• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une campagne des présidentielles scénarisée comme une téléréalité

Une campagne des présidentielles scénarisée comme une téléréalité

Face au "risque" de passage au Second Tour des élections présidentielles de Marine le Pen on se disait bien que les autres nous referaient le coup de "l'Union nationale" contre le risque de fâââchiisme et de retour des z-heures les plus sombres de notre histoire (TM°). Enfin vous connaissez les formules habituelles. Cette "Union Nationale" de pacotille, "ni de droite, ni de gauche" ("bien au contraire !") est en train de se réaliser derrière Emmanuel Macron en attendant le deuxième tour où d'autres appelleront à voter pour lui contre la candidate du Front National.

Pour une fois c'est fait plus finement que d'habitude car les français sont moins dupes...

L'histoire est racontée exactement comme dans les émissions de téléréalité passionnant malheureusement les français étant donné leurs taux d'audience, que ce soit une compétition de cuisiniers, les tribulations d'aventuriers du dimanche ou la vie quotidienne de débiles profonds décervelés sous les antipodes. Il y a le jeune premier réputé innocent, le méchant de comédie, le vieux barbon, les "losers" pathétiques etc...

Et à la fin en théorie ce sont toujours les "gentils" qui gagnent après un suspens totalement artificiel...

Cette union ne se fait pas contre les idées de madame le Pen, ce n'est pas ça qui inquiète messieurs Bayrou, Collomb et d'autres. Non, ce qui les angoisse fortement est que cette montée du votre d'extrême-droite risque bien de leur faire perdre quelques parts du gâteau de l'argent public, quelques bonnes places pour leur progéniture et obligés. On sait bien en effet qu'il n'y a pas que messieurs Leroux et Fillon pour employer leurs familles. Ils sont très loin d'être les seuls et cela se pratique à tous les échelons de la République ce copinage. Il suffit de se promener quelques instants dans les couloirs de certaines institutions départementales ou régionales, de constater les bureaux remplis de trois ou quatre personnes ne fichant pas grand-chose mais récompensées qui de son militantisme docile, qui de son allégeance aux nantis...

On comprend que la fourmilière s'affole, d'autant plus que certains doivent avoir les vrais chiffres des sondages...

...Et qu'ils doivent être très élevés pour l'héritière de "Montretout"., que la colère du peuple qui monte en particulier sur les questions des communautarismes, de la violence religieuse liée à l'Islam fondamentaliste et des "incivilités" selon le terme pudique croissante, doit vraiment leur faire peur, les affoler.

Et le pire dans tout cela est que de trop nombreux français s'y laissent prendre et acceptent le "storytelling" sans rien dire. Il est pourtant encore temps d'ouvrir les yeux.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

 

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  1.28/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 28 mars 11:09

    Pour une intelligibilité de votre démonstration, il aurait été préférable de limiter à quatre acteurs la distribution des rôles dans la mise en scène que vous évoquez pour que le propos soit crédible.


    D’abord, vous excluez forcément du scénario celle contre laquelle le « camp du bien » a mobilisés les quatre autres acteurs présents au défilé de mode de TF1. Ensuite, vous excluez aussi les candidats que la direction de TF1 (ou la tutelle idéologique de l’état profond) n’a pas cru bon d’inviter. Alors, allez jusqu’au bout et identifiez les quatre acteurs embauchés par le « camp du bien » pour exorciser le corps électoral. 

    Les rôles sont en effet distribués dans un scénario dont l’existence est plus vraisemblable que voudraient nous le faire croire les chevaliers de la « vérité anti-complotisme », mais ils sont distribués entre quatre candidats, pas plus. 

    Je sais que mon commentaire va déplaire aux partisans de Mélenchon, mais c’est tellement clair qu’il faut vouloir croire à la vie éternelle de l’« union de la gauche » pour ne pas le voir.

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 11:42

      @Jeussey de Sourcesûre
      Ils ne sont pas difficiles à identifier non ? Rien qu’avec la photo


    • leypanou 28 mars 11:38

      Il suffit de se promener quelques instants dans les couloirs de certaines institutions départementales ou régionales  : il n’y a pas que dans les instances départementales ou régionales où on peut trouver du copinage. Il se trouve que pour le moment, ni aucun département ni aucune région ne sont dirigés par le FN.

      Partout où le subjectif peut intervenir pour l’embauche, le copinage est présent et aucun parti n’est naturellement vertueux sans contrôle extérieur et indépendant.


      • LE CHAT LE CHAT 28 mars 11:40

        Coups bas , stratégies , trahisons ,immunités , il n’en restera qu’un !

        c’est Koh Lanta ! smiley

        Denis Brogniart devrait présenter le débat sur BFM entre les 11 candidats

        Méluche , Artaud et Poutou d’office dans l’équipe des rouges , MLP ,NDA et Asselineau chez les bleus .....  smiley  smiley  smiley


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 11:43

          @LE CHAT
          Oui c’est exactement ça


        • Taverne Taverne 28 mars 11:41

          Les faits n’ont de sens, pour la plupart des esprits, que lorsqu’ils sont racontés. L’ennui de l’exercice, c’est que le récit déforme toujours les faits à l’avantage de celui qui les raconte. Les candidats racontent, les militants racontent, les médias racontent. Sous prétexte de mise en sens, l’objectivité est sacrifiée.

          Maintenant, je vais rappeler un simple fait : Marine Le Pen a toutes les chances d’être au second tour et quelques chances d’être élue à la fonction suprême. Fait subséquent : sauve-qui-peut général et désordres en cascades. Racontons-nous tous les contes que l’on veut mais ne perdons jamais de vue les faits et ne les minimisons surtout pas.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 11:44

            @Taverne
            Oui, il est en effet possible que cette fois cela ne marche pas mais personnellement j’ai des doutes.


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 28 mars 11:53

            Le thème capital qui va certainement faire basculer la présidentielle est celui de la sécurité. Il est particulièrement d’actualité en Guyane, département géographiquement ouvert à l’immigration clandestine, avec des frontières impossibles à surveiller totalement et entouré de pays à bas niveau de vie comme le Brésil et le Surinam.

            Il est également d’actualité partout en France parce que la violence monte de plus en plus et n’est pas contrée. Et comme en Guyane, les immigrés clandestins sont un facteur très important de l’insécurité, il suffit d’observer les quotas dans les prisons.

            Comme Marine Le Pen est la seule qui dise clairement quelque chose à ce sujet, il est facile d’en tirer les conséquences.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 12:06

              @Gilles Mérivac
              Tout à fait, les autres ont la trouille d’en parler car ils sont terrifiés par les arbitres des élégances politiques


            • Sparker Sparker 28 mars 13:05

              @Gilles Mérivac
              « Comme Marine Le Pen est la seule qui dise clairement quelque chose à ce sujet »

              Ha et elle dit quoi par rapport à ce qu’a pu dire le trio, Sarkosy, Hortefeux, Guéant ?? et qui n’en ont pas pu faire un dixième, vous pensez qu’elle en dit plus et en fera plus ?

              Le « thème capital : la sécurité » je pense que cette campagne et bien plus accès politique que sécurité. On fait quoi, on va où et avec qui, la sécurité n’est que tributaire des ces premiers positionnements.


            • Sparker Sparker 28 mars 12:14

              C’est marrant la sensibilité et le militantisme. Sans vouloir contrarier vos points de vue j’ai du mal à penser MLP au deuxième tour. Je suis même étonné du ton de sa campagne que je trouve très tendu (le ton) (Lyon, TF1). Loin de la France appaisée ou de la politique de centre gauche qui était son débat des régionales, comme disent certains ici, régionale qui ont du peser bien lourd.
              Elle chercherait à « rediaboliser » le FN qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. J’en fini par me demander si elle veut vraiment être élue ??


              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 28 mars 15:42

                @Sparker
                Il ne peut rien y avoir d’apaisé dans cette campagne, après cinq ans passés avec le Nullissime Premier, tout est en coup fourré et en croche-pieds.

                Pour votre gouverne, presque tous les sondages prédisent MLP au second tour, et ce n’est pas de l’enfumage. Il ne vous reste plus qu’à essayer de semer le doute avec des piyoyables « régionales qui ont dû peser bien lourd » ou « veut-elle vraiment être élue ? ».


              • Sparker Sparker 28 mars 17:04

                @Gilles Mérivac
                Ho je me tape complètement de semer le doute, c’est juste que je trouve son comportement électoral bizarre, vu son clip de campagne etc etc.
                Pour les régionales ne me dites pas qu’elles sont passées comme une lettre à la poste, si à la FI il était arrivé un pareil désavoeu ça aurait bousculé. Alors oui je pense que MLP est contestée au sein du parti, qu’elle à du rectifier ses thèmes de campagnes pour durcir la ligne Phillipot et éjecter sa nièce qui la conteste soutenue par la ligne dure.
                Repointer l’immigration comme étant la responsable à 75% de nos problèmes participe de la « rediabolisation » du FN réclamée par la ligne dure. Elle à donné des gages à Lyon et Tf1 pour ce que j’en ai vu.
                Franchement je la comprend, devenir présidente contestataire de type cinquième republique en ce moment c’est vouloir une corde pour se pendre, même en politique intérieure.
                Sans transformation démocratique de fond, personne ne se sortira du « système » et tous seront conduits à se soumettre, MLP comprise.
                36 mois mini pour la sortie de l’UE par le FN si elle n’obtient pas satisfaction dans ses pré-négociations, c’est long, très long sans mettre un programme de reconstruction en place.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 18:03

                @Sparker
                A part Mélenchon, dont je ne partage pas les idées, je trouve que tous les autres sont d’une fadeur sans pareille.


              • Gorg Gorg 28 mars 18:29

                @Sparker

                « J’en fini par me demander si elle veut vraiment être élue »

                Tout à fait. J’avais eu ce sentiment en 2002, lorsque son père avait accédé au 2° tour. Il avait l’air abasourdit comme s’il était victime d’une mauvaise blague… D’ordinaire il levait les bras au ciel, là rien… La tuile...

                Depuis ce temps là, je suis persuadé que le FN ne souhaite pas parvenir au pouvoir et exercer des responsabilités, mais tout simplement vivre des subsides de l’état en maximisant les suffrages (les partis sont subventionnés par nous en fonction de ceux-ci), mais sans passer le seuil fatidique… Le nec le plus ultra, pour eux, c’est de parvenir au deuxième tour sans accéder finalement au poste.

                Des parasites quoi … A part parler de l’immigration et sur le reste dire tout et son contraire, ce sont vraiment des abrutis…


              • Sparker Sparker 28 mars 18:42

                @Gorg
                Pour JMLP j’avais eu la m^me impression mais je pensais MLP en réelle conquète, elle s’y voyait première femme présidente de france.
                Mais depuis les régionales où la ligne centre gauche, comme dirait Tall, était déjà là pour « dédiaboliser » le FN c’était une posture bien en vogue à ce moment, là elle s’est ratatinée et je pense que le coup lui à été fatal, personnellement. Elle à compris qu’elle serait le dindon de la farce à chaque coup, comme l’a voulu le PS de Mitterand, elle n’a pas réussi à sortir de cette logique.
                Alors la ligne dure à repris la main et MLP est obligée de la suivre afin de ne pas perdre d’électorat au moins de base.
                Quand on voit ce que va être un combat souverainiste au travers de la FI, je trouve le FN un peu désinvolte de ranger les problèmes sous l’immigration, 36 mois de négociations avec l’UE avant de faire un programme 100% national, c’est le coulage en haut fond assuré et ça je pense que MLP le sait.
                Elle préférerait que le plan A fonctionne, car sinon gouverner en 5eme république avec un franxit sur les bras et quasiment seule en monarque président vers lequel tous se tournent, j’y vois pas bien...On n’est plus dans la flatteuse affaire de la fille à son papa, va falloir aller au charbon...


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 mars 10:25

                @Sparker
                MLP c’est l’épouvantail utile du système, et une manière de rassembler les mécontents, de les parquer en délégitimant leurs mécontentement


              • Sacotin Sacotin 28 mars 14:36

                JL. Melachon ne veut pas participer au débat de France 2 du 20 avril.


                • Sacotin Sacotin 28 mars 14:37

                  @Sacotin MELANCHON, 


                • Sparker Sparker 28 mars 14:51

                  @Sacotin
                  MelEnchon, smiley


                • Sacotin Sacotin 28 mars 15:14

                  @Sparker Ah, M.... ! J’ai la tête dans les étoiles. Merci.


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 18:02

                  @Sacotin
                  Mélenchon a raison, c’est du storytelling


                • Sparker Sparker 28 mars 18:31

                  @Amaury Grandgil
                  J’espère vraiment qu’il n’ira pas maintenant que les médias ont été subvertis, mais bon il n’est pas seul à décider.


                • Sacotin Sacotin 28 mars 18:52

                  Macron aussi ne veut pas participer au débat. Ca coule...


                  • sleeping-zombie 28 mars 20:23

                    Bonjour,

                    Même si il m’a toujours été évident qu’on est pas du même bord politique, ce billet me déçoit.

                    De toute les raisons (que j’ai entendues) a voter Le Pen (et malheureusement, il y en a), je pense que la moins bonne est le prétendu « coup de pied dans la fourmilière » qu’elle donnera.
                    Il n’y aura aucun coup de pied, elle est complètement intégrée au système. Juste quelques cartes/drapeaux/étiquettes qui vont changer.

                    Je pensais que pour un anar de droite ce serait évident...


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 20:46

                      @sleeping-zombie
                      Je ne conseille pas de voter Le Pen dans ce texte, je dis juste qu’elle fait tout autant partie du storytelling...
                      Contresens ?
                       smiley


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 20:48

                      @Amaury Grandgil
                      Cela n’empêche que le coup de l’Union Sacrée contre elle ça fait partie du storytelling évidemment, pour que le peuple vote utile


                    • Arcane Arcane 28 mars 21:06

                      @Amaury Grandgil

                      Encore un nartic pour Poutou !
                      Y’en a marre ! smiley


                    • sleeping-zombie 28 mars 21:25

                      @Amaury Grandgil
                      encore une erreur d’interprétation de ma part alors...

                      Quoi qu’il en soit, j’ai pas l’impression que le peuple ait besoin de « storytelling » pour voter n’importe quoi. Si j’avais à donner mon opinion, j’ai plutôt l’idée que les média cherchent à donner l’impression de contrôle et de pertinence, alors que la plupart ils sont complètement à coté de la plaque. L’habit fait le moine, et ils cherchent juste le costume qui aille bien.

                      Bref, tout pour faire croire à la légitimité du financement public de l’ensemble du secteur audiovisuel.


                    • Sparker Sparker 28 mars 22:25

                      @sleeping-zombie
                      Le « peuple » aimait bien qu’on lui montre quand même, souvenez vous de Chirac que les guignols avait fini par en faire un chic type et à été plébiscité, certes contre JLMP mais quand même...
                      (Et ausi sa fameuse « fracture sociale » qu’il a renié six mois après sans que l’on puisse y redire !!)


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 mars 10:21

                      @sleeping-zombie
                      Je me souviens du second tour des Régionales, de tous ces sermons sur le FN, et du vote finalement bien docile des français ensuite dans le Nord de la France et dans le Sud...


                    • sleeping-zombie 29 mars 14:53

                      @Amaury Grandgil
                      Il y a une tripotée de gens qui n’ont pas besoin de la TV pour ne pas voter FN.

                      Cette façon de penser me rappelle un peu les Asseliniens qui s’imaginent sincèrement que si leur candidat n’est pas élu dès le 1er tour, c’est de la faute à la presse...


                    • sleeping-zombie 29 mars 20:14

                      @Sparker
                      chirac n’a été élu que contre Le Pen.

                      La chute de Jospin n’a pas été due à la popularité « surprise » de Chirac, mais par l’immense déception de son gouvernement. Il a beau avoir eu le poste par surprise...
                      quelques mois avant les élections législatives, il défilait en tenant une banderole « interdiction des licenciements économiques », quelques mois après les élections, Michelin licencie 7500 personnes tout en annonçant des bénéfices records.
                      Jospin, c’est quand même le type qui a nommé Strauss-Khan à l’économie, ce dernier se vantant juste avant les présidentielles d’avoir plus privatisé que Juppé.

                      Le 21 avril, c’est la conséquence toute bête de l’hypocrisie du PS, qui n’a comme projet de société qu’une utopique « société bourgeoise apaisée ou l’ouvrier connait sa place sans la contester ».

                      Bref, Jospin ne doit sa gamelle qu’a lui-même, il la mérite, même s’il était bien meilleur gestionnaire de droite qu’aucun de ceux qui l’ont suivi à ce poste.

                      C’est d’ailleurs depuis son passage que pour moi, la différence entre le PS et l’UMP, c’est que le PS c’est la droite des honnêtes gens, tandis que l’UMP c’est la droite des escrocs.


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 mars 09:58

                      @sleeping-zombie
                      Je ne parle pas de l’influence seule de la télé et des médias, je parle de la conscience des gens, qu’ils abdiquent souvent devant les autres.


                    • sleeping-zombie 30 mars 10:31

                      @Amaury Grandgil
                      les uns et les autres sont les mêmes au final.

                      Quand on somme les opinions, il y a toujours une majorité qui se dégage, c’est mécanique. Ca veut pas forcément dire que ceux qui ont l’opinion de la majorité sont de simples suiveurs qui ont abdiqués leur libre arbitre.

                      Il est structurellement impossible d’être tous original :)


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 mars 13:10

                      @sleeping-zombie
                      parfois ça ,serait bien plus d’individualité


                    • Elric Menescire Elric Menescire 29 mars 08:23

                      Contrairement à vous cher auteur, je ne pense pas que la « colère du peuple monte » uniquement sur les questions « du communautarisme, des incivilités et du fondamentalisme religieux ». Vous oubliez (volontairement ?) une grande partie des problèmes...

                      La colère monte aussi et surtout à cause des 6 millions de chômeurs officiels, du taux de pauvreté qui explose, des inégalités qui vont avec, de la corruption des « élites » que vous pointez bien dans votre article et en concomitance avec les questions de sécurité. Mais il n’y a certainement pas QUE les questions de sécurité. La le Pen ne propose, en matière économique, que du réchauffé libéral saupoudré d’une bonne dose de faux-cul pro nantis et soi disant « social ». Elle est nulle de chez nulle dans tous les dossiers importants, c’est à dire l’économie, l’écologie, la sortie de l’EU, etc. Elle ne propose rien à part une vision biaisée de la société, basée sur l’argument du bouc émissaire.

                      Donc présupposer que les gens voteront en masse pour elle uniquement sur des questions de sécurité... Il suffit d’ailleurs d’aller jeter un œil du côté des villes gérées par le FN pour se rendre compte du succès (pour rappel dans certaines régions plus de 40% d’élus frontistes qui ont démissionné ces derniers mois, à cause des pratiques de leur parti...)

                      Elle sera sans doute au premier tour disent certains, mais voyez vous, en ces temps troublés, même ça, qui est considéré comme acquis par pratiquement tout le monde dans ce pays, je n’en suis plus si sûr de mon côté.

                      Souvenons-nous d’Hilary que pratiquement tout le monde voyait présidente..


                      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 mars 10:19

                        @Elric Menescire
                        Madame Clinton n’a pas grand chose à voir avec Marine le Pen idéologiquement...
                        Et madame Clinton était la candidate avouée du système et des nantis.
                        Vous ne devez pas aller souvent écouter les personnes de cette « France périphérique » qu’évoque le géographe Christophe Guilluy. Ses préoccupations sont toujours très claires.


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 mars 09:39

                        Cette élection c’est les « 10 petits nègres » d’Agatha Christie :

                        celui qui survit le plus longtemps a perdu car il va en prendre pour 5 ans d’emmerdes.


                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 mars 10:22

                          Aux moinseurs de l’article,
                          Hé oui cette campagne est scénarisée et vous vous laissez prendre, plus c’est gros plus ça passe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès