• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tunisie : Alliot-Marie à l’école de Georges Frêche « joue la victime (...)

Tunisie : Alliot-Marie à l’école de Georges Frêche « joue la victime » !

Autrefois, les paroles s’envolaient et seuls les écrits restaient, selon l’adage romain. Avec Internet, même les paroles enregistrées restent ! Dur, dur ! Il est toujours possible de les réentendre et donc de les vérifier. Madame Alliot-Marie, ministre des affaires étrangères en fait aujourd’hui cruellement l’expérience.

La proposition de coopération policière de la ministre
 
Sur France Inter, dans « le Journal de 13 heures », mardi 18 janvier, elle s’est indignée avec véhémence des interprétations erronées qui auraient été faites de ses propos tenus devant l’Assemblée nationale, mardi 11 janvier 2011, au sujet d’une proposition de coopération policière avec deux pays, la Tunisie et l’Algérie, qui connaissaient de violentes manifestations, soit trois jours avant la fuite du dictateur tunisien (1).
 
Or qu’avait-t-elle dit ? Chacun est à même de la réécouter sur Internet :« Nous proposons que le savoir-faire qui est reconnu dans le monde entier de nos forces de sécurité permette de régler des situations sécuritaires de ce type. C’est la raison pour laquelle nous proposons effectivement aux deux pays de permettre dans le cadre de nos coopérations d’agir en ce sens pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l’assurance de la sécurité »
 
Sans doute la correction de la langue française laisse-t-elle à désirer dans la bouche d’une ministre française des affaires étrangères : « pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l’assurance de la sécurité, » conclut-elle. Quel charabia ! Ni « le droit de manifester » ni « l’assurance de la sécurité  » ne « se font  » ! 
 
Ces incorrections, cependant, ne contrarient pas la compréhension des deux phrases en cause : 1- dans l’une, la ministre se prévaut de l’expertise de la police française en matière de maintien de l’ordre par temps de manifestations. 2- Et dans l’autre, elle en tire argument pour proposer les services de la France aux deux pays afin de garantir deux libertés publiques, le droit de manifestation et la sécurité.
 
Les leurres grossiers d’un tour de magie pour simples d’esprit
 
Mais comment faire oublier une si malencontreuse proposition d’aide au dictateur tunisien, qui devient encore plus insoutenable après sa fuite ? Les conseillers en « communication de la ministre » ont dû suer sang et eau pour « tenter de transformer l’eau en vain » et rédiger la déclaration faite sur France Inter. Les leurres dont elle est constituée, sont si grossiers qu’ils masquent moins l’indécence de la proposition de la ministre qu’ils ne la soulignent : ces experts en « éléments de langage » ont beau faire, le cadavre n’entre pas dans la boîte : il dépasse ! Dos au mur, la ministre a, en effet, choisi d’attaquer et d’imputer la faute qu’on lui reproche à ses auditeurs qu’elle partage en deux groupes, les simples d’esprit et les malveillants.
 
1- Euphémisme et compassion pour les simples d’esprit
 
Elle reconnaît aux uns leur bonne foi : ils sont victimes, les pauvres, d’une mauvaise interprétation. Elle se valorise en donnant d’elle-même l’image flatteuse d’une personne compréhensive et même sensible :
 
- pour ne pas heurter ces patients fragiles, elle use de l’euphémisme avec un adverbe d’incertitude et la simulation de l’hypothèse : « Mon propos a peut-être été mal interprété  » - «  si mes propos ont été mal compris  », concède-t-elle.
 
- Mieux, elle témoigne même de la compassion envers ses pauvres gens qui ont la comprenette un peu dure : « je ne peux que le regretter  », dit-elle benoîtement, en s’exonérant de toute faute personnelle qui incombe entièrement à ces imbéciles bouchés à l’émeri.
 
2- Hyperbole, mise hors-contexte, victimisation, dénigrement pour les malveillants
 
Toutes griffes dehors, en revanche, elle accuse les autres de mauvaise foi et de malveillance.
 
- Plus d’euphémisme cette fois, mais l’outrance de l’hyperbole  ! « certains (ont voulu) déformer mes propos  », tonne-t-elle.
 
- Pratiquant à leur égard ce que justement elle leur reproche sans preuve, elle les accuse de mise hors-contexte préméditée : « on (a ) sorti (mes propos) de leur contexte, accuse-t-elle, pour vouloir leur faire dire à des fins purement polémiques le contraire de ce que je voulais dire  ».
 
- Et inversant la distribution manichéenne des rôles, elle se présente à tous en victime innocente dans un leurre d’appel humanitaire pour stimuler de réflexe de compassion à son égard. Elle crie même très fort sa douleur pour être entendue : « Mais je suis, je le dis très clairement, scandalisée… »
 
On revoit Georges Frêche, dans le film d’Yves Jeuland, « Le Président  », interpeller rigolard son entourage avant une interview par Guillaume Durand dans son émission matinale sur Radio Classique  : « Alors qu’est-ce qu’on fait pour Guillaume Durand, demande-t-il. Je fais la victime ?  »
 
Or, dans quel contexte prétendument méconnu la proposition de coopération policière faite aux gouvernements concernés s’inscrivait-elle ? Ses contradicteurs n’ont fait que s’élever contre sa proposition de coopération policière aux gouvernements tunisien et algérien en pleine tourmente sociale : les sénateurs communistes y ont dénoncé « un nouveau type d'ingérence, l'ingérence sécuritaire » ; la Première Secrétaire du Parti Socialiste a parlé d’une « déclaration hallucinante  » ; le président du groupe PS à l’Assemblée l’a jugé « ignoble ». Proposer des policiers formateurs, n’était-ce pas voler au secours des dictatures en difficulté ?
 
3- Le leurre d’appel humanitaire
 
Pas du tout ! Selon la ministre, simples d’esprit et malveillants n’ont pas vu ou voulu voir que cette proposition de coopération policière était inspirée par un pur sentiment de compassion et une volonté d’assistance à peuple tunisien en danger. Par deux fois elle étale son grand cœur et sa douleur : « c’est ma sensibilité aux souffrances du peuple tunisien dans ses manifestations, gémit-elle, puisque j’avais vu comme vous ces images où il y avait des tirs qui ont entraîné des morts. » - « ma sensibilité aux souffrances du peuple tunisien », répète-t-elle, dès fois qu’on aurait pas compris une fois de plus. Dans la distribution manichéenne des rôles à nouveau inversée, voilà qu’elle se range aux côtés des victimes souffrantes, auprès de qui elle avait proposé d’accourir avec ses policiers, bottés, casqués et armés. Auprès de qui d'autre se ranger puisque le dictateur a pris la fuite ?
 
Seulement, dans sa déclaration à l’Assemblée, on cherche vainement toute référence humanitaire, à moins que la coopération policière intergouvernementale soit l’expression inédite d’une politique humanitaire. Le leurre est tout de même grossier. C’est qu’entre sa déclaration du 11 janvier et celle du 18, le dictateur Ben Ali s’est fait la malle. Il a donc fallu déguiser l’embarrassante proposition de coopération policière pour aider une dictature menacée en une généreuses proposition de coopération humanitaire au service du peuple tunisien souffrant ! Ou comment transformer un policier en infirmière ! La ministre et ses conseillers en « communication » croient faire des miracles. Mais à qui s’adressent-ils ? À des simples d’esprit ? Sans doute ! Quelle image, en revanche, une ministre donne-t-elle ainsi d’elle-même à ceux qui ne le sont pas ? Paul Villach 
 
 
(1) Extraits du « Journal de 13 heures » de France Inter
 
- La présentatrice .- (…) Michèle Alliot-Marie qui était auditionnée ce matin devant la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale est revenue sur sa fameuse proposition de coopération policière avec la Tunisie pour dire qu’on avait déformé ses propos.
 
Madame Alliot-Marie au micro de Bertrand Galichet  :
« Mon propos a peut-être été mal interprété et parfois déformé. Alors si mes propos ont été mal compris, je ne peux que le regretter car il visait à dire une chose : c’est ma sensibilité aux souffrances du peuple tunisien dans ses manifestations puisque j’avais vu comme vous ces images où il y avait des tirs qui ont entraîné des morts.
Mais je suis, je le dis très clairement, scandalisée par le fait que certains aient voulu déformer mes propos, qu’on les ait sortis de leur contexte pour vouloir leur faire dire à des fins purement polémiques le contraire de ce que je voulais dire et notamment le contraire de ma sensibilité aux souffrances du peuple tunisien. »

Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 19 janvier 2011 10:59

    Un énième découpage de poil hirsute en quatre avec son cortège de leurres et autres galipettes du langage de Monsieur Villach Maître Intériconicité Mondial .


    Si effectivement cette femme avait eu les moyens de faire  éviter  et plus si affinité une centaine de morts ils seraient en effet à l’ heure actuelle encore en vie .

    Qui vaut rien .
    Mais rien ne vaut la vie .

    • CAMBRONNE CAMBRONNE 19 janvier 2011 11:21

      Bonjour Paul

      Je ne veux pas polémiquer et il est bien possible que le message de MAM était mal venu et facilement détournable . c’est d’ailleurs ce qui a été fait avec la bonne foi que l’on reconnait aux socialistes dont Jean Marc Herraut est le grand maitre .

      Le fond du problème est qu’en France , soyons en fier, nous savons gérer des manifestations même violentes sans tirer dans le tas ce qui n’est pas à la portée de n’importe qui . Cela s’apprend , nous l’avons appris au cours de moult insurrections de tous ordres .
      En Mai 68 il y a eu un mort alors que le pouvoir était aux abois et que les manifs étaient assez musclées . Tout le monde reconnait que c’est prodigieux .

      Proposer notre « savoir faire » était peut être maladroit ce jour là mais nous pouvons rendre ce service à de nombreux pays qui nous regardent et croient encore en nous .

      Ce n’est pas pour renforcer la police d’une dictature mais bien pour permettre aux opposants de s’exprimer sans y laisser la peau .

      Dernier point, on est bien sévère avec monsieur ben Ali qui n’est pas ce que j’appelle un type bien mais quid de Bouteflicka qui jouit encore auprès de nos intellectuel de l’aura du FLN qu’ils ont soutenu il y a cinquante ans .

      Vive la république quand même .


      • ZEN ZEN 19 janvier 2011 11:51

        en France , soyons en fier, nous savons gérer des manifestations même violentes sans tirer dans le tas ce qui n’est pas à la portée de n’importe qui...

        Tout à fait !
        On a vu à Sétif, à Alger, à Charonne, etc...


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 19 janvier 2011 12:22

        Vous oubliez la bataille d’ Alésia , la guerre de cent ans et la révolte du Bounty .....


      • L'enfoiré L’enfoiré 19 janvier 2011 14:52

        Salut Cambronne,
         Absolument. On fait avec ce qu’on a dans son environnement le plus proche ou plus lointain car il y a des accords de partenariat en jeu.
         Supposons que la révolution du jasmin avait capoté. Si MAM n’avait pas fait dans la dentelle, qu’est-ce qui se serait passé.
         Prendre du recul devant les événements, c’est ça prendre la politique par le bon bout.

         « Et maintenant que vais-je faire » pourrait chanter les Tunisiens ?
         En fait, ils savent ce qu’ils ne veulent plus, mais ils ne savent toujours pas ce qu’ils veulent à leur tête.
         Là, se trouve le dilemme.
         Ce n’est pas l’homme qui fait l’histoire, mais l’histoire qui fait l’homme.
          smiley


      • Paul Villach Paul Villach 19 janvier 2011 11:34

        @ Bonjour Cambronne,

        Vous admettez que cette proposition de services, fût-elle de qualité, était intempestive.

        Croyez-vous que le souci de ces cliques qui mettent en coupe réglée leur pays se soucient de respecter en même temps la liberté de manifestation et la sécurité ?

        Croyez-vous que les tirs à balles réelles sont un choix émanant d’une police qui manque d’un savoir-faire que Mme Alliot-Marie propose de faire progresser ?

        Qu’on prenne sa déclaration par n’importe quel bout, c’est pitoyable comme vision politique ! Paul Villach


        • ZEN ZEN 19 janvier 2011 11:52

          Je suis scandalisé que MAM soit scandalisée...


          • Muriel74 Muriel74 19 janvier 2011 11:55

            Savoir faire ?! comme par exemple arroser une manifestation pacifique d’infirmiers(es) anesthésites de gazs lacrimogènes, ou taser, ou se déguiser en casseur c’est mieux que de tirer à balles réelles, c’est plus humain, plus sécuritaire en effet.
            Un gouvernement Persecuteur/Sauveur/Victime, triangle de la manipulation on dirait ?


            • CAMBRONNE CAMBRONNE 19 janvier 2011 11:56

              Re

              Malheureusement vous avez raison sur le fond et nous n’avons pas été brillant comme d’habitude .

              Pour revenir à la Tunisie J’ai bien connu la police de ce pays à l’époque de Bourguiba . parti unique : Neo destour .

              j’étais en Tunisie en 1984 et je peux affirmer que le bilan a été le même . Cette fois là l’Armée avait tiré sur des jeunes à la 12,7 . 

              Les chars étaient bien avenue Bourguiba embossés sur les mêmes pelouses . Seul le modêle est différent : M 60 américains au lieu de « cuirassier » franco autrichiens .

              Je me souviens d’une police qui foutait la trouille à tout le monde . Ceci comme dans tout pays arabe d’alors et d’aujourd’hui .

              Ce qui a changé ? Internet probablement , qui a fait caisse de résonance et une plus grande maturité du peuple tunisien . A confirmer quand même car contrairement aux optimistes je ne crois pas qu’il faille traiter par le mépris le danger islamiste .

              Bien à vous


              • Paul Villach Paul Villach 19 janvier 2011 12:35

                @ Cambronne

                « je ne crois pas qu’il faille traiter par le mépris le danger islamiste », écrivez-vous.

                Je partage votre point de vue. Mais « la maffia Ben Ali », selon le mot des diplomates américains révélé par Wikileaks, n’a-t-elle pas fait le lit de l’Islamisme ? Paul Villach


              • LE CHAT LE CHAT 19 janvier 2011 12:14

                bienvenue à MAM au club des victimes !

                Woerth frappe à la porte  !

                quelle indécence !

                 


                • Albar Albar 23 janvier 2011 20:32

                  Et si mam Alliot voulait faire plaisir à son parrain sioniste de président, grand ami devant Dieu du généralissime Ben ali !


                • Philou017 Philou017 19 janvier 2011 12:25

                  Aujourd’hui, les politiques ne font plus de politique, mais de la communication. Vu que les médias n’accordent plus de place au débat politique, par ailleurs garroté et étouffé par le politiquement correct, les politiques savent donc que leur popularité passe par une stratégie de communication travaillée surtout autour de formules et de slogans.

                  C’est là qu’on voit que :
                  - Quand un politique voit son projet ou son idée ne pas recueillir l’adhésion, c’est « qu’il s’est mal expliqué ».
                  - Quand ses arguments sont contestés, c’est « qu’on ne l’a pas compris »
                  - Quand il est sujet à de sévères critiques, « on a déformé ses propos »

                  C’est le niveau zéro de la politique-spectacle façon médias. C’est à dire que ces gens n’ont plus de projet ni de réflexion politique, juste des postures, une image à valoriser, des options plus ou moins définies qu’ils essaient de faire passer pour un programme par de la communication et du bagout.

                  Ainsi MaM pense qu’elle a fait une grossière erreur de communication. Le problème, c’est que c’est aussi une énorme faute politique, qui en dit beaucoup d’ailleurs sur la mentalité des gens.du gouvernement.

                  Mais si, MaM, on a parfaitement compris votre mépris de la démocratie et des peuples qui se battent pour l’obtenir. Rien n’a été déformé, à part le sens des valeurs chez l’oligarchie dirigeante.


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 19 janvier 2011 12:25

                    La vérité  c ’est qu’ en France on a de très nombreuses manifestations ces années passées ( sans remonter aux Vercingétorixes ) on a pas vu la police ouvrir le feu sur la foule .


                    à toutes choses égales par ailleurs .

                    • ZEN ZEN 19 janvier 2011 13:32

                      La police a tiré à balles réelles sur une manifestation de boulangers qui réclamaient la baguette à trois euros...
                      S...... de boulangers !


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 19 janvier 2011 13:40

                        les fantasmes de l’ extrême-gauche en phase terminale...... smiley


                        • dogon dogon 19 janvier 2011 14:48

                          C’est vrai que le savoir-faire de notre police est mondialement reconnu.
                          Tous les ans et ce, depuis quelques années déjà, nos spécialistes du maintien de l’ordre aident la police saoudienne lors du pélérinage de la Mecque.
                          Mais, c’est vrai, unpélérinage n’est pas une manifestation.

                           smiley


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 janvier 2011 16:36

                            Le savoir faire français n’est pas seulement reconnu dans le monde entier, il est même la cause des catastrophes sociales qui n’admettent pas facilement des solutions !

                            1945,1954,1945,1954,1945,1954,1945,1954............................... .........

                            Mohammed MADJOUR.


                            • marignan155 19 janvier 2011 16:42

                              Pour ceux qui voudraient consulter les paroles citées de MAM :

                              http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2010-2011/20110091.asp#P145_18310

                              La citation de l’auteur regroupe deux réponses, la transcription a corrigé la faute « font ».

                              Quant à notre savoir-faire, un de nos CRS en a fait une démonstration en Allemagne, lors des manifestations contre les transports « Castor » vers Gorleben

                              http://www.flickr.com/photos/boeseraltermannberlin/5166595576/in/set-72157625238589447/

                              la série complète de photos est ici ; une autres source photo et article


                              • Paul Villach Paul Villach 19 janvier 2011 17:32

                                @ marignan 155

                                On lit dans le verbatim de l’Assemblée une traduction du charabia de Mme Alliot-Marie tel que je l’ai moi-même transcrit à partir de la vidéo accessible sur Internet. La comparaison est amusante !

                                1- Le charabia de la ministre effectivement prononcé :
                                "C’est la raison pour laquelle nous proposons effectivement aux deux pays de permettre dans le cadre de nos coopérations d’agir en ce sens pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l’assurance de la sécurité« 

                                2- Ce que le verbatim de l’Assemblée présente soigneusement corrigé !

                                 »Mme Michèle Alliot-Marie, ministre d’État. C’est la raison pour laquelle nous proposons aux deux pays de permettre, dans le cadre de la coopération, d’agir dans ce sens, afin que le droit de manifester soit assuré de même que la sécurité. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP.)" Paul Villach


                              • docdory docdory 19 janvier 2011 18:03

                                Cher Paul Villach 

                                Incroyable !!! Ce corrigé du texte d’origine ressemble fâcheusement aux réécritures de l’histoire qu’était chargé de faire Winston Smith, dans le célèbre roman « 1984 » de Georges Orwell .
                                Winston Smith travaillait au Ministère de la Vérité, ou Miniver en novlangue. Son travail consistait à remanier les archives historiques afin de faire correspondre le passé à la version officielle du Parti. 
                                Il serait intéressant de savoir qui est chargé de réécrire les discours officiel de l’assemblée nationale, et qui lui donne ses ordres ... et depuis quand cette coutume de réécriture existe : les archives des débats l’Assemblée Nationale seraient-elles donc toutes des faux en écriture ??? On n’ose à peine croire à une pareille hypothèse, et pourtant !
                                Quant à la consternante Michèle Alliot Marie, elle les accumule ces jours-ci : entre l’énorme bourde qu’elle a commise dans son interview au « Figaro » et celle qu’elle vient de faire à l’assemblée, elle semble bien partie pour déconsidérer sa fonction encore plus que son navrant prédécesseur !
                                Le problème, c’est que , par la même occasion, elle déconsidère la République et le peuple français .
                                Avez vous également lu l’énorme bourde d’Alain Juppé sur cette question tunisienne, bourde qui a été analysée par Ariane Walter dans son article d’hier sur Agoravox ? C’est également du très lourd, et de nature à accabler le spécialiste de l’éducation nationale que vous êtes ...Il a commis un lapsus fort révélateur, en tous cas !
                                Ce gouvernement pédale décidément dans la choucroute ! Mais évidemment, quand la tête est défaillante, on ne peut guère s’attendre à une action cohérente des membres ...

                              • Paul Villach Paul Villach 19 janvier 2011 18:24

                                @ Cher Docdory

                                C’est intéressant de découvrir que l’Assemblée réécrit l’intervention incorrecte d’une ministre.

                                Ne faut-il pas voir dans le charabia de MAM la conséquence de la confusion qui devait être la sienne devant ce qui s’est produit en Tunisie ?

                                Je n’ai pas lu l’article dont vous me parlez. J’ y vais de ce pas. Juppé ne serait-il pas droit dans ses bottes ? Paul Villach


                              • marignan155 19 janvier 2011 18:35

                                à l’auteur

                                merci d’avoir développé ma remarque ; je constate que « effectivement » a disparu, et là ce n’est pas anodin à mon avis

                                laissons le dernier mot (comme dans le compte-rendu) à M. Jacques Desallangre. Quelle duplicité !

                                à docdory

                                fiche 77 de novembre 2009 


                              • Paul Villach Paul Villach 19 janvier 2011 19:11

                                @ Marignan155

                                Voici la règle des secrétaires de l’assemblée à laquelle vous avez renvoyé :

                                "La transposition en langage écrit de propos souvent improvisés doit respecter la pensée de l’orateur, mais nécessite une remise en forme pour éliminer les imprécisions et imperfections de l’expression orale. Pour la partie législative des débats, le compte rendu intégral doit aussi se conformer aux règles de la procédure."
                                Paul Villach


                              • L'enfoiré L’enfoiré 19 janvier 2011 19:20

                                Cher Doctory,

                                 "Incroyable !!! ... aux réécritures de l’histoire qu’était chargé de faire Winston Smith, dans le célèbre roman « 1984 » de Georges Orwell .

                                 S’il n’y avait que cela...
                                 Nous sommes en permanence confronté à des réécriture de l’histoire. Et, quand l’histoire n’existe pas, on la crée tout simplement.
                                 C’est un drame, je suis d’accord, que notre histoire se trouve ainsi plantée sur du sable, de l’illusion. Nous sommes ce que nous voulons ou pouvons être.
                                 Quand on est dans un parti, on est cloisonné avec les idées de ce parti.
                                 Pourquoi croyez-vous que mon « A propos » mentionne que je suis un « électron libre ».
                                 Je serais bien trop vite à l’étroit dans un parti. Peu importe lequel.

                                 "... qui est chargé de réécrire les discours officiel de l’assemblée nationale« 
                                C’est le rôle du conseiller et ensuite du porte-parole qui devra pousser les idées.
                                C’est un métier, celui du porte-parole. Rappelez-vous, j’en ai cherché un jour avec un peu d’humour.

                                 » les archives des débats l’Assemblée Nationale seraient-elles donc toutes des faux en écriture ??? « 

                                Faux ? Pas vraiment, cela un peu arrangés.

                                 »... entre l’énorme bourde qu’elle a commise dans son interview au Figaro .... Le problème, c’est que , par la même occasion, elle déconsidère la République et le peuple français ."

                                Probable. Mais le commun des mortels, pas vous, car vous suivez l’actualité. lui aura très vite oublié. C’est comme ça. On croit plus souvent au Père Noël, que vous ne le pensez peut-être.
                                Je vous parle de généralités, pas de choses trop spécifiques à la France, car là aussi, je pourrais me tromper. Je suis une partie de l’actu française, mais aussi beaucoup à faire de l’autre côté de la frontière et là aussi, il y a des bêtisiers..

                                 smiley


                              • lloreen 19 janvier 2011 16:53

                                Mais pourquoi donc vouloir encore et encore prêter le flanc, réagir, contre réagir, bref , faire le jeu de personnes (« gouvernements ») qui n’ont que faire de la masse que nous sommes ?
                                Personne donc ne veut-il une bonne fois pour toutes partir sur de nouvelles bases ?
                                Pourquoi chercher un homme, une femme « providentiels ».
                                Dites-moi donc en toute conscience s’il vous plaît.Est-ce donc un raisonnement sain que de vouloir une, dix ou cinquante personnes pour « représenter » des millions ?
                                Certes, depuis que je consulte Agoravox, j’ai lu de brillants articles, plaidoyers et des idées nouvelles.Ce qu’il faut c’est fédérer cela.


                                • Laury 19 janvier 2011 18:23

                                  Mais pourquoi s’en prendre a MAM alors que tout le monde sais qu’elle n’exprime que les désidératas
                                  de sont mentor de président et que s’est pour cette raison qu’elle est « encore » au gouvernement !!!!
                                  Donc s’est bien tout ce gouvernement et sont président qu’il faut dissoudre et le parti UMP avec


                                  • keiser keiser 19 janvier 2011 19:33

                                    Quelle erreur !...

                                    Mais qu’est ce qu’ils ont dans la tête ?
                                    Ces gens que l’on paye très cher , simplement pour penser .
                                    Il n’y a plus de mots pour définir ce gouvernement .

                                    Mais peut être ... est ce un effet inverse .
                                    Devant la peur d’une contagion révolutionnaire en France ....
                                    MAM aurait envoyé ses troupes à l’entrainement .

                                    C’est vrai que depuis Malik Oussekine , elles sont un peu frustrée .

                                    Salut Rocla et vive la mort !


                                    • kéké02360 19 janvier 2011 20:39

                                      vivement un sketch de Stéphane Guyon sur M.A.M et la Tunisie smiley


                                      • ddacoudre ddacoudre 19 janvier 2011 21:40

                                        bonjour paul

                                        avec cette situation ils sont pitoyables au gouvernement, au moins cette fronde tunisienne aura été un révélateur d’un gouvernement qui se flatte de maitriser par les forces de l’ordre toutes velléités qui seraient turbulente, manifester certes mais pas pour aboutir, par contre l’on peut faire la grève de présentation de billet de train cela est un acte héroïque qui restera dans l’histoire.
                                        cordialement.


                                        • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 19 janvier 2011 22:36

                                          Bonsoir Paul Villach,

                                          Non seulement Michèle Alliot-Marie joue la victime, mais elle refuse en plus de répondre aux questions qui fâchent ...

                                          Au journaliste de la TSR (Télévision Suisse Romande), Jean-Philippe Schaller qui tente de l’interviewer, elle oppose un « non-comment » ...

                                          Revoir ici l’extrait du journal de la TSR d’hier soir (18.1.2011).

                                          Vous y verrez aussi Bertrand Delanoë agacé par les questions qui lui sont posées, sans parler de Frédéric Mitterrand, lui aussi égratigné.

                                          Le système Ben Ali ne semblait pas gêner grand monde au sein de la classe politique française, tous partis confondus ...


                                          • Serpico Serpico 20 janvier 2011 00:05

                                            Je crois MAM quand elle jure qu’elle voulait dire le contraire de ce que nous avons osé comprendre.

                                            Et alors ? cela change quoi ?

                                            Le but était bien de ramener l’ordre, oui ou non ?

                                            Ramener l’ordre, c’est bien mettre fin aux manifestations, oui ou non ?

                                            Mettre fin aux manifestations, c’est bien renvoyer les manifestants chez eux ou au boulot, oui ou non ?

                                            Cela signifie TRES SIMPLEMENT ce que nous avons compris : l’objectif est le MÊME : aider le régime à la pacification.

                                            Il est vrai qu’en matière de pacification la France sait y faire depuis la guerre d’Algérie.


                                            • Serpico Serpico 20 janvier 2011 00:08

                                              Le plus ridicule est la prétention française à « souhaiter » ou à « exiger » que le processus démocratique se déroule « normalement ».

                                              Quand on a été complice du régime de Benali et qu’on a maintenu le silence radio pendant le soulèvement populaire, on devrait arrêter de la ramener à propos de « démocratie ».

                                              On aura tout vu et entendu de ce gouvernement d’incapables.


                                              • Abou Antoun Abou Antoun 20 janvier 2011 01:44

                                                Ah les réactions à chaud ...
                                                Je ne vais pas défendre MAM, c’est vrai qu’elle fait (mal) son boulot. Elle va réciter (à moitié de travers) le truc qu’on lui a suggéré de dire.
                                                C’était mieux du temps des socialistes. Tonton ne faisait faire le boulot à personne, il s’y collait lui-même, et voilà ce que ça donne pour le ’Putsch de Moscou’ :
                                                citation wikipédia
                                                Le reste de l’Europe reste inaudible ou embarrassé à l’image de la France où le président François Mitterrand déclare dans un premier temps vouloir attendre les intentions des « nouveaux dirigeants » soviétiques reconnaissant de facto le gouvernement issu du putsch. Il n’hésite pas alors à lire en direct à la télévision une lettre envoyée à son intention par Ianaïev
                                                Bref, en politique faut savoir l’ouvrir, faut savoir la fermer, le problème c’est quand ...
                                                Et quand il faut l’ouvrir qu’est-ce qu’il faut dire ?
                                                Comme c’est compliqué de commenter les évènements à chaud, l’histoire en train de se faire.
                                                Habituellement nozélites pondent des discours sur rien et qui ne disent rien, c’est leur fond de commerce. Alors quand il faut dire quelque chose c’est forcément casse-gueule.


                                                • ali8 20 janvier 2011 12:20

                                                  çà me fait mal de « plusser » Villach et Doctory, mais ce jour, j’y consent de tout mon coeur !! smiley


                                                  • A. Spohr A. Spohr 20 janvier 2011 16:17

                                                    Décidément M.Villach me plaît : il met en évidence que seuls des sites comme AGORAVOX peuvent développer des sujets ce que ne permet pas le survol trop rapide auquel la presse écrite est de plus en plus condamnée.

                                                    D’abord il fonde toute sa réflexion sur les propos qui ont été tenus et il nous les livre in extenso. Pas de doute possible MAM a été stupide mais elle a la protection de Sarkozy qu’ en échange elle n’accable pas dans d’autres affaires comme Clairstream. Comme lui, elle a le verbe vaniteux et incorrect.
                                                    Mais c’est surtout Fillon qui me déçoit : on le croyait plus fiable et plus habile. En accusant Jospin d’avoir reçu comme il se doit, le chef d’Etat Ben Ali en visite officielle, dans une période sans heurts en Tunisie et lui en faire grief pour excuser sa ministre, non seulement , ce faisant, il excuse MAM pour un faute ainsi reconnue mais il utilise une comparaison fleurant une mauvaise foi évidente et stupide. 19/20 professeur Villach. ( Professeur Spohr)

                                                    • Paul Villach Paul Villach 20 janvier 2011 16:51

                                                      @ A Spohr

                                                      Merci, professeur Spohr ! Paul Villach


                                                    • Taverne Taverne 23 janvier 2011 10:31
                                                      Alliot-Marie, si tu savais

                                                      Chanson (parodie de notre grand Johnny)

                                                      Alliot-Marie, si tu savais
                                                      Tout le mal que tu nous fais
                                                      Alliot-Marie, si tu pouvais
                                                      Dans ta connerie
                                                      Te reposer

                                                      La Tunisie n’est pas la France.
                                                      Tu n’as aucun droit d’ingérence
                                                      Pourtant au tyran tu offrais
                                                      Ton aide infâme et insensée.

                                                      Et rien ne sera jamais plus pareil
                                                      Tu dis plus d’horreurs que de merveilles
                                                      Tu es devenue folle à lier
                                                      Je donnerais tout pour t’oublier

                                                      Alliot-Marie, si tu savais
                                                      Tout le mal que tu nous fais
                                                      Alliot-Marie, si tu pouvais
                                                      Dans ta connerie
                                                      Te reposer

                                                      Elle court toute la journée
                                                      Ta bêtise et c’est mauvais
                                                      Dans le bruit dans la fumée
                                                      Je vois des ombres s’entretuer

                                                      Demain ce sera le grand jour
                                                      Il faudra faire preuve de bravoure
                                                      Pour monter au front en première ligne
                                                      Alliot-Marie, je t’en prie, fais-moi un signe

                                                      Tu nous a donné la gerbe, je m’éveille
                                                      J’ai vu la mort dans son plus simple appareil
                                                      Elle m’a promis des vacances
                                                      Oui la mort m’a promis sa dernière danse

                                                      Alliot-Marie, si tu savais
                                                      Tout le mal que tu nous fais
                                                      Alliot-Marie, j’attendrai
                                                      Que l’Enfer vienne
                                                      Pour te trouver

                                                      Ce texte est dédié à Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur jusqu’en Tunisie et étrangère aux affaires étrangères et qui voulait combattre la chienlit par la bénalie…Jean (Alliot)-Marie Le Pen voulait sans doute enseigner la gégènothérapie aux milices de Ben Ali pour mater les « terroristes » tunisiens…On me dira “point Godwin”. Je répondrai “Point du tout : apprenez à reconnaître les méthodes fascistes quand elles sont sous votre nez !”


                                                      • lebreton 23 janvier 2011 22:26

                                                        Georges était un homme trés cultivé ,tres intelligent ,on ne peu pas dire que soit le cas de la vielle mam  !!!! la patronne de bordel ump  !!!!!!!!!!!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès