• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ukraine : nouvelle agression impérialio-messianique au coeur de (...)

Ukraine : nouvelle agression impérialio-messianique au coeur de l’Europe

I-L'administration étasunienne et les ONG non-gouvernementales manipulent les "Euro-maïdan"

JPEGLes barbares de Washington-Bruxelles(-Berlin) sont une nouvelle fois complices, sinon les fomenteurs, d'une guerre civile, cette fois en Ukraine. Ils propagent encore le choléra "orange-brun", nouvelle tentative, cette fois-ci plus musclée de faire tomber, un régime dorénavant favorable à la Russie. 

Qu'ont à voir les Etasuniens dans cette histoire ? C'est simple. Ils ont "partout". Relisons d'abord ce qu'écrivait Zbigniew Brzezinski dans son ouvrage "Le Grand Echiquier" (1997) : " Sans l’Ukraine, la Russie cesse d’être un empire, mais elle le devient automatiquement avec une Ukraine subornée, puis subordonnée ". Mais aussi "l'Eurasie reste l'échiquier sur lequel se déroule la lutte pour la primauté mondiale (...) quiconque contrôle ce continent contrôle la planète". L'objectif des Etasuniens est avoué et parfaitement clair. Encercler la Russie, contrôler le Rimland. Tels sont les buts de la puissance thalassocratique étatsunienne. Un "bloc eurasiatique" uni porterait un coup d'arrêt à la politique impérialiste etasunoccidentale. En décembre, le sénateur républicain et ancien candidat à la présidentielle américaine John McCain était en Kiev et a déclaré aux insurgés pro-euro-atlantistes (1) qu'ils avaient "le soutien des Etats-Unis"C'est ce même cow-boy qui, en Lybie en 2011, avait appelé les Russes "à s’armer et à tuer Poutine comme l’avait été Kadhafi"...Cela ne fait que confirmer les buts de dominations avoués par Brzezinski.

L'Association Project on Transitional Democraties qui a financé toutes les "révolutions colorées'" (Ukraine, Georgie, Kirghizstan) s'appuie sur l'USAID ( Agence des Etats-Unis pour le développement international), et des ONG non gouvernementales (Fondation Soros, Freedom House) pour "arroser" de millions de dollars les activites anti-russes favorables aux intérêts atlantistes, mais aussi la "presse d'opposition indépendante" (sic), et les instituts de sondages lors des échéances électorales...Ces organisations sont évidemment toujours actives en Ukraine. 

 

Document 1 : John Mac Cain et ses copains nazis

 

II-Une Ukraine indispensable à la Russie et aux Etats-Unis...

Sans l'Ukraine (pour les Russes le peuple ukrainien est un peuple frère), la Russie perd un accès à la Mer Mediterranée et aux "mers du sud" via la Mer Noire (importance de la Crimée). Plus de 60% des échanges commerciaux ukrainiens se font avec la Russie. La question énergétique est aussi centrale dans la relation entre les deux Etats. Si on change d'échelle, on sait que la Russie essaie de créer une entente, en partie réalisée, avec d'anciennes républiques socialistes soviétiques : l'Ukraine, la Biélorussie et le Kazakhstan. En somme, les enjeux géopolitiques ou géostratégiques sont énormes pour la Russie et l'Ukraine orthodoxe russophone. 

L'Ukraine est donc bien au cœur de ce "nouvel" affrontement Est-Ouest (avait-il seulement cessé depuis 1991 ?). Les élections de 2010 ayant été un échec pour les nervis "orange-brun" suppôts de l'union euro-atlantiste, ces guerriers impérialistes appellent désormais à l'insurrection en Ukraine. Les EUA et l'Union européenne ont, en effet, perdu leur agent en 2010 : le président atlanto-européiste Viktor Iouchtchenko qui, au passage, a réhabilité durant son mandat la figure du nazi ukrainien Bandera (2). Les oligarques qui ont soutenu le président Ianukovitch tant qu'il allait dans le sens de leurs intérêts (tournés vers l'Euroccident) l'ont désormais lâché face à la volonté du chef d'Etat de défier Bruxelles et se tourner vers Moscou. Cette clique oligarchique soutient désormais les opposants au régime en place, et Vitali Klitchko est le nouveau poulain des barbares euro-mondialistes. 

 

III-Une géographie électorale reflet des clivages ethnico-religieux ukrainiens sur lesquels s'appuient les forces atlantistes

La géographie électorale de l'Ukraine atteste d'une division du pays.... sur laquelle les fauteurs de guerre habituels vont s'appuyer et... manipuler. Cette géographie électorale reflète assez bien les clivages socio-ethnico-religieux du pays. Les opposants à Ianukovicth résident majoritairement dans la partie ouest de l'Ukraine nationaliste, catholique qui est la plus occidentalophile. Dans la partie orientale chrétienne orthodoxe, la plus russophone et russophile, on trouve les meilleurs soutiens au chef d'Etat actuellement en place. Une zone orientale à la culture ouvrière fortement enracinée et plutôt nostalgique de l'Union soviétique. Le centre de l'Ukraine est quant à lui peuplé de populations de religion grecque-catholique ou uniate. 

 

Document 2 :Ukraine 2010- cartographie votes pour Yanukovich

 

PNG - 73.6 ko
Document 3 : carte ethnolinguistique de l’Ukraine

 La stratégie du nation building pourrait fonctionner encore une fois dans ce contexte ukrainien.

Et, même si Poutine semble mépriser le président actuel le trouvant bien trop affairiste et manipulateur à son goût, la Russie a bien compris le danger de laisser-faire ces factions séditieuses téléguidées par Washington et leurs sous fifres d'Europe occidentale. 


IV-Le monde chrétien orthodoxe est une des cibles privilégiées du bloc euro-germano-étasunien

Des contre-révolutions de la fin des années 80 dans les démocraties populaires et URSS à la crise ukrainienne actuelle en passant par l'agression militaire contre la Serbie ("une agression du plus pur style hitlérien selon Zinoviev) par le bloc euro-germano-étasunien, les mêmes acteurs sont à la manoeuvre.

Alors pourquoi cet acharnement de la part des barbares anglo-saxons, germains et de leurs sous-fifres ?

Parce que les valeurs de l’orthodoxie chrétienne sont incompatibles avec le projet messianique de "nouvel ordre mondial". Zbigniew Brezinski, élément majeur de l’Etat profond étasunien affirmait, par exemple, en 2007 que : "Le principal ennemi de l’Amérique est désormais l’Eglise orthodoxe russe".

N'en déplaise aux matérialistes (marxistes ou bourgeois) purs et durs, l'orthodoxie chrétienne est le ciment de nombreuses nations est-européennes. C'est bien l'appartenance religieuse et donc ce vieux fond pagano-chrétien orthodoxe propre aux civilisations rurales d'Europe centrale et orientale qui prime sur la conscience de classe, malgré l'arrogance des nouvelles aristocraties d'argent qui ont émergé dans ces pays dans les années 1990 et malgré toutes les humiliations subies par ces populations du fait de l'avènement du capitalisme sauvage. Ce sont peut-être les valeurs de l'orthodoxie chrétienne qui seront le fer de lance des révolutions anti-capitalistes futures dans ces ex-démocraties populaires et en Russie...et qui gênent, de fait, les matérialistes bourgeois euroccidentaux.

Ici, l'analyse marxiste montre donc toutes ses limites. Les attaques de natures diverses (par la guerre civile larvée ou la séduction/protection de l'OTAN-UE) à l'encontre d'Etats de culture chrétienne orthodoxe sont une constante. Que nous le souhaitions ou non, nous sommes face à un conflit civilisationnel et nos médias et politiciens euro-étasuniens veulent d'ailleurs absolument nous convaincre de sa réalité. Certains en ont décidé ainsi. Lire la situation actuelle en Ukraine à la lumière de cette grille de lecture ne signifie pas souhaiter ou adhérer à ce "choc". Force est d'admettre, pourtant, que c'est bien cette vision géopolitique qui guide la politique étrangère étasunienne aujourd'hui (3). Plus que des sytèmes économiques ou des "modes de production" antagonistes qui s'affronteraient, c'est bien un impérialisme matérialiste euroccidental (on incluera les Etats matérialistes arabo-wahabites) qui a pour projet de détruire un monde spiritualiste (malgré l'imprégnation de l'occidentisme capitalo-communiste dans l'aire civilisationnelle est-orthodoxe) de type chrétien orthodoxe (et en partie mulsulman).

 

En conclusion : des questions.

 Jusqu'où iront ces agents subversifs américains, leurs amis nazis manipulant bon nombre de ces manifestants pro-UE ? Comment réagira la Russie si le président actuel est destitué au profit de Klichtko ou tout autre nervi euro-atlantiste ? Se dirige-t-on vers un scénario à la Yougloslave ? Plus encore. Les Etats-Unis ruinés, au bord de l'implosion et du chaos social veulent-ils porter -avec la complicité des l"Europe communautaire- la "guerre civile" en Europe qui leur permettrait de sauver leur système militaro-totalitaire et le culte du veau d'or ?

 

(1) Qui se pose la question de savoir pourquoi des Ukrainiens auraient massivement le désir de rejoindre une Europe communautaire à l'agonie ?

(2) Bandera est la figure tutélaire du parti Svoboda, parti national-socialiste qui fait partie de la coalition hétéroclite hostile au pouvoir actuel.

(3) Précison, toutefois, qu'Huntington ne mentionne pas originellement la "civilisation orthodoxe" et qu'il souhaitait une politique étrangère US pro-russe au début des années 90. En outre, la Grèce incluse dans le monde euro-étasunien selon ce même géopolitologue est fortement liée au monde chrétien héritier de Byzance. Ajoutons qu'Huntington réduit le "monde musulman" à un bloc uni, ce qui ne correspond pas à la réalité objective. En somme, on ne peut pas dire que les administrations américaines (et l'Etat profond) aient suivi à la lettre ce que le politologue préconisait.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 1er février 2014 11:47

    « pour les Russes le peuple ukrainien est un peuple frère »

    Un Russe et un Ukrainien trouvent un billet de banque par terre dans la rue. « On va le partager fraternellement », dit le Russe. « Ah non, moitié-moitié ! », clame l’Ukrainien.

    Peuple frère, peut-être. On choisit ses amis, mais pas sa famille ..
    Il faut dire que les opposants ukrainiens sont un peu masos. Il y en a un, qui vient de se crucifier, tout seul, d’après Ianoukovich. Sans doute pour échapper à la prison où il devait aller pour avoir appelé ses concitoyens à manifester contre la corruption.
    De plus, les opposants ukrainiens n’ont pas vraiment le sens d’obsérvation. On note une facheuse tendance à ne pas voir les camions sur les routes en conduisant.

    En tout cas, c’est des ingrats. Le grand frère Russe a si efficacement combattu la surpopulation, avec l’holodomor. Même pas merci...


    • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 1er février 2014 13:25

      Kiev berceau de la « première Russie », le premier Etat des Slaves de l’Est ? « Kiev » génitrice de la Russie, de la Biélorussie et de l’Ukraine...ça vous dit quelque chose
      Le temps long de l’histoire ?...

      d’où l’expression « peuples frères » dans le texte...

      Quant à Holodomor : http://blogs.mediapart.fr/blog/jcg/211110/holodomor-une-campagne-anti-sovietique

      Et, vous ne dites rien sur la collusion nazis-étasuniens...

      Commentateur à courte vue...


    • Deneb Deneb 1er février 2014 14:15

      Pour la collusion nazie, je vois surtout le pacte Ribentropp-Molotov.


    • Buddha Marcel. 1er février 2014 11:58

      Merci de parler de cette nieme intervention usion et amis achetés avec des faux billets sur cette planète...

      pour compléter un assez long article sur mondialisation ca

      pour mémoire aussi ceci : intervention militaires comparatives

      salutations

      Alea jacta est ...


      • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 1er février 2014 13:30

        Buddha,
        Merci pour le lien (très bonne synthèse d’A. Latsa) et pour ce rappel.
        Salutations.


      • Buddha Marcel. 1er février 2014 13:42

        Moi de même, bon travail..


      • leypanou 1er février 2014 14:42

        Excellent article que l’on ne peut que plussoyer.

        Vous posez la question : jusqu’où iront ces agents subversifs américains ? Jusqu’à ce qu’ils soient écrasés car l’empire n’abandonne jamais sauf avec une défaite insurmontable (exemple Vietnam). C’est entre autre pour cela que M Kaddhafi a eu tort d’avoir abandonné son arsenal : l’empire ne connaît que le langage du rapport de force et peut très bien sortir par la porte et essayer de revenir par une fenêtre. Et dans le cas de l’Ukraine, le contexte est idéal, et bien expliqué avec la carte ethnolinguistique.

        Il n’y a aussi qu’à se rendre compte du Poutine et/ou Russia bashing permanent sur les médias mainstream en France pour réaliser que la guerre froide n’est pas terminée et que le processus d’encerclement de la Russie suit son chemin avec la déstabilisation de l’Ukraine.

        Pour ceux qui sont intéressés, ce livre donne une idée générale de la politique de l’empire (une version française existe).


        • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 1er février 2014 15:05

          Merci pour ce commentaire constructif et le conseil de lecture.

          _______________________________________________
          ERR. : Il faut lire ONG ou Organisations Non Gouvernementales et non pas ONG non gouvernementales évidemment.
          Désolé pour cette étourderie.

        • Jonas 1er février 2014 16:51

          @Poutine icone des extrémistes de droite et de tous les populistes ignorants la réalité de la Russie. 

           Il suffit de relire le vibrant hommage rendu par Marine Le Pen à Poutine et de certains de la même mouvance avec leurs éloges au même Poutine. 

          Ce qu’ils leur plaît chez Poutine ce sont deux choses, la première c’est le fait que Poutine rompt avec le consensus international, comme par exemple en Syrie et l’autre raison , Poutine par son attitude provocante donne le sentiment que l’on peut se passer de la démocratie comme le Turc islamiste Erdogan. 

          Je rappelle que l’Ukraine n’a jamais demandé à faire partie de l’Union, et cette dernière n’a pas les moyens pécuniaires de sauver l’Ukraine de la quasi faillite où elle est tombée ni militairement. C’est normal que puisque l’Ukraine dans sa majorité veut avec des bons rapports avec l’Union que celle-ci s’en inquiète et cherche à éviter un bain de sang. Poutine est conscient de cela. Je pense , qu’il ne se passera rien avant la fin des jeux de Sotchi auxquels il tient beaucoup. Donc un mois pour trouver un règlement à l’amiable. 

          Les adeptes des complots et de la main des occidentaux et des Etats-Unis peuvent me dire que si demain , Chypre, la Grèce ou Malte demandaient des conseils à Poutine est-ce que celui-ci refuserai ? La Syrie et l’Iran sont là pour démontrer le contraire.

          Poutine en tant qu’ancien officier du KGB en Allemagne a vu de ses yeux l’effondrement du système communiste, il sait que ces régimes ne peuvent se maintenir que par la force , Iran-Syrie-Egypte-Bielorussie, Corée du nord etc. 

           Les Etats-Unis vont faire beaucoup d’orphelins chez les complotistes et autres balivernes. Ils s’éloigneront du Proche et Moyen-Orient avec leurs réconciliations avec l’Iran chiite , qui deviendra une des puissance de la région et l’effondrement des pays Arabes avec leur pétrole. 10 ou 15 % du prix du pétrole en moins et beaucoup de ces économies mordront la poussière avec les conséquences sur leur population qu’ils tenaient grâce à la distribution sélective de la manne pétrolière.

          • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 1er février 2014 19:04

            « Complotisme, Le Pen, Poutine » dans la même phrase quasiment... il fallait s’y attendre dès qu’on aborde la question de l’impérialisme US et de la Russie...


            Voyez plutôt donc quels sont les fondements idéologiques/philosophiques de la nation américaine-> « destinée manfeste », mission divine civilisatrice née du puritanisme des WASP et la conviction de leur supériorité morale.

            Savoir aussi que Bush est parti en guerre contre l’Irak, avec l’ancien testament sous le bras-> prophéties d’Ezéchiel.
            Et comment croire qu’Obama l’idole boboïde avec son slogan pour « simplets » Yes we can (c’est du niveau « travailler + pour gagner + », ou « le changement c’est maintenant ») a changé quelque chose à cette donne...et que de fait « l’Etat profond » US aurait changé...

            ->Voir le remodelage en cours du « Grand Moyen Orient », les intrigues caucasiennes, ukrainiennes, etc.

          • Jonas 2 février 2014 11:30
             A l’auteur , vous avez besoin de cours du soir .

            Si vous voulez faire de la géopolitique., il faut sortir un peu de votre tanière et lire un peu la presse arabe du Moyen-Orient et écouter les discours des hommes aux pouvoir dans ces pays . Mis a part le dictateur syrien qui détruit son pays méthodiquement avec 136 000 morts et 500 000 blessés, 7 à 8 millions de déplacés internes et externes. Les autres pays reprochent justement aux Etats-Unis de vouloir les abandonner pour aller vers le pacifique. 

            Le gaz de schiste a changé la donne. Quel que soit l’Etat, c’est un monstre froid qui ne cherche que son intérêt. 

            les Etats-Unis s’éloignent de la région écrit Abdelrahim Racheed dans Al-Hayat « Obama se dérobe pour laisser a son successeur les dossiers qu’il est incapable de régler ».

             Lire le journal gouvernemental égyptien Al-Ahram qui insulte presque Obama, mettant son indécision et son soutien aux « Frères musulmans » à la couleur de sa peau. 
            Lire le journal Sharq Al-Awsat ( basé à Londres) et l’article de Tarek Alhmayed, reprochant au Président Obama d’abandonner ses vieux amis pour s’allier avec l’Iran afin que ce pays devienne la puissance de la région. Comment peut-on faire confiance à l’Amérique ,qui a abandonné le Shah d’Iran, et Moubarak ? écrit-il.

            Vous devez sortir de votre tanière et regarder la réalité en face et laisser tomber les clichés du passé , les meilleurs amis des Etats-Unis aujourd’hui sont le Vietnam, Cambodge, Birmanie etc. Pour les Etats-Unis l’Europe et le Proche et Moyen-Orient n’ont plus aucune importance. 

            Une phrase d’Obama aux européens doit faire réfléchir «  Vous européens, vous êtes la première puissance commerciale au monde, vous devriez pouvoir consacrer des sommes à votre sécurité. ». En gros j’ai donné , je ne veux plus donner , j’ai d’autres priorités. 

             La Russie n’a plus la puissance de l’URSS. Il suffit de regarder comment elle se comporte aujourd’hui avec l’UKRAINE , ce n’est plus l’URSS de l’intervention en Hongrie- Tchécoslovaquie en 1968 ni celle de l’ Afghanistan. 

            Moi qui suis pour un rapprochement pacifique de l’Ukraine et de la Russie , je sais que la Russie a une immense aspiration à la modernité et à l’Europe ni + ni - que l’Ukraine. 

            Je suis sûr qu’un jour la Russie fera partie de l’Union , car cet immense pays nous a nourri de ces grands écrivains , musiciens, chercheurs , danseurs etc. Tous les vrais européens connaissent Dostoïevski-Tchekov- Tolstoï- Tourgueniev- et le grand Tchaïkovski etc. 

            Réveillez-vous , il y a bien longtemps qu’il fait jour.

          • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 2 février 2014 14:01

            Jonas,
            Vous écrivez :« écouter les discours des hommes aux pouvoir dans ces pays . », « Lire le journal gouvernemental égyptien », « Les autres pays reprochent justement aux Etats-Unis de vouloir les abandonner pour aller vers le pacifique ». etc.

            Êtes-vous sûr que ce discours soit le même dès qu’on demande aux peuples de s’exprimer  ?
            Pour qui et pour quels intérêts parlent ces personnes ?
            Et au sein d’une nation on doit aussi trouver de multiples discours irréconciliables...Ce sont ces discours qu’on ne trouvera pas dans le journaux que vous citez.

            Vous écrivez : "reprochant au Président Obama d’abandonner ses vieux amis pour s’allier avec l’Iran afin que ce pays devienne la puissance de la région.« 

             »Mauvais argument« pour défendre votre thèse...Et puis êtes-vous certain qu’Obama soit la personne qui dirige réellement le pays ?...
            Vous allez donc dans mon sens...
            Voir le projet de partition de l’Irak. Irak sunnite, Irak chiite se rapprochant (sinon fusionnant) avec l’Iran. L’ »Empire chiite du pétrole« est un projet étasunien !
            Je vous renvoie au remodelage du »grand Moyen-Orient« .

            Vous écrivez :
             »Pour les Etats-Unis l’Europe et le Proche et Moyen-Orient n’ont plus aucune importance.« 

            Amusant. Alors que viennent faire les Mac Cain et Kerry en Ukraine ??? Quid de la présence US en Bosnie et au Kosovo ?
            Voir aussi le traité transatlantique. Création d’un vaste bloc euro-amérique.
             »Plus de 50% des revenus des compagnies US dérivent du marché européen. L’Europe reste le partenaire le plus important du monde américain des affaires« 

            A l’appui :

            D. Rockeffeler : »Certains croient même que nous faisons partie d’une cabale secrète contre les grands intérêts des EUA (...) Ils vont jusqu’à prétendre que nous conspirons avec d’autres capitalistes dans le monde pour construire une structure éco. et politique mondiale plus intégrée (...) Si c’est ce dont on m’accuse, j’en suis fier et je plaide coupable« 

             »les EUA ne peuvent échapper à leurs responsabilités mondiales. le monde d’aujourd’hui réclame une direction des affaires mondiales et notre pays doit répondre à cette demande. Au XXIe s., il ne peut y avoir de place pour les isolasionnistes ; nous devons tous êtres des internationalistes« .

            ->

            officialisation du mondialisme.
            Il faut remonter au début du XXe s. pour trouver les racines de ce projet unificateur par le marché et de la nécessité de la destruction des nations souveraines.

            Bref, vous défendez le discours de la fin de l’histoire du point de vue des défenseurs du capitalisme total mondialisé, celui des »nouveaux barbares« .
            Et contre ça, je préfère encore ma »tannière« et je veux bien même installer une porte blindée à l’entrée...

            Ensuite, Poutine, ce n’est pas une fin en soi. Il est sûr qu’il ne prône pas la »révolution socialiste« . Mais depuis la fin de l’URSS c’est ce qui est arrivé de mieux au pays.
            Et puis un bloc continental avec la Russie, d’accord avec vous, si... les Etats européens retrouvent leur souveraineté complète d’abord. L’avenir est vers une coopération avec »l’Est" c’est à peu près sûr et sûrement pas vers plus de soumission à un Empire US déclinant... en faillite...

            Mais bon tout ça c’est de la paranoïa, du complotisme, hein ?


          • Grandloup74 1er février 2014 17:54

             Marine Le Pen rend aussi de vibrants hommages à la France...
             La France serait elle une icône de la droite pour autant ? Vous confondez hommages et complicité.
             La Russie est bien plus respectueuse de la souveraineté des pays que l’UE/ USA !
             Les USA ne comprennent que la force, et à force de provoquer la Russie, ils cherchent une guerre qui sera nuisible à la planète entière. Mais si pouvait au moins leur fermer leur grande gu... ! Ce pays vitrifié, la paix reviendrait sur la planète, mais y aura t il encore des hommes pour le voir ?



              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 février 2014 09:05

                Merci à l’auteur,

                En complément : « Comment la CIA prépare les révolutions colorées »

                « Les armées secrètes de l’ OTAN - Réseaux Stay Behind - Gladio et terrorisme en Europe de l’ Ouest » Livre de Danièle Ganser : extrait

                « Une gigantesque opération Gladio B en Asie Centrale »


                • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 2 février 2014 11:53

                  Merci pour ces apports.
                   
                  Cela confirme la stratégie tentaculaire US et l’existence d’une infernale machine capitaliste militaro-totalitaire. 
                  Néo-fascistes, islamistes, « dissidents » divers et variés sont (volontairement ou pas) au service des bourgeoisies capitalistes.

                  Et « la Bête » a un fort pouvoir de séduction et de...décérébration : du plan Marshall à l’hédonisme de masse...« On » sera toujours mieux sous sa protection...


                • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 2 février 2014 13:20

                  et le discours anti-fasciste, la propagande autour de la menace d’un Djihad planétaire sont produits par ces mêmes milieux. C’est là que ça se complique et tout cela témoigne de la grande perversité du « système »...
                  Un jeu dialectique...


                • christophe nicolas christophe nicolas 2 février 2014 15:34

                  Le monde est en lutte entre :

                  - Le culte de l’argent au comportement gentil par devant et à l’esprit faux au service d’une oligarchie de l’argent. Plutôt matérialiste ou orgueilleux

                  - Le monde à la forme intentionnelle de bonté et à l’esprit de vérité au service de la justice. Plutôt croyant.

                  Les preuves 


                  • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 2 février 2014 19:55

                    Pourquoi pas en effet -> Partie IV de cet article.

                    De toute façon, il faut peut-être savoir s’éloigner des analyses matérialistes comme grille de lecture unique (crise de surproduction ou sous-consommation par exemple) expliquant les causes des crises puis guerres et prendre en compte la parfaite « irrationalité » ( ce n’est pas un jugement de valeur) de l’être humain, au lieu de rire des différents mysticismes et autres considérations eschatologiques. En ignorant ces derniers éléments « on » leur rend d’ailleurs un énorme service, « on » les favorise et les renforce sans doute...


                  • ykpaiha ykpaiha 2 février 2014 23:59

                    Dans un un monde Otanasié, sans famille, sans patrie, sans ame, sans travail, ni orgueil, sans autre croyance que le pouvoir de l’argent, on ne peut qu’etre heureux de voir quelques uns se lever et dire :

                    « C’a suffit !!! » « Stop ».

                    Putin est de ceux la et c’est tant mieux.
                    Tant mieux aussi que chez nous la propagande ignoble, qui semble etre le breuvage de quelques pauvre idiots ignares, fasse réflechir de qui nous sommes, et surtout nous rendre compte de ce nous sommes devenus.

                    Comme disaient les anciens ce pas parcequ’on a été élevé dans une porcherie que l’on doit sentir le cochon, mais je me rend compte que certains, ici, aiment le gout et l’odeur de la merde.

                    Qu’ils y restent


                    • art.35 19 avril 2014 13:05

                      god bless USA
                      Ainsi donc les fondements des démocraties européenne et de leur civilisation serait catholique ...
                      Et pourquoi pas grec et polythéistes ? ou greco romaine ? Par ce que Charlemagne a bâtis un nouvel empire apres s’etre fait baptisé ?

                      Les américains attaquerait de facon récurrente les églises orthodoxe et leur civilisation ??
                      Depuis le siecle dernier et jusqu’à des temps tres proches encore il me semble que ce sont les communistes et les socialistes que les USA attaque de facon non pas récurrente mais systématique . Avec le nazisme ou Al-Qaïda le XX siecle est un génocide continue mené par les bourgeois Occidentaux anglo saxon (de toutes confessions confondus) contre leur opposant POLITIQUE . (dois je faire toute la liste ? Viet nam, Indonésie, Malaisie, Cuba, vénézeula, Argentine , chilli , Corée du nord, indochine .... ca peut etre tres long ) 
                       Les régimes arabes ne sont pas en reste et me semble t il pas des chretiens pour leur majorité et pourtant il sont continuellement en proies avec les USA . Ils sont par contre Baath , donc socialiste arabe prônant la Laïcité de l etat et pas l orthodoxie catholique (Irak, Libye, Syrie ,Soudan, jordanie,l Egypte de Naser ...)
                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_Baas

                      Donc si on suit votre grille de lecture basé sur la foi et non sur les faits, quand Bush attaque l Irak en parlant de l axe du mal et en déclarant que dieu est de leur coté c est pour des raisons de religions et pas de petro dollar ? la guerre en Libye etait contre l eglise orthodoxe et pas pour sauver le petro dollar ? l Iran serait « catholique » mais pour l ouverture d une bourse du petrole mondiale  ? Leur association avec L arabie Saoudite et le Qatar sont pour des raison de foi et non de petro dollar ?

                      Désolé mais l analyse Marxiste (politique et sociale) n a de limite que votre compréhension . La vision poussiéreuse des bornés à la religion oblitère de facon systematique la politique et la remplace par la subordination hiérarchique, oblitère la sociologie et la remplace par le dogme , et oblitère surtout les questions monétaire pour ne laisser au peuple que du pain et du vin (ou du pain et des jeux disait césar)

                      Maintenant de croire que la religion sera un fer de lance contre le capitalisme . C est tres drole . De toutes evidences les sciences sociales ne sont pas la tasse des dogmatiques de la religion, mais de leur ignorance ils payerons toujours de leur soumission . L inégalité de droits et de ressources acquise perdurera et la lutte des classes battra sont plein . L accumulation de richesse la cupidité et la recherche de profit sont intrinsèquement liées à la hiérarchisation des roles sociaux et des agents sociaux . La religion n est pas un souffle égalitaire et un ordre de paix . Bien au contraire c est une arme de domination et preuve en est : vous pensez partir en guerre contre le capitalisme avec 


                      • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 19 avril 2014 13:48

                        "La religion n est pas un souffle égalitaire et un ordre de paix . Bien au contraire c est une arme de domination et preuve en est : vous pensez partir en guerre contre le capitalisme avec« 

                        Amen !
                        Vous ignorez tout visiblement du monde chrétien orthodoxe et en particulier des thèses douguiniennes...
                        En outre, au sein de chaque confession chrétienne, il existe 3 douzaines de courants différents, mais bon...

                        La sociologie (une certaine) et la statistique sont aujourd’hui les deux instruments de domination moderne. Alors vos sciences sociales, oui mais lesquelles ?

                        Le reste est à l’avenant. Je me disais aussi que les bouffes-curés n’étaient encore sortis du bois. C’est chose faite.

                        Aboyez !

                        Et puis la dimenson eschatologico-messianique du projet trostko-léniniste et la fonction sotériologique du prolétariat sont largement connus. Il n’y a que que certains archéo-marxistes, crypto-religieux, pour l’ignorer.

                        Alors, parlez-moi de religion...

                        Je ne condamne pas, pour autant, tous les courants du socialisme (ni Marx dans sa totalité d’ailleurs) dont certains n’ont pas passé l’épreuve de l’histoire, pures théories (vraiment rien à voir les P.S. européens actuels évidemment, vraiment rien...c’est juste une homographie).

                        Je ne commente pas plus, j’ai suffisamment posté à ce sujet.

                        Deux citations pour finir :

                         »S’il y a une chose qui devrait être universellement claire -après un siècle d’errements et d’échecs du mouvement révolutionnaire- c’est que le monde ne pourra véritablement changer en bien (et aucun « sens de l’histoire » ni aucune théorie du « progrès » ne peuvent garantir mécaniquement cette issue désirable) que s’il change simultanément par en bas et par en haut, et que si chacun, par conséquent, est disposé, dans sa vie quotidienne à y mettre un peu du sien. Les révolutionnaires « professionnels » qui ne rêvent quant à eux, que de ’saisie jacobine de l’Etat’ (Guy Debord) devraient bien plutôt s’interroger sur leur propre rapport personnel à la volonté de puissance et à la common decency (décence ordinaire)«  Michéa J-C, Les mystères de la gauche, De l’idéal des Lumières au triomphe du capitalisme absolu, Flammarion

                         »La vérité est que les innombrables intellectuels anglais [NDA : français conviendrait très bien] qui baisent le cul de Staline ne sont pas différents de la minorité qui fait allégeance à Hitler ou Mussolini, ni des spécialistes de l’efficacité qui, dans les années vingt, prêchaient le « punch », le « nerf », la « personnalité » et le « soyez un loup ! » G. Orwell



                      • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 19 avril 2014 14:20

                        Err. : connues, trotsko-


                      • art.35 19 avril 2014 16:50

                        holala je sent le fan de Soral et de Guénon . Le bon vieux pot racialiste et théologique . Le nationalisme et l anti progressisme pour faire changer les choses . L adoration des structures verticales et la négation de la lutte des classes . La soumission aux ordres supérieure plutot l émancipation
                        Etes vous si croyant que ca pour faire abstraction du fait que des riches gens cultivés (inévitablement à l epoque seul eux avait ces moyens) on écrit des commandements divin que des pauvres illettrés devaient respecter .
                        Alors pourquoi pas en revenir si tradition religieuse nous devons respecter à d autre plus ancien encore ? pourquoi pas le sacrifice humain ? idolâtré un totem et sacrifier des vierges ? ou peut etre une religion plus recente serait plus crédible ? Les mormons ? le mec qui trouve un livre sacré que lui seul peut déchiffré mais que tout le monde doit accepter

                         « thèse douguiniennes... »
                        connais pas trop mais c est pas hors sujet ca ? C est vraiment si chretien ca ? c est du Guénon ca plutot non ?

                        " la dimenson eschatologico-messianique du projet trostko-léniniste et la fonction sotériologique du prolétariat sont largement connus.« 
                        houlalalala . La communication c est pas le fait d aligner le plus possible de mots inusités . Connu ? vous pourriez vous meme l expliqué ? j ai comme un gros doute là ! Et le projet Trotsko leniniste c est quoi déja ? Soral sort de ce corps https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ULK2E_qxyAc .

                         » certains archéo-marxistes, crypto-religieux,« 
                        A ca y est vous avez encore trouvé moyen de ramener la religion . Marx etait religieux vous dites ? un judaïsme caché ? ou plutot un protestant caché ? Une fois de plus développé ou ne sortez pas un charabia . Marx n etait pas croyant et à part dans votre imagination les »archéo-marxistes, crypto-religieux« ne corresponde à aucun groupe de personne . Il y a des marxistes musulman, chretient, boudhiste , agnostique ou athée ....rien de nouveau . Rien de mystérieux

                         »au sein de chaque confession chrétienne, il existe 3 douzaines de courants différents,"
                        C est bien là que je voulais en venir . Votre thèse qui pense qu une religion attaque l autre est bancale . Comme si de facon récurrente c etait la religion spécifique et local des Russes qui serait la cible et la raison des guerres . Les empires, les ressources le pouvoir se passent de religion ..pas du pognon
                        Les 2 guerres mondiales n etait pas dirigées contre des religions ni meme vraiment contre les armées mais bien contre des citoyens (50 millions quand meme) . De ramener ca à la religion c est nier la politique et la société
                        Et en science sociale il y a autant matiere à ce faire dominer qu’à s émanciper de la domination . Je pense particulièrement à la psycho sociale qui est à porté de tout ce qui désire en apprendre . Voir JL beauvois (les illusion liberale) ou RV Joules (petit traité de manipulation à usage des honnêtes gens ) voir Chompsky , Zimbaro
                        Je respect vos positions si vous etes croyant mais le clivages dans des dogmes poussiéreux est dangereux si on n élargi pas sa vision et ses connaissances . Une lecture du monde sous le prisme de la religions c est demander à une illusion de redonner la vue à un aveugle
                         


                      • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 20 avril 2014 12:28

                        ET enfin, je ne vois où vous voyez du « racialisme »...ou de la « réaction », alors que tout ce que j’ai écrit parle fondamentalement contre ça.

                        Cela prouve bien, s’il en était encore besoin, que dès que l’on dérange ses petites catégories, l’individu (a fortiori le « militant ») a toujours besoin de faire du comparatisme et se raccrocher à qq chose de connu quitte à dire n’importe quoi et diffamer. D’où la laborieuse nécessité de définir chaque terme employé quand on s’adresse à l’euroccidental du XXIe s...Certains sont tellement convaincus de détenir la clavis absconditorum qu’il est presque devenu impossible de discuter avec eux, pour paraphraser Eliade.

                        Terminons. Le ou les « christianisme(s) populaire(s) » a/ont hérité de croyances « archaïques », d’éléments qui remontent au moins à la période néolithique, il faut comprendre ça. Seuls des imbéciles (je ne dis pas ça pour vous), sans égards pour l’histoire, peuvent avoir l’arrogance de piétiner cela et de vouloir imposer dans leur intégralité des systèmes philosophiques qui ont, parfois, à peine 200 ans pour certains...et qui ont déjà montré toutes leurs limites...Systèmes qui, parfois, reformulent seulement ce qui est présent dans les « philosophies antiques » mais avec une effroyable dégradation du contenu de ces dernières par endroit...


                      • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 19 avril 2014 19:22

                         les bouffe-curés...

                        Mais moi aussi, je respecte vos positions. Et ce à quoi je crois ou pas n’a aucune importance ici. Et vous confondez religion et soumission...

                        Pour faire court, ce qui m’intéresse c’est le "communisme primordial« , et ce qui me rebute c’est »l’usinisme" , l’économisme des marxistes, leur haine du communautaire rural (en France, il n’en reste rien, vous me direz). Des communautés rurales imprégnées d’une forte conscience religieuse héritée de la nuit des temps qui vivaient dans une perspective cosmique. Le communisme était déjà là dans ces communautés (en germe ou de manière dégradée c’est au choix et ça reste à discuter) quand les traîtres à l’œuvre de Marx ont imposé leurs délires à ces populations. Il s’agissait de l’amplifier ou de le « corriger » mais pas de le détruire.

                        Le capitalisme agit de même...

                        Et encore une fois, le terme « communisme » en trompera plus d’un. Tant pis.

                        La fonction sotériologique du prolétariat (le Salut par le prolétariat), la fin de l’histoire, le « paradis sur terre », un monde pacifié, ce n’est pas du messianisme ?

                        VOUS ÉCRIVEZ : "Comme si de facon récurrente c etait la religion spécifique et local des Russes qui serait la cible et la raison des guerres"

                        Pourtant, depuis 91 plus d’Etat socialiste et les « attaques » continuent. Certes, la dimension économique des tensions et des conflits sont bien réelles. Voir encore une fois le discours des néo-cons’ US au sujet de l’orthodoxie.

                        L’orthodoxie chrétienne assure le rôle de défense humanitaire des peuples (pas seulement  Slaves d’ailleurs) contre le virus de la peste du capitalisme excrémentiel et de la grisaille philosophique qui l’accompagne, fossoyeur des identités charnelles, généreuses, authentiques, bien plus que ne pourrait le faire une petite avant-garde révolutionnaire « policière », parasite  et haineuse qui guiderait (encore une fois) les masses vers les nouveaux lieux collectivistes (la belle affaire !!!)  d’anéantissement de l’être, de ses racines,  de l’éternelle exploitation (« communiste ») de l’homme par l’homme.


                        VOUS ECRIVEZ :
                        "le clivages dans des dogmes poussiéreux est dangereux si on n élargi pas sa vision et ses connaissances . Une lecture du monde sous le prisme de la religions c est demander à une illusion de redonner la vue à un aveugle"

                        Voyez votre bagage idéologique. C’est toujours mieux de commencer par dépoussiérer ses vieux meubles et pouvoir affirmer « ma maison est propre »  avant de dire aux autres de faire le ménage chez eux...

                        Bref, le Christ est révolutionnaire. Il est mort à cause de cela. « Son » ou « ses » Eglises doivent/devraient donc l’être. Rien à faire de la « petite morale », des pêchés et autres balivernes, ce qui compte c’est la « grande morale » et le...mysterium tremendum...Eh oui, un croyant ce n’est pas forcément un peine-à-jouir, un intégriste ou un masochiste...

                        Par ailleurs, je ne dis absolument pas pour autant que l’année liturgique, les rituels ne servent à rien, de même pour les arts religieux...


                        • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 19 avril 2014 19:24

                          la dimension économique des tensions et des conflits est bien réelle.


                          • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 19 avril 2014 19:48

                            défense immunitaire pas « humanitaire », encore que...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès