• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Suède : Egalia, un pas vers la folie

Suède : Egalia, un pas vers la folie

Voici une nouvelle version du « Meilleur des mondes », tel qu’il se prépare à l’école primaire d’Egalia, à Stockholm. Une école où la volonté d’égalité entre garçons et fille est fondée sur la théorie Gender. Et ce avec l’aval des autorités.

Moi identique à toi

On savait déjà que la Suède est un pays perdu pour les hommes. Julian Assange, porte-parole de Wikileaks, l’a appris à ses dépens avec le coup fumant du crime de « sexe par surprise » - entendez par là le fait de réveiller par ses ardeurs la femme avec qui on a déjà fait l’amour avant de dormir. Non, cela n’est ni un hommage, ni une connivence amoureuse : ce serait un viol.

On sait aussi qu’en Suède comme en Allemagne, il y a des féministes qui obligent les garçons à uriner assis. Pour deux raisons : une raison d’hygiène, les garçons étant accusés d’être sales et d’inonder les toilettes. Bonjour l’humiliation. L’autre étant la « sale posture macho », en anglais : « nasty macho gesture », ce qui en clair signifie : la posture de dominant. Double humiliation pour les garçons : hygiénique et de genre. Laissons-les libres, bon sang. Assis ou debout, cela ne regarde que l’homme.

L’article qui circule maintenant sur le net montre le cauchemar Gender. Le meilleur des mondes ? On y est presque. Il s‘agit d’une expérience de déculturation - le mot est de moi, pas de l’article - sur des enfants de 1 à 6 ans. Les hommes et les femmes ont toujours été considérés comme différents ? Balayons cela. L’égalité est ici le gommage de toutes les différences. Ce qui donne ceci :

« Dans le petit monde d'Egalia, le personnel évite les "lui" ou les "elle" : les 33 enfants scolarisés dans cet établissement de Stockholm pas comme les autres sont des "amis" plutôt que des filles ou des garçons. »

Le gommage des différences commence avec la suppression de « il » et « elle ». C’est-à-dire de la plus élémentaire classification dans toutes les espèces : le genre, fondé sur le sexe. C’est-à-dire ce qui donne identité et responsabilité. Car lui n’est pas elle. Ami c’est tout le monde, donc ce n’est personne. Lui et Elle impliquent Je et Tu, soit une individualisation responsable. Ami c’est neutre, c’est « il », c’est personne.
Clones-egalia4-460x276.jpg
A Egalia, les humains sont asexués. Le monde parfait. Le meilleur des mondes.

Premier constat : sous l’effet de la théorie du genre on appauvrit la capacité d’identité et la langue, donc la pensée. Moins d’identité ce sera plus de petits robots prêts à obéir à l’autorité. Les humains n’étant pas sexués et donc moins identifiés, la notion de responsabilité individuelle - qui va de pair avec l’identité individuelle - va également s’estomper. Cela compliquera la tâche des tribunaux : « Monsieur, vous avez fait un enfant avec cette femme, vous devez en prendre la paternité. » - « Non. » - « Comment non ? Les tests génétiques prouvent que vous êtes le père. » - « Non. Je ne suis pas un homme. Je suis un ami. »


Le bébé avec l’eau du bain

« Ici, les clichés voulant que les filles soient jolies, gentilles et bien élevées, et que les garçons soient extravertis et forts sont balayés : Egalia offre aux enfants une "occasion fantastique d'être qui ils veulent", souligne Jenny Johnsson, enseignante de 31 ans. »

Cela revient à nier le fait qu’il y a naturellement des rapprochements de genre. Les filles n’oseront plus parler entre filles, de même pour les garçons. L’identité et l’intimité de genre est proscrite. Si les garçons veulent jouer des muscles - parce que genre ou pas, ils ont en moyenne plus de muscles que les femmes - ils ne seront pas autorisés à le faire. Ce serait encore une « sale posture machiste ».

Je note que l’on est clairement dans la culpabilisation du masculin et que c’est le féminin qui est pris comme référence universelle et imposé aux garçons. Au fond c’est simple : s’il n’y a plus de garçons il n’y aura plus d’hommes.

Continuons. Vous allez pouvoir jeter quasiment toute la littérature tant elle regorge de différences stéréotypées forcément aliénantes entre hommes et femmes. Les contes de fées en premier.

egalia2.jpg« L'école entend tout particulièrement mettre l'accent sur la promotion d'un environnement tolérant envers les homosexuels, les bisexuels et les personnes transgenres, souligne sa directrice Lotta Rajalin. D'une bibliothèque, elle sort un livre sur deux girafes mâles en mal d'enfants jusqu'à ce qu'elles trouvent un oeuf de crocodile abandonné.

Quasiment tous les ouvrages pour enfants traitent de couples homosexuels, de parents célibataires ou d'enfants adoptés. Ici, point de "Cendrillon", de "Blanche-Neige" ou autres contes classiques considérés comme le ciment des stéréotypes. »


Donc aux oubliettes les contes de notre enfance. Et surtout, mise à égalité totale de l’homosexualité avec l’hétérosexualité. Or, statistiquement, il y a au moins 90 à 95% d’hétéros. Ce sont les hétéros qui à la base peuplent la Terre. Les couples lesbiens peuvent enfanter à condition qu’il y ait quand même des hommes qui donnent leur sperme. Il y a donc dans la grossesse d’une lesbienne quelque chose de l’ordre de l’hétérosexualité (elles ne font pas des bébés avec l’ovule de leurs compagnes). Pour les couples gays, ils ne peuvent qu’adopter, ou trouver une mère porteuse. Ce qui introduit là aussi une notion hétérosexuelle.

Il ne s’agit pas de méjuger l’homosexualité. Pour moi chacun est libre de ses partenariats, c’est l’un des acquis du libéralisme (je doute que l’homosexualité eût été aussi bien reconnue dans une société totalitaire). Homosexuel ou hétérosexuel, tout humain est d’abord et définitivement un humain. Par contre je doute que l’on puisse mettre à égalité de représentation les deux types de sexualités. On induit une fausse représentation du monde. Pour donner un exemple, imaginons un pays africain où il y ait 5% d’habitant de peau blanche. On ne vas pas les surreprésenter dans les médias ou les livres scolaires, en les mettant à égalité de représentation avec les habitants à peau noire.


Rebelles

Certains parents contestent de plus en plus les théories de genre.
libre1.jpg
« Les différents rôles de genre ne sont pas problématiques s'ils sont évalués de façon égale", observe Tanja Bergkvist, 37 ans, l'une des plus voix les plus fortes en Suède à s'élever contre ce qu'elle qualifie de folie de genre. »

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : les différences ne doivent pas être hiérarchisées entre elles. Il n’est pas mieux d’être une fille qu’un garçon ou un garçon qu’une fille. Il n’est pas mieux d’être femme en politique qu’un homme. Il n’est pas mieux d’être homme dans un conseil d’administration qu’une femme. Le problème des différences n’est pas la différence, mais la valeur qu’on lui accorde. Et de ce point de vue, Egalia est le produit d’un échec intellectuel : incapable de promouvoir l’égalité dans l’altérité, il efface l’altérité. Il jette le bébé avec l’eau du bain. Accepter les différences en les respectant est un progrès de civilisation. Nier les différences est un recul intellectuel et relationnel.

On est devant un totalitarisme rampant, qui veut nous faire tou-te-s semblables. Alors allons au bout si c'est cela que l'on veut : plus de disciplines sportives séparées. Femmes et hommes ensemble au 100 mètres, ou au tennis, par exemple. Plus de vestiaires séparés, ni de toilettes non mixtes. Plus de prénoms masculins ou féminins. Nous nous appellerons tous ami Claude ou ami Dominique. Plus de robes ou de jupes.
...

Que l’on refuse l’obligation des destins tout tracés, j’en suis. Mais ici je pense que la méthode n’est pas la bonne. La différence est nécessaire à la vie, dans les relations humaines comme en biologie. Sans différence la vie même n’existe pas.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

179 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 juin 2011 10:18

    « en Allemagne, il y a des féministes qui obligent les garçons à uriner assis ».

    Féminisme extrémiste ! ...


    • Kalki Kalki 29 juin 2011 15:07

      "Que l’on refuse l’obligation des destins tout tracés, j’en suis. Mais ici je pense que la méthode n’est pas la bonne. La différence est nécessaire à la vie, dans les relations humaines comme en biologie. Sans différence la vie même n’existe pas."

      1) oui diffèrence c’est d’ailleurs pourquoi, il y a 2 sexes diffèrents ... ... ...

      2) Le processus d’uniformisation est un processus issu de la psyché humaine , a bas la psyché humaine ( de merde )

      Nous sommes physiquement des cyborg, des machines et nous sommes l’information dans ses machines et nous ne sommes pas identique ni a la base ni a la fin

      3) La variance, la diversité est toujours a rechercher ... par ailleurs on va l’atteindre d’une manière ou d’une autre ... la chaos et la complexité c’est la vie


    • dereck 29 juin 2011 11:31

      Excellent article.

      D’ailleurs sur une chaîne française LCP qui parlée du droits des femmes, un reportages dans une école suédoise, on apprenez aux filles a ouvrir leur gueule à s’imposer violemment etc etc, il est a noté que si un garçon aurait eu un tel comportement il aurait était mis sous ritaline direct et rééduqué, deux poids deux mesures intéressant.

      Puis les garçons a qui ont apprenez pas grand chose, a part a se faire des massages, la pudeur, l’intimité inexistante apparemment les garçons non pas le droit de dire non.

      Mais le plus drôle c’est que ça parle d’égalité mais 100% du personnel était féminin.

       

      Le gender est probablement l’aliénation suprême de l’être humain je ne pense pas que l’on puisse faire pire.

       

      De toute évidence pour que de telles lois passe il faut que les hommes soient culpabilisé a un point inimaginable et ceci en permanence, et que les femmes aient un gros complexe d’infériorité (souffrent elles d’un manque de phallus ?).

       

      Il faut bien comprendre une chose plus la gynocratie misandre frappera fort et aveuglement sur les hommes, plus le retour de bâton de la part des hommes sera violent. Il ne faut pas se voiler la face dans 50 ans en Suède les hommes se vengeront, l’idée même d’une femme libre sera une hérésie absolue, elles seront probablement esclave et pucer etc etc.

      D’un beau projet d’égalité, (épanouissement pour les hommes et les femmes dans la société), les féministe misandre on fait une merde sans nom.


      • zelectron zelectron 29 juin 2011 13:47

        Le féminisme c’est une notion de gauche ?


      • gaijin gaijin 29 juin 2011 11:39

        « On est devant un totalitarisme rampant »
        l’histoire que l’on oublie est condamnée a se répéter
        la période de la crise de 29 a vu en europe monter l’extrème droite
        des théories comme l’arianisme et l’eugénisme ne sont pas sorties du cerveau du petit bonhomme agité mais ont vu le jour notamment en suède dans les années 20

        l’évolution actuelle est similaire elle est le prélude a la recherche de la production en série d’ humains standardisés et « parfaits » par le biais du génie génétique
        ce type d’attitude est la conséquence logique et inévitable d’une civilisation qui ne prend en compte que les aspects matériels de l’existence
        le culte de la performance et de la rentabilité aboutit logiquement a la production du « surhomme »
        croire que ces idées ont pris fin avec la seconde guerre mondiale est une grande illusion collective

        comme disais un vieil ami chinois : « quand on marche sur du givre la glace n’est pas loin »


        • hommelibre hommelibre 29 juin 2011 13:20

          @ Gaijin :

          Je rejoins le parallèle que vous posez avec la période des années 20, et l’ensemble de votre remarque.


        • zelectron zelectron 29 juin 2011 13:49

          L’égalitarisme est-il un des moteurs du socialisme ?


        • jymb 29 juin 2011 13:03

          Je suis pour le droit inaliénable des hommes à être enceints

          Il faut interdire toute grossesse jusqu’à mise en pratique légale de cette indispensable parité

          J’exige une loi !


          • ottomatic 29 juin 2011 13:53

            C’est le programme du NWO qui se met en place...


            Favoriser l’homosexualité a plusieurs but :
            - pas de reproduction => diminution de la population
            - rendre les gens encore plus seul et détruire la structure familiale qui facilite le contrôle, car, il ne faut pas oublier que les relations dans le cadre de l’hommosexualité sont beaucoup moins stable que dans un cadre hétérosexuel.

            • ottomatic 29 juin 2011 22:41

              Tu reproduits ce que tu vois et ce qu’on t’apprends...


            • sonearlia sonearlia 29 juin 2011 14:15

              1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
              Article 2 déclaration universelle des droits de l’homme.


              • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 14:52

                bien sur que c’est un viol, de toucher à une femme endormie, c’est logique je ne sais pas le fait d’avoir couché juste avant avec cette femme n’autorise en rien de l’a toucher quand cette dernière dort, je ne sais pas mais ça cloche sérieux...c’est la définition même du viol de toucher à quelqu’un de non conscient et qui ne vous donne pas son consentement


                • jpm jpm 29 juin 2011 15:07

                  Voulez vous dire que tous les medecins urgentistes sont des violeurs ? Serieusement, il faudrait etre plus precis dans votre definition... car sinon je vais pouvoir accuser de viol ma compagne chaque fois qu´elle me reveillera le matin en me posant la main sur l´epaule smiley Tout cela ne va pas faciliter la cohabitation homme femme.
                   
                  Mais je suis daccord que forcer une personne a faire l´amour... ou quelque chose qu´elle ne veut pas sans son consentement est reprehensible et peut etre considere comme un viol. Mais bon, pouvoir faire l´amour a une femme endormie... sans la reveiller... je trouve cela tres fort... sauf si bien sur elle a ete droguee auparavant. Apres une fois reveillee... continuer si la femme dit non... je suis daccord qu´il s´agit d´un viol au meme titre que si cela se passe pendant la journee.


                • jpm jpm 29 juin 2011 17:28
                  Chere Lorelei, je ne confonds rien, mais je reagissais avec humour a votre definition tres large du viol ou vous vous contentez de dire toucher. Il se trouve que des medecins touchent regulierement des personnes inconscientes sans leur consentement, et evidemment ce n´est pas un viol ni une relation sexuelle. De la meme facon quand deux personnes dormant dans le meme lit se touchent... l´epaule ou la joue, ce n´est pas un viol ni meme une relation sexuelle. Homme libre a raison, les marques de tendresse ne sont pas encore reprehensibles... et heureusement.

                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 juin 2011 19:36

                  Evidemment, dans l’absolu avoir un rapport sexuel avec une personne non consentante est un viol, c’est clair. MAIS on peut tout de même s’interroger sur les motivations ou la cohérence mentale d’une femme qui déclarerait avoir été violée sans s’en rendre compte à minuit par l’homme avec lequel elle a eu un rapport sexuel consentant à 23 heures. 


                  Bientôt il faudra faire signer une décharge devant témoins, experts médicaux, psychologues et avocats avant chaque rapport sexuel, même au sein d’un couple marié. 

                • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 23:45

                  mon dieu confondre un médecin et un violeur vous avez un grave probleme là depuis quand les médecins violent les gens ? car vous semblez dire que le viol est un soin consistant à toucher l’autre sexuellement quand il est inconscient vous avez un sacré probleme 


                • jpm jpm 30 juin 2011 08:04

                  Chere Lorelei, je crois qu´homme libre a raison et qu´il y a un malentendu trop enorme pour pouvoir echanger normalement sur ce sujet visiblement tres sensible. Votre approche paranoiaque du comportement masculin vous fait oublier toute notion d´humour... et de tendresse. Il se peut que vous ayez ete victime de mauvais comportements dans le passe et que vous avez vos raisons de vous mefier des hommes mais je souhaite malgre tout bonne chance aux malheureux qui croiseront votre route... J´espere pour eux qu´ils auront de bons avocats smiley

                  Plus serieusement, je pense que nous disons la meme chose... prendre sexuellement une personne sans son consentement est un viol... mais toucher, simplement toucher, une personne (je ne parle pas de contact sexuel) meme sans un consentement eclaire et approuve par une declaration contresignee, ce n´est pas forcement un viol.


                • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 14:54

                  Et pas besoin d’avoir peur quant au manque de corps humain on va bientôt les fabriquer via un utérus artificiel ça se fera inévitablement au cours de ce siecle, enfin faut sortir des idéologies du 20 eme siecle


                  • hommelibre hommelibre 29 juin 2011 15:07

                    Lorelei : quand il y a un degré d’intimité dans une relation, quand on dort déjà ensemble, il n’y a pas lieu de demander à chaque fois de signer une décharge ou un « Bon pour accord ». Sinon c’est quoi l’intimité et la complicité ?

                    Si je suis le raisonnement, je me réveille la nuit avec une grosse envie pour ma compagne. Je la réveille, je lui demande son accord pour la câliner quand elle dormira. Et je lui dis de se rendormir. Après, quand elle dort, je la réveille avec des câlins...

                     smiley

                    Si le féminisme empêche dorénavant tout geste spontané, toute inventivité, toute liberté simple et naturelle en couple, alors j’ai encore plus raison dans tout ce que j’écris. Il faudra donc aussi que je demande l’accord de ma compagne pour chaque baiser, pour chaque caresse, pour lui prendre la main !!! Et réciproquement : si elle prend mon sexe dans sa main pendant que je dors, je suis en droit de déposer plainte contre elle pour viol.

                    Au secours ! Tout sauf ce monde-là !

                    Il faut peut-être revenir sur Terre. Et si vous n’avez jamais eu de compagnon qui vous fasse de surprise, je vous souhaite d’en trouver un. C’est génial !


                  • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 16:38

                    Peu importe le degré d’intimité aucun homme n’a a touché une femme sexuellement sans son consentement, la définition du viol est claire, c’est incroyable le fait de pouvoir au 21eme siecle croire qu’un être humain peut toucher sexuellement un autre être humain sans son consentement, c’est inimaginable de pouvoir contester ce fait


                    et au messieurs qui confondent opération sur un lit d’hopital et sex faut vraiment avoir une confusion entre le soin médical et le viol qui consiste à avoir une relation sexuelle j’aimerai bien savoir comment certains arrivent à voir dans l’anesthésie une realtion sexuelle....quoique vu le niveau d’humanité de certains qui en sont à trouver de violer une femme si elle est proche...

                  • FRIDA FRIDA 29 juin 2011 16:41


                    @hommelibre

                    vous dites « quand il y a un degré d’intimité dans une relation, quand on dort déjà ensemble, il n’y a pas lieu de demander à chaque fois de signer une décharge ou un »Bon pour accord« . Sinon c’est quoi l’intimité et la complicité ? »
                    Je n’aurai pas pu dire mieux. Et je n’ironise pas.
                    C’est vrai que c’est délicat de faire la part entre le viole et un rapport normal dans un couple installé dans la vie , la manipulation et la vengeance de la part de la femme existe. 

                    Mais une fois j’ai dit cela, je ne vous dédouane pas d’une mauvaise fois, ou d’une obsession de tout ramener à votre sujet qui vous habite littéralement (faites une séance d’exorcisme), l’homme est maltraité par la femme. Vous ne cherchez pas à démontrer que l’homme et la femme sont pareil ont un côté clair-obsure, que dans la vie ils vivent cette amivalence, parfois le côté obscure l’emprte sur le côté clair. Mais l’avantage dont dispose l’homme, c’est que la société a codifié et légalisé des comportemnets sadiques, violents, les a institutionnalisés même. Et cela vous ne voulez pas l’admettre. Vous cherchez par tous les moyens à inverser le rôle de victime. Bizarre, les femmes ne cherchent pas être victimes, elles se battent pour se libérer, et vous vous voulez faire croire que l’homme, malgrè sa force physique, malgrè les lois antifemmes, et bien l’homme souffre de la domination de la femme. Dans vous écrits, vous militez pour montrer que si la femme n’est pas limité elle peut être menançante pour l’homme et même pour l’avenir de l’humanité. Vous avez un phobie incroyable. Pour vous les femmes (et notamment les féministes, mais il me semble que au fond de vous il n’y a pas de distinction) sont une menace pour l’homme, comme les amazones, vous croyez que si on laisse les femmes continuer dans leurs réclamations, vous allez vous trouver estropié ou je ne sais quoi.

                    chacun sa phobie, et vous c’est la femme. Vous cherchez des choses bizarre pour justifier votre charge contre le féminisme, et derrière la femme tout court.

                    http://www.youtube.com/watch?v=YMXJmGIsxEE





                  • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 16:44

                    hélas hélas...c’est dommage....




                  • hommelibre hommelibre 29 juin 2011 17:14

                    Lorelei :

                    "Peu importe le degré d’intimité aucun homme n’a a touché une femme sexuellement sans son consentement, la définition du viol est claire, c’est incroyable le fait de pouvoir au 21eme siecle croire qu’un être humain peut toucher sexuellement un autre être humain sans son consentement, c’est inimaginable de pouvoir contester ce fait"

                    Je ne sais pas dans quel monde vous vivez, ça doit être chez les nones du 13e siècle. Je n’ai aucune envie de vivre dans ce monde-là. Si je réveille ma compagne en la câlinant et qu’en se réveillant elle n’a pas envie, elle saura très bien dire non. Pas de souci. Ne vous êtes-vous jamais fait réveiller par quelqu’un qui vous fait des caresses tendres ?

                    Je ne vous suis pas. La parano anti-viol à chaque coin de rue, ce 1984 de couple, non merci. Si je dois me méfier de mes gestes envers ma compagne, je reste seul. Mais peut-être n’êtes-vous pas très tactile.

                    En tout cas il faudrait peut-être arrêter de voir en l’homme et en son désir, en ses gestes, en ses capacités de vous surprendre, un violeur en puissance. Ça commence à bien faire ces putains de conneries.


                  • hommelibre hommelibre 29 juin 2011 17:18

                    Non, Frida, non. Votre analyse déforme encore mes propos et m’attribue ce qui ne m’appartient pas. Je fais très clairement la distinction entre le système de harcèlement et de culpabilisation féministe, et les femmes en général. J’aime les femmes et je suis bien avec elles. C’est d’ailleurs réciproque.

                    Mon expérience m’a bien sûr ouvert les yeux, ouvert les yeux sur ce dont est capable la mouvance féministe. Et alors que je le soutenais à une époque, aujourd’hui j’en fais une autre lecture. Plus lucide, et fondée.

                    Donc, non, je ne prends pas ce que vous m’attribuez.


                  • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 18:24

                    La violence des propos montrent qu’il est temps de comprendre qu’un être humain ne peut pas subir une relation sexuelle sans son consentement c’est un viol dans le cas contraire, que vous connaissiez où pas la personne peu importe et ça ne se fait pas de toucher une personne qui dors sexuellement c’est quoi cette idéologie de violence et de haine , c’est horrible et choquant


                  • hommelibre hommelibre 29 juin 2011 18:35

                    Quelle violence des propos, Lorelei ?

                    Je parle de tendresse, de surprise agréable, et je ne suis pas le seul ici, et vous parlez de violence et de haine. C’est incompréhensible. De toutes façons la personne se réveille, et si elle ne veut pas elle dit non.

                    Non, non, nous ne vivons pas dans le même monde. Je suis dans la tendresse, vous êtes dans la surveillance des gestes et le viol. Si votre compagnon vient derrière vous et vous embrasse dans le cou sans vous demander d’abord votre accord, c’est donc une agression sexuelle ? Yo !...


                  • hommelibre hommelibre 29 juin 2011 18:37

                    Lorelei, j’arrête là avec vous. Je ne sais pas où est le malentendu mais il est trop énorme.


                  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 juin 2011 19:43

                    Je ne vois aucune violence dans les propos d’Hommelibre, simplement du bon sens et de l’humanité. 

                     

                  • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 20:38

                    personne au monde ne confond la tendresse et un acte sexuel donc si on use du mot viol, on sait pourquoi on l’utilise...et à partir de là aucun pays n’a decreté qu’un signe de tendresse est un viol, par contre toucher quelqu’un sexuellement alors qu’il dort est un viol


                  • Lorelei Lorelei 30 juin 2011 13:20

                    J’ajoute que vous déformez mes propos ce qui est extrement decevant on parle de viol et que de viol c’est pas un geste de tendresse envers un enfant une femme un homme...qui est à priori d’accord pour avoir ce geste


                    Vous mettez sur le même plan deux choses et c’est tres grave extrement grave c’est honteux, le viol consiste à avoir un acte sexuel, à posseder l’autre sans son consentement eclairé...et c’est un crime contre l’humanité contre tout

                  • apopi apopi 29 juin 2011 15:20

                     La prochaine étape c’est quoi ? Circoncision et excision pour tout le monde ? Le sexe c’est le mal absolu c’est bien connu, et puis moins de sexe égale moins de reproduction, surtout si il s’agit de pauvres, de noirs, de sud américains, etc, liste non limitative.

                     Le nucléaire risque bien à très court terme d’être un moyen beaucoup plus efficace de « régulation » de l’espèce humaine, un peu trop efficace peut être.

                     En attendant ces jours meilleurs je vais continuer à pisser debout et à mater (discrètement) l’anatomie de certaines de mes contemporaines, comme disait Sacha Guitry : je suis contre les femmes, tout contre...


                    • jymb 29 juin 2011 15:34

                      Attention, le simple fait d’avouer la comtemplation uniquement des anatomies féminines fait de vous un dangereux déviant inégalitariste.

                      Achetez quelques revues spécialisées que diable ! et entrainez vous à honorer de vos yeux les braguettes rebondies et les fesses velues ! devenez enfin un bon citoyen !


                    • rosa luxemburg 29 juin 2011 16:10

                      N’est ce pas les SUEDOIS ,avec les allemands,qui viennent de faire baisser l’aide alimentaire de 80 % dans les pays d’europe.

                      N’est ce pas les pays scandinaves qui avaient des programmes de stérilisation forcées encore dans les années 50-60

                      N’est ce pas ces pays là qui ont été les plus laxistes pour empêcher la prostitution mais plutot pour l’organiser.

                      N’est ce pas la Suéde un des premier pays ou la gente masculine est allée en thailande alimenter la prostitution enfantine.

                      Ils forment des petits frustrés qui deviendront des nazillons

                      @ lorelei

                      Les nazis ont essaye de creer des bébés eprouvettes ,la Cia a repris ce concept ,mais comme l’’eugènisme ne représente que 4% des cellules ils ne sont pas prêts d’y parvenir du fait qu’il n’y a plus de chercheur le professeur montagné a été obligé de quitter les States en déclarant « il n’y a plus rien en occident je pars en Chine ».La science fiction n’est pas la science et je doute que nos créateurs nous accordent le droit de les dépasser tant que nous n’aurons pas commencer le grand changement psychologique !

                      Avec cet article tout démontre que nous n’en prenons pas le chemin.


                      • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 16:42

                        Moi je n’ai pas de probleme avec les ventres artéficielle et le fait de fabriquer des corps hors d’un ventre féminin, voilà apres le blabla des religieux des gens qui confondent nazisme qui tuaient des êtres humains et ne fabriquaient rien du tout, aucune creation etc...ça ne me touche pas du tout, c’est juste un truc du 20 eme siecle, toutes ses vieilleries....


                        De toute façon on est déjà en route pour le faire, lisez bien c’est passé sur une chaine l’emission il n’y a pas si longtemps et on le fera et puis on aura les gens qui voudront faire des bébés selon la vieille et les autres, apres tout n’est ce pas...


                      • rosa luxemburg 29 juin 2011 17:35

                        Tout ceci n’est pas une question de religion mais un principe de monde Orwèlien ,hygièniste et Darwinien comportant le mythe de la sélection ,non plus naturelle ,mais organisée.

                        Le monde et l’univers sont harmonie et divers,il suffit de lire Képler et Leibniz« principes de la nature et de la grâce monadologie »pour le comprendre et sa diversité en fait sa richesse ,c’est l’esprit qui compte et ce qu’il impulse comme principe ethique pour l’évolution de l’homme.

                        Je n’ai pas dit principe moral mais ethique ce qui amméne à ce questionner philosophiquement pour sortir du formalisme quel qu’il soit et là est le danger actuellement tout devient contrainte ou acceptation passive qui est le contraire de la liberté et du libre arbitre.

                        Ce n’est parce que untel fait ceci que je vais le suivre aveuglément ,l’article démontre que nous allons vers un monde aséptisé ,grâce à la non science, c’est à dire un monde où tout est pareil et ça ç’est notre fin ce n’est pas l’évolution.

                        Il faut retravailler l’esprit ,et nous avons assez de grands penseurs pour cela, avant de travailler le corps.L’antimatière est important pour travailler la matière et je ne pense pas que le modèle du transgenre soit l’idéal pour créer la diversitè même avec la science eugèniste.

                        cordialement


                      • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 18:27

                        personne au monde ne peut être pareil à un autre, c’est juste de l’ordre de l’impossible...tout etre est unique vous pouvez habiller les gens de la même façon ça ne changera rien ils sont tous différents les uns des autres....


                      • rosa luxemburg 29 juin 2011 19:29

                        @lorelei

                        « le nazisme toutes ces vieilleries du 20ième siècle » mais nous sommes en plein dedans .ses écoles où tout le monde sera formaté de la même manière et avec de la chirurgie esthétique et les habits ce sera des clones parfaits plus transgenre c’est l’idéal pour les oligarches fachistes.

                        Julian assange ,que tout le monde porte aux nues fait partie de ces adeptes de la race arryenne ou tout le monde doit être blond et mesurer 1m90.

                        Dans le petit monde que vous décrivez si vous ne correspondez pas aux stéréotypes vous êtes éliminé d’office comme les nazis le faisaient ,il vous faut sortir de la science fiction,c’est çà qu’ils veulent retour il y a70 ans ,cela fait partie du plan de dépopulation ,une élite de 500000 qui feront ce qu’ils veulent et 2 milliards d’esclaves clonés pour les servir et bien sûr ils porteront une identification comme les tatouages des juifs,mais aujourd’hui c’est plus perfectionné.

                        Nous n’avons pas à lutter contre le système monétaire et financier mais contre un système dictatoriale de la pensée et de la forme mis en place pour dégouter les gens de la science par une fausse science.

                        C’est très grave car je me pose la question est-ce un plan fait par une élite suprahumaine que je n’appelerai pas nos créateurs mais les gardiens de nos âmes ou est ce nos créateurs qui l’envisagent compte tenue des mauvaises actions de l’élite terrestre accréditée par une bonne partie de la plèbe nihiliste qui refuse de lutter contre sa destruction ? CAR DIRE OUI A TOUTES LES SCIENCES « SCIENCES SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’AME »RABELAIS QUI LUI EST UN GRAND HUMANISTE.


                      • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 20:33

                        sauf que sortir nazisme pour tous et rien ressemble à l’inquisition face à la science et perso ça ne me cause aucun probleme de manipuler les corps humains génétiquement tant que c’est fait pour les perfectionner...et si avoir un ventre artificiel gene tant que ça, hé bien le jours où on en aura hé bien c’est simple à vous de choisir si vous voulez ça où l’ancienne méthode...


                        enfin croire que l’on est un corps est l’une des raisons certainement de la peur de la manipulation, de toute façon tous de blabla sur les hommes et les femmes montrent surtout que des tas de gens s’imaginent que leurs couleurs de peaux leurs sexes terminent ce qu’ils sont...

                      • johnford johnford 29 juin 2011 22:30

                        Donc si j’ai bien suivi Lorelei, on pourra éliminer les handicapés et les homosexuels de la surface de la terre.
                        Les nazis leur laissaient la chance de vivre quelques années avant de s’en débarrasser, on arrête pas le progrès.


                      • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 23:15

                        pourquoi voulez tuer des gens ? l’elimination de génes defecteux se fait à la conception des corps et non quand les corps sont là...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès