhotep 10 août 2011 10:55

    On a appris ce matin que Sarkozy était revenu à Paris pour une réunion de crise. Il ne se bronze plus aujourd’hui à Cap Nègre et il lui a fallu dix jours pour réagir. Il a dû avoir des sondages qui lui disaient qu’en tongs c’est plus difficile de paraître crédible puisque c’est sa nouvelle campagne : Sarkozy : un Président crédible donc un candidat crédible.


    • devphil30 devphil30 10 août 2011 11:06

      Normal ce sont les sondages qui determinent la politique du gouvernement.
       


    • Imhotep Imhotep 10 août 2011 19:13

      Voici les résultats du couple Sarkozy/Lagarde en économie Le Figaro :


      La production industrielle de la France a reculé de 1,6% en juin après la nette progression enregistrée le mois précédent, montrent les statistiques publiées mercredi par l’Insee. 

      Ce repli s’explique principalement par une baisse de 1,9% de la production manufacturière, c’est-à-dire hors énergie mais en incluant l’agroalimentaire. Vingt-et-un économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un repli de 0,6% de la production industrielle ; leurs estimations s’échelonnaient de -1,5% à +0,8%. 

      La hausse de la production industrielle en mai, initialement chiffrée à 2,0%, a été révisée à 1,9% % et celle de la production manufacturière à 1,4% contre 1,5% annoncé le mois dernier. 

      « Ces chiffres suggèrent que les pays forts de la zone euro commence à peiner face au ralentissement des échanges mondiaux et à la demande en berne des États ayant mis en place des plans d’austérités qui pénalisent la demande », analyse Chris Williamson, économiste en chef chez Markit.

      L’automobile quasi stable

      Le détail des statistiques de juin montre entre autres un recul de 3,8% de l’activité du secteur des équipements électriques, électroniques, informatiques et autres machines et de 2,8% de la production de matériels de transport. 

      L’activité des constructeurs automobiles est toutefois restée quasi-stable (+0,1%). 
      Sur le trimestre avril-juin, la production manufacturière a diminué de 0,4% et celle de l’ensemble de l’industrie de 0,5%. 

      « La production manufacturière du deuxième trimestre est en progression (+3,8 %) par rapport au deuxième trimestre 2010 », note toutefois l’Insee dans un communiqué. 

      Parallèlement au secteur industriel, l’activité de la construction a reculé de 0,1% en juin après une baisse de 0,8% le mois précédent. Elle diminue de 1,5% sur l’ensemble du deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents mais progresse de 0,6% sur un an. 

      Croissance atone

      Au vu de ces dernières statistiques, « le chiffre de la croissance du deuxième trimestre, qui sera publié vendredi, devrait se révéler très décevant », craint Jean-Christophe Caffet, économiste chez Natixis. Il table sur une croissance nulle (0%), tandis que le consensus des économistes s’attend à un ralentissement à +0,3%, après +0,9% au premier trimestre.


    • xray 10 août 2011 21:49

      Nous vivons dans une Oligarchie ! 

      L’oligarchie est un régime politique dans lequel la plupart des pouvoirs sont entre les mains d’un petit nombre d’individus, de quelques familles ou d’une petite partie de la population, généralement une classe sociale ou une caste. 
      La source de leur pouvoir peut être la richesse, la tradition, la force militaire, la cruauté...

      Axe CIA-VATICAN 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/29/axe-cia-vatican.html 

      Sida, un petit mensonge 
      (Le complot des blouses blanches et des soutanes) 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/31/sida-un-petit-mensonge.html 



    • just_a_life just_a_life 10 août 2011 23:37

      Ce n’est pas que je baisse les bras ,mais de voir comment ces pourris se gavent et nous chient sur la gueule ..... prouve une seule chose ...
      ils sont devenus très forts et nous très faibles ...
      Si l’ont veut reprendre nos droits face a cette caste de vautours , les urnes ne suffiront  !!!!!


    • just_a_life just_a_life 10 août 2011 23:50
      Assemblée : 600.000 € de bonus pour 35 députés....Même pas peur ces fesses plates !!!!!!
      Et nous on payent .... trop fort ....

    • ET MAM AVEC SON FIANCE MR POM-OLIER QUI PAR JULIA ET TAKIEDINE VENDE SES
       
      ARMES A DES PAYS...EN GUERRE...LA FACTURE EST JAMAIS PAYEE...ET NOS
       
      IMPOTS...ILS VONT a qui..aux commissionaires....



    • les deputes..600000 euros de primes
      - les senateurs primes de 3800 euros...en dessous de table.

      mr pom-olier....mr copé...mr balkany MR WOERTH...MR JULIA...ET LES PITRES...LUKA......MYARD..MARIANI. veneurs d’armes tous commissionés par TAKIEDINE

      .
      1 elu pour 100 hb cela SUFFIT....nous en avons 90% d"elus....de trop....
      en france 1 ingenieur touche 3 fois moins qu un élu...qui est 9 fois sur 10 INCOMPETENT.............CA VA PETER


    • devphil30 devphil30 10 août 2011 11:04

      Vive la république exemplaire ......

      Que veux dire exemplaire au fait car N.S nous tellement parlé de cette république qu’il allait mettre en place , nous avons peut être mal compris le sens de ce mot
      Exemplaire  : « Qui peut servir d’exemple »

      Sommes nous vraiment dans une république exemplaire , en tout cas nous devons faire souvent la une des journaux car entre DSK , les prochaines affaires qui vont sortir.
       
      Au fait pourtant la gauche ne réagit pas à ces affaires de Karachi , de lybie , de Syrie ( voir Médipart ) , de Bettencourt , de Tapie , de woerth ( voir la liste de imhotep)

      Vivement 2012 , cela devient trop long

      Philippe


       


      • Fergus Fergus 10 août 2011 11:56

        Bonjour, Imhotep.

        Bravo pour cet excellent article qui éclaire bien les turpitudes d’un pouvoir incompétent et corrompu qui dénature nos institutions et traîne le pays dans la fange des magouilles.

        En 2012, ce n’est pas à une élection présidentielle que nous devrons participer mais au nettoyage des Ecuries d’Augias ! Une urgence absolue !

        Cordialement.


        • luluberlu luluberlu 10 août 2011 13:20

          La mémoire du peuple, c’est la télé, et là notre président a beaucoup à espérer. je trouve l’article exhaustif .


          • dawei dawei 10 août 2011 13:43

            pouahhhh ! la longueur de la liste !!!!
            plus longue que l’article, lui meme deja exhaustif !!
            S’il est reconduit apres un CV comme ça, je réponds plus de rien smiley


            • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 10 août 2011 13:56

              Merci pour l’article
              un seul bémol : la situation en Syrie. le Méchant-Bachar-qui-massacre-son-peuple, n’est probablement qu’un propagande de nos chères élites occidentales éclairées. La Syrie est en proie à une destabilisation armée, comme en Libye...


              • devphil30 devphil30 10 août 2011 15:12

                Faites une recherche sous le nom de Ziad Takkiedine

                Collusion du pouvoir avec ce personnage , faciliteur de rencontre avec dictateurs ( Lybie , Syrie ) pour mise en place de ventes avec retro commission pour les politique français , dans ce bol à vomir apparait le nom de N.S de façon récurrent mais aussi ses sbrides Guéant et Hortefeux.

                Financement de campagne électorale ( Balladur et Sarkozy ) par retro comission

                Un vrai festival
                http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/07/12/affaire-karachi-ziad-takkiedine-l-embarrassant-ami-du-clan-sarkozy_1547707_823448.html

                Payant sur mediapart
                http://www.mediapart.fr/journal/international/100711/les-documents-takieddine-le-financier-secret-qui-met-en-danger-le-clan-?origine=SECexclu#xtor=SEC-2

                http://www.mediapart.fr/journal/international/280711/les-documents-takieddine-sarkozygueant-le-grand-soupcon-libyen

                http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4211

                http://www.rue89.com/2011/07/21/takieddine-les-revelations-qui-embarrassent-lelysee-215107?page=10#comment-2538671

                Abject , honteux , une vrai république bananière controlé par un roi qui se croit tout permis.
                Exemplaire à ne pas suivre , vive interet libre comme contre pouvoir

                Philippe


              • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 10 août 2011 16:08

                devphil30
                je ne contexte absolument pas l’état de crapule de Sarko &Co , je précise juste que celui-ci comme les autres bos Otanesque, mène en plus une campagne d’intox vis à vis de la situaton en Syrie et Libye (le fameux remodelage du Moyen Orient cher à Mr Bush et aux néo-cons...)


              • Ariane Walter Ariane Walter 10 août 2011 14:53

                merci, Imhotep, pour cette étude exhaustive d’une criminalité parfaitement organisée. Non, nous ne sommes pas en démocratie, nous l’apprenons tous les jours.

                mais courage , l’univers est un monde équilibré qui hait le chaos.


                • SATURNE SATURNE 10 août 2011 15:15

                  On dit que tout va mal, que les bourses dévissent, que les politicards sont pourris.
                  Mais c’est pas vrai, il y a des bonnes nouvelles :
                  regardez, Madame Walter a encore changé de robe et sa photo...

                  Pas belle, la vie ?


                • Ariane Walter Ariane Walter 10 août 2011 16:35

                  hello Saturne,
                  C’est gratuit, il ne faut pas s’en priver !

                  Quand je pense que certaines femmes, mal intentionnées, disent que les hommes ne sont pas observateurs !


                • Fergus Fergus 10 août 2011 16:43

                  16 h 38. Deux évènements quasi-concomitants :

                  1) Matamore est rentré aujourd’hui du Cap Nègre pour reprendre les choses en main et imposer partout sur la planète (et peut-être même dans la galaxie) l’ordre sarkozyste.

                  2) La bourse de Paris redégringole de 5 %.


                  • chapoutier 10 août 2011 17:14

                    bonjour
                    pas beau ça, vous tapez sous la ceinture !


                  • Ariane Walter Ariane Walter 10 août 2011 17:15

                    Fergus, mdr !!!!!!!!!!!!!


                  • Fergus Fergus 10 août 2011 18:44

                    Salut, Ariane.

                    Le plus drôle, c’est qu’à l’issue de la réunion à l’Elysée, Baroin a voulu, au détriment de Pécresse, se la jouer beau en héraut porteur de la résolution présidentielle. Bravo pour cet éclatant résultat !

                    En réalité, Sarkozy est revenu du Cap Nègre pour surfer sur le rebond amorcé hier. Du moins le croyait-il. Au lieu de cela, il passe pour une bille totalement incapable d’influencer des marchés décidément sourds à son babillage.

                    Cordialement.


                  • papi 10 août 2011 19:42

                    @ calmos

                    Mon cher calmos, ne crois-tu pas que nous aimerions manger autre chose que des déjections ??
                    mais voilà notre gouvernement ne nous laisse en menu que de la merde à bouffer et ce n’est que le début !!bientôt c’est à la fosse septique que nous puiserons notre quotidien  !!
                    En attendant les bombes pleuvent sur des gosses ,des femmes, et des vieillards sans défense, et personne , même pas toi n’y prete attention , alors la merde mon vieux il faut quand même la remuer un peu, même si ça sent mauvais..


                  • franchamont franchamont 10 août 2011 22:12

                    Salut Imhotep, vous dites :

                    « Il paraît que le FMI, qui avait été parfaitement au courant de cette histoire, de cette possible enquête, lui garderait toute sa confiance. Il est vrai que ce même FMI avait détourné les yeux dans l’affaire Piroska Nagy/DSK quand bien même cette dernière avait déclaré qu’elle avait subi bien évidemment un abus d’autorité ce qui aurait dû valoir au directeur général du FMI un renvoi immédiat dans ses foyers et l’obliger à s’occuper d’Anne Sinclair »

                    et vous avez parfaitement raison, cela « aurait dû valoir au directeur général du FMI un renvoi immédiat », ce qui confirme bien ce que je commentais dans votre précédent article sur l’affaire DSK : le directeur (ou la directrice) du FMI n’est qu’un pantin de la super élite financière corrompue ; on le préserve malgré ses fredaines tant qu’on a besoin de lui ; on le vire sur une autre fredaine dès qu’il devient gênant.

                    Ce qu’on aimerait apprendre, ce n’est pas le contenu de ses incartades, soient-elles criminelles, immorales, ou non (car c’est un fait divers en regard de la géopolitique), mais les raisons réelles pour lesquelles le maître marionnettiste a tiré sur une certaine ficelle à un moment précis pour le faire disparaître de la scène. La ficelle était très grosse, probablement établie sous la forme d’un piège dans lequel DSK s’est laissé prendre, si grosse qu’il fallait la camoufler et que pour cela les pouvoirs -justice comprise- et leurs porte-voix -les médias- ont entretenu des histoires frivoles sans cesse contredites et rebondissantes afin de détourner le regard du public.

                    Avec l’affaire DSK vous vous êtes hélas fourvoyé dans ce lamentable labyrinthe des faits divers, happé vous-même par l’entreprise de diversion. Votre nouvel article sur Lagarde semble par contre nous ramener aux profondeurs que nous vous connaissions, alors bon courage pour vous attaquer à la chute future de Christine Lagarde (ce ne sera pas du gâteau ni du stupre avec elle, mais bien pire) et merci Imhotep !

                    • mick_038 mick_038 10 août 2011 22:58

                      salut imhotep
                      Pour comprendre un peu mieux se qui se déroule en cachette, quoi qu’ils ne se cachent plus maintenant, lisez le livre L’affaire Vincent, dispo sur ce lien.
                      http://www.rrrevolution.net/images/stories/pdf/LivreaffaireVincent.pdf

                      A vous glacer le sang, pas besoin de glaçon dans l’apéro....
                      J’insiste, lisez le.....


                      • Imhotep Imhotep 11 août 2011 06:53

                        je vais y jeter un œil et peut-être le lire.


                      • mick_038 mick_038 12 août 2011 17:41

                        SI vous le lisez, dites moi ce que vous en pensez ...


                      • pastori 10 août 2011 23:16
                        amusant cette pub placée juste sous le dernier post de ce fil sur AV.
                        je me demande si en cliquant sur « en savoir plus », ça renvoi sur les exploits du gouvernement.


                        • pastori 10 août 2011 23:23

                          j’ai copié la pub et collé, mais ça n’est pas venu.

                          elle disait :
                          « pouvez vous vraiment faire un profit de 70% en moins d’une heure ? :
                          avec la variation de l’euro, de la flambée du prix du pétrole et- des marchés financiers qui s’effondrent , nous avons découvert comment en profiter rapidement »
                          pour en savoir plus, cliquez ici.smiley

                          cela dit, remarquable travail de imhotep.



                          • Marieke Marieke 11 août 2011 00:14

                            Bonsoir Imhotep,
                            Merci pour cet article. Je me permets d’ajouter à votre liste des « affaires » le non respect du résultat du référendum de 2005 sur la Constitution européenne....Entre tous, nous arriverons à ne rien oublier ( la liste est tellement longue) !


                            • ykpaiha ykpaiha 11 août 2011 00:46

                              Y a t’il un pilote dans l« avion ? ou meme un co-pilote ? voire meme un équipage de secours ?
                              Depuis que l »on nous rebat les porte-feuilles avec des milliards de dette quelqu’un peut il dire a qui nous les devons et combien ?
                              Parce que c’est secret défence ? ou bien le payement des intéret devient il a ce point vital a ces joueurs névrosés de la bourse ?
                              La moindre des chose dans un ménage ou bien lors d’un bilan on a a identifier les créanciers, non ?
                              Mais la pas de réponse meme pas de question est ce bien normal ?
                              Et puis Maitre trichet n’est il pas un peu cavalier de se taper des obligations sur la dette alors que c’est interdit par les traités de maastrich et confirmés ensuite ( dans le fumeux article 123) si je me trompe non ?
                              Et la encore silence ... on pille !!
                              Bref quelques pistes pour une de nos pseudos-zélite de gauche ou Sarko-compatible lors de la prochaine cession parlementaire, ne serait ce que pour ne pas avoir l"impression de n’etre qu’un con.


                              • Gargantua 11 août 2011 01:12

                                La tambouille donne des indigestions, tous où tard ses volatiles vont passé à la rôtissoires de la république , cet juste une question de temps. Soyons serein à force de faire les malins ils font perdes leurs oripeaux.


                                • jehe 11 août 2011 08:01

                                  Et oui, Sarkozy est élu de manière démocratique non ? Personne n’aurait voté pour ce qu’il allait faire, évidement. Vous faites des listes qui sont les mêmes que celles qui accablaient De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac. C’est vrai que l’anti sarkozisme actuel est plutôt tendance et est devenu le principe de agora vox. Taper sur le président en place à toujours été le jeu préféré des français, surtout à gauche où l’on fait de l’opposition un style de vie, puisque on fait que ça depuis 1995. C’est vrai que se faire éliminer par le FN, ça fait mal. Mais revenons à la situation présente. Dans un contexte international fébrile, pourri par l’argent où nous sommes devenus des assassins qui regardons mourir l’afrique, nous prenons le temps de remplir nos caddies, de partir en vacances et de nous indigner sur agora vox. Car c’est bien nous les occidentaux qui votons pour mettre au pouvoir la politique de l’argent, du capitalisme, de l’affairisme et de l’égoïsme. Cette même politique globale qui fait jeter la nourriture dont nous sommes malades et qui manque à la corne de l’afrique. Alors, dans le miroir, faut réfléchir un peu, on a fait une révolution pour un monde meilleur pour déboucher sur la terreur. Vous pensez vraiment que Sarkozy est responsable de tous les maux, très bien rendez vous en 2013, en un an le nouveau pouvoir aura assuré le changement et oh, miracle, l’argent ne régnera plus sur le monde !


                                  • Imhotep Imhotep 11 août 2011 09:42

                                    Faites donc mi une liste aussi longue en aussi peu de temps de tous les autres présidents, cela m’intéresse, outre le fait que les turpitudes des uns (passées ces turpitudes et nous sommes hic et nunc) ne minimisent en aucun cas celle des autres.


                                  • BA 11 août 2011 08:17
                                    Pourquoi les banques françaises se sont-elles effondrées mercredi ?

                                    CAC 40 : les valeurs bancaires dévissent, la Grèce en cause.

                                    En cause, l’annonce par le gouvernement grec d’un possible prolongement du programme d’échange de titres (‘rollover’) auquel ont souscrit les banques françaises. 

                                    La Grèce envisage d’inclure dans son programme d’échange d’obligations des titres arrivant à échéance « un peu après 2020 », a indiqué mercredi à une radio grecque le ministre des Finances, Evangélos Vénizélos. Jusqu’ici, la restructuration de la dette grecque devait s’achever en 2020.

                                    Par ailleurs, l’Allemagne a répété mercredi qu’elle n’envisageait pas d’augmentation du Fonds européen de stabilité financière (FESF), alors que tous les observateurs s’accordent à dire que ce dernier n’est pas calibré pour sa nouvelle mission de pompier de la zone euro.

                                    Les banques françaises sont enfin particulièrement exposées à l’Italie, qui vient d’annoncer un plan de rigueur en réponse à l’inquiétude des marchés sur sa dette.


                                    La Grèce à l’origine de la panique.

                                    Première cause de cette panique sur les banques : l’annonce faite par la Grèce d’étendre son programme d’échanges d’obligations pour échelonner ses remboursements. Ce qui pénaliserait ses créanciers privés, dont les banques françaises font partie.

                                    Mais c’est surtout l’exposition de ces banques françaises en Italie, évaluée à 410 milliards d’euros, qui inquiète. Elles détiennent de la dette publique, mais aussi des filiales (BNL pour BNP, ou Cariparma pour Crédit Agricole).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès