• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Tant pis si les forêts brûlent ! »

« Tant pis si les forêts brûlent ! »

« Je ne suis pas un héros ? Je le deviendrai ! Je me ferai pousser des ailes d’aigle, et ni cet incendie ni le diable en personne ne me feront peur ! Tant pis si les forêts brûlent – j’en planterai de nouvelles ! Tant pis si l’on ne m’aime pas – j’en aimerai une autre ! » Cette tirade est tirée de la scène 9 de l’acte IV de la pièce « Le Sauvage » de Tchekhov, pièce qui est à l'origine d'Oncle Vania. Elle est placée dans la bouche de Khrouchtchev, qui deviendra Astrov dans Oncle Vania, et qui vit un double drame : un drame amoureux et la destruction, sous ses yeux, par le feu de la forêt qu'il protège.

La saison de l'été bat son plein et les feux de forêts se multiplient comme chaque année. Toujours des causes d'origine humaine, des mégots mal éteints, des départs de feux volontaires... Nous avons l'impression d'une même fatalité ! Comme le personnage de Tchekhov. Mais lequel ? Le premier, l'authentique homme des bois, à savoir Khrouchtchev, ou son avatar afadi de Oncle Vania ?

Khrouchtchev ne désespère pas : « Il m’arrive de marcher en pleine nuit, à travers la forêt. Il suffit qu’une petite lumière brille au loin, pour que mon âme se réjouisse. (…) Je lutte contre ceux qui ne comprennent pas, il m’arrive de souffrir d’une manière intolérable…Mais j’ai fini par trouver ma petite lumière ! » Tel est Khrouchtchev dans Le Sauvage. Devenu Astrov, le personnage perd cette lumière qu'il trouve au fond des forêts. Dommage ? Oui, c'est dommage parce que Khrouchtchev est un authentique amoureux des forêts, un vrai écologiste. Astrov le reste, certes, mais sans cette petite lumière et il n'a pas non plus cette réplique qui dit 'j'en planterai de nouvelles !"

Un an seulement après l'échec cuisant de « L'homme des bois », Tchekhov reprit la même intrigue en la resserrant et en supprimant des personnages ; il en fit ''Oncle Vania''. « L'homme des bois » n'eut pas de succès : trop d'optimisme, pas assez écrit dans l'âme russe qui se noie dans le désespoir, l'alcool et le drame. Pourtant, il y avait un suicide vers la fin de la pièce. Alors, l'auteur a revu sa copie et il a retiré l'espoir des forêts que l'on fait repousser ainsi que la "petite lumière au lointain". Et Oncle Vania connut le triomphe que l'on sait. Quant à moi, je préfère le personnage de Khrouchtchev à celui d'Astrov. Les deux versions de ce docteur amoureux sont les porte-paroles de Tchékhov et expriment ses préoccupations face à la dégénérescence de la nature, que n’accompagne en Russie aucun progrès social. Mais, Khrouchtchev, le prototype d'Astrov est davantage dans l'idée que l'on se fait aujourd'hui du protecteur de l'environnement.

Oncle Vania, acte I - Scène 7 : Astrov explique pourquoi il ramasse la tourbe : c'est pour ne pas utiliser les arbres comme combustible. 

ASTROV : « Tu peux chauffer tes cheminées avec de la tourbe et construire tes hangars en pierre. Enfin, coupe les bois par nécessité ; mais pourquoi les détruire ? Les forêts russes craquent sous la hache. Des milliards d’arbres périssent. On détruit les retraites des bêtes et des oiseaux. Les rivières ont moins d’eau et se dessèchent. De magnifiques paysages disparaissent sans retour. Tout cela parce que l’homme paresseux n’a pas le courage de se baisser pour tirer de la terre son chauffage (1).

  1. Passages dans Le Sauvage : « Il faut être un barbare insensé pour brûler cette beauté dans un poêle, pour anéantir ce que nous sommes incapables de créer. » Voïnitski avant la tirade de Khroutchtev (devenu Astrov dans Oncle Vania) : « Tout ce que j’ai eu l’honneur d’entendre de votre bouche sur la protection des forêts, me paraît dépassé, peu sérieux et tendancieux.  » Et il ajoute (scène 8) : « Quel esprit étroit ! Chacun a le droit de dire des bêtises, mais je n’aime pas qu’on les dise avec emphase. »

(À Elèna Andréïevna.) N’est-ce pas, madame ? Il faut être un barbare insensé pour brûler cette beauté dans sa cheminée, détruire ce que nous ne pouvons pas créer. L’homme est doué de raison et de force créatrice pour augmenter ce qui lui est donné, mais, jusqu’à présent, il n’a pas créé ; il a détruit. Il y a de moins en moins de forêts. Le gibier a disparu. Le climat est gâté, et chaque jour la terre devient de plus en plus pauvre et laide.

Le Sauvage, acte II, scène IX, Khrouchtchev se voit taxer de populisme pour oser se montrer en défenseur des forêts. Déjà à l'époque, les causes justes étaient suspectes...

C'est Sonia qui tient ces propos durs à Khrouchtchev : « Et surtout, vous extrayez vous-même de la tourbe, vous plantez des forêts…tout cela est si étrange ! En un mot, vous êtes un populiste… », et un peu plus loin : « Bref, toutes vos forêts, votre tourbe, votre blouse bordée de paysan c’est de la pose, de la comédie, des mensonges et rien de plus ! »

Khrouchtchev répond peu après : « Il faut avant tout chercher en moi l’être humain, sinon vous n’aurez jamais de rapports amicaux avec les autres. Adieu ! Et croyez-moi : avec le regard que vous avez, plein de ruse et de soupçon, vous n’aimerez jamais. »

Elena prend la défense du docteur : « …Quand il a planté un arbrisseau, extrait une dizaine de kilos de tourbe, il se demande ce que cela donnera dans mille ans, il rêve déjà du bonheur de l’humanité. De tels hommes sont rares, il faut les aimer. Que Dieu vous donne du bonheur ! Tous les deux, vous êtes purs, hardis et honnêtes. Lui est fantasque, et toi, tu es intelligente et raisonnable. Vous vous complétez parfaitement… ».

Elena se fait ainsi à peu près la porte-parole de nos contemporains inquiets par la dégradation de la nature et le peu de souci que l'on met à la renouveler. Historiquement, on peut dire que c'est Khrouchtchev finalement qui l'emporte sur Astrov.

Il faut sauver la nature et se fiche du regard "plein de ruse et de soupçon" qui se moque de l'attitude spontanée de l'homme qui anticipe les siècles futurs et veut préserver ce capital.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 17 juillet 19:30

    Wow ! Donc Taverne est l’élite des citoyens conscients ! Quelle belle pose !

    Combien il peut toiser de haut tous ceux qui ne croient pas trop à sa pose !

    • Taverne Taverne 17 juillet 20:14

      @JC_Lavau

      Il s’agit de poses de personnages de pièce de théâtre. Et il s’agit par ailleurs du point de vue personnel de Tchekhov.

      Votre vrai nom, c’est Ducon ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 juillet 20:39

      @Taverne. Tu n’as pas très bien compris ce qui est parfaitement clair : il s’agit de tes poses à toi.


    • Taverne Taverne 17 juillet 21:03

      @JC_Lavau

      C’est ma faute, j’aurais dû l’exprimer autrement  : "Merci de ne pas déposer vos déchets sous les paroles magnifiques du grand Anton Tchekhov.

      Cette mise en garde s’adresse naturellement aux... - mais comment le dire avec euphémisme ? - ... aux minus capables de gâter toute forme d’art et de littérature par leur seule présence.


    • mmbbb 18 juillet 09:57

      @JC_Lavau votre propos est ridicule, si vous êtes satisfait que des crétins par négligence sont à l origine de feu , vous êtes un nihiliste Il y deux ans j ’etais à Collioure même scénario, une femme pompier volontaire est morte, elle s est fait prendre par un retour de feu puisque les vents sont violents et changeants, si la mort d’ autrui vous donne du plaisir , vous êtes un cynique .


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 juillet 13:20

      @mmbb. Le français semble une langue trop difficile pour toi : tu n’y entends goutte, et crois comprendre exactement le contraire de ce qui est écrit.
      Mais peut-être que de jouer aux billes serait davantage de ton âge ?


    • mmbbb 18 juillet 15:11

      @JC_Lavau je te remercie pour ta condescendance Ducon. Tu ferais mieux d’ aller aider les pompiers a NICE il y a un feu .Tu serais plus utile sur le terrain à prendre des risques qu ’ a toiser de ta morne arrogance par ta prose débile , tes contradicteurs .


    • mmbbb 18 juillet 15:38

      @JC_Lavau «  tu n’y entends goutte » est ce du francais de l argot ou une expression familière. ? Quoi qu il en soit bien que je soit un cretin, il me semble pas que se ne soit pas du francais correct . Donc si tu veux donner des cours ne meles pas les genres. Remarque Quant aux billes , je preferais les boules, un bon coup de boule , tu vois , ce serait plutot de mon age ducon


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 juillet 02:15

      @mmbbb. Voilà un gonze qui ne peut pas vivre sans insulter, sans calomnier, sans guerre civile... Et il réclame tous les pouvoirs pour sa secte...


    • nono le simplet nono le simplet 18 juillet 03:15

      bizarrement, peut être, depuis un siècle, la surface des forêts en France a augmenté de 6 millions d’hectares revenant ainsi, grosso modo, à la surface du moyen-âge ...


      • Gasty Gasty 18 juillet 08:28

        @nono le simplet

        à la surface du moyen-age ? Vous m’étonnez !


      • Gasty Gasty 18 juillet 08:37

        Et ben effectivement.... je viens de lire une étude de l’ONF.


      • mmbbb 18 juillet 11:22

        @nono Si vous prenez le Queyras, l Ariege et d’autres régions de france montagneuse ou semi montagneuse, l’agriculture traditionnelle a ete abandonnée au profit de l agriculture indistrielle. Vous oubliez en revanche que le cochon ou la viande sont nourris avec des aliments Soja en autre qui viennent de l autre bout du monde, L huile de palme rentre aussi dans la composition des aliments en particulier des biscuits, les meubles ( IKEA etc ) sont fabriques avec des bois d’ exportation etc Tous ces aliments , huiles et meubles sont faits a partir de produits d importation Ces pays exportateurs massacrent leurs forets pour nos besoins donc le probleme n’est que deplace


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 18 juillet 14:19

        @nono le simplet
        «  la surface des forêts en France a augmenté de 6 millions d’hectares revenant ainsi, grosso modo, à la surface du moyen-âge »on se demande donc pourquoi brûler la tourbe dans ces conditions plutôt que de lui laisser son rôle initial de redonner la vie !..
        Mais au moyen âge, on entretenait probablement les forets, la main d’oeuvre étant gratuite, Aujourd’hui vu que la travail est trop souvent un délit, on préfère ne rien faire et pleurer lorsque le feu arrive, chercher vainement le responsable parmi les migrants fumeurs plutôt que les propriétaires des parcelles abandonnées !


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 18 juillet 14:22

        @mmbbb
        maintenant, c’est la faute aux fumeurs si les forets ne sont pas entretenues et donc qu’elles brûlent !



      • mmbbb 18 juillet 15:19

        @Homme de Boutx Les fumeurs sont des gens foutre comme la plupart des touristes Allez allumer une cigarette a l ile de Port Cros et vous verrez . Les feux de forets sont dus principalement par la négligence de l homme en particulier la cigarette. Il faut des reglementations tres strictes si vous voulez preserver la nature Voyagez et jetez votre megot dans certains pays, vous verrez .


      • Taverne Taverne 18 juillet 16:13

        En Australie, depuis des milliers d’années, certaines ethnies brûlent volontairement des hectares de forêt pour libérer de nouvelles énergies, relancer la pousse, ce qui attire aussi le gibier. Cette technique qui remonterait à au moins 10 000 ans montre que l’on peut gérer des feux. or, aujourd’hui, l’imbécilité domine : on néglige de défricher, on jette son mégot, on fait un barbecue, on allume un foyer pour regarder le résultat au JT.

        Se pose aussi la question des moyens de prévention : sont-ils adaptés ? Par exemple, le personnage des pièces de Tchekhov brûle de la tourbe pour ne pas brûler des arbres ? Avait-il raison ? La tourbe n’est-elle pas aussi précieuse. Quelles sont les méthodes de prévention les plus efficace, outre le défrichement ?

        Bref, voilà bien des questions qu’il faudrait résoudre.


        • mmbbb 18 juillet 16:49

          @Taverne Vous citez les feux puisqu il s agit la d’un phénomène visible et relayé par les médias. Par ailleurs cette négligence entraine des morts des pompiers des touristes comme près de Calvi lorsque le feux fut aux portes de la ville il y a quelques années En Corse c’est aussi une technique ancienne dite d ’écobuage Mais dans ce cas le feu n’avait pas été maitrisé . Quoi qu il en soit le genre humain est négligeant et se fout royalement de ce qu il laisse derrière lui. Il a des problèmes plus pernicieux moins médiatisés comme par exemple le plastique que l on retrouve sous trace de particules ( polyéthylène ) dans les glaces antarctiques. Ces particules se melent au plancton et c est tres con Il y a un scientifique de l IFREMER qui a bord du sous marin Nautilus avait pris des photos des fonds marins pollués en profondeur par ces déchets plastiques. D ici quelques décennies, si rien n ’est fait, il y aurait un effondrement des populations de la faune et de la flore ( Etude amercaine de DIRZO Rodolpho de Stanford ) Il ne reste que 700 guepards en Afrique In fine, l environnement n’est qu un problème tres secondaire alors que nous dépensons des sommes colossales afin d’aller trouver le début de la vie sur Mars par exemple . En résumé La foret brulée repousse toujours et c’est un moindre mal mais les écoystèmes détruits auront du mal a se régénérer Seul les enfants de LAVAU seront contents de vivre dans ce monde ou ses aieux auront laisse par negligeance un monde souille.


        • JC_Lavau JC_Lavau 19 juillet 02:13

          @mmbbb. Ce gonze ne peut pas vivre sans guerre civile, ni mauvaise foi maximale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès