• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Trois ânes m’ont dit ce qu’ils pensaient de la campagne (...)

Trois ânes m’ont dit ce qu’ils pensaient de la campagne électorale, et que la canne de Provence était la championne pour la bioénergie !

Trois ânes m'ont dit ce qu'ils pensaient de la campagne électorale, et que la canne de Provence était la championne pour la bioénergie ! 

 

Notre bon Jean de la Fontaine dans ses fables pour se moquer des puissants faisait parler les animaux, s'il était toujours de ce monde, sur que l'absurdité de notre politique actuelle l'inspirerait pour nous composer une ou plusieurs malicieuses et ironiques histoires !

Où je demeure, ( voir plus bas ) j'ai comme « voisins » 3 ânes, alors j'ai eu cette idée ( peut-être saugrenue aux yeux de certains ) de faire modestement « mon petit » Jean de la Fontaine, c'est à dire faire parler les animaux !

 

Pour mon titre, je vous explique la raison qui me fait passer du coq à l'âne !

On utilise parfois cette vieille expression en disant ou en écrivant « Passer du coq à l'âne » c'est peut-être cela que l'on pu dire certains d'entre vous en lisant le titre de mon article, alors, je vais tenter d'expliquer sa construction !

C'est en cherchant sur le web des infos sur une plante qui fournit de la nourriture pour les ânes,... qui a engendré un cheminement qui au final m'a conduit à la rédaction de cet article qui comportera deux aspects.

 

Le premier :

Il se veut humoristique, car ce sont bien les pitreries et autres bouffonneries qui se sont succédées depuis le début de la campagne électorale qui m'ont donné l'idée de demander à trois grands spécialistes politiques, ( à savoir trois ânes près de chez moi ! ) ce qu'ils pensaient de l'affligeant spectacle que nous livrait depuis quelques temps l'ensemble de notre classe politique !

 

Le deuxième :

Il est plus sérieux il est informatif et écologique, car il évoque une plante à savoir l' Arundo donax ( canne de Provence ) qui est la culture la plus prometteuse pour la production de bioénergie mais qui est « plombée » ( car elle préconise son arrachage ) par l'UICN. ( Union Internationale pour la Conservation de la Nature ) Donc pour résumer dans un certain sens, je suis bien passer du coq à l'âne, .. mais dans le cas présent il me semble que c'est assez justifié ! ( sacré Papy va .. un peu vaseux ton raisonnement !!!)

 

Mes « voisin » les ânes !

Je demeure dans le Var, à 300 m environ, dans le terrain d'une propriété, il y à trois ânes en pâture, il y a quatre mois environ, j'ai remarqué que leur propriétaire leur donnait des morceaux de cannes de Provence , et en discutant avec lui, il m'a déclaré qu'ils en étaient très très gourmands !

Alors presque tous le jours, c'est ma petite « balade aux ânes », le chemin qui conduit vers eux est bordé de canne de Provence (, photo prise en été , photo prise en hiver ). L'hiver comme vous avez pu le constater, les cannes de Provence se dessèchent, subsistent en feuille vertes uniquement leurs sommités. Se sont ces sommités que je cueille, et que je m'empresse de leur porter. Faut croire que ces 3 gourmands attendent ma venue avec une grande impatience, car dés qu'ils m’aperçoivent, parfois c'est au trot qu'ils viennent à ma rencontre contre la clôture de leur parc quémander « leurs friandises » !

Depuis la première semaine de mars, la végétation a démarré, les cannes de Provence n’échappent pas à ce cycle naturel à savoir : la poussée de nouvelles sommités bien tendres : , de jeunes pousses latérales : , ainsi que des nouveaux pieds qui telles des asperges également bien tendres sortent de terre : , alors j'en cueille trois que je donne à les gourmands : ici.

 

Un jour où je les avais « bien gâtés », ( au contraire d'un chien par exemple, l'âne est peut-être pour certains un animal pas très expressif, ( la preuve du contraire : vidéo ), néanmoins en les regardant manger « leurs pousses », j'ai compris qu'ils étaient heureux et assouvis car ils agitaient frénétiquement leurs queues ! ( c'est la façon qu'ont certains animaux pour signaler leur assouvissement, exemple un chevreau qui tète sa mère :vidéo ). Autres réactions très surprenantes que peuvent avoir également les ânes, pour cela, regardez cette vidéo et les réactions d'un groupe d'ânes auprès de l'un deux qui est mort étendu sur le sol : vidéo.).

C'était une très belle scène champêtre, loin de notre monde de brutes, et c'est l'esprit serein et le cœur léger que je suis retourné chez moi.

A la maison le train train a repris, la télé continuait de me montrer nos clowns politiques actuels ( qui sont la risée du monde ) Chacune de leurs interventions comportaient des promesses dignes à de celles que faisaient les anciens arracheurs de dents, et leurs auteurs ne renvoyaient chaque fois au légendaire petit pantin de bois .

C'est tout ce tohu-bohu qui à l’instar de cette vieille expression me fait dire que ces derniers se comportaient bien comme « des bons à rien ou des mauvais à tout  » ! ( j'ai trop de respect pour les ânes pour l'aide que ces derniers ont apportée aux hommes depuis qu'ils ont été domestiqués c'est à dire il y a 5.000 ans environ,... pour marquer qu'ils se comportaient comme )

Nos politiques sont parfois pour les plus anciens qualifiés de « vieux renards », je rajoute qu'ils se comportent souvent comme des arracheurs de dents, pour preuve il suffit de revoir la vidéo du débat télévisé du lundi soir 20 mars et en particulier le passage de cette délirante course à l’échalote ( voir la troisième définition ) où les candidats se sont livrés à des échanges ubuesques. Regarder à partir de 1h 54, la séquence sur le pouvoir d'achat, c'est franchement dans le style, « qui dit mieux, ou « on rase gratis » ! D'ailleurs le lendemain mardi 21 mars, sur LCI dans l'émission d'Yves Calvi 24 heures en questions,vers la 48 éme minute, Yves Calvi annonce le titre du prochain sujet l'économie qu'il nomme « le grand toujours plus » l'un des invités Philippe Dessertine ( Membre du Haut Conseil des Finances Publiques ) a indiqué que l'ensemble de ces promesses pouvaient se chiffrer à plus de 200 milliards d'euros, ce qui représente un déficit avec un taux de 12% du PIB ( 52 mn ) ( A noter que seul F. Fillon à dit que cela était tout simplement pas tenable ) Philippe Desertine à invité les téléspectateurs à aller voir et télécharger le troisième rapport de la Cour des Comptes de février 2017 .

 

Partant de cet affligeant constat, un cheminement d'idées m'a conduit à faire une petite nouvelle qui à l'instar de Jean de la Fontaine ( qui disait :« Je me sers d’animaux pour instruire les hommes » ( début page 5 ) où je mettrais en scène nos « meilleurs de la classe ».... avec mes trois aliborons, ( de la fable de la Fontaine : les voleurs et l'âne )

 

 P@py : l'homme qui murmurait à oreilles des ânes !

Je me suis inspiré du célèbre acteur qui murmurait à l'oreille des chevaux, alors modetement, j'ai fait de même avec « mes ânes » et sans détour, à l'un deux, je lui ai demandé ce qu'il pensait de tout cet immense barouf qui avilit honteusement notre campagne électorale : là et aussi : ici.

Ben, ils ont commencés par réfléchir, ( eh ! ce n'est pas sot un âne ) , l'un d'eux était vraiment sceptique, puis ils ont tous éclaté de rire , ..surtout l'un deux qui se marrait jusqu'aux oreilles ,.. et pour conclure un autre a murmuré à mon oreille droite « avec cette bande de branques, P@py bon courage ! », car n'oublie pas « le mensonge est l'état d'esprit propre à beaucoup de politiques, au point que l'on dit parfois que c'est un art »,... et la solution qu'il serait sage d'adopter envers vos politiques actuels, est tout simplement...celle-ci,

Juste avant de me quitter, l'un deux m'a murmuré de nouveau à l’oreille, « Papy, tu as compris que nous aimions la canne de Provence, et encore un fois nous te remercions de nous en apporter si souvent, mais toi, nous savons que tu es curieux, alors regarde sur ton internet ( faut pas croire, sont au courant de toutes nos modernités « mes ânes » ), nous on aime bien la canne de Provence, mais tu verras que sur elle, qu'il existe aussi une utilisation écologique.

 

Mise en garde : certains végétaux sont dangereux pour les animaux !

Mon conseil, il ne faut pas donner à manger aux équidés n'importe quels végétaux, car certains sont très dangereux voir mortels pour cela regarder : végétaux dangereux pour les équidés .

 

Ce petit moment humoristique passé, abordons sérieusement ce qu'est la canne de Provence !

Si j'utilise cette plante pour régaler mes « voisins ânes », ma curiosité naturelle m'a poussé à en savoir plus sur elle.

Il me faut remonter au début des années 60 à l'époque où j'ai « découvert » la canne de Provence au cours de mes premiers séjours de vacances d'été en me rendant sur le littoral du Sud-Est.

Natif et habitant le département de la Loire ( 42 ), je n'avais jamais remarqué ce « grand bambou ». Quitter mes « Monts de la Madeleine  » et me trouver dans ces endroits où poussait cette plante comme :  et ici était pour moi le dépaysement complet, ce qui fait que j'étais littéralement émerveillé par ce végétation exotique, car j'avais l'impression de me trouver un peu en zone asiatique, région de l'Indus d'où elle est originaire.

A noter que la canne de Provence pousse très bien en bordure de mer, exemple à Ramatuelle ( 83 ) le célèbre Club 55 avec ses abords : 1 23 .

 

La came de Provence (Arundo Donax ) kézako ?

La canne de Provence (Arundo donax) est une graminée géante souvent confondue avec le bambou, car elle possède de grandes tiges ligneuses portant de longues feuilles effilées et tombantes. On la rencontre sur les sols marécageux et humides exposés au soleil. Régulièrement utilisée comme brise-vent dans le Sud, elle est un élément caractéristique du paysage. Cultivée dans le Var pour les canisses, elle est réputée pour servir à la fabrication des anches, petite lame vibrante qui produit le son de nombre d’instruments à vent (hautbois, saxo, bombarde, etc.). Source : la page web du Parc régional de Port Gros sur la canne de Provence : .

 

La canne de Provence championne de la bioénergie !

Ce qui m'a le plus surpris dans mes recherches, c'est d'apprendre que la canne de Provence était l'une des plantes les plus prometteuses pour produire l'énergie de demain, c'est à dire la bioénergie, quelques résultats concernant l'aspect bioénergie de la cane de Provence : , et sur cette page, voir le paragraphe : Utilisation de nouvelles cultures.

Sur ce sujet, une autre recherche m'apprenait qu'une entreprise mauricienne en partenariat avec une entreprise espagnole s'était investie sur l'île Maurice : ici, Dans cet article, il et indiqué ceci :

« De plus, elle n’est pas envahissante car elle produit des fleurs stériles qui empêchent sa propagation ».

A ma connaissance sa propagation se fait uniquement par l'extension de ses rhizomes, donc la canne de Provence ne peut en aucun cas contrairement à des plantes qui se propagent par leurs graines qui peuvent être transportées par le vent, les oiseaux ou d'autres animaux se propager à des distance assez importantes, la canne de Provence elle ne « s'échappe » pas !

Autres utilisations : Le rhizome frais a une saveur douce et sucrée, il peut être employé ( frais ou séché ) fragmenté en médecine populaire. Diurétique dépurative, il stoppe la lactation :  . Sa propriété ant-laiteuse est vantée depuis fort longtemps, il est utilisé en tisane en fin d'allaitement. On connaît des exemples de vaches laitières ayant mangé des feuilles de canne qui ont vue leur lait complètement tarie : ,et ici,autres résultats Google.

Pour la cane de Provence, nous pouvons noter cette autre utilisation qui est la construction de structure type Canya Viva pour réaliser des arcs en cannes : page n°22 . Les réalisations de Canya Viva, en canne de Provence sont destinées plutôt comme étant un style d'art sculptural : ,) celles en véritable bambou ) page n°25 sont plus résistantes que celles en canne de Provence, elles sont surtout utilisées pour la construction d'échafaudages ou de bâtiments ,... et également dans le domaine sculptural : .

 

Quand l'Union Internationale pour la conservation de la nature ( UICN ) se plombe elle-même !

Lorsque j'ai découvert toutes ces qualités, je me suis dit, voilà une bonne nouvelle qui ouvre une perspective très intéressante qui associe : écologie / industrie / emploi. En effet si on observe le paysage méditerranéen il est très facile de constater que la canne de Provence est bien implantée et qu'elle s'est très bien adaptée à son environnement. Sur le web, j'ai trouvé ces phrases : 

Sur le plan industriel, la canne de Provence est l'une des cultures les plus prometteuses pour la production de bioénergie sous climat méditerranéen où elle est déjà adaptée à l'environnement, donne des rendements importants et durables, et résiste à de longues périodes de sécheresse. Plusieurs études sur le terrain ont mis en évidence l'effet bénéfique de cette culture sur l'environnement en raison de ses faibles besoins en travail du sol, engrais et pesticides. Elle a l'avantage de ne pas rivaliser avec les cultures alimentaires car ses faibles besoins lui permettent de pousser là ou aucune culture alimentaire ne serait envisageable. En outre, Arundo donax offre une protection contre l'érosion des sols, l'un des processus les plus importants de dégradation des terres dans le bassin Méditerranéen :source. A noter que l'Agence Méditerranéenne de l'Environnement ne classe pas la canne de Provence comme étant une espèce envahissante :la.

 

Les empêcheurs de tourner en rond !

La lecture de toutes ses aptitudes confortait mon optimisme,... jusqu'à ce que je découvre cette nouvelle ahurissante :

L'Union Internationale pour la conservation de la nature ( UICN ) fait figurer cette dernière dans sa liste des cent espèces envahissantes parmi les plus nuisibles du monde5.  Aux Îles Canaries, l'espèce est classée comme plante envahissante et à ce titre interdite de détention, commerce et propagation par le décret royal 1628/20116.

 L’UICN cite l’exemple de la canne de Provence, une herbacée introduite dans certaines régions d’Amérique et en Afrique du Sud qui peut atteindre rapidement 6 à 7 mètres de haut et consomme 2 000 litres d’eau pour chaque mètre de croissance. source.

Par contre sur la page que Wikipédia consacre à la canne de Provence, dans le paragraphe Utilisation, il est inscrit ceci :, Elle résiste à des périodes de sécheresse. Plusieurs études sur le terrain ont mis en évidence ses faibles besoins en travail du solengrais et pesticides. Elle a l'avantage de ne pas rivaliser avec les cultures alimentaires car ses faibles besoins lui permettent de pousser là ou aucune culture alimentaire ne serait envisageable. En outre, Arundo donax offre une protection contre l'érosion des sols, l'un des processus les plus importants de dégradation des terres dans le bassin méditerranéen : source. Pour ce qui me concerne, je sais que dans la région méditerranéenne la plupart des roselières ou canniers se trouvent en milieu naturel et qu'ils se contentent uniquement de l'eau de pluie, donc par fort épisode pluvieux un cannier, fait pour moi office d'éponge, et a ainsi dans un certain sens un rôle anti-inondation ! l'Agence Méditerranéenne de l'Environnement ne classe pas la canne de Provence comme étant une espèce envahissante : la. Vous pouvez également regarder cette page qui « loue » la canne de Provence :.

Un exemple d'une zone envahie par la canne de Provence, qui coûte assez cher pour l'éradiquer, mais qui pourrait bien être utilisée pour produire de la bioénergie :,

Pour l'UICN ( comité français ), dans sa page des espèces envahissantes, je n'ai rien trouvé qui indiquerait que la canne de Provence est une plante envahissante : la page. Alors ma logique fait que je pose cette question aux membres de l'UICN « la canne de Provence avec tous les atouts que nous lui connaissons maintenant, on la cultive et nous utilisons sa capacité en bioénergie,...ou bien on l'arrache,.... car comme dit l'autre faudrait savoir ? » 

 

Les surfaces en jachères,... du grain à moudre pour la culture de la canne de Provence pour produire de la bioénergie !

En France, d'importantes surfaces de terrain cultivables sont en jachères, si la canne de Provence se développe surtout dans les région méditerranéennes, je pense qu'avec le réchauffement climatique sa culture est peut-être possible dans des région françaises situées plus au Nord. Alors calculons les surfaces de jachères et de terres incultes pour savoir si en France l'utilisation de la canne de Provence pour la production de bioénergie serait économiquement écologiquement rentable.

La région méditerranéenne s'étend également sur d'autre pays du Sud ! Définition et cartes de la région méditérranéenne.( phytorégion )

 

Sur ce végétal, il y a bien résultats, vous pouvez les trouver dans Google.

Ce qui est bien pratique pour ceux et celles qui comme moi, ne lisent pas les langues étrangères ( anglais etc) pas mal de résultats peuvent être traduits en utilisant la fonction « traduire cette page ) en français, exemple cette page qui a été traduite automatiquement :.

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.arundo-donax.com/arundo-donax/&prev=search

 

Liens en annexes sur le comportement des ânes :

Autres réactions très surprenantes que peuvent avoir également les ânes, pour cela, regardez cette vidéo et les réactions d'un groupe d'ânes auprès de l'un deux qui est mort étendu sur le sol : vidéo.).

Un âne « débrouillard » : .

Les ânes peuvent être câlins : là.

Un âne jaloux qui n'aime pas partager ce qu'il pense être sa « nourriture » : .

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Pascal L 14 avril 12:21

    Cette plante est également utilisée pour les anches des instruments à vent (hautbois, clarinette...) et la Provence s’en est fait une spécialité. Lors du blocus continental provoqué par Bonaparte, les anglais se sont trouvés à cours d’anches et ont cherché sans succès à installer la plante en l’Angleterre. La Provence et la région d’Hyères en particulier restent le meilleur endroit pour la production de cette plante. Cela limite pour le moins son aspect envahissant.



    • foufouille foufouille 14 avril 14:00

      ( A noter que seul F. Fillon à dit que cela était tout simplement pas tenable )
      il est mal placé pour en parler vu sa dette envers la société et incapable de payer ses impôts sans crédit malgré ses revenus.

      le topinambour est aussi une bonne plante pour la bioénergie mais extrêmement envahissant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires