• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > TAFTA : Obama VRP en Allemagne pour le meilleur des USA et le pire pour les (...)

TAFTA : Obama VRP en Allemagne pour le meilleur des USA et le pire pour les Européens

Rappel

Le Lundi 25 avril s'est ouvert à New York le 13e cycle de négociations, qui devrait se terminer en 2016, voire 2017… L'accord devra ensuite être ratifié par les 28 chefs de gouvernements européens, le parlement Européen, ainsi que par les 28 États européens. Le traité de libre-échange entre les États-Unis et l'Union européenne, lancé en 2013, est selon leurs promoteurs, un projet d’accord commercial qui vise à créer la plus grande zone de libre-échange du monde et concernerait 820 millions de consommateurs, représentant près de 50% du PIB mondial. Ce traité réduirait au maximum les droits de douanes afin de faciliter les importations, les exportations et les investissements entre l’Europe et les USA. Cela permettrait également d’harmoniser les réglementations entre l'Europe et les États-Unis dans neuf secteurs précis : l'automobile, les cosmétiques, le textile, les produits pharmaceutiques, les appareils médicaux, les pesticides, les technologies de l'information et de la communication, les produits chimiques et l'ingénierie. Une convergence réglementaire qui éviterait aux entreprises certains surcoûts, dus à des doublons de tests par exemple. Mais les négociations à huit clos et l’opacité dans lesquelles elles se déroulent soulèvent de fortes oppositions à ce TAFTA

 Négociations du Traité dénoncées pour leur opacité 

Par deux articles précédents j’avais dénoncé l’opacité des négociations du TAFTA, craintes également exprimées et d’ailleurs justifiées par de nombreuses associations, des parlementaires, ainsi que par une Commissaire Européenne qui redoutent un accord imposé en secret.

Bien qu’il soit maintenant possible à certains Députés de consulter les documents de négociations dans les capitales européennes au lieu de Bruxelles. Pourtant, le procédé éveille quand même les colères à cause d’une surveillance permanente lors de la consultation, impossibilité, par exemple, de rentrer avec un téléphone portable. Comme le souligne la commissaire Européenne au commerce Cécilia MALMSTRÖM « c’est digne d'un film d'espionnage ». Il est formellement interdit de reproduire les documents pour des raisons évidentes de confidentialité… » Soyons sérieux, concernant l’espionnage de la commission Européenne et des principaux dirigeants Européens, avec les moyens dont disposent les USA, si on se réfère aux révélations d’Edward SNOWDEN, les Américains sont bien informés des cartes des négociateurs Européens et du coup les raisons de cette opacité d’une négociation à huit clos ne tient pas. 

Autre exemple : en Février 2016, le Député « Les Républicains » Jean-Frédéric POISSON qui avait pu consulter une partie du texte et interpellé le gouvernement à ce sujet lors d’une séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale déclarait : « Le refus du moindre débat et l’opacité autour de ce traité sont irrespectueux à l’égard du peuple français et à l’égard de la représentation nationale »Et de rajouter : « La quinzaine de pages rendant compte du dixième round (on en est au onzième) des négociations transatlantiques est consultable uniquement en anglais, dans une salle fermée, en étant escorté par un fonctionnaire de Matignon, en laissant son téléphone à l’entrée, avec des menaces de sanctions pénales en cas de divulgation de leur contenu ». Des méthodes dignes d’une république bananière, on peut comprendre que des parlementaires français, comme leurs homologues européens, sont indignés par cet accès restreint aux négociations en cours.

Au cours de son intervention le Député avait également déclaré : « Ce traité concerne l’avenir des Français et leur quotidien, puisqu’il s’agit de savoir comment les relations commerciales entre l’Amérique du Nord et la France vont évoluer : il touche par exemple à nos médicaments, notre alimentation, nos appellations d’origine contrôlée ou encore la capacité de nos entreprises à entrer dans les marchés publics. Le refus du moindre débat et l’opacité autour de ce traité sont irrespectueux à l’égard du peuple français et à l’égard de la représentation nationale »

Toujours, selon le député Jean-Frédéric POISSON, cette opacité est « de nature à entretenir le soupçon  ». Comment pourrait-il en être autrement ?...

François HOLLANDE, à l’origine, complice de cette opacité des négociations

 Il faut se rappeler que François HOLLANDE n’hésitait pas au cours d’une visite officielle aux USA début 2014, lors d'une conférence de presse commune avec OBAMA, de déclarer : « Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu'il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations »

( http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAEA1A07920140211) C’est à croire que lorsque François HOLLANDE faisait cette déclaration, il avait à l’esprit la citation de CONDORCET : « Même sous la constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave… « Grâce à l’opacité la plus totale, en misant sur l’ignorance des populations concernant le traité commercial transatlantique (TAFTA) pour éviter qu’elles ne se « cabrent » et pour étouffer la critique qui monte, il trahissait ainsi les Français, mais aussi les Européens et leurs intérêts. Fort heureusement, il y avait des journalistes qui ont relayé cette déclaration, ce qui a permis de réagir, mais surtout d’éveiller notre méfiance sur le contenu de ces discussions à huit clos qui sont un véritable déni de démocratie.

En jouant le rôle de VRP des négociateurs Américains et des intérêts qu’ils défendent, OBAMA vient en Allemagne faire pression pour accélérer les conclusions de l’accord, et pour cause…

 « Si nous ne terminons pas les négociations cette année, avec les transitions politiques à venir aux États-Unis et en Europe, cela pourrait signifier que cet accord ne sera pas achevé avant un certain temps », ainsi s’exprimait Barack OBAMA lors de la cérémonie d'ouverture du salon industriel de Hanovre où il s'est rendu le 24 Avril.

Si Barack OBAMA souhaite un accord avant la fin de l’année, c’est que les élections Présidentielles Américaines auront lieu en Novembre 2016 et parmi les trois candidats actuels les mieux placés ou les plus influents : Hillary CLINTON, Bernie SANDERS au parti Démocrate et Donald TRUMP au parti Républicain ne semblent pas pour le moins très enthousiastes par rapport à de tels traités. On connaît l’opposition de Bernie SANDERS à L’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Hillary CLINTON s’est dite opposée à l’accord transpacifique (TPP), mais garde le mutisme sur le TAFTA…Ce qui n’a pas empêché la Maison Blanche d’affirmer en juin 2015 que Mme CLINTON partageait les mêmes vues que M. OBAMA sur ce dossier… Ministre des affaires étrangères, n’avait-elle pas participé aux négociations du TPP et vanté ce traité, avant de le contester ?… Le Républicain Donald TRUMP souhaite également s’attaquer à l’accord commercial ALENA.

Barack OBAMA et la chancelière allemande Angela MERKEL ont beau exhorté les négociateurs à trouver des solutions à ces problèmes pour conclure les négociations d'ici la fin de l'année. Mais là ça risque de coincer si on se réfère a la déclaration ce week-end de Sigmar GABRIEL, Ministre allemand de l'économie : « Hors de question d'accepter un texte qui prône le « achetez américain », le ministre français du Commerce extérieur, Matthias FEKL déclare pour sa part « Si tout ça ne bouge pas, il n'y aucune raison de continuer à négocier en faisant semblant », réaffirmant qu'« il n'y a pas, en tout cas au niveau de la France, de volonté d'aboutir à tout prix ». Il est vrai que le quinquennat de François HOLLANDE nous aura habitué à ce qu’un Ministre déclare l’inverse, ou tienne des propos différents de celui du Président de la République, qui lui voulait accélérer les négociation pour obtenir un accord le plus rapidement possible... D’ailleurs en se rendant en Allemagne pour « forcer la main » de la Chancelière, s’il a ignoré la France, OBAMA savait que le Président Français se plierait à ses désidératas et ne lui poserait pas de problème.

TAFTA un marché de dupes pour les Européens

Les partisans du TAFTA ont beau clamer que cela créerait la plus importante zone de libre-échange de l'histoire, couvrant près de 50 % du PIB mondial, et un marché de 850 millions de consommateurs, faciliterait les échanges et l'accès aux marchés de part et d'autre de l'Atlantique, réduirait les barrières réglementaires qui empêchent l'Europe et les États-Unis de s'échanger tous leurs produits et services, ainsi que les coûts des marchandises échangées, doperait la croissance économique ( comme si elle était encore possible) avec 2 millions d’emplois en plus et 119 milliards d'euros de gains pour l'UE d'ici 2027…En final, ce qui est légitimement redouté c’est un marché de dupes pour les Européens, dont la France est l’un des maillons faibles…

Par contre pour les opposants, outre le manque total de transparence et une grande opacité, les textes des négociations ne sont réservés qu’à quelques Députés, selon le Ministre Allemand de l’économie qui lui a accès aux textes des négociations : « c’est un accord trop avantageux pour les États-Unis, dont il convient également de souligner la création d'une justice parallèle, avec des tribunaux arbitraux qui permettrait aux entreprises d'attaquer des États, mais pas l'inverse ». Avec le « détricotage » de la réglementation européenne, plus stricte qu'aux États-Unis, les inquiétudes sont nombreuses dans le domaine de l'agroalimentaire. Par exemple, les marchandises Européennes labellisées AOP ou IGP pourront être produites n'importe où, et la viande issue d'animaux élevés aux hormones aux États-Unis, de la volaille chlorée ou des porcs à la Ractopamine pourra être commercialisée en Europe, ce qui signifie des destructions d'emplois et fragilisation de secteurs déjà instables.

Céder sur le poulet chloré en échange de contreparties ou y être contraint par un tribunal arbitral ?…

Le nettoyage du poulet au chlore est actuellement formellement interdit dans l’UE. Après avoir un temps envisagé de céder sur les poulets lavés au chlore, cela ne semble plus pour l’instant retenu…Mais la création d’un tribunal arbitral supranational qui trancherait les litiges entre les États et les multinationales est prévu dans le traité transatlantique. En clair, si le traité transatlantique était signé, les producteurs Américains de poulet pourraient tout à fait décider d’attaquer la France si celle-ci persistait à interdire la vente de leurs volailles, au nom de la concurrence. Et si le tribunal jugeait la requête fondée, la France pourrait être obligée de se plier à sa décision… Avec en plus une forte amende... Très fréquent aux Etats-Unis, justifié pour éradiquer les salmonelles, certains n’hésitant pas, y compris en Europe, à prétendre que cela protègerait même contre le virus de la grippe aviaire H1N1 !... Et que ça ne poserait dès lors aucun problème si c’était indiqué sur l’étiquetage !... Problème, quand on n’a pas beaucoup d’argent et qu’il faut faire les courses pour manger, la seule étiquette qu’on regarde, c’est celle du prix. Mais de plus, avoir envisagé en cours de négociation que l’on pourrait céder sur tel ou tel point, affaiblit encore plus les négociateurs de l’Europe face à leurs homologues des USA.

Bœuf aux hormones et filière porcine

Les normes européennes permettent actuellement des pratiques scandaleuses en matière d’alimentation : conditions de vie des animaux dans les élevages, excès d'antibiotique dans les aliments pour le bétail, pollution de l'eau potable par les engrais… La liste est longue. Alors qu’il faudrait pouvoir interdire ces pratiques, cette possibilité est exclue des négociations du TAFTA, dont l’objectif est, rappelons-le, par plus de libéralisme économique, de réduire les entraves au commerce et les coûts. Certes le marché européen restera fermé au bœuf aux hormones Américain. Mais au-delà des promesses à court terme, le simple maintien de cette interdiction ne résistera pas très longtemps face aux standards américains imposés par les multinationales, y compris, grâce aux recours à la justice privée par tribunal arbitral

Pour la filière porcine Américaine

En raison de ses effets suspectés sur la santé, au moins 160 pays, dont la Russie, la Chine, Taiwan, mais également tous ceux de l’Union Européenne interdisent l’utilisation de la ractopamine. Pour les USA, les mesures de protection prise par l’UE d’interdire la Ractopamine constitue une distorsion de la libre concurrence à laquelle le TAFTA doit mettre fin. Il faut savoir que « Les producteurs de porc américains n’accepteront pas d’autre résultat que la levée de l’interdiction européenne de la Ractopamine  », menace le Conseil national des producteurs de porc (National Pork Producers Council, NPPC). Pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique, les industriels regroupés au sein de Business Europe dénoncent les « barrières qui affectent les exportations européennes vers les Etats-Unis, comme la loi américaine sur la sécurité alimentaire ». Depuis 2011, celle-ci autorise en effet les services de contrôle à retirer du marché les produits d’importation contaminés. Là encore, les négociateurs de TAFTA sont priés de faire table rase.

Sur la question des OGM.

Alors qu’aux Etats-Unis un Etat sur deux envisage de rendre obligatoire un label indiquant la présence d‘organismes génétiquement modifiés dans un aliment, une mesure souhaitée par 80 % des consommateurs du pays. Les industriels de l’agroalimentaire, là comme en Europe, poussent à l’interdiction de ce type d’étiquetage. L’Association nationale des confiseurs n’y est pas allée par quatre chemins : « L’industrie américaine voudrait que l’APT avance sur cette question en supprimant la labellisation OGM et les normes de traçabilité. » La très influente Association de l’industrie biotechnologique (Biotechnology Industry Organization,), dont fait partie le géant MONSANTO, s’indigne pour sa part que des produits contenant des OGM et vendus aux Etats-Unis puissent essuyer un refus sur le marché européen. Elle souhaite par conséquent que le « gouffre qui se creuse entre la dérégulation des nouveaux produits biotechnologiques aux Etats-Unis et leur accueil en Europe » soit prestement comblé. MONSANTO et consorts ne cachent pas leur espoir que la zone de libre-échange transatlantique permette d’imposer enfin aux Européens leur « catalogue foisonnant de produits OGM en attente d’approbation et d’utilisation  ».

Une Justice privée d’exception au service des Multinationales

« Quant au moyen de régler des différends entre une entreprise américaine et un État européen, un sujet très sensible de ce côté de l'Atlantique, il sera abordé ultérieurement ». déclarait la commissaire Européen au commerce Cecilia MALMSTRÖM. Le TAFTA doit effectivement valider une Justice privée d’exception au service des Multinationales. Sous un tel régime, les entreprises seraient en mesure de contrecarrer les politiques de santé, de protection de l’environnement ou de régulation de la finance mises en place dans tel ou tel pays en lui réclamant des dommages et intérêts devant des tribunaux extrajudiciaires. Composées de trois avocats d’affaires, ces cours spéciales répondant aux lois de la Banque mondiale et de l’Organisation des Nations unies (ONU) seraient habilitées à condamner le contribuable à de lourdes réparations dès lors que sa législation rognerait sur les « futurs profits espérés » d’une société. INADMISSIBLE !

Croissance démographique aux USA et dans l’UE, et pertes considérables des terres arables, conséquences de ces problématiques exclues du TAFTA

Evolution démographique des USA

En 1974, la population des Etas Unis était de 214 millions d’habitants, en 2014 elle est de 319 millions, soit en 40 ans une progression de 105 millions d’habitants.

Evolution démographique de l’UE

En 2014, la population des 28 pays de l’union Européenne est de 507 millions d’habitants, elle était environ de 430 millions en 1974. Avec près de 60 millions de plus la progression de la population est nettement inférieure dans l’UE qu’aux USA. La situation risque toutefois de s’aggraver à terme avec l’afflux des migrants et une éventuelle entrée de la Turquie, bien que très controversée. …

Pendant cette période (40 ans) L’érosion et la pollution ont causé la perte d’un tiers de la surface agricole utile mondiales (SAU)

Superficie Agricole Utile (SAU)

La superficie agricole utile (SAU) comprend : les terres arables (grande culture, cultures maraîchères, fourragères, prairies artificielles), les surfaces toujours en herbes (prairies permanentes, alpages), les jardins familiaux, les cultures dites pérennes (vignes vergers). Les bois et forêts en sont exclus.

La superficie de l’Union Européenne actuelle est de 4 382 629 km2, dont la surface agricole utile (SAU) est de 40%, soit 1 753 052 km2. Une nouvelle perte d’un tiers de cette surface représenterait 584 351 km2.

La superficie des USA est de 9 857 000 km2. La surface agricole utile(SAU) est d’environ 38%, soit 3 710 000 km2. Une nouvelle perte d’un tiers de cette surface représenterait 1 236 667 km2. 

Une étude du Centre Grantham pour des futurs durables, de l’université de Sheffield, présentée pendant la conférence sur le climat à Paris, analyse des recherches publiées sur 10 ans. Elle révèle que le rythme de l’érosion est 100 fois plus élevé que celui du sol à se reformer (500 ans environ pour 2,5 centimètres d’épaisseur de terre fertile dans des conditions écologiques stables) et qu’il est près d’être irréversible, sauf à opérer des changements radicaux dans les méthodes agricoles.

Au rythme actuel d’une progression annuelle de 1 500 000 habitants par an dans l’Union Européenne (60 millions en 40 ans) et de 2 625 000 aux USA (105 millions en 40 ans) qu’il faut nourrir, ne pas intégrer ces problématiques dans les négociations du TAFTA et son impact écologique est proprement suicidaire.

Pour conclure

Si pour la santé il est important de réduire sa consommation de viande,  Le TAFTA, à terme, c’est la suppression rapide de centaines de milliers d’exploitations agricoles au niveau de l’UE. Elles seront remplacées par des « fermes usines et la FNSEA qui soutient ces projets en France pourra toujours inviter ses agriculteurs à manifester violemment pour le prix du lait ou de la viande, mais il n’y aura plus d’agriculteurs... Ces agriculteurs qui font de l’intensif et noient leurs champs de pesticides, on ne va pas les regretter, sauf que la consommation de viande risque de ne pas diminuer pour autant, car à très bas prix sur le marché, la publicité faisant le reste. Les élevages actuels, compensés par des structures concentrationnaires de milles vaches ou beaucoup plus, dans lesquelles les bovins ne connaitront jamais le bonheur des prés, auront des coûts de fonctionnement très faibles. Ces pauvres animaux seront toujours et encore plus dopés aux antibiotiques, aux hormones et nourris aux OGM par les bons soins de MONSANTO. Ce type concentrationnaire d’élevage sera également vrai pour les autres animaux (poulets, moutons, porcs).

Il est urgent de STOPPER définitivement les négociations du TAFTA et de repenser totalement le mode de production agricole, ainsi que la problématique démographique.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 27 avril 2016 09:04

    On peut comparer les négociations entre les USA et l’UE à celles entre un employeur et un salarié.

    Officiellement, les négociations se font d’égal à égal, en réalité, le maître impose sa loi au serviteur comme l’empire l’impose à ses dominions.

    C’est fou comme le code du travail ressemble aux traités internationaux, et les chambres d’arbitrages aux Prud’hommes.

    Ce n’est pas qu’une caricature, en effet, plusieurs ministres allemands et français dénoncent l’unilatéralisme américain. Ces derniers ne répondent simplement pas aux demandes des européens. Ils savent qu’à la fin, ils obtiendront tout ce qu’ils exigent, comme d’habitude.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/04/24/sans-concessions-americaines-le-traite-transatlantique-sera-un-echec_4907781_3214.html


    • izarn izarn 27 avril 2016 20:16

      @Daniel Roux
      Dés que tu rentres dans l’OTAN, tu te fais enculer...
      Je suis bref, net et précis.


    • franc tireur 27 avril 2016 22:29

      @Daniel Roux

      « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! » Francois Mitterrand.




    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 07:18

      @izarn
      Le fédéralisme européen a commencé avec le Traité de Rome en 1957. Il a été signé par Guy Mollet - SFIO. Le Traité de Rome contenait déjà tous les Traités suivants.


      C’est pour cela que De Gaulle n’a signé aucun Traité européen. Il avait compris qu’il s’agissait de mettre la France et les pays européens sous la coupe américaine, ce qu’il appelait « le fédérateur extérieur ». Mais il n’a pas été suivi par les autres pays européens, tous euro-atlantistes.
      Et il a même été trahi par l’ Allemagne lors du Traité de l’ Elysée, sur intervention de Kennedy .

    • ZenZoe ZenZoe 28 avril 2016 10:19

      @franc tireur
      Oui, je n’aimais pas Mitterand mais il avait bien résumé la situation le bougre.
      Il faut quand même ajouter qu’on se met le doigt dans l’oeil si on pense que le monde n’est pas une jungle. Le monde est une jungle, où chaque pays doit se battre pour ses intérêts, car personne ne va le faireà sa place.
      Les Etats-Unis veulent manger dans notre gamelle ? Faisons comme dans la jungle, donnons-leur un sacré coup de griffe et sortons-les de notre territoire !


    • Alainet Alainet 28 avril 2016 10:37

      @Fifi Brind_acier ... mais cette affaire de mondialisation avait débuté avant dès 1926, Coudenhove-Kalergi créa une association, l’Union paneuropéenne. En 1930 ; , le projet est porté politiquement par Aristide Briand et Edouard Herriot. Vingt-six États sont contactés pour adhérer à une Union fédérale européenne. L’internationale socialiste a toujours été le pendant de la mondialisation : l’internationale ouvrière contre l’internationale du fric ; restera toujours la lutte du pot de fer contre le pot de terre ! Par ailleurs, l’homme d’affaires Jean Monnet, qui fut secrétaire général adjoint de la SDN à sa création, constatant que celle-ci devient de facto une organisation inter gouvernementale de libre-échange. Mais, suite à la Grande Dépression aux USA ; cela entraina la montée du facisme sanguinaire ( Hitler, Mussolini, Franco, Salazar, Pavelic, etc..) et du communisme dur (Staline). Après 1948 et la guerre Froide, l’idée de blocs ( Comecon, UE ) germa dans la tête de Truman & de Staline... Fondée par l’ACUE & la CIA ; l’UE est devenue - merci Delors - 1 condominium de républiques bananières en déclin ou en passe de le devenir. ( http://www.voltairenet.org/article14369.html )


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mai 2016 21:32

      @Alainet
      Je vais lire le billet de Meyssan, mais ce qui est certain, c’est que la construction européenne est l’application des projets économiques d’ Hitler, ce qui a sauvé les grandes entreprises allemandes.
      On y retrouve les principales lignes directrices des Traités européens.


      Il ne faut pas croire que les USA étaient les ennemis d’ Hitler, ils comptaient sur lui pour détruire l’ URSS et le communisme. C’est Antony Sutton qui a découvert cela dans les archives des grandes entreprises américaines.

    • lsga lsga 1er mai 2016 21:49

      @Fifi Brind_acier

      Le projet économique d’hitler, de Bismarck, de Napoléon 3, de Napoléon 1er, de Louis XIV... Agrandir les marchés : par les traités ou par la guerre, il n’y a pas le choix, ça s’appelle le Capitalisme.


    • jakem jakem 27 avril 2016 10:34

      Toute l’argumentation de l’article est juste, pertinente et légitime.

      A noter que cette négociation peut se faire/se terminer selon Porcher en « y intégrant la technique juridique du living agreement, ce qui signifie un accord vivant qui ne trouve pas son point final lors de la ratification car il est destiné à évoluer ».

      Donc il n’est pas du tout exclu que les politicards pourris menés par Merkel acceptent cette disposition en signant un accord a minima, puis prolongent les négociations dans le secret absolu.

      Les gens seraient tout simplement mis devant le fait accompli au fur et à mesure en faisant leurs courses et différentes démarches.
      ( l’alternance UMPS à la Présidentielle ne changerait rien puisque c’est les eurofachos de Bruxelles qui continueraient la mise à sac de l’Europe)

      Le secrétaire d’Etat Fekl a beau critiquer et menacer, il reçoit des ordres et son pouvoir de décision est nul.
      Il joue le rôle du râteau, comme Malek Boutih, pour gagner du temps et empêcher que des indécis ne se détournent définitivement des Pourris Socialeux.

      Si vous avez envie de rigoler, allez lire un article élogieux en faveur de Gouda 1er et ses valeureux gouvernements sur Marianne.


      • Iren-Nao 27 avril 2016 10:51

        Ce projet est tellement infâme qu’il pourrait bien mettre le feu aux poudres, ce qui de mon point de vue est souhaitable et nécessaire.
        Résistance !!
        Une violence salutaire s’imposera alors et l’exécution sommaire des traitres.
        A tout le moins on verra des bouseux de chez nous incendier certains produits dont nous ne voulons pas.
        Vengeance !!!
        Iren-Nao


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 06:47

          @Iren-Nao
          Pour TAFTA, comme pour le reste, personne ne vous demandera votre avis. Les Parlements nationaux ne seront même pas consultés.


          C’est normal qu’Obama aille voir Merkel, c’est son cheval de Troie dans l’ Union européenne.
          Ils ont signé en 2004 « L’alliance germano -américaine pour le 21e siècle ». Le couple franco- allemand n’est servi qu’aux gogos français....

          La suite de TAFTA s’appelle TISA, « une directive Bolkeinstein puissance 10 ! »

          Mais aucun pays n’est contraint à rester dans l’usine à gaz européenne.
          article 50 : « Tout Etat membre peut se retirer de l’ Union ».

        • ZenZoe ZenZoe 28 avril 2016 10:24

          @Fifi Brind_acier
          Obama a 2 chevaux de Troie : l’Allemagne et le Royaume-Uni. Il est donc allé voir Merkel et Cameron, s’est même fait prendre en photo avec le petit Georges !


        • izarn izarn 30 avril 2016 16:47

          @Fifi Brind_acier
          Pour se retirer faudrait pas voter Hollande-Sarkosy en 2017...
          Pas meme au second tour....
          Surtout pas.
          Alors meme si c’est Marine, on peut tenter le coup....


        • cathy cathy 27 avril 2016 11:09
          Raoul-Marc Jennar et le traité transatlantique

          conférence, celle de Raoul-Marc Jennar qui vous explique chaque article du traité transatlantique qui va nous être imposé en Europe, comprenez par là, la vente complète de notre continent, de chaque pays, de chaque région, aux États-Unis afin qu’ils puissent vendre plus, se faire plus d’argent, avec des produits qui seraient en temps normal interdits par nos normes européennes vu qu’il n’y a aucune garantie réelle de sécurité certains de leurs produits : le profit avant tout !

          Déjà 5 éléments à charge, les premiers montrant bien que le Nouvel Ordre Mondial n’a rien de fantaisiste, et qu’il s’agit bien d’une réalité, Raoul-Marc Jennar expliquant-même en détail les tenants et aboutissants de chaque point, du moins, ceux dont le public peut être informé, puisque le plus gros du dossier reste confidentiel jusqu’à nouvel ordre (pas mondial celui-là).

          Ce qu’il faut comprendre également, c’est que l’ensemble des réformes importantes prises ces dernières années ne l’ont été que pour préparer le TAFTA : la réforme des régions, la fin du cumul des mandats (qui sont pourtant interdits depuis 1958, preuve qu’ils se foutent bien de nous), et qu’au fil du temps, discrètement, nous avons perdu toute souveraineté justement pour que le NWO puisse être mis en place :

          Vidéo de Jennar 1h44mn : https://www.youtube.com/watch?v=n08NAQSn4nw


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 07:05

            @cathy
            ET Jennar propose de sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN ?
            Ou bien il critique TAFTA et pi, c’est tout ?


          • alinea alinea 28 avril 2016 12:29

            p@Fifi Brind_acier
            On pourrait opérer pour le coup une certaine solidarité, non ?
            Imagine, la France hors UE, et tous les autres, provinces des US. Comment vois-tu le truc ? Contagion, l’UE explose, le traité est caduc ? Ou bien... ?
            Quand tout est à faire à la fois, il faut pourtant commencer par quelque chose. Plutôt que discutailler la nuit, on peut contraindre notre gouvernement à sortir de l’OTAN, et ne pas signer ce p..... de contrat !
            En sachant qu’il y a encore bien d’autres choses à faire, mais une fois gagné ça !!
            Et ne me dis pas qu’appartenir à l’OTAN fait partie de l’engagement UE ; les pays ont encore un minimum d’autonomie, à condition d’avoir le gouvernement qu’il faut, ou de se réveiller et exiger !!


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mai 2016 21:39

            @alinea
            Vous pourriez de temps en temps admettre la liberté des peuples à disposer d’eux- mêmes ??
            Les autres pays feront ce qu’ils voudront, de quoi vous mêles -vous ? Vous critiquez l’ingérence des USA, et vous voulez faire des projets pour les autres... Occupez-vous donc de la France et des Français, les autres décideront ce qu’ils veulent pour leur avenir.

            Ensuite on pourra signer des accords de coopération non seulement avec des pays européens, mais avec des pays du monde entier..


          • alinea alinea 1er mai 2016 21:57

            @Fifi Brind_acier
            Mais « les peuples » communiquent Fifi !!


          • julius 1ER 27 avril 2016 14:43
            les dirigeants politiques depuis 25ans dans ce pays de France ont bien profité du terme UE pour faire passer toutes les politiques ultra-libérales qu’on le veuille ou non pour la simple et bonne raison qu’ils ont tous adopté cette idéologie pour de nombreuses raisons ....
            1) d’abord par anti-communisme 
            2) par affinités idéologiques
            3)par facilité politique (dire c’est l’UE était devenu un leitmotiv)
            4) par dogmatisme 
            5)et par suivisme par absence de volonté de trouver une autre voie 

            quand à ce Tafta ... lorsque les dirigeants commencent à faire miroiter les créations d’emplois qu’il y aurait à valider ce Traité ...c’est juste pas sérieux !!!!!

            les références antérieures sont quand même nombreuses ... prenons l’ALENA accord tripartite entre le Mexique, Les USA , le Canada signé par B Clinton avec la promesse de millions d’emplois à la clef .... eh bien c’est juste l’inverse qui s’est produit cela a juste été un déficit d’emploi pour les USA qui étaient pourtant les instigateurs de ce Traité ...

            tout de même et si l’on veut pousser l’analyse plus loin, on finit par construire un mur entre le Mexique et les USA et on a Trump qui veut carrément trucider les mexicains ..... quelle belle réussite !!!!

            et un peu plus loin en arrière la fameuse visite de Nixon à Pékin en 1975 visite qui officialisait les accords de libre-échange entre la Chine et les USA .... les USA pensant s’engouffrer sur le marché chinois comme un nouvel Eldorado pour les produits made in USA ......

             or c’est exactement l’inverse qui s’est produit rien qu’à voir le nombre d’entreprises américaines qui ont coulé dans les 20 ans qui ont suivi ces accords ..... on me dira qu’il faut tempérer l’analyse parceque beaucoup d’entreprises américaines se sont installés en Chine ( le Capitalisme lui n’a pas de frontières mais c’est le peuple américain qui a morflé !!!!!!)

            alors pour ce qui concerne l’Europe avec le Tafta ( no fair trade ) je suis tenté de dire les normes européennes sont bien plus favorables aux entreprises européennes et aux populations et surtout beaucoup ont plus de respect pour la santé publique moins d’OGM et de pesticides etc.... 

            c’est sûr qu’avec le Tafta tout cela ne durera pas c’est la qualité médiocre made in USA et le laisser fairisme des 30 dernières années qui va s’imposer pour nous imposer« le merde in USA » .... c’est pas gagnant-gagnant comme idée. !

            alors pour moi c’est non au Tafta pour toutes les raisons invoquées car nous aurons plus à y perdre qu’à y gagner ..... mais c’est mon opinion !!!!!!!!!!!!!!!!!

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 07:04

              @julius 1ER
              C’est NON pour TAFTA, mais OUI pour rester dans l’ Union européenne...
              Vous êtes un bon petit soldat des néo conservateurs US !


              Donald Trump vient de faire son premier discours de politique étrangère, je comprends que cela vous défrise...
              - Il est contre les ingérences et critique vertement les ingérences organisées par les Démocrates.
              - Il veut s’occuper de reconstruire les USA
              - Il critique les interventions US désastreuses en Irak & en Libye.
              - Il veut éradiquer Daesh
              - Il veut s’entendre avec la Russie et la Chine.
              Une horreur, n’est-il pas ?

              Car c’est le monde à l’envers. Que la Droite américaine soit moins va- t- en - guerre que la Gauche et cette sanguinaire d’ Hillary Clinton, c’est forcément une bonne nouvelle pour les peuples, mais une mauvaise pour vous !
              Mes condoléances !

            • julius 1ER 28 avril 2016 08:34

              @FIFI,


              et toi tu es un bon petit soldat du Capital en n’étant pas anti-capitaliste !!

              maintenant tu vas chercher tes sources d’inspiration chez Trump,le démago, mais le problème FIFI c’est que tu veux tellement phagocyter le média qu’est AVOX ... que tu assènes des citations sans même réfléchir , preuve que tu es encore plus bête que tes pieds (et je suis gentil) !!!!!!
              commençons :
              tu dis TRump est contre les ingérences et veux s’occuper des USA 
              une ligne après il veut éradiquer Daesh 

              eh bien expliques-nous comment ...y va faire Trump sans sortir de chez lui ?????comme si Daesh l’attendait au pas de sa porte !!!

              si tu n’arrives plus à reconnaître FIFI ce qu’est le Populisme et la Démagogie c’est que tu es en plein dedans c’est dommage car tu apparaît finalement comme quelqu’un de sympathique !!!




            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mai 2016 21:44

              @julius 1ER
              Vous avez vu les murs que les Démocrates ont construits entre les USA et le Mexique ?
              Qu’ont ils à envier à Trump en matière d’immigration ?


            • ENZOLIGARK 27 avril 2016 15:11

              ( la premiere photo ) ... presque  : « Tu me donnes ton nouveau numero de portable  ! ? » . ... 


              • mac 27 avril 2016 17:23

                La plupart des gens à qui on parle de ce traité immonde semblent surpris de l’existence de tels pouparlers mais ne ne vont pas plus loin que le « ah bon ? ».
                Bref ils laisseront probablement passer cette daube bien tranquillement le cul devant leur téléréalité ou dans les embouteillages des ronds-points des hypermarchés le samedi tellement ils semblent avoir été lobotomités et sont devenus incapables de s’organiser...
                Je finis (et ce n’est pas bien de ma part !) par penser qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent et que s’ils ne bougent pas c’est qu’ils n’en n’ont pas encore assez pris au travers de la figure...


                • hunter hunter 27 avril 2016 18:31

                  @mac

                  Salut mac,

                  J’en suis au même niveau que vous !
                  visiblement, on côtoie le même genre de néo-esclave du zinzin, addict à fesse de bouc, instagram et autre conneries !

                  Bon, quand tout ça sera en place, les tarés de notre espèce seront placés en camp de rééduction, j’espère qu’on s’y retrouvera on pourra discuter un peu, avant de succomber sous la gégène de Nathalie Saint Cricq (diplômée es-rééducation de « pascharlie ») !

                  Adishatz

                  H/


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 07:09

                  @hunter
                  C’est sans doute qu’ils n’ont aucune confiance dans les Partis politiques que les médias leur proposent, pour nous sortir de la situation... Tous les Partis politiques mainstream critiquent TAFTA et l’ Union européenne, mais aucun ne propose d’en sortir...
                  Les masos ne sont pas forcément où vous croyez...


                • JBL1960 JBL1960 27 avril 2016 17:55

                  @ l’auteur = Excellent article. Merci de rappeler le discours de FH devant Oblabla en 2014. Ils prononcent les mêmes mots qu’un Sarkozy et on avait bien compris que le changement ce serait pas maintenant. J’ai, dès le 27/12/2015, rappeler les mots de FH dans ce modeste billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/ne-nous-habillons-pas-de-tafta/ Beaucoup baillent aux corneilles c’est vrai, mais beaucoup travaillent à contrer cette hydre à plusieurs têtes... Un peu d’organisation ne nous ferait pas de mal ceci dit.


                  • izarn izarn 27 avril 2016 19:56

                    Kennedy voulait ce fameux TAFTA.
                    Heureusemnt ce DSK a étré assassiné, aprés avoir fait tuer Marylin Monroe, et déclaré la guerre du Viet-Nam. Merci connard ! Heureusement qu’’on ta pété la gueule. Merci les ricains !
                    Obama, le nègre qui fait honte a toute l’Afrique, va dans la meme direction.
                    J’écris « negre », parce qu’Obama est le symbole de l’esclave nègre.
                    Ce n’est pas du racisme. mais du respect pour les africains, qui méritent bien mieux que cet erzats de noir africain. (Métisse, en fait)
                    Bref la honte,quand Nelson Mandela s’est porté malade pour pas serre la main d’Obama.
                    Obama qui par l’intermediaire de Sarkosy la Honte, a fait assassiner Kadhafi, l’aide et le copain de Mandela.
                    Bref....
                    Le bal des pourris, des enculés...
                    J’espère que les nouvelles générations n’auront pas à subir ces abrutis criminels.
                    Reflechissez, « nuit debout »....Regardez votre passé criminel avant de regarder devant...



                      • julius 1ER 28 avril 2016 16:09

                        @Fifi Brind_acier


                        et toi tu es un bon petit soldat du Capital en n’étant pas anti-capitaliste !!

                        maintenant tu vas chercher tes sources d’inspiration chez Trump,le démago, mais le problème FIFI c’est que tu veux tellement phagocyter le média qu’est AVOX ... que tu assènes des citations sans même réfléchir , preuve que tu es encore plus bête que tes pieds (et je suis gentil) !!!!!!
                        commençons :
                        tu dis TRump est contre les ingérences et veut s’occuper des USA 
                        une ligne après il veut éradiquer Daesh 

                        eh bien expliques-nous comment ...y va faire Trump sans sortir de chez lui ?????comme si Daesh l’attendait au pas de sa porte !!!

                        si tu n’arrives plus à reconnaître FIFI ce qu’est le Populisme et la Démagogie c’est que tu es en plein dedans c’est dommage car tu apparaît finalement comme quelqu’un de sympathique !!!


                      • Phoébée 27 avril 2016 21:32

                        Ce regard :

                        http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L278xH181/photo-obama-merkel-c070e.JPG

                        .....est celui d’une femme frustrée par des décennies d’économie est-allemande .

                        Alors elle confond sa frustration avec celle de Michelle LaVaughn Obama, et pense qu’elle peut lui piquer son mec.

                        Vous savez tout cela est facile à comprendre.

                        Hélas on n’en a rien à foutre et allons les baiser en levrette.

                        Vive le Brexit ! Vive le mouvement anti-TAFTA. Vive ..... euh .... moi !


                        • franc tireur 27 avril 2016 22:35

                          Et oui derrière son grand sourire et ses déhanchements cool le Obama va nous la mettre bien profond . Je me souviens avoir écris lors de son election que les administrations démocrates étaient historiquement toujours défavorables aux interets francais et européens . 


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 07:10

                            @franc tireur
                            Et vous proposez quoi ?


                          • julius 1ER 28 avril 2016 16:11

                            @Fifi Brind_acier

                            et toi tu es un bon petit soldat du Capital en n’étant pas anti-capitaliste !!

                            maintenant tu vas chercher tes sources d’inspiration chez Trump,le démago, mais le problème FIFI c’est que tu veux tellement phagocyter le média qu’est AVOX ... que tu assènes des citations sans même réfléchir , preuve que tu es encore plus bête que tes pieds (et je suis gentil) !!!!!!
                            commençons :
                            tu dis TRump est contre les ingérences et veut s’occuper des USA 
                            une ligne après il veut éradiquer Daesh 

                            eh bien expliques-nous comment ...y va faire Trump sans sortir de chez lui ?????comme si Daesh l’attendait au pas de sa porte !!!

                            si tu n’arrives plus à reconnaître FIFI ce qu’est le Populisme et la Démagogie c’est que tu es en plein dedans c’est dommage car tu apparaît finalement comme quelqu’un de sympathique !!!

                          • ENZOLIGARK 28 avril 2016 08:55

                            ( le titre ) ... GUERILLA ( Music - en VO - by Silmarils ) . ... АФФ ИСС .


                            • ENZOLIGARK 28 avril 2016 09:26

                              @ENZOLIGARK ... , ... Un enfant tue sa mere au volant [ corsematin . com du 28/04/16 ] . ... Liviiiing in Americaaaaa ... . ... АФФ ИСС ...


                            • Alainet Alainet 28 avril 2016 11:16

                              TAFTA, raz le bol.. US go home !! L’article de Victor Boucher tire de bonnes conclusions.
                              - Devant tous les idiots économiques qui défilent en permanence, à la téloche, pour nous marteler qu’il n’y a pas d’alternative économique à la Mondialisation.. Je leur réponds que quand on chasse le souverainisme ; ce dernier revient toujours au galop avec force : les dernières élections dans différents pays UE, en sont l’illustration flagrante !
                              - Pour le TAFTA, la méthode utilisée par la Maison-Blanche, est la même que pour l’AMI ( accord multilatéral sur l’investissement.. US bien sûr ! ) en 1998 sous Jospin ==> Caché au public ; des organisations non gouvernementales parviennent à se procurer le projet d’accord, et à alerter le public sur ce projet. Selon un de leurs leaders, Susan George, « l’AMI est comme Dracula : il meurt à être exposé en plein jour ». Finalement, devant l’opposition française et la tiédeur des États-Unis, et à la suite du rapport commandé par Lionel Jospin à Catherine Lalumière qui déclare le projet « non réformable », l’AMI est abandonné en octobre 1998.
                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_multilat%C3%A9ral_sur_l’investissement
                              - Autre échec à Haïwai avec 12 pAYS en 2015, avec l’Accord Transpacifique TPP sous la houlette des USA & du Canada. Devant les exigences abusives de ces 2 Etats ; la Chine glissa tellement de peaux de banane, sous leurs pieds ? que tout finit par capoter : Obama veut relancer çà à Atlanta mais on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre...
                              http://affaires.lapresse.ca/economie/international/201507/31/01-4889641-echec-des-negociations-du-partenariat-transpacifique-a-hawai.php
                              http://www.latribune.fr/economie/international/l-accord-commercial-transpacifique-tpp-pourrait-il-etre-conclu-cette-semaine-509646.html
                              - Obama veut courir 2 lièvres à la fois en venant en Europe.. mais finalement, à force de se disperser pour le Brexit & le TAFTA.. il risque d’en attraper aucun ! La fracture est trop forte entre les opinions publiques désenchatées sur l’UE plutôt souverainistes et les dirigeants collabo de la zone €uro, et nos eurocrates qui sont désavoués depuis longtemps. Selon Juncker ; l’UE souffrirait de « vices de constructions ».. mais il y a tellement de vices cachés et de malfaçons dans sa maison, que personne bientôt, ne voudra plus y habiter !!!


                              • Serge ULESKI Serge ULESKI 28 avril 2016 11:38

                                Dans les faits, l’approche allemande et américaine de la « gestion » de l’Europe, ce qui implique nécessairement l’affaiblissement de la Russie, voire sa marginalisation définitive de la scène internationale -, est bel et bien complémentaire. Et si la France est absente c’est qu’elle est de fait... hors jeu.

                                Certes, l’Allemagne est un peu l’Israël de l’Europe  : porte-avion américain, elle a toutefois son propre agenda : son caractère national et son histoire le lui commandent, et plus encore depuis que la France, sous la présidence Hollande, a choisi de se laisser porter par les événements provoqués tantôt par l’Allemagne, tantôt par les USA.

                                Voyez Donald (Mickey) Tusk, de nationalité polonaise, russophobe comme ce n’est pas permis ! Nommé Président du conseil européen, il est l’homme des USA et d’une Allemagne qui a soutenu sa candidature : c’est un libéral pur jus en matière économique (sous-financement de l’Etat et guerre contre les salaires) ; ce qui n’est pas fait pour déplaire à Merkel, l’esclavagiste de la classe ouvrière d’Europe de l’est : en effet, l’Allemagne distribue des salaires compris entre 1 et 5 euros de l’heure.

                                 


                                  Quant à notre pauvre France, si aujourd’hui elle semble absente de l’Europe et de la conduite de son destin et de l’histoire qui s’y écrit jour après jour - l’Allemagne et les USA y faisant leur marché sans nous, distribuant tous les rôles -, ce sont les circonstances qui l’auront voulu : la médiocrité sans précédent de ceux qui occupent l’Élysée et Matignon y est pour quelque chose, et plus généralement… celle de la classe politique ; pour preuve, le fait qu’aucune voix ne s’élève contre le hold-up allemand et américain sur l’Europe.

                                La venue à L’Elysée de Juppé en 2017 n’arrangera rien ; aux premiers éternuements de la Commission européenne, des USA, d’Israël et des monarchies du golfe - business oblige, en ce qui concerne ces dernières ! -, on imagine sans difficulté un Juppé faisant un bon en arrière à perte de vue.

                                  Et pour finir, on n’aura pas manqué de noter qu’aucun président français n’a été aussi « populaire » à Washington, à Tel-Aviv et à Riyad et jamais autant « impopulaire » ici en France. Rien de surprenant à cela : cette Commission et les trois pays précédemment cités n’ont qu’un objectif : affaiblir la France, la seule voix indépendante de l’Occident depuis la fin de la seconde Guerre mondiale. D’où la remise des clés de l’Europe à une diplomatie allemande si favorable au traité TAFTA, autre instrument destiné (entre autre) à rayer la France de la carte géo-politique mondiale (avec la Russie) en tant qu’opposant à l’hégémonie américaine : complice oui ! Mille fois oui ! Indépendante ? Non !

                                  On pourra quand même s’étonner d’une chose : que ce ne soit pas un Cagliostro... non ! plus affligeant encore : une « du Barry » ou une « Pompadour » qui mène la danse tout en conduisant les affaires de l’Etat…

                                Une putain et une demi-mondaine donc, à une époque où la politique de la France se décidait dans les chambres à coucher (avant la venue salvatrice d’un Talleyrand balayé plus tard par « la corbeille »), même si leurs équivalents masculins qui ont tenu (et tiennent) un temps les rênes non pas du « pouvoir » mais de la soumission aux plus forts qui vous dictent tous vos choix, n’en ont pas été et n’en sont pas, aujourd’hui encore, si éloignés que ça ; les backroom non plus comparés aux alcôves d’antan.

                                 Tout cela annonce bel et bien une farce macabre pour le plus grand plaisir de ceux qui n’ont qu’un seul souhait : que la voix de la France se perde à jamais dans le concert assourdissant des nations sans voix ni volonté.



                                • microf 28 avril 2016 13:07

                                  Les Empires se crées, s´étendent et disparaissent le jour oú un plus puissant émerge.
                                  Le Président Poutine qui voit tout ce qui se passe en Europe, doit seulement rigoler, mais peut être que c´est le destin de l´Europe doit-il se dire dans son fort intérieur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires