Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Système politique allemand et système politique français

Système politique allemand et système politique français

Texte proposant une opinion sur quelques différences imagées, implicites ou explicites, entre les systèmes politiques et les comportements politiques allemands et français.

Ça y est, Angela Merkel de la CDU est donc la première chancelière de l’Allemagne, une femme dites donc, alors que la France en est encore à ses relents de machisme politique (on se rappelle Laurent Fabius : " Mais qui gardera les enfants ?" à propos de la proposition de Ségolène Royal de se présenter pour 2007).

Bien sûr, il en a fallu du temps pour savoir quelle coalition et quel leader prendrait la gouvernance : mais à entendre ou à lire divers politiques et éditorialistes, on voit de l’étonnement face à ce "montage" politique : car ce qui est courant en Allemagne devient presque incongru en France : imaginez-vous l’UMP et le PS se donnant la main et essayant de travailler ensemble pour le bien du pays ?? Quelle folie !!!


Je vais donc me placer en tant qu’Européen, donc neutre (hum, et "uni dans la diversité", n’est-ce pas) pour dire mon sentiment sur ces deux systèmes politiques.

Le "modèle" politique français diffère du "modèle" politique allemand : déjà, l’Allemagne a une vie démocratique qui respire grâce aux Länder, et il y a donc moins de "passion" politique et plus de vrais débats policés. Ensuite, l’Allemagne s’est instruite de ce qu’elle a connu : il y a beaucoup moins "d’idéologie réactionnaire" (de droite comme de gauche) qu’en France qui, elle, hérite de la tradition jacobine de 1789 et d’autres épreuves de force sanglantes.

En Allemagne, on n’idolâtre pas les dirigeants politiques, si grands puissent être leurs mérites, et les administrations allemandes sont plus soucieuses d’économiser les deniers publics que d’illustrer par leur luxe la puissance et le prestige de l’Etat, comme cela se voit en France. Pas de populisme non plus, donc pas de baignade les biscottos à l’air genre "Alerte à Malibu", ni de gamin montré dans un show à l’américaine, et pas de spam de parti à partir de listes commerciales.

En outre, l’éducation de la population à la démocratie & à la politique est plus importante en Allemagne et cela permet l’émergence "d’élites" nouvelles sans qu’il y ait véritablement de conflit de générations politiques (comme on peut le voir dans le conflit Sarkozy-Chirac).
De plus, dans sa manière d’être, l’Allemand est en général plus affable et souriant, mais en même temps plus regardant sur la morale ou sur la discipline écologique que le Français (ok c’est subjectif, et c’est une "moyenne").

Voilà pour le prérequis, pour le tableau d’entrée... mais il est vrai aussi que l’Allemagne change, tout en étant assez proche des difficultés françaises. Je crois que le système politique allemand fonctionne bien pour les Allemands, même si les deux grandes formations reculent.
En France, on maintient sous perfusion un bipartisme... qui n’existe que dans les écrits : car combien y a-t-il de droites et de gauches différentes ? (à droite, en gros, orléanistes, bonapartistes, légitimistes, nationaux etc.). Il y a, de même, plusieurs gauches.

Mais il est clair que lors des élections, les voix s’étiolent et expriment dans les urnes ce qu’elles n’osent pas toujours exprimer sur les blogs ou de vive voix. S’il faut des majorités, enfin des personnes élues capables de prendre des décisions ensemble, il faut néanmoins, je pense, respecter l’électorat qui désire une certaine liberté d’opinion et de clivage : libre aux politiques, ensuite, de composer avec la volonté de l’électorat, et de dégager les consensus permettant la gouvernance.

Alors, du système politique français ou allemand, lequel est le meilleur ? A chacun de voir, et de proposer pour une meilleure vie démocratique.



Sur le même thème

Le France, l'Europe et le mythe du modèle allemand
Des gouvernements de la zone euro faibles subissant le diktat des « politiques d’austérité » de l’Allemagne, au détriment de l’intérêt de leurs peuples et de l’absorption mondiale
L'Europe de De Gaulle à... François Hollande, sur le chemin des Amériques
Quelles Nations d'Europe pour le monde ?
« en finir avec ce fétichisme européen » Frédéric Lordon pour la sortie de l’Euro, la rupture avec l’UE – Entretiens avec Marianne et La bas Si j’y suis


Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires