• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Traîtres ?

Traîtres ?

Nous sommes en guerre, économique, et nos généraux politiques sont des traîtres .

 

Traîtres ?

M. Yann Galut, député socialiste, a réagi hier à l’évasion fiscale partielle de Gérard Depardieu, en envisageant de déchoir de la nationalité, ces « traîtres ». Ceux qui comme l’acteur trouvent que cela commence à sentir le sapin en France et se carapatent sous le feu des caméras vers des cieux plus cléments.

Certes l’attitude de ces riches qui quittent (sans le quitter vraiment) le navire n’est pas à première vue très patriotique. Mais que M. Galut endosse à bon compte, drapé dans sa « Morale » simpliste, et surtout partisane et malhonnête, l’habit de M. Loyal, me pousse à réagir.

A y regarder un peu mieux, à prendre le temps de la réflexion (disons 10 secondes), comment en est on arrivé là ? Comment les gouvernements se retrouvent contraints à taxer toujours plus, sans obtenir de résultats probants ?

Eh bien oui, plus de 30 années de budget national en déficit… cela vous parle ? Plus de 30 années de « mondialisation », comprenez, de délocalisation vers des travailleurs moins chers. Plus de 30 années d’importation des mêmes travailleurs « économiques » lorsque l’activité n’est pas elle-même délocalisable (restauration et bâtiment par exemple)…

C’est cette politique, menée par la droite et la gauche, converties (en partie seulement) au libéralisme, qui nous condamne à une sorte de double peine et nous amène au bord du gouffre. Nous jouons dans la cour du libéralisme, avec des règles keynésiennes socialisantes. On joue au foot, avec un boulet à chaque pied… les autres marquent des buts, nous on n’ose même plus compter. Que certains dégoûtés décident de fuir le terrain de « jeu » n’est finalement pas très étonnant.

Oui nous sommes en guerre. Economique. Et nos généraux politiques sont des traîtres par incompétence, aveuglement et lâcheté. Et nos généraux économiques sont des traîtres par cynisme et cupidité. Le résultat ? Des millions de chômeurs et une pauvreté grandissante.

Ainsi donc la gauche redécouvre le « Patriotisme ». Rions en, voulez-vous, pour ne pas en pleurer. Mais nous devrions envoyer ceux qui nous gouvernent à Limoges. C’est surtout eux qui devraient être désavoués, mis au ban et frappés d’indignité.

Mais comment faire lorsque le système nous fait croire à un choix démocratique entre la gauche et la droite, qui sont au final d’accord avec la ligne libérale. La césure entre droite et gauche n’existe que sur des sujets annexes, sur le plan économique elles ont enfourché le même cheval. Jockey à tour de rôles d’un cheval nommé libéralisme. L’Europe actuelle en est le copropriétaire. Non la césure est là, entre les libéraux mondialisants et les autres.

Encore et toujours, la solution est dans plus de démocratie, et un contrôle plus serré du travail de nos élus et gouvernants. A l’heure où une grande partie des gens achètent et suivent leurs comptes bancaires grâce à Internet en sécurité, comment peut-on comprendre que nos élites n’aient pas mis au point un moyen fiable pour consulter la population sur le net ? Finis les sondages improbables, vive la démocratie numérique !


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • aimable 12 décembre 2012 15:48

    en france l’évasion fiscale ( avant l’augmentation des impôts ) est pratiquement équivalente au budget annuel de l’état , cette évasion n’est pas le fait des pauvre, mais de qui d’après vous ? a vouloir trop gagner on finit par tout perdre . l’histoire est la pour le rappeler ,mais bien sur l’histoire n’intéresse pas tout le monde surtout ceux qui ont perdue toute notion de valeur  !!! 


    • Romain Desbois 12 décembre 2012 18:33

      Non le fisc estime à 5O milliards d’euros de fraude fiscale annuellement. Ce qui n’est pas déjà si mal puisque c’est quasiment l’équivalent de l’IR ou des intérêts annuels de la dette.


    • aimable 12 décembre 2012 18:36

      exact , autant pour moi !


    • Le péripate Le péripate 12 décembre 2012 16:00

      Mais nous ne sommes pas en guerre économique mais bien en guerre contre l’économie et les politiques s’y entendent en destruction et jouent parfaitement le rôle que vous leur confiez.


      Bon, vous n’êtes pas très contents des résultats, il y a encore quelques arbres qui surnagent sur votre morne plaine, des irrégularités scandaleuses qui gênent le regard sur la grande plaine de l’égalité.

      Paaatience....

      • Romain Desbois 12 décembre 2012 18:35

        Qui nous ?

        Je crois que dans cette confusion générale , certains je pense comptent les points et ramassent les jetons.


      • noop noop 12 décembre 2012 16:09

        France avec un F.
        @ aimable.
        Les riches s’en vont, les pauvres affluent... en toute liberté.
        A moins de vouloir restreindre au seuls pauvres la liberté d’immigrer.
        C’est plié, surtout si l’on se console juste en « excommuniant », comme le propose le gentil député Galut.


        • aimable 12 décembre 2012 16:32

          F nous ne sommes pas dans une relation de maitre a élève  !!!!!!!!!!


        • Romain Desbois 12 décembre 2012 18:39

          Les riches sont les premiers à profiter des aides et des installations de l’Etat, pour ça ils connaissent le chemin.
          Par contre ce député est un idiot et on devrait le virer de suite pour incompétence.

          Car on ne peut déchoir une personne de sa nationalité si elle n’en a pas une autre.

          Il est interdit de créer des apatrides, c’est une violation des droits de l’humain, donc interdit en France et ailleurs (sauf au Vatican et en Palestine)


        • Nemrod Nemrod 12 décembre 2012 16:09

          La question qui vient d’être soulevée par le député PS Yann Galut au sujet des exilés fiscaux dont il propose la déchéance de la nationalité française, pose le problème du rapport qui existe entre cette nationalité et la participation de l’effort national fiscal.

          Harlem Désir premier secrétaire du parti socialiste a au passage remis au goût du jour la question du vote des étrangers dans une lettre adressée aux élus. Et le PS de s’interroger « pourquoi un anglais disposant d’une résidence secondaire en France pourrait-il voter et pas un maçon maghrébin vivant en France depuis des décennies et qui y paie ses impôts ? » 

          Ce à quoi l’UMP rétorque (sic) « le droit de vote ne s’achète pas en payant des impôts ». Là, il est pris en flagrant délit de soutenir les patrons du CAC 40 qui, on le sait, aiment d’autant moins les impôts que leurs revenus sont importants.

          Depuis toujours l’impôt et la nationalité ont été liés. Mais quand il s’agissait de «  l’impôt du sang », notion qui remonte au Moyen Âge, celui qui tentait de s’y soustraire passait devant une cour martiale qui se chargeait de l’envoyer au peloton d’exécution.

          Sous l’ancien régime, la noblesse payait cet impôt, même si c’était le seul. Aujourd’hui la noblesse financière entend se soustraire à toute forme d’impôt. Pourquoi s’indigne-t-elle alors d’être la malaimée des Français ?

          Il n’y a pas loin du Capitole à la Roche Tarpéienne.


          • Romain Desbois 12 décembre 2012 18:42

            Mais oui et en plus c’est illégal, ce serait une violation des droits de l’humain.


          • Nemrod Nemrod 13 décembre 2012 08:36

            Pourquoi ce sujet engendre-il tant d’animosités ? Ne croyez-vous pas que la mise en avant de cette question n’a que des raisons électorales ? Leur nationalité est le cadet de leur souci, ils sont bien capables d’en profiter financièrement. Tant d’autres pays seront ravis de prendre leur nationalité. Ils auront toujours, eux, de quoi se payer un toit et se faire soigner. Ils ne seront jamais des sans-papiers apatrides ceux-là !


            • CET ALCOLO DE DEPARDIEU .......EXPATRIE qu’i perde sa nationalité francaise

              et que la france ne paye plus ses cures de désintox...


              • noop noop 13 décembre 2012 10:10

                Restons calme. Pas besoin de gueuler.
                Le Front de Gauche c’est bien le parti de Melenchon ?
                C’est un parti qui si je ne me trompe considère l’immigration en France comme un chance et uniquement comme une chance. Mélenchon glissant même sur ce sujet vers des propos... racialistes sinon racistes, je site son blog mot à mot :
                « partout dominait en profondeur ce superbe marron que montrent les plus beaux êtres humains »...  smiley
                Vous savez si l’on analysait de plus près la situation économique de ces « plus beaux êtres humains » qui tentent leur chance en Europe en payant parfois pour certains des milliers d’euros à une filiaire, on s’appercevrait qu’ils avaient dans leur pays les moyens de vivre, mais qu’ils veulent devenir « encore plus riches »... Pas tous, mais certains certainement, privant d’ailleurs leurs pays d’origine de leur potentiel. Jamais la gauche et le Front de Gauche n’ont un reproche à leur adresser, bien au contraire...

                Esprit partisan ?


                • Stof Stof 13 décembre 2012 11:27

                  La plupart des millionaires français le sont par l’immobilier. Il suffit de taxer plus l’immobilier et d’alléger tout les coûts du travail.


                  Autre solution, exonérer les riches de taxes et surcharger les pauvres qui, eux, n’ont pas les moyens de fuir. Comme ça nos stars du cinéma pourrons continuer à jouer dans des comédies sociales bien de gauche.

                    • DanielD2 DanielD2 13 décembre 2012 12:59

                      C’est très amusant la goooche qui redécouvre le patriotisme et les frontières juste pour faire raquer les gens ( faut bien payer les banques ).


                      Très drôle aussi la proposition de «  déchéance de la nationalité » de la part de gens qui donnent la nationalité Française à n’importe qui, même à des criminelles étrangers qu’on refuse de renvoyer chez eux ( la fameuse horrible double-peine ).

                      • spartacus spartacus 13 décembre 2012 13:57

                        La gouvernance de l’émotion sans aucune réflexion.


                        Depardieu en plus d’être comédien a investi ses cachets dans des entreprises privées, versus les autres acteurs showbiz qui l’on dépensé en paillettes et futilités.
                        Il est donc dirigeant de 10 sociétés au minimum. (Vignobles, restaurants, sté de production...etc).
                        Il est de notoriété publique qu’il a aussi « perdu de l’argent » dans des investissements pétrolier.

                        La cession de ses titres (action) serait imposée en france à 58% avec les nouvelles mesures socialistes qui ont passé de 32% à 58%. A cela s’ajoute l’impôt sur la fortune, et si l’ensemble dépasse le million d’euros, 75% de tout ce qu’il y a au dessus.

                        La production de films par exemple coûte des sommes extrêmement importantes pour des résultats sur investissements risqués. Il a donc besoin de liquidités.

                        Quand à la bobo morale qui ostracise l’investisseur qui crée de la richesse et l’oppose à l’impôt qui ne crée que de la production de fonctionnaires inexportables, ils devraient se poser la question si nous pouvons seuls au monde avoir un impôts aussi débile que celui là sur les plus values.

                        En Belgique l’impôt sur les plus value es de 0%. En grande Bretagne de 18% ;
                        Si Deopardieu n’avait que les revenus d’acteur, les impôts sur le revenu sont plus élevés qu’en France (hors ISF)

                        • spartacus spartacus 13 décembre 2012 17:34

                          Pourquoi les cocos vous êtes si prévisibles ?

                          Des menaces, cette haine refoulée qui veut imposer ses idées par la spoliation, la poursuite, la déchéance.

                          Staline, Pol Pot, tes héritiers existent. Ils ont des idées aussi barbares que vous !

                        • ggo56 13 décembre 2012 16:03

                          Il faut instituer le prélèvement des impôts à la source !!! Pourquoi ne pas lier la domiciliation fiscale au lieu d’activité et non à la résidence ? Avec ça, fini les gros poissons qui prennent le TGV tous les jours pour se domicilier en Belgique par exemple. Et puis cela permettrait d’avoir un rendement de l’impôt supérieur en limitant la charge des services fiscaux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès