• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Séminaire et Servilité

Séminaire et Servilité

L'idée que je me fais d'un séminaire paraîtra j'en conviens un rien caricaturale pour certains. Elle me vient surtout du film « Que les gros salaires lèvent le doigt » en racontant un se déroulant chez un grand patron délicieusement cynique incarné par Jean Poiret. Son principe était très simple, tous les participants y font étalage de leur servilité. C'est à qui sera le plus obséquieux pour conserver qui un revenu, qui un pouvoir. Certains y étaient sincèrement à plat ventre sans y chercher quelque intérêt, juste par faiblesse de caractère.

Certaines natures ont besoin d'aduler, d'être le rémora d'un grand requin blanc, c'est comme ça...

Ainsi a dû se passer le séminaire des députés « La République en Marche » ce week-end. Quelques dizaines de présumés nouveaux venus qui sont totalement incompétents quant au jeu parlementaire, mais qu'importe puisqu'on leur demandera juste d'obéir à ce que préconisera le chef, Jupiter à l'Élysée himself. Tous sans doute enthousiastes, ayant hâte de « se mettre au travail » comme ils disent tous, comme si nos parlementaires ne fichaient rien jusque là. Je crois beaucoup à cet ancien axiome, on sait ce que l'on perd, on ne sait pas ce que l'on gagne.

J'en veux également pour preuve cette jeune femme entendue hier sur BFM.

Celle-ci, nouvellement mère de famille et cadre supérieur, ++ disait sa joie de pouvoir participer à la commission Éducation et Affaires culturelles. Selon elle, être maman rendait tout à fait compétente quant à la pédagogie en classe et sur la formation des enseignants. Pas la peine d'en savoir plus. Bien sûr tout le reste procédait de ce cliché largement rebattu, l'auditeur eût même droit au lieu commun voulant que si l'Éducation Nationale ne fonctionne plus c'était parce que les professeurs ne font plus leur boulot. Il leur manque un séminaire de motivation à eux aussi...

Lui faire comprendre que c'est un peu plus compliqué que cela et que le problème est plus sociétal que nécessairement lié à l'institution aurait été impossible, les lieux communs ont la vie dure.

De toutes façons, il n'y aura plus vraiment de débats réels, même si pour la forme les députés LREM feront semblant. Certains parmi eux ont même évoqué une « scénarisation de la pluralité » (voir à ce lien) ce qui prouve qu'ils ne sont pas tout à fait des « godillots », qu'ils ne sont pas si bêtes puisqu'ils ont au moins compris que le « parti unique » ça se verrait quand même beaucoup. C'est dans ce sens qu'ils ont dû être « coaché » ce samedi et ce dimanche par l'aimable et photogénique Jupin 2.0 de la rue du faubourg saint-Honoré, notre Justin Trudeau.

Je n'ai par contre aucune crainte sur toutes les lois et décisions qui concerneront le commerce et les finances. Cela ils connaissent, puisque la plupart des pseudo « nouveaux venus » issus de la « société civile » proviennent tous de la castes des « décideurs », des « nantis » qui ont encore de l'argent et surtout des réseaux. Tout ce qui concerne les fluxs d'argent, je suis certain qu'ils connaissent très bien, ne serait-ce que pour protéger leurs intérêts propres. Ils sont la « nouvelle génération » d'oligarques, beaucoup plus avides que l'ancienne, et quant à eux totalement décomplexés quant à l'enrichissement. Plus aucun sentiment de culpabilité, ou ce que d'aucuns appelaient le sens du Bien Commun, ne leur pèse dessus...

Ils sont également de cette génération ne supportant pas la contradiction toujours perçue comme une remise en cause personnelle. Elle leur est insupportable. Ils veulent vivre exclusivement dans un milieu de personnes leur ressemblant, ne tolèrent plus la moindre différence, la moindre nuance. Cela permet de consommer en consumant ou non sans plus se poser de questions que cela, questions bien inutiles et qui fatiguent la cervelle j'en conviens. Et puis ce n'est pas comme ça que l'on gagne de l'argent, que l'on « catalyse »...

...Mais en même temps c'est ainsi que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes n'est-ce pas ?

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 26 juin 12:17

    Bonjour, Amaury

    Beaucoup de vrai dans cet article, mais également des a priori faux. Si la plupart des élus LREM sont effectivement des béotiens, il en est qui ont déjà une expérience d’élu de terrain ou de responsable associatif qui les a depuis longtemps familiarisés avec le rôle d’un député. Reste à apprendre les codes de l’Assemblée et le mode de fonctionnement interne, mais cela a toujours été vrai pour les nouveaux arrivants.

    Plus problématique - et même choquante - a été à mes yeux la manière dont Ferrand a été élu. Le vote à main levé ne pouvait libérer totalement les consciences, et c’est pourquoi le député du Finistère a été élu à l’unanimité moins 2 abstentions, exprimées debout dans l’assemblée par les rétifs à cette nomination.

    Je prends néanmoins le pari que, progressivement, cette unanimité « soviétique » s’effritera au profit d’une parole libérée pour des dizaines de ces élus arrivés précisément là pour faire valoir leur point de vue dans le cadre du projet de Macron. Si tel n’est pas le cas, nous aurons une assemblée de godillots comme nous en avons trop souvent connues. Ce serait un très mauvais signal en vue des prochaines échéances car cela relancerait sans nul doute les pulsions frontistes de l’électorat.

    Un mot sur la présence sur l’illustration de cet article d’Hervé Berville : âgé de 27 ans, cet économiste ruandais adopté à 4 ans par un couple de Costarmoricains est un personnage sympathique et très ouvert au débat. Bien qu’ayant voté au 1er tour pour le candidat de la FI, je souhaite à cet élu de ma circonscription un mandat d’engagement non soumis aux diktats d’un appareil.


    • Ben Schott 26 juin 12:26

      @Fergus
       
      « les pulsions frontistes de l’électorat »
       
      On devrait soumettre l’électorat à une injonction thérapeutique. Suivie par un magistrat, bien sûr, nous sommes en démocratie, tout de même !
       


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 juin 14:04

      @Fergus
      le vote à main levée est totalement anti démocratique


    • Fergus Fergus 26 juin 15:55

      @ Amaury Grandgil

      Entièrement d’accord. D’ailleurs, même au Modem, les députés ont voté à bulletins secrets alors qu’il n’y avait qu’un seul candidat, de surcroit consensuel, à la présidence du groupe.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 juin 16:16

      @Amaury Grandgil
      le vote à main levée est totalement anti démocratique

      Certes, mais en tant que semi démocrate, ça devrait vous convenir.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 juin 16:47

      @Olivier Perriet
      uh uh uh gross esprit


    • Aristide 26 juin 12:39

      En parlant de FI, voilà que Corbière, le spécialiste immobilier à petits prix, indique gentiment à Ruffin que lui n’est pas riche, pour essayer de justifier le fait qu’il ne s’alignera pas sur le SMIC. On pouvait s’y attendre de ce spécialiste en avantages immobiliers.


      Mais voilà donc que sa justification essentielle est « Il faut que chacun soit dans une réalité qui fait qu’il ne voit pas ses conditions de rémunération baisser. »Allons, vous annonciez des revenus de moins de 60000 € pour justifier cet avantage indus sur un appartement payé à moitié prix.

      Serait-ce donc que ses nouveaux revenus, de l’ordre de 5000 € en net, plus 5000 € de prime et autres, constituerait une baisse s’ils étaient amputé d’une part si minime soit elle.

      Corbière est un vrai donneur de leçon, plus apte à distribuer des mauvais points à la télé qu’à mettre sa vie en conformité avec les régles qu’il voudrait imposer aux autres.

      Nul besoin de chercher bien profondément pour s’apercevoir que tous ces « nouveaux » ne valent pas mieux que leurs ainés. Des seconds couteaux promus au premier rang par un hasard démocratique assez calamiteux.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 juin 14:06

        @Aristide
        clamiteux comme vous dites


      • Coriosolite 26 juin 19:01

        @Aristide
        Ruffin, en toute inconscience je suppose et en toute bonne foi naïve, donne involontairement (je lui fait crédit de sa bonne intention) le ton de cette nouvelle majorité : on peut vivre très bien avec le SMIC, en conséquence baissons les charges et les salaires.


      • Aristide 27 juin 10:52

        @Coriosolite


        Effectivement, Ruffin en démago d’une autre engeance ouvre assez naïvement la porte à ce genre de syllogismes.

        Maintenant, Corbière qui se prétend « pas riche » vit dans un appartement et bénéficie d’un loyer bien en dessous du prix, plus de la moitié. Son nouveau salaire devrait lui simplifier l’affaire et il devrait donc quitter cet appartement HLM au bénifice de personnes gagnant moins de 10.000 € par mois, ses nouveaux revenus.

        Je me foutrais de ces salaires si ces gugusses avec leur chef emblématique ne cessaient de désigner à la vindicte toute personne sortie de la misère, ou qui par chance ou talent gagne bien sa vie. Ce populisme est éreintant ...

      • Pierre-Yves Martin 26 juin 17:17

        Un ordinateur avec 306 absences de têtes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès