Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Taddeï fait sa rentrée...

Taddeï fait sa rentrée...

Ce soir ou jamais... Vendredi 5 septembre 2014.

 

 C'est vers 23 heures que j’allume mon écran avec trente minutes de retard. Guère plus de dix minutes après… me voilà contraint d’éteindre ce même écran pour fuir l’ennui qui m’assaille ; un ennui insupportable. J’ai pensé un instant : à cette heure-ci, il n'y a sans doute déjà plus personne devant leur écran... sinon quelques chômeurs, quelques retraités, un ou deux universitaires venus écouter d’autres universitaires : "Alors j’étais comment vendredi soir chez Taddéï ?"

Les autres, les salariés, sont, très certainement, déjà dans un état comateux : le travail, les transports, les embouteillages, les enfants, les courses du vendredi ... une maison à 60 kilomètres de paris, là où on peut encore se les offrir dans un environnement à peu près décent... 1h30 de route et de bouchons...

A 23h15 devant son écran il ou elle n'écoute déjà plus personne. C'est sûr.

 

 Les invités ?

 

 Cécile Philippe, une « économiste ». Universitaire, elle n'a besoin de rien ; rémunérée par l'Etat et l'argent des contribuables, précisément ceux qui assument le principe de réalité et que l’on trouve dans les RER dès 6 heures du matin, cette jeune femme donc, paradoxalement, n'aura pas de mots assez durs contre les déçus du Hollandisme (? ??) et ceux qui attendent tout de l'Etat... une universitaire à qui il n'arrivera jamais rien de fâcheux sur un plan professionnel ; alors, qu'importe la mondialisation, cette guerre contre les salaires - mise en concurrence de tous contre tous -, guerre contre les acquis sociaux et la démocratie ; elle est entrée dans la carrière à 2500 euros, elle en sortira à 4500 ; et si elle est un peu futée et docile à 7500 euros à raison de deux heures de cours par semaine dans une grande école de la République, occupée, mais si peu, à faire la leçon aux enfants des classes supérieures ; justement là où leurs parents ont reçu la leur... de leçon : même banc, même fond de culotte.

 

 Jacques Attali qu'on ne présente plus faute de pouvoir en dire quoi que ce soit d'intéressant. Un Attali qui, depuis quarante ans, vit sur le dos de la République et de l’Etat.

Si on sait ce qu'on doit à un boulanger lorsqu'il prend sa retraite et cède son commerce - il se sera levé tous les matins à 4heures pour faire son pain et nourrir sa rue, son quartier -, en revanche on en est toujours à se demander ce qu'on peut bien tous devoir à un individu tel que Jacques Attali, omniprésent dans les médias depuis un demi siècle et dans tous les lieux de "non-pouvoir" là où on sert sans états d’âme l’oligarchie nationale, européenne et mondiale.

 

 Robert Hue... le laborieux ! Orateur à hue et à dia ! Petit talent, petites capacités, tout désigné pour la trahison mais... malgré lui, qui plus est... insoupçonnable en lui – d’où son aplomb alors qu’il a toutes les raisons du monde de se faire oublier ; Robert Hue est venu nous donner des leçons d'homme de gauche... la bonne blague ! Quand on sait qu'à gauche, il est considéré, avec Mitterrand, comme le fossoyeur du parti communiste, reniement après reniement, compromis tous plus bancals les uns que les autres...

Il a sorti ce qui se voudrait un livre. Il est venu le vendre. Seulement, lui et son éditeur ne savent pas encore que personne ne l'achètera car personne ne peut décemment souhaiter le lire. Ou bien alors... c'est à désespérer de tout.

 

 Autre invité : un philosophe respecté et sans doute respectable, Marcel Gauchet... à qui, lui non plus, il n'est rien arrivé, et qui ne fera jamais rien advenir ; vu son âge, il est sans doute déjà trop tard.

 

 Et puis... deux ou trois autres (je ne sais plus très bien) dont la présence est destinée très certainement à réduire le temps de parole de ceux qui ont la langue un peu trop pendue car, le risque est toujours là, menaçant tel un couperet : les téléspectateurs se lassent vite, et le zapping n’est pas une option chez ceux qui produisent "CSOJ".... d’autant plus que France 2 court après l'audience de TF1, entreprise déficitaire : l'échec aussi ferait donc des envieux ?

 

 Un dernier invité... - ô surprise ! Etienne Chouard (1), star du web et du tirage au sort ! Sauf erreur, il s’agit là de sa première télé… à une heure d’écoute somnolente.

Star du net, on serait vraiment tenté de demander gentiment à Etienne Chouard que nous respectons tous sur la toile, de ne pas perdre son temps et son énergie avec ce qu’on appelle « la télé ». Car, comme il le fera si justement remarquer, si seuls les électeurs non politisés y croient encore lorsqu'ils votent… avec la télé, seuls ceux qui n’attendent rien ou qui n’ont besoin de rien, éprouvent le besoin de se figer deux, voire… quatre heures durant devant un écran, même géant et dernier cri :

 

« Qu’est-ce que tu as fait hier soir ?

- Rien. J’ai regardé la télé ».

 

Il y a des confessions qui se passent de commentaire.

 

***

 

  Au diable cette télé ! Vraiment ! Empressons-nous bien plutôt de retourner sur Internet, là où il est encore possible de construire quelque chose. Les internautes y sont actifs, inter-actifs même, voire hyper-actifs pour certains d'entre eux, et motivés… ils ont soif : soif de savoir et de comprendre, même et surtout à leurs risques et périls ; et quittes à en sortir atterrés, ils auront toutefois la satisfaction de mourir dans le pire des cas, assis, sinon debout… mais certainement pas vautrés devant un écran qui ne peut plus et qui n’a plus rien à transmettre ni à partager.

 Aussi, grande est la tentation de signifier à l'animateur de "Ce soir ou jamais"...

 

 Allez Taddéi ! Laisse tomber, c’est plié !

 

 

1 - A noter le fait que… Attali, le parasite, s'est tout de suite senti visé par l'intervention d'Etienne Chouard. D’où le ton disqualifiant de notre usurpateur à l’endroit de Chouard cause d'une culpabilité et d'une honte ingérables chez tous ces individus si mal préparés à une remise en cause pourtant salutaire.

Quant à Chouard, il faut qu’il apprenne à faire face à la contradiction. Sur internet, il serait temps qu’il soumette ses arguments à des contradicteurs. L'intelligence c'est aussi une discipline sportive, il faut être athlétique, et seule la concurrence... - celui qui menace de raisonner plus vite et mieux -, permet de se maintenir à niveau.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Emin Bernar Paşa Emin Bernar Paşa 6 septembre 2014 18:33

    je suis retraité justement et j’ai vraiment découvert l’émission de Taddéi depuis ma retraite !

    et je pense maintenant que c’est quasiment la seule émission intéressante sur les chaînes françaises !
    c’est une émission qui fait travailler les cellules grises, loin de l’abêtissement généralisé à la tv et sur internet !



    • jmdest62 jmdest62 7 septembre 2014 09:20

      @ l’auteur
      Globalement d’accord avec votre article mais .....

      vous écrivez
      "...Quant à Chouard, il faut qu’il apprenne à faire face à la contradiction. Sur internet, il serait temps qu’il soumette ses arguments à des contradicteurs. L’intelligence c’est aussi une discipline sportive, il faut être athlétique, et seule la concurrence... - celui qui menace de raisonner plus vite et mieux -, permet de se maintenir à niveau.....« 

      Vous dites , en substance , dans votre billet qu’Attali est un nuisible dont on se demande pourquoi il est encore invité dans des émissions un peu »intellectuelle« ..

      Vous avez surement remarqué que ce personnage prétentieux a été le seul à interrompre Chouard de manière agressive ...essayant de l’empêcher de parler et de développer ses idées.

      Attali a-t-il raisonné plus vite et mieux ? je ne crois pas.... il a juste montré sa suffisance malheureusement (comme BHL) il semble que ce triste personnage ait encore des possibilités de nuisance puisqu’on lui tend encore le micro pour débiter son discours.

      Quant à Chouard , je pense qu’il faut qu’il reste comme il est ...patient , pédagogue et je ne pense pas que devenir un »débatteur retord " de plateaux télé puisse lui servir à faire avance ses idées.

      @+


    • Uncommon Uncommon 8 septembre 2014 10:39

      Attali est un pantin oligarchique (comme beaucoup d’autres, une majorité même) dont le rôle (il faut le voir comme un acteur de théâtre) est de maintenir le système de gouvernance en place.
      Il n’y aura jamais de réflexion sur le fond en provenance de tels personnages, car la transmission du goût de la réflexion est ce qui pourrait leur arriver de pire. Ce sont ces mêmes personnages qui ont pour travail de détruire le système éducatif pour ne produire que des demi-animaux à même de pouvoir consommer ce qu’on leur présente uniquement.

      Quant à Chouard, je n’ai vu dans son regard (lorsqu’il était filmé et contredit) que de la peur, très probablement liée aux menaces qu’il a du recevoir de « ne plus jamais être invité » en cas d’argumentation ou réponse trop cinglante.

      De mon point de vue, cette bataille ne se gagnera que dans les familles, à travers l’éducation que l’on donnera à nos enfants, et sur le long terme. Pour cette génération (effet giscard-mitterand), cela me semble perdu.
      Internet semble un bon moyen pour y arriver, tant que le système ne l’a pas mis à sa botte car « trop dangereux ». C’est sur ce point surtout qu’il faudra se battre, politiquement et techniquement.

      amicalement à tous


    • Plus robert que Redford 8 septembre 2014 11:53

      J’ai un peu zappé sur le débat, because l’apparition d’Attali a pour moi, tout du repoussoir, tout comme en son temps celle du Zébulon à talonnettes surtestostéroné...

      Mais le face à face Attali/Chouard m’a évoqué irrésistiblement un identique précédent : Woerth/Jorion duquel le p’tit Paul était sorti lessivé, admettant avoir eu les bras coupés (et la parole itou) par une montagne de duplicité, de mauvaise foi et de mensonges éhontés.

      D’où il ressortait que les plus grands connaisseurs de leur sujet , tout armés de leur bonne foi et de leur politesse qu’ils soient, ne font pas le poids devant les pros de la com’.

      Affirmation corroborée par une apparition ultérieure du grand Jorion à une émission d’un autre inénarrable thuriféraire des médias orientés : El Kabbash ! Paul Jorion avait eu grand mal à placer son argumentaire, et, nous avait-il révélé sur son blog par la suite, une grande partie du signifiant exposé avait été coupée au montage !!! 

      Sur la télé, une seule chose m’attire encore : les docus animaliers...


    • vesjem vesjem 6 septembre 2014 18:41

      @uleski
      excellent
      ce qui serait bon maintenant , ce serait d’aller « guerroyer » sur tous les sites où le consensus mou règne , pour informer ou plutôt désinformer la populace polluée par les mainstreams


      • escoe 6 septembre 2014 19:05

        J’ai regardé douze secondes et je suis parti lire ailleurs l’excellente biographie de Staline de Domenico Losurdo. Là au moins j’ai appris des choses.


        • diverna diverna 6 septembre 2014 21:07

          Je ne moinse jamais mais je ne suis pas du tout aussi critique. Je sais qu’Attali est mal vu sur Agoravox ; moi je vois un intellectuel assez brillant dans la joute intellectuelle et il y a eu des cas dans cette émission... Effectivement il est pour le pouvoir en place mais est-ce une telle tare ? Il joue la star, ce qui peut agacer. Par exemple, vous ne citez pas le fait qu’il refuse tout net de dire quoique ce soit sur le lvre de Trierweiler, pourtant au programme de l’émission à laquelle il avait accepté de participer ; Taddéi a dailleurs marqué le pas sur ce coup là.
          Vous deviez dormir mais Attali, toujours lui (!) était venu insister sur les mesures pour la formation professionnelle , en particulier pour les chômeurs, mesures qu’il réclame (avec raison je pense) depuis longtemps. Les autres ont eu du mal à exister mais est-ce sa faute ?


          • vesjem vesjem 7 septembre 2014 15:33

            @diverna
            juste qu’il « roule » pour israël (et le NOM) plutôt que pour la france


          • diverna diverna 7 septembre 2014 22:07

            Beaucoup des analyses qu’il fait sont brillantes et je suis capable (ainsi que d’autres) de voir par moi même si ça « roule » pour ou contre les intérêts français bien compris. Dans le groupe réuni par Taddéi, il était un juste milieu entre « non conventionnel » et la continuité des institutions.

            Bon, j’arrête là. Juste que à vitupérer systématiquement on perd de vue le contenu. Par rapport à Fabius , par exemple, je le crois plus « utile » ; je suis donc en contradiction sur ce point avec ce que je lis souvent sur Agoravox.

          • vesjem vesjem 9 septembre 2014 04:48

            @diverna
            c’est un malin ; il sait que la bonne façon de convaincre c’est de ne pas heurter frontalement la conscience de son auditoire ; il fait ainsi passer des messages subliminaux ;
            mais si tu es convaincu de pouvoir discerner le vrai du faux du personnage , alors ... 


          • Pie 3,14 6 septembre 2014 21:20

            J’ai vu l’émission et j’ai trouvé le pauvre Chouard assez pathétique. Mauvais débateur, incapable de répondre aux objections, répétant son laïus sans l’adapter à la discussion, maîtrisant mal ses dossiers.

            Bref, Attali que je n’apprécie pas outre mesure n’en a fait qu’une bouchée.


            • berry 6 septembre 2014 22:14

              Il y a trop d’invités dans cette émission.
              Le temps d’expression de chacun se trouve limité à quelques minutes, on passe du coq à l’âne, c’est une sorte de foutoir.
               
              Les quelques invités politiquement incorrects qui passent encore de temps à autre ont bien du mal à exprimer leurs idées dans ces conditions.
               
              Il en passe de moins en moins d’ailleurs. Après avoir été menacé par les chiens de garde du système, Taddeï a mis de l’eau dans son vin pour ne pas perdre son émission.


              • caillou40 caillou40 7 septembre 2014 08:17

                Y a longtemps...j’ai eu une renault-taddeÏ...130 cv... !



                • caillou40 caillou40 7 septembre 2014 14:07

                  Tout le monde sait que renault c’est de la merde.. !


                • marauder 7 septembre 2014 10:28

                  C’est assez pathétique de se la péter avec une critique d’une émission de tv alors qu’on la regarde.

                  Si c’était nouveau encore...
                  Tv, attali, chouard, tadei, robert hue OUHA LES REFERENCES !!!
                  Tu vas m’dire, « c’est pas moi mais la tv » ?

                  Excuse moi, mais tu as une tv et tu l’as regardé.

                  Enfin, j’voulais dire, tu as une tv et tu n’a rien foutu !

                  Va prendre l’air aussi tiens ;)


                  • jalin 7 septembre 2014 11:01

                    Faut se renseigner avec ternet...

                    C Philippe n’est pas fonctionnaire, elle bosse à l’Institut Molinari dont le financement est :

                    L’IEM est une organisation à but non lucratif financée par les cotisations volontaires de ses membres : individus, entreprises ou autres fondations. Affirmant son indépendance intellectuelle, il n’accepte aucune subvention gouvernementale ni soutien de partis politiques.

                    http://www.institutmolinari.org/qui-sommes-nous,001.html


                    • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 septembre 2014 20:48

                      C Philippe enseigne aussi et surtout à l’université.


                    • jalin 7 septembre 2014 11:29

                      Avec Attali, faut faire le tri, mais il fait le bon constat que la formation professionnelle est un gouffre à pognon qui ne profite quasiment pas aux chômeurs. Chouard est bien gentil, mais il fait une fixette sur la constitution qu’il veut faire rédiger par tout le monde et tout serait merveilleux ensuite, quelle naïveté...


                      • Aristoto Aristoto 7 septembre 2014 13:35

                        En résumé tous le monde qu’il est con tous le monde qu’il est inutile, que c triste que le monde nous prive de tant de clairvoyance et de lucidité du bien estimer auteur de cet article !

                        Serge fout toi donc la tete dans les chiotte et tire la chasse ! Tu verras ça fout une pêche d’enfer et ça rend moins aigris !


                        • Dany romantique 7 septembre 2014 15:06

                          D’accord avec toi Serge comme souvent ; sauf que sur Chouard -qui est vraiment dans le bon camp- il ne faut ne pas être trop exigeant. Il a sa personnalité, sa pensée, ses armes. En outre, ouvrons lui les plateaux TV si possible car cela fera un créneau pédagogique toujours utile et ce n’est pas du luxe. N’oublions pas qu’internet c’est underground pour les anciennes générations. Je le soutiens y compris sur la forme, car on ne peut aller plus vite que la vitesse.

                          Sur le cas Attali qui est imposteur de la première heure j ai enregistré un aveu, mais avec lequel -par la force des choses- je suis d’accord. Ce mec visionnaire (car intelligent, il analyse comme une bête instinctive), et c’est exact lorsqu’il dit que nous ne sommes pas loin d’une révolution (dans sa bouche : une révolution des sans grades, ceux du vote « Non » en 2005 au Traité Constitutionnel de VGE, celui qui a vendu la France à la BCE par l’abandon prémonitoire du statut de la Banque de France en 1973 au groupe Rotschild et à Wall Street ).
                          Sauf que.. chez lui,.. ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il est dans le camp des Prussiens et de la Couronne, des aristocrates européens, qui se sont joints pour renverser la révolution française, en vain en 1792/93.Il se contente des amalgames dramatisées, et ne rajoute pas encore (mais cela va venir) c’est qu’il ne faut pas, que ce serait le chaos, etc.., etc...
                          Bien évidemment une révolte, une révolution encore plus laisse le champs libre à un bouillonnement économique, social, sociétal. Une expression hétérogène des sans grades.
                          C’est la loi d’une révolution : on jongle avec le curseur et il y a des risques. Il faudra l’inclure et l’accepter.
                          Les prochaines révolutions peuvent venir de la Grèce, de l’Espagne ou du Portugal. Ceci avant nous qui respirons un peu avec le modèle social (qui est sur la sellette).
                          Rien n’est pire que l’immobilisme et la peur.


                          • Aristoto Aristoto 7 septembre 2014 15:45

                            Nous voilà maintenant dans l’univers de Dungeon&Dragons avec un camps du bien et un camps du mal !!

                            Tien tien l’idéologie de Bush fait son petit chemin !


                          • Xenozoid Xenozoid 7 septembre 2014 15:54

                            non dans dongeons et dragons il y avait 5 race et 9 niveau, allant du loyal good aux chaotique mauvais, chaque tranche diviser en trois, good, neutral , chaotique, les bons pouvaient etre chaotique le mauvais loyaux ,just pour préciser, bush n’a rien inventer, pas plus que gary gigax d’ailleur


                          • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 septembre 2014 20:56

                            Je n’ai pas critiqué Chouard et je ne pense pas qu’Attali ait marqué des points contre qui que ce soit... mais je pense simplement que nous tous devons prendre l’habitude de nous confronter à nos opposants.

                            Toutes les vidéos de Chouard (et de combien d’autres ?) évitent soigneusement tout débat contradictoire  ; c’est une erreur. Ils seraient bien meilleurs s’ils se prêtaient à cet exercice.
                            Il faut débattre... pas à la télé car ça n’a plus aucun intérêt ; la télé ne le permettra pas non plus. C’est à Chouard ( et à d’autres...) de nous proposer des débats contradictoires.


                          • Doume65 7 septembre 2014 16:41

                            « c’est à désespérer de tout »

                            C’est ce que je me suis dit en lisant ton article.
                            « Ce soir (ou jamais) » est la seule émission de télé où l’on peut encore entendre des gens comme étienne Chouard et Coralie Delaume.
                            Est-ce ça qui te déplait tant ? Veux-tu éliminer le seul relais de l’audiovisuel français qui fait entendre des voix alternatives, depuis que « là bas si j’y suis » n’existe plus ?
                            Je trouve, comme toutes les personnes de mon entourage que cette émission est salutaire ; Tu n’y trouveras jamais le plateau qui te convienne car tu pourras toujours, à coups de qualificatifs dédaigneux dénigrer l’ensemble des invités.
                            Ta critique est trop facile, et franchement ton article n’aurait jamais dû être accepté car il n’est rien d’autre que le défouloir aigri d’un frustré, sur le dos de la seule émission pluraliste dans laquelle, de plus, le présentateur ne coupe pas la parole de ses invités lorsque les propos ne sont pas très politiquement corrects. Elle n’apporte aucun information, ni aucune analyse. Ce ne sont que des propos assassins, aussi fins et nuancés qu’un diatribe jihadiste.

                            Tiens, je te soumets un exercice plus difficile : Trouve un sujet d’actualité, et donne-nous le plateau parfait. Si tu arrives à faire l’unanimité sur ce site, je te paye tout ce que tu veux. Je ne risque rien, car il me sera facile de démonter les unes après les autres toutes tes propositions.


                            • Doume65 8 septembre 2014 16:44

                              Après avoir lu cet article sur acrimed.org, j’invite l’auteur à observer ce qu’est une vraie critique d’une emission de télévision du service public (elle concerne « C dans l’air »).


                            • Serge ULESKI Serge ULESKI 8 septembre 2014 18:06

                              Acrimed c’est acrimed.

                              Pour revenir à Taddéï et le fait qu’il n’invite qu’une fois, une seule, ceux que plus personne n’invite partout ailleurs...
                              Si Taddéï était vraiment sérieux et libre, il inviterait régulièrement Soral, Dieudonné, Chouard, Asselineau, Sapir, Berruyer, Colon, Kemi Seba, Laurent Louis, 9.11 pour nous donner des nouvelles de la version officielle car ça bouge aussi de ce côté là... et tant d’autres...
                              avec l’émission de Taddéï, le service public est « à fond » côté pluralisme... il ne peut pas faire plus et ne fera pas plus... jamais !
                              Le meilleur service que l’on puisse rendre à Taddéï, c’est de ne pas le regarder en direct... et de dénoncer ses émissions faussement pluralistes.


                            • bernard29 bernard29 7 septembre 2014 17:04

                              « Ce soir ou jamais » est une très bonne émission de débats, surement la seule sur la TV. Mais c’est vrai que l’émission d’hier soir était mauvaise, très bordélique et sans intérêt. Trop de monde et des « emmerdeurs » de première comme Hue, qui parle et allonge la sauce pour ne rien dire.. Quant à Attali, je regrette simplement que personne ne lui dise une fois pour tout son fait. Il a quand même un passé qui n’est pas si folichon.( la Berd, sa fondation de micro-crédit financée par subventions et qui pratique des taux usuraires, conseiller de tous les pouvoirs depuis 35 ans etc etc..). Il pourrait s’il n’est pas coupable au moins se sentir un peu responsable de l’état de notre société au lieu de faire la leçon à tout le monde.


                              • Gnostic GNOSTIC 7 septembre 2014 18:05

                                Ah où il est le bon temps de Ce soir ou jamais quand on voyait sur le plateau Michel Collon, Dieudonné, Soral et sa copine Clémentine Autain, Paul Ariès et plein d’autres politiquement incorrects et mal pensants


                                 smiley


                                • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 septembre 2014 20:58

                                  "Ce soir (ou jamais) » est la seule émission de télé où l’on peut encore entendre des gens comme étienne Chouard et Coralie Delaume."

                                  Oui mais... dans quelles conditions ?

                                  Etienne Chouard ne sera pas réinvité. Taddéï n’invite jamais deux fois ceux que tous les autres n’invitent jamais. Il s’achète une bonne conscience c’est tout. Ne soyez pas dupe !


                                  • Uncommon Uncommon 8 septembre 2014 16:56

                                    Tout à fait et de plus cela donnera un argument supplémentaire aux chantres de la pensée unique :

                                    « On est pas dans une dictature, on a même laissé parler nos opposants 1 minute 30. »


                                  • millesime 7 septembre 2014 22:52

                                    j’ai trouvé pour ma part que les analyses de Jacques Attali au tout début de son intervention étaient des plus pertinentes, (ce n’est pas la première fois qu’il parle de la formation professionnelle par exemple)
                                    j’ai trouvé Etienne Chouard très bon au début de son intervention lorsqu’il parle de la concentration de la richesse dans des mains de moins en moins nombreuses, mais ensuite il entre dans des analyses qu’il maîtrise peut-être sur internet mais pas à la télé de sorte qu’il a été remis en cause avec condescendance par Jacques Attali (hélas)
                                    pour le reste, c’était ennuyeux
                                    http://millesime57.canalblog.com


                                    • redrock redrock 8 septembre 2014 13:33

                                      Assez d’accord avec l’article.
                                      ma première remarque soulignera que le fait que l’émission de rentrée de Taddei ouvre avec le livre de Treiweiler est un bien mauvais indice pour la suite de l’année et montre que Taddei a été bien cadré !

                                      deuxième remarque : le choix d’inviter Chouard avec Attali n’est pas innocent non plus. Un vieux routier des plateaux, habile et roublard par ailleurs face à un novice, plus habitué aux réunions de militants qu’au format télévisuel. Effectivement Chouard s’est lancé sur ses deux thèmes favoris : le tirage au sort et le revenu universel qui demandent de longues explications et il s’est fait enfoncer par Attali qui s’est contenté de ressortir simplement la critique ordinaire du café de commerce sur ces deux thèmes. Chouard n’ a d’ailleurs pas trop réagi ;

                                      Puis Attali a fait diversion sur l’école en restant comme toujours le plus vague ou le plus général possible, comme d’habitude, tout en distillant son anesthésiant plaidoyer sur l’individu qui doit construire et sa vie et son emploi, ce que l’école devrait faire...Bla, bla, bla...
                                      Ahurissant chez un mec qui n’a peut être jamais mis les pieds dans une école « normale », qui ne connait rien sur la réalité d’un système éducatif et qui évite bien sur de parler mondialisation, crise financière, crise monétaire et bancaire, fraude fiscale planétaire, chômage, destruction du tissus industriel, dumping social et fiscal, excédent de l’offre mondiale.
                                      Il ne nous a pas parlé des auto-entrepreneurs, des professions réglementées, des différents rapports qu’il a fait pour conseiller urbi et orbi la Droite et la gauche, de la BERD dont il s’est fait virer ; il ne vous parlera pas du conseil d’administration de Planet Finance qui va de François Chéreque à des directeurs de Microsoft. Planet Finance : gouvernement mondial par la Finance ?

                                      C’est pourtant un des rares personnages médiatiques qui a affiché ses préférences pour un gouvernement mondial ; Biderberg, Davos, Trilatérale, ERT... Il connait

                                      Pour lui l’UE est l’antichambre de ce gouvernement mondial et pourtant il méconnait la mission première de la BCE « stabilité des prix » et prétend que la croissance figure au même rang dans la discussion avec Chouard. On peut lire dans médiapart
                                       "L’Union établit un marché intérieur. Elle œuvre pour le développement durable de l’Europe fondé sur une croissance économique équilibrée et sur la stabilité des prix, une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social". Mais cet article, s’il fait (abstraitement) mention de la « croissance économique » et du « plein emploi », est invoqué sous la réserve capitale : « sans préjudice de l’objectif de stabilité des prix ».

                                      Attali, un brillant imposteur !


                                      • Emin Bernar Paşa Emin Bernar Paşa 8 septembre 2014 18:29

                                         « Autre invité : un philosophe respecté et sans doute respectable, Marcel Gauchet... à qui, lui non plus, il n’est rien arrivé, et qui ne fera jamais rien advenir ; vu son âge, il est sans doute déjà trop tard. »


                                        il n’y a pas de discussion ! Marcel Gauchet est un intellectuel de renom ! quant à votre ton méprisant, no comment !

                                        • smilodon smilodon 8 septembre 2014 22:20

                                          @ l’auteur : je pense que vous avez tout compris !.... Il y a d’un côté la vie DANS « la » télé (et pas besoin d’attendre 23 heures), et de l’autre la vie DEVANT « sa » télé !.... Et c’est pas les mêmes !...... Ceux qui la font vivre, cette télé qu’ils regardent distraitement, et qui font vivre en même temps ceux qui sont DEDANS, sont bien différents de ces derniers !..... La « télé » dans laquelle, eux (ceux qui payent), se retrouvent tous les jours, c’est la vie réelle !..... Et c’est pas la même !...... Alors les infos sans fin, les sondages, les petits et les grands malheurs de nos « princes », l’économie (la leur ou les nôtres), la « bienpensance », les choses dont on a le droit de rire et celles qui sont interdites, bref, tout ce remue-ménage perpétuel, comment tout le monde s’en fout !..... En bas, tout en bas, la seule question qui revient tout le temps au début du mois, c’est comment on va faire pour le finir !.... Mais bon, ça, les autres là-bas, bien au chaud dans la télé, comment il s’en foutent !..... Alors nous aussi, d’eux on s’en fout aussi !.... Et à quel point !....... Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès